Emmanuel Jacques Almosnino

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emmanuel Jacques Almosnino"

Transcription

1 Emmanuel Jacques Almosnino LE NOUVEAU REGIME DES COTISATIONS ET PRELEVEMENTS SOCIAUX SUR LES REMUNERATIONS La loi n du 17 décembre 2012 de financement de la sécurité sociale pour 2013 augmente considérablement les cotisations et les prélèvements sociaux sur la rémunération (traitement + dividende) versée aux dirigeants et aux associés. Jusqu au 31 décembre 2012, tous les dividendes étaient soumis aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine 1. Dorénavant, en vertu de l article L du code de la sécurité sociale, modifié par la loi n , certaines distributions de dividende 2 sont considérées comme un traitement perçu par les dirigeants et associés. En conséquence, ces distributions de dividendes sont soumises aux cotisations sociales sur les traitements. En outre, la loi du 17 décembre 2012 a supprimé le plafond des cotisations d assurance maladie des Travailleurs Non Salariés. Ainsi, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 remet en cause la manière dont se sont structurées les entreprises jusqu à présent. I. LE REGIME DE PROTECTION SOCIALE DES DIRIGEANTS ET DES ASSOCIES La détermination du statut social conditionne l affiliation à un régime de protection sociale : le statut social d «assimilé salarié» (AS), entraine l affiliation au Régime Général (RG) de sécurité sociale ; le statut social de «Travailleurs Non Salariés» (TNS), entraine l affiliation au Régime Social des Indépendants (RSI) ; dans des hypothèses particulières, l associé ou le gérant peut n être affilié à aucun régime de protection sociale obligatoire 3. a. L affiliation des Assimilés Salariés (AS) au Régime Général (RG) Sont affiliés au Régime Général par application du Code de la Sécurité Sociale : Les gérants rémunérés non associés d EURL n appartenant pas à un collège majoritaire de gérance ; Les gérants minoritaires ou égalitaires rémunérés de SARL ; 1 Le 1 er janvier 2012, les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine ont été augmentés de 13,5% à 15,5%. 2 Voir Annexe V pour la définition fiscale des dividendes 3 Voir Annexe I pour un tableau récapitulatif 1

2 Les associés rémunérés et non gérants de SARL en cas de lien de subordination et d absence d'immixtion dans la gestion de la société ; Les présidents et dirigeants de SAS ; Les présidents de Conseil d Administration, les Présidents Directeurs Généraux, les Directeurs Généraux de SA ; Les gérants non associés des SNC ; Les gérants non associés des sociétés en commandite simple ou par actions. b. L affiliation des Travailleurs Non Salariés (TNS) au Régime Social des Indépendants (RSI) Sont affiliés au Régime Social des Indépendants, en vertu du CSS (code de la sécurité sociale) : Les entrepreneurs individuels (artisans, commerçants, industriels ou professions libérales) et les entrepreneurs individuels à responsabilité limitée (EIRL) ; Les associés uniques exerçant une activité au sein d une EURL ou les gérants non associés appartenant à un collège majoritaire de gérance ; Les gérants majoritaires / les associés rémunérés et non gérants en cas d absence de lien de subordination avec la société / les associés gérants de fait de SARL ; Les associés de SNC ; Les associés des sociétés en commandite simple ou par actions. c. L absence d affiliation à un régime de protection sociale générale En application de la jurisprudence ou de la position des organismes sociaux, certains dirigeants et associés ne sont affiliés à aucun régime de protection sociale générale : Les associés uniques d'eurl n exerçant pas d activité au sein de la société ; Les gérants non rémunérés d EURL non associés et n appartenant pas à un collège majoritaire de gérance ; Les gérants minoritaires ou égalitaires non rémunérés / les associés non gérants et non rémunérés de SARL ; Les présidents et vice-présidents du conseil de surveillance de SA. II. LA TAXATION SOCIALE DES DIVIDENDES EN FONCTION DU REGIME DE PROTECTION SOCIALE 1 Les dividendes perçus par les dirigeants et les associés affiliés au Régime Général ou n étant affiliés à aucun régime de protection sociale sont soumis uniquement aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine. Les distributions de dividendes au profit des personnes affiliées au Régime Social des Indépendants (RSI) n excédant pas 10% des capitaux propres de la société distributrice (primes d émission et comptes courants d associés inclus) sont également soumises uniquement aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine. En revanche, les distributions de dividendes aux dirigeants ou associés affiliées au Régime Social des Indépendants (RSI) excédant 10% des capitaux propres (primes d émission et comptes courants d associés inclus) de la société distributrice sont soumises aux cotisations sociales du RSI sur les traitements. 1 Voir Annexe II pour un tableau récapitulatif 2

3 a. Les dividendes versés aux Assimilés Salariés (AS) affiliés au Régime Général (RG) Les dividendes perçus par les dirigeants et associés ayant le statut social d Assimilé Salarié (AS) et affiliés en tant que tel au Régime Général supportent uniquement les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine en application de l article L CSS 1, quel que soit leur montant. Depuis le 1 er janvier 2012, les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine ont été augmentés. Auparavant de 13,5%, ils sont désormais fixés à 15,5%. Les prélèvement sociaux sur les revenus du patrimoine sont composés : o de la cotisation sociale généralisée (CSG) à hauteur de 8,2% (art. L CSS) ; o de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) de 0,5% (article 19 de l ordonnance n du 24 janvier 1996) ; o du prélèvement social à hauteur de 4,5% (L CSS) auquel s'ajoute une contribution additionnelle de 0,3% (L du code de l action sociale et familiale) ; o du prélèvement de solidarité de 2% (article S du code général des impôts). Les dividendes versés aux Assimilés Salariés ne sont pas assujettis aux cotisations sociales sur les traitements. b. Les dividendes versés aux Travailleurs Non Salariés (TNS) affiliés au Régime Social des Indépendants (RSI) La loi n introduit une différenciation quant à l imposition des dividendes versés aux dirigeants et associés ayant le statut social de Travailleurs Non Salariés (TNS) et affiliées en tant que tel au Régime Social des Indépendants. Ainsi, les dividendes perçus par les dirigeants et associés affiliés au Régime Social des Indépendants : n excédant pas 10% des capitaux propres 2 (primes d émission 3 et comptes courant d associés 4 inclus) sont considérés comme des revenus de capitaux mobiliers et supportent uniquement les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine, à hauteur de 15,5% (L CSS). 1 Voir exemple chiffré en Annexe VI 2 Les capitaux propres comprennent les augmentations du capital social décidées au cours de la vie de la société ainsi que le montant des apports faits par les associés lors de la constitution de la société. Seuls sont pris en compte les apports en nature, à l exclusion des biens incorporels qui n ont pas été évalués par un commissaire au compte ou qui n ont pas fait l objet d une transaction en numéraire, et les apports entièrement libérés 3 Les primes d émission non incorporées au capital social, c est à dire les sommes versées aux nouveaux associés et affectées à un compte spécifique 4 Est pris en compte, le solde moyen annuel du compte courant d associé. Ce solde moyen annuel est égal à la somme des soldes moyens mensuels du compte courant divisée par le nombre de mois compris dans l exercice. Les comptes courant d associés sont ceux détenus en pleine propriété ou en usufruit par le travailleur non salarié, son conjoint ou son partenaire lié par un pacte civile de solidarité (PACS) ou leurs enfants mineurs non émancipés (L131-6 CSS) 3

4 excédant 10% des capitaux propres (primes d émission et comptes courants d associés inclus) sont considérés comme constitutifs d un traitement du bénéficiaire (art. L et L CSS). A ce titre, les dividendes sont soumis aux cotisations sociales du Régime Social des Indépendants sur les traitements. Les cotisations sociales sur les traitements du Régime Social des Indépendants sont composées : o de la contribution sociale généralisée (CSG) sur les revenus d activité et de remplacement à hauteur de 7,5% (art. L CSS) ; o de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) de 0,5% (article 19 de l ordonnance n du 24 janvier 1996) ; o des cotisations d assurance maladie-maternité à hauteur de 6,50% sur l intégralité du revenu professionnelle imposable + 0,70% (pour les commerçants et artisans) dans la limite de 5 PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale de la sécurité sociale 1 ) ; o des cotisations de l assurance vieillesse de base/complémentaire dont les taux sont variables en fonction du type d activité exercée ; o des cotisations de prévoyance dont les taux sont variables en fonction du type d activité exercée ; o des cotisations au titre de la formation professionnelle dont les taux sont variables en fonction du type d activité exercée 2. Il est important de relever que la loi n a déplafonné les cotisations d assurance maladie des Travailleurs Non Salariés. Auparavant, un taux de 6,5% était appliqué dans la limite de 1 PASS, le taux était réduit à 5,9% entre 1 et 5 PASS et était nul au delà. Désormais, le taux des cotisations sociales d assurance maladie des indépendants est de 6,5%, applicable à l ensemble du traitement perçu. Ainsi, les cotisations sociales d assurance maladie des Travailleurs Non Salariés percevant un traitement supérieur à euros annuels vont significativement augmenter. c. Les dividendes versés aux dirigeants et associés ne relevant d aucun régime de protection sociale Les dividendes versés aux personnes ne relevant d aucun régime de protection sociale général sont soumis aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine à hauteur de 15,5% sur l intégralité des dividendes distribués (L CSS). EN CONCLUSION : Le nouveau traitement social et fiscal des dividendes pénalise considérablement les petites et moyennes entreprises. En effet, ce sont les dirigeants et les associés des entreprises structurées en sociétés à responsabilité limitée, en entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée, en sociétés en nom collectif et les entrepreneurs individuels qui supportent les conséquences de la réforme du traitement social des dividendes introduite par la loi de financement de la sécurité sociale pour Le plafond annuel de la sécurité sociale est de euros en Voir tableau en Annexe III sur les taux de cotisations sociales du régime des travailleurs non salariés 4

5 En revanche, les dirigeants et associés des sociétés structurées sous forme de sociétés anonymes et de sociétés par actions simplifiés ne sont que peu affectés par cette réforme. Pour les dirigeants et associés affiliés au Régime Social des Indépendants, l imposition va augmenter fortement. Auparavant, il était possible d optimiser le traitement fiscal et social de la rémunération (traitement + dividende) des dirigeants et des associés en distribuant une partie du bénéfice sous forme de dividendes. Ce moyen de réduction de la charge fiscale est devenu inefficace depuis l entrée en vigueur de la loi de financement pour la sécurité sociale de Afin de réduire l impact du nouveau traitement social des rémunérations sur les sociétés, leurs associés et dirigeants, le cabinet EJA recommande aux dirigeants et aux associés relevant du régime social des indépendants (RSI) 1 soit: - d augmenter le montant du capital social de leurs sociétés notamment en incorporant les réserves ; - de migrer vers une forme de société leur permettant d avoir le statut d Assimilé Salarié et ainsi de se distribuer des dividendes non assujettis aux cotisations sociales sur les traitements. Cependant, l opportunité d une telle transformation doit être examinée au cas par cas, et avec la plus grande minutie. 1 Voir Annexe II 5

6 ANNEXE I : Le traitement social des rémunérations versées aux dirigeants et aux associés Statut Travailleur Non Salarié (TNS) Assimilé Salarié Cadre Aucun Régime Social Régime Social des Indépendants (RSI) Régime Général Aucun Prélèvements sociaux sur les dividendes (taux 15,5%) en-deçà de 10% des capitaux propres + primes d émission + comptes courants d associés de la société distributrice sur l'intégralité des dividendes distribués sur l'intégralité des dividendes distribués Cotisations sociales sur les traitements au-delà de 10% des capitaux propres + primes d émission + comptes courants d associés de la société distributrice Sur les traitements uniquement et jamais sur les dividendes Sur les traitements uniquement et jamais sur les dividendes 6

7 ANNEXE II : Le régime social de l associé ou du dirigeant en fonction de la forme de la société Forme de la société / Régime social Entrepreneurs individuels / Entrepreneurs Individuels à Responsabilité Limitée EURL SARL SAS SA SNC sociétés en commandite simple ou par actions Régime Général Régime Social des Indépendants (RSI) - Les entrepreneurs individuels et les entrepreneurs individuels à responsabilité limitée (EIRL) Les gérants rémunérés non associés n appartenant pas à un collège majoritaire de gérance Les associés uniques exerçant une activité au sein de la société / les gérants non associés appartenant à un collège majoritaire de gérance Les gérants minoritaires ou égalitaires rémunérés / les associés rémunérés et non gérants en cas de lien de subordination et d absence d'immixtion dans la gestion de la société Les gérants majoritaires / les associés gérants de fait / les associés rémunérés et non gérants en cas d absence de lien de subordination Les présidents et dirigeants Les présidents de Conseil d Administration, les Présidents Directeurs Généraux, les Directeurs Généraux - - Les gérants non associés Les associés Les gérants non associés Les associés Aucun - Les associés uniques n exerçant pas d activité au sein de la société / Les gérants non rémunérés, non associés et n appartenant pas à un collège majoritaire de gérance Les gérants minoritaires ou égalitaires non rémunérés / Les associés non rémunérés et non gérants - Les présidents et vices présidents du conseil de surveillance - - 7

8 ANNEXE III : Tableau récapitulatif des cotisations sociales sur les rémunérations des dirigeants et associés Assiette des cotisations sociales sur les traitements et salaires Régime général Selon les risques, l'assiette de calcul des cotisations est égal à : - soit au traitement du dirigeant ; - soit à une partie de ce traitement: un multiple du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS qui est de euros en 2013). Régime des travailleurs non-salariés L'assiette de calcul des cotisations est égal à : - soit au traitement du dirigeant ; - soit à une partie de ce traitement : un multiple du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS qui est de euros en 2013) ; Pour le calcul de la CSG et de la CRDS, les cotisations sociales obligatoires sont réintégrées (maladie, allocations familiales et retraite). Assiette des cotisations et prélèvements sociaux sur les dividendes Régime général Les dividendes perçus sont soumis uniquement aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine que soit leur montant. Régime des travailleurs non-salariés - les dividendes perçus n excédant pas 10% des capitaux propres (primes d émission et comptes courants d associés inclus) de la société distributrice sont soumis aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine ; - les dividendes perçus excédant 10% des capitaux propres (primes d émission et comptes courants d associés inclus) de la société distributrice sont inclus dans l assiette de calcul des cotisations sociales sur les traitements Prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine CGS 8,2 % CRDS 0,5% Prélèvements sociaux 4,5% Contribution additionnelle 0,3% Prélèvement de solidarité 2% 8

9 Taux de cotisations sur les traitements (régimes obligatoires) Régime général (cadres d'entreprises de moins de 10 salariés) Taux global (part patronale + salariale) CSG-CRDS : 8 % sur 98,25 % du salaire Maladie-maternité : 13,55 % sur la totalité du salaire Allocations familiales : 5,4 % sur la totalité du salaire Assurance vieillesse de base : - 15,25% dans la limite d un PASS - 1,70 % sur la totalité du salaire Assurance vieillesse complémentaire : - 7,5 % dans la limite d un PASS (Arco) - 20,3 % entre 1 et 8 PASS (Agir) - + 0,35 % (contribution exceptionnelle et temporaire) dans la limite de 8 PASS Formation professionnelle : 0,55 % sur la totalité du salaire Prévoyance : 1,5 % dans la limite d un PASS Apec : 0,06% dans la limite de 4 PASS AGFF (Association pour la gestion du fonds de financement de l'agirc et l'arrco) : - 2 % dans la limite d un PASS - 2,20 % entre 1 et 4 PASS Accidents du travail : Taux variable en fonction de l'activité Régime des travailleurs non-salariés CSG-CRDS : 8 % sur l intégralité de la traitement perçu (auquel on réintègre les cotisations sociales obligatoires) Maladie-maternité : 6,50 % sur l intégralité du traitement perçu - Commerçants et artisans : + 0,70 % au titre des indemnités journalières dans la limite de 5 PASS Allocations familiales : 5,4 % sur l intégralité du traitement perçu Assurance vieillesse de base : - Commerçants et artisans : 16,85 % dans la limite du PASS ( euros en 2013) - Professions libérales : 9,75 % dans la limite de 0,85 fois le PASS ( euros en 2013) ; 1,81% entre 0,85 et 5 fois le PASS (entre euros et euros en 2013) Assurance vieillesse complémentaire : Commerçants et artisans : - 7% dans la limite 1 PASS ( euros pour 2013) - 8 % entre 1 PASS et 4 PASS (entre euros et euros) Professions libérales : variable de à euros suivant le traitement Formation professionnelle : - Commerçants et professions libérales : 0,25 % du PASS soit 93 euros - Artisans : 0,29 % du PASS soit 107 euros Prévoyance : - Commerçants : invalidité 1,1 % et décès 0,1% dans la limite 1 PASS - Artisans : 1,6 % dans la limite 1 PASS - Professions libérales : 76, 228, ou 380 euros suivant la classe choisie 9

10 ANNEXE V : Exemples Exemple 1 Régime Général a) Un président de SAS perçoit un traitement de euros annuel: CSG-CRDS x 0,08 = Maladie-Maternité x 0,1355 = Allocation Familiales x 0,054 = Assurance vieillesse de base x 0,1525 = x 0,017 = Assurance vieillesse complémentaire x 0,075 = x 0,203 = x 0,0035 = 350 AGFF x 0,02 = x 0,022 = Prévoyance x 0,015 = 555 APEC x 0,0006 = 60 Formation professionnelle x 0,0055 = 550 Total : euros (soit 53,36%) b) Un président de SAS perçoit une rémunération de euros annuelle composée d un traitement de euros et d un dividende de euros. Le traitement : CSG-CRDS x 0,08 = Maladie-Maternité x 0,1355 = Allocation Familiales x 0,054 = Assurance vieillesse de base x 0,1525 = x 0,017 = 680 Assurance vieillesse complémentaire x 0,075 = x 0,203 = x 0,0035 = 140 AGFF x 0,02 = x 0,022 = 65 Prévoyance x 0,015 = 555 APEC x 0,0006 = 24 Formation professionnelle x 0,0055 = 220 Total : euros Le dividende : CSG x 0,082 = CRDS x 0,005 = 300 Prélèvements sociaux x 0,045 = Contribution additionnelle x 0,003 = 180 Prélèvement de solidarité x 0,02 = Total : euros L imposition totale est alors de euros soit 31,48%. 10

11 Exemple 2 Régime Social des Indépendants a) Un dirigeant majoritaire de SARL perçoit un traitement de euros. Maladie-Maternité x 0,065 = x 0,007 = 700 Allocation Familiales x 0,054 = Assurance vieillesse de base x 0,1685 = Assurance vieillesse complémentaire x 0,07 = x 0,08 = Prévoyance (invalidité et décès) x 0,011 = 407 Formation professionnelle x 0,0025 = 91 Total des cotisations sociales CSG-CRDS x 0,08 = Total : euros (soit 37,12 %) b) Un dirigeant majoritaire de SARL perçoit un traitement de euros et un dividende de euros. La SARL dispose de euros de capitaux de propres. Concernant les euros de dividendes perçus par le dirigeant : euros seront soumis aux uniquement aux prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoines euros sont soumis aux cotisations sociales sur les traitements. Le traitement + la part du dividende considéré comme un traitement: Maladie-Maternité x 0,065 = x 0,007 = 693 Allocation Familiales x 0,054 = Assurance vieillesse de base x 0,1685 = Assurance vieillesse complémentaire x 0,07 = x 0,08 = Prévoyance (invalidité et décès) x 0,011 = 407 Formation professionnelle x 0,0025 = 91 Total des cotisations sociales CSG-CRDS x 0,08 = Total : euros Le dividende : CSG x 0,082 = 82 CRDS x 0,005 = 5 Prélèvements sociaux x 0,045 = 45 Contribution additionnelle x 0,003 = 3 Prélèvement de solidarité x 0,02 = 20 Total : 155 euros L imposition totale est alors de euros (soit 36,95 %). 11

12 ANNEXE IV : Qu est qu un dividende en droit fiscal Les dividendes sont des revenus de capitaux mobiliers distribués au sens des articles 108 à 115 du Code Général des Impôts (CGI). Ce sont les distributions effectuées au profit des personnes physiques par les sociétés soumises à l impôt sur les sociétés et imposables en principe, à l impôt sur le revenu au nom des bénéficiaires. Ces distributions s entendent de tous les bénéfices qui ne sont pas investis dans l entreprise, ainsi que les sommes qui bien que n étant pas prélevées sur les bénéfices sont mises à la disposition des associés : o Les produits des actions et des parts sociales (dividendes et produits de parts sociales) ; o les sommes ou valeurs prélevées ou non sur les bénéfices (sommes mises à la disposition des associés, rémunération et avantages occultes, dépenses somptuaires, inscription de sommes au crédit des comptes courants des actionnaires ou associés) ; o les sommes correspondantes aux rehaussements apportés au résultat déclaré après un contrôle fiscal ; o Le boni de liquidation (différence entre l actif net social et les apports réels) ; o Les revenus visés au 4 de l article 124 du CGI (les intérêts rémunérant les comptes courants associés). 12

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU DIRIGEANT Emmanuelle DUPEUX LOTTERI Consultant Droit social Infodoc experts Sommaire Les différents statuts Statut du dirigeant et droit du travail Statut du dirigeant et protection

Plus en détail

N 20 14 / 001 14/02/2014

N 20 14 / 001 14/02/2014 N 20 14 / 001 14/02/2014 Origine : Direction de la Règlementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Règlementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr Annexes :

Plus en détail

«Alerte sur la rémunération des gérants majoritaires»

«Alerte sur la rémunération des gérants majoritaires» 11 juin 2013 Les matinales de l entrepreneur : «Alerte sur la rémunération des gérants majoritaires» Intervenants : - Mrs Jean François GANNE, Maxime RICHARD et Jean Luc BLACHON (cabinet d expertise Comptable

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT MINISTÈRE

Plus en détail

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Pierre SAUREL Thémistocle Avocats 1 Les statuts permettant d exercer comme consultant Entrepreneur individuel ou en nom propre Dirigeant

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

Votre conjoint participe à l activité

Votre conjoint participe à l activité [ Profession indépendante ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À jour au 1 er janvier 2012 Vous êtes artisan, commerçant, industriel ou profession libérale, vous êtes marié ou lié

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) pour 2015 : 38.040 / Taux

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X Quel que soit son régime d imposition, chaque exploitant a le choix entre 2 assiettes pour le calcul de ses cotisations sociales : soit la moyenne triennale des revenus professionnels des années N-3 /

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Direction de la sécurité sociale Sous-direction du Financement de la sécurité sociale Bureau 5D Recettes fiscales

Direction de la sécurité sociale Sous-direction du Financement de la sécurité sociale Bureau 5D Recettes fiscales Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique Ministère de la santé et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 Timing de la réunion 1. Tour de table 2. Présentation 3. Questions 4. Une clôture conviviale 2 Sommaire 1. Quels avantages

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET. SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET. SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTE A VOTRE PROJET SUPPORT DISPONIBLE SUR : www.assuredentreprendre.fr Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques

Plus en détail

Les Dividendes Octobre 2013

Les Dividendes Octobre 2013 Les Dividendes Octobre 2013 2 PAGES Généralités 3 Régime fiscal Abattement de 40% 4 Prélèvement à la source de 21% 5 Régime social Dividendes assujettis à cotisations sociales 6 Dividendes non assujetties

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

PERSONNES POUVANT BENEFICIER DE LA LOI MADELIN. Relevant des bénéfices industriels et commerciaux

PERSONNES POUVANT BENEFICIER DE LA LOI MADELIN. Relevant des bénéfices industriels et commerciaux PERSONNES POUVANT BENEFICIER DE LA LOI MADELIN Les travailleurs non salariés percevant des revenus : Relevant des bénéfices industriels et commerciaux artisans commerçants Relevant des bénéfices non commerciaux

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012

IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012 IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012 Les lois de finances de la fin 2012 ont modifié sur de nombreux points le mode d'imposition des dividendes des SARL et des EURL à l'i.s S'agissant des dividendes

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX I. Différentes formes juridiques d exercice de son activité : L entreprise individuelle ou la Société - A :

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL

CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL DU DIRIGEANT 5 février 2014 1 Les structures potentielles L entreprise individuelle Deux statuts particuliers peuvent être adoptés La société L auto-entrepreneur L entreprise

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES Les Autres Contributions : CSG ET CRDS La Mutualité Sociale Agricole est chargée du recouvrement de la contribution sociale généralisée et de la contribution au remboursement de

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

Dossier : - La loi Madelin

Dossier : - La loi Madelin Dossier : - La loi Madelin Ceci est un document à caractère publicitaire. Les informations sont fournies à titre indicatif en fonction de la réglementation en vigueur au moment de sa rédaction. Avant toute

Plus en détail

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL 33 %* sont exploitées en nom propre (entreprise individuelle ou personnelle) Structures juridiques

Plus en détail

Les premiers mois d'activité

Les premiers mois d'activité Les premiers mois d'activité Créateur travailleur indépendant Pour le régime des non salariés les organismes chargés de recouvrer les cotisations dépendent directement du type d activité que vous exercez.

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2013 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Salon de l entreprise 2013 Espace

Plus en détail

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur L instauration du régime de l auto-entrepreneur en 2009 avait pour objectif d inciter la création d entreprise en proposant une simplification

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Quelle forme juridique choisir pour sa création d entreprise?

Quelle forme juridique choisir pour sa création d entreprise? Quelle forme juridique choisir pour sa création d entreprise? Caroline DESCHASEAUX, Avocat au Barreau de Paris Guillaume PROUST, Expert-comptable et commissaire aux comptes associé (Compagnie Fiduciaire)

Plus en détail

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations Clients professionnels et petites entreprises Mémento 2015 ARTISANS Travailleurs non salariés Cotisation IJSS 6,50 % 0,70 % Invalidité Décès 1,30 % Sur l intégralité du revenu professionnel imposable Dans

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2010 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : le coix d un statut est obligatoire. 2 A

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

I. SI VOUS CUMULEZ UNE AUTRE PROFESSION, INDEPENDANTE, NON AGRICOLE ET UNEPROFESSION COMMERCIALE II

I. SI VOUS CUMULEZ UNE AUTRE PROFESSION, INDEPENDANTE, NON AGRICOLE ET UNEPROFESSION COMMERCIALE II STATUT DU PLURIACTIF 15/11/2013 Vous êtes artisan, agriculteur, salarié, étudiant ou retraité et vous envisagez d exercer de façon accessoire une activité commerciale ou industrielle. Le cumul de ces activités

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014

LES OBLIGATIONS SOCIALES POUR 2014 Sources : Editions Législatives, bulletin n 212-1 Code de la Sécurité Sociale www.urssaf.fr Loi de finances 2014 AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Choix du statut de l entrepreneur individuel

Choix du statut de l entrepreneur individuel Choix du statut de l entrepreneur individuel Groupe Mornay 2010 Panorama des différentes formes juridiques Entreprise individuelle Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) Entrepreneur

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

Newsletter Sociale AVRIL 2014

Newsletter Sociale AVRIL 2014 Newsletter Sociale AVRIL 2014 Sommaire 1. Fixation du montant de la cotisation GMP pour l année 2014 2. Taxe sur les salaires : rectificatif de l Administration 3. Annexe : Tableau récapitulatif des charges

Plus en détail

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX OBJET DU CONTRAT SOUSCRIT DANS LE CADRE DE L'ARTICLE 39 CGI Sous forme d'un contrat d'assurance collective régi par le Code des assurances, il permet aux

Plus en détail

GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain

GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain GSC, pour entreprendre aujourd hui sans vous soucier de demain 2015 L assurance chômage des chefs et dirigeants d entreprise Les organisations patronales Adhérer à une organisation patronale vous permet

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007 Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2007 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : LE CHOIX D UN STATUT EST DÉSORMAIS OBLIGATOIRE.

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

PREVOYANCE: Comment protéger la clientèle haut de gamme au regard des évolutions fiscales et sociales?

PREVOYANCE: Comment protéger la clientèle haut de gamme au regard des évolutions fiscales et sociales? PREVOYANCE: Comment protéger la clientèle haut de gamme au regard des évolutions fiscales et sociales? Dirigeants de TPE/PME: Quelles solutions ouvertes pour les dirigeants en matière de prévoyance après

Plus en détail

Charges sociales : assiettes et taux de cotisation

Charges sociales : assiettes et taux de cotisation Charges sociales : assiettes et taux de cotisation Taux des cotisations sociales sur salaire, en vigueur en juillet 2012 (cadres et non-cadres). Charges sur salaire depuis le 1er janvier 2012 - Barème

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014

M. BONUS Louis. mercredi 15 octobre 2014. Le 10/11/2014 M. BONUS Louis mercredi 15 octobre 2014 1 Sommaire Sommaire... 2 La méthode de raisonnement... 3 Le graphique... 4 Le tableau de synthèse... 4 Les données saisies... 19 Les tableaux intermédiaires de calcul...

Plus en détail

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise?

Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Quel statut juridique, social et fiscal, choisir lorsque l on crée son entreprise? Matinale Entrepreneuriale - Mardi 23 septembre 2014 Jean-Pierre Franiatte jpf@cabinetfraniatte.com 03 87 62 85 25 CABINET

Plus en détail

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11

Comment bien choisir le statut adapté à son projet. Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Comment bien choisir le statut adapté à son projet Salon de l entreprise 2012 Espace Gestion 17 73 rue des sauniers 17000 LA ROCHELLE 05 46 41 91 11 Présentation générale Le choix de la forme juridique

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Simulateur EIRL Notice et exemple commenté

Simulateur EIRL Notice et exemple commenté Simulateur EIRL Notice et exemple commenté 1 er janvier 2011 1 Sommaire 1. Données relatives à l entreprise... 4 2. Renseignements relatifs au foyer fiscal... 5 3. Le comparatif... 6 4. Détails du calcul...

Plus en détail

Comment optimiser votre rémunération? 22 Janvier 2014

Comment optimiser votre rémunération? 22 Janvier 2014 Comment optimiser votre rémunération? 22 Janvier 2014 Introduction Que signifie optimiser votre rémunération : - Payer moins d impôts et de charges sociales pour optimiser son revenu immédiat? - Les revenus

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012)

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Déclarée Déclarée conforme conforme àla la Constitution Constitution (décision (décision n 2012-654 n 2012-654

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Le Crédit Impôt Compétitivité, une opportunité à saisir pour baisser vos coûts? Jean-Yves Laucoin - Patrick Breton

Le Crédit Impôt Compétitivité, une opportunité à saisir pour baisser vos coûts? Jean-Yves Laucoin - Patrick Breton Atelier 1 : Le Crédit Impôt Compétitivité, une opportunité à saisir pour baisser vos coûts? Jean-Yves Laucoin - Patrick Breton Atelier 2 : La taxation des dividendes, des changements significatifs en matière

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

N 2010 / 034 14/10/2010. Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite

N 2010 / 034 14/10/2010. Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite N 2010 / 034 14/10/2010 Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite Contact : Laurent Périé laurent.perie@le-rsi.fr A : Mesdames et Messieurs les Directeurs des caisses RSI Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche? Février 2008

Protection sociale créateur : comment ça marche? Février 2008 Protection sociale créateur : comment ça marche? Salon des entrepreneurs - Paris 4 & 5 février 2015 Au programme... / votre projet d entreprise / du projet à la création / votre protection sociale artisans

Plus en détail

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ 39 art om - Fotolia.com Étape 7 > J opte pour le régime social des salariés > J opte pour le régime social de travailleur indépendant > Mon droit aux allocations chômage

Plus en détail

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social 1 PLAN DE LA PRESENTATION :! Le Régime GSC! Les dirigeants et la perte d emploi! Les solutions proposées! Les conditions requises 2 Le Régime

Plus en détail

M. DUPUIS Paul. jeudi 25 avril 2013

M. DUPUIS Paul. jeudi 25 avril 2013 M. DUPUIS Paul jeudi 25 avril 2013 1 Le 26/04/2013 Sommaire Sommaire... 2 1- La méthode de raisonnement... 3 2- Le Graphique... 4 3- Le tableau de synthèse... 4 4- Les questions préalables à vous poser

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal)

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal) Régimes social et fiscal des indemnités de rupture du contrat de travail au 1 er janvier 2012 Indemnité compensatrice de préavis, de congés payés, de RTT non pris ; indemnité de non-concurrence Assujettie

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES LES FORMES JURIDIQUES D S DES DIRIGEANTS DES ASSOCIES DROITS SOCIAUX TRANSMISSION DES DROITS SOCIAUX INDIVIDUELLE - EI SOCIÉTÉ A - SARL de 2 à 100 associés UNIPERSONNELLE A - EURL 1 associé SOCIÉTÉ ANONYME

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

note informative madelin les particularités du régime des tns (TRAVAILLEURS NON SALARIÉS) www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

note informative madelin les particularités du régime des tns (TRAVAILLEURS NON SALARIÉS) www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! note informative sur la loi madelin les particularités du régime des tns (TRAVAILLEURS NON SALARIÉS) www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! le principe de la loi madelin sommaire Le principe

Plus en détail

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Dans le cadre d un nouveau calendrier mis en place en 2015, les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent un nouvel

Plus en détail

Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin

Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin Par GIE Factum Publié : 29 octobre 2009 Depuis plusieurs mois, les experts-comptables et les professionnels de l assurance

Plus en détail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail En principe, l ensemble des sommes versées aux salariées en contrepartie ou à l occasion du travail sont considérées comme une

Plus en détail

Le conjoint - un statut en mouvement

Le conjoint - un statut en mouvement Le conjoint - un statut en mouvement Constat De nombreuses femmes participent activement à l entreprise ou la société de leur conjoint, contribuant à sa mise en place et à son développement. Environs 85

Plus en détail