N 126 JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE Etre disciple... BATIR DES EGLISES QUI SE MULTIPLIENT ISSN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 126 JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE 2009. Etre disciple... BATIR DES EGLISES QUI SE MULTIPLIENT ISSN 0184-6345"

Transcription

1 N 126 JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE 2009 Etre disciple... ISSN BATIR DES EGLISES QUI SE MULTIPLIENT

2 Action missionnaire Magazine d'actualité de France-Mission 14-18, rue D Annam Paris Tel Directeur de publication : David Rowley EDITO par David Rowley Comité de rédaction : Patrice Alcindor Daniel Liechti David Rowley Timothée Huck Conception et réalisation : Timothée Huck Lysiana Medine Imprimeur : Print24 Commission paritaire 1107 G Dépôt légal : juillet 2009 ABONNEZ-VOUS À ACTION MISSIONAIRE! Pour vous abonner à Action Missionnaire, envoyez un chèque avec vos noms et adresse : Pour la France et l'international 15 euros ou 25 euros (soutien) euros (international) à France-Mission rue d'annam Paris Pour la Suisse 25 CHF à Fond de soutien FM Jean-Claude Bohrer 42, Avenue du Léman CH 1025 St-Sulpice Pour la Grande Bretagne à France-Mission Trust The Old Chapel, Minchinhampton, Glos. GL6 9DL (UK) 2 La vie de l'église locale reste toujours un défi. Rien n'est assuré d'avance sur le moyen et long terme. De même, nos vies passent parfois par des étapes qui peuvent faire naître en nous des interrogations et des questionnements par rapport à l'avenir. Soyons clairs! Si on est encore debout, c'est en raison de la fidélité de Dieu. Sa fidélité nous appelle à un engagement fort où il faut surmonter nos craintes pour demain, maîtriser nos hésitations et croire que l'avenir est encore devant nous et non derrière nous. Certes, un voilier en est sécurité dans un port de plaisance. Toutefois, la vocation du voilier n'est pas de rester attaché, mais de voguer sur ces grandes espaces de liberté qui font monter en nous l'excitation de l'aventure. Lorsque le sommeil tardait à venir et que les tracasseries de la vie montaient en lui, le psalmiste se mettait à guetter dans la nuit une parole de conseil de la part de Dieu (Ps 16.7). David finit par sortir de sa tourmente et retrouve le sommeil au moment où il dépasse le seul horizon de ses difficultés présentes pour prendre appui sur le Dieu omniprésent et omnipotent. Le résultat? Il sent monter en lui l espoir et l'envie de reprendre l aventure de la vie. Par expérience, nous savons que les difficultés ou les dangers peuvent surgir soudainement. C'est la foi en Dieu qui forge en nous la certitude que Dieu tracera un chemin d'avenir. Notre passion et amour pour Dieu et l'humanité nous incitent à quitter nos zones de confort et de sécurité pour nous mettre en première ligne de turbulences. En attendant la rentrée de septembre, nous souhaitons à tous nos lecteurs un bon et excellent repos cet été.

3 < L'engagement du disciple de Jésus-Christ : entre l'être et le faire > Extrait de la conférence de Christophe Paya donnée lors du congrès 2009 de France-Mission à Courbevoie les 9 et10 mai. Nous avons gardé volontairment le style oral de l'exposé. INTRODUCTION Nous allons parler de disciples ; nous allons parler de ces gens qui sont appelés par Jésus, qui le suivent, qui se mettent à son service, et qui le font ensemble. Ces gens ne sont pas des inconnus pour nous : nous en sommes! Vous et moi. Nous désirons savoir, nous désirons entendre et réentendre parler, en tant que chrétiens, de ce que nous sommes appelés à être, appelés à faire, de la manière dont nous nous situons par rapport à celui qui est notre point de repère, notre référence, notre Seigneur, Jésus-Christ. Nous avons aussi l intuition que l on peut difficilement être disciple tout seul. Comment alors être disciples ensemble? Commençons par parler d appel. Je vous invite à la lecture de quelques extraits de l Évangile de Matthieu , et 9.9. L Évangile de Matthieu ne s embarrasse pas de détails. Je parle de l appel de Simon Pierre, d André, son frère, de Jacques et de Jean, de Matthieu. Ils sont occupés à leurs activités, Jésus passe, il leur dit : suivez-moi ; ils laissent leurs activités et ils le suivent. En général, lorsque nous témoignons de notre rencontre avec Jésus, lors d un culte ou ailleurs, lorsque nous racontons la façon dont nous avons répondu à son appel, d une manière ou d une autre, nous aimons donner un peu plus de détails. Nous aimons dire ce que nous étions exactement en train de faire, pas à l instant mais pendant cette période, nous aimons retracer les étapes qui nous ont conduits jusqu à ce jour, nous aimons expliquer la manière dont Dieu nous a parlé. Cela est bien, mais notez que la façon très succincte dont l évangile de Matthieu raconte l appel des disciples a pour effet de mettre en valeur l intervention de Jésus. Le risque, quand on parle trop de soi, c est qu on finisse par se mettre en valeur soi-même. Or, pour l évangile, ce qui est important, c est l appel de Jésus. La scène qui nous est décrite est une scène ordinaire, c est la vie quotidienne des artisans sont en train de travailler, ils sont plusieurs, il y a du bruit, des conversations ; dans un tout autre lieu, un homme est dans son bureau, assis, le nez dans ses comptes et puis, sans que presque rien ne nous y prépare, on entend une parole résonner, un appel : «suivez-moi», «suis-moi». Et que font Simon, André, Jacques, Jean et Matthieu : et bien ils suivent. Et moi qui lis cette histoire, je dois vous avouer que je suis quand même surpris. Mais eux n ont pas l air d être surpris. Je suis même non seulement surpris mais presque choqué, je suis perplexe face à cette parole : «suis-moi». Je me dis : mais Seigneur, laisseleur du temps. Et puis je me dis : répondre comme ça, aussi brutalement, et sans hésiter, ce n est pas possible. Seigneur, il y a un truc, tu avais déjà tout organisé avant ; ils savaient que tu allais passer ; ils n attendaient que le signal pour se mettre en route. Bien sûr qu il y a un avant, mais si l évangile de Matthieu avait voulu nous dire que tout était préparé d avance, alors il l aurait sûrement fait. Mais il ne nous donne aucun détail. Quel est donc le message qu il veut nous communiquer? - Premièrement, l appel de Jésus nous dérange, nous surprend si nous observons de l extérieur, mais pour celui ou celle qui est prêt, l appel de 3

4 DOSSIER [CONGRES 2009] Jésus est la parole attendue, celle qui arrive au bon moment. - Deuxièmement, l initiative vient de Jésus ; l appel est raconté de manière à ce que rien ne nous laisse penser que ces gens-là ont été appelés parce qu ils avaient quelque chose de particulier ; on est dans l ordinaire, un jour ordinaire, une activité ordinaire, des gens ordinaires ; ce qui est extraordinaire, c est l appel de Jésus. - Enfin, troisièmement, cette histoire nous montre que ce qui est important, c est moins ce qu ils étaient avant que ce qu ils vont être après, et pourtant, les deux ne sont pas sans rapport : ils étaient pêcheurs de poissons ; ils vont devenir pêcheurs d hommes et de femmes. J aimerais vous dire trois choses à propos de l engagement du disciple. La première chose : être disciple, c est suivre Jésus, et non pas un idéal. Deuxièmement : être disciple, c est suivre Jésus de près, et non pas de loin. et troisièmement : les disciples sont appelés à être et à faire. Mais il faut bien comprendre comment ces deux éléments, être et faire, s articulent. 1. SUIVRE JÉSUS, PAS UN IDEAL Être disciples, c est suivre Jésus, donc, et non pas un idéal. Les disciples répondent à l appel, c'est à dire qu ils n agissent pas de leur propre initiative. L initiative de l appel revient à Jésus. C est lui qui décide de ce qu ils vont devenir et de ce qu ils vont faire. Si l on veut élargir encore plus la réflexion, on peut même dire que l initiative vient de Dieu : Dieu envoie Jésus ; c est lui qui «l appelle» : tu l appelleras du nom de Jésus, dit l ange à Joseph, car c est lui qui sauvera son peuple de ses péchés (1.21). Jésus est appelé et reçoit une mission. De même, Jésus appelle des disciples et leur donne une mission Jésus, voyant une foule autour de lui, donna l ordre de passer sur l autre rive. 19 Un scribe vint lui dire : Maître, je te suivrai partout où tu iras. 20 Jésus lui dit : Les renards ont des tanières, les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l homme n'a pas où poser sa tête. Au scribe enthousiaste et volontaire, Jésus répond : celui que tu veux suivre où qu il aille, celui-là n a pas d endroit où reposer sa tête. Même les renards ont des tanières, même les oiseaux ont des nids, mais le Fils de l homme, lui, qui dans quelques instants, va monter dans un bateau pour traverser le lac, va poser sa tête au fond de ce bateau et va dormir dans ce bateau, en pleine tempête. Les disciples, eux, vont l appeler au secours, vont trembler de peur, mais aucun d entre eux n aura envie de s installer et de dormir là où Jésus a posé sa tête. Il faut dire que le Jésus dont nous parlons, celui que le scribe veut suivre, celui que nous voulons suivre est toujours en mouvement. Il monte sur la montagne pour enseigner ; il descend de la montagne ; il entre dans une ville, dans une maison, puis dans une autre ; là, il s apprête à traverser le lac, puis il fera le voyage de retour. Et suivre Jésus, c est accepter de se laisser entraîner dans ce mouvement. On dit souvent, et on n a peut-être pas tort, que ce scribe volontaire et enthousiaste n avait pas assez réfléchi aux implications de l engagement. Si c est le cas, il n est évidemment pas le premier ni le dernier. Rappelez-vous des deux frères Jacques et Jean qui voulaient siéger à la droite et à la gauche de Jésus, qui voulaient entrer dans le règne sans passer par la croix. Et à qui Jésus dit : vous ne savez pas ce que vous demandez (20.20ss). Il n est jamais inutile de prendre le temps de réfléchir avant de s engager. Mais ce que je remarque surtout, c est que les autres personnages qui s approchent de Jésus, avant et après le scribe enthousiaste, s approchent de Lui munis de leur simple foi ; et non d une assurance enthousiaste, ni d une conviction volontaire, ni d un zèle sans limite. Simplement la foi! La question qui se pose ici, c est : avec quoi nous approchons-nous du Seigneur? Nous avons nos conceptions, nos idées, notre propre vision de la foi et du service chrétien. Mais la réalité n est pas toujours conforme à ce que nous avons prévu. Du coup, lorsque nous pensons avoir répondu à l appel de Jésus et que les choses ne se passent pas comme elles auraient dû se passer selon notre logique, et bien nous nous retrouvons englués dans nos déceptions, dans des voies de garage, nous vivotons la foi chrétienne en nous disant que nous avons dû passer à côté de quelque chose. L Église aurait dû être plus comme ceci, les chrétiens dû auraient être moins comme cela ; quand j ai accepté, on ne m avait pas prévenu Lorsque les disciples sont montés dans la barque avec Jésus, ils ne pouvaient pas savoir qu ils allaient traverser la tempête. Lorsque Jacques et Jean ont demandé à être à la droite et à la gauche de Jésus, ils ne pouvaient pas savoir qu à sa droite et à sa gauche il y aurait deux croix. À des disciples qui sont pêcheurs et qui abandonnent leurs barques et leurs filets de pêche, Jésus dit : je vais faire de vous des pêcheurs d hommes. Ils étaient pêcheurs, ils seront toujours pêcheurs, mais pas tout à fait de la même manière ; et ils n imaginaient pas le genre de pêche qu ils allaient faire. Au scribe enthousiaste comme à nous, Jésus demande de renoncer à ce que nous pensons que pourrait être notre engagement, ou à ce que nous pensons qu aurait pu être notre engagement. Pour répondre à Jésus, il faut accepter de se dessaisir de l avenir. Et il faut préciser ceci : l engagement chrétien n est pas l attachement à un idéal, ni à un projet, ni à un avenir, mais à une personne qui est à la fois pleinement homme et pleinement Dieu : Jésus le Christ. Les grandes idées, elles finissent souvent par s effondrer ; les projets, ils réussissent ou ils 4 ACTION MISSIONNAIRE

5 échouent ou ils évoluent. L avenir : qu en savonsnous? Mais le disciple ne suit pas un idéal, il ne suit pas un projet, il ne suit pas un avenir : il suit JésusChrist, homme et Fils de Dieu. 2. SUIVRE DE PRÈS Suivre Jésus, oui, mais le suivre de près, et non pas de loin. C est le second point que je voudrais aborder avec vous. Lorsque les premiers disciples ont répondu à l appel de Jésus et ont commencé à le suivre, ils ne savaient certainement pas à quoi s attendre ; évidemment, comme nous l aurions fait, ils ont dû chercher à imaginer ce que pourrait être leur avenir ; mais les rêves ne correspondent pas souvent à la réalité. Dans le passsage de Matthieu , le jour où Jésus donna l ordre de passer de l autre côté du lac, un autre, parmi ses disciples lui dit : Seigneur, permets-moi d aller d abord ensevelir mon père. Mais Jésus lui dit : «Suis-moi et laisse les morts ensevelir leurs morts». Dans les chapitres qui précèdent et qui suivent, Jésus rencontre beaucoup de gens ; et il est assez frappant de constater qu à toutes les demandes individuelles qui lui sont faites (sauf celles des pharisiens) Jésus répond favorablement (8.2-3 ; 8.5-6, 13 ; ; ; ; 9.18, 25 ; 9.27, 29-30). Mais pas celle-ci. Pourtant, comme on le fait souvent remarquer, la demande est raisonnable et justifiée, elle n est pas excessive : laisse-moi d abord aller ensevelir mon père ; après, le plus vite possible, je pourrai te rejoindre. Même le grand prophète Élie aurait pourtant accordé cette dérogation. Le jour où Élie appelle Élisée à prendre sa suite et à devenir prophète comme lui en Israël, Élisée demande : «Laisse-moi, je te prie, aller embrasser mon père et ma mère, et je te suis.» Et Élie lui dit : «vas-y, et reviens» (1 R ). Le problème, c est que Jésus n est pas le prophète Élie, et que dans le cas de Jésus, l attachement humain ne suffit pas. L engagement chrétien ressemble un peu à l engagement d Élisée à l égard d Élie. Mais il n est pas cet attachement humain. L attachement à Jésus est un lien familial nouveau qui vient s insérer dans la trame de notre existence. Il n y prend pas une place parmi d autres. Il est au cœur de nos attachements. Il est le Frère, il est le Fils du Père. Nul n occupe la même place que lui. Nos liens familiaux font notre histoire, ils font de nous ce que nous sommes. Jésus entre dans cette histoire pour y prendre la place principale. À partir du moment où Jésus entre au cœur de notre existence, plus aucun acte ne peut être envisagé qui soit indépendant de lui. Ce que demande le disciple 5

6 DOSSIER [CONGRES 2009] de notre texte, c est de pouvoir s éloigner de Jésus pour faire quelque chose indépendamment de lui. Mais on ne peut pas, ou en tout cas pas très longtemps, suivre Jésus de loin. L apôtre Pierre en fait l amère expérience lorsque Jésus est arrêté. Alors que tous l abandonnent et s enfuient, Pierre le suit. C est bien, il est disciple. Mais il le suit «de loin» (26.58), et il le suit non par attachement mais «pour voir comment tout cela va finir». Et tout cela se termine par des larmes et des regrets (26.75). Est-on disciple lorsque l on suit Jésus de loin? C est pourquoi l histoire de ce disciple se termine par un nouvel appel. Un rappel : suis-moi. Se pourrait-il que nous soyons disciples à distance? Se pourrait-il que nous fonctionnions indépendamment de Jésus? Peut-on être chrétien sans Jésus? Se pourrait-il que Jésus doive nous lancer un nouvel appel? Suis-moi. 3. À QUOI SOMMES-NOUS APPELÉS? Alors à quoi sommes-nous appelés. C est le 3e point que je voudrais aborder avec vous. Nous avons parlé de cet appel, de cette initiative de Jésus, de l attitude que cet appel suppose de notre part. Mais à quoi sommes-nous appelés. Les disciples entendent l appel de Jésus, il y répondent et Jésus leur dit : «je vais faire de vous des pêcheurs d hommes» (4.19). Le verbe est au futur, donc ils ne vont peut-être pas commencer tout de suite. Mais j ai beau tourner les pages de mon évangile de Matthieu, je ne vois rien qui ressemble à un accomplissement de cette parole. Les disciples en action? Non, je ne les vois pas. On sait par Marc et Luc que les disciples sont partis en mission et qu ils ont accompli des actions. Mais Matthieu n en parle pas. Il parle de la mission des disciples ; en tout cas 6 ACTION MISSIONNAIRE Jésus en parle. Matthieu ne montre jamais des disciples qui partent en mission, qui reviennent de mission, qui racontent leur mission. Bref, de toute évidence, pour Matthieu, il n est pas prioritaire de montrer les disciples en train de faire quelque chose. La priorité, c est de montrer que les disciples suivent Jésus et qu ils sont avec Jésus (9.15 ; cf et ). Appelés à être Avant d être appelés à faire quelque chose, nous sommes d abord appelés à être avec Jésus et à le suivre. Dans l évangile de Matthieu, ils ne sont pas nombreux ceux qui «sont avec» Jésus. Être avec lui, avoir part à sa présence, c est faire partie d un cercle particulier. Les foules n en font pas partie. Elles sont souvent là. Mais on ne peut pas dire qu elles sont avec Jésus. Elles sont là, mais elles n ont pas vraiment part à sa présence. Les chefs religieux non plus. Même s ils sont souvent là. Mais les disciples, oui, ils sont avec lui. Sauf lorsqu ils désertent sa présence, lorsque Jésus est arrêté. Et ce n est qu à la fin de l évangile qu ils retrouveront la présence de Jésus : je suis avec vous tous les jours, jusqu à la fin du monde ( ). Appelés à être avec Jésus et appelés à le suivre. Suivre Jésus, c est l acte fondateur de l engagement du disciple. C est la première chose que font Jacques et Jean, Simon et André, et Matthieu. Suivre Jésus, c est entrer avec lui dans une marche commune. Il arrive que les foules suivent Jésus. Les disciples ne sont pas les seuls. L évangile le dit une ou deux fois : les foules suivent Jésus. Mais les foules ne suivent pas de la même manière que les disciples. Les disciples suivent Jésus car tout ce qu ils sont à partir de maintenant et tout ce qu ils vont faire à partir de maintenant, tout cela dépend entièrement de Jésus, de l appel et de la personne de Jésus. Les foules suivent Jésus parce qu elles ont perçu un peu de ce qu il était et de ce qu il pouvait faire ; elles savent qu elles ont besoin de quelque chose, qu elles ont fondamentalement besoin de quelque chose, et elles sentent que Jésus peut peut-être le leur apporter. Les disciples suivent Jésus parce qu ils remettent entièrement la direction de leur vie entre ses mains, parce qu ils font le choix de ne plus décider seuls de la voie à suivre mais de s en remettre à lui, parce qu ils font de lui le commencement et la fin de leur existence, et même, entre les deux, entre le commencement et la fin, parce qu ils font de lui le Seigneur de chaque pas de la marche de leur vie.

7 Appelés à faire Appelés à être avec Jésus. Appelés à le suivre. Mais alors, y a-t-il quelque chose à faire? Les disciples sont-ils appelés à faire quelque chose? L appel est suivi d un ordre de mission au futur : «je vais faire de vous des pêcheurs d hommes.» Je parle d «ordre de mission», mais on pourrait peut-être plutôt dire que c est une promesse. Jésus ne leur dit pas : devenez des pêcheurs d hommes ; il leur dit : je vais faire de vous des pêcheurs d hommes. En fin de compte, c est Jésus qui fait. Je pose la question de ce que vont faire les disciples ; mais c est d abord Jésus qui va «faire» quelque chose. Il garde la priorité dans l action. Il avait l initiative dans l appel ; il continue à être au premier rang de l action. Néanmoins, l image employée («pêcheurs d hommes») suppose bien une action de la part des disciples. Ils vont bien faire quelque chose. Lorsque Jésus arrive, Simon et André étaient en train de jeter leur filet dans la mer. Ils pêchaient ; et bien ils vont continuer à pêcher. Dans ce que vont faire les disciples, il est question d êtres humains, d hommes et de femmes, d enfants. Ce que vont faire les disciples, ce sera en rapport avec d autres personnes. La mission que leur confie Jésus, est à destination d êtres humains, comme eux. Leur mission, par rapport à ce qu ils faisaient avant, s inscrit à la fois dans la rupture et dans la continuité. Lorsque Jésus les appelle, «ils laissent» tout. Mais ils étaient pêcheurs de poissons, et Jésus va faire d eux des pêcheurs d hommes. Il y a rupture et continuité avec ce que nous faisons et vivons par ailleurs. Notre histoire, nos activités, nos capacités, nos relations ne disparaissent pas sous l effet de l Évangile. Néanmoins l Évangile marque une rupture. On ne peut pas continuer à vivre, avec l Évangile, comme si on n avait jamais entendu l Évangile. Mais malgré cette rupture, il est bien possible que ce que Jésus nous demande de faire ne soit pas sans rapport avec nos activités et nos relations habituelles. Il est bien possible qu il y ait une certaine dose de continuité. Le degré de continuité varie selon les gens. Jésus est assez créatif. Passer de pêcheurs de poissons à pêcheurs d homme, c est quand même un pas énorme à franchir. Le lien n est pas évident au premier rapport. Néanmoins, dans ce que le Seigneur nous appelle à faire, il est bien possible qu il y ait un certain rapport avec ce que nous savons faire par ailleurs, avec nos relations, avec nos activités. Faire en étant avec Ceci dit, être avec Jésus, faire ce qu il nous appelle à faire, la conjonction des deux est essentielle. À partir du moment où ils rencontrent Jésus, les disciples ne font plus rien qui soit indépendant de lui. Ils ne font pas «sans être avec». Nous l avons dit tout à l heure, ce que voulait celui qui demandait à Jésus de le laisser aller d abord enterrer son père (8.21), ça revenait à s éloigner de Jésus pour faire quelque chose indépendamment de lui. Or le disciple n agit pas indépendamment de Jésus. C est pourquoi Jésus doit lui lancer un «nouvel» appel (8.22). Il arrive que les disciples fassent quelque chose sans Jésus. Mais le plus souvent, ils se mettent en difficulté lorsqu ils le font. Rappelez-vous de la fois où les disciples avaient essayé de guérir un enfant que son père disait lunatique et malade, et qui tombait souvent dans le feu et dans l eau ( ). Le père va vers Jésus et lui dit : j ai amené mon fils à tes disciples, mais ils n ont pas pu le guérir. Rappelez-vous du jardin de Gethsémané ( ). C est un cas un peu particulier parce que Jésus demande à ses disciples de rester seuls, parce que lui doit aller prier à l écart. C est un moment de solitude pour tous. Mais les disciples, dans ce moment tragique, s endorment. Laissés seuls par Jésus, malgré l intensité du moment, ils ne peuvent rester éveillés. Rappelez-vous enfin du reniement de Pierre ( ). Pierre s est placé à distance de Jésus. Il n a pas souhaité être avec lui, parce que c était trop dangereux. Il est seul. Et il va jurer, trois fois, qu il ne connaît pas Jésus. Non, décidément, les disciples ne sont pas faits pour être seuls. La présence de Jésus est indispensable à leur action. CONCLUSION Répondre à l appel de Jésus, c est s approcher avec foi du Seigneur, c est se débarrasser de ses préconceptions et se dessaisir d un avenir qui n appartient qu à Lui. C est veiller à ce que l objet de notre foi ne soit pas une idole : un projet, un idéal, un avenir imaginaire. Mais qu il soit bien le Fils de Dieu. Répondre à l appel de Jésus, c est aussi s attacher au Seigneur, c est placer le Christ au cœur de notre existence et ne pas envisager d avancer ni d agir sans lui. Être quelque chose ; faire quelque chose. Oui. Mais surtout être avec et faire en étant avec. Être avec Jésus ; faire ce qu il nous appelle à faire en sa présence. Voilà ce qu est l appel du disciple. Alors que nous soyons des Jacques, des Jean, des Simon, des André, des Matthieu, des scribes enthousiastes ou des disciples réticents, que nous puissions entendre la Parole que le Seigneur nous adresse et y répondre! 7

8 DOSSIER [CONGRES 2009] < A l'écoute du maître > Stimulés par les interventions de Christophe Paya lors du dernier congrès, plusieurs missionnaires, qu ils soient jeunes ou expérimentés, nous livrent en toute simplicité une tranche de vie de disciple Propos recueillis par Maïté Butel «Suivre Jésus sans y mettre un a priori, voilà le grand défi du disciple. Lorsque le Seigneur m a appelé à entrer dans le ministère, j étais étudiant ingénieur dans le secteur environnemental, je pensais que Dieu allait m appeler à partir dans l humanitaire pour apporter ma contribution dans le domaine de l eau. En fait, j étais prêt à suivre Jésus à condition qu il m utilise selon mes désirs. Dieu voulait m envoyer dans un travail avec les étudiants en collaboration avec AGAPE/ CAMPUS. J avoue avoir eu de la difficulté. J ai du demander à Dieu de transformer ma vision et 6 mois plus tard quand il m a de nouveau appelé, j étais prêt. Il me restait un an à faire à l école d ingénieur à la suite de quoi je suis entré à plein temps en 1993 dans un ministère parmi les étudiants.» OLIVIER REBER, MISSIONNAIRE À VANDOEUVRE-LÈS-NANCY «Le discipulat est une grande aventure qui me conduit à mettre ma vie à disposition afin de faire mien les desseins du maître. Ce n est pas facile, car cela requiert le désir de lui ressembler pour aimer ce qu il aime. Mais je ne peux pas y parvenir par mes propres forces. Quand on met son cœur à disposition, on apprend à aimer et l amour pour l autre vient ensuite. Aujourd hui je constate que j aime des choses que je n aimais pas auparavant. J ai compris cela au travers de situations que nous avons rencontrées dans notre service avec mon mari. En 32 ans de ministère, j ai appris à aimer des personnes qui ne travaillent pas de la même manière que moi. J ai appris à accepter leur manière d œuvrer surtout dans mon service à Champfleuri. Si on marche dans un état d esprit de disciple, Dieu ouvre nos horizons et nous ouvre les yeux vers une perspective plus grande qui est celle du royaume pour nous éloigner de nous-mêmes.» HUGUETTE BORDE, MISSIONNAIRE EN RETRAITE ACTIVE. «J ai l impression qu être disciple n est pas dans mes capacités. En fait, il suffit de suivre Jésus et de demeurer dans une discipline de prière pour savoir où il veut nous emmener. Il faut être disponible, comme l a été Jésus pour répondre aux besoins de ceux qui sont autour de nous. Si nous ne sommes pas à leur écoute, nous ne pourrons pas connaître quels sont leurs besoins. J ai tout à apprendre dans ce domaine. Je serai dans cet apprentissage toute ma vie. Je ne suis pas à l abri de faire une bêtise. J en suis au début de mon ministère. Je suis persuadée qu au début on a tous des peurs mais il faut faire confiance à Celui dont nous sommes le disciple.» ELISE VESTIEL, MISSIONNAIRE STAGIAIRE À CHÂTEAUROUX. «C est un thème qui m est cher. Je pense qu être disciple c est avant tout être imprégné de la pensée de Jésus pour pouvoir suivre son exemple. Si on ne comprend pas quelle est sa pensée, il nous est impossible de marcher dans ses pas. Dans cette idée, je suis persuadé qu être disciple de Christ se constitue d un double engagement aussi bien dans la proclamation du message de l évangile que dans notre action sociale. C est tout le sens du travail que je développe à Madagascar. Il est essentiel de crédibiliser le témoignage chrétien, notre amour pour Dieu et pour les autres ne doit pas se manifester seulement dans une certaine forme de spiritualité mais de manière concrète en répondant à la détresse d autrui pour être comme Christ. Parce qu être disciple, c est être à son image.» DAVID SHUTES, MISSIONNAIRE ITINÉRANT, AUXERRE. 8 ACTION MISSIONNAIRE

9 «Le disciple, c est celui qui accepte d avoir Jésus pour maître et compagnon de son existence toute entière. Tout au long de notre ministère, nous avons toujours recherché à ce que Jésus soit au centre de nos préoccupations. Il ne nous a jamais déçus particulièrement au début de notre ministère à Montmélian. Nous étions seuls et inexpérimentés, il nous a accompagnés afin que notre petit groupe de chrétiens grandisse. Cela ne veut pas dire que nos années de ministère ont été simples. Il y a eu des moments difficiles. Mais nous avons acquis cette certitude au travers de notre vécu que Jésus est toujours là pour son œuvre et pour ses disciples. Nous avions un peu oublié cette notion. Nous sommes reconnaissants à l orateur du congrès de nous l avoir rappelée.» JACQUES ET FATIMA MARESCOT, MISSIONNAIRES RETRAITÉS, MONTMÉLIAN. «Etre disciple du Christ diffère beaucoup de l image communément répandue du discipulat. L évangile n est pas une philosophie, c est une personne vivante, on ne proclame pas un chemin ou une manière de vivre. Je suis quelqu un de très indiscipliné et je ne crois pas qu il faille suivre une recette. La clé pour construire une vie de disciple, c est la relation. Je parle de celle qu on a avec Christ. Etre en conversation avec Lui tout au long de la journée pour connaître et vivre pleinement la vérité de l Evangile. C est en l interrogeant que l on peut comprendre la volonté de Dieu. Je ne suis pas un missionnaire qui doit remplir un certain nombre de tâches comme la prédication, les visites, les rencontres de jeunes Dieu doit me renouveler dans cette relation pour que je puisse transmettre plus loin ce qu il me donne de comprendre.» ROBERT ANTHONY, MISSIONNAIRE À MARSEILLE ST LOUIS. «Ce n est pas facile d être disciple. Cela implique de renoncer à soi pour laisser toute la place à Jésus. Ce n est pas un engagement du dimanche matin ou lorsqu on vient au congrès. Ce que je trouve rassurant dans ce renoncement à soi, c est que Jésus nous assure de la légèreté de son joug. Ainsi, on retrouve un certain équilibre face à la nécessité d une vie consacrée. Quand Christophe Paya a parlé des difficultés que l on peut rencontrer dans nos églises, je me suis tout de suite reconnue. Je suis trop intransigeante envers ceux qui ne s engagent pas assez le dimanche ou pour remplir certaines tâches communautaires. Mais en 29 ans de service dans l église de Paris-Télégraphe, Dieu m a permis d apprendre l humilité. J avais l impression que ces personnes d apparence inactive ne prenaient pas toute la mesure de l investissement pour Christ. En fait, je me place au-dessus d eux en pensant de cette manière. A mon sens, un disciple doit savoir rester humble.» ILKA FAUVEAU, MISSIONNAIRE À PARIS-TÉLÉGRAPHE. «Etre disciple, c est être disponible pour le Seigneur. On est facilement tenté de remplir son agenda avant de rechercher Dieu. Ayant une forte tendance à l activisme, j ai du apprendre à dire non pour passer plus de temps en intimité avec Dieu. J avais l impression d être inutile. Mais à la fin de ma période à Montluçon, je suis arrivé au bout de mes réserves. J avais vraiment besoin d être renouvelé. Maintenant, j essaie de bloquer mes matinées pour la prière et la méditation de la Bible. Dans ces temps de dialogue, Dieu met sur mon cœur des projets et il me conseille.» FABIEN LLINARÈS, MISSIONNAIRE À AMIENS. «Concrètement, être disciple, c est un travail sur soi quotidien pour savoir ce que l on croit et une lutte de tous les jours. Bien qu elle soit difficile, ce type de vie est passionnant. Il combine aussi bien l authenticité, que la sincérité et la simplicité pour devenir attractif malgré soi. Nous sommes appelés à une vie normale, sans jouer le rôle du parfait chrétien. D ailleurs, nous n aimons pas le concept de vie chrétienne, plutôt celui de vie renouvelée dans la durée. Ce ne sont pas des règles qui dictent cette vie, elle coule de source si bien qu elle se communique. La vie de disciple est inimaginable en dehors de cette communication. Si nous vivons dans le monde, c est pour vivre en relation avec les autres simplement. Nous ne voulons pas culpabiliser parce que nous ne faisons pas de l évangélisation classique. Nous vivons juste en relation avec Dieu et c est ça qui doit donner envie aux autres et nous laisser corriger par eux. Tous les éléments abordés lors des conférences de Christophe Paya nous ont enthousiasmés et encouragés. C est exactement ce qu on essaie de vivre!» MARIE-ALICE ET LORENZO MONGE, MISSIONNAIRES DANS LA BRIE. 9

10 LES PAGES DES JEUNES Des jeunes au service d'autres jeunes... Une équipe de 16 personnes s'est déplacée de Brignoud, Grenoble, Albertville et Annecy pour animer le congrès de jeunesse de France-Mission. Nous avons eu 2 rencontres avec une forte dominante musique/louange... Le samedi après-midi était marqué par la visite d'un missionnaire oeuvrant dans le nord-ouest du Népal, Steve Regnault. Il nous a expliqué le travail des équipes chrétiennes dans cette région en réveil à partir d'une méditation sur le combat inégal qui opposait David à Goliath. En effet le contexte local place bien souvent les chrétiens en situation de faiblesse (rejet, minorité, parfois persécutions...) et Steve nous a montré combien il se sent souvent dans ce genre d'opposition au travers de son ministère. Le coeur de David, son désir d'honorer Dieu et sa fidélité ont inversé la tendance et le rapport de force. Plusieurs jeunes ont été encouragés par ce message qui les a confortés dans le fait de placer leur confiance en celui qui peut tout! Le culte du dimanche était particulièrement convivial avec un temps de réflexion proposé autour du thème, "Ma foi, j'la vis, j'l'assume". Nous avons tenté de faire un tour d'horizon sur ce que veut dire vivre sa foi dans notre contexte actuel et comment la vivre et l'assumer au quotidien. Il existe bien souvent un fossé entre la théorie et la pratique, nombreux sont les jeunes qui ont besoin d'être accompagnés dans ce domaine. COURTE-MISSION AU NÉPAL Nord-Ouest du Népal, du 8 au 26 novembre 2009, organisée par l'association Action Sociale et Culturelle et FM Jeunes «Former un marin, ce n'est point lui apprendre à hisser les voiles, à forger des clous, à lire les astres, mais plutôt lui donner le goût de la mer.» D après Antoine de Saint-Exupéry Un projet au service d'une population isolée et d'une extrême précarité. Nos buts : Neyapani (près de Jumla) : participer au développement d'un village de montagne isolé dans le cadre d'un plan de développement mis en place en faveur des villages du nord-ouest du Népal Birendranagar (Surkhet) : visiter le centre de réinsertion pour les veuves et leurs enfants développé en 2006 et participer aux travaux de développement des nouvelles unités Au programme : Neyapani : Soutenir un projet d'installation de 62 panneaux solaires pour permettre l'accès, à l'électricité, d'un village isolé en partenariat avec des missionnaires et chrétiens locaux basés à Surkhet et qui travaillent au développement de la région nord-ouest du Népal et au progrès de l'evangile. Organiser en France, la collecte de vêtements d'hiver pour enfants, pour les distributier auprès des populations les plus touchées par la pauvreté. Nous avons un rôle majeur à jouer auprès d'eux... Au travers de ces moments, nous avons voulu impliquer des jeunes au service d'autres jeunes pour les encourager... et ils ne nous ont pas décus! 10 ACTION MISSIONNAIRE SI VOUS ÊTES INTERESSÉS PAR LES PROJETS DE FM JEUNES CONTACTEZ THIERRY MIRONE AU OU PAR MAIL :

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11 Doctrine et Alliances Sections 57-62 Cours de Religion 324 Leçon 11 Contexte historique JUIL.-AOÛT 1831 : Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon se rendent au Missouri et consacrent l endroit comme

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 1 Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 Introduction : Pour qu une église puisse se développer harmonieusement il faut que chaque membre trouve sa place et remplisse sa fonction. Voila pourquoi

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

Comment Dieu s adresse-t-il à moi?

Comment Dieu s adresse-t-il à moi? Leçon 6 Comment Dieu s adresse-t-il à moi?... A vrai dire, je ne L ai jamais entendu. «Partez, partez, sortez de là! Ne touchez à rien d impur!» La voix se fait insistante ; elle a une note d autorité

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU VERSET CLÉ Nous sommes simplement des serviteurs de Dieu... Chacun de nous accomplit le devoir que le Seigneur lui a confié: j ai mis la plante

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Quel est le secret qui permet d accéder au miraculeux?

Quel est le secret qui permet d accéder au miraculeux? Quel est le secret qui permet d accéder au miraculeux? Or la foi est une ferme assurance des choses qu on espère, une démonstration de celles qu on ne voit pas. Hébreux 11 : 1 par Daniel Kolenda Lors d

Plus en détail

TENEZ-VOUS SUR VOS GARDES!

TENEZ-VOUS SUR VOS GARDES! Première rencontre : Autour du texte du 1 er Dimanche de l Avent. TENEZ-VOUS SUR VOS GARDES! La spiritualité des sectes Préparatifs : Une Bible, des coupures de presse avec des catastrophes, d autres coupures

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Comment apprendre le Coran

Comment apprendre le Coran Résumé du Séminaire : "Comment apprendre le coran avec la méthode PNL «Programmation Neuro Linguistique» Cheikh Mohamed AYARI Introduction générale Notre cerveau se compose de deux parties bien distinctes

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire N 41 GRATUIT Pâques 2007 TRAIT D UNION Édito : Sommaire Temps de Pâques, temps de Renouveau Dessin : J. Véron-Durand Le Mot du Conseil Pastoral Horaires et Communications Paroisse Ste Marie de Batbielle

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7)

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) Ce cri, c est celui des prophètes, bien avant la venue du Christ, à l adresse

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Paroisse Saint-François-Xavier des missions étrangères Ce dossier présente les motivations

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Venez à moi vous qui peinez..., je vous procurerai le repos. Dimanche dernier, dimanche des «Pâques closes», Robert nous a

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Pourquoi Jésus vint-il sur la terre?

Pourquoi Jésus vint-il sur la terre? POURQUOI JESUS VINT-IL SUR LA TERRE? 79 8 Pourquoi Jésus vint-il sur la terre? Que diriez-vous si, alors que vous marchiez dans la rue, un journaliste vous abordait et vous disait : A votre avis, quel

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

www.axa.be l assurance de votre appartement sur base du nombre de mètres carrés offre appartements SUPER AVANTAGEUX

www.axa.be l assurance de votre appartement sur base du nombre de mètres carrés offre appartements SUPER AVANTAGEUX votre courtier en assurances ou Agent bancaire AXA Cette brochure n est bien entendu pas exhaustive. N hésitez pas à faire appel à votre courtier en assurances ou à votre Agent bancaire AXA pour plus d

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail