ENTREZ AU MUSÉE FAIRE DON D UNE ŒUVRE. Couverture : Victor Vasarely «Bi-forme», Joël Stein «Neuf trièdres, ou Trièdre à neuf cellules», 1963

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENTREZ AU MUSÉE FAIRE DON D UNE ŒUVRE. Couverture : Victor Vasarely «Bi-forme», 1962. Joël Stein «Neuf trièdres, ou Trièdre à neuf cellules», 1963"

Transcription

1 Couverture : Victor Vasarely «Bi-forme», 1962 Joël Stein «Neuf trièdres, ou Trièdre à neuf cellules», 1963 François Morellet «Néon bilingue et aléatoire», 1971 FAIRE DON D UNE ŒUVRE Pages intérieures : Fernand Léger «Composition aux trois figures», 1932 Henri Laurens «Tête», Constantin Brancusi «Cariatide», «Phoque II», 1943 Agam «Double métamorphose III, Yvaral «Structure optique en fils vinyliques transparents, Francisco Sobrino «Sculpture permutationnelle, Jackson Pollock «The Deep», 1953 Don de la Menil Foundation, 1976 Henri Matisse «Polynésie», La Mer, 1946 «Polynésie, Le Ciel», 1946 Mark Rothko «Untitled» Black, red over black, on red, 1964 Poul Henningsen «Lampe murale à double spirale», 1955 «Lustre», 1929 Alvar Aalto «Chaise longue n 39», 1936 Bruno Mathsson «Chaise longue Pernilla Chair», 1943 Hans J Wegner «Chaise longue Dolphin», 1950 Vassily Kandinsky «Le petit rond rouge», 1944 «Sans titre», 1944 «Composition IX», 1936 «Trente», 1937 Alexander Calder «Fish bones», 1939 «Requin et baleine», 1933 Jean Arp «Concrétion humaine, Torse fruit», 1934 «Couronne de bourgeons II», 1936 «Bourgeon», 1938 Adagp, Paris 2010 Succesion Henri Matisse, Paris 2010 Centre Pompidou, Direction de la communication, Paris 2010 Conception graphique : Ch. Beneyton Photos : G. Meguerditchian / Ch. Beneyton Imp : Floch-London, 2010 ENTREZ AU MUSÉE

2 FAITES DON D UNE ŒUVRE AU CENTRE POMPIDOU ET PARTICIPEZ À L ENRICHISSEMENT DE LA PREMIÈRE COLLECTION D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN D EUROPE!

3 UNE COLLECTION PRESTIGIEUSE, SANS ÉQUIVALENT DANS LE MONDE La collection du Musée national d art moderne / Centre de création industrielle du Centre Pompidou est l une des deux premières au monde, la première en Europe, dans le domaine de l art moderne et contemporain, avec près de œuvres. Cette collection unique est visitée chaque année par près d un million et demi de personnes. La politique d acquisition ambitieuse qui l enrichit en permanence pour lui maintenir son rang, s illustre dans le domaine des arts plastiques (peinture, sculpture, installation, photographie, art graphique) comme dans celui de l architecture et du design. Une place importante est accordée aux œuvres audiovisuelles, films expérimentaux et nouveaux médias, caractérisant ainsi cette diversité et ce rassemblement exceptionnellement riche. Cette collection bénéficie de la générosité des individus, des entreprises ou de groupes (société d amis, etc.) : les dons, donations et legs représentent, en effet, plus de la moitié des œuvres qui composent la collection du musée.

4 DES DISPOSITIONS FISCALES INCITATIVES Référence : art. 200 du Code Général des Impôts Lorsqu un particulier assujetti à l impôt sur le revenu en France fait un don d une ou plusieurs œuvres au Centre Pompidou, il bénéficie d une réduction de l impôt sur le revenu. La réduction d impôt est égale à 66 % de la valeur des œuvres données dans la limite annuelle de 20 % du revenu imposable. Si le plafond de 20 % du revenu imposable est dépassé, la valeur excédentaire du don peut être reportée sur les 5 années suivantes et ouvrir droit à la réduction d impôt dans les mêmes conditions.

5 EN QUOI CONSISTE L AVANTAGE FISCAL? Vous êtes un particulier, votre revenu imposable annuel est, par exemple, de Vous décidez de donner une œuvre au Centre Pompidou. Cette œuvre est acceptée par la commission d acquisition en octobre L expert, mandaté par le Centre Pompidou, évalue la valeur de l œuvre que vous prévoyez d offrir, par exemple, à Cette somme dépasse le seuil des 20 % de votre revenu imposable (soit ) de Vous bénéficiez alors d une réduction d impôt de 66 % dans la limite de (seuil de 20%), soit au titre de votre impôt de 2009 (payable en 2010). Vous reportez les excédentaires sur le calcul de votre impôt de l année suivante. En 2010, votre revenu imposable annuel est de La somme de dépasse toujours le seuil de 20% de votre revenu imposable (soit ) de Vous bénéficiez alors d une réduction d impôt de * 66%, soit Vous reportez les excédentaires sur le calcul de votre impôt de l année suivante. En 2011, votre revenu imposable annuel reste fixé à La somme de , inférieure au seuil de 20% de votre revenu imposable, est soumise à une réduction de 66% de votre impôt, soit La réduction totale sur trois années s élève à , soit 66% de la valeur du don.

6 COMMENT PROCÉDER? CONTACT L œuvre ou les œuvres que vous souhaitez donner doivent être susceptible(s) de prendre place avec cohérence dans la collection du musée. Raphaele Bianchi L entrée de toute œuvre sous forme de don au sein de la collection du Centre Pompidou est validée successivement par deux instances : le comité des conservateurs qui étudie les propositions sous l autorité du directeur du Musée national d art moderne / Centre de création industrielle ; la commission d acquisition, présidée par le président du Centre Pompidou, qui décide de l entrée des œuvres dans la collection et de leur inscription à l inventaire des collections nationales. Les propositions de don doivent être adressées au Centre Pompidou À l attention du Directeur du Mnam / Cci Paris Cedex 04. Le montant de la valeur du don d une œuvre d art est estimé par un expert mandaté par le Centre Pompidou, agréé par la Confédération Européenne Des Experts d Art. Un reçu fiscal N 11580*03 (Reçu au titre des dons à certains organismes d intérêt général) est remis au donateur par le Centre Pompidou après acceptation du don par la commission d acquisition et après remise définitive des œuvres (0)

DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU

DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU DIRECTION DE LA COMMUNICATION ET DES PARTENARIATS DOSSIER DE PRESSE E-GUIDEZ VOUS! LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU LA NOUVELLE APPLICATION DU CENTRE POMPIDOU 1 er avril 2015 SOMMAIRE direction

Plus en détail

Sculpture Nouveau réalisme

Sculpture Nouveau réalisme Niki de Saint-Phalle http://4.bp.blogspot.com/_336qcew74tg/sgygjxtqjyi/a AAAAAAAAQ8/Sk52eaVoIws/s400/niki-de-saint-phalleartist-biography.JPG http://www.samceline.de/wp-content/gallery/fotos/nanas.jpg

Plus en détail

Partenariat SAINT-ETIENNE METROPOLE / V.I.A. une collection unique confiée au Musée d Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole

Partenariat SAINT-ETIENNE METROPOLE / V.I.A. une collection unique confiée au Musée d Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole Partenariat SAINT-ETIENNE METROPOLE / V.I.A une collection unique confiée au Musée d Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole V.I.A : une collection unique et singulière, représentative de

Plus en détail

Couronné «Géant du Nord» par le critique d architecture Sigfried Giedion, Alvar

Couronné «Géant du Nord» par le critique d architecture Sigfried Giedion, Alvar Communiqué de presse Alvar Aalto Second Nature 27/09/2014 01/03/2015 Vitra Design Museum, Weil am Rhein Couronné «Géant du Nord» par le critique d architecture Sigfried Giedion, Alvar Aalto (1898 1976)

Plus en détail

ORGANISEZ UN ÉVÉNEMENT PRIVÉ AU CENTRE POMPIDOU

ORGANISEZ UN ÉVÉNEMENT PRIVÉ AU CENTRE POMPIDOU ORGANISEZ UN ÉVÉNEMENT PRIVÉ AU CENTRE POMPIDOU ORIGINAL ET PLU 2 3 UNE INSTITUTION UNIQUE Le Centre Pompidou est né de la volonté de créer une institution culturelle originale et pluridisciplinaire, vouée

Plus en détail

EXPOSITION ITINÉRANTE

EXPOSITION ITINÉRANTE jeune public DÉTOURS D OBJETS DÉTOURS D OBJETS UNE EXPOSITION ITINÉRANTE DESTINÉE AUX ENFANTS DE 5 À 12 ANS AUTOUR DES ŒUVRES DE CLAUDE COURTECUISSE Direction de l action éducative et des publics Service

Plus en détail

La Fondation reconnue d utilité publique dans le domaine de la recherche. ondations. DÉVELOPPER LES FONDATIONS DE RECHERCHE pourquoi? comment?

La Fondation reconnue d utilité publique dans le domaine de la recherche. ondations. DÉVELOPPER LES FONDATIONS DE RECHERCHE pourquoi? comment? La Fondation reconnue d utilité publique dans le domaine de la recherche ondations DÉVELOPPER LES FONDATIONS DE RECHERCHE pourquoi? comment? FISCALITÉ La loi n 2003-709 du 1 er août 2003 relative au mécénat,

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PIERRE DE SOLEIL ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Accéder à une gestion financière sur mesure Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Préparer

Plus en détail

Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal. Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management

Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal. Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management Qu est ce que la Philanthropie? Sens général La philanthropie est tout acte de générosité

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose Jacques Brel ARTS PLASTIQUES Programmation des classes de 2 nde : année scolaire 2014-2015 «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel Nature morte d

Plus en détail

«Fiscalité et valorisation comptable du mécénatm. Réunion d information organisée par la Ville de Reims les 4 et 5 avril 2011

«Fiscalité et valorisation comptable du mécénatm. Réunion d information organisée par la Ville de Reims les 4 et 5 avril 2011 «Fiscalité et valorisation comptable du mécénatm» Réunion d information organisée par la Ville de Reims les 4 et 5 avril 2011 La «générosité» n est pas un domaine réservé aux particuliers. Les entreprises

Plus en détail

DEFISCALISATION DES DONS

DEFISCALISATION DES DONS DEFISCALISATION DES DONS Introduction : ce document est réalisé à titre indicatif dans le contexte légal en vigueur au 14 janvier 2014. Le sujet de cette fiche est la défiscalisation des dons, à laquelle

Plus en détail

Modification de l ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale

Modification de l ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Annexe 2: questionnaire pour la procédure de consultation Modification de l ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Questionnaire pour la procédure

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DE GESTION

FICHE PRATIQUE DE GESTION janvier 2014 FICHE PRATIQUE DE GESTION En bref Les ressources provenant de la générosité du public sont spécifiques des associations et fondations et prennent la forme de dons manuels ou de donations et

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication Mission du Mécénat. Atelier «Fonds de dotation» 11 MARS 2009 V0209

Ministère de la Culture et de la Communication Mission du Mécénat. Atelier «Fonds de dotation» 11 MARS 2009 V0209 Ministère de la Culture et de la Communication Mission du Mécénat Atelier «Fonds de dotation» 11 MARS 2009 V0209 Sommaire Présentation Motivation Contexte Définition Caractéristiques juridiques Caractéristiques

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

ESA ARTS² rue de Nimy, 7 B 7000 Mons. Domaine : ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L'ESPACE Option : ARTS NUMÉRIQUES MAP2

ESA ARTS² rue de Nimy, 7 B 7000 Mons. Domaine : ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L'ESPACE Option : ARTS NUMÉRIQUES MAP2 MASTER APPROFONDI Domaine : ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L'ESPACE Option : ARTS NUMÉRIQUES ARTS NUMÉRIQUES ATELIER 360 23 6 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (MINIMUM D'HEURES) ARTS² MASTER APPROFONDI

Plus en détail

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION DU 26 MARS AU 26 JUIN 2016 UN PARTENARIAT ENTRE TROIS GRANDS MUSÉES EUROPÉENS Autoportraits, de Rembrandt au selfie est la première exposition

Plus en détail

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po

La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po :: La rénovation du 9 rue de la Chaise, un enjeu majeur pour le campus de Sciences Po >> À la différence d une m au centre de Paris. Sit et la rue Saint-Guillau enseignants et cherche 500 000 P O U R S

Plus en détail

Association Diocésaine de Fréjus-Toulon BP 518 83041 TOULON CEDEX 9

Association Diocésaine de Fréjus-Toulon BP 518 83041 TOULON CEDEX 9 Association Diocésaine de Fréjus-Toulon BP 518 83041 TOULON CEDEX 9 I.S.F. 2014 Depuis 2007 et La loi en faveur du travail, de l emploi, et du pouvoir d achat (dite loi TEPA) les personnes assujetties

Plus en détail

Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC

Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC Mécénat, parrainage Monique Millot-Pernin Présidente de la Commission Secteur non-marchand, Secteur public de la CNCC 1 Sommaire Introduction 1. Distinction entre mécénat et parrainage 2. Cadre juridique

Plus en détail

Les modalités pratiques

Les modalités pratiques Les modalités pratiques Avertissement Conformément à l article 211-4 du règlement général de l AMF (Autorité des Marchés Financiers), nous vous informons que cette opération s effectue hors du champ de

Plus en détail

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Objectifs du présent article : Établir la différence entre le facteur d équivalence (FE) et le facteur d équivalence pour services passés

Plus en détail

Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions

Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions POURQUOI LE LOUVRE A-T-IL BESOIN DE VOTRE SOUTIEN? Le musée du Louvre est une institution publique qui reçoit une subvention de la part de l Etat pour

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

NOTE D INTERVENTION DE L

NOTE D INTERVENTION DE L NOTE D INTERVENTION DE L Numéro 40/Février 2015 Les fonds de travailleurs au Québec (Fonds de solidarité FTQ, Fondaction CSN) offrent un RÉER qui est assorti d un crédit d impôt en plus de la déduction

Plus en détail

Votre livret fiscalité et générosité 2015

Votre livret fiscalité et générosité 2015 FDF-Prosp ISF2015-livret fiscalite125x197_11_fdf 19/03/15 17:26 Page1 SPÉCIAL ISF ET IMPÔT SUR LE REVENU Votre livret fiscalité et générosité 2015 Informations sur les réductions fiscales à l intérieur

Plus en détail

Voyage à Paris LES ÉLÈVES DE CE2 DE LA COUSTARADE MARVEJOLS. 01 au 05 fév. 2010. LA TOUR EIFFEL La Dame de fer nous a ouvert les bras!

Voyage à Paris LES ÉLÈVES DE CE2 DE LA COUSTARADE MARVEJOLS. 01 au 05 fév. 2010. LA TOUR EIFFEL La Dame de fer nous a ouvert les bras! Voyage à Paris LES ÉLÈVES DE CE2 DE LA COUSTARADE MARVEJOLS 01 au 05 fév. 2010 LA TOUR EIFFEL La Dame de fer nous a ouvert les bras! ÉVÈNEMENT Anniversaire d'anna 9 bougies soufflées... LES PLUS BEAUX

Plus en détail

èmes Association des Professionnels de la Communication de la Côte d Azur

èmes Association des Professionnels de la Communication de la Côte d Azur èmes Association des Professionnels de la Communication de la Côte d Azur SOMMAIRE POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE? 2 L ASSOCIATION AZUR PRO COM 3 L ÉVÉNEMENT, LES PALMES DE LA COM 4 NOTRE PLAN DE COMMUNICATION

Plus en détail

Le fonds de dotation, quelle utilité pour les associations et fondations faisant appel à la générosité du public? Paris, le 28 avril 2009

Le fonds de dotation, quelle utilité pour les associations et fondations faisant appel à la générosité du public? Paris, le 28 avril 2009 Le fonds de dotation, quelle utilité pour les associations et fondations faisant appel à la générosité du public? Paris, le 28 avril 2009 Introduction André HOCHBERG, Président de France générosités Restitution

Plus en détail

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique!

Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Soutenez l Orchestre des Pays de Savoie et devenez ambassadeur de la musique classique! Patrimoine culturel et humain, la musique classique est un langage universel qui nous rassemble, nous touche et nous

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

FONDS CULTUREL NATIONAL

FONDS CULTUREL NATIONAL FONDS CULTUREL NATIONAL 1 FONDS CULTUREL NATIONAL Sommaire Loi du 4 mars 1982 a) portant création d un Fonds Culturel National; b) modifiant et complétant les dispositions fiscales tendant à promouvoir

Plus en détail

la création artistique au cœur des stratégies d'entreprise

la création artistique au cœur des stratégies d'entreprise agence conseil en communication la création artistique au cœur des stratégies d'entreprise production d idées communication interne & externe production audiovisuelle lieu événementiel mécénat culturel

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION ET

POLITIQUE D ACQUISITION ET POLITIQUE D ACQUISITION ET DE GESTION D OEUVRES D ART VILLE DE LÉVIS RÉSOLUTION CV-2010-13-14 Le préambule Le 9 février 2004, le conseil de la Ville adoptait la nouvelle Politique culturelle de la Ville

Plus en détail

Relais pour la vie 2012

Relais pour la vie 2012 Dossier d inscription Lieu et Date du Relais pour la vie : Vous vous inscrivez en tant que : Capitaine d équipe Coéquipier Comment s inscrire? Si vous vous inscrivez en tant que chef d équipe Le dossier

Plus en détail

DEDUCTION D IMPÔTS --- LES DEMARCHES

DEDUCTION D IMPÔTS --- LES DEMARCHES DEDUCTION D IMPÔTS --- LES DEMARCHES Ce qu'il faut retenir Une association Familles Rurales est susceptible de recevoir des dons occasionnant une réduction d impôt aux donateurs, les cotisations et les

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

Donation temporaire d usufruit, une nouvelle manière de donner adaptée. Mardi 26 février 2013. Fondation Ecole Centrale de Paris

Donation temporaire d usufruit, une nouvelle manière de donner adaptée. Mardi 26 février 2013. Fondation Ecole Centrale de Paris Donation temporaire d usufruit, une nouvelle manière de donner adaptée au contexte fiscal actuel Mardi 26 février 2013 Fondation Ecole Centrale de Paris Banque Transatlantique SOMMAIRE Nouveau contexte

Plus en détail

L INVITATION AUx musées

L INVITATION AUx musées Le rectorat de l académie de Lille (inspection pédagogique régionale en arts plastiques), la direction régionale des affaires culturelles (DRAC Nord - Pas de Calais), la fédération régionale des Amis des

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 3-4 - 5-6 septembre 2015 A P R O P O S 5 ème Salon d Art Contemporain à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 Après le succès des précédentes éditions du salon d art contemporain,

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille P R O G R A M M E Un musée qui dialogue avec des bibliothèques et des médiathèques. Des visiteurs qui deviennent lecteurs Les 27 et 28 juin 2015, venez découvrir au LaM une nouvelle façon d explorer les

Plus en détail

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal Faire un don Que vous soyez une personne physique ou une société, faire don d une somme d argent à l ASBL Crédal vous permet de déduire cette somme de

Plus en détail

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle u n e f o n d a t i o n d a r t i s t e s La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle a été créée le 16 Février 1994, par un décret

Plus en détail

FONDS DE BIENFAISANCE Choisissez celui qui vous convient

FONDS DE BIENFAISANCE Choisissez celui qui vous convient FONDS DE BIENFAISANCE Choisissez celui qui vous convient Fonds sans restriction FONDS AVEC RECOMMANDATIONS DU DONATEUR Vous pouvez utiliser votre don pour satisfaire les besoins en constante évolution

Plus en détail

La CITE DE L ARBRE PA R T E N A R I AT. La Cité de l Arbre. Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers

La CITE DE L ARBRE PA R T E N A R I AT. La Cité de l Arbre. Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers Unique en France et en Europe La CITE DE L ARBRE La Cité de l Arbre Association 1901,d intérêt général ; PA R T E N A R I AT Entreprises & Fondations & Associations & Particuliers Un musée consacré entièrement

Plus en détail

Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite

Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RADICAL ET CITOYEN PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2011 6 JUIN 2011 Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite Du bouclier fiscal

Plus en détail

Politique d'acceptation des dons. Adoptée par le Conseil d'administration de la Fondation HEC Montréal le 15 novembre 2013

Politique d'acceptation des dons. Adoptée par le Conseil d'administration de la Fondation HEC Montréal le 15 novembre 2013 Politique d'acceptation des dons Adoptée par le Conseil d'administration de la Fondation HEC Montréal le 15 novembre 2013 Mise à jour: Le 6 février 2015 POLITIQUE D ACCEPTATION DES DONS Fondation HEC Montréal

Plus en détail

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Pour bien des gens, la planification financière consiste notamment à rassembler les ressources financières nécessaires

Plus en détail

Fonds photographique de l'inventaire du patrimoine en Alsace : page 2 Inventaires topographiques en Alsace : page 4

Fonds photographique de l'inventaire du patrimoine en Alsace : page 2 Inventaires topographiques en Alsace : page 4 Fonds photographique de l'inventaire du patrimoine en Alsace : page 2 Inventaires topographiques en Alsace : page 4 Page 1 Fonds photographique de l'inventaire du patrimoine en Alsace Cette collection

Plus en détail

1 ère Séance (durée 1h30) (période septembre à février)

1 ère Séance (durée 1h30) (période septembre à février) Les ateliers : (écoles élémentaires de Charenton-le-Pont et Saint-Maurice) Ceux-ci favorisent une approche de l art et de la création contemporaine par l observation, le questionnement et l expérimentation.

Plus en détail

Ce guide a pour objectif de vous

Ce guide a pour objectif de vous La défiscalisation des dons aux fondations et associations déclarées d utilité publique Ce guide a pour objectif de vous permettre de déterminer au mieux la répartition des imputations de vos dons sur

Plus en détail

L ESSENTIEL DES COMTPES

L ESSENTIEL DES COMTPES L ESSENTIEL DES COMTPES l association qui lutte contre la leucémie L ESSENTIEL 2014 DES COMPTES I - En préambule 3 II - Chiffres clés 4 III - Une volonté forte de limiter les frais de fonctionnement 5

Plus en détail

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité.

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. FONDATION MEDECINS SANS FRONTIERES DISPOSITIONS FISCALES 2015 ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. Conjuguer générosité et logique patrimoniale L a générosité

Plus en détail

Qu est-ce qu un programme de dons?

Qu est-ce qu un programme de dons? 1 Qu est-ce qu un programme de dons? Le terme «programme de dons» réfère à votre approche politique, stratégique, active visant à construire une relation durable avec vos abonnés et les donateurs. Tout

Plus en détail

Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique»

Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique» Partenariat PSE CELSA «Décrypter l actualité économique» Session de formation du lundi 18 janvier 2010 Première séance, «Décrypter les prélèvements obligatoires»» PSE 48 boulevard Jourdan Grande salle

Plus en détail

Guide de visite Facile à lire et à comprendre

Guide de visite Facile à lire et à comprendre Musée d Art moderne de la Ville de Paris Guide de visite Facile à lire et à comprendre Vous allez voir des œuvres. Tous les artistes connaissaient les œuvres des uns et des autres. Nous vous présentons

Plus en détail

Assurer l inclusion par le sport et la culture

Assurer l inclusion par le sport et la culture Assurer l inclusion par le sport et la culture Soutenir PARIS 2018 L association PARIS 2018 et des donateurs privés sont à l initiative de la création en octobre 2015 de la Fondation Inclusion PARIS 2018

Plus en détail

Fondation d Utilité Publique ASPECTS FISCAUX

Fondation d Utilité Publique ASPECTS FISCAUX ASPECTS FISCAUX Ce document est divisé en deux parties distinctes. Dans la première partie, quelques aspects fiscaux généraux propres à la Fondation Josefa seront exposés. Ensuite, nous examinerons les

Plus en détail

l essentiel 2012 des petits frères des Pauvres L essentiel 2012 de la Fondation

l essentiel 2012 des petits frères des Pauvres L essentiel 2012 de la Fondation l essentiel 2012 L essentiel 2012 de la Fondation des petits frères des Pauvres La Fondation des petits frères des Pauvres s inscrit dans un mouvement associatif tourné vers les personnes âgées ou en grande

Plus en détail

Vue du LaM de nuit Manuelle Gautrand Architecture Photo : M. Lerouge / LMCU

Vue du LaM de nuit Manuelle Gautrand Architecture Photo : M. Lerouge / LMCU Vue du LaM de nuit Manuelle Gautrand Architecture Photo : M. Lerouge / LMCU VOS ÉVÉNEMENTS AU COEUR D UN MUSÉE UNIQUE Le LaM, emblème de la modernité de la métropole lilloise, second musée de France en

Plus en détail

Licence Domaine Arts, Lettres, Langues Mention Arts Parcours type Histoire des Arts et Archéologie

Licence Domaine Arts, Lettres, Langues Mention Arts Parcours type Histoire des Arts et Archéologie UFR des Arts La Teinturerie 30, Rue de la Teinturerie 80080 Amiens Tél. 03 22 22 43 43 infos-arts@u-picardie.fr www.u-picardie.fr Objectifs Publics Licence Domaine Arts, Lettres, Langues Mention Arts Parcours

Plus en détail

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage M2 / MBA PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION NOUS SOUTENIR La Taxe d Apprentissage ÉDITO Chers donateurs et partenaires, Chers amis, Les Professeurs Jérôme Duval Hamel et Antoine Gaudemet, Co-Directeurs

Plus en détail

Thème : L évolution de la fiscalité des successions

Thème : L évolution de la fiscalité des successions Le 1 er août 2012 Thème : L évolution de la fiscalité des successions Mon cher Confrère, Comme vous le savez, le projet de loi de finances rectificative pour 2012 a été adopté le 31 juillet. Sauf censure

Plus en détail

Parcours de l exposition. I surface P H

Parcours de l exposition. I surface P H 1 Parcours de l exposition P H refa il re R I I surface P H P AR E D 2 3 L ARTISTE ET SA DEMARCHE Refaire surface Philippe Richard du 18.01 au 01.03.2015 Rencontre avec l artiste dimanche 15 février à

Plus en détail

MECENAT SALON D ART CONTEMPORAIN. Paris New-York Miami Shanghaï. Business. Tokyo Casablanca Moscou Bruxelles. . org.

MECENAT SALON D ART CONTEMPORAIN. Paris New-York Miami Shanghaï. Business. Tokyo Casablanca Moscou Bruxelles. . org. MECENAT SALON D ART CONTEMPORAIN Tokyo Casablanca Moscou Bruxelles Business. org Paris New-York Miami Shanghaï et défiscalisation B U S I N E S S A R T Co n c e p t A.P.A.I. Association pour la Promotion

Plus en détail

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés IMAGINE CANADA ET BÉNÉVOLES CANADA FORUM 2011 DES PARTENARIATS CANADIENS ENTRE LES ENTREPRISES ET LA COLLECTIVITÉ Montebello 9 juin 2011 Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Plus en détail

La prévoyance en Suisse

La prévoyance en Suisse La prévoyance en Suisse 27 1 er pilier Montants de base des rentes AVS/AI 2010 Rente de vieillesse simple Montant minimum par an par mois Montant maximum par an par mois 13 680 1 140 27 360 2 280 Rente

Plus en détail

Pourquoi une formation en Arts Plastiques?

Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Votre enfant termine sa classe de Troisième, et sera en seconde générale l an prochain. Un certain nombre de disciplines, jusqu à présent obligatoires, deviennent

Plus en détail

Restauration du Bassin des Enfants Dorés

Restauration du Bassin des Enfants Dorés Restauration du Bassin des Enfants Dorés Bassin des Enfants dorés Restauration du Bassin des Enfants Dorés Le Bassin des Enfants Dorés (ou Bassin de l Ile aux Enfants) est établi en lisière Ouest du Bosquet

Plus en détail

Janvier 2012. Les fiches fiscalité

Janvier 2012. Les fiches fiscalité Janvier 2012 Les fiches fiscalité SOMMAIRE Fiscalité de l assurance vie et du contrat de capitalisation en cas de rachat...p. 1 Fiscalité de l assurance vie en cas de décès...p. 2 Fiscalité du patrimoine...p.

Plus en détail

NOUVELLES MESURES FISCALES POUR ENCOURAGER LA PHILANTHROPIE CULTURELLE

NOUVELLES MESURES FISCALES POUR ENCOURAGER LA PHILANTHROPIE CULTURELLE NOUVELLES MESURES FISCALES POUR ENCOURAGER LA PHILANTHROPIE CULTURELLE Le présent bulletin d information expose en détail les mesures fiscales qui seront mises en place pour tenir compte des recommandations

Plus en détail

cultivez votre communication

cultivez votre communication l art contemporain dans les stratégies d entreprise cultivez votre communication l agence conseil serge malik un autre regard 1 modalités d intervention art contemporain & management 2 programmes Une initiation

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

Etude des principales caractéristiques de la filière NTIC

Etude des principales caractéristiques de la filière NTIC Etude des principales caractéristiques de la filière NTIC Objet A la demande de l agencentic Bourgogne, l Observatoire BASECO Bourgogne a été sollicité pour réaliser une étude sur l état des lieux de la

Plus en détail

Permettez l acquisition d un trésor national Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge

Permettez l acquisition d un trésor national Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge Musée de Cluny 6 place Paul Painlevé 75005 Paris musee-moyenage.fr Permettez l acquisition d un trésor national Musée de Cluny - Musée national du Moyen Âge Sommaire Permettez l acquisition d un trésor

Plus en détail

Tarifs de Publicité. www.hr-infos.fr. Présentation... 2 Tarifs. Bon de commande... 7 Conditions générales de vente... 8

Tarifs de Publicité. www.hr-infos.fr. Présentation... 2 Tarifs. Bon de commande... 7 Conditions générales de vente... 8 www.hr-infos.fr Tarifs de Publicité Présentation... 2 Tarifs 1. Site Internet... 3 2. Newsletter... 4 3. Publi-reportages audio et vidéo... 5 4. Campagne d e-mailing et de newsletters... 6 Bon de commande...

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

OPCIMMO L épargne immobilière indirecte réinventée

OPCIMMO L épargne immobilière indirecte réinventée Diversification compte-titres et assurance vie OPCIMMO L épargne immobilière indirecte réinventée Document dédié à la présentation de l action P de l OPCI Opcimmo Opcimmo, l épargne immobilière indirecte

Plus en détail

DOSSIER ACTIVITÉS DES GROUPES MATERNELLES ET PRIMAIRES

DOSSIER ACTIVITÉS DES GROUPES MATERNELLES ET PRIMAIRES DOSSIER ACTIVITÉS DES GROUPES MATERNELLES ET PRIMAIRES SEPTEMBRE 2015 /AVRIL 2016 Dossier activités des groupes scolaires Maternelles et Élémentaires Ce dossier présente les visites et activités destinées

Plus en détail

Le mécénat La réduction d impôt mécénat

Le mécénat La réduction d impôt mécénat Le mécénat La réduction d impôt mécénat Janvier 2014 Sommaire 2 PAGES Introduction 3-4 Le cadre juridique 5-6 La réduction impôt mécénat 7-8 Exemple 10-11 Le mécénat La réduction d impôt mécénat 3 Introduction

Plus en détail

3 ème réunion de l instance de concertation sur la réforme de la défiscalisation Outre-mer

3 ème réunion de l instance de concertation sur la réforme de la défiscalisation Outre-mer 3 ème réunion de l instance de concertation sur la réforme de la défiscalisation Outre-mer 11 Juillet 2013 1 avertissement Le présent document a été soumis à l instance de concertation réunie le 11 juillet

Plus en détail

Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche.

Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche. Fondation de recherche médicale reconnue d utilité publique Ensemble contre la maladie. Unis pour la recherche. www.digestscience.com «Dans cette maladie, les symptômes et les traitements sont pénibles.

Plus en détail

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS.

LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. LES STATUTS DES CONJOINTS DE COMMERCANTS ET D ARTISANS. Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

L Histoire des Arts en cours de mathématiques

L Histoire des Arts en cours de mathématiques L Histoire des Arts en cours de mathématiques 1 BO n 32 du 28 août 2008 L'enseignement de l'histoire des arts est obligatoire pour tous les élèves de l'école primaire, du collège et du lycée (voies générale,

Plus en détail

Vade-mecum sur la déductibilité des dons au profit d'associations

Vade-mecum sur la déductibilité des dons au profit d'associations Vade-mecum sur la déductibilité des dons au profit d'associations Note liminaire Dans le but d encourager les entreprises et les particuliers à effectuer des dons au profit d associations, les donateurs

Plus en détail

EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES

EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES 10/01/2014 Afin de favoriser la transmission d entreprise, la relance de l économie, différents dispositifs ont pour objet de limiter l imposition des plus-values

Plus en détail

DOSSIER MÉCÉNAT. Vous êtes intéressés pour nous aider à financer des projets, des actions. Notre association est d intérêt général!

DOSSIER MÉCÉNAT. Vous êtes intéressés pour nous aider à financer des projets, des actions. Notre association est d intérêt général! DOSSIER MÉCÉNAT Vous êtes intéressés pour nous aider à financer des projets, des actions Notre association est d intérêt général! Vous pouvez faire un don et profiter des avantages fiscaux offerts par

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 6. Loi du 0 mai 96 sur les impôts communaux Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat, du 9 novembre 96 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Biennale de Paris. introduction, page 2

Biennale de Paris. introduction, page 2 introduction, page 2 La Biennale de Paris a été créée en 1959 par André Malraux qui souhaitait en faire un lieu de rencontres où devaient s expérimenter les nouvelles modalités d un art du futur. Après

Plus en détail

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 76 I LFP Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 5.1 LA TRANSPARENCE FINANCIÈRE DU FOOTBALL FRANÇAIS 5.2 UN FOOTBALL PROFESSIONNEL BÉNÉFICIAIRE QUI INVESTIT DES RÉSULTATS FINANCIERS TOUJOURS

Plus en détail

LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie BIENVENUE POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES EN PARTENARIAT AVEC :

LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie BIENVENUE POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES EN PARTENARIAT AVEC : LE DON PLANIFIÉ par l assurance vie POUR LE BÉNÉFICE DES MISSIONS CHARITABLES BIENVENUE EN PARTENARIAT AVEC : 1 Objectifs spécifiques : Soutenir un organisme qui nous tient à cœur Bénéficier d un crédit

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail