Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Brique Observation partie 4. Une métropolisation diffuse."

Transcription

1 Brique Observation partie 4 Une métropolisation diffuse. Avril 2011

2 1

3 Sommaire : Des espaces coopérations transfrontalières qui deviennent des territoires concrets....3 Un dynamisme Lillois dans le développement des emplois métropolitains mais une moindre concentration territoriale....5 Le Nord Pas de Calais est pénalisé par un faible niveau de recherche et développement....7 Un rayonnement de l enseignement supérieur qui dépasse les frontières régionales...9 Une répartition fonctionnelle des emplois entre les territoires régionaux L aire métropolitaine de Lille : un espace d envergure au sein de la Région Région métropolitaine Côte d Opale Flandre occidentale : une large façade maritime...15 Contact : Dossier suivi par Stéphane Humbert, Service «Observation et Prospective Régionale», Direction du Développement Durable, de la Prospective et de l Évaluation. mail : Téléphone : Consultable sur : 2

4 Des espaces coopérations transfrontalières qui deviennent des territoires concrets. Entre le Nord Pas de Calais et la Belgique, les coopérations transfrontalières se sont particulièrement développées dans un espace particulièrement dense et où la frontière est souvent peu marquée au regard de la continuité urbaine ou physique. Si les coopérations sont particulièrement développées autour des pôles urbains de Lille et Dunkerque, d autres coopérations associent des espaces moins urbanisés avec en particulier des coopérations à l échelle des parcs naturels Scarpe Escaut et Plaines de l Escaut. D autres réflexions sur une coopération transfrontalières sont également en cours dans le territoire du Hainaut. Les coopérations transfrontalières ont ainsi commencé depuis plusieurs décennies autour de l aire urbaine de Lille qui s étend au-delà des frontières selon sa définition statistique. Dès 1991, la communauté urbaine de Lille s est engagée dans une démarche de coopération avec ses partenaires wallons et flamands en créant la COPIT (Conférence Permanente Intercommunale Transfrontalière) regroupant ainsi 1,8 million d habitants vivant dans la communauté urbain et dans 4 intercommunalités belge. En 2006, les membres de la COPIT ont créé le groupement local de coopération transfrontalière (GLCT) dénommé "Lille Eurométropole franco-belge". Une nouvelle étape a été franchie en 2008 avec la création du Groupement européen de coopération territoriale (GECT) «Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai» qui associe l ensemble des autorités compétentes sur le territoire et facilite ainsi le portage des projets. Les territoires ont également saisi l appel à projet lancé par la DIACT pour créer l aire métropolitaine de Lille. Cet espace de coopération plus large associe plusieurs intercommunalités flamandes et wallonnes à la métropole lilloise, l ensemble des agglomérations de l ancien bassin minier et aux agglomérations d Arras, Cambrai et Maubeuge. L objectif affiché dans le cadre du partenariat est de hisser l ensemble des territoires concernés au rang de grande métropole européenne. Les coopérations transfrontalières sont également à l œuvre depuis plusieurs décennies sur le Littoral et se sont concrétisées en 2005 par la création de la Plateforme transfrontalière Flandre-Dunkerque- Côte d'opale/flandre occidentale belge. Ce territoire dans lequel vivent près de 2 millions d habitants est organisé autour de la bande côtière en regroupant la province belge de Flandre occidentale aux territoires des cinq arrondissements français possédant une façade littorale. C est coopération s est renforcée en 2009 par la création du Groupement européen de coopération territoriale «West Vlaanderen Flandre Dunkerque Côte d Opale. Les territoires littoraux ont également saisi l appel à projet de la DIACT en créant la Région métropolitaine Flandre- Côte d Opale-Flandre occidentale belge dont le périmètre est proche du GECT. 3

5 Carte 24 : Enjeux d organisation et de coopération territoriale issus du SRADT de

6 Un dynamisme Lillois dans le développement des emplois métropolitains mais une moindre concentration territoriale. Les fonctions métropolitaines correspondent à des fonctions stratégiques principalement concentrées dans les grandes métropoles(cf. encadré). Ces fonctions sont la conception-recherche, les prestations intellectuelles, le commerce interentreprises, la gestion et la culture-loisirs. La présence de cadres de ces fonctions permet de mesurer l importance du fait métropolitain sur ce territoire. En s appuyant sur la concentration de ces emplois et sur la taille des agglomérations, l Insee identifie 12 aires urbaines métropolitaines et 29 «grandes aires» à l échelle nationale. Selon cette classification, les aires urbaines de Lille et Strasbourg sont les seules aires métropolitaines des régions du quart nord-est de la France. Ces emplois représentent 9,9% de l emploi présent dans la métropole lilloise classant l aire urbaine au 9 ème rang des aires urbaines françaises. La métropole Lilloise est en particulier spécialisés dans les emplois liés aux fonctions commerce interentreprises et gestion. Entre 1999 et 2006, les emplois des cadres des fonctions métropolitaines ont augmenté de 38% sur la métropole lilloise soit un rythme plus rapide que dans l ensemble des aires urbaines (+35,5%) lui permettant de gagner une place. Si Lille apparaît comme la seule aire métropolitaine au sens de cette classification et concentre plus de la moitié des cadres des fonctions métropolitaines de la région, le Nord Pas de Calais se distingue des autres régions par la présence de plusieurs «grandes aires» au sens de cette classification : Douai-Lens, Valenciennes et Dunkerque. Ces grandes aires sont caractérisées par une taille important et un nombre non négligeable d emplois de cadres des fonctions métropolitaines sur leur territoire. Chacune de ces aires offre ainsi plus de emplois dans ce type ce qui représente pour chacune plus de 4% de l emploi de l aire urbaine. L aire urbaine d Arras possède quant à elle une part plus importante d emplois de cadres de fonctions métropolitaines (6%) mais est pénalisée par une taille ne lui permettant pas d être considérée à elle seule comme une «grande aire» au sens de cette classification. La continuité géographique entre l aire urbaine de Lille, les grandes aires urbaines de Douai-Lens et de Valenciennes et des aires urbaines d Arras et de Béthune incite à considérer le système métropolitain à une échelle plus large par l addition des dynamiques métropolitaines. Le système métropolitain ainsi formé regroupe en emplois de cadres des fonctions métropolitaines soit un nombre identique à l aire urbaine de Toulouse, troisième aire urbaine française concentrant le plus d emplois métropolitains. Entre 1999 et 2006, la dynamique du système métropolitain lillois pour ce type d emploi a été proche de la moyenne des aires urbaines. Sur le Littoral, l aire urbaine de Dunkerque, troisième «grande aire» régionale se distingue par un dynamisme important pour ce type d emploi avec une hausse de 43% entre 1999 et La hausse a également supérieure à la moyenne pour l aire de Boulogne-sur-Mer mais elle a été quasiment nulle dans l aire urbaine de Calais. 5

7 Carte 25 : Part des cadres des fonctions métropolitaines dans l emploi total et effectifs en 2006 par aire urbaine. Regard sur Les cadres des fonctions métropolitaines : le dynamisme lillois à l'aune des évolutions nationales. Les emplois de cadres des fonctions métropolitaines correspondent à des emplois stratégiques se concentrant principalement dans les grandes métropoles. Au regard de leur répartition spatiale, cinq fonctions ont ainsi identifiées : conception-recherche, prestations intellectuelles, commerce interentreprises, gestion et culture-loisirs. Dans le cadre d un partenariat avec la Région, l ADULM et le Sgar, l Insee Nord Pas de Calais a mis en évidence la répartition et l évolution de ces emplois au sein des aires urbaines régionales. Le Nord Pas de Calais peut ainsi compter en 2006 sur emplois stratégiques pour asseoir son développement et son rayonnement économique. Ces emplois sont principalement concentrés dans un système métropolitain lillois englobant l aire de Lille qui regroupe la moitié des emplois régionaux et les aires urbaines de Valenciennes, Douai-Lens, Dunkerque, Béthune et Arras. Entre 1999 et 2006, ces emplois se sont particulièrement développés en région comme dans les autres aires urbaines françaises avec une hausse de plus d un tiers de leur nombre. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 6

8 Le Nord Pas de Calais est pénalisé par un faible niveau de recherche et développement. Malgré la dimension métropolitaine affirmée de la métropole lilloise, la région Nord Pas de Calais reste pénalisée par un faible niveau de recherche et développement. La dépense intérieure de recherche et développement représente un peu moins de 600 millions d euros en 2008 soit 0,7% du PIB bien loin de la moyenne nationale (2%) et encore plus loin de l objectif de 3% fixé dans le cadre de la stratégie Europe Ce niveau de R&D classe le Nord Pas de Calais à l avant-dernier rang des régions de France métropolitaine devant la Corse. Cette faible part est le résultat d une dépense de R&D peu importante aussi bien pour le secteur privé que pour le secteur public. Ainsi la dépense de R&D du secteur privé représente 1,2% de la dépense de R&D des entreprises en France alors que la région représente 6,6% de la population française et 5,8% des emplois. La dépense privée représente ainsi 0,3% du PIB régionale contre 1,3% en France métropolitaine et 1,0% en France de province. Chiffres Clés. 0,7% du PIB régional est consacré à la R&D. 1,8% des emplois sont orientés vers la conception-recherche. La dépense publique de R&D dans le Nord Pas de Calais représente quant à elle 2,5% de la dépense intérieure de R&D publique française. Dans la sphère publique, la région est pénalisée par la faible présence d établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) ou d établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC). Seule la dépense de R&D des universités régionales est supérieure à la moyenne de France de province si on la rapporte au nombre d habitants. En termes d emplois, emplois sont orientés vers la conception et la recherche soit 1,8% de l emploi total tandis que ces emplois représentent 2,8% des emplois français et 2,2% pour l ensemble des régions de province. Les emplois de la conceptionrecherche recouvre issu un spectre plus large que les seuls emplois dédiés à la recherche et développement. Le niveau d emploi dans ces métiers place ainsi la région au 13 ème rang des régions françaises loin derrière Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes. Si la métropole lilloise concentre plus de la moitié de ces emplois, elle n apparaît pas fortement spécialisée dans ce secteur lorsqu on la compare aux autres aires urbaines métropolitaines françaises. Si la quasi-totalité des emplois présents dans le Nord Pas de Calais sont occupés par des actifs occupés vivant dans la région, la réciproque n est pas vraie. Près de actifs habitant dans la région occupent un emploi de conception-recherche dans un autre territoire avec en particulier 800 actifs travaillant en Île-de-France et 600 en Belgique. 7

9 Carte 26 : Dépense intérieure de recherche et développement en Regard sur Les emplois de la conception-recherche en Nord-Pas-de-Calais. A partir des métiers déclarés dans le recensement, l Insee a réalisé, en partenariat avec le Sgar et la Région, une étude permettant de dénombrer et de caractériser les emplois de la conception-recherche dans le Nord Pas de Calais. En 2006, actifs occupent ainsi un poste tourné vers la conception et la recherche dans le Nord Pas de Calais. Ces emplois sont les plus nombreux dans le domaine de l'informatique et dans le secteur d'activité des services aux entreprises. Les industries des biens intermédiaires et des biens d'équipement emploient également de nombreux actifs de la conception-recherche, en des proportions toutefois inférieures aux autres régions de province. Se répartissant en deux tiers de cadres et professions intellectuelles supérieures et un tiers de professions intermédiaires, les actifs de la conception-recherche sont pour 83% d entre eux des hommes. Plus de la moitié de ces actifs ont moins de 40 ans. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 8

10 Un rayonnement de l enseignement supérieur qui dépasse les frontières régionales. En 2009, près de étudiants sont inscrits dans un établissement d enseignement supérieur du Nord Pas de Calais soit 7% des étudiants de France métropolitaine. Parmi eux, 23% ne sont pas originaire du Nord Pas de Calais mais sont venus étudiés dans la région. Sur ces étudiants, habitaient dans une autre région française et dans un autre pays. Ainsi, le nombre de jeunes étudiants de 18 à 21 ans venant habiter dans le Nord Pas de Calais pour étudier est supérieur au nombre d étudiants du même âge quittant la région. Globalement, ce différentiel représente un solde positif de étudiants. Ce solde positif est principalement lié à une attractivité de l enseignement supérieur régional pour les étudiants des régions les plus proches. Les flux d étudiants de 18 à 21 ans sont favorables avec la Picardie, la Champagne- Ardenne, la Haute-Normandie et même avec l'île-de- France. Pour les trois premières régions, l attractivité étudiante se traduit par une attractivité globale de la région pour cette tranche d âge tandis que ce solde est déficitaire avec l Île-de-France en raison de départs d actifs de moins de 21 ans. 9 Chiffres Clés. Un solde positif de étudiants par an pour le Nord Pas de Calais. Si le Nord Pas de Calais est caractérisé par une grande répartition géographique des pôles d enseignement supérieurs, la métropole lilloise joue un rôle central en étant le seul territoire à avoir une attractivité nationale voire internationale mais aussi en attirant des étudiants de tous les territoires du Nord Pas de Calais : 60% des étudiants de la région qui ont déménagé depuis 2001 sont venus s installer dans la métropole lilloise. Deux autres territoires siège d une université ont un solde positif pour les étudiants : l'arrageois le Valenciennois. Ces gains traduisent une certaine attractivité de ces universités même si elle reste limitée et concerne principalement les territoires proches. Ainsi, l université de Valenciennes attire principalement des étudiants du Valenciennois, de Sambre-Avesnois et du Douaisis. Au sein de l université d Arras, 80% des étudiants sont originaires de l Arrageois, les autres étant majoritairement originaire des zones de l ancien bassin minier. Si le Nord Pas de Calais apparaît attractif pour les étudiants, l attractivité se limite le plus souvent à la durée des études. Ainsi, les jeunes actifs sont plus nombreux à quitter la région qu à venir s y installer. Les cadres et les employés sont en particulier nombreux à quitter la région pour s installer en Île-de-France. Conséquence de ces départs après formation, la région n atteint pas pour l instant l objectif de 40% de diplômés de l enseignement supérieur parmi les ans alors que la France l atteint dans son ensemble et que la région forme davantage d étudiants que son poids démographique.

11 Carte 27 : Taux annuel de migration nette et échanges entre les régions métropolitaines pour la population âgée de 18 à 21 ans. Regard sur Source : Insee, Recensement de la population, exploitation complémentaire. Le PRES Université Lille Nord de France. Le PRES (Pôle de Recherche et d enseignement supérieur) Université Lille Nord de France a été fondé en 2009 par les 6 Universités publiques de la région Nord-Pas de Calais et deux Grandes Écoles. Il compte aujourd hui 26 établissements. La création de ce pôle marque la volonté des acteurs régionaux de l enseignement supérieur et de la recherche de constituer un ensemble capable de renforcer à l international la visibilité et l attractivité de leurs établissements. Ce pôle permet ainsi de couvrir l éventail complet des secteurs disciplinaires, en formation et en recherche et permet de favoriser les différents acteurs de la recherche en région. L université Lille Nord de France contribue ainsi au développement économique et social de la région en étant en particulier partenaires des pôles de compétitivité et des pôles d excellence du Nord Pas de Calais. Retrouvez plus d information sur le site du PRES Université Lille Nord de France : 10

12 Une répartition fonctionnelle des emplois entre les territoires régionaux. La proximité originale entre une aire urbaine d envergure métropolitaine et de grandes aires urbaines se traduit par une répartition des fonctions entre les territoires régionaux. Ainsi, l arrondissement Lilloise se caractérise par une concentration des fonctions métropolitaines. En particulier, les fonctions de gestion, conception-recherche et prestations intellectuelles sont particulièrement concentré dans ce territoire. Les fonctions liées à l administration et au domaine santé-action sociale y sont également plus présentes. La communauté urbaine d Arras capitale départementale présente un profil similaire tant pour les fonctions administration et santé-action sociale que pour les fonctions métropolitaines. D autres territoires aux portes de la métropole lilloise comme le Lensois ou encore le Cambrésis et l est du Douaisis se spécialisent dans les fonctions de distribution ou de transports-logistique tandis que les métiers de fabrication et de gestion y sont peu présents. Ce profil est similaire à celui des agglomérations portuaires de Boulogne-sur- Mer et de Dunkerque. Les autres territoires formant l aire métropolitaine de Lille restent pour leur part davantage spécialisés dans les fonctions de fabrication. C est le cas d une grande partie de l ancien bassin minier et de la communauté d agglomération de Maubeuge-Val de Sambre mais également de territoires comme Flandre-Lys. L importance de cette fonction traduit le poids encore important que pèse les industries traditionnelles sur ces territoires. Sur le littoral, ce profil est également présent dans l agglomération Dunkerquoise même si les fonctions métropolitaines se sont développées plus vite dans ce territoire que dans le reste de la région. En dehors des cœurs urbains, les espaces ruraux et une partie des espaces périurbains sont marqués par un poids encore important des métiers agricoles mais également un poids supérieur à la moyenne régionale pour les métiers du bâtiment et les services de proximité. Les fonctions métropolitaines mais aussi les métiers de l administration ou de la santé-action sociale y sont à l inverse peu présent. Enfin le territoire littoral allant de Berck à Étaples se caractérise par un profil particulier avec une présence importante des fonctions de la santé et des services de proximité. Ce territoire apparaît déconnecté de la dynamique des grands espaces régionaux avec une économie davantage orientée vers la sphère présentielle favorisée par son attractivité touristique. 11

13 Carte 28 : Typologie de la structure fonctionnelle des EPCI du Nord Pas de Calais. Fonctions surreprésentés par espace : Gestion, conception Typologie recherche, sur la structure prestations fonctionnelle intellectuelles. des emplois en2007 Distribution, transport logistique. Groupe 1 Groupe 2 Fabrication. Groupe 3 Groupe 4 Groupe 5 Agriculture, bâtiment, services de proximité. Santé et services de proximité. Emploi total Source : recensement de la population 2007 (Insee) IGN - Insee 2010 Regard sur Répartition géographique des emplois Les grandes villes concentrent les fonctions intellectuelles, de gestion et de décision. Pour compléter l analyse traditionnelle par secteur d activité, l Insee a réalisé une grille d analyse fonctionnelle des emplois s appuyant sur la nature de l emploi occupés. Les professions ont ainsi été réparties en 15 fonctions permettant d éclairer à la fois l évolution des métiers et la division géographique du travail entre les territoires. Cette classification permet de mettre en évidence le développement des professions relevant de la sphère présentielle ou encore des métiers liés aux prestations intellectuelles ou à la conception-recherche. A l inverse, les fonctions de production déclinent depuis plusieurs décennies. Géographiquement, cinq fonctions se concentrent dans les grandes aires urbaines : gestion, conception-recherche, prestations intellectuelles, commerce interentreprises et culture-loisirs. A l inverse les fonctions de production comme la fabrication ou le bâtiment sont proportionnellement plus nombreuses en dehors des villes. Les professions liées à l économie présentielle sont quant à elle davantage réparties sur l ensemble des territoires. Retrouvez la publication sur le site de l Insee : 12

14 L aire métropolitaine de Lille : un espace d envergure au sein de la Région. Avec 23 intercommunalités partenaires, l aire métropolitaine de Lille apparaît comme un espace d envergure à l échelle française et européenne avec un espace qui réunit autour de la métropole lilloise des intercommunalités à la fois flamandes et wallonnes, l ensemble des agglomérations de l ancien bassin minier mais également les agglomérations d Arras, Cambrai et Maubeuge. L aire métropolitaine qui regroupe 3,7 millions d habitants affiche des ambitions importantes en voulant hisser l ensemble de ce territoire au rang de grande métropole européenne. Il bénéficie pour cela d atouts importants avec un nombre d emplois métropolitain sur la partie française le plaçant au rang de deuxième métropole de province derrière Lyon. La prise en compte de ces emplois permettrait sans doute de rapprocher le niveau de ces emplois de celui de l aire urbaine de Lyon sans toutefois la dépasser. L aire métropolitaine de Lille peut également s appuyer sur l attractivité de l enseignement supérieur lillois qui constitue un atout majeur dans l optique de la stratégie européenne Europe 2020 basant le développement européen sur la société de la connaissance. La structuration de l université régionale en Pôle de Recherche et d enseignement supérieur et la présence de cinq pôles de compétitivité et de plusieurs pôles d excellence montre que ce territoire s inscrit dans une dynamique de synergie entre les différents acteurs. Ce territoire doit toutefois surmonter plusieurs handicaps pour espérer devenir une grande métropole à l échelle européenne. En premier lieu, le manque d attractivité pour les jeunes actifs et plus particulièrement pour les cadres entraine une perte de compétence forte à l échelle de cette métropole. De même, le faible niveau de recherche et développement des entreprises privés comme de la sphère publique pénalise le développement métropolitain du territoire. Le territoire doit également composer avec d importantes disparités sociodémographiques. Du point de vue du développement, plusieurs territoires comme l ancien bassin minier ou Maubeuge apparaissent en grande difficulté tandis que la mixité est plus grande au sein de l agglomération de Lille et les difficultés moindre dans la communauté urbaine d Arras. L aire métropolitaine devra aussi gérer un vieillissement plus rapide côté belge et plus particulièrement côté flamand. L aire métropolitaine lilloise peut toutefois s appuyer sur une grande diversité des spécialisations économiques pouvant constituer un facteur d attractivité important pour le développement d activité dans les différentes filières économiques. Le territoire peut également s appuyer sur un territoire déjà vécu par les habitants de part l importance des flux quotidiens entre ses territoires y compris à l échelle transfrontalière. 13

15 Carte 29 : l aire métropolitaine de Lille. 14

16 Région métropolitaine Côte d Opale Flandre occidentale : une large façade maritime. La région métropolitaine côte d Opale Flandre occidentale constitue un vaste espace maritime qui regroupe l ensemble de l espace littoral du Nord Pas de Calais et la province de Flandre occidentale ainsi que l audomarois et le territoire rural des Sept Vallées. Outre la façade maritime, ces territoires présentes des similitudes en termes de paysage et partagent une culture flamande ancienne même si les liens peuvent être rendus difficiles par la barrière linguistique. L importance de sa façade maritime permet à la région métropolitaine de bénéficier d un système portuaire complémentaire entre les trois ports français et l ensemble portuaire Zeebrugge, Ostende et Newport. Côté français, le port de Calais est le 2 ème port européen pour le transport de voyageur tandis que Boulogne-sur-Mer, 1 er port de pêche français bénéficie de la reconnaissance du pôle de compétitivité Aquimer pour soutenir la filière pêche et Dunkerque est le troisième port français de marchandises. Côté Belge Zeebruge est l un des premiers terminaux gaziers européens et un des premiers ports pour le transbordement de véhicules et pour le transport de conteneurs. Le territoire semble également pouvoir bénéficier d atouts ou de dynamiques favorables pour constituer une métropole d envergure. Ainsi, le Dunkerquois est côté français l un des territoires où les fonctions métropolitaines se sont le plus développées depuis La Flandre occidentale bénéficie quant à elle de la présence de plusieurs entreprises de hautes technologies, de nombreux sièges sociaux au rayonnement dépassant les limites du territoire et d un esprit d entreprenariat très développé. Le territoire bénéficie également de la présence de deux pôles de compétitivité côté français avec le pôle Aquimer et le pôle MAUD (Matériau à Usage Domestique) et de plusieurs pôles d excellence favorisant les coopération entre entreprises et centres de recherche. Pour créer une dynamique de développement qui profite à l ensemble du territoire, la région métropolitaine Côte d Opale Flandre occidentale doit surmonter de nombreuses disparités qui sont souvent marquées par une frontière qui reste encore très présente avec des échanges qui peuvent être limités par la barrière de la langue. Sur la partie française, les difficultés sur le marché du travail sont nombreuses avec un taux de chômage élevé et un taux d activité des femmes qui reste très en retrait de la moyenne française et bien en deçà du niveau d activité féminin flamand. De son côté, la Flandre occidentale doit faire face à un vieillissement plus intense et plus précoce que côté français en raison d un niveau de natalité bien inférieur dans la Flandre belge par rapport à la Côte d Opale. 15

17 Carte 30 : la Région métropolitaine Côte d Opale Flandre occidentale belge. 16

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population ATLAS de la NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE Tome 1 Population Atlas de la nouvelle région Nord-Pas de Calais - Picardie Tome 1 Population Directeurs de Publication : Yves DURUFLÉ - Denis

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans la vie. Le départ des jeunes, redouté dans de nombreux territoires, commence souvent pour des raisons de poursuites d études. À l échelle

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %)

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %) L Les infirmiers e Nord Pas-de-Calais compte, au 1 er janvier 2003, 20 347 infirmiers. Ils ne représentent que 4,9 % des effectifs nationaux alors que la population de la région équivaut à 7 % de celle

Plus en détail

la création d entreprise en nord-pas de calais

la création d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 184 SEPTEMBRE 2014 la création d entreprise en nord-pas de calais Près de 24 000 créations d entreprise en 2013 en Nord-Pas de Calais En 2013, les créations ont légèrement baissé en

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement

Les migrations alternantes. Définitions et sources. Jusqu au nouveau recensement Les migrations alternantes PIVER 03/12/2009 Définitions et sources Mobilités alternantes = Mobilités domicile travail + Mobilités domicile étude Source privilégiée : Recensement de la population - commune

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Aeux seuls, les sept sites de production automobile

Aeux seuls, les sept sites de production automobile Aeux seuls, les sept sites de production automobile emploient 22 800 salariés, soit 10% de l'emploi industriel régional, fin 2006. Les sept sites passent des commandes auprès de plus de 600 établissements

Plus en détail

L aire urbaine de Toulouse, un pôle d emplois stratégiques de premier plan

L aire urbaine de Toulouse, un pôle d emplois stratégiques de premier plan Numéro 131 : janvier 2011 L aire urbaine de Toulouse, un pôle d emplois stratégiques de premier plan Par sa forte concentration en emplois de cadres des fonctions métropolitaines, l aire urbaine de Toulouse

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population

Description des variables de la base de données. a. Attractivité démographique pour les différents types de population Description des variables de la base de données a. Attractivité démographique pour les différents types de population Sources : Recensements de 1962 à 2006 et Clap 2007 - a01_popmoy62, a01_popmoy68, a01_popmoy75,

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Analyse fonctionnelle des emplois et cadres des fonctions métropolitaines

Analyse fonctionnelle des emplois et cadres des fonctions métropolitaines Analyse fonctionnelle des emplois et cadres des fonctions métropolitaines Sommaire 1 ANALYSE FONCTIONNELLE DES EMPLOIS...2 1.1 LE PRINCIPE... 2 1.2 LES 15 FONCTIONS ET LEURS COMPOSITIONS... 3 1.3 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Les masseurskinésithérapeutes

Les masseurskinésithérapeutes L Les masseurskinésithérapeutes es 3 639 masseurs-kinésithérapeutes que compte la région représentent 6,4 % de l'effectif national (56 924 professionnels). Cette proportion est légèrement inférieure au

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

L ors des élections municipales de 2008,

L ors des élections municipales de 2008, L ors des élections municipales de 2008, l abstention régionale est restée plus élevée qu en France prolongeant ainsi le décrochage mesuré en 2002. Pour ce type d élection locale, les abstentionnistes

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

la transmission d entreprise en nord-pas de calais

la transmission d entreprise en nord-pas de calais Nord-Pas de Calais N 192 avril 2015 la transmission d entreprise en nord-pas de calais étude prospective sur le potentiel d entreprises à transmettre à horizon de 5 ans 4 projets de transmission sur dix

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Les métropoles: un résumé de la géographie de la France?

Les métropoles: un résumé de la géographie de la France? Florence Smits, Université de Metz / Lycée Louis-le-Grand, Paris Les métropoles: un résumé de la géographie de la France? Lyon, journée APHG, 1 décembre 2011 Source: DIACT Les métropoles, un moyen d approcher

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque

Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque Le décrochage dans les Pays de la Loire : six profils de territoires à risque À partir des déterminants sociaux du décrochage identifiés dans l étude «Le décrochage dans les Pays de la Loire : facteurs

Plus en détail

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés FICHE SIGNALETIQUE CA Hénin-Carvin Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr L EPCI a été créé le 26 décembre 2000 et comporte 14 communes au 1 er janvier 2010. L EPCI appartient au Scot de Lens-Liévin

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE SOMMAIRE 1.DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE... 3 1.1.Les modes d ouverture d une pharmacie... 3 1.2.Le

Plus en détail

Document d analyse Edition janvier 2015

Document d analyse Edition janvier 2015 Les cahiers de l observatoire de la MdEF janvier 2015 Document d analyse Edition janvier 2015 Diagnostic ZTEF Grand Lyon Centre et Nord Cette nouvelle publication de l observatoire de la Maison de l Emploi

Plus en détail

Les entrepôts de stockage

Les entrepôts de stockage Direction Régionale de l Equipement Déplacements Transports Les entrepôts de stockage en Midi-Pyrénées depuis 25 ans septembre 2007 Introduction : De plus en plus d acteurs économiques ou politiques mesurent

Plus en détail

Les chirurgiensdentistes

Les chirurgiensdentistes E Les chirurgiensdentistes n France métropolitaine, on dénombre 40 648 chirurgiens-dentistes au 1 er janvier 2003. Le Nord Pas-de- Calais en compte à cette date 1 926 ; ce qui représente près de 5 % de

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h)

THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS. Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) THEME II: AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation (6-7h) Les dynamiques des espaces productifs français dans la mondialisation ETUDE DE

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Note D2DPE n 31. Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030.

Note D2DPE n 31. Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030. Note D2DPE n 31 Le logement en Nord Pas de Calais : Du constat aux besoins à l horizon 2030. Mars 2010 Résumé Selon les projections réalisées par l Insee, la population régionale devrait rester stable

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Géographie. Chapitre n. L organisation du territoire français

Géographie. Chapitre n. L organisation du territoire français Géographie Chapitre n. L organisation du territoire français I) L agglomération parisienne Problématiques : Comment se manifestent le poids et le rayonnement de Paris? Quels sont les contrastes territoriaux

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

T andis que le flux de travailleurs frontaliers de la

T andis que le flux de travailleurs frontaliers de la T andis que le flux de travailleurs frontaliers de la Belgique vers la France s est stabilisé depuis une dizaine d années aux environs de 5 500, le flux inverse ne cesse de progresser depuis 1987, en particulier

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Le pôle logistique Etude économique et statistique

Le pôle logistique Etude économique et statistique Le pôle logistique Etude économique et statistique 13 avril 2006 JONCTION 1 LA LOGISTIQUE : DE QUOI PARLE-T ON? «Ensemble des activités ayant pour but la mise en place de produits au moindre coût, à l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Valenciennes, le 28 novembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Valenciennes, le 28 novembre 2012 Le Valenciennois accueille la journée «TRANSPORT & MOBILITE» dans le cadre de la Semaine de l Innovation La troisième édition de la Semaine de l Innovation se tiendra du 26 au 30 novembre 2012. Depuis

Plus en détail

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse

M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique. Synthèse M0Z-Employés et opérateurs de l'informatique Synthèse Les employés et opérateurs de l informatique sont chargés des manipulations sur ordinateurs et leurs périphériques, ou de l information des utilisateurs.

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MASTER TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES TERRITOIRES, CULTURE, TOURISME ET DYNAMIQUES TRANSFRONTALIERES Spécialité Mutations des Territoires Urbains et Développement Intégré des Littoraux (MUTUDIL) www.univ-littoral.fr

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues et commerce international (International business and languages) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis -

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire

Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire Maison de l Emploi de Valenciennes Métropole Projet GPECT Filière - juin 2014 Résultats de l analyse de l enquête RH auprès des entreprises du territoire 1 Contexte Les PME (Petites et Moyennes Entreprises

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

LA COOPERATION sanitaire et médicomédico-sociale TRANSFRONTALIERE PROJET INTERREG IV COSANTRAN LIEGE 12 06 2014 Henri LEWALLE 1 A L ORIGINE L ORIGINE La démarche de coopération transfrontalière francofranco-belge

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

L IMPLANTATION DU LOUVRE À LENS

L IMPLANTATION DU LOUVRE À LENS Note D2DPE #54 Mars 2015 L IMPLANTATION DU LOUVRE À LENS pour le développement du territoire aux yeux des habitants CONTACTS : Dossier suivi par Stéphane HUMBERT Service Observation et Prospective Régionale

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire en - Chiffres clés - octobre 2014 Champ : Le périmètre de l économie sociale a été défini conjointement en mars 2008 par la délégation interministérielle à l innovation

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

L innovation en Guyane. Six entreprises de 10 salariés et plus sur dix ont innové entre 2010 et 2012

L innovation en Guyane. Six entreprises de 10 salariés et plus sur dix ont innové entre 2010 et 2012 L innovation en Guyane Six entreprises de 10 salariés et plus sur dix ont innové entre 2010 et 2012 Sommaire 1ère Partie Présentation de l enquête Community Innovation Survey (CIS) 2012 2ème Partie Les

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux Les chiffres clés de la région Ile-de-France (au 31/12/2010) : - PIB : 572 milliards d euros (30% du PIB national) - Nombre d emplois industriels

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail