AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010"

Transcription

1 Artériopathie oblitérante des membres inférieurs () Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique : définition Insuffisance d apport de sang artériel aux membres inférieurs Conséquences selon la gravité: Pas de symptôme Symptômes à l effort (claudication) Symptômes au repos L immense majorité des sont dues à l athérosclérose 1

2 Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique L est fréquente mais sous-diagnostiquée patients en France 1/3 claudicants qui consultent 1/3 atteints mais non symptomatiques 1/3 claudicants mais qui ne consultent pas Letouzey JP et al. Cardiologie 2000 ; 1996 Exemple de dépistage de l chez des sujets >60 ans avec 1 autre fdr: Des Pas pour la Vie 2008 Société Française de Médecine Vasculaire 2

3 L : l une des localisations de l athérosclérose Cœur (coronaires) Cerveau (AVC ischémiques) aorte Artères digestives Artères rénales Tête, Cou Membres supérieurs Bronches Poumons Coronaires Foie Rate Mésentère Lorsqu existe une, il y a souvent aussi une localisation de l athérosclérose à d autres territoires Tubules Tronc, Pelvis Membres inférieurs Glomérules Schéma M. Dauzat, traité de Médecine Vasculaire, 2010 Facteurs de risque d : ceux de l athérosclérose Les deux plus importants pour l sont le diabète et le tabac d après les recommandations TASC II Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique 3

4 : symptomatologie Trois cas de figure Asymptomatique Ischémie d effort La claudication intermittente Ischémie de repos Troubles trophiques Douleurs de repos : symptomatologie Les symptômes proviennent d un manque d apport de sang (ischémie) au niveau des tissus Muscles (à l effort) augmentation des besoins du muscle Peau (au repos) situation grave traduisant la faillite permanente du système circulatoire des mb inf asymptomatique Pas de symptôme Donc découverte par le dépistage, surtout intéressant chez les sujets avec facteurs de risque Défaut de perception p d un pouls, souffle artériel Mesure de l index de pression systolique à la cheville Examen très simple, prise de pression humérale et à la cheville (brassard à tension, doppler) si IPS<0,9 4

5 symptomatique à l effort Douleur située en dessous de la lésion artérielle, le plus souvent au mollet A type de crampe Survenant à la marche pour une même distance et obligeant à l arrêt Cédant rapidement à l arrêt de la marche symptomatique au repos Douleurs de l avant pied Durant > 15 jours Non soulagées par les antalgiques de classe II Amenant souvent le patient à laisser pendre son pied au bord ddu lit Très intenses Troubles trophiques Creusants, s aggravant rapidement Siégeant le plus souvent aux orteils, à la face antérieure du pied ou au talon 5

6 Examens complémentaires utiles Le diagnostic repose sur un IPS<0,9 Il est précisé par l échodoppler Angio TDM, ARM sont utiles en cas de geste envisagé L artériographie est faite en seconde intention, c est un geste diagnostique et thérapeutiqueti La preuve de l ischémie de repos doit être apportée par Pression de cheville<50mm Hg Ou pression d orteil<30 mm Hg Ou TcPO2<30 mm Hg 6

7 Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique : évolution, complications L peut se compliquer de deux manières Complication locale Amputation Douleur ou trouble trophique persistant Complications générales Infarctus du myocarde AVC Le traitement devra toujours concerner ces deux aspects Pronostic de l : deux situations très différentes L asymptomatique ou symptomatique à l effort: Risque cardiovasculaire élevé (IDM, AVC) Très peu de risque d amputation L symptomatique au repos (ischémie critique chronique, critical limb ischaemia= CLI) Risque cardiovasculaire très élevé Risque local très élevé A un an, la moitié des malades en ischémie critique sont morts ou amputés 7

8 et mortalité Données 1992 Survie témoins Asymptomatiques (n=49) Symptomatiques (n=18) Sévèrement symptomatiques (n=13) Années Criqui MH et al. NEJM 1992; 326:381-6 Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique : thérapeutique Traitement médical Traitement des facteurs de risque Dyslipidémies Tabac Diabète HTA Antiagrégants plaquettaires, généralement statine et IEC Entrainement à la marche Éducation thérapeutique structurée (programme «En Marche» Traitement chirurgical Traditionnelle (endartériectomie, pontages) Endo luminale (angioplasties, stents) 8

9 En Marche Le Parcours d éducation Inclusion (par médecin ou chirurgien) C1 Mise au point d un programme adapté Ateliers collectifs possibles - Physiopathol. - Traitement - Activité physique - Alimentation - Groupe de discussion Consultations possibles - Tabacologie - Diététique C2 Choix des objectifs personnels Travail personnel Dans la vie de tous les jours C3 Evaluation Ressources Complémentaires - Groupe de discussion, de marche Si nécessaire Atelier 1 «Vous souffrez des jambes pourquoi?» Atelier 2 «La maladie des artères : d où ça vient et comment peut-on la contrôler?»

10 Atelier 3 «Tout savoir sur votre traitement» AAP B Statine IEC Atelier 4 «La meilleure façon de marcher» Atelier 5 «En route vers l équilibre alimentaire» 10

11 Une affection fréquente (>10 15% après 65 ans) Une affection potentiellement grave (risque d amputation) mais surtout marqueur d un risque cardiovasculaire cardiaque et cérébral très élevé Une affection facile à dépister Le traitement est toujours médical, parfois chirurgical L éducation thérapeutique structurée est fortement recommandée dans cette pathologie (HAS) 11

Carine Boulon, Joël Constans. Hôpital St André,

Carine Boulon, Joël Constans. Hôpital St André, Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux AOMI Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution,

Plus en détail

DÉPISTAGE DE L AOMI DOCUMENT D INFORMATION POUR LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE MÉDECINE VASCULAIRE

DÉPISTAGE DE L AOMI DOCUMENT D INFORMATION POUR LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE MÉDECINE VASCULAIRE DOCUMENT D INFORMATION POUR LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES DÉPISTAGE DE L AOMI des pas pour la vie Campagne pour la prévention de l'artériopathie des membres inférieurs SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE MÉDECINE VASCULAIRE

Plus en détail

I.P.S. INDEX DE PRESSION SYSTOLIQUE

I.P.S. INDEX DE PRESSION SYSTOLIQUE I.P.S. INDEX DE PRESSION SYSTOLIQUE - TECHNIQUE, INTÉRÊTS ET INTERPRÉTATION. - PLAIES CHRONIQUES ET I.P.S. Dr Alexis Mazoyer SSR clinique St-Charles Poitiers EHPAD Boucard Ménigoute Journée régionale Poitou-Charentes

Plus en détail

L insuffisance artérielle des membres inférieurs. Dr Marc Righini, CC Service d Angiologie et d Hémostase Hôpitaux Universitaires de Genève

L insuffisance artérielle des membres inférieurs. Dr Marc Righini, CC Service d Angiologie et d Hémostase Hôpitaux Universitaires de Genève L insuffisance artérielle des membres inférieurs Dr Marc Righini, CC Service d Angiologie et d émostase ôpitaux Universitaires de Genève Genève, le 13.11.2010 Circulation sanguine L ATEROSCLEROSE EST UNE

Plus en détail

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs: utilité de l index «cheville-bras»

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs: utilité de l index «cheville-bras» Artériopathie oblitérante des membres inférieurs: utilité de l index «cheville-bras» Mr M. R. Patient de 58 ans d origine d espagnole, ancien maçon. Tabagisme actif (30 UPA) Dyslipidémie BPCO légèrel Dr

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

UN PIED DANS LE IFSI JEUDI 17 SEPTEMBRE Céline Golding, Rachel Lemaire, Clémence Bures, Ibrahima Thiam. Xavier de Kerangal

UN PIED DANS LE IFSI JEUDI 17 SEPTEMBRE Céline Golding, Rachel Lemaire, Clémence Bures, Ibrahima Thiam. Xavier de Kerangal UN PIED DANS LE DIABÈTE IFSI JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 Céline Golding, Rachel Lemaire, Clémence Bures, Ibrahima Thiam Xavier de Kerangal Revascularisation du pied diabétique Xavier de Kerangal Xavier de

Plus en détail

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS

ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS ARTÉRIOPATHIE OBLITÉRANTE DES MEMBRES INFÉRIEURS Physiopath Étiologies Diminution calibre artères en aval Ao : Insuffisance circulatoire DL et troubles trophiques TABAC ++++ Ischémie => hypoxie musculaire

Plus en détail

Athérome et athérosclérose. Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge.

Athérome et athérosclérose. Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge. Athérome et athérosclérose Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge. Définitions La paroi artérielle normale est constituée de 3 couches séparées par la

Plus en détail

Recommandation 1 : Recommandation 2 : Recommandation 3 : Recommandation 4 : Recommandation 5 : Recommandation 6 :

Recommandation 1 : Recommandation 2 : Recommandation 3 : Recommandation 4 : Recommandation 5 : Recommandation 6 : Recommandation 1 : L arrêt du tabac dans l AOMI : Tous les patients fumeurs doivent être fortement et de manière répétitive incités à stopper (B) Tout patient fumeur doit recevoir un programme d un médecin

Plus en détail

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte.

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER 2013 CETTE EPREUVE COMPREND 22 QCM SUR 6 PAGES. Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. QCM 1 : L anévrysme

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques. Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue

Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques. Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue Comment éviter l accident cardiaque chez nos patients artéritiques Benoît GERARDIN Hôpital Marie Lannelongue JIFA Janvier 2016 De quoi meurent nos patients artéritiques? Etude prospective française (Royat):

Plus en détail

J'ai un souffle carotidien ou fémoral : ce que je dois savoir

J'ai un souffle carotidien ou fémoral : ce que je dois savoir J'ai un souffle carotidien ou fémoral : ce que je dois savoir Le site du Docteur remy LEPORI Adresse du site : www.docvadis.fr/remy-lepori Validé par le Comité Scientifique Cardiologie Détecté par votre

Plus en détail

Le Doppler dans la prévention des amputations des membres chez le diabétique

Le Doppler dans la prévention des amputations des membres chez le diabétique Le Doppler dans la prévention des amputations des membres chez le diabétique A.Khelifi, A.Akrout, E.Bellagha, A.Bellamine, C.Ramadhane, F.B.Amara, R.Bennaceur, I.Naccache, N.Mnif Service d imagerie médicale,

Plus en détail

Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger

Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger 6 ème congrès national de la SAMEV Hilton : 23-25 Avril 2015 Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger

Plus en détail

Mesure de l «Ankle-brachial index» pour le dépistage de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs

Mesure de l «Ankle-brachial index» pour le dépistage de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs Mesure de l «Ankle-brachial index» pour le dépistage de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs Matteo Monti a, Lucia Mazzolai b a Service de médecine interne, CHUV, Lausanne b Service d angiologie,

Plus en détail

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs du diabétique Noir Africain: aspects ultrasoniques et facteurs déterminants

Artériopathie oblitérante des membres inférieurs du diabétique Noir Africain: aspects ultrasoniques et facteurs déterminants Artériopathie oblitérante des membres inférieurs du diabétique Noir Africain: aspects ultrasoniques et facteurs déterminants Prof Agrégé KONIN Christophe Institut de cardiologie d Abidjan Côte d Ivoire

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans.

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans. CAS CLINIQUE 1 1) Mr Michel, 45 ans, magasinier, 86 kgs pour 1,76m, père de 2 enfants, vous consulte à la suite de la découverte d une glycosurie en médecine du travail. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

L appareil de mesure de l indice de pression systolique le plus rapide au monde

L appareil de mesure de l indice de pression systolique le plus rapide au monde L appareil de mesure de l indice de pression systolique le plus rapide au monde Un diagnostic des artériopathies des membres inférieurs précis et objectif CardiOuest Medical 6, rue Eugène Quessot - 35200

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES ANGIOPLASTIES DES MEMBRES INFERIEURS EN ECHODOPPLER DANS LE CADRE DE LA COOPERATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTE

PRISE EN CHARGE DES ANGIOPLASTIES DES MEMBRES INFERIEURS EN ECHODOPPLER DANS LE CADRE DE LA COOPERATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTE PRISE EN CHARGE DES ANGIOPLASTIES DES MEMBRES INFERIEURS EN ECHODOPPLER DANS LE CADRE DE LA COOPERATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTE CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 M CHALIN, N BARAY, DR BENADIBA, DR

Plus en détail

Revascularisations pour Plaies Complexes de jambe & du pied QUOI DE NEUF?

Revascularisations pour Plaies Complexes de jambe & du pied QUOI DE NEUF? Revascularisations pour Plaies Complexes de jambe & du pied QUOI DE NEUF? JP BECQUEMIN Service de Chirurgie Vasculaire CHU Henri Mondor, CRETEIL http://www.vasculaire.mondor.aphp.fr Janvier 2012 On oublie

Plus en détail

QCM 2 : Quelles propositions sont vraies concernant le lymphoedème secondaire?

QCM 2 : Quelles propositions sont vraies concernant le lymphoedème secondaire? Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 14 juin 2013 CETTE EPREUVE COMPREND 26 QCM SUR 7 PAGES. Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. QCM 1 : Quelles

Plus en détail

Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur. Les tests d effort. Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève

Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur. Les tests d effort. Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève Coeur et Diabète Comment investiguer le cœur Les tests d effort Juan Sztajzel Service de Cardiologie HUG Genève Introduction Chez patients atteints de diabète Risque de maladie coronarienne augmenté de

Plus en détail

Généralités. Les mécanismes peuvent en être:

Généralités. Les mécanismes peuvent en être: Angine de poitrine Généralités L'insuffisance coronaire résulte d une inadaptation entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde: la quantité de sang et/ou d'oxygène apportée au myocarde est

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

Maladie veineuse thrombo embolique

Maladie veineuse thrombo embolique Maladie veineuse thrombo embolique Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, HôpitalSt André, CHU Bordeaux L iconographie est en partie tirée des ouvrages du Collège des Enseignants de Médecine

Plus en détail

Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires. Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville

Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires. Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville Pas de conflit d interêt SOUS LE HAUT PATR du Ministre de la Santé et de la Population

Plus en détail

Le patient poly-artériel

Le patient poly-artériel Le patient poly-artériel Rôle du cardiologue interventionnel dans la prise en charge globale Dr Rémy Cohen Service de Cardiologie CH Marne la Vallée - Jossigny . Comment aborder le patient polyvasculaire?

Plus en détail

L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI)

L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) L artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) I Définition /généralités : Atteinte artérielle obstructive principalement liée à l athérosclérose, entraînant un rétrécissement de degré variable

Plus en détail

Item n 131 : Artériopathie oblitérante de lʼaorte et des MI. Anévrisme de lʼaorte abdominale

Item n 131 : Artériopathie oblitérante de lʼaorte et des MI. Anévrisme de lʼaorte abdominale Définition Item n 131 : Artériopathie oblitérante de lʼaorte et des MI Anévrisme de lʼaorte abdominale Anévrisme : dilatation localisée de lʼaorte > 3 cm, avec perte de parallélisme des parois, dʼaspect

Plus en détail

Enseignement de la cardiologie DCEM 2 Lyon-Est Année universitaire

Enseignement de la cardiologie DCEM 2 Lyon-Est Année universitaire Enseignement de la cardiologie DCEM 2 Lyon-Est Année universitaire 2011-2012 Enseignants de la pathologie cardio-vasculaire à Lyon-Est Pr André-Fouët Pr Bozio Pr Chevalier Pr Delahaye (coordonateur) Pr

Plus en détail

C H I R U R G I E V A S C U L A I R E

C H I R U R G I E V A S C U L A I R E - 1 - Dr Jean-Michel Zabot Spécialiste FMH en chirurgie vasculaire, cardiaque et thoracique C H I R U R G I E V A S C U L A I R E I. Pathologie veineuse 1) Varices des membres inférieurs 1.1 Bilan : -

Plus en détail

Item 131 : Artériopathie oblitérante de l'aorte et des membres inférieurs

Item 131 : Artériopathie oblitérante de l'aorte et des membres inférieurs Item 131 : Artériopathie oblitérante de l'aorte et des membres inférieurs Collège des Enseignants de Médecine vasculaire et de Chirurgie vasculaire Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats

Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats Traitement endovasculaire des axes de jambe: techniques, indications et résultats t Kheira Hireche, Ludovic Canaud, Charles Marty Ané, Pierre Alric Historique Charles T. Dotter Technique de recanalisation

Plus en détail

MESURE DES PRESSIONS ARTERIELLES DIGITALES

MESURE DES PRESSIONS ARTERIELLES DIGITALES MESURE DES PRESSIONS ARTERIELLES DIGITALES 1. DEFINITION, GENERALITES La mesure de la pression systolique d orteil (PSO) consiste à utiliser un moyen non invasif pour enregistrer d une façon indirecte

Plus en détail

Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique

Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique D.U. Prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique 6 décembre 2016 Dr Alice HUTIN SAMU de Paris SMUR Necker Anévrisme de l aorte Anévrisme

Plus en détail

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF Référence du Cas-Clinique- Progressif : Faculté Nom et prénom du rédacteur Nom et prénom du relecteur Spécialité du rédacteur

Plus en détail

Pr Nabil SEDKI Chirurgien vasculaire Hopital Cheikh Zaid - RABAT

Pr Nabil SEDKI Chirurgien vasculaire Hopital Cheikh Zaid - RABAT Pr Nabil SEDKI Chirurgien vasculaire Hopital Cheikh Zaid - RABAT Plus de 1,5 million actuellement atteints. 2,6 millions de diabétiques au Maroc en 2030 dernières estimations nationales atteignent aujourd

Plus en détail

Caractéristiques du praticien:

Caractéristiques du praticien: Caractéristiques du praticien: Quel âge avez-vous? moins de 40 ans entre 41 et 50 ans entre 51 et 60 ans plus de 61 ans Quel est votre genre? masculin féminin Depuis combien de temps exercez-vous? moins

Plus en détail

Education thérapeutique du patient coronarien Evaluation d une pratique professionnelle

Education thérapeutique du patient coronarien Evaluation d une pratique professionnelle Claudine BUSSET, Cadre Pôle Prévention Sébastien TETARD, Infirmier DU Assistant Médical Cardiologie Célia BUXERAUD, Resp. Qualité gestion des risques Education thérapeutique du patient coronarien Evaluation

Plus en détail

DOSSIER. L électrocardiogramme inscrit un rythme sinusal avec une hypertrophie auriculaire et ventriculaire gauche sans anomalies de la repolarisation

DOSSIER. L électrocardiogramme inscrit un rythme sinusal avec une hypertrophie auriculaire et ventriculaire gauche sans anomalies de la repolarisation DOSSIER Monsieur L est âgé de 65 ans (90 kg pour 170 cm), il présente les facteurs de risque cardio-vasculaire suivants : un tabagisme actif estimé à 45 paquets/année, un diabète de type 2 évoluant de

Plus en détail

ARTERITE OU ARTERIOPATHIE CHRONIQUE OBLITERANTE

ARTERITE OU ARTERIOPATHIE CHRONIQUE OBLITERANTE ARTERITE OU ARTERIOPATHIE CHRONIQUE OBLITERANTE PLAN 1. Définition et classification 2. Facteurs de risque 3. Les différentes amputations, les techniques endovasculaires 4. Les soins infirmiers pré et

Plus en détail

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN 2011-2012 Dr S. BENBEKHTI Epidémiologiste Service de Prévention Générale Direction de Santé et Population Wilaya de TLEMCEN E-mail: samira_med2010@hotmail.fr

Plus en détail

Comment et quand dépister la cardiopathie ischémique chez le diabétique? M.BOUAME SERVICE DE CARDIOLOGIE HCA

Comment et quand dépister la cardiopathie ischémique chez le diabétique? M.BOUAME SERVICE DE CARDIOLOGIE HCA Comment et quand dépister la cardiopathie ischémique chez le diabétique? M.BOUAME SERVICE DE CARDIOLOGIE HCA Augmentation du risque d AVC X 2.5 Première cause d insuffisance rénale terminale (42% des cas)

Plus en détail

Les causes de mortalité des patients hospitalisés atteints d artériopathie oblitérante des membres inférieurs dans la cohorte COPART à Bordeaux

Les causes de mortalité des patients hospitalisés atteints d artériopathie oblitérante des membres inférieurs dans la cohorte COPART à Bordeaux Les causes de mortalité des patients hospitalisés atteints d artériopathie oblitérante des membres inférieurs dans la cohorte COPART à Bordeaux Élodie Onesippe To cite this version: Élodie Onesippe. Les

Plus en détail

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil GLYCÉMIE / HBA1C - Défini chez 507 patients DT1, DT2

Plus en détail

HTA Maladie Vasculaire Athéromateuse. Couple infernal! Claire Mounier-Vehier. C.H.R.U. de Lille

HTA Maladie Vasculaire Athéromateuse. Couple infernal! Claire Mounier-Vehier. C.H.R.U. de Lille HTA Maladie Vasculaire Athéromateuse Couple infernal! Claire Mounier-Vehier C.H.R.U. de Lille Patient à Risque Vasculaire Les recommandations de la Société Européenne de Cardiologie publiées en août 2003

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir?

Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir? Occlusion veineuse rétinienne : que dois-je savoir? Cabinet médical Coespel Degrandi Falzon Adresse du site : www.docvadis.fr/cabinetmedical.coespel-degrandi-falzon Validé par le Comité Scientifique Ophtalmologie

Plus en détail

L ISCHÉMIE MÉSENTÉRIQUE CHRONIQUE. Martineau Chloé DES 02/2013

L ISCHÉMIE MÉSENTÉRIQUE CHRONIQUE. Martineau Chloé DES 02/2013 L ISCHÉMIE MÉSENTÉRIQUE CHRONIQUE Martineau Chloé DES 02/2013 Les enjeux Diagnostic difficile, fréquence en augmentation de cette pathologie méconnue Evolution en trois temps, angor mésentérique menant

Plus en détail

Item 128 : Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux

Item 128 : Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux Item 128 : Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières

Plus en détail

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Secrétaire Général de la Société Française de Cardiologie Service de Cardiologie B, CHU de Toulouse 2 cet intervenant : a déclaré n avoir aucun lien

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue

Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Arles 20-22 mai 2005 Prise en charge thérapeutique d'une sténose d'une artère rénale : le point de vue du cardiologue Antoine Faure, Strasbourg Réunion des jeunes néphrologues Réunion des jeunes cardiologies

Plus en détail

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient?

QUESTIONS. Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? QUESTIONS Quels sont les facteurs de risque cardiovasculaires présents chez ce patient? Quel est votre diagnostic Quels éléments sémiologiques présents dans l énoncé confirment ce diagnostic? Quelle est

Plus en détail

Nosologie de l artériopathie des membres inférieurs

Nosologie de l artériopathie des membres inférieurs Nosologie de l artériopathie des membres inférieurs Première Rencontres Paramédicales d Imagerie Cardiovasculaire Interventionnelle HPA 6 avril 2013 Ulrique MICHON-PASTUREL Hôpital Paris Saint Joseph Paris

Plus en détail

CAS CLINIQUE N 2 Diabète de type 2

CAS CLINIQUE N 2 Diabète de type 2 CAS CLINIQUE N 2 Diabète de type 2 30 juin 2015 DES UE Pharmacie Clinique - Laure ROUCH Présentation du patient (1) Mme L, 86 ans, 1m65, 58 kg Vit avec son mari à domicile Aides ménagères 4h par semaine

Plus en détail

11 h h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière. «Dialyse et maladies cardio-vasculaires»

11 h h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière. «Dialyse et maladies cardio-vasculaires» 11 h 00 12 h 30 Salle Philippe Marache Séance plénière «Dialyse et maladies cardio-vasculaires» 11h36 - Dépistage des complications athéromateuses Cardio-vasculaires du dialysé ou de l insuffisant rénal

Plus en détail

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire 11 mars 2010 Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire Pourquoi une Journée du Rein? Les maladies rénales touchent 500 millions

Plus en détail

Index de Pression à la Cheville Valeur pronostique

Index de Pression à la Cheville Valeur pronostique Index de Pression à la Cheville Valeur pronostique IPS et Pronostic local Proportionnel à la sévérité clinique de l AOMI Population: Service Hospitalier de Médecine Vasculaire FB, PhD 1989 IPS et Pronostic

Plus en détail

EXPLORATION DE L ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS CHEZ LE SUJET AGE: IPS

EXPLORATION DE L ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS CHEZ LE SUJET AGE: IPS EXPLORATION DE L ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFERIEURS CHEZ LE SUJET AGE: IPS Thalie Traissac Unité de Gériatrie Aiguë, Hôpital Saint André POURQUOI L EXPLORER Prévalence de l AOMI augmente

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Artériopathie oblitérante des membres inférieurs ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Artériopathie oblitérante des membres inférieurs Novembre 2016 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service Évaluation

Plus en détail

La Maladie coronaire

La Maladie coronaire La Maladie coronaire Causes : Athérosclérose Rarement spasme, radiation Conséquences : ischémie myocardique Angor stable Angor instable Infarctus du myocarde Maladie grave Epidémiologie de l IDM Pronostic

Plus en détail

Amélioration de la prise en charge des patients adressés en explorations fonctionnelles vasculaires avant chirurgie cardiaque

Amélioration de la prise en charge des patients adressés en explorations fonctionnelles vasculaires avant chirurgie cardiaque Amélioration de la prise en charge des patients adressés en explorations fonctionnelles vasculaires avant chirurgie cardiaque EPP 01/09/2008 unité de médecine vasculaire M. Fontaine, B. Satger Introduction

Plus en détail

Anévrysme des Artères Viscérales

Anévrysme des Artères Viscérales Anévrysmes des artères splanchniques Anévrysme des Artères Viscérales JP Becquemin, F Cochennec, H Kobeiter JP Becquemin, Hopital H Mondor F Cochennec, Creteil H Kobeiter Anévrysmes des artères splanchniques

Plus en détail

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Madame, Monsieur, ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Les examens ont permis de mettre en évidence une dilatation importante de l aorte abdominale (anévrisme) qui nécessite une intervention chirurgicale. Afin

Plus en détail

AOMI:PROPOSITONS M. Brouri service de Médecine Interne EHP Birtraria SAMEV 2014

AOMI:PROPOSITONS M. Brouri service de Médecine Interne EHP Birtraria SAMEV 2014 AOMI:PROPOSITONS M. Brouri service de Médecine Interne EHP Birtraria SAMEV 2014 Présentation clinique de l AOMI 1 2 % Symptôme de repos - Gangrèn 24 % Claudication intermittente 74 % Asymptomatique L AOMI

Plus en détail

Le pied diabétique Le point de vue du Chirurgien Vasculaire

Le pied diabétique Le point de vue du Chirurgien Vasculaire Le pied diabétique Le point de vue du Chirurgien Vasculaire Dr Aurélien MOUSNIER Praticien Hospitalier Service de Chirurgie Vasculaire Centre Hospitalier de Cannes Réunion du samedi 4 juin 2016 Pied diabétique

Plus en détail

Des données pour décider en médecine générale

Des données pour décider en médecine générale STRATÉGIES Dans ce numéro de Médecine paraît la dernière partie de la méta-analyse faite par P. Nony et J.-P. Boissel à propos des traitements médicamenteux de l'artérite oblitérante des membres inférieurs

Plus en détail

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur»

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» 1) Examens médicaux à effectuer ou coordonner pour l inclusion et le suivi des patients

Plus en détail

N 131 : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DE L'AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS

N 131 : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DE L'AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS N 131 : ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DE L'AORTE ET DES MEMBRES INFERIEURS 131A Diagnostiquer une AOMI L AOMI est la conséquence du rétrécissement progressif des artères destinées à la vascularisation des

Plus en détail

l artériopathie obliterante des membres inferieurs

l artériopathie obliterante des membres inferieurs POLE coeur - poumons - vasculaire les fiches du CHU l artériopathie obliterante des membres inferieurs chirurgie vasculaire MEDECIN HOSPITALIER : Nom :... INFIRMIERE REFERENTE CONSULTATION : Nom :... Téléphone

Plus en détail

Diagnostic: fibrillation auriculaire

Diagnostic: fibrillation auriculaire Brochure patients Diagnostic: fibrillation auriculaire Le risque d accident vasculaire cérébral druckdaten_frei 4a xarelto_allg_broschur_vorhofflimmern FINAL 6 nach CLEARING - FRANZ.indd 1 12.07.12 16:19

Plus en détail

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA HTA (1) PAS >= 140 mmhg et/ou PAD >= 90 mmhg, au cabinet et confirmée, 2 mesures par consultation, au cours de 3 consultations en 3 à 6 mois (hors diabète ou insuffisance rénale, HTA si >= 130/80). HTA

Plus en détail

Athérothrombose. Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque. Fig. 2: Dilatation. Fig. 3: Stent. Fig.

Athérothrombose.  Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque. Fig. 2: Dilatation. Fig. 3: Stent. Fig. Athérothrombose Fig. 1:Formation du thrombus sur plaque Fig. 2: Dilatation Fig. 3: Stent Fig. 4: Endoprothese SABE.ENO.17.06.0273 Fig. 5: Pontage Athérothrombose Vous avez fait une crise cardiaque? Votre

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

Mesure ambulatoire de la pression artérielle

Mesure ambulatoire de la pression artérielle Mesure ambulatoire de la pression artérielle Cabinet de Cardiologie de GAP Adresse du site : www.docvadis.fr/cabinet-de-cardiologie-de-gap La mesure ambulatoire (c'est-à-dire à domicile et par vous-même)

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail

Parcours de soins à l épreuve de la vraie vie. AOMI du diagnostic au suivi

Parcours de soins à l épreuve de la vraie vie. AOMI du diagnostic au suivi Parcours de soins à l épreuve de la vraie vie AOMI du diagnostic au suivi Ph Lacroix Unité de Médecine Vasculaire UMR 1094 En France 800.000 patients ont une ALD pour artériopathie chronique oblitérante

Plus en détail

ISCHEMIE AIGUE des MEMBRES

ISCHEMIE AIGUE des MEMBRES ISCHEMIE AIGUE des MEMBRES Dr B.BELLENS CHU Brugmann 12.01.2010 Introduction Baisse brutale de la perfusion d un membre à l origine d une menace à court terme de sa viabilité et de sa fonction. Un phénomène

Plus en détail

U 1 Université Montpellier 1

U 1 Université Montpellier 1 U 1 Université Montpellier 1 L exploration fonctionnelle vasculaire et microcirculatoire Antonia Pérez-Martin Michel Dauzat Service d Exploration et Médecine Vasculaire Hôpital Carémeau - CHU de Nîmes

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

VISITE MEDICALE D APTITUDE AU SPORT AMIFORM 2016

VISITE MEDICALE D APTITUDE AU SPORT AMIFORM 2016 VISITE MEDICALE D APTITUDE AU SPORT AMIFORM 2016 CE QUE DIT LA NOUVELLE LOI Loi du 26 janvier 2016 sur la modernisation du système de santé A appliquer à partir de cette rentrée 2016, 1. les activités

Plus en détail

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013

Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires. Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Évaluation/ gestion des risques cardiovasculaires périopératoires Dr Bertrand Delannoy Dr Zuzana Vichova Pr JJ Lehot ARRES ASSPRO 2013 Aucun conflit d intérêt Événements cardiaques après chirurgie non

Plus en détail

ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES UN POINT SUR LE JEÛNE DU PATIENT AVANT UN EXAMEN RADIOLOGIQUE

ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES UN POINT SUR LE JEÛNE DU PATIENT AVANT UN EXAMEN RADIOLOGIQUE ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES UN POINT SUR LE JEÛNE DU PATIENT AVANT UN EXAMEN RADIOLOGIQUE Dr Fr.GOUBAULT - N. OUACHENE 1 ANTICOAGULANTS ET GESTES RADIOLOGIQUES Evaluer le risque d hémorragie

Plus en détail

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005

Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Sténoses de la bifurcation carotidienne (133b) Professeur Jean Luc MAGNE, Docteur Sébastien PENILLON, Docteur Carmine SESSA Mai 2005 Pré-requis : Athérosclérose, épidemiologie et physiopathologie (item

Plus en détail

L angor de verge : un nouveau concept de la dysfonction érectile

L angor de verge : un nouveau concept de la dysfonction érectile L angor de verge : un nouveau concept de la dysfonction érectile Pierre BONDIL Urologue-andrologue CHG Chambéry 73000 SFMS Copenhague 12/2005 congrès ESSM Approche sémantique (du grec semantikos = cela

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre

FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/ LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1. 2ème semestre FACULTE DE MEDECINE Année Universitaire 2013/2014 38700 LA TRONCHE EXAMEN ECRIT POLE S1 2ème semestre 2013-2014 --------------------- Enseignant responsable du sujet d examen : Pr Gérald VANZETTO Sujet

Plus en détail

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF

CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF CAS-CLINIQUE PROGRESSIF SIDES-ECNi FICHE SIGNALITIQUE DU DOSSIER PROGRESSIF Référence du Cas-Clinique- Progressif : Faculté Nom et prénom du rédacteur Nom et prénom du relecteur Spécialité du rédacteur

Plus en détail

Maladies rénales : les nouveaux enjeux

Maladies rénales : les nouveaux enjeux Maladies rénales : les nouveaux enjeux Pierre Ronco Unité INSERM UMR_S 702 Service de Néphrologie et Dialyses, Hôpital Tenon, Paris, France Société Médicale des Hôpitaux 16 mars 2012 Epidémiologie Entre

Plus en détail