Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013"

Transcription

1 Maladies cardiovasculaires?

2 Maladies cardiovasculaires et équilibre alimentaire Plan : Facteurs de risque Objectifs nutritionnels du PNNS en lien avec les MCV Contenu de la prévention nutritionnelle Hypertension artérielle Prévention cardiovasculaire et lipides

3 Facteurs de risque Âge (> 50 H et > 60 F) Tabagisme (actuel ou arrêté depuis < 3 ans) Antécédents familiaux Diabète (traité ou non) LDL-chol 1,60 g/l HDL-chol 0,4 g/l Obésité abdominale (périmètre abdominal > 102 cm H et > 88 cm F) ou (IMC 30 ou ) Sédentarité (< 3x30 min/ sem HTA ( > 135/85 mm Hg et/ou traitée) Alcool (> 3 verres/j H et > 2 verres/j F)

4 Objectifs nutritionnels du PNNS en lien avec les MCV Réduire de 5 % la cholestérolémie moyenne dans la population... Réduire de 2-3 mm de mercure la pression artérielle systolique chez les adultes... Réduire de 20 % la prévalence du surpoids et de l obésité... Augmenter l activité physique quotidienne... Augmenter la consommation de fruits et légumes... Réduire la contribution moyenne des apports lipidiques totaux et...rééquilibrer les acides gras... augmenter la consommation de fibres

5 Contenu de la prévention nutritionnelle Exercice physique évite la prise de poids améliore les constants sanguins et la TA Contrôle du poids effet bénéfique avec une perte de 5-10 % si surpoids Alimentation équilibrée faire 3 à 4 repas par jour arrêter tout grignotage entre les repas manger équilibré et varié selon les repères du PNNS bien connaître les sources alimentaires du sel, des lipides, des antioxydants et des fibres

6 Hypertension artérielle HTA si 140/90 mm Hg > 14 millions de français sont concernés! Quelques facteurs de risque : surpoids ou obésité excès de sel excès d alcool sédentarité

7 sédentarité

8 D où vient le sel dans l alimentation? Sel = chlorure de sodium (NaCl) 1 g de sel = 0,4 g de sodium 1 g de sodium = 2,5 g de sel Consommation actuelle : environ 9 g Consommation recommandée : ANSES : 6-8 g OMS : 4-6 g

9 D où vient le sel dans l alimentation? Aliments non transformés

10 Aliments «traditionnels»

11 Teneurs en sel dans les aliments traditionnels (en g de sel par portion) pain, viennoiserie et biscuits : 1/4 de baguette (60 g) = 1 g 3-4 biscottes = 0,5 g 1 croissant = 0,7 g 10 g de beurre 1/2 sel = 0,2 g charcuteries (50 g) : 1 tranche de jambon blanc = 1 g 1 tranche de saumon fumé = 1,5 g 3 sardines en boîte = 0,5 g fromages (1 part = 30 g) : camembert = 0,5 g emmental, comté (30 g) = 0,3 g chèvre = 0,5 g Vache qui Rit (16,7 g) = 0,3 g fromage bleu = 1 g

12 au total par jour? si l on mange équilibré, bien sûr! pain, viennoiserie et biscuits : 1/4 de baguette (60 g) = 1 g 3-4 biscottes = 0,5 g 1 croissant = 0,7 g 10 g de beurre 1/2 sel = 0,2 g charcuteries (50 g) : 1 tranche de jambon blanc = 1 g 1 tranche de saumon fumé = 1,5 g 3 sardines en boîte = 0,5 g fromages (1 part = 30 g) : camembert = 0,5 g emmental, comté (30 g) = 0,3 g chèvre = 0,5 g Vache qui Rit (16,7 g) = 0,3 g fromage bleu = 1 g - sel ajouté aux plats 1,5 g - fruit, légumes (500 g) 0,3 g - lait et laitages (350 ml) 0,5 g - VPO (150g) 0,3 g TOTAL avant 2,6 g - pain (1/2 baguette) 2,0 g - beurre (1 part) 0,2 g - fromage (1 part) 0,5 g TOTAL s. charcuterie 5,3 g

13 Aliments «industriels»

14 Prévention cardiovasculaire et lipides

15 Les lipides dans les aliments

16 Les lipides alimentaires sont surtout sous forme de triglycérides

17 Structure d un acide gras

18 Exemples d acides gras

19

20 Les AGPI des familles n-3 et n-6 sont «essentiels» car notre organisme ne peut pas les former à partir des AGS et AGMI!

21

22 Prévention et traitement des MCV Rôles des acides gras polyinsaturés (AGPI) + AGPI n-3 TA TG (VLDL) inflammation + AGPI n-6 LDL-cholestérol, mais effet néfaste si excès!!! aussi HDL-chol!!! fluidité du sang

23 Prévention et traitement des MCV Rôles des acides gras saturés et trans - AGS (certains!!!) LDL cholestérol - AG trans idem certains AGS

24 Alimentation équilibrée Comment gérer les lipides? Matières grasses pour tartiner, assaisonner et cuisiner Qualité et quantité! Gérer sa consommation d aliments gras : charcuteries, fromages, pâtisseries, fritures, viennoiseries, biscuits apéritifs, laitages onctueux Consommer du poisson 2 fois par semaine (dont 1 poisson gras)

25 Exemple d une journée alimentaire Petit déjeuner Déjeuner Dîner Café ou thé sucré Pain Beurre Orange pressée Yaourt nature assiette de crudités VPO féculents/légumes laitage sucré compote de fruits pain Potage de légumes VPO fromage fruit + biscuits pain 1 bol 2-3 tartines g g 125 g 100 g 100 g g 125 g 100 g 30 g 250 ml 50 g 30 g g

26 Café ou thé sucré Pain Beurre Orange pressée Yaourt nature Apports nutritionnels de cette journée Quantités P, g G, g L, g AGS AGMI AGPI 1 bol 2-3 tartines g g 125 g ,4 assiette de crudités VPO féculents/légumes laitage sucré compote de fruits pain Potage de légumes VPO fromage fruit + biscuits pain Total avant ajout de MG aux repas 100 g 100 g g 125 g 100 g 30 g 250 ml 50 g 30 g g , ,5 8,5 7,3 1, kcal ,5 21,5 17,3 2,9 MG pour déj et dîner 35 g 35 Total, % de l AE 1800 kcal 15 % 47 % 38 % ANC en % de l AE 11-15% 50-55% 35-40% 12 % 15-20% 5 % ANC = Apports nutritionnels conseillés

27 Apports nutritionnels de la journée Repas Quantités P, g G, g L, g AGS, g AGMI AGPI Petit Déjeuner ,4 Déjeuner ,2 Dîner ,5 8,5 7,3 1,3 Total avant ajout de MG aux repas MG pour déjeuner et dîner 1470 kcal ,5 21,5 17,3 2,9 35 g 35 Total, % de l AE 1800 kcal 15 % 47 % 38 % ANC, en% de l AE 11-15% 50-55% 35-40% 12 % (24g) 15-20% (30-40g) 5 % (10g) Quelles MG pour d atteindre les ANC? riches en AGMI, comportant AGPI et pauvres en AGS!

28 Matières grasses ajoutées Intérêts nutritionnels apportent du goût à nos aliments huiles végétales : beurre : goût caractéristique! riches en d acides gras essentiels (oméga 3 et 6) riches en vitamine E (antioxydante)

29 Lesquelles choisir?

30 Quelle huile pour quelle utilisation? huile caractéristiques nutritionnelles utilisation culinaire huile d olive riche en AGMI (neutres) assaisonnement et cuisson huile d arachide riche en AGMI assaisonnement, cuisson et friture huile de colza riche en AGMI ET oméga 3 assaisonnement, cuisson et friture type Isio4 huile de mélanges bon équilibre assaisonnement, cuisson et friture huile de tournesol (trop?) riche en oméga 6 assaisonnement, cuisson et friture huile de noix riche en oméga 3 assaisonnement

31 Huiles AGS, % des AG AGMI, % des AG AGPI, % des AG (oméga-3 % des AG) Huile de Tournesol (0,2) Huile de Colza 7,7 62,3 30 (8,7) Huile d Olive 14,5 77,7 7,8 (0,7) Huile Isio 4 8,3 60,6 31,1 (5,3) Huile de Noix 10,2 18,2 71,6 (12,6) Huile d Arachide 17,5 55,1 27,5 (0,2) Huile de Pépins de Raisin 11,2 18,7 70,1 (0,4)

32 Alimentation équilibrée Repas Quantités P, g G, g L, g AGS AGMI AGPI Petit Déjeuner ,4 Déjeuner ,2 Dîner ,5 8,5 7,3 1,3 Total avant ajout de MG aux repas MG pour déjeuner et dîner : huile de colza 1470 kcal ,5 21,5 17,3 2,9 35 g 35 2,7 21,8 10,5 Total, % de l AE 1800 kcal 15 % 47 % 38 % 12,1 % (24,2g 19,6 % (39,1g) 6,7 % 13,4g) ANC 11-15% 50-55% 35-40% 12 % (24g) 15-20% (30-40g) 5-6 % (10-12g) MG permettant d atteindre les ANC : huile de colza!

33 Prévention et traitement des MCV Place des phytostérols???

34 Rôle des phytostérols et des phytostanols Ils limitent l absorption du cholestérol alimentaire et augmentent son élimination par les selles... mais, ils limitent aussi l absorption de vit E et caroténoïdes!!! Apports alimentaires moyens : 300 mg/jour Apport permettant une baisse de 5-15 % du LDL chol : 2-3 g/jour, dans le cadre d une alimentation équilibrée et pauvre en cholestérol ET UNIQUEMENT EN CAS D HYPERCHOLESTEROLEMIE!!!! Sources alimentaires : plantes oléagineuses (fruits et graines) et leurs dérivés produits enrichis (certaines margarines et spécialités laitières)

35 Mentions obligatoires sur les produits enrichis en phytostérols Contient des stérols végétaux ajoutés... est exclusivement destiné aux personnes qui souhaitent abaisser leur taux de cholestérol sanguin Les patients sous traitement hypocholestérolémiant doivent consulter leur médecin avant de commencer ce produit.... peut ne pas convenir aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu aux enfants de moins de 5 ans.... doit être utilisé dans le cadre d un régime alimentaire équilibré et varié, comprenant une consommation régulière de fruits et légumes Une consommation de stérols végétaux ajoutés > 3 g/j doit être évitée Une définition d une portion, avec indication de la quantité de stérols/ portion

36 Prévention et traitement des MCV Rôles des antioxydants et des fibres Antioxydants : vitamine C, caroténoïdes, polyphénols, vitamine E limitent l oxydation du LDL cholestérol Fibres : surtout solubles limitent l absorption des lipides (AG et cholestérol) et participent ainsi à réguler le cholestérol sanguin

37 Sources alimentaires des antioxydants et des fibres solubles * Antioxydants : vitamine C caroténoïdes polyphénols Aliments : Fruits et légumes vitamine E Huiles végétales, germe de blé * Fibres solubles : Fruits et légumes, légumes secs, flocons d avoine

38

39 Traitement diététique des hypercholestérolémies * Exercice physique * Contrôler son poids régulier nutriments protecteurs : - AGPI n-3 et n-6 - fibres solubles - antioxydants nutriments à limiter : - certains AGS * Alimentation équilibrée et variée utilisation éventuelle de phytostérols ajoutés??? limiter l alcool

40 En clair : Je bouge Je mange selon les repères du PNNS Je me pèse régulièrement

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire Les apports nutritionnels conseillés (ANC) Exemples d équivalences alimentaires La Pyramide alimentaire et les différents groupes d aliments Les recommandations

Plus en détail

PNNS 9 repères nutritionnels

PNNS 9 repères nutritionnels Fruits et légumes Produits sucrés PNNS 9 repères nutritionnels Pains, céréales, pommes de terre et légumes secs Lait et produits laitiers Viandes, volailles, produits de la pêche et oeufs Matières grasses

Plus en détail

PNNS 9 repères nutritionnels

PNNS 9 repères nutritionnels PNNS 9 repères nutritionnels Fruits et légumes Produits sucrés Boissons Sel Activité physique Pains, céréales, pommes de terre et légumes secs Lait et produits laitiers Viandes, volailles, produits de

Plus en détail

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie? CLSC Ahuntsic Mini-quiz Questionnaire sur l hypercholestérolémie Statistiques 1. Selon les enquêtes canadiennes de santé du cœur, quel pourcentage de Québécois pourrait présenter un risque d hypercholestérolémie?

Plus en détail

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour UNE ALIMENTATION EQUILIBREE ET DIVERSIFIEE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Une alimentation équilibrée consiste à privilégier les aliments permettant de couvrir les besoins nutritionnels

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

Les lipides dans l alimentation. Session 5

Les lipides dans l alimentation. Session 5 Les lipides dans l alimentation Session 5 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter

Plus en détail

Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels

Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels Le site du Docteur Bertrand COURTIAL Adresse du site : www.docvadis.fr/bertrand-courtial Validé par le Comité Scientifique Rhumatologie

Plus en détail

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier AM@llier - Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier U ne alimentation variée et équilibrée, associée à une activité physique régulière, aide à rester

Plus en détail

Alimentation et santé cardiovasculaire. Brochure informative. Centre Hospitalier Regional de Verviers

Alimentation et santé cardiovasculaire. Brochure informative. Centre Hospitalier Regional de Verviers Alimentation et santé cardiovasculaire Brochure informative Centre Hospitalier Regional de Verviers Conseils généraux : REDUIRE LA CONSOMMATION D ALIMENTS D ORIGINE ANIMALE AUGMENTER LA CONSOMMATION D

Plus en détail

Conseils diététiques en cas de dyslipidémies

Conseils diététiques en cas de dyslipidémies Sommaire Conseils diététiques en cas de dyslipidémies Maaike Kruseman Colloque au SMPR, janvier 2008 Quels aliments / nutriments affectent la lipidémie? Quelles sont les matières grasses recommandées?

Plus en détail

L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE LES HALLES SOLANID - LODÈVE

L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE LES HALLES SOLANID - LODÈVE L ALIMENTATION SANTÉ JEUDI 23 OCTOBRE 2014 - LES HALLES SOLANID - LODÈVE LA CHARTE DES HALLES SOLANID Une origine des produits : frais, de saison, à maturité, prioritairement locaux, de bonnes filières

Plus en détail

Qu est-ce que l équilibre alimentaire?

Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Je m'informe sur l'équilibre alimentaire Notre bonne santé est en grande partie liée à notre alimentation. Il est donc essentiel d avoir une alimentation équilibrée, même lorsqu on ne souffre d aucune

Plus en détail

UNE ALIMENTATION SAINE. Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine

UNE ALIMENTATION SAINE. Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine UNE ALIMENTATION SAINE Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES Manger 3 repas/jour à des heures régulières Mangez lentement et choisissez des aliments nutritifs! Ne pas

Plus en détail

LES GROUPES ALIMENTAIRES

LES GROUPES ALIMENTAIRES LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 16 HERBANEWS SOMMAIRE LES GROUPES ALIMENTAIRES chiffres clefs Présentation de chaque groupe conseils dans le cadre d'un contrôle de poids Contexte A retenir

Plus en détail

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline Notions De Base En Nutrition Dr Decline 14/12/2016 Composition Du Repas Répartitions Lipides : 25 à 30 % Glucides : 50 à 55 % Protides : 25 a 30 % Répartition des principaux Nutriments Lipides Glucides

Plus en détail

LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP

LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP CE QUE LE SEL NOUS APPORTE. Le sodium qu il contient (la formule chimique du sel de cuisine est NaCl = Chlorure de sodium) joue un rôle important pour notre organisme

Plus en détail

HTA, dyslipidémies, prévention cardio-vasculaire:

HTA, dyslipidémies, prévention cardio-vasculaire: HTA, dyslipidémies, prévention cardio-vasculaire: Quelles recommandations nutritionnelles? Quels premiers messages donner en tant que médecin? 30/06/2016 Delphine Amstutz, Daniela Da Costa, Joëlle Bonin

Plus en détail

«La Suggestion Equilibre du jour»

«La Suggestion Equilibre du jour» «La Suggestion Equilibre du jour» L équilibre alimentaire Les principes de base Ce document est conforme au Mise à jour Février 2008 www.sodexho.com www.sodexo.com SOMMAIRE 1 La composition des aliments

Plus en détail

CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES.

CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES. Mangez de «Bon Cœur» ADOPTER UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE ET SAINE POUR PROTÉGER VOTRE CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES. Variez les aliments On

Plus en détail

coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR

coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR ? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR coeur Quiz aux vrai? pourquoi? comment? Avec 180 000 décès par an, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en France. Les différentes

Plus en détail

Des lipides. synthèse de certaines hormones et de la vitamine D).

Des lipides. synthèse de certaines hormones et de la vitamine D). Pour ne pas constituer de réserves inutiles et entraîner un excès de poids, pour ne pas favoriser l hypertension artérielle et les troubles lipidiques du sang, les lipides doivent conserver une juste place

Plus en détail

Prise de poids progressive (+10kg) depuis l arrêt du tabac il y a 5 ans. Pas de complications

Prise de poids progressive (+10kg) depuis l arrêt du tabac il y a 5 ans. Pas de complications Etude de cas pour le devoir sur table Patient diabétique de type2 Homme de 49 ans, marié, 2 enfants, DNID diagnostiqué il y a 2 ans traité par metformine, travail de bureau avec repas d affaire et sédentaire.

Plus en détail

Bannir, substituer un groupe d aliments quelles conséquences nutritionnelles? Exemple des produits laitiers

Bannir, substituer un groupe d aliments quelles conséquences nutritionnelles? Exemple des produits laitiers Bannir, substituer un groupe d aliments quelles conséquences nutritionnelles? Exemple des produits laitiers Brigitte Coudray diététicienne nutritionniste, Les groupes d aliments Groupes d aliments Produits

Plus en détail

Mon guide nutritionnel pour un cœur en santé. La formation et la recherche pour

Mon guide nutritionnel pour un cœur en santé. La formation et la recherche pour pour un cœur en santé La formation et la recherche pour Pour un cœur en santé 02 Mon plan de soins nutritionnels pour améliorer : Mes stratégies gagnantes sont : pages Ma boîte à outils : 25 Stratégies

Plus en détail

TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua

TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua I. INTRODUCTION (1) L OMS définit le diabète sucré comme étant un état d hyperglycémie chronique en rapport avec des facteurs, les

Plus en détail

Alimentation du sportif: apports lipidiques

Alimentation du sportif: apports lipidiques Alimentation du sportif: apports lipidiques 1 25 à 30 % de la ration, ce qui est difficile à atteindre au quotidien aussi bien chez le sportif que le sédentaire. 1 gramme de lipides fournit 9 kcal. Rôle

Plus en détail

ASPECTS NUTRITIONNELS

ASPECTS NUTRITIONNELS ASPECTS NUTRITIONNELS L équilibre énergétique Substrats + O 2 = énergie + Eau + C0 2 Substrats: glucides, lipides, protides Énergie: métabolisme basal, APS, thermorégulation De cet équilibre dépend le

Plus en détail

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Herman Julie Diététicienne VIVALIA - Clinique St Joseph Arlon Le 18 Mars 2014 1 Besoins nutritionnels Le besoin énergétique d'un individu correspond

Plus en détail

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents APPROCHE DIETETIQUE L équilibre alimentaire au quotidien fait partie des règles de base de la pratique d un sport. Il est important d avoir une alimentation naturelle, équilibrée, et variée. Le poids doit

Plus en détail

Les Margarines et Matières grasses tartinables de table. Groupe Lipides du 1 er juillet 2008

Les Margarines et Matières grasses tartinables de table. Groupe Lipides du 1 er juillet 2008 Les Margarines et Matières grasses tartinables de table Groupe Lipides du 1 er juillet 2008 Marché et fabricants Le marché français en 2007/08 En valeur : 410 millions d euros En volume : 86 000 tonnes

Plus en détail

Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais. du dimanche 25 septembre Fiche conseils n 4 juin 2016

Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais. du dimanche 25 septembre Fiche conseils n 4 juin 2016 Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais du dimanche 25 septembre 2016 Fiche conseils n 4 juin 2016 Pour le mois de mai je vous avais proposé l objectif suivant : «prendre conscience des

Plus en détail

Le végétarisme. Végétarisme

Le végétarisme. Végétarisme Le Le végétarisme Végétarisme Pourquoi être végétarien? Où pouvons-nous trouver les protéines? Ces chaussures sont-elles en cuir? Le végétarisme est-il une alimentation complète? Le mot «végétarisme» vient

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants PETITE ENFANCE Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants Une politique nutritionnelle volontariste pour la santé de vos

Plus en détail

au soja s Document à destination des Professionnels Tout apprendre sur la composition nutritionnelle des aliments

au soja s Document à destination des Professionnels Tout apprendre sur la composition nutritionnelle des aliments Tout apprendre sur la composition nutritionnelle des aliments au soja s Document à destination des Professionnels de la Santé, de la Nutrition et de la Restauration. Sommaire 2 Présentation du soja et

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Les huiles Morgane DANIEL Diététicienne-Nutritionniste Réseau Santé Diabète Thomas OVERBERGH Etudiant en diététique et stagiaire au RSD Epicerie sociale «CMFT-les capucines» Avril 2014 1 Présentation générale

Plus en détail

La composition des menus

La composition des menus La composition des menus Guide pratique de la restauration collective dans les lycées www.iledefrance.fr Sommaire La structure des repas 4 L élaboration des menus 8 Le contrôle 11 Ce guide pratique a été

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE 2 3 4 L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE 5 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT EN FRANCE 6 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT

Plus en détail

Les huiles végétales. Consommation directe. Groupe Lipides du 1 er juillet 2008

Les huiles végétales. Consommation directe. Groupe Lipides du 1 er juillet 2008 Les huiles végétales Consommation directe Groupe Lipides du 1 er juillet 2008 Plan de la présentation Présentation des huiles en bouteille Marché français des huiles en bouteille Actions déjà réalisées

Plus en détail

Analyse des apports nutritionnels en acides gras De la population française A partir des données INCA 2

Analyse des apports nutritionnels en acides gras De la population française A partir des données INCA 2 Analyse des apports nutritionnels en acides gras De la population française A partir des données INCA 2 Auteurs du rapport : Jessica Tressou-Cosmao, Stéphane Pasteau, Céline Le Guillou, Noémie Simon Février

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

Système d Information nutritionnelle Position sectorielle pour les huiles et margarines

Système d Information nutritionnelle Position sectorielle pour les huiles et margarines Système d Information nutritionnelle Position sectorielle pour les huiles et margarines Messages clefs Le secteur est favorable à une information nutritionnelle compréhensible pour le consommateur, qui

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 48 SOMMAIRE Les hommes actifs Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des hommes Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments Herbalife

Plus en détail

le cholestérol et les triglycérides

le cholestérol et les triglycérides 10 Questions et Conseils sur le cholestérol et les triglycérides 1 adulte sur 2 en France présente une anomalie lipidique. L hypercholestérolémie est la plus fréquente de ces anomalies. Considéré comme

Plus en détail

Guide nutrition pour concilier plaisir & équilibre

Guide nutrition pour concilier plaisir & équilibre Guide nutrition pour concilier plaisir & équilibre Votre alimentation, c est votre santé! L évolution des comportements alimentaires en France fait de la nutrition un enjeu national et une priorité de

Plus en détail

Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs :

Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs : Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs : De son poids : en cas de surpoids il aura une alimentation hypocalorique S il n a pas de surpoids l alimentation sera normocalorique

Plus en détail

HYPERCHOLESTÉROLÉMIE FAMILIALE

HYPERCHOLESTÉROLÉMIE FAMILIALE ACCOMPAGNER HYPERCHOLESTÉROLÉMIE FAMILIALE RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES POUR LES ENFANTS Livret élaboré par À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS 47-83, boulevard de l Hôpital 75013 Paris - France contact@ican-institute.org

Plus en détail

Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets?

Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets? APPROCHE GLOBALE Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets? APPROCHE GLOBALE L alimentation Emballages Déchets

Plus en détail

Intervention Clermont Foot Mercredi 25 février Fanny OLLIER Diététicienne_Professeur APA

Intervention Clermont Foot Mercredi 25 février Fanny OLLIER Diététicienne_Professeur APA Intervention Clermont Foot Mercredi 25 février 2016 Fanny OLLIER Diététicienne_Professeur APA Aliments essentiels PROTEINES MUSCLE (récupération) -Viande -Poisson -Œuf -Laitages -Légumes secs OS, CONTRACTION

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Etude de l impact potentiel chartes d engagements volontaires de progrès nutritionnels sur les nutriments de la population française Colloque «Qualité

Plus en détail

Alimentation recommandée pour les maladies. métaboliques courantes

Alimentation recommandée pour les maladies. métaboliques courantes Alimentation recommandée pour les maladies métaboliques courantes Introduction Les maladies métaboliques proviennent souvent de notre alimentation. Des études épidémiologiques ont démontré que ces maladies

Plus en détail

entièrement assimilables macronutriments micronutriments. protéines lipides glucides. réserves énergétiques insolubles dans l eau

entièrement assimilables macronutriments micronutriments. protéines lipides glucides. réserves énergétiques insolubles dans l eau Les nutriments sont des substances alimentaires entièrement assimilables par l organisme. Il existe 2 types nutriments : Les macronutriments et les micronutriments. Les fibres sont un groupes à part, en

Plus en détail

HYPERCHOLESTÉROLÉMIE FAMILIALE

HYPERCHOLESTÉROLÉMIE FAMILIALE ACCOMPAGNER HYPERCHOLESTÉROLÉMIE FAMILIALE RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES POUR LES ADULTES Livret élaboré par À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS 47-83, boulevard de l Hôpital 75013 Paris - France contact@ican-institute.org

Plus en détail

SIAD. GT lipides APERITIFS A CROQUER. 19 février 2008

SIAD. GT lipides APERITIFS A CROQUER. 19 février 2008 SIAD GT lipides APERITIFS A CROQUER 19 février 2008 1 2 Sommaire Les Apéritifs à croquer (AAC) Marché français et européen Données de consommation Matières premières utilisées Matières grasses utilisées

Plus en détail

Après l épreuve sportive. Si l épreuve se déroule l après midi. Bonne compétition!

Après l épreuve sportive. Si l épreuve se déroule l après midi. Bonne compétition! Si l épreuve se déroule l après midi Le repas doit être terminé 3 heures avant l épreuve - crudités ou cuidités + huile de colza et olive - 150 à 200g de viande ou poisson grillé ou papillote - 150 à 200g

Plus en détail

introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9

introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9 Table des matières introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9 Petit cours de biologie 10. Les causes et les facteurs de risque 11 Les complications liées à l ostéoporose 12 Le dépistage, la prévention et le traitement

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

Les Maladies Non Transmissibles (Île Maurice) Dr M. R. Aumeerally Medecine d Urgence Santé Publique et Épidémiologie ( Bordeaux) NCD Coordinator

Les Maladies Non Transmissibles (Île Maurice) Dr M. R. Aumeerally Medecine d Urgence Santé Publique et Épidémiologie ( Bordeaux) NCD Coordinator Les Maladies Non Transmissibles (Île Maurice) Dr M. R. Aumeerally Medecine d Urgence Santé Publique et Épidémiologie ( Bordeaux) NCD Coordinator Vers une mode de vie plus saine Adopting A Healthy Lifestyle

Plus en détail

Proposées par. Crème biscuitée et délice de dattes. Crème persane

Proposées par. Crème biscuitée et délice de dattes. Crème persane Proposées par Crème biscuitée et délice de dattes Crème persane Mousse à la cannelle sur lit de pommes Mousse au chocolat à la noix de coco Mousse au citron Riz au lait au chocolat Riz au lait aux abricots

Plus en détail

lyondellbasell.com Manger ceci Pas cela Pour une Meilleure Santé

lyondellbasell.com Manger ceci Pas cela Pour une Meilleure Santé Manger ceci Pas cela Pour une Meilleure Santé Changer Ses Choix; Changer Sa Vie Cette présentation est destinée à aider à prendre de meilleures décisions en matière de nutrition afin d'améliorer sa santé.

Plus en détail

Louis MONNIER : Nous avons vu le problème des régimes hypocaloriques qui sont destinés essentiellement au traitement de l obésité ; l obésité peut

Louis MONNIER : Nous avons vu le problème des régimes hypocaloriques qui sont destinés essentiellement au traitement de l obésité ; l obésité peut Nous avons vu le problème des régimes hypocaloriques qui sont destinés essentiellement au traitement de l obésité ; l obésité peut être associée à d autres pathologies pour lesquelles il faut prescrire

Plus en détail

ALIMENTATION EQUILIBRÉE. - IFSI Étudiants 1ère année

ALIMENTATION EQUILIBRÉE. - IFSI Étudiants 1ère année ALIMENTATION EQUILIBRÉE - IFSI Étudiants 1ère année 1 Rôle de l IDE Extrait du référentiel d activités: Observation et recueil de données cliniques Mesure des paramètres corporels Recueil de données portant

Plus en détail

Le régime hyposodé. Le régime hyposodé consiste donc en un choix d aliments naturellement pauvres en sodium et en l absence d ajout de sel.

Le régime hyposodé. Le régime hyposodé consiste donc en un choix d aliments naturellement pauvres en sodium et en l absence d ajout de sel. Le régime hyposodé 1. Définition Le régime hyposodé vise à réduire l apport en sodium de la ration alimentaire journalière. La teneur en sodium prescrite pour le régime dépend de la pathologie. On peut

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT DE 5-6 MOIS :

L ALIMENTATION DE L ENFANT DE 5-6 MOIS : L ALIMENTATION DE L ENFANT DE 5-6 MOIS : 4 OU 5 REPAS ; PERIODE DE TRANSITION Composition d un biberon : Soit : 180 ml d eau + 6 mesurettes de poudre de lait pour nourrisson (ou lait de suite) Soit : 210

Plus en détail

PASSEPORT SANTÉ RISQUES CARDIO-VASCULAIRES

PASSEPORT SANTÉ RISQUES CARDIO-VASCULAIRES PASSEPORT SANTÉ RISQUES CARDIO-VASCULAIRES NOM :.................................................................................... Prénom :.................................................................................

Plus en détail

L alimentation, l alliée du jeune rugbyman

L alimentation, l alliée du jeune rugbyman L alimentation, l alliée du jeune rugbyman Sommaire Quelques conseils pour bien t alimenter avant et pendant la compétition La semaine qui précède la compétition Le repas de la veille de la compétition

Plus en détail

CARNET ALIMENTAIRE. A tenir pendant au moins 3 jours de semaine consécutifs et 1 jour de week-end.

CARNET ALIMENTAIRE. A tenir pendant au moins 3 jours de semaine consécutifs et 1 jour de week-end. CARNET ALIMENTAIRE Ce carnet alimentaire permet à votre diététicienne de cerner vos habitudes alimentaires afin de repérer les points positifs et les erreurs à corriger. C est le point de départ de votre

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 PLAN LES NUTRIMENTS MACRONUTRIMENTS MICRONUTRIMENTS HYDRATATION LA JOURNEE ALIMENTAIRE DU JEUNE SPORTIF DEPISTAGE DES TCA

Plus en détail

Alimentation, le petit déjeuner

Alimentation, le petit déjeuner Alimentation, le petit déjeuner Action d éducation et de prévention Séance avec les Secondes SEN Groupe EIE et ASI Généralités sur l alimentation I-LES NUTRIMENTS Les Protéines ==> Nutriments qui composent

Plus en détail

Sandra CHARRIERE-BARBAROUX diététicienne nutritionniste

Sandra CHARRIERE-BARBAROUX diététicienne nutritionniste Sandra CHARRIERE-BARBAROUX diététicienne nutritionniste Les stades MRC/IRC Stade définitions DFG ml/min: clairance creatinine Apport protéique 1 MRC avec DFG normal au augmenté 2 MRC avec DFG légèrement

Plus en détail

La seule huile adaptée à la grossesse et l allaitement. Rapport

La seule huile adaptée à la grossesse et l allaitement. Rapport La seule huile adaptée à la grossesse et l allaitement Ce qui importe est le bon déroulement de cet instant de vie à deux, où les besoins quantitatifs et l exigence qualitative sont augmentés. Les enjeux

Plus en détail

Hélène ALLOING, diététicienne Hôpital des Enfants CHU de Toulouse 04 juin 2016

Hélène ALLOING, diététicienne Hôpital des Enfants CHU de Toulouse 04 juin 2016 Plan Rappel de la définition Conséquences nutritionnelles Lors des poussées aigues (découverte et rechute) Lors de la mise en place du traitement par corticothérapie Mise en place d une alimentation sans

Plus en détail

Maladies à composantes nutritionnelles : Intérêt des acides gras oméga 3 de la graine de lin. Stratégies d enrichissement des régimes.

Maladies à composantes nutritionnelles : Intérêt des acides gras oméga 3 de la graine de lin. Stratégies d enrichissement des régimes. Maladies à composantes nutritionnelles : Intérêt des acides gras oméga 3 de la graine de lin. Stratégies d enrichissement des régimes. Introduction. Le rôle des acides gras Oméga 3 et particulièrement

Plus en détail

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation Les groupes d'aliments Aucun aliment n est complet aucun des aliments que nous mangeons ne nous apporte

Plus en détail

L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire?

L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire? L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire? Pr JC Desport Réseau LINUT / ARS du Limousin Isle Unité de nutrition et Centre de l Obésité Sévère CHU Limoges INSERM UMR 1094 Faculté de Médecine

Plus en détail

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Prévention cardiovasculaire Certificat complémentaire Rôle du médecin généraliste en matière de prévention individuelle et collective Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Les maladies

Plus en détail

Impacts environnementaux et équilibres nutritionnels de menus omnivores et végétarien

Impacts environnementaux et équilibres nutritionnels de menus omnivores et végétarien Rencontres Régionales du Carbone Nord Ouest Climat et Agriculture, de la fourche à la fourchette Rennes, le 1 er mars 2016 Impacts environnementaux et équilibres nutritionnels de menus omnivores et végétarien

Plus en détail

Retraite, nutrition, santé. Aline Pageau Lauzière, Dt.P. M.A.

Retraite, nutrition, santé. Aline Pageau Lauzière, Dt.P. M.A. Retraite, nutrition, santé Aline Pageau Lauzière, Dt.P. M.A. La retraite: un tremplin La retraite est propice à la mise au point La nutrition fait partie de la vie quotidienne La santé est liée à la nutrition

Plus en détail

LES RÉGIMES LIÉS AUX AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES

LES RÉGIMES LIÉS AUX AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES DIÉTÉTIQUE LES RÉGIMES LIÉS AUX AFFECTIONS CARDIO-VASCULAIRES I - LES DÉSÉQUILIBRES ALIMENTAIRES a) Alimentation riche en graisse Graisses dures : acides gras saturés Sucres simples b) Alimentation riche

Plus en détail

Délice cappuccino. Fiche produit Energy Diet

Délice cappuccino. Fiche produit Energy Diet Délice cappuccino sans avis médical. Il est recommandé de boire au moins 1.5 l d eau par jour. Teneur élevée en caféine (18 mg/100ml). Ne convient pas aux enfants de moins de 3 ans, aux femmes enceintes

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 59 HERBANEWS SOMMAIRE Le calcium Rôles et besoin en calcium dans notre organisme Les recommandations et les sources alimentaires de calcium Les alternatives

Plus en détail

Gare aux gras! Et le cholestérol? UN MOT SUR...

Gare aux gras! Et le cholestérol? UN MOT SUR... UN MOT SUR... Gare aux gras! 1QUE SONT LES GRAS? Les matières grasses, huiles ou graisses, sont composées de molécules de la famille des lipides qui comptent de petites unités appelées acides gras. Ceux-ci

Plus en détail

Education thérapeutique. Module : comprendre et gérer mon alimentation en fonction de mes besoins

Education thérapeutique. Module : comprendre et gérer mon alimentation en fonction de mes besoins Education thérapeutique Module : comprendre et gérer mon alimentation en fonction de mes besoins Intervention réalisée par le Benjamin ANDRE diététicien, le 21/10/14, remis à jour le 01/03/16 Comprendre

Plus en détail

Conférence #2. Nutrition du nageur. Prendre soin de son système immunitaire

Conférence #2. Nutrition du nageur. Prendre soin de son système immunitaire Conférence #2 Nutrition du nageur Prendre soin de son système immunitaire Décembre 2014 Stéphanie Ménard, Dt.P Nutritionniste COMMENT RENFORCER SON SYSTÈME IMMUNITAIRE Le système immunitaire est un ensemble

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9. Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9. Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15 001-320-BienManger-DER 23/10/07 13:42 Page 311 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9 Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15 INTRODUCTION 17 COMPRENDRE LE CONCEPT DE LIPIDE (GRAISSE/ACIDE

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT NUTRITIONNEL DES DYSLIPIDÉMIES

PRINCIPES DU TRAITEMENT NUTRITIONNEL DES DYSLIPIDÉMIES PRINCIPES DU TRAITEMENT NUTRITIONNEL DES DYSLIPIDÉMIES Mélissa Labonté, Dt.P, MSc. Nutritionniste enseignante Unité de médecine de famille Jacques-Cartier Mise à jour juin 2016 CHOLESTÉROL ET FORMATION

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 L alimentation, la meilleure alliée pour notre santé Notre alimentation joue un rôle essentiel pour construire notre santé. En revanche, une «alimentation

Plus en détail

Équilibre alimentaire et. Dr jm Lagarde octobre santé

Équilibre alimentaire et. Dr jm Lagarde octobre santé 2015 Équilibre alimentaire et Dr jm Lagarde octobre 2015 santé POURQUOI CET EXPOSE CHANGEMENT ALIMENTATION DIMINUTION DES DEPENSES CALORIQUES MODIFICATION DES ALIMENTS INTOLERANCE LAIT GLUTEN PERTE DES

Plus en détail

A. LES GLUCIDES... 2 B. LES PROTIDES... 3 C. LES LIPIDES... 3 D. LES VITAMINES... 4 E. LES ELEMENTS MINERAUX... 4 F. L EAU ET LES FIBRES...

A. LES GLUCIDES... 2 B. LES PROTIDES... 3 C. LES LIPIDES... 3 D. LES VITAMINES... 4 E. LES ELEMENTS MINERAUX... 4 F. L EAU ET LES FIBRES... A. LES GLUCIDES... 2 B. LES PROTIDES... 3 C. LES LIPIDES... 3 D. LES VITAMINES... 4 E. LES ELEMENTS MINERAUX... 4 F. L EAU ET LES FIBRES... 5 1. L EAU... 5 2. LES FIBRES... 5 G. LES GROUPES ALIMENTAIRES...

Plus en détail

INTRODUCTION 7 L ANÉMIE 9

INTRODUCTION 7 L ANÉMIE 9 TABLE des matières INTRODUCTION 7 L ANÉMIE 9 Petit cours de biologie 10 Les principaux types d anémie et leurs causes 11 Les symptômes de l anémie 14 Les personnes à risque 15 Les facteurs de risque 15

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER»

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» évolution de notre mode de vie est à l origine de quelques erreurs alimentaires qui Lpeuvent s ajouter à de mauvaises habitudes. S il est évident que manger

Plus en détail

L ALIMENTATION EXERCICE

L ALIMENTATION EXERCICE L ALIMENTATION EXERCICE 1 Lis les mots à voix haute. Valeur nutritive Alimentation saine Aliment Consommation Groupes alimentaires Guide alimentaire Protéines Vitamines Poissons Minéraux Lait Produits

Plus en détail

Projets «Lipides» Quick 19/02/08. Groupe PNNS Lipides 19 Février 2008 Laurence Rousset

Projets «Lipides» Quick 19/02/08. Groupe PNNS Lipides 19 Février 2008 Laurence Rousset Projets «Lipides» Quick 19/02/08 Groupe PNNS Lipides 19 Février 2008 Laurence Rousset Sommaire Quelques données marché. L offre produit. Les produits concernés par le travail sur les lipides. L évolution

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Un apport suffisant en nutriments Les aliments apportent à l organisme diverses substances dénommées nutriments (glucides,

Plus en détail

alimentaires Remerciements La bonne alimentation

alimentaires Remerciements La bonne alimentation Les groupes alimentaires Remerciements La bonne alimentation Qu est-ce qu une bonne alimentation? Une bonne alimentation obéit à plusieurs principes qui sont la diversité, l équilibre, la qualité et la

Plus en détail

L eau : la seule boisson indispensable

L eau : la seule boisson indispensable L eau : la seule boisson indispensable Pourquoi faut-il boire de l eau? EAU = CONSTITUANT N 1 DU CORPS Pourquoi faut-il boire de l eau? EAU = CONSTITUANT N 1 DU CORPS Nourrisson : 75 % Adulte : 60 % Adulte

Plus en détail

Le Sport. Problème N 1 du Sportif : la constitution de ses réserves énergétiques. Les règles de base de l alimentation du sportif

Le Sport. Problème N 1 du Sportif : la constitution de ses réserves énergétiques. Les règles de base de l alimentation du sportif Le Sport L Alimentation des Sportifs Problème N 1 du Sportif : la constitution de ses réserves énergétiques Les règles de base de l alimentation du sportif Pendant la période d entraînement Composition

Plus en détail

Connaitre ses chiffres. lyondellbasell.com

Connaitre ses chiffres. lyondellbasell.com Connaitre ses chiffres 1 Gérer Sa Santé? Connaitre Ses Chiffres! Des numéros et chiffres importants font partie de notre vie au quotidien... Mais connaissez-vous les chiffres liés à votre SANTE? Tension

Plus en détail

Le Programme National Nutrition Santé

Le Programme National Nutrition Santé Le PNNS c'est quoi? La mise en place d une politique nutritionnelle est apparue, au cours des dernières années, comme une priorité de santé publique. Contexte } Le rôle joué par la nutrition comme facteur

Plus en détail