Recherches sur la biodiversité des zones antarctiques et subantarctiques, implications en termes de gestion et conservation.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherches sur la biodiversité des zones antarctiques et subantarctiques, implications en termes de gestion et conservation."

Transcription

1 Recherches sur la biodiversité des zones antarctiques et subantarctiques, implications en termes de gestion et conservation Marc Lebouvier

2 La ZATA s appuie sur neuf programmes de recherche soutenus par l IPEV Une collectivité territoriale d Outre-Mer Une agence de moyens pour la recherche M. Lebouvier P. 2

3 Décret du 3 octobre 2006 A noter : une occupation tout au long de l année mais pas de population permanente M. Lebouvierl P. 3

4 Un partenariat étroit Une convention cadre signée en 2009 définit la collaboration entre les TAAF et l IPEV en matière d opérations de recherches et de gestion de l environnement dans la RN-TAF M. Lebouvierl P. 4

5 Un partenariat étroit Une convention cadre signée en 2009 définit la collaboration entre les TAAF et l IPEV en matière d opérations de recherches et de gestion de l environnement dans la RN-TAF Contribution des équipes de la ZATA à l élaboration du plan de gestion de la RN-TAF M. Lebouvierl P. 5

6 Un partenariat étroit Une convention cadre signée en 2009 définit la collaboration entre les TAAF et l IPEV en matière d opérations de recherches et de gestion de l environnement dans la RN-TAF Contribution des équipes de la ZATA à l élaboration du plan de gestion de la RN-TAF M. Lebouvierl Participation de quatre membres de la ZATA au Comité de l Environnement Polaire qui tient lieu de Conseil Scientifique de la RN-TAF P. 6

7 Partenariat «habitats faune flore terrestres» CNRS Université et INRA Rennes, MNHN Paris Programme IPEV 136 RN-TAF Axes principaux Typologie des habitats, observatoire des modifications en relation avec les changements climatiques et les introductions d espèces Amélioration des connaissances sur la biodiversité pour des groupes encore mal connus (bryophytes, lichens...) ; alimentation des bases de l INPN (TAXREF). Dispersion, répartition et impact des espèces introduites (-> biosécurité, éradications...) M. Lebouvier l P. 7

8 Partenariat «habitats faune flore terrestres» 20 km Colonisation du puceron introduit Myzus ascalonicus sur Kerguelen en 2010 (1 ère obs en 1964 sur PAF) Station PAF M. Lebouvier l P. 8

9 Partenariat «habitats faune flore terrestres» Colonisation du pissenlit introduit sur l île de la Possession à Crozet Station Présence en 1989 (1 ère obs en 1978) Colonisation entre 1989 et 1996 Colonisation entre 1996 et 2002 Colonisation entre 2002 et 2012 M. Lebouvier l P. 9

10 Partenariat «habitats faune flore terrestres» Nombre de phanérogames introduites à Kerguelen synthèse d après 3152 relevés effectués en , hors station et sites avec élevage de moutons and the winners are Poa annua Station 14 Cerastium fontanum Sagina procumbens Lebouvier l P. 10

11 Partenariat «habitats faune flore terrestres» Retombées (biosécurité) inspection et nettoyage de l équipement de terrain avant descente à terre IPEV 136 RN-TAF arrêt des importations de choux-fleurs frais après observation de Plutella xylostella, papillon ravageur des crucifères M. Lebouvier l P. 11

12 Partenariat «oiseaux et mammifères marins» Centre d Etudes Biologiques de Chizé Programme IPEV 109 RN-TAF Priorités espèces pour lesquelles aucune donnée n est disponible ou pour lesquelles les données sont très anciennes espèces particulièrement impactées par les activités humaines (pêcheries) espèces ayant un statut UICN défavorable M. Lebouvier l P. 12

13 Partenariat «oiseaux et mammifères marins» zones prospectées depuis 2011 pour des Iles Kerguelen inventaires quantitatifs des oiseaux (hors Golfe du Morbihan) photo comptage de manchots royaux M. Lebouvier l P. 13

14 Partenariat «oiseaux et mammifères marins» Iles Kerguelen Plan National d Actions Madagascar Australie en faveur de l albatros d Amsterdam Ile Amsterdam zones marines importantes pour l albatros d Amsterdam en période inter-nuptiale (résultats préliminaires) M. Lebouvier l P. 14

15 Partenariat «gestion des pêcheries australes françaises» MNHN Paris TAAF Plusieurs axes interactions entre espèces (réseau trophique) occupation de l espace (géographique, bathymétrique et par rapport à la colonne d eau) impact des engins de pêche sur la structuration de l habitat et surtout sur le benthos captures accidentelles d oiseaux et mammifères marins captures accessoires d espèces non ciblées par la pêcherie TAAF M. Lebouvierl P. 15

16 Partenariat «gestion des pêcheries australes françaises» Observation scientifique embarquée (COPEC TAAF) Campagnes POKER (2006, 2010, ) points de références indépendants de la pêcherie pour estimer les biomasses et les densités des espèces pêchées et des espèces non visées par la pêcherie cartographie des abondances de 17 espèces de poissons démersaux taaf.fr M. Lebouvierl P. 16

17 Partenariat «gestion des pêcheries australes françaises» Distribution des densités (en poids) d une espèce non commerciale le cacique antarctique Zanclorhynchus spinifer lors de POKER 1 (septembre 2006) en haut et POKER 2 (septembre 2010) en bas. POKER 3 M. Lebouvierl P. 17

18 Partenariat «gestion des pêcheries australes françaises» Distribution des densités (en poids) d une espèce commerciale la légine australe Dissostichus eleginoides lors de POKER 1 (septembre 2006) en haut et POKER 2 (septembre 2010) en bas. POKER 3 M. Lebouvierl P. 18

19 Partenariat «gestion des pêcheries australes françaises» Retombées Avis scientifique -> arrêtés de l administrateur supérieur fixant les TAC pour les six armements autorisés à pêcher Comparaisons avec le secteur des îles australiennes Heard et Mac-Donald situées dans la partie méridionale du plateau de Kerguelen Informations précieuses pour l Agence des Aires Marines Protégées et le Comité Scientifique de la Commission pour la Conservation de la Faune et de la Flore Marine de l Antarctique M. Lebouvierl P. 19

20 Retombées des suivis à long terme (informations pour ACAP) Sensibilité au CLIMAT et aux PECHERIES Wand. Amster Sooty Blackbrowed Yellow nosed White chinned Grey petrel Disease M. Lebouvier l P. 20

21 Retombées (informations pour CCAMLR) Recommandations sur les techniques de pêche pour diminuer l impact sur les oiseaux M. Lebouvierl P. 21

22 En conclusion : la ZATA est un peu éloignée... mais pas vraiment isolée CCAMLR Traité sur l Antarctique M. Lebouvier l ACAP

POKER II. Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe

POKER II. Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe DOSSIER DE PRESSE JUIN 2010 POKER II Une campagne de prospection et d évaluation des ressources halieutiques pour soutenir l avenir de la pêche australe Paul Tixier La pêche australe : un modèle de gestion

Plus en détail

LES PERSONNES QUI PORTENT LE PROJET ARGONIMAUX

LES PERSONNES QUI PORTENT LE PROJET ARGONIMAUX LES PERSONNES QUI PORTENT LE PROJET ARGONIMAUX > L'équipe côté CNES Ingénieur avec un DEA d'océanographie et météorologie, Danielle de Staerke fait partie du CNES depuis 1983. Elle a d'abord travaillé

Plus en détail

Présentation. Exposition «Oiseaux de légende des mers australes»

Présentation. Exposition «Oiseaux de légende des mers australes» Présentation Exposition «Oiseaux de légende des mers australes» Exposition présentée sur le front de mer de Saint-Pierre en juin 2010 Préambule L assemblée générale de l ONU a désigné l année 2010 Année

Plus en détail

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V.

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V. Le 22 février 2013 à Saint-Pierre, Dossier de presse Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président Crédits photos : V.Lamarre / SHOM Contact Presse :

Plus en détail

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork)

EBONE. Réseau Européen d Observation de la Biodiversité. (European Biodiversity Observation NEtwork) EBONE Réseau Européen d Observation de la Biodiversité (European Biodiversity Observation NEtwork) Vers un système de surveillance de la biodiversité intégré dans l espace et dans le temps FP7 Projet Collaboratif

Plus en détail

Changements climatiques et biodiversité polaire : le cas des régions antarctique et subantarctique

Changements climatiques et biodiversité polaire : le cas des régions antarctique et subantarctique Changements climatiques et biodiversité polaire : le cas des régions antarctique et subantarctique Yves Frenot Directeur de recherche au CNRS Directeur-adjoint de l IPEV Photo TAAF Collège de France 15

Plus en détail

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES

INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES INTERACTIONS TROPHIQUES MULTISPECIFIQUES DANS LES ÉCOSYSTÈMES INSULAIRES TROPICAUX : APPLICATIONS POUR LA RÉHABILITATION DES ÎLES TROPICALES FRANÇAISES DE L OUEST DE L OCÉAN INDIEN Pr. Matthieu Le Corre

Plus en détail

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles V. Noble 06 novembre 2014 Plan de la présentation Le Conservatoire

Plus en détail

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie

De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Projet ATRACTIV Vulnérabilité des espaces naturels littoraux aux pollutions marines De l état de référence à un cadre opérationnel pour la gestion des pollutions marines en Basse-Normandie Atelier GdR-Amure

Plus en détail

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable

Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Université CADI AYYAD master tourisme, patrimoine et développement durable Protection de la faune et de la flore au Maroc :Encadré par DR. Mr EL AKLAA plan Introduction I- La biodiversité au Maroc III-La

Plus en détail

Annexe 1: Tableaux récapitulatifs de la législation en Côte d Ivoire Tableau 1 : Législation nationale

Annexe 1: Tableaux récapitulatifs de la législation en Côte d Ivoire Tableau 1 : Législation nationale Annexe 1: Tableaux récapitulatifs de la législation en Tableau 1 : Législation nationale Nature de l acte Intitulé/ dénomination/titre Ressources naturelles et protection de la nature Loi Loi n 2002 du

Plus en détail

Réunion d information préalable du public

Réunion d information préalable du public Réunion d information préalable du public Demande de permis d environnement Mise en location de kayaks sur la Lesse entre Houyet et Anseremme 15 juin 2015 Contenu de la réunion Présidence de la réunion

Plus en détail

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses.

Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 1- Que signifie le sigle TAAF? Terres Australes et Antarctiques Françaises. 2- Quels sont les noms des 5 districts des TAAF? Crozet - Kerguelen - Amsterdam St Paul - Terre Adélie - Iles éparses. 3- Que

Plus en détail

La Philatélie des TAAF

La Philatélie des TAAF La Philatélie des TAAF Depuis 1955, les Taaf émettent leur timbres spécifiques. A ce jour plus de 800 timbres et 7 carnets de voyages ont été émis illustrant les îles australes, l Antarctique et, depuis

Plus en détail

Les AMP, éléments d un changement dans la gouvernance des écosystèmes marins. François Gauthiez Agence des aires marines protégées

Les AMP, éléments d un changement dans la gouvernance des écosystèmes marins. François Gauthiez Agence des aires marines protégées Les AMP, éléments d un changement dans la gouvernance des écosystèmes marins François Gauthiez Agence des aires marines protégées L évolution des cibles de gestion des stocks Fin des années 90 : l introduction

Plus en détail

MESURE DE CONSERVATION 25-02 (2005) 1,2 Réduction de la mortalité accidentelle des oiseaux de mer au cours de la pêche à la palangre, expérimentale ou non, dans la zone de la Convention La Commission,

Plus en détail

APPENDICE M RAPPORT DE PÊCHERIE : CHAMPSOCEPHALUS GUNNARI ÎLE HEARD (DIVISION 58.5.2)

APPENDICE M RAPPORT DE PÊCHERIE : CHAMPSOCEPHALUS GUNNARI ÎLE HEARD (DIVISION 58.5.2) APPENDICE M RAPPORT DE PÊCHERIE : CHAMPSOCEPHALUS GUNNARI ÎLE HEARD (DIVISION 58.5.2) TABLE DES MATIÈRES Page Informations sur la pêcherie... 1 Captures déclarées... 1 Capture INN... 1 Distribution des

Plus en détail

le Milan royal Agir pour Plan national d actions pour l albatros d Amsterdam 2011-2015 L essentiel du plan national d actions 2008-2012

le Milan royal Agir pour Plan national d actions pour l albatros d Amsterdam 2011-2015 L essentiel du plan national d actions 2008-2012 Agir pour le Milan royal L essentiel du plan national d actions 2008-2012 Plan national d actions pour l albatros d Amsterdam Diomedea amsterdamensis 2011-2015 Ministère de l'écologie, Ministère de l'énergie,

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

LA GESTION DES INVASIONS BIOLOGIQUES À LA RÉUNION

LA GESTION DES INVASIONS BIOLOGIQUES À LA RÉUNION LA GESTION DES INVASIONS BIOLOGIQUES À LA RÉUNION L IMPLICATION DE LA RÉGION RÉUNION Soudjata RADJASSEGARANE 1 Présentation de La Réunion Une île océanique récente de l Océan indien Archipel des Mascareignes

Plus en détail

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ 1 GONDWANA PRINCIPAUX : LE OBJlElCTIFS PARTENAIRE BIODIVERSITÉ DES ENTREPRISES Société indépendante créée en 2005 ; Gondwana est une société

Plus en détail

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II Prop. 12.39 A. Proposition EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II Le texte de cette proposition a été traduit en français par l organe de gestion de l Australie Inscription de la légine

Plus en détail

La lutte contre la pêche illégale, un pilier de la gestion raisonnée des pêches. Ou comment la police des pêches participe au développement durable

La lutte contre la pêche illégale, un pilier de la gestion raisonnée des pêches. Ou comment la police des pêches participe au développement durable La lutte contre la pêche illégale, un pilier de la gestion raisonnée des pêches Ou comment la police des pêches participe au développement durable Emmanuel REUILLARD * L es Terres australes et antarctiques

Plus en détail

N 1, 2 ET 3 TERRES D OUTRE-MER DANS LES OCÉANS PACIFIQUE, ATLANTIQUE ET INDIEN

N 1, 2 ET 3 TERRES D OUTRE-MER DANS LES OCÉANS PACIFIQUE, ATLANTIQUE ET INDIEN N 1, 2 ET 3 TERRES D OUTRE-MER DANS LES OCÉANS PACIFIQUE, ATLANTIQUE ET INDIEN INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Introduction À travers son histoire, la France s est constituée un vaste territoire ultramarin.

Plus en détail

La gestion des risques au Maroc

La gestion des risques au Maroc La gestion des risques au Maroc Laila EL FOUNTI, Maroc Key words: RÉSUMÉ La croissance des risques naturels et technologiques est un phénomène mondial préoccupant qui résulte notamment de l industrialisation

Plus en détail

La France et la biodiversité

La France et la biodiversité La France et la biodiversité Enjeux et responsabilités Comité français Un patrimoine d importance mondiale La France abrite des richesses naturelles extraordinaires : elle est le seul pays présent dans

Plus en détail

Notant que toutes les mesures de conservation sont publiées sur le site de la CCAMLR,

Notant que toutes les mesures de conservation sont publiées sur le site de la CCAMLR, MESURE DE CONSERVATION 22-06 (2012) 1,2 Pêche de fond dans la zone de la Convention La Commission, Espèces toutes Zones voir paragraphes 1, 2 Saisons toutes Engin pêche de fond Reconnaissant l'engagement

Plus en détail

Natura 2000 Golfe du Morbihan

Natura 2000 Golfe du Morbihan Natura 2000 Golfe du Morbihan FR5300029 Golfe du Morbihan, côte ouest de Rhuys FR5310086 Golfe du Morbihan COPIL du 14 février 2013 Direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES

MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES MIEUX COMPRENDRE LES ESPÈCES MIEUX CONNAÎTRE LES STOCKS DE RAIES CRPMEN BN ESPÈCES CONCERNÉES ZONES DE PÊCHE DES BATEAUX FRANÇAIS RAIES Raja spp. Mer du Nord & Manche Mer Celtique Golfe de Gascogne CHIFFRE-CLÉ

Plus en détail

Rapports des observateurs d'autres organisations internationales

Rapports des observateurs d'autres organisations internationales COOPÉRATION AVEC D'AUTRES ORGANISATIONS INTERNATIONALES 11.1 La CCAMLR, en sa qualité de membre du Groupe de travail de coordination des statistiques des pêches (GTC), a été priée par le secrétaire du

Plus en détail

Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré

Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré Conférence-débat SNPN sur les espèces invasives Les espèces d oiseaux invasives en France : le cas de l Ibis sacré Photo : Jean-Luc Potiron Jean-Marc Pons Origine, Structure et Evolution de la biodiversité,

Plus en détail

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve»

Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Gorges de la Loire Dossier pédagogique collège : Module 4 - La biodiversité Atelier «Méthode de suivi de la biodiversité de la réserve» Yv es T hon néri eux : asar ine cou ché e, h ê trai e- Mic ka ël

Plus en détail

Centre de ressources Loire nature

Centre de ressources Loire nature Centre de ressources Loire nature Stéphanie Hudin Fédération des Conservatoires d espaces naturels Coordinateur : Avec le soutien de Contexte de mise en œuvre Loire nature Plan Loire Grandeur Nature Schéma

Plus en détail

Agir pour. l albatros d Amsterdam. L essentiel du plan national d actions Ministère de l écologie, du Développement durable et de l énergie

Agir pour. l albatros d Amsterdam. L essentiel du plan national d actions Ministère de l écologie, du Développement durable et de l énergie Agir pour l albatros d Amsterdam L essentiel du plan national d actions 2011-2015 Ministère de l écologie, du Développement durable et de l énergie www.developpement-durable.gouv.fr Qu est ce qu un plan

Plus en détail

L'action de l'état en mer, 5. soutien de la politique maritime dans l'océan Indien

L'action de l'état en mer, 5. soutien de la politique maritime dans l'océan Indien L'action de l'état en mer, 5 soutien de la politique maritime dans l'océan Indien 74 75 La crédibilité d une politique maritime française dans le Sud de l océan Indien repose sur la capacité de l État

Plus en détail

J. Localisation des zones d activité de la pêcherie artisanale marocaine sud Atlantique à partir d une base de connaissances

J. Localisation des zones d activité de la pêcherie artisanale marocaine sud Atlantique à partir d une base de connaissances J. Localisation des zones d activité de la pêcherie artisanale marocaine sud Atlantique à partir d une base de connaissances Abdellah Belkhaouad, INRH - Casablanca (Maroc) Marc Taconet, FAO Rome (Italie)

Plus en détail

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec

Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Colloque international «Des saumons et des hommes 2» Gestion du saumon atlantique au Québec Yvan Turgeon, biol. Le saumon au Québec 118 rivières Une cinquantaine accessibles uniquement par bateau ou avion

Plus en détail

Campagnes des moyens navals de l'ums N/O Alis

Campagnes des moyens navals de l'ums N/O Alis Campagnes des moyens navals de l'ums N/O Alis VAHINE 1 : du 9 janvier au jeudi 8 février (31 jours) Chef de mission : Sophie BONNET (IRD) Thème : Suivre le devenir de l azote nouvellement fixé par les

Plus en détail

fin 2014 pour la métropole fin 2015 pour l'outremer Fin 2014

fin 2014 pour la métropole fin 2015 pour l'outremer Fin 2014 Etablir un programme d'actions priorisées pour l'acquisition, la diffusion et la valorisation des connaissances scientifiques et techniques, ou acquises par les sciences participatives, sur les écosystèmes

Plus en détail

Réseaux scientifiques d observation de l IAC

Réseaux scientifiques d observation de l IAC Réseaux scientifiques d observation de l IAC Le suivi des bulimes de l Ile des Pins (Placostylus fibratus) Justificatifs Escargots géants terrestres de litière (forêts primaires) Une espèce endémique,

Plus en détail

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC

UNEP WCMC. pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC UNEP WCMC Outils, données et approches pour la prise en compte de la biodiversité dans le projet REDD PAC Plan de la présentation: ti Présentation du PNUE WCMC et du programme Changement Climatique & Biodiversité

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

6 ème Rencontres Philatéliques de l Océan Indien

6 ème Rencontres Philatéliques de l Océan Indien DOSSIER DE PRESSE 6 ème Rencontres Philatéliques de l Océan Indien Depuis 2008, les Rencontres Philatéliques de l Océan Indien (RPOI) se tiennent chaque année alternativement dans les pays de la zone.

Plus en détail

MESURE DE CONSERVATION 24-01 (2013) 1,2 Application des mesures de conservation à la recherche scientifique

MESURE DE CONSERVATION 24-01 (2013) 1,2 Application des mesures de conservation à la recherche scientifique MESURE DE CONSERVATION 24-01 (2013) 1,2 Application des mesures de conservation à la recherche scientifique Espèces Zones Saisons Engins toutes toutes toutes tous La présente mesure de conservation régit

Plus en détail

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy»

Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Journée scientifique 21 novembre «Base de données e-prpv Etat des lieux et perspectives Bernard Reynaud, Henri Brouchoud, Bruno Hostachy» Sécurité alimentaire et Changement climatique : l Indianocéanie

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

Atelier «les aires marines protégées : un outil de la réconciliation des usagers?» Le rôle des aires marines protégées

Atelier «les aires marines protégées : un outil de la réconciliation des usagers?» Le rôle des aires marines protégées Atelier «les aires marines protégées : un outil de la réconciliation des usagers?» Le rôle des aires marines protégées Ferdy LOUISY Président du Parc national de Guadeloupe Vice-président de l Agence des

Plus en détail

LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN. De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale

LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN. De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale LES AIRES PROTÉGÉES MULTICLASSES ET LA CATÉGORIE VI DE L UICN De nouvelles perspectives de conservation à l échelle régionale INTRODUCTION: Une petite perspective internationale CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ

Plus en détail

Kiviou des îles Australes

Kiviou des îles Australes Description du projet : Kiviou est un projet de jeu interdisciplinaire (principalement sciences, EDDD et technologie) en liaison avec les Terres Australes et Antarctiques Françaises ( TAAF ) ayant pour

Plus en détail

Stratégie pour la biodiversité de Polynésie française 2006

Stratégie pour la biodiversité de Polynésie française 2006 I. LE CONTEXTE GENERAL DE LA POLYNESIE FRANÇAISE...3 A. UN ISOLEMENT GEOGRAPHIQUE FORT...3 B. UNE CONSTELLATION D ILES DISPERSEES SUR UNE SURFACE OCEANIQUE GRANDE COMME L EUROPE...3 C. UNE BIODIVERSITE

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional pour les Eaux Occidentales Septentrionales

Conseil Consultatif Régional pour les Eaux Occidentales Septentrionales Conseil Consultatif Régional pour les Eaux Occidentales Septentrionales AVIS en appui de la position de l Association Européenne des Organisations de Producteurs de Pêche (AEOP/EAPO) relatif aux mesures

Plus en détail

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009

Les îles Éparses. A bord du navire océanographique Marion Dufresne. du 16 avril au 15 mai 2009 Les îles Éparses A bord du navire océanographique Marion Dufresne du 16 avril au 15 mai 2009 Mer et Voyages 9 rue notre Dame des Victoire 75002 Paris T : 01 49 26 93 33 F : 01 42 96 29 39 info@mer-et-voyages.com

Plus en détail

COMMISSION GÉNÉRALE DES PÊCHES POUR LA MÉDITERRANÉE. Trente-cinquième session. Rome, Italie, 9-14 mai 2011

COMMISSION GÉNÉRALE DES PÊCHES POUR LA MÉDITERRANÉE. Trente-cinquième session. Rome, Italie, 9-14 mai 2011 Mars 2011 GENERAL FISHERIES COMMISSION FOR THE MEDITERRANEAN COMMISSION GÉNÉRALE DES PÊCHES POUR LA MÉDITERRANÉE F COMMISSION GÉNÉRALE DES PÊCHES POUR LA MÉDITERRANÉE Trente-cinquième session Rome, Italie,

Plus en détail

Avril 2002 : 1ère étape :Étude de faisabilité du Tableau de bord anguille sous maîtrise d ouvrage LOGRAMI.

Avril 2002 : 1ère étape :Étude de faisabilité du Tableau de bord anguille sous maîtrise d ouvrage LOGRAMI. 1. HISTORIQUE Prise de conscience que la diminution du stock d anguille est réelle Prise de conscience des intérêts socio-économiques de l espèce L Union Européenne recommande aux états membres de prendre

Plus en détail

Bilan d activités 2014

Bilan d activités 2014 Bilan d activités 2014 Plan de gestion 2011-2015 Editorial Après 8 ans d existence, la réserve est désormais matérialisée sur le terrain par un bâtiment dédié, inauguré à Kerguelen en novembre 2014.

Plus en détail

Les bases de données de recherche sur la Biodiversité, Écologie, Environnement et Sociétés au CNRS-INEE et au MNHN UMS 3468 BBEES

Les bases de données de recherche sur la Biodiversité, Écologie, Environnement et Sociétés au CNRS-INEE et au MNHN UMS 3468 BBEES Les bases de données de recherche sur la Biodiversité, Écologie, Environnement et Sociétés au CNRS-INEE et au MNHN UMS 3468 BBEES http://bbees.mnhn.fr/ Présentation L UMS BBEES «Bases de données sur la

Plus en détail

2015-2030 Plan de gestion

2015-2030 Plan de gestion 2015-2030 Plan de gestion Finalités de gestion et carte des vocations Approuvé en Conseil de gestion le 26 janvier 2015 1 Sommaire global Chapitre 1 Eléments de contexte... 4 Contexte réglementaire...

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL CHARGÉ DE L'ÉVALUATION DES STOCKS DE POISSONS (Hobart, Australie, du 8 au 19 octobre 2001) ANNEXE 5

RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL CHARGÉ DE L'ÉVALUATION DES STOCKS DE POISSONS (Hobart, Australie, du 8 au 19 octobre 2001) ANNEXE 5 RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL CHARGÉ DE L'ÉVALUATION DES STOCKS DE POISSONS (Hobart, Australie, du 8 au 19 octobre 2001) ANNEXE 5 TABLE DES MATIERES Page INTRODUCTION... 225 ORGANISATION DE LA RÉUNION ET

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

12 % d aires protégées au Québec d ici 2015

12 % d aires protégées au Québec d ici 2015 12 % d aires protégées au Québec d ici 2015 André R. Bouchard, Direction du patrimoine écologique et des parcs Service des aires protégées Support infographique : Yves Lachance Amqui. Matane, Rimouski

Plus en détail

Fiche n 10. Définition de l état initial. Préparation du dossier de demande. Instruction du dossier de demande. Mise en œuvre, suivi et contrôle

Fiche n 10. Définition de l état initial. Préparation du dossier de demande. Instruction du dossier de demande. Mise en œuvre, suivi et contrôle Réaliser l état initial Étape du projet Concertation Préparation du dossier de demande Instruction du dossier de demande Mise en œuvre, suivi et contrôle Mesures concernées : Responsable de l action :

Plus en détail

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR RANDRIAMAHALEO Sahoby Ministère de l Environnement et des Forêts

Plus en détail

Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales

Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales Contexte Comme toutes les lisières entre deux types de milieux (écotone), le littoral

Plus en détail

Observateur : Nom / Prénom

Observateur : Nom / Prénom Q : QUESTIONNAIRE Immatriculation du Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre 1- Quels sont les espèces ciblées et dans quels rectangles CIEM? (exemple, pour

Plus en détail

Site Natura 2000 du Plateau de Rochebonne

Site Natura 2000 du Plateau de Rochebonne Site Natura 2000 du Plateau de Rochebonne Groupe de travail n 1 Adaptation du périmètre au regard des enjeux de conservation Salle C203 DREAL Nantes 17 septembre 2015 Crédits photographiques : Y.GLADU/AAMP,

Plus en détail

Le programme FAME Quel apport pour les AMP? Réunion nationale de restitution et d échanges du programme FAME 20 février 2013 / Paris

Le programme FAME Quel apport pour les AMP? Réunion nationale de restitution et d échanges du programme FAME 20 février 2013 / Paris Le programme FAME Quel apport pour les AMP? Réunion nationale de restitution et d échanges du programme FAME 20 février 2013 / Paris Eléments de contexte sur les AMP Deux problématiques majeures: -Une

Plus en détail

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES Distribution: Générale CMS PNUE/CMS/Résolution 11.30 Français Original: Anglais GESTION DES DÉBRIS MARINS Adoptée par la Conférence des Parties lors de sa 11 e réunion

Plus en détail

GINCO Gestion d'informations naturalistes collaborative et ouverte

GINCO Gestion d'informations naturalistes collaborative et ouverte GINCO Gestion d'informations naturalistes collaborative et ouverte Judith Panijel MNHN/SPN 29 septembre 2015 Phase 3 : développement des fonctions de plates-formes et de l'outil naturaliste Organisation

Plus en détail

Minto Suite Hotel Ottawa, Ontario Du 4 au 8 février, 2013

Minto Suite Hotel Ottawa, Ontario Du 4 au 8 février, 2013 Minto Suite Hotel Ottawa, Ontario Du 4 au 8 février, 2013 Survol de l atelier Le Conseil Canadien des aires écologiques (CCAE) organise un atelier national sur l interprétation de l objectif 11 d Aichi

Plus en détail

Cadre d Intervention Transversal 2013-2016

Cadre d Intervention Transversal 2013-2016 Cadre d Intervention Transversal 2013-2016 BIODIVERSITE Présentation aux parties prenantes françaises 10 juin 2013 Calendrier Elaboration inter services AFD Discussion avec les administrations françaises

Plus en détail

Les carrières et la biodiversité

Les carrières et la biodiversité Les carrières et la biodiversité Les carrières sont directement concernées par la biodiversité : l exploitation de carrières a un impact sur les écosystèmes, les habitats et les espèces ; l incidence sur

Plus en détail

ANALYSE MULTICRITERE PERMETTANT DE JUSTIFIER LE CHOIX DU SITE D IMMERSION A RETENIR. Réunion du 17 juin 2014

ANALYSE MULTICRITERE PERMETTANT DE JUSTIFIER LE CHOIX DU SITE D IMMERSION A RETENIR. Réunion du 17 juin 2014 ANALYSE MULTICRITERE PERMETTANT DE JUSTIFIER LE CHOIX DU SITE D IMMERSION A RETENIR Réunion du 17 juin 2014 SOMMAIRE 1- Les enjeux classiques des immersions de sédiments de dragage 2- L analyse des données

Plus en détail

Les compétences des collectivités territoriales en matière de biodiversité

Les compétences des collectivités territoriales en matière de biodiversité Les compétences des collectivités territoriales en matière de biodiversité Sébastien Mabile Avocat au Barreau de Paris, docteur en droit Président de la Commission Droit et politiques environnementales

Plus en détail

Localisation des sites Natura 2000 du lot 10

Localisation des sites Natura 2000 du lot 10 Localisation des sites Natura 2000 du lot 10 Techniques de prospection mises en œuvre Traitement des données existantes Géomatisation des cartographies existantes Traitement des données bathymétriques

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET CONSERVATION EN OUTRE-MER SUBANTARCTIQUE ET ANTARCTIQUE

BIODIVERSITÉ ET CONSERVATION EN OUTRE-MER SUBANTARCTIQUE ET ANTARCTIQUE BIODIVERSITÉ ET CONSERVATION EN OUTRE-MER 133 SUBANTARCTIQUE ET ANTARCTIQUE 134 Terres Australes et Antarctiques Françaises BIODIVERSITÉ ET CONSERVATION EN OUTRE-MER 135 Terres Australes et Antarctiques

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

À Crozet, Kerguelen, Amsterdam et en terre Adélie, il y a une base qui ressemble à un

À Crozet, Kerguelen, Amsterdam et en terre Adélie, il y a une base qui ressemble à un Les Terres australes et antarctiques françaises sont une collectivité d outre-mer. Les Taaf sont chargées d administrer des îles situées dans l océan Indien et dans l océan Austral ainsi qu une portion

Plus en détail

CLE Groupe «Biodiversité»

CLE Groupe «Biodiversité» CLE Groupe «Biodiversité» AUTEUR/ÉMETTEUR COMPTE RENDU DE RÉUNION DATE DE LA RÉUNION Mission Développement Durable 17/01/2011 PARTICIPANTS Ville d Angers/ Angers Loire Métropole/ groupe projet (en interne)

Plus en détail

Plan de restauration des tortues marines en Guyane 2007-2012

Plan de restauration des tortues marines en Guyane 2007-2012 Plan de restauration des tortues marines en Guyane 2007-2012 La tortue olivâtre Lepidochelys olivacea et la tortue verte Chelonia mydas. Qu est ce qu un plan de restauration? la tortue luth Dermochelys

Plus en détail

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES Le caractère natif ou introduit des espèces a été défini à partir des considerations de Pascal et al (Pascal M, Lorvelec O, Vigne JD, Keith P, Clergeau P eds (2003) évolution

Plus en détail

Niveau de prospection naturaliste dans les sites remarquables

Niveau de prospection naturaliste dans les sites remarquables URL source: http://indicateurs-biodiversite.naturefrance.fr/indicateurs/niveau-de-prospection-naturaliste-dans-les-sites-remarqua bles Niveau de prospection naturaliste dans les sites remarquables Nombre

Plus en détail

CONSEIL SCIENTIFIQUE DE LA CMS EXAMENS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES VOIES DE MIGRATION RÉSUMÉ EXAMEN 3 FUTURE DE LA CMS

CONSEIL SCIENTIFIQUE DE LA CMS EXAMENS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES VOIES DE MIGRATION RÉSUMÉ EXAMEN 3 FUTURE DE LA CMS 17 EME RÉUNION DU CONSEIL SCIENTIFIQUE Bergen, 17-18 novembre 2011 Point 11.0 de l ordre du jour CONVENTION SUR LES ESPECES MIGRATRICES Distribution: Générale PNUE/CMS/ScC17/Inf.4.3a 11 avril 2011 Français

Plus en détail

ANNEXE 5 RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL CHARGÉ DE L'ÉVALUATION DES STOCKS DE POISSONS. (Hobart, Australie, du 12 au 22 octobre 1998)

ANNEXE 5 RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL CHARGÉ DE L'ÉVALUATION DES STOCKS DE POISSONS. (Hobart, Australie, du 12 au 22 octobre 1998) ANNEXE 5 RAPPORT DU GROUPE DE TRAVAIL CHARGÉ DE L'ÉVALUATION DES STOCKS DE POISSONS (Hobart, Australie, du 12 au 22 octobre 1998) TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION ORGANISATION DE LA RÉUNION ET ADOPTION

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

L ETUDE URGENTE SUR LE TRANSPORT URBAIN A BUJUMBURA RAPPORT FINAL, FEVRIER 2008 TABLE DE MATIÈRES TABLE DE MATIERES

L ETUDE URGENTE SUR LE TRANSPORT URBAIN A BUJUMBURA RAPPORT FINAL, FEVRIER 2008 TABLE DE MATIÈRES TABLE DE MATIERES TABLE DE MATIERES Page CHAPITRE 1 INTRODUCTION ------------------------------------------------------------------------- 1-1 1-1 ARRIERE-PLAN ----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Plan de gestion des milieux humides et hydriques:

Plan de gestion des milieux humides et hydriques: Plan de gestion des milieux humides et hydriques: intégration de paramètres «urbains» dans l évaluation de la valeur écologique Juin 2013 Par Virginie Dumont, biol. 1 Plan de présentation 1. Règlementation

Plus en détail

COMITÉ DES PÊCHES SOUS-COMITÉ DU COMMERCE DU POISSON. Dixième session. Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), 30 mai 2 juin 2006

COMITÉ DES PÊCHES SOUS-COMITÉ DU COMMERCE DU POISSON. Dixième session. Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), 30 mai 2 juin 2006 Mars 2006 F COMITÉ DES PÊCHES SOUS-COMITÉ DU COMMERCE DU POISSON Dixième session Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), 30 mai 2 juin 2006 HARMONISATION DE LA DOCUMENTATION SUR LES CAPTURES RÉSUMÉ Le

Plus en détail

NATURA 2000 EN MER EN CORSE

NATURA 2000 EN MER EN CORSE NATURA 2000 EN MER EN CORSE Sommaire Fiche 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Fiche 2 Fiche 3 LE DISPOSITIF NATURA 2000 EN MER FICHE ET CARTE DU SITE NATURA 2000 EN MER «CAP ROSSU, SCANDOLA, POINTE DE LA REVELLATTA,

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

Aperçu du contexte de l APA au Maroc

Aperçu du contexte de l APA au Maroc ABS WORKSHOP-BENGALURU, INDIA, 12 FEBRUARY 2013 Aperçu du contexte de l APA au Maroc Prof. Ahmed Birouk IAV Hassan II Laboratoire de Phytogénétique et Biodiversité Végétale BP 6202 RABAT, MAROC a.birouk@iav.ac.ma

Plus en détail

EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 formulaire destiné aux pétitionnaires pour ETABLISSEMENT SPORTIF en Corse du Sud

EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 formulaire destiné aux pétitionnaires pour ETABLISSEMENT SPORTIF en Corse du Sud EVALUATION DES INCIDENCES NATURA 2000 formulaire destiné aux pétitionnaires pour ETABLISSEMENT SPORTIF en Corse du Sud Contacts : DDTM 2A-Mission Patrimoine Naturel et Biodiversité Terre Plein de la Gare

Plus en détail

ORCASAV. Une campagne de pêche d expérimentation en réponse à un problème écologique et économique

ORCASAV. Une campagne de pêche d expérimentation en réponse à un problème écologique et économique DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2010 ORCASAV Une campagne de pêche d expérimentation en réponse à un problème écologique et économique Paul Tixier, CEBC CNRS 1 Enjeux économiques et écologiques de la pêche à

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique?

Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique? Golf et biodiversité : Activité sportive contre nature ou opportunité écologique? Vendredi 16 octobre 2015 Philippe Gourdain SPN-MNHN : gourdain@mnhn.fr 1 Le Service du Patrimoine Naturel (SPN) du Muséum

Plus en détail

CONVENTION SUR ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR ESPÈCES MIGRATRICES NEUVIÈME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Rome, 1-5 Décembre 2008 Point 5.0 de l ordre du jour CONVENTION SUR ESPÈCES MIGRATRICES Distr. GENERAL CMS PNUE/CMS/Conf.9.2/Rev.4 30 novembre 2008 FRANÇAIS

Plus en détail

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n

I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n L Observatoire global du Saint-Laurent I n f r a s t r u c t u r e d i n f o r m a t i o n accès intégré aux données scientifiques en soutien à la conservation de l environnement, au développement économique

Plus en détail

Évaluation environnementale stratégique du programme opérationnel INTERREG V Caraïbes 2014-2020

Évaluation environnementale stratégique du programme opérationnel INTERREG V Caraïbes 2014-2020 Évaluation stratégique du programme opérationnel INTERREG V Caraïbes 2014-2020 Note additive présentant les modifications apportées à la version du rapport environnemental intermédiaire ayant servi de

Plus en détail

Plan de travail stratégique pluriannuel de la RCTA

Plan de travail stratégique pluriannuel de la RCTA Decision 3 (2014) Annexe Plan de travail stratégique pluriannuel de la RCTA Champ d action : Garantie d un Système du Traité sur l Antarctique (STA) solide et efficace Mener un examen complet des exigences

Plus en détail

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014

Chambre des Notaires du Finistère. IMMOBILIER : perspectives 2014 Chambre des Notaires du Finistère IMMOBILIER : perspectives 2014 Le 6 février 2014 La base de données des références immobilières des notaires Les références immobilières, transmises par les notaires pour

Plus en détail