Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires"

Transcription

1 Les vues des incisives maxillaires et mandibulaires INCISIVES MAXILLAIRES INCISIVES MANDIBULAIRES Couronnes plus larges mésio-distalement Couronnes moins symétriques Angles incisifs M et D plus arrondis Points de contacts plus cervicaux Couronnes plus étroites mésio-distalement Couronnes plus symétriques Angles M et D plus aigus Points de contacts très incisifs Anatomie linguale plus distincte : Anatomie linguale plus lisse : Crêtes marginales prononcées Presque aucune crête marginale Fosse linguale plus profonde Fosse linguale moins profonde Puits linguaux (parfois) Aucun puits Cingulum plus grand Cingulum plus petit Angle incisif situé sur ou en position vestibulaire par rapport à l axe de la racine Face mésiale de la racine convexe Vues occlusales Angle incisif situé sur ou en position linguale par rapport à l axe de la racine Face de la racine présente une dépression Couronnes plus larges MD que VL Couronnes plus larges VL que MD

2 Caractéristiques permettant de distinguer une incisive centrale maxillaire d une incisive latérale maxillaire INCISIVE CENTRALE INCISIVE LATERALE Couronnes plus grande, plus large cervicalement Plus symétrique Angle mésial à angle droit Angle distal moins rond, avec point de contact distal plus proche de l angle incisif Bord incisif droit, plus horizontal Couronnes plus petite, plus étroite cervicalement Moins symétrique Angle mésial plus rond et moins aigu Angle distal plus rond avec point de contact distal plus proche du 1/3 médian Angle incisif courbé en distal Fosse linguale importante et moins profonde Puits linguaux moins fréquents Cingulum légèrement déporté en distal Fosse linguale profonde mais plus petite Puits linguaux plus courants Cingulum moins distalé, plus centré Concavité linguale de la couronne plus prononcée Concavité linguale de la couronne légèrement moins profonde Vues occlusales Couronne plus larges MD que VL Contour de la couronne vaguement triangulaire Cingulum déporté en distal Bord incisif courbé en direction MD Couronne de dimensions MD et VL plus similaires Contour de la couronne plus arrondi ou ovale Cingulum en position centrée Bord incisif plus droit en direction MD

3 Caractéristiques permettant de distinguer une canine maxillaire d une canine mandibulaire CANINE MAXILLAIRE CANINE MANDIBULAIRE Angle cuspidien plus prononcé, plus aigu Points de contact M et D plus cervicaux Couronne plus large MD, dent plus trappue Pan cuspidien M plus court que le D Arête V plus prononcée (reliefs avec lobes) Renflement de la partie M de la couronne au delà Angle cuspidien moins pointu Point de contact M et D plus incisifs Couronne plus étroite MD, dent plus élancée Pan cuspidien M beaucoup plus court que le D Relief V plus doux Contour M de la couronne et de racine en continuité de la racine Anatomie plus proéminente en lingual : Crêtes marginales prononcées Arête et fosses linguales nettes Cingulum centré Face linguale plus lisse Crêtes marginales moins prononcées Arête et fosses linguales moins nettes Cingulum centré ou orienté distalement Cingulum plus proéminent Pointe cuspidienne plus épaisse Bombé cervical V plus prononcé Cingulum moins proéminent Pointe cuspidienne moins épaisse Bombé cervical moins V prononcé Contour plus asymétrique Bord libre plus horizontal MD Diamètre VLlégèrement supérieur à MD Contour plus symétrique Bord libre présente une torsion DL Différence entre diamètre VL et MD plus marquée

4 Caractéristiques d arcade principales différenciant les prémolaires maxillaires des prémolaires mandibulaires PREMOLAIRE MAXILLAIRE PREMOLAIRE MANDIBULAIRE Crête vestibulaire plus proéminente (surface avec lobes) Crête vestibulaire moins marquée, surface V plus convexe Cuspides linguales plus longues que cuspides linguales mandibulaires Pointe de la cuspide linguale mésialée Cuspides linguales plus courtes que les cuspides linguales maxillaires Pointe de cuspide linguale centrée ou 2 cuspides L Contour lingual avec un bombé au 1/3 cervical ou 1/2 hauteur Cuspide V dans le prolongement de la racine Bombé cervical V moins prononcé Cuspide linguale légèrement plus courte ou même taille que V Contour lingual avec bombé au 1/4 occlusal Cuspide V fortement inclinée en L Bombé cervical V plus prononcé Cuspide linguale nettement plus courte que V Forme de la couronne ovale Forme de la couronne plus carrée Couronne allongée dans le sens VL Diamètre MD pratiquement équivalent au diamètre VL 2 cuspides de même développement Cuspide V + volumineuse que la (ou les) cuspides L

5 Caractéristiques différenciant une première prémolaire d une deuxième prémolaire maxillaire PREMIERE PREMOLAIRE DEUXIEME PREMOLAIRE Angle de la cuspide V plus aigu Contour coronaire plus angulaire et divergent Pan mésial de la cuspide est plus long Crête vestibulaire proéminente Point de contact M plus cervical que D Angle de la cuspide V moins aigu Contour coronaire plus étroit et plus rond Pan distal de la cuspide est plus long Crête vestibulaire moins proéminente Point de contact M et D à la même hauteur Cuspide linguale plus courte que V Couronne plus étroite en lingual Cuspides V et L de même hauteur et même largeur Rétrécissement moins accentué en lingual Cuspide V plus longue que la cuspide L Pointes cuspidiennes plus proches l une de l autre Dépression mésiale sur la couronne et la racine Sillon secondaire au niveau de la crête marginale M Division, ou 2 racines Cuspides V et L de même longueur Pointes cuspidiennes plus éloignées Dépression mésiale sur la racine mais pas la couronne Pas de sillon secondaire au niveau de la crête M Racine unique Couronne asymétrique, plus hexagonale Face mésiale concave ou plate Faces proximales convergeant en L Sillon central plus long, avec moins des sillons accessoires Sillon de la crête marginale M Couronne symétrique et plus ovale Face mésiale plus convexe Légère conicité en L Sillon central plus court, nombreux sillons accessoires Pas ou rare sillon secondaire de la crête marginale M

6 Caractéristiques différenciant une première prémolaire d une deuxième prémolaire mandibulaire PREMIERE PREMOLAIRE DEUXIEME PREMOLAIRE Couronne plus longue Couronne plus divergente du collet aux points de contact Cuspide plus pointue Crête vestibulaire plus proéminente Racine plus courte et apex pointu Couronne plus courte et plus large Bords proximaux moins divergents en direction occlusale Cuspide moins pointue Crête vestibulaire moins proéminente Racine plus longue et apex émoussé Couronne nettement plus étroite en lingual Cuspide linguale très courte et étroite Crête marginale M avec un sillon ML Crête marginale M plus basse que D Pointe coronaire très linguale Couronne assez large en lingual Présence fréquente de 2 cuspides L fonctionnelles Sillon L entre 2 cuspides L Crête marginale D plus basse que M Pointe coronaire moins linguale Cuspide L nettement plus courte que V (plan cuspidien 45 ) Crête marginale // au pan cuspidien Face occlusale plus visible en vue M Sillon ML dans la plupart des cas Racine parfois divisée dans le 1/3 apical, souvent dépression en M Contour coronaire non symétrique, convergence linguale Table occlusale petite Sillon ML fréquent Face mésiale plus courte et arrondie que D Cuspide(s) L un peu plus courte(s) que V Crête marginale M plus haute et horizontale Face occlusale peu visible en vue M Pas de sillon ML, sillon L quand 3 cuspides Pas de division radiculaire, racine plate ou convexe Contour coronaire carré, face L parfois plus large que V Table occlusale plus grande et fonctionnelle Sillon L sur les prémolaires à 3 cuspides Face D toujours plus courte et convexe que M

7 Caractéristiques différenciant les molaires mandibulaires des molaires maxillaires MOLAIRES MAXILLAIRES MOLAIRES MANDIBULAIRES 2 cuspides V (MV et DV), pointe ML visible en vue V 2 ou 3 cuspides V (MV, CV et DV) Un sillon V 2 sillons V sur les 1ères molaires 3 racines (2 V et 1 L) 2 racines (1 mésiale, 1 distale) Tronc radiculaire plus long Cuspide ML beaucoup plus grande que DL Rétrécissement cervical important en direction L Sillon lingual, décentré Tronc radiculaire plus court Cuspides ML et DL quasiment de même taille et hauteur Rétrécissement cervical en direction L moindre Sillon lingual centré Tubercule de Carabelli sur 70% des 1ères molaires Pas de Tubercule de Carabelli Maximum de bombé en V et P au 1/3 cervical Maximum de bombé en V au 1/3 cervical et en L au 1/3 occlusal Faces L fortement inclinées en direction V Faces V fortement inclinées en direction L Couronne plus large dans le sens VL que MD Présence d un pont d émail de ML en DV Forme de la couronne en parallélogramme Couronne plus large dans le sens MD que VL Aucun pont d émail Forme de la couronne en pentagone ou rectangle Quatre fosses (2 marginales, 2 centrales) 5 fosses sur la 1ère, 3 fosses sur la 2ème molaire 1 sillon central + 2 sillons (V et L) // Sillons en Y ou en + 1ères molaires ont 4 cuspides + tubercule de Carabelli 1ères molaires ont 5 cuspides 2èmes molaires ont 4 (62 %) ou 3 (38 %) cuspides 2èmes molaires ont 4 cuspides

8 Caractéristiques différenciant une première molaire d une deuxième molaire maxillaire PREMIERE MOLAIRE DEUXIEME MOLAIRE Cuspides V quasiment de même dimension Cuspide MV plus grande que DV Sillon V plus long Sillon V plus court Inclinaison D des racines moins prononcée, racines + divergentes Inclinaison D des racines plus prononcée, racines + fusionnées Tubercule de Carabelli fréquent Cuspide DL légèrement plus petite que ML Racines V divergentes visibles derrière la racine L Tubercule de Carabelli absent Cuspide DL nettement plus petite que ML, voire absente Racines V moins divergentes Forme de parallélogramme moins incliné en L Tubercule de Carabelli sur la cuspide ML Racines divergentes Forme de parallélogramme plus incliné en L Pas de tubercule de Carabelli Racines moins divergentes Cuspide DL légèrement plus petite que la cuspide ML Couronnes souvent plus larges en L qu en V Couronne plus grande (dans une même bouche) Crête d émail plus proéminente Moins de sillons accessoires Cuspide DL nettement plus petite que ML, ou absente Couronnes plus étroites en L Couronne plus petite (dans une même bouche) Crête d émail plus petite Plus de sillons accessoires

9 Caractéristiques différenciant une première molaire d une deuxième molaire mandibulaire PREMIERE MOLAIRE DEUXIEME MOLAIRE 3 cuspides V (MV, centrov, DV) 2 cuspides V (MV et DV) 2 sillons V 1 sillon V Couronnes moins inclinées en D au-dessus de la racine Couronnes inclinées en D au-dessus de la racine Racines plus courbées Racines plus droites, moins courbées Rétrécissement coronaire L plus accentué Divergence radiculaire plus importante, racines courbées Rétrécissement coronaire L moins accentué Divergence radiculaire moindre, racines plus droites Couronne plus large dans le sens VL Racine M très large dans le sens VL, extrémité arrondie Couronne moins large dans le sens VL Racine M moins large, extrémité courbée 5 cuspides (3V et 2L) 4 cuspides (2V et 2L) Forme de pentagone Forme rectangulaire Rétrécissement coronaire plus prononcé de V en L Rétrécissement coronaire moins prononcé de V en L Sillon central en zigzag Sillon central plus droit Sillons MV et DV non alignés avec le sillon L (en Y) Sillons V et L alignés et croisant sillon central (en +) Sillons secondaires plus rares Sillons secondaires plus fréquents

10 Pour toutes questions durant vos révisions 10

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES LES INCISIVES Monoradiculées à racine conique Face proximale : couronne cunéiforme avec 2/3 occlusaux aplatis dans le sens vestibulolingual. Bord libre : occlusal à grand axe mésio-distal, divisé à l éruption

Plus en détail

LES DENTS TEMPORAIRES

LES DENTS TEMPORAIRES LES DENTS TEMPORAIRES - Fréquemment appelées dents caduques, déciduales, primaires, accessionnelles, de lait. - Denture temporaire complète pendant environ 4 ans puis denture mixte jusquà 12-13 ans - Rôle

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 2 : Anatomie dentaire I/ Rôles II/ Caractères communs A) Incisives B) Canines C) Prémolaires D) Molaires 1 I/ Rôles Les dents antérieurs sont là pour

Plus en détail

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13 Introduction à l anatomie dentaire Tut rentrée 2016-2017 Ue13 Définitions Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues Appareil : ensemble d organes,

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

Préparation des cavités de type classe II

Préparation des cavités de type classe II République Algérienne Démocratique et Populaire Faculté de Médecine D Alger Département de Médecine Dentaire CHU Beni Messous Service d'odontologie Conservatrice-Endodontie Préparation des cavités de type

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues (par opposition à appareil) : système osseux, système artériel, système dentaire ( appareil dentaire

Plus en détail

CE QU'IL FAUT RETENIR PLAN BIBLIOGRAPHIE

CE QU'IL FAUT RETENIR PLAN BIBLIOGRAPHIE ANATOMIE DES DENTS TEMPORAIRES CE QU'IL FAUT RETENIR La denture temporaire se compose de 20 dents temporaires ou déciduales, au lieu de 32 dents en denture permanente car il n'y a pas de prémolaire. Elles

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr Josset Odontologie conservatrice Chapitre 12 : Le point de contact Plan : I/ Définition II/ Conséquences III/ Rôle de chacun des constituants A) Crête marginale B) Point de contact C) Embrasures D)

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr Josset Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 9 : Classification des caries et des cavités de carie Introduction I/ classification topographique des carie de Black II/ description des cavités A)

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

Carte de formes. FormSelector. Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du

Carte de formes. FormSelector. Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du Carte de formes Classement en fonction d un relevé d informations fait à l aide du FormSelector Dents en résine SR Vivodent DCL SR Vivodent E SR Vivodent SR ostaris DCL SR Orthotyp DCL SR Ortholingual

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 isabelle.mof@gmail.com

Plus en détail

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Le principal problème dentaire concerne la dysharmonie maxillo-dentaire (rapports entre la taille des dents et celle du maxillaire).

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE D ODONTOLOGIE 17 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'anatomie descriptive

Plus en détail

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20 ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR fifi_20 Le maxillaire est un os pair de la face. Il s articule s avec tous les autres os de la face. Il est situé au dessus de la cavité buccale,, au dessous des cavités

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE. Pr. BELLEMKHANNATE Samira

LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE. Pr. BELLEMKHANNATE Samira LE MONTAGE DES DENTS EN PROTHESE ADJOINTE TOTALE Pr. BELLEMKHANNATE Samira La réalisation d une prothèse adjointe totale bimaxillaire : «DENTIER»! passe par le montage des dents artificielles dont voici

Plus en détail

Identification des moules non marines de Belgique

Identification des moules non marines de Belgique Identification des moules non marines de Belgique Document utilisé dans le cadre du Life-Nature B8590 «Conservation des habitats de la moule perlière en Belgique» Extrait du travail de fin d études présenté

Plus en détail

Un train peut en cacher un autre, réponses.

Un train peut en cacher un autre, réponses. Un train peut en cacher un autre, réponses. Quizz : A. b. B. b. C. c. Commentaires : Diagnostic synthétique : Malformation de 22 associant une prolifération amélodentinaire développée à partir de la région

Plus en détail

INTRODUCTION La hanche La cuisse La jambe Le pied Genou. - Région talo-crurale. -

INTRODUCTION La hanche La cuisse La jambe Le pied Genou. - Région talo-crurale. - INTRODUCTION Les membres pelviens sont destinés à supporter le poids du corps et à assurer la locomotion et la statique. Le membre pelvien comprend quatre segments : la hanche, la cuisse, la jambe et le

Plus en détail

"Theo der Pfeifenraucher" : examen du matériel odontologique. DESIDERI, Jocelyne

Theo der Pfeifenraucher : examen du matériel odontologique. DESIDERI, Jocelyne Report "Theo der Pfeifenraucher" : examen du matériel odontologique DESIDERI, Jocelyne Reference DESIDERI, Jocelyne. "Theo der Pfeifenraucher" : examen du matériel odontologique. [Mandate from:] Département

Plus en détail

REGION CRANIENNE : Crâne : Région frontale plate avec sillon médian bien perceptible. Protubérance occipitale bien marquée. Stop : Peu marqué.

REGION CRANIENNE : Crâne : Région frontale plate avec sillon médian bien perceptible. Protubérance occipitale bien marquée. Stop : Peu marqué. envers des étrangers, sans être agressif ; sans instinct de chasse. Pour atteindre le plein essor de ces qualités l Eurasier a besoin d un contact humain étroit et ininterrompu dans le cadre familial et

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 13 THESE. Pour le Diplôme D Etat de

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 13 THESE. Pour le Diplôme D Etat de UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2007 Thèse n 13 THESE Pour le Diplôme D Etat de DOCTEUR en CHIRURGIE DENTAIRE Par Florie DURANTEAU Née le 05 octobre 1979 Présentée

Plus en détail

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal,

Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, Dre Roseline Lorrain DMV, Clinicienne en dentisterie Les malocclusions dentaires : qu est-ce qui est normal, qu est-ce qui est acceptable, quand doit-on s en préoccuper? L occlusion réfère à la relation

Plus en détail

BERGER D ASIE CENTRALE

BERGER D ASIE CENTRALE Standard FCI N 335 / 25.01.1989 / F ORIGINE : Russie BERGER D ASIE CENTRALE TRADUCTION : Mme A. Allain, Professeur à l université de Lille III, avec la collaboration du Pr R.Triquet. Les bergers d Asie

Plus en détail

Anatomie Humaine et Embryologique

Anatomie Humaine et Embryologique Anatomie Humaine et Embryologique Le trijumeau (V) Plan du document: 2. Des branches nasales 3. Des branches labiales supérieures 4. Nerf dentaire supérieur et moyen 5. Nerf dentaire supérieur et antérieur

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

Clé simplifiée des Zygènes rouges de France ( Zygaenidae Zygaeninae)

Clé simplifiée des Zygènes rouges de France ( Zygaenidae Zygaeninae) Clé simplifiée des Zygènes rouges de France ( Zygaenidae Zygaeninae) D. Demerges 2005 1 Taches rouges des antérieures entourées, au moins en partie, par un cerne mince, blanc ou jaune. Tache 6 en forme

Plus en détail

LES CAVITÉS POUR AMALGAMES

LES CAVITÉS POUR AMALGAMES Hugo L. - Marine R. Groupe 17 Matthieu Perard LES CAVITÉS POUR AMALGAMES 26/09/2016 UE7-EC2 Restauratrice Objectifs : Etre capable de reconnaître la forme des principales cavités de Black et de comprendre

Plus en détail

Examen bucco-dentaire de prévention Extension de l examen - Mise en œuvre à compter du 1 er janvier 2018

Examen bucco-dentaire de prévention Extension de l examen - Mise en œuvre à compter du 1 er janvier 2018 Contacts : + Rapide : par courriel depuis votre Espace Pro sur ameli.fr Chirurgiens-dentistes Par tél : 03 80 59 37 59 -du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30 Par courrier : Assurance maladie

Plus en détail

CLEF DES PETITS BIVALVES D'AUVERGNE / LIMOUSIN rédaction Sylvain Vrignaud, Pascal Duboc, images Francisco Walter Schultes

CLEF DES PETITS BIVALVES D'AUVERGNE / LIMOUSIN rédaction Sylvain Vrignaud, Pascal Duboc, images Francisco Walter Schultes CLEF DES PETITS BIVALVES D'AUVERGNE / LIMOUSIN rédaction Sylvain Vrignaud, Pascal Duboc, images Francisco Walter Schultes 1- taille de 4 à 5 cm, coquille assez épaisse et non translucide, toujours à umbo

Plus en détail

Manuel de montage. VITA shade, VITA made.

Manuel de montage. VITA shade, VITA made. Manuel de montage La VITAPAN PLUS révèle tout son extraordinaire potentiel dans le cadre d un traitement prothétique. Le profil personnalisé des bords incisifs, les courbures et angulations calquées sur

Plus en détail

Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel -

Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel - Sourire forcé - Cadrage cavité buccale Vue de face Sourire forcé Sourire naturel Vue de trois quarts Sourire naturel Vue de profil Sourire naturel - Avec écarteur Vue de face Occlusion centrée Légère ouverture

Plus en détail

Sommaire Bagues. Codification des bagues 103 Bagues molaires Sure-Snap Band 106 Bagues molaires A-Fit Band 107 Bagues prémolaires Sure-Snap Band 108

Sommaire Bagues. Codification des bagues 103 Bagues molaires Sure-Snap Band 106 Bagues molaires A-Fit Band 107 Bagues prémolaires Sure-Snap Band 108 03 Bagues Sommaire Bagues Codification des bagues 103 Bagues molaires Sure-Snap Band 106 Bagues molaires A-Fit Band 107 Bagues prémolaires Sure-Snap Band 108 102 Produits Orthodontiques-Catalogue 03 Bagues

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES PROPRITES DES FIGURES PLANES

CHAPITRE 2 : LES PROPRITES DES FIGURES PLANES CHAPITRE 2 : LES PROPRITES DES FIGURES PLANES 1. Le carré : le carré est un quadrilatère qui a les côtés égaux et les angles droits. es propriétés : a) Quatre côtés de même longueur ; b) Quatre angles

Plus en détail

Concours blanc PAES Tutorat PSA. Samedi 9 Avril MS3 : Anatomie de la tête et du cou. Correction 1. BCD 11. AB 21. A 3. ABC 13. BCE 23.

Concours blanc PAES Tutorat PSA. Samedi 9 Avril MS3 : Anatomie de la tête et du cou. Correction 1. BCD 11. AB 21. A 3. ABC 13. BCE 23. Concours blanc PAES Tutorat PSA Samedi 9 Avril 2011 MS3 : Anatomie de la tête et du cou Correction 1. BCD 11. AB 21. A 2. BC 12. AE 22. ABE 3. ABC 13. BCE 23. AD 4. DE 14. BCDE 24. ABE 5. A 15. BE 25.

Plus en détail

OSTÉOLOGIE DU MEMBRE INFERIEUR I. Os coxal et Fémur

OSTÉOLOGIE DU MEMBRE INFERIEUR I. Os coxal et Fémur OSTÉOLOGIE DU MEMBRE INFERIEUR I Os coxal et Fémur Introduction Le membre inférieur joue un rôle, surtout de locomotion, par rapport au membre supérieur qui joue un rôle de palpation et de préhension.

Plus en détail

Plans Liners Bassins pour prises de cotes

Plans Liners Bassins pour prises de cotes Plans Liners assins pour prises de cotes p. 4 Rectangulaire fond plat p. 5 à 11 Rectangulaire pente composée p. 12 à 17 Rectangulaire tronc de pyramide p. 18 Rectangulaire fond cuillère p. 19 Octogonal

Plus en détail

pertes Traitement ( 2 e partie ) 29 et 30 mai 2009

pertes Traitement ( 2 e partie ) 29 et 30 mai 2009 Traitement des pertes Molaires ( 2 e partie ) Georges BERNADAT 29 et 30 mai 2009 4 Article disponible sur le site http://www.uniodf-journal.org ou http://dx.doi.org/10.1051/uniodf/200940004 5.3 Mésialisation

Plus en détail

La Hanche. L'articulation coxo-fémorale est l'articulation proximale du membre inférieur.

La Hanche. L'articulation coxo-fémorale est l'articulation proximale du membre inférieur. La Hanche L'articulation coxo-fémorale est l'articulation proximale du membre inférieur. Elle va mettre en contact deux pièces osseuses : l'os iliaque (par l'intermédiaire de l'acétabulum) et le fémur

Plus en détail

Configuration intérieure du coeur PLAN DU COURS Objectifs

Configuration intérieure du coeur PLAN DU COURS Objectifs 1 Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Université de Constantine 3 Faculté de médecine CHU de Constantine Laboratoire d Anatomie Cours pour étudiants de deuxième année de médecine Configuration

Plus en détail

LE BASSIN SIMPLIFIE. L OS COXAL Lien vers la vidéo (La vidéo Le bassin est un complément utile)

LE BASSIN SIMPLIFIE. L OS COXAL Lien vers la vidéo (La vidéo Le bassin est un complément utile) 1 LE BASSIN SIMPLIFIE. L OS COXAL Lien vers la vidéo (La vidéo Le bassin est un complément utile) Le bassin est formé de 4 os : - l os coxal droit et l os coxal gauche - le sacrum, encastré en arrière

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

Dr BENABDESSADOK A Les schéma du diapo sont issus des livres : ROUVIERE D ANATOMIE TOME III P. KAMINA FASCICULE N :11 NETTER ATLAS D ANATOMIE

Dr BENABDESSADOK A Les schéma du diapo sont issus des livres : ROUVIERE D ANATOMIE TOME III P. KAMINA FASCICULE N :11 NETTER ATLAS D ANATOMIE Dr BENABDESSADOK A Les schéma du diapo sont issus des livres : ROUVIERE D ANATOMIE TOME III P. KAMINA FASCICULE N :11 NETTER ATLAS D ANATOMIE (MEMBRES) L attache du Membre thoracique au thorax s effectue

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 2 Marc Hermans Maître de conférence ULB Tout d abord Une convention Universelle de Radiologie !!

Plus en détail

/ FR. Standard FCI N 277. ( Hravtski Ovcar)

/ FR. Standard FCI N 277. ( Hravtski Ovcar) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1 er B 6530 Thuin (Belgique) 08.01.1998 / FR Standard FCI N 277 CHIEN BERGER CROATE ( Hravtski Ovcar) Cette illustration

Plus en détail

Instructions pour le système de l analyseur dento-facial Kois Un arc facial simplifié, en termes d esthétique et de fonction

Instructions pour le système de l analyseur dento-facial Kois Un arc facial simplifié, en termes d esthétique et de fonction M Panadent Corporation 580 S. Rancho Avenue Colton, California 92324, USA Tél : (909) 783-1841 USA & Canada (800) 368-9777 Instructions pour le système de l analyseur dento-facial Kois Un arc facial simplifié,

Plus en détail

CORRECTION Séance n 4 Semaine du 28/04/2014

CORRECTION Séance n 4 Semaine du 28/04/2014 TUTORAT UE TC 2013-2014 Anatomie CORRECTION Séance n 4 Semaine du 28/04/2014 Glandes salivaires - ATM - Cavité orale Pr Captier - Bonafé - Favre de Thierrens Séance préparée par les tuteurs du TSN QCM

Plus en détail

Muscles de l Avant-bras. PCEM2, Décembre 2010 Romain MAZARS Laboratoire d Anatomie Faculté de Médecine, Nîmes

Muscles de l Avant-bras. PCEM2, Décembre 2010 Romain MAZARS Laboratoire d Anatomie Faculté de Médecine, Nîmes Muscles de l Avant-bras PCEM2, Décembre 2010 Romain MAZARS Laboratoire d Anatomie Faculté de Médecine, Nîmes L avant-bras est divisé en 3 loges distinctes - Antérieure - Latérale (externe) - Postérieure

Plus en détail

ANATOMIE DU BASSIN, DE LA CV ET DU THORAX

ANATOMIE DU BASSIN, DE LA CV ET DU THORAX ANATOMIE DU BASSIN, DE LA CV ET DU THORAX OSTEOLOGIE I.LE BASSIN Bassin osseux = ceinture pelvienne = os coxaux + sacrum + coccyx. 1.L os coxal A.Généralités Os plat, pair, hélicoïdal. «Hélice» à 2 pales

Plus en détail

L os coxal PLAN : I-INTRODUCTION. II-ANATOMIE DESCRIPTIVE. A. FACE LATERALE. B. FACE MEDIALE. C. LES BORDS.

L os coxal PLAN : I-INTRODUCTION. II-ANATOMIE DESCRIPTIVE. A. FACE LATERALE. B. FACE MEDIALE. C. LES BORDS. Université de Constantine 3 Faculté de médecine Belkacem Bensmain CHU de Constantine Laboratoire d anatomie humaine Médecin chef :Pr Boulacel A. Polycopie pour les étudiants de première année de médecine

Plus en détail

km hm dam m dm cm mm

km hm dam m dm cm mm GÉOMÉTRIE UNITÉ 8 : DES LIEUX GÉOMÉTRIQUES. DES FIGURES PLANES POUR DÉBUTER Il faut rappeler - Les unités de mesure : 1. UNITÉS DE LONGUEUR MULTIPLES UNITÉ SOUS-MULTIPLES km hm dam m dm cm mm kilomètre

Plus en détail

Articulations du poignet

Articulations du poignet Articulations du poignet 1 Définitions Le poignet est la région située entre l avant-bras et la main. Elle correspond à l articulation entre l avant-bras et le carpe ou articulation radio-carpienne et

Plus en détail

TERMINOLOGIE utilisée pour décrire L ANATOMIE DU CHAT

TERMINOLOGIE utilisée pour décrire L ANATOMIE DU CHAT TERMINOLOGIE utilisée pour décrire L ANATOMIE DU CHAT Interprétation et dessins : Marge Hanna (juge emeritus) Aimablement traduit par Steven Corneille 1 - nez : zone soutenue par des cartilages allant

Plus en détail

Clé de détermination de feuillus au Parc de Rouelles

Clé de détermination de feuillus au Parc de Rouelles Clé de détermination de feuillus au Parc de Rouelles (feuilles ni en aiguilles ni en écailles) ou composées ou opposées Bords des feuilles Description de la feuille fruits écorce nom Feuilles opposées

Plus en détail

Table des matières DANS L ESPACE 24. N Leçon Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Page

Table des matières DANS L ESPACE 24. N Leçon Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Page Géométrie Table des matières N Leçon Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Page DANS LE PLAN 3 Gé1 Les lignes X X X 4 Gé2 La droite X X X 5 Gé3 Les points alignés X X 5 Gé4 Le segment X X 6 Gé5 La demi-droite X X

Plus en détail

SUPERBE ESTHETIQUE GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE

SUPERBE ESTHETIQUE GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE SUPERBE ESTHETIQUE GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE UNE IDEE QUI DEVIENT REALITE Des dentures fonctionnelles et confortables pour chaque âge C est la première fois qu ont été pris en compte l usure et l état

Plus en détail

SUPERBE ESTHETIQUE GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE

SUPERBE ESTHETIQUE GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE SUPERBE ESTHETIQUE GAIN DE TEMPS CONSIDERABLE UNE IDEE QUI DEVIENT REALITE Des dentures fonctionnelles et confortables pour chaque âge C est la première fois qu ont été pris en compte l usure et l état

Plus en détail

4. L'ancrage squeletique " Bollard " : aperçu de la technique de H. De Clerck

4. L'ancrage squeletique  Bollard  : aperçu de la technique de H. De Clerck Sommaire Avant-propos Partie I Les moyens d'ancrage conventionnels 1. Les ancrages conventionnels Le principe de l'ancrage Les ancrages conventionnels Les différents types d'ancrage conventionnels Les

Plus en détail

Table des matières. 2 Caractéristiques du Flexi-Flange Fibré 3 Flexi-Flange Fibré composition et

Table des matières. 2 Caractéristiques du Flexi-Flange Fibré 3 Flexi-Flange Fibré composition et Table des matières 2 Caractéristiques du Flexi-Flange Fibré 3 Flexi-Flange Fibré composition et utilisation 4 Spécificités du Flexi-Flange Fibré 5 Indications recommandées / taille TECHNIQUE: 6 Choix de

Plus en détail

Choix d un pot. Quelques généralités : - Rappel : Bonsaï = arbre en pot + l application de toutes les règles du bonsaï.

Choix d un pot. Quelques généralités : - Rappel : Bonsaï = arbre en pot + l application de toutes les règles du bonsaï. Choix d un pot. Quelques généralités : - Rappel : Bonsaï = arbre en pot + l application de toutes les règles du bonsaï. -Le couple arbre-pot doit être équilibré/harmonieux, le pot ne devant pas prendre

Plus en détail

Salle C. Vue de l entrée de la Bauge aux Ours à gauche et du surplomb ouvrant sur la Salle C à droite. Grotte d El Castillo Salle C.

Salle C. Vue de l entrée de la Bauge aux Ours à gauche et du surplomb ouvrant sur la Salle C à droite. Grotte d El Castillo Salle C. Salle C Vue de l entrée de la Bauge aux Ours à gauche et du surplomb ouvrant sur la Salle C à droite Mur aux Caprinés Copyright Marc & Marie-Christine Groenen 1 N d inventaire : SC 1 Date d enregistrement

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis. Ostéologie. Colonne vertébrale

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis. Ostéologie. Colonne vertébrale Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Pr. Slah-Eddine GHANNOUCHI Pr. Ag. Lassaad BEN REGAYA Dr Khaled MAAREF Dr Nader NAOUAR

Plus en détail

01- CLAVICULE 1- Les propositions suivantes concernent la clavicule : 2- Les propositions suivantes concernent la clavicule :

01- CLAVICULE 1- Les propositions suivantes concernent la clavicule : 2- Les propositions suivantes concernent la clavicule : 01- CLAVICULE 1- Les propositions suivantes concernent la clavicule : A ; C A- la clavicule forme avec la scapula, la ceinture scapulaire ; B- la clavicule est interposée entre le processus coracoïde et

Plus en détail

Espace 2 Solides 7 Figures planes 14 Frises et dallages 22

Espace 2 Solides 7 Figures planes 14 Frises et dallages 22 Espace 2 Solides 7 Figures planes 14 Frises et dallages 22 1 Espace Vocabulaire et symboles * Système de repérage C est le système qu on utilise pour définir la position d un point à l aide des coordonnées.

Plus en détail

20 à 30 m de haut. Silhouette conique. Zones humides. Grandes feuilles caduques, alternes, simples, dentées vert foncé de 5 à 10 cm. Fleurs groupées e

20 à 30 m de haut. Silhouette conique. Zones humides. Grandes feuilles caduques, alternes, simples, dentées vert foncé de 5 à 10 cm. Fleurs groupées e Aulne Aulne Bouleau Bouleau Chêne Chêne 20 à 30 m de haut. Silhouette conique. Zones humides. Grandes feuilles caduques, alternes, simples, dentées vert foncé de 5 à 10 cm. Fleurs groupées en chatons.

Plus en détail

LE PÉRIMÈTRE DE FIGURES SIMPLES MATHÉMATIQUES

LE PÉRIMÈTRE DE FIGURES SIMPLES MATHÉMATIQUES LE PÉRIMÈTRE DE FIGURES SIMPLES MATHÉMATIQUES CAHIER D EXERCICES Les Services de la formation professionnelle et de l éducation des adultes FP9803 C201206 2 TABLE DES MATIÈRES 1 EXPLICATION 3 Page 1.1

Plus en détail

Répertoire des formes. Centre-Ouest de la France

Répertoire des formes. Centre-Ouest de la France Répertoire des formes Centre-Ouest de la France Formes fermées Le récipient est de forme fermée lorsque le diamètre de l embouchure est inférieur ou égal à la hauteur générale du vase. Pot Récipient dont

Plus en détail

Anatomie de l Articulation temporo-mandibulaire

Anatomie de l Articulation temporo-mandibulaire Anatomie de l Articulation temporo-mandibulaire Généralités L ATM est une diarthrose bicondylienne, de type synovial mettant en rapport la fosse mandibulaire (tubercule articulaire de l os temporal) avec

Plus en détail

3 e cycle. Nom : Groupe :

3 e cycle. Nom : Groupe : 3 e cycle Nom : Groupe : 2 Table des matières Arrondir..... Chiffre / nombre.... Comparer des nombres... 4 Nombre pair, impair.... 4 Nombre premier... 4 Nombre consécutifs... Plus petit, plus grand, égal..

Plus en détail

COMPATIBLE AVEC : SATELEC KAVO MECTRON EMS SIRONA

COMPATIBLE AVEC : SATELEC KAVO MECTRON EMS SIRONA MB V : KV M M our des dépôts supra gingivaux importants de tartre. our de tous les dépôts de tartre supra gingivaux et la plaque 1 2 *1 4 n conjonction avec le refroidissement par pulvérisation désactivé,

Plus en détail

CAHIER D EXEMPLES Codage et facturation des actes bucco-dentaires de la CCAM

CAHIER D EXEMPLES Codage et facturation des actes bucco-dentaires de la CCAM CAHIER D EXEMPLES Codage et facturation des actes bucco-dentaires de la CCAM I cas général I.I Actes diagnostiques Exemple 1 : Radiographies rétroalvéolaires de 16, 26, 36 et 46 HBQK443 : Radiographies

Plus en détail

Arithmétique 2 1. a) 13 est impair. c) Pour les chiffres 0, 2, 4, 6 et a) Impair b) Pair 3. a) pair + pair = pair b) impair + impair = pair

Arithmétique 2 1. a) 13 est impair. c) Pour les chiffres 0, 2, 4, 6 et a) Impair b) Pair 3. a) pair + pair = pair b) impair + impair = pair PAPYRUS EN RAPPEL Arithmétique 1 1. a) Quotient b) Somme c) Produit d) Somme e) Différence ou reste f) Quotient 2. a) 7 et 11 b) 6 et 7 c) 2 et 27 d) 11 et 20 e) 8 et 16 f) 5 et 15 g) 11 et 12 h) 10 et

Plus en détail

LA SUTURE OCCIPITO-TEMPORALE. Anatomie

LA SUTURE OCCIPITO-TEMPORALE. Anatomie LA SUTURE OCCIPITO-TEMPORALE Anatomie 1. MISE EN PLACE L'os Temporal vient s'encastrer dans l'angle laissé libre entre la grande aile du Sphénoïde en avant et l'occipital en arrière. La pointe du rocher

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

GÉOMÉTRIE PLANE. On écrit : AB = 4cm et pas [AB] = 4cm On écrit : (AB) l (CD) et pas [AB] l [CD].

GÉOMÉTRIE PLANE. On écrit : AB = 4cm et pas [AB] = 4cm On écrit : (AB) l (CD) et pas [AB] l [CD]. GÉOMÉTRIE PLANE Langage géométrique : notations et vocabulaire. [ ] = segment [AB] = segment d extrémités A et B. AB = longueur du segment AB (ou parfois la distance de A à B). ( ) = droite (AB) = droite

Plus en détail

1- La forme 2- structure III- Rôle de l os hyoïde. Dr Boukabache L

1- La forme 2- structure III- Rôle de l os hyoïde. Dr Boukabache L Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Université de Constantine 3 Faculté de médecine CHU de Constantine Laboratoire d Anatomie Cours pour étudiants de deuxième année de médecine Le

Plus en détail

Evolution. Ammonites d étages. Ref : Français p 1. Version : 9007

Evolution. Ammonites d étages. Ref : Français p 1. Version : 9007 Français p 1 Version : 9007 1 Introduction L étude comparée de fossiles d Ammonites présents dans des roches sédimentaires datées du Mésozoïque (ère Secondaire) permet d illustrer la notion que les Roches

Plus en détail

Tutorat Anatomie n 1. Correction

Tutorat Anatomie n 1. Correction Tutorat Anatomie n 1 Correction 1) BDE A/ Faux. Les segments lombaires et sacro-coccygien comprennent moins de vertèbres que le segment cervical. C/ Faux. L empilement des foramens vertébraux de chaque

Plus en détail

L ÉVOLUTION DES CONCEPTS OCCLUSO-PROTHÉTIQUES. FERRANDIER Vinciane

L ÉVOLUTION DES CONCEPTS OCCLUSO-PROTHÉTIQUES. FERRANDIER Vinciane UNIVERSITÉ DE NANTES UNITÉ DE FORMATION ET DE RECHERCHE ODONTOLGIQUE ANNÉE 2010 N 15 L ÉVOLUTION DES CONCEPTS OCCLUSO-PROTHÉTIQUES THÈSE Pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE DENTAIRE Présentée

Plus en détail

Pour se repérer et pour dire à quel endroit se trouvent les choses, on utilise un vocabulaire précis.

Pour se repérer et pour dire à quel endroit se trouvent les choses, on utilise un vocabulaire précis. Géométrie Se repérer dans l espace Gé1 Pour se repérer et pour dire à quel endroit se trouvent les choses, on utilise un vocabulaire précis. Géométrie Se repérer dans l espace Gé1 Pour se repérer et pour

Plus en détail

Configuration intérieure du cœur

Configuration intérieure du cœur Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Université de Constantine 3 Faculté de médecine CHU de Constantine Laboratoire d Anatomie Cours pour étudiants de deuxième année de médecine Configuration

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE CE QU IL FAUT RETENIR Une bonne connaissance de la physiologie dentaire est nécessaire au diagnostic, à la conduite et au suivi d une thérapeutique ainsi qu au pronostic.

Plus en détail

GRAND BOUVIER SUISSE

GRAND BOUVIER SUISSE Standard F.C.I. N 58/ 05.05.2003 / F GRAND BOUVIER SUISSE (Grosser Schweizer Sennenhund) TRADUCTION : Dr.J.- M. Paschoud et R. Triquet. ORIGINE : Suisse. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR

Plus en détail

KROMFOHRLÄNDER. TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR :

KROMFOHRLÄNDER. TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR : Standard F.C.I. N 192 / 12.10.1998 / F KROMFOHRLÄNDER TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet. ORIGINE : Allemagne. DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D ORIGINE EN VIGUEUR : 12.12.1998. UTILISATION

Plus en détail

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti

Introduction Améloblastome : la plus fréquente des tumeurs épithéliales odontogéniques(50%). Agressivité locale et récidive conditionnent son pronosti IMAGERIE DES AMELOBLASTOMES (A propos de 20 cas) S. Saoud, I. Mimouni, A. Gharbi, N. Moussali, N. El Benna, A. Abdelouafi Casablanca - Maroc Journées Françaises de Radiologie. Octobre 2010 Introduction

Plus en détail

Dessiner un bonsaï. Dessiner un bonsaï Page 1 sur 11

Dessiner un bonsaï. Dessiner un bonsaï Page 1 sur 11 Dessiner un bonsaï Dessiner un bonsaï Page 1 sur 11 Sommaire 1. Liste du matériel... 3 2. Le dessin de l'arbre... 4 3. Dessiner l'inclinaison d'un tronc droit... 5 4. Dessiner l'inclinaison d'un tronc

Plus en détail

LE FEMUR Lien vers la vidéo

LE FEMUR Lien vers la vidéo 1 LE FEMUR Lien vers la vidéo C est un os long qui constitue le squelette de la cuisse 1 ; son axe est oblique en bas et en dedans : Il est concave en arrière ; cette courbure permet d amortir les chocs

Plus en détail

L HUMERUS Lien vers la VIDEO : «L humérus»

L HUMERUS Lien vers la VIDEO : «L humérus» 1 L HUMERUS Lien vers la VIDEO : «L humérus» C est un os long, vertical, formant le squelette du bras. Il s articule en haut avec la scapula, en bas avec l ulna (ou cubitus) et le radius. Il présente à

Plus en détail

Anatomie Générale des Parois du tronc

Anatomie Générale des Parois du tronc Anatomie Générale des Parois du tronc Le Corps est composé d un Tronc + Tête&Cou + 4 membres - Tronc = Thorax + Abdomen-Pelvis avec entre les deux, le Diaphragme - 1 Squelette (mobile, souple) + Muscles

Plus en détail

2 Pour identifier que 2 droites sont perpendiculaires, j utilise le signe sur le dessin.

2 Pour identifier que 2 droites sont perpendiculaires, j utilise le signe sur le dessin. Les droites perpendiculaires éfinition (e) eux droites sont perpendiculaires si elles se coupent en formant un angle droit. (f) Pour identifier que droites sont perpendiculaires, j utilise le signe sur

Plus en détail

Module 9 : Aire et volume de solides

Module 9 : Aire et volume de solides RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 9 : Aire et volume de solides Guide de l élève Module 9 Aire et volume de solides Évaluation diagnostique...3 Volume de prismes...6 Volume de cylindres...13

Plus en détail

Fils I Eléments divers

Fils I Eléments divers Fils Fils en tige remanium, ronds Code de couleur emballage : rouge 0,40 mm / 16 à 380 mm 525-040-00 25 pièces 0,70 mm / 28 à 150 mm 527-004-00 1.100 pièces 0,70 mm / 28 à 190 mm 527-005-00 900 pièces

Plus en détail

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux 1 PUYd ISSOLUD (Fontaine de Loulié) Étude des dents humaines en provenance des fouilles d Antoine LaurentBruzy aux musées de Vayrac et de Martel par JeanClaude VergerPratoucy (*) Ces restes, assez hétéroclites,

Plus en détail

Ce formulaire est rempli par le dentiste-traitant au dentiste de confiance par voie électonique, sinon sur support papier en deux exemplaires

Ce formulaire est rempli par le dentiste-traitant au dentiste de confiance par voie électonique, sinon sur support papier en deux exemplaires Formulaire 2a Demande d'approbation par le dentiste de confiance d'un traitement orthodontique Ce formulaire est rempli par le dentiste-traitant au dentiste de confiance par voie électonique, sinon sur

Plus en détail

GEOMETRIE. Point, droite, segment

GEOMETRIE. Point, droite, segment GEOMETRIE Gé 1 Point, droite, segment Le point : - Il désigne un endroit bien précis. - Il est représenté par une croix. - On le nomme avec une lettre majuscule. La droite : A X Le point B est situé exactement

Plus en détail

ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE

ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE ARTICULATION TEMPORO-MANDIBULAIRE I) GENERALITES Mandibule : seul os mobile de la face, relié au crâne par une articulation temporo-mandibulaire (ATM) de chaque côté. Ces deux articulations forment un

Plus en détail