N 126 JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE Etre disciple... BATIR DES EGLISES QUI SE MULTIPLIENT ISSN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 126 JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE 2009. Etre disciple... BATIR DES EGLISES QUI SE MULTIPLIENT ISSN 0184-6345"

Transcription

1 N 126 JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE 2009 Etre disciple... ISSN BATIR DES EGLISES QUI SE MULTIPLIENT

2 Action missionnaire Magazine d'actualité de France-Mission 14-18, rue D Annam Paris Tel Directeur de publication : David Rowley EDITO par David Rowley Comité de rédaction : Patrice Alcindor Daniel Liechti David Rowley Timothée Huck Conception et réalisation : Timothée Huck Lysiana Medine Imprimeur : Print24 Commission paritaire 1107 G Dépôt légal : juillet 2009 ABONNEZ-VOUS À ACTION MISSIONAIRE! Pour vous abonner à Action Missionnaire, envoyez un chèque avec vos noms et adresse : Pour la France et l'international 15 euros ou 25 euros (soutien) euros (international) à France-Mission rue d'annam Paris Pour la Suisse 25 CHF à Fond de soutien FM Jean-Claude Bohrer 42, Avenue du Léman CH 1025 St-Sulpice Pour la Grande Bretagne à France-Mission Trust The Old Chapel, Minchinhampton, Glos. GL6 9DL (UK) 2 La vie de l'église locale reste toujours un défi. Rien n'est assuré d'avance sur le moyen et long terme. De même, nos vies passent parfois par des étapes qui peuvent faire naître en nous des interrogations et des questionnements par rapport à l'avenir. Soyons clairs! Si on est encore debout, c'est en raison de la fidélité de Dieu. Sa fidélité nous appelle à un engagement fort où il faut surmonter nos craintes pour demain, maîtriser nos hésitations et croire que l'avenir est encore devant nous et non derrière nous. Certes, un voilier en est sécurité dans un port de plaisance. Toutefois, la vocation du voilier n'est pas de rester attaché, mais de voguer sur ces grandes espaces de liberté qui font monter en nous l'excitation de l'aventure. Lorsque le sommeil tardait à venir et que les tracasseries de la vie montaient en lui, le psalmiste se mettait à guetter dans la nuit une parole de conseil de la part de Dieu (Ps 16.7). David finit par sortir de sa tourmente et retrouve le sommeil au moment où il dépasse le seul horizon de ses difficultés présentes pour prendre appui sur le Dieu omniprésent et omnipotent. Le résultat? Il sent monter en lui l espoir et l'envie de reprendre l aventure de la vie. Par expérience, nous savons que les difficultés ou les dangers peuvent surgir soudainement. C'est la foi en Dieu qui forge en nous la certitude que Dieu tracera un chemin d'avenir. Notre passion et amour pour Dieu et l'humanité nous incitent à quitter nos zones de confort et de sécurité pour nous mettre en première ligne de turbulences. En attendant la rentrée de septembre, nous souhaitons à tous nos lecteurs un bon et excellent repos cet été.

3 < L'engagement du disciple de Jésus-Christ : entre l'être et le faire > Extrait de la conférence de Christophe Paya donnée lors du congrès 2009 de France-Mission à Courbevoie les 9 et10 mai. Nous avons gardé volontairment le style oral de l'exposé. INTRODUCTION Nous allons parler de disciples ; nous allons parler de ces gens qui sont appelés par Jésus, qui le suivent, qui se mettent à son service, et qui le font ensemble. Ces gens ne sont pas des inconnus pour nous : nous en sommes! Vous et moi. Nous désirons savoir, nous désirons entendre et réentendre parler, en tant que chrétiens, de ce que nous sommes appelés à être, appelés à faire, de la manière dont nous nous situons par rapport à celui qui est notre point de repère, notre référence, notre Seigneur, Jésus-Christ. Nous avons aussi l intuition que l on peut difficilement être disciple tout seul. Comment alors être disciples ensemble? Commençons par parler d appel. Je vous invite à la lecture de quelques extraits de l Évangile de Matthieu , et 9.9. L Évangile de Matthieu ne s embarrasse pas de détails. Je parle de l appel de Simon Pierre, d André, son frère, de Jacques et de Jean, de Matthieu. Ils sont occupés à leurs activités, Jésus passe, il leur dit : suivez-moi ; ils laissent leurs activités et ils le suivent. En général, lorsque nous témoignons de notre rencontre avec Jésus, lors d un culte ou ailleurs, lorsque nous racontons la façon dont nous avons répondu à son appel, d une manière ou d une autre, nous aimons donner un peu plus de détails. Nous aimons dire ce que nous étions exactement en train de faire, pas à l instant mais pendant cette période, nous aimons retracer les étapes qui nous ont conduits jusqu à ce jour, nous aimons expliquer la manière dont Dieu nous a parlé. Cela est bien, mais notez que la façon très succincte dont l évangile de Matthieu raconte l appel des disciples a pour effet de mettre en valeur l intervention de Jésus. Le risque, quand on parle trop de soi, c est qu on finisse par se mettre en valeur soi-même. Or, pour l évangile, ce qui est important, c est l appel de Jésus. La scène qui nous est décrite est une scène ordinaire, c est la vie quotidienne des artisans sont en train de travailler, ils sont plusieurs, il y a du bruit, des conversations ; dans un tout autre lieu, un homme est dans son bureau, assis, le nez dans ses comptes et puis, sans que presque rien ne nous y prépare, on entend une parole résonner, un appel : «suivez-moi», «suis-moi». Et que font Simon, André, Jacques, Jean et Matthieu : et bien ils suivent. Et moi qui lis cette histoire, je dois vous avouer que je suis quand même surpris. Mais eux n ont pas l air d être surpris. Je suis même non seulement surpris mais presque choqué, je suis perplexe face à cette parole : «suis-moi». Je me dis : mais Seigneur, laisseleur du temps. Et puis je me dis : répondre comme ça, aussi brutalement, et sans hésiter, ce n est pas possible. Seigneur, il y a un truc, tu avais déjà tout organisé avant ; ils savaient que tu allais passer ; ils n attendaient que le signal pour se mettre en route. Bien sûr qu il y a un avant, mais si l évangile de Matthieu avait voulu nous dire que tout était préparé d avance, alors il l aurait sûrement fait. Mais il ne nous donne aucun détail. Quel est donc le message qu il veut nous communiquer? - Premièrement, l appel de Jésus nous dérange, nous surprend si nous observons de l extérieur, mais pour celui ou celle qui est prêt, l appel de 3

4 DOSSIER [CONGRES 2009] Jésus est la parole attendue, celle qui arrive au bon moment. - Deuxièmement, l initiative vient de Jésus ; l appel est raconté de manière à ce que rien ne nous laisse penser que ces gens-là ont été appelés parce qu ils avaient quelque chose de particulier ; on est dans l ordinaire, un jour ordinaire, une activité ordinaire, des gens ordinaires ; ce qui est extraordinaire, c est l appel de Jésus. - Enfin, troisièmement, cette histoire nous montre que ce qui est important, c est moins ce qu ils étaient avant que ce qu ils vont être après, et pourtant, les deux ne sont pas sans rapport : ils étaient pêcheurs de poissons ; ils vont devenir pêcheurs d hommes et de femmes. J aimerais vous dire trois choses à propos de l engagement du disciple. La première chose : être disciple, c est suivre Jésus, et non pas un idéal. Deuxièmement : être disciple, c est suivre Jésus de près, et non pas de loin. et troisièmement : les disciples sont appelés à être et à faire. Mais il faut bien comprendre comment ces deux éléments, être et faire, s articulent. 1. SUIVRE JÉSUS, PAS UN IDEAL Être disciples, c est suivre Jésus, donc, et non pas un idéal. Les disciples répondent à l appel, c'est à dire qu ils n agissent pas de leur propre initiative. L initiative de l appel revient à Jésus. C est lui qui décide de ce qu ils vont devenir et de ce qu ils vont faire. Si l on veut élargir encore plus la réflexion, on peut même dire que l initiative vient de Dieu : Dieu envoie Jésus ; c est lui qui «l appelle» : tu l appelleras du nom de Jésus, dit l ange à Joseph, car c est lui qui sauvera son peuple de ses péchés (1.21). Jésus est appelé et reçoit une mission. De même, Jésus appelle des disciples et leur donne une mission Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l ordre de passer sur l autre rive. 19 Un scribe vint lui dire : Maître, je te suivrai partout où tu iras. 20 Jésus lui dit : Les renards ont des tanières, les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l homme n'a pas où poser sa tête. Au scribe enthousiaste et volontaire, Jésus répond : celui que tu veux suivre où qu il aille, celui-là n a pas d endroit où reposer sa tête. Même les renards ont des tanières, même les oiseaux ont des nids, mais le Fils de l homme, lui, qui dans quelques instants, va monter dans un bateau pour traverser le lac, va poser sa tête au fond de ce bateau et va dormir dans ce bateau, en pleine tempête. Les disciples, eux, vont l appeler au secours, vont trembler de peur, mais aucun d entre eux n aura envie de s installer et de dormir là où Jésus a posé sa tête. Il faut dire que le Jésus dont nous parlons, celui que le scribe veut suivre, celui que nous voulons suivre est toujours en mouvement. Il monte sur la montagne pour enseigner ; il descend de la montagne ; il entre dans une ville, dans une maison, puis dans une autre ; là, il s apprête à traverser le lac, puis il fera le voyage de retour. Et suivre Jésus, c est accepter de se laisser entraîner dans ce mouvement. On dit souvent, et on n a peut-être pas tort, que ce scribe volontaire et enthousiaste n avait pas assez réfléchi aux implications de l engagement. Si c est le cas, il n est évidemment pas le premier ni le dernier. Rappelez-vous des deux frères Jacques et Jean qui voulaient siéger à la droite et à la gauche de Jésus, qui voulaient entrer dans le règne sans passer par la croix. Et à qui Jésus dit : vous ne savez pas ce que vous demandez (20.20ss). Il n est jamais inutile de prendre le temps de réfléchir avant de s engager. Mais ce que je remarque surtout, c est que les autres personnages qui s approchent de Jésus, avant et après le scribe enthousiaste, s approchent de Lui munis de leur simple foi ; et non d une assurance enthousiaste, ni d une conviction volontaire, ni d un zèle sans limite. Simplement la foi! La question qui se pose ici, c est : avec quoi nous approchons-nous du Seigneur? Nous avons nos conceptions, nos idées, notre propre vision de la foi et du service chrétien. Mais la réalité n est pas toujours conforme à ce que nous avons prévu. Du coup, lorsque nous pensons avoir répondu à l appel de Jésus et que les choses ne se passent pas comme elles auraient dû se passer selon notre logique, et bien nous nous retrouvons englués dans nos déceptions, dans des voies de garage, nous vivotons la foi chrétienne en nous disant que nous avons dû passer à côté de quelque chose. L Église aurait dû être plus comme ceci, les chrétiens dû auraient être moins comme cela ; quand j ai accepté, on ne m avait pas prévenu Lorsque les disciples sont montés dans la barque avec Jésus, ils ne pouvaient pas savoir qu ils allaient traverser la tempête. Lorsque Jacques et Jean ont demandé à être à la droite et à la gauche de Jésus, ils ne pouvaient pas savoir qu à sa droite et à sa gauche il y aurait deux croix. À des disciples qui sont pêcheurs et qui abandonnent leurs barques et leurs filets de pêche, Jésus dit : je vais faire de vous des pêcheurs d hommes. Ils étaient pêcheurs, ils seront toujours pêcheurs, mais pas tout à fait de la même manière ; et ils n imaginaient pas le genre de pêche qu ils allaient faire. Au scribe enthousiaste comme à nous, Jésus demande de renoncer à ce que nous pensons que pourrait être notre engagement, ou à ce que nous pensons qu aurait pu être notre engagement. Pour répondre à Jésus, il faut accepter de se dessaisir de l avenir. Et il faut préciser ceci : l engagement chrétien n est pas l attachement à un idéal, ni à un projet, ni à un avenir, mais à une personne qui est à la fois pleinement homme et pleinement Dieu : Jésus le Christ. Les grandes idées, elles finissent souvent par s effondrer ; les projets, ils réussissent ou ils 4 ACTION MISSIONNAIRE

5 échouent ou ils évoluent. L avenir : qu en savonsnous? Mais le disciple ne suit pas un idéal, il ne suit pas un projet, il ne suit pas un avenir : il suit JésusChrist, homme et Fils de Dieu. 2. SUIVRE DE PRÈS Suivre Jésus, oui, mais le suivre de près, et non pas de loin. C est le second point que je voudrais aborder avec vous. Lorsque les premiers disciples ont répondu à l appel de Jésus et ont commencé à le suivre, ils ne savaient certainement pas à quoi s attendre ; évidemment, comme nous l aurions fait, ils ont dû chercher à imaginer ce que pourrait être leur avenir ; mais les rêves ne correspondent pas souvent à la réalité. Dans le passsage de Matthieu , le jour où Jésus donna l ordre de passer de l autre côté du lac, un autre, parmi ses disciples lui dit : Seigneur, permets-moi d aller d abord ensevelir mon père. Mais Jésus lui dit : «Suis-moi et laisse les morts ensevelir leurs morts». Dans les chapitres qui précèdent et qui suivent, Jésus rencontre beaucoup de gens ; et il est assez frappant de constater qu à toutes les demandes individuelles qui lui sont faites (sauf celles des pharisiens) Jésus répond favorablement (8.2-3 ; 8.5-6, 13 ; ; ; ; 9.18, 25 ; 9.27, 29-30). Mais pas celle-ci. Pourtant, comme on le fait souvent remarquer, la demande est raisonnable et justifiée, elle n est pas excessive : laisse-moi d abord aller ensevelir mon père ; après, le plus vite possible, je pourrai te rejoindre. Même le grand prophète Élie aurait pourtant accordé cette dérogation. Le jour où Élie appelle Élisée à prendre sa suite et à devenir prophète comme lui en Israël, Élisée demande : «Laisse-moi, je te prie, aller embrasser mon père et ma mère, et je te suis.» Et Élie lui dit : «vas-y, et reviens» (1 R ). Le problème, c est que Jésus n est pas le prophète Élie, et que dans le cas de Jésus, l attachement humain ne suffit pas. L engagement chrétien ressemble un peu à l engagement d Élisée à l égard d Élie. Mais il n est pas cet attachement humain. L attachement à Jésus est un lien familial nouveau qui vient s insérer dans la trame de notre existence. Il n y prend pas une place parmi d autres. Il est au cœur de nos attachements. Il est le Frère, il est le Fils du Père. Nul n occupe la même place que lui. Nos liens familiaux font notre histoire, ils font de nous ce que nous sommes. Jésus entre dans cette histoire pour y prendre la place principale. À partir du moment où Jésus entre au cœur de notre existence, plus aucun acte ne peut être envisagé qui soit indépendant de lui. Ce que demande le disciple 5

6 DOSSIER [CONGRES 2009] de notre texte, c est de pouvoir s éloigner de Jésus pour faire quelque chose indépendamment de lui. Mais on ne peut pas, ou en tout cas pas très longtemps, suivre Jésus de loin. L apôtre Pierre en fait l amère expérience lorsque Jésus est arrêté. Alors que tous l abandonnent et s enfuient, Pierre le suit. C est bien, il est disciple. Mais il le suit «de loin» (26.58), et il le suit non par attachement mais «pour voir comment tout cela va finir». Et tout cela se termine par des larmes et des regrets (26.75). Est-on disciple lorsque l on suit Jésus de loin? C est pourquoi l histoire de ce disciple se termine par un nouvel appel. Un rappel : suis-moi. Se pourrait-il que nous soyons disciples à distance? Se pourrait-il que nous fonctionnions indépendamment de Jésus? Peut-on être chrétien sans Jésus? Se pourrait-il que Jésus doive nous lancer un nouvel appel? Suis-moi. 3. À QUOI SOMMES-NOUS APPELÉS? Alors à quoi sommes-nous appelés. C est le 3e point que je voudrais aborder avec vous. Nous avons parlé de cet appel, de cette initiative de Jésus, de l attitude que cet appel suppose de notre part. Mais à quoi sommes-nous appelés. Les disciples entendent l appel de Jésus, il y répondent et Jésus leur dit : «je vais faire de vous des pêcheurs d hommes» (4.19). Le verbe est au futur, donc ils ne vont peut-être pas commencer tout de suite. Mais j ai beau tourner les pages de mon évangile de Matthieu, je ne vois rien qui ressemble à un accomplissement de cette parole. Les disciples en action? Non, je ne les vois pas. On sait par Marc et Luc que les disciples sont partis en mission et qu ils ont accompli des actions. Mais Matthieu n en parle pas. Il parle de la mission des disciples ; en tout cas 6 ACTION MISSIONNAIRE Jésus en parle. Matthieu ne montre jamais des disciples qui partent en mission, qui reviennent de mission, qui racontent leur mission. Bref, de toute évidence, pour Matthieu, il n est pas prioritaire de montrer les disciples en train de faire quelque chose. La priorité, c est de montrer que les disciples suivent Jésus et qu ils sont avec Jésus (9.15 ; cf et ). Appelés à être Avant d être appelés à faire quelque chose, nous sommes d abord appelés à être avec Jésus et à le suivre. Dans l évangile de Matthieu, ils ne sont pas nombreux ceux qui «sont avec» Jésus. Être avec lui, avoir part à sa présence, c est faire partie d un cercle particulier. Les foules n en font pas partie. Elles sont souvent là. Mais on ne peut pas dire qu elles sont avec Jésus. Elles sont là, mais elles n ont pas vraiment part à sa présence. Les chefs religieux non plus. Même s ils sont souvent là. Mais les disciples, oui, ils sont avec lui. Sauf lorsqu ils désertent sa présence, lorsque Jésus est arrêté. Et ce n est qu à la fin de l évangile qu ils retrouveront la présence de Jésus : je suis avec vous tous les jours, jusqu à la fin du monde ( ). Appelés à être avec Jésus et appelés à le suivre. Suivre Jésus, c est l acte fondateur de l engagement du disciple. C est la première chose que font Jacques et Jean, Simon et André, et Matthieu. Suivre Jésus, c est entrer avec lui dans une marche commune. Il arrive que les foules suivent Jésus. Les disciples ne sont pas les seuls. L évangile le dit une ou deux fois : les foules suivent Jésus. Mais les foules ne suivent pas de la même manière que les disciples. Les disciples suivent Jésus car tout ce qu ils sont à partir de maintenant et tout ce qu ils vont faire à partir de maintenant, tout cela dépend entièrement de Jésus, de l appel et de la personne de Jésus. Les foules suivent Jésus parce qu elles ont perçu un peu de ce qu il était et de ce qu il pouvait faire ; elles savent qu elles ont besoin de quelque chose, qu elles ont fondamentalement besoin de quelque chose, et elles sentent que Jésus peut peut-être le leur apporter. Les disciples suivent Jésus parce qu ils remettent entièrement la direction de leur vie entre ses mains, parce qu ils font le choix de ne plus décider seuls de la voie à suivre mais de s en remettre à lui, parce qu ils font de lui le commencement et la fin de leur existence, et même, entre les deux, entre le commencement et la fin, parce qu ils font de lui le Seigneur de chaque pas de la marche de leur vie.

7 Appelés à faire Appelés à être avec Jésus. Appelés à le suivre. Mais alors, y a-t-il quelque chose à faire? Les disciples sont-ils appelés à faire quelque chose? L appel est suivi d un ordre de mission au futur : «je vais faire de vous des pêcheurs d hommes.» Je parle d «ordre de mission», mais on pourrait peut-être plutôt dire que c est une promesse. Jésus ne leur dit pas : devenez des pêcheurs d hommes ; il leur dit : je vais faire de vous des pêcheurs d hommes. En fin de compte, c est Jésus qui fait. Je pose la question de ce que vont faire les disciples ; mais c est d abord Jésus qui va «faire» quelque chose. Il garde la priorité dans l action. Il avait l initiative dans l appel ; il continue à être au premier rang de l action. Néanmoins, l image employée («pêcheurs d hommes») suppose bien une action de la part des disciples. Ils vont bien faire quelque chose. Lorsque Jésus arrive, Simon et André étaient en train de jeter leur filet dans la mer. Ils pêchaient ; et bien ils vont continuer à pêcher. Dans ce que vont faire les disciples, il est question d êtres humains, d hommes et de femmes, d enfants. Ce que vont faire les disciples, ce sera en rapport avec d autres personnes. La mission que leur confie Jésus, est à destination d êtres humains, comme eux. Leur mission, par rapport à ce qu ils faisaient avant, s inscrit à la fois dans la rupture et dans la continuité. Lorsque Jésus les appelle, «ils laissent» tout. Mais ils étaient pêcheurs de poissons, et Jésus va faire d eux des pêcheurs d hommes. Il y a rupture et continuité avec ce que nous faisons et vivons par ailleurs. Notre histoire, nos activités, nos capacités, nos relations ne disparaissent pas sous l effet de l Évangile. Néanmoins l Évangile marque une rupture. On ne peut pas continuer à vivre, avec l Évangile, comme si on n avait jamais entendu l Évangile. Mais malgré cette rupture, il est bien possible que ce que Jésus nous demande de faire ne soit pas sans rapport avec nos activités et nos relations habituelles. Il est bien possible qu il y ait une certaine dose de continuité. Le degré de continuité varie selon les gens. Jésus est assez créatif. Passer de pêcheurs de poissons à pêcheurs d homme, c est quand même un pas énorme à franchir. Le lien n est pas évident au premier rapport. Néanmoins, dans ce que le Seigneur nous appelle à faire, il est bien possible qu il y ait un certain rapport avec ce que nous savons faire par ailleurs, avec nos relations, avec nos activités. Faire en étant avec Ceci dit, être avec Jésus, faire ce qu il nous appelle à faire, la conjonction des deux est essentielle. À partir du moment où ils rencontrent Jésus, les disciples ne font plus rien qui soit indépendant de lui. Ils ne font pas «sans être avec». Nous l avons dit tout à l heure, ce que voulait celui qui demandait à Jésus de le laisser aller d abord enterrer son père (8.21), ça revenait à s éloigner de Jésus pour faire quelque chose indépendamment de lui. Or le disciple n agit pas indépendamment de Jésus. C est pourquoi Jésus doit lui lancer un «nouvel» appel (8.22). Il arrive que les disciples fassent quelque chose sans Jésus. Mais le plus souvent, ils se mettent en difficulté lorsqu ils le font. Rappelez-vous de la fois où les disciples avaient essayé de guérir un enfant que son père disait lunatique et malade, et qui tombait souvent dans le feu et dans l eau ( ). Le père va vers Jésus et lui dit : j ai amené mon fils à tes disciples, mais ils n ont pas pu le guérir. Rappelez-vous du jardin de Gethsémané ( ). C est un cas un peu particulier parce que Jésus demande à ses disciples de rester seuls, parce que lui doit aller prier à l écart. C est un moment de solitude pour tous. Mais les disciples, dans ce moment tragique, s endorment. Laissés seuls par Jésus, malgré l intensité du moment, ils ne peuvent rester éveillés. Rappelez-vous enfin du reniement de Pierre ( ). Pierre s est placé à distance de Jésus. Il n a pas souhaité être avec lui, parce que c était trop dangereux. Il est seul. Et il va jurer, trois fois, qu il ne connaît pas Jésus. Non, décidément, les disciples ne sont pas faits pour être seuls. La présence de Jésus est indispensable à leur action. CONCLUSION Répondre à l appel de Jésus, c est s approcher avec foi du Seigneur, c est se débarrasser de ses préconceptions et se dessaisir d un avenir qui n appartient qu à Lui. C est veiller à ce que l objet de notre foi ne soit pas une idole : un projet, un idéal, un avenir imaginaire. Mais qu il soit bien le Fils de Dieu. Répondre à l appel de Jésus, c est aussi s attacher au Seigneur, c est placer le Christ au cœur de notre existence et ne pas envisager d avancer ni d agir sans lui. Être quelque chose ; faire quelque chose. Oui. Mais surtout être avec et faire en étant avec. Être avec Jésus ; faire ce qu il nous appelle à faire en sa présence. Voilà ce qu est l appel du disciple. Alors que nous soyons des Jacques, des Jean, des Simon, des André, des Matthieu, des scribes enthousiastes ou des disciples réticents, que nous puissions entendre la Parole que le Seigneur nous adresse et y répondre! 7

8 DOSSIER [CONGRES 2009] < A l'écoute du maître > Stimulés par les interventions de Christophe Paya lors du dernier congrès, plusieurs missionnaires, qu ils soient jeunes ou expérimentés, nous livrent en toute simplicité une tranche de vie de disciple Propos recueillis par Maïté Butel «Suivre Jésus sans y mettre un a priori, voilà le grand défi du disciple. Lorsque le Seigneur m a appelé à entrer dans le ministère, j étais étudiant ingénieur dans le secteur environnemental, je pensais que Dieu allait m appeler à partir dans l humanitaire pour apporter ma contribution dans le domaine de l eau. En fait, j étais prêt à suivre Jésus à condition qu il m utilise selon mes désirs. Dieu voulait m envoyer dans un travail avec les étudiants en collaboration avec AGAPE/ CAMPUS. J avoue avoir eu de la difficulté. J ai du demander à Dieu de transformer ma vision et 6 mois plus tard quand il m a de nouveau appelé, j étais prêt. Il me restait un an à faire à l école d ingénieur à la suite de quoi je suis entré à plein temps en 1993 dans un ministère parmi les étudiants.» OLIVIER REBER, MISSIONNAIRE À VANDOEUVRE-LÈS-NANCY «Le discipulat est une grande aventure qui me conduit à mettre ma vie à disposition afin de faire mien les desseins du maître. Ce n est pas facile, car cela requiert le désir de lui ressembler pour aimer ce qu il aime. Mais je ne peux pas y parvenir par mes propres forces. Quand on met son cœur à disposition, on apprend à aimer et l amour pour l autre vient ensuite. Aujourd hui je constate que j aime des choses que je n aimais pas auparavant. J ai compris cela au travers de situations que nous avons rencontrées dans notre service avec mon mari. En 32 ans de ministère, j ai appris à aimer des personnes qui ne travaillent pas de la même manière que moi. J ai appris à accepter leur manière d œuvrer surtout dans mon service à Champfleuri. Si on marche dans un état d esprit de disciple, Dieu ouvre nos horizons et nous ouvre les yeux vers une perspective plus grande qui est celle du royaume pour nous éloigner de nous-mêmes.» HUGUETTE BORDE, MISSIONNAIRE EN RETRAITE ACTIVE. «J ai l impression qu être disciple n est pas dans mes capacités. En fait, il suffit de suivre Jésus et de demeurer dans une discipline de prière pour savoir où il veut nous emmener. Il faut être disponible, comme l a été Jésus pour répondre aux besoins de ceux qui sont autour de nous. Si nous ne sommes pas à leur écoute, nous ne pourrons pas connaître quels sont leurs besoins. J ai tout à apprendre dans ce domaine. Je serai dans cet apprentissage toute ma vie. Je ne suis pas à l abri de faire une bêtise. J en suis au début de mon ministère. Je suis persuadée qu au début on a tous des peurs mais il faut faire confiance à Celui dont nous sommes le disciple.» ELISE VESTIEL, MISSIONNAIRE STAGIAIRE À CHÂTEAUROUX. «C est un thème qui m est cher. Je pense qu être disciple c est avant tout être imprégné de la pensée de Jésus pour pouvoir suivre son exemple. Si on ne comprend pas quelle est sa pensée, il nous est impossible de marcher dans ses pas. Dans cette idée, je suis persuadé qu être disciple de Christ se constitue d un double engagement aussi bien dans la proclamation du message de l évangile que dans notre action sociale. C est tout le sens du travail que je développe à Madagascar. Il est essentiel de crédibiliser le témoignage chrétien, notre amour pour Dieu et pour les autres ne doit pas se manifester seulement dans une certaine forme de spiritualité mais de manière concrète en répondant à la détresse d autrui pour être comme Christ. Parce qu être disciple, c est être à son image.» DAVID SHUTES, MISSIONNAIRE ITINÉRANT, AUXERRE. 8 ACTION MISSIONNAIRE

9 «Le disciple, c est celui qui accepte d avoir Jésus pour maître et compagnon de son existence toute entière. Tout au long de notre ministère, nous avons toujours recherché à ce que Jésus soit au centre de nos préoccupations. Il ne nous a jamais déçus particulièrement au début de notre ministère à Montmélian. Nous étions seuls et inexpérimentés, il nous a accompagnés afin que notre petit groupe de chrétiens grandisse. Cela ne veut pas dire que nos années de ministère ont été simples. Il y a eu des moments difficiles. Mais nous avons acquis cette certitude au travers de notre vécu que Jésus est toujours là pour son œuvre et pour ses disciples. Nous avions un peu oublié cette notion. Nous sommes reconnaissants à l orateur du congrès de nous l avoir rappelée.» JACQUES ET FATIMA MARESCOT, MISSIONNAIRES RETRAITÉS, MONTMÉLIAN. «Etre disciple du Christ diffère beaucoup de l image communément répandue du discipulat. L évangile n est pas une philosophie, c est une personne vivante, on ne proclame pas un chemin ou une manière de vivre. Je suis quelqu un de très indiscipliné et je ne crois pas qu il faille suivre une recette. La clé pour construire une vie de disciple, c est la relation. Je parle de celle qu on a avec Christ. Etre en conversation avec Lui tout au long de la journée pour connaître et vivre pleinement la vérité de l Evangile. C est en l interrogeant que l on peut comprendre la volonté de Dieu. Je ne suis pas un missionnaire qui doit remplir un certain nombre de tâches comme la prédication, les visites, les rencontres de jeunes Dieu doit me renouveler dans cette relation pour que je puisse transmettre plus loin ce qu il me donne de comprendre.» ROBERT ANTHONY, MISSIONNAIRE À MARSEILLE ST LOUIS. «Ce n est pas facile d être disciple. Cela implique de renoncer à soi pour laisser toute la place à Jésus. Ce n est pas un engagement du dimanche matin ou lorsqu on vient au congrès. Ce que je trouve rassurant dans ce renoncement à soi, c est que Jésus nous assure de la légèreté de son joug. Ainsi, on retrouve un certain équilibre face à la nécessité d une vie consacrée. Quand Christophe Paya a parlé des difficultés que l on peut rencontrer dans nos églises, je me suis tout de suite reconnue. Je suis trop intransigeante envers ceux qui ne s engagent pas assez le dimanche ou pour remplir certaines tâches communautaires. Mais en 29 ans de service dans l église de Paris-Télégraphe, Dieu m a permis d apprendre l humilité. J avais l impression que ces personnes d apparence inactive ne prenaient pas toute la mesure de l investissement pour Christ. En fait, je me place au-dessus d eux en pensant de cette manière. A mon sens, un disciple doit savoir rester humble.» ILKA FAUVEAU, MISSIONNAIRE À PARIS-TÉLÉGRAPHE. «Etre disciple, c est être disponible pour le Seigneur. On est facilement tenté de remplir son agenda avant de rechercher Dieu. Ayant une forte tendance à l activisme, j ai du apprendre à dire non pour passer plus de temps en intimité avec Dieu. J avais l impression d être inutile. Mais à la fin de ma période à Montluçon, je suis arrivé au bout de mes réserves. J avais vraiment besoin d être renouvelé. Maintenant, j essaie de bloquer mes matinées pour la prière et la méditation de la Bible. Dans ces temps de dialogue, Dieu met sur mon cœur des projets et il me conseille.» FABIEN LLINARÈS, MISSIONNAIRE À AMIENS. «Concrètement, être disciple, c est un travail sur soi quotidien pour savoir ce que l on croit et une lutte de tous les jours. Bien qu elle soit difficile, ce type de vie est passionnant. Il combine aussi bien l authenticité, que la sincérité et la simplicité pour devenir attractif malgré soi. Nous sommes appelés à une vie normale, sans jouer le rôle du parfait chrétien. D ailleurs, nous n aimons pas le concept de vie chrétienne, plutôt celui de vie renouvelée dans la durée. Ce ne sont pas des règles qui dictent cette vie, elle coule de source si bien qu elle se communique. La vie de disciple est inimaginable en dehors de cette communication. Si nous vivons dans le monde, c est pour vivre en relation avec les autres simplement. Nous ne voulons pas culpabiliser parce que nous ne faisons pas de l évangélisation classique. Nous vivons juste en relation avec Dieu et c est ça qui doit donner envie aux autres et nous laisser corriger par eux. Tous les éléments abordés lors des conférences de Christophe Paya nous ont enthousiasmés et encouragés. C est exactement ce qu on essaie de vivre!» MARIE-ALICE ET LORENZO MONGE, MISSIONNAIRES DANS LA BRIE. 9

10 LES PAGES DES JEUNES Des jeunes au service d'autres jeunes... Une équipe de 16 personnes s'est déplacée de Brignoud, Grenoble, Albertville et Annecy pour animer le congrès de jeunesse de France-Mission. Nous avons eu 2 rencontres avec une forte dominante musique/louange... Le samedi après-midi était marqué par la visite d'un missionnaire oeuvrant dans le nord-ouest du Népal, Steve Regnault. Il nous a expliqué le travail des équipes chrétiennes dans cette région en réveil à partir d'une méditation sur le combat inégal qui opposait David à Goliath. En effet le contexte local place bien souvent les chrétiens en situation de faiblesse (rejet, minorité, parfois persécutions...) et Steve nous a montré combien il se sent souvent dans ce genre d'opposition au travers de son ministère. Le coeur de David, son désir d'honorer Dieu et sa fidélité ont inversé la tendance et le rapport de force. Plusieurs jeunes ont été encouragés par ce message qui les a confortés dans le fait de placer leur confiance en celui qui peut tout! Le culte du dimanche était particulièrement convivial avec un temps de réflexion proposé autour du thème, "Ma foi, j'la vis, j'l'assume". Nous avons tenté de faire un tour d'horizon sur ce que veut dire vivre sa foi dans notre contexte actuel et comment la vivre et l'assumer au quotidien. Il existe bien souvent un fossé entre la théorie et la pratique, nombreux sont les jeunes qui ont besoin d'être accompagnés dans ce domaine. COURTE-MISSION AU NÉPAL Nord-Ouest du Népal, du 8 au 26 novembre 2009, organisée par l'association Action Sociale et Culturelle et FM Jeunes «Former un marin, ce n'est point lui apprendre à hisser les voiles, à forger des clous, à lire les astres, mais plutôt lui donner le goût de la mer.» D après Antoine de Saint-Exupéry Un projet au service d'une population isolée et d'une extrême précarité. Nos buts : Neyapani (près de Jumla) : participer au développement d'un village de montagne isolé dans le cadre d'un plan de développement mis en place en faveur des villages du nord-ouest du Népal Birendranagar (Surkhet) : visiter le centre de réinsertion pour les veuves et leurs enfants développé en 2006 et participer aux travaux de développement des nouvelles unités Au programme : Neyapani : Soutenir un projet d'installation de 62 panneaux solaires pour permettre l'accès, à l'électricité, d'un village isolé en partenariat avec des missionnaires et chrétiens locaux basés à Surkhet et qui travaillent au développement de la région nord-ouest du Népal et au progrès de l'evangile. Organiser en France, la collecte de vêtements d'hiver pour enfants, pour les distributier auprès des populations les plus touchées par la pauvreté. Nous avons un rôle majeur à jouer auprès d'eux... Au travers de ces moments, nous avons voulu impliquer des jeunes au service d'autres jeunes pour les encourager... et ils ne nous ont pas décus! 10 ACTION MISSIONNAIRE SI VOUS ÊTES INTERESSÉS PAR LES PROJETS DE FM JEUNES CONTACTEZ THIERRY MIRONE AU OU PAR MAIL :

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Qui sommes-nous? Le sel de la terre, la lumière du monde!

Qui sommes-nous? Le sel de la terre, la lumière du monde! Qui sommes-nous? Le sel de la terre, la lumière du monde! Lettre pastorale pour le 9 février 2014 + Felix Gmür Evêque de Bâle Lectures du 5e dimanche du temps ordinaire, année A 1 ère lecture : Is 58,7-10

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Que savons-nous de la Bible?

Que savons-nous de la Bible? [ Cours téléchargé depuis www.croire-en-dieu.net ] Introduction Leçon 1 Que savons-nous de la Bible Introduction Parmi les questions importantes que les êtres humains se posent en ce qui concerne leur

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

> vers le 1 er dimanche de l'avent. Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de suivre le Christ..., Au coeur du monde

> vers le 1 er dimanche de l'avent. Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de suivre le Christ..., Au coeur du monde du lundi 24 au dimanche 30 novembre 2014 n 314 > vers le 1 er dimanche de l'avent Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de suivre le Christ..., Au coeur du monde vers Dimanche n 314 www.versdimanche.com

Plus en détail

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Retrouve un mot: Recopie les lettres entourées d'un cercle vert. Recopie d'abord celle qui est le plus à gauche, puis avance peu à peu vers la droite. Tu as

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Deuxième semaine : L assurance du salut

Deuxième semaine : L assurance du salut Deuxième semaine : L assurance du salut Répondez par VRAI (V) ou FAUX (F) Maintenant je peux être sûr que je suis sauvé. Dieu veut que je pèche pour me montrer plus d amour. Si je pèche et meurs sans me

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27

Une méditation évangélique. dans une action au service. Marc 10, 17 27 Une méditation évangélique pour des personnes engagées dans une action au service d un dun monde plus juste et solidaire Marc 10, 17 27 Evangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 17 22) Jésus se

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche LEÇON Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche Lis «Cela va trop loin!». Dessine un signal routier. Ajoute ton verset à mémoriser et place-le en évidence. Commence

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE

CONVERSATION EN COURS DE ROUTE 1 La b ussole Un outil pratique pour les formateurs de disciples Multiplier Apprendre à utiliser la brochure Satisfait? CONVERSATION EN COURS DE ROUTE J ai une question pour toi. Quel enseignement biblique

Plus en détail

Questionnaire de Conclusion

Questionnaire de Conclusion Lumière(s) Des Nations 1 Centre de formation de serviteurs de Dieu pour les pays francophones Cours N 50 Questionnaire de Conclusion S Claude PAYAN - 1 - Chers frères et sœurs, En conclusion de cette série

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE

CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE CONDITIONS NÉCESSAIRES ET DÉPENDANCE EXISTENTIELLE Introduction Le concept de condition nécessaire est largement utilisé en philosophie, quelquefois explicitement pour définir d autres concepts importants.

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance :

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance : La Repentance : La repentance c est se repentir, c est changer radicalement de direction sans plus revenir en arrière. C est abandonner quelque chose pour toujours. Dans la bible, nous avons une multitude

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha L animation des petits groupes dans le parcours Alpha Le but de cette intervention est d introduire les principes de fonctionnement des petits groupes dans le parcours Alpha Planche 1: Animer des petits

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu)

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) 1 LECTURES 1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) Mt5,38-48 (Si on te gifle sur la joue droite ) PREDICATION Et bien voilà, nous venons au culte tranquillement par un beau

Plus en détail

Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011. 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011. Titre : Le Pardon à tout prix!

Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011. 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011. Titre : Le Pardon à tout prix! Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011 Titre : Le Pardon à tout prix! Référence Biblique : 1 ère Lecture : Ben Sirac le Sage (Si 27,30-28,7) 27

Plus en détail

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant.

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Il existe un chemin plus rapide vers le succès Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Rejoignez Worldwide Leaders Worldwide Leaders Coaching Candidature Renseignez

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Le verbe est constitué de 2 parties : le radical et la terminaison. En analysant ces deux parties, on obtient plusieurs informations.

Le verbe est constitué de 2 parties : le radical et la terminaison. En analysant ces deux parties, on obtient plusieurs informations. Voici, en résumé, quelques notions qui t aideront à mieux comprendre la conjugaison des verbes. Au cours de l année, nous étudierons de façon plus systématique chacun des temps de verbes. Le verbe est

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Progresser par la foi

Progresser par la foi Chapitre 54 Progresser par la foi Il n est pas toujours sage, en effet, de ne rien entreprendre qui entraîne de fortes dépenses sans avoir au préalable l argent nécessaire. Le Seigneur n épargne pas toujours

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif.

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. A) Qu'estce qu'il faut faire? 1 Il faut que je (rencontrer) madame Biron. 2 Il fut que tu (organiser) tes vacances. 3 Il faut que nous (téléphoner)

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

La promesse de Dieu à Abraham

La promesse de Dieu à Abraham La Bible pour enfants présente La promesse de Dieu à Abraham Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Byron Unger et Lazarus Adapté par : M. Maillot et Tammy S. Traduit par : Emmanuelle Gilger-Bedos Produit

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison du lundi 4 au dimanche 10 janvier 2016 n 372 > vers le baptême du Seigneur Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison vers Dimanche n 372 www.versdimanche.com page

Plus en détail