Cadre de référence: L approche orientante à l école

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cadre de référence: L approche orientante à l école"

Transcription

1 Cadre de référence: L approche orientante à l école En mai 2001, la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées se dotait d un cadre de référence pour camper l approche orientante à l école. Le résultat de cette synthèse était présenté au Comité de travail régional sur l approche orientante en novembre Suite aux discussions, il a été recommandé d adopter, de façon unanime, le cadre de la CSCV comme cadre de référence régional. Le présent document présente brièvement les quatre grands axes d une approche orientante à l école : le partenariat, le développement vocationnel, le développement ou la construction de l identité et le Programme de formation de l école québécoise. Nous y avons ajouté aussi un tableau synthèse qui donne une vue d ensemble du contenu des quatre axes. Il est entendu qu une démarche de formation présentant le cadre devra précéder la remise du document synthèse aux équipes-écoles. 582, rue Maclaren Est, Gatineau (Québec) J8L 2W2 * Téléphone : / Télécopieur :

2 L approche orientante à l école Une définition : L approche orientante correspond à une «démarche concertée d une équipe école et de ses partenaires, dans le cadre de laquelle on fixe des objectifs et met en place des services (individuels et collectifs), des outils, et des activités pédagogiques visant à accompagner l élève dans le développement de son identité et son cheminement vocationnel» (1). «Il s agit donc d activités et de services intégrés au plan de réussite et au projet éducatif d un établissement et non d un simple cumul d actions isolées engageant peu l équipe-école» (2). L approche orientante ne sera donc pas l œuvre d une seule personne. Elle prend forme lorsqu une équipe de partenaires (ex. enseignants, professionnels, direction, parents, gens de la communauté, etc.) s entend sur la nécessité d agir, d intervenir et d offrir des activités pédagogiques signifiantes aux élèves dans le cadre d une démarche entendue, connue et définie ensemble et dont les responsabilités pourront être partagées. Deux cibles d intervention : Comme le souligne la définition, l approche orientante à l école aura deux cibles distinctes : la construction de l identité et le cheminement vocationnel. On viendra camper l approche orientante, et du même coup ses deux cibles, dans le Programme de formation de l école québécoise (PFÉQ) (3). L une sera greffée aux compétences transversales, l autre prendra racine dans un des domaines généraux de formation (DGF). C est d abord en classe, au quotidien, que se vivront les activités orientantes. «L approche orientante ne s ajoute pas aux objectifs de l école ou à ses activités d apprentissage, mais elle s intègre plutôt à ses activités régulières» (2). Page 2

3 Première cible : le cheminement vocationnel Le cheminement vocationnel s apparente à un processus d entonnoir. L élève est d abord appelé à se questionner sur ses valeurs, ses forces, ses goûts et ses rêves, pour ensuite en arriver à voir les possibilités qui s offrent à lui (exploration). Il se fait graduellement une idée générale de son orientation (clarification), pour en arriver par la suite à arrêter un projet précis (spécification) et s engager finalement dans un choix (réalisation). À l école, le jeune sera appelé à transposer ce processus dans des situations d apprentissage qui s appuieront sur le domaine général de formation Orientation et entrepreneuriat. L intention éducative de ce DGF lui permettra d entreprendre et de mener à terme 4 types de projet (personnel, scolaire, professionnel et d avenir) orientés vers la réalisation de soi et l insertion dans la société. Les trois axes décrits dans ce DGF visent à développer la conscience de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation, l appropriation de stratégies liées à un projet, et la connaissance du monde du travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions. Le modèle de l école montréalaise (4) est suggéré comme base pour inspirer des pistes d action favorisant le cheminement vocationnel. Ce modèle fournit, entre autres, cinq éléments essentiels pour implanter l approche orientante à l école : 1) Le cheminement professionnel de l élève est une véritable préoccupation institutionnelle, elle se traduit dans des orientations et s actualise dans des moyens adaptés à l âge de sa clientèle. 2) L élève est responsable de sa propre démarche, on lui fournit l occasion de faire des liens entre ce qu il est (l identité) et ce qu il veut faire (ses rêves), on met à sa disposition l information pertinente dont il a besoin. 3) Tout le personnel adhère à cette vision et contribue concrètement à sa réalisation. La direction de l école mobilise sont personnel professionnel et enseignant pour définir le projet éducatif en termes d approche orientante ainsi que les moyens à mettre en place pour en favoriser la réussite. Page 3

4 4) Les parents sont intégrés à la démarche et y participent selon leurs possibilités. 5) Les groupes socio-économiques du milieu sont associés à la démarche d orientation des jeunes. Deuxième cible : le développement de son identité L identité. Tout le monde a l impression de savoir de quoi il s agit, pourtant, lorsque arrive le temps de traduire le concept en mots, personne ne se l explique de la même façon. Puisque le programme de formation nous convie à développer la compétence transversale à structurer son identité, et que dans l univers des 9 compétences transversales, c est celle qui nous apparaît être la plus abstraite, il devient pertinent de s entendre sur une conception de l identité. Cela nous paraît d autant plus important que dans la dernière parution du MEQ «À chacun son rêve» (2), on insiste à la page 19 pour mentionner que l accompagnement de l élève dans le développement de son identité «constitue, en quelque sorte, la clé de voûte d une véritable approche orientante» et que paradoxalement, elle «représente souvent l un des aspects les plus négligés dans certains projets mis de l avant dans le réseau scolaire». Pour définir l identité et espérer avoir ainsi un effet réel sur sa construction, nous nous appuyons sur une démarche scientifique documentée : la psychogénétique (5), (voir génétique dans le sens de genèse, i.e. dans le sens de formation de ). Notons que ce modèle théorique est mis de l avant par trois membres de l OCCOPPQ (l Ordre des conseillers et conseillères d orientation et des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec), dont un des auteurs est la présidente de cet ordre. La psychogénétique nous permet d une part, d opérationnaliser le concept d identité et de différencier la construction de l identité de l élève (c est-à-dire l identité au plan de la structure, comme y fait référence le sens de la compétence à la page 32 du PFÉQ) de la connaissance de soi, (c est-à-dire Identité au plan du contenu) qui est déjà traitée au deuxième axe de développement du domaine général de formation «Orientation et entrepreneuriat». En plus de nous fournir un référentiel théorique qui aidera, d une part, à définir le concept identitaire et à le préciser en six dimensions, la psychogénétique Page 4

5 nous fournira, d autre part, des balises pour relever le défi de développer non seulement des compétences transversales chez l élève mais de le faire par le biais d une intervention spécifiquement significative ayant un impact sur la construction de son identité. Rédigé par Lyse Clermont, M. ps. Conseillère pédagogique en Approche orientante CSCV 27 mai 2002 Page 5

6 Références (1) D Amours, Y. (2001). Balises pour l instauration d une approche orientante à l école. Présentation multi-média, septembre (2) Gouvernement du Québec, Ministère de l éducation. (2002). À chacun son rêve. Pour favoriser la réussite : L approche orientante. (3) Gouvernement du Québec, Ministère de l éducation. (2001). Programme de formation de l école québécoise, version approuvée. (4) Gouvernement du Québec, Ministère de l Éducation. Prendre le virage du succès. L école orientante : un concept en évolution, (5) Bégin, L., Bleau, M., Landry, L. (2000). L école orientante, la formation de l identité à l école. Éditions Logiques. Page 6

7

Visées et intentions éducatives du cours

Visées et intentions éducatives du cours Visées et intentions éducatives du cours Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités, de ses champs d intérêt et de ses aspirations

Plus en détail

Plan d action Cap sur la réussite! Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais. En lien avec la planification stratégique

Plan d action Cap sur la réussite! Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais. En lien avec la planification stratégique Plan d action 2008-2009 Cap sur la réussite! En lien avec la planification stratégique 2007-2012 Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l Outaouais Planification stratégique 2007-2012 Cap sur la réussite!

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

Plan stratégique. du Cégep André-Laurendeau

Plan stratégique. du Cégep André-Laurendeau Plan stratégique du Cégep André-Laurendeau Août 2005 Introduction Les modifications apportées en 2002 à la Loi sur les collèges d enseignement général et professionnel et à la Loi sur la Commission d évaluation

Plus en détail

3 e secondaire. Septembre 2008

3 e secondaire. Septembre 2008 Septembre 2008 1 ACTIVITÉS ORIENTANTES PROPOSÉES AUX ÉLÈVES DE 3 E SECONDAIRE Activité 1 : Mon PIF pro (Repères Internet).. 3 Activité 2 : Parcours, séquence et options.6 Activité 3 : Les ressources du

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR

POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR POLITIQUE CULTURELLE LA CULTURE, UN MONDE, UNE FAÇON DE VIVRE ET DE GRANDIR 1- PRÉAMBULE La culture est un facteur important d intégration à la société. Dans cette période de grands changements où les

Plus en détail

Fiche 17 Le projet personnel d orientation

Fiche 17 Le projet personnel d orientation La place du programme dans le PFÉQ Le renouveau pédagogique se caractérise notamment par un nouveau programme de formation, le Programme de formation de l école québécoise (PFÉQ). Comme l illustre le schéma

Plus en détail

Plan stratégique. du Collège de Bois-de-Boulogne

Plan stratégique. du Collège de Bois-de-Boulogne Plan stratégique du Collège de Bois-de-Boulogne Décembre 2005 Introduction Les modifications apportées en 2002 à la Loi sur les collèges d enseignement général et professionnel et à la Loi sur la Commission

Plus en détail

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME D ÉTUDES FRANCISATION

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME D ÉTUDES FRANCISATION PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME D ÉTUDES FRANCISATION AQIFGA 1 er mai 2015 1. La genèse du nouveau programme d études Francisation 2. Les grandes lignes du programme 3. La structure du programme et des

Plus en détail

ANALYSE DU MATÉRIEL DIDACTIQUE DE FRANÇAIS AU PRIMAIRE EN LIEN AVEC LA RÉFORME DU CURRICULUM

ANALYSE DU MATÉRIEL DIDACTIQUE DE FRANÇAIS AU PRIMAIRE EN LIEN AVEC LA RÉFORME DU CURRICULUM ANALYSE DU MATÉRIEL DIDACTIQUE DE FRANÇAIS AU PRIMAIRE EN LIEN AVEC LA RÉFORME DU CURRICULUM Titre : Éditions : Année : Classe : Auteurs : Sylvie Gagnon, Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles

Plus en détail

La structure du Programme de formation de l école québécoise au secondaire (PFÉQ)

La structure du Programme de formation de l école québécoise au secondaire (PFÉQ) La structure du Programme de formation de l école québécoise au secondaire (PFÉQ) Compétences transversales, compétences disciplinaires, domaines généraux de formation, domaines d apprentissage Il peut

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION ÉPREUVE OBLIGATOIRE

DOCUMENT D INFORMATION ÉPREUVE OBLIGATOIRE DOCUMENT D INFORMATION ÉPREUVE OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUE Fin du troisième cycle du primaire (6 e année) 022-610 Juin 2010 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2010 Le

Plus en détail

L accompagnement pour favoriser le développement des compétences

L accompagnement pour favoriser le développement des compétences L accompagnement pour favoriser le développement des compétences En cohérence et en complémentarité 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone : 819-376-5011 poste 3644 louise.lafortune@uqtr.ca

Plus en détail

Sylvie de la Chevrotière, conseillère d orientation Claudine Lenoir, conseillère pédagogique Août 2016

Sylvie de la Chevrotière, conseillère d orientation Claudine Lenoir, conseillère pédagogique Août 2016 Sylvie de la Chevrotière, conseillère d orientation Claudine Lenoir, conseillère pédagogique Août 2016 Pourquoi des contenus obligatoires en orientation scolaire et professionnelle? Données provenant du

Plus en détail

Le marché du travail, tout un monde!

Le marché du travail, tout un monde! FRANÇAIS / MATHEMATIQUE / APPROCHE ORIENTANTE Situation d apprentissage et d évaluation 3 e cycle du primaire Le marché du travail, tout un monde! Séquence 2 : L arbre généalogique des professions Situation

Plus en détail

École de la Volière. Projet éducatif

École de la Volière. Projet éducatif École de la Volière Projet éducatif JUIN 2009 Présentation Le présent document constitue le projet éducatif de l école primaire De la Volière de St-Colomban de la Commission scolaire la Rivière-du-Nord.

Plus en détail

Atelier MC - 6 Du nouveau pour le GPS bilan exploratoire. Auteurs : Denis Pelletier, Ph.D., c.o. Danielle L'Heureux, Ph.D.

Atelier MC - 6 Du nouveau pour le GPS bilan exploratoire. Auteurs : Denis Pelletier, Ph.D., c.o. Danielle L'Heureux, Ph.D. 9ième Colloque sur l approche l orientante Atelier MC - 6 Du nouveau pour le GPS bilan exploratoire Auteurs : Denis Pelletier, Ph.D., c.o. Danielle L'Heureux, Ph.D. Déroulement de la rencontre L outil

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage

De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage De l intégration à l inclusion scolaire des élèves en difficulté d adaptation et d apprentissage par Marie-Ève Lacroix et Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières Le texte qui suit définit

Plus en détail

Les différents intervenants et leurs tâches

Les différents intervenants et leurs tâches Faculté des sciences Département de des sciences de l activité physique Baccalauréat d intervention en activité physique Profil enseignement de l éducation physique et à la santé (7236) Les différents

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement. Les adjectifs pour de la précision!

Planification d une activité d enseignement. Les adjectifs pour de la précision! Planification d une activité d enseignement Les adjectifs pour de la précision! Discipline(s) ou domaine(s) Date : 27 octobre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 75 min. Durée réelle

Plus en détail

Au niveau de l évaluation et intervention : - Fixer des ateliers de conscience phonologique avec l enseignante où l orthopédagogue porte une attention

Au niveau de l évaluation et intervention : - Fixer des ateliers de conscience phonologique avec l enseignante où l orthopédagogue porte une attention . La contribution spécifique de l orthopédagogue constitue: -Accompagner l élève dans son cheminement et dans sa démarche d orientation scolaire et professionnelle. -Accompagner l élève dans la recherche

Plus en détail

Vidéo sur les valeurs entrepreneuriales

Vidéo sur les valeurs entrepreneuriales Vidéo sur les valeurs entrepreneuriales 1. PHASE DE PLANIFICATION ET DE PRÉPARATION Les étapes proposées sont interreliées. Les réponses pourront inciter l enseignant ou l élève à revenir sur les énoncés

Plus en détail

Situation d apprentissage

Situation d apprentissage SCIENCE ET TECHNOLOGIE / APPROCHE ORIENTANTE Situation d apprentissage Les sciences pour quoi faire? Situation d apprentissage réalisée dans le cadre des travaux du CÉROMS Commission scolaire des Sommets

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l enseignant Préparation au marché du travail

Situation d apprentissage et d évaluation. Guide de l enseignant Préparation au marché du travail Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail (FPT) Français Préparation au marché du travail Situation d apprentissage et d évaluation Guide de l enseignant Préparation au

Plus en détail

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE

PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE PLANIFICATION D UNE SITUATION D APPRENTISSAGE Source : http://public.srce.hr/husar/ Planification d une situation d apprentissage en univers social et en français, langue seconde Clientèle : 1 er cycle

Plus en détail

Plan stratégique du Cégep André-Laurendeau

Plan stratégique du Cégep André-Laurendeau RAPPORT D EVALUATION Plan stratégique 2015-2020 du Cégep André-Laurendeau Février 2017 Introduction Le Plan stratégique 2015-2020 du Cégep André-Laurendeau couvre les années 2015 à 2020. Il a été adopté

Plus en détail

Utilisation de l Inventaire visuel d intérêts professionnels en classe

Utilisation de l Inventaire visuel d intérêts professionnels en classe Utilisation de l Inventaire visuel d intérêts professionnels en classe 9e Colloque sur l approche orientante Hilton Québec mars 2010 France Cayer, enseignante, Centre François-Michelle Marcelle Gingras,

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA

COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA COMMISSION SCOLAIRE DE ROUYN-NORANDA Note explicative (s'il y a lieu) Code : P 48 SE Rés. : CC-1179 Cette politique remplace la politique P-48-SE, résolution CC-0770 datée du 19 avril 2004 Date : Le 18

Plus en détail

Réalité difficile qu est l intervention rigoureuse en éducation

Réalité difficile qu est l intervention rigoureuse en éducation Réalité difficile qu est l intervention rigoureuse en éducation Pierre Potvin Ph.D., ps.éd. Chercheur associé au département de psychoéducation Université du Québec à Trois-Rivières Consultant chercheur

Plus en détail

Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014

Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014 25/04/2014 Texte adopté par le Comité National de l'enseignement Catholique du 28 mars 2014 et promulgué par la Commission Permanente du 25 avril 2014 En fidélité à toute son histoire comme en conformité

Plus en détail

Équipe locale : Personnel de l école Saint-Louis-de-Gonzague

Équipe locale : Personnel de l école Saint-Louis-de-Gonzague ÉCOLE SAINT-LOUIS-DE-GONZAGUE ÉCOLE SAINT-LOUIS-DE-GONZAGUE ANNÉE SCOLAIRE 2007-2012 PLAN DE RÉUSSITE EN LIEN AVEC LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 mai 2008 ÉQUIPE DE RÉALISATION Équipe locale : France Côté

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE

PLAN DE RÉUSSITE PLAN DE RÉUSSITE 2015-2020 VALEURS Le Collège a profité du contexte d élaboration de sa planification stratégique pour actualiser ses valeurs institutionnelles23. Au terme d un large processus consultatif,

Plus en détail

Cadre de référence du Profil TIC du Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne

Cadre de référence du Profil TIC du Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne Cadre de référence du Profil TIC du Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne Dépôt pour avis au comité Technopédagogique le 12 avril 2016. Adopté à la commission des études le 11 mai 2016. Présenté au

Plus en détail

CHOIX DE COURS PROGRAMMES PARTICULIERS

CHOIX DE COURS PROGRAMMES PARTICULIERS CHOIX DE COURS PROGRAMMES PARTICULIERS Voie de l Engagement Classes langage et communication Voies et mesures d aide PARCOURS AXÉ SUR L EMPLOI Formation à un métier semi spécialisé (FMS) Formation préparatoire

Plus en détail

Les domaines généraux de formation, le cadre légal, le projet éducatif et les programmes de services complémentaires

Les domaines généraux de formation, le cadre légal, le projet éducatif et les programmes de services complémentaires Les domaines généraux de formation, le cadre légal, le projet éducatif et les programmes de services complémentaires Pour établir des liens dans la communauté éducative Denis Royer Décembre 2003 Introduction

Plus en détail

Programme de formation de l école québécoise, 2 e cycle du secondaire, ch. 2, p. 5.

Programme de formation de l école québécoise, 2 e cycle du secondaire, ch. 2, p. 5. Suggestions d intégration des activités de la Semaine de prévention de la toxicomanie 2009 pour le 3 e cycle du primaire et le 1 er cycle du secondaire «Bien que la majorité des jeunes aient reçu la santé

Plus en détail

Noms. TITRE Panne au synchrotron DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION DGF

Noms. TITRE Panne au synchrotron DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION DGF 1 Christian DELPLA Noms CLIENTÈLE DURÉE SUGGÉRÉE Secondaire V 5 heures TITRE Panne au synchrotron DOMAINE GÉNÉRAL DE FORMATION DGF AXE DE DÉVELOPPEMENT INTENTION ÉDUCATIVE Orientation et entrepreneuriat

Plus en détail

Cadre de référence et programme

Cadre de référence et programme Approche orientante à la Commission scolaire de l Énergie «Approche intégrée en information et orientation scolaire et professionnelle» Cadre de référence et programme Automne 2001 Direction des Services

Plus en détail

Protocole d accueil de l élève allophone nouvellement inscrit à la CSMV

Protocole d accueil de l élève allophone nouvellement inscrit à la CSMV Protocole d accueil de l élève allophone nouvellement inscrit à la CSMV A l intention des intervenants communautaires et scolaires des secteurs desservis par la CSMV 2012-2013 Commission scolaire Marie-Victorin

Plus en détail

Section d études hispaniques

Section d études hispaniques Le programme de formation en espagnol, langue tierce et ses incidences sur les pratiques pédagogiques Suzanne Belzil 1 Ministère de l'éducation du Québec Comme plusieurs sociétés dans le monde depuis le

Plus en détail

Valoris ou apprendre à se connaître par l action

Valoris ou apprendre à se connaître par l action Valoris ou apprendre à se connaître par l action Atelier présenté au colloque de l Approche orientante, l AQISEP mars 2011 par Andréanne DuBois, coordonnatrice nationale Valoris et Marie-Andrée Shore,

Plus en détail

Chercheur principal André Balleux, Université de Sherbrooke

Chercheur principal André Balleux, Université de Sherbrooke La transition entre le métier et l'enseignement des nouveaux enseignants de formation professionnelle au Québec : un passage à comprendre et à accompagner Chercheur principal André Balleux, Université

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement. L accord de l adjectif

Planification d une activité d enseignement. L accord de l adjectif Planification d une activité d enseignement L accord de l adjectif Discipline(s) ou domaine(s) Date : 6 novembre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 60 minutes Durée réelle : ± 70

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION PROTOTYPE D ÉPREUVE MATHÉMATIQUE Fin du 1 er cycle du primaire 022-210 MATHÉMATIQUE Fin du 2 e cycle du primaire 022-410 2008 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du

Plus en détail

PRÉFACE. Christine TAGLIANTE Responsable du Pôle Évaluation et Certifications CIEP

PRÉFACE. Christine TAGLIANTE Responsable du Pôle Évaluation et Certifications CIEP PRÉFACE Le DELF, Diplôme d études en langue française, et le DALF, Diplôme approfondi de langue française, sont les certifications officielles du ministère français de l Éducation nationale en français

Plus en détail

Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec

Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec Les modalités de scolarisation des élèves TED au Québec Les services éducatifs et l approche éducative en milieu scolaire Vauvert, France 28 mai 2009 Joanne Camirand Personne ressource de soutien et d

Plus en détail

COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION

COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION STAGE DDM 4600 Hiver 2015 COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION Stagiaire : Code permanent : Numéro de téléphone : Autre numéro de téléphone : Courriel : Superviseur : Numéro de téléphone

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement. La reconnaissance des adjectifs

Planification d une activité d enseignement. La reconnaissance des adjectifs Planification d une activité d enseignement La reconnaissance des adjectifs Discipline(s) ou domaine(s) Date : 4 novembre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 55 minutes Durée réelle

Plus en détail

VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS

VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités, de ses champs d intérêt et de ses aspirations

Plus en détail

Mesure Connaître pour accompagner (CPA +) Dépistage et ajustement rapides relié à la pédagogie de 1 re session

Mesure Connaître pour accompagner (CPA +) Dépistage et ajustement rapides relié à la pédagogie de 1 re session Mesure Connaître pour accompagner (CPA +) Dépistage et ajustement rapides relié à la pédagogie de 1 re session Plan de la présentation 1. Origine, objectifs de la mesure et actualisation vers CPA+ 2. Précision

Plus en détail

Plan stratégique. du Cégep régional de Lanaudière

Plan stratégique. du Cégep régional de Lanaudière Plan stratégique du Cégep régional de Lanaudière Août 2005 Introduction Les modifications apportées en 2002 à la Loi sur les collèges d enseignement général et professionnel et à la Loi sur la Commission

Plus en détail

Les bourses de la Fondation de la SSJB de la Mauricie

Les bourses de la Fondation de la SSJB de la Mauricie Les bourses de la Fondation de la SSJB de la Mauricie La Fondation de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie remettra plus de 10 000 $ en bourses cette année principalement pour la réalisation de

Plus en détail

PRATIQUES DE GESTION POUR FAVORISER LA RÉUSSITE : DÉMARCHES DE QUATRE ÉCOLES SECONDAIRES

PRATIQUES DE GESTION POUR FAVORISER LA RÉUSSITE : DÉMARCHES DE QUATRE ÉCOLES SECONDAIRES PRATIQUES DE GESTION POUR FAVORISER LA RÉUSSITE : DÉMARCHES DE QUATRE ÉCOLES SECONDAIRES GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉO GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉO PRATIQUES DE GESTION POUR FAVORISER

Plus en détail

Chronique du milieu scolaire

Chronique du milieu scolaire Chronique du milieu scolaire Les nouveaux bulletins scolaires : un souci de rigueur Micheline-Joanne DURAND L évaluation représente, dans le contexte de la réforme scolaire et de l implantation du Commission

Plus en détail

Stratégie de mise en œuvre de l approche orientante

Stratégie de mise en œuvre de l approche orientante Stratégie de mise en œuvre de l approche orientante Pourquoi une stratégie de mise en œuvre? Demandes des intervenants à la suite de la tournée sur l approche orientante et sur le renouveau pédagogique

Plus en détail

École Notre-Dame-des-Anges Projet éducatif

École Notre-Dame-des-Anges Projet éducatif École Notre-Dame-des-Anges 2011-2014 Projet éducatif Année 2011-2012 Approuvé par le Conseil d établissement Signature de la présidence : Signature de la direction : Processus de planification pour les

Plus en détail

Plan stratégique Cégep André-Laurendeau

Plan stratégique Cégep André-Laurendeau Plan stratégique 2011-2015 Cégep André-Laurendeau Mars 2012 Introduction Le plan stratégique 2011-2015 du Collège André-Laurendeau a été adopté par le conseil d administration le 22 juin 2011. Il a été

Plus en détail

Le Projet éducatif de l Ecole Fondamentale Communale de WALHAIN

Le Projet éducatif de l Ecole Fondamentale Communale de WALHAIN Le Projet éducatif de l Ecole Fondamentale Communale de WALHAIN "S il n y avait pas d enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l homme d aujourd hui deviendrait un

Plus en détail

«Écris-moi tes projets d avenir» Guide de l enseignant

«Écris-moi tes projets d avenir» Guide de l enseignant Concours de l approche orientante Pour les élèves du 1 er cycle du secondaire OU âgés de 15 ans et moins «Écris-moi tes projets d avenir» Guide de l enseignant Si des élèves veulent obtenir des précisions

Plus en détail

Écris-moi tes projets d avenir

Écris-moi tes projets d avenir Guide de l enseignant Situation différenciée Écris-moi tes projets d avenir Concours de l approche orientante 1 er cycle du secondaire 1 Déroulement du projet Cours (60 min) 1 Activités Poser aux élèves

Plus en détail

L école numérique au Québec: bilan et perspectives

L école numérique au Québec: bilan et perspectives L école numérique au Québec: bilan et perspectives Sommet international sur la profession enseignante Banff, 29 mars 2015 2 Le numérique au Québec 85 % des foyers québécois sont branchés à Internet (2014)

Plus en détail

Evaluation des cursus Ingénieur civil Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts AEQES

Evaluation des cursus Ingénieur civil Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts AEQES Faculté des Sciences Appliquées Evaluation des cursus Ingénieur civil Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts AEQES 19 décembre 2013 2 Ce plan de suivi a été rédigé, sur la base d une

Plus en détail

L'organisation matérielle d'une classe maternelle Entrevue avec Christiane Bourdages Simpson GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE

L'organisation matérielle d'une classe maternelle Entrevue avec Christiane Bourdages Simpson GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE L'organisation matérielle d'une classe maternelle Entrevue avec Christiane Bourdages Simpson GUIDE D ANIMATION 9 ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE TABLE DES MATIÈRES 1. Contexte de réalisation...4 2. Présentation

Plus en détail

Missions des psychologues scolaires

Missions des psychologues scolaires Missions des psychologues scolaires Circulaire n 90-083 du 10 avril 1990 B.O. n 16 du 19 avril 1990. Éducation nationale, Jeunesse et Sports : bureau DE 13 Texte adressé aux recteurs, aux inspecteurs d

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite

Convention de gestion et de réussite Convention de gestion et de réussite 2016-2017 Établissement et commission scolaire École Saint-Joseph Code de l établissement : 742078 Approuvé au conseil d établissement le 8 juin 2016 RÉSOLUTION 15-16/45

Plus en détail

ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE

ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE ÉTHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE + Situation d apprentissage et d évaluation Découvrons le patrimoine d Amos et des municipalités avoisinantes Culture religieuse et dialogue Document de travail (15 octobre

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

AIDE FAMILIAL : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Guide à l usage des équipes éducatives : Enseignants et Conseillers d orientation-psychologues

Guide à l usage des équipes éducatives : Enseignants et Conseillers d orientation-psychologues Enseignants et Conseillers d orientation-psychologues En référence à la politique académique d orientation, il est demandé à l ensemble des équipes éducatives de se mobiliser pour : Mieux préparer l orientation

Plus en détail

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE

POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, SOMMAIRE LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE SOMMAIRE POUR UNE FORMATION QUALIFIANTE CHEZ LES JEUNES DE MOINS DE 20 ANS, LEVER LES OBSTACLES À LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU SECONDAIRE RAPPORT À LA MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation Histoire et éducation à la citoyenneté et coopération. Cahier de l enseignant

Situation d apprentissage et d évaluation Histoire et éducation à la citoyenneté et coopération. Cahier de l enseignant Situation d apprentissage et d évaluation Histoire et éducation à la citoyenneté et coopération Cahier de l enseignant Réalisation : Monique Samson, enseignante, Gerttey Tremblay, animatrice, Line Thériault,

Plus en détail

LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX

LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX LES PRATIQUES PORTEUSES POUR LA RÉUSSITE DE TOUS ÉTAT D AVANCEMENT DES TRAVAUX Johanne Dubord, psychoéducatrice François Lafortune, directeur général adjoint CSDHR Nathalie Joannette, directrice générale

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

Préambule POLITIQUE. RÉPONDANT Direction générale. Politique linguistique

Préambule POLITIQUE. RÉPONDANT Direction générale. Politique linguistique POLITIQUE TITRE : Politique linguistique RÉPONDANT Direction générale ORIGINE : Direction générale DESTINATAIRES : Entrée en vigueur : 19 avril 2011 Résolution n o : CC-1924-2011 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

Synthèse de l évaluation. DESS en administration scolaire (3164)

Synthèse de l évaluation. DESS en administration scolaire (3164) Synthèse de l évaluation DESS en administration scolaire (3164) Synthèse de l évaluation périodique du DESS en administration scolaire (3164) Outil indispensable pour apprécier la qualité intrinsèque des

Plus en détail

La diversité linguistique en milieu scolaire

La diversité linguistique en milieu scolaire La diversité linguistique en milieu scolaire 5 ème édition de la Rencontre nationale des intervenants communautaires scolaires interculturels (ICSI) Direction des services d accueil et d éducation interculturelle

Plus en détail

Planification d une activité d enseignement Mon chat d Halloween

Planification d une activité d enseignement Mon chat d Halloween Planification d une activité d enseignement Mon chat d Halloween Discipline(s) ou domaine(s) Date : 27 octobre 2008 Cycle : 1 er et 2 e de développement Durée prévue : ± 65 min. Durée réelle : ± 55 min.

Plus en détail

Cadre d évaluation des apprentissages. Parcours de formation axée sur l emploi

Cadre d évaluation des apprentissages. Parcours de formation axée sur l emploi Cadre d évaluation des apprentissages Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail Insertion professionnelle Enseignement secondaire 2 e cycle Novembre 2011 Droits de reproduction

Plus en détail

«CONSTRUIRE L IDENTITÉ DE JEUNES ANS» ATELIER PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU 4 E COLLOQUE SUR L APPROCHE ORIENTANTE PRÉSENTÉ PAR

«CONSTRUIRE L IDENTITÉ DE JEUNES ANS» ATELIER PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU 4 E COLLOQUE SUR L APPROCHE ORIENTANTE PRÉSENTÉ PAR «CONSTRUIRE L IDENTITÉ DE JEUNES 16-20 ANS» ATELIER PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU 4 E COLLOQUE SUR L APPROCHE ORIENTANTE PRÉSENTÉ PAR JOANNE PROVOST, CONSEILLÈRE D ORIENTATION ET MARIE-LUCIE LEMIEUX, ENSEIGNANTE

Plus en détail

Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves

Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves ... EDU 1012 Difficultés d apprentissage, d adaptation et stratégies d intervention... Texte Les orientations du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport pour une école adaptée à tous ses élèves

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE

IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE Circulaire n 2004-026 du 10.2.2004 B.O n 4 du 26 février 2004 1 L enseignant spécialisé du premier

Plus en détail

COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION

COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION STAGE DDM 2600 Construction des repères pédagogiques et culturels au préscolaire COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION Stagiaire : Code permanent : Numéro de téléphone : Autre numéro de téléphone

Plus en détail

Une approche entrepreneuriale orientante. 10 e Colloque sur l approche orientante 24 mars 2010 Hilton Québec

Une approche entrepreneuriale orientante. 10 e Colloque sur l approche orientante 24 mars 2010 Hilton Québec Une approche entrepreneuriale orientante 10 e Colloque sur l approche orientante 24 mars 2010 Hilton Québec Objets de la présentation Animateurs: Denis Morin, Lise Dubuc, Micheline Trépanier et Jean-Michel

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION ÉPREUVES OBLIGATOIRES FRANÇAIS, LANGUE D ENSEIGNEMENT, de sixième année du primaire Lecture 014-600-01 FRANÇAIS, LANGUE D ENSEIGNEMENT, de sixième année du primaire Écriture 014-600-00

Plus en détail

Module 3 : Définition des objectifs de l Initiative à résultats rapides (IRR)

Module 3 : Définition des objectifs de l Initiative à résultats rapides (IRR) Module 3 : Définition des objectifs de l Initiative à résultats rapides (IRR) Objectif : Le présent Module vise à permettre aux encadreurs nationaux de l Approche à résultats rapides d acquérir des connaissances

Plus en détail

REFERENTIEL MISSION et Profil de Poste de l Animateur d Insertion et de Lutte contre les Exclusions

REFERENTIEL MISSION et Profil de Poste de l Animateur d Insertion et de Lutte contre les Exclusions REFERENTIEL MISSION et Profil de Poste de l Animateur d Insertion et de Lutte contre les Exclusions 1 Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération du Nord : Une ambition partagée.

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE Document TP 2 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE DOCUMENT D'ÉVALUATION DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DU STAGIAIRE À COMPLÉTER PAR L ENSEIGNANT ASSOCIÉ

Plus en détail

Savoirs essentiels : Connaissances Étude comparative de la société québécoise et d une société non démocratique (Ex : Afghanistan)

Savoirs essentiels : Connaissances Étude comparative de la société québécoise et d une société non démocratique (Ex : Afghanistan) Création d un livre géant Alternatives : Entrevue avec un journaliste ou visite d une salle de rédaction Médias Clientèle visée : Primaire, 3 ème cycle Domaines d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRIMATURE SECRETARIAT GENERAL

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRIMATURE SECRETARIAT GENERAL REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------- SECRETARIAT GENERAL Unité Travail Progrès ------------- DISCOURS DE SON EXCELLENCE KALZEUBE

Plus en détail

Quelques concepts intégrateurs

Quelques concepts intégrateurs Document préparé par Pierre Deshaies, Hermann Guy et Michel Poirier, dans le cadre du projet «Enseigner au collégial». Regroupement des collèges PERFORMA, automne 2003. Approche programme : Modèle d organisation

Plus en détail

Accompagner les élèves à besoins particuliers: du dossier d aide aux mesures adaptatives

Accompagner les élèves à besoins particuliers: du dossier d aide aux mesures adaptatives Accompagner les élèves à besoins particuliers: du dossier d aide aux mesures adaptatives Michelle Emond et Nathalie Landry, conseillères pédagogiques, Service de l éducation des adultes et de la formation

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH Programme d études Vie sociale et politique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH Programme d études Vie sociale et politique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Droits et responsabilités du citoyen SCH-2101-2 Programme d études Vie sociale et politique Novembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La

Plus en détail

Historique du développement de l alternance TRAVAIL-ÉTUDES AU QUÉBEC

Historique du développement de l alternance TRAVAIL-ÉTUDES AU QUÉBEC Historique du développement de l alternance TRAVAIL-ÉTUDES AU QUÉBEC 2 LES PREMIÈRES EXPÉRIENCES ISSUE DE L APPROCHE COOPÉRATIVE ADOPTÉE DANS LE RÉSEAU UNIVERSITAIRE À PARTIR DE 1966, L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PIRAC) 1055, 116 e rue La présente politique a

Plus en détail

Plan d'action institutionnel du Cégep André-Laurendeau concernant le suivi des recommandations

Plan d'action institutionnel du Cégep André-Laurendeau concernant le suivi des recommandations Plan d'action institutionnel du Cégep André-Laurendeau concernant le suivi des recommandations Décembre 2012 Québec, le 18 février 2013 Monsieur Hervé Pilon Directeur général Cégep André-Laurendeau 1111,

Plus en détail

SÉMINAIRE D INTÉGRATION IV EFI PLAN DE COURS Automne 2006

SÉMINAIRE D INTÉGRATION IV EFI PLAN DE COURS Automne 2006 SÉMINAIRE D INTÉGRATION IV EFI 5041 PLAN DE COURS Automne 2006 André C. Moreau Professeur Bureau : C 2343 Tél. : 819-595-3900 poste 4454 Courriel : andre.moreau@uqo.ca Site Web : http://w3.uqo.ca/moreau

Plus en détail

Plan stratégique du Cégep de Jonquière

Plan stratégique du Cégep de Jonquière Plan stratégique du Cégep de Jonquière 2010-2015 document synthèse Un cégep engagé dans son milieu LE CÉGEP EN BREF... Le Cégep de Jonquière, établissement d enseignement supérieur, offre 20 programmes

Plus en détail

Présentation de l EPI, conditions d atteinte des objectifs

Présentation de l EPI, conditions d atteinte des objectifs Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : DNB Classes de 4 e et de 3 e de l enseignement agricole Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI)

Plus en détail