Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions"

Transcription

1 Réunion préfectorale du 7 décembre 2011 DREAL Languedoc Roussillon Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages et ses évolutions Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon

2 Le rôle de la DREAL dans le domaine de la sécurité gaz La DREAL représente en région le service déconcentré du MEDDTL. La DREAL est issue de la fusion en 2010 des DRE, DIREN et DRIRE. Les missions de la DREAL dans le domaine de la sécurité gaz - missions de l ancienne DRIRE- se rangent dans la prévention des risques technologiques avec : - l instruction et l inspection des autorisations préfectorales concernant les installations classées pour la protection de l environnement et les canalisations de transport, - la surveillance du marché et du parc concernant les réseaux de distribution et l utilisation du gaz.

3 Quelques accidents graves dus à des percements de canalisations 3

4 De la densité des réseaux souterrains urbains

5 La réglementation actuelle Décret n du 14 octobre 1991 relatif à l'exécution de travaux à proximité de certains ouvrages souterrains aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution 1) Son champ : beaucoup plus large que les seuls réseaux gaz Les Ouvrages de transport ou de distribution de gaz mais aussi ouvrages de : - transport d'hydrocarbures liquides ou liquéfiés, ou de produits chimiques ; - prélèvement et de distribution d'eau destinée à la consommation humaine et d'assainissement - transport ou de distribution de vapeur d'eau, d'eau surchauffée, d'eau chaude ou d'eau glacée ; et réseaux de télécommunications et les lignes électriques souterraines ou aériennes de transport ou de distribution d'électricité 5

6 La réglementation actuelle 2) Nature des travaux concernés I. - Tous les travaux exécutés à moins de 2 mètres des ouvrages de distribution gaz dont notamment - Exécution de terrassement pour construction de routes, de parkings, de ponts, de passages souterrains ou aériens, de fosses, de terrains de sport, de fondations de bâtiments,de murs et de clôtures; - Création, entretien, curage des fossés ; - Travaux de pose, déplacement ou enlèvement de canalisations enterrées de toute nature et toutes interventions sur des ouvrages souterrains, en particulier à la suite de fuites d'eau ; - Fouilles, forages, fonçages horizontaux, enfoncements par battage ou par tout autre procédé mécanique, de piquets, de pieux, de palplanches ; - Plantations d'arbres et désouchages effectués à l'aide de moyens mécaniques ; II. - La distance de 2 mètres mentionnée au paragraphe I est à augmenter d'un mètre par mètre de profondeur d'excavation. 6

7 La réglementation actuelle 3) Principe de base : la connaissance des réseaux gaz l exploitant du réseau doit communiquer au maire et tenir à jour, sous sa seule responsabilité, - ses coordonnées (tel, fax, mail, ) - un plan du réseau déposé en mairie et tenu à la disposition du public. Le maire tient à disposition du public ces documents et doit en accuser réception à l opérateur. 7

8 La réglementation actuelle 4) En amont des travaux : la demande de renseignement (DR) Toute personne physique ou morale de droit public ou de droit privé, qui envisage la réalisation de travaux avec creusement, doit, au stade de l'élaboration du projet, se renseigner sur l'existence et les zones d'implantation éventuelles des ouvrages souterrains. Sauf cas de travaux de faible ampleur ne comportant pas de fouille du sol, une DR doit être adressée par le maître de l'ouvrage ou le maître d'œuvre, lorsqu'il en existe un. Les exploitants sont tenus de répondre, dans le délai d 1 mois à compter de la date de réception de la demande. Si travaux non engagés dans un délai de 6 mois, la DR est à renouveler 8

9 La réglementation actuelle 5) Au lancement du projet : la déclaration d Intention de Commencement des travaux (DICT) Les entreprises, y compris sous-traitantes chargées de l'exécution de travaux doivent adresser une DICT à chaque exploitant d'ouvrage concerné par les travaux 10 jours au moins avant la date de début des travaux ( t0 = date de réception DICT) Réponse avec maximum de précisions utiles, y compris recommandations techniques ou repérage préalable- doit être reçue par l'exécutant des travaux au plus tard à t0 + 9 jours, les travaux ne peuvent être entrepris avant. Si réponse non fournie sous t0 + 9jours, envoi d une lettre de rappel à l exploitant du réseau, les travaux peuvent être engagés 3 jours après envoi de la lettre Si les travaux annoncés dans la DICT ne sont pas entrepris dans le délai de 2 mois à compter de la date du récépissé, le déclarant doit déposer une nouvelle DICT. 9

10 La réglementation actuelle 6) cas d urgence justifiée par la sécurité, la continuité du service public ou la sauvegarde des personnes ou des biens, ou en cas de force majeure, les travaux indispensables peuvent être effectués immédiatement, sans que l'entreprise ou la personne qui en est chargée ait à faire de DICT à charge pour elle d'en aviser sans délai et si possible préalablement le maire et les exploitants 10

11 Les sanctions La loi du 23 janvier 2003 relative au marché du gaz prévoit les sanctions suivantes : - la réalisation sans DICT préalable de travaux à proximité d ouvrages de distribution de gaz constitue un délit à l article du code pénal, puni d une amende de le constat de travaux menés en méconnaissance des conditions imposées ou présentant une menace pour la sécurité des personnes ou la protection de l environnement peut entraîner la suspension des travaux et consignation d un somme répondant du montant des travaux - la non déclaration à l exploitant d un endommagement du réseau est passible de 6 mois d emprisonnement et amende de (doublés en cas de récidive)

12 Les activités de la DREAL vis à vis de l endommagement des réseaux de distribution de gaz 1- surveillance de GrDF : visite de surveillance approfondie, bilan d activité annuel, déclarations de sinistre (sous moins de 48 heures) 2- visites de chantier inopinées pour vérifier la présence des DICT et des plans sur les chantiers. suites : rappel à la réglementation par courrier accompagné de sanction le cas échéant. 3 - enquête en cas d accident corporel 4 - participation à l observatoire régional mis en place par la FRTP pour la sensibilisation des acteurs. 5 action de communication vers les collectivités locales Ces missions entrent dans les actions prioritaires 2011 définies par le ministère du développement durable. Elles concourent à préparer la mise en place de l évolution réglementaire en cours.

13 Points forts du dispositif actuel: Forces et faiblesses du dispositif - réglementation ancienne et bien connu de la profession des TP - applicable à toutes les catégories de réseaux = réglementation uniforme - les moyens sont mis en œuvre par les exploitants pour répondre aux sollicitations dans les délais Points faibles du dispositif actuel: - Identification des exploitants de réseaux incomplète via les plans de réseau mis à disposition du public en mairie - Peu de DR sont demandées en amont des travaux. Les personnes physiques respectent peu la procédure DICT - Dématérialisation de la procédure encore peu répandue => pertes d informations ou de temps - Informations pas toujours claires : de la part des intervenants, mauvaise localisation des chantiers; de la part des exploitants, informations pas toujours exhaustives, notamment au niveau des raccordements ou des réseaux anciens

14 Les axes de la réforme Création du guichet unique (art. L554-2 du code de l environnement) : téléservice: reseaux-et-canalisations.gouv.fr - base de données exhaustive permettant de mettre l ensemble des informations connues à disposition des entreprises intervenantes et maîtres d ouvrage au format électronique, de fournir des documents de déclaration pré-remplis concernant les DT (Déclaration de Travaux) /DICT => Gain de temps et allègement de la charge pour les mairies - actualisation des données par les exploitants sous un format électronique commun au fil de l eau. - service gratuit pour tous les déclarants (DT et DICT) mais facturé aux exploitants de réseau. Sur demande des mairies ne disposant pas d une connexion internet, tous les 3 mois, une actualisation des informations par télécopie sera effectuée.

15 Décret n du 5 octobre 2011 : Les axes de la réforme Entrera en vigueur au 1er juillet au stade de la préparation du chantier, une plus grande coordination entre le MO et les entreprises de chantier sera recherchée afin de garantir la sécurisation des réseaux. La localisation précise des chantiers sera menée et ses résultats communiqués aux exploitants pour correction du positionnement des réseaux dans le SIG. Travaux importants, en unité urbaine, près de réseaux enterrés sensibles : Investigations complémentaires obligatoires si classe de précision B ou C (sauf pour les branchements pourvus d affleurant) Autres travaux : Investigations facultatives, ou à défaut Clauses techniques et financières obligatoires dans le marché pour l emploi de techniques de travaux adaptées à l imprécision des données Cas particulier des Branchements pourvus d affleurant visible : dispense d investagations complémentaires, mais Précautions particulières à prévoir dans le marché de travaux dans une bande de 2 mètres de largeur centrée sur le tracé théorique

16 Les axes de la réforme Décret n du 5 octobre 2011 : -la DT devra être systématiquement réalisée (sauf quelques situations particulières) et reçue dans les 9 jours ouvrés suivant la réception par l exploitant (voire 15 j si dématérialisée). -Le MO fera (ou fera procéder) à ses frais ce marquage piquetage si d < 2 m de l emprise des travaux (à prévoir dans le DCE). -la notion d arrêt de chantier est introduite en cas de situation dangereuse (découverte de réseau non identifié, erreur de localisation d un réseau,..) et devra faire l objet d une clause dans les marchés, - un système de constat contradictoire en cas d accident selon modèle reconnu par l Etat

17 Les axes de la réforme Exemple de marquage piquetage

18 Les axes de la réforme Décret n du 5 octobre 2011: - renforcement de la compétence des personnels exécutant (sur la base des qualifications professionnelles du BTP déjà existantes). - adaptation des techniques de travaux grâce à un guide technique professionnel à caractère réglementaire portant sur des prescriptions techniques pour la conduite des chantiers et des recommandations en faveur de la sécurité, sur les points les moins sensibles. - création d un observatoire national DT-DICT en complément des observatoires régionaux animés par les FRTP, - système de sanction élargi en complément des sanctions pénales déjà existantes sous forme d amende administrative (1500 )

19 Le processus DT- DICT ou 1 Consulte le GU* et Envoie 1 DT* à chaque exploitant 3 Analyse Précision localisation 4 (sauf Exceptions*) Procède à des investigations complémentaires 5 Envoie le DCE* avec toutes les données disponibles 4 (cas des Exceptions*) Prévoit Clauses tech. et fin. au marché 2 Répond à la DT* et y joint les conseils selon la nature du projet et les données de localisation envoie plan ou RV sur site 4 Prend en compte le résultat des investigations complémentaires dans ses plans, qu il géoréférence progressivement *Légende: GU DT Guichet Unique Déclaration de projet de Travaux DICT Déclaration d Intention de Commencement de Travaux DCE Dossier de Consultation des Ent. TMD Transport de Mat. Dangereuses Exceptions à l obligation d investigations complémentaires (cf. étape 4) : Travaux de très faible emprise et faible durée Travaux près de réseaux non sensibles Travaux hors unités urbaines 6 Tient compte dans son offre des données disponibles

20 Le processus DT- DICT 7 choisit l exécutant, signe le marché et joint toutes les données dispo. 8 Est Titulaire du marché et prépare les travaux 9 consulte le GU* et envoie 1 DICT* à chaque exploitant 10 répond à la DICT* et y joint des conseils selon techniques de travaux prévues, et les données de localisation envoie plan ou RV sur site 11 Anticipe les situations accidentelles et adapte si nécessaire son réseau ou son organisation 12 Effectue le marquage piquetage s il ne fournit pas de plan

21 Le processus DT- DICT 13 prépare le chantier en fonction des données reçues NB: Les infos surlignées correspondent aux nouvelles dispositions de la réforme 16 cartographie en fin de chantier si construction de réseau (4) Arrêt de travaux si danger ordre de reprise de travaux 14 informe son personnel sur la localisation et sur les mesures de sécurité, et s assure de la disponibilité des attestations de compétences 15 engage les travaux Arrêt de travaux si danger reprise de travaux Constat contradictoire entre les parties en cas d endommagement

22 Les principales échéances Le guichet unique est accessible depuis le 1er septembre 2011 Avant le 31 mars 2011, les exploitants de réseaux quels qu ils soient, déclareront auprès du guichet unique le linéaire de leur réseau en précisant les communes concernées A partir du 1er juillet 2012, l application du nouveau décret entre pleinement en vigueur. Avant le 1er juillet 2013, les exploitants devront avoir transféré l ensemble des zones d implantation de leur réseau au guichet unique, rendant ainsi inutile le transfert d information aux mairies.

23 Merci pour votre attention

Travaux à proximité des réseaux de gaz naturel : informer les maîtres d ouvrages publics pour mieux prévenir les risques

Travaux à proximité des réseaux de gaz naturel : informer les maîtres d ouvrages publics pour mieux prévenir les risques Montpellier, le 13 mai 2011 Travaux à proximité des réseaux de gaz naturel : informer les maîtres d ouvrages publics pour mieux prévenir les risques Le 17 mai 2011 à 10h, à la Préfecture de l Hérault,

Plus en détail

Maîtres d ouvrage, rendez vos projets plus sûrs à proximité des réseaux

Maîtres d ouvrage, rendez vos projets plus sûrs à proximité des réseaux Maîtres d ouvrage, rendez vos projets plus sûrs à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

«Le Guichet unique pour la sécurité des réseaux (transport/distribution)» Les mardis de la DGPR - 15/11/2011

«Le Guichet unique pour la sécurité des réseaux (transport/distribution)» Les mardis de la DGPR - 15/11/2011 «Le Guichet unique pour la sécurité des réseaux (transport/distribution)» Les mardis de la DGPR - 15/11/2011 L un des trois axes de la réforme de la réglementation de 1991 Instauré au sein de l INERIS

Plus en détail

ANNEXES. Point sur la nouvelle réglementation : travaux à Proximité des réseaux 35

ANNEXES. Point sur la nouvelle réglementation : travaux à Proximité des réseaux 35 ANNEXES Définitions Catégories d ouvrages Classes de précision et investigations complémentaires Clauses techniques et financières particulières Code couleur du marquage piquetage Schémas des délais à

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

Réforme DT/DICT Loi anti endommagement de réseaux. octobre 2014

Réforme DT/DICT Loi anti endommagement de réseaux. octobre 2014 Réforme DT/DICT Loi anti endommagement de réseaux octobre 2014 Sommaire 1. Enjeux de la réforme 2. Principales mesures de la réformes 3. Le Guichet unique national 4. Rôle des exploitants de réseau 5.

Plus en détail

1. Les nouvelles obligations pour les collectivités en tant qu exploitantes de réseaux

1. Les nouvelles obligations pour les collectivités en tant qu exploitantes de réseaux DVUH/FM 29 août 2012 LA REFORME ANTI-ENDOMMAGEMENT DES RESEAUX ET L ACCES AU TELESERVICE DU GUICHET UNIQUE MISE EN ŒUVRE AU 1 ER JUILLET 2012 NOTE D INFORMATION COMPLEMENTAIRE Cette note complémentaire

Plus en détail

Club des Utilisateurs Syncom. du 19 juin 2012

Club des Utilisateurs Syncom. du 19 juin 2012 Club des Utilisateurs Syncom du 19 juin 2012 Plan 1. Actualités : Nouvelle réglementation DT-DICT 2. Intégration des données fouilles et travaux 3. Modification de la cartographie - Présentation du module

Plus en détail

OBSERVATOIRE DT - DICT PACA. LES TRAVAUX A PROXIMITE DES RESEAUX FBTP du VAUCLUSE CITE DE L ENTREPRISE - AVIGNON

OBSERVATOIRE DT - DICT PACA. LES TRAVAUX A PROXIMITE DES RESEAUX FBTP du VAUCLUSE CITE DE L ENTREPRISE - AVIGNON OBSERVATOIRE DT - DICT PACA LES TRAVAUX A PROXIMITE DES RESEAUX FBTP du VAUCLUSE CITE DE L ENTREPRISE - AVIGNON 5 juin 2014 Travaux à proximité des réseaux QUELQUES POINTS CLES DE LA REFORME OBSERVATOIRE

Plus en détail

1- Rappel de la réglementation applicable concernant la localisation des points de compactage et les déclarations de travaux

1- Rappel de la réglementation applicable concernant la localisation des points de compactage et les déclarations de travaux , 91, Avenue de la république 75011 PARIS Tél. : 01 48 06 80 81 Fax : 01 48 06 43 42 Juillet 2013 Note relative aux DÉCLARATIONS DE PROJET DE TRAVAUX (D.T.) et DÉCLARATION D'INTENTION DE COMMENCEMENT DE

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

Observatoire Régional DT DICT Rhône Alpes. Luc De La Fontaine UI Lyon Joël Guttin UI Alpes 09 Juin 2015

Observatoire Régional DT DICT Rhône Alpes. Luc De La Fontaine UI Lyon Joël Guttin UI Alpes 09 Juin 2015 Observatoire Régional DT DICT Rhône Alpes Luc De La Fontaine UI Lyon Joël Guttin UI Alpes 09 Juin 2015 sommaire 1- Volumétrie DT/ DICT en Rhône Alpes 2- Dommages au réseau ORANGE en Rhône Alpes 3- Démarche

Plus en détail

Conférence francophone ESRI 2 & 3 octobre 2013

Conférence francophone ESRI 2 & 3 octobre 2013 Conférence francophone ESRI 2 & 3 octobre 2013 www.sicio.fr Communication Mise en place d une application de gestion des DT-DICT sous ArcOpole Nathalie LEMOINE, chef de projet SIG et urbaniste des systèmes

Plus en détail

Déclaration d Intention de Commencement de Travaux (DICT)

Déclaration d Intention de Commencement de Travaux (DICT) travaux à proximité de réseaux enterrés et aériens Déclaration d Intention de Commencement de Travaux (DICT) GUIDE PRATIQUE Sommaire Préambule...3 Textes...5 Recommandations - sur l établissement des DICT...6

Plus en détail

Atelier DT-DICT. DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013

Atelier DT-DICT. DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013 Atelier DT-DICT DICT.fr est une marque de la société SOGELINK - SAS au capital de 150 000 Euros ATTF Beaune Octobre 2013 Présentation de Sogelink Implantée à Lyon, créée en 2000, Sogelink est une entreprise

Plus en détail

Réforme DT DICT Décret n 2011-1241 du 5 octobre 2011

Réforme DT DICT Décret n 2011-1241 du 5 octobre 2011 Réforme DT DICT Décret n 2011-1241 du 5 octobre 2011 BEAUNE Le Jeudi 03 Octobre 2013 Espace public, écologie & services urbains Contenu de la présentation 1. Réforme DT DICT Pourquoi? 2. Les démarches

Plus en détail

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580

ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Date : 05/02/08 v.1 Mercure 1-580 ICPE «Installations Classées pour la Protection de l Environnement» Sommaire La réglementation ICPE La nomenclature ICPE Utiliser la nomenclature ICPE Les installations non classées ICPE soumises à déclaration

Plus en détail

Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert

Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert Expérimentation de l Observatoire Régional Midi-Pyrénées Intervenant : P Bezard-Falgas,Géomètre expert Président de la Commission Information géographique Les

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE pour la déclaration de projet de travaux (DT), la déclaration d intention de commencement de travaux (DICT) et leurs récépissés

NOTICE EXPLICATIVE pour la déclaration de projet de travaux (DT), la déclaration d intention de commencement de travaux (DICT) et leurs récépissés NOTICE EXPLICATIVE pour la déclaration de projet de travaux (DT), la déclaration d intention de commencement de travaux (DICT) et leurs récépissés 1 Informations générales sur les déclarations et leurs

Plus en détail

Réforme antiendommagement. Informations générales et missions de l observatoire régional DT-DICT

Réforme antiendommagement. Informations générales et missions de l observatoire régional DT-DICT Réforme antiendommagement Informations générales et missions de l observatoire régional DT-DICT Nicolas VALLEE DREAL Service Risques Naturels et Technologiques Division Canalisations et Équipements Sous

Plus en détail

La règlementation travaux à proximité i des réseaux gaz. Visio- conférence AMF du 11 décembre 2012

La règlementation travaux à proximité i des réseaux gaz. Visio- conférence AMF du 11 décembre 2012 La règlementation travaux à proximité i des réseaux gaz Visio- conférence AMF du 11 décembre 2012 1- Constat général é 2 Evolution du nombre de dommages avec fuites de gaz 8000 7000 545 600 550 total de

Plus en détail

LE CONSEIL COMMUNAL,

LE CONSEIL COMMUNAL, LE CONSEIL COMMUNAL, Considérant l article D.220 du Code de l Eau en vertu duquel le Conseil Communal est tenu d édicter un règlement communal qui complète les obligations d évacuation des eaux usées dérivant

Plus en détail

Point sur la nouvelle réglementation TRAVAUX À PROXIMITÉ DES RÉSEAUX. CAM btp

Point sur la nouvelle réglementation TRAVAUX À PROXIMITÉ DES RÉSEAUX. CAM btp Point sur la nouvelle réglementation TRAVAUX À PROXIMITÉ DES RÉSEAUX CAM btp À jour au 31 octobre 2012, ce guide a vocation à présenter la nouvelle réglementation en matière de travaux à proximité des

Plus en détail

ASCOMADE 26 Novembre 2012

ASCOMADE 26 Novembre 2012 ASCOMADE 26 Novembre 2012 Réforme réglementation DT/DICT Démarches entreprises-difficultés rencontrées-solutions Présentation de la Direction Eau et Assainissement, Points clés de la nouvelle réglementation,

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES NATURE DES TRAVAUX: Démolition de la salle des fêtes Affaire N : 1129 Maître d'ouvrage : Mairie de Sainte-Marie-de-Ré 32, rue de la République 17740 Sainte-Marie-de-Ré SALLE D'ANTIOCHE DEMOLITION DE LA

Plus en détail

Journée d actualité du CNFPT. La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013

Journée d actualité du CNFPT. La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013 Journée d actualité du CNFPT La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013 Impacts pour les collectivités - témoignage Erwan LEMARCHAND

Plus en détail

DREAL Auvergne Service Risques. Réforme anti-endommagement des réseaux ( M. OGHEARD )

DREAL Auvergne Service Risques. Réforme anti-endommagement des réseaux ( M. OGHEARD ) 1 DREAL Auvergne Service Risques ( M. OGHEARD ) Réforme anti-endommagement des réseaux Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l'énergie www.developpement-durable.gouv.fr Endommagements

Plus en détail

VILLE DE FERNEY-VOLTAIRE Avenue Voltaire 01210. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Mise en place d un dispositif de vidéoprotection

VILLE DE FERNEY-VOLTAIRE Avenue Voltaire 01210. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Mise en place d un dispositif de vidéoprotection C.C.A.P. n 15V01 (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Mise en place d un dispositif de vidéoprotection Maître d ouvrage : Ville de Ferney-Voltaire BP 149 01210 Ferney-Voltaire Tel : 04 50

Plus en détail

Le service en + Dossier de présentation. www.dictservices.fr. Délégation d'envoi DT-DICT et Récépissé sur internet

Le service en + Dossier de présentation. www.dictservices.fr. Délégation d'envoi DT-DICT et Récépissé sur internet Le service en + Dossier de présentation www.dictservices.fr Délégation d'envoi DT-DICT et Récépissé sur internet Dossier de présentation Créé en 1993, SIG-IMAGE, éditeur de logiciels et prestataire de

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux

Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux Club des Concepteurs Routiers 24 novembre 2011 Thierry Chrupek MEDDTL - DGPR SRT - BSEI Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR ET QUI SE DEROULENT EN TOTALITE OU PARTIELLEMENT SUR UNE VOIE PUBLIQUE OU OUVERTE A LA CIRCULATION

Plus en détail

Réception des réponses et suivi de vos déclarations.

Réception des réponses et suivi de vos déclarations. Réception des réponses et suivi de vos déclarations. Sommaire. 1. Que se passe-t-il après la transmission des déclarations?... 2 2. Tableau de suivi des déclarations... 2 3. Signaler la réception d un

Plus en détail

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES. Travaux à proximité des réseaux de distribution d électricité, de gaz et de télécommunication

RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES. Travaux à proximité des réseaux de distribution d électricité, de gaz et de télécommunication RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES Travaux à proximité des réseaux de distribution d électricité, de gaz et de télécommunication TABLE DES MATIÈRES ZONE COUVERTE PAR TECTEO RESA : territoires desservis en gaz et

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DT- DICT

FICHE PRATIQUE DT- DICT Version projet Septembre 2009 FICHE PRATIQUE DT- DICT Charte Qualité Languedoc-Roussillon 1 Sommaire INTRODUCTION... 3 A EN AMONT DES TRAVAUX... 3 a. Envoi de la Déclaration de projet de Travaux (DT)...

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE PROJET DE LOTISSEMENT COMMUNAL D HABITATIONS Rue Calmette à GUILERS MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR : Mairie de GUILERS

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) CCAP APPLICABLE AUX TRAVAUX D UN MARCHE PRIVE (NF P 03-001) MAITRE D OUVRAGE MAITRE D ŒUVRE EXTRAIT PAGE 1/46 5. NORMES - PROVENANCE QUALITE CONTROLE

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Droits et Devoirs des différents acteurs

Droits et Devoirs des différents acteurs Droits et Devoirs des différents acteurs Mardi 28 Mai 2013 Centre technique municipal de Besançon Stéphanie LARDET Chargée de mission Environnement ASCOMADE www.ascomade.org Contenu 1. Ce que dit la réglementation

Plus en détail

Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers

Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers Améliorer la sécurité et la protection de la santé sur les chantiers Mathieu Lefebvre Expert Transversal Infrastructures CTB Burundi Financé par : Gouvernement du Burundi Constats au Burundi Equilibristes

Plus en détail

Le service public d assainissement non collectif. Communauté de Communes de la Vallée d Aspe Conseil des Maires du 08 septembre 2011

Le service public d assainissement non collectif. Communauté de Communes de la Vallée d Aspe Conseil des Maires du 08 septembre 2011 Le service public d assainissement non collectif Communauté de Communes de la Vallée d Aspe Conseil des Maires du 08 septembre 2011 Définition de l assainissement autonome «Tout système d assainissement

Plus en détail

Présentation DICT.fr. Juin 2013 VST

Présentation DICT.fr. Juin 2013 VST Présentation DICT.fr Juin 2013 VST Un service de Sogelink Sogelink en bref Solutions dématérialisées appliquées aux chantiers et réseaux Sogelink apporte des solutions métiers appliquées aux chantiers

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Maître d'ouvrage : COMMUNE DE SOIRANS Mairie 11 Grande rue 21110 SOIRANS TRAVAUX DE VOIRIE : REFECTION DE LA RUE DU POINT DU JOUR

Plus en détail

DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE DECLARANT

DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE DECLARANT DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE (Article L.310.2, L.310-5, R310-8, R310-9 et R310-19 du code de commerce et articles R321-1 et R321-7 du code pénal) DECLARANT PERSONNES PHYSIQUES (Joindre

Plus en détail

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS

FICHE THEMATIQUE. n 1 LE COORDONNATEUR SPS 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR SPS FICHE THEMATIQUE n 1 LE COORDONNATEUR 1. LA DESIGNATION PAR LE MAITRE D OUVRAGE DU COORDONNATEUR 1.1. Dans quels cas le recours à un coordonnateur est il obligatoire? 1.1.1. Les dispenses de coordonnateur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Arrêté du 25 juin 2015 relatif à l agrément d expert en matière de géothermie de minime importance

Plus en détail

FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS PENNY BROOKES

FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS PENNY BROOKES Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys FOURNITURE ET POSE DE DEUX ESCALIERS EXTERIEURS EN ACIER SALLE DE SPORTS

Plus en détail

Le rôle du maître d ouvrage.

Le rôle du maître d ouvrage. Le rôle du maître d ouvrage. Le maître d ouvrage peut être défini comme la personne morale ou physique pour laquelle l ouvrage est construit, il en est le responsable principal et, en tant que tel, est

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014.

Ses compétences sont décrites à l article 302 de la loi relative aux assurances du 4 avril 2014. L Ombudsman des Assurances intervient si un problème persiste lorsque le demandeur n a pas obtenu de réponse satisfaisante à sa demande de la part de l entreprise d assurances ou de l intermédiaire d assurances.

Plus en détail

Prescriptions techniques

Prescriptions techniques Prescriptions techniques Application du décret n 2004-555 du 15 juin 2004 relatif aux prescriptions techniques applicables aux canalisations et raccordements des installations de transport, de distribution

Plus en détail

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1

SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ISLES DU DOUBS 1 L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF : ANC Objectifs : Protection de la santé et de la salubrité publique Préservation

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Prévention des dommages réseaux lors de travaux

Prévention des dommages réseaux lors de travaux Prévention des dommages réseaux lors de travaux 16 mai 2013 Guillaume Principato www.developpement-durable.gouv.fr La nouvelle règlementation Le guichet unique Renforcer et mieux définir les responsabilités

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE AEROPORT CHATEAUROUX - CENTRE 36130 - DEOLS Tél. : 02.54.60.53.53 - Fax : 02.54.60.53.54 MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE

Plus en détail

L habilitation électrique BF-HF

L habilitation électrique BF-HF Fiche Prévention - G3 F 02 15 L habilitation électrique BF-HF Depuis le 1 er juillet 2011, l habilitation électrique est obligatoire et vise à renforcer la maîtrise du risque électrique. Elle s appuie

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Nouvelles règles de gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle

Nouvelles règles de gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle Nouvelles règles de gestion du Domaine Public Routier du Département de la Moselle Pour une meilleure gestion des interventions sur la voirie Départementale Règlement du Domaine Public Routier du Département

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. relatif aux travaux à proximité des réseaux

GUIDE TECHNIQUE. relatif aux travaux à proximité des réseaux GUIDE TECHNIQUE relatif aux travaux à proximité des réseaux SOMMAIRE 1 CONTEXTE...6 2 INTRODUCTION...9 2.1 Objectifs du guide... 9 2.2 Préconisations et pré-requis fondamentaux... 10 3 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS...13

Plus en détail

Inspection en hygiène et sécurité

Inspection en hygiène et sécurité Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique erritoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex él. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 09/2013 Cl. C44

Plus en détail

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Les nécessités d une bonne exploitation soucieuse de la Sécurité et de la Santé exigent d appliquer les règles légales avec une connaissance

Plus en détail

LOCATION ET MAINTENANCE DES PHOTOCOPIEURS DE LA COMMUNE DE CADEROUSSE RÈGLEMENT DE CONSULTATION

LOCATION ET MAINTENANCE DES PHOTOCOPIEURS DE LA COMMUNE DE CADEROUSSE RÈGLEMENT DE CONSULTATION LOCATION ET MAINTENANCE DES PHOTOCOPIEURS DE LA COMMUNE DE CADEROUSSE RÈGLEMENT DE CONSULTATION 1- IDENTIFICATION DE LA PERSONNE PUBLIQUE Mairie de CADEROUSSE 84860 CADEROUSSE 2- MODE DE PASSATION La présente

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DT-DICT

FICHE PRATIQUE DT-DICT FICHE PRATIQUE DT-DICT 2eme version- Janvier 2017 Dans le cadre des travaux à proximité des réseaux sensibles pour la sécurité 1 (exemples : lignes électriques, canalisations de transports et distributions

Plus en détail

Projets de travaux et travaux à proximité de réseaux

Projets de travaux et travaux à proximité de réseaux EDITION n 2 GUIDE PRATIQUE Juin_2010 Projets de travaux et travaux à proximité de réseaux Ignace Vantorre Président Le partenariat avec l AITF vient s ajouter à celui déjà amorcé avec l ATTF l an dernier.

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DT-DICT

FICHE PRATIQUE DT-DICT FICHE PRATIQUE DT-DICT Dans le cadre des travaux à proximité des réseaux sensibles pour la sécurité 1, des groupes de travail ont été mis en place sous l égide de l AFNOR et du MEDDTL pour la mise en place

Plus en détail

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014

Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments. Présentation aux CHSCT Septembre 2014 Guide de prévention du risque amiante dans la gestion des bâtiments Présentation aux CHSCT Septembre 2014 PLAN I - HISTORIQUE II - GESTION COURANTE DES BÂTIMENTS III - GESTION DES OPERATIONS DE TRAVAUX

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien d intervention ouvrages gaz Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des fonctions en lien avec la qualification Le CQP est en lien

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

la Détection et le Géoréférencement des réseaux

la Détection et le Géoréférencement des réseaux la Détection et le Géoréférencement des réseaux Etudis, société adhérente à la Fnedre (Fédération Nationale des Entreprises de Détection de Réseaux Enterrés) Répérage/Marquage des réseaux souterrains Géoradar

Plus en détail

MARCHE DE LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE CONSULTATION

MARCHE DE LOCATION ET MAINTENANCE DE PHOTOCOPIEURS CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE CONSULTATION 1. IDENTIFICATION DE LA PERSONNE PUBLIQUE Mairie de Chorges 05230 CHORGES 2. MODE DE PASSATION La présente consultation est lancée selon la procédure adaptée en application combinée des articles 28 et

Plus en détail

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Décret n 2013- du relatif aux canalisations de transport de gaz, d hydrocarbures et de produits chimiques NOR : DEVP13XXXXXD

Plus en détail

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS)

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) Dernière révision du document : juillet 2012 QUAND ET COMMENT DÉPOSER LE DOSSIER AUPRÈS DE L'ADMINISTRATION? Le projet d assainissement est à envoyer

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

AMENAGEMENT DU PARKING DE L EGLISE DOSSIER DE CONSULATION DES ENTREPRISES. Cahier des Clauses Administratives Particulières Lot n 1

AMENAGEMENT DU PARKING DE L EGLISE DOSSIER DE CONSULATION DES ENTREPRISES. Cahier des Clauses Administratives Particulières Lot n 1 Maître d ouvrage Mairie de VILLELONGUE 20 rue de Marque Debat 65260 VILLELONGUE 05 62 92 28 42 cne.villelongue@wanadoo.fr AMENAGEMENT DU PARKING DE L EGLISE DOSSIER DE CONSULATION DES ENTREPRISES Cahier

Plus en détail

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique

La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique La protection de la population : rappels sur la réglementation liée au code de la Santé Publique Colloque Amiante mars 2015 Cadre réglementaire Décret du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité. Assistant de prévention / Conseiller de prévention

Fiche Hygiène et Sécurité. Assistant de prévention / Conseiller de prévention Stop Info! Assistant de prévention / Conseiller de prévention L assistant de prévention et le cas échéant, le conseiller de prévention, précédemment dénommés ACMO (Agent Chargé de la Mise en Œuvre des

Plus en détail

Vision d une collectivitéet mise en œuvre de bonnes pratiques

Vision d une collectivitéet mise en œuvre de bonnes pratiques Vision d une collectivitéet mise en œuvre de bonnes pratiques Alain FABRE CUGT Comment prévenir les dommages aux ouvrages et améliorer la sécurité? Vision d une collectivité et mise en œuvre de bonnes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/35 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS

Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS Le Maître d Ouvrage et la mission de Coordination SPS 1 - Rappel du cadre réglementaire - Les applications respectives du plan de prévention et de la coordination SPS - La désignation du CSPS - Les points

Plus en détail

VENTE AU DEBALLAGE REGLEMENTATION

VENTE AU DEBALLAGE REGLEMENTATION VENTE AU DEBALLAGE REGLEMENTATION Art 310-2 du Code du Commerce : Sont considérées comme ventes au déballage, les ventes de marchandises effectuées dans des locaux ou des emplacements non destinés à la

Plus en détail

MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données

MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données COMMUNE DE VENDENHEIM MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES () Maître d Ouvrage 12, rue Jean Holweg 67550 VENDENHEIM Tél : 03.88.69.40.20 Fax

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES (C.D.C.) VALANT ACTE D ENGAGEMENT

CAHIER DES CHARGES (C.D.C.) VALANT ACTE D ENGAGEMENT MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES CAHIER DES CHARGES (C.D.C.) VALANT ACTE D ENGAGEMENT (Le présent document comporte six pages numérotées de 1 à 6) Entre le LYCEE VICTOR CONSIDERANT

Plus en détail

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Le contexte Diminuer l accidentologie sur les chantiers de bâtiment

Plus en détail