Stratégie de promotion du Pays Haut Entre Deux Mers. Diagnostic Territorial

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie de promotion du Pays Haut Entre Deux Mers. Diagnostic Territorial"

Transcription

1 Stratégie de promotion du Pays Haut Entre Deux Mers Diagnostic Territorial Johanna Izotte Septembre 2011

2 Glossaire A3P : Association des Professionnels du Pays de Pellegrue ACAM : Association des Commerçants et Artisans de Monségur ADEFA : Association Départementale pour l Emploi et la Formation en Agriculture ADAR : Association de Développement Agricole et Rural ADIE : Association pour le Droit à l Initiative Economique ADMR : Aide à Domicile en Milieu Rural ALSH : Accueil de Loisirs Sans Hébergement AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne ANAH : Agence Nationale pour l Amélioration de l Habitat APA : Allocation Personnalisée à l Autonomie BDP : Banque Départementale de Prêt BTS : Brevet de Technicien Supérieur C2ESG : Club d Entreprises de l Entre deux mers et du Sud Gironde CAF : Caisse d Allocation familiales CAP : Certificat d Aptitudes Professionnelles CCI : Chambre de Commerces et d Industrie CCAS : Centre Communal d Action Sociale CDC : Communautés de Communes CEAP : Centre pour Enfants et Adultes Polyhandicapés CEPS : Club d Entreprises du Pays de Sauveterre CFA : Centre de Formation Agricole CG 33 : Conseil Général de la Gironde CHSG : Centre Hospitalier du Sud-Gironde CIAP : Centre d Interprétation de l Architecture et du Patrimoine CIO : Centre d Information et d Orientation CIPA : Centre d Insertion Professionnelle par Alternance CLIC : Centre Local d Information et de Coordination CMA : Chambre des Métiers et de l Artisanat CRA : Conseil Régional d Aquitaine CSP : Catégories Socioprofessionnelles CUB : Communauté Urbaine de Bordeaux DUT : Diplôme Universitaire de Technologie E2M : Entre Deux Mers EHPAD : Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes ENS : Espace Naturel Sensible EPCI : Etablissements Publics de Coopération Intercommunale ESAT : Etablissement et Service d Aide par le Travail ETP : Equivalent Temps Plein HE2M : Haut Entre Deux Mers

3 HLM : Habitation à Loyer Modéré IDDAC : Institut Départemental Développement Artistique et Culturel LAEP : Lieu d Accueil Enfants Parents MDSI : Maison Départementale de Solidarité et de l Insertion MSA : Mutualité Sociale Agricole OCM : Opération Collective de Modernisation OPAHDD : Opération Programmée d Amélioration de l Habitat et de Développement Durable OTEM : Office de Tourisme de l Entre deux Mers PAPI : Point d Accès Public à Internet Point d Accès à la Téléformation PER : Pôle d Excellence Rurale PLH : Plan Local de l Habitat PLU : Plan Local d Urbanisme POS : Plan d Occupation des Sols PRJ : Point Rencontres Jeunesse RAM : Relais d Assistantes Maternelles RPA : Résidence pour Personnes Agées RPI : Regroupement Pédagogique Intercommunal SAP : Services A la Personne SAU : Surface Agricole Utile SCOT : Schéma de Cohérence Territoriale SDCI : Schéma Départementale de Coopération Intercommunale SEGPA : Section d Enseignement Général et Professionnel Adapté SIPHEM : Syndicat Intercommunal du Pays Haut Entre deux Mers SMEAG : Syndicat Mixte d Etudes et d Aménagement de la Garonne SSIAD : Service de Soins Infirmiers A Domicile TAD : Transport A la Demande TPE : Toutes Petites Entreprises UCAR : Union des Commerçants et Artisans de La Réole UPI : Unité Pédagogique d Intégration USERTOM : Union Syndicale de l Entre deux mers et du Réolais pour la Collecte des Ordure Ménagère VAE : Validation des Acquis de l Expérience ZA : Zone d Activités ZNIEFF : Zone Naturelle d Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique ZPPAUP : Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager ZRR : Zone de Revitalisation Rurale TVAM : Taux de Variation Annuel Moyen

4 Sommaire I. Contexte de la mission et présentation du territoire... 2 A. Contexte de la Mission... 3 B. Le Pays Haut Entre Deux Mers Un territoire rural structuré autour de 4 bassins de vie Le contexte institutionnel du territoire : 4 CDC au service du développement local Les dynamiques socio - démographiques sur le HE2M : une majorité de petits ménages au niveau de vie modeste Les projets en cours sur le territoire...15 II - Partie 1 L économie du territoire : une dominance agricole en mutation et un secteur tertiaire dynamique A. Que produit le territoire du HE2M? Introduction : Une économie agricole et tertiaire avec des zones d attractivité hétérogène et des stratégies identifiées L agriculture, un secteur identitaire mais menacé Une faible culture industrielle sur le territoire L économie tertiaire : Pôle majeur de l emploi sur le Pays HE2M dominé par un tissu économique de proximité Commerces et artisanat : des secteurs importants pour l économie du territoire...28 B. L accueil d entreprises et l animation économique :...32 des infrastructures d accueil qui se développent et des acteurs économiques dynamiques...32 C. Le tourisme : un secteur structuré sur un territoire bénéficiant d un riche patrimoine Une offre touristique structurée Un territoire riche de son patrimoine...41 III - Partie 2 Vivre sur le Haut Entre Deux Mers grâce à la proximité des équipements, des services et des activités A. Des commerces et services de proximité qui permettent de répondre aux besoins de la vie quotidienne...45 B. Se déplacer sur le Haut Entre Deux Mers : une problématique liée à la dépendance à la voiture...46 C. Une volonté des acteurs publics et professionnels d adapter les services de santé au contexte rural du territoire...46 D. Un bon maillage des services éducatifs et une offre de formation en lien avec les besoins du territoire...46 E. Des infrastructures locales permettant l accueil des enfants et des jeunes...46 F. Habitat, logement : une importance de l accession à la propriété tandis que l offre locative n est pas adaptée à la demande...46 G. Une offre sportive riche et diversifiée mais pas toujours connue...46 H. Des activités et manifestations culturelles fédératrices de la population mais pas toujours visibles à l extérieur du territoire...46 I. Une amélioration de l accès aux technologies de communication sur le Pays HE2M qui reste cependant insuffisante sur certains territoires...46 IV. Synthèse et analyse du diagnostic A. Une nécessité d adapter l offre de logements à la demande...46 B. Favoriser l amélioration de la circulation de l information...46 C. Se différencier des autres territoires...46 ANNEXES

5 I. Contexte de la mission et présentation du territoire 2

6 Contexte de la mission A. Contexte de la Mission Cadre de la mission 1- La problématique Le Pays du Haut Entre Deux Mers est un territoire qui se situe en périphérie de l agglomération bordelaise. Territoire rural dominé par l agriculture, c est la dimension cantonale qui l organise et qui fédère sa population. Les élus se sont fixé comme priorité de maintenir le tissu économique existant et de le renforcer en développant l attractivité de ce territoire. Cependant, il reste difficile à localiser et est parfois même peu connu des populations qui ne sont pas locales. L enjeu de promotion du territoire devient une stratégie de développement incontournable face à la régression de sa principale activité, l agriculture (crise et difficultés dans la transmission des exploitations), alors que son cadre de vie et son niveau d équipements peuvent permettre de développer son attractivité. De plus, les retombées prévues du développement des transports ferroviaires (Ligne à Grande Vitesse Paris-Bordeaux et cadencement du TER Bordeaux-Agen) positionnent le territoire comme futur banlieue de Bordeaux. Il y a donc un enjeu de se positionner dès aujourd hui en tant que territoire d accueil aux entreprises pour favoriser l activité économique sur le territoire et non pas seulement l activité résidentielle. 2- Les objectifs Objectif principal Renforcer l attractivité du territoire auprès des populations et des entreprises pour consolider et dynamiser son tissu économique. Sous-objectifs Extraire les atouts du territoire caractérisant son identité pour en faire une force d attractivité Fournir les premières pistes de stratégie de promotion du territoire permettant de renforcer son attractivité dans une logique de valorisation et de renforcement de ses atouts 3- Les résultats attendus Identification des potentialités de développement La stratégie de développement où les pistes d actions s appuieront sur les atouts identifiés La stratégie intègrera l ensemble des acteurs du territoire dans un programme commun L identification du territoire à une échelle régionale voire plus large L installation sur le territoire de nouvelles entreprises et de nouvelles populations 3

7 Contexte de la mission 4- La méthodologie Phase 1 : Diagnostic Diagnostic thématique Thèmes étudiés : o L économie du territoire o Le sport, les loisirs, la culture o L éducation, la formation, l insertion o Les commerces et services de proximité, SAP o L enfance - jeunesse o Les transports, l accessibilité o Les services numériques et téléphoniques o Le patrimoine o La Santé o L habitat, le logement o Le foncier Cette phase du diagnostic est synthétisée en analyse AFOM (Atouts, Faiblesses, Opportunités, Menaces) permettant de faire ressortir les principaux atouts du territoire et ses limites. Thèmes transversaux : o Réseau associatif o Environnement Diagnostic transversal Etude des projets de territoire : La Réole 2020, SCOT du Sud-Gironde, Opération Collective de Modernisation, Etude sur la transmission du foncier agricole Analyse des acteurs : identification des acteurs impliqués dans la stratégie ou pouvant l être Etude des créneaux de développement innovants : Réseaux de chaleur, circuits courts Moyens et supports utilisés : Etudes et documents réalisés au sein du Pays HE2M Documents des territoires concernant leurs activités sportives, culturelles, économiques, leurs documents de promotion (gazettes mensuelles), documents de l OTEM concernant l offre touristique et du SIPHEM concernant l offre de logements, Veille sur la presse locale (SudOuest, Le Républicain) Une phase d entretiens avec les acteurs du territoire (cf liste des personnes rencontrées en annexe) permet de compléter le diagnostic et d anticiper sur la seconde étape en favorisant la réflexion sur des pistes d actions Une réunion d échanges entre acteurs s est déroulée le 05 septembre avec les membres du Comité Syndical, du Conseil de Développement, les Directrices des CDC et les Directeurs de l OTEM et du SIPHEM afin de compléter le diagnostic et de réfléchir ensemble aux pistes d actions qui pourraient être mises en place 4

8 Contexte de la mission Phase 2 : Analyse transversale Il s agit d une analyse transversale des différents thèmes du diagnostic en identifiant les complémentarités et passerelles entre les territoires. Cette analyse permettra d établir les principaux enjeux de la stratégie de promotion du territoire. Phase 3 : Construction des pistes d action Cette phase doit permettre la proposition d actions en lien avec l analyse effectuée précédemment et répondant aux grands enjeux identifiés. Elle se décline en une série de fiches - actions transversales ou thématiques devant permettre de mettre en avant les atouts du territoire ou de les renforcer par des actions / projets innovants. Cette phase s appuiera également sur les entretiens réalisés avec les acteurs du territoire. 5

9 Contexte de la mission Les acteurs directement et indirectement impliqués dans le projet PAYS HE2M CDC COMMUNES OTEM SIPHEM ACTEURS Rôle joué ou attendu dans le projet Rôle / Relation avec les autres acteurs CDC D AUROS PREFECTURE CG 33 Réaliser le diagnostic sensibiliser les acteurs aux problématiques du territoire diffuser et partager des informations impulser des dynamiques Participation au financement d équipements et de services pour développer l attractivité Faire remonter les besoins du territoire et ses atouts Partage des informations Développement de l attractivité par la réalisation d infrastructures et services Qualification de l offre touristique Liens avec les acteurs pouvant jouer un rôle dans le tourisme (entreprises de Canoë, aérodrome de Floudès, ) Participation à la réflexion sur les projets en lien avec le tourisme / les loisirs (pistes cyclables) / valorisation du patrimoine Promotion touristique du territoire Augmentation qualitative et quantitative de l offre de logement Participation à la fonction résidentielle locative en permettant la liaison entre l offre et la demande de logements locatifs Réflexion prospective avec les PLH des territoires Rôle à jouer si elle rejoint le périmètre du Pays dans le cadre du SDCI Opportunités de développement économique et touristique Validation d un périmètre qui pourra modifier le réseau d acteurs sur le territoire, la population présente, la dotation en infrastructures et en activités Intervention indirecte sur des infrastructures du territoire : chemins de randonnées, pistes cyclables, état des routes départementales, réseau haut débit Rôle social : RSA, personnes âgées, personnes en situation de handicap Animateur des réseaux d acteurs et coordinateur des projets Liens avec les CDC et acteurs du territoire Liens directs avec le Pays et les communes Liens avec les CDC mais peu de relations directes avec le Pays Animateur de la politique touristique Liens directs avec le Pays, les CDC, les communes et les acteurs touristiques (restaurants, hébergeurs) Animateur support de la politique logement / habitat Liens avec les CDC, les communes et les bénéficiaires Actuellement, pas de liens avec le Pays Liens avec le SIPHEM et l OTEM Rôle «règlementaire» qui s impose aux EPCI Liens avec les CDC pour la gestion des infrastructures : délégation de compétences (Gironde Numérique), acquisition de terrains (pistes cyclables) 6

10 Contexte de la mission ACTEURS Rôle joué ou attendu dans le projet Rôle / Relation avec les autres acteurs CRA Mobilisation de fonds financiers pour les projets en lien avec les services, Coordination avec le Pays HE2M pour les l économie, le logement, la santé actions inscrites dans le Contrat de Pays HE2M Liens avec les CDC et les communes pour venir s installer sur le territoire (zones d activités, accès à la propriété) Entreprises et population Population cible du projet en venant s installer sur le territoire Liens avec le SIPHEM pour le logement locatif Liens avec le Pays en vue d une installation économique (salon Prov Emploi à Paris en 2011) Clubs d entreprises et Animateur de réseaux économiques associations d artisans - Dynamisation du tissu économique, promotion des activités et productions commerçants locales Liens avec les CDC, les communes les acteurs économiques et la population Acteurs du soutien / accompagnement aux entreprises (CCI, CMA, CR, CG, coopératives, etc.) Syndicat Mixte du SCOT Sud-Gironde Accompagner les créateurs / repreneurs sur le territoire et favoriser leur pérennité Contribuer à l organisation du territoire en maîtrisant son urbanisation Renforcement de son attractivité par sa structuration Liens avec les entreprises et porteurs de projet Liens avec le Pays et autres acteurs économiques dans le cadre du Comité des acteurs économiques Liens avec les acteurs du territoire de manière générale : CDC, Pays HE2M, OTEM, SIPHEM, CRA, CG 33, 7

11 Présentation du Pays B. Le Pays Haut Entre Deux Mers 1. Un territoire rural structuré autour de 4 bassins de vie 8

12 Présentation du Pays Un territoire rural à proximité de Bordeaux Le Pays HE2M : 4 CDC, 63 communes, habitants (en 2008) et 556 km² de territoire Un territoire proche de plusieurs grandes et moyennes villes : Bordeaux, Libourne, Marmande ou encore Langon Localisation du Pays HE2M Source : Etude "Produire et manger local en HE2M", M. Bertherat, 2010 Situé dans l Entre Deux Mers, il bénéficie d une riche diversité géographique constituée par trois ensembles paysagers : la Vallée du Dropt (Sauveterrois et Pays de Pellegrue), les Collines réolaises et l Entre deux Mers oriental Un territoire rural caractérisé par la forte présence de terres agricoles elles mêmes dominées plus au nord par les vignobles (Sauveterre et Pellegrue) Un vaste espace équivalent à la superficie de la Communauté Urbaine de Bordeaux mais avec une faible densité de population liée au caractère rural du territoire : 46 habitants au km² (moyenne départementale : 142 hab/km²) Deux configurations territoriales Un canton urbain au Sud : le Réolais o Axes routiers et autoroutiers structurants et réseau ferroviaire qui ont favorisé le développement économique et résidentiel de cette zone o Zone accueillant la moitié de la population du territoire avec une offre de services diversifiée à proximité quasi-immédiate Des zones plus rurales sur le reste du Pays HE2M: o Des densités de populations plus petites o Une économie majoritairement agricole o D autres sources d attractivité des entreprises (ZRR, zones d activités, etc.) et des populations (niveau de services, accession à la propriété, etc.) 9

13 Présentation du Pays Un territoire organisé autour de ses bassins de vie Dynamiques territoriales de polarisation des commerces et services dans les chefs-lieux de cantons : La Réole, Sauveterre-de-Guyenne, Pellegrue et Monségur o La proximité des grandes villes reste insuffisante pour répondre aux besoins de la vie quotidienne o Le maintien de cette offre de proximitéau sein des bassins de vie favorise la cohésion sociale des habitants Polarisation très marquée dans le Pays de Pellegrue car la deuxième plus grande commune est constituée de moins de 500 habitants Un attachement fort aux équipements structurants permettant de maintenir la population et de répondre aux besoins de leur vie quotidienne Encore peu de réflexion à une échelle intercommunautaire alors qu il y a des synergies entre les territoires, des besoins communs et des projets qui peuvent rayonner sur l ensemble du territoire (mobilité, tourisme, équipements culturels, etc.) L identité du territoire pour les acteurs locaux Un territoire rural au cadre de vie reposant Des paysages de qualité et diversifiés rappelant la toscane italienne (vin, paysages, patrimoine) et construits par l activité économique : l agriculture. Un bien-vivre ensemble lié à la solidarité des populations, un réseau associatif dense et essentiellement constitué de bénévoles Un patrimoine fluvial : la Garonne et le Dropt Une culture du vin structurée autour de l activité économique et des manifestations locales 10

14 Présentation du Pays 2. Le contexte institutionnel du territoire : Le Monségurais 4 CDC au service du développement local 1 15 communes, 4532 habitants Compétences : Aménagement, développement économique, aménagement et entretien de la voirie, équipements culturels et sportifs, politique culturelle et compétences déléguées 1 Principaux axes de travail : L action et la promotion culturelle : une classe de Jazz au collège de Monségur, Réseau des écoles de musique, festival des 24h du Swing avec une programmation internationale, un cinéma arts et essais Dynamiques et caractéristiques territoriales : Organisation territoriale autour du bassin de vie de Monségur Services et équipements structurants répondant aux besoins quotidiens Dynamisme économique des petites entreprises de proximité et des associations de promotion de l activité économique Un patrimoine historique et culturel riche Le Réolais 23 communes, habitants Compétences : Aménagement, développement économique et tourisme, culture, sports, enfance-jeunesse, Agenda 21, voierie et compétences déléguées Principaux axes de travail : Développement économique et touristique : ZA de l Ecopôle, conseil à la création d entreprises, observatoire économique à venir, L action culturelle, sportive et enfance-jeunesse : plaquette de communication des programmations culturelles, animation des réseaux culturels, réseau des écoles de musique, projet de piste cyclable, antenne locale de CAP 33, soutien à la vie associative sportive Dynamiques et caractéristiques territoriales : Unité urbaine du Pays, bassin de vie de La Réole Gironde sur Dropt Pôle de services du Pays : offre complète de services rayonnant à l échelle du Un Pays contexte institutionnel en mutation avec la réforme territoriale Territoire accessible grâce aux infrastructures routières et aux transports Un tissu d entreprises diversifié : grandes entreprises industrielles, TPE artisanales et commerciales Un patrimoine historique et architectural riche Un dynamisme culturel et sportif 1 Chaque CDC a délégué les compétences suivantes : o Aménagement Numérique du territoire : Syndicat Mixte Gironde Numérique o Politique du logement et de l habitat : Syndicat Mixte du Pays Haut Entre Deux Mers (SIPHEM) o Protection et mise en valeur de l environnement : USERCTOM 11

15 Présentation du Pays Le Pays de Pellegrue 9 communes, 2640 habitants Compétences : Aménagement, développement économique et tourisme, gestion des équipements sportifs et culturels, création et aménagement de la voierie, action sociale (portage de repas et TAD), et compétences déléguées Principaux axes de travail : Maintien des services sur le territoire : territoire isolé des grands centres donc nécessité de maintenir les commerces et services de proximité pour le bien-être de la population l action sociale pour les personnes en difficultés (une part de personnes âgées) : services de Transport à la demande, de portage de repas et de portage de livres (médiathèque) pour les personnes à mobilité réduite. Dynamiques et caractéristiques territoriales : Organisation territoriale autour du bassin de vie de Pellegrue Offre de services complète pour ses habitants sur la commune de Pellegrue Une population âgée sur un territoire majoritairement rural Une économie essentiellement viticole Un territoire en ZRR (non valorisé) Le Sauveterrois 16 communes, 5638 habitants Compétences : Aménagement, développement économique, environnement / énergie, coordination culturelle des activités intercommunales, développement et aménagement sportif, voierie, Action sociale (loisirs / enfance / jeunesse) et compétences déléguées 1 Principaux axes de travail : le développement économique : ZA orientée viti-viniculture, accueil et organisation de visites pour les porteurs de projets souhaitant s installer sur le territoire le développement durable : constructions des infrastructures avec des matériaux propres et des énergies renouvelables, sensibilisation des populations (thème au centre de loisirs), Salon du Développement Durable, une ferme photovoltaïque en cours, une volonté de mettre en place un parc éolien Dynamiques et caractéristiques territoriales : Organisation territoriale autour du bassin de vie de Sauveterre-de-Guyenne Une offre complète de services et d équipements pour la population locale Un tissu d entreprises dynamiques et diversifiées Une richesse patrimoniale et culturelle Le Pays de Pellegrue 12

16 Présentation du Pays Un contexte institutionnel en mutation avec la réforme territoriale 2 CDC de moins de 5000 habitants doivent s associer à d autres EPCI pour rationaliser leur périmètre : le Monségurais et le Pays de Pellegrue 2 propositions du Préfet de Gironde dans le SDCI : o Regroupement des CDC du Sauveterrois et du Pays de Pellegrue o Regroupement du Monségurais, du Réolais et du Pays d Auros, canton appartenant au Pays des Rives de Garonne : Localisation de la CDC du Canton d'auros Pays HE2M CDC Canton d Auros Source : Les EPCI à fiscalité propre et les Pays Girondins, CG 33, 2006 La CDC du Canton d Auros (13 communes, 4435 habitants) Compétences : aménagement de l espace, développement économique et tourisme, voierie d intérêt communautaire, développement social et vie associative, petite enfance enfance jeunesse. Des opportunités de développement : une ZA en sortie d autoroute et en ZRR, des projets touristiques autour de la thématique canal 13

17 3. Les dynamiques socio - démographiques sur le HE2M : une majorité de petits ménages au niveau de vie modeste L évolution démographique du territoire Présentation du Pays Une croissance de la population (+ 11% sur ) mais qui reste relativement faible par rapport à la moyenne girondine (2 fois plus élevée) Evolution de la population du Pays sur Source : INSEE Le Réolais concentre la moitié de la population du Pays HE2M Une évolution principalement liée aux flux migratoires du territoire : le territoire est attractif Un renouvellement naturel relativement faible (le nombre de naissance étant inférieur au nombre de décès) Caractéristiques et structure de la population Une population qui suit les tendances départementales d âges : une petite part de jeunes et près d un tiers de la population âgée de 60ans ou plus Population par âge 50,00% 40,00% 30,00% 20,00% 10,00% 0,00% - de 15 ans ans ans 60 ans et + Pays HE2M Gironde Source : INSEE, 2007 Le Pays se caractérise notamment par une faible part des ans (par rapport à la moyenne girondine) qui partent pour les études Une diminution structurelle de la taille des ménages : 1/3 de ménages du territoire sont constitués d une personne, 1/3 sont des couples sans enfants et les couples avec enfants sont essentiellement des petites familles (1 ou 2 enfants) 14

18 Présentation du Pays 4. Les projets en cours sur le territoire Plusieurs projets en cours ou à venir sur le territoire vont avoir un impact sur l évolution du territoire en termes d équipements, de services (logements, patrimoine) ou encore de stratégie (valorisation du patrimoine, planification, tourisme, etc.). Ces projets concernent donc directement ou indirectement la mission de promotion du territoire. Projet en cours, à venir ou potentiels Finalité et conséquences sur la mission Opération de rénovation urbaine de la ville de la Réole qui vise à renforcer son rôle de centralité en insistant plus particulièrement sur les axes du logement et de l habitat (être en capacité d accueillir tous les types de population, des grandes familles aux personnes âgées) et en veillant à favoriser un contexte favorable au développement des activités touristiques et économiques (mobilité des piétons, aménagement de parkings, accueil des populations, etc.) La Réole 2020, Ville de La Réole OPAHDD, SIPHEM SCOT Sud- Gironde (dont font partie les 4 CDC) Effets pour la mission Développement qualitatif de l offre de logement sur le territoire Amélioration du cadre de vie et de la circulation en centre ville Création d un cadre favorable au développement économique (rénovation urbaine favorisant le dynamisme commercial) Renforcement du lien social et de la solidarité favorable à un «bien vivre» ensemble Opération visant à réorganiser les zones d habitat et améliorer l offre sur les points suivants : la précarité énergétique, la salubrité des logements, l adaptation technique des logements occupés (handicap), développement d une offre collective répondant économiquement à la demande locale. Effets pour la mission Amélioration qualitative et quantitative du parc de logements locatif Rénovation de bâtiments de caractères pouvant être attractifs Réflexion prospective globale permettant d organiser les activités sur le territoire de manière cohérente, c est-à-dire en tenant compte des interactions entre les différents territoires. Effets pour la mission Apport d une maîtrise foncière sur le territoire alors qu elle est à l heure actuelle relativement faible (diminution des effets de mitage, répartition des zones destinées à l accueil d entreprises et de celles liées à la fonction résidentielle) 15

19 Présentation du Pays Projet en cours, à venir ou potentiels Etude sur les paysages de la Garonne, SMEAG Objectif, finalité Etude réalisée dans le cadre du Plan Garonne mis en place face aux menaces créées par les densités démographiques et la concentration des activités économiques sur la Garonne. Cette dernière a pour objet de recréer le lien entre les populations et le fleuve en requalifiant les paysages et le patrimoine et en valorisant l image de la Garonne. Effets pour la mission Développement d activités en lien avec le patrimoine (visant à sa réappropriation par les populations locales) Mise en valeur du patrimoine naturel : la Garonne Organisation d une signalétique commune sur le territoire de l Entre Deux Mers. Signalétique touristique, Communes de l E2M Plan Bastide, Bastides et villes médiévales Label Ville d Art et d Histoire, La Réole Effets pour la mission Meilleure lisibilité de l offre touristique et des éléments patrimoniaux bénéfique d une part au secteur du tourisme mais aussi aux populations locales L identification de l Entre deux Mers touristique peut permettre une identification plus facile du Haut Entre deux Mers Plan régional visant à valoriser le patrimoine des bastides et des villes médiévales. Effets pour la mission Mise en valeur du patrimoine local Coordination des acteurs du tourisme et du développement local La commune de La Réole est candidate au label national du Ministère de la Culture «Ville d Art et d Histoire». Il permet de favoriser la connaissance et l appropriation de toutes les formes du patrimoine (architecture, histoire, paysage, etc.) par les habitants de la commune. L obtention de ce label permet à termes la création d un Centre d Interprétation de l Architecture et du Patrimoine favorisant la diffusion de la connaissance sur ce patrimoine local. Effets pour la mission Mise en valeur du patrimoine local et attractivité touristique Rayonnement du label sur le reste du Pays HE2M 16

20 Présentation du Pays Projet en cours, à venir ou potentiels Les réseaux de chaleur, SIPHEM et collectivités Objectif, finalité Filière d énergies renouvelables qui permet de produire de la chaleur à partir de résidus de bois. Elle équipe aujourd hui plusieurs établissements intercommunaux sur le territoire. Effets pour la mission Cette filière permet le développement d une filière économique et positionne le territoire sur un projet innovant respectueux de l environnement. Les retombées de ce projet peuvent donc alimenter la réflexion sur les pistes d actions. Opération qui vise à soutenir financièrement les investissements des petits commerçants et artisans pour maintenir le tissu économique existant et favoriser son dynamisme. OCM, Pays HE2M Filière de circuits courts, Pays HE2M, CDC et communes Effets pour la mission Maintien des commerces sur le territoire, indispensables au bien être de la population locale et maintien de l artisanat, activité stratégique pour l économie du territoire Face à l évolution de l économie agricole, le Pays a la volonté d impulser le développement de filières courtes permettant aux producteurs d écouler leur production : produits locaux dans les cantines, guide du producteur permettant à la population d acheter directement à la ferme. Effets pour la mission Favorise la connaissance des producteurs et de leurs productions par les populations locales Fourniture de nouveaux débouchés pour les producteurs locaux Valorisation des produits locaux auprès des nouveaux habitants 17

21 II - Partie 1 L économie du territoire : une dominance agricole en mutation et un secteur tertiaire dynamique 18

22 ECONOMIE 1 A. Que produit le territoire du HE2M? 1. Introduction : Une économie agricole et tertiaire avec des zones d attractivité hétérogène et des stratégies identifiées Répartition des établissements par secteur d'activités en 2006 Agriculture, sylviculture, pêche Industries (agricoles, alimentaires, biens de consommation, automobile, biens d équipements, biens intermédiaires) Activités tertiaires et services (énergie, construction, commerces, transports, activités financières, activités immobilières, services aux entreprises, services aux particuliers, éducation, santé, action sociale, administrations) Source 1: Diagnostic économique COHEO, 2006; Etude préalable OCM, Pays HE2M, 2010 Données de cadrage Près de 90% de l activité économique est réalisée par l agriculture (44% des établissements sur le Pays) et les services (44%). Un tissu économique essentiellement constitué de TPE : 86% des entreprises du Haut Entre deux Mers ont moins de 5 salariés Le Réolais constitue la zone privilégiée de l activité économique : il concentre plus de la moitié des établissements industriels et de ceux des activités tertiaires du territoire Répartition des établissements (en tant qu unité de production) par CDC en 2006 CDC Agriculture Industrie Commerces et services Réolais 29% 58% 52% Sauveterrois 32% 14% 21% Monségurais 19% 18% 17% Pays de Pellegrue 20% 10% 10% TOTAL 100% 100% 100% Source 2 : Répartition des établissements par activité et par CDC, Etude préalable OCM, Pays HE2M, 2010 Une problématique générale de la transmission d entreprises : 12% des établissements ont 55 ans ou plus et plus de 40% (entre 40 et 54 ans) vont être concernés d ici quelques années 19

23 ECONOMIE 1 De la structuration territoriale des bassins d activités à l attractivité du territoire Des implantations d activités selon une logique territoriale : Le pôle de centralité La Réole Gironde sur Dropt : pôle d emploi du Pays, il concentre 1/3 des emplois et fournit une offre d activités développée Etablissement des activités dans les chefs-lieux de cantons : lieux fédérateurs de la population, ils permettent d offrir une offre de proximité pour leurs habitants Développement le long de l axe D1113 reliant Langon à Marmande : axe structurant du territoire, il est fréquenté de manière continue par les automobilistes ce qui a favorisé l implantation de commerces, services et industries à proximité de cet axe. Des zones d attractivité inégales : Première zone d attractivité reposant sur des atouts qui permettent un développement économique autonome : axe routier toujours fréquenté, proximité des services, axe autoroutier, etc. Zone intermédiaire qui bénéficie du rayonnement de la première zone et qui se développe en conséquence tout en gardant des spécificités rurales Zone plus isolée et moins attractive de part son caractère fortement rural et son éloignement visà-vis du centre économique (pas de grandes infrastructures routières) Les stratégies économiques locales Maintenir et renforcer le tissu économique existant : soutenir les activités existantes et attirer de nouvelles entreprises en valorisant les atouts du territoire, en communiquant sur l offre économique, en adaptant les configurations urbaines et en favorisant les synergies entre acteurs. Maintenir l offre de proximité indispensable au dynamisme du territoire et à l équilibre des bassins de vie 20

24 ECONOMIE 1 L emploi et le niveau de vie sur le territoire Un taux de chômage (10%) supérieur à la moyenne girondine (9,8%) malgré une offre d emploi supérieure à la demande Le Pays est situé au croisement de 3 zones d emplois : o Zone Bordeaux pour le Haut Entre deux Mers au Nord Ouest o Zone Libourne Montpon Ste-Foy-la Grande pour Pellegrue (cette dernière reste une zone à faible attractivité) o Zone Langon Bazas pour La Réole au Sud La Réole reste la zone qui concentre la plus grande partie des personnes en âge de travailler La population active est constituée à plus de 50% par des employés et des ouvriers, les principaux secteurs d emplois étant l agriculture et le tertiaire (commerces et services, administration publique) Répartition de la population active en CSP Agriculteurs exploitants Ouvriers 33% Artisans, commerçants, chefs entreprise Cadres, professions intellectuelles sup. Professions intermédiaires Employés Employés 25% Ouvriers Source : INSEE, 2007 Les ¾ des personnes ayant un emploi sont salariées La part des emplois précaires (CDD, intérim, emplois aidés et apprentissage / stage) constitue environ 20% des statuts d emploi. Une population aux ressources financières faibles avec une proportion importante de foyers non imposés: Revenu net imposable moyen sur le Pays et en Gironde Pays Gironde 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Part des foyers fiscaux non imposés Pays Gironde Source : INSEE, 2007 Le revenu net imposable moyen le plus élevé se situe sur le Pays de Pellegrue (de 600 à 1300 de différence par rapport aux autres cantons) Source : INSEE, % des foyers fiscaux ne sont pas imposés alors qu en Gironde, cette proportion correspond aux foyers imposés 21

25 2. L agriculture, un secteur identitaire mais menacé 2 ECONOMIE 1 Agriculture Un foncier majoritairement orienté par l agriculture Une majorité de terrains agricoles : hectares concernés (en Surface Agricole Utile) o forêts au Nord du territoire, o vignobles sur le Pays de Pellegrue, le Sauveterrois et le Nord-Ouest du Réolais (50% des SAU), o polyculture 2 sur le Réolais et le Monségurais Occupation des sols du territoire en 2009 Source : Occupation des sols, cartothèque du Conseil Régional Un territoire agricole avec une surface urbaine de petite taille (en rouge ci-dessus): chaque canton se situe en dessous de la moyenne départementale Part de la superficie urbanisée en 2004 Monségurais Réolais Pays de Pellegrue Sauveterrois Département Part 11,84% 11,16% 4,96% 5,42% 13,69 Source : Indicateurs Fonciers PEANP, CG33, 2010 Source : Indicateurs Fonciers PEANP, CG33, Terres arables et systèmes culturaux dans la légende 22

26 ECONOMIE 1 Agriculture Le foncier agricole Plusieurs communes jugées sensibles en fonction de leurs caractéristiques foncières: le besoin de construction et l évolution démographique peuvent contribuer à une diminution de ces surfaces agricoles. Communes jugées sensibles en 2010 Réolais Monségurais Pays de Pellegrue Sauveterrois Saint-Sève Saint-Hilaire de La Noaille Blaignac Loupiac de La Réole Noaillac Le Puy Sainte-Gemme Mesterrieux Neuffons Roquebrune Saint-Antoine du Queyret Listrac de Durèze Cazaugitat Saint-Ferme Saint-Sulpice de Pommiers Mauriac Caumont Saint Martin du Puy Saint Martin de Lerm Des variations de prix des terrains agricoles très hétérogènes sur le territoire : TVAM du prix du terrain agricole et forestier sur TVAM ,35 4,19 0,17 Monségurais Réolais Pays de Pellegrue Sauveterrois -3,77 Source : Indicateurs Fonciers PEANP, CG33,

27 ECONOMIE 1 Agriculture Données de cadrage : la viti-viniculture, principale activité du territoire L agriculture est le deuxième secteur d emploi après l économie tertiaire : les agriculteurs exploitants représentent 12% des actifs du Pays (2006) et les salariés agricoles 41% (2005) Les cultures de vignes et de céréales couvrent près de 70% de la SAU (en 2000) La viticulture (notamment d appellation) est la principale activité économique : Orientation technico-économique des exploitations en 2000 Importance de l emploi agricole dans les CDC de Pellegrue et du Sauveterrois : Part de l'emploi agricole dans l'emploi total des CDC en 2006 CDC Part Pays de Pellegrue 57% Sauveterrois 40% Monségurais 35% Réolais 13% Source : Diagnostic économique COHEO Diminution générale du nombre d établissements (-16 % d établissements sur ) et d exploitations agricoles (-27 % d exploitations sur ) Un contexte agricole difficile Une crise générale de l activité agricole : débouchés limités, négociations tarifaires avec la grande distribution compliquées, exigences du consommateur (traçabilité, protection de l environnement) Une crise conséquente du secteur viticole o Une concurrence internationale modifie la structure des marchés face à une surproduction des vins de Bordeaux o Une réglementation nationale impliquant la diminution de la consommation d alcool o De nouvelles habitudes diminuant la consommation de vin Problématique de la transmission des exploitations o En 2011, près de 300 exploitants ont 55 ans ou plus sur le territoire. o 57% d entre eux n ont pas de succession assurée actuellement o Une majorité d entreprises individuelles concernées o Plus de 170 ETP (salariés et non salariés) menacés sur 80 exploitations enquêtées 24

28 Des projets et dispositifs de valorisation des activités locales ECONOMIE 1 Agriculture Des dispositifs de valorisation certifient la qualité des productions locales : Productions Viti-viniculture Bovins, ovins, porcins Volailles Fruits et légumes Lait - Fromage Source: Site de l'inao Dispositifs Appellation «Bordeaux Bordeaux Supérieur», AOC «Entre 2 Mers», Référence «Haut Benauge» (Sauveterrois) Autres AOC (Bordeaux rouge, rosé, Sainte-Foy- Bordeaux rouge, etc.) Agriculture biologique Label Rouge Bœufs de Bazas La Signature des Eleveurs Girondins, Label Rouge Agneau de Pauillac, Jambon de Bayonne Canard à Foie Gras du SudOuest, Volailles de Gascogne, Pruneaux d Agen Agriculture Biologique Agriculture Biologique Développement d une filière de circuits courts sur le Pays HE2M : publication d un guide des producteurs qui vendent à la ferme, démarche d intégration des productions locales dans la restauration collective Des débouchés locaux et plusieurs démarches de vente directe : produits locaux dans certaines supérettes, restaurants, Cafés de Pays, Assiettes de Pays, marchés labellisés, marchés fermiers, marchés locaux et associations de valorisation des produits ou démarches agricoles (dont une AMAP) Marchés Mardi Dimanche Samedi Mercredi M M MF M M MF MF M M Mercredi Vendredi Marchés à la Ferme Marchés du réseau Bienvenue à la Ferme, réalisés chez les adhérents Marchés des Producteurs de Pays Lieux de vente directe des produits du terroir exclusivement réservés aux producteurs fermiers et artisanaux locaux MF Marchés Fermiers Marchés communaux exclusivement composés de producteurs M Marchés hebdomadaires Marques de Pays Assiette de Pays Cafés de Pays Une politique touristique participant à la valorisation des produits locaux : o PER Oenotourisme de l OTEM pour développer le volet viticole dans la stratégie touristique o Marque girondine «Vignoble et Chais en Bordelais» (accueil chez le Vigneron) qui concerne 11 communes du Pays avec 12 Châteaux o Agrotourisme : les acteurs locaux sont ambassadeurs de leur territoire avec des chambres d hôtes et des gîtes dans des fermes et par la découverte de la gastronomie locale (Assiette de Pays) Un créneau de développement en projet : le développement de l énergie bois avec les résidus de bois des viticulteurs (mais ils ne sont pas mobilisés pour le moment) 25

29 3. Une faible culture industrielle sur le territoire ECONOMIE 1 Industrie Un maillage de petites industries sur le territoire Le secteur industriel représente 5% des établissements et 13% des salariés (hors agriculture) Un tissu de TPE : 90% des industries ont moins de 10 salariés, seulement 3 industries ont plus de 50 salariés Une majorité d activités localisées sur le Réolais : Répartition des établissements industriels sur le territoire en % 13% Réolais Pellegrue 16% Sauveterre 54% Monségur 4 principaux secteurs industriels se démarquent: Principaux secteurs Bois, dérivés, ameublement Part dans les activités industrielles 35% Filière viticole 19% Construction 16% Agroalimentaire 12% Caractéristiques - Transformation du bois et fabrication de meubles : 2 entreprises au marché international, concentrant ¾ des emplois de la filière - Menuiseries, charpenteries : petites entreprises tournées vers un marché local - Une majorité de petites entreprises - production de vin et d alcool : 30% des emplois - fabrication / réparation de matériel agricole : 45% - Autres : imprimerie, embouteillage, etc. - Tuiles, béton, parpaings : 2 entreprises assurent 80% des emplois de l industrie de construction - Plastique - Quelques activités permettant de transformer les productions locales (pruneaux d Agen, produits des Eleveurs Girondins, triperie, produits à base de canard) - Des activités sans lien particulier avec le territoire : boulangerie, pâtisserie industrielle, produits bio Différentes trajectoires possibles Fragilisation des industries liées à la viticulture avec la crise Une filière bois énergie qui se développe sur le territoire avec le SIPHEM : utilisation des résidus des entreprises de transformation du bois dans les réseaux de chaleur Des activités de construction liées à des savoir-faire ancestraux : les tuiles 26

30 4. L économie tertiaire : Pôle majeur de l emploi sur le Pays HE2M dominé par un tissu économique de proximité 34 ECONOMIE 1 Tertiaire L économie présentielle 3 : première fonction de ce territoire rural Un territoire dominé par l économie présentielle (biens et services consommés localement) : elle représente ¾ de l économie en nombre de salariés et d établissements : Répartition des sphères économiques (hors agriculture) en 2006 Sphère économique Nombre d établissements Nombre de salariés Non présentielle (ancienne sphère productive) % % Présentielle (sphères résidentielle + publique) % % TOTAL % % Source : Etude Préalable OCM, Pays HE2M, 2010 Une économie de proximité favorisée par l attractivité résidentielle du territoire : Nombre d'habitants pour un emploi en 2006 CDC Sauveterrois Pays de Pellegrue Monségurais Réolais Nbre d habitants 2,5 4 2,3 4 2,6 Source: Schéma territorial de l habitat, SIPHEM, 2010 Une économie de proximité liée à l éloignement de grands pôles économiques : Bordeaux, Langon, Marmande, Libourne Les chefs-lieux de cantons sont les principaux lieux de consommation des populations locales : ils concentrent les commerces et services Contribution de l activité touristique à l économie résidentielle Un secteur des services en pleine expansion Une dynamique importante des services sur le territoire : + 20% d établissements sur Les services privés emploient plus de la moitié des salariés du territoire Les services publics et parapublics (santé, social, éducation, services administratifs) sont bien représentés sur le territoire : près de 30% de l emploi dans le Pays HE2M La Réole est le pôle de services de centralité : le Réolais concentre plus de la moitié des emplois liés aux services Chaque canton a la volonté d assurer le maintien de services de proximité : coiffure, services publics, banques, etc. 3 Depuis janvier 2010, l INSEE a partagé la sphère économique en deux catégories : la sphère présentielle représente «les activités mises en œuvre localement pour la production de biens (construction) et de services, visant la satisfaction de personnes présentes dans la zone, qu elles soient résidentes ou touristes» et la sphère non- présentielle se construit avec «des services consommés hors de la zone avec des activités de services tournées vers les entreprises de cette zone», site de l INSEE. 4 Pour un emploi sur le territoire, il y a 2,5 habitants 27

31 ECONOMIE 1 Commerce - artisanat 5. Commerces et artisanat : des secteurs importants pour l économie du territoire Répartition des principaux commerces et services sur le territoire en 2009 B G G B B G G B G G G B G G B B G G G B G B B G G G B 8 H B G B G B B G G G B Source : Base Permanente des Equipement, INSEE, 2009 Commerces alimentaires H Hypermarché Supermarchés Supérettes Epiceries B Boulangeries Boucheries / charcuteries G 8 Commerces non-alimentaires Papeterie Librairie Bureau de tabac Magasins de vêtements - chaussures Fleuristes Coiffeurs Réparation automobile et matériel agricole Ecoles de conduite 28

32 Un tissu commercial organisé ECONOMIE 1 Commerce - artisanat Le secteur commercial représente 30% des établissements et 17% des salariés (hors agriculture, en 2006) Une organisation cantonale du tissu commercial : o Dynamique de proximité dans les bourgs (coiffure, garages, boulangeries, épiceries) o Offre diversifiée et fédératrice sur les chefs-lieux (supermarchés, vêtements, fleuristes, etc.) Le pôle La Réole/ Gironde sur Dropt dispose d autres commerces spécialisés : poissonnerie, grandes surfaces de bricolage Plus de la moitié des commerçants sont situés sur le Réolais Attractivité des zones pourvues d un supermarché mais fragilisé 16% des établissements commerciaux et plus de 400 salariés ont un dirigeant de 55 ans ou plus Existence d une dépendance des commerces de proximité aux services publics : la fermeture des services publics ont entraîné dans plusieurs bourgs la fermeture des commerces existants Les commerçants ne trouvent pas facilement de repreneurs lors des départs à la retraite (bourgs) Une fragilisation qui se manifeste par la présence de plusieurs locaux vacants dans les rues commerçantes du Pays HE2M (La Réole, Pellegrue) Un secteur artisanal important pour l économie du territoire Les artisans commerçants représentent 1/3 des établissements du territoire Le tissu artisanal du Pays HE2M est le plus dense du département Un tissu artisanal majoritairement composé d entreprises jeunes (38% ont mois de 5 ans) et plus anciennes (38% ont entre 10 et 30 ans) Répartition des entreprises artisanales par secteur d'activité en % 8% Alimentation : boulangerie, commerce de détail de viande Bâtiment : maçonnerie, plâtrerie, peinture, menuiserie, charpente, installations électriques 18% 51% Production : réparation de machines et équipements mécaniques, fabrication de charpentes, briques, tuiles, Services : coiffure, entretien et réparation de véhicules légers, soins de beauté Une diminution relative du secteur : -4% d établissements sur (essentiellement dans l alimentation) Secteur peu touché par la crise mais qui connaît des difficultés dans la transmission d entreprises Plus de la moitié des artisans (y compris commerçants) sont installés sur le Réolais Des artisans principalement localisés dans les chefs lieux Un maillage important du secteur du Bâtiment : en 2009, la quasi-totalité des communes du Pays HE2M ont au moins un artisan ou un artisan commerçant de ce secteur implanté sur leur territoire. 29

33 Répartition des artisans commerçants du bâtiment en 2009 ECONOMIE 1 Commerce - artisanat Une typologie Source : OCM, Pays HE2M, 2010 Les collectivités et leurs projets pour conforter le commerce et l artisanat Collectivités Communes CDC Pays HE2M SIPHEM Opérations, interventions et finalité Conventions d Aménagement de Bourg (Lamothe-Landerron, Gornac, Monségur, Pellegrue) Réorganiser les espaces, notamment en faveur des commerces Aménagements de zones de stationnement à proximité des commerces Rapprocher les habitants de leurs commerces et favoriser le dynamisme commercial Soutien financier de certains commerces Maintenir et renouveler les commerces fédérateurs de lien social : cafés, supérettes, etc. Opération Urbaine Collective, La Réole Dynamiser le centre ville en instaurant un contexte favorable au développement commercial et à sa pérennisation par des aménagements urbains (création de parkings, zones bleues permettant une rotation de la clientèle, mise en valeur de la rue commerçante, etc.) et des animations collectives (Foire de La Réole, actions de communications, etc.) Organisation d animations fédératrices en lien avec l économie locale - Foire de La Toussaint, La Réole : une partie foraine organisée par la commune, une partie artisanale et commerciale assurée par l UCAR - Animations commerciales de l ACAM (voiture à gagner) Aides à la location et à la rénovation d enseignes (CDC Réolais) Inciter à l installation de nouveaux commerces ou au maintien d anciens Organisation d animations fédératrices en lien avec l économie locale - Le Salon du Développement Durable, CDC du Sauveterrois : expositions d entreprises en lien avec les économies d énergies, les énergies propres Chantiers formations Former au métier de maçons du bâti ancien (1 er chantier) et aux métiers du second œuvre du bâtiment (peintres, maçons, plaquiste, etc.) en lien avec les besoins des entreprises locales Opération Collective de Modernisation Renforcer et dynamiser le tissu économique local en soutenant la rénovation des outils de production des artisans et commerçants et par la mise en place d animations collectives 343 artisans commerçants potentiellement bénéficiaires sur le territoire (environ la moitié des commerçants du Pays HE2M) dont une trentaine souhaitant se positionner. Formation énergies renouvelables En 2009, réalisation d une formation auprès des artisans locaux sur les techniques du photovoltaïque et la filière bois énergie 30

34 ECONOMIE 1 Commerce - artisanat Les associations d artisans commerçants et les clubs d entreprises qui soutiennent et dynamisent le tissu local Association des Commerçants et Artisans de Monségur (ACAM) Association des Professionnels du Pays de Pellegrue (A3P) Unions des Commerçants et Artisans de La Réole (UCAR) Club d Entreprises du Pays de Sauveterre de Guyenne (CEPS) Réseau des Entreprises du Réolais Opérations, interventions Organisation d expositions et de manifestions commerciales tout public : halle aux cochons, foire aux vins, marchés nocturnes, marché de Noël, animations commerciales (opérations de bons d achat toute l année), thés dansant, vides greniers pour enfants et adultes Finalité Promouvoir les produits locaux, créer des liens de solidarité entre les commerçants et artisans locaux Activité Créé en 2009, l association recherche actuellement des adhérents Finalité Contribuer au développement économique local par : - la mise en réseaux des entreprises locales - leur promotion - Soutien / accompagnement des entreprises dans leurs démarches Opérations, interventions Animations tout au long de l année en faveur des artisans et commerçants : Foire de la Toussaint, animations pour la fête des mères, des pères, fête de la musique, marché de Noël, vide greniers, braderies commerçantes, marchés fermiers Finalité Promouvoir les commerces locaux en les associant à des animations locales Activités Créé en 2009, il compte une quarantaine de membres qui se réunissent régulièrement Finalité Donner une nouvelle dynamique aux entreprises locales en les fédérant au sein du Club et en favorisant leur synergie (connaissance du tissu économique local, échanges d expériences) Activités Nouvellement créé, peu d actions ont été mises en place Finalité Echanger sur des problématiques communes aux différentes entreprises pour y trouver des solutions collectives et adaptées 31

35 B. L accueil d entreprises et l animation économique : des infrastructures d accueil qui se développent et des acteurs économiques dynamiques Les infrastructures et dispositifs d accueil sur le territoire ECONOMIE 2 Accueil - Animation Des zones d activités en voie de développement pour l accueil d entreprises: Zones d'activités du territoire en 2011 ZA Lafon de Médouc (en projet 9ha) Ecopôle ST : 9ha SD :4,5ha Zone commerciale et vocation Frimont / But Commerciale Frimont Nord et Ouest Industrielle, Artisanale Zone du Martouret, Artisanale Peyrefitte Artisanale Les Portes de Monségur Commerciale La Garenne Artisanale Gabachot Multiple La Croix Haute Multiple Ecopôle Artisanale, services, petites industries et entreprises positionnées sur le développement durable Lafon de Médouc Agricole (viti-vinicole) Source : Diagnostic économique, COHEO, 2006 ZA en 2006 : des capacités limitées Nouvelle ZA et ZA en projet Des capacités d accueil limitées à court terme : o Seule la zone de Frimont dispose de capacités d accueil et peut répondre à des besoins d extension ZA de 2006 o La vocation multiple de certaines zones (commerciale et résidentielle) limite l implantation et l extension d activités et la mise en place d une synergie économique (réseau d entreprise, sous-traitance, etc.) o Zone en concurrence frontale avec la zone en ZRR de Bois Majou Sud (Commerciale, artisanale) de la CDC d Auros ZA Ecopôle o Proposition du SDCI : regroupement des CDC de La Réole, Monségur et Auros (perspective de partenariat et d augmentation des capacités d accueil) ZA Lafon de o Actuellement en projet (seul le terrain est acquis) Médouc CDC de Pellegrue en Zone de Revitalisation Rurale : avantages fiscaux pour les entreprises s installant sur le territoire (mais il n y a pas de recensement sur les disponibilités foncières et les locaux vacants) 32

36 ECONOMIE 2 Accueil - Animation Les infrastructures routières du territoire Un territoire à proximité de Bordeaux (La Réole Bordeaux en moins d une heure), du Lot et Garonne (La Réole Agen en moins d une heure, Marmande en une demi-heure) et du Sud de l Aquitaine (La Réole - Pau en Moins de deux heures) Proximité des autoroutes A62 (Bordeaux Toulouse) et A65 (Langon Pau) : une desserte favorable au Sud du territoire Un axe majeur fréquenté en permanence et structurant l urbanisation et l économie du territoire : la D1113 (environ 8000 véhicules par jour) Des territoires reliés entre eux par des départementales fréquentées : Principales infrastructures routières du territoire D670 La Réole Libourne (par Sauveterre de Guyenne) 3600 véhicules / jour (La Réole Sauveterre) D660 La Réole - Monségur (vers Duras) 3100 véhicules / jour D672 Pellegrue - Sauveterre - Langon 1150 véhicules/ jour Pellegrue - Sauveterre 3600 véhicules/ jour Sauveterre Langon Jonction A65 Source : Diagnostic économique COHEO, 2006 L intérieur des territoires est essentiellement structuré autour de petites routes : enclavement relatif, notamment pour les CDC de Pellegrue et de Monségur 33

37 ECONOMIE 2 Accueil - Animation Les technologies de communication sur le territoire Une offre Haut débit disponible avec l ADSL et la fibre optique Plusieurs communes du Nord du Pays HE2M peuvent être fragilisées pour maintenir des entreprises face à leur accès limité au haut débit : Territoires non couverts par l'adsl 2Mbits en fonction du nombre d'établissements économiques Territoires non couverts dans les communes où le nombre d établissements pour 100 habitants est : Source : Diagnostic 2010 de l'atlas de l'aquitaine Numérique Une présence inégale des opérateurs 3G (débit plus rapide avec accès à internet, visiophonie et visionnage de vidéos) sur le territoire : o Le Sud du territoire est desservi par deux ou trois opérateurs selon les communes o Un seul opérateur sur les communes du Sauveterrois, du Monségurais et du Nord du Réolais o Absence d opérateurs au Nord du territoire (Nord du Sauveterrois, Pays de Pellegrue et Est du Monségurais) La présence des opérateurs 3G en 2010 Source : Diagnostic 2010 de l'atlas de l'aquitaine Numérique 34

38 Le soutien aux acteurs économiques ECONOMIE 2 Accueil - Animation Une diversité d acteurs locaux et départementaux pour des aides et services multiples : financement, accompagnement, formation, formalités administratives Type d aide Structures Services / Aides Accompagnement des porteurs de projets et des acteurs économiques Formalités administratives et informations économiques Financement Formations Communauté de Communes du Réolais Association pour le Droit à l Initiative Economique (Bordeaux) Créer Boutique de Gestion (Bordeaux) Chambre des métiers et de l Artisanat (Bordeaux) Co-Actions OXALIS Coopérative d activités et d entrepreneurs (Captieux) Chambre de Commerce et d Industrie (Bordeaux) Chambre d agriculture (Bordeaux) Association de Développement Agricole et Rural (Monségur) Antenne locale de la Chambre d agriculture Association Départementale pour l Emploi et la Formation en Agriculture Gironde Chambre des métiers et de l Artisanat (Bordeaux) Chambre de Commerce et d Industrie (Bordeaux) Antenne sur Langon Conseil Régional d Aquitaine (Direction de l Industrie, Services création / Transmission, Service Artisanat TPE) Conseil Général de la Gironde (Service du Développement des activités économiques, Service de l aménagement et de la Gestion de l Espace) Gironde Initiative Association pour le Droit à l Initiative Economique Communauté de Communes du Réolais Communes Pays HE2M Créer Boutique de Gestion (Bordeaux) Chambre des Métiers et de l Artisanat (Bordeaux) Antenne de Gironde initiative (préparation des dossiers) et de Créagir 33 (aide du CG) Conseil aux artisans commerçants du territoire Accompagnement dans le projet et le développement d entreprises (stratégie commerciale, comptabilité, assistance démarches administratives, ) Conseil, accompagnement à la création d entreprises Conseil en création / développement / transmission Actions par filières (environnement, sécurité, alimentaire, éco-construction, viandes, métiers d art) Les porteurs de projets deviennent salariés de la coopérative dans laquelle ils sont accompagnés pour valider le projet, développer leur activité par la coopération et la mutualisation de services. Informer orienter les chefs d entreprises Accompagnement des communautés de chefs d entreprises Informer, accompagner, et conseiller les agriculteurs Conseils, expertises et services individualisés aux agriculteurs Accompagner les exploitants et salariés agricoles Inscriptions, modifications, radiations Immatriculation, modification, radiation Diffusion de l information économique Aides financières à la création, au développement et à la transmission reprise d entreprises Soutien financier à l industrie, à l artisanat, aux secteurs agricole, viticole, forestier Prêts d honneur aux créateurs / repreneurs Microcrédit Aides à la location et aides à la rénovation d enseignes Aides portant sur la rénovation des bâtiments dans les centres Aides à la modernisation de l outil de production des TPE-PME dans le cadre de l OCM Création / reprises ; compétences entrepreunariales (comptabilité, gestion, communication, etc.), tourisme, secteur associatif Formation des chefs d entreprises et jeunes CFA 35

39 L animation de la vie économique ECONOMIE 2 Accueil - Animation Une volonté collective de dynamiser la vie économique et de renforcer son attractivité: manifestations artisanales, aides des collectivités, location de locaux communaux, développement de zones d activités, etc. Un réseau d acteurs locaux impliqués : Acteurs Pays HE2M CDC (Réolais, Monségurais, Sauveterrois et Pays de Pellegrue) Communes 3 Associations d artisans commerçants (ACAM UCAR A3P) 3 Clubs d entreprises (RER CEPS- C2ESG) Missions, Interventions o Sa priorité est de soutenir et de renforcer le développement économique local o Animation d un Comité technique sur la connaissance des besoins du tissu économique local (services économiques des CDC, CCI, Coopérative d activités, chambre des métiers, Mission Locale, Organismes et Centres de formation, etc.) o Intervention sur les principaux secteurs économiques du territoire : l agriculture (développement des circuits courts), l artisanat et le commerce (OCM) o Promotion du territoire sous toutes ses formes (Salon Prov Emploi, salon de l entreprise, plaquette «qui fait quoi pour mon entreprise?») o Mission d accueil et d orientation des porteurs de projet et des entreprises o Promotion du territoire sous toutes ses formes o Création d un contexte favorable à l accueil et au développement d activités économiques : aménagements urbains, zones d activités, etc. o Soutien au tissu économique existant : acquisition d immobilier, participations financières, etc. o Leur objectif est de promouvoir les produits locaux et de favoriser les liens entre les professionnels o Organisation de manifestations et d actions collectives impliquant les professionnels o Leur objectif est d amener les professionnels à se connaître, échanger leurs expériences et se fédérer autour d actions collectives 36

40 Analyse AFOM de l économie ATOUTS Secteurs Agriculture : une majorité de productions labellisées pour certifier leur qualité et organisation de manifestations locales permettant de les valoriser (marchés, offre touristique, etc.) et de favoriser les débouchés locaux Eco. Présentielle : premier secteur du territoire qui s appuie sur un essor des services et favorise le dynamisme commercial notamment de proximité Artisanat : un secteur stratégique pour se démarquer des autres pôles économiques et mobilisation importante des acteurs pour le soutenir Les acteurs et les infrastructures Un réseau d acteurs diversifié pour répondre à différentes missions (animation, accompagnement et soutien économique) : collectivités, associations de professionnels et clubs d entreprises Dynamique de promotion économique enclenchée par le Pays HE2M Des infrastructures routières et autoroutières permettant aux entreprises de s implanter sur le territoire (surtout pour Le Réolais et le Sauveterrois) FAIBLESSES Secteurs Agriculture : les labels et appellation ne protègent pas de la crise Les terres classées en zones d appellation (vin) ne peuvent être vendues La spécialisation agricole de la CDC de Pellegrue peut affecter son économie générale en temps de crise et celle du Pays HE2M Industrie : pas de véritable culture industrielle ce qui peut menacer le maintien de certaines activités et celui d un nombre important d emplois Infrastructures et dispositifs L implantation des activités au gré des opportunités a favorisé un mitage des activités économiques dans le paysage Manque de valorisation des infrastructures et dispositifs existants : pas de recensement de l immobilier et du foncier disponible, une ZRR pas mise en valeur Pas de structure d accueil d entreprises nouvelles qui ont besoin de se pérenniser Des capacités d accueil limitées à court terme OPPORTUNITES Secteurs Agriculture : démarches de vente directe à développer avec la grande distribution, réflexion sur la transmission des exploitations Economie présentielle : l implantation possible d une chaîne de restauration rapide facteur d attractivité territoriale et de dynamisme commercial Industrie : présence d activités liées à des savoir-faire ancestraux et ressources locales mobilisables pour développer de nouvelles filières (filière bois avec les sarments) Un contexte général de changement des comportements de consommation qui se tournent vers les commerces de proximité Infrastructures et dispositifs 2 nouvelles zones d activités sur lesquelles il faut renforcer la promotion Présence de friches industrielles et commerciales (La Réole) qui pourraient être rénovées et adaptées pour l accueil de nouvelles activités Une ZRR sur le territoire sur laquelle il faut communiquer après avoir recensé les capacités d accueil Urbanisme SCOT du Sud Gironde qui va permettre d organiser les activités économiques en fonction des complémentarités entre les territoires MENACES Secteurs Agriculture : crise viticole fragilisant l économie du Pays (menaces sur l emploi, et le pouvoir d achat des agriculteurs) Problématique générale de la transmission d entreprise : peu de repreneurs alors qu un tiers des exploitations sont à reprendre Pas de réflexion prospective sur le territoire (implantation au gré des opportunités) ce qui menace l identité paysagère du territoire L économie artisanale reste fragilisée sur La Réole Infrastructures Ecopôle à proximité de la zone de Bois Majou située en ZRR et positionnée sur le commerce et l artisanat Zones où le téléphone ne passe menacent l installation d entreprises Coût d accès à la fibre optique : coût du raccordement et abonnement mensuel (600 à 700 euros par mois) 37

41 C. Le tourisme : un secteur structuré sur un territoire bénéficiant d un riche patrimoine 1. Une offre touristique structurée Un contexte favorable à l économie touristique ECONOMIE 3 Tourisme Un capital patrimonial de caractère et diversifié sur le territoire : o Culture / histoire /patrimoine bâti : centres historiques médiévaux, bastides, voies et monuments jacquaires, églises, moulins, châteaux, etc. o Artisanat : artisans d arts, savoir-faire locaux (tuiles, carreaux) o Environnement / paysage : espaces protégés, pôles naturels, paysages viticoles, coteaux et vallées o Gastronomie : productions locales et viticulture de qualité, commerces de bouche o Curiosité locale : Castelmoron d Albret, plus petite ville de France Des équipements et espaces de loisirs pour différentes formes de tourisme : activités aquatiques (canoë), bases de loisirs, parachutisme, sentiers de randonnée, chemins de Compostelle Des manifestations valorisant le patrimoine environnemental, artisanal, culturel et gastronomique local : Sauveterre fête ses vins, Marchés nocturnes, Festival Ouvre la Voix, Itinérance médiévale, etc Un réseau d acteurs structuré : o L OTEM est l organisme en charge du développement touristique sur le territoire, les CDC y sont adhérentes et le Pays est membre associé. o 5 antennes de l OTEM sur le territoire o Le Comité Départemental du Tourisme diffuse l information sur l offre locale o Compétence touristique des Communautés de Communes (taxe de séjour et projets touristiques) Une fiscalité favorisant le développement de projets touristiques : la taxe de séjour Des services répondant à l accueil de populations touristiques : hébergements classés (Gîtes et chambres d Hôtes), restaurants, offices de tourismes, etc. 38

42 ECONOMIE 3 Tourisme Une offre touristique riche Une offre d hébergement essentiellement tournée vers les chambres d hôtes et les locations meublées (gîtes) L hébergement sur le territoire 6 Locations meublées, 31 places 8 Ch. Hôtes, 74 places 2 Hôtels, 44 places 3 Locations Meublées, 20 places 1 Ch. Hôtes, 3 chambres Pays de Pellegrue 2 campings, 45 emplacements Sauveterrois 4 Locations Meublées, 28 places Monségurais 10 Locations Meublées, 59 places 4 Ch. Hôtes, 45 places 1 camping, 22 emplacements 11 Ch. Hôtes, 92 places Réolais 1 camping, 45 emplacements Source : OTEM (les chambres d hôtes et locations meublées citées sont seulement celles adhérentes à l OTEM) Une qualification de l offre touristique qui favorise sa lisibilité sur le territoire et son ancrage territorial : o Offre structurée autour de l oenotourisme et du vélo o Charte de qualité des hébergements touristiques de l OTEM : établissements classés Gîtes de France, meublés et hôtels étoilés, accueil privilégié des cyclotouristes, label Clés Vacances, etc. o Charte «Vignobles et Chais en Bordelais» : marque girondine d accueil chez le vignoble, 11 villes concernées sur le territoire avec 12 châteaux d accueil o Des labellisations institutionnelles qui font des acteurs du territoire de véritables ambassadeurs du tourisme : marques de Pays (Cafés et Assiettes de Pays) Une offre d activités touristiques pour tous les publics et pour tous les goûts : oenotourisme, agrotourisme, séjours à vélo, séjours dégustations, activités en famille, festivals et fêtes locales, visites de patrimoines culturels et historiques, parachutisme, etc. Des activités proposées sous formes de séjours organisés (les week-ends vendanges) et des activités libres (diffusion des informations sur les activités et le patrimoine local) 39

43 ECONOMIE 3 Tourisme Quelques projets en cours Territoire de l OTEM Villes bastides - Pays Pays HE2M La Réole Fontet Sauveterre Monségurais Monségur Saint-Ferme o Harmonisation de la signalétique touristique o Volonté d activer le Plan Bastide o Volonté de promouvoir le territoire o Projet communal d installation d un Hôtel o Projet d extension de la Voie Verte de Sauveterre à Fontet, o Candidature en cours au Label Ville d Art et d Histoire permettant à terme la création d un Centre d Interprétation de l Architecture et du Patrimoine o Aménagement de logements touristiques o Projet de vélo route vers Monségur o Aménagement oenotouristique des caves o Projet de vélo route jusqu à Duras o Requalification du pôle Nature le long du Dropt o Réflexion sur la labellisation de l Abbaye en patrimoine UNESCO 40

44 2. Un territoire riche de son patrimoine ECONOMIE 3 Patrimoine Patrimoine bâti et culturel Un territoire marqué par son histoire : o Une Cité médiévale, La Réole avec le premier Hôtel de Ville de France o Témoignages d activités économiques anciennes : moulins, séchoirs à tabac, outils agricoles du Musée des Esseintes, anciennes tuileries à Morizès o 4 bastides (sur 8 en Gironde) qui sont des villes historiquement créées pour le commerce et l artisanat: Sauveterre, Blasimon, Pellegrue et Monségur (bastide du Dropt) o Châteaux du XIIe au XVe siècle et remparts (La Réole, Monségur) o Des églises classées du XIIe et XIIIe siècle, des abbayes, la traversée de la voie jacquaire (Voie de Vézelay) o Petite patrimoine de caractère : lavoirs, pigeonniers, reposoir, moulins fortifiés, etc. Une curiosité locale : le village de Castelmoron d Albret, plus petit village de France (en superficie) construite sur un rocher et ayant conservé des éléments de son patrimoine historique (tour, mangeoire à chevaux, etc.) Un patrimoine fluvial : La Garonne et le Dropt ont structuré pendant longtemps les activités économiques (Maison de l éclusier, des moulins notamment fortifiés) De nombreux sites classés ou inscrits Monuments Historiques par le Ministère de la Culture ce qui leur permet d être valorisé Des manifestations culturelles, touristiques et économiques qui valorisent le patrimoine : spectacles sur les lieux patrimoniaux (Château des Qat Sos), festival Ouvre la Voix (ballade à vélo et découverte du patrimoine), Sauveterre fête ses Vins, Carnaval Occitan des écoles de Pellegrue, marchés au cœur des bastides Une trentaine d associations recensées protégeant et valorisant les patrimoines bâti et culturel : valorisation des produits du terroir, groupes folkloriques (danses et chants), associations de protection et de découverte du patrimoine (églises, moulins, visite des bastides, etc.), associations touristiques La promotion du patrimoine par les acteurs touristiques (OTEM, Tourisme en Monségurais, etc.) L implication de la Ville de La Réole dans la conservation et la valorisation de son patrimoine : o candidature au Label Ville d Art et d Histoire pour conserver le patrimoine architectural et favoriser son appropriation par les habitants (3 e ville d Aquitaine qui serait labellisée) o Mise en place d une ZPPAUP, document d urbanisme qui permet d intégrer des contraintes de construction en fonction du patrimoine architectural et paysager Plusieurs musées sur le territoire : Musée agricoles (Les Esseintes), Moulin de Gornac, espace du patrimoine (Gironde-sur-Dropt) L artisanat d art Un territoire qui se positionne sur l artisanat d art Une rue spécialisée dans l accueil d artisans à La Réole : un courtepointier, créateur et restaurateur de luminaires et de meubles, créateur de meubles en carton, verrier D autres métiers d arts sur le territoire : ébéniste, tailleur de pierre, sellier (réparateur de voitures de collection), potier, créateur de bijoux et de décorations d intérieures, atelier de mosaïque, encadreur Des manifestations visant à dynamiser le patrimoine d art, valoriser les artisans locaux et l art en général: Atmosphère (exposition dans les rues et bâtiments de la ville de La Réole), salon Les Mains du Patrimoine à La Réole, le Salon de la Peinture et de la Sculpture dans le Sauveterrois Utilisation du Web 2 pour valoriser ces manifestations : blogs, Facebook 41

45 Patrimoine naturel ECONOMIE 3 Patrimoine Territoire traversé par la Garonne et plusieurs rivières (Dropt, Escouach, Durèze, etc.) Une étude en cours sur la Garonne et ses usages Quelques activités en lien avec ces deux rivières : canoë sur le Dropt, pistes cyclables, marchés sur les quais de la Garonne à La Réole Un territoire caractérisé par sa qualité paysagère diversifiée: grands coteaux marqués par l activité agricole, points de vue des villages construits sur des zones vallonnées (Monségur, Castelmoron d Albret, La Réole), vue sur la Garonne, arbres remarquables, etc. Plusieurs zones naturelles reconnues et protégées : Zones Naturelles du territoire du Haut Entre Deux Mers Zones Naturelles d Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique Le Réolais Sauveterrois Coteau Calcaire de Gironde-sur Dropt Coteau Calcaire La Réole Montagoudin Mongauzy Coteau de Lamothe-Landerron et de Saint Michel de Lapujade Frayere de Tartifume Station Botanique de Gornac Le Réolais Cours de la Garonne Zone Natura Sauveterrois Réseau hydrographique de l Engranne (Castelviel, Coirac) 2000 Territoire du Réseau Hydrographique du Dropt Pays ENS (CG) Sauveterrois Domaine départemental de Blasimon Site d importance communautaire Réolais Réseau hydrographique du Lisos (Hure, Floudès) Source : Site de l'inventaire National du Patrimoine Naturel (INPI) Des aménagements de loisirs qui permettent l appropriation du patrimoine : pistes le long du Canal de la Garonne, Pôle Nature au bord du Dropt (Monségur), Base de loisirs de Blasimon (pêche, baignade, promenade) Existence d une Charte intercommunale sur l ancienne CDC du Haut Entre Deux Mers qui propose des prescriptions d aménagement en fonction des éléments caractérisant l identité paysagère locale Actions du Réolais pour préserver l environnement : formation des agents communaux sur l utilisation de produits remplaçant les produits phytosanitaires, l instauration de la «fauche tardive dans le Parc de Callonge pour permettre à sa biodiversité de se renouveler plus facilement Des projets en cours et à venir Villes bastides - OTEM o Volonté de mettre en place le plan Bastide Territoire du Pays o Harmonisation de la signalétique touristique qui va permettre d organiser la signalétique du patrimoine et des activités touristiques sur le territoire La Réole o Candidature en cours au Label Ville d Art et d Histoire permettant à terme la création d un Centre d Interprétation de l Architecture et du Patrimoine o Projet de piste cyclable en cours le long de la Garonne Saint-Ferme Parcours touristiques o OTEM( Réflexion préciser) sur la labellisation de l Abbaye en patrimoine UNESCO 42

46 Analyse AFOM du tourisme et du patrimoine ATOUTS Tourisme Offre structurée autour du vin et du vélo Chemins de randonnées et pistes vélo traversant le territoire et permettant de découvrir à la fois le patrimoine naturel et architectural Présence de la voie jacquaire qui renforce l attractivité du territoire Patrimoine naturel et artisanal Plusieurs dispositifs de conservation de la richesse naturelle Composantes paysagères de qualité, diversifiées Un territoire accueillant plusieurs artisans valorisés par des manifestations Patrimoine bâti, culturel Beaucoup de bourgs bénéficient de sites classés témoignant de l histoire du territoire, lui donnant du caractère et étant sources d attractivité touristique Implication des territoires pour protéger leur patrimoine tout en valorisant l activité économique et en favorisant l appropriation par les populations locales via des dispositifs de protection et des labels nationaux Diffusion Appropriation Des manifestations locales et des acteurs favorisant la diffusion et l appropriation du patrimoine FAIBLESSES Tourisme Le nom «Haut Entre Deux Mers» ne reflète pas l identité du territoire (bordé par la Garonne et traversé par le Dropt mais pas la Dordogne) Pas de mise en valeur du patrimoine fluvial Une offre dispersée sur le territoire et parfois mal entretenue Des sentiers de randonnée qui ne sont pas toujours entretenus limitant leur accessibilité Patrimoine naturel Certains dispositifs ne sont pas effectifs (les Zones Natura 2000 sont seulement identifiées mais il n y a pas de document d objectifs créé) Ruptures paysagères créées par les peuplerais très présentes sur le territoire Patrimoine bâti et culturel Manque de cohérence entre la valorisation de patrimoines architecturaux et l état de certains bâtiments (commerces abandonnés) Certains patrimoines ont des propriétaires privés qui n autorisent pas toujours l accès aux patrimoines (Château des Qat Sos, Moulin sur le Dropt) OPPORTUNITES Tourisme Des pistes de développement touristique : savoirs faires historiques et locaux (tuiles), activités autour des deux fleuves, tourisme industriel (vinification, tuilerie) Patrimoine artisanal Positionnement du Réolais sur l artisanat d art peut être source de différenciation du territoire par rapport aux pôles économiques proches et dont le rayonnement peut bénéficier à l ensemble du Pays (développement de l attractivité touristique) Les villes bastides (Sauveterre, Blasimon, Monségur, Pellegrue), autrefois créées pour l installation d activités commerciales et artisanales, peuvent permettre l installation d activités artisanales pour les mettre en valeur Patrimoine bâti, culturel Volonté d impulser le Plan Bastide et d inscrire l Abbaye de Saint - Ferme au patrimoine mondial Unesco sur le territoire ce qui peut permettre de développer l attractivité touristique du territoire La ZPPAUP et le projet La Réole 2020 vont permettre d aménager le centre ville en respectant l identité architecturale et paysagère de la commune Rayonnement du Label Ville d Art et d Histoire sur le territoire du Pays en matière de tourisme MENACES Patrimoine naturel Un mitage de plus en plus important causé par les phénomènes d urbanisation locale et de déprise agricole Patrimoine bâti et culturel Entretien souvent à la charge des communes qui ont des budgets modestes (risque de perte de valeur du patrimoine) Dispositifs de protection et de valorisation Des procédures de protection / valorisation lourdes qui peuvent limiter l engagement des collectivités dans ces démarches Des financements de moins en moins importants 43

47 III - Partie 2 Vivre sur le Haut Entre Deux Mers grâce à la proximité des équipements, des services et des activités 44

48 A. Des commerces et services de proximité qui permettent de répondre aux besoins de la vie quotidienne 5 Les commerces et services de proximité CADRE DE VIE Commerces et services Une volonté des élus de maintenir une offre de proximité des commerces et services de première nécessité dans leurs communes Les différents niveaux de services 5 : Niveau de commerces / Commerces et services Villes services Proximité (au moins 1 des services suivants) Intermédiaire (niveau de proximité et au moins 5 des services suivants Central (niveau intermédiaire et au moins 3 des services suivants) Boulangerie, supérette, épicerie Coiffure, banque, restaurant, grande surface, école de conduite, boucherie, soins de beauté, réparation automobile et de matériel agricole Hypermarché, magasins de sports et de loisirs, équipements de la personne (vêtements, chaussures) 42% des communes du territoire Monségur Pellegrue Sauveterre-de- Guyenne La Réole La Réole concentre près de 35% des services de proximité du territoire Rôle important des chefs lieux qui permettent une offre intermédiaire et de proximité Au moins 1 supermarché par chef-lieu Des commerces et services fédérateurs de liens sociaux tels que les supérettes ou encore les cafés et qui ont besoin d être maintenus Les services publics et administratifs Une offre de services administratifs dans les chefs-lieux de canton permettant : Services publics et administratifs sur le territoire Gendarmerie T Relais de Services Publics Bureaux de postes (ouverts à l accueil de particuliers) Pôle Emploi T Trésorerie T Permanences MSA Permanences CAF Sources : Schéma de services, COHEO, Niveau de proximité : services du quotidien situés à 5-10 minutes Niveau intermédiaire : pour un bassin de vie local et situé à minutes Niveau de centralité : services structurants à l échelle d un bassin d emploi et situé dans les 30 minutes 45

49 CADRE DE VIE Commerces et services Les services publics et administratifs La trésorerie de Sauveterre assure les services de trésorerie de Pellegrue Un projet en cours d accueil CAF et MSA de premier niveau sur Monségur (borne) Des bureaux postaux complétés par des services postaux dans quelques communes (boîte aux lettres, agences postales communales ou Relais Poste chez les commerçants 2 Relais de Services Publics labellisés reçoivent des permanences (MSA, Mission Locale, Assistance Sociale, Maison de l habitat) et permettent d avoir accès aux services suivants : aide dans les démarches administratives, orientation vers les partenaires (CAF, MSA, etc.), consultation du site de Pôle Emploi, etc. Les Services A la Personnes (SAP) 9 structures de Services A la Personne agréées par la Direction du Travail : o dont une possédant l agrément qualité (autorisation pour s occuper des personnes autonomes et des enfants de moins de trois ans) o dont une association intermédiaire (une structure d insertion par l activité économique) Une majorité de services orientés sur l aide aux tâches quotidiennes : CDC Nbr de structures Réolais 5 Sauveterrois 2 Monségurais 1 Pays de Pellegrue Assistance informatique Ménage, repassage, petit jardinage et petit bricolage Soutien scolaire, Informatique, Assistance administrative, Maintenance et entretien des Secteurs Maintenance et entretien des résidences Collecte et livraison de linge repassé Coaching à domicile Ménage, repassage, livraisons de courses, aide aux personnes âgées, aux personnes en situation de handicap, aide résidences à la mobilité Ménage, repassage jardinage, bricolage, livraisons de courses, maintenance des résidences 1 Ménage, repassage, petit jardinage et bricolage 3 antennes du réseau national ADMR (Sauveterre, La Réole, Monségur) qui permet d assurer une large gamme de services sur le territoire : bricolage, ménage, repassage, aide aux personnes âgées, aides aux personnes en situation de handicap, relais infirmier, garde d enfants, etc. 46

50 Analyse AFOM des commerces et services de proximité sur le territoire ATOUTS Commerces et services de proximité Chaque CDC assure une offre de proximité dans au moins 5 communes Une offre intermédiaire est accessible au niveau de chaque chef-lieu pour répondre aux besoins du quotidien Volonté des acteurs de soutenir les commerces et services de proximité (OCM, aides à la location, rachat de locaux, etc.) FAIBLESSES Services publics et administratifs Dépendances vis-à-vis de Langon pour les services préfectoraux et pour rencontrer les conseillers de services (ex : Pôle Emploi) Les plages horaires pour accéder aux services sont restreintes Services publics et administratifs Relais Services Publics de Sauveterre et de Pellegrue labellisés sur le territoire permettent d améliorer l accès à ces services et des permanences sont assurées sur le Réolais et le Monségurais Maintien d une offre de services publics de proximité en lien avec les acteurs du Sud-Gironde (Pôle Emploi, Mission Locale, etc.) Services à la Personne Une offre de services complémentaires assurée par un réseau national et de petites entreprises locales OPPORTUNITES Commerces et services de proximité Des comportements de consommation qui reviennent vers la proximité Les règlements d intervention des Conseils Régionaux et Départementaux permettent de financer des commerces de proximité MENACES Services publics et administratifs Un contexte général de suppression des services publics qui menace leur maintien au quotidien 47

51 CADRE DE VIE Transports B. Se déplacer sur le Haut Entre Deux Mers : une problématique liée à la dépendance à la voiture Les infrastructures routières (Cf. partie 1) Infrastructures structurantes permettant de faciliter l accès vers le Sud du Pays HE2M (A62, D113) Sud du Pays HE2M relié aux pôles économiques voisins (Langon, Bordeaux, Marmande) Reste du territoire plus enclavé en dehors des routes départementales Des communes et centres ville pas toujours évidents à traverser : petites rues (Castelmoron d Albret, La Réole), difficultés de stationnements, rues semi-piétonnes (Rue Armand Caduc) Un nouveau plan pour faciliter la circulation dans le centre ville de La Réole Un réseau routier qui a participé à la structuration des zones d attractivité (présentées page 21) Les transports collectifs et publics 4 lignes du réseau départemental Trans-Gironde desservent le territoire : o 3 lignes qui relient les communes à l extérieur du Pays HE2M (notamment la gare de Libourne) o 1 ligne interne ayant pour point principal l arrivée ou le départ de la gare de La Réole o Caractéristiques : tarification unique de 2,50 quelque soit le trajet et la distance, passages du lundi au vendredi, horaires peu flexibles et pas toujours en accord avec ceux des trains Réseau ferroviaire qui dessert le Sud du territoire (TER Aquitaine) : o La ligne Bordeaux Agen dessert la gare de La Réole (une dizaine de passages) et de manière moins fréquente celles de Gironde sur Dropt et de Lamothe-Landerron o Une liaison rapide vers les pôles voisins : Langon (10-15 minutes depuis La Réole), Marmande (10 minutes) et Bordeaux (35 à 45 minutes) o Des difficultés sur les lignes : horaires pas forcément adaptés pour les professionnels, retards fréquents, etc. o Un projet de cadencement des horaires pour un transport plus adapté (2013) Une mobilité sur le Pays de Pellegrue grâce à la mise en place d un service de transport à la demande : o A destination en priorité des publics en difficultés (Personnes âgées, en situation de handicap, jeunes sans moyens de mobilité) de toutes les communes de la CDC o Liaison 3 villes extérieures : Langon, Libourne et Ste Foy La Grande Vers Libourne Services de transports sur le territoire Vers Libourne Réseau Trans Gironde Ligne 403 Bordeaux Sauveterre Vers Bordeaux TAD TAD TAD TAD TAD TAD 3 TAD TAD 3 TAD 3 Ligne 510 Sauveterre - La Réole Monségur Ligne 317 Libourne Sauveterre Ligne 316 Libourne Pellegrue Communes desservies Nombre d arrêts dans les communes desservies (quand supérieur à 1) 4 4 Gare SCNF Communes desservies par le réseau ferroviaire TAD TAD Communes desservies par le Transport A la Demande 48

52 Analyse AFOM du transport et de l accessibilité ATOUTS Réseau routier La proximité de l A62 et de l A65 permet de relier le territoire à Bordeaux, au Lot et Garonne, au Sud de l Aquitaine et à l Espagne Association «Bouger, c est permis» de la Mission Locale du Sud-Gironde permettant de passer le permis à moindre coût pour les personnes ayant des difficultés financières Transports collectifs et publics Réseau Trans Gironde qui permet de relier le territoire à des pôles de proximité (Bordeaux, Libourne) et une mobilité interne Présence de gares à La Réole, Gironde-sur-Dropt et Lamothe-Landerron qui permet de rejoindre rapidement les pôles de Langon, Bordeaux, Marmande, Agen Un service de TAD sur la CDC de Pellegrue (septembre 2011) qui va relier chacune de ces communes entres elles et vers Langon, Libourne et Ste Foy la Grande pour un moindre coût Intermodalité : capacités d accueil des parkings des gares (voitures et vélos) FAIBLESSES Réseau routier Un territoire qui reste relativement enclavé au Nord (petites infrastructures) Le calibrage des routes a influencé de manière inégale la capacité d attractivité des territoires Coût important de l A65 : pour le trajet Langon-Pau Transports collectifs et publics Malgré l existant, les transports collectifs (trains, bus) ne répondent pas pleinement à la demande car ils ne sont pas adaptés (notamment pour les professionnels) et ils favorisent une dépendance à la voiture Les besoins en mobilité affectent l économie du territoire : difficultés pour certains travailleurs qui ont besoin de se rendre sur la CUB pour se former Difficultés d intermodalité : les horaires inadaptés entre bus et trains encouragent à prendre la voiture plutôt que les transports publics OPPORTUNITES Transports collectifs et publics Projet de cadencement du TER Bordeaux Agen qui devrait davantage répondre aux besoins de déplacements La situation géographique du territoire à proximité de grands pôles (Langon, Bordeaux, Marmande) devrait permettre de développer le covoiturage Proximité de Bordeaux à 30 minutes par le train et 45 minutes par l autoroute qui permet de vivre sur le territoire tout en travaillant sur l agglomération bordelaise MENACES Transports collectifs et publics Pérennisation du transport à la demande sur la communauté de communes de Pellegrue La dépendance à la voiture peut poser des difficultés financières aux familles (coût de l essence, coût d achat d une voiture) 49

53 C. Une volonté des acteurs publics et professionnels d adapter les services de santé au contexte rural du territoire L offre libérale de santé sur le territoire CADRE DE VIE Santé Une offre relativement riche pour un territoire rural : des médecins, infirmiers et kinésithérapeutes présents sur tout le territoire : Spécialités Réolais Sauveterrois Monségurais Pays de Pellegrue Médecins xxx xx x x Infirmiers xxxx xx xx xx Kinésithérapeutes xx xx xx x Dentistes xx xx x Cardiologues x Gynécologues x Ophtalmologistes x Orthophonistes x x x Podologues x x Radiologistes x Le Réolais concentre une offre dense et spécialisée (absence d ORL et de Dermatologues) Des gardes sont assurées les weekends x : - de 4 professionnels xx : entre 4 et 10 professionnels xxx : entre 10 et 15 professionnels xxxx : plus de 15 professionnels Absence de professionnels Un problème de renouvellement de la démographie médicale : en 2009, les professionnels âgés de 55 ans ou plus concernent plus de 40% des médecins généralistes et les territoires ruraux n attirent plus les nouveaux professionnels Des projets pour lutter contre la désertification médicale : Pôle de Santé Rurale CDC du Réolais Problématique Finalité Caractéristiques Volonté des professionnels locaux d anticiper les besoins du territoire en matière de santé «Créer les conditions attractives pour renforcer et optimiser l offre de soins» sur le Haut Entre deux Mers en favorisant un parcours de soins global dans un réseau de santé Centre d Accueil des Premiers Soins (depuis 2003) Maison de Santé (en cours de construction) avec un exercice pluridisciplinaire de la santé et une coordination des professionnels Un réseau de santé (créé 2007) Une antenne délocalisée de l enseignement de la médecine (Université Bordeaux 2) Maison de Santé Rurale CDC du Pays de Pellegrue Volonté de la CDC de Pellegrue de réagir face au constat suivant : 1 des cantons girondins les plus fragiles en matière de santé demande en services de santé supérieure à l offre des conditions de vie et de travail des professionnels qui ne sont pas adaptées à l activité en milieu rural Améliorer l attractivité du territoire (par une amélioration des conditions de vie et de travail des professionnels) et renforcer l accès aux services de santé dans une démarche globale (coordination, continuité) Projet en suspend 50

54 CADRE DE VIE Santé L offre publique Une offre de santé territorialisée à l échelle du Sud Gironde pour une complémentarité des services de soins sur le territoire : les cantons de Podensac, Cadillac, Monségur, La Réole, Saint-Macaire, Langon et Bazas sont dotés d infrastructures de santé Une organisation qui permet d accueillir tous les publics avant de les orienter vers les structures spécialisées : urgences à La Réole, Centre Périnatal de proximité (La Réole) permettant de suivre les grossesses, médecine polyvalente sur Monségur, etc. 2 hôpitaux sur le territoire et un autre à proximité (Langon) : Centre Hospitalier Sud Gironde - La Réole Hôpital Local de Monségur Capacités (nombre de lits et de places) Médecine 35 4 Moyen séjour (Soins de Suite 40 4 et de Réadaptation) EHPAD Foyers d accueil médicalisés Soins Palliatifs 3 SSIAD 32 Centre pour Enfants et Adultes Polyhandicapés 26 Autres services du CHSG : Imagerie médicale, Centre périnatal de proximité, Anesthésie ambulatoire, permanences de la Protection Maternelle et Infantile de la MDSI Des permanences de vacataires spécialistes ½ journée par semaine sur La Réole : un chirurgien orthopédiste, un anesthésiste, un professionnel de chirurgie viscérale, un gastro-entérologue Hôpital de Monségur spécialisé dans la gériatrie et projet de création d une unité spécifique à l accueil de personnes souffrant de la maladie d Alzheimer Le canton de Pellegrue n est pas intégré au Plateau Technique du Sud Gironde mais il est proche des hôpitaux de Monségur, Sainte-Foy-la-Grande ou encore Libourne Données de cadrage sur le public âgé En 2007, 30% de la population du territoire est âgée de 60 ans ou plus (supérieur à la moyenne régionale de 25%) Sur , cette tranche d âge a augmenté de près de 10% Les communes les plus peuplées (chefs-lieux) sont aussi celles qui connaissent une part importante de personnes âgées (14% de leur population a plus de 75 ans) 51

55 Les infrastructures d accueil du public âgé CADRE DE VIE Santé Un nombre important d infrastructures d hébergement : 5 EHPAD pour 321 places (autorisées) et 4 RPA pour 170 places Hôpital Local de Monségur spécialisé dans la gériatrie Un SSIAD de 32 places sur Monségur Une filière gériatrique sur La Réole : pôle d évaluation gériatrique, une consultation mémoire (pour la maladie d Alzheimer sur La Réole - Langon, lits à orientation gériatrique (hôpital de jour gériatrique) L accueil pour la maladie d Alzheimer : o Présence d une maison de retraite spécialisée à proximité du Pays HE2M (Saint-Macaire) o 13 accueils à l EHPAD Les Jardins d Éléonore de Monségur Présence d un CLIC sur La Réole : structure de proximité qui informe et aide le public âgé ou en situation de handicap et sa famille dans les démarches administratives et qui coordonne les acteurs médico-sociaux (services de maintien à domicile, hôpitaux, réseaux de santé, etc.) Une offre localisée dans les chefs-lieux : L offre médico-sociale pour les personnes âgées Saint-Brice 42 Sauveterrois Pays de Pellegrue AZH Monségurais H H Réolais Source : Diagnostic du Schéma de services, COHEO, EHPAD Nombre de places autorisées EHPAD Nombre de places installées 65 Résidence de personnes âgées Nombre de places AZH H Places réservées pour la maladie d Alzheimer CLIC Hôpitaux ayant des compétences gériatriques 52

56 Les infrastructures d accueil du public en situation de handicap CADRE DE VIE Santé Un Service d Accompagnement à la Vie Sociale sur Saint Brice Un nombre important de structures d accueil sur le territoire : L'offre d'établissements à destination du public handicapé Saint-Brice Sauveterrois 12 Pays de Pellegrue Saint-Hilaire de la Noaille 18 Réolais Monségurais Mongauzy Lamothe-Landerron Source : Site: annuaire.action-sociale Accueil Adultes Handicapés Foyer d hébergement Nombre de places Foyer de vie Nombre de places 26 Foyer d Accueil Médicalisé Nombre de places Accueil Enfants Handicapés 26 Maison d Accueil Spécialisée (CEAP) Nombre de places 55 Institut Médico-Psychologique Nombre de places Des projets visant à développer l accueil du public en situation de handicap : Volonté d implanter une antenne de la MDPH au CLIC de La Réole 50 places en plus en cours d installation au Foyer d Accueil Médicalisé de l Hôpital de La Réole Les services pour personnes âgées et en situation de handicap Des services à domiciles assurés par les CCAS (portage de repas, aides à domicile, etc.) 3 antennes de l ADMR (Sauveterre de Guyenne, La Réole et Pellegrue), association agréée pour s occuper des personnes en situation de handicap et des personnes âgées Une structure privée de services à la personne sur le territoire possède l agrément qualité pour s occuper des publics dépendants Mobilisation de la CDC de Pellegrue pour faciliter le quotidien des personnes âgées et handicapés : portage de repas, transport à la demande 53

57 Analyse AFOM de la santé ATOUTS Offre de santé sur le territoire Offre territoriale permettant une complémentarité des soins et qui rayonne à l échelle du territoire Services vitaux : urgences de La Réole de 8h à 20h et centre de périnatalité (suivi de la grossesse jusqu à la naissance) Présence d un réseau de santé à l échelle du Sud Gironde Un maillage important de professionnels libéraux sur le territoire Rôle structurant des chefs-lieux dans l accès aux services de santé Une diversité de spécialistes sur le Réolais FAIBLESSES Offre de santé Un accès difficile aux services du SMUR ou du SAMU la nuit Personnes âgées et en situation de handicap Absence de services d accueil de jour sans hébergement pour les personnes âgées Acteurs Volonté de lutter contre la désertification médicale via les maisons de santé Personnes âgées et en situation de handicap Des compétences importantes dans la gériatrie Présence d un CLIC : informations des personnes et coordination des acteurs Bon maillage d infrastructures d accueil sur le territoire (EHPAD, logements et foyers pour personnes handicapées) OPPORTUNITES Offre de santé sur le territoire Des projets de maisons de santé devraient pouvoir permettre de faciliter l accès aux soins tout en maintenant une offre de services de qualité (La Réole Pellegrue) Des pôles locaux de santé se structurent sur le Sauveterrois (Gornac, Blasimon) Dynamique professionnelle qui devrait permettre de développer l attractivité du territoire : l antenne locale de médecine MENACES Offre de santé sur le territoire Territoire confronté au problème de la désertification médicale : les départs en retraite ne sont pas toujours compensés face à la crise de la médecine générale (qui est accentué en milieu rural) La CDC de Pellegrue est très fragilisée d un point de vue médical : peu de professionnels de santé, difficultés pour les renouveler et un projet de maison de santé en suspend alors que la part de population âgée est importante sur ce territoire 54

58 CADRE DE VIE Education / Formation D. Un bon maillage des services éducatifs et une offre de formation en lien avec les besoins du territoire Les établissements scolaires du territoire, rentrée 2010 Source : Entretiens avec les mairies, 2011 RPI Maternelle RPI Primaire Ecole Maternelle Ecole Primaire Collèges Lycée CDC Réolais Sauveterrois Monségurais Pays de Pellegrue Regroupements Pédagogiques Intercommunaux Bagas / Camiran / Loubens / Morizes Hure / Fontet / Loupiac-de-La-Réole Bourdelles / Montagoudin / Saint-Michel de Lapujade / Fosses-et-Baleyssac Blasimon / Mauriac / Ruch Castelviel / Saint-Brice / Coirac / Martres / Saint-Genis Mourens / Gornac / Saint-Pierre-de-Bat Cours de Monségur / Taillecavat Mesterrieux / Dieulivol / Le Puy Saint-Vivien-de-Monségur / Sainte-Gemme Cazaugitat / Saint-Ferme / Soussac 55

59 Les services éducatifs sur le territoire CADRE DE VIE Education / Formation Un maillage d établissements scolaires qui favorise l accès à l éducation sur tout le territoire : o Ecoles maternelles, primaire et regroupements pédagogiques intercommunaux o 1 collège par chef-lieu o 1 lycée sur le territoire Une augmentation importante de la fréquentation des collèges sur : élèves Un lycée sur le territoire permet d accéder au cycle général (littérature, scientifique, économie) et un cycle professionnel (CAP de services dans la vente) Des classes optionnelles et des aménagements permettent de maintenir l attractivité des établissements : classe de Jazz et salles de cours informatisées au collège de Monségur, classe de pompiers au collège de Pellegrue, carnaval occitan des écoles de Pellegrue, etc. Des classes adaptées au collège de Sauveterre : SEGPA (enseignement adapté aux difficultés scolaires que peuvent rencontre des élèves et qui le prépare à leur insertion professionnelle) et UPI (accueil d enfants déficients) Les services de formation professionnelle Une offre de formations diversifiée sur le territoire (cf annexe): o dans les diplômes : BTS, DUT, Licence Professionnelle, CAP, etc o dans les domaines : agriculture, tertiaire administratif, commercial, bureautique, études d infirmières o dans le parcours de formation : alternance, VAE, chantier de formation, Une volonté du Pays HE2M de développer une offre de formation en lien avec les besoins du territoire : recensement et étude des besoins des entreprises du territoire, mise en place de deux chantiers formation en lien avec ces besoins, animation d un comité d acteurs économiques pour réfléchir aux actions à mettre en place, mise en place de Points d Accès à la Téléformation 5 sur le territoire permettant des formations à l utilisation d internet, à la bureautique ou à toute autre formation disponible à distance : La Réole, Gironde-sur-Dropt, Pellegrue, Sauveterre, Monségur Projet de formation sur le Réolais : création d une antenne délocalisée de l enseignement de la médecine générale (formation avec l université de sciences de la vie de Bordeaux 2) Une offre concentrée sur Le Réolais L aide à l insertion professionnelle Plusieurs Etablissements et Services d Aide par le Travail (ESAT) sur le territoire : ils permettent de fournir une activité économique à des publics handicapés dans des secteurs tels que l entretien d espaces verts, la restauration, la réalisation de services d emballages pour les entreprises, etc. Deux bornes Pôle Emploi sur le territoire (Monségur et Sauveterre) Présence d antennes de la Mission Locale à La Réole (en permanence), Monségur (une permanence tous les 15 jours) et partenariat avec le Relais Services Publics de Pellegrue pour organiser des manifestations : atelier des jobs d été Synthèses et pistes Le Cycle d Insertion Professionnelle par Alternance de La Réole (en partenariat avec le CIO, la Mission Locale, Pôle Emploi et les centres de formations) accueille une partie d élèves «décrocheurs» Volonté d accompagner les jeunes du PRJ du Réolais dans leur insertion professionnelle et sociale, en lien avec la Mission Locale, le Pôle Emploi et les établissements scolaires 56

60 Analyse AFOM de l éducation, la formation et l insertion ATOUTS Services éducatifs Rôle central des RPI pour maintenir l accès au niveau maternel et primaire, 1 collège sur chaque CDC et 1 lycée sur le territoire Volonté de maintenir l offre scolaire à travers des options et manifestations éducatives (classe de jazz collège de Monségur, classe de sapeurspompiers collège de Pellegrue) Formation Formations du CFA, du CFP ou encore de l hôpital en lien avec les besoins du territoire : agriculture, bâtiments, école d aides soignantes Mobilisation des acteurs pour développer les compétences en lien avec les besoins du territoire : chantier, comité économique Diversité des titres diplômant et des formations Insertion Plusieurs établissements qui favorisent l insertion professionnelle de différents publics FAIBLESSES Services éducatifs Des effectifs qui ont des difficultés pour se maintenir au collège de Pellegrue Formation Une majorité d étudiants se forment sur la CUB ce qui crée une fuite de population qui ne revient pas forcément travailler sur le territoire Problème de lisibilité de l offre de formations pour les chefs d entreprise Des besoins de qualification dans les entreprises freinés par l inaccessibilité d un certains nombre de formations (mobilité jusqu à la CUB, perte de temps, financement, etc.) Insertion Des difficultés de mobilité qui affectent parfois l accès aux services d insertion OPPORTUNITES Formation Acteurs investis dans le développement de formations en lien avec le territoire Création d une antenne délocalisée d enseignement de la médecine générale MENACES Services éducatifs Concurrence des lycées de Langon et Marmande qui peuvent être plus attractifs sur les enseignements professionnels : offre plus diversifiée (plusieurs CAP, BAC professionnels et technologiques dans des domaines variés : menuiserie, serrurier, production en équipement industriel, chaudronnier, carrières sanitaire et sociale, etc.) 57

61 CADRE DE VIE Enfance - jeunesse E. Des infrastructures locales permettant l accueil des enfants et des jeunes Structures de l enfance jeunesse sur le Pays HE2M en 2011 RAM RAM RAM RAM LAEP LAEP ALSH Accueil périscolaire Lieu d Accueil Enfants-Parents RAM Relais d Assistantes Maternelles Multiaccueil (crèche-garderie) PRJ CDC ayant une compétence liée à l enfance-jeunesse : Le Réolais, Le Sauveterrois Le multiaccueil de La Réole, le RAM et le LAEP sont regroupés au sein de la Maison de la petite enfance. 58

62 CADRE DE VIE Enfance - jeunesse Données de cadrage sur le public enfance - jeunesse Les 0-19 représentent 23% de la population du territoire Plus de 3600 familles sur le territoire (45% des familles) ont au moins un enfant de moins de 25 ans (Sur ) Une majorité de petites familles : 1 et 2 enfants 1000 Répartition des familles selon le nombre d'enfants Réolais Monségurais Pellegrue Sauveterrois 0 1 enfant 2 enfants 3 enfants 4 enfants et plus Source : Famille, situation matrimoniale, INSEE, 2007 Des effectifs scolaires plutôt stables en maternelle / primaire et en hausse au collège (+ 310 élèves sur ) Une augmentation de 30% des familles monoparentales sur ce qui accroit les besoins d accueil Les infrastructures d accueil sur le territoire Une offre d accueil présente sur chaque canton pour la petite enfance, l enfance et la jeunesse Un lieu d accueil à la parentalité sur Le Réolais pour les familles et futurs parents : soutien moral (rompre l isolement social, discuter des difficultés) et sensibilisation des enfants (passage du multiaccueil à l école et au centre de loisirs) Des locaux adaptés à l accueil d enfants en situation de handicap : lieux périscolaires de Mongauzy et de Saint-Hilaire-de-la-Noaille, Maison de la petite enfance de La Réole Plusieurs infrastructures aménagées pour un fonctionnement propre et durable (énergie photovoltaïque du multiaccueil de Sauveterre, réseau de chaleur de la Maison de la petite enfance de La Réole) Les activités et dynamiques autour de l enfance jeunesse Partenariat des structures d accueil avec les associations de loisirs (lecture), les infrastructures culturelles et de loisirs (bibliothèques communales, terrains de sports, etc.) les établissements scolaires (passage du multiaccueil à l école et à l ALSH) et intervention dans les manifestations (l ALSH avec le salon du développement durable à Sauveterre, Le PRJ réolais dans «Pour un ciné sous les étoiles, etc.) Des projets intergénérationnels sur le territoire : liens entre l ALSH de Monségur et les maisons de retraite, des projets réguliers sur Pellegrue et volonté de développer ces liens sur le Réolais Une volonté d accompagner les jeunes du PRJ dans leur insertion sociale et professionnelle en lien avec la Mission Locale, le Pôle Emploi et les établissements scolaires. 59

63 Analyse AFOM de l enfance jeunesse ATOUTS Population Les enfants et la jeunesse représentent ¼ de la population Le nombre d enfants par famille est stable sur Infrastructures et services Un maillage d infrastructures satisfaisant sur le territoire Des lieux d accueil adaptés au public en situation de handicap Intégration des problématiques du développement durable dans la structure des bâtiments et dans les activités pour les enfants et la jeunesse Un RAM présent sur chaque CDC FAIBLESSES Population Augmentation du nombre de familles monoparentales sur le territoire Infrastructures et services Des locaux qui ne sont pas toujours adaptés à l accueil d enfants (une même pièce pour la cantine et la classe) Des services dont l amplitude horaire ne correspond pas toujours aux besoins des parents (relais avec assistantes maternelles après la garderie) OPPORTUNITES Infrastructures et services Une volonté de lier les parcours socio-éducatifs et professionnels des jeunes du PRJ en favorisant leur insertion sociale et professionnels avec des partenaires locaux MENACES 60

64 F. Habitat, logement : une importance de l accession à la propriété tandis que l offre locative n est pas adaptée à la demande La structuration du logement sur le territoire et les acteurs de l habitat CADRE DE VIE Logement - habitat Une fonction résidentielle du Pays HE2M : le nombre d habitants pour un emploi est au mois supérieur à 2 donc un nombre important de personnes résidant sur le territoire n y travaille pas Une majorité de résidences principales: Répartition des types de logements sur le Pays en % 4% 3% Résidences principales Logements communaux Locatif HLM 92% Parc locatif privé conventionné Source : Schéma territorial de l'habitat, SIPHEM, 2010 Un patrimoine permettant de construire un parc résidentiel avec des bâtiments de caractère : granges, pierres, bois, maisons gasconnes, immeubles du XIXe siècle, etc. Il existe du foncier disponible selon les cantons A l échelle du Pays HE2M, le parc locatif est essentiellement composé de logements HLM (48%) et il situé sur le Réolais (55%) Des loyers aux prix modérés (en moyenne 7 le m² soit 5 de moins que sur la CUB) mais élevés pour la population locale 145 logements disponibles recensés sur le territoire du SIPHEM en 2010 (parc privé, communal et HLM) dont 58% sur le Pays. Plusieurs acteurs au service de l habitat et du logement : Acteurs Syndicat Intercommunal du Pays Haut Entre deux Mers (SIPHEM) CDC Communes Missions - interventions L acteur du service public du logement et de l habitat : Adaptation, rénovation des logements des bailleurs propriétaires et des LOGEMENT logements communaux Recensement de la demande locative, mise en relation de l offre privée ENERGIES /publique et de la demande Lien avec le service habitat, développement des énergies renouvelable et HABITAT de la filière bois énergie (réseaux de chaleur), assistance des communes sur les documents d urbanisme Délégation de la compétence logement au SIPHEM Application du PLH Construction de logements communaux 61

65 CADRE DE VIE Logement - habitat La demande en matière d habitat / logement Un territoire qui gagne de la population : Sur , le taux de variation annuel moyen de population le plus fort est sur la CDC de Pellegrue (Listrac de Durèze) avec 1,6%, puis sur Le Réolais (Sud de la CDC) avec 1,2%. Sur , l indice de construction est le plus fort sur le Réolais (environ 17%) Une population essentiellement tournée vers l accession à la propriété : sur , entre 60 et 70% des occupants des résidences principales sur le territoire sont propriétaires La majorité des personnes accédant à la propriété sont originaires du territoire du SIPHEM (voir tableau cidessous) : la part des populations venant de l extérieur du territoire reste limitée (sauf pour le Monségurais) Source : Schéma territorial de l habitat, SIPHEM, 2010 Origine des pétitionnaires de permis de construire d une résidence principale Territoire d origine des pétitionnaires Monségurais Pays de Pellegrue Sauveterrois Réolais Part territoire du SIPHEM 67% 64% 56% 71% Part zone bordelaise 13% 17% 29% 14% Part zone de Langon 1% 1% 1% 3% Part du reste de la Gironde 4% 13% 10% 4% Autres 23% 4% 4% 14% Source: Schéma territorial de l'habitat, SIPHEM, 2010 Une demande locative aux ressources limitées : près de la moitié des ménages qui accèdent au locatif privé ont des ressources (hors allocation logement) inférieures à par an Une demande locative forte sur Le Réolais pour sa proximité avec les axes de circulation (42% des demandes de logements déposées au SIPHEM) 150 demandes satisfaites sur 500 (territoire du SIPHEM) : décalage entre l offre locative et la demande : DEMANDE 70% des demandes portent sur des logements individuels T3-T4 avec jardins Petits logements (studios) Demande locative qui ne cesse d augmenter OFFRE Logements apparaissant chers pour la demande locale Peu nombreux par rapport à la demande Désengagement des bailleurs sociaux (offices HLM) Diminution des aides de l ANAH permettant le développement du logement privé 62

66 CADRE DE VIE Logement - habitat Quelques actions et projets en cours.. Sud-Gironde SIPHEM Sauveterrois o SCOT en cours qui aura une influence sur les PLU et les PLH o Réalisation d une OPAH (jusqu en 2014) pour réorganiser les zones d habitat notamment dans les centres bourgs et les hameaux (principaux axes : précarité énergétique, salubrité des logements et adaptation de l offre locative à la demande locale) : 75 logements potentiels sur le territoire (dont la moitié sur Le Réolais) o PLH des 4 CDC en cours o Schéma territorial du SIPHEM (2010) qui préconise le développement du logement dans un projet territorial reposant sur l existant o Nouveaux logements HLM dans plusieurs communes (dont 25 à Sauveterre) o Rachat de bâtiments par certaines communes pour en faire du logement (accession à la propriété et location) La Réole o Logements Gironde Habitat en cours (T2 / T3 / T4) o La Réole 2020 : projet de rénovation urbaine dont l axe principal est le logement (favoriser une diversité de logements pour accueillir tous les publics) o 11 logements HLM en cours Loupiac-de-La o Ouverture d un logement communal au-dessus du commerce multiple rural Réole Gironde sur o 15 logements HLM en cours Dropt Autres o Logements communaux en gisement ou projet identifié par le SIPHEM : Monségurais : 2 ; Pays de Pellegrue : 3, Sauveterrois 8 ; Réolais : 4 63

67 CADRE DE VIE Logement - habitat Les documents d urbanisme sur le territoire Un territoire avec une maîtrise foncière limitée : o Des documents d urbanismes essentiellement communaux ce qui limite la prise en compte des complémentarités entre les territoires : en 2010, 22 cartes communales dont 3 en projet, 9 PLU dont 4 en cours d élaboration, 1 POS en révision o Près de 30 communes sans document d urbanisme Une orientation foncière qui se construit au gré des opportunités (nouvelles populations) et qui est facteur de mitage sur le paysage Un retard relatif des documents d urbanisme par rapport au reste du Sud Gironde : Etat d avancement des documents d urbanisme du Sud Gironde en 2010 Source : DDTM 33, 2010 Démarche de SCOT du Sud Gironde en cours d élaboration (périmètre ci-dessus) qui va permettre d intégrer les interactions entre territoire dans une stratégie globale : 14 CDC, 191 communes et environ habitants Une ZPPAUP sur la commune de La Réole : document d urbanisme qui permet de valoriser le patrimoine architectural et paysager tout en le protégeant (en norme supérieure par rapport au PLU) 64

68 Analyse AFOM du logement et de l habitat ATOUTS Attractivité résidentielle Attractivité résidentielle du territoire, notamment du Réolais pour sa position géographique (proximité des services et des moyens de mobilité) Offre de Logement Des bâtiments de caractère sur le territoire, des prix faibles et du foncier disponible Complémentarité des échelles communales et intercommunales dans l offre de logements : elle permet d absorber la demande et de requalifier l offre existante OPAHDD en cours sur le territoire permettant d améliorer la qualité des logements et leurs performances énergétiques Dynamiques autour de l habitat Communication et services de conseils du SIPHEM auprès des bailleurs, des professionnels et des collectivités sur les performances énergétiques, la rénovation / l adaptation des logements, l urbanisme, etc. Un suivi des politiques de logement : PLH, schéma territorial de l habitat Planification urbanisme La ZPPAUP permet la valorisation du patrimoine architectural sur La Réole FAIBLESSES Demande Capacités financières des ménages limitées sur le territoire (revenu imposable moyen de ) Une demande d accession qui se tourne vers des nouveaux pavillons entrainant un abandon progressif de l habitat en centre ville Offre de Logement Décalage entre l offre et la demande de logement (types de logement) Offre locative insuffisante face à la demande Bailleurs Sociaux ne s intéressent pas forcément au territoire (peu d attractivité) Planification urbanisme L absence de documents d urbanisme sur certains territoires limite la réflexion en termes d implantation des habitations ayant pour effet un mitage sur le paysage OPPORTUNITES Attractivité résidentielle Des gains de population sur le territoire qui peuvent augmenter la demande en logements Des bâtiments de caractère à rénover, à requalifier Offre de Logement Développer une offre de logements privés intermédiaires et de qualité (sans plafonds sociaux à respecter) : mixité par le haut Planification urbanisme Un SCOT en cours sur le Sud Gironde qui va permettre d organiser les activités sur le territoire du Pays HE2M en fonction des ses complémentarités avec d autres territoires MENACES Offre de Logement Un contexte socio-économique public limitant les possibilités de développement des logements : des communes avec des budgets modestes ce qui limite l offre communale, une diminution des aides de l ANAH ce qui réduit les possibilités de production du locatif privé L offre locative privée entraîne l arrivée massive de populations en difficultés (avec les conventions ANAH) 65

69 CADRE DE VIE Sports G. Une offre sportive riche et diversifiée mais pas toujours connue Répartition des équipements sportifs et de loisirs sur le Haut Entre Deux Mers (Non exhaustif) T Eq T T T Eq T T Eq T T T T Eq T T T Eq Eq Eq T T T T T Eq T T T T Eq T T Eq T Sources 3-Synthèse: COHEO - Schéma des services 2009, INSEE - BPE 2009, documents des CDC, entretiens qualitatifs T Gymnases Terrains de tennis Mur d escalade Eq Bases et parcs de loisirs Stades de foot Centres et fermes équestres (étang, lacs, ) City-stades Piscines ouvertes Salles Omnisports Boulodromes CDC ayant la compétence sport : le Réolais, le Monségurais et le Sauveterrois (Equipements sportifs) Voie verte des Deux-Mers Bordeaux-Sauveterre et Voie Verte le long du Canal de la Garonne Des chemins de randonnées sur la quasi-totalité des communes du territoire Des parcours de santé (Pellegrue, La Réole) Infrastructures spécialisées : o Fontet : tir à l arc, beach volley, kayak o Floudès : aérodrome o La Réole : stade de rugby, skate-parc 66

70 Infrastructures sportives et dispositifs d accueil CADRE DE VIE Sports Le Réolais constitue le pôle d infrastructures sportives spécialisées Des manifestations annuelles pour présenter les associations : Fête des jeux à Sauveterre, le Chapiteau des Familles à Monségur, le Forum aux associations à La Réole Antenne locale du dispositif départemental CAP 33 : dispositif unique en aquitaine proposant des activités traditionnelles, de découverte, des stages et des tournois tout l été pour fédérer la pratique du sport en famille. Associations sportives Environ 140 associations sportives et de loisirs proposant près de 50 activités différentes: o Pour petits et grands (football, handball, badminton, équitation, ) o Pour les loisirs ou la compétition o Dans l air (ULM, parachutisme), sur l eau (canoë, aveyron) ou dans les milieux naturels (escalade, randonnées, sports de montagne.) Activités sportives Nombre de clubs sur le territoire Activités sportives Nombre de clubs sur le territoire Arts Martiaux et sports de combat (Judo, Aikido, Kinomichi, Taiso, Full Contact) 8 Pétanque 6 Associations et Club multisports 7 Rugby 2 Athlétisme 3 Sport de Montagne (ski, escalade, alpinisme, raquettes, randonnée) 1 Badminton 3 Sport de plein air (ULM, parachutisme) 3 Basket 1 Sports aquatiques (Natation, Aviron, Canoë) 5 Chasse et Pêche 8 Sports de nature (escalade, randonnée, cyclisme, VTT, VTC) 10 Danse 8 Sport adapté aux personnes en situation de handicap 3 Equitation 8 Squash 1 Escrime 2 Street Hockey 1 Football 7 Tennis 10 Gymnastique artistique, sportive, volontaire 13 Tennis de Table 2 Handball 2 Tir à l'arc 1 Automobile- Moto Gass track Quad 12 Volley ball 2 Musculation haltérophilie culturisme 5 Yoga détente 7 Des Clubs qui se distinguent par leur niveau : rugby et full contact en championnat de France (Réolais), judo en classement national (Réolais), musculation (Sauveterrois) Des Clubs labellisés ou accessibles au public en situation de handicap : Judo, Tir à l arc, Handball Une spécialité locale et fédératrice : le Grass-track et le Speedway ( à spectateurs sur les grandes compétitions) Une tradition de chasse à la palombe qui réunit chaque année des passionnés 67

71 CADRE DE VIE Sports Quelques projets en cours et à venir Liste non exhaustive Sauveterre o Salle de sports inaugurée en janvier 2011 o Extension du Dojo o Projet de vélo route vers Monségur o Projet de City-stade pour 2012 Gornac o Acquisition foncière pour développer un pôle sportif (city-stade, terrain de pétanque, Club house, terrain de Beach-Volley, Aire de jeux pour enfants) La Réole o Rénovation de la piscine commencée en 2011 o Projet d extension de la Voie Verte de Sauveterre à Fontet, Monségur o Projet de réhabilitation et d extension de la salle de sports o Vélo route jusqu à Duras o Projet de requalification du pôle nature 68

72 Analyse AFOM du SPORT ATOUTS Infrastructures Diversité des équipements sur le territoire Rôle essentiel des centre-bourgs dans l accès aux infrastructures sportives Des lieux d accueil destinés à la chasse (dans les forêts au Nord du territoire) Activités sportives Diversité des activités sportives dans la nature (activités traditionnelles, d aventure, aquatiques, etc.) et dans leur finalité (compétition et / ou loisirs) Dispositifs et acteurs Intervention des collectivités favorisant la vie sportive (mise à disposition de salles, soutien technique) Antenne locale du dispositif départemental Cap 33 favorisant la vie sportive familiale l été FAIBLESSES Infrastructures Pas de piscine couverte : dépendance vis-à vis de Langon ou Marmande Problèmes d accès à certaines infrastructures (des créneaux horaires pas adaptés entre associations sportives et scolaires) Activités sportives Manque de lisibilité sur les activités existantes (informations dispersées et non uniformes selon les CDC) Dispositifs et acteurs Le dispositif CAP 33 n est pas assez connu sur le territoire OPPORTUNITES Infrastructures La présence importante de boucles de randonnées ou de fermes équestres : opportunité pour l économie touristique pour faire découvrir le patrimoine MENACES Infrastructures Vétusté des équipements : certains équipements sont anciens et moins adaptés aux pratiques sportives Activités sportives Activité locale du Grass-Track peu connue en dehors des réseaux mais très attractive (10 à spectateurs) qui génère de l activité pour l économie locale (hôtels, restauration, camping, etc.) Une culture locale de la chasse à la palombe fédératrice 69

73 H. Des activités et manifestations culturelles fédératrices de la population mais pas toujours visibles à l extérieur du territoire CADRE DE VIE Culture Répartition des équipements culturels sur le Haut Entre Deux Mers BDP BDP BDP BDP M PL BDP BDP M BDP BDP BDP PL BDP PL PL BDP BDP PL BDP BDP A PL M BDP PL BDP Source 4 - Synthèse: COHEO - Schéma des services 2009, site de l OTEM, documents des CDC, entretiens qualitatifs Bibliothèques A Lieu de travail artistique PL BDP M Médiathèques Points Lectures Villes desservies par la BDP Cinémas Musées 6 Salles de spectacles équipées CDC du réseau d écoles de musique Associations de musique Points Rencontres Jeunes CDC ayant la compétence culture : Le Réolais (Culture) et Le Monségurais (Equipements culturels et politique culturelle) 6 Banque Départementale de Prêt 70

74 CADRE DE VIE Culture Equipements et dispositifs culturels Le Réolais constitue le principal pôle culturel en termes d infrastructures Le Réolais dispose d un Service Culture chargé de la coordination des acteurs culturels sur le territoire et de l organisation de certaines manifestations Un réseau intercommunal d Ecoles de Musique (335 élèves dont 90% proviennent des CDC du Pays de Pellegrue, du Monségurais et du Réolais) et des associations de musique sur le Sauveterrois 2 cinémas classés Arts et Essais qui favorisent une programmation cinématographique riche et originale (sorties traditionnelles, films documentaires et films anciens) Présence d une antenne locale de la BDP sur La Réole qui permet le conseil et l assistance dans les projets de bibliothèque et de développement de la lecture publique ; organisation d une desserte dans plusieurs communes de chaque CDC pour leur prêter des livres. Antenne locale de l IDDAC (La Réole) qui prête du matériel pour les projets et manifestations culturelles Les PRJ sont des structures d accueil de loisirs pour les adolescents mettant en place animations culturelles et sportives Présence d équipements spécialisés pour l accueil de spectacles et utilisation des foyers-ruraux et des salles des fêtes Associations et activités culturelles Un tissu associatif dense et diversifié : plus de 240 associations culturelles et de loisirs sur le territoire : Types d'activités Nombre structures Types d'activités Nombre Structures Arts plastiques et travaux manuels (argile, peinture, dessin, collages, travail de la terre, création vestimentaire, couture, céramique, sculpture, reliure, photographie) Association pluridisciplinaires (culture, arts, loisirs, Bien être, théâtre, chants, etc.) Echanges culturels et artistiques (culture, arts, loisirs, Bien être, théâtre, chants, etc.) Histoire Minéralogie préhistorique, archéologie Médias, audiovisuel, informatique, cinéclub, Numérique Musique et chants (Chorales, cours de musique, compagnies) Patrimoine culinaire, (vin et produits du terroir), traditionnel (musique et danse), bâti (églises) Découverte et Projets culturels (Organisation et diffusion de spectacles, festivals, concerts) Littérature, lecture, écriture, philosophie (Ateliers d'écritures, calligraphie, cercles de réfexion) 8 Théâtre, cirque, expression (Ateliers de théâtre, cours amateurs et professionnels) Sources : guide des activités culturelles des Communautés de Communes et Journal Officiel des Annonces 20 Des comités locaux des fêtes dynamisent chaque année la vie locale Des loisirs et passion fédératrices et pour tous les âges : belote, lotos, sorties groupées, Scrabble, billard, brocantes, poker, bridge, échecs, supporters des clubs de foot, aéromodélisme, mécanique, De nombreuses associations impliquées dans l organisation et la diffusion de manifestations culturelles (spectacles, festival, concerts, etc.) 71

75 La diffusion et la promotion culturelle CADRE DE VIE Culture Plusieurs festivals et animations locales (non exhaustif) : Festival / animations Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Novembre Les 24h du Swing (Monségur) X Musicacité (La Réole) X X Pour un ciné sous les étoiles (La Réole) X Les étapes de la francophonie (Monségur) X Vivacité (La Réole) X X Festival des Musiques anciennes (La Réole) X Planet Folk (La Réole) X X Fêtes médiévales (Blasimon, Sauveterre, St-Félix-de- X Foncaude) Festival Baroque (Sauveterre) X Ecofestival (Pellegrue) X Festival Ouvre la Voix (Sauveterre) X X Arrêt Culture (Sauveterre) X Sauveterre fête ses vins X Fête de la palombe (Pellegrue) Les Lecturiales (E2M- Saint Brice) X Fête de la palombe (Pellegrue) X X Musique - chansons X Evénement culturel (cinéma, littérature) X Théâtre - cirque X Danse X Patrimoine historique X Patrimoine environnemental, gastronomique, culturel Des festivals aux programmations internationales et qui se sont pérennisés dans le temps : Les 24h du Swing (22 ans), Musicacité (15 ans), Planet Folk Un site de diffusion culturelle : Des manifestations qui mobilisent l extérieur (dans les rues) et le patrimoine (aux pieds du Château des Qat Sos, Centre Saint-Jean Bosco, les bastides, etc.) Sensibilisation de la jeunesse à la culture : classe de jazz au collège de Monségur, Carnaval Occitan des écoles de Pellegrue. Quelques projets en cours et à venir Liste non exhaustive Réolais o Mise en place d une médiathèque intercommunale o Projet La Réole 2020 : il préconise parmi ses axes d actions le renforcement de la culture locale pour favoriser un «mieux vivre ensemble» Sauveterrois o Mise en réseau des bibliothèques du Sauveterrois Monségurais o Mise en réseau des bibliothèques (Monségur, Mesterrieux, Saint-Vivien de Monségur et Sainte-Gemme) 72

76 Analyse AFOM de la CULTURE ATOUTS Infrastructures Réseau des écoles Musique : optimisation de l offre des écoles de musique locales Salles équipées pour l accueil de spectacles : régie, scènes, loges 2 cinémas classés sur le territoire permettant une programmation originale Pratique culturelle et vie associative Tissu associatif dense et varié : activités de pratique culturelle, d organisation de manifestations, de valorisation du patrimoine Importance des festivals sur le territoire: une douzaine d événements répertoriés en lien avec la musique, le théâtre, le patrimoine, etc. FAIBLESSES Infrastructures Hétérogénéité des territoires concernant l accès à la lecture publique : lieux d accueil, budget d acquisition du fonds de lecture, pas de personnel dédié, Diffusion et promotion culturelle Peu de programmation culturelle à destination des enfants Diffusion et promotion culturelle Rôle majeur des festivals et des animations locales dans la diffusion Démarche de coordination des acteurs et de mutualisation des activités animée par la CDC du Réolais : favorise la lisibilité des événements OPPORTUNITES Infrastructures Volonté publique commune de renforcer une offre accessible et complémentaire en matière de lecture publique (réseau de médiathèque, échanges de livres, etc.) Outils à mobiliser pour la lecture publique : Le Plan Départemental de Lecture Publique, aides de la BDP aux communes de moins de habitants, aides régionales pour les projets de mise en réseau MENACES Infrastructures Pérennisation de la coordination du Réseau des écoles de Musique Lecture publique : manque de professionnalisation, structures surtout animées par des bénévoles (pose des questions de disponibilité, de qualité du service, etc.) Pratique culturelle et vie associative Méconnaissance pour les CDC de l offre présente sur leurs territoires voisins (des offres qui pourraient être complémentaires) Manque de visibilité à l extérieur du territoire sur les événements locaux 73

77 CADRE DE VIE Technologies de communication I. Une amélioration de l accès aux technologies de communication sur le Pays HE2M qui reste cependant insuffisante sur certains territoires La desserte numérique du territoire suite aux travaux de Gironde Numérique, 2010 (en Mbits) Source : Données Gironde Numérique, 2011 Toutes les communes du territoire reçoivent à minima un débit de 512 kbits. 8 2 Communes dont au moins 90% des lignes reçoivent un débit de 8 Mbits Communes dont au moins 90% des lignes reçoivent un débit de 2 Mbits Communes pour lesquelles certaines lignes restent en zone blanche 74

78 CADRE DE VIE Technologies de communication Le Haut-Débit sur le Haut Entre Deux Mers La gestion du numérique a été déléguée par les 4 CDC au Syndicat Gironde Numérique La quasi-totalité des communes ont plus de 90% de leurs lignes couvertes pas un débit de 512kbits (Sauf Antoine-du-Queyret dont seulement 68% des lignes sont couvertes, Roquebrune 88% et Mauriac 85%) Territoire desservi par la fibre optique Un territoire desservi en haut-débit avec peu de zones blanches: Les différents niveaux de service DSL en 2009 Source : L'Atlas 09 de l'aquitaine Numérique, 2009 Les zones blanches affectent moins d un pourcent des lignes du Pays mais restent handicapantes Quelques zones où des besoins peuvent se manifester pour la population: Territoire non couvert par l'adsl 2Mbits en fonction de l'évolution de la population Territoire non couvert dans les communes où l augmentation de la population sur est : Source : Diagnostic 2010 de l'atlas de l'aquitaine Numérique 75

79 CADRE DE VIE Technologies de communication Les Points d Accès Publics à Internet (PAPI) Plusieurs PAPI dans les bibliothèques et médiathèques (services en général gratuits) : Pellegrue, Sauveterre, Gironde-sur-Dropt, La Réole, etc. Des PAPI dans les Relais de Services Publics du territoire : Sauveterre, Pellegrue Les permettent un accès à la téléformation notamment pour Internet : La Réole, Gironde-sur- Dropt, Pellegrue, Sauveterre, Monségur La téléphonie mobile sur le territoire Une progression du 3G depuis 2008 : Couverture de téléphonie mobile en 2008 Couverture de téléphonie mobile en 2010 Source : Diagnostic 2010 de l'atlas de l'aquitaine Numérique Source : Diagnostic 2008 de l'atlas de l'aquitaine Numérique Une présence inégale des opérateurs 3G (débit plus rapide avec accès à internet, visiophonie et visionnage de vidéos) sur le territoire : o Le Sud du territoire est desservi par deux ou trois opérateurs selon les communes o Un seul opérateur sur les communes du Sauveterrois, du Monségurais et du Nord du Réolais o Absence d opérateurs au Nord du territoire (Nord du Sauveterrois et Pays de Pellegrue) 76

Un Plan Signalétique en Entre-deux-Mers : retour d expérience.

Un Plan Signalétique en Entre-deux-Mers : retour d expérience. Un Plan Signalétique en Entre-deux-Mers : retour d expérience. ADT 67, Atelier de Développement Signalisation touristique, Mardi 15 novembre 2011, SELESTAT I- Le Pays Touristique de l Entre-deux-Mers :

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012

Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine. Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Atelier : Numérique et Œnotourisme en Aquitaine Document de cadrage pour la réunion du 7 mars 2012 Ce document de travail rassemble quelques chiffres-clés et éléments de cadrage pour les participants aux

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Etude Préalable Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services

Etude Préalable Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services Etude Préalable Opération Collective de Modernisation de l Artisanat, du Commerce et des Services Partie 1 - Diagnostic du territoire Partie 2 - Programme d actions et plan de financement Avril 2010 Préambule

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Atelier Développement économique. Mardi 26 février 2013

Atelier Développement économique. Mardi 26 février 2013 Atelier Développement économique Mardi 26 février 2013 Une compétence de la Communauté de Communes des Monts du Pilat En matière de développement économique : depuis 2004 Aménagement, entretien et gestion

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Synthèse des programmes de travail

Synthèse des programmes de travail Synthèse des programmes de travail Les projets pour 2013 CRIESR - Assemblée générale 2012 Les services d études et observatoires ayant répondu 2 Agile Cellule Europe Réunion Agorah agence pour l observation

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

L Office de Tourisme et ses partenaires en 2011

L Office de Tourisme et ses partenaires en 2011 DESTINATION SAINT-EMILION 80ème Assemblée Générale Année 2011 Les chiffres clés de 2011 Jeudi 8 mars 2012 16h30 Salle des Dominicains 2 Pass Escapades vendus par semaine 3 publications hebdomadaires sur

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural C.R.I.T.E.R. Languedoc-Roussillon (Siège social) Parc d Activités Le Millénaire Bruyère 2000 - Bat 1-650, rue Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE

CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE CC de la Champagne Picarde PROJET DE TERRITOIRE Commissions Territoriales des 23 et 24/02/10 Commission territoriale Sommaire général 1. Rappeler l objet et la méthodologie 2. Exposer les résultats du

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg

APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg 28 mai 2015 Bussière-Galant APPEL A CANDIDATURES Recherche d un candidat pour la réouverture d un restaurant à Bussière-Galant bourg Mairie de Bussière-Galant Le Bourg 87230 BUSSIERE-GALANT Tél. : 05 55

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

CANDIDATURE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2011-2013

CANDIDATURE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2011-2013 CANDIDATURE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2011-2013 1) Présentation du territoire du PLFI Les territoires Entre-deux-Mers et Graves et Sauternes se situent au cœur du vignoble Bordelais et

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012

L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes. Réunion d information le 16 novembre 2012 L auto-éco-construction accompagnée pour l accession à la propriété des ménages modestes Réunion d information le 16 novembre 2012 1. Introduction générale 2. Projection du film «Auto-construction accompagnée

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire

Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales : Rééquilibrer les fonctions urbaines àl échelle communautaire SCoT de la CUA 53 Enjeu 3, lié aux fonctions urbaines et sociales: Quelles difficultés surmonter?

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Nos actualités. > Territoire La CCPG, Pôle d Excellence Rurale depuis le 10 août 2006.

Nos actualités. > Territoire La CCPG, Pôle d Excellence Rurale depuis le 10 août 2006. >>> Un territoire tourné vers l avenir Des projets économiques, des actions, des compétences au service de l innovation pour un développement harmonieux et durable. Nos actualités > Territoire La CCPG,

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1

Stratégie et priorités communales. YLP/COM1/Buts-Vision/Long terme communal/val-de-charmey Vision 1 Stratégie et priorités communales 1 Val-de-Charmey : Stratégie et priorités communales 1) Introduction: contexte communal 2) Diagnostic stratégique 3) Préoccupations et attentes de la Communauté 4) Vision

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Lancement du site internet

Lancement du site internet PAY S DE SAI NT MALO Dossier de presse Jeudi 12 juillet 2012 Sommaire : Communiqué de presse Partenaires En présence des principaux acteurs et partenaires, Monsieur René COUANAU, maire de Saint-Malo et

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état Dossier de presse Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état le mercredi 11 janvier 2015 à la Clusaz Contact : Service

Plus en détail

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014

Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 Dynamiser son attractivité commerciale : Quelle stratégie et quels outils? Saint-Etienne 24 juin 2014 André MOUNIER Président CCI St Etienne/Montbrison Claude RISAC Président de la Fédération du Commerce

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY DÉPARTEMENT DE L ARDÈCHE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY Grande Rue - BP 06-07290 SATILLIEU Tél : 04 75 34 91 83 - Fax : 04 75 69 91 64 - E-mail : administration@val-d-ay.fr STATUTS modifiés par arrêtés

Plus en détail

Communauté de Communes Pays de Massiac 1

Communauté de Communes Pays de Massiac 1 Présentation du territoire Communauté de Communes Pays de Massiac 1 Le Pays de Massiac, se situe entre Limagne et Monts du Cantal, au carrefour du Cantal, du Puy-De-Dôme et de la Haute-Loire. Le territoire

Plus en détail

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques La Région Poitou-Charentes, Repères économiques Décembre 2006 Poitou-Charentes en France et en Europe 26 000 km² (4,7 % de la superficie française) 1,69 millions d habitants (2,8 % de la population française)

Plus en détail

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire

Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire 2.1 Améliorer l offre de logements saisonniers sur son territoire Préambule Cette fiche technique fait partie d un recueil de 9 fiches visant à capitaliser la connaissance collective des enjeux, problématiques,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016 SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL D ALSACE BOSSUE 2014-2016 RESTITUTION AUX ACTEURS MARDI 26 NOVEMBRE 2013 à LORENTZEN DÉROULÉ DE LA SOIRÉE I. Introduction II. Démarche & ses étapes (information) III. Présentation

Plus en détail

Salon du Tourisme et des Loisirs

Salon du Tourisme et des Loisirs Salon du Tourisme et des Loisirs 16,17 et 18 avril 2010 Palais Régional Omnisports Georges Théolade Introduction Seule Région européenne sur le continent Sud américain, située sur le plateau des Guyanes

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail