Raisonnement par récurrence Cours maths Terminale S

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Raisonnement par récurrence Cours maths Terminale S"

Transcription

1 Raisonnement par récurrence Cours maths Terminale S Dans ce module est introduit un des grands principes de raisonnement en mathématiques : le principe de raisonnement par récurrence. Ce grand principe expliqué et illustré dans le cas général est ensuite appliqué aux suites 1/ Intérêt du raisonnement par récurrence Intéressons-nous au signe de la suite (un) définie par : Comme u0 > 0, 5u0 + 4 > 0 et donc u1 > 0 De même : Comme u1 > 0, 5u1 + 4 > 0 et donc u2 > 0 Il est clair que l on peut continuer ce raisonnement jusqu à atteindre n importe quel terme, et que donc : pour tout n : un > 0 Mais ce qui est surtout clair : c est qu il nous manque ici un outil permettant de rédiger une démonstration propre ne se terminant pas par «il est clair» ou «il est évident que». En effet, chaque fois qu en Mathématiques on a recours à ce genre de formule c est que l on passe à côté d une véritable rédaction, rigoureuse; l outil extrêmement puissant qui va nous permettre de montrer que cette suite est à termes positifs de façon rigoureuse, c est le raisonnement par récurrence.

2 2/ Principe du raisonnement par récurrence. Pour expliquer son principe sur le fond assez simple, on peut prendre l image d'une suite infinie de dominos : Si je veux être certain que tous les dominos tombent, je dois «en théorie» vérifier deux choses : 1 que le premier domino D0 tombe. Problème : rien ne garantit qu alors le dominant suivant D1 tombe aussi. Cette première condition s appelle : l initialisation. Il faut donc que je vérifie une deuxième chose : 2 que quel que soit le domino Dp, s il tombe alors le suivant Dp+1 tombe aussi. Cette deuxième condition s appelle : l hérédité. Ainsi, comme d après 1 D0 tombe, alors d après 2 D1 tombe. Comme D1 tombe, d après 2 D2 tombe. Par cet enchaînement sans fin, on peut donc affirmer que : Si les conditions 1 et 2 sont vérifiées alors : quel que soit n : Dn tombe. 3/ Application du raisonnement par récurrence aux suites. Reprenons l exemple des dominos et transposons le à notre exemple de suite : Si je veux être certain que tous les dominos tombent, je dois «en théorie» vérifier deux choses : 1 que le premier domino D0 tombe. 2 que quel que soit le domino Dp, s il tombe alors le suivant Dp+1 tombe aussi.

3 Le but pour notre suite (un) définie par : est de montrer qu elle est à termes positifs. «le domino Dn tombe» correspond pour la suite à la propriété : un > 0 Montrer 1 : que le premier domino D0 tombe. correspond pour la suite à montrer que : u0 > 0 Montrer 2 : que quel que soit le domino Dp, s il tombe alors le suivant Dp+1 tombe aussi. correspond pour la suite à montrer que : Si up > 0 alors up+1 > 0 3.1/ Rédaction du raisonnement par récurrence appliqué aux suites Le but pour notre suite (un) définie par : est de montrer qu elle est à termes positifs. Voyons d un point de vue pratique comment rédiger la chose : Il faut commencer par énoncer clairement la propriété que l on veut démontrer et annoncer le raisonnement que nous allons utiliser : Montrons par récurrence la propriété suivante : pour tout n : un > 0

4 Initialisation : u0 = 2 d'où u0 > 0 La propriété est vraie au rang 0, il y a donc initialisation. Hérédité : Supposons la propriété vraie au rang p, c est à dire : up > 0 Et montrons qu alors, la propriété est vraie au rang p+1, c est à dire : up+1 > 0 up > 0 Donc : 5up + 4 > 0 D'où up+1 > 0 et il y a donc hérédité. Conclusion : Par récurrence, la propriété est vraie pour tout n. 4 / Raisonnement par récurrence et expression du terme général Nous allons maintenant voir les différentes situations où l on peut être amené à utiliser un raisonnement par récurrence lors d études de suites. Utilité n 1 : démontrer une formule pour le terme général. Soit la suite (un) définie par : l'objectif est de montrer que pour tout n : un = (-4) n Montrons par récurrence la propriété suivante : pour tout n : un = (-4) n Initialisation : (-4) = = -3 Donc : u0 = (-4) Attention! Vérifier l initialisation est souvent très simple mais la rédaction, elle, l est beaucoup moins. Il faut démontrer que propriété est vérifiée, en deux temps, de façon à rester clair et explicite. La propriété est vraie au rang 0, il y a donc initialisation.

5 Hérédité : Supposons la propriété vraie au rang p, c est à dire : up = (-4) p Et montrons qu alors, la propriété est vraie au rang p+1, c est à dire : up+1 = (-4) p Il est primordial d utiliser le «c est à dire» afin d une part de savoir soi-même ce que l on veut démonter et afin d autre part de l annoncer au lecteur. Il y a donc hérédité. Conclusion : Par récurrence, la propriété est vraie pour tout n. 5/ Raisonnement par récurrence et encadrement du terme général Utilité n 2 : majorer, minorer, encadrer une suite. Soit la suite (un) définie par : L objectif est de montrer que pour tout n : 0 < un < 1 Montrons par récurrence la propriété suivante : pour tout n : 0 < un < 1 Initialisation : Donc 0 < u0 < 1 La propriété est vraie au rang 0, il y a donc initialisation. Hérédité : Supposons la propriété vraie au rang p, c est à dire : 0 < up < 1 Et montrons qu alors, la propriété est vraie au rang p+1, c est à dire : 0 < up+1 < 1

6 Il y a trois méthodes pour démontrer cette hérédité : Méthode 1 : en utilisant le signe de différences. Or par hypothèse : up > 0 Donc up + 2 > 2 > 0 D'où up+1-1 < 0 Donc up+1 < 1 Or par hypothèse up > 0 Donc up + 2 > 2 > 0 et up + 1 > 1 > 0 D'où up+1 > 0 Au total : 0 < up+1 < 1 l'hérédité est vérifiée. Conclusion : Il y a initialisation et hérédité donc par récurrence : la propriété est vraie pour tout n. Méthode 2 : en manipulant des inégalités. Hypothèse 0 < up < 1 Donc 1 < up + 1 < 2 et : 2 < up + 2 < 3 Attention! L erreur classique est de vouloir diviser les inégalités. Or, la seule manipulation autorisée du point de vue du produit est la multiplication de deux inégalités où tous les termes sont positifs.

7 Il faut donc passer à l inverse. La fonction inverse étant décroissante sur les réels strictement positifs : D'où par produit de positifs Soit Or D'où 0 < up+1 < 1 et l'hérédité est donc vérifiée Méthode 3 : en étudiant la fonction associée. Il suffit d étudier les variations de f sur l intervalle de l encadrement, c est à dire : [0 ; 1] D où le tableau de variations de f : Donc si 0 < x < 1 alors 0 < < 1 Or 0 < up < 1 donc 0 < f(up) < 1 soit : 0 < up+1 < 1 L hérédité est donc vérifiée.

8 Bilan sur les trois méthodes utilisées : Méthode 1 : en utilisant le signe de différences. Méthode un peu longue mais toujours applicable, simple et efficace. Méthode 2 : en manipulant des inégalités. Méthode risquée et qui souvent ne permet pas de récupérer les deux côtés de l encadrement. Méthode 3 : en étudiant la fonction associée. Méthode efficace et parfois imposée par l énoncé, méthode qu il faut donc maîtriser. 6/ Raisonnement par récurrence : utilisation élargie Pour l instant nous n avons utilisé le raisonnement par récurrence que pour démontrer des propriétés sur des suites (qui plus est, définies par récurrence). Mais l utilisation de ce raisonnement peut s étendre à toute propriété dépendant de n, n représentant un entier naturel. Exemple : Montrons que la somme des n premiers entiers non nuls vaut : Montrons par récurrence la propriété suivante : pour tout n non nul : Initialisation : La propriété est vraie au rang 1, il y a donc initialisation.

9 Hérédité : Supposons la propriété vraie au rang p, c est à dire : Et montrons qu alors, la propriété est vraie au rang p+1, c est à dire : (p+1)=( p)+(p+1)= et il y a donc hérédité. Conclusion : Par récurrence, la propriété est vraie pour tout n non nul. Remarque : Toute propriété dépendant de n peut en fait être assimilée à une propriété de suite. En effet, dans le cas que l on vient de voir par exemple : Si l on définit la suite (u n) par : u n = n Cela revient à montrer par récurrence que la formule de son terme général est : un = Prenons cet autre exemple qui concerne les nombres complexes : Montrer que pour tout n : arg(z n ) = n argz Si l on définit la suite (vn) par : vn = arg(z n ) - n argz Cela revient à montrer par récurrence que : pour tout n : vn = 0 Et il est à noter que bien que ces deux suites ne soient pas définies par récurrence, on peut tout de même utiliser un raisonnement par récurrence pour démontrer certaines de leurs propriétés. Le raisonnement par récurrence sert au final à démontrer des égalités et des inégalités.

10 7/ Cas particuliers de récurrence Il existe des cas d utilisation du raisonnement par récurrence, pour lesquels la rédaction est un peu différente. Cas n 1 : la suite est définie par une relation de récurrence qui lie plus de deux termes. Si par exemple la relation lie un+2, un+1 et un alors : l initialisation doit porter sur les deux premiers termes et l hérédité doit supposer la propriété vraie aux rangs p et (p+1). Cas n 2 : cas plus exceptionnel. Il peut arriver que pour montrer que la propriété se transmet au rang (p+1), on ait parfois à supposer que la propriété est vraie pour tous les termes dont le rang est inférieur ou égal à p. On appelle cette situation un cas de récurrence forte.

Généralités sur les suites : Ce module revient sur le programme de première : les différents types de suites,

Généralités sur les suites : Ce module revient sur le programme de première : les différents types de suites, Généralités sur les suites Cours maths Terminale S Généralités sur les suites : Ce module revient sur le programme de première : les différents types de suites, la monotonie, la convergence des suites,

Plus en détail

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS ANNEE 2009/2010 Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa Audioprothésiste (annuel) - MATHEMATIQUES 10 : SUITES : - DEMONSTRATION PAR RECURRENCE - - COURS + ENONCE

Plus en détail

Le raisonnement par récurrence

Le raisonnement par récurrence Le raisonnement par récurrence Paul DUPRAT Lycée du golfe de Saint Tropez Année 2014/2015 Terminle S ( Lycée du golfe de Saint Tropez) Le raisonnement par récurrence Année 2014/2015 1 / 1 Terminle S (

Plus en détail

9 6 - x. On définit la suite (u n ) par u 0 = -3 et pour tout entier naturel n, u n+1 = f(u n ).

9 6 - x. On définit la suite (u n ) par u 0 = -3 et pour tout entier naturel n, u n+1 = f(u n ). Exercice 75 p 55 exercices sur les suites Symbole Belin 0 On s intéresse aux suites définies sur V et vérifiant la relation de récurrence u n+ = + u n². Une telle suite sera déterminée par son premier

Plus en détail

Suites Raisonnement par récurrence Exercices corrigés

Suites Raisonnement par récurrence Exercices corrigés Suites Raisonnement par récurrence Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : expression du terme général d une suite Exercice 2 : majoration

Plus en détail

Terminale S Suites numériques

Terminale S Suites numériques Terminale S Suites numériques Raisonnement par récurrence. Introduction En Mathématiques, un certain nombre de propriétés dépendent d un entier naturel n. Par exemple, la n(n + ) somme des entiers naturels

Plus en détail

SUITES - RECURRENCE - SOMMES

SUITES - RECURRENCE - SOMMES SUITES - RECURRENCE - SOMMES Chapitre 1 I Généralités sur les suites Définition I.1 Une suite réelle est une fonction d une partie A de N dans R. u : A R n u(n) := u n l intervalle de définition peut donc

Plus en détail

Lycée la Folie Saint James. Fiche de cours : Généralités sur les suites

Lycée la Folie Saint James. Fiche de cours : Généralités sur les suites Lycée la Folie Saint James T ale S Fiche de cours : Généralités sur les suites Notion de suite. Définitions Une suite numérique réelle est une fonction u définie sur l ensemble N ou sur une partie de N

Plus en détail

Chapitre 1 : Correction des Travaux dirigés

Chapitre 1 : Correction des Travaux dirigés U.P.S. I.U.T. A, Département d Informatique Année 009-00 Chapitre : Correction des Travaux dirigés. Soit v n n i0 qi la somme des n premiers termes d une suite géométrique de raison q, et de premier terme.

Plus en détail

Suites numériques (1 re partie)

Suites numériques (1 re partie) Chapitre 1 Suites numériques (1 re partie) I Prérequis I.1 Définition d une suite Définition. Une suite numérique est une liste de nombres réels «numérotés» par les nombres entiers naturels. N R On peut

Plus en détail

Cours de terminale S Suites numériques

Cours de terminale S Suites numériques 0 - - de terminale S Suites s LPO de Chirongui 20 mai 2016 1 - Introduction- Introduction Principe de récurrence Exemple En Mathématiques, un certain nombre de propriétés dépendent d un entier naturel

Plus en détail

Chapitre 3 : Exemples de raisonnement par récurrence

Chapitre 3 : Exemples de raisonnement par récurrence Chapitre 3 : Exemples de raisonnement par récurrence Plan de ce chapitre 1 Rappel 11 Mise en place et exemple 1 Mise en garde Exercices 1 comparaison entre n n et n! Démonstration de l inégalité de Bernoulli

Plus en détail

Limites de suites. Révisions

Limites de suites. Révisions Limites de suites Révisions Soit ( ) une suite définie pour tout n N par = n 2 + n Exprimer en fonction de n : a b + c + 2 La suite ( ) est-elle arithmétique? 3 Quel est le sens de variation de ( )? 2

Plus en détail

Chapitre 2. Langage et raisonnement en mathématiques. 2.1 Les règles du jeux

Chapitre 2. Langage et raisonnement en mathématiques. 2.1 Les règles du jeux Chapitre 2 Langage et raisonnement en mathématiques 2.1 Les règles du jeux En mathématique, il y a deux processus fondamentaux : 1. construire des objets mathématiques (nombres, fonctions, figures géométriques,...)

Plus en détail

Chapitre 1 Le principe du raisonnement par récurrence

Chapitre 1 Le principe du raisonnement par récurrence Chapitre 1 : Principe du raisonnement par récurrence Chapitre 1 Le principe du raisonnement par récurrence 1 I Exemple introductif On considère les suites de terme général : n (n + 1) u n = 0 + 1 + + (n

Plus en détail

1 Raisonnement par récurrence. 2 Suites arithmétiques, géométriques. ISEL - Année 1. Mathématiques. Suites - Rappel

1 Raisonnement par récurrence. 2 Suites arithmétiques, géométriques. ISEL - Année 1. Mathématiques. Suites - Rappel ISEL - Année Mathématiques Suites - Rappel Raisonnement par récurrence Soit une propriété P (n) dépendant d'un entier naturel n. Pour montrer que cette propriété est vraie à partie de l'entier n 0 :. on

Plus en détail

Suites et récurrence

Suites et récurrence Suites et récurrence 1 Suites arithmétiques et géométriques 1.1 Définitions * On dit que la suite (u n ) est arithmétique s il existe un réel r appelé raison tel que, pour tout n dans N, on ait : u n+1

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions

CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions CHAPITRE 1 : Raisonnement par récurrence, suites et fonctions 1 Les suites numériques (rappel de première)... 4 1.1 Généralités... 4 1.2 Plusieurs méthodes pour générer une suite... 4 2 Exemples d algorithmes

Plus en détail

Exercices d entrainement pour le chapitre 02 (récurrence et suites)

Exercices d entrainement pour le chapitre 02 (récurrence et suites) Exercices d entrainement pour le chapitre 0 récurrence et suites 0. Énoncés Exercice. Démontrer l inégalité n > n pour tout entier naturel n. Exercice. On définit, pour tout entier n, le n ième nombre

Plus en détail

Chapitre I : Raisonnement par récurrence et comportement des suites. Extrait du programme :

Chapitre I : Raisonnement par récurrence et comportement des suites. Extrait du programme : Chapitre I : Raisonnement par récurrence et comportement des suites Extrait du programme : 1 I Rappels sur les suites Il existe deux façons de définir une suite : 1 Formule explicite Il existe une fonction

Plus en détail

Principe d une démonstration par récurrence. Principe d une démonstration par récurrence

Principe d une démonstration par récurrence. Principe d une démonstration par récurrence Principe Une démonstration par récurrence permet, dans certains cas, de démontrer qu une propriété dépendant d un entier naturel est vraie pour toutes les valeurs de cet entier naturel. Comme on ne peut

Plus en détail

Exercice 5 Démontrer que pour tout entier naturel n, le nombre 3n² + 3n + 6 est un multiple de 6.

Exercice 5 Démontrer que pour tout entier naturel n, le nombre 3n² + 3n + 6 est un multiple de 6. Exercice 1 : Dire en justifiant si les suites (u n ) définies ci-dessous sont arithmétiques, géométriques ou ni l'un ni l'autre. Dans le cas où elles sont arithmétiques ou géométriques, préciser le premier

Plus en détail

Chapitre I : LES SUITES

Chapitre I : LES SUITES Chapitre I : LES SUITES I- Généralités sur les suites 1) Définition et notations Définition 1 : 1) Définir une suite par une formule explicite, c est donner une relation entre le terme et l entier, pour

Plus en détail

Intégration Encadrement d intégrale Exercices corrigés

Intégration Encadrement d intégrale Exercices corrigés Intégration Encadrement d intégrale Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : encadrer une intégrale Exercice 2 : donner un encadrement

Plus en détail

Suites 4 : Raisonnement par récurrence

Suites 4 : Raisonnement par récurrence Suites 4 : Raisonnement par récurrence C' est au mathématicien italien Giuseppe Peano (1858 ; 193) que l'on attribue le principe du raisonnement par récurrence. Par contre, le nom de récurrence a vraisemblablement

Plus en détail

Raisonnement par récurrence

Raisonnement par récurrence Chapitre 1 Raisonnement par récurrence 1.1 Cours en bref Le raisonnement par récurrence est une méthode de résolution. Elle permet de démontrer une propriété pour tout ou presque tout entier naturel. La

Plus en détail

Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Compléments sur les suites - Récurrence Exercices - Corrigé

Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Compléments sur les suites - Récurrence Exercices - Corrigé Compléments sur les suites - Récurrence Exercices - Corrigé Exercice Pour n N nn + ), on pose Hn) : k := + + 3 + + n =. k= Pour n =, les deux membres de l égalité valent et donc H) est vraie. Soit ensuite

Plus en détail

Chapitre 3. Suites récurrentes

Chapitre 3. Suites récurrentes Chapitre 3 Suites récurrentes 3.1 Suites numériques Définition 3.1 On appelle suite de terme général u n et on note (u n ) n 0 ou plus simplement u la liste ordonnée des nombres u 0, u 1, u 2, u 3,....

Plus en détail

Suites numériques Raisonnement par récurrence

Suites numériques Raisonnement par récurrence Chapitre Suites numériques Raisonnement par récurrence I. Suites numériques : rappels et coméments 1. Modes de génération d une suite Soit n 0 un entier naturel. Une suite numérique u une fonction qui

Plus en détail

Limite, continuité, théorème des valeurs intermédiaires, dérivabilité, théorèmes de Rolle et des accroissements finis

Limite, continuité, théorème des valeurs intermédiaires, dérivabilité, théorèmes de Rolle et des accroissements finis Limite, continuité, théorème des valeurs intermédiaires, dérivabilité, théorèmes de Rolle et des accroissements finis I Limites Continuités Exercice 1 : Soit ] [ la fonction définie par : Déterminer les

Plus en détail

Chapitre 1 : Les suites

Chapitre 1 : Les suites Chapitre : Les suites I. Exercices supplémentaires Partie A : Récurrence Exercice La suite est définie par et +2+ pour tout entier naturel. Démontrer par récurrence que pour tout. La suite est définie

Plus en détail

Logique, vocabulaire ensembliste et raisonnement

Logique, vocabulaire ensembliste et raisonnement Chapitre 2 Logique, vocabulaire ensembliste et raisonnement Sommaire 2.1 Quelques bases de vocabulaire et de logique.............. 34 2.1.1 Quantificateurs................................ 34 2.1.2 Différents

Plus en détail

Suites - Récurrence 10X. 2 quiselit:sommedes 2 pouriallantde1à10vaut:

Suites - Récurrence 10X. 2 quiselit:sommedes 2 pouriallantde1à10vaut: Suites - Récurrence 1. Définitions - Rappels 1.1.Modes de définition d une suite La suite 0 =0 1 = =4 3 =6 peut être définiededeuxmanières: Définition explicite : ½ = Définition récurrente : 0 =0 +1 =

Plus en détail

Les suites numériques

Les suites numériques Les suites numériques chapitre 4 I Premier regard Définition : suite numérique Une suite numérique est une liste de nombres réels, numérotés généralement par des indices, entiers naturels consécutifs 0,

Plus en détail

Fonctions trigonométriques - Corrigé. 2 2 cos 1

Fonctions trigonométriques - Corrigé. 2 2 cos 1 Exercice 1 : Fonctions trigonométriques - Corrigé 1. a. est dérivable sur comme somme de fonctions dérivables sur et =1 cos On sait que, pour tout réel et donc en particulier pour tout, cos 1 donc 0 et

Plus en détail

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions Logique Exercice 1 : Parmi les assertions suivantes, lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses et pourquoi? 1. Si Napoléon était chinois alors 2. Soit Cléopâtre était chinoise, soit les grenouilles

Plus en détail

4.1 L ensemble des réels est un corps ordonné

4.1 L ensemble des réels est un corps ordonné Table des matières 4 Propriétés de R 4. L ensemble des réels est un corps ordonné....................... 4.. Propriétés d ordre de R............................. 4..2 Valeur absolue..................................

Plus en détail

Convergence des suites

Convergence des suites Convergence des suites Cours maths Terminale S Dans ce module consacré à l étude de la convergence d une suite, on commence par redéfinir rigoureusement la notion de limite finie d une suite. Ensuite,

Plus en détail

Nombres réels. Définition On définit également le produit de deux suites u et v de S comme le produit terme à terme : u v = (u n v n ) n N

Nombres réels. Définition On définit également le produit de deux suites u et v de S comme le produit terme à terme : u v = (u n v n ) n N Nombres réels 1 Suites de rationnels Définition Une suite de rationnels (ou suite rationnelle) est une application u : N Q. Notation : Pour tout entier n, on note u n l image u(n) de l entier n par l application

Plus en détail

Devoir Vacances Commentaires et corrections

Devoir Vacances Commentaires et corrections Devoir Vacances Commentaires et corrections Voici quelques éléments pour vous aider à faire ce devoir et les corrections de quelques erreurs d énoncé : I) Exercice 1 Les parties 1 et 2 sont indépendantes.

Plus en détail

CH V : Généralités sur les suites réelles

CH V : Généralités sur les suites réelles CH V : Généralités sur les suites réelles I. Notion de suite I.1. Définition générale Définition Une suite de nombre réels u est une application de N dans R i.e. une fonction de N dans R telle que tout

Plus en détail

Dossier n 12 : Exemples d approche et d applications du raisonnement par récurrence dans des domaines variés.

Dossier n 12 : Exemples d approche et d applications du raisonnement par récurrence dans des domaines variés. Dossier n 12 : Exemples d approche et d applications du raisonnement par récurrence dans des domaines variés. Rédigé par Cécile COURTOIS, le 29 août 2003 cecile-courtois@wanadoo.fr I Situation par rapport

Plus en détail

Cours de mathématiques (Terminale S)

Cours de mathématiques (Terminale S) Terminale Scientifique (S) : Cours de mathématiques (Terminale S) I. Chapitre 01 : Les suites 1. Etude globale d une suite A. Les suites majorées, minorées, bornées La suite ( ) est majorée si et seulement

Plus en détail

SUITE. Il existe deux grands moyens de dénir une suite : 2. Représentation graphique,variation, suite majorée, minorée

SUITE. Il existe deux grands moyens de dénir une suite : 2. Représentation graphique,variation, suite majorée, minorée SUITE I ) Rappels et dénition 1. N est l'ensemble des entiers naturels : 0,1,2... Une suite numérique est une fonction de N (ou une partie de N) dans R u : N R n u n Exemple : suite de Fibonnacci : 1,

Plus en détail

Polynômes et fractions rationnelles

Polynômes et fractions rationnelles Polynômes et fractions rationnelles Exercice 1. Factoriser dans [ ] et dans [ ] le polynôme Allez à : Correction exercice 1 Exercice 2. Soit Factoriser dans [ ], puis dans [ ] et enfin dans [ ] Allez à

Plus en détail

). 1. Montrer que pour tout n 1 on a u n > Démontrer que pour tout n 1 on a u n+1 2 = 1 (u n 2) 2

). 1. Montrer que pour tout n 1 on a u n > Démontrer que pour tout n 1 on a u n+1 2 = 1 (u n 2) 2 TS Suites récurrentes Exercices Exercice. Soit u la suite définie par u 0 = 3 et pour tout entier n, + = 4un +.. Démontrer que pour tout entier n, >.. On définit la suite v pour n N par v n = un. Montrer

Plus en détail

Les suites - Partie II : Les limites

Les suites - Partie II : Les limites Terminale S Les suites - Partie II : Les limites 1.0 OLIVIER LECLUSE Juillet 2013 Table des matières 3 Limites et comparaison I - Limites et comparaison 5 A. Théorème d'encadrement dit "des gendarmes"...5

Plus en détail

Les nouveaux programmes de terminales S conseillent d introduire la fonction exponentielle avant la fonction logarithme.

Les nouveaux programmes de terminales S conseillent d introduire la fonction exponentielle avant la fonction logarithme. Introduction ÉQUATION DIFFÉRENTIELLE y = y & FONCTION EXPONENTIELLE Les nouveaurogrammes de terminales S conseillent d introduire la fonction exponentielle avant la fonction logarithme. Nous allons montrer

Plus en détail

Fonction exponentielle

Fonction exponentielle Fonction exponentielle 1 Fonction exponentielle Définition et variation Théorème Définition Il existe une unique fonction définie et dérivable sur telle que et Cette fonction est appelée fonction exponentielle

Plus en détail

Principe d une démonstration par récurrence :

Principe d une démonstration par récurrence : Chapitre Suites 1 Démonstration par récurrence Exemples introductif : Imaginons que des ouvriers construisant un immeuble aient toutes les instructions nécessaires pour construire un étage d immeuble sur

Plus en détail

Etude de la fonction logarithme

Etude de la fonction logarithme Etude de la fonction logarithme Après un bref rappel des résultats vus dans le module de définition des fonctions logarithmes, nous menons l étude approfondie de la fonction logarithme népérien. 1/ Rappels

Plus en détail

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques 1 er avril 01 En mathématiques, pour démontrer divers propriétés ou théorèmes, nous avons besoin d appliquer rigoureusement un raisonnement

Plus en détail

1 q. = 1 q n. (un + v n ) (l + l ) = (un l) + (v n l ) n n 0, u n + v n A.

1 q. = 1 q n. (un + v n ) (l + l ) = (un l) + (v n l ) n n 0, u n + v n A. 16 Proposition : La somme des n premiers termes d une suite géométrique de raison q 1 est : n 1 u 0 q k 1 q n = u 0 1 q k=0 Il suffit de calculer (1 q) n 1 k=0 qk = n 1 k=0 qk n 1 k=0 qk+1 = n 1 k=0 qk

Plus en détail

TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril Ex 1 :

TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril Ex 1 : TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril 2014 Ex 1 : Ex 2 : t Ex 3 : Partie A : 1. lim (x +1=+ et lim e x =+, d'où par produit : x + x + Pour tout x réel, f (x=xe x +e x. Or, lim xe x =0 (croissances comparées

Plus en détail

Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante.

Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de façon indépendante. EXERCICE 3 Commun à tous les candidats 7 points Une société produit des bactéries pour l'industrie. En laboratoire, il a été mesuré que, dans un milieu nutritif approprié, la masse de ces bactéries, mesurée

Plus en détail

Logique, ensembles, raisonnements

Logique, ensembles, raisonnements Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n Logique, ensembles, raisonnements 1 Logique Exercice 1 Soient les quatre assertions suivantes : (a) x R y R x + y > 0 ; (b) x R y R x + y > 0 ; (c) x R y R

Plus en détail

Limite de suites. I Introduction 1. II Définitions 1 1 Limite finie Limite infinie III Limites usuelles 2

Limite de suites. I Introduction 1. II Définitions 1 1 Limite finie Limite infinie III Limites usuelles 2 Limite de suites Table des matières I Introduction II s Limite finie............................................ 2 Limite infinie.......................................... III Limites usuelles 2 IV Opérations

Plus en détail

RAISONNEMENTS. 1 Propositions logiques. 1.1 Définition et négation. 1.2 Conjonction et disjonction. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

RAISONNEMENTS. 1 Propositions logiques. 1.1 Définition et négation. 1.2 Conjonction et disjonction. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot RAISONNEMENTS 1 Propositions logiques 1.1 Définition et négation Définition 1.1 Proposition On appelle proposition un énoncé mathématique qui peut être vrai ou faux. Exemple 1.1 Deux propositions simples.

Plus en détail

Giuseppe Peano ( )

Giuseppe Peano ( ) Giuseppe Peano (1858-1932) Mathématicien et philosophe italien, il est l'un des premiers à avoir compris l'importance de fonder les mathématiques sur quelques axiomes précis, et d'en déduire ensuite théorèmes...

Plus en détail

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme.

Une condition nécessaire de convergence Considérons une série de terme général. Supposons cette série convergente. Soit sa somme. Séries numériques I) Définitions - Notions essentielles.) Séries numériques Définition Soit une suite numérique. On appelle série de terme général la suite dont les termes successifs sont : ₀ ₀ ₁ ₀ ₁ ₂

Plus en détail

Les suites numériques

Les suites numériques Chapitre 1 Les suites numériques Les suites numériques apparaissent dès que l homme a eu recours à des méthodes itératives de calcul. On en retrouve dès l Antiquité dans les travaux d Archimède pour des

Plus en détail

Chapitre 2 - Suites et récurrence

Chapitre 2 - Suites et récurrence Lycée Jaufré RUDEL - BLAYE 14 septembre 016 Les suites, c'est quoi déjà? Suites arithmétiques Suites géométriques Suites arithmétiques Dénition Terme général Somme de N termes consécutifs Sommes Suite

Plus en détail

Exercice n 114 page 128

Exercice n 114 page 128 Jeudi 28 Février 2013 DM de Maths Exercice n 114 page 128 1) a) Voir papier millimétré 1) b) D après la représentation graphique des premiers termes de la suite (u n ), on peut conjecturer qu elle est

Plus en détail

Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. v n. lim. lim

Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompris.com. v n. lim. lim Limite d une suite - Terminale S Exercices corrigés en vidéo avec le cours sur jaicompriscom Reconnaitre les formes indéterminées Dans chaque cas, on donne la ite de u n et v n Déterminer si possible,

Plus en détail

Chapitre II : L ensemble des nombres réels

Chapitre II : L ensemble des nombres réels 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2013-2014 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre II : L ensemble des nombres réels 1 Quelques notions générales sur R

Plus en détail

Représenter graphiquement (sur un même schéma) ces trois ensembles.

Représenter graphiquement (sur un même schéma) ces trois ensembles. PCSI DEVOIR SURVEILLÉ de MATHÉMATIQUES n 4 07/1/001 Durée : 4 heures EXERCICE 1 : Calculatrices interdites Dans le plan complee rapporté au repère orthonormal (O; e 1, e, on définit une transformation

Plus en détail

Un exemple de cours : Racine carrée et Compléments.

Un exemple de cours : Racine carrée et Compléments. Un exemple de cours : Racine carrée et Compléments. C est un des premiers symboles «bizarres» que l on rencontre au collège que le symbole " ". Que signifie t il? A quoi peut il servir? Comment s en sert

Plus en détail

Suite récurrente définie par une fonction

Suite récurrente définie par une fonction Suite récurrente définie par une fonction Rédigé par un enseignant et un élève de l Ecole Polytechnique (Vincent Langlet). Niveau : Approfondir la Terminale S ou Première Année post bac Difficulté : Exercice

Plus en détail

Suites réelles. I Rappels de vocabulaire. II Suites remarquables. Définition 5

Suites réelles. I Rappels de vocabulaire. II Suites remarquables. Définition 5 I Rappels de vocabulaire Suites réelles Définition 1 Une suite réelle u est une application de I R où I est une partie de N. Au lieu de noter u(n), pour les suites on note u n l image de n par l application

Plus en détail

Terminale SSI 1 Chapitre 3 : Suites numériques 1. L image d un entier naturel n par une suite u n est en général pas noté «u(n)» mais plutôt :

Terminale SSI 1 Chapitre 3 : Suites numériques 1. L image d un entier naturel n par une suite u n est en général pas noté «u(n)» mais plutôt : Terminale SSI 1 Chapitre 3 : Suites numériques 1 1 Introduction 1.1 s On rappelle que IN est On appelle suite numérique une fonction définie sur L image d un entier naturel n par une suite u n est en général

Plus en détail

(exercice : calculer u 2 puis u 5 )

(exercice : calculer u 2 puis u 5 ) Suites Prérequis : Division euclidienne Soient a et b deux entiers avec b 0. Il existe un unique couple (q, r) Z N tel que a = q b + r et 0 r < b. q s appelle le quotient de la division enclidienne de

Plus en détail

Nombres réels, bornes supérieures et inférieures

Nombres réels, bornes supérieures et inférieures Nombres réels, bornes supérieures et inférieures Exercice 1 : Si et sont des réels positifs ou nuls, montrer que Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 2 : Déterminer les ensembles suivants, mettre

Plus en détail

Définition Soient a et b deux entiers non tous nuls. Le plus grand diviseur commun à a et b est le PGCD de a et b. On le note PGCD (a ; b) ou a b.

Définition Soient a et b deux entiers non tous nuls. Le plus grand diviseur commun à a et b est le PGCD de a et b. On le note PGCD (a ; b) ou a b. PGCD de deux entiers naturels Diviseurs communs à deux entiers naturels Soient a et b deux entiers naturels non tous les deux nuls. L ensemble des diviseurs communs à a et b est une partie de Z non vide

Plus en détail

RAISONNEMENT PAR RECURRENCE

RAISONNEMENT PAR RECURRENCE Exemple: RAISONNEMENT PAR RECURRENCE Montrons par récurrence que pour tout n N *, P (n) : i=n i = 1 + + 3 +...+ ( n -1) + n = n n1 n n1 Initialisation : pour n = 1 i =1 et = 111 =1 donc P(1) est vraie.

Plus en détail

Chapitre 12. Suites récurrentes

Chapitre 12. Suites récurrentes Chapitre 1 L'objectif de ce chapitre est de recenser les quelques théorèmes permettant l'étude des suites dénies par récurrence (u n+1 = f(u n )) et les diérentes méthodes s'appuyant dessus. I Quelques

Plus en détail

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé

Olympiades Françaises de Mathématiques Envoi Numéro 3 Corrigé Olympiades Françaises de Mathématiques 2012-2013 Envoi Numéro 3 Corrigé 1 Exercices Juniors Exercice 1. On appelle diviseur propre d un entier n un diviseur positif de n qui est différent de 1 et de n.

Plus en détail

2(xex ) = 2 0 = 0 ( croissances comparées ) x x lim. f 3

2(xex ) = 2 0 = 0 ( croissances comparées ) x x lim. f 3 Corrigé - Baccalauréat blanc TS - 03 EX : (4poi nt s Commun à tous les candidats ( 6 points Partie A - Étude d une fonction. On considère la fonction f définie sur R par f (x = (x + e x.. Déterminer la

Plus en détail

Phrases quantifiées. «Tout parallélogramme dont les diagonales sont de même longueur est un rectangle.»

Phrases quantifiées. «Tout parallélogramme dont les diagonales sont de même longueur est un rectangle.» Phrases quantifiées Les étapes «comprendre la nécessité de quantifier», «être capable d expliciter les quantifications» et «être capable de rédiger avec des quantificateurs» sont des étapes différentes

Plus en détail

Chapitre 12 : Étude locale des fonctions : limites

Chapitre 12 : Étude locale des fonctions : limites Chapitre 12 : Étude locale des fonctions : limites Dans tout ce chapitre, I désigne un intervalle de R, x 0 R, f est une fonction définie sur son domaine de définition D f à valeurs réelles. C f désigne

Plus en détail

Résumé du cours sur les suites.

Résumé du cours sur les suites. Résumé du cours sur les suites. 1 Suites numériques réelles et principe de récurrence 1.1 Les deux façons de définir une suite numérique réelle Définition. On note n 0 un entier naturel (en général n 0

Plus en détail

DS 9 Correction EXERCICE Etude d'une fonction auxiliaire.

DS 9 Correction EXERCICE Etude d'une fonction auxiliaire. DS 9 Correction EXERCICE On considère la fonction déterminée sur 0, par : ln On se propose dans cet exercice d'étudier la fonction et de la représenter relativement à un repère orthonormal,,, l'unité choisie

Plus en détail

Stratégies de base. DOMAINE : Combinatoire. NIVEAU : Débutants STAGE : Grésillon 2011 CONTENU : Cours et exercices. - Principe des tiroirs-

Stratégies de base. DOMAINE : Combinatoire. NIVEAU : Débutants STAGE : Grésillon 2011 CONTENU : Cours et exercices. - Principe des tiroirs- DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : François LO JACOMO NIVEAU : Débutants STAGE : Grésillon 0 CONTENU : Cours et exercices Stratégies de base - Principe des tiroirs- Si l on range au moins n + objets dans

Plus en détail

Polynômes de Legendre sur [0,1], quadratures de Gauss

Polynômes de Legendre sur [0,1], quadratures de Gauss Polynômes de Legendre sur [,1], quadratures de Gauss Énoncé Polynômes de Legendre sur [,1], quadratures de Gauss On définit les suites de polynômes (U n ) et (P n ) de la manière suivante : U = 1 n 1,

Plus en détail

Fonctions - Dérivabilité Cours maths Terminale S

Fonctions - Dérivabilité Cours maths Terminale S Fonctions - Dérivabilité Cours maths Terminale S Dans ce module, retour sur la notion de nombre dérivé vue en première. La classe de terminale s attardant plus longuement sur le problème de la dérivabilité

Plus en détail

CHAPITRE 2 SUITES NUMÉRIQUES

CHAPITRE 2 SUITES NUMÉRIQUES CHAPITRE 2 SUITES NUMÉRIQUES Définition 2.0. Une suite réelle est une application u : N R qui à tout n de N associe un élément u n de R, appelé terme général de la suite. On notera donc la suite (u n ),

Plus en détail

Cours de terminale S - Généralités sur les fonctions

Cours de terminale S - Généralités sur les fonctions les fonctions LPO de Chirongui - Exercices : Savoir Faire (livre)- Déterminer une ite Interprétation graphique Livre Indice BORDAS - Page 45 Exercice 34, 35, 36 et 37 page 56 - Limite finie à l infini

Plus en détail

Quelques notions vues au collège et en seconde

Quelques notions vues au collège et en seconde IUT Orsay Mesures Physiques Cours du 1 er semestre Quelques notions vues au collège et en seconde (complément destiné au travail personnel : non traité en amphi) A. Résumé simplifié sur la zoologie des

Plus en détail

Commun à tous les candidats. Le graphique de l annexe sera complété et remis avec la copie. Soit la fonction f définie sur l intervalle [0; 2] par

Commun à tous les candidats. Le graphique de l annexe sera complété et remis avec la copie. Soit la fonction f définie sur l intervalle [0; 2] par EXERCICE (6 points ) Commun à tous les candidats Le graphique de l annexe sera complété et remis avec la copie Soit la fonction f définie sur l intervalle [0; ] par f(x) x + x + ) Etudier les variations

Plus en détail

Construction des entiers naturels

Construction des entiers naturels Construction des entiers naturels Tout ce qui suit est une définition et l étude des propriétés élémentaires de l ensemble des entiers naturels, définis dans le cadre axiomatique de la théorie des ensembles.

Plus en détail

démonstrations exigibles au baccalauréat

démonstrations exigibles au baccalauréat démonstrations exigibles au baccalauréat fonction exponentielle (1/2) propriété : Il existe une unique fonction dérivable sur telle que ' = et (0) = 1 1 L'existence de la fonction est admise conformément

Plus en détail

Logique et Raisonnement

Logique et Raisonnement INSA Toulouse Cycle Préparatoire IFCI Module Outils Mathématiques Regroupement n 1 Logique et Raisonnement Introduction En mathématiques, on travaille avec des objets abstraits (nombres, ensembles, applications,

Plus en détail

Congruences. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices

Congruences. DOMAINE : Arithmétique. NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices DOMAINE : Arithmétique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 014 CONTENU : Cours et exercices Congruences Commençons par trois exercices permettant de rappeler ce qui a été vu

Plus en détail

1 Notions de logique mathématique.

1 Notions de logique mathématique. Université de Provence 2012 2013 Introduction à l Analyse Chapitre 3 - Logique et Suites. 1 Notions de logique mathématique. 1.1 Assertions, propositions logiques, tables de vérité. On rappelle la notion

Plus en détail

Exercices supplémentaires : Suites

Exercices supplémentaires : Suites Exercices supplémentaires : Suites Partie A : Calculs de termes et représentation graphique Exercice On considère la suite définie par 4 3 pour tout N. Calculer,, et Exercice On considère la suite définie

Plus en détail

CORRECTION - FX 0. ab a b + 1 1

CORRECTION - FX 0. ab a b + 1 1 Lycée Thiers CORRECTION - FX 0 Exercice. Somme et produit... qui est le plus grand? On considère deux entiers a, b >. Comparer et ab. On constate que : ab a b + = a ) b ) > 0 Or, si p, q sont entiers,

Plus en détail

Corrigé du Devoir Surveillé n 7

Corrigé du Devoir Surveillé n 7 Corrigé du Devoir Surveillé n 7 Exercice : Série harmonique incomplète Série harmonique On considère la série harmonique n. On note pour tout entier n N n T n = n k= k = + 2 + 3 + +. Soit n N, alors T

Plus en détail

Principes de la rédaction mathématique

Principes de la rédaction mathématique DERNIÈRE IMPRESSION LE 23 août 2016 à 9:40 Principes de la rédaction mathématique Ce qui se conçoit bien, s énonce clairement Pour mieux comprendre cet adage dû à Boileau, il faut comprendre sa négation

Plus en détail

Devoir Surveillé /Evaluation

Devoir Surveillé /Evaluation Lycée Pierre-Gilles de Gennes BCPST Mathématiques 4-5 Devoir Surveillé /Evaluation Le 4 septembre 4 Documents écrits, électroniques, calculatrices et téléphones portables interdits La plus grande attention

Plus en détail

Cours d arithmétique. Khaoula Ben Abdeljelil

Cours d arithmétique. Khaoula Ben Abdeljelil Cours d arithmétique Khaoula Ben Abdeljelil 2 Table des matières Table des matières............................... i 1 LES ENTIERS NATURELS 1 1.1 Les opérations élémentaires sur N.................... 1

Plus en détail

Devoir non surveillé Équation différentielle, fonction définie par une intégrale

Devoir non surveillé Équation différentielle, fonction définie par une intégrale Devoir non surveillé Équation différentielle, fonction définie par une intégrale Pelletier Sylvain, BCPST Lycée Hoche $\ CC BY: pour le 0 juin Eercice Résoudre l équation différentielle : E y y + 5y cos

Plus en détail