TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC"

Transcription

1 TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 1 -

2 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC, bras financier de la CEDEAO, est une institution financière internationale appartenant aux 15 Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO) que sont : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo. Son siège est à Lomé au Togo. Elle est issue de la transformation, en Décembre 1999, de l ex-fonds de Coopération, de Compensation et de Développement de la CEDEAO (créé en même tant que la CEDEAO en 1975 et devenu opérationnel en 1979). Son capital s élève à 1 Milliard d UC 1, (1 518 Millions USD) détenu à 70% par les Etats membres, les 30% restant ouverts à souscription pour les non-régionaux. Pour remplir sa mission d instrument privilégié de lutte contre la pauvreté, de création de richesse et de promotion de l emploi en vue du bien être des populations de la sousrégion, la BIDC travaille aux côtés de la Commission de la CEDEAO qui donne les orientations stratégiques et l impulsion politique. La vision de la BIDC est d être la première institution régionale de financement de l investissement et du développement en Afrique de l Ouest et un instrument efficace de lutte contre la pauvreté, de création de richesse et de promotion de l emploi en vue du bien-être des populations e la région. Elle s est assignée pour mission d aider à la création des conditions permettant l éclosion d une Afrique de l ouest économiquement forte, industrialisée, prospère, et parfaitement intégrée tant au plan interne que par rapport au système économique mondial, afin de profiter des opportunités et des perspectives offertes par la mondialisation. La Banque a adopté en juin 2010, un plan stratégique qui devrait lui permettre d injecter dans l économie sous régionale environ 1,5 Milliards de dollars EU, soit en moyenne 300 Millions de dollars EU par an. La promotion et le développement du secteur privé régional reste l un des trois principaux axes du plan d activité de la Banque. Pour financer ses activités, la Banque a recours à deux grandes catégories de ressources : les ressources internes à la communauté et les ressources externes. Les ressources internes s entendent celles mobilisées dans la sous-région et concernent notamment les ressources en capital, les ressources sur les marchés financiers régionaux, les ressources du prélèvement communautaire, les fonds spéciaux à mettre en place. Quant aux ressources extérieures, elles ont trait à celles mobilisées auprès de partenaires techniques et financiers bilatéraux ou multilatéraux tels que les 1 1 UC = DTS (Droit de Tirage Spécial) TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 2 -

3 gouvernements, les banques multilatérales de développement ou d autres banques ou institutions financières internationales. Les besoins en ressources de la BIDC sont essentiellement de deux ordres : les ressources concessionnelles qui permettraient d accroître significativement les interventions de la Banque dans la réalisation des projets d infrastructure de base, gage d un développement économique de la sous-région et de promotion d un secteur privé dynamique, moteur de croissance. Malheureusement, les effets de la crise financière mondiale ont conduit à une raréfaction des ressources concessionnelles sur le plan international, une contraction et même une mutation de l architecture de l aide internationale. Malgré ce contexte difficile, la BIDC a pu obtenir deux lignes de crédit d un montant total de 500 millions de dollars US sur une durée de 20 ans dont cinq ans de différé. Malheureusement, cette durée ne satisfait pas aux conditions de confessionnalité des institutions de Breton Woods en matière de prêt aux Etats. La BIDC a ainsi été obligée d allonger la durée des prêts à 30 ans dont 9 ans de différé en vue de permettre aux Etats membres de continuer à bénéficier des ressources des prêts directs de la Banque avec tout ce que ceci comporte comme contrainte en terme de pression sur sa trésorerie car elle se verra obliger de puiser dans ses fonds propres détériorant ainsi sa situation financière ; les ressources commerciales pour le financement du secteur privé. Dans ce cadre, la Banque a déjà réussi à mobiliser 66 milliards FCFA et 95 millions USD auprès de différents partenaires financiers. La Banque projette très prochainement de lever des capitaux sur les marchés du Ghana et du Nigéria et souhaite, plus généralement, disposer de l expertise interne nécessaire pour lever des ressources à moindre coût sur les marchés internationaux de capitaux. Toutes ces actions restent insuffisantes face à l immensité des besoins des Etats. De même, après pratiquement trois années de mise en œuvre de son dernier plan stratégique , la mobilisation de ressources adéquates reste l une des contraintes majeures identifiées. Dans un tel contexte, il devient impérieux de rechercher des mécanismes innovants de financement et ce dans un cadre cohérent d actions. C est dans ce cadre que s inscrivent les présents termes de référence pour le recrutement d un cabinet en vue de l élaboration et l implémentation d une véritable stratégie de mobilisation de ressources pour la Banque. TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 3 -

4 II. OBJECTIFS DE LA MISSION L objectif de toute stratégie de mobilisation de ressources est d identifier, de rassembler, de combiner et de structurer les apports de fonds nécessaires à la mise en œuvre des projets et programmes identifiés. Dans le contexte de la BIDC, la stratégie à mettre en place devra répondre à deux questions essentielles à savoir : - où trouver les ressources aux meilleures conditions de taux d intérêt, de durée et de modalités de remboursement? et - comment les mobiliser? III. TACHES SPECIFIQUES DU CONSULTANT Les tâches spécifiques du CONSULTANT sont déclinées ci-après. - Identifier les différentes sources de mobilisation de ressources sur lesquelles la BIDC peut compter pour financer le développement de ses activités. - Proposer pour chaque catégorie de ressources, les mécanismes, techniques et moyens humains nécessaires pour les mobiliser. - Appuyer la BIDC à disposer des procédures en matière de mobilisation de ressources. - Assister la banque dans l élaboration et la mise en œuvre des politiques et des plans financiers à moyen et long terme, en particulier l élaboration des perspectives financières et leur suivi. - Etudier les conditions des marchés de capitaux dans les Etats membres de la CEDEAO et sur les autres places financières pour faire des recommandations concernant les activités de la BIDC sur ces marchés, notamment en terme de levée de fonds. - Proposer des mécanismes permettant de renforcer les synergies à développer entre la BIDC et la Commission de la CEDEAO. - Proposer les voies et moyens pouvant permettre de lever des fonds sur les marchés financiers du Ghana et du Nigéria. - Proposer les voies et moyens permettant l obtention de lignes de crédit et des prises de participation au capital de la Banque auprès des Institutions Financières de Développement. - Identifier des fonds spéciaux comme les ressources des APE et proposer les voies et moyens permettant de les orienter vers la BIDC. - Proposer les voies et moyens permettant la libération du capital des pays membres. TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 4 -

5 - Identifier les pays émergents qui s intéressent de plus en plus à l Afrique comme l Inde, la Chine, la Turquie, le Venezuela, le Brésil, etc. et proposer des mécanismes efficaces de mobilisation de ressources auprès de ces pays. - Proposer des mécanismes innovants de mobilisation de ressources notamment à travers les projets en PPP. - Identifier des personnes ressources de haut niveau pour le parrainage des activités de mobilisation de ressources. - Identifier des intermédiaires professionnels et efficaces de mobilisation de ressources. - Proposer des mécanismes efficaces de coordination des activités de mobilisation de ressources. - Identifier, de manière spécifique, des ressources pouvant être mobilisées pour alimenter : (i) un fonds d études afin d impulser de bonnes pratiques d identification de projets pour nourrir un bon pipeline de projets ; (ii) un fonds de bonification des taux actuellement appliqués par la Banque à l image de la pratique qui a court au niveau de l UEMOA. (iii) un fonds fiduciaire à l image du Fonds Spécial du Nigéria créé en 1976 par accord entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Gouvernement de la République Fédérale du Nigéria ; (iv) et tout autre fonds pouvant être géré par la Banque. - Implémenter la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation de ressources avec son plan d action. - Appuyer spécifiquement la BIDC dans la transformation de son fonds télécom en fonds d investissement pour servir de levier dans le financement des infrastructures de télécommunication. IV. RESULTATS ATTENDUS Au terme de la mission, la BIDC disposera: - d une stratégie globale et cohérente de mobilisation de ressources ; - de procédures dédiées en matière de mobilisation de ressources ; - d un plan de mobilisation de ressources ; - d un personnel bien formé sur la stratégie de mobilisation de ressources et des procédures subséquentes ; - d une bonne base de données de sources de mobilisation de ressources avec les conditions et les modalités de mobilisation ; - d une bonne base de données de personnes ressources de haut niveau pouvant parrainer la mobilisation de ressources et d intermédiaires professionnels et efficaces de mobilisation de ressources internes et externes; TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 5 -

6 - d une stratégie efficace permettant de renforcer les synergies à développer entre la BIDC et la commission de la CEDEAO ; - de mécanismes innovants et efficaces de mobilisation de ressources à travers les projets en syndication et de ressources destinées à alimenter un fonds d études ; - d orientations précises pour la mise en place d un fonds d études, d un fonds de bonification et d un fonds fiduciaire ; - d un cadre d élaboration de perspectives financières à moyen terme de la Banque ; - d expertise interne en matière de levée de fonds sur les marchés financiers régionaux et internationaux (au moins trois cadres de la BIDC sont bien formés sur la stratégie de mobilisation de ressources et de son plan d action) ; - d un business plan pour la transformation de son fonds télécom en fonds d investissement pour le financement des infrastructures modernes de communication ; V. PROFIL DES EXPERTS Les cabinets appelés à concourir doivent : - Jouir d une réputation internationale avec une bonne connaissance de la région CEDEAO. - Etre en règle vis-à-vis de l administration fiscale de son pays pour le paiement des impôts et des organismes sociaux pour les cotisations de sécurité sociale et de retraite ; - Avoir réalisé des missions similaires en matière de complexité. Les experts du cabinet doivent avoir les qualifications et expériences suivantes : - une formation académique de troisième cycle en économie finance ou domaine de développement connexes ; - une expérience d au moins dix (10) ans dans une Institution Financière de Développement ; - une expérience d au moins cinq (05) ans comme consultant international ou comme collaborateur d un cabinet international et avoir conduit au moins deux (02) missions similaires ; - la capacité de communiquer couramment, à l écrit et à l oral, en français et/ou en anglais avec une bonne connaissance de l autre langue. Une expérience confirmée dans une société de bourses de valeurs mobilières et/ou de société de gestion et d intermédiation (SGI) serait un grand atout. Les propositions à soumettre par les postulants seront évalués en fonction des critères suivants : TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 6 -

7 - qualifications générales et aptitude pour la tâche à accomplir : 40% - expérience dans la tâche décrite dans les termes de références : 40% - expérience avec les bailleurs de fonds internationaux : 10% - capacité linguistique : 05% - connaissance de la région (CEDEAO): 05% Seules les offres ayant obtenu 70 points ou plus seront examinés en vue d accomplir cette tâche. Le prestataire devra prendre à sa charge tous les frais d assurance ou médicaux le concernant pendant la durée d exécution de ses services. Le prestataire devra entreprendre les démarches en vue d obtenir les visas ou attestations de résidence dont il aura besoin pour accomplir ses tâches et s acquitter de ses obligations au vu contrat. La Banque aidera le prestataire dans ses démarches chaque fois que cela sera nécessaire. VI. LIVRABLES - Document de stratégie de mobilisation de ressources avec son plan d action en copie dure ( 5 exemplaires) et en support électronique en français ou en anglais ; - Document de procédures liées à la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation de ressources en copie dure (5 exemplaires) et en support électronique en français ou en anglais; - Rapport des formations dispensées en copie dure (5 exemplaires) et en support électronique en français ou en anglais. VII. DUREE DE LA MISSION La mission est prévue pour durer cinq (5) mois. TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources et des procédures y relatives Page - 7 -

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC Mai 2014 TDR pour l élaboration d une politique et d un modèle de tarification pour la BIDC Page - 1 -

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME Avril 2014 TDR pour l étude de visibilité et de positionnement de la BIDC

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER 128, Boulevard du 13 janvier BP : 2704 Lomé Togo Tél. : (228) 22 21 68 64 Fax. : (228) 22 21 86 84 bidc@bidc-ebid.org www.bidc-ebid.org TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN

Plus en détail

West and Central African Council for Agricultural Research and Development

West and Central African Council for Agricultural Research and Development Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT / INFORMATICIEN EN CONCEPTION DE BASE DE DONNEES.

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT / INFORMATICIEN EN CONCEPTION DE BASE DE DONNEES. TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT / INFORMATICIEN EN CONCEPTION DE BASE DE DONNEES. Recruté par la Banque de Développement Autrichienne (OeEB) mai 2014 CONTEXTE / JUSTIFICATION La

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Formation dispensée par un Consultant-formateur recruté par la Banque de Développement Autrichienne (OeEB).

Formation dispensée par un Consultant-formateur recruté par la Banque de Développement Autrichienne (OeEB). TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGÉ DE LA FORMATION DES AGENTS DE LA BOAD EN SUIVI - EVALUATION ET ANALYSE DE L ADDITIONNALITE DE PROJETS MARCHANDS Formation dispensée par un

Plus en détail

Système Qualité de l Afrique de l Ouest

Système Qualité de l Afrique de l Ouest Système de l Afrique de l Ouest VISER L EXCELLENCE PAR LA QUALITÉ Appui à la mise en œuvre politique qualité CEDEAO Contexte Après une première phase réussie de 2001 à 2005, la deuxième phase du Programme

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023

SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 SYNTHESE EMPRUNT OBLIGATAIRE CRRH-UEMOA 6% 2013-2023 2013 I- Historique La CRRH-UEMOA est l un des fruits de la coopération engagée en 2005 par la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest (BCEAO),

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 3. Dépôt et date de clôture des candidatures UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 008/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

Par Claude d Almeida, mai 2012.

Par Claude d Almeida, mai 2012. 1 er FORUM ÉCONOMIQUE DU PATRONAT IVOIRIEN Thème : «MÉCANISMES INNOVANTS ET ALTERNATIFS DE FINANCEMENT DU SECTEUR PRIVÉ» Par Claude d Almeida, mai 2012. CLAUDE D ALMEIDA, CONSULTANT ANCIEN STATISTICIEN

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE. des opérateurs privés. Edition 2015. Guide pratique - BOAD 1 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2015 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Guide pratique - BOAD 1 GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Benchmark sur le tarif de connexion Internet

Benchmark sur le tarif de connexion Internet Autorité de Réglementation des secteurs de Postes et de Télécommunications REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail - Liberté - Patrie Benchmark sur le tarif de connexion Internet DAJR/Service réglementation et études

Plus en détail

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après :

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après : TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET-CONSEIL CHARGE DE L APPUI-ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA DANS LE CADRE DE LA MOBILISATION DES RESSURCES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DEUXIEME

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2013 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2013 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2013 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Rapport Regional Draft Resume

Rapport Regional Draft Resume Enquête sur le renforcement des capacités dans le domaine des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique des pays membres de la CEDEAO Rapport Regional Draft Resume Septembre 2012 RESUME L espace

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. DEUX (02) INGENIEURS IMPLEMENTATION - Chef de Projet Monétique

AVIS DE RECRUTEMENT. DEUX (02) INGENIEURS IMPLEMENTATION - Chef de Projet Monétique Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (+221) 33 869 95 95 Fax : (+221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT DEUX

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015

Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED. 25-27 March 2015 Expert Meeting on CYBERLAWS AND REGULATIONS FOR ENHANCING E-COMMERCE: INCLUDING CASE STUDIES AND LESSONS LEARNED 25-27 March 2015 Expérience de la CEDEAO By Raphael Koffi Economic Community of West African

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie René AZOKLY/ Président du Fonds International de Garantie Les Fonds de Garantie en Afrique de l'ouest: Particularités,

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ

Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ Situation: Bobo-Dioulasso, Burkina Faso Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ Centre: Centre pour Leadership et Management General Structure: Organisation Ouest Africaine de la Santé Lieu de travail:

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT

TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT TERMES DE REFERENCES POUR UNE ASSISTANCE TECHNIQUE A MI TEMPS SUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES TECHNIQUES ET SCIENTIFIQUES DU CILSS SUR LE CLIMAT (LE RECRUTEMENT D UNE FIRME) Appui à la mise en œuvre

Plus en détail

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL AVIS À MANIFESTATION D INTÉRÊT (SERVICES DE CONSULTANT) BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Département

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et Justification

Plus en détail

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA)

Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Réseau pour l Emploi des Jeunes en Afrique de l Ouest (YEN-WA) Abidjan - Capitale économique de la Côte d Ivoire Initiative pour le Secteur Privé ISP La jeunesse africaine : La promesse d un avenir meilleur...

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en team building : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur,

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

du GCF à travers le CSE-NIE

du GCF à travers le CSE-NIE Forum Régional du CTCN pour les Entités Nationales Désignées Accès aux Ressources du FA et du GCF à travers le CSE-NIE Par Aïssata B. SALL et Déthié S. NDIAYE Unité Finances Climat- Centre de Suivi Ecologique

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT. UN(E) ASSISTANT(E) DE DIRECTION BILINGUE (Français/Anglais) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT. UN(E) ASSISTANT(E) DE DIRECTION BILINGUE (Français/Anglais) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012.

6. La durée de réalisation de cette consultance est de vingt deux (22) jours pendant la période allant du 10 août au 12 Septembre 2012. Avis de Sollicitation de Manifestation d intérêt pour le recrutement d un consultant international ou national pour la revue des Plans d investissements des pays AMI N 05 2012 Plans d investissement nationaux

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques

Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Grant Thornton Côte d Ivoire : Un accompagnement sur mesure pour atteindre vos objectifs stratégiques Audit Consulting Conseil juridique, fiscal et social Outsourcing Etudes sectorielles Conseil en RH

Plus en détail

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La Banque européenne d investissement en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La banque de l UE La Banque européenne d investissement, la banque

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011

RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OIC/COMCEC/27-11/D(24) Original : Anglais RAPPORT DE LA 5 EME REUNION DU COMITE DE PILOTAGE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION DE L OCI SUR LE COTON 22 SEPTEMBRE 2011 OUAGADOUGOU BURKINA FASO Présenté

Plus en détail

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1

LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013. Lomé le 07 septembre 2013 1 LA CRRH-UEMOA AU 30 AOUT 2013 Lomé le 07 septembre 2013 1 Plan I. La CRRH-UEMOA : activités opérationnelles II. Cadre institutionnel et organisation III. Règles d intervention : Critères d éligibilité

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET. RECRUTEMENT DE BUREAU D ETUDES POUR DES PRESTATIONS DE SERVICES DECRITS CI-DESSOUS (Réf : AT BAD-FAPA/2014/003)

AVIS A MANIFESTATION D INTERET. RECRUTEMENT DE BUREAU D ETUDES POUR DES PRESTATIONS DE SERVICES DECRITS CI-DESSOUS (Réf : AT BAD-FAPA/2014/003) PROGRAMME D ASSISTANCE TECHNIQUE A LA BIDC DON DE LA BAD SUR RESSOURCES DU FONDS D ASSISTANCE AU SECTEUR PRIVE AFRICAIN (FAPA) Project ID N : P-ZI-HZO-005 Grant N : 5700155001651 =-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE Cabinet du Premier Ministre, Ministre de l'economie, des Finances Et du Budget ------------ -------- République de Côte d Ivoire Union-Discipline-Travail LANCEMENT DE L OPERATION D EMISSION SUKUK ETAT

Plus en détail

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO)

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour

Plus en détail

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL Article 1 : CREATION ET PHILOSOPHIE GENERALE Le Centre d Etudes et de Recherches sur le Droit international général et les Droits

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf. No. HRSS/15/08/1262 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Classe Titre fonctionnel P-3 Économiste Département/Division/Section RITD-ATPC Groupe professionnel Affaires Économiques

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

Conférence du SAWAP & Lancement du BRICKS OUAGADOUGOU, 19 au 22 MARS 2014

Conférence du SAWAP & Lancement du BRICKS OUAGADOUGOU, 19 au 22 MARS 2014 Conférence du SAWAP & Lancement du BRICKS OUAGADOUGOU, 19 au 22 MARS 2014 Le projet BRICK Renforcement de la résilience par le biais de services liés à l innovation à la communication et aux connaissances

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN (01) ECONOMISTE

AVIS DE RECRUTEMENT UN (01) ECONOMISTE AVIS DE RECRUTEMENT La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Etablissement public à caractère international est l institution spécialisée de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA),

Plus en détail

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE Agence des Nations Unies : Titre : Lieu : Durée : Bureau Régional de l ONUDC pour l Afrique de l'ouest et

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA SAUVEGARDES ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DEDIEES A LA BANQUE MONDIALE

RECOMMANDATIONS POUR LA SAUVEGARDES ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DEDIEES A LA BANQUE MONDIALE RECOMMANDATIONS POUR LA SAUVEGARDES ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DEDIEES A LA BANQUE MONDIALE Par Jocelyn Rakotoarisoa Etudiant en Economie, Université d Antananarivo, Madagascar Membre du Conseil Régional

Plus en détail

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis

L affacturage en Afrique : Opportunités et défis L affacturage en Afrique : Opportunités et défis Par Mme Kanayo Awani Directrice, Financement du commerce et Agences African Export-Import Bank Présenté au séminaire 2014 sur l affacturage Lusaka, Zambie

Plus en détail

UEMOA Approche régionale pour la sécurité

UEMOA Approche régionale pour la sécurité CONFERENCE UE - AFRIQUE SUR L AVIATION UEMOA Approche régionale pour la sécurité Présentée par Irène GNASSOU SEKA Directeur des Transports aériens et du Tourisme 1 Plan de l exposé 1. L Union Economique

Plus en détail

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA . TERMES DE REFERENCES SPECIFIQUES DU CONSULTANT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT DES ECHANGES COMMERCIAUX INTRACOMMUNAUTAIRES POUR LA FORMULATION D UN PROGRAMME D APPUI AU PROCESSUS D INTEGRATION ECONOMIQUE

Plus en détail

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC»

ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES DU BURUNDI «OPC» Par Pierre-Claver NZOHABONAYO SECRETAIRE GENERAL ORDRE DES PROFESSIONNELS COMPTABLES «OPC» 1. OBJECTIFS Dès sa création, l OPC vise une régulation articulée

Plus en détail

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formations en Technologies de l Informatique

Plus en détail

7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.org

7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.org Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development TERMES DE REFERENCES DU CONSULTANT CHARGE D ELABORER

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

Les résultats clés du PQAO. Programme Qualité de l Afrique de l Ouest

Les résultats clés du PQAO. Programme Qualité de l Afrique de l Ouest Les résultats clés du PQAO Programme Qualité de l Afrique de l Ouest LA QUALITE, maître mot du Programme La qualité a été le maître mot du Programme. Une POLITIQUE QUALITE a été formulée, jetant les bases

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Sfax le 24/05/2013 Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formation d enseignants en coaching : Pièces jointes : Termes de références de la formation. Monsieur, 1.

Plus en détail

POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT EN VUE DE LA REALISATION

POUR LA SELECTION D UN CONSULTANT EN VUE DE LA REALISATION SSOCIATION ROFESSIONNELLE DES YSTEMES INANCIERS ECENTRALISES DU BURKINA FASO (APSFD-BF) 01 BP 5386 Ouagadougou 01 Burkina Faso Tel.: (00226) 50 36 13 78 Fax: (00226) 50 36 13 78 E-mail: apsfdbf@fasonet.bf

Plus en détail

CONSULTATION POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJETS

CONSULTATION POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJETS TERMES DE REFERENCE CONSULTATION POUR LA MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJETS Mise en œuvre d un outil Page : 1/8 1. PRESENTATION DU GIM-UEMOA Le Groupement Interbancaire Monétique de l Union

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA

BUREAUX PNUD BURUNDI, REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (RDC) ET RWANDA TERMES DE REFERENCES SPECIFIQUES DU CONSULTANT COORDINATEUR/ CHEF D EQUIPE DES CONSULTANTS POUR LA FORMULATION D UN PROGRAMME D APPUI AU PROCESSUS D INTEGRATION ECONOMIQUE DES PAYS DE LA REGION DES GRANDS

Plus en détail

LES ECHOS DE LA BOURSE

LES ECHOS DE LA BOURSE LES ECHOS DE LA BOURSE Newsletter N 041(25 au 29/07/2011) Dans ce numéro : Evolution graphique des indices 25 au 29 Juillet 2011 Evolution des indices au cours de la période BILAN DE LA SEMAINE AGENDA

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

PRÉSENTATION DE AFRICA LINK CAPITAL

PRÉSENTATION DE AFRICA LINK CAPITAL PRÉSENTATION DE AFRICA LINK CAPITAL ALC, UN PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE Cabinet de Conseil Financier et Arrangeur indépendant, fondé en 2006 par Mr Serge Tidiane DIOP (ex-cadre de AMB West Africa -Département

Plus en détail

En collaboration avec :

En collaboration avec : 2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par : & Strategie de financement des PME par le Capital Investissement Aurore Bahounoui Vice president - ECP Bureau de Douala En collaboration

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 009/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU CAPITAL HUMAIN Avril 2014 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC, bras financier de la CEDEAO, est une institution financière internationale appartenant aux 15

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Projet d'appui à la Qualité

Projet d'appui à la Qualité République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut de Biotechnologie de Sfax Université de Sfax Projet d'appui à la Qualité Création d une plate forme

Plus en détail

Terme de référence Spécialiste Gestion financière

Terme de référence Spécialiste Gestion financière Terme de référence Spécialiste Gestion financière Sous la supervision générale du Directeur Général de l A.N.P.I, Agence d Exécution du projet les consultants auront pour mission : 1. Le SGF sera responsable

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN(E) ASSISTANT(E) TRESORIER(E) GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN(E)

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain.

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain. Brochure D entreprise 2012 1 2 TOUR D HORIZON Nous sommes une institution panafricaine de développement dédiée au financement de l immobilier, en particulier à la promotion de l habitat à prix abordables,

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail