DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07"

Transcription

1 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 43 SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 7 Le rôle de la logique combinatoire est de faciliter la simplification des circuits électriques. La simplification se fait d'abord par une rationalisation de l'étude du problème qui conduit à la mise en équation la solution. La réalisation finale s'effectuera à partir de l'équation obtenue. Il est évident que plus l'équation est simple, plus la matérialisation en sera facile et son coût réduit. Ce sixième chapitre est consacré à la simplification des équations et notamment par une utilisation rationnelle des tableaux de Karnaugh Techniques de simplification Première phase: a/ Simplification algébrique Soit l'équation suivante: S = X.Y. Z + X.Y. Z Nous pouvons lui appliquer les lois de la distributivité S = X.Y ( Z + Z ) Or les propriétés du OU logique permettent d'écrire: Z + Z = Et celles du ET S = X.Y. () = X.Y Nous en déduisons: S = X.Y. Z + X.Y. Z = X.Y Les deux termes de notre équation ne différaient que d'un seul bit, dans l'un nous avions la variable Z dans l'autre Z les deux termes étaient donc adjacents. Lorsqu'on est en présence de deux termes adjacents, une mise en facteur entraînant une simplification est donc possible. Une volonté de simplification se traduit par une recherche des adjacences b/ Simplification à l'aide du tableau de Karnaugh Entrons les deux termes de l'équation S dans un tableau de Karnaugh à 8 cases: Z Nous constatons que les deux "" qui représentent les deux termes de notre équations, deux termes adjacents, se retrouvent côte à côte dans notre tableau. Nous pouvons faire le raisonnement suivant: lorsque X et Y sont simultanément à, ce qui est le cas pour toute la colonne de notre tableau, que Z soit à ou à cela ne modifie pas l'état de notre récepteur, donc nous sommes indépendant de Z et l'équation des deux cases réunies est X.Y Ajoutons un troisième terme à notre équation Deuxième phase: a/ Simplification algébrique T = X.Y. Z + X.Y. Z + X. Y. Z

2 44 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS Deux mises en facteur sont possibles: ou bien T = X. Y ( Z + Z ) + X. Y. Z T = X. Z ( Y + Y ) + X.Y. Z Le terme X.Y.Z est susceptible d'être utilisé dans deux mises en facteur or nous connaissons la propriété de l'opérateur OU, X + X = X il en est de même pour (X. Y. Z) + (X. Y. Z) = X. Y. Z Il est donc possible d'ajouter dans notre équation un terme qui existe déjà sans pour autant modifier sa table de vérité. T = X.Y. Z + X.Y. Z + X. Y. Z + X.Y. Z rendant ainsi les deux mises en facteur possibles: T = X.Y ( Z + Z ) + X. Z ( Y + Y ) d'ou T = X. Y + X. Z Noter qu'après ce résultat, mettre en facteur X ne ferait que modifier la présentation de l'équation mais ne la simplifierait pas. b/ Simplification à l'aide du tableau de Karnaugh Entrons les trois termes de l'équation T dans un tableau de Karnaugh à 8 cases: Z Nous constatons que les deux mises en facteur effectuées précédemment correspondent à deux regroupements de cases adjacentes. Le tableau de Karnaugh étant codé en binaire réfléchi, le codage de deux cases voisines ne diffère que d'un seul bit, deux cases voisines, verticalement ou horizontalement, sont adjacentes. Le regroupement vertical est identique au précédent et donne le terme X.Y le regroupement horizontal utilise une case déjà employée dans le premier regroupement, utiliser plusieurs fois une même case d'un tableau de Karnaugh c'est ajouter à l'équation le même terme plusieurs fois, cela ne modifie pas cette équation. Pour extraire l'équation du deuxième regroupement, nous examinons le codage de ces deux cases et constatons que c'est la variable Y qui passant de (case de gauche) à (case de droite)nous fait changer de cases sans modification du résultat, nous sommes donc dans ce cas indépendants de Y or pour les deux cases concernées les variables X et Z étant toutes les deux égales à, l'équation du regroupement horizontal est X. Z. L'équation est l'union de ces deux termes : T =( X.Y ) + ( X. Z ) En conclusion: Dans un tableau de karnaugh à N variables, il est possible de réunir deux cases voisines contenant des "", horizontalement ou verticalement ce qui entraîne l'écriture d'un terme unique pour les deux cases, codé à l'aide de N- variables du système. Dans un tableau de karnaugh il est possible d'utiliser une même case pour plusieurs regroupements. Troisième phase: Ajoutons à notre équation un quatrième terme

3 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 45 a/simplification algébrique manière: U = X.Y. Z + X.Y. Z + X. Y. Z + X. Y.Z Deux mises en facteur sont possibles: d'où U = X. Y ( Z + Z ) + X. Y. ( Z + Z ) U = ( X. Y ) + ( X. Y ) or cette fois ci une deuxième mise en facteur apportant simplification est possible: U = X. ( Y + Y ) d'où U = X Nous aurions pu opérer d'une autre façon et notamment débuter nos mises en facteur d'une autre U = X. Z ( Y + Y ) + X. Z ( Y + Y ) Nous aurions obtenu: U = ( X. Z) + ( X. Z ) Ce qui permettait une nouvelle simplification d'où U = X. ( Z + Z ) U = X b/ Simplification à l'aide du tableau de Karnaugh Entrons les quatre termes de l'équation U dans un tableau de Karnaugh à 8 cases: Nous pouvons effectuer des regroupements verticaux nous en tirons l'équation : U = ( X. Y ) + ( X. Y ) Z Que nous pouvons entrer dans un tableau à 4 cases: X Y d'où nous tirons l'équation: U = X Nous aurions pu opérer différemment: effectuer des regroupements horizontaux dont nous aurions tiré l'équation: U = ( X. Z ) + ( X. Z )

4 46 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS Z Que nous pouvons entrer dans un tableau à 4 cases: X Z d'où nous tirons l'équation: U = X Nous voyons que, lorsque les cases contenant des forment un carré, elles peuvent se regrouper aussi bien horizontalement que verticalement en nous conduisant au même résultat. Nous pourrons effectuer la simplification en une seule fois: Z Nous effectuerons le regroupement des quatre cases en une seule fois puis nous chercherons quelles sont les variables qui se modifient et donc que nous allons éliminer. Ainsi le passage de la colonne de gauche à celle de droite est causée par la modification de Y de même le passage de la ligne supérieure à la ligne inférieure se fait par la modification de Z. L'élément constant de ces 4 cases est X qui est toujours égal à l'équation est donc U = X En Conclusion: Dans un tableau de Karnaugh à N variables, lorsque 4 "" forment un carré, il peuvent se regrouper et s'écrire à l'aide d'un seul terme qui sera codé avec N - 2 variables du système VI Quatrième phase: Prenons maintenant une nouvelle équation à quatre termes a/ Simplification algébrique V = X.Y.Z + X.Y.Z + X. Y.Z + X. Y.Z

5 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 47 Deux mises en facteur sont possibles: d'où V = X.Y ( Z + Z ) + X. Y. ( Z + Z ) V = ( X.Y ) + (X. Y ) puis une deuxième mise en facteur apportant simplification: d'où V = Y. ( X + X ) V = Y b/ Simplification à l'aide du tableau de Karnaugh Entrons les quatre termes de l'équation V dans un tableau de Karnaugh à 8 cases: Nous pouvons effectuer des regroupements verticaux nous en tirons l'équation : V = ( X.Y )+ (X. Y ) Z Que nous pouvons entrer dans un tableau à 4 cases: X Y d'où nous tirons l'équation: V = Y La simplification que nous venons d'effectuer aurait du être réalisée en une seule fois en remarquant que les deux regroupements verticaux sont adjacents car symétriques par rapport à l'axe du code binaire réfléchi. On se rappellera la technique de construction du code binaire réfléchi, écriture des deux premières combinaisons puis réflexion de la première colonne etc...il y a donc un axe de réflexion qui passe entre les colonnes et les deux regroupements sont donc adjacents le système se comporte comme la structure en carré précédente La mise en équation se fera de la façon suivante: - recherche de la variable faisant changer de colonne ici X qui devient X - recherche de la variable qui fait changer de ligne Z qui passe à Z - recherche des éléments constants dans les cases regroupées ici Y V = Y

6 48 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS En Conclusion: Dans un tableau de Karnaugh à N variables, lorsque deux regroupements de 2 m cases effectués conformément aux règles, sont symétriques par rapport à l'un des axes du code binaire réfléchi ( horizontalement ou verticalement ), ils peuvent se regrouper, constituant ainsi un ensemble de 2 m+ cases et s'écrire avec un seul terme qui sera codé à l'aide de N - (m+) variables Exploitation des tableaux de Karnaugh: Nous avons vu la technique d'utilisation des tableaux de Karnaugh, nous allons maintenant à travers quelques exemples nous perfectionner. Tableaux à 6 cases er Exemple ZT Dans le tableau ci-dessus nous avons fait apparaître les axes de symétrie l un horizontal et l autre vertical et numéroté les cases en fonction de leur codage, ceci pour rendre les explications moins laborieuses. Nous voyons que les cases et 8 contiennent un et sont symétriques par rapport à l'axe vertical elles peuvent donc se regrouper en un paquet de deux (2 ) cases qui s'écrira à l'aide de 4 - = 3 variables. Il en sera de même pour les cases 2 et, mais ces deux regroupements sont eux-même symétriques par rapport à l'axe horizontal ils peuvent donc constituer un ensemble de 4 cases (2 2 ) s'écrivant avec 4-2 variables. Élaboration de l'équation: Deux variables sont à éliminer celle qui fait changer de colonne et celle qui fait changer de ligne. La variable qui fait changer de colonne est X qui passe de à La variable qui fait changer de ligne est Z qui passe de à Les éléments constants sont donc Y et T qui ont la valeur l'équation est donc un ET entre ces deux variables complémentées. S = Y. T

7 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 49 2ème Exemple ZT Dans le tableau ci dessus on retrouve les 4 cases du tableau précédent plus deux regroupements l'un de 4 cases en carré les cases 2,8,3,9 et les deux cases 5 et 7 nous voyons que la case 8 est utilisée deux fois ce qui ne pose aucun problème. L'équation sera donc composée de termes réunis par des OU, deux de deux variables et un de trois variables Codage des 4 cases,8,2, (voir page 48) donne le terme: Y. T Codage des 4 cases 2,8,3,9 éliminent Y et T et conserve X et Z d'où X. Z Codage des 2 cases 5 et 7 élimine une variable Z et conserve X,Y, T d'où X.Y. T L'équation du tableau est donc: Tableaux à 32 cases er Exemple S = Y.T + X. Z + X.Y. T XYZ TU Cette fois notre tableau comporte trois axes de symétrie verticaux, nous les avons numéroté afin de rendre les explications plus aisées. Le et le 2 ont servi à la construction du code binaire réfléchi, le 3 est la réflexion du par rapport à l'axe 2. La technique de simplification est de rechercher des groupements de 2 cases soit côte à côte soit par symétrie, éventuellement des groupes de 4 cases en carré puis de leur chercher des symétriques.

8 5 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS Nous voyons 4 cases en ligne 8,24,28,2 et sommes tentés de les regrouper, hélas ceci ne peut se faire, pour prendre 4 cases en ligne, un axe de symétrie doit passer au milieu (2 fois 2 cases symétriques) si les cases en question avaient été 24,28,2,6 ou 2,8,24,28,le regroupement aurait été possible. Au cas ou néanmoins le regroupement aurait été effectué, on s'apercevrait que le passage de colonne à colonne voit trois variables se modifier or 4 (2 2 ) cases ne permet l'élimination de 2 variables et non pas 3, donc regroupement incorrect. Si nous prenons les cases 8 et 24 nous leur trouvons un symétrique par rapport à l'axe horizontal, les et 26 ce qui constitue un groupe de 4 cases d'équation Y. Z.U Les cases 28 et 2 n'ont pas de symétrique leur équation est X. Z. T.U La case à 8 comme symétrique et ces deux cases ont elles mêmes 2 et comme symétrique, cela constitue un groupe de 4 cases d'équation X.Z.U Pour les cases 26 et 8 nous avons un symétrique par rapport à l'axe 2, les 2 et que nous réutiliserons leur écriture est Z.T. U 2ème Exemple D'où l'équation du tableau: S = Y. Z.U + X. Z. T.U + X.Z.U + Z.T. U XYZ TU Le carré de 4 cases,4,,5 a un symétrique par rapport à l'axe 2 les cases 2,6,2,7 soit un groupement de 8 (2 3 ) cases donc 2 variables dans l'équation Y.T La case 5 ne peut se grouper qu'avec la 4. Leur équation est X.Y. Z. T Les cases 2 et 6 ont deux symétriques et 4 ou 4 et, nous choisirons ces deux dernières car le groupement de 4 cases ainsi réalisé possède lui même un symétrique 26,3,22,8 qui permet de faire un ensemble de 8 cases dont l'équation est T. U L'équation du tableau est: S = Y.T + X.Y. Z. T + T. U VI Introduction d'une équation dans un tableau Il peut être nécessaire d'effectuer les opérations inverses des précédentes, introduire une équation dans un tableau de Karnaugh soit pour effectuer des simplifications qui n'auraient pas été faites, pour tester un montage en vérifiant combinaison par combinaison (case par case) son bon fonctionnement ou tout simplement pour juger de l'aspect de la fonction ( ceci sera étudié au chapitre suivant ). Si nous sommes dans un système à N variables, chaque case du tableau de Karnaugh représente une combinaison de ces N variables. Si dans l'équation à entrer dans le tableau il existe des termes à N- variables, ils vont donner lieu à l'introduction de deux. Ainsi supposons que nous ayons les variables X,Y,Z le terme X.Z dans une équation nous permettra d'introduire un dans les cases codées X.Y.Z et X. Y.Z

9 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 5 Exemple: Introduire l'équation S = X. Y + Y. Z + Z + X. Y. Z L'équation contient 3 variables nous utiliserons donc un tableau à 8 cases L'introduction du terme X Y correspond aux cases X. Y. Z et X. Y.Z soit: Z le terme Y. Z correspond à 2 cases également X. Y. Z et X.Y. Z Z Z nous fera introduire un dans 4 cases Z X. Y. Z, terme dans lequel toutes les variables apparaissent, n'est représenté que par une seule case Z l'équation entière correspond à la réunion de ces tableaux en un seul Z dont l'équation sera Z + Y

10 52 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS Matérialisation des fonctions logiques Matérialisation à l aide de portes Nand Un prochain ouvrage décrira les techniques de matérialisation des fonctions logiques qui ont fortement évoluées ces dernières années notamment avec la vulgarisation des réseaux logiques programmables et les mémoires. Nous nous bornerons dans ce fascicule à évoquer le problèmes des portes logiques. Dans un souci de standardisation, il est possible de matérialiser une équation logique entièrement à l aide de portes NAND ou de portes NOR. En effet ces portes permettant d effectuer la fonction inversion sont dites universelles. Examinons le tableau ci dessous: Z L équation de ce tableau est S = ( X. Y ) + ( X. Z ) Nous savons que complémenter deux fois une variable ou une fonction binaire revient à ne pas la complémenter du tout ainsi S = S Donc nous pouvons écrire : S = ( X. Y ) + ( X. Z ) = S suivant: Si nous appliquons une fois le théorème de De Morgan à cette équation nous obtenons le résultat S = ( X. Y ). ( X. Z ) La matérialisation de S pourra donc se faire à l aide de trois portes NAND à deux entrées, l une recevant, X. Y la seconde X. Z et la troisième recevant la sortie des deux autres suivant le logigramme cidessous: X Y Z X X. Y S = (X. Y ). (X. Z) = (X. Y) + (X. Z) Z X. Z La matérialisation d une équation issue directement d un tableau de Karnaugh se fait très facilement à l aide de portes NAND chaque terme produit logique entrant dans une porte NAND et toutes les sorties convergeant elles mêmes vers une porte NAND.

11 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 53 dessous: Exemple: La fonction T = ( X.Y ) + ( X. Z ) + ( Y. Z ) pourra se matérialiser suivant le logigramme ci X Y Z X X. Y Y T = (X.Y). (X.Z). (Y.Z) = (X.Y) + (X.Z) + (Y.Z) Z X. Z Y. Z Matérialisation à l aide de portes NOR. Reprenons le tableaux du paragraphe précédent : Z L équation de ce tableau est S = ( X. Y ) + ( X. Z ) Si nous voulons complémenter S, nous avons deux possibilités soit sortir l équation d un tableau qui comporterait des à la place des et vice versa (ce qui revient à écrire l équation des du tableau actuel) soit placer une barre au dessus de l équation S. Dans le premier cas nous obtiendrons: S. = ( X. Y ) + ( X. Z ) Et dans le second: S = ( X. Y ) + ( X. Z ) Si, comme précédemment nous cherchons S il suffit de complémenter l une des deux expression ci dessus, nous complémenterons la première équation obtenue: S = ( X. Y ) + ( X. Z ) = S et comme précédemment nous appliquerons une fois le théorème de De Morgan ce qui nous donne: puis une seconde fois : S = ( X. Y ). X. Z ) = S

12 54 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS S = ( X + Y ). ( X + Z ) Nous constatons que l équation de S ne se présente plus sous la forme d une somme de produits mais sous la forme d un produit de sommes. Cette nouvelle présentation de la fonction nous permettra de la matérialiser aisément à l aide de portes NOR. Comme dans l'exemple précédent nous la complémenterons deux fois et appliquerons une fois le théorème de DeMorgan; Nous obtenons: S = ( X + Y ). ( X + Z ) ) = S Puis: S = ( X + Y ) + ( X + Z ) ce qui met en évidence la matérialisation à l aide de portes NOR ci dessous: X Y Z X + Y X S = (X + Y) + (X + Z) = (X + Y). (X + Z) X + Z Z Exercices Tableaux à 8 cases (*) a/ extraire l'équation du tableau ci dessous Z b/ extraire l'équation du tableau ci dessous Z

13 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 55 Tableaux à 6 cases (*) a/ Extraire l'équation du tableau ci dessous ZT b/ Extraire l'équation du tableau ci dessous ZT Tableaux à 32 cases (*) a/ Extraire l'équation du tableau ci dessous XYZ TU 2 3

14 56 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS b/ Extraire l'équation du tableau ci dessous XYZ TU 2 3

Fonctions logiques élémentaires

Fonctions logiques élémentaires Fonctions logiques élémentaires II. Systèmes binaires et algèbre de oole ctuellement, alors que les ordinateurs analogiques sont encore du domaine de la recherche, les informations traitées par les systèmes

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques.

Logique binaire. Aujourd'hui, l'algèbre de Boole trouve de nombreuses applications en informatique et dans la conception des circuits électroniques. Logique binaire I. L'algèbre de Boole L'algèbre de Boole est la partie des mathématiques, de la logique et de l'électronique qui s'intéresse aux opérations et aux fonctions sur les variables logiques.

Plus en détail

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE 4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS Leçon 2 - OPÉRATIONS ARITHMÉTIQUES DANS LE SYSTÈME BINAIRE Avec les connaissances que nous venons d'acquérir, nous sommes en mesure maintenant d'écrire la suite

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture

Plus en détail

L'algèbre de Boole (1)

L'algèbre de Boole (1) L'algèbre de Boole (1) (1) Georges BOOLE Né le 2 novembre 1815 à Lincoln, dans le Lincolnshire (Angletere), décédé le 8 décembre 1864 à Ballintemple (Ireland). Mathématicien et logicien qui créa une algèbre

Plus en détail

Algèbre de BOOLE. Système binaire:

Algèbre de BOOLE. Système binaire: Algèbre de BOOLE 5V Sstème binaire: Un sstème binaire (signal, circuit, etc ) est un sstème qui ne peut eister que dans deu états autorisés. fermé : v 0 = 0v ouvert: v 0 = 5v R Notations: numérique : et

Plus en détail

CHAPITRE VI ALEAS. 6.1.Généralités.

CHAPITRE VI ALEAS. 6.1.Généralités. CHAPITRE VI ALEAS 6.1.Généralités. Lors de la synthèse des systèmes logique (combinatoires ou séquentiels), nous avons supposé, implicitement, qu une même variable secondaire avait toujours la même valeur

Plus en détail

MATHEMATIQUES - Equation de la parabole -

MATHEMATIQUES - Equation de la parabole - ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE Cours de MATHEMATIQUES - Equation de la parabole - VERSION PROVISOIRE H. Schyns Juin 011 Sommaire Sommaire 1. INTRODUCTION. LA PARABOLE.1. Forme simple.. Ouverture de

Plus en détail

Système binaire. Algèbre booléenne

Système binaire. Algèbre booléenne Algèbre booléenne Système binaire Système digital qui emploie des signaux à deux valeurs uniques En général, les digits employés sont 0 et 1, qu'on appelle bits (binary digits) Avantages: on peut utiliser

Plus en détail

LOGIQUE COMBINATOIRE

LOGIQUE COMBINATOIRE MPI/PCI LOGIQUE COMBINATOIRE I. VARIABLE LOGIQUE. Rappel : structure d une chaine fonctionnelle d un système automatisé. Les ordres et les informations peuvent être : Analogique (par exemple une tension

Plus en détail

Introduction au langage SQL

Introduction au langage SQL Introduction au langage SQL Les bases de données relationnelles Le langage SQL est un langage universel destiné à travailler sur des bases de données relationnelles. Nous considérerons ici qu'une base

Plus en détail

Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données

Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données zi Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données 1 Introduction Les Tables de Pilote de données (comme les tableaux croisés dynamiques de Microsoft Excel) sont des outils d'analyse

Plus en détail

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com

Logique combinatoire. Tous droits réservés www.depannezvous.com Logique combinatoire Tous droits réservés www.depannezvous.com Combinatoire Lorsque l état de la sortie dépend exclusivement de l état des entrées. On appel cette logique la logique combinatoire. Exemple

Plus en détail

TD d exercices de calculs numériques.

TD d exercices de calculs numériques. TD d exercices de calculs numériques. Exercice 1. (Brevet 2008) On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre par 3 b) Ajouter le carré du nombre choisi. c) Multiplier

Plus en détail

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008)

Algèbre binaire et Circuits logiques (2007-2008) Université Mohammed V Faculté des Sciences Département de Mathématiques et Informatique Filière : SMI Algèbre binaire et Circuits logiques (27-28) Prof. Abdelhakim El Imrani Plan. Algèbre de Boole 2. Circuits

Plus en détail

Électronique Numérique

Électronique Numérique Électronique Numérique Séance 6 Logique combinatoire Pr. Khalid ASSALAOU Plan Circuits logiques combinatoires de base Conception de circuits logiques combinatoires Propriété universelle du NON-ET et NON-OU

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires:

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: LES CODES (SUITE) I. LES CODES BINAIRES Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: Le code binaire DCB (Décimal Codé Binaire) Le code

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 15 LOGIQUE COMBINATOIRE

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 15 LOGIQUE COMBINATOIRE LES CODES BINAIRES DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 15 LOGIQUE COMBINATOIRE Comme son nom l'indique un code est une convention entre utilisateurs qui leur permet de se communiquer des informations.

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION La nécessité de quantifier, notamment les échanges commerciaux, s'est faite dés la structuration de la vie sociale. Les tentatives de représentation symbolique de

Plus en détail

Systèmes linéaires. 1. Introduction aux systèmes d équations linéaires. Exo7. 1.1. Exemple : deux droites dans le plan

Systèmes linéaires. 1. Introduction aux systèmes d équations linéaires. Exo7. 1.1. Exemple : deux droites dans le plan Exo7 Systèmes linéaires Vidéo partie 1. Introduction aux systèmes d'équations linéaires Vidéo partie 2. Théorie des systèmes linéaires Vidéo partie 3. Résolution par la méthode du pivot de Gauss 1. Introduction

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

A - PREPARATION. Fonctions logiques. TP2_Annexe FONCTION MAJORITE 2001-2002 ETUDE D'UN CIRCUIT DECODEUR. A.1. Identification de la fonction

A - PREPARATION. Fonctions logiques. TP2_Annexe FONCTION MAJORITE 2001-2002 ETUDE D'UN CIRCUIT DECODEUR. A.1. Identification de la fonction Page /5 2-22 ETUDE D'UN CIRCUIT DECODEUR STI2 A.. Identification de la fonction A - PREPARATION A... Présentation de la fonction La fonction permet d allumer une LED (Diode électroluminescente) si deux

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

est diagonale si tous ses coefficients en dehors de la diagonale sont nuls.

est diagonale si tous ses coefficients en dehors de la diagonale sont nuls. Diagonalisation des matrices http://www.math-info.univ-paris5.fr/~ycart/mc2/node2.html Sous-sections Matrices diagonales Valeurs propres et vecteurs propres Polynôme caractéristique Exemples Illustration

Plus en détail

NOTIONS DE PROBABILITÉS

NOTIONS DE PROBABILITÉS NOTIONS DE PROBABILITÉS Sommaire 1. Expérience aléatoire... 1 2. Espace échantillonnal... 2 3. Événement... 2 4. Calcul des probabilités... 3 4.1. Ensemble fondamental... 3 4.2. Calcul de la probabilité...

Plus en détail

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques I. Introduction De nombreux domaines font appel aux circuits logiques de commutation : non seulement l'informatique, mais aussi les technologies de l'asservissement

Plus en détail

Module 16 : Les fonctions de recherche et de référence

Module 16 : Les fonctions de recherche et de référence Module 16 : Les fonctions de recherche et de référence 16.0 Introduction L une des fonctions les plus importantes d Excel, c est la possibilité de chercher une valeur spécifique dans un grand nombre de

Plus en détail

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur

Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur Fabien DONIUS, Nicolas GRILL, Chérine KAMEL, Selim MILED - Ing1 Gr4 ANALYSE MATHEMATIQUE GOLAY (24,12,8) Les codes correcteurs d erreur 2 I. Génération des matrices : Le code de Golay, comme le code de

Plus en détail

Le raisonnement par récurrence

Le raisonnement par récurrence Le raisonnement par récurrence Nous notons N l ensemble des entiers naturels : N = {0,,, } Nous dirons naturel au lieu de entier naturel Le principe du raisonnement par récurrence Soit A une partie de

Plus en détail

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES MATHÉMATIQUES ET SCIENCES HUMAINES B. MARCHADIER Dépendance et indépendance de deux aléas numériques images Mathématiques et sciences humaines, tome 25 (1969), p. 2534.

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire. Binaire et logique combinatoire

AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire. Binaire et logique combinatoire STI2D Option SIN Première AP1.2: Traitement de l information Binaire et logique combinatoire Binaire et logique combinatoire Centre d intérêt : découverte du numérique et de la logique binaire Durée prévue

Plus en détail

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J.

Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. Rédigé par un élève de Terminale S à l'aide de ses livres de maths (Indice, Bordas), ses cours, toute sa peine, et son stress pour le bac! J. FAIVRE s de cours exigibles au bac S en mathématiques Enseignement

Plus en détail

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques

LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Fiche logiciel LibreOffice Calc 3.x Tableur Niveau LibreOffice Calc : introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données dans LibreOffice) est un tableau

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

Etude de fonctions: procédure et exemple

Etude de fonctions: procédure et exemple Etude de fonctions: procédure et exemple Yves Delhaye 8 juillet 2007 Résumé Dans ce court travail, nous présentons les différentes étapes d une étude de fonction à travers un exemple. Nous nous limitons

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Deuxième cours Rappel: Intérêt Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation 1 Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation Fonction d accumulation Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Espaces vectoriels et applications linéaires

Espaces vectoriels et applications linéaires Espaces vectoriels et applications linéaires Exercice 1 On considère l'ensemble E des matrices carrées d'ordre 3 défini par,,, 1) Montrer que est un sous-espace vectoriel de l'espace vectoriel des matrices

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION Page 1/6 I- SYSTEMES SYSTEMES DE NUMERATION I-1- DECIMAL (base l0) C'est le système le plus utilisé. On peut représenter un nombre décimal sous la forme :... (1997) 10 = 1 10 3 + 9 10 2 + 9 10 1 + 7 10

Plus en détail

De la composition de taux à l'espace vectoriel des taux

De la composition de taux à l'espace vectoriel des taux De la composition de taux à l'espace vectoriel des taux Marcel Délèze, Collège du Sud, 630 Bulle Dans la majorité des livres scolaires, les chapitres consacrés à l'utilisation des taux font intensément

Plus en détail

Le but de cette projection n'est pas de résoudre un problème

Le but de cette projection n'est pas de résoudre un problème METHODE D'ETUDE D'UN CIRCUIT ELECTRIQUE Le but de cette projection n'est pas de résoudre un problème mais de vous montrer comment on peut procéder pour obtenir les lois des noeuds et des mailles. Vous

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

COR TD 2. Exercice 1. Déterminer si les applications f i suivantes sont linéaires : x + x, y + y )

COR TD 2. Exercice 1. Déterminer si les applications f i suivantes sont linéaires : x + x, y + y ) COR TD 2 Année 21 Exercice 1. Déterminer si les applications f i suivantes sont linéaires : f 1 : R 2 R 2 f 1 x, y = 2x + y, x y f 2 : R R f 2 x, y, z = xy, x, y f : R R f x, y, z = 2x + y + z, y z, x

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM2 Page 1 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 2013-2014 Devoir à la maison n 3 À rendre le jeudi 17 avril 2014 Numéro d étudiant à 8 chiffres

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

Les différents codes utilisés en électronique

Les différents codes utilisés en électronique Section : Technicien Supérieur Electronique Discipline : Génie Electronique Les différents codes utilisés en électronique Domaine d application : Traitement des signaux numériques Type de document : Cours

Plus en détail

INDEXATION GASOIL WINTRANS 9.17 17/10/13

INDEXATION GASOIL WINTRANS 9.17 17/10/13 WINTRANS 9.17 17/10/13 Page 1 sur 25 Page 1 sur 25 Page 1 sur 25 Table des matières INTRODUCTION... 3 LE TYPE INDICE... 4 LES INDICES... 8 L'INDICE DE DEPART DU CLIENT... 9 LE CALCUL... 11 LE TYPE D'INDICE

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Recueil d'exercices sur les propriétés des variables. et fonctions logiques

Recueil d'exercices sur les propriétés des variables. et fonctions logiques Recueil d'exercices sur les propriétés des variables 1. Énoncé des exercices et fonctions logiques Exercice 1 Établir les tables de vérité des fonctions suivantes, puis les écrire sous les deux formes

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

Plan. Définition. Introduction. Fonctions logiques (ET, OU, NON) Règles de l Alg. Algèbre de Boole. orème de De Morgan

Plan. Définition. Introduction. Fonctions logiques (ET, OU, NON) Règles de l Alg. Algèbre de Boole. orème de De Morgan Plan Définition Introduction onctions logiques (ET, OU, NON) Règles de l lg l lgèbre de oole Théor orème de De Morgan Simplification des fonctions logiques Définition Définit en 847 par Georges oole (85-864),

Plus en détail

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

CODE DETECTEUR D'ERREUR (voir Schaum) Un des avantages des systèmes numériques (l'ordinateur, par exemple) réside dans leur grande précision. Cependant, bien que ces systèmes soient précis, des erreurs

Plus en détail

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale.

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale. GM Sciences et Techniques Industrielles Page sur 5 Automatique et Informatique Industrielle Génie Mécanique Cours Première & - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et la mécanique étudient

Plus en détail

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la Programmation Linéaire. 5 . Introduction Un programme linéaire s'écrit sous la forme suivante. MinZ(ou maxw) =

Plus en détail

L ADDITION BINAIRE. Quand vous faites une addition en décimal, vous faites la somme des chiffres se trouvant dans une même colonne.

L ADDITION BINAIRE. Quand vous faites une addition en décimal, vous faites la somme des chiffres se trouvant dans une même colonne. L ADDITION BINAIRE 1. Le principe Quand vous faites une addition en décimal, vous faites la somme des chiffres se trouvant dans une même colonne. Si la somme est inférieure à 10, alors vous posez le résultat

Plus en détail

Objet du cours. Etudier les circuits logiques combinatoires opposés aux circuits logiques séquentiels. x 1

Objet du cours. Etudier les circuits logiques combinatoires opposés aux circuits logiques séquentiels. x 1 Introduction Électronique numérique ou digitale (microprocesseurs, ordinateurs, calculatrices, ) et l électronique analogique (radio, télévision, amplificateurs, ). Interface : les convertisseurs numériques-analogiques

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Applications linéaires I) Applications linéaires - Généralités 1.1) Introduction L'idée d'application linéaire est intimement liée à celle d'espace vectoriel. Elle traduit la stabilité par combinaison

Plus en détail

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés

Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Institut National d Informatique 20/12/2000 EMD1 de Structure Machine Durée : 2 heures Documents non autorisés Exercice 1 : ( 5points ) On dispose d'une machine ou les valeurs numériques réelles sont représentées

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions Cours de Mathématiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 avril 007 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 1 frederic.demoulin (chez) voila.fr gilles.costantini

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES - Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage : Binaire pur, Binaire DCB (Décimal Codé Binaire), Binaire réfléchi (code Gray). En informatique

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

1 - Les systèmes de Numération

1 - Les systèmes de Numération Les systèmes de Numération 1 - Les systèmes de Numération 1) Calculer l équivalent décimal des nombres 54 8, 587 8, 110 3, 1101 2, AB9 16 2) Calculer l équivalent binaire et octal des nombres décimaux

Plus en détail

Collège du Sud, Bulle 2-ème année OS PAM 3-ème année OC AM. Applications des mathématiques. Equations

Collège du Sud, Bulle 2-ème année OS PAM 3-ème année OC AM. Applications des mathématiques. Equations Collège du Sud, Bulle 2-ème année OS PAM 3-ème année OC AM Applications des mathématiques Equations Résolution de l'équation f(x) = 0 par diverses méthodes Version pour Mathematica Edition 2014/2015 Marcel

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII

La numération. Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Cours sur la numération La numération Le décimal, le binaire, l'hexadécimal Conversions entre bases Les codages binaire réfléchi, décimal codé binaire et ASCII Le système décimal Les nombres que nous utilisons

Plus en détail

LES TABLETTES DE CHOCOLAT

LES TABLETTES DE CHOCOLAT LES TABLETTES DE CHOCOLAT PARIS Nicolas et PENGAM Matthieu, 1 ère S Cité Scolaire Môquet-Lenoir Résolution de cas simples Durant nos quelques mois de travail, nous nous sommes d'abord orientés vers la

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Type de document : Cours

Type de document : Cours Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les opérations arithmétiques sur les nombres binaires Domaine d application : Traitement programmé de l information Type de document

Plus en détail

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Chapitre 11. 2ème partie Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES 2ème partie Produit scalaire Produit scalaire

Plus en détail

AUTOMATISME COMBINATOIRE

AUTOMATISME COMBINATOIRE AUTOMATISME COMBINATOIRE - 1 - AUTOMATISME COMBINATOIRE 1 INTRODUCTION... 2 2 VARIABLES LOGIQUES :... 2 3 OPERATIONS LOGIQUES :... 3 4 FONCTIONS OU OPERATEURS LOGIQUES :... 4 5 REGLES DE SIMPLIFICATION...

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points)

Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Rallye mathématique 2006/2007 des écoles de Haute-Loire Cycle 3 Première manche Eléments de solutions 1. Les œufs de Pâques (10 points) Il s'agit d'un problème qui fait appel aux connaissances sur la numération.

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

géométrique et u n = 3(2) n. Cela donne au total :

géométrique et u n = 3(2) n. Cela donne au total : Leçon N 2 : Les suites Rappels importants Il y a deux façons de décrire une suite On nous donne la fonction qui permet de fabriquer ces termes : u n = f (n), n N. Exemple : u n = n² n N, cela donne 0 ;

Plus en détail

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux Objectif Identifier les raisons pour lesquelles utiliser un masque de sous-réseau. Faire la distinction entre un masque de sous-réseau par défaut

Plus en détail

Programmation Linéaire - Cours 2

Programmation Linéaire - Cours 2 Programmation Linéaire - Cours 2 P. Pesneau pierre.pesneau@math.u-bordeaux1.fr Université Bordeaux 1 Bât A33 - Bur 265 Sommaire 1 2 3 Retournons dans le yaourt! Reprenons l exemple du 1er cours Forme normale

Plus en détail

CHAP 2 TABLE DE VÉRITÉ - ALGÈBRE DE BOOLE

CHAP 2 TABLE DE VÉRITÉ - ALGÈBRE DE BOOLE 22 CHAP 2 TABLE DE VÉRITÉ - ALGÈBRE DE BOOLE rappel du chap. : -on emploie un système binaire limité à 2 états, -problème: étant donné une relation entrée/sortie binaire, faire le design du hardware qui

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

D R O I T E S, E Q U A T I O N S E T I N E Q U A T I O N S

D R O I T E S, E Q U A T I O N S E T I N E Q U A T I O N S D R O I T E S, E Q U A T I O N S E T I N E Q U A T I O N S b.delap@wanadoo.fr Utiliser un graphique pour résoudre des inéquations à une seule inconnue. 1 er cas : les valeurs sont toutes positives : Sur

Plus en détail

CASNAV d'orléans-tours Jacques Chavanes, formateur. Texte mis en ligne le 24 janvier 2014

CASNAV d'orléans-tours Jacques Chavanes, formateur. Texte mis en ligne le 24 janvier 2014 CASNAV d'orléans-tours Jacques Chavanes, formateur. Texte mis en ligne le 24 janvier 2014 Les jeux d'échanges et l'enseignement de la valeur positionnelle des chiffres aux élèves allophones nouvellement

Plus en détail

Manuel Famicontrol pour les caisses d'allocations familiales

Manuel Famicontrol pour les caisses d'allocations familiales Manuel Famicontrol pour les caisses d'allocations familiales Table des matières Introduction... 2 Se connecter... 2 Support... 2 L'écran d'accueil... 3 La barre de menu... 3 Statuts de suivi... 4 Créer

Plus en détail

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES Sommaire 1 Méthodes de résolution... 3 1.1. Méthode de Substitution... 3 1.2. Méthode des combinaisons linéaires... 6 La rubrique d'aide qui suit s'attardera aux

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Créer un publipostage avec Word 2007.

Créer un publipostage avec Word 2007. Bureautique Créer un publipostage avec Word 2007. Dans cette Fiche, nous allons décrire la procédure de création d'un publipostage avec Word 2007. La fonction de publipostage permet de créer un document

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

Projet Matlab : un logiciel de cryptage

Projet Matlab : un logiciel de cryptage Projet Matlab : un logiciel de cryptage La stéganographie (du grec steganos : couvert et graphein : écriture) consiste à dissimuler une information au sein d'une autre à caractère anodin, de sorte que

Plus en détail

Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA

Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA Université de Bourgogne Faculté Mirande Rapport de projet Licence Electronique, Signal et Image Réalisation d une carte de traitement d image à base de FPGA Sébastien Jeanniard Guillaume Lemaître Novembre

Plus en détail