Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables"

Transcription

1 Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

2 Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine Ce guide a été conçu spécifiquement pour les responsables et chargés de patrimoine d organismes HLM et les responsables de la maintenance des installations thermiques. Vous y retrouverez des informations sur l éventail des solutions techniques aujourd hui disponibles pour rénover de façon globale et performante avec l énergie gaz naturel, ainsi que l offre GrDF spécifiquement dédiée à la rénovation du parc locatif social. Vous projetez de rénover un ensemble immobilier ou un bâtiment de logements sociaux, afin de leur attribuer un niveau de performance énergétique en accord avec les objectifs de votre plan stratégique patrimonial (réduction des charges, obtention de labels HPE Rénovation et ) : grâce à ses performances énergétique, environnementale et économique, l énergie gaz naturel constitue assurément un atout pour vos projets. GrDF, votre conseiller énergétique en solutions gaz naturel et énergies renouvelables, est à vos côtés pour vous accompagner dans toutes les étapes de vos projets de rénovation. GrDF en bref km de réseau de distribution de gaz naturel communes desservies en gaz naturel 11 millions de clients Partenaire de l USH (Union Sociale pour l Habitat) Retrouvez les informations et outils qui vous sont spécialement destinés sur 2

3 La rénovation énergétique des logements sociaux : un enjeu environnemental, économique et social Répartition des logements sociaux par classe énergétique En France, le bâtiment représente 43 % des consommations totales d énergie primaire. Afin de réduire efficacement et durablement l impact de l activité humaine sur son environnement, les pouvoirs publics se sont engagés, au travers de la loi «Grenelle 1», à réduire de 38 % la consommation énergétique des bâtiments existants à l horizon Classe F 3 % Classe E 23 % Classe G 1 % Classe A et B < 1 % Classe C 15 % Déclinée pour le parc social, cette mesure vise notamment à amener, d ici 2020, logements énergivores sous la barre des 150 kwh ep /m².an. Classe D 58 % Source : Rapport COMOP N 2, mars 2008 Logement économe Objectif Grenelle 2020 Moyenne du parc : 150 kwh ep /m 2.an < 50 A 51 à 90 B 91 à à à 330 C D E 170 kwh ep /m 2.an Consommation moyenne du parc social logements à rénover de façon prioritaire 331 à 450 < 450 F G 240 kwh ep /m 2.an Consommation moyenne de l ensemble des logements Logement énergivore Quel cadre réglementaire pour vos rénovations énergétiques? Vos programmes de rénovation doivent respecter des exigences réglementaires établies depuis 2007 au sein de la Réglementation Thermique des bâtiments existants. RT «globale existant» (Arrêté du 13/06/2008) Selon l ampleur des travaux de rénovation, le bâtiment sera soumis à une exigence réglementaire différente : Pour les rénovations thermiques très lourdes dont le coût excède 350 E HT/m² environ, si la surface hors œuvre nette du bâtiment dépasse m² et si ce bâtiment a été achevé après 1948 : une simulation thermique conforme à la méthode TH-C-E ex doit être réalisée et la consommation du bâtiment rénové ne devra pas dépasser un seuil de référence, proche des standards des constructions neuves RT RT «élément par élément» (Arrêté du 03/05/2007) Pour toutes les autres rénovations, une performance minimale des nouveaux ouvrages ou équipements installés est requise mais le bâtiment ne fait pas l objet d un calcul de consommation. 3

4 Des labels de performance énergétique et Afin de vous inciter à aller plus loin que le simple respect de la réglementation, et pour valoriser vos rénovations exemplaires, deux labels de performance énergétique ont également été mis en place par les pouvoirs publics fin Label Haute Performance Energétique () : consommation < 150 kwh ep /m².an. 165 kwh/m 2.an 88 kwh/m 2.an 195 kwh/m 2.an 104 kwh/m 2.an Selon la zone climatique et l altitude, le niveau des labels HPE et est modulé. Label Bâtiment Basse Consommation () : consommation < 80 kwh ep /m².an. L utilisation de ces labels permet d anticiper les objectifs du Grenelle de l Environnement pour les bâtiments existants, ainsi que les renforcements futurs de la réglementation thermique des bâtiments existants. 150 kwh/m 2.an 80 kwh/m 2.an 180 kwh/m 2.an 96 kwh/m 2.an 135 kwh/m 2.an 72 kwh/m 2.an 120 kwh/m 2.an 64 kwh/m 2.an Des moyens pour financer la rénovation de votre parc social Eco-prêt logement social, Certificats d Économies d Energie, Fonds Chaleur Renouvelable des outils de financement à votre disposition pour maîtriser les coûts d investissement Fonds Chaleur Renouvelable Fonds de 1 milliard d euros pour 3 ans géré par l ADEME Eco-prêt logement social Dégrèvement de Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties (TFPB) Aide au financement des travaux faisant appel aux énergies renouvelables Participation des locataires aux travaux d économies d énergie Possibilité pour le bailleur de récupérer 50 % de l économie de charges estimée Distribué par la Caisse des Dépôts et Consignations Réservé aux logements consommant plus de 230 KWh ep /m 2.an et devant être ramenés à une consommation inférieure à 150 KWh ep /m 2.an à l issue des travaux Financement jusqu à E par logement en fonction de la performance atteinte et de l obtention d un label de performance énergétique Taux de 1,9 % sur 15 ans Ouvert aux logements classés D à titre d expérimentation Dégrèvement jusqu à 25 % du montant des travaux d économies d énergie Certificats d économies d énergie Revente possible aux fournisseurs d énergie obligés Etiquette Energie et Consommation selon méthode TH-C-E ex, 2 données à ne pas confondre! Pour caractériser les consommations énergétiques d un logement, il convient de distinguer : L Etiquette Energie (du Diagnostic de Performance Energétique), qui fournit pour un logement une consommation portant uniquement sur le chauffage, l eau chaude sanitaire et le refroidissement, exprimée en kwh/m² de surface habitable (Shab). La consommation issue d un calcul selon la méthode TH-C-E ex qui précise pour un bâtiment la consommation des 5 usages usuels (chauffage, eau chaude sanitaire, refroidissement, auxiliaires, éclairage) exprimée en kwh ep /m² de surface hors œuvre nette (Shon). 4 L utilisation de cette valeur TH-C-E ex est à privilégier car elle est à la base de tous les mécanismes réglementaires, incitatifs et fiscaux.

5 Le gaz naturel, une énergie particulièrement adaptée à la rénovation énergétique des logements Grâce à leurs atouts, le gaz naturel et les solutions techniques associées permettent à vos opérations de rénovation d atteindre les labels de performance énergétique HPE Rénovation et tout en maîtrisant votre investissement. Couplée à une amélioration de l enveloppe du bâtiment et à la rénovation du système de ventilation, la mise en place d un nouvel équipement gaz naturel (associée ou non à une énergie renouvelable) vous garantit un grand nombre d avantages. PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES MODERNITÉ CONFORT Rénover avec les solutions gaz naturel COMPÉTITIVITÉ À L INVESTISSEMENT FIABILITÉ SÉCURITÉ DES INSTALLATIONS COMPACITÉ RÉDUCTION DES CHARGES Energie primaire, énergie finale : l intérêt de choisir le gaz naturel pour améliorer la performance énergétique Afin de comparer de façon équitable les différentes énergies finales consommées pour les différents usages, la réglementation thermique et les mécanismes incitatifs font référence à l énergie primaire. Pour les combustibles (énergies non transformées), comme le gaz naturel, utilisés directement comme source de chaleur, l énergie primaire est égale à l énergie finale. Le calcul est plus complexe pour l électricité car il s agit d une énergie finale, produite après transformation dans des centrales (nucléaires, hydrauliques, thermiques ). Compte tenu du mix énergétique français, le coefficient de conversion entre énergie primaire et énergie finale est de 2,58 pour l électricité. Cela signifie que pour 1 kwh d énergie finale électrique, 2,58 kwh d énergie primaire ont été prélevés sur la planète. En gaz naturel : 1 kwh d énergie finale = 1 kwh d énergie primaire En électricité : 1 kwh d énergie finale = 2,58 kwh d énergie primaire 5

6 Les leviers de la rénovation Des bouquets de travaux «Enveloppe / Équipements» pour une rénovation énergétique performante. La rénovation d un bâtiment énergivore implique d intervenir de manière globale et néanmoins ciblée sur le bâtiment, en commençant par engager un diagnostic approfondi des atouts et des faiblesses du bâtiment : quelles sont les déperditions de l enveloppe? Quel est le système de ventilation en place et assure-t-il une qualité d air satisfaisante? Quelle est la performance des équipements de chauffage et d eau chaude sanitaire? Quel est le niveau de confort des occupants? En règle générale, les consommations de chauffage représentent les deux tiers de la consommation d énergie d un logement existant moyen. Le poste chauffage constitue donc une priorité. Répartition des consommations moyennes d énergie d un logement existant Chauffage 66 % Eau chaude sanitaire 16 % Cuisson 7 % Autres 11 % Source ADEME 2006 La réduction des consommations de chauffage doit être envisagée en intervenant sur les deux axes suivants : 1 2 La rénovation de l enveloppe pour réduire les besoins en chauffage du bâtiment tout en préservant la qualité d usage du bâtiment (qualité de l air intérieur, acoustique ). La rénovation des équipements, au travers de systèmes très performants en énergie primaire, bien dimensionnés et régulés tout en améliorant le confort pour les occupants! RÉNOVATION DE L ENVELOPPE RÉNOVATION des équipements Isolation de la toiture Isolation du plancher haut (toiture - terrasse) Isolation du plancher bas Isolation des murs Remplacement des parois vitrées Système de ventilation Chaudière à condensation (chauffage eau chaude) Chaudière à condensation et solaire thermique pour l ECS Pompe à chaleur (PAC) gaz Système d émission de chaleur Réduire les déperditions liées au bâti et à ses défauts d étanchéité Privilégier les systèmes aux performances élevées en énergie primaire (chaudière condensation, solaire thermique, pompe à chaleur gaz, ventilation modulée basse consommation) 6

7 Des équipements performants et innovants Ventilation : privilégiez les solutions de ventilation modulée à basse consommation Objectifs : améliorer la qualité de l air et assurer la préservation du bâti. Une attention particulière devra être portée pour les constructions d avant 1970, où la ventilation est le plus souvent naturelle et réalisée par défaut d étanchéité (bâtiments construits avant 1950) ou par pièces séparées (constructions des années ). Privilégiez la mise en place d une ventilation générale et permanente par balayage, en assurant l entrée d air neuf dans les pièces principales et l extraction de l air vicié dans les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC). La réalisation d un diagnostic de l installation de ventilation (évaluation de l étanchéité des conduits notamment) permettra d orienter le choix de la solution technique basse consommation la plus appropriée à votre projet : ventilation simple flux modulée (centralisée ou répartie) autoréglable ou hygroréglable, ventilation hybride LA CHAUDIERE à CONDENSATION Le meilleur rapport performance / prix Pompe à chaleur GAZ Un atout pour le label dans le collectif Des systèmes diversifiés d évacuation des produits de combustion (ventouse horizontale ou verticale, 3CEp rénovation, conduit combiné pour ventilation et évacuation des produits de combustion ) Pour l implantation de chaudières à condensation individuelles et collectives PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Compétitivité à l investissement Charges maîtrisées SOLAIRE THERMIQUE Pour réduire les consommations d énergie liées à la production d eau chaude sanitaire Des systèmes diversifiés d émission de chaleur Vecteur eau (chauffage central) : radiateurs neufs ou existants Vecteur air : solution pour la rénovation BBC des logements n ayant pas de chauffage central Rénovation de l enveloppe : adoptez des niveaux d isolation élevés! Objectifs : réduire les besoins de chauffage, améliorer le confort et assurer la pérennité du bâti. Une bonne rénovation de l enveloppe repose pour chacun des postes (toiture, murs, planchers, vitrages) sur des niveaux d isolation élevés et sur une mise en œuvre soignée des matériaux, afin de traiter les ponts thermiques et d améliorer l étanchéité du bâtiment. 7

8 Les Solutions Rénovation Pour rénover avec le gaz naturel, GrDF vous propose la gamme de solutions Intégrale Rénovation (*). Dans le cadre de votre programme de rénovation énergétique, vous souhaitez en priorité : Réaliser un premier niveau de travaux à coûts maîtrisés, afin de réduire les charges des locataires RÉFÉRENCE Rénovation Réaliser une rénovation performante s appuyant sur les dispositifs mis en place dans le cadre du Grenelle, pour réduire les charges de manière substantielle, améliorer le confort et valoriser votre bâti Valoriser votre patrimoine au travers d une rénovation exemplaire et reproductible à haute efficacité énergétique Votre interlocuteur vous accompagne dans le choix des solutions adaptées à vos travaux (*) Les solutions Intégrale Rénovation ont été conçues à partir d études de rénovations thermiques réalisées sur une typologie de bâtiments représentatifs du parc de logements français. Celles-ci ont permis de dégager des tendances majeures en termes d orientations techniques pour rénover de la façon la plus pertinente. Chaque opération réelle devra toutefois faire l objet d une étude thermique spécifique par un bureau d études afin de confirmer les préconisations précisées ci-après. Une gamme d offres permettant à votre bâtiment de rester évolutif dans le temps Référence Rénovation La solution Intégrale Référence est dédiée à la rénovation du système de chauffage et d eau chaude. La chaudière à condensation est à la base de cette offre technique simple, permettant de générer près de 30 % d économies d énergie. La gamme de solutions Intégrale correspond aux rénovations globales visant à obtenir un label Haute Performance Energétique Rénovation (150 kwh ep /m².an modulé selon la zone géographique) tout en maîtrisant l investissement. Les travaux porteront en général sur plusieurs postes : le chauffage, la ventilation et l enveloppe. On distingue : des bouquets «Equipements seuls» dédiés aux rénovations où le traitement partiel de l enveloppe a déjà été réalisé ou n est pas nécessaire, des bouquets plus complets intervenant sur l enveloppe (ouvrants, plancher haut, toiture ) et les équipements. La gamme de solutions Intégrale est dédiée aux rénovations exemplaires globales visant à obtenir un label Bâtiment Basse Consommation Rénovation (80 kwh ep /m².an modulé selon la zone géographique). Pour ce faire, les travaux porteront sur l ensemble des postes : chauffage, ventilation, et l enveloppe du bâtiment. 8

9 Des bouquets performants quel que soit le projet de rénovation envisagé Pour tout type de bâtiment (date de construction, niveau d isolation, consommation initiale ), il existe une solution technique performante pour rénover, quelle que soit l énergie initiale utilisée pour le chauffage et l eau chaude sanitaire! Solutions Intégrale en Immeuble collectif Exemples de bouquets Equipements Exemples de bouquets Enveloppe / Equipements (E) (>74) ou ou Solutions Intégrale en Maison individuelle Exemples de bouquets Equipements Exemples de bouquets Enveloppe / Equipements (E) (>74) (E) ; (>74) ou Isolation de la toiture Remplacement des parois vitrées Isolation du plancher haut Chaudière à condensation Pompe à chaleur gaz naturel Isolation des murs Isolation du plancher bas Système de ventilation Chaudière à condensation et solaire thermique Système d émission de chaleur (>74) : logement construit après 1974 (E) : logement équipé initialement d un chauffage électrique 9

10 Des exemples de solutions Habitat collectif antérieur à 1950 à Paris Etat initial : Bâti non isolé Pas de ventilation Chaudière ind. standard Chaudière condensation Isolation des murs Isolation des murs Planchers haut et bas kwh ep /m².an Habitat grand collectif (1950 à 1975) à Rouen Etat initial : Bâti non isolé Ventilation naturelle par pièces séparées Chaudière coll. standard Chauffe-eau solaire collectif Planchers haut et bas Planchers haut et bas PAC GAZ Isolation des murs et des planchers haut et bas kwh ep /m².an Habitat collectif (1975 à 1990) à Nancy Chaudière coll. condensation PAC GAZ Isolation des murs Etat initial : Bâti peu isolé VMC autoréglable Convecteurs électriques ECS électrique par ballon Chaudière coll. condensation Chaudière coll. condensation Chauffe-eau solaire collectif kwh ep /m².an

11 Habitat collectif (1975 à 1990) à Toulouse Isolation des murs et des planchers haut et bas Chauffe-eau solaire collectif à appoint individualisé Isolation des murs et des planchers haut et bas Etat initial : Bâti peu isolé VMC autoréglable Chaudière standard Chaudière condensation Isolation des murs kwh ep /m².an Maison individuelle antérieure à 1975 à Melun Etat initial : Bâti non isolé Absence de ventilation Convecteurs électriques ECS électrique par ballon Isolation de la toiture Isolation de la toiture Isolation de la toiture Murs Plancher Isolation de la toiture Murs Référence kwh ep /m².an 11

12 L offre «Rénovation Patrimoine» de GrDF : services, conseils & communication Pour vous accompagner étape par étape dans vos programmes d amélioration énergétique, GrDF a développé l offre Rénovation Patrimoine. De la définition de votre stratégie énergétique jusqu à la mise en service des bâtiments rénovés, bénéficiez de solutions sur mesure et d un accompagnement dans la durée. Des conseils pour rénover avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Performance des solutions Intégrale Rénovation Accompagnement technique sur les opérations complexes et innovantes Etude de faisabilité, suivi de votre projet jusqu à la mise en service de vos sites non raccordés au réseau de gaz naturel Audit des ouvrages gaz en immeuble collectif pour les sites raccordés au réseau de gaz naturel Une gamme de services à votre disposition Communication et valorisation de vos réalisations Actions de communication conjointe au travers de différents outils (fiches référence, newsletter, conférences, salons ) Un interlocuteur dédié à vos projets Votre conseiller GrDF vous accompagne pour vous aider à rénover dans les meilleures conditions Faisabilité d un raccordement au réseau de gaz naturel de vos bâtiments Evaluation de la pertinence du renouvellement de vos installations de cogénération dont le contrat arrive à échéance Conso gaz connaissance des consommations d énergie du parc en chauffage individuel gaz Ecodiag diagnostic et étude technico-économique de vos bâtiments les plus énergivores non raccordés au réseau de gaz naturel OMEGAZ pour faciliter vos démarches liées à la certification H&E et Patrimoine H&E Conception : Dialectica Illustrations : Sophie Miellet - Référence Boutique GDF SUEZ : 2RDF Octobre 2010 GrDF - 6, rue Condorcet Paris Société Anonyme au capital de euros - RCS PARIS L énergie est notre avenir, économisons-la!

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation.

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. Pourquoi l éco prêt? La mise en place de l éco-prêt est là pour inciter

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

1. 9300 communes desservies 2. 9 logements sur 10 qui ont accès au ré. éseau gaz naturel. programmes neufs (ou en rénovation)

1. 9300 communes desservies 2. 9 logements sur 10 qui ont accès au ré. éseau gaz naturel. programmes neufs (ou en rénovation) 1 JEP 2012 Les solutions gaz naturel en RT 2012 2 GrDF, un acteur énergétique à vos côtés 1. Grdf est le concessionnaire et le distributeur de gaz naturel en France 1. 9300 communes desservies 2. 9 logements

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin

Les réglementations thermiques dans les existants. Jacques Faucher - DREAL Limousin Les réglementations thermiques dans les existants Jacques Faucher - DREAL Limousin 1 RÉGLEMENTER SENSIBILISER INCITER RT existants : les grands principes À quel moment de la vie d un bâtiment? À l occasion

Plus en détail

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE

LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE LE BESOIN BIOCLIMATIQUE LA CONSOMMATION MAXIMALE D ENERGIE PRIMAIRE Des équipements performants pour une consommation d énergie réduite Ventilation performante (naturelle, naturelle assistée, simple flux, double flux...) Energies

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1

Réglementation thermique 2012. 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 Réglementation thermique 2012 23/03/2011 Session de sensibilisation à la maîtrise de l'énergie - ADM 54 / LQE 1 La règlementation thermique 2012 (RT2012) - Plan 1 RT2012 : Généralisation des principes

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique Rénovation énergétique Vers des feuilles de route pragmatiques pour les logements équipés de chauffage collectif Une étude confiée par Fedene à Cardonnel Ingénierie Conférence de presse 2 avril 2014 Flora

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

Réglementation thermique de l'existant

Réglementation thermique de l'existant Réglementation thermique de l'existant Atiane energy Villa Kappas - 2, avenue de Carras - 06200 Nice Tel. 06 62 78 39 38 - contact@atiane-energy.com www.atiane-energy.com SARL au capital de 9 000 Euros

Plus en détail

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013

Réduire la précarit. carité. Leur maitrise est un enjeu. 23 mai 2013 Réduire la précarit carité énergétique Les coûts de la rénovation : Leur maitrise est un enjeu 23 mai 2013 Recherche expérimentation PUCA Connaître le coût t et la performance thermique en OPAH (2009-2012)

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

Bâtiments tertiaires Logement collectifs. Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique?

Bâtiments tertiaires Logement collectifs. Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique? Bâtiments tertiaires Logement collectifs Est-il possible de rentabiliser la rénovation énergétique? Renotics décembre 2012 Pourquoi rénover? Décembre 2012 1. Pourquoi rénover? Rénover = lutter contre la

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-5 : LOGEMENT SOCIAL Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN

Réhabilitation thermique habitat collectif. Bernard CHEMIN Réhabilitation thermique habitat collectif Les mercredi de l info du 22 février 2012 Bernard CHEMIN 1 Un ensemble construit en 1976 composé de 5 bâtiments 2 3 Ponts thermiques Performances initiale Répartitions

Plus en détail

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique

ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique ANNEXE au DOMO FEDER mesure 17 : règlement technique La Présidence française de l Union européenne est ainsi parvenue à la fin décembre 2008 à un accord au sein du Conseil afin de rendre éligibles aux

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en oeuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre, L Etat, représenté par Benoist

Plus en détail

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Résidentiel neuf le gaz naturel avec et les énergies renouvelables Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Les équipes de GrDF au service des maîtres d ouvrage du bâtiment Ce guide a été

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE LABEL PROMOTELEC RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Retour d expérience LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Édition 215 LOGEMENTS COLLECTIFS - MAISONS INDIVIDUELLES Sommaire Préambule 4 1 - ANALYSE DU MARCHÉ DE LA LABELLISATION

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

Conférence de présentation RT 2012

Conférence de présentation RT 2012 Conférence de présentation RT 2012 Illustrations des exigences en immeuble collectif Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM DGALN

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison Hibou Avec Maisons CTVL MAISON HIBOU FOUSSE INDUSTRIES

Plus en détail

Des économies d eau et d énergie grâce aux Robinetteries C3

Des économies d eau et d énergie grâce aux Robinetteries C3 Des économies d eau et d énergie grâce aux Robinetteries C3 N O U V E A U La Règlementation Thermique 2012 Le Grenelle de l Environnement a fixé des objectifs de réduction par 4 des émissions de gaz à

Plus en détail

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés!

Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Réglementation thermique : de la RT 2005 à la RT 2012 : anticiper pour gagner de nouveaux marchés! Damien MONOT Conseiller technique Contexte 1. Contexte mondial - Le réchauffement de la planète - dérèglement

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

Construire des logements abordables en RT 2012

Construire des logements abordables en RT 2012 Construire des logements abordables en Confort, performance énergétique et coût d investissement limité avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des maîtres d ouvrage

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007

Réglementation thermique RT 2005. TOULOUSE le 10 mai 2007 Réglementation thermique RT 200 TOULOUSE le 10 mai 2007 Le contexte, les enjeux 20 Les ressources naturelles s épuisent Réserves en années consommation 2001 200 10 100 0 0 Charbon (sauf lignite) Pétrole

Plus en détail

Construire. ma maison. basse consommation en 2012 et après. ... avec le gaz naturel & les énergies renouvelables

Construire. ma maison. basse consommation en 2012 et après. ... avec le gaz naturel & les énergies renouvelables Construire ma maison basse consommation en 2012 et après... avec le gaz naturel & les énergies renouvelables Construire ma maison basse consommation en 2012 et après Avec le gaz naturel et les énergies

Plus en détail

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012»

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012» Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 0» DOSSIER DE PRESSE Septembre 0 UN OUTIL INÉDIT DÉDIÉ AUX CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES ET BUREAUX

Plus en détail

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE T.Flow Le système qui ré-invente l eau chaude. SYSTEME Ventiler Produire l ECS 2 FONCTIONS Bienvenue dans un monde tempéré. Système de Températion Domestique T.Flow Bienvenue

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

Les aides financières 2015. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 Les aides financières 2015 Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Dans le neuf 2 PTZ + : Neuf Primo-accédant. Acquisition d une résidence principale.

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel.

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. 11_ Coût global Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. P A N O P T I Q U E P o r t e r u n r e g a r d g l o b a l s u r l E d

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension)

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension) Fiche d application : Extension nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Modification 8 juillet 2013 1 08 janvier 2015 Mise à jour suite à la parution des arrêtés du 11 décembre 2014 et du 19 décembre

Plus en détail

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS

PROJET SARL DESSAUD. INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE. site internet miramas 14/02/2013. - Page 1/9 - 13140 MIRAMAS Evaluation thermique réalisée avec PROJET site internet miramas 13140 MIRAMAS Date de l'étude : ENTREPRISE CLIENT SARL DESSAUD INTERNET SITE jérémy CIZABUIROZ AV ADRIEN MAZET ZAC LA CARRAIRE 13140 MIRAMAS

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail