HOSPITALISATION A DOMICILE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HOSPITALISATION A DOMICILE"

Transcription

1 Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie

2 L'HAD en France 250 établissements (1er création en : loi reconnaissant l'had comme alternative à l'hospitalisation) ~ 9000 patients/j (objectif 2010: ) 50 % moins de 60 ans 25% plus de 75 ans 10 % moins de 18 ans Femmes > hommes (~59 % versus 41%) Coût : 575 M (< 1% du coût de l'hospitalisation)

3 HAD GRANVILLE L'hôpital se déplace au domicile Une approche pluridisciplinaire coordonnée pour le meilleur soin Une qualité et une sécurité équivalente à hospitalisation en établissement Point de rencontre entre médecine hospitalière et ambulatoire

4

5 L'hôpital se déplace au domicile Une équipe multidisciplinaire Suivi du projet thérapeutique (élaboré par med. hospitalier med traitant et coordonnateur) 1 - Le médecin traitant : responsable de la prise en charge implication indispensable 2 - L'équipe de coordination: lien entre le malade et les différents intervenants de santé - responsable du projet thérapeutique

6 L'équipe de coordination Médecin coordonnateur Référent médical de l'had Donne son avis sur l'entrée et la sortie Veille à transmission des infos médicales Bon accomplissement des actes Participe à l'évaluation des soins Assure liaison et coordination entre MT et médecins hospitaliers

7 L'équipe de coordination Cadre de santé Anime et encadre les personnels paramédicaux Coordonne les soins auprès des paramédicaux Recueille les infos nécessaires à l'admission Se rend au domicile pour juger de la faisabilité Organise les services techniques nécessaires

8 L'équipe de coordination Salariés de la structure - Infirmières - Aides-soignants - Ergothérapeute - Diététicienne Equipe de soins - Psychologue, assistante sociale Libéraux : kinésithérapeutes, ergothérapeute, infirmières libérales...

9 L'équipe du HAD Granville

10 HAD GRANVILLE L'hôpital se déplace au domicile Caractéristiques Coordination et multidisciplinarité Rôle pivot du médecin traitant (dégagé des aspects organisationnels, sociaux, administratifs) - son accord est indispensable Lien entre les médecins libéraux et les hospitaliers Anticipation (adaptation traitement douleur, relais libéraux d'aval..) Partage d'informations Coordination des soins 24/24 et 7J/7

11 HAD Alternative à l'hospitalisation Diminution de durée de séjour en établissement

12 Pour quel type de patients? Indication de l'had La maladie et non la dépendance

13 Pour quel type de patient? Patients atteints de pathologies graves Pathologies aiguës ou chroniques, évolutives et/ou instables Patients qui seraient hospitalisés en l'absence d'un tel service Soins # des soins habituels à domicile (complexité, durée, fréquence)

14 Pour quel type de patient? Ne sont pas admis les patients : Relevant de soins non coordonnés, de soins à l'acte Relevant de soins infirmiers à domicile Relevant uniquement de nutrition entérale ou parentérale, assistance respiratoire, dialyse, rééducation orthopédique ou neurologique

15 Pour quel type de prise en charge? Soins Ponctuels Pathologie non stabilisée Durée de prise en charge déterminée Soins techniques réitérés s'il y a lieu ex: antibiothérapie à usage hospitalier, chimiothérapies...

16 Pour quel type de prise en charge? Pathologie évolutive Soins continus Durée de prise en charge non déterminée Association de soins techniques ± complexes, soins de nursing, de soins palliatifs ex: suivis thérapeutiques au long cours : perfusions, pansements complexes, injections, nutrition entérale+autres traitements, rééducation, soins palliatifs

17 Pour quel type de prise en charge? Soins de réadaptation Après phase aiguë de pathologie neurologique, cardiologique Polypathologie après une phase aiguë Durée de prise en charge déterminée ex: rééducation (kiné 3/S + autre patho), éducation et réadaptation, soins divers

18 Qui prescrit? 80 % : Médecin hospitalier 20 % : Médecin traitant (SP le plus souvent)

19 Exemples de pathologies relevant à elles seules du HAD Traitement IV protocole hospitalier avec plusieurs passages IDE/j Soins palliatifs Chimiothérapie anticancéreuse (administration et surveillance pendant les jours de traitement) Prise en charge douleur (PCA) Pansements complexes et/ou multiples (plusieurs interventions/j ou > 30 mn)

20 Exemples de pathologies relevant à elles seules du HAD Surveillance post-chimiothérapie (effets secondaires) Post-traitement chirurgical (suites immédiates d'une chirurgie - surveillance sutures/pansementsdurée limitée) Surveillance d'aplasie (surveillance biologique, clinique, surveillance et traitement des effets secondaires ) Education patient/entourage (programme d'éducation visant à augmenter l'autonomie - patho cardiaques, diabète, asthme, affections respi)

21 Exemples de pathologies ne relevant pas à elles seules du HAD Assistance respiratoire Soins de nursing lourds ( 2h/j) Nutrition entérale ou parentérale Rééducation (Kiné 3/S) : orthopédique neurologique Surveillance de radiothérapie

22 Conditions requises pour une admission Accord du patient ou de la personne de confiance Accord du médecin coordonnateur Accord du médecin traitant

23 Que prend en charge l'had? Visites du médecin traitant Actes de kinésithérapie (selon prescription) Actes d'ergothérapie Médicaments et les dispositifs médicaux délivrance par la pharmacie de l'hôpital Matériel et appareillage médical Examens de laboratoire Transports

24 HAD Complémentarité et pluridisciplinarité des intervenants Coopération entre les professionnels de santé Pour une prise en charge optimale au domicile du patient

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE stratégies thérapeutiques et modalités pratiques 24/11/2015 Le Guen, cadre de santé, Service de maladies infectieuses, CHRU de Brest 1 Plan Quelles options

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n du 30 mai relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n du 30 mai relative à l'hospitalisation à domicile Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile NOR : MESH0030242Z (Texte non paru au

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD

HAD et EHPA (D) Textes réglementaires. JOURNEES ARS : HAD et EHPAD HAD et EHPA (D) Textes réglementaires L intervention de l Hospitalisation à Domicile en EHPAD est possible depuis février 2007. Les textes législatifs réglementent prises en charge. et limitent les Bases

Plus en détail

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Intervenants : Anne MANDONNAUD, Médecin Coordonnateur HaD Ouest Audois 13 décembre 2012 25 décembre 2012

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1

L HOSPITALISATION A DOMICILE. EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1 L HOSPITALISATION A DOMICILE EPU 13 novembre 2009 Pr BOULNOIS Dr BOUCHER Mme MOUROT 1 HAD - DEFINITION Les structures d hospitalisation à domicile permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

L Hospitalisation A Domicile

L Hospitalisation A Domicile L Hospitalisation A Domicile Outils de sécurisation du circuit du médicament lors de l administration d une chimiothérapie à domicile (AZACITIDINE) 11 février 2015 Mme Véronique VITTU (infirmière chef)

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire

HOSPITALISATION A DOMICILE. Livret d accueil du stagiaire Livret d accueil du stagiaire Page 2 HOSPITALISATION A DOMICILE Sommaire Présentation du service Modalités pratiques de votre stage Les prises en charge réalisées Les situations prévalentes Numéros utiles

Plus en détail

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile 6th International Congress of Breath Disease Centers WORKSHOP 1 Les soins en ville et l hospitalisation à domicile Dr Nicolas GANDRILLE Fondation Santé Service HAD Les différents intervenants du domicile:

Plus en détail

Les Assises Nationales du Maintien à Domicile, Salon Autonomic Médecine Physique et de Réadaptation et Maintien à Domicile

Les Assises Nationales du Maintien à Domicile, Salon Autonomic Médecine Physique et de Réadaptation et Maintien à Domicile Les Assises Nationales du Maintien à Domicile, Salon Autonomic 2 000. Médecine Physique et de Réadaptation et Maintien à Domicile Paris le 16 06 2 000. La réadaptation en hospitalisation à domicile Dr

Plus en détail

Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016

Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016 L expertise des soins complexes et coordonnés à domicile Journée Formation IFSI Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016 Qu est-ce que l HaD? 2 HaD FRANCE Société de statut privé Créée en août 2007

Plus en détail

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE TACTIQUE ANTIPOLIS uillet 2016 OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE Une cooordination conjointe 2 La coordination des soins se définit comme une action conjointe des professionnels de

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

MINISTÈRE DE l'emploi ET DE LA SOLIDARITE. Paris, le. La ministre de l'emploi et de la solidarité La secrétaire d'etat à la santé et aux handicapés

MINISTÈRE DE l'emploi ET DE LA SOLIDARITE. Paris, le. La ministre de l'emploi et de la solidarité La secrétaire d'etat à la santé et aux handicapés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE l'emploi ET DE LA SOLIDARITE DIRECTION DES HOPITAUX Paris, le La ministre de l'emploi et de la solidarité La secrétaire d'etat à la santé et aux handicapés à Mesdames

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006

Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux. Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Dr Nathalie Nisenbaum 7 décembre 2006 Place des professionnels libéraux dans le parcours du patient cancéreux Prévention et dépistage

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016 L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris Aval des urgences: HAD quels patients? 19 septembre 2016 HAD-AP-HP en quelques chiffres Première HAD créée en France (1957) et la

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE CENTRE HOSPITALIER DU HAUT ANJOU HOSPITALISATION A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL Madame, Mademoiselle, Monsieur, Vous venez d être admis en «Hospitalisation A Domicile». Cette brochure vous permettra de mieux

Plus en détail

Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016

Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016 .. Critères de niveaux d interventions auprès de patients à domicile Mai 2016 Contexte Avec l augmentation des pathologies chroniques, la majorité des patients souhaite rester à domicile dans la mesure

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968

1 re structure HAD de province. Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation À Domicile

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai

Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Présentation de l Unité de Soins Palliatifs du Centre Hospitalier de Douai Cadre Réglementaire Circulaire n 2008-99 du 25 mars 2008 relative à l organisation des soins palliatifs Annexe III - Référentiel

Plus en détail

fnehad l hospitalisation en 2015 édition 2016

fnehad l hospitalisation en 2015 édition 2016 fnehad l hospitalisation à domicile (HAD) en 2015 édition 2016 FNEHAD RAPPORT D ACTIVITÉ 2015-2016 extrait L had en chiffres Définition de l hospitalisation à domicile P. 3 Les chiffres clés P. 4 Les intervenants

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. CME AP-HP 13 septembre 2016

L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. CME AP-HP 13 septembre 2016 L Hospitalisation à Domicile de l Assistance Publique-Hôpitaux de Paris CME AP-HP 13 septembre 2016 1. L HAD-AP-HP en quelques chiffres 2. L offre HAD 3. Les filières patients HAD 4. Interface GH et HAD

Plus en détail

La filière gériatrique et les réseaux de soins

La filière gériatrique et les réseaux de soins DU de Médecine des Personnes Agées 2011 La filière gériatrique et les réseaux de soins Pr. François PUISIEUX Pôle de Gérontologie, CHRU de LILLE La filière gériatrique Objet de la filière gériatrique :

Plus en détail

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Marie-Elodie Chicher Coordinatrice 3C GH Pitié Salpêtrière Charles Foix (Paris) 16 février 2016 Séminaire ANFH EHESP Infirmière

Plus en détail

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION 1 Critères de décision pour le contrôle du GHM 23Z02Z (soins ) correspondant aux GHS 7956 7957 7958 Exposé de la situation Les soins sont inscrits dans les

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE?

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? ATELIER DE SOINS PALLIATIFS LA COMPLEMENTARITE DE L HAD EN EHPAD, EST-CE POSSIBLE? 13/11/2013 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» -statuts déposés en 2009 Président

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD

CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD ANNEXE X CRITERES DE DECISION POUR CONTROLE DU GHT SOINS PALLIATIFS EN HAD 1. CONTEXTE 1.1. Exposé de la situation La prise en charge des soins palliatifs représente 28 % des journées facturées en hospitalisation

Plus en détail

David DUS puériculteur référent Isabelle MOREAU-GAUDRY Pédiatre Coordonnateur Pôle parents-enfants

David DUS puériculteur référent Isabelle MOREAU-GAUDRY Pédiatre Coordonnateur Pôle parents-enfants David DUS puériculteur référent Isabelle MOREAU-GAUDRY Pédiatre Coordonnateur Pôle parents-enfants Maison de Santé Protestante de Bordeaux Bagatelle Fondation créée en 1863 avec participation au service

Plus en détail

Les séjours en rééducation: qu en attendre?

Les séjours en rééducation: qu en attendre? Les séjours en rééducation: qu en attendre? Prise en charge spécifique en MPR Basée sur un suivi au long cours Comporte en premier lieu une évaluation globale et pluridisciplinaire, répétée à chaque étape

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

Quel recours à l Hospitalisation à Domicile (HAD)? Selon quels protocoles préparer la sortie vers l HAD? Quels prescripteurs de l HAD?

Quel recours à l Hospitalisation à Domicile (HAD)? Selon quels protocoles préparer la sortie vers l HAD? Quels prescripteurs de l HAD? Quel recours à l Hospitalisation à Domicile (HAD)? Selon quels protocoles préparer la sortie vers l HAD? Quels prescripteurs de l HAD? Docteur Régis PATTE Praticien Hospitalier Chef du service médical

Plus en détail

Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel

Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel 1- Observation et recueil de données cliniques Observation de l état de santé d une personne Examen clinique de la personne

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

PLAIES & CICATRISATION

PLAIES & CICATRISATION PLAIES & CICATRISATION Une équipe à votre service L Hospitalisation à domicile Santé Service Bayonne et Région dispose d une équipe formée spécifiquement à la cicatrisation des plaies aiguës ou chroniques.

Plus en détail

RETOUR À DOMICILE. Le rôle de l aide soignante

RETOUR À DOMICILE. Le rôle de l aide soignante RETOUR À DOMICILE Le rôle de l aide soignante Quels enjeux autour du retour à domicile selon vous? Quel est le rôle de l aide soignante? Remue-méninges de 15 min environs en 2 sous-groupes. LE RAD: UNE

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 PR OPC 13 Page 1 sur 6 Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 Objet de la procédure Décrire les étapes de la prise en charge d une patiente

Plus en détail

Salons de la Santé et de l Autonomie. «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015

Salons de la Santé et de l Autonomie. «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015 Salons de la Santé et de l Autonomie «HAD en ESMS, les clés de la réussite» 20 mai 2015 Sommaire L HAD dans le paysage sanitaire Définition de l HAD Pourquoi l HAD en SMS? Modalités de prise en charge

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35. Notre statut : Notre activité :

PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35. Notre statut : Notre activité : SOMMAIRE PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35...3 Notre statut :...3 Notre activité :...3 Notre territoire d intervention :...4 Notre organisation :...4 Nos engagements de qualité et de sécurité...6 HAD

Plus en détail

Projet ULYSSE / INCa Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer

Projet ULYSSE / INCa Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Projet ULYSSE / INCa Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer CJP / Dr DURANDO, Dr BAHADOOR,

Plus en détail

Médecin coordinateur HAD

Médecin coordinateur HAD Dr GUEHENNEUX Emmanuelle Médecin coordinateur HAD Plan Prise en charge de l hôpital Patient Famille Equipe Suivi Prise en charge du domicile Patient Famille Equipe Suivi Conclusion Prise en charge de l

Plus en détail

Prix de journée dans les EHPAD

Prix de journée dans les EHPAD Prix de journée dans les EHPAD Connaître la méthode de tarification dans les EHPAD est indispensable pour comprendre la répartition des coûts et des prises en charge. Le tarif hébergement Le prix de journée

Plus en détail

LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT. Législation VAE AS PN

LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT. Législation VAE AS PN LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT NOTION D EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE L équipe: ensemble de personnes travaillant en vue d un objectif commun, ici il s agit de la meilleure prise en charge possible du

Plus en détail

Les différentes prises en charge des soins à domicile. Un éventail de solutions pour les patients

Les différentes prises en charge des soins à domicile. Un éventail de solutions pour les patients Les différentes prises en charge des soins à domicile Un éventail de solutions pour les patients 1 Les réseaux par thèmes Gérontologie Maladies chroniques Diabète Maladies cardio-vasculaires Asthmes SEP

Plus en détail

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez.

Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. - 2 - Madame, Monsieur, Vous avez fait appel à notre service de Soins à Domicile. Soyez remercié(e) de la confiance que vous nous accordez. Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) a pour objectif.

Plus en détail

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE

RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE RESEAU ET FILIERE GERONTOLOGIQUE LES RESSOURCES DU RESEAU GERONTOLOGIQUE FACILITATRICES DU MAINTIEN A DOMICILE H.A.D. Hospit. à Domicile Soins ponctuels (antibiothérapie, chimiothérapie, perfusions) Soins

Plus en détail

CENTRE GÉRONTOLOGIQUE DÉPARTEMENTAL LIVRET D ACCUEIL HOSPITALISATION A DOMICILE

CENTRE GÉRONTOLOGIQUE DÉPARTEMENTAL LIVRET D ACCUEIL HOSPITALISATION A DOMICILE CENTRE GÉRONTOLOGIQUE DÉPARTEMENTAL LIVRET D ACCUEIL HOSPITALISATION A DOMICILE 176, avenue de Montolivet - BP 50058 13375 MARSEILLE CEDEX 12 Tél. : 04 91 12 75 63 - Fax 04 91 12 76 62 Site Internet :

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Céline Henriot Définition des soins de support: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien

Plus en détail

CONVENTION DE COOPERATION, SERVICE HAD /

CONVENTION DE COOPERATION, SERVICE HAD / CONVENTION DE COOPERATION, SERVICE HAD / "DestinataireCivilité" "DestinatairePrénom" "DestinataireNom" INFIRMIER(E) D EXERCICE LIBERAL ENTRE "NomHAD", au titre de son service d Hospitalisation à Domicile,

Plus en détail

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges

Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Infirmière référente en LISP au CH de Saint Die des Vosges Evolution et adaptation des missions d une infirmière référente. Muriel Jouchter infirmière référente LISP Christine Blot cadre de santé 1 2 Pour

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

Transports Soins Infirmiers Soins de Masso-Kinésithérapie

Transports Soins Infirmiers Soins de Masso-Kinésithérapie Prescriptions Transports Soins Infirmiers Soins de Masso-Kinésithérapie Les prescriptions de transport La prise en charge de transport est une décision médicale Qui dépend de critères médico-administratifs

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

Soins Oncologiques de Support

Soins Oncologiques de Support Soins Oncologiques de Support DEFINITIONS et CONCEPTS PROPOSITIONS D ORGANISATION Novembre 2005 CA GRASSPHO NOV 05 1 DEFINITIONS CA GRASSPHO NOV 05 2 SOINS CURATIFS «Les soins curatifs cherchent à guérir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits).

Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits). Votre enfant va être hospitalisé dans l'unité Arléane. Cette unité prend en charge des enfants de 0 à 6 ans (30 lits). Le service a deux parties : 1) La pouponnière qui accueille des enfants de 0 à 3 ans

Plus en détail

LE METIER INFIRMIER. Loi du 31 mai 1978

LE METIER INFIRMIER. Loi du 31 mai 1978 Loi du 31 mai 1978 «Est considérée comme exerçant la profession d infirmier ou d infirmière toute personne qui, en fonction des diplômes qui l y habilitent, donne habituellement des soins infirmiers sur

Plus en détail

ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE

ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE Journée thématique : association IDEES le 17 mars 06 Paris ROLE PARAMEDICAL EN ADDICTOLOGIE Hôpital Universitaire Paul Brousse Villejuif (94) Fédération d Addictologie - PR Boissonnas - PR Reynaud Equipe

Plus en détail

Sédation en fin de vie à domicile. Dr Marie DANEL SOINS PALLIATIFS

Sédation en fin de vie à domicile. Dr Marie DANEL SOINS PALLIATIFS Sédation en fin de vie à domicile Dr Marie DANEL SOINS PALLIATIFS Sédation en fin de vie à domicile. Recommandations. Rôles du médecin généraliste. 2 Définition de la sédation Recherche d une diminution

Plus en détail

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Dr F Pinguet CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer en France 332 000 nouveaux cancers en 2008 contre 160 000 en 1980 145 000 personnes meurent chaque

Plus en détail

la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation en 2013 à domicile Assemblée Générale 2014 Pays d Artois

la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation en 2013 à domicile Assemblée Générale 2014 Pays d Artois la qualité de l hôpital, le confort de la maison L hospitalisation à domicile en 2013 Assemblée Générale 2014 Pays d Artois sommaire Définition de l hospitalisation à domicile 2 Les chiffres clés de l

Plus en détail

La place de l hospitalisation à domicile dans la prise en charge du cancer. Intervention du Dr Elisabeth HUBERT, Présidente de la FNEHAD

La place de l hospitalisation à domicile dans la prise en charge du cancer. Intervention du Dr Elisabeth HUBERT, Présidente de la FNEHAD La place de l hospitalisation à domicile dans la prise en charge du cancer Intervention du Dr Elisabeth HUBERT, Présidente de la FNEHAD 1 Messages-clés Par sa place dans l offre de soins et son savoir-faire

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale.

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. MISE EN OEUVRE DE LA NUTRITION Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. Régionales de cancérologie, 24 juin 2011 Nutrition? Perfusion

Plus en détail

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN : UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE ET GRADUEE DE L OBESITE 23 mai 2014 12h30-17h - Hall du bâtiment médico-chirurgical 23/05/2014 2 rue

Plus en détail

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition :

R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION. I. L'hôpital public : Définition : R5 = HOSPITALISATION R5 = HOSPITALISATION I. L'hôpital public : Définition : Établissement public de santé, investi d une mission de service public hospitalier reposant sur 3 grand principes : égalité

Plus en détail

Soins Palliatifs - Valorisation - Pertinence des séjours. Amina Ettorchi Tardy Médecin DIM CH de Blaye

Soins Palliatifs - Valorisation - Pertinence des séjours. Amina Ettorchi Tardy Médecin DIM CH de Blaye Soins Palliatifs - Valorisation - Pertinence des séjours Amina Ettorchi Tardy Médecin DIM CH de Blaye CRIMA Périgueux 28 avril 2011 2 Plan Cadre réglementaire Tarification à l activité et soins palliatifs

Plus en détail

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste

RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES. Pièce jointe : Fiches de Poste Le Centre Hospitalier Jacques LACARIN RECRUTE 1 ASSISTANTE SOCIALE POSTE EN CDD (REMPLACEMENT) SERVICE SOCIAL POLE MANAGEMENT RESSOURCES HUMAINES 1 POSTE A 100% Pièce jointe : Fiches de Poste Renseignements

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

RECRUTERTOP. recrutement. Masseur-kinésithérapeute Exercez votre métier chez nous!

RECRUTERTOP. recrutement. Masseur-kinésithérapeute Exercez votre métier chez nous! RECRUTERTOP recrutement Masseur-kinésithérapeute Exercez votre métier chez nous! Oihana est masseurkinésithérapeute à l hôpital Bichat Claude-Bernard. Elle nous parle de son métier : Nous intervenons à

Plus en détail

FILIERE AMPUTES INTRODUCTION

FILIERE AMPUTES INTRODUCTION FILIERE AMPUTES INTRODUCTION Suite à certaines modifications de l orientation d activité d établissements, dans le cadre d une politique d organisation territoriale et en filière, il est proposé une structuration

Plus en détail

Bienvenue. Brochure d accueil Services de Réadaptation. En route vers l autonomie

Bienvenue. Brochure d accueil Services de Réadaptation. En route vers l autonomie Bienvenue Brochure d accueil Services de Réadaptation En route vers l autonomie Edito En route vers l autonomie Bienvenue dans le service de Réadaptation. Après votre admission, l équipe pluridisciplinaire

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO

Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO Expérimentation de la télémédecine dans le parcours de soins : TéO Dr RAISON Dr MEZGHANI La Télémédecine permet Pratique médicale complémentaire d établir un diagnostic, d assurer un suivi à visée préventive

Plus en détail

Etude médico-économique sur la perfusion à domicile. Présentation des résultats 21 mars 2012

Etude médico-économique sur la perfusion à domicile. Présentation des résultats 21 mars 2012 Etude médico-économique sur la perfusion à domicile Présentation des résultats 21 mars 2012 Sommaire 1. Contexte de l étude 2. Démarche adoptée 3. Résultats obtenus 2 Sommaire 1. Contexte de l étude 2.

Plus en détail

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS. Soins de support et démarche palliative 22/11/2016

ATELIER DE SOINS PALLIATIFS. Soins de support et démarche palliative 22/11/2016 ATELIER DE SOINS PALLIATIFS Soins de support et démarche palliative 22/11/2016 1.Présentation de la CASSPA 49 ( Mme Christelle FOIN) Association «Loi 1901» - statuts déposés en 2009 Président : M. Yves

Plus en détail

Retour d expériences Hospitalisation de jour en SSR. Hospitalisation de jour gériatrique (PAP) Hospitalisation de jour polyvalente

Retour d expériences Hospitalisation de jour en SSR. Hospitalisation de jour gériatrique (PAP) Hospitalisation de jour polyvalente Retour d expériences Hospitalisation de jour en SSR Hospitalisation de jour gériatrique (PAP) Hospitalisation de jour polyvalente Le virage vers ambulatoire certes mais quelques préalables Autorisation

Plus en détail

Éducation thérapeutique dans le cadre de vie des patients Hospitalisés à Domicile

Éducation thérapeutique dans le cadre de vie des patients Hospitalisés à Domicile Éducation thérapeutique dans le cadre de vie des patients Hospitalisés à Domicile Développement de programmes d éducation thérapeutique en HAD Dr Béatrice Grenier, Médecin coordonnateur. Santé Service,

Plus en détail

L Hospitalisation domicile

L Hospitalisation domicile L Hospitalisation domicile à S O M M A I R E Où SE SITUE L HAD? p 2 QU EST-CE QUE L HAD? p 4 QUEL LIEU D INTERVENTION? p 4 QUE DOIT-ON SAVOIR SUR L HAD DE LANNION? p 5 QUI EST CONCERNé par l HAD? p 6

Plus en détail

1 re structure HAD de province

1 re structure HAD de province Présentation 1 re structure HAD de province Association à but non lucratif (loi 1901) créée en 1968 par le Dr Thielley, Santé Service Bayonne et Région est la 1 re structure d'hospitalisation à domicile

Plus en détail

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT 2012-2016 Projet médical Ambert - Thiers Attachement des deux Commissions Médicales des deux établissements au besoin de santé publique sur ce territoire. Projet

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L UNITE D ONCOLOGIE MEDICALE A TEMPS PARTIEL Vu les dispositions du code de la santé

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

LES SOS ET LEUR COORDINATION Ph Colombat

LES SOS ET LEUR COORDINATION Ph Colombat LES SOS ET LEUR COORDINATION Ph Colombat 1/ Les soins oncologiques de support 1-1 la définition Elle a été donnée dans la circulaire DHOS/SDO/201/101 du 22 février 2005 du plan Cancer 1 : «l ensemble des

Plus en détail