Communiqué de presse Janvier 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse Janvier 2010"

Transcription

1 Communiqué de presse Janvier 2010 Le Collège de France nomme Peter PIOT, un des plus grands spécialistes du Sida, titulaire de la chaire Savoirs contre pauvreté Année académique 2009/2010 Le Sida reste un défi majeur Pour le Collège de France comme pour l Agence Française de Développement, partenaire de la chaire, le Sida reste un des défis majeurs des décennies à venir en matière de santé publique et de politique globale de développement. A l évidence, l épidémie est loin d être terminée. La lutte contre le Sida nécessite le soutien de tous. À l heure de la mondialisation, elle est riche d enseignements sur les nouvelles façons d aborder les grandes épidémies. Le nom de Peter Piot s est naturellement imposé pour aborder ce thème sur la chaire Savoirs contre pauvreté. Epidémiologiste de renom et Directeur d ONUSIDA jusqu à fin 2008, il s est distingué dans la lutte contre le Sida par l ampleur et la diversité de ses actions. Nécessité d une prise en compte globale Depuis des années, Peter Piot met ses compétences scientifiques, son énergie ainsi que ses talents d organisateur au service de la lutte contre le Sida. Il s attache à défendre la nécessité d une prise en compte globale et à long terme de cette maladie au niveau des plus grandes instances internationales et gouvernementales. Les solutions qu il a promues sont fondées sur les droits de l homme ou inspirées par ces derniers. Pour Peter Piot, la lutte contre le Sida impose une vision nouvelle ainsi que la prise en considération de paramètres complexes dans des champs très larges (médicaux mais aussi sociaux, politique et économique). La question de l accès universel à la prévention, au traitement et à la prise en charge se trouve également posée. Dans son enseignement au Collège de France, le professeur Peter Piot abordera les principaux épisodes de la lutte mondiale contre le Sida. Il exposera les facteurs déterminants des succès et des échecs, tant en termes de prévention que de traitement. Pour Peter Piot «c est en général la convergence de l engagement politique et de la science qui permet d obtenir les meilleurs résultats». La première grande épidémie de l ère de la mondialisation Peter Piot analysera également ce que la lutte contre le Sida peut apporter dans la compréhension et le contrôle des épidémies et des pandémies du 21 ème siècle. Il montrera comment elle a transformé les pratiques de santé publique et influencé les politiques de développement par une approche multidisciplinaire et multisectorielle ainsi que par une mobilisation mondiale des gouvernements et de la société civile. Selon Peter Piot, ces nouvelles approches sont désormais applicables à d autres problèmes de santé publique.

2 Suivre le cycle d enseignement de Peter Piot «L épidémie du Sida et la mondialisation des risques» Sur Place 1/ Leçon Inaugurale Le 07 janvier 2010 à 18 h00 2/ Cours Les vendredis à 17h00 à partir du 05 février 2010 (voir programme détaillé ci-joint) L objectif du cours est d analyser les différentes composantes de la lutte contre le Sida et les paramètres qui en ont fait sa spécificité. Peter Piot analysera comment une synergie entre progrès scientifique et mobilisation politique a été à l origine d un mouvement mondial et de résultats concrets en terme de vies sauvées. 3/ Colloque Les 17 et 18 mai 2010 «Au-delà des objectifs du millénaire : le développement et la santé après 2015» Comme le veut la tradition du Collège de France, les cours, séminaires et colloque sont en accès libre, gratuit et sans inscription préalable. A Distance La leçon inaugurale, les cours et le colloque seront disponibles en audio et en vidéo sur le site du Collège de France ( et podcastables. Une version en Anglais sera également proposée. (La mise en ligne est effectuée au plus tard une semaine après la tenue de la séance) Avec le concours de L Agence Universitaire de la Francophonie, la Leçon inaugurale de Peter Piot sera retransmise en direct dans des universités francophones (Bamako, Dakar, Yaoundé, Libreville, Antananarivo, Abidjan). Cette diffusion sera suivie le lendemain d une visioconférence au cours de laquelle Peter Piot répondra aux questions des universitaires et acteurs du développement sur place.

3 Chaire Savoirs contre pauvreté Peter Piot, titulaire pour l Année académique 2009/2010 Biographie Peter Piot est né en Belgique en 1949 Docteur en Médecine, titulaire d un PhD en microbiologie, il est professeur de santé publique et directeur de l Institute for Global Health de l Imperial College, à Londres. De 1995 à 2008 il a été directeur exécutif du programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA), dont il fut un membre fondateur, et secrétaire général adjoint des Nations Unies. Il a par ailleurs été directeur associé du Programme Mondial de Lutte contre le Sida de l Organisation Mondiale de la Santé. Sous sa direction, l ONUSIDA est devenu le principal ambassadeur de l action mondiale contre le SIDA. Dans le cadre de la réforme des Nations Unies, il a associé dix organisations des Nations Unies au projet de lutte mondiale contre le Sida. Le Dr Piot a co-découvert le virus Ebola au Zaire en 1976 et a conduit en Afrique des programmes de recherches sur l infection à VIH, la santé des femmes et la santé publique. Il a été professeur de microbiologie et de santé publique à l Institut de Médecine Tropicale d Anvers, à l Université libre de Bruxelles, ainsi qu à l Université de Nairobi. Il a été senior fellow à l Université de Washington, chercheur en résidence à la Fondation Ford et senior fellow à la Bill and Melinda Gates Foundation. Il est titulaire de la chaire Savoirs contre Pauvreté au Collège de France, année 2009/2010, et professeur invité à la London School of Economics. Le Dr Piot est membre de l'institute of Medicine de la National Academy of Sciences (Etats-Unis), membre de l'académie Royale de Médecine de Belgique et membre du Royal College of Physicians. Il est président de la King Baudouin Foundation. Il a publié 16 ouvrages et plus de 500 mémoires scientifiques.

4 La chaire Savoirs contre pauvreté Formaliser et enseigner une «science» de l action de terrain pour mieux lutter contre la pauvreté. La lutte contre la pauvreté dans le monde mobilise des efforts considérables, mais encore insuffisants. La diversité des acteurs, la multiplicité des intérêts en jeu, l indispensable respect des hommes et des cultures, font de ce champ de l activité humaine l un des plus complexes qui soit. Les savoirs et les savoirs faire ont besoin d être partagés, formalisés et structurés pour faire le meilleur usage des ressources humaines et financières. Fort de ces constats, le Collège de France, en collaboration avec l Agence Française de Développement, a créé en 2008 une chaire Savoirs contre la pauvreté. Cette chaire thématisée sur un cycle de 5 ans permet une synergie scientifique des recherches et des travaux en matière de lutte contre la pauvreté. Chaque année un expert de premier plan au niveau international sera nommé titulaire de la chaire sur des thèmes comme l accès à l eau et à l énergie, la santé ou encore l économie du développement. Le premier titulaire de la chaire pour l année académique 2008/2009 était Esther Duflo, Professeur au MIT, spécialiste du développement et du micro-crédit, reconnue pour ses méthodes de travail novatrices et ses expériences sur le terrain. Le recours au mécénat «Le Collège de France a estimé qu en matière de lutte contre la pauvreté, il devenait essentiel de partager et d enseigner les savoirs dans un souci de grande rigueur scientifique. Cette chaire aux ambitions internationales n aurait pas pu voir le jour sans le soutien de l Agence Française de Développement. Le soutien de l AFD permet de lui donner l ampleur nécessaire avec la possibilité d accueillir les plus grands experts internationaux, de favoriser l organisation de séminaires et de colloques et de mettre les enseignements à disposition du plus grand nombre, via Internet et grâce à un programme de traduction en anglais. Mais ce partenariat va au-delà d un soutien financier dans la mesure où l AFD apporte également son expertise sur les questions du développement et de son financement», Pierre Corvol, Administrateur du Collège de France

5 L Agence Française de Développement (AFD) est un établissement public au service d une mission d intérêt général : le financement du développement. Institution financière spécialisée, l AFD agit, depuis plus de soixante ans, pour combattre la pauvreté et favoriser le développement des pays du sud dans le cadre de la coopération française. Présente sur le terrain dans plus de 70 pays et dans l Outre-mer, l Agence finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète. En 2008, ses engagements financiers ont atteint 4,5 milliards d euros contribuant par exemple à améliorer la qualité du service d électricité de 6,8 millions de personnes pour l essentiel en Afrique, à scolariser 7 millions d enfants, à approvisionner en eau potable 4,4 millions de personnes, à éviter l émission de 3,3 millions de tonnes de CO 2 par an, et ont concerné la prise en charge de plus de 2,2 millions de personnes malades du sida, du paludisme ou de la tuberculose. Au-delà des projets, l AFD a développé une importante activité de production intellectuelle avec pour vocation de contribuer à la définition des politiques de développement de la France et de ses partenaires. Active dans les grands débats internationaux, l AFD conduit des analyses thématiques, sectorielles ou par pays pour contribuer aux stratégies opérationnelles de l aide publique au développement. C est dans la continuité de ses activités de recherche que l AFD a choisi de devenir partenaire du Collège de France autour de la chaire «Savoirs contre la pauvreté». L objectif est, pour l Agence, de mobiliser des connaissances de haut niveau autour des différentes dimensions du développement (économie du développement, santé mais aussi accès à l eau et à l énergie, urbanisation ), afin de mieux comprendre et adapter son action sur le terrain. Cette chaire participe aussi à diffuser une réflexion de qualité sur ces questions auprès d un large public.

6 Agence Universitaire de la Francophonie Fondée en 1961, l Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), dont le siège se partage entre Montréal et Paris, est une institution multilatérale qui favorise la coopération entre les établissements d enseignement supérieur du monde entier qui travaillent, entièrement ou partiellement, en français. Elle compte aujourd hui 728 établissements adhérents dans 88 pays. L une des priorités de l AUF et la promotion des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur. Elle a installé, à cet effet, des «campus numériques» dans une quarantaine d universités, notamment dans les pays en développement de l Afrique francophone. Partenariat entre le Collège de France et l Agence Universitaire de la Francophonie Dans le cadre d un partenariat avec le Collège de France, l AUF retransmettra en direct dans ses campus numériques la leçon inaugurale de Mr Peter Piot le 7 janvier, et la fera suivre le lendemain d un débat par visio-conférence.

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Inauguration du stand «espace francophone» Mercredi 20 juillet 2016

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Inauguration du stand «espace francophone» Mercredi 20 juillet 2016 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales et de la Santé Inauguration du stand «espace francophone» Mercredi 20 juillet 2016 Discours prononcé par Mme Elisabeth Barbier, Ambassadrice

Plus en détail

Mise en oeuvre de l article X de la Convention de ) L accès au plus grand nombre aux services de santé de base

Mise en oeuvre de l article X de la Convention de ) L accès au plus grand nombre aux services de santé de base CINQUIÈME CONFÉRENCE DES ÉTATS PARTIES CHARGÉE DE L EXAMEN DE LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE LA MISE AU POINT, DE LA FABRICATION ET DU STOCKAGE DES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES (BIOLOGIQUES) OU À TOXINES

Plus en détail

ALLOCUTION DE MADAME DOMINIQUE OUATTARA PREMIERE DAME DE CÔTE D IVOIRE

ALLOCUTION DE MADAME DOMINIQUE OUATTARA PREMIERE DAME DE CÔTE D IVOIRE ALLOCUTION DE MADAME DOMINIQUE OUATTARA PREMIERE DAME DE CÔTE D IVOIRE AMBASSADEUR SPECIAL DE L ONUSIDA POUR L ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VIH ET POUR LA PROMOTION DU TRAITEMENT PEDIATRIQUE

Plus en détail

Colloque International CONTEXTE

Colloque International CONTEXTE @ 1 CONTEXTE Depuis toujours, il existe des préjugés ayant empêché les femmes de réaliser pleinement leur potentiel et ayant généré diverses formes de discrimination. Sur le plan juridique comme dans le

Plus en détail

L Expertise dont il s agit aujourd hui est celle en politique publique, appelée

L Expertise dont il s agit aujourd hui est celle en politique publique, appelée Bordeaux, le 10 février 2016 Enjeux et Perspectives de l expertise internationale Introduction du colloque coorganisé par EvalUE, IDEFIE et le Forum Montesquieu de l Université de Bordeaux (forum.montesquieu.ubordeaux.fr)

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de M. Koïchiro Matsuura

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE. Discours de M. Koïchiro Matsuura DG/2004/089 Original : français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Discours de M. Koïchiro Matsuura Directeur général de l Organisation des Nations Unies pour l éducation,

Plus en détail

L échec n est pas une option Comment l Afrique peut-elle capturer son dividende démographique et pourquoi est-ce si important?

L échec n est pas une option Comment l Afrique peut-elle capturer son dividende démographique et pourquoi est-ce si important? Publication d un nouveau livre L échec n est pas une option Comment l Afrique peut-elle capturer son dividende démographique et pourquoi est-ce si important? Le 21 juin 2017, Hans Groth du World Demographic

Plus en détail

Présentations Orales Posters Scientifiques Posters Jeunes Chercheurs. 1. Explorons ensemble ces challenges

Présentations Orales Posters Scientifiques Posters Jeunes Chercheurs. 1. Explorons ensemble ces challenges LA SANTé GLOBALE DE PRéCISION à L ère DIGITALE appel à contributions Diagnostics essentiels Accès aux médicaments essentiels Futures pandémies et sécurité sanitaire Inégalités de santé Résistance aux antibiotiques

Plus en détail

Le réseau infirmier de la francophonie

Le réseau infirmier de la francophonie 6 e Rendez-vous Santé en français Journée pré-rendez-vous 21 novembre 2012, Ottawa (Canada) Le réseau infirmier de la francophonie UNE EXPRESSION DE LEADERSHIP Présentée par Hélène Salette, inf., M. Sc.

Plus en détail

Conseil des droits de l homme. Le droit qu a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible

Conseil des droits de l homme. Le droit qu a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible Conseil des droits de l homme Résolution 6/29. Le droit qu a toute personne de jouir du meilleur état de santé physique et mentale possible Le Conseil des droits de l homme, Sachant que, pour des millions

Plus en détail

Présentation C.A.M.E.S. Pr A. AG MOHAMED FMPOS. BAMAKO/MALI

Présentation C.A.M.E.S. Pr A. AG MOHAMED FMPOS. BAMAKO/MALI Présentation C.A.M.E.S Pr A. AG MOHAMED FMPOS. BAMAKO/MALI 1 Historique L idée de création d un organisme de coordination des problèmes de l Enseignement Supérieur des pays d expression française d Afrique

Plus en détail

L ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE

L ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE L ACADÉMIE NATIONALE DE PHARMACIE Antoine Augustin PARMENTIER 17 août 1737-17 décembre 1813 Nicolas VAUQUELIN 16 mai 1763-14 novembre 1829 François DORVAULT 26 janvier 1815-16 février 1879 Tunis 25 février

Plus en détail

«Un objectif et un devoir : éradiquer le sida d ici à 2030»

«Un objectif et un devoir : éradiquer le sida d ici à 2030» Déclaration de M. Didier Burkhalter Président de la Confédération «Un objectif et un devoir : éradiquer le sida d ici à 2030» Evénement parallèle, 69 e session de l Assemblée générale des Nations Unies

Plus en détail

Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National

Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National Termes de références Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 I. Cadre et justification : Le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS), avec l ensemble

Plus en détail

Cent trente-huitième session 23 décembre 2015 Point 12.6 de l ordre du jour provisoire. Rapport du Directeur général

Cent trente-huitième session 23 décembre 2015 Point 12.6 de l ordre du jour provisoire. Rapport du Directeur général CONSEIL EXÉCUTIF EB138/50 Cent trente-huitième session 23 décembre 2015 Point 12.6 de l ordre du jour provisoire Ordre du jour provisoire de la Soixante-Neuvième Assemblée mondiale de la Santé et date,

Plus en détail

Malades et partenariats internationaux

Malades et partenariats internationaux Malades et partenariats internationaux Professeur Patrice DEBRE Réunion SOLTHIS du Vendredi 26 Juin 2009 1 L impact majeur du sida -1 Infections 33 millions personnes HIV + 2,7 millions nouvelles infections

Plus en détail

Direction générale de la Coopération au Développement et de l Aide humanitaire (DGD) LA DGD ET LES ACTEURS DU DEVELOPPEMENT

Direction générale de la Coopération au Développement et de l Aide humanitaire (DGD) LA DGD ET LES ACTEURS DU DEVELOPPEMENT Direction générale de la Coopération au Développement et de l Aide humanitaire (DGD) LA DGD ET LES ACTEURS DU DEVELOPPEMENT STRUCTURE DE LA PRESENTATION 1. DIVERSITE ET DIFFERENCIATION DES ACTEURS DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Description de poste. Agence Française de Développement. Directeur du Département Transition Politique et Civile

Description de poste. Agence Française de Développement. Directeur du Département Transition Politique et Civile Agence Française de Développement Directeur du Département Transition Politique et Civile Document strictement personnel et confidentiel Agence Française de Développement Le Groupe Etablissement public

Plus en détail

Soutenir des programmes de soins dans les pays en développement

Soutenir des programmes de soins dans les pays en développement Soutenir des programmes de soins dans les pays en développement Notre mission Créée en 1998 à l initiative de la filiale France du laboratoire GlaxoSmithKline, la Fondation d entreprise GSK a pour objectif

Plus en détail

Repositionnement de l Institut africain de développement économique et de planification face aux défis du vingt-et-unième siècle

Repositionnement de l Institut africain de développement économique et de planification face aux défis du vingt-et-unième siècle Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL E/ECA/COE/28/14 Date: 26 mai 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Vingt-huitième réunion du Comité d experts COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE

Plus en détail

Le Maroc abrite le 9 ème Colloque Africain sur la Recherche en Informatique et Mathématiques Appliquées (CARI 08).

Le Maroc abrite le 9 ème Colloque Africain sur la Recherche en Informatique et Mathématiques Appliquées (CARI 08). Media information Le Maroc abrite le 9 ème Colloque Africain sur la Recherche en Informatique et Mathématiques Appliquées (CARI 08). La séance d ouverture du colloque est donnée à la Faculté des Sciences

Plus en détail

Note de travaux et communications de la Chaire Savoirs contre pauvreté

Note de travaux et communications de la Chaire Savoirs contre pauvreté Chaire Savoirs contre pauvreté Année 2012-2013 Pr. Dominique Kerouedan dominique.kerouedan@college- de- france.fr Note de travaux et communications de la Chaire Savoirs contre pauvreté Géopolitique de

Plus en détail

4 ème CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS

4 ème CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS 4 ème CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE L UNIVERSITÉ DE LIMOGES ET LA RÉGION LIMOUSIN Années 2015 à 2020 Le mot de Gérard Vandenbroucke, Président de la Région LImousin La France a besoin d acteurs

Plus en détail

Cent trente-quatrième (134 ème ) session du Conseil exécutif de l Organisation mondiale de la Santé (EB134) Genève, Suisse, janvier 2014

Cent trente-quatrième (134 ème ) session du Conseil exécutif de l Organisation mondiale de la Santé (EB134) Genève, Suisse, janvier 2014 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un but Une foi Le Conseiller technique n 1 Compte rendu mission Cent trente-quatrième (134 ème ) session du Conseil exécutif de l Organisation mondiale de la Santé (EB134)

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI153

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI153 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI153 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus 90 Appui à la révision du plan stratégique

Plus en détail

RÉUNION DE HAUT NIVEAU

RÉUNION DE HAUT NIVEAU RÉUNION DE HAUT NIVEAU 2016 SUR LA FIN DU SIDA ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES NEW YORK 8 10 JUIN 2016 Accélérer l action pour mettre fin au sida II METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA EST UNE COMPOSANTE

Plus en détail

1 - SOUTIEN A LA GUINÉE

1 - SOUTIEN A LA GUINÉE Depuis le début de l épidémie Ebola, la France s est mobilisée pour apporter, aux côtés de ses partenaires, une réponse adaptée à cette crise. Dès le mois de mars 2014, des instituts de recherche français

Plus en détail

Quelle école en Afrique aujourd hui et demain:

Quelle école en Afrique aujourd hui et demain: 0 Quelle école en Afrique aujourd hui et demain: Innovations curriculaires pour lutter contre la pauvreté et vivre en paix et pour réaliser l EPT aujourd hui et demain Christine Panchaud (BIE) Forum International

Plus en détail

Présentation du groupe Diplomatie et santé

Présentation du groupe Diplomatie et santé Présentation du groupe Diplomatie et santé Foreign Policy & Global Health Dr Gustavo GONZALEZ CANALI Ministère de Affaires Etrangères Paris, 17 juin 2013 Un monde sans frontières Un constat L'état de santé

Plus en détail

1 re Université francophone de Dakar en Promotion de la Santé

1 re Université francophone de Dakar en Promotion de la Santé Première annonce Semaine d échange et de formation 1 re Université francophone de Dakar en Promotion de la Santé Dakar, Sénégal du 26 au 31 octobre 2008 organisée par Action et Développement avec le concours

Plus en détail

NOTE CONCEPTUELLE 2ème Forum sur le Développement Rural en Afrique du 8 au 10 Septembre 2016, Yaoundé, Cameroun

NOTE CONCEPTUELLE 2ème Forum sur le Développement Rural en Afrique du 8 au 10 Septembre 2016, Yaoundé, Cameroun NOTE CONCEPTUELLE 2ème Forum sur le Développement Rural en Afrique du 8 au 10 Septembre 2016, Yaoundé, Cameroun Transformer les zones rurales en Afrique par le développement des compétences, la création

Plus en détail

13 ème session de la Conférence générale de l ONUDI Déclaration de la Présidente de la délégation française (lundi 7 décembre 2009)

13 ème session de la Conférence générale de l ONUDI Déclaration de la Présidente de la délégation française (lundi 7 décembre 2009) 13 ème session de la Conférence générale de l ONUDI Déclaration de la Présidente de la délégation française (lundi 7 décembre 2009) Monsieur le Président, Permettez-moi tout d abord de vous féliciter pour

Plus en détail

Conférence mondiale des humanités

Conférence mondiale des humanités Conférence mondiale des humanités Liège, Belgique, du 6 au 12 août 2017 Le 11 août 2017 Document final Un nouvel agenda pour les humanités au XXIème siècle Nous, participants à la Conférence mondiale des

Plus en détail

LE SIDIIEF. L association francophone internationale de la profession infirmière

LE SIDIIEF. L association francophone internationale de la profession infirmière LE SIDIIEF L association francophone internationale de la profession infirmière LA CRÉATION DU SIDIIEF Créé en 2000, le Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l espace francophone (SIDIIEF)

Plus en détail

Allocution par Mme Ann Therese Ndong-Jatta Directrice du Bureau régional de l UNESCO pour l Afrique de l'ouest/sahel

Allocution par Mme Ann Therese Ndong-Jatta Directrice du Bureau régional de l UNESCO pour l Afrique de l'ouest/sahel Villes en développement : politiques de restauration et de valorisation des paysages urbains historiques en Afrique et dans l espace francophone. Enjeux d un réseau francophone du patrimoine, de l architecture

Plus en détail

STRATÉGIE GÉNÉRALE 2012 STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGSZESUMMENAARBECHT

STRATÉGIE GÉNÉRALE 2012 STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGSZESUMMENAARBECHT STRATÉGIE GÉNÉRALE 2012 STRATÉGIES ET ORIENTATIONS LA COOPÉRATION LUXEMBOURGEOISE LËTZEBUERGER ENTWÉCKLUNGSZESUMMENAARBECHT 2 Stratégie générale VISION F ace aux défis globaux et interdépendants que sont

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI147

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI147 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI147 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Appui à l élaboration d un plan d expansion et de transition en matière

Plus en détail

Objectifs du Millénaire pour le Développement

Objectifs du Millénaire pour le Développement Objectifs du Millénaire pour le Développement Philippe Lacoste Directeur Adjoint des Biens Publics Mondiaux Direction Générale de la Mondialisation, du Développement, des Partenariats Ministère des Affaires

Plus en détail

Pour des agricultures innovantes face au changement climatique

Pour des agricultures innovantes face au changement climatique Salon international de l agriculture Paris 21 février-1 er mars 2015 Stand Hall 4 Allée B, n 112 Salon International de l Agriculture Paris 2015 En partenariat avec les chaînes du Groupe FRANCE MEDIAS

Plus en détail

PROPOSAL SPONSORSHIP. Forum Mondial sur le Droit, la Justice et le Développement

PROPOSAL SPONSORSHIP. Forum Mondial sur le Droit, la Justice et le Développement Forum Mondial sur le Droit, la Justice et le Développement Générer des Solutions Juridiques Innovantes pour Répondre aux Défis du Développement SPONSORSHIP PROPOSAL NovembrE 2015 VISION STRATÉGIQUE Le

Plus en détail

La France au Conseil exécutif de l OMS

La France au Conseil exécutif de l OMS La France au Conseil exécutif de l OMS 2015-2018 WHO/P. Virot Frédéric de La Mure/MAEDI Elodie Grégoire, agence REA La santé occupe une place importante au sein de l action internationale de la France

Plus en détail

CONSENSUS DE BARCELONE FAIRE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE UNE RÉALITÉ EN AFRIQUE

CONSENSUS DE BARCELONE FAIRE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE UNE RÉALITÉ EN AFRIQUE CONSENSUS DE BARCELONE FAIRE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE UNE RÉALITÉ EN AFRIQUE L accès à la santé sexuelle et reproductive est un élément clef dans la lutte contre la pauvreté et pour réussir les

Plus en détail

Unité Progrès - Justice RESEAU PARLEMENTAIRE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA ET LES IST

Unité Progrès - Justice RESEAU PARLEMENTAIRE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA ET LES IST ASSEMBLEE NATIONALE BURKINA FASO -------------- Unité Progrès - Justice RESEAU PARLEMENTAIRE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA ET LES IST ---------------- Contribution du réseau parlementaire burkinabé de lutte

Plus en détail

Note de concept. Cours avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Hôtel El Mouradi de Gammarth (Grand Tunis) septembre 2016

Note de concept. Cours avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Hôtel El Mouradi de Gammarth (Grand Tunis) septembre 2016 Note de concept Cours avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Hôtel El Mouradi de Gammarth (Grand Tunis) 19-23 septembre 2016 La communauté internationale a progressivement mis l'accent sur

Plus en détail

DOMAINES THÉRAPEUTIQUES

DOMAINES THÉRAPEUTIQUES DOMAINES THÉRAPEUTIQUES DÉCOUV RE Z U N E COM M U N AUT É PAS S IO NN É E D E S SCIE NCE S D E L A V I E Ouvert à tous les domaines thérapeutiques, Biopôle s attache avant tout à réunir des partenaires

Plus en détail

SEANCE 4 : QUI FAIT QUOI EN FRANCOPHONIE?

SEANCE 4 : QUI FAIT QUOI EN FRANCOPHONIE? SEANCE 4 : QUI FAIT QUOI EN FRANCOPHONIE? B. Les opérateurs Après les instances politiques et les organes consultatifs, nous voyons à présent les opérateurs de la Francophonie. Ces derniers sont chargés

Plus en détail

Contribution de l OMS à la réalisation des objectifs de développement de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies

Contribution de l OMS à la réalisation des objectifs de développement de la Déclaration du Millénaire des Nations Unies ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-CINQUIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A55/6 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire 1 er mai 2002 Contribution de l OMS à la réalisation des objectifs de

Plus en détail

TABLE RONDE N 1 : "LES UNIVERSITÉS FACE AU DÉFI DE LA QUALITÉ"

TABLE RONDE N 1 : LES UNIVERSITÉS FACE AU DÉFI DE LA QUALITÉ TABLE RONDE N 1 : "LES UNIVERSITÉS FACE AU DÉFI DE LA QUALITÉ" Construire des partenariats publics/privés, véritable défi sur la voie de la professionnalisation pour l université dans l espace francophone

Plus en détail

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) *********

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) ********* ASSOCIATION INTERNATIONALE DES JURISTES DEMOCRATES ( AIJD ) PREPARATION DU RAPPORT A MI-PARCOURS DE LA DECENNIE INTERNATIONALE DE LA PROMOTION D UNE CULTURE DE LA NON-VIOLENCE ET DE LA PAIX AU PROFIT DES

Plus en détail

CHAIRE DE RECHERCHE EN TOXICOMANIE DE L UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE

CHAIRE DE RECHERCHE EN TOXICOMANIE DE L UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE CHAIRE DE RECHERCHE EN TOXICOMANIE DE L UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Première rencontre du comité consultatif 25 mai 2011 OBJECTIFS 1) Améliorer la compréhension des facteurs sociaux et individuels en jeu

Plus en détail

Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé

Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé Cent trentième session EB130.R11 Point 6.6 de l ordre du jour 21 janvier 2012 Résultats de la Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé Le Conseil exécutif, Ayant examiné le rapport

Plus en détail

LE RÔLE DU PHARMACIEN DANS LA PRISE EN CHARGE ET LE CONTRÔLE DE LA TUBERCULOSE

LE RÔLE DU PHARMACIEN DANS LA PRISE EN CHARGE ET LE CONTRÔLE DE LA TUBERCULOSE LE RÔLE DU PHARMACIEN DANS LA PRISE EN CHARGE ET LE CONTRÔLE DE LA TUBERCULOSE Contexte Chaque année, plus de 9 millions de nouveaux cas de tuberculose (TB) se déclarent et près de 2 millions de personnes

Plus en détail

Calendrier de soumission des

Calendrier de soumission des Calendrier de soumission des DEMANDES DE FINANCEMENTS PROJET LABEX FCD DOTATION ANNUELLE ( EN ) SOUMISSION DES CANDIDATURES DATES LIMITES Fonds d amorçage 150 000 ( 2 projets/an ) Toute l année avec appels

Plus en détail

ATELIER SANTE QUALITE ET SECURITE 2007

ATELIER SANTE QUALITE ET SECURITE 2007 RESEAU INTERNATIONAL POUR LA PLANIFICATION ET L AMELIORATION DE LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS EN AFRIQUE ATELIER SANTE QUALITE ET SECURITE 2007 ATELIER PREPARATOIRE DU COLLOQUE DES MINISTRES DE LA

Plus en détail

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies L entreprise citoyenne dans l économie mondiale Le Pacte mondial des Nations Unies Qu est-ce que le Pacte mondial des Nations Unies? Il n y a jamais eu, dans l histoire de l humanité, une telle convergence

Plus en détail

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies

L entreprise citoyenne dans l économie mondiale. Le Pacte mondial. des Nations Unies L entreprise citoyenne dans l économie mondiale Le Pacte mondial des Nations Unies Qu est-ce que le Pacte mondial des Nations Unies? Il n y a jamais eu, dans l histoire de l humanité, une telle convergence

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013

RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013 RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013 RAPPORT DE GESTION EXERCICE 2013 EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 Le résultat 2013 de Sidaction fait apparaître un déficit de 370.224 euros avant affectation aux fonds

Plus en détail

SEMINAIRE INTERNATIONAL. Paix, justice et développement en RD Congo: Bilan et perspectives

SEMINAIRE INTERNATIONAL. Paix, justice et développement en RD Congo: Bilan et perspectives SEMINAIRE INTERNATIONAL Paix, justice et développement en RD Congo: Bilan et perspectives 28 novembre 2013 Salle des Congrès, Maison des Parlementaires, Bruxelles SEMINAIRE INTERNATIONAL Paix, justice

Plus en détail

Christophe Guy. Candidat à la direction générale

Christophe Guy. Candidat à la direction générale Candidat à la direction générale 19 mars 2015 CV en bref Universitaire Administration 2007 2015 Directeur général 2001 2007 Directeur de la recherche et de l innovation 1995 2001 Directeur du département

Plus en détail

Réalisations

Réalisations Faculté des sciences infirmières PARCE QUE NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS Réalisations 2002-2003 Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille Réalisations 2002-2003 La Chaire Desjardins

Plus en détail

L Observatoire de la e-santé dans les pays

L Observatoire de la e-santé dans les pays L Observatoire de la e-santé dans les pays du Sud Un observatoire, pour quoi faire? Créé à l initiative de la Fondation Pierre Fabre, l Observatoire a pour mission d identifier, de documenter, de promouvoir,

Plus en détail

Lutte contre le paludisme : stratégie technique mondiale et cibles

Lutte contre le paludisme : stratégie technique mondiale et cibles CONSEIL EXÉCUTIF EB136/CONF./2 Cent trente-sixième session 26 janvier 2015 Point 9.1 de l ordre du jour Lutte contre le paludisme : stratégie technique mondiale et cibles 2016-2030 Projet de résolution

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL Qu est-ce que l ONUDI? L ONUDI est l institution spécialisée des Nations Unies chargée de promouvoir le développement et la coopération industriels

Plus en détail

INTEGRER LA TUBERCULOSE DANS LA REPONSE MULTISECTORIELLE AU VIH: EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE

INTEGRER LA TUBERCULOSE DANS LA REPONSE MULTISECTORIELLE AU VIH: EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE INTEGRER LA TUBERCULOSE DANS LA REPONSE MULTISECTORIELLE AU VIH: EXPERIENCE DE LA COTE D IVOIRE DR DIABATE CONOMBO J. Secrétaire Technique chargée De la Coordination Opérationnelle Plan Contexte Réponse

Plus en détail

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE PROMOTION

GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE PROMOTION GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE PROMOTION Décanat de la gestion académique Mai 2004 Guide de présentation d une demande de promotion La promotion, constituant la reconnaissance de l excellence du

Plus en détail

ONG SIGNONS LA VIE GOUVERNEMENTALE SIGNONS LA VIE ORGANISATION NON LA VIE POUR TOUS RAPPORT ANNUEL D ACTIVITES 2016 DOMAINE DE LA SANTE.

ONG SIGNONS LA VIE GOUVERNEMENTALE SIGNONS LA VIE ORGANISATION NON LA VIE POUR TOUS RAPPORT ANNUEL D ACTIVITES 2016 DOMAINE DE LA SANTE. ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE SIGNONS LA VIE ONG SIGNONS LA VIE RAPPORT ANNUEL D ACTIVITES 2016 DOMAINE DE LA SANTE Siège social: Adjamé Paillet, route du zoo, lot 94 îlot 8, Abidjan Côte d Ivoire 09

Plus en détail

APPEL À CHERCHEUR (-EUSE) EN APPUI À LA POLITIQUE DANS LE SECTEUR DE L ÉDUCATION ET DU DÉVELOPPEMENT AUPRÈS DE LA DGD

APPEL À CHERCHEUR (-EUSE) EN APPUI À LA POLITIQUE DANS LE SECTEUR DE L ÉDUCATION ET DU DÉVELOPPEMENT AUPRÈS DE LA DGD ARES Académie de Recherche et d Enseignement supérieur APPEL À CHERCHEUR (-EUSE) EN APPUI À LA POLITIQUE DANS LE SECTEUR DE L ÉDUCATION ET DU DÉVELOPPEMENT AUPRÈS DE LA DGD 10 juin 2015 ARES Académie de

Plus en détail

Retour des contributions:

Retour des contributions: Retour des contributions: europe@nord-pas-de-calais.pref.gouv.fr Site Territorial pour consulter les contributions: www.nord-pas-de-calais.territorial.gouv.fr Présentation des objectifs thématiques pour

Plus en détail

CADRE STRATEGIQUE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

CADRE STRATEGIQUE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA BURKINA FASO Unité Progrès - Justice PRESIDENCE DU FASO ---------- CONSEIL NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA ET LES IST ---------- SECRETARIAT PERMANENT CADRE STRATEGIQUE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA 2006

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT N 031/2012-UPM

AVIS DE RECRUTEMENT N 031/2012-UPM AVIS DE RECRUTEMENT N 031/2012-UPM UN CONSULTANT NATIONAL CHARGE DE DOCUMENTATION DES MEILLEURES PRATIQUES RELATIVES A LA REPONSE FACE AUX IST AU VIH ET AU SIDA A MADAGASCAR Dans le cadre de la mise en

Plus en détail

Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida

Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida 2011-2015 Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA, Libreville 2-3 octobre 2012 1 PLAN Pourquoi une nouvelle stratégie? Processus d

Plus en détail

25 septembre (violence sexuelle et sexiste) Deux ans renouvelables.

25 septembre (violence sexuelle et sexiste) Deux ans renouvelables. TERMES DE RÉFÉRENCE (JPO) INFORMATIONS GÉNÉRALES : Termes de référence créés/mis à 25 septembre 2015 jour le Fonction Administrateur adjoint chargé de la protection (violence sexuelle et sexiste) Secteur

Plus en détail

Point de l ordre du jour : INITIATIVE MONDIALE D EXCELLENCE POUR L ENSEIGNEMENT DU JOURNALISME

Point de l ordre du jour : INITIATIVE MONDIALE D EXCELLENCE POUR L ENSEIGNEMENT DU JOURNALISME Point de l ordre du jour soumis à l examen CI-14/CONF.202/7 30 septembre 2014 Point de l ordre du jour : INITIATIVE MONDIALE D EXCELLENCE POUR L ENSEIGNEMENT DU JOURNALISME NOTE D INFORMATION RÉSUMÉ Le

Plus en détail

«Organisations professionnelles et formation des populations agricoles et rurales»

«Organisations professionnelles et formation des populations agricoles et rurales» 25 au 27 novembre 2010 à BAMAKO (MALI) Atelier international du réseau FAR : «Organisations professionnelles et formation des populations agricoles et rurales» LES OP AGRICOLES ET RURALES AFRICAINES ET

Plus en détail

Vieillir en sécurité... À quelles conditions?

Vieillir en sécurité... À quelles conditions? La Faculté de l éducation permanente de l Université de Montréal est fière de célébrer le 30 e anniversaire de son Certificat en gérontologie qui a été lancé à l automne 1977. Pour souligner l évènement,

Plus en détail

Objectifs et résulats

Objectifs et résulats Objectifs et résulats 1 PLAN D ACTION DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES POUR LA JEUNESSE Objectifs généraux Emploi et entrepreneuriat : Multiplier les possibilités de travail et de rémunération décents offertes

Plus en détail

QCM COURS «INSTITUTIONS FRANCAISES ET EUROPEENNES». Dr Daniel ORBAN

QCM COURS «INSTITUTIONS FRANCAISES ET EUROPEENNES». Dr Daniel ORBAN QCM COURS «INSTITUTIONS FRANCAISES ET EUROPEENNES». Dr Daniel ORBAN 1.Que comporte le Règlement Sanitaire International de l Organisation mondiale de la santé? a. Des certificats sanitaires. b. La classification

Plus en détail

Hommes et plantes améliorés : jusqu où aller? Fédération Nationale des Etudiants en sciences exactes, naturelles et techniques

Hommes et plantes améliorés : jusqu où aller? Fédération Nationale des Etudiants en sciences exactes, naturelles et techniques Hommes et plantes améliorés : jusqu où aller? Fédération Nationale des Etudiants en sciences exactes, naturelles et techniques 43 Boulevard du 11 Novembre 1918, 69100 Villeurbanne - contact@fneb.fr - www.fneb.fr

Plus en détail

Mesdames, Messieurs les Ministres Mesdames, Messieurs, les Ambassadeurs, Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs les Ministres Mesdames, Messieurs, les Ambassadeurs, Mesdames, Messieurs, Groupe pilote financements innovants Abuja 17 janvier Intervention d ouverture Pascal Canfin Mesdames, Messieurs les Ministres Mesdames, Messieurs, les Ambassadeurs, Mesdames, Messieurs, Je voudrais en

Plus en détail

«LIVRE BLEU SUR LA CONSTRUCTION DE SECTEURS FINANCIERS ACCESSIBLES A TOUS POUR LE DEVELOPPEMENT» UN PROCESSUS DE CONSULTATION MULTI-PARTENAIRES

«LIVRE BLEU SUR LA CONSTRUCTION DE SECTEURS FINANCIERS ACCESSIBLES A TOUS POUR LE DEVELOPPEMENT» UN PROCESSUS DE CONSULTATION MULTI-PARTENAIRES «LIVRE BLEU SUR LA CONSTRUCTION DE SECTEURS FINANCIERS ACCESSIBLES A TOUS POUR LE DEVELOPPEMENT» UN PROCESSUS DE CONSULTATION MULTI-PARTENAIRES Note de présentation A travers le monde une grande majorité

Plus en détail

Réunion préparatoire à l Examen ministériel annuel de 2009

Réunion préparatoire à l Examen ministériel annuel de 2009 Vérifier au prononcé Discours de bienvenue prononcé par la Présidente du Conseil économique et social S. E. M me Sylvie Lucas (Luxembourg) Réunion préparatoire à l Examen ministériel annuel de 2009 New

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2008 PFA POUR DÉCISION. Questions relatives au Tribunal administratif de l OIT

Conseil d administration Genève, novembre 2008 PFA POUR DÉCISION. Questions relatives au Tribunal administratif de l OIT BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.303/PFA/15/2 303 e session Conseil d administration Genève, novembre 2008 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUINZIÈME QUESTION

Plus en détail

Parlement francophone bruxellois (Assemblée de la Commission communautaire française)

Parlement francophone bruxellois (Assemblée de la Commission communautaire française) 23 (2014-2015) n 1 Parlement francophone bruxellois (Assemblée de la Commission communautaire française) 10 juin 2015 SESSION ORDINAIRE 2014-2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à soutenir la candidature

Plus en détail

PRESENTATION OPALS Forum des associations de développement social IFG Jeudi 23 Juin 2016

PRESENTATION OPALS Forum des associations de développement social IFG Jeudi 23 Juin 2016 I PRESENTATION OPALS Forum des associations de développement social IFG Jeudi 23 Juin 2016 I Présentation Présentation de l OPALS Pour améliorer la santé de la mère et de l enfant L OPALS, pionnière de

Plus en détail

Curriculum vitae. KOFFI Ngoran Bernard

Curriculum vitae. KOFFI Ngoran Bernard Curriculum vitae KOFFI Ngoran Bernard Professeur Titulaire de Pneumologie UFR des Sciences Médicales Université Felix Houphouet Boigny de Cocody (Abidjan, Côte d Ivoire) 27 BP 340 Abidjan 27 Mobile : (225)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de Convention ANINF OIF & Présentation du Petit dico illustré du numérique

DOSSIER DE PRESSE. Signature de Convention ANINF OIF & Présentation du Petit dico illustré du numérique DOSSIER DE PRESSE Signature de Convention ANINF OIF & Présentation du Petit dico illustré du numérique Le 07 Septembre 2017 Siège de l OIF, Libreville GABON PARTENARIAT ANINF - OIF 1 I. L Agence Nationale

Plus en détail

Statuts de l'institut

Statuts de l'institut Statuts de l'institut Statuts tels qu'adoptés par le comité exécutif de l'université Laval le 10 septembre 2002 Dispositions préliminaires 1. L Institut québécois des hautes études internationales est

Plus en détail

Ambassadeur Pham Sanh Chau

Ambassadeur Pham Sanh Chau Ambassadeur Pham Sanh Chau Son Excellence M. l Ambassadeur Pham Sanh Chau, né en 1961, est un diplomate et un enseignant vietnamien, fort d une expérience internationale variée dans le domaine des relations

Plus en détail

Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA

Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA Termes de référence pour l évaluation du projet 2012/2015 de la plateforme ELSA CADRE ET OBJET DE L EVALUATION Contexte Créée en mars 2002 sur l initiative de cinq associations françaises de lutte contre

Plus en détail

Abréviations 9. Recommandations 76

Abréviations 9. Recommandations 76 Sommaire Sommaire Introduction Quelques mots sur ce rapport 1 Abréviations 9 Résumé 13 Première partie : les raisons 19 Recommandations 76 Deuxième partie : l analyse et les faits 93 1 Vue d ensemble :

Plus en détail

PREVENTION ET LE CONTRÔLE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES ET CHRONIQUES

PREVENTION ET LE CONTRÔLE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES ET CHRONIQUES UN APPEL À L EXPERTISE INFIRMIERE CONSORTIUM NATIONAL POUR LA PREVENTION ET LE CONTRÔLE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES ET CHRONIQUES Présentateur: Patrice ENOKA, Inf. Master en Santé Publique 6 e Congrès

Plus en détail

5 e. FORMATION Recherche clinique. Cours. Grand-Bassam. à la. Côte d Ivoire. du 6 au 9 mars

5 e. FORMATION Recherche clinique. Cours. Grand-Bassam. à la. Côte d Ivoire.  du 6 au 9 mars 5 e à la Cours de FORMATION Recherche clinique du 6 au 9 mars 2017 Grand-Bassam Côte d Ivoire www.afravih.org Les progrès majeurs accomplis en matière de prise en charge des infections virales comme le

Plus en détail

UNIVERSITES, HAUTES ECOLES ET INNOVATION

UNIVERSITES, HAUTES ECOLES ET INNOVATION UNIVERSITES, HAUTES ECOLES ET INNOVATION Quels sont nos objectifs? LES KTOs ET LEUR RESEAU Qui sommes-nous? SERVICES Quels sont nos services? REALISATIONS Quels sont nos résultats? www. PLAN DES LIGNES

Plus en détail

Emploi du temps quotidien préliminaire

Emploi du temps quotidien préliminaire CONSEIL EXÉCUTIF EB130/DIV/2 Cent trentième session 15 décembre 2011 Point 1 de l ordre du jour provisoire Emploi du temps quotidien préliminaire Lundi 16 09 h 30-12 h 30 Point 1 Ouverture de la session

Plus en détail

Réunion des conseillers pédagogiques tuteurs des professeurs stagiaires. 11 septembre 2013 Lycée Pasteur Strasbourg

Réunion des conseillers pédagogiques tuteurs des professeurs stagiaires. 11 septembre 2013 Lycée Pasteur Strasbourg Réunion des conseillers pédagogiques tuteurs des professeurs stagiaires 11 septembre 2013 Lycée Pasteur Strasbourg Enjeu global : assurer la réussite de tous les élèves Quatre grands objectifs: Faire de

Plus en détail

LE GROUPEMENT INTERNATIONAL DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DES UNIVERSITÉS FRANCOPHONES (GISGUF) ET SON RAYONNEMENT DANS LA FRANCOPHONIE

LE GROUPEMENT INTERNATIONAL DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DES UNIVERSITÉS FRANCOPHONES (GISGUF) ET SON RAYONNEMENT DANS LA FRANCOPHONIE LE GROUPEMENT INTERNATIONAL DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DES UNIVERSITÉS FRANCOPHONES (GISGUF) ET SON RAYONNEMENT DANS LA FRANCOPHONIE Conférence présentée par Me Michel Quimper, président du GISGUF, lors

Plus en détail

TOUS CONTRE LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE. APPEL A L ACTION DE DAKAR DU 23 mai 2013

TOUS CONTRE LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE. APPEL A L ACTION DE DAKAR DU 23 mai 2013 TOUS CONTRE LES INEGALITES SOCIALES DE SANTE APPEL A L ACTION DE DAKAR DU 23 mai 2013 A l invitation de l ONG AcDev, de l OMS Sénégal et de l UNICEF, 204 participants se sont réunis de 21 au 23 mai à Dakar

Plus en détail

CHAIRE ETHIQUE ET FINANCE. Construire une finance plus «juste»

CHAIRE ETHIQUE ET FINANCE. Construire une finance plus «juste» CHAIRE ETHIQUE ET FINANCE Construire une finance plus «juste» LES MEMBRES DE LA CHAIRE Christian Walter titulaire de la chaire Actuaire agrégé de l Institut des actuaires Centre de philosophie contemporaine

Plus en détail

Les demandes d inscription sont traitées par ordre d arrivée mais aussi à partir des informations reprises dans les fiches d inscription.

Les demandes d inscription sont traitées par ordre d arrivée mais aussi à partir des informations reprises dans les fiches d inscription. Lieu de l Université de printemps École de Santé Publique Université Libre de Bruxelles Route de Lennik 808 1070 Bruxelles Belgique Inscription Le nombre de participants par module est limité, suivant

Plus en détail

UNITAID Financements innovants. Philippe Duneton Directeur Executif Adjoint Friends of The Global Fund Europe Paris - 27 septembre 2011

UNITAID Financements innovants. Philippe Duneton Directeur Executif Adjoint Friends of The Global Fund Europe Paris - 27 septembre 2011 UNITAID Financements innovants Philippe Duneton Directeur Executif Adjoint Friends of The Global Fund Europe Paris - 27 septembre 2011 MERCI Merci d'aider UNITAID à sauver des vies = 1 adulte ou 2 enfants,

Plus en détail