Dossier de presse. Present Tense. Photographies du sud de l'afrique. 18 septembre - 14 décembre Sabela Mlangeni, Courtoisie de l'artiste

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. Present Tense. Photographies du sud de l'afrique. 18 septembre - 14 décembre 2013. Sabela Mlangeni, Courtoisie de l'artiste"

Transcription

1 Dossier de presse Present Tense Photographies du sud de l'afrique 18 septembre - 14 décembre 2013 Sabela Mlangeni, Courtoisie de l'artiste 1

2 Communiqué de presse Present Tense Photographies du sud de l'afrique 18 septembre - 14 décembre 2013 Commissaire : António Pinto Ribeiro Une coproduction du Programme Gulbenkian Next Future et de la Délégation en France de la Fondation Calouste Gulbenkian. Sabela Mlangeni, Courtoisie de l'artiste Photographies de Délio Jasse, Dillon Marsh, Guy Tillim, Jo Ractliffe, Kiluanji Kia Henda, Mack Magagane, Malala Andrialavidrazana, Paul Samuels, Pieter Hugo, Sabelo Mlangeni, Tsvangirayi Mukwazhi, Filipe Branquinho, Mauro Pinto et Sammy Baloji Du 18 septembre au 14 décembre 2013 Fondation Calouste Gulbenkian Paris 39 Bd de la Tour-Maubourg Paris Du lundi au vendredi de 9h à 18h Le samedi de 11h à 18h Fermeture les dimanches et jours fériés Entrée libre : Cette exposition a rejoint la programmation des Saisons Afrique du Sud - France 2012 & 2013 ( Partenaires média : Alors que 2011 a marqué les vingt ans de la fin de l apartheid en Afrique du Sud, la Délégation en France de la Fondation Calouste Gulbenkian célèbre, en collaboration avec le programme Gulbenkian Next Future, les photographes du sud de l Afrique. S intéresser à l Afrique revient à s intéresser à un continent où l histoire de la photographie est particulièrement importante. Peu visibles en Europe bien que porteurs d autant de talents que d un regard aiguisé sur leurs sociétés, deux importantes générations de photographes sont ici présentées. Ces derniers développent deux tendances : alors que certains prouvent qu ils n oublient pas leur passé et leur histoire, d autres se tournent désormais vers l avenir. L exposition, qui réunit les travaux de 14 photographes, met en valeur les tensions contemporaines qui existent dans leurs pays et les sociétés en général. A travers des choix de thèmes et de mises en scène savamment réfléchis et parfois insolites, où la question sociale, d'identité et l espace public sont souvent au centre de l œuvre, ces tensions deviennent productives et participent à la richesse des propositions de ces artistes. L'exposition sera tout d'abord inaugurée à la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne le 21 juin juillet 2013

3 L'exposition Present tense Photographies du sud de l'afrique Une co-production de la Délégation en France de la Fondation Calouste Gulbenkian et du Programme Gulbenkian Next Future Dans le récent programme consacré à la situation culturelle et géopolitique des pays d'afrique du Nord, organisé en Juin par le Programme Next Future, la penseuse algérienne Wassyla Tamzali, en s'exprimant au sujet de la fameuse thèse de Samuel Huntington qui opposerait l'occident contre l'orient dans une confrontation inévitable, dite de civilisations, affirmait : «le choc des civilisations n'est pas entre l'est et l'ouest, le choc des civilisations est à l intérieur de mon pays, entre la démocratie et le fanatisme, entre l'islamisme fondamentaliste et la rationalité laïque, entre les islamistes et la modernité.» Et ce choc de civilisations à l'intérieur de l'algérie est le même que l'on trouve en Tunisie, en Egypte, au Yémen, comme le confirment les événements récents de persécution, assassinats, et promulgation de lois qui s'opposent aux droits de l'homme. Mais le même genre de choc civilisationnel sans ces contours de fanatisme religieux, peut être trouvé dans d'autres pays où, concomittament à la possession de grandes richesses par certains, des millions de personnes vivent avec un dollar par jour et des différends de travail opposent le côté le plus sauvage du capital au droit à la dignité des travailleurs comme le montre le massacre des mineurs en grève perpétré par la police à Marikana. Mais revenons à l'affirmation de Wassyla Tamzali. Il est opportun que cette déclaration soit également considérée à l intérieur de l Europe où une crise politique a exacerbé un choc civilisationnel dans de nombreux pays de l'union européenne, entre une minorité de super-riches et une majorité de pauvres et très pauvres, entre pays du Nord et pays du Sud, entre bon nombre de politiques d'exclusion et quelques politiques d'inclusion. Pour l'histoire de la photographie de nombreux pays africains, ce choc civilisationnel n'est pas inédit ; il est en fait une question fondamentale pour les photographes de nombreuses villes africaines, depuis que la photographie a été introduite en Afrique au XIX ème siècle comme un instrument et un langage du colonialisme européen. Et l'un des aspects les plus étonnants de cette histoire est la manière dont - avant même de nombreuses indépendances - plusieurs photographes "ont décolonisé l esprit", pour employer une expression extraordinaire de Ngugi wa Thiong'o. 3

4 En regardant vers le passé, les photographies ne dérivent pas d'une "constellation d'ethnies ou de tribus". Je me réfère ici à la thèse d Elikia M'Bokolo, qui est un préalable essentiel au commissariat de cette exposition, Present Tense. Nous sommes aujourd'hui très loin des photographies que l'on prenait des Noirs, officiellement et souvent décrites avec le même langage visuel de la faune et de la flore, comme le dit Santu Mofokeng dans The Black Photo Album. Ce qui nous intéresse est de montrer et de comparer le travail des photographes qui vivent ou voyagent à travers un ensemble de villes, la plupart situées en ce qui est généralement appelée l'afrique australe. Peu importe le genre - portrait, paysage-document, photojournalisme ce sont les photographies à propos de ce présent conflictuel en Afrique mais pas seulement, comme en est le cas de la série exemplaire de Pieter Hugo présentée ici - le projet "Empire of the In-Between" réalisé au long de la voie ferrée qui relie New york à Washington, publié dans le New York Times. "Present Tense" englobe également la tension entre les langages, entre l'option de la couleur ou du noir et blanc, le détail qui diverge du panoramique. Chaque jour des millions de photographies sont prises avec des appareils photos, des téléphones portables, des ipads, etc. et qui les prend dans la plupart des cas se sent en ce moment-là comme un photographe. Qu est-ce qui rend singulière une photographie qui est choisie pour une exposition? Nous croyons en deux présupposés: le premier concerne le fait que le photographe en tant qu'artiste, comme le peintre, transporte son corps ("Le peintre apporte son corps" disait le philosophe Maurice Merleau-Ponty). C'est à dire que le photographe au moment où il photographie est entier devant l'objet qu'il photographie. Dans cet acte, nous avons le photographe avec sa biographie, la physicalité de ses gestes et son attitude dans la production de l'image. Le deuxième aspect qui fait élire ces photographies découle du fait que, dans chaque photographe, il y a une théorie privée sur la photographie et sur le monde et que l ensemble des théories privées mais non explicites n'est pas nécessairement consensuel correspondant en ce sens à la contribution la plus affirmative de "Present Tense". António Pinto Ribeiro Programmateur du Gulbenkian Next Future Program 4

5 Photographes et œuvres Délio Jasse, Angola Dillon Marsh, Afrique du Sud Guy Tillim, Afrique du Sud Jo Ractliffe, Afrique du Sud Kiluanji Kia Henda, Angola Mack Magagane, Afrique du Sud Malala Andrialavidrazana, Madagascar Paul Samuels, Afrique du Sud Pieter Hugo, Afrique du Sud Sabelo Mlangeni, Afrique du Sud Tsvangirayi Mukwazhi, Zimbabwe Filipe Branquinho, Mozambique Mauro Pinto, Mozambique Sammy Baloji, République Démocratique du Congo 5

6 Délio Jasse Delio Jasse vit et travaille à Lisbonne, la ville où il s est installé après avoir décidé, à l âge de dix-huit ans, de quitter sa Luanda natale. Son intérêt pour les différentes techniques d impression lui est parvenu d abord par la sérigraphie, mais l a rapidement conduit à la photographie. Lauréat du prix Anteciparte en 2009, avec la série «Identidade Poética», Jasse a connu une reconnaissance internationale rapide, évidente dans sa récente participation aux Rencontres photographiques de Bamako, en Si le post-colonialisme apparaît comme un concept central, ce que la critique associe récurrement à son travail, il est également important de noter que cette dimension est construite, surtout, à partir de l expérience personnelle de l artiste. Plusieurs de ses œuvres, constamment traversées par des références et des souvenirs liés à un passé colonial, sont également caractérisées par des questions du présent, comme dans la série «Schengen». Ici, Jasse subvertit la notion de fichier tout en travaillant sur les réalités de la migration africaine au Portugal ce qu il a durement vécu dans une stratégie qui expose la difficulté qui existe dans les limbes bureaucratiques, quelque part entre le statut de citoyen et d étranger. Ses premiers projets se caractérisent également par une expérimentation technique excellente qui se traduit par des photos imprimées à la main, souvent sur bois ou sur verre. Plus récemment, Délio Jasse cherche à se distancier de cette marque d auteur, faite d images évanescentes et presque picturales, pour explorer stylistiquement la voie classique de la photographie documentaire. C est dans ce registre plus direct qu il réalise sa dernière série «Desencontro», une œuvre qui témoigne de la transformation féroce et de la croissance inhumaine de Luanda, au cours des dernières années, à travers des images qui révèlent les asymétries d une ville aussi nouvelle qu inconnue, et dans laquelle l artiste ne retrouve plus son passé. Untitled series,

7 Dillon Marsh La rencontre du sud-africain Dillon Marsh avec la photographie remonte à la période de sa formation en beaux-arts, à l Université de Stellenbosch. Après ce premier contact c est principalement à partir du Cap, où il est né et où il vit actuellement, qu il a développé davantage la plupart de ses projets artistiques. Concentré et attentif aux particularités du monde, Dillon Marsh articule son travail autour de deux grands noyaux. Dans le premier groupe, «Travel Series», sont réunis les recueils de son expérience en tant que voyageur, consolidés dans des images aux allures documentaires et provenant de géographies aussi diverses que l Afrique du Sud, l Inde, la Thaïlande ou le Cambodge. D autre part, le deuxième volet est reflété dans les multi-faces de «Landscape Series» qui, dans une autre logique, propose un abordage conceptuel plus stimulant. Dans ces oeuvres, Marsh s appuie sur la catégorisation des archives pour définir une stratégie esthétique par laquelle il recueille, systématise et distingue ce qu il qualifie lui-même comme des «familles d objets» particulières. Dans ce geste d isoler et de regrouper ces objets qui, autrement, ne se détacheraient pas du paysage ou du quotidien, Marsh met l accent sur les différences, souvent bizarres, qui les unissent en tant que famille. Un exemple de cela est la série «Assimilation», où l artiste réunit des images - et met ainsi en évidence leur étrange architecture - des nids spectaculaires que de petits oiseaux tisserands construisent sur les poteaux du désert de Kalahari. Avec une portée plus symbolique, il est de remarquer le projet «Limbo». Marsh y fait apparaitre un certain nombre d arbres qui, bien que morts, se maintiennent majestueusement debout à Cape Flats, une banlieue résidentielle du Cap, qui évoque bien le régime ségrégationniste de l apartheid. C est donc par son inhabituel mais judicieux inventaire que Dillon Marsh nous rappelle comment l archive n est, après tout, qu un dispositif analytique dont la neutralité est douteuse. Limbo series 7

8 Guy Tillim C est pendant les tumultueuses années 1980, dans une Afrique du Sud secouée par l opposition croissante à l apartheid, que Guy Tillim a intégré le collectif Afrapix et a commencé à définir son chemin dans la photographie documentaire. En convergeant commodément activisme et curiosité, l appareil photo lui a servi, dès lors, plus comme un véhicule pour accéder et participer à ce qui se passait dans les rues tous les jours, que comme un moyen d expérimentation photographique proprement dit. Cependant, ce sera par le biais du photojournalisme (et de ses collaborations en tant que freelance pour les agences Reuters et France Presse), que Tillim verra son travail largement répandu et primé internationalement. Néanmoins, son travail subit une inflexion décisive, car il commence à percevoir le photojournalisme comme un genre trop déterminé par ce qu il a appelé «des idées prescriptives», qui accompagnent les photographes notamment engagés à créer de «faux drames». Comme en est la preuve, «Petros Village», une série de portraits sobres qu il effectue, en réponse à une invitation, de documenter une grave famine au Malawi. Avec cette stratégie contenue, l artiste contredit intentionnellement les attentes, tout en refusant de construire - esthétiquement et moralement - la rhétorique de la victimisation et de la catastrophe. Dans la même ligne, les projets plus récents comme «Libreville», «Avenue Patrice Lumumba» ou «Congo Democratic», inaugurent également un nouvel intérêt du photographe pour l'étude de l idéologie et la puissance imprimées dans l expérience quotidienne et dans les paysages urbains de différents pays africains. Dans ces œuvres, Tillim réaffirme un regard opposé aux codes du reportage et à sa logique de «l événement». C est donc par ce photojournalisme silencieux que les photos de Guy Tillim offrent, après tout, un portrait oblique du photographe luimême et de sa position critique dans le monde. Libreville series 8

9 Jo Ractliffe Née au Cap, Jo Ractliffe appartient à une génération de photographes pour qui la photographie, plutôt que documentaire par défaut, était principalement une forme d activisme politique. Néanmoins elle a vite compris que cette stratégie, directe et factuelle, ne convenait pas à son travail. Ce sera donc la composante métaphorique de la photographie qui viendra motiver son désir de faire des images capables de transcender la particularité du moment précis et déterminé dans l espace et le temps. Ce fut aussi cette volonté motrice qui a guidé son travail vers une expérimentation formelle intense autour des possibilités techniques de la photographie. On le remarque dans les photomontages qui constituent la série «Nadir», dans les images floues captées avec un appareil-photo lo-fi pour l installation «reshooting Diana», ou dans les séquences photo-filmiques enregistrées avec un appareil Holga dans «Johannesburg Inner City Works». Tous ces projets, même s ils n abdiquent pas d un lien fort avec le réel, remettent en question le régime de vérité généralement attribué à l image photographique. Ultérieurement, dans le travail développé en Angola ou dans des lieux associés à la traumatique Guerre sud-africaine de la frontière qui a amenué l indépendance de la Namibie, Ractliffe fait une réflexion sur la mémoire des lieux particulièrement marqués par des histoires de perte ou de violence. Par son approche franche de paysages mystérieux, ses photographies transcendent la réalité, puisque elles se centrent sur ce qui est toujours présent, malgré le fait de ne plus être visible. Avec une longue carrière, reconnue internationalement, Jo Ractliffe à été l une des nominés au Prix Découverte, aux Rencontres d Arles en 2011 et, la même année, a vu son livre «As Terras do Fim do Mundo» joindre la liste des meilleurs œuvres au Festival international de livres photographiques à Kassel. From the Pomfret series 9

10 Kiluanji Kia Henda Kiluanji Kia Henda, né à Luanda, a développé une oeuvre qui évoque et reformule l histoire postcoloniale de l Angola. Avec une reconnaissance éblouissante à travers le monde, ses projets sont déjà passés par des lieux artistiques aussi importants que les Biennales de Venise et de São Paulo. Autodidacte et influencé par la photographie documentaire de Carlos Lousada et de John Liebenberg, il a grandi dans un Angola récemment indépendant et pratiquement aussi jeune que lui. C est dans cette période de grande expérimentation politique, également marquée par une guerre civile troublée, que l artiste puise son inspiration pour son travail. Dans un pays récent dont l histoire est encore à écrire, Kia Henda est particulièrement sensible à la force de persuasion de la photographie dans la construction de l identité nationale. C est peut-être pour cela qu il se munit des mêmes mécanismes l omission, le dépistage et la désorientation. pour raconter, photographiquement, ses propres récits. C est ce qui arrive dans les séries comme «Homem Novo» (référence à l hymne national angolais), où est suggérée une chronique réalisée par les piédestaux et les monuments coloniaux oubliés et abandonnés à Luanda ou, sous un autre aspect, dans «Icarus 13», la photo-installation afro-futuriste présentée à la Triennale de Guangzhou, dans laquelle l artiste documente les différentes étapes d un fantaisiste et utopique voyage spatial vers le Soleil, tenu par une mission angolaise. Plus récemment, dans «Self- Portrait as a White Man», une œuvre développée à Venise dans le contexte de la résidence Art Enclosures, Kia Henda revisite les canons de l art occidental, pour contester leurs hiérarchies et interroger la portée des phénomènes de migration et la Diaspora Africaine en Europe. Dans son œuvre multiforme, c est toujours par la fiction et la mise en scène des photographies qu il nous rappelle que la vérité historique est un concept aussi artificiel qu instable. Luanda in the Skies with Diamonds,

11 Mack Magagane La carrière artistique de Mack Magagane commence par sa formation à Market Photo Workshop, une école prestigieuse et galerie de photo en Afrique du Sud, où il a développé les premiers projets sous la supervision de Mikhael Subotzky et de Jo Ractliffe. C est autour de Johannesburg, sa ville natale où il vit, qu il parvient à structurer son projet photographique, dans une recherche d identité particulière, spécialement attentive à l urbanisme et aux typologies architecturales de la ville. Dans sa première série «City Lights», le photographe surveille les rues de Johannesburg, du haut des toits, en prenant des allures voyeuristiques, où ce regard vigilant est accentué par la présence constante de barrières, de murs et de limites physiques. La vie nocturne est principalement une vie confinée à la sécurité des espaces intérieurs où la lumière, toujours encadrée par les formes architecturales, semble être le seul élément capable d attester l activité humaine. Dans le projet complémentaire «... in the City», Magagane abandonne les perspectives élevées et commence à photographier à un niveau plus proche du sol. Il y a donc une transition dans le regard du photographe - maintenant un observateur plus participant - ce qui rend aussi visible la vulnérabilité physique qui accompagne souvent l acte de photographier. Mack Magagane démontre que ce n est pas par la quête d'une ressemblance, mais plutôt par expérimentation, que la photographie accomplit sa représentation de la ville. Light Hours series 11

12 Malala Andrialavidrazana Malala Andrialavidrazana est née à Antananarivo et, bien que vivant et travaillant à Paris, revient souvent à Madagascar, poussée par la complexe poursuite d identité qui structure sa recherche artistique. C est par l architecture qu elle s est approchée du langage de la photographie, après son projet de recherche sur la culture funéraire à Madagascar qui a motivé, quelques années plus tard, deux de ses principales séries photographiques, «d Outre- Monde» et «The Ancestors Land». Dans ces oeuvres, l artiste poursuit l exploration du thème de la mort dans un regard presque ethnographique, où la photographie et l architecture se combinent. Plus tard, après avoir remporté le Prix HSBC de Photographie, en 2004, Malala Andrialavidrazana se lance dans le projet le plus ambitieux «Echoes (from Indian Ocean)» qui, initialement, était intitulé «Ny any aminay» (expression malgache qui signifie à la fois «intimité» et «lieu accueillant» ou «foyer»). Dans ce travail, l artiste propose de penser les multiples réalités d identité de l océan Indien en tant que territoire géographique de rencontre - à travers quatre lieux représentatifs de cette diversité: Antananarivo, La Réunion, Mumbai et Durban. À partir de photographies délicates prises dans des intérieurs domestiques, elle révèle le métissage culturel global d une classe moyenne absente des visions extérieures de l océan Indien, généralement situées entre l exotisme et la catastrophe. Dans des images qui résultent de rencontres personnelles, c est la confiance mutuelle qui permet le développement de ce complexe portrait de groupe qui prend forme à partir d un point de vue intérieur. Dans la collection visuelle de Malala Andrialavidrazana, la photographie renverse la logique du pouvoir historiquement associé au regard anthropologique: les objets de représentation sont plutôt les sujets, autour desquels l artiste construit une habile et subtile anthropologie de proximité. Echoes (from the Indian Ocean) series 12

13 Paul Samuels Le chemin de Paul Samuels dans la photographie s est consolidé à l Université de Witwatersrand à Johannesburg, où il a obtenu son diplôme en beaux-arts. Si, d une part, cette expérience formative a ancré de façon déterminante son futur parcours, d autre part, elle a également souligné son désajustement dans un milieu dont il ne partageait pas les références et les sensibilités. Motivé peut-être par cette non-appartenance, Samuels commence par photographier ses amis de toujours, fondant sa pratique artistique dans un territoire intentionnellement éloigné de l intellectualisation, si souvent politisé, du discours. Ainsi est né «Edenvale XVI X», le projet dont le titre fait directement référence à la petite ville du même nom (code postal 16 10), dans la périphérie de Johannesburg, où Samuels est né et a grandi. Les gens qui habitent cette série, également habitants de Edenvale, sont unifiés ici par ce puissant lien d identité. «Edenvale XVI X» configure un espace physique et profondément humain où Samuels définit, photographiquement, un territoire d appartenance, où il se retrouve et réaffirme qui il est. Poursuivant l idée de rencontre, la photographie de Samuels concrétise un fort sentiment de communauté, également présent dans la vigoureuse galerie de portraits qui constituent la série suivante, «31/201 Bataillon». Stylistiquement loin du photojournalisme, et en intégrant formellement certaines techniques de la photographie commerciale, les images de Samuels sont régies par une vérité éthique solide et définissent un regard photographique, qui souhaite élargir le lexique des thèmes privilégiés de la photographie. A travers la visibilité qu il apporte à différents groupes, différentes communautés et différents modes de vie, nous trouvons chez Paul Samuels une humanité rare et perspicace. En 2012, Samuels a été l un des artistes à recevoir le Tierney Fellowship, à New York. XVIX series 13

14 Pieter Hugo Pieter Hugo, né à Johannesburg, est un photographe dont la notoriété internationale a commencé avec la série «The Albino Project», un travail réalisé lors d une résidence d artiste à Fabrica, le centre de communication de Benetton en Italie. Depuis ce moment, son travail a été cimenté par une carrière artistique brillante, qui subvertit et réinvente les deux grandes traditions de la photographie de portrait et de la photographie documentaire. Concentrée principalement sur les singularités du continent africain, c est avec la photographie qu Hugo définit sa position dans le monde, à travers un regard qui, n étant pas ethnographique ou photo journalistique, reste profondément engagé. Parmi ses nombreux œuvres, «Permanent Error» se détache, où Hugo lance une question inquiétante au sujet de la durabilité de la planète, à partir de photographies réalisées au Ghana, dans un énorme dépotoir où les pays occidentaux industrialisés envoient leurs dépouilles technologiques. La documentation controversée de la vie dans cette terre aride et toxique lui a valu le Prix Seydou Keita aux Rencontres de Bamako en Plus récemment, et en dehors de l Afrique, le projet «Empire of the In-Between», publié dans le New York Times, avec le texte d Adam Davidson, parcourt photographiquement l itinéraire de la voie ferrée, jadis industrielle, qui relie New York à Washington. Entre les deux principaux pôles politiques et financiers des Etats-Unis, et le long d un itinéraire à la fois physique et historique, où la grande richesse alterne avec la pauvreté, le chômage et la criminalité, Hugo expose les contradictions étonnantes qui ont accompagné la transformation de l économie américaine, au cours du siècle dernier. En 2012, Pieter Hugo a vu son travail réunit dans la grande rétrospective «This Must Be the Place», présentée au Fotomuseum de La Haye et au Musée de l Elysée à Lausanne. Empire of the In-Between Series,

15 Sabelo Mlangeni Sabelo Mlangeni a appris à manier l appareil photo dans la ville sud-africaine de Driefontein, où il est né. Cependant, ce n est qu après son arrivée à Johannesburg, en 2001, que ce premier contact se perfectionne et acquiert une nouvelle cohérence par son entrée dans la Market Photo Workshop. Engagé dans la tradition documentaire, il a recours à la photographie pour construire des essais visuels puissants qui se distinguent par le noir et blanc chargé, ce qui ajoute une dimension dramatique aux histoires qu il raconte ainsi. Son principal succès a eu lieu lorsque, dans sa première exposition individuelle, il présente «Invisible Women», un projet de plusieurs mois au cours desquels il a cherché à donner de la visibilité aux femmes qui travaillent silencieusement dans le nettoyage nocturne des rues de Johannesburg. Après avoir remporté en 2009 le Tollman Award pour les arts visuels avec ce projet, Mlangeni a continué à travailler sur les gens et les lieux souvent négligés et sous-représentés dans les sociétés actuelles. En particulier, des séries comme «Country Girls», sur la vie des communautés gay dans le contexte rural, ou «Men Only», un regard sur la cohabitation des migrants dans une auberge masculine à Johannesburg, ont consolidé sa projection internationale dans des villes aussi diverses que Bamako, Londres ou Chicago. De retour à sa propre expérience, le travail récent «Big City» dépeint les tensions complexes qui caractérisent la venue des populations rurales à la «grande ville» de Johannesburg. En se concentrant sur un large éventail de thèmes, de groupes ou de communautés, les projets de Sabelo Mlangeni proviennent principalement de la complicité et de la confiance solide que l artiste établit laborieusement dans les milieux humains, qu il cherche à enregistrer. Ainsi, l oeil du photographe est loin d être un simple point de vue unique, mais correspond toujours à une vision réciproque et intensément partagée avec ceux qu il photographie. Working Title series,

16 Tsvangirayi Mukwazhi Tsvangirayi Mukwazhi vit et travaille à Harare, au Zimbabwe. Après des études en communication, journalisme et photographie, il commence à travailler comme photojournaliste dans le premier quotidien de son pays le Daily News - et monte rapidement au poste de rédacteur en chef de photo. Ses œuvres, publiées dans la presse internationale la plus prestigieuse, du Times au New York Times, lui ont valu des prix importants, dont le CNN African Journalist Photographic Award, en 2002, et le Prix Mohamed Amin, en Détenteur d un regard avide et scrutateur, c est surtout en tant que freelance pour l agence Associated Press que Mukwazhi a vu ses histoires sur l Afrique circuler dans le monde entier. Ses photos dépassent clairement les limites strictes du photojournalisme et ont obtenu une importante visibilité médiatique dans les milieux artistiques africains, asiatiques et européens. Un exemple est la série «Granite Mining in Angola», récemment exposée au cours des Rencontres de Bamako, en Dans ce travail, dont le but initial était de photographier la prospection des ressources naturelles en Angola, Tsvangirayi Mukwazhi décide de se concentrer non sur l exploitation minière du diamant ou pétrolière comme il serait prévisible, mais sur les exploitations de pierre. À cette fin, il se rend à la ville de Lubango, 1000 km au sud de Luanda, où il documente la vie des communautés locales dont les moyens de subsistance se situent entièrement dans l extraction artisanale de granit noir. Mukwazhi relève la difficulté de ce travail sur des images montrant comment la couleur et la dureté des corps se mélangent avec le granite lui-même et la façon dont le paysage change radicalement, dans ce prodigieux corps à corps avec la nature. En parallèle à ses projets, nombreux d entre eux réalisés avec des ONG, Tsvangirayi Mukwazhi est toujours activement impliqué dans l enseignement de la photographie, ayant été l un des fondateurs de Gwanza, une institution dédiée à la formation et à l exposition de la photographie au Zimbabwe. Granite Mining in Angola series,

17 Filipe Branquinho Filipe Branquinho, natif de Maputo, a pris contact avec le monde de la photographie depuis son plus jeune âge. Au Mozambique, il a grandi à proximité de groupes d artistes, fréquentant des expositions et vivant auprès du photojournalisme à travers de grands noms de la photographie mozambicaine tels que Ricardo Rangel, José Cabral ou Kok Nam. La consolidation de son parcours arriva plus tard au Brésil, où Branquinho a optimisé sa technique photographique de prise de vue et de laboratoire à l Université de l Etat de Londrina, en parallèle avec sa formation en architecture. Dans ce contexte, son intérêt envers d autres domaines artistiques s est intensifié et Branquinho a commencé à travailler comme freelance dans deux voix distinctes : le dessin et l illustration, d une part, et la photographie de l autre. Lorsqu il photographie - souvent selon les opportunités que le hasard lui offre - l artiste cherche avant tout à enregistrer la vie de Mozambique et la façon comme elle se traduit dans la relation mutuelle qui s établit entre les villes et leurs habitants. La recherche approfondie de cette coïncidence, entre l espace physique et l espace personnel de ceux qu il photographie, est l élément le plus constant et structuré de tout son travail photographique. Si dans la série «Chapa 100» Branquinho part de l idée de déplacement, en tant qu agent caractérisant de l expérience urbaine, dans d autres oeuvres l accent est mis principalement sur la figure humaine. Un exemple est le projet «Ocupações», un ensemble de portraits d une classe ouvrière dignifiée par sa relation avec l espace qu elle occupe. Quelques photos de «Ocupações», agrandies à l échelle humaine, ont été présentées dans les jardins de la Fondation Gulbenkian, en 2012, et c est aussi avec cette série que l artiste a remporté, la même année, le prix Estação Imagem dans la catégorie de portrait. En 2013, Filipe Branquinho fut l un des nominés pour la 9ème édition de BESPhoto. Série Chapa

18 Mauro Pinto Mauro Pinto est l un des rares photographes mozambicains dont le travail est reconnu dans les circuits internationaux de l art. Né à Maputo, cet autodidacte commence à approfondir ses connaissances de photographie à la Monitor International School et avec José Machado. Il étudie également avec Ricardo Rangel, le photographe mozambicain légendaire, avec qui il devient très proche et réalise l exposition «Two Man Show» en Son travail, tributaire d'une esthétique documentaire, parfois en couleur, parfois en noir et blanc, est centré sur Maputo et d'autres villes de l'afrique australe. Mauro Pinto nous renvoie un regard particulièrement engagé à révéler ce que l on ne voit pas - l intérieur des maisons, les maladies, les institutions judiciaires pour enfants, les cimetières, la survie. Dans «Restos do Mundo», le photographe réalise une cartographie des «fous» qui peuplent la ville de Maputo et auxquels presque plus personne ne remarque. Cependant, dans «Portos de Convergência», il lance une réflexion sur la mobilité volontaire ou involontaire des populations africaines dans le monde, à partir des points chauds des routes historiques d esclaves : les villes portuaires. Ce travail s est élargi et à donné lieu à la série «Maputo - Luanda Lubumbashi». Mauro Pinto y cherche à créer des images fines et capables d étendre et de changer la perception extraordinairement réduite que le monde a de ces lieux. Ce sont ces photos qui lui ont valu la nomination pour BESphoto, prix qu il a remporté en 2012 avec le projet «Dá Licença», un portrait complexe de la société mozambicaine, fait à partir d images d intérieurs habités dans le quartier emblématique de Mafalala, où ont vécu nombreux de ceux qui ont fait l histoire du Mozambique. Toujours intéressé à clarifier ce qui se passe de l autre côté du miroir, pour Mauro Pinto la photographie est bien plus qu un instrument de vision, c'est un amplificateur de connaissance. Série Pique-nique 18

19 Sammy Baloji Sammy Baloji, né à Lubumbashi, en République démocratique du Congo, développe son travail autour de la mémoire collective de sa région d origine : la province minière du Katanga. Protagoniste d une carrière à l échelle mondiale, la grande projection de Baloji commence en 2007, année où il a emporté deux prix aux Rencontres de Bamako avec la série «Mémoire». Dans cette oeuvre, l artiste a eu recours au photomontage pour juxtaposer les différentes temporalités historiques qui coïncident dans sa région. Dans des images ostensiblement composites, les corps des travailleurs du passé (à partir d images d archives produites en noir et blanc, en pleine période coloniale), habitent les paysages actuels et coloré du Katanga, aujourd hui marqués par les ruines des complexes industriels miniers, abandonnés il y a longtemps. Dans la série suivante, «Kolwezi», Sammy Baloji vise à documenter la réalité actuelle de l exploration artisanale dans les anciens complexes miniers de cuivre et de cobalt, jadis industriels, et maintenant réactivés par le croissant investissement chinois. Dans une vision contenue, refusant des lectures univoques sur le phénomène de la Chinafrique, Baloji photographie cette nouvelle réalité et réalise des diptyques photographiques à partir des logements éphémères et précaires des travailleurs, intégrant également des affiches et des images chinoises, offrant des visions de luxe et de paysages oniriques de grandes métropoles occidentales et asiatiques. Par un effet de miroir formel, apparemment illogique, ces images révèlent une vision utopique d un «futur-né de la prospection artisanale, de l exportation de minerais et du déplacement permanent des populations». C est alors, à partir de l intérieur de son pays, que Sammy Baloji propose une lecture critique des relations qui forment la géopolitique mondiale. Baloji a reçu le Prix Prince Claus en 2009 et les Spiegelprijs en Série Kolwezi,

20 Catalogue de l'exposition Publication en juin Edition Fondation Calouste Gulbenkian Textes de António Pinto Ribeiro (commissaire de l'exposition) et de Patricia Hayes Informations pratiques Fondation Calouste Gulbenkian - Délégation en France Du 18 septembre au 14 décembre 2013 Fondation Calouste Gulbenkian - Délégation en France 39, Boulevard de la Tour-Maubourg, Paris Entrée libre Horaires d'ouverture Du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 11h à 18h Fermeture les dimanches et jours fériés Accès Métro : La Tour-Maubourg (ligne 8), Invalides et Varenne (ligne 13) ; RER : Invalides (RER C) ; Bus 28 Renseignements /81 Retrouvez-vous sur Facebook : Centre Calouste Gulbenkian 20

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

14 janvier 26 avril 2015 Vernissage le 13 janvier de 10h à 12h en présence de Pieter Hugo

14 janvier 26 avril 2015 Vernissage le 13 janvier de 10h à 12h en présence de Pieter Hugo COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pieter Hugo Kin 14 janvier 26 avril 2015 Vernissage le 13 janvier de 10h à 12h en présence de Pieter Hugo «Kin» tente d évaluer le fossé qui sépare les idéaux d une société et sa réalité.

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016

ACTIVITÉS ÉDUCATIVES 2015-2016 1, PLACE DE LA CONCORDE PARIS 8 E MÉTRO CONCORDE WWW.JEUDEPAUME.ORG visites-confe rences visites pre pare es et formations partenariats scolaires parcours croise s activite s hors temps scolaire ACTIVITÉS

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

DE L INDE À LA RÉUNION DE L ENGAG ISME À LA LIBERTÉ PHOTOS MORGAN FACHE / item. /////// ITEM L ATELIER photographie documentaire

DE L INDE À LA RÉUNION DE L ENGAG ISME À LA LIBERTÉ PHOTOS MORGAN FACHE / item. /////// ITEM L ATELIER photographie documentaire DE L INDE À LA RÉUNION DE L ENGAG ISME À LA LIBERTÉ PHOTOS MORGAN FACHE / item /////// L ATELIER photographie documentaire BIO G RAPHIE MORGAN FACHE - Photographe 32 ans Une première vie professionnelle

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

GÉOPOLITIQUE DE LA DIASPORA AFRIQUE AMÉRIQUE BRÉSIL XV - XVI - XVII - XVIII - XIX SIÈCLES

GÉOPOLITIQUE DE LA DIASPORA AFRIQUE AMÉRIQUE BRÉSIL XV - XVI - XVII - XVIII - XIX SIÈCLES GÉOPOLITIQUE DE LA DIASPORA AFRIQUE AMÉRIQUE BRÉSIL XV - XVI - XVII - XVIII - XIX SIÈCLES CARTOGRAPHIE POUR L ÉDUCATION L ÉDUCATION AFRO-BRÉSILIENNE ET LA CARTOGRAPHIE DE LA DIASPORA AFRICAINE Établir

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

À LA BELLE DE MAI. Quartiers Créatifs 2013. Contacts : Marie De Pibrac 06 26 25 25 10 Magali Poivert 06 17 59 24 23

À LA BELLE DE MAI. Quartiers Créatifs 2013. Contacts : Marie De Pibrac 06 26 25 25 10 Magali Poivert 06 17 59 24 23 JR À LA BELLE DE MAI Quartiers Créatifs 2013 Photo JR : Rio de Janeiro - 2008 Contacts : Marie De Pibrac 06 26 25 25 10 Magali Poivert 06 17 59 24 23 JR, un artiste engagé JR est un artiste qui possède

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE POUR LES PHOTOGRAPHES FORMATIONS LONGUES : ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ Nom de la formation : Accompagnement personnalisé Durée : 132 heures sur 9 mois Acceptation sur dossier : Dossier photo, présentation d un projet et entretien préalable. L endurance, la motivation, le

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Institut national de l audiovisuel (INA) lance l opération Ina Mémoires partagées Automobile. Cet appel à contribution

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PROPOSE Un séminaire. de réflexion sur le thème. Jeudi 8 novembre de 9h à 13h à rodez

PROPOSE Un séminaire. de réflexion sur le thème. Jeudi 8 novembre de 9h à 13h à rodez LA mission départementale de la culture DE l AVEYRON en partenariat avec l OBSERVATOIRE DES POLITIQUES CULTURELLES PROPOSE Un séminaire de réflexion sur le thème LA PARTICIPATION À LA VIE ARTISTIQUE ET

Plus en détail

Bruno Gavard et Bernard Hébert «Are you experiencing»

Bruno Gavard et Bernard Hébert «Are you experiencing» Bruno Gavard et Bernard Hébert «Are you experiencing» Exposition présentée tous les jours de 10h à 12h et de 13h45 à 18h30 Du 4 au 30 avril 2015 Maison du patrimoine Atelier Perret au Havre Bruno Gavard

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Domaine Science Humaines et Sociales LICENCE MENTION Information-communication Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Où? Site de Nancy - Campus Lettres et Sciences Humaines

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines

Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Créer de solides relations de travail entre des équipes indo-américaines Dr Reddy s Laboratories Dr. Reddy s Laboratories est un groupe pharmaceutique mondial indien qui produit des médicaments génériques

Plus en détail

Panorama de la méthode en organisation

Panorama de la méthode en organisation Albert Moundosso Panorama de la méthode en organisation Les différents visionnaires, concepteurs et praticiens de l organisation du travail Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

Qu est-ce que le management de transition?

Qu est-ce que le management de transition? Qu est-ce que le management de transition? Selon : Grégoire Cabri-Wiltzer, Président de NIM Europe Président de la Fédération nationale du management de transition (FNMT) Pour faire simple : une entreprise

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

L histoire des arts à l école

L histoire des arts à l école Renseignements et réservations Les réservations sont à effectuer à la maison du patrimoine au moins quinze jours à l avance : 02 98 95 52 48. Tarif : 50e / classe Les projets sont élaborés avec les médiateurs

Plus en détail

Marc Pataut / Humaine

Marc Pataut / Humaine Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais Marc Pataut / Humaine «Photographie et Territoire» Résidence de recherche et de création 2008-2011 Exposition 12.05 30.09.2012 Conférence de presse,

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION ET

POLITIQUE D ACQUISITION ET POLITIQUE D ACQUISITION ET DE GESTION D OEUVRES D ART VILLE DE LÉVIS RÉSOLUTION CV-2010-13-14 Le préambule Le 9 février 2004, le conseil de la Ville adoptait la nouvelle Politique culturelle de la Ville

Plus en détail

Qu est-ce que la virtualisation?

Qu est-ce que la virtualisation? I Qu est-ce que la virtualisation? L actuel et le virtuel Considérons pour commencer l opposition facile et trompeuse entre réel et virtuel. Dans l usage courant, le mot virtuel s emploie souvent pour

Plus en détail

Charte des musées muséomixés

Charte des musées muséomixés Charte des musées muséomixés Les fondamentaux de Museomix Museomix propose d imaginer le musée et de se l approprier : ouvrir de nouvelles perspectives, construire d autres représentations du musée et

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

Gilles Huguet. Réunion de familles. Publibook

Gilles Huguet. Réunion de familles. Publibook Gilles Huguet Réunion de familles Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et

Plus en détail

LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE ET DES ARCHIVES

LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE ET DES ARCHIVES LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE ET DES ARCHIVES JUIN 2011 Le conseil d administration a approuvé la politique le 21 juin 2011 LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS

Plus en détail

Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches?

Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches? Thème I/III : A quoi ressemblent les grandes villes de pays riches? D après J. Bastié, La France dans le monde : A,1 «Ville du désir, Paris est le premier centre de congrès internationaux du monde. Ses

Plus en détail

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF 1.000 places de crèches supplémentaires pour les franciliens SOMMAIRE Page 1 : programme de la matinée du 7 octobre

Plus en détail

Présentation du China Institute

Présentation du China Institute Le think tank kindépendant d sur la Chine Présentation du China Institute Ce document est confidentiel et établi à l'intention exclusive de son destinataire. Toute diffusion de ce document ou toute publication

Plus en détail

II- ETUDE DE CAS 1) Habiter une ville de pays riche : Paris

II- ETUDE DE CAS 1) Habiter une ville de pays riche : Paris II- ETUDE DE CAS 1) Habiter une ville de pays riche : Paris Je situe Paris : continent, pays, richesse PARIS SITUER (continent/ pays/ type de société) TYPE DE VILLE HABITAT DECRIRE MOBILITES ACTIVITES

Plus en détail

MOI-questionnaire sur le concept de soi

MOI-questionnaire sur le concept de soi MOI-questionnaire sur le concept de soi Wilfrid LAROCHELLE QUEBEC conseiller d'orientation Atelier de pratique :français / Workshop of practices :French Nom des intervenants & Institutions d appartenance

Plus en détail

JUIL/AOUT 13 Mensuel OJD : 18340

JUIL/AOUT 13 Mensuel OJD : 18340 Page 1/6 Il est surprenant, émouvant et très encourageant de voir qu'un grand nombre d'amateurs de Photo sont devenus un jour des pros. C'est le cas de Patrick Willocq qui est une des grandes révélations

Plus en détail

Dossier de Presse Inauguration Crématorium de Besançon

Dossier de Presse Inauguration Crématorium de Besançon Dossier de Presse Inauguration Crématorium de Besançon 17 octobre 17h30 Rillieux- la-pape, le 29 septembre 2014 Atrium Mairie de Besançon 355 rue des Mercières 69140 Rillieux-la-Pape 2 Rue Mégevand - 25000

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke

Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke Un chantier d intervention dans deux quartiers défavorisés de Sherbrooke Vendredi, le 12 mars 2010 13 e Journées annuelles de santé publique Intervention de proximité : développement des personnes et des

Plus en détail

Avec le soutien d HOMELOC, MHI lance son nouveau site web : www.monhebergementinsolite.com spécialiste de la location insolite en France.

Avec le soutien d HOMELOC, MHI lance son nouveau site web : www.monhebergementinsolite.com spécialiste de la location insolite en France. Avec le soutien d HOMELOC, MHI lance son nouveau site web : www.monhebergementinsolite.com spécialiste de la location insolite en France. Mon Hébergement Insolite : De l annuaire à la centrale de réservation

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES ART COMMUNAUTAIRE CONTEXTE Les arts communautaires ne sont pas nouveaux. Ils se différencient des autres formes artistiques par leur engagement social. C est une méthode

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Le Centre du graphisme présente TYPOGRAPHIES PARALLÈLES /2 du 5 décembre 2013 au 31 janvier 2014

Le Centre du graphisme présente TYPOGRAPHIES PARALLÈLES /2 du 5 décembre 2013 au 31 janvier 2014 photographies de michel bouvet Traversées Typographiques dans la France des cartes postales des années 50 à 80 voyages Typos dessins d anita gallego Photographies de Michel Bouvet Michel Bouvet photographie

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

LE PREMIER STUDIO 3D. Recherche de Partenariat. Mai 2015

LE PREMIER STUDIO 3D. Recherche de Partenariat. Mai 2015 LE PREMIER STUDIO 3D Recherche de Partenariat Mai 2015 SOMMAIRE 1. THE VIBRANT PROJECT 1 2. MOÏMEE, PREMIER STUDIO 3D EN FRANCE 2-3 2.1. Concept 2 réinvention de la photo 2 nouveaux santons 2 2.2. Conmment

Plus en détail

«Images of the Heart» : exposition photographique de Don Mullan sur l Afrique du Sud. Paris - Place du Palais Royal 17 au 29 décembre 2013

«Images of the Heart» : exposition photographique de Don Mullan sur l Afrique du Sud. Paris - Place du Palais Royal 17 au 29 décembre 2013 «Images of the Heart» : exposition photographique de Don Mullan sur l Afrique du Sud Paris - Place du Palais Royal 17 au 29 décembre 2013 Madame l Ambassadrice, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames

Plus en détail

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages L objectif de ce projet est d initier un groupe de jeunes (environ 10 de 14 à 17 ans) à la photographie à l occasion d un «stage photo» de quatre jours. L intérêt premier de ce stage est d utiliser les

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

RESSOURCES & TERRITOIRES propose - en partenariat avec le CNFPT - le. «Et les habitants?! De l usager spectateur au citoyen acteur.

RESSOURCES & TERRITOIRES propose - en partenariat avec le CNFPT - le. «Et les habitants?! De l usager spectateur au citoyen acteur. RESSOURCES & TERRITOIRES propose - en partenariat avec le CNFPT - le SEMINAIRE HABITANTS! «Et les habitants?! De l usager spectateur au citoyen acteur.» Vous habitez un quartier objet d un Projet de Rénovation

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie

DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE. Appel à partenaires. DIRCOM RÉGION PICARDIE - Photo : Ludovic Leleu / Région Picardie DE MAI À OCTOBRE 2015 EN PICARDIE Appel à partenaires Fiche de présentation 2/8 Présentation du projet : contexte et enjeux En 2013, le festival «Jardins en scène» est devenu «Jardins en scène, une saison

Plus en détail

Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise

Allocution de monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise CONFERENCE SUR LES OPPORTUNITES D ECHANGES ET D INVESTISSEMENT ALGERIE USA Organisé par le Conseil d Affaires Algérie-USA (USABC) Et le Forum des Chefs d Entreprise (FCE) à Alger, le 2 Mars 2015 **********************************************

Plus en détail

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE :

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : JOURNÉES INTERNATIONALES D ÉTUDES D ENFANCE ET PARTAGE Les 20 et 21 novembre 2007 UNESCO, Paris ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF Plus d informations sur : www.colloque.enfance-et-partage.org

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel L IFccac

Plus en détail

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout

Plus en détail

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Un accueil personnalisé. Des rencontres avec Des séances les cinéastes réservées. et les professionnels. Du 7 au 15 avril 2015 au Cinéma Luminor-Hôtel

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

PROJET. Le Tourisme culturale entre développement local et coopération interrégional Fiorella Dallari

PROJET. Le Tourisme culturale entre développement local et coopération interrégional Fiorella Dallari PROJET La mise en valeur des sites archéologiques sur les routes de l Empire Romain dans l Afrique méditerranéenne et le Moyen Orient (Mediterranean South Areas Roman Itineraries = MESA - ROMIT) Le Tourisme

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

ATELIER DE RÉFLEXION 3 LES ACTEURS CULTURELS FRANÇAIS DES DIASPORAS : RELAIS D'INFLUENCE DE NOTRE POLITIQUE CULTURELLE INTERNATIONALE

ATELIER DE RÉFLEXION 3 LES ACTEURS CULTURELS FRANÇAIS DES DIASPORAS : RELAIS D'INFLUENCE DE NOTRE POLITIQUE CULTURELLE INTERNATIONALE ATELIER DE RÉFLEXION 3 LES ACTEURS CULTURELS FRANÇAIS DES DIASPORAS : RELAIS D'INFLUENCE DE NOTRE POLITIQUE CULTURELLE INTERNATIONALE INTEGRER LES ACTEURS CULTURELS DES DIASPORAS A LA POLITIQUE CULTURELLE

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

Etude du passé éloigné «Au temps des premiers chemins de fer» (séquence de découverte du monde)

Etude du passé éloigné «Au temps des premiers chemins de fer» (séquence de découverte du monde) Etude du passé éloigné «Au temps des premiers chemins de fer» (séquence de découverte du monde) 1. Place dans le programme de découverte du monde du cycle 2 : CE1 : Les élèves prennent conscience de l

Plus en détail

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition promotion 52-2012 Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition I N S A de Lyon Tristan Delizy Introduction Présentation du projet Ce PPH s intéresse à la scénographie de musée (mettre en espace

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

le nouveau livre de ian patrick

le nouveau livre de ian patrick le nouveau livre de ian patrick DIAN PATRICK est américain naturalisé français. En accompagnant son père William, vétéran du débarquement allié du 6 juin 44 sur une plage de Normandie, il réalise la portée

Plus en détail

Les effets constatés. Pour l équipe pédagogique :

Les effets constatés. Pour l équipe pédagogique : Dans notre quatrième Newsletter nous vous présentons l évaluation intermédiaire réalisée par l évaluatrice externe du projet Mélanie Latiers de l organisation Orchis. Pour rappel en mai 2014 se sont déroulées

Plus en détail

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES STAGES PHOTO DES RENCONTRES D ARLES LES STAGES DE DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES des Rencontres d Arles proposent aux photographes amateurs comme aux simples

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

La Nature du coaching

La Nature du coaching ENJEUX ET FONCTIONS DE LA SUPERVISION EN COACHING 1. INTRODUCTION Le coaching connaît un développement croissant dans l entreprise. Ceci a notamment comme conséquence, une «arrivée» massive de nombreux

Plus en détail

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité:

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: 1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: Nous avons consulté les 3 sites de l INSUP plus particulièrement confrontés à la mixité culturelle :

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Magali Zimmer

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Magali Zimmer Compte rendu Ouvrage recensé : Entreprises collectives. Les enjeux sociopolitiques et territoriaux de la coopération et de l économie sociale, Louis Favreau (2008), Québec, Presses de l Université du Québec,

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

TACTIQUE PRO Serious Game

TACTIQUE PRO Serious Game TACTIQUE PRO Serious Game Choisir et construire IFMV-VALDOCCO 102, rue Henri Barbusse 95100 Argenteuil 09.61.28.12.57 Responsable du projet : Christine MARY projet.valdocco@gmail.com Le Valdocco est une

Plus en détail

DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE!

DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE! NOUS VOUS SOUHAITONS LA BIENVENUE! DEVENEZ MEMBRE DE LA COMMUNAUTE «FRANCE ALUMNI!» Depuis plus de 50 ans, Campus France, Agence française pour la promotion de l enseignement supérieur, l accueil et la

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

LE CLUB DES PARTENAIRES DE L IMAGE PUBLIQUE

LE CLUB DES PARTENAIRES DE L IMAGE PUBLIQUE LE CLUB DES PARTENAIRES DE L IMAGE PUBLIQUE Rejoignez le festival photographique de Rennes Métropole! L IMAGE PUBLIQUE La manifestation photographique l Image Publique existe depuis 2007. Elle est organisée

Plus en détail

Le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

Le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole Le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole Une collection visionnaire renommée Bénéficiant d une renommée internationale, le Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne

Plus en détail