Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electronique Générale. Convertisseur Numérique/Analogique (C.N.A.) et Convertisseur Analogique/Numérique (C.A.N.)"

Transcription

1 Convertisseur umérique/analogique (C..A.) et Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) I- Introduction : En électronique, un signal électrique est le plus souvent porteur d une information. Il existe deux types de signaux électriques : - Le signal analogique, dont la grandeur représentative à un instant donné est une tension, - Le signal numérique, dont la grandeur représentative à un instant donné est une valeur binaire. Il est indispensable pour les besoins des systèmes technique de pouvoir transformer un signal analogique en valeur numérique et réciproquement. Exemple : L ordinateur assurant le pilotage automatique d un avion a besoin de données telles que altitude, pression, vitesse, température extérieure etc. Ces données sont mesurées par des capteurs délivrant des grandeurs analogiques représentatives des informations attendues (tensions). Ces informations doivent être converties en valeurs numériques afin de pouvoir être traitées par l'ordinateur. écessité d une fonction Conversion Analogique/umérique. L ordinateur délivre ses résultats de calcul sous forme de données binaires qu'il faut convertir en signal analogique (tensions) afin de pouvoir commander différents organes (moteurs, valves etc.). écessité d une fonction Conversion umérique/analogique. II- Convertisseur umérique/analogique (CA) : ) Définition : Le convertisseur umérique/analogique (abrégé CA) est un dispositif électronique (généralement un circuit intégré) permettant d obtenir en sortie une tension dont la valeur est représentative du mot binaire présenté en entrée. 2) Symbole d un CA 4 bits : # / S - L entrée est une valeur numérique binaire comprise entre 0 (0) et 5 (0) (0000 (2) et ( (2) ). - est la tension de référence. - S est la tension de sortie. CA et CA Eric SAMAMA Page sur 9

2 emarques : Pour fonctionner, un CA nécessite toujours une Tension de référence. La tension de sortie S ne peut être supérieure en valeur absolue à la tension de référence. Sur certain convertisseur, la tension de sortie S peut être positive ou négative. Son fonctionnement est dit Bipolaire. Ce type de CA peut nécessiter deux tensions de référence, une positive et une négative. Il existe dans le commerce un très grand nombre de CA, allant de 4 bits à 64 bits (voire plus). Exemple de fabricant de CA : Analog Device, son catalogue peut être consulté sur Internet à l adresse Application : echercher sur Internet une référence de CA fabriqué par le constructeur Analog Device et télécharger sa caractéristique technique. 3) Tension pleine échelle : On appelle Tension pleine échelle d un CA la tension maximale que peut prendre la sortie. Cette tension pleine échelle est obtenue en appliquant à l entrée du CA la valeur numérique la plus grande, c est-à-dire lorsque tous les bits d entrée sont au niveau logique haut. En théorie (CA idéal) la tension pleine échelle est égale à la tension de référence, mais dans la réalité (CA réel), la tension pleine échelle est le plus souvent inférieure à la tension de référence. Elle est fixée à la fabrication du composant et est donnée dans la caractéristique technique du constructeur. Exemple : # / S Pour = 0 et = 5 ( = = = = ), on a : Pour un CA idéal : S = 0 Pour un CA réel : S = 9, (Selon doc) 4) ésolution d un CA : On appelle ésolution d un CA, ou Pas de progression ou encore Quantum, la plus petite variation de tension s ajoutant à la sortie lorsque la valeur binaire d entrée est augmentée de (incrémentée). D une manière générale et pour un CA théorique, en notant Q la résolution et n le nombre ef de bit du convertisseur, on exprimera Q de la manière suivante : Q = n 2 La résolution d un CA est une tension, elle s exprime donc en volt (). CA et CA Eric SAMAMA Page 2 sur 9

3 Exemple : Soit un convertisseur 3 bits avec = 0. # / S La valeur du quantum dépend de la tension de référence et du nombre de bits n du convertisseur qui détermine le nombre de possibilités. Dans cet exemple, Q = ef 0 = 7 7 Q =,428 5) Temps de conversion : C est le temps séparant le début d un cycle de conversion et la disponibilité de la tension résultante en sortie. 6) Calcul de la tension de sortie d un CA : Il s agit de déterminer la valeur de la tension de sortie s en fonction de la valeur binaire appliquée à l entrée associée à la valeur décimale () 0. On a : S = () 0 Q 7) eprésentation des variations de la tension de sortie S en fonction de la valeur numérique d entrée : S SMax = = 7Q 6Q 5Q 4Q 3Q 2Q Q = 7 Q Binaire Décimal Conclusion : la tension de sortie varie par palier. emarque : Pour un CA éel, la résolution est le plus souvent fixée par le constructeur. Elle dépend de la tension d alimentation, de la tension de référence et des imperfections du composant. CA et CA Eric SAMAMA Page 3 sur 9

4 Application : Calculer au dixième de millivolt près la résolution Q d un CA de 2 bits auquel on applique une tension de référence = 9. III - Technologie des Convertisseurs umérique/analogique : ) Introduction : Les technologies des CA sont, comme tous les composants électroniques, en perpétuelle évolution. A titre d exemple, citons quelques principes de fonctionnement : 2) CA à réseau de résistances pondérées : Chaque bit du mot binaire à convertir commute un courant sur une résistance de poids inversement proportionnel au poids du bit considéré. Les tensions résultantes sont additionnées par une structure Amplificateur sommateur I ε E E + S A l aide de la loi des mailles, nous pouvons déterminer les expressions des intensités des courants de branches d entrées I 3 à I 0. Par exemple, ref.i 3 + ε = 0, I 3 =. I 2 =. I =. I 0 =. e f e f 4 e f 8 e f 6 De plus, D après la loi des nœuds : I = I 3 + I 2 + I + I 0 Alors e f e f e f I = e f 6 emarque: Puisque cette structure Amplificateur sommateur est inverseuse, si > 0 alors S < 0 En appliquant la loi des mailles, on a : S + I + ε = 0 L A.I.L. fonctionne en régime linéaire ε = 0, il en résulte S = I Par conséquent, S = (. + A2. 2 3) CA à réseaux - : + A. 4 + A0. 8 ) 6 CA et CA Eric SAMAMA Page 4 sur 9

5 Dans ce type de convertisseur, seules deux valeurs de résistances sont utilisées. La tension de référence se distribue sur le réseau -. Chaque bit du mot binaire à convertir commute un courant soit à la masse (A n = 0 ) soit vers l A.I.L. câblé en sommateur (A n = ) : I I 3 I 2 I I 0 E E + S 0 Ainsi on a: S = (.I 3 +.I 2 +.I +.I 0 ) Or, on peut démontrer I 3 = ef, I2 = ef, I = 4 8 ef ef ef ef D où : S = A3 + A2 + A + A I- Convertisseur Analogique/umérique (C.A..) : ) Définition : ET I0 = ef, 6 3 Le convertisseur Analogique /umérique (abrégé CA) est un dispositif électronique (généralement un circuit intégré) permettant d obtenir en sortie une grandeur numérique codée sur n bits dont la valeur est représentative de la grandeur analogique (tension) présenté en entrée. 2) Symbole d un CA 4 bits : - E est la tension d entrée à convertir. E / # - est la tension de référence. - est la valeur numérique binaire résultat de la conversion, compris entre 0 (0) et 5 (0) (0000 (2) et ( (2) ). CA et CA Eric SAMAMA Page 5 sur 9

6 emarques : Pour fonctionner, un CA nécessite toujours une Tension de référence. Pour un CA unipolaire, la tension d entrée E doit être comprise entre 0 et. 3) ésolution d un CA : On appelle ésolution d un CA, ou Pas de progression ou encore Quantum, la plus petite variation de tension appliquée à l entrée qui augmente (ou diminue) la valeur binaire en sortie de. D une manière générale et pour un CA théorique, en notant Q la résolution et n le nombre de bit du convertisseur, on exprimera Q de la manière suivante : Q = n 2 La résolution d un CA est une tension, elle s exprime donc en volt (). emarque : Pour un CA réel, le quantum est généralement donné dans la documentation du constructeur. 4) Détermination de la valeur binaire de sortie en fonction de la tension d entrée : Cette opération se fait en trois étapes - Division de la tension à convertir E par le quantum Q : d = Q E, la valeur d obtenue est une valeur décimale, - Élimination de la partie décimale du résultat de la division (on ne conserve que la partie entière de d ), - Conversion de d en binaire. Application : On applique à l entrée d un CA 8 bits une tension d entrée E = 6,326, la tension de référence est de 0. a) eprésenter le CA. b) Calculer la résolution Q. c) Déterminer en décimal, puis en binaire le résultat de la conversion. d) Les lignes de sortie du convertisseur étant compatible TTL, indiquer le niveau de tension sur chacune d elles. - Technologie des Convertisseurs Analogique/umérique : Tout comme CA, les technologies des CA sont en perpétuelle évolution. A titre d exemple, citons quelques principes de fonctionnement : CA et CA Eric SAMAMA Page 6 sur 9

7 Le CA double rampe : Un CA double rampe peut être schématisé comme suit : E - Générateur de rampe E + E S Logique de commande az Compteur Horloge puis 2 La tension E à convertir est appliquée à l entrée d un générateur de rampe qui intègre cette tension durant un temps prédéterminé T. Un compteur mesure ce temps, soit impulsions. Puis des circuits de commande commutent l entrée du générateur de rampe sur une tension de référence de polarité opposée à la tension à convertir E. La tension en sortie du générateur de rampe décroît jusqu à s annuler. Le compteur mesure la durée de cette décroissance, soit 2 impulsions : G E E t 0 T t T 2 t 2 t S 0 Compteur t 0 Impulsions 2 t La résultat de la conversion est donné par la valeur 2 et a pour relation : 2 = E ef CA et CA Eric SAMAMA Page 7 sur 9

8 2) Le CA à approximations successives : a) La balance de overbal : b) Comment peser un sac avec une balance de overbal pouvant effectuer une pesée dont le poids maximum P MAX est connu et sachant que l on ne peut mettre qu un nombre limité de poids dans le plateau opposé de la balance? La méthode la plus directe consiste à effectuer une approximation successive de la masse suivant la chronologie suivante. Méthode de la pesée avec quatre poids : Si on ne dispose que de quatre poids, ils auront pour masse : Pmax/2, Pmax/4, Pmax/8 et Pmax/6. Pour commencer, on place le sac à peser sur le plateau gauche de la balance. On place sur le plateau droit un poids de masse Pmax/2 afin qu il soit comparé à la masse du sac. - Si le poids est trop important, il est rejeté (enlevé du plateau de la balance), s il est trop faible, il est conservé sur le plateau de la balance. On place ensuite sur le plateau droit de la balance un poids de masse Pmax/4. De la même manière, si le poids est trop important, il est rejeté (enlevé du plateau de la balance), s il est trop faible, il est aussi conservé sur le plateau de la balance. Et ainsi de suite Exemple : Le sac pèse 0Kg, la pesée maximale pouvant être effectuée par la balance de oberval utilisée est de 2Kg. Si on ne dispose que de quatre poids, ils auront pour masse : Pmax/2=6kg, Pmax/4=3kg, Pmax/8=,5kg et Pmax/6=0,75kg. Pour commencer, on place le sac de 0kg sur le plateau gauche de la balance. On place sur le plateau droit un poids de masse Pmax/2=6kg afin qu il soit comparé à la masse du sac. - le poids est trop faible (6kg<0kg), il est conservé sur le plateau de la balance. On place sur le plateau droit un poids de masse Pmax/4=3kg. - le poids est trop faible (9kg<0kg), il est conservé sur le plateau de la balance. On place sur le plateau droit un poids de masse Pmax/8=,5kg. - le poids est trop important (0,5kg>0kg), il est retiré du plateau de la balance. On place sur le plateau droit un poids de masse Pmax/6=0,75kg. - le poids est trop faible (9,75kg<0kg), il est conservé sur le plateau de la balance. Les quatre poids ont été testés, la pesée indique que le sac pèse 9,75kg alors que son poids réel est de 0kg. La balance de oberval introduit comme tout autre dispositif de pesée une erreur relative. c) Etude d un CA à approximations successives de 4 bits : CA et CA Eric SAMAMA Page 8 sur 9

9 E Point de sommation S egistre d'approximations successives E E + ésultat de la conversion La tension obtenue au point de sommation S dépend de la position des interrupteurs commandés par les bits à du registre d approximations successives. On a : ef ef ef ef = E A3 + + A + A Au départ de la conversion, seul le bit de poids fort du registre d approximation successive est à tous les autres bits étant à 0. Ainsi au point de sommation S on obtient une tension = E. Le comparateur effectue 2 ensuite une comparaison entre la tension et 0 : Si > 0 ( E > 2 ) alors le bit de poids fort A3 est conservé ( = ) sinon le bit est rejeté ( = 0 ). Ensuite le egistre d Approximations Successives met au niveau le bit de poids n, la tension obtenue au point de sommation S vaut = E A ef 3 ef 2 4 Si > 0 alors le bit de poids est conservé ( = ) sinon le bit est rejeté ( = 0 ). Ainsi de suite Exemple : Posons ref = 0 et E = 6,9. Que vaut? Sommation Comparaison État du bit S = S = 5 < 6,9 Bit conservé = = 5 2 7,5 > 6,9 Bit rejeté = 0 =5 + 2,5 = 7, S = ef + ef 6,25 < 6,9 Bit conservé = =5 +,25 = 6, S = ef + ef + ef 6,875 < 6,9 Bit conservé = =6,25 + 0,625 = 6, Conclusion : Pour un CA de 4 bits ayant une tension de référence = 0, le résultat de la conversion est : = 0. CA et CA Eric SAMAMA Page 9 sur 9

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Correction sujet machine à pain

Correction sujet machine à pain Correction sujet machine à pain 2 CHOIX DU MOTEUR ET DE SA TRANSMISSION DE PUISSANCE 2.1 ANALYSE FONCTIONNELLE PRELIMINAIRE Question N 1 : Mélangeage et pétrissage Composants de transmission par lesquels

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

! analyse du fonctionnement

! analyse du fonctionnement Coloreau chaude MT V P1 V MT! Le composant repéré TH1 sur le schéma structurel et une thermistance. Son rôle est de détecter une grandeur physique la température, et de la convertir en une grandeur électrique

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

SOMMAIRE. B5.1 Première approche

SOMMAIRE. B5.1 Première approche APPROCHE THEORIQE LES COMPOSANTS ELECTRONIQES B5 LES IOES SOMMAIRE B5.1 Première approche B5.2 e la jonction PN à la diode B5.3 Caractéristique d'une diode B5.4 Mécanisme de conduction d'une diode B5.5

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Mesures et incertitudes

Mesures et incertitudes En physique et en chimie, toute grandeur, mesurée ou calculée, est entachée d erreur, ce qui ne l empêche pas d être exploitée pour prendre des décisions. Aujourd hui, la notion d erreur a son vocabulaire

Plus en détail

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES

MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES MEMOIRES MAGNETIQUES A DISQUES RIGIDES PARTIE ELECTRONIQUE Le schéma complet de FP5 est donnée en annexe. Les questions porterons sur la fonction FP5 dont le schéma fonctionnel de degré 2 est présenté

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Table des matières. Introduction....3 Mesures et incertitudes en sciences physiques

Plus en détail

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres

Logiciel de Base. I. Représentation des nombres Logiciel de Base (A1-06/07) Léon Mugwaneza ESIL/Dépt. Informatique (bureau A118) mugwaneza@univmed.fr I. Représentation des nombres Codage et représentation de l'information Information externe formats

Plus en détail

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires

VIII- Circuits séquentiels. Mémoires 1 VIII- Circuits séquentiels. Mémoires Maintenant le temps va intervenir. Nous avions déjà indiqué que la traversée d une porte ne se faisait pas instantanément et qu il fallait en tenir compte, notamment

Plus en détail

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE

FONCTION COMPTAGE BINAIRE ET DIVISION DE FRÉQUENCE I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Fonction Un compteur binaire est utilisé : -pour compter un certain nombre d'évènements binaires -pour diviser la fréquence d'un signal logique par 2 m Page 1 FONCTION COMPTAGE BINAIRE

Plus en détail

Recopieur de position Type 4748

Recopieur de position Type 4748 Recopieur de position Type 4748 Fig. 1 Type 4748 1. Conception et fonctionnement Le recopieur de position type 4748 détermine un signal de sortie analogique 4 à 20 ma correspondant à la position de vanne

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits

Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits Architecture des ordinateurs TD1 - Portes logiques et premiers circuits 1 Rappel : un peu de logique Exercice 1.1 Remplir la table de vérité suivante : a b a + b ab a + b ab a b 0 0 0 1 1 0 1 1 Exercice

Plus en détail

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC.

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. Twincat PLC Temperature Controller Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. VERSION : 1.0 / JYL DATE : 28 Novembre 2005 1 Installation...4 2 Présentation :...4 3 Schéma fonctionnel :...5 4 Générateur

Plus en détail

Date : Note /20 : EVALUATION Nom : Prénom : Classe : Traitement sur mots

Date : Note /20 : EVALUATION Nom : Prénom : Classe : Traitement sur mots Date : Note /20 : EVALUATION Nom : Prénom : Classe : Traitement sur mots API-1 Etre capable de : Sélectionner un format de mot adapté au type de donnée à traiter par un API. D interpréter les données contenues

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493

Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 Système d automation TROVIS 6400 Régulateur compact TROVIS 6493 pour montage encastré (dimensions de la face avant 48 x 96 mm / 1.89 x 3.78 ) Application Régulateur compact à microprocesseur avec logiciel

Plus en détail

Cours 9. Régimes du transistor MOS

Cours 9. Régimes du transistor MOS Cours 9. Régimes du transistor MOS Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 005 Dans ce document le transistor MOS est traité comme un composant électronique.

Plus en détail

Le multiplexage. Sommaire

Le multiplexage. Sommaire Sommaire Table des matières 1- GENERALITES... 2 1-1 Introduction... 2 1-2 Multiplexage... 4 1-3 Transmission numérique... 5 2- LA NUMERATION HEXADECIMALE Base 16... 8 3- ARCHITECTURE ET PROTOCOLE DES RESEAUX...

Plus en détail

P1PY7204 Acquisition de données Cours

P1PY7204 Acquisition de données Cours ANNEE 2012-2013 Semestre d Automne 2012 Master de Sciences, Technologies, Santé Mention Physique- Spécialité Instrumentation P1PY7204 Acquisition de données Cours Denis Dumora denis.dumora@u-bordeaux1.fr

Plus en détail

COACH-II Manuel d utilisation

COACH-II Manuel d utilisation COACH-II Manuel d utilisation MA-COACH-II_FR Page 1 on 25 Rev: 29/03/2011 1. INTRODUCTION...3 2. VUE GENERALE...4 3. DIMENSIONS MECANIQUES...5 4. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES...6 4.1. Générales...6 4.1.1.

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

IV- Comment fonctionne un ordinateur?

IV- Comment fonctionne un ordinateur? 1 IV- Comment fonctionne un ordinateur? L ordinateur est une alliance du hardware (le matériel) et du software (les logiciels). Jusqu à présent, nous avons surtout vu l aspect «matériel», avec les interactions

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

Hémomixer Etude des sollicitations du corps d épreuve

Hémomixer Etude des sollicitations du corps d épreuve Hmomixer Etude des sollicitations du corps d preuve TP 2 heures Noms : Prnoms : Classe : Date : Note : /20 Objectifs A l issue de la sance vous devez être en mesure : - de dire de quelle nature est la

Plus en détail

Mesure de Salinité Réalisation d'un conductimètre

Mesure de Salinité Réalisation d'un conductimètre Kourou Novembre 2010. MANGOTECHNO Mesure de Salinité Réalisation d'un conductimètre Frédéric BOUCHAR (TENUM Toulouse) Version 1.0 Table des matières 1.Introduction...3 2.Qu'est-ce que la salinité?...3

Plus en détail

crm+ capteurs à ultrasons Extrait de notre catalogue en ligne : Mise à jour : 2015-06-29

crm+ capteurs à ultrasons Extrait de notre catalogue en ligne : Mise à jour : 2015-06-29 Extrait de notre catalogue en ligne : crm+ capteurs à ultrasons Mise à jour : 2015-06-29 microsonic gmbh, phoenixseestraße 7, d-44263 dortmund, allemagne, tél : +49 231 9751510, fax : +49 231 97515151,

Plus en détail

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques

Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques Atelier C TIA Portal CTIA04 : Programmation des automates S7-300 Opérations numériques CTIA04 Page 1 1. Les types de données sous S7 300 Il existe plusieurs types de données utilisées pour la programmation

Plus en détail

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté

Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Compétences travaillées : Mettre en œuvre un protocole expérimental Etudier l influence de différents paramètres sur un phénomène physique Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

TD 1 - Transmission en bande de passe

TD 1 - Transmission en bande de passe Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/10 Transmission en bande de passe (1/2) Description

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques

MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques MPI Activité.10 : Logique binaire Portes logiques I. Introduction De nombreux domaines font appel aux circuits logiques de commutation : non seulement l'informatique, mais aussi les technologies de l'asservissement

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques

CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques CHAPITRE VIII : Les circuits avec résistances ohmiques VIII. 1 Ce chapitre porte sur les courants et les différences de potentiel dans les circuits. VIII.1 : Les résistances en série et en parallèle On

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

Initiation à LabView : Les exemples d applications :

Initiation à LabView : Les exemples d applications : Initiation à LabView : Les exemples d applications : c) Type de variables : Créer un programme : Exemple 1 : Calcul de c= 2(a+b)(a-3b) ou a, b et c seront des réels. «Exemple1» nom du programme : «Exemple

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

0 20mV; 0 40mV; 0 80mV; 0 160mV; 0 320mV; 0 640mV; 0 1,28V; 0 2,56V 0 5V; 0 10V

0 20mV; 0 40mV; 0 80mV; 0 160mV; 0 320mV; 0 640mV; 0 1,28V; 0 2,56V 0 5V; 0 10V ITM carte d entrèes analogues INTERFACES DE PROCES La carte ITM a 8 isolées entrées analogiques, chaque canal a un 16 bit A/N convertisseurs, avec une haute stabilité et une très haute rapport de réjection

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

- Instrumentation numérique -

- Instrumentation numérique - - Instrumentation numérique - I.Présentation du signal numérique. I.1. Définition des différents types de signaux. Signal analogique: Un signal analogique a son amplitude qui varie de façon continue au

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

LOGICIEL DC4D MONITOR

LOGICIEL DC4D MONITOR THQtronic LOGICIEL DC4D MONITOR La communication entre PC et DC4D ne peut se faire qu à l aide du câble de liaison USB-TTL de FTDI référence TTL-232R-5V-AJ vendu en option. DC4D Monitor est la même application

Plus en détail

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT

Les portes logiques. Voici les symboles des trois fonctions de base. Portes AND. Portes OR. Porte NOT Les portes logiques Nous avons jusqu ici utilisé des boutons poussoirs et une lampe pour illustrer le fonctionnement des opérateurs logiques. En électronique digitale, les opérations logiques sont effectuées

Plus en détail

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13)

Fiche technique CPU 314SC/DPM (314-6CG13) Fiche technique CPU 314SC/DPM (3146CG13) Données techniques N de commande 3146CG13 Type CPU 314SC/DPM Information générale Note Caractéristiques SPEEDBus Technologie SPEED7 24 x DI, 16 x DO, 8 x DIO, 4

Plus en détail

Un accueil de qualité :

Un accueil de qualité : Un accueil de qualité : Mercredi 08 Juin 2011, dans l après-midi, notre classe de 3 ème de Découverte Professionnelle s est rendue sur le site de THALES ALENIA SPACE à CANNES LA BOCCA. Nous étions accompagnés

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

CASSY -Display (524 020)

CASSY -Display (524 020) 09/99-5-Hund Mode d emploi CASSY -Display () 7 A a b 1 B a b 8 2 3 STOP INTER. 7 1 AffichageA affichage de la valeur mesurée (1a), affichage de l unité (1b) 2 AffichageB affichage de la valeur mesurée

Plus en détail

APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7

APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7 APPENDICE B SYSTÈME DE PESAGE INTELLIGENT MODÈLE ILC3 ET LM3D VERSION 1.7 TABLE DES MATIÈRES 1. PROGRAMMATION RAPIDE :... B-1 2. PRÉSENTATION :... B-3 3. CARACTÉRISTIQUES :... B-3 3.1. ILC3... B-3 3.2.

Plus en détail

Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles. L unité de mesure la plus appropriée

Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles. L unité de mesure la plus appropriée Activités de mesures sur la masse à l aide d unités de mesure conventionnelles L unité de mesure la plus appropriée Dans cette activité, l élève choisit l unité de mesure la plus appropriée pour déterminer

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

TP Modulation Démodulation BPSK

TP Modulation Démodulation BPSK I- INTRODUCTION : TP Modulation Démodulation BPSK La modulation BPSK est une modulation de phase (Phase Shift Keying = saut discret de phase) par signal numérique binaire (Binary). La phase d une porteuse

Plus en détail

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m.

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m. La Mesure du Temps Unité de temps du Système International. C est la seconde, de symbole s. Sa définition actuelle a été établie en 1967 par la 13 ème Conférence des Poids et Mesures : la seconde est la

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

III Capteurs et actuateurs

III Capteurs et actuateurs III Capteurs et actuateurs Tous les systèmes électroniques ont en commun qu ils fonctionnent selon le principe ETS (Entrée, Traitement, Sortie) du traitement de l information. ENTRÉE TRAITEMENT SORTIE

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie Solutions pour la mesure de courant et d énergie Mesure et analyse de signal Solutions WAGO pour la surveillance et l économie d énergie Boucles de mesure Rogowski, série 855 pour la mesure non intrusive

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Notice d utilisation de la : Pro-Ject Debut & Debut Phono SB

Notice d utilisation de la : Pro-Ject Debut & Debut Phono SB Notice d utilisation de la : Pro-Ject Debut & Debut Phono SB 11 14 11 22 2 1 3 16 17 6 15 1 4 5 8 7 9 20 21 17 9a 3a 25 33 45/78 SPEED 24 10 11 13 12 2 PRO-JECT DEBUT/DEBUT PHONO SB Descriptif du produit

Plus en détail

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A

GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A GPA770 Microélectronique appliquée Exercices série A 1. Effectuez les calculs suivants sur des nombres binaires en complément à avec une représentation de 8 bits. Est-ce qu il y a débordement en complément

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Enregistreur sans papier. Interface LON. B 95.5010.2.1 Description des interfaces 10.99/00370156

Enregistreur sans papier. Interface LON. B 95.5010.2.1 Description des interfaces 10.99/00370156 Enregistreur sans papier Interface LON B 95.5010.2.1 Description des interfaces 10.99/00370156 Sommaire 1 Introduction 3 1.1 Préambule... 3 1.2 Conventions typographiques... 4 1.2.1 Avertissement... 4

Plus en détail

ProCod. Manuel d utilisation. Software de programmation pour codeurs absolus TWK modèles CRF et DAF CRF 11069 DF 08 / 10

ProCod. Manuel d utilisation. Software de programmation pour codeurs absolus TWK modèles CRF et DAF CRF 11069 DF 08 / 10 Software de programmation pour codeurs absolus TWK modèles CRF et DAF CRF 11069 DF 08 / 10 Manuel d utilisation ProCod TWK France 13-15, avenue de Stalingrad 93170 BAGNOLET T. 01 43 62 00 05 F. 01 43 63

Plus en détail

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C Driver de moteurs pas-à-pas DM432C 1. Introduction Le DM432C de Leadshine est un driver digital de moteurs pas-à-pas basé sur un circuit DSP. Il fait partie de la dernière génération de contrôleurs de

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX

T500 DUAlTACH. JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence TACHYMETRE 2 CANAUX 02-09 T500 DUAlTACH JAQUET T500 DualTach Instrument de mesure et de surveillance équipé de 2 entrées fréquence JAQUET T500 DualTach Instrument multi canal de mesure et de surveillance pour applications

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

La polarisation des transistors

La polarisation des transistors La polarisation des transistors Droite de charge en continu, en courant continu, statique ou en régime statique (voir : le transistor) On peut tracer la droite de charge sur les caractéristiques de collecteur

Plus en détail

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures.

Régler les paramètres de mesure en choisissant un intervalle de mesure 10µs et 200 mesures. TP Conversion analogique numérique Les machines numériques qui nous entourent ne peuvent, du fait de leur structure, que gérer des objets s composés de 0 et de. Une des étapes fondamentale de l'interaction

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2

Dossier technique. Présentation du bus DMX et Utilisation des options EL13 / EL14 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 1 LE PROTOCOLE DMX 2 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur)

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM Introduction Cette carte est une véritable centrale de télécommande et d alarme par GSM. Elle se connecte par un port série à un modem GSM compatible

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE?

La température du filament mesurée et mémorisée par ce thermomètre Infra-Rouge(IR) est de 285 C. EST-CE POSSIBLE? INVESTIGATION De nombreux appareils domestiques, convecteurs, chauffe-biberon, cafetière convertissent l énergie électrique en chaleur. Comment interviennent les grandeurs électriques, tension, intensité,

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail