Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques"

Transcription

1 Gatineau, le 8 août 2001 Monsieur Jean Pierre Lefebvre, ing. Ministère de l'environnement du Québec 675, boul. René Lévesque Est, 9 ième étage, boîte 30 Québec (Québec) G1R 5V7 Objet: Écogeste, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques Bowater Pâtes et Papiers Canada inc. - Usine de Gatineau Monsieur, Suite à votre lettre du 27 juillet dernier, nous vous fournissons de brèves explications des mesures que nous avons adoptées pour améliorer notre efficacité en matière de consommation énergétique pour l année 2000 : Gestion de la consommation énergétique Un suivi quotidien a été mis en place en 2000 afin d évaluer la consommation énergétique pour chaque département de l usine de façon plus rigoureuse. Ce suivi permet de déterminer s il y a une consommation énergétique hors de la normale au quotidien pour chacun des départements de l usine. Advenant qu il y ait une consommation de vapeur supérieure à la normale, une vérification est faite dans le département en question afin d établir la cause et de remédier au problème s il y a lieu. Globalement, ce suivi permet d optimiser la consommation d énergie dans l usine. Opération des machines à papiers Durant les mois d hiver, nous avons adopté comme mesure d opération de réduire le point de consigne de 2 degrés Celcius à l eau blanche et à l eau chaude des trois machines à papier. Ceci permet de réduire la consommation d énergie en hiver et par le fait même celle de gaz naturel et de mazout. Durant l an 2000, les barres de turbulence ont été installées à la section de sécherie de la machine à papier #4 ce qui a permis une réduction significative de la consommation d énergie. Ces barres de turbulence permettent d avoir un meilleur transfert de la chaleur entre la vapeur et le papier à sécher. Ainsi, le besoin de consommation de vapeur provenant de la chaudière à biomasse est devenue moindre pour cette machine à papier suite à ces modifications. Équipe d énergie

2 En 2000, il y a eu la création d une équipe d énergie dans l usine. Un des objectifs de cette équipe d amélioration continue est d augmenter l efficacité de la chaudière à biomasse à GJ de vapeur par jour à partir de la biomasse seulement. Ceci représente la capacité maximale de la chaudière à cette source d énergie renouvelable. Le principal item est d apporter une amélioration au grillage de combustion des écorces afin d obtenir une meilleure efficacité de combustion des écorces. L autre objectif est d améliorer la qualité des écorces brûlées dans la chaudière. Ceci permettrait aussi d améliorer l efficacité de la chaudière en hiver et diminuerait la consommation de gaz naturel et de mazout. Récupération d énergie Il y a eu un plan d optimisation de la consommation de l eau chaude du département de pâte thermomécanique (PTM) par les machines à papier. Ceci permet de réduire la consommation d énergie aux machines à papier. Ceci permet de récupérer de l énergie qui auparavant allait au traitement des effluents. Il y a eu l installation d un échangeur de chaleur dans notre usine de pâte thermomécanique (PTM) qui a permis la réduction de notre consommation d énergie. Cet échangeur de chaleur permet la réutilisation de l'énergie provenant de l'eau chaude de procédé qui auparavant étaient rejetées au système de traitement des effluents avec une température plus élevée. En somme, ces mesures qui ont été adoptées en 2000 ont permis de maintenir la production de gaz à effet de serre à un niveau bas soit de 0.08 tonne GES/tonne papier malgré qu il y ait eu une augmentation de la production de papier en 2000 à 55.9 % par rapport à l année de référence de Veuillez recevoir, Monsieur, mes sentiments les meilleurs. Michael Groves, M.ing. Directeur de l'environnement et ingénierie Téléphone (819) poste 7260 Télécopieur (819) /p.j. c.c. P. Cayouette, vice président et directeur résident B. Mooney, Bowater pâtes et papier Canada inc M. Courtemanche, Ingénieur de procédés et environnement

3 Gatineau, le 12 juin 2001 Monsieur Jean Pierre Lefebvre, ing. Ministère de l'environnement du Québec 675, boul. René Lévesque Est Québec (Québec) G1R 5V7 Objet: ÉcoGESte, Programme d'enregistrement des mesures volontaires sur les changements climatiques Monsieur, Tel que demandé dans votre courrier électronique du 5 juin dernier, vous trouverez ci-joint les informations de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) pour les années 1990 à De plus, vous trouverez ci-joint les graphiques qui démontrent les émissions des GES depuis 1990, et la variation du tonnage des émissions par tonne de production. Veuillez recevoir, Monsieur, mes sentiments les meilleurs. Michael Groves, M.ing. Directeur de l'environnement Téléphone (819) poste 7260 Télécopieur (819) /p.j. c.c. P. Cayouette, vice président et directeur résident B. Mooney dir. Environnement (Bowater pâtes et papier Canada inc) M. Courtemanche, ingénieur procédés et environnement

4 Tableau I: Consommation énergétique dans l'usine Consommation énergetique gaz naturel huile - Bunker C biomasse Année Total (Tjoules) (TJoules) (TJoules) (TJoules) note: - La biomasse comprend les boues primaires, secondaires, désencrées et les écorces qui sont brûlées dans la chaudière #12. Tableau II: Émission des gaz à effet de serre (GES) CO2 CH4 N2O Total (tonnes) (kg) (kg) (tonnes) note: * Le calcul ne tient pas compte du CO2 relié à la combustion de la biomasse

5 Tableau III: Comparaison des variations du tonnage de GES émis par tonne de production et la variation de production par rapport à 1990 Variation de GES Variation de la Production Quantité de GES/tonne émis par tonne production de papier journal de production de production (base 1990) (base 1990) (Tonnes) (Tonne/tonne) (%) (%)

Notre solution : Souplesse des systèmes

Notre solution : Souplesse des systèmes Projet d efficacité énergétique Notre solution : Souplesse des systèmes et équipements efficaces! par Daniel Bussière, ing. 1 Objectifs du projet Atteindre les objectifs de réduction fixés par le ministère

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

Dans le cadre de l Initiative des Innovateurs énergétiques et du programme Mesures volontaires et Registre du Défi-climat canadien (MVR inc.

Dans le cadre de l Initiative des Innovateurs énergétiques et du programme Mesures volontaires et Registre du Défi-climat canadien (MVR inc. &pjhs0dulh9lfwrulq 3/$1' $&7,21685/$ *(67,21'(/ e1(5*,( Dans le cadre de l Initiative des Innovateurs énergétiques et du programme Mesures volontaires et Registre du Défi-climat canadien (MVR inc.) 7DEOHGHVPDWLqUHV

Plus en détail

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 )

Propriétaire Ville de Fort Saskatchewan, Alberta Année de construction 2004 Superficie totale (empreinte au sol) 10 220 m 2 (110 000 pi 2 ) Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Centre multiloisirs Dow Centennial Centre (Alberta) CONSTRUCTION NEUVE Sommaire

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Alain Fournier de Chevilly pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité

Plus en détail

l évaluation de la consommation d énergie à l école

l évaluation de la consommation d énergie à l école l évaluation de la consommation comprendre la consommation d énergie de notre école Adapté de EcoSpark, Wattwize: Teacher Guide, document 1, accessible sous ecospark.ca. L évaluation de la consommation

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet de serre PREFECTURE DE REGION D ILE DE FRANCE Bureau environnement/énergie Immeuble Le Ponant 5 rue Leblanc 75015 PARIS ANTONY, le 21 décembre 2015 Objet : ADISSEO France SAS Bilan des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE des Midi-Pyrénées

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE des Midi-Pyrénées Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE des 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de reporting de l exercice et l

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL.

Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Par: Michel Morin, coordonnateur à l énergie et à l entretien. Président du comité d énergie régional LLL. Pierre Lefrancois, B.ing., consultant en gestion d énergie. Plan de la présentation La commission

Plus en détail

Système de chauffage urbain géothermique La Boucle d Énergie Aujourd'hui et Demain

Système de chauffage urbain géothermique La Boucle d Énergie Aujourd'hui et Demain Système de chauffage urbain géothermique La Boucle d Énergie Aujourd'hui et Demain Michel Caron, ing. Université Bishop s John B. Samulack, Ameresco Xavier Marchand, ing. Ameresco 1 mars 2013 Ordre de

Plus en détail

Révision de la numérotation des règlements

Révision de la numérotation des règlements Révision de la numérotation des règlements Veuillez prendre note qu un ou plusieurs numéros de règlements apparaissant dans ces pages ont été modifiés depuis la publication du présent document. En effet,

Plus en détail

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme :

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme : Empreintes Les milieux Le défi de l'énergie L'énergie est indispensable, mais c'est aussi un des secteurs posant les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques. Il existe plusieurs

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2012 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion

Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion ÉTÉ 2011 VOLUME 26 NUMÉRO 2 Refroidisseurs et récupération d énergie : le projet du 1801 McGill Récupération de la chaleur dans les gaz de combustion à la chaufferie de Technocell Installation d écrans

Plus en détail

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r)

Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) Publication du Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire (BEGES-r) 1. Description de la personne morale (PM) concernée Raison sociale : ZF Systèmes de directions Nacam SAS Code NAF : 2932Z

Plus en détail

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012

France Telecom SA. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 France Telecom SA Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre (GES) Décembre 2012 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : France Telecom SA Code NAF : 6110Z / Télécommunications filaires

Plus en détail

Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation

Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation Le calcul des émissions de gaz à effet de serre et des allocations selon la règlementation Les inventaires d émissions de GES en bref Procédures, directives et formules tirées du Règlement sur la déclaration

Plus en détail

Récupération énergétique d air chaud à la cimenterie de Saint- Constant

Récupération énergétique d air chaud à la cimenterie de Saint- Constant Usine de St-Constant Récupération énergétique d air chaud à la cimenterie de Saint- Constant Lilian Pachon, ing Keyvan Naraghi, ing, Ph.D, MBA 8 mai 2014 Agenda Lafarge et cimenterie de St-Constant Production

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Restitution du bilan réglementaire d émissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) HABITAT TOULOUSE ANNEE 2012 Le 25/2/2014 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : HABITAT TOULOUSE

Plus en détail

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets

Le thermoréseau. l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le thermoréseau l énergie de votre confort par la valorisation des déchets Le chauffage à distance est fiable Pensez à long SATOM UN immense chauffage central Le chauffage à distance utilise l énergie

Plus en détail

Programme d efficacité énergétique ArcelorMittal Mines Canada. Patrick Malenfant ing. Date : 23 février 2011

Programme d efficacité énergétique ArcelorMittal Mines Canada. Patrick Malenfant ing. Date : 23 février 2011 Programme d efficacité énergétique ArcelorMittal Mines Canada Par : Patrick Malenfant ing. Date : 23 février 2011 Sommaire Portrait énergétique d ArcelorMittal Mines Canada Contexte actuel d efficacité

Plus en détail

Centre Hospitalier de Brioude

Centre Hospitalier de Brioude Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Centre Hospitalier de Brioude Date : 19 Juillet 2013 Destinataire : Direction Régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Auvergne SOMMAIRE

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013

FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013 8 mai 2013 FICHE D INFORMATION Projet de production de gaz naturel aux îles-de-la-madeleine dans le cadre de l audience publique du 15 mai 2013 Calcul du bilan GES du remplacement de la consommation de

Plus en détail

Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011

Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011 Bilan carbone complet et plan climat de l école Gutenberg d Orléans pour la période 2008/2011 Notions importantes : Dans les bilans présentés ci-dessous, les consommations d énergie (électricité et chauffage)

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de demande de crédits pour réductions hâtives (CRH)

Guide pour remplir le formulaire de demande de crédits pour réductions hâtives (CRH) Guide pour remplir le formulaire de demande de crédits pour réductions hâtives (CRH) Système de plafonnement et d échange de droits d émission de gaz à effet de serre Janvier 2013 Avertissement Les renseignements

Plus en détail

Bilan Emission GES Entreprise. Périmètre 1 & 2. Réalisé le 15/09/2012 par N. Brun

Bilan Emission GES Entreprise. Périmètre 1 & 2. Réalisé le 15/09/2012 par N. Brun Bilan Emission GES Entreprise Périmètre 1 & 2 Réalisé le 15/9/212 par N. Brun Société : TIMACAGRO Nom du Référent : BRUN Nicolas Période de référence : du 1/1/211 au 31/12/211 Edité le : 8/1/212 Bilan

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010.

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010. BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE ROQUETTE FRERES (France) Conformément à l article 75 de la loi n 2210-788 du 12 juillet 2010. Bilan Année 2011 (année de référence 2011) 21/09/2012 Page 1 / 11

Plus en détail

Innovation. La communauté solaire Drake Landing

Innovation. La communauté solaire Drake Landing www.dlsc.ca Innovation. La communauté solaire Drake Landing La communauté solaire Drake Landing (CSDL) est un quartier de 52 maisons, organisé selon un plan directeur, situé dans la ville d Okotoks, en

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre de la préfecture et des sous-préfectures de la Haute-Garonne

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre de la préfecture et des sous-préfectures de la Haute-Garonne Bilan des émissions de Gaz à effet de serre de la préfecture et des sous-préfectures de la Haute-Garonne Année 2013 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS

Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? EFFICACITÉ POUR LES MAISONS Comment peut-on produire du chauffage et de l'eau chaude à partir de l'air? Découvrez la gamme Aquarea de Panasonic Pompe à chaleur Source Air CONÇUE POUR LES MAISONS Une pompe à chaleur Aquarea avec Source

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E CLIENT : Association les Nids INTERLOCUTEUR : M. HANDOUCHE Adresse intervention : 27, rue du Marechal

Plus en détail

GUIDE BEGES ADEME-UIC Paris - 5 mars 2015

GUIDE BEGES ADEME-UIC Paris - 5 mars 2015 GUIDE BEGES ADEME-UIC Paris - 5 mars 2015 Jean-Philippe PERROT Présentation du reporting intégré SOLVAY 02/03/2015 Le reporting intégré chez Solvay Solvay a mis en place un reporting intégré de l énergie

Plus en détail

Circulateurs de chauffage avec label énergie A. Serre horticole en Suisse

Circulateurs de chauffage avec label énergie A. Serre horticole en Suisse Circulateurs de chauffage avec label énergie A Serre horticole en Suisse Un avenir meilleur grâce aux pompes Biral L usine Biral de Münsingen a développé un circulateur de chauffage haute efficacité,

Plus en détail

promouvoir les PME - protéger le climat

promouvoir les PME - protéger le climat Protéger le climat. Soutenir les PME. Une histoire de succès jusqu'en 2020 promouvoir les PME - protéger le climat Aperçu Fondation Suisse pour le Climat Quelles sont les offres de soutien? Quelle est

Plus en détail

Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie

Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie Un projet novateur en biométhanisation et récupération d énergie La Laiterie Charlevoix, l exemple d une entreprise qui sait gérer son énergie Bruno Labbé, Co-Propriétaire et Gestionnaire de projet Robert

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE)

EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) EDMOND DE ROTHSCHILD (FRANCE) Raison sociale : Edmond de Rothschild (France) Code NAF (APE) : 6419Z Code SIREN : 572 037 026 SIRET associé à la personne morale : 572 037 026 000 18 Adresse : 47, rue du

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées

ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées ThermoCondensor alufer Hoval Exploitation maximale de l'énergie grâce à la technique de condensation pour des puissances élevées L'exploitation efficace des potentiels disponibles facilite considérablement

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE de la Provence-Alpes-Côte d Azur

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE de la Provence-Alpes-Côte d Azur Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE de la Provence-Alpes-Côte d Azur 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de

Plus en détail

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération

Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Journée du CUEPE 2007 Turbines à gaz Cycle combiné et cogénération Site de Battelle 23 mars 2007 André Künzi et team SIG Page -1- Les thèmes 1 L environnement actuel 2 Besoins à couvrir à Genève 3 Stratégie

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS

PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS Zone Industrielle Nord Rue André DUROUCHEZ 80 082 AMIENS Yves GAUDON Risk Manager Tel 03 22 54 33 81 Gaudon.yg@pg.com PROCTER ET GAMBLE AMIENS SAS BILAN DES EMISSIONS DE GAZ

Plus en détail

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL)

Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions. Romain RUSCH (DREAL) Qualité de l'air, gaz à effet de serre, énergies et leurs interactions Romain RUSCH (DREAL) Effet de serre et pollution atmosphérique Des problématiques à priori différentes... Effet de serre : phénomène

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SODIS Période 2011 Méthode Bilan Carbone - Rapport final 9/10/2012 Rédaction : Véronique Andrzejewski BEGES de Sodis 2011 Rapport final SOMMAIRE I. CONTEXTE...

Plus en détail

Centre Hospitalier de la FERTE BERNARD. Bilan des Emissions de Gaz à Effet De Serre 2011

Centre Hospitalier de la FERTE BERNARD. Bilan des Emissions de Gaz à Effet De Serre 2011 Centre Hospitalier de la FERTE BERNARD Bilan des de Gaz à Effet De Serre 2011 RAPPORT N : 2012-BEGES-016 Responsable du suivi : BUIATTI Muriel, CommenTerre Consultant accrédité BEGES : ZANVIT Alain, CommenTerre

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique pas de numéro pas de numéro 0/0/0 0 07 //00 Classe de performance énergétique Classe d'isolation thermique Besoins économes Bâtiment à basse consommation d'énergie Classe de performance énergétique La

Plus en détail

Bilan d'émissions de Gaz à Effet de Serre

Bilan d'émissions de Gaz à Effet de Serre Bilan d'émissions de Gaz à Effet de Serre dans le cadre de l'art.75 de la loi Grenelle 2 FUEL DEFINITIONS DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE (PM) CONCERNEE Raison sociale SAINT GOBAIN ABRASIFS France Code

Plus en détail

Rapport réglementaire. MATIS Technologies

Rapport réglementaire. MATIS Technologies 1 Rapport réglementaire Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Réglementaire 2012 MATIS Technologies Sommaire 1. Description de la personne morale concernée... 3 2. Année de reporting... 3 3. Les émissions

Plus en détail

6. MISE A DISPOSITION DU BILAN D EMISSION DES GAZ A EFFET DE SERRE. 16

6. MISE A DISPOSITION DU BILAN D EMISSION DES GAZ A EFFET DE SERRE. 16 1.- OBJECTIFS DU BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE. 3 1.1.- CONTEXTE REGLEMENTAIRE. 3 1.2.- PRESENTATION DE LA METHODOLOGIE. 3 2.- DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE. 5 2.1. PERSONNE

Plus en détail

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille

Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille Apave Nord-Ouest 51 avenue de l Architecte Cordonnier 59 000 Lille BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE «scope 1 et 2» ANNEE 2011 1. CONTEXTE Ce bilan des émissions de gaz à effet de serre fournit

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E CLIENT : Association les Nids INTERLOCUTEUR : M. LEGUERNEY Adresse intervention : 27, rue du Marechal

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES)

Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES) Conformément à l article 75 de la loi N 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement. Le 20 décembre 2012 Sommaire Présentation...

Plus en détail

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES ÉCONOMIE CONFORT ÉCOLOGIE JOUR ET NUIT, QU IL PLEUVE OU QU IL

Plus en détail

- Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées

- Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées - Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées Clean Tuesday la Rochelle 7 février 2012 www.ecopole.de Ecopôle Innovation, écologie, performance >> Immatriculation en 2010 >> Deux associés

Plus en détail

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC.

LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. UN CHAUFFAGE À LA BIOMASSE FORESTIÈRE À LA FINE POINTE TECHNOLOGIQUE: LE PROJET DES SERRES LEFORT INC. Louis-Martin Dion, ing.jr., M.Sc. Jean Gobeil, Ing.f. M.Sc. Congrès annuel AQME 3 mai 2012 Plan de

Plus en détail

Champions. TRAVAILLER avec des CHAMPIONS RAPPORTE! de la construction commerciale et industrielle. Hors série

Champions. TRAVAILLER avec des CHAMPIONS RAPPORTE! de la construction commerciale et industrielle. Hors série Champions de la construction commerciale et industrielle VOLUME 1 NUMÉRO 1 POUR VOS PROJETS DE CONSTRUCTION COMMERCIALE ET LA MAINTENANCE DE VOS IMMEUBLES : TRAVAILLER avec des CHAMPIONS RAPPORTE! PP 41614528

Plus en détail

Le bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre NTN-SNR ROULEMENTS

Le bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre NTN-SNR ROULEMENTS Le bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre NTN-SNR ROULEMENTS L article 75 de la loi du 12 juillet 21 rend obligatoire la réalisation d un bilan des émissions des gaz à effet de serre

Plus en détail

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) LUBRIZOL FRANCE Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Bilan effectué en application du décret n 2011-289 du 11 juillet 2011 relatif au bilan de gaz à effet de serre et au plan

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A. Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 BILAN GAZ A EFFET DE SERRE THALES S.A Réf : DENV/CG/sbs/12/171//COU Page 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRESENTATION DE THALES SA... 3 2.1. Informations relatives à la personne morale... 3 2.2. Personne

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DEPENSES ENERGETIQUES DANS L INDUSTRIE ET LE RÔLE DU RESPONSABLE ENERGIE» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Bilan d émissions de gaz à effet de serre Conseil Général de l Aveyron Le présent bilan d émissions de gaz à effet de serre a été réalisé à l aide de la méthode Bilan Carbone version 7.1.01 développée

Plus en détail

Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE

Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE Profil de projet d innovation technologique en réfrigération PARB PROGRAMME D ACTION EN RÉFRIGÉRATION POUR LES BÂTIMENTS Aréna de Val-des-Monts (Québec) CONSTRUCTION NEUVE Caractéristiques de l aréna Sommaire

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

Nombre de salariés : 2008 ETP (en 2011 - personnel CDD+CDI (navigants + sédentaires)).

Nombre de salariés : 2008 ETP (en 2011 - personnel CDD+CDI (navigants + sédentaires)). 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Société Nationale Maritime Corse Méditerranée (SNCM) Code NAF : 5010Z Code SIREN : B 775 558 463 Numéro SIRET : 775558463 00011 Adresse :

Plus en détail

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement Sophie Taillefer Agente de développement industriel 11 septembre 2014 mission au cœur de l action pour une gestion

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Le rôle de la géothermie pour l avenir du Canada en matière d énergie durable

Le rôle de la géothermie pour l avenir du Canada en matière d énergie durable Le rôle de la géothermie pour l avenir du Canada en matière d énergie durable Comité sénatorial permanent de l Énergie, de l Environnement et des Ressources naturelles Denis Tanguay Président-directeur

Plus en détail

Préfecture de la Région PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR Bd Paul Peytral 13282 MARSEILLE CEDEX 20

Préfecture de la Région PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR Bd Paul Peytral 13282 MARSEILLE CEDEX 20 THALES UNDERWATER SYSTEMS S.A.S 525 route des Dolines BP 157 06903 Sophia Antipolis Cedex France Tél. : +33 (0)4 92 96 30 00 Fax : +33 (0)4 92 96 39 50 www.thalesgroup.com Préfecture de la Région PROVENCE-ALPES-COTE

Plus en détail

Bilan Gaz à effet de serre 2014

Bilan Gaz à effet de serre 2014 Bilan Gaz à effet de serre 2014 Sommaire I. Contexte et objectif... 2 II. Périmètre organisationnel retenu... 3 III. Méthodologie... 4 IV. Emissions de GES... 7 V. Emissions évitées... 9 VI. Incertitudes...

Plus en détail

Comparaison rénovation maison de rangée

Comparaison rénovation maison de rangée Comparaison rénovation maison de rangée Your climate. Our energy. Rez de chaussée 1 étage Caractéristiques de la maison en exemple: Valeur K K60 K45 (Max K45) Surface habitable 107 m 2 107 m 2 Perte de

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

L emploi de l entraînement à vitesse variable réduit la consommation d énergie dans l usine de pâte de Twin Rivers

L emploi de l entraînement à vitesse variable réduit la consommation d énergie dans l usine de pâte de Twin Rivers Le programme industriel d Efficacité NB vise à accélérer les investissements dans l industrie. Par l utilisation de méthodes moins énergivores et l emploi de nouveaux équipements qui réduiront la consommation

Plus en détail

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température

Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Pompe à chaleur Daikin Altherma bi-bloc basse température Construction neuve bien isolée Surface chauffée de 150m2 Distribution par chauffage au sol Déperditions de 7kW Rapport du simulateur Daikin Altherma

Plus en détail

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES

ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES ÉVALUATION DU CHAUFFAGE À L ÉLECTRICITÉ POUR LES SERRES Présenté par: Guillaume Proulx-Gobeil, ing. Louis-Martin Dion, ing. Gobeil Dion & Associés inc. Journée provinciale en serriculture - (maraîchère

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Xerox General Services

Xerox General Services Xerox General Services Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la préfecture d Ile de France Décembre 2015 Ce rapport a été réalisé selon le guide méthodologique «Méthode pour

Plus en détail

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur de l énergie

Exigences préalables et documents d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur de l énergie d appui pour un projet d immobilisations dans le secteur de l énergie Les exigences préalables et les documents d appui sont déterminés en fonction du statut du demandeur : s il est un gouvernement municipal

Plus en détail

Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie. Joël Lazarus

Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie. Joël Lazarus Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie Joël Lazarus L association energo Les grandes lignes Association des institutions publiques

Plus en détail

Emissions GES (en Tonnes) Total. Autre gaz: (Tonnes) CO2 b (Tonnes)

Emissions GES (en Tonnes) Total. Autre gaz: (Tonnes) CO2 b (Tonnes) Groupe SEB - Bilan gaz à effet de serre CALOR SAS GES (en Tonnes) référence et année du GAZ Naturel, GAZ liquéfié hors Fioul Domestique directes indirectes associées à l Gasoil Sprinkler, Moyens de manutentions

Plus en détail

Restitution du bilan d'émissions de GES

Restitution du bilan d'émissions de GES Restitution du bilan de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Centre Hospitalier de Fontainebleau Code NAF : Code SIREN : 267 700 029 00064 Adresse : 55 boulevard Maréchal

Plus en détail

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Les objectifs d'apprentissage : Être familiarisés avec les différents types de systèmes de chauffage à l électricité, Comprendre le fonctionnement

Plus en détail

ESMARIEJEANLUCADELINECLARABRUNOKARINEALICEFRANCOIS STEPHANEOLIVIERSARAHBENOITCHLOEJEANSYLVAINVERONIQUELU. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre

ESMARIEJEANLUCADELINECLARABRUNOKARINEALICEFRANCOIS STEPHANEOLIVIERSARAHBENOITCHLOEJEANSYLVAINVERONIQUELU. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre .. ESMARIEJEANLUCADELINECLARABRUNOKARINEALICEFRANCOIS STEPHANEOLIVIERSARAHBENOITCHLOEJEANSYLVAINVERONIQUELU Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Ce document présente la restitution du bilan des

Plus en détail

Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation

Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation Gestion des changements climatiques àla Ville de Montréal État de la situation Yvan Rheault, ing. Direction de l environnement et du développement durable Conférence Réseau action climat Canada, Montréal

Plus en détail

DÉMONSTRATION DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE LIÉES À L INSTALLATION D ÉCRANS THERMIQUES

DÉMONSTRATION DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE LIÉES À L INSTALLATION D ÉCRANS THERMIQUES DÉMONSTRATION DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE LIÉES À L INSTALLATION D ÉCRANS THERMIQUES DÉMARCHES & RÉSULTATS L IMPACT DU VENT RENTABILITÉ DES ÉCRANS THERMIQUES GUILLAUME PROULX-GOBEIL MARCO GIROUARD GILLES CADOTTE

Plus en détail

Économie d énergie et méthanisation Fromagerie Des Basques. Sommaire: Collaborateurs: Gheorghe Mihalache, ing., Ph.D Atis Technologies

Économie d énergie et méthanisation Fromagerie Des Basques. Sommaire: Collaborateurs: Gheorghe Mihalache, ing., Ph.D Atis Technologies Économie d énergie et méthanisation Fromagerie Des Basques Gheorghe Mihalache, ing., Ph.D Atis Technologies Sommaire: Collaborateurs: Description site et étendu projet Bref aperçu de la fabrication du

Plus en détail

L analyse Pinch : pour une utilisation efficace DE L ÉNERGIE, DE L EAU ET DE L HYDROGÈNE

L analyse Pinch : pour une utilisation efficace DE L ÉNERGIE, DE L EAU ET DE L HYDROGÈNE L analyse Pinch : pour une utilisation efficace DE L ÉNERGE, DE L EAU ET DE L HYDROGÈNE SBN : 0-662-89794-3 Nº catalogue : M39-96/2003F Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2003 This guide is also

Plus en détail

RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE

RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE RÉSIDENTIEL COLLECTIF ET TERTIAIRE Production combinée de chaleur et d électricité SOLUTION POUR L INDUSTRIE Récupération de chaleur-rejets thermiques La ligne de produits ENEFCOGEN GREEN est conçue pour

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail