le domaine acoustique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le domaine acoustique"

Transcription

1 Expertise mécanique des sciages par analyse des vibrations dans le domaine acoustique Thèse en mécanique option acoustique Soutenu par Loïc BRANCHERIAU CIRAD Forêt Qualité et Valorisation des Bois de Plantation Montpellier 1

2 Déroulement de l exposé Utilisation du bois en structure Classement mécanique des sciages Domaines de recherche Mise en œuvre pratique Conclusions et perspectives 2

3 Contexte normatif Eurocode 5 : calcul des structures en bois Norme produit : bois massif à usage structurel classé en résistance (EN 338) Norme d essai : détermination de certaines propriétés mécaniques (EN 408) Exemple d appartenance à une classe : C30 (résineux) Contrainte de rupture à la flexion f m 30 Mpa Module d élasticité longitudinal E L 12 Gpa Masse volumique ρ 380 kg/m 3 3

4 Contexte industriel Processus de classement automatique : 1) Méthode non destructive Grandeurs physiques x i 2) Relation statistique F(x i ) = E L, G(x i ) = f m 3) Règle d appartenance à une classe (EN 338) Référence normative 4

5 Objectifs : classement rigoureux des sciages Pratiques : Evaluation fiable de E L et f m Possibilité de détecter les défauts Scientifiques : Dynamique des poutres Synthèse musicale 5

6 Grandeurs physiques ND? R² de la relation avec f m [L. Boström, 1999] 6

7 Domaines physiques pertinents pour l END du bois? Méthodes Flexion mécanique Rayonnements électromagnétiques Vision (caméra) Thermographie infrarouge Micro ondes Rayons X, γ Vibrations mécaniques Ondes ultrasonores Module E L Ondes acoustiques Module E L Grandeurs physiques Module E L Dimensions en surface Masse volumique [L. Boström, 1999] 7

8 Domaines de recherche Physique : Orientations : Dynamique des poutres Synthèse musicale Poutres singulières Poutres homogènes viscoélastiques Détection des singularité 8

9 Dynamique des poutres singulières Description du problème direct Utilisation du modèle de Bernoulli Notion d élément faible Il correspond à une analogie mécanique de comportement. Exemple : l 1 E 0 l 2 9

10 Dynamique des poutres singulières Solution du problème direct l 1 l 2 + E + 0 Milieu homogène : équation de propagation classique x Interface : exprimer la continuité des grandeurs physiques (déplacement, déviation, effort, moment) Conditions aux limites : vibrations naturelles Fréquences propres de vibration longitudinales et transversales 10

11 Dynamique des poutres singulières Exemple d application pratique le marimba Référence poutre sans défaut [Fletcher, 1991] 11

12 Dynamique des poutres singulières Description du problème inverse Formulation mathématique du problème Pb. Direct : ( Z, X ) Y F = Géométrie Elt. faible Fréquences Pb. Inverse : Trouver X opt f tel que : ( X opt ) = min { f ( X ) } X G 1 ( X opt ) 0, avec ( ) f ( X ) G X = 0 2 opt R n : R n Ecarts quadratiques f ( X ) ( y F ( Z, ) ) = k k k X 2 12 R

13 Dynamique des poutres singulières Solution du problème inverse Cartographie du domaine d étude, convexité? E 0 = 5000 MPa 13

14 Dynamique des poutres singulières Choix d une méthode d optimisation Optimisation locale Optimum Courbe de niveau Y = f ( ) x 1, x 2 Simplex x2 Simplex x1 [Delacroix et Porte, 1997] Optimisation globale : extension d une méthode locale, le simplex modifié à grille 14

15 Dynamique des poutres singulières Performance de la méthode choisie Solution optimale indirecte Solution directe? Problème bien posé? Simulation numérique Exemples de résultat : Ecart relatif N E0 % l1 % T % Val. 2 43,8 22,9 55,4 0, ,4 22,2 0,9 0, ,0 0,0 0,0 0,000 Vibrations longitudinales 15

16 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Le modèle guide d onde acoustique Synthèse musicale : J.O. Smith (1980) Cas particulier d un retard pur : ( ω ) e C C T 2 1 e ikl 0 L homogène, élastique, unidimensionnelle = ikl 16

17 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Possibilité unifier : Modèles mécaniques et Modèles guide d onde Exemple : solution exacte au modèle de Timoshenko Filtre de retard, k? Relation de dispersion : 2 k ρω 2 E + L E L 2 E L S E ω 1 4 ω + ω + 2 E L KG LT KG LT ρ I 1 GR KG = L LT Equation des fréquences? Conditions aux limites : Module de T(ω) maximum : C = C L = 0 ( ω ) L = ( 2 n + 1 ) 2 k n i π 17

18 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Représentation spectrale : Graphe du module de la fonction de transfert T ( ω ) = 1 2 cos ( kl ) Vibrations transversales 18

19 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Un modèle guide d onde acoustique avec perte (viscosité), problème direct Phénomènes physiques : Entrée Sortie Retard Dissipation Dispersion Cd. limites Cd. limites Retard Dissipation Dispersion 19

20 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Prise en compte des phénomènes physiques Un nombre d onde complexe : k ' ' ( ω ) = k ( ω ) ik ' ( ω ) 20

21 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Construction du modèle en vibrations longitudinales Hypothèses simplificatrices Frottement interne faible [Norimoto, 1985] f n 2 2 n E L τ σ ω L ρ 1 + βω 1 + τ ε ω Expression classique Déplacement latéraux de matière Rayleigh Viscosité Zener 21

22 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Description et solution du problème inverse Synthèse additive : s () t = = p 1 A p e α p t e i ω p t Connaissance de ω 1 α 1, ω 2 α 2, ω 3 α 3 Evaluation de ae RX, β, τ σ, τ ε 22

23 Dynamique des poutres homogènes viscoélastiques Exploitation des signaux (a) (b) ω i α i (c) ae RX, β, τ σ, τ ε 23

24 Détection des singularités prépondérantes dans les poutres Principe physique de l écholocation 24

25 Détection des singularités prépondérantes dans les poutres Principe théorique de l écholocation 25

26 Détection des singularités prépondérantes dans les poutres Observations expérimentales Matériel Référence 3 poutres Pin S. Rayons X 26

27 Détection des singularités prépondérantes dans les poutres Résultats de la validation expérimentale N Poutre Analyse P1 (m) P2 (m) P3 (m) P4 (m) P5 (m) 2990 Rayons X 1,7 1,9 2,5 3,0 * Echolocation 1,6 1,7 1,9 2,0 2, Rayons X 1,5 2,2 2,4 2,5 * Echolocation 1,7 2,0 2,1 2,2 * 3020 Rayons X 1,6 2,2 2,4 2,5 * Echolocation 1,5 1,6 1,9 2,1 * 27

28 Mise en œuvre pratique Matériel végétal 96 poutres (mélèze) en dimensions d emploi Sélection visuelle Démarche Essais vibratoires Essais normalisés Analyses statistiques 28

29 Mise en œuvre pratique Prise en compte de l essai normalisé Utilisation des poutres à élément faible EN 408 Simulation de l essai 29

30 Mise en œuvre pratique Variables analytiques (n = 38) Domaines de recherche : Nature des variables : Dynamique classique Elément faible Simulation EN 408 Modèle de synthèse Elasticité : E d Caractéristiques Elt. Elasticité de l EN Dissipation Dispersion Contraintes des analyses statistiques Colinéarité des variables Validations croisées 30

31 Mise en œuvre pratique Régression linéaire simple R² a = 0,44 f m E L EN408 f m95 = ± 34 Mpa 31

32 Mise en œuvre pratique Régressions linéaires multiples (MLR) Module E L Contrainte f m R² a = 0,76 R² a = 0,63 G= 1,43 E L95 = ± 2735 Mpa E L EN408 = ± 900 Mpa f m95 = ± 29 Mpa f men408 = ± 2 Mpa 32

33 Mise en œuvre pratique Moindres carrés partiels (PLS) Module E L Contrainte f m R² a = 0,86 R² a = 0,70 G= 1,59 E L95 = ± 2296 Mpa f m95 = ± 26 Mpa 33

34 Mise en œuvre pratique PLS sur spectres Module E L Contrainte f m R² a = 0,73 R² a = 0,83 G= 1,89 E L95 = ± 3063 Mpa f m95 = ± 18 Mpa 34

35 Conclusions Compréhension des phénomènes acoustiques Classement rigoureux des sciages 1) Méthode non destructive Grandeurs physiques x i Vibrations acoustiques - Elasticité -Viscosité - Hétérogénéité 35

36 Conclusions 2) Relation statistique Modèles linéaires F(x i ) = E L, G(x i ) = f -MLR m -PLS - PLS Spectres E L f m 36

37 Perspectives Pour aller plus loin Modèle de Timoshenko avec une poutre à élt. faible Solution de Bordonné en synthèse sonore Structure du bois pour la viscoélasticité Moyens expérimentaux en écholocation Intégration des différentes PLS Problème de l orientation de la méthode de référence 37

38 Merci! 38

39 Dispositif expérimental Domaine acoustique, gamme [10Hz, 5000Hz] 39

Formulaire de Mécanique appliquée

Formulaire de Mécanique appliquée Formulaire de Mécanique appliquée Ce formulaire est un document de travail. Il ne peut en aucun cas remplacer le cours de mécanique. Tout le référentiel de mécanique ne s y trouve pas. (mécanique graphique,

Plus en détail

Les matériaux. Caractéristiques mécaniques des matériaux. Ecole de calculs IN2P3 2015

Les matériaux. Caractéristiques mécaniques des matériaux. Ecole de calculs IN2P3 2015 Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 Les matériaux Daniel Bernoulli Caractéristiques mécaniques des matériaux Hypothèses Homogène : mêmes caractéristiques

Plus en détail

ACOUSTIQUE DU BÂTIMENT

ACOUSTIQUE DU BÂTIMENT Malek Jedidi Chokri Soussi ACOUSTIQUE DU BÂTIMENT Cours et exercices corrigés Sommaire 1. Caractéristiques physiques des sons... 7 1-1 : Généralités et définitions... 7 1- : Caractéristiques physiques

Plus en détail

1 Evaluation de connaissances

1 Evaluation de connaissances Correction de l examen de Mécanique des Matériaux Solides, 8 avril 014 D. RYCKELYNCK Tout document autorisé. Durée de l examen : une heure. 1 Evaluation de connaissances Cette partie n est pas calculatoire,

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores Introduction à l acoustique physique et aux ultrasons (notions à retenir)

Ondes sonores et ultrasonores Introduction à l acoustique physique et aux ultrasons (notions à retenir) Module de Physique [acoustique physique ultrasons et applications médicales] Ondes sonores et ultrasonores Introduction à l acoustique physique et aux ultrasons (notions à retenir) Pr. M. CHEREF Département

Plus en détail

Cours Acoustique. Analyse des signaux. D. Duhamel

Cours Acoustique. Analyse des signaux. D. Duhamel Cours Acoustique Analyse des signaux D. Duhamel 1 Domaines de représentation des signaux Buts : caractériser les signaux, visualiser et extraire les propriétés des systèmes, interpréter les résultats d

Plus en détail

TD O1 : Phénomènes de propagation unidimensionnelle

TD O1 : Phénomènes de propagation unidimensionnelle O1 : Phénomènes de propagation unidimensionnelle Révisions de cours : Définir une onde longitudinale et une onde transversale Etablir l équation d onde dans le cas de la corde vibrante Exprimer une célérité

Plus en détail

Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Fonctionnement d éléments de structures en béton armé dégradés par corrosion et estimation des paramètres mécaniques dégradés a posteriori Présenté par : Benjamin RICHARD Organismes : LCPC Paris Paris

Plus en détail

ENSTA - COURS MS 204 DYNAMIQUE DES SYSTÈMES MÉCANIQUES : ONDES ET VIBRATIONS

ENSTA - COURS MS 204 DYNAMIQUE DES SYSTÈMES MÉCANIQUES : ONDES ET VIBRATIONS ENSTA - COURS MS 204 DYNAMIQUE DES SYSTÈMES MÉCANIQUES : ONDES ET VIBRATIONS Amphi 1 EQUIPE PÉDAGOGIQUE Cours : Cyril Touzé Petites classes : Jean Boisson Corinne Rouby Marine Bayard Cyril Touzé Exemples

Plus en détail

Analyse du stabilogramme par Décomposition Modale Empirique

Analyse du stabilogramme par Décomposition Modale Empirique UNIVERSITE P A R I S X I I V A L d e M A R N E LERISS Univ ersité Paris Val-de-Mar ne LERISS bâtime nt P - ème étage 6 avenue du Général de Gaulle,94 Créteil cedex Équilibre & Aides aux Diagnostics Analyse

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. MATERIAUX ET TECHNIQUES EXPERIMENTALES

1. INTRODUCTION 2. MATERIAUX ET TECHNIQUES EXPERIMENTALES Revue des Energies Renouvelables CER 07 Oujda (2007) 61 65 Etude de l influence des propriétés physiques sur le comportement mécanique des bois de pin maritime et de pin d alep -en vue de l application

Plus en détail

Propriétés acoustiques de planchers alvéolaires en béton précontraint : Modèles de prédiction et optimisation de l isolation acoustique

Propriétés acoustiques de planchers alvéolaires en béton précontraint : Modèles de prédiction et optimisation de l isolation acoustique Propriétés acoustiques de planchers alvéolaires en béton précontraint : Modèles de prédiction et optimisation de l isolation acoustique Gary Jacqus Thibaut Blinet Jean-Baptiste Chéné Philippe Jean Centre

Plus en détail

LES ONDES. A- Ondes et particules. I- Rayonnements dans l Univers : Activité : A01_Rayonnements et particules. II- Les ondes dans la matière

LES ONDES. A- Ondes et particules. I- Rayonnements dans l Univers : Activité : A01_Rayonnements et particules. II- Les ondes dans la matière LES ONDES A- Ondes et particules I- Rayonnements dans l Univers : Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre Extraire et exploiter des informations sur l absorption

Plus en détail

: scientifique. : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) : Physique. Première année

: scientifique. : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) : Physique. Première année : scientifique : Physique, chimie et sciences de l ingénieur (PCSI) : Physique Première année Programme de physique de la voie PCSI «démarche scientifique» 1 «formation expérimentale», contenus disciplinaires,

Plus en détail

Sollicitations simples :

Sollicitations simples : Conservatoire National des Arts et Métiers Région Centre-Val de Loire Ecole de calculs IN2P3 2015 La théorie des poutres Sollicitations simples : o o o o Traction-compression Cisaillement Torsion Flexion

Plus en détail

WISIS - Wood In Situ Inspection, Version 1.0 (2007)

WISIS - Wood In Situ Inspection, Version 1.0 (2007) WISIS - Wood In Situ Inspection, Version 1.0 (2007) Contrôle non destructif des éléments de structure bois, poteaux ou arbres sur pied Loïc Brancheriau, Sébastien Paradis CIRAD, UPR 40, Production et valorisation

Plus en détail

Détection de défauts mécaniques de machines. tournantes par analyses vibro-acoustiques. Nacer Hamzaoui Laboratoire Vibrations Acoustique INSA Lyon

Détection de défauts mécaniques de machines. tournantes par analyses vibro-acoustiques. Nacer Hamzaoui Laboratoire Vibrations Acoustique INSA Lyon Détection de défauts mécaniques de machines tournantes par analyses vibro-acoustiques Nacer Hamzaoui Laboratoire Vibrations Acoustique INSA Lyon Plan de la présentation 1/ Problématiques et stratégies,

Plus en détail

Caractériser une onde. Caractériser une onde progressive à une dimension. A) Je sais donner la définition d une onde progressive à une dimension

Caractériser une onde. Caractériser une onde progressive à une dimension. A) Je sais donner la définition d une onde progressive à une dimension d Caractériser une onde! PLAN 1 Caractériser une onde progressive à une dimension A) Je sais donner la définition d une onde progressive à une dimension Une onde progressive à une dimension est une perturbation

Plus en détail

Journées Incertitudes CEA Bruyères le Châtel 3-4 Octobre Apprentissage de modèles - Plans d expériences

Journées Incertitudes CEA Bruyères le Châtel 3-4 Octobre Apprentissage de modèles - Plans d expériences Journées Incertitudes CEA Bruyères le Châtel 3-4 Octobre 2007 Apprentissage de modèles - Plans d expériences Jean-Marc Martinez, Thierry Crestaux CEA DEN/DANS/DM2S Saclay Introduction En simulation numérique,

Plus en détail

VI CISAILLEMENT SIMPLE

VI CISAILLEMENT SIMPLE VI CISAILLEMENT SIMPLE Il existe de nombreux dispositifs utilisant la sollicitation de cisaillement (outils, cisailles, poinçons ). Le cisaillement simple correspond dans la pratique à une sollicitation

Plus en détail

Physique vibratoire. 1.1 Propagation des signaux mécaniques transversaux

Physique vibratoire. 1.1 Propagation des signaux mécaniques transversaux Chapitre 18 Sciences Physiques - BTS Physique vibratoire 1 Propagation d un signal 1.1 Propagation des signaux mécaniques transversaux Un ressort est tendu entre deux points. On applique une déformation

Plus en détail

Bruit, isolation phonique

Bruit, isolation phonique Quelques rappels théoriques. Le phénomène. Création d une onde sonore Propagation de l onde sonore Réflexion de l onde Diffraction de l onde Absorbation de l onde Diffusion de l onde Réflexion Absorbation

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D ALGORITHMES ET D UN CODE DE CALCUL POUR LES PROBLÈMES DE L IMPACT ET DU CHOC. Benoît Magnain

DÉVELOPPEMENT D ALGORITHMES ET D UN CODE DE CALCUL POUR LES PROBLÈMES DE L IMPACT ET DU CHOC. Benoît Magnain Thèse de doctorat spécialité : mécanique DÉVELOPPEMENT D ALGORITHMES ET D UN CODE DE CALCUL POUR LES PROBLÈMES DE L IMPACT ET DU CHOC Benoît Magnain 28 novembre 26 Laboratoire de Mécanique et d Énergétique

Plus en détail

Spectroscopie pour la mécanique. L. Le Moyne

Spectroscopie pour la mécanique. L. Le Moyne Spectroscopie pour la mécanique L. Le Moyne 1 Plan du cours Notions de mécanique quantique Dualité onde corpuscule Relations d incertitude Fonction d onde et opérateurs Cas simples : oscillateur, rotateur,

Plus en détail

Technique de l image, tronc commun Acoustique appliquée : questions d examen

Technique de l image, tronc commun Acoustique appliquée : questions d examen Technique de l image, tronc commun Acoustique appliquée : questions d examen Les questions sont présentées par chapitre et en deux colonnes. La première colonne est relative à la piste verte du cours,

Plus en détail

SDNL138 - Fréquences et modes propres de vibration d un cadre auto-contraint

SDNL138 - Fréquences et modes propres de vibration d un cadre auto-contraint Titre : SDNL138 - Fréquences et modes propres de vibration[...] Date : 30/07/2015 Page : 1/7 SDNL138 - Fréquences et modes propres de vibration d un cadre auto-contraint Résumé : L objectif de ce test

Plus en détail

Mécanique du Solide et des Matériaux

Mécanique du Solide et des Matériaux Mécanique du Solide et des Matériaux Examen du 7 février 006 : 13h30 17h00 Promotion 13 Avertissement La plupart des résultats étant donnés dans les énoncés, la notation tiendra compte de la qualité des

Plus en détail

Chapitre 2 : CARACTERISTIQUES DES ONDES

Chapitre 2 : CARACTERISTIQUES DES ONDES THEME Sous -thème OBSERVER Caractéristiques et propriétés des ondes Chapitre 2 : CARACTERISTIQUES DES ONDES NOTIONS ET CONTENUS Caractéristiques des ondes Ondes progressives. Grandeurs physiques associées.

Plus en détail

ROLE PROTECTEUR DES TAILLIS PAR RAPPORT AU RISQUE DE CHUTE DE BLOCS : DEVELOPPEMENT D UN BANC D ESSAI D IMPACT

ROLE PROTECTEUR DES TAILLIS PAR RAPPORT AU RISQUE DE CHUTE DE BLOCS : DEVELOPPEMENT D UN BANC D ESSAI D IMPACT ROLE PROTECTEUR DES TAILLIS PAR RAPPORT AU RISQUE DE CHUTE DE BLOCS : DEVELOPPEMENT D UN BANC D ESSAI D IMPACT F. Bourrier 1, D. Bertrand 2, M. Brun 2, F. Berger 1, A. Limam 2 1 IRSTEA Grenoble UR Ecosystèmes

Plus en détail

Jean-Pierre HABAS. 2 Professeur ICGM & PolyTech M. Professeur ICGM & PolyTech M. pulsation ω γ = γ 0 sin(ωt-δ) Jean-Pierre HABAS

Jean-Pierre HABAS. 2 Professeur ICGM & PolyTech M. Professeur ICGM & PolyTech M. pulsation ω γ = γ 0 sin(ωt-δ) Jean-Pierre HABAS Séminaire Rhéologie 1. Origine de la viscoélasticité dans les polymères Et si on démythifiait la rhéologie? Professeur La friction entre chaînes polymères = viscosité La déformation de la chaîne moléculaire

Plus en détail

Code_Aster. ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque

Code_Aster. ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque Titre : ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque Date : 02/07/2015 Page : 1/9 ADLV301 Problème de couplage cavité-plaque Résumé : L'objectif de ce cas-test est de calculer les champs de pression dans

Plus en détail

Détermination des paramètres de transfert du TCE à travers le béton

Détermination des paramètres de transfert du TCE à travers le béton 28 et 29 mai 2013 Gestion des sites et sols pollués Les substances volatiles : caractérisation, modélisation des transferts, surveillance Retour d expérience des projets CITYCHLOR, FLUXOBAT et ATTENA Détermination

Plus en détail

Ondes non linéaires et dynamique lente dans les solides endommagés

Ondes non linéaires et dynamique lente dans les solides endommagés Ondes non linéaires et dynamique lente dans les solides endommagés Bruno Lombard Laboratoire de Mécanique et d Acoustique, Marseille 4 novembre 2016 Contexte : imagerie de milieux complexes 2 Exemple :

Plus en détail

Initiation de fissure et propagation de défauts : approche par level-set épaisses

Initiation de fissure et propagation de défauts : approche par level-set épaisses Initiation de fissure et propagation de défauts : approche par level-set épaisses C. Stolz LMS, CNRS-UMR7649, Ecole polytechnique, Palaiseau LaMSID, CNRS-UMR2832, EdF R&D, Clamart 1 Objectif principal

Plus en détail

Examen de contrôle continu, module «Mécanique du Solide» 19 octobre h30-16h00 avec calculatrice 1 page de document autorisé

Examen de contrôle continu, module «Mécanique du Solide» 19 octobre h30-16h00 avec calculatrice 1 page de document autorisé Examen de contrôle continu, module «Mécanique du Solide» 19 octobre 2011 14h30-16h00 avec calculatrice 1 page de document autorisé Partie 1 : Question de cours [2pt] Qu est ce que le coefficient de Poisson?

Plus en détail

Caractérisation de l adhérence des renforcements locaux sur des structures bois

Caractérisation de l adhérence des renforcements locaux sur des structures bois Caractérisation de l adhérence des renforcements locaux sur des structures bois Travaux expérimentaux et numériques Département GCE Association RBR Julie LARTIGAU Directeur de thèse : Stéphane Morel Equipe

Plus en détail

Phénomènes de propagation unidimensionnels

Phénomènes de propagation unidimensionnels Phénomènes de propagation unidimensionnels Déformations longitudinales dans une tige solide La démonstration de l équation du mouvement d un atome dans une chaîne Le passage à la limite continue de l équation

Plus en détail

Propriétés acoustiques de parois maçonnées avec des briques alvéolaires de terre cuite

Propriétés acoustiques de parois maçonnées avec des briques alvéolaires de terre cuite Propriétés acoustiques de parois maçonnées avec des briques alvéolaires de terre cuite Gary Jacqus (1,) Vincent Gibiat () Sylvain Berger (1) Philippe Jean (3) Michel Villot (3) Sébastien iukaj (1) (1)

Plus en détail

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Titre : SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé[...] Date : 28/02/2013 Page : 1/8 SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Résumé : Le problème

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé ψ 0-0 Devoir n 3 TAITEMENT DU SIGNAL Ce problème étudie quelques aspects d un instrument essentiel dans le guidage des avions : l altimètre. Les quatre parties sont totalement indépendantes. Un formulaire

Plus en détail

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1

SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 SOMMAIRE NOTIONS FONDAMENTALES 1 OBJECTIFS POURSUIVIS 1 NOTION DE TEMPERATURE 2 NOTION DE CHALEUR 3 DÉFINITIONS 3 ECHANGE DE CHALEUR À TRAVERS UNE SURFACE 3 UNITÉS SI ET UNITÉS PRATIQUES 4 EXEMPLES DE

Plus en détail

Contrôle des connaissances du cours «Méthodes de traitement des données» du DEA de Strasbourg. Corrigé

Contrôle des connaissances du cours «Méthodes de traitement des données» du DEA de Strasbourg. Corrigé Contrôle des connaissances du cours «Méthodes de traitement des données» du DEA de Strasbourg. Corrigé Le jeudi 28 janvier 1999 de 10h 30à 12h30 à l Observatoire de Strasbourg. Le contrôle est noté sur

Plus en détail

COURS DE MECANIQUE DU SOLIDE ET DES AMPHI 10: VISCOELASTICITE DES POLYMERES

COURS DE MECANIQUE DU SOLIDE ET DES AMPHI 10: VISCOELASTICITE DES POLYMERES COURS DE MECANIQUE DU SOLIDE ET DES MATERIAUX (MSM2) AMPHI 10: 416 4.1.6 EXTENSIONS VE 3D ET DYNAMIQUE 4.2 - VISCOELASTICITE DES POLYMERES Matteo Ciccotti Professeur ESPCI Laboratoire SIMM Esc H H3.08

Plus en détail

LECture Acoustique de la Voie ferrée : la roue, un capteur vibro-acoustique

LECture Acoustique de la Voie ferrée : la roue, un capteur vibro-acoustique LECture Acoustique de la Voie ferrée : la roue, un capteur vibro-acoustique Pierre-Emile CHARTRAIN, Pierre-Olivier MATTEI, Estelle BONGINI Laboratoire de Mécanique et d Acoustique Innovation & Recherche

Plus en détail

Chapitre 4. Isolation acoustique des locaux

Chapitre 4. Isolation acoustique des locaux Chapitre 4 Isolation acoustique des locaux Isolement brut entre deux locaux ISOLEMENT NORMALISE Propagation solidienne S Niveau L Niveau L Soient deux locaux, séparés physiquement par un obstacle (cloison,

Plus en détail

Approximation de la fréquence fondamentale d une structure par la méthode de Rayleigh

Approximation de la fréquence fondamentale d une structure par la méthode de Rayleigh Approximation de la fréquence fondamentale d une structure par la méthode de Rayleigh Notes de cours de Dynamique des Structures Résumé Ce document présente la méthode du quotient de Rayleigh pour l approximation

Plus en détail

LE SON D R. C H I A L I N É E D I A B I N.

LE SON D R. C H I A L I N É E D I A B I N. LE SON 1 D R. C H I A L I N É E D I A B I N. M É D E C I N S P É C I A L I S T E E N B I O P H Y S I Q U E M É D I C A L E U N I T É D E S E X P L O R A T I O N S O R L, E H U 1 ER N O V E M B R E 1 9

Plus en détail

gêne, dommages, transmission, isolation Vibrations des bâtiments amplification, atténuation, ondes surface, mesure Propagation dans le sol

gêne, dommages, transmission, isolation Vibrations des bâtiments amplification, atténuation, ondes surface, mesure Propagation dans le sol Vibrations des bâtiments Propagation dans le sol gêne, dommages, transmission, isolation amplification, atténuation, ondes surface, mesure Caractérisation des sources amplitude, fréquence, directivité

Plus en détail

EXERCICE 1 : Ondes sismiques et sismomètre (9 points)

EXERCICE 1 : Ondes sismiques et sismomètre (9 points) Bac S 2010 Réunion http://labolycee.org EXERCICE 1 : Ondes sismiques et sismomètre (9 points) Partie 1 : Les ondes sismiques naturelles «Les ondes sismiques naturelles produites par les tremblements de

Plus en détail

Une approche statistique de comportement visco-hyper-plastique pour

Une approche statistique de comportement visco-hyper-plastique pour Une approche de comportement visco-hyper-plastique pour des élastomères chargés S. Méo a, A. Boukamel b,c, J-M. Martinez b et S. Lejeunes b a. Laboratoire de Mécanique et Rhéologie de l Université de Tours,

Plus en détail

Code_Aster. SDNS01 - Modèle probabiliste non paramétrique - paramétrique d une plaque en flexion avec non linéarités localisées de choc

Code_Aster. SDNS01 - Modèle probabiliste non paramétrique - paramétrique d une plaque en flexion avec non linéarités localisées de choc Titre : SDNS01 - Modèle probabiliste non paramétrique pa[...] Date : 06/01/2009 Page : 1/12 Organisme(s) : EDF-R&D/AMA Manuel de Validation Fascicule V5.06 : Dynamique non linéaire des coques et plaques

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Ondes progressives. Définitions Une perturbation peut se propager le long d une corde. Après le passage de cette perturbation, la corde retrouve son état initial. Ce phénomène

Plus en détail

Les propriétés physico-chimiques des matériaux de construction

Les propriétés physico-chimiques des matériaux de construction Christian Lemaitre Les propriétés physico-chimiques des matériaux de construction Matière & matériaux Propriétés rhéologiques & mécaniques Sécurité & réglementation Comportement thermique, hygroscopique,

Plus en détail

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 11 août 2011 Motivation Essais traction, compression, fatigue, Effets de la température Effets

Plus en détail

Résumé : les ondes 1. Les ondes mécaniques progressives :

Résumé : les ondes 1. Les ondes mécaniques progressives : Résumé : les ondes 1. Les ondes mécaniques progressives : progressive Onde transversale Onde longitudinale Onde le long d un fil Onde à la surface d une cuve à eau Propagation d'une perturbation dans un

Plus en détail

Précontraintes et vibration des tables d harmonie Vers une modélisation du savoir-faire des fabricants d instruments de musique

Précontraintes et vibration des tables d harmonie Vers une modélisation du savoir-faire des fabricants d instruments de musique Précontraintes et vibration des tables d harmonie Vers une modélisation du savoir-faire des fabricants d instruments de musique Adrien Mamou-Mani Mercredi 12 décembre 2007 La fabrication du piano www.schimmel-piano.de/f/sch_f_klangkoerper_fluegel.pdf

Plus en détail

SYSTEMES OSCILLANTS. L étude des oscillations d un mobile en translation (MOt) ou d un mobile en rotation (MOr) est le sujet de cette manipulation.

SYSTEMES OSCILLANTS. L étude des oscillations d un mobile en translation (MOt) ou d un mobile en rotation (MOr) est le sujet de cette manipulation. MO 1 SYSTEMES OSCILLANTS On rencontre fréquemment en physique des phénomènes périodiques (ou oscillants ou vibratoires): mouvement autour d'une position d'équilibre d'un pendule, d'un poids suspendu à

Plus en détail

Constitution physique d un son

Constitution physique d un son Constitution physique d un son I - INTRODUCTION On définira par son, tout signal pouvant être reçu par nos oreilles. Ce signal vient d une modification mécanique de notre environnement le plus proche :

Plus en détail

SOMMAIRE 11 SOMMAIRE

SOMMAIRE 11 SOMMAIRE 11 12 13 Sommaire INTRODUCTION 19 CHAPITRE 1 - COUPLAGE DE DEUX SYSTEMES A UN DEGRE DE LIBERTE 31 1.1. METHODE CLASSIQUE DE RESOLUTION 34 1.2. METHODE BASEE SUR LES QUANTITES PROPRES DE COUPLAGE 37 1.2.1.

Plus en détail

CARACTERISATION DU HÊTRE POUR UNE UTILISATION STRUCTURELLE REPONDANT AUX EXIGENCES DU MARQUAGE CE

CARACTERISATION DU HÊTRE POUR UNE UTILISATION STRUCTURELLE REPONDANT AUX EXIGENCES DU MARQUAGE CE CARACTERISATION DU HÊTRE POUR UNE UTILISATION STRUCTURELLE REPONDANT AUX EXIGENCES DU MARQUAGE CE JD LANVIN jean-denis.lanvin@fcba.fr 06 46 89 97 00 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois

Plus en détail

Lien entre acoustique et thermique en excitation ultra-brève

Lien entre acoustique et thermique en excitation ultra-brève Lien entre acoustique et thermique en excitation ultra-brève Clément Rossignol Jean Luc Battaglia Vincent Schick (2) () (2) ()Laboratoire de Mécanique Physique Université Bordeaux CNRS 35, Cours de la

Plus en détail

Trousse MSR Formation Technique

Trousse MSR Formation Technique MC www.fpinnovations.ca Trousse MSR Formation Technique Richard Desjardins 2010 FPInnovations. Tous droits réservés. Reproduction et diffusion interdites. MC Le nom, les marques et les logos de FPInnovations

Plus en détail

Modèle de plaque généralisé Application au verre feuilleté

Modèle de plaque généralisé Application au verre feuilleté Modèle de plaque généralisé Application au verre feuilleté K.VIVERGE a, C.BOUTIN b Université de Lyon Ecole Nationale des Travaux Publics de l Etat Rue Maurice Audin 69518 Vaulx-en-Velin - France LGCB

Plus en détail

Quelques thèmes de recherche en optique et en science des lasers

Quelques thèmes de recherche en optique et en science des lasers Quelques thèmes de recherche en optique et en science des lasers Michel Piché Centre d optique, photonique et laser Université Laval, Québec CRM, Université de Montréal, 5 oct. 2015 Formalisme de l électromagnétisme

Plus en détail

ONDES MECANIQUES. Si l'on soumet la corde ou le ressort à une perturbation sinusoïdale, l'amplitude de la perturbation ξ(x,t) est donnée par

ONDES MECANIQUES. Si l'on soumet la corde ou le ressort à une perturbation sinusoïdale, l'amplitude de la perturbation ξ(x,t) est donnée par 3 M6 ONDES MECANIQUES I.- INTRODUCTION On appelle onde une perturbation qui se propage dans l'espace et dans le temps. Dans cette expérience, nous allons nous intéresser aux ondes mécaniques, c'est-à-dire

Plus en détail

Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière. D. Geraets le 21 octobre 2002

Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière. D. Geraets le 21 octobre 2002 Modélisation stochastique de champs de vitesse géophysique en exploration pétrolière D. Geraets le 21 octobre 2002 Exploration pétrolière Exploration pétrolière Exploration pétrolière Exploration pétrolière

Plus en détail

Contraintes dans les corps célestes

Contraintes dans les corps célestes Contraintes dans les corps célestes L objectif du problème est de déterminer en chaque point matériel d un corps les contraintes engendrées par les interactions gravitationnelles avec les autres points

Plus en détail

Vendre une auto

Vendre une auto Vendre une auto - 1930 Vendre une auto - 2000 Cage de sécurité Zone à déformer Zone à déformer Systèmes de sécurité Protection des passagers Déformation du véhicule Dissipation d énergie ne approche d

Plus en détail

Développement d un Portancemètre ferroviaire

Développement d un Portancemètre ferroviaire Développement d un Portancemètre ferroviaire M. Froumentin, M. Hosseingholian Centre Études Techniques de Équipement Normandie-Centre Centre d Expérimentation Routière Centre Études et de Construction

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail

Journée Expertise & Construction

Journée Expertise & Construction Journée Expertise & Construction Dimensionnement parasismique des planchers à poutrelles équipés de rupteurs thermiques Armand LEROUX (Cerib) Epernon, 7 juillet 2015 Sommaire Contexte Objectifs Démarche

Plus en détail

Mécanique des solides déformables: TD4

Mécanique des solides déformables: TD4 Mécanique des solides déformables: TD4 2016 1 Loi de comportement 1.1 Rappel de cours : Pour un solide élastique, homogène et isotrope, la relation entre déformation et contrainte s écrit, en élasticité

Plus en détail

II. OPTIMISATION SANS CONTRAINTE. min f(x) avec x ε R n

II. OPTIMISATION SANS CONTRAINTE. min f(x) avec x ε R n min f(x) avec x ε R n Méthodes de recherche unidimensionnelle Méthodes du gradient Méthodes des directions conjuguées Méthode de Newton et méthode de Levenberg-Marquardt Méthodes quasi-newton Méthodes

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

NDTvalor UN PÔLE DE COMPÉTENCES EN ESSAIS NON DESTRUCTIFS FONDÉ SUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

NDTvalor UN PÔLE DE COMPÉTENCES EN ESSAIS NON DESTRUCTIFS FONDÉ SUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION TECHNOLOGIQUE NDTvalor UN PÔLE DE COMPÉTENCES EN ESSAIS NON DESTRUCTIFS FONDÉ SUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION TECHNOLOGIQUE RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT PRESTATIONS / CONSEIL ASSISTANCE TECHNIQUE / EXPERTISE FORMATION

Plus en détail

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance)

Mécanique des matériaux de chaussée. Mécanique des matériaux Relation contrainte-déformation (rigidité) Modèles d endommagement (performance) Direction du Laboratoire des chaussées Détermination du comportement mécanique des matériaux pour le dimensionnement des chaussées souples au MTQ Félix Doucet, ing. M.Sc.A. Service des matériaux d infrastructures

Plus en détail

Chapitre 4 : Traction / Compression

Chapitre 4 : Traction / Compression Chapitre 4 : Traction / Compression Câbles 106 107 Câbles Câbles 108 109 Vérins Treillis 110 111 Treillis Treillis + Câbles 112 113 Vis Vis levage 114 Objet du chapitre Connaître les principes et être

Plus en détail

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT

SOLLICITATION DE CISAILLEMENT Terminale S.T.I. 1 / 8 IV. CISAILLEMENT. 4.1. Définition. Une poutre subit une sollicitation de pur lorsqu'elle est soumise à deux forces de liaison égales et directement opposées dont le support est contenu

Plus en détail

Master Recherche: Mécanique Physique et Modélisation Spécialité: Acoustique. Physique des sons et vibrations. Viscoélasticité. A.

Master Recherche: Mécanique Physique et Modélisation Spécialité: Acoustique. Physique des sons et vibrations. Viscoélasticité. A. Master Recherche: Mécanique Physique et Modélisation Spécialité: Acoustique Physique des sons et vibrations Viscoélasticité A. Boukamel Octobre 2009 Rappels en thermodynamique des matériaux Position du

Plus en détail

DS de Sciences Physiques n 2

DS de Sciences Physiques n 2 DS de Sciences Physiques n 2 Exercice 1 : Acoustique musicale Un groupe de musique composé d'un chanteur, de deux guitaristes, d'un violoniste, d'un bassiste et d'un batteur se prépare à un enregistrement

Plus en détail

1. Fonctionnement interne des enceintes acoustiques Rayonnement des haut-parleurs 4

1. Fonctionnement interne des enceintes acoustiques Rayonnement des haut-parleurs 4 3 Hz COURS 3 LICENCE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES - 3. Fonctionnement interne des enceintes acoustiques... Caractéristiques principales du HP... Impédance du Haut-parleur 3. Rayonnement des haut-parleurs

Plus en détail

Phase Locked Loop (PLL)

Phase Locked Loop (PLL) Boucle à Verrouillage de phase Phase Locked Loop () 4ème année Polytech Département EES 2013 Cédric KOENIGUER Plan I. Présentation d une II. Etude des comparateurs de phases III. Mise en évidence de la

Plus en détail

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux

Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux Formation à la Modélisation et à l Identification du Comportement Mécanique des Matériaux OBJECTIF Il s agit ici de mécanique appliquée aux matériaux : métaux et alliages, polymères, céramiques et composites.

Plus en détail

Plan du cours. A. Rappel des notions de base. B. Méthodes de régression. C. Planification des expériences. D. Contrôle statistique des procédés (CSP)

Plan du cours. A. Rappel des notions de base. B. Méthodes de régression. C. Planification des expériences. D. Contrôle statistique des procédés (CSP) Plan du cours A. Rappel des notions de base Statistiques, distributions de probabilité, tests d hypothèses, intervalles de confiance, ANOVA, données aberrantes, rappels d algèbre linéaire B. Méthodes de

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE: Principes et description des différents rhéomètres

QUATRIEME PARTIE: Principes et description des différents rhéomètres QUATRIEME PARTIE: Principes et description des différents rhéomètres 55 VISQUEUX VISCO ELASTIQUE ELASTIQUE Propriétés d écoulement viscosimètrie Comportement viscoélastique à faible déformation 56 3 grandes

Plus en détail

I Introduction. II Effet Doppler. TP Ondes 2 Effet Dopples. 1 Dispositif expérimental. 2 Effet Doppler

I Introduction. II Effet Doppler. TP Ondes 2 Effet Dopples. 1 Dispositif expérimental. 2 Effet Doppler TP Ondes 2 Effet Dopples I Introduction II Effet Doppler Dispositif expérimental 2 Effet Doppler 3 Ondes ultrasonores 2 III Observation directe 2 Ordre de grandeur 2 2 Mesure avec l oscilloscope 2 3 Mesure

Plus en détail

Moindres carrés. Michel Bierlaire. Laboratoire Transport et Mobilité EPFL - ENAC - TRANSP-OR. Moindres carrés p.

Moindres carrés. Michel Bierlaire. Laboratoire Transport et Mobilité EPFL - ENAC - TRANSP-OR. Moindres carrés p. Moindres carrés p. 1/38 Moindres carrés Michel Bierlaire michel.bierlaire@epfl.ch Laboratoire Transport et Mobilité EPFL - ENAC - TRANSP-OR Moindres carrés p. 2/38 Problème des moindres carrés Problème

Plus en détail

I Introduction. TP Ondes 1 Câble coaxial. 1 Présentation. 2 Méthodes

I Introduction. TP Ondes 1 Câble coaxial. 1 Présentation. 2 Méthodes TP Ondes 1 Câble coaxial I Introduction 1 1 Présentation 1 2 Méthodes 1 II Rappel 2 1 Équation de propagation 2 2 Réflexion en bout de ligne 2 III Régime impulsionnel 3 1 Impédance caractéristique 3 2

Plus en détail

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique

Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique Modélisation du comportement de structures en béton armé sous chargement sismique 16 Mars 2010 Journée des Utilisateurs Aster ABOURI S. (EDF/SEPTEN) FAYOLLE S. (EDF/R&D) 1 Sommaire 1. Contexte et objectif

Plus en détail

Le Calcul des tunnels

Le Calcul des tunnels Le Calcul des tunnels Philippe Autuori Michel Pré Hervé Thiébaut 1 2ème Séance La méthode convergence confinement: élasto-plasticité La méthode du solide composite Stabilité de front 2 La méthode convergence

Plus en détail

Comment reconnaître les chiffres significatifs?

Comment reconnaître les chiffres significatifs? Introduction Chiffre significatif et Incertitude Comment reconnaître les chiffres significatifs? On lit notre donnée de gauche à droite et on commence à compter tous les chiffres à partir du 1 er chiffre

Plus en détail

Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire.

Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire. Ondes dans un plasma peu dense, en l absence ou en présence d un champ magnétique stationnaire. L équation du mouvement d un électron libre dans l ionosphère soumise aux champs électrique E et magnétique

Plus en détail

MATÉRIAUX À HAUTES PERFORMANCES MATÉRIAUX POUR L ENERGIE

MATÉRIAUX À HAUTES PERFORMANCES MATÉRIAUX POUR L ENERGIE MATÉRIAUX À HAUTES PERFORMANCES MATÉRIAUX POUR L ENERGIE DIMENSIONNEMENT D UNEAUBE DETURBINE Jean-Hubert Schmitt jean-hubert.schmitt@ecp.fr M88 : moteur du Rafale 2 Disque et aubes de Compresseur J85-GE-17A

Plus en détail

Dimensionnement d un barrage

Dimensionnement d un barrage Dimensionnement d un barrage en l honneur des 12 ans de l article pionnier de Maurice Lévy 1 On se propose d étudier, dans l hypothèse des petites perturbations, l équilibre d un barrage constitué d un

Plus en détail

AJUSTEMENT DE LOIS DE COMPORTEMENT ELASTOPLASTIQUE

AJUSTEMENT DE LOIS DE COMPORTEMENT ELASTOPLASTIQUE AJUSTEMENT DE LOIS DE COMPORTEMENT ELASTOPLASTIQUE Encadrement : Gabriel Seisson Marie Maligot PAGE 1 CONTENTS 1. Introduction 2. Quelques notions de mécanique Qu est-ce qu une loi de comportement? Parties

Plus en détail

Application des surfaces de réponse pour l'analyse abiliste d'une structure spatiale

Application des surfaces de réponse pour l'analyse abiliste d'une structure spatiale Application des surfaces de réponse pour l'analyse abiliste d'une structure spatiale 6 eme Journées Nationales de Fiabilité Nicolas ROUSSOULY 1,2, Michel SALAUN 2, Frank PETITJEAN 1, Fabrice BUFFE 3, Anne

Plus en détail

Simulation des réparations par soudage et billage de l Inconel 600

Simulation des réparations par soudage et billage de l Inconel 600 9ème colloque: modélisation et simulation numériques du Simulation des réparations par et billage de l Inconel 600 LaMCoS: Daniel Nélias EDF: Said Taheri, Gérard Douchet AREVA: Vincent Robin, Philippe

Plus en détail

Approche problèmes inverses pour le traitement d hologrammes de particules

Approche problèmes inverses pour le traitement d hologrammes de particules Approche problèmes inverses pour le traitement d hologrammes de particules J. Gire 1,2 C. Ducottet 1 C. Fournier 1 E. Thiébaut 2 F. Soulez 1,2 1 Laboratoire Hubert Curien (ex LTSI) St Etienne 2 Centre

Plus en détail

A PHYSIQUE I MP MINES PONTS CONCOURS COMMUN

A PHYSIQUE I MP MINES PONTS CONCOURS COMMUN A 2016 - PHYSIQUE I MP CONCOURS COMMUN MINES PONTS École des PONTS ParisTech, ISAE-SUPAERO, ENSTA ParisTech, TÉLÉCOM ParisTech, MINES ParisTech, MINES Saint-Étienne, MINES Nancy, TÉLÉCOM Bretagne, ENSAE

Plus en détail

Chapitre VII: Flexion. L. DOUADJI Faculty of Mechanical Engineering & Process Engineering Department of Materials Science

Chapitre VII: Flexion. L. DOUADJI Faculty of Mechanical Engineering & Process Engineering Department of Materials Science Chapitre VII: Flexion Sommaire 1. Définition:. Efforts intérieurs. Diagrammes.1 Essai de flexion.. Correspondance entre les diagrammes. Poutre encastrée 4. Charges réparties 4.1. Charge répartie uniforme

Plus en détail