Être juif ne peut être restreint à une appartenance religieuse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Être juif ne peut être restreint à une appartenance religieuse"

Transcription

1 Être juif ne peut être restreint à une appartenance religieuse Un entretien avec Daniel Farhi Daniel Farhi est rabbin depuis 1966 ; il est l un des fondateurs du Mouvement Juif Libéral de France. Diasporiques : La revue Diasporiques/Cultures en mouvement n est plus, depuis cette année, une revue qu on peut qualifier de «juive» puisqu elle est désormais coéditée avec la Ligue de l enseignement et qu elle centre ses réflexions sur le fait diasporique dans toute sa diversité et pas seulement au travers de la seule expérience qui demeure néanmoins paradigmatique de la diaspora juive. Vous nous faites, Monsieur le rabbin, l amitié de la lire, pouvez-vous nous dire pourquoi? Daniel Farhi : Cette revue tranche avec la plupart des journaux et revues que je lis régulièrement, des revues de la sphère juive en particulier ; je ne lis pas tous ses articles mais, dans tous ceux que je lis, elle m apparaît, et de façon fort heureuse, comme indépendante d esprit, sans inféodation aucune. On connaît les liens de l Arche avec le Fonds social juif unifié ou encore ceux d Information Juive avec le Consistoire central ; quant au Cercle Bernard Lazare, moins communautaire, ses engagements sionistes transparaissent clairement dans ses publications. Diasporiques est une revue que je considère comme apportant un éclairage original, très différent, très stimulant pour la réflexion. Des Juifs du bord de la route D. : Le Grand Rabbin Samuel Sirat, que j avais interviewé pour Diasporiques il y a très longtemps maintenant, disait, parlant avec sympathie de ce qui était alors l équipe juive de rédaction, «Vous êtes des Juifs du bord de la route» D. F. : Il y a tant de Juifs qui sont au bord de la route qu on finit par se demander quels sont ceux qui sont encore sur elle! Parlant du Talmud vous savez que cet ouvrage se présente avec, au centre de la page, son texte à proprement parler et, tout autour, une partie des commentaires que ce texte a suscités Shmuel Trigano disait un jour : «C est souvent à la marge qu on trouve les choses les plus importantes!». Que voulait dire à votre avis le Grand Rabbin Sirat? 36 Diasporiques nº 4 Nouvelle série décembre 2008

2 J extrapole beaucoup l identité juive par rapport à la seule appartenance religieuse D. : Il me semble que son message, empreint de cordialité, signifiait qu il prenait acte que nous n étions pas religieux, qu il y avait donc une distance entre lui et nous, mais que cela ne le conduisait nullement à nous rejeter en tant que Juifs parce que nous maintenions nous aussi, à notre façon, certains éléments de la culture juive. D. F. : Je n aurais pas, moi, exactement la même attitude que lui parce que, personnellement, j extrapole beaucoup l identité juive par rapport à la seule appartenance religieuse. Bien que je sois rabbin, il m est apparu évident, au travers des contacts que j ai pu avoir au cours d un peu plus de quarante années de rabbinat avec toutes les personnes que j ai côtoyées, qu être juif ne pouvait être restreint à une telle appartenance. Le judaïsme n est pas uniquement une religion, il a de multiples dimensions : culturelles, historiques, sociologiques ; il est essentiellement divers et la notion de «marginalité» n y a pas vraiment de sens. On peut être juif de mille et une façons, sans qu il soit nécessaire ni souhaitable de les hiérarchiser. D. : Vous admettez donc parfaitement, en votre for intérieur, qu on peut être juif sans avoir aucune pratique religieuse? 37

3 C est à partir de l exil, de la Diaspora, qu on peut légitimement parler d un «peuple juif» D. F. : Mais complètement! D. : Puis-je vous demander comment vous conciliez cela avec votre foi? D. F. : Ma foi? Je crois en Dieu, tout simplement! Mais il est dit dans le Talmud que «tout est entre les mains de Dieu sauf la crainte de Dieu». Ce texte audacieux nous apprend ainsi que «la crainte de Dieu», c est-à-dire en fait la foi, ne dépend pas de Dieu et par conséquent qu on peut parfaitement être à l intérieur de la judéité sans être croyant. Plus généralement, les discussions talmudiques ne se positionnent pas du tout par rapport à la croyance ou à la non-croyance, à l existence ou à la non-existence de Dieu : elles sont d ordre essentiellement juridique, parfois d ordre allégorique ou métaphysique, elles se nourrissent de paraboles. Lorsque je faisais mes études pour devenir rabbin, j avais un professeur de philosophie qui disait qu en fin de compte la théologie n avait pas été créée par les Juifs. Les discours sur Dieu, on ne les connaît pas dans le judaïsme. Certes y a-t-il eu, au Moyen Âge, des théologiens juifs comme il y a eu des théologiens chrétiens ou musulmans mais ils ne posaient pas de questions relatives à l existence de Dieu : ils s efforçaient seulement d agir et de recommander d agir en conformité avec les valeurs du judaïsme. Le croyant pensera bien sûr que lesdites valeurs sont d origine divine mais le nonreligieux en aura une tout autre interprétation. Nous-mêmes, libéraux, nous ne pensons pas que toute la Torah ait été révélée au Sinaï ; il nous semble qu elle contient des éléments qui ne sont pas du tout du domaine de la Révélation. Je reviens donc à votre question : oui, je peux parfaitement concevoir que quelqu un puisse se dire juif sans être pratiquant ou croyant. Il faut bien sûr mais aussi il suffit qu il déclare se rattacher au judaïsme d une façon ou d une autre! D. : Par exemple simplement en se disant «de filiation juive»? 38 Diasporiques nº 4 Nouvelle série décembre 2008

4 D. F. : Par exemple en effet! Pensez aussi aux personnes qui sont encore de nos jours yiddishophones tout en se disant agnostiques. Le seul fait d utiliser cette langue (juive par sa dénomination même) les conduit en permanence à faire référence à la Bible, au Talmud, à la sensibilité juive, à la yiddishkeit 1 D. : donc à se rattacher directement à une culture et à une histoire sans nécessairement y introduire de dimensions à proprement parler religieuses D. F. : Exactement! D. : Je suis, permettez-moi de vous le dire, très impressionné par votre vision historico-culturelle du judaïsme et par votre libéralisme. Le rôle déterminant de la diaspora D. F. : C est le propre de la diaspora, je crois, que d induire une telle liberté de pensée. Lorsque les Juifs étaient sur leur terre originelle, tout était sans doute centralisé autour du culte sacerdotal. À cette époque, être juif et en fait j ai tort d employer ce mot, qui ne prend signification que beaucoup plus tardivement, je corrige donc : être israélite, c était se référer à ladite tradition sacerdotale et donc accepter que le culte soit au centre de la vie. Lorsque les Israélites ont été exilés et dispersés, ils ont perdu cette centralité et j allais dire Dieu merci! la pratique sacerdotale du culte (les prêtres, les sacrifices, etc.). Il y a donc eu une véritable mutation des pratiques cultuelles le Talmud en est une bonne illustration qui en a fait quelque chose de beaucoup plus intellectuel, de beaucoup plus rationnel aussi, et d où ont disparu les prêtres faisant office d intermédiaires entre Dieu et l homme. Dans le «judaïsme» qui prend alors corps, on n a plus besoin d intercesseurs ou d une hiérarchie religieuse, on est, lorsqu on est croyant, en rapport direct avec Dieu et, en tout état de cause, on doit se constituer une identité d une autre nature que celle induite par le système sacerdotal. D. : Iriez-vous donc jusqu à dire que c est dans l exil que les Israélites (ou encore les Hébreux) sont devenus des Juifs? D. F. : Le mot «juif» existe déjà dans la Bible, bien qu il n y soit employé que très parcimonieusement. C est dans le Livre d Esther qu on l utilise, à propos de Mardochée-le-Juif. Qui est cet homme? Le récit ne dit rien ni de sa croyance ni de sa pratique religieuse. Quant au mot Dieu, il est, lui, presque totalement absent de ce texte. Le Livre d Esther est particulièrement intéressant parce qu il se situe au moment où l on passe de l Histoire sainte à l histoire des hommes. Dieu est absent parce que ce sont les hommes eux-mêmes qui vont forger leur destin. C est un homme, Mardochée, qui va prendre en main le destin d Israël, le devenir de son peuple. Les rabbins arrivent quand même à trouver, c est vrai, une toute petite allusion à Dieu dans le Livre! C est lorsque Mardochée dit à Esther : «Attention, si tu ne fais rien parce qu Esther n était pas très tentée d aller discuter avec le roi Assuérus, qui était pourtant son époux! si tu ne fais rien, le secours viendra d ailleurs (en 1 Le «mode de vie juif». 39

5 hébreu : Mimakom Aher)». C est-àdire en fait de Dieu ; dans la tradition juive on désigne en effet parfois Dieu sous ce nom de Makom. Mais, comme vous le voyez, c est quand même très marginal! C est donc bien à ce moment-là qu on commence à parler des Juifs au départ les habitants de la Judée, qu on dénomme aussi parfois (et qu on devrait sans doute plutôt appeler) les Judéens. Et vous avez raison : c est à partir de l exil, de la Diaspora, qu on peut légitimement parler d un «peuple juif». L an prochain à Jérusalem D. : Comment, dans ces conditions, interprétez-vous le vœu récurrent de la diaspora juive : «L an prochain à Jérusalem!»? N est-il pas, en termes symboliques et pour s inspirer de Gramsci, l expression d un optimisme de la volonté (l an prochain est à notre portée, c est demain!) fortement tempéré par le pessimisme de la raison (l an «prochain» est toujours repoussé, par définition, à l année suivante)? D. F. : C est une jolie interprétation, semblable à celle des marxistes disant que le communisme était à l horizon! À l horizon, c est-à-dire sur une ligne qui s éloigne au fur et à mesure qu on s en rapproche! Plus sérieusement, je pense que, sur le plan religieux en tout cas, c est l expression d un Derniers ouvrages parus Profession Rabbin, Albin Michel, Paris, Au dernier survivant, paroles sur la Shoah, Albin Michel, Paris, élan messianique. Le messianisme traverse le judaïsme comme une espérance permanente mais une espérance lucide, ce qui rejoint en fait ce que vous disiez! Le messianisme nous demande de croire à l avenir mais surtout de croire en la perfectibilité de l homme, ou plutôt de jouer le jeu de cette possible perfectibilité. Mais derrière cette phrase il y a quand même aussi, de façon plus concrète, le souhait des Juifs de la Diaspora de revenir un jour sur leur terre D. : qui n est pas vraiment leur terre puisque c était celle des Hébreux! D. F. : Disons alors : sur la terre de leurs lointains ancêtres! Et, peutêtre le savez-vous, en Israël, les Juifs disent : «L an prochain à Jérusalem reconstruite». Ce qui va bien en réalité dans votre sens : quand on exprime ce vœu sur place, il ne peut évidemment pas concerner la Jérusalem terrestre, c est bien de la Jérusalem divine, celle de l ère messianique, qu il s agit et c est ce qu exprime explicitement le concept de «reconstruction», employé bien sûr ici dans un sens abstrait. D. : Tout ceci laisse donc la question idéologique du sionisme complètement ouverte, en l occurrence celle des conséquences d une implantation territoriale des Juifs à vocation de pérennité. Alors que l histoire bimillénaire des Juifs est fondamentalement diasporique, pensez-vous qu on puisse rester «juif» au même sens du terme dès lors qu il faut désormais assumer les fortes contraintes d un mode de vie étatique, donc radicalement différent? C est une question délicate, qu il ne 40 Diasporiques nº 4 Nouvelle série décembre 2008

6 Peut-être eût-il mieux valu que l homme n existât pas. Mais puisqu il existe faut pas mal interpréter, mais que nous avons le devoir de nous poser D. F. : Beaucoup d Israéliens se la posent eux-mêmes! Restons-nous fidèles au sionisme d abord (qui était quelque chose en état de devenir et qui désormais est advenu) et au judaïsme? Il me semble que, dans la mesure où certains Israéliens se posent ces questions, ils restent juifs! Ce qui m inquiéterait, et je crains que beaucoup d Israéliens ne le pensent, serait d estimer suffisant de vivre sur la terre d Israël pour être juif, de croire qu on n a plus à se poser les questions récurrentes que se posent à ce sujet les Juifs de la Diaspora. Mais si je regarde un peu la littérature et le cinéma israéliens, qui sont très universels et universellement reconnus, je m aperçois qu ils sont traversés par des questionnements qui ressemblent à celui que vous venez de formuler sur la fidélité aux principes de la judéité et aux valeurs du peuple juif et, en fin de compte, de la Torah. Leur questionnement est manifestement la résultante d une situation qui semble antinomique avec cette fidélité. Est-il possible pour un peuple quel qu il soit de rester fidèles à ses idéaux à partir du moment où il doit affronter tous les jours les réalités d une politique impliquant qu on se défende, qu on accepte de faire, le cas échéant, le sale boulot que cela implique, etc. J avais un maître, quand j ai fait mes études de rabbinat un rabbin tunisien, David Berdah. Cet homme, dès que l État d Israël a été créé, y est parti ; et il en est revenu un ou deux ans après en écrivant de véritables horreurs sur ce qu il avait vécu là-bas ; il l a fait sous formes de poèmes et de prophéties (c était un grand bibliste et un grand poète aussi). Ces poèmes sont d une inimaginable dureté, qui rappelle celle d Isaïe ou de Jérémie lorsqu ils s en prennent au peuple. Et nous n étions qu en 1949 ou 1950! Berdah disait qu il n avait rien trouvé là-bas de ce qu il avait espéré, et il mettait violemment en cause les religieux aussi bien que les non-religieux. On ne peut 41

7 ressentir qu une profonde amertume en prenant connaissance de ces écrits. Cela étant, je ne pourrais pas, pour ma part, supporter l idée que l État d Israël n existe pas D. : n existe pas ou n existe plus? D. F. : n existe plus! «N existe pas» n a effectivement guère de sens puisqu il existe Dans le Talmud, qui a le secret des questions difficiles, on trouve entre autres la suivante, formulée par certains rabbins : eût-il mieux valu que l homme existât ou qu il n existât point? Ils en discutent à perte de vue et en arrivent finalement à la conclusion qu il eût mieux valu qu il n existât pas. Mais, ajoutent-ils, puisqu il existe, il faut faire avec! D. : Une très belle définition de l État d Israël, si je vous suis bien? D. F. : Absolument! Je pense que cet État va passer par des crises intérieures sévères, qui vont conduire à mettre progressivement en lumière des choses qui étaient de complets tabous. Pensez par exemple à l audace de la nouvelle histoire d Israël : on est loin du tableau idyllique qu on nous présentait il y a quelques décennies! Le fait que cette nouvelle histoire existe, le fait que le cinéma israélien puisse être parfois aussi critique il n y a pas qu Amos Gitaï! sur la société israélienne, le fait qu il existe une revue israélienne des Droits de l homme qui fasse état de toutes les exactions accomplies par Israël dans les Territoires, tout cela atténue mon pessimisme, me rendrait même plutôt assez optimiste quant à la capacité de ce peuple à ne pas perdre toutes ses racines juives. Propos recueillis et transcrits par Philippe Lazar Photographies de Jean-François Lévy 42 Diasporiques nº 4 Nouvelle série décembre 2008

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Chapitre XII Les débuts du judaïsme Chapitre XII Les débuts du judaïsme Introduction : Cette Bible a été trouvée près de la Mer Morte, non loin de Jérusalem. Chapitre XII Les débuts du judaïsme

Plus en détail

Les débuts du judaïsme

Les débuts du judaïsme Les débuts du judaïsme Introduction : Les Hébreux sont un peuple du Moyen-Orient qui s installe en Canaan vers 1200 A.J.C. C est au VIIIème siècle A.J.C. que les premiers livres de la Bible Hébraïque sont

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié

Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Guide Pratique pour l Autonomie du Réfugié Comment mieux formuler votre déclaration, pour votre interview «RSD» (Refugee Status Declaration Détermination de Statut de Réfugié) auprès de l UNHCR, en vue

Plus en détail

Calendrier de lectures

Calendrier de lectures avec les et Calendrier de lectures bibliques 2008 LLB France EDITORIAL Ce livret est le fruit de la collaboration entre plusieurs organismes, au sein de la Fédération protestante de France, tant pour le

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

2. L ES P SAUMES : L A SAGESSE DANS NOTRE RELATION AVEC D IEU PREMIÈRE PARTIE

2. L ES P SAUMES : L A SAGESSE DANS NOTRE RELATION AVEC D IEU PREMIÈRE PARTIE 2. L ES P SAUMES : L A SAGESSE DANS NOTRE RELATION AVEC D IEU PREMIÈRE PARTIE OBJECTIF DE LA RENCONTRE À votre avis, comment doit-on s y prendre pour parler à Dieu? Puisque la communication est essentielle

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha L animation des petits groupes dans le parcours Alpha Le but de cette intervention est d introduire les principes de fonctionnement des petits groupes dans le parcours Alpha Planche 1: Animer des petits

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS Le baptême le début d un cheminement! PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES PARENTS QUI DEMANDENT LE BAPTÊME POUR LEUR ENFANT Service de la catéchèse Archidiocèse de Saint-Boniface PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Le rapport au prochain dans le judaïsme : approche biblique, talmudique et philosophique

Le rapport au prochain dans le judaïsme : approche biblique, talmudique et philosophique Collège des Bernardins, Séminaire sur l Altérité Département Judaïsme et Christianisme Séance du 13 janvier 2011 Intervenant et compte rendu : Sophie NORDMANN Sujet de la séance Le rapport au prochain

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

Le travail de l Atelier Jade

Le travail de l Atelier Jade Le travail de l Atelier Jade Jacques Devillers Graphiste de l invisible Jacques Devillers naît le 4 septembre 1921 à Amiens dans une famille d architectes. Après une formation en philosophie et un passage

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

Histoire. Chapitre n.. Les débuts du judaïsme

Histoire. Chapitre n.. Les débuts du judaïsme Histoire Chapitre n.. Les débuts du judaïsme I) L écriture de la Bible Problématique : Dans quel contexte ont été écrits les premiers livres de la Bible? 2 A/ Les hébreux, un peuple à la recherche d une

Plus en détail

Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI

Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI Le Saint-Siège VISITE À LA PAROISSE ROMAINE «SAN PATRIZIO AL COLLE PRENESTINO» HOMÉLIE DU PAPE BENOÎT XVI IIIe dimanche de l'avent «Gaudete», 16 décembre 2012 [Vidéo] Galerie photographique Chers frères

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Ville-Ecole-Intégration, n 114, septembre 1998 LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Bernard LAHIRE (*) L enfant de milieu populaire en difficulté

Plus en détail

Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC

Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC Vaillant Youte Directeur UNE ÉGLISE CRÉÉE POUR LA MISSION DIVINE LA MISSION DIVINE A DONNÉ L EXISTENCE À L ÉGLISE DE JÉSUS- CHRIST. Matthieu 28:

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

LA CLEF DE LA VICTOIRE

LA CLEF DE LA VICTOIRE LA CLEF DE LA VICTOIRE 00 PAELLA CACHÈRE! Le Grand Rabbin Moshé Bendahan. Par Roland S. Süssmann Récemment, un ami américain m a dit que, lorsqu il est venu à Madrid pour la première fois au début des

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

«La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu»

«La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu» Journée diocésaine de Formation du 22 novembre 2012 «La chance de croire, recherche des hommes et don de Dieu» Intervention de Robert SCHLOTUS : «Croire est un acte anthropologique» Introduction C est

Plus en détail

DIMANCHE 20 JANVIER 2013 Deuxième dimanche du temps ordinaire (C)

DIMANCHE 20 JANVIER 2013 Deuxième dimanche du temps ordinaire (C) DIMANCHE 20 JANVIER 2013 Deuxième dimanche du temps ordinaire (C) PREMIÈRE LECTURE Lecture du livre d Isaïe 62, 1-5 Pour la cause de Jérusalem je ne me tairai pas, pour Sion, je ne prendrai pas de repos,

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

Colloque international Quel budget minimum pour participer à la vie sociale? Un débat européen sur les budgets de référence 13 octobre 2015

Colloque international Quel budget minimum pour participer à la vie sociale? Un débat européen sur les budgets de référence 13 octobre 2015 Colloque international Quel budget minimum pour participer à la vie sociale? Un débat européen sur les budgets de référence 13 octobre 2015 Gabrielle Bortolozzo : En premier lieu, on a une réunion une

Plus en détail

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Célébrer le deuil À l attention des familles et des proches Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Quel est le sens des funérailles chrétiennes? à Lors de ses funérailles, le défunt est entouré

Plus en détail

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6

Table des matières. Annexe La bénédiction 11. Le baptême: un sacrement 4. Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 Le baptême Table des matières Le baptême: un sacrement 4 Le baptême des enfants: à l origine, plus qu un rituel 6 L acte du baptême: plus que des mots 7 Le baptême de votre enfant: plus qu une vieille

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

plan de la leçon objectifs de la leçon exercices

plan de la leçon objectifs de la leçon exercices Leçon 2 Dieu désire que vous conn nnaiss ssiez Ses dons Dans la première leçon, vous avez appris que Dieu avait des dons en réserve pour tous les croyants. Vous avez également découvert qu Il en désirait

Plus en détail

«Artisans, à l œuvre!»

«Artisans, à l œuvre!» «Artisans, à l œuvre!» 1er sept 15 nov. Chers responsables ES, Thème : Depuis ton atelier, sois l artisan qui cherche et façonne un présent pour le monde. Message d année : «Il le regarda et il l aima»

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

confiance Amma, l'amour absolu numéro 8 féminin positif inspirant Le rire est la musique de l'âme Le miracle de l'eau

confiance Amma, l'amour absolu numéro 8 féminin positif inspirant Le rire est la musique de l'âme Le miracle de l'eau féminin positif inspirant LE PREMIER MINDSTYLE MAGAZINE numéro 8 En cadeau Paulo Coelho la malle aux trésors de sagesse Alexandre Jollien Guy Corneau BEL : 5,90 - DOM/S : 5,90 - CH : 9,30 FS L 14655-8

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Synagogue Nazareth. Mardi 8 septembre 2015

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Synagogue Nazareth. Mardi 8 septembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 8 septembre 2015 Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Synagogue Nazareth Mardi 8 septembre 2015 Monsieur le président de l Assemblée nationale, Monsieur

Plus en détail

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI Professeur à l'université Paris-II Je tiens d abord à vous remercier de cette invitation et de la thématique de ce colloque qui je partage

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile»

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» LOURDES 8-10 NOVEMBRE 2014 PÈLERINAGE DES SÉMINAIRES DE FRANCE «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES Chers amis séminaristes,

Plus en détail

Une étude du leadership chrétien

Une étude du leadership chrétien Une étude du leadership chrétien DES HOMMES, DES TACHES ET DES BUTS par Billie Davis MANUEL D ETUDE Produit en collaboration avec la redaction de Global University--ICI Spécialiste du développement de

Plus en détail

COMMENT NE PAS INTERPRÉTER LA BIBLE. Auteur : Tricia Tillin Version originale anglaise : www.banner.org.uk

COMMENT NE PAS INTERPRÉTER LA BIBLE. Auteur : Tricia Tillin Version originale anglaise : www.banner.org.uk L AMOUR DE LA VÉRITÉ www.amourdelaverite.com COMMENT NE PAS INTERPRÉTER LA BIBLE Auteur : Tricia Tillin Version originale anglaise : www.banner.org.uk Un regard sur la méthode allégorique Plusieurs chrétiens

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail

GUIDE POUR LA SÉQUENCE D ANIMATION SUR L ÉCRITURE DU PROJET

GUIDE POUR LA SÉQUENCE D ANIMATION SUR L ÉCRITURE DU PROJET GUIDE POUR LA SÉQUENCE D ANIMATION SUR L ÉCRITURE DU PROJET «Horizon 2013: Expérimentons ensemble de nouveaux chemins pour l ACI» RAPPEL DES ENJEUX L enjeu de ce temps de travail est multiple Grâce au

Plus en détail

Cahier de l élève. À l action! Enseignement religieux 5 e année. Nom de l élève

Cahier de l élève. À l action! Enseignement religieux 5 e année. Nom de l élève ER Cahier de l élève À l action! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève Mise en situation Message de mon texte biblique Activité en dyade En dyade : 1. Je choisis un de ces textes bibliques (voir

Plus en détail

PEUT-ON CHANGER EN MIEUX?

PEUT-ON CHANGER EN MIEUX? Grande journée d étude à la Yechiva des étudiants 10 rue Cadet, 75009 Paris le dimanche 23 juin 2013 PEUT-ON CHANGER EN MIEUX? UN REGARD JUIF SUR LES ADDICTIONS DU hanachose, s est era ospec- en- s e sur

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

CHANA T O VA. Que ton nom soit inscrit dans le Livre de Vie.

CHANA T O VA. Que ton nom soit inscrit dans le Livre de Vie. Que ton nom soit inscrit dans le Livre de Vie. Juifs pour Jésus 11 rue Crozatier - 75012 PARIS Tél. : 01 43 44 15 86 - Fax : 01 43 44 28 27 Maquette : Dominique Dorschner ddomino@wanadoo.fr e-mail : info@juifspourjesus.org

Plus en détail

La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish

La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish La Création d une bibliothèque virtuelle en yiddish Natalia Krynicka Pourquoi est-ce si important de créer une bibliothèque virtuelle en yiddish d une envergure mondiale? Prenons un chercheur italien qui

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Leçon 1 DIEU EST INSONDABLE. Enseignement: Qu'est-ce que le culte?

Leçon 1 DIEU EST INSONDABLE. Enseignement: Qu'est-ce que le culte? Leçon 1 1. PRIERE Responsable du groupe: Invoquez le Seigneur et recommandez-lui votre groupe et cette leçon sur la formation des disciples. 2. CULTE (20 minutes) Enseignement: Qu'est-ce que le culte?

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire?

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Mariage entre catholiques et musulmans 1ère partie pour une pastorale du discernement aide pastorale 2 Groupe de travail «Islam» de la CES 2

Plus en détail

Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996

Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996 Témoins Carte de Visite de Tibhirine pour l année 1996 Communauté de Notre-Dame de l Atlas (Fès, 20-28 novembre 1995 Tibhirine, 12-19 janvier 1996) Chers Frères, L élément essentiel d une Visite Régulière

Plus en détail

Des métaphores pour appréhender la résurrection

Des métaphores pour appréhender la résurrection Des métaphores pour appréhender la résurrection J ai longtemps tenté de me représenter «la résurrection», mais en vain. Il me manquait une métaphore quelque peu convaincante. La mue du papillon fut pour

Plus en détail

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15

La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 N 21 26 mai 2013 La Sainte Trinité Evangile : Saint Jean 16 12 15 - Qui pourrait prétendre étreindre dans son étroit cerveau les richesses des Connaissances humaines? Je ne sais le tout de rien Je ne sais

Plus en détail

Que savons-nous de la Bible?

Que savons-nous de la Bible? [ Cours téléchargé depuis www.croire-en-dieu.net ] Introduction Leçon 1 Que savons-nous de la Bible Introduction Parmi les questions importantes que les êtres humains se posent en ce qui concerne leur

Plus en détail

Commençons par le vocabulaire Juif israélite hébreu israélien, on mélange parfois un peu tout

Commençons par le vocabulaire Juif israélite hébreu israélien, on mélange parfois un peu tout Qui est juif? Par Philippe Haddad Texte du cours Alef-beth visible sur www.akadem.org Février 2013 Les candidats à la conversion doivent se familiariser avec les rites du quotidien. La question peut paraitre

Plus en détail

Dirigeant et dérangeant

Dirigeant et dérangeant Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens 31 es Assises nationales Lille, les 11, 12 et 13 mars 2016 Dirigeant et dérangeant L audace d entreprendre en chrétien www.lesedc.org Dirigeant et dérangeant Le

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

«J ai déposé les clés, à l endroit où tu sais»

«J ai déposé les clés, à l endroit où tu sais» 1 Solennité du Christ Roi 1 ère Messe du Chanoine Bergerot Libreville, le 30 octobre 2011 «J ai déposé les clés, à l endroit où tu sais» Cher Monsieur le Chanoine, Chers Séminaristes, Très Chers Fidèles,

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

P. Lombardi - Comment avez-vous procédé avec vos collaborateurs pour affronter la situation?

P. Lombardi - Comment avez-vous procédé avec vos collaborateurs pour affronter la situation? Traduction française de l interview en italien du P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint- Siège et directeur de Radio Vatican, avec le Cardinal Velasio De Paolis http://it.radiovaticana.va/news/2014/01/09/intervista_di_p._lombardi_al_card._de_paolis:_il_ca

Plus en détail

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Préambule Le groupe Randstad France a ouvert il y a six ans, une réflexion sur le fait religieux en entreprise. Une démarche

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

Calendrier de lectures bibliques

Calendrier de lectures bibliques Calendrier de lectures bibliques 2015 Marc 10.52 Aussitôt l'aveugle retrouva la vue et se mit à suivre Jésus sur le chemin. EDITORIAL Ce livret La Bible en 6 ans est le fruit de la collaboration, au sein

Plus en détail

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito Pour s affirmer dans son bénévolat Cahier d exercices Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito EXERCICE 1 RÉALISATIONS ET RÊVES 1. Une réalisation dont je suis fièr(e) : 2. Un rêve que je souhaite

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Activité 2 : Activité pour mieux se connaître

Activité 2 : Activité pour mieux se connaître Première rencontre du comité élargi en rechercheaction sur la pédagogie du projet Activité 2 : Activité pour mieux se connaître Les participants ont été regroupés par niveau d enseignement ou par spécialité

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie

L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie E silence est à la fois la base et le but de la méditation, ainsi que L l espace où l âme se déploie ; c est de lui que provient toute vraie parole, que ce soit sur la méditation ou sur l âme. Devant ce

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 Thème : adolescence : vie révée / vie réelle Après une mise en route sur les motivations qui poussent un jeune à quitter son

Plus en détail

Comment Dieu s adresse-t-il à moi?

Comment Dieu s adresse-t-il à moi? Leçon 6 Comment Dieu s adresse-t-il à moi?... A vrai dire, je ne L ai jamais entendu. «Partez, partez, sortez de là! Ne touchez à rien d impur!» La voix se fait insistante ; elle a une note d autorité

Plus en détail

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1 A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Morel 1 Une fois de plus, le secrétaire n a pas su organiser le travail de secrétariat. Et on a un rapport

Plus en détail

LA BIBLE. Un cahier pour ne pas oublier ce que tu as appris à l école du dimanche. Un cahier pour s amuser et s occuper pendant les vacances.

LA BIBLE. Un cahier pour ne pas oublier ce que tu as appris à l école du dimanche. Un cahier pour s amuser et s occuper pendant les vacances. présente Cahier de vacances n 5 Juillet-Août 2015 De 6 à 11 ans LA BIBLE Un cahier pour ne pas oublier ce que tu as appris à l école du dimanche. Un cahier pour s amuser et s occuper pendant les vacances.

Plus en détail

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à intégrer le culte musulman

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

CROITRE EN CHRIST : LA FORMATION DURANT NOTRE VIE APPROFONDIT NOTRE PROJET DE VIVRE POUR TOUTE NOTRE EXISTENCE COMME OBLATS DE MARIE IMMACULEE

CROITRE EN CHRIST : LA FORMATION DURANT NOTRE VIE APPROFONDIT NOTRE PROJET DE VIVRE POUR TOUTE NOTRE EXISTENCE COMME OBLATS DE MARIE IMMACULEE Partage de foi 2 CROITRE EN CHRIST : LA FORMATION DURANT NOTRE VIE APPROFONDIT NOTRE PROJET DE VIVRE POUR TOUTE NOTRE EXISTENCE COMME OBLATS DE MARIE IMMACULEE CADRE L animateur de la rencontre dispose

Plus en détail

Objectifs : faire découvrir aux enfants et parents la richesse de la Bible et la Parole que Dieu adresse à chacun, grâce à ce Livre.

Objectifs : faire découvrir aux enfants et parents la richesse de la Bible et la Parole que Dieu adresse à chacun, grâce à ce Livre. Nouvelles propositions pour le parcours CE1 SDC du diocèse de Belley-Ars. Juillet 2008 Activités Lecture Chant Prière OUVRONS LE LIVRE Matériel Matériel :-Accrocher au mur, en gros : JE LIS : QUAND? QUOI?

Plus en détail

Le monde a besoin de paix en Palestine

Le monde a besoin de paix en Palestine ANALYSE 2007 Le monde a besoin de paix en Palestine Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Le monde a besoin de paix en Palestine

Plus en détail

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1 Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 Introduction Introduction : les requêtes spirituelles de Paul 1. Fortifier l homme intérieur, 2. Christ

Plus en détail

L Invitation. par John Worlund

L Invitation. par John Worlund L Invitation par John Worlund 2009 John Worlund. Tous droits réservés. La reproduction de ce document entièrement ou en partie sans permission ecrite est interdite. Edition 1, 9/2009 La couverture de devant

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Cantique des degrés. Il s agit de cantiques chantés par les pèlerins en route vers Jérusalem pour les fêtes annuelles.

Cantique des degrés. Il s agit de cantiques chantés par les pèlerins en route vers Jérusalem pour les fêtes annuelles. Préparé par Sylvain Bigras www.toisuismoi.ca Décembre 2012 Cantique des degrés. Il s agit de cantiques chantés par les pèlerins en route vers Jérusalem pour les fêtes annuelles. La Bible du Semeur remplace

Plus en détail

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise?

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? Entretien avec Dominique Mathot, ingénieure chez IBM France - Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? - J exerce un métier d architecte en systèmes d

Plus en détail

Annexe 1.1 : Ligne du temps pour la chronologie de la rédaction des textes bibliques

Annexe 1.1 : Ligne du temps pour la chronologie de la rédaction des textes bibliques Partie 1 Annexe 1.1 : Ligne du temps pour la chronologie de la rédaction des textes bibliques Ligne du temps pour la rédaction des textes bibliques Abraham à Moïse : Exode conquête de Canaan et la vie

Plus en détail