Ce que peut faire le médecin généraliste. devant une pathologie oculaire. Pr. André MATHIS Service d Ophtalmologie Hôpital Rangueil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce que peut faire le médecin généraliste. devant une pathologie oculaire. Pr. André MATHIS Service d Ophtalmologie Hôpital Rangueil"

Transcription

1 Ce que peut faire le médecin généraliste devant une pathlgie culaire Pr. André MATHIS Service d Ophtalmlgie Hôpital Rangueil I. Cnnaître les signes d appel nécessitant une cnsultatin spécialisée en urgence : baisse de visin brutale, mais aussi : mydéspsies d apparitin récente (sensatin de «muches vlantes» u de «crps flttants») qui peuvent être un signe de début de décllement de rétine, métamphrpsies de survenue brutale (visin défrmée des bjets), qui peuvent crrespndre à une frme exsudative (= névascularisée) de dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA), duleurs intenses, altératins du champ visuel. II. Mesurer l acuité visuelle, qui dit être chiffrée séparément pur chaque œil et avec la crrectin ptique éventuellement prtée par le patient : l acuité visuelle mesurée sans crrectin ptique n a aucune valeur. La mesure de l acuité visuelle est effectuée : de lin, avec une échelle de type Mnyer, de près, avec un test de Parinaud. III. Pratiquer un examen du segment antérieur (cnjnctive et crnée) : examen de la cnjnctive bulbaire (cnjnctive recuvrant le glbe culaire) : elle peut être le siège d une hyperhémie cnjnctivale sit diffuse, sit lcalisée autur de la crnée (cercle périkératique), évquant une kératite u une uvéite antérieure. examen du cul-de-sac inférieur : une rugeur prédminant à sn niveau, ±assciée à des sécrétins évque une cnjnctivite. examen de la cnjnctive palpébrale inférieure et supérieure (l examen de cette dernière nécessite de returner la paupière supérieure). examen de la crnée ; n peut pratiquer : un examen direct, qui peut mntrer une diminutin de transparence diffuse (œdème crnéen) u lcalisée (kératite), un examen après instillatin d un cllyre à la flurescéine, au mieux en s aidant d une lumière bleue : tute ulcératin crnéenne, même très superficielle, va cntrairement à la crnée nrmale avec un épithélium intact s imprégner de flurescéine et devenir aisément recnnaissable. n peut enfin examiner le réflexe phtmteur (RPM) : un RPM bien cnservé est en faveur d une affectin bénigne, alrs qu un réflexe phtmteur diminué est plus en faveur d une atteinte du segment antérieur, kératite u uvéite antérieure

2 IV. Prendre en charge une cnjnctivite bactérienne : signes fnctinnels : sensatin de gêne superficielle, de sable dans les yeux,sans duleurs vraies ; sécrétins cnjnctivales épaisses, avec des «yeux cllés le matin au réveil» ; pas de sensatin de baisse de visin. examen : rugeur cnjnctivale prédminant au niveau du cul-de-sac cnjnctival inférieur, sécrétins cnjnctivales dans le cul-de-sac inférieur ; RPM cnservé, transparence crnéénne nrmale, pas d ulcératin crnéenne visible après instillatin de flurescéine. traitement d une semaine par un cllyre et une pmmade antibitiques à large spectre type Rifamycine u Gentamycine en évitant en première intentin les antibitiques de dernières génératins type quinlnes. Par exemple : Gentamycine cllyre 4 à 6 fis par jur Gentamycine pmmade le sir au cucher Durée du traitement huit jurs Dans tus les cas, revir le patient u lui demander de rappeler u de revenir en l absence d améliratin en envirn tris jurs ++++ les cnjnctivites virales dnnent un tableau prche des cnjnctivites bactériennes, mais avec des sécrétins claires ; dans les cas typiques, n peut bserver des fllicules dans le cul-de-sac cnjnctival inférieur et une adénpathie prétragienne, dans un cntexte épidémique (cnjnctivites à adénvirus). Le traitement n est pas très différent : antibithérapie lcale pendant cinq jurs pur prévenir une surinfectin bactérienne (par exemple, Gentamycine cllyre x 3 et Gentamycine pmmade le sir). les cnjnctivites allergiques, prurigineuses, s accmpagnent suvent d un imprtant œdème cnjnctival (chemsis) ; elles s asscient le plus suvent à une rhinite dans le cadre d une rhincnjnctivite allergique, ntamment pllinique. Le traitement repse sur un cllyre antihistaminique cmme traitement de la crise aigue, type Levphta pendant une semaine, un cllyre anti-dégranulant mastcytaire type Chrmbak cmme traitement de fnd pendant la durée d expsitin à l allergène. V. Recnnaître une kératite : signes fnctinnels : baisse d acuité visuelle assciée à des duleurs culaires superficielles mais intenses accmpagnées d une phtphbie et d un blépharspasme. Examen (qui peut être facilité par l instillatin, nn répétée, d une gutte de cllyre anesthésique type xybupracaïne u tétracaïne) : pupille en mysis avec diminutin du RPM, cercle périkératique, diminutin de transparence de la crnée suvent lcalisée au niveau de l ulcératin chambre antérieure d aspect nrmal, après instillatin de flurescéine, visualisatin de la u des ulcératins crnéennes : kératite pnctuée superficielle : petites ulcératins disséminées sur l ensemble de l éphithélium crnéen ; elle succède à certaines cnjnctivites virales à adénvirus : «kérat-cnjnctivite épidémique» très cntagieuse, assciée à une adénpathie prétragienne. kératite herpétique : ulcératin de frme arbrescente («kératite dendritique»). kératite bactérienne : ulcératin assciée à une plage blanche d infiltratin crnéenne ; elle s bserve ntamment à la suite d une ulcératin traumatique u d une ulcératin survenue sus une lentille de cntact (+++). tute ulcératin crnéenne, ntamment les kératites herpétiques, peut être aggravée de façn sévère par une crticthérapie lcale, d ù la règle pur un médecin généraliste de ne jamais utiliser un cllyre crticïde (+++). VI. Evquer une uvéite antérieure Le diagnstic est difficile, mais n peut l évquer devant une baisse d acuité visuelle et des duleurs prfndes mdérées, une crnée de transparence nrmale, une pupille en mysis et parfis une irrégularité pupillaire due à des adhérences irid-cristalliniennes, ntamment si ce tableau survient dans un cntexte évcateur, en particulier une SPA

3 VII. Autres causes d œil ruge : 1. hémrragie sus-cnjnctivale spntanée : rugeur cnjnctivale lcalisée, en nappe ; régresse spntanément en quelques semaines ; traitement facultatif par un cllyre type Angiphtal. 2. glaucme aigu par fermeture de l angle : affectin très rare cntrairement au glaucme chrnique : signes fnctinnels : baisse de visin brutale, très imprtante, accmpagnée de duleurs très prfndes, irradiant dans le territire du trijumeau, suvent assciées à des nausées et/u des vmissements examen : diminutin diffuse de la transparence de la crnée, due à l œdème crnéen secndaire à l hypertnie culaire, pupille en mydriase aréflectique, glbe culaire «dur» à la palpatin bidigitale à travers la paupière supérieure. traitement en urgence : cllyre mytique (Pilcarpine ) injectin intraveineuse de Diamx VIII. Recnnaître et traiter un chalazin le chalazin est un granulme inflammatire dévelppé dans le tarse palpébral par cclusin du canal d évacuatin d une glande intrapalpébrale (glande de Meibmius). il se présente cmme une tuméfactin bien limitée, visible sur la face antérieure de la paupière e/u sur la cnjnctive palpébrale, situé à distance du brd libre de la paupière. sn traitement repse sur la crticthérapie ; c est le seul cas ù le médecin généraliste est en drit de prescrire une crticthérapie lcale, après avir vérifié la transparence nrmale de la crnée ; n prescrit une pmmade antibitique + crticïde type Sterdex u Maxidrl pmmade, par exemple Sterdex tris fis par jur pendant deux semaines. En cas d échec du traitement, le seul traitement est alrs une excisin chirugicale en milieu spécialisé. l rgelet réalise un tableau visin mais est beaucup plus rare ; il s agit d une infectin d un fllicule pileux du brd libre de la paupière ; cntrairement au chalazin, il siège sur le brd libre lui-même au niveau duquel surd un peu de pus, spntanément u à la presssin. Le traitement repse sur l ablatin du cil et la prescriptin d une pmmade antibitique type Gentamycine. IX. Prendre en charge un traumatisme : l «phtalmie des neiges» et le «cup d arc» nt une symptmatlgie bruyante par l intensité des duleurs ; ils crrespndent à une kératite pnctuée superficielle secndaire au phttraumatisme ; ils guérissent en 48 heures mais nécessitent un traitement assciant : pmmade antibitique, à la fis à visée antalgique et pur prévenir une surinfectin bactérienne, pansement cclusif, au mins sur l œil le plus dulureux, antalgiques par vie générale. l ulcératin traumatique (cup d ngle, branche d arbre) est facilement recnnue par le cntexte et par sa visualisatin après instillatin de flurescéine (et au besin d une gutte de cllyre anesthésique). On peut prescrire un traitement cicatrisant type vitamine B 12, d efficacité très discutée, mais il faut surtut prescrire un traitement antibitique pur prévenir une surinfectin bactérienne (par ex. Gentamycine cllyre x 3 et Gentamycine pmmade au cucher pendant cinq jurs) ; un pansement cclusif n est pas nécessaire, sauf en cas de duleurs imprtantes. Tujur penser à une plaie du glbe culaire (crnéenne et/u sclérale) devant un traumatisme plus imprtant avec des signes du segment antérieur et/u une hémrragie sus-cnjnctivale : en particulier, devant une hémrragie sus-cnjnctivale traumatique d allure banale peut se cacher une plaie sclérale : examen spécialisé en urgence. X. Traiter un crps étranger superficiel : grain de meule chez les sujets ne prtant pas de prtectin ; le crps étranger peut être visible sur la crnée, la cnjnctive bulbaire u palpébrale ; il peut être nécessaire de returner la paupière supérieure pur le mettre en évidence. les crps étrangers cnjnctivaux et palpébraux peuvent êre retirés très facilement, après instillatin d un cllyre anesthésique, par exemple avec un ctn-tige. les crps étrangers crnéens, s ils ne datent pas de plus de 48 heures, peuvent être enlevés eux aussi après instillatin d un cllyre anesthésique à l aide d une aiguille u du cin d une feuille de papier repliée. n prescrit de la même façn que précédemment une antibithérapie lcale pendant cinq jurs

4 À l inverse des crps étrangers superficiels peuvent être bservés, beaucup plus graves, des crps étrangers intraculaires : il divent tujurs être suspectés chez un patient qui décrit des circnstances évcatrices (tus les actes de briclage u prfessinnels utilisant un util métallique [ex : marteau] cntre un bjet métallique [ex : clu]). Dit faire demander un examen radilgique de la face «Recherche de crps étranger rbitaire» en urgence. XI. Traiter un syndrme sec mdéré : fréquent chez les sujets agês, favrisé par les traitements antidépresseurs, il est secndaire à la diminutin de prductin de larmes par les glandes lacrymales et se traduit par une sensatin permanente de sable dans les yeux. La diminutin de la sécrétin lacrymale peut être cnfirmée par le test de Schirmer. Le traitement repse sur la prescriptin plusieurs fis par jur de substituts des larmes ; par rdre d efficacité crissante : substituts aqueux (sérum physilgique à ph tampnné) type Refresh, substituts fluides type Unifluid u Artelac, substituts visqueux type Celluvisc, gels type Gel Larmes. XII. Dépister un strabisme et/u une amblypie de l enfant Le rôle du généraliste est capital dans le dépistage du strabisme et de l amblypie, pssible dès quelques mis par des gestes simples : recherche d un strabisme par l étude des reflets crnéens, nrmalement centrés sur les deux pupilles, recherche d une amblypie en masquant séparément et successivement les deux yeux à la recherche d un réflexe de défense. LES POINTS IMPORTANTS Cnnaître les signes d appel nécessitant une cnsultatin spécialisée en urgence. N utiliser les cllyres anesthésiques qu à visée diagnstic (examen d un œil dulureux, test de Schirmer) u à visée thérapeutique (ablatin d un crps étranger superficiel) ; ne jamais prescrire un cllyre anesthésique, dnt l instillatin répétée peut prvquer un ulcère crnéen grave. Ne jamais prescrire de cllyres crticïdes. Tujurs prescrire un cllyre et une pmmade antibitiques de «cuverture» dans le traitement d une ulcératin traumatique u après l ablatin d un crps étranger superficiel. Penser à une plaie du glbe culaire même devant une hémrragie sus-cnjnctivale d allure banale. Penser à un crps étranger intraculaire après des circnstances évcatrices. Pratiquer régulièrement chez l enfant, dès l âge de six mis, un examen simple de dépistage du strabisme et de l amblypie

5 Figure 1. Schéma du glbe culaire Figure 2. Paupières et cnjnctive - 5 -

Recommandations de L AFSSAPS pour les enfants (résumé) et les adultes (résumé).

Recommandations de L AFSSAPS pour les enfants (résumé) et les adultes (résumé). Table des matières PATHOLOGIE RHINO-SINUSIENNE AIGUË...2 Rhinites aiguës...2 Sinusites aiguës...2 L'ethmïdite aiguë de l'enfant...5 PATHOLOGIE RHINO-SINUSIENNE CHRONIQUE...7 Classificatin des pathlgies

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

aaéta Quoi de neuf en HGE Le Havre

aaéta Quoi de neuf en HGE Le Havre Fie et paracétaml aaéta Qui de neuf en HGE Le Havre 3 ctbre 2013 Intrductin Une des mlécules les plus utilisées en France sur prescriptin médicale et en aut médicatin Risque hépat txique 1- Cytlyse mdérée

Plus en détail

Les dangers de l électricité

Les dangers de l électricité 1 L assciatin Electriciens Du Mnde en cllabratin avec erdf vus présente : Les dangers de l électricité Electriciens du Mnde Siège scial et base lgistique: 31 rue de Lisieux 31 300 TOULOUSE - tel: 05 61

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Les soins de support et traitements palliatifs

Les soins de support et traitements palliatifs Chapitre 13 Les sins de supprt et traitements palliatifs Intrductin Les sins de supprt snt définis cmme l ensemble des sins et sutiens nécessaires aux persnnes malades tut au lng de la maladie cnjintement

Plus en détail

VISIBLEMENT PLUS CLAIR! DOSSIER D INFORMATION CHIRURGICALE MONTREAL OTTAWA TORONTO. www.cataractmd.ca

VISIBLEMENT PLUS CLAIR! DOSSIER D INFORMATION CHIRURGICALE MONTREAL OTTAWA TORONTO. www.cataractmd.ca VISIBLEMENT PLUS CLAIR! DOSSIER D INFORMATION CHIRURGICALE MONTREAL OTTAWA TORONTO www.cataractmd.ca TABLE DES MATIÈRES Bienvenue chez CATARACT MD...3 Fnctinnement de l œil...4 Anmalies de la réfractin...4

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. LIB-A-39 1-866-393-1515 page 1

TABLE DES MATIÈRES. LIB-A-39 1-866-393-1515 page 1 lasikmd.cm TABLE DES MATIÈRES BIENVENUE À LASIK MD... 2 LE FONCTIONNEMENT DE L ŒIL... 3 COMMENT MA QUALITÉ DE VIE S AMÉLIORERA-T-ELLE?... 5 NOS INTERVENTIONS... 6 QUI EST ADMISSIBLE À L'INTERVENTION?...

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

SPEED MESSENGER SYSTEM Applications des services à valeur ajoutée

SPEED MESSENGER SYSTEM Applications des services à valeur ajoutée SPEED MESSENGER SYSTEM Applicatins des services à valeur ajutée Speed Messenger System se définit cmme un système de transmissin à distance des messageries rapides avec des myens à base d'électrnique et

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LIB-A-31 1 866 393-1515 PAGE 1

TABLE DES MATIÈRES LIB-A-31 1 866 393-1515 PAGE 1 TABLE DES MATIÈRES BIENVENUE À LASIK MD... 2 FONCTIONNEMENT DE L ŒIL... 3 COMMENT MA QUALITÉ DE VIE S AMÉLIORERA-T-ELLE?... 5 INTERVENTIONS... 6 QUI EST ADMISSIBLE?... 9 LIMITES DE CORRECTION... 10 COMPLICATIONS

Plus en détail

Les accidents du travail

Les accidents du travail Les accidents du travail Table des matières Qu est-ce qu un accident du travail?... 2 Que faire en cas d accident du travail?... 3 Cmment s effectue l indemnisatin?... 4 Pur les membres de SMartBe?...

Plus en détail

H. Moumou, A. El Kharras, A. Hanine, M. Mahi, S. Chaouir. Service d Imagerie Médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V. Rabat.

H. Moumou, A. El Kharras, A. Hanine, M. Mahi, S. Chaouir. Service d Imagerie Médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohammed V. Rabat. LES ACRO-OSTÉOLYSES: OSTÉOLYSES: ASPECTS RADIOLOGIQUES ET GAMME DIAGNOSTIQUE H. Mumu, A. El Kharras, A. Hanine, M. Mahi, S. Chauir Service d Imagerie Médicale. Hôpital Militaire d Instructin Mhammed V.

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

Mon enfant va recevoir une "greffe de moelle" à partir d'un donneur.

Mon enfant va recevoir une greffe de moelle à partir d'un donneur. Mn enfant va recevir une "greffe de melle" à partir d'un dnneur. Le médecin et l'équipe médicale qui nt pris en charge la maladie de vtre enfant vus nt prpsé une greffe de melle sseuse à partir d'un dnneur.

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes :

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes : CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE RADIODIAGNOSTIC (142.A0) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pur btenir un diplôme d études cllégiales, vus devez avir satisfait aux tris cnditins suivantes : 1. Avir

Plus en détail

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50

Communiqué de lancement : Sage 100 Scanfact Version V15.50 Cmmuniqué de lancement : Sage 100 Scanfact Versin V15.50 Smmaire 1. Cntexte marché P2 2. Evlutin du mde de fnctinnement des entreprises P2 3. Principe & fnctins P3 4. Bénéfices P6 5. Date de dispnibilité

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION DERMATOLOGIE ET VÉNÉROLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique, spécialisatin

Plus en détail

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés Mdule 9 : Résumé Intrductin aux instruments dérivés Ce mdule intrduit les instruments dérivés, qui snt des titres dnt la valeur dépend directement de la valeur d un actif sus-jacent. Il abrde certains

Plus en détail

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE Enjeux et usages de l infrmatique dans les disciplines de Lettres Nvembre 2012 CARNET DE VOYAGE Cahier des charges Cntenu Intrductin :... 2 But du Lgiciel :... 2 Définitins préalables :... 2 Cnventin de

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Physique Chimie LA GRAVITATION

Physique Chimie LA GRAVITATION Dcument du prfesseur 1/6 Fiche prfesseur Physique Chimie LA GRAVITATION LA GRAVITATION Niveau 3 ème Sciences Physiques Prgramme C - De la gravitatin à l énergie mécanique Cnnaissances Capacités Cmmentaires

Plus en détail

TP2 Programmation Web - Correction

TP2 Programmation Web - Correction TP2 Prgrammatin Web - Crrectin Un Chat en PHP On veut réaliser une applicatin de chat en ligne. Chaque visiteur s identifie à sn arrivée, ce qui lui permet d apparaître dans l annuaire des persnnes cnnectées.

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine

Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine Conseil International d Ophtalmologie Livret d ophtalmologie pour étudiants en Médecine 2009 Compilé par le comité pour l enseignement Universitaire du Conseil International d Ophtalmologie. Cher étudiant

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Dos Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION

Dos Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION Ds Majeur 1 / 6 TRAVAIL DEVANT UN ECRAN DE VISUALISATION Smmaire : L écran fatiguant : Immbilité prlngée et psitin assise La fatigue visuelle et l écran La particularité du travail devant écran Le stress

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Guide du locataire - Résidentiel. Foire aux questions (FAQ)

Guide du locataire - Résidentiel. Foire aux questions (FAQ) Guide du lcataire - Fire aux questins (FAQ) Résidentiel Le GROUPE ROBIN ADRESSE 770 bulevard Casavant Ouest, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7S3 TELEPHONE 450 250-2222 TELECOPIEUR 450 773-6303 INTERNET www.gruperbin.cm

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

Comment effectuer un scan to emails sur ces modèles :

Comment effectuer un scan to emails sur ces modèles : Remarque : Cmment effectuer un scan t emails sur ces mdèles : Tut d'abrd, prcédez cmme suit : Multifnctin nir et blanc Afici 2022, 2027, 2032 Afici 2035, 2045 Afici 2035e, 2045e Afici 3025, 3030 Afici

Plus en détail

3. Droits et image des compétitions fédérales. Annexe : Droits des partenaires de la FFBaD et des partenaires de l organisateur

3. Droits et image des compétitions fédérales. Annexe : Droits des partenaires de la FFBaD et des partenaires de l organisateur Cahier de charges Cahier des charges cmpétitin fédérale : partie marketing Fiche entrée en vigueur : validité : secteur : COM remplace : - nmbre de pages : 8 annexe : 1 5 grammes de plumes, des tnnes d

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée

Trucs et astuces pour joindre des données statistiques à l Atlas et réaliser une carte personnalisée Trucs et astuces pur jindre des dnnées statistiques à l Atlas et réaliser une carte persnnalisée 1. Organisatin des statistiques spatiales dans Excel Assurez-vus d avir des statistiques pur l un des territires

Plus en détail

Carte de stationnement pour personnes handicapées

Carte de stationnement pour personnes handicapées Carte de statinnement pur persnnes handicapées 1. Qu est-ce que c est? C est une carte qui vus dnne certains avantages pur statinner : - le véhicule que vus cnduisez ; - le véhicule dnt vus êtes passager.

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle Slutins de piltage énergétique pur les bâtiments d activité prfessinnelle Efficiency Builder CONFIDENTIEL - Prpriété de Bnext Energy BNEXT ENERGY: HISTORIQUE ET CHIFFRES CLÉS Entrée à l incubateur Midi

Plus en détail

Les assurances automobiles

Les assurances automobiles Les assurances autmbiles I. Les différentes assurances a) L assurance au tiers est une bligatin légale Cette assurance au tiers que l n peut qualifier de base cuvre uniquement les dmmages causés à un tiers.

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Comment. devenir belge?

Comment. devenir belge? Cmment devenir belge? Avec le sutien de la Fédératin Wallnie Bruxelles et de la Cmmissin Cmmunautaire française Avril 2013 Editeur respnsable : Xavier MANCHE 179, rue de la Vignette 1160 Auderghem Rédactin

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

Babacao. Pour : 4 personnes. Temps de Préparation : 3h environ. Temps de Cuisson : 60 minutes PREPARATION. Pâte à baba au chocolat

Babacao. Pour : 4 personnes. Temps de Préparation : 3h environ. Temps de Cuisson : 60 minutes PREPARATION. Pâte à baba au chocolat Babaca Pur : 4 persnnes Temps de Préparatin : 3h envirn Temps de Cuissn : 60 minutes PREPARATION Pâte à baba au chclat 500 g de farine 13 g de levure fraiche (à demander en bulangerie) 250 g de lait entier

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 DATE DE REUNION 10/05/2012 Lieu de réunin GIP ATGeRi Affaire suivie par : Philippe LORIOT

Plus en détail

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Examen... 3 2. Etiologie... 6 2.1. Œil rouge,

Plus en détail

domovea energie tebis

domovea energie tebis dmvea energie tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 2. L'ARCHITECTURE DE COMPTAGE... 3 2.1 LES OBJETS UTILISES POUR LE COMPTAGE... 3 2.2 LES PRODUITS HAGER PROPOSANT

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

VDI Vendeur à Domicile Indépendant

VDI Vendeur à Domicile Indépendant VDI Vendeur à Dmicile Indépendant Nte liminaire L'activité de vendeur à dmicile indépendant (VDI) désigne une frme de distributin réalisée auprès de particuliers, à leur dmicile u sur leur lieu de travail

Plus en détail

Laure FANJEAU 4 IMCO Classe 1. Dossier partiel Mobile-Marketing TRUFFAUT. Plus Belle sera la Terre. Monsieur DESCOUTURES

Laure FANJEAU 4 IMCO Classe 1. Dossier partiel Mobile-Marketing TRUFFAUT. Plus Belle sera la Terre. Monsieur DESCOUTURES Laure FANJEAU 4 IMCO Classe 1 Dssier partiel Mbile-Marketing TRUFFAUT Plus Belle sera la Terre Mnsieur DESCOUTURES Le premier établissement Truffaut vit le jur en 1824 à Versailles. Il se spécialisera

Plus en détail

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur

ENREGISTEUR NUMERIQUE USB Guide utilisateur Intrductin La netbx HD ffre désrmais la fnctinnalité d Enregistreur Numérique USB (PVR-USB) vus permettant : D enregistrer directement sur vtre disque USB les prgrammes TNT u TNT-HD reçu par vtre netbx

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

Internet : support de promotion et de commercialisation incontournable dans le monde du vin

Internet : support de promotion et de commercialisation incontournable dans le monde du vin Jeudi 13 mars 2014 Philippe RODHAIN Cnseil en prpriété industrielle Chargé d enseignement - Université Brdeaux IV IP SPHERE 8 curs Maréchal Juin 33000 BORDEAUX Tél.: 05 56 96 50 11 Fax. : 05 56 79 12 28

Plus en détail

Démontrer qu'un point est le milieu d'un segment

Démontrer qu'un point est le milieu d'un segment émntrer qu'un pint est le milieu d'un segment P 1 Si un pint est sur un segment et à égale distance de ses etrémités alrs ce pint est le milieu du segment. P 2 Si un quadrilatère est un alrs ses diagnales

Plus en détail

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ESCALIERS D après le Règlement Réginal d Urbanisme du 21.11.2006 TITRE IV - Chapitre IV - article 12 : - Les marches d escalier snt

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir

187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE. Ce qu il faut savoir anomalies de la vision d apparition brutale 187 - ANOMALIES DE LA VISION D APPARITION BRUTALE Ce qu il faut savoir 1. Savoir énumérer les étiologies des baisses brutales de la vision : - en cas d œil blanc

Plus en détail

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de l endomètre

GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique. Cancer de l endomètre GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Tumeur maligne, affectin maligne du tissu lymphatique u hématpïétique Cancer de l endmètre Décembre 2010 Ce dcument a été validé par le Cllège de la Haute Autrité de Santé

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente

PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Toulois et chargée de mission en économie et gestion option vente PREPARATION DE VOTRE PFMP Réalisé et testé par Laurence Martin, enseignante au LP du Tulis et chargée de missin en écnmie et gestin ptin vente Sus le piltage de Christine Françis IEN Définir PFMP :.. Vus

Plus en détail

1 INTRODUCTION 4 1.1 OBJET DE CE DOCUMENT 4 1.2 VUE D ENSEMBLE DE IMAGICLE APPLICATIONSUITE 4 2 IMAGICLE STONEFAX 5 2.1 SOLUTION DE SERVEUR DE FAX IP

1 INTRODUCTION 4 1.1 OBJET DE CE DOCUMENT 4 1.2 VUE D ENSEMBLE DE IMAGICLE APPLICATIONSUITE 4 2 IMAGICLE STONEFAX 5 2.1 SOLUTION DE SERVEUR DE FAX IP 1 INTRODUCTION 4 1.1 OBJET DE CE DOCUMENT 4 1.2 VUE D ENSEMBLE DE IMAGICLE APPLICATIONSUITE 4 2 IMAGICLE STONEFAX 5 2.1 SOLUTION DE SERVEUR DE FAX IP SIMPLE, PRATIQUE ET CONFIDENTIELLE 5 3 STONEFAX COMMENT

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE ET PROTECTIONS

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE ET PROTECTIONS Qui smmes-nus? Nus smmes EUROPCAR France, Sciété par Actins Simplifiée au capital de 10 880 000,00 eurs immatriculée au registre du Cmmerce et des Sciétés de Versailles sus le numér 303 656 847 dnt le

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail