CAMPAGNE TARIFAIRE SSR ET PSYCHIATRIE DES ETABLISSEMENTS SOUS OQN POUR L ANNEE 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAMPAGNE TARIFAIRE SSR ET PSYCHIATRIE DES ETABLISSEMENTS SOUS OQN POUR L ANNEE 2007"

Transcription

1 CAMPAGNE TARIFAIRE SSR ET PSYCHIATRIE DES ETABLISSEMENTS SOUS OQN POUR L ANNEE 2007 Contexte Ce document a pour objet de présenter aux ARH les modalités retenues pour moduler entre les régions, par le jeu d enveloppes ciblées, le taux d augmentation moyen national des tarifs fixé à 2,17 % pour l ensemble des établissements relevant du secteur OQN en L objectif est que, dans la mesure du possible, les critères de modulation utilisés au niveau national puissent être repris au niveau régional. Ces critères ont été retenus, sur la base du bilan établi pour la campagne OQN 2006, en concertation avec les fédérations représentant les établissements sous OQN. L arbitrage rendu pour la campagne tarifaire de l OQN SSR-PSY prévoit les évolutions en taux suivantes : - un taux d augmentation moyen national de 2,17 % pour l ensemble du secteur OQN ; réparti selon les modalités suivantes: - + 2,22 % pour les soins de suite - + 1,89 % pour la réadaptation fonctionnelle ; - + 2,45 % pour la psychiatrie ; Ces taux se décomposent en mesures générales et en mesures ciblées : - une augmentation générale de + 1,10 % de tous les tarifs ; - des mesures ciblées destinées à l harmonisation tarifaire : - + 0,96 % pour le SSR dont 1,12 % pour les soins de suite et 0,79 % pour la réadaptation ; - + 1,35 % pour la psychiatrie ; - un traitement spécifique des DOM : taux moyens nationaux complétés, le cas échéant, de mesures d harmonisation tarifaire. Méthodologie générale L harmonisation tarifaire de la campagne 2007 a pour objet pour les activités de soins de suite et de réadaptation, de revaloriser les tarifs les plus bas en fonction de critères de modulation médicalisée afin de permettre une meilleure prise en compte de la lourdeur du patient. La création d indicateurs spécifiques à partir du PMSI et des effectifs (ETP) a donc été réalisée ; pour les activités de psychiatrie, de revaloriser les tarifs les plus bas. Une péréquation inter-régionale a donc été effectuée afin de réduire les écarts tarifaires régionaux. Cette harmonisation tarifaire a été réalisée en fonction d un groupement de tarifs de prestations cible, dite «Recette Globale Journalière», dont le périmètre est variable d un établissement à l autre. Selon le cas, cette recette correspond à l une des trois situations suivantes :

2 - PJ+PHJ+SSM, où le tarif SSM correspond au financement des médecins salariés - PJ+PHJ, où le PJ ne comprend pas les honoraires des médecins libéraux - PJ tout seul, où le PJ ne comprend pas les honoraires des médecins libéraux 2 L harmonisation tarifaire a ainsi été effectuée par groupe de tarifs de prestations comparables. Il convient de préciser que les tarifs cibles minimaux pour les trois activités, soins de suite, réadaptation fonctionnelle et psychiatrie, ont été calculés hors effet des mesures d augmentation générale de 1,10 % prévus dans le cadre de la campagne Le taux de 1,10 % est applicable à l ensemble des établissements pour l ensemble des prestations. Pour les établissements bénéficiaires de mesures ciblées, le taux de 1,10 % a été calculé au niveau national sur la base du tarif 2006 et non de ce tarif après modulation. Vous trouverez ci-joint les 3 fiches méthodologiques sur les critères de répartition interrégionale qui varient d un secteur d activité à un autre.

3 3 Fiche sur les Soins de Suite L enveloppe ciblée soins de suite vise une médicalisation accrue des Soins de Suite dont le principe est inscrit dans le plan «Urgences». Alors qu en 2005, la médicalisation portait uniquement sur le SSM, et, en 2006, elle a été élargie à une «Recette Globale Journalière» de chacun des établissements. En 2007, afin de poursuivre le même objectif, la méthode a été approfondie. Enveloppe : 6,276 M dont 5,995 M pour la métropole et 0,281 M pour les DOM 1 / Le champs des établissements éligibles est le même que celui retenu pour la campagne 2006 : - sélection de toutes les DMT des Soins de Suite ; - sélection du Mode de Traitement : Hospitalisation complète ; - sélection des établissements classés en catégorie A et en hors catégorie ; - sélection des prestations en fonction des «Recettes Globales Journalières» présentes dans les établissements et répartition en 3 catégories : - 1 ère catégorie : les établissements ayant un PJ+PHJ+SSM ; - 2 ème catégorie : les établissements ayant un PJ+PHJ et les établissements ayant un PJ tout seul ; - 3 ème catégorie : les établissements de type MECS (Maison d Enfants à Caractère Sanitaire). 2 / La répartition de l enveloppe s est faite en deux temps : 2.1 Une revalorisation des tarifs (au sens de «recette globale journalière») les plus bas La moitié de l enveloppe (hors DOM) a été consacrée à cette revalorisation selon la même méthode qu en Il convient de préciser que dans la mesure où le groupe de tarifs de la 1 ère catégorie finance des médecins salariés (forfait SSM) à la différence de celui de la 2 ème catégorie, un différentiel de 6,86 (qui correspond à l objectif cible du forfait SSM) a été maintenu au bénéfice du groupe de la 1 ère catégorie. Résultats obtenus Tarif cible minimal (*) Enveloppe % financière 1 ère catégorie 96,08 ** 2,308 M 71,43 % 2 ème catégorie 89,22 ** 0,764 M 23,65 % 3 ème catégorie 77,50 *** 0,159 M 4,92 % (*) en métropole ; il s agit du tarif cible au sens de la «recette globale journalière» hors mesures générales de 1,10 % ; (**) écart de 6,86 entre ces 2 groupes de tarifs (***) y compris, le cas échéant, les forfaits thermaux spécifiques

4 2.2 Une revalorisation des tarifs (au sens de «recette globale journalière») les plus bas prenant en compte des critères de médicalisation 4 a) Les éléments retenus pour appréhender la médicalisation de la prise en charge sont les données issues du PMSI et de la statistique annuelle des établissements (SAE) en ce qui concerne les effectifs (année 2005): * PMSI : prise en compte de la dépendance physique et relationnelle (prise en compte des 6 variables de dépendance y compris comportement et relation (quel que soit le groupage en GHJ) ; la valeur calculée correspond au niveau moyen global de dépendance physique et relationnelle pondéré par les journées d'hospitalisation complète des patients. Il n a pas été retenu d indicateur pour les activités des établissements financées par la DMT 171 (régime diététique) et les MECS car considéré comme peu représentatif pour ces activités. * Effectifs : cet indicateur a pour objet de mesurer l importance de la présence de personnel soignant et paramédical (ETP) dans chaque établissement ramenée à la journée Les effectifs retenus sont les suivants : - IDE (spécialisés ou non) ; - aides soignantes et aides médico-psychologue ; - assistantes de service social ( à l exception des MECS) ; - personnels éducatifs et sociaux uniquement pour les MECS S agissant des activités relevant de la DMT 171, ont également été pris en compte : - les psychologues ; - les personnels de rééducation. b) Méthode de calcul des indices L objet du recueil de ces données ramenées à la journée est de positionner les établissements les uns par rapports aux autres et d appréhender ainsi le niveau relatif de médicalisation dans la prise en charge. Les données disponibles portent sur l exercice A cet effet, les données de dépendance et d effectif ont été transformées pour chaque établissement sous forme d indices de sorte de positionner les établissements autour d une moyenne nationale de valeur 1. Il a été procédé pour chaque établissement au produit de ces deux indices ainsi calculés puis au calcul d un indice unique. Il convient de préciser que ces indices constituent une représentation moyenne de l ensemble de l activité de soins de suite de l établissement sans qu il soit possible de distinguer par DMT. Aussi, pour les établissements ayant plusieurs DMT y compris la DMT 171, les données PMSI prises en compte (pour les DMT hors DMT 171), ainsi qu il vient d être indiqué, sont les données globales de l établissement. Il vous appartient, de demander aux établissements concernés des données représentant uniquement les activités hors DMT 171.

5 Par convention, en l absence de données issues du PMSI ou de la SAE, il a été attribué un indice de valeur 1. 5 c) Utilisation des indices Ont été retenus en tant qu établissements bénéficiaires de cette seconde enveloppe de revalorisation, ceux dont les tarifs sont les plus bas selon les catégories décrites précédemment dès lors qu ils disposent d un indice supérieur ou égal à 0,8. d) Résultats obtenus Tarif cible minimal (*) Enveloppe % financière 1 ère catégorie 98,75 ** 2,794 M 91,79 % 2 ème catégorie 91,89 ** 0,091 M 2,99 % 3 ème catégorie 85,97 *** 0,159 M 5,22 % (*) en métropole ; il s agit du tarif cible au sens de la «recette globale journalière» hors mesures générales de 1,10 % ; (**) écart de 6,86 entre ces 2 groupes de tarifs (***) y compris, le cas échéant, les forfaits thermaux spécifiques 3 / Répartition des mesures nouvelles entre les régions Régions administratives Soins de suite : triplets Soins de suite : doublets Soins de suite : MECS Soins de suite : total base Soins de suite 2007 taux global Soins de suite (y compris enveloppe d'harmonisation) Alsace ,10% Aquitaine ,62% Auvergne ,38% Basse Normandie ,44% Bourgogne ,69% Bretagne ,10% Centre ,48% Champagne Ardennes ,10% Corse ,74% Franche Comté ,85% Haute Normandie ,99% IIe de France ,10% Languedoc Roussillon ,10% Limousin ,15% Lorraine ,13% Midi Pyrénées ,14% Nord Pas de Calais ,10% PACA ,82% Pays de la Loire ,88% Picardie ,10% Poitou Charentes ,12% Rhône Alpes ,88% Guadeloupe ,08% Guyane ,10% Martinique ,10% Réunion ,26% France entière ,22%

6 6 Fiche sur la Rééducation fonctionnelle L enveloppe ciblée RF est dédiée à la revalorisation des tarifs les plus bas en reprenant les principes définis en 2006 et en les approfondissant afin de mieux prendre en compte la médicalisation de la prise en charge. Enveloppe : 4,18 M dont 4,14 M pour la métropole et 0,04 M pour les DOM 1 / Le champs des établissements éligibles est le même que celui retenu pour la campagne 2006 : Les critères de répartition sélectionnés pour l octroi de cette enveloppe en RF sont les suivants : sélection de toutes les DMT de la rééducation fonctionnelle sélection du mode de traitement : hospitalisation complète sélection des prestations en fonction des «Recettes Globales Journalières» présentes dans les établissements ayant un PJ+PHJ et les établissements ayant un PJ tout seul 2 / La répartition de l enveloppe est faite en deux temps : 2-1 Une revalorisation des tarifs (au sens de «recette globale journalière») les plus bas La moitié de l enveloppe (hors DOM) a été consacrée à cette revalorisation selon la même méthode qu en Le tarif cible minimal («recette globale journalière») en métropole (hors mesures générales de 1,10 %) est de 174, Une revalorisation des tarifs (au sens de «recette globale journalière») les plus bas prenant en compte des critères de médicalisation a) Les éléments retenus pour appréhender la médicalisation de la prise en charge sont le issus du PMSI et de la statistique annuelle des établissements (SAE) en ce qui concerne les effectifs : - PMSI : prise en compte deux éléments - la dépendance physique et relationnelle (prise en compte des 6 variables de dépendance y compris comportement et relation (quel que soit le groupage en GHJ) ; la valeur calculée correspond au niveau moyen global de dépendance physique et relationnelle pondéré par les journées d'hospitalisation complète des patients ; - la prise en charge de rééducation réadaptation (PRR) et rééducation réadaptation complexe (PRRC) : temps intervenant quotidien moyen de rééducation-réadaptation pondéré par les journées d'hospitalisation complète des patients (quel que soit le groupage en GHJ). - Effectifs : cet indicateur a pour objet de mesurer l importance de la présence de personnel soignant, paramédical et médical, (ETP) dans chaque établissement ramenée à la journée

7 7 Les effectifs retenus sont les suivants : - IDE (spécialisés ou non) ; - aides soignantes et aides médico-psychologue ; - assistantes de service social ; - personnels de rééducation - personnels médicaux salariés b) Méthode de calcul des indices L objet du recueil de ces données ramenées à la journée est de positionner les établissements les uns par rapports aux autres et d appréhender ainsi le niveau relatif de médicalisation dans la prise en charge. Les données disponibles portent sur l exercice A cet effet, il a été calculé les données de dépendance et de prise en charge d une part, et celles d effectifs d autre part, ont été transformées pour chaque établissement sous forme d indices de sorte de positionner les établissements autour d une moyenne nationale de valeur 1. Il a été procédé pour chaque établissement au produit de ces deux indices ainsi calculés puis au calcul d un indice unique. Il convient de préciser que ces indices constituent une représentation moyenne de l ensemble de l activité de soins de suite de l établissement sans qu il soit possible de distinguer par DMT. Par convention, en l absence de données issues du PMSI ou de la SAE, il a été attribué un indice de valeur 1. c) Utilisation des indices Ont été retenus en tant qu établissements bénéficiaires de cette seconde enveloppe de revalorisation, ceux dont les tarifs sont les plus bas dès lors qu ils disposent d un indice supérieur ou égal à 0,8. d) Résultats obtenus Le tarif cible minimal («recette globale journalière») en métropole (hors mesures générales de 1,10 %) est de 185,98.

8 8 3 / Répartition des mesures nouvelles entre les régions Régions administratives enveloppe d'harmonisation 2007 (en M ) base RF 2007 taux global RF (y compris enveloppe d'harmonisation) Alsace ,10% Aquitaine ,19% Auvergne ,10% Basse Normandie ,10% Bourgogne ,10% Bretagne ,56% Centre ,10% Champagne Ardennes ,10% Corse ,62% Franche Comté ,10% Haute Normandie ,10% IIe de France ,10% Languedoc Roussillon ,74% Limousin ,10% Lorraine ,10% Midi Pyrénées ,23% Nord Pas de Calais ,10% PACA ,55% Pays de la Loire - 1,10% Picardie ,10% Poitou Charentes ,10% Rhône Alpes ,10% Guadeloupe ,10% Guyane ,80% Martinique ,10% Réunion ,10% France en tière ,89%

9 9 Fiche sur la Psychiatrie L enveloppe ciblée psychiatrie est dédiée à la revalorisation des tarifs les plus bas de cette activité en hospitalisation complète. Enveloppe : 5,73 M répartis en totalité entre les régions métropolitaines. 1 / Le champs des établissements éligibles est le même que celui retenu pour la campagne 2006 : sélection de la DMT 230 : Psychiatrie Générale ; sélection du Mode de Traitement : Hospitalisation complète ; sélection des établissements classés en catégorie A et en hors catégorie ; sélection des prestations en fonction des «Recettes Globales Journalières» présentes dans les établissements : établissements ayant un PJ+PHJ 2 / Sur la base de périmètre ainsi défini, les tarifs les plus bas sont revalorisés Résultats obtenus Le tarif cible minimal (PJ+PHJ) (hors mesures générales de 1,10 %) en métropole est de 116,5.

10 3 / Répartition des mesures nouvelles entre les régions 10 Régions administratives enveloppe d'harmonisation 2007 (en M ) base PSY 2007 taux global PSY (y compris enveloppe d'harmonisation) Alsace ,10% Aquitaine ,28% Auvergne ,75% Basse Normandie 1,10% Bourgogne ,04% Bretagne ,76% Centre ,92% Champagne Ardenne ,90% Corse ,60% Franche Comté 1,10% Haute Normandie ,10% IIe de France ,10% Languedoc Roussillon ,63% Limousin ,10% Lorraine ,10% Midi Pyrénées ,00% Nord Pas de Calais ,88% PACA ,97% Pays de la Loire ,10% Picardie ,02% Poitou Charentes ,02% Rhône Alpes ,86% Guadeloupe ,10% Guyane 1,10% Martinique 1,10% Réunion ,10% France entière ,45% 4 / S agissant de l hospitalisation à temps partiel, il n est pas prévu de mesures ciblées dans le cadre de la campagne Dans la perspective de la campagne tarifaire 2008, une évaluation du dispositif financier mis en place en 2005 sera réalisée au cours de l année / La construction tarifaire a pris en compte le financement de la généralisation à l ensemble des établissements du RIM-psy Dans le cadre de la généralisation du RIM-P en psychiatrie, les ARH doivent ouvrir la prestation PMS et le tarif qui lui est associé dans les avenants tarifaires des établissements de santé, afin qu'ils puissent facturer cette prestation.

11 11 Il convient de rappeler que, conformément au dispositions du 4 des articles 1 et 2 de l arrêté du 31 janvier , cette prestation est facturée dans les conditions suivantes : - en hospitalisation complète, pour chaque semaine calendaire au cours de laquelle un séjour d une durée > 24h a eu lieu ; - en hospitalisation à temps partiel, pour chaque semaine calendaire au cours de laquelle une ou plusieurs séances de soins ont eu lieu. La prestation PMS ne doit être inscrite dans les avenants tarifaires qu'à compter du moment où les établissements sont en mesure de produire et de transmettre des données PMSI. En effet, cette prestation finance la production et la transmission des données PMSI et ne doit donc être ouverte qu'à partir du moment où l'établissement est en capacité de remplir cette obligation. A l inverse, la non transmission par un établissement des données dans les conditions prévues par l arrêté du 29 juin et pour lequel la prestation PMS a été facturée pourra donner lieu à récupération de l indu en application des dispositions de l article L du code de la sécurité sociale. Pour la fixation du tarif de la prestation, il conviendra de tenir compte, au regard du dispositif prévu lors de l expérimentation, de l allègement des obligations pesant sur les établissements tant en terme de nature des informations collectées que de fréquence de transmission (au séjour et non pour chaque semaine). 1 L arrêté du 31 janvier 2005 relatif à la classification et à la prise en charge des prestations d'hospitalisation, des médicaments et des produits et prestations pour les activités de soins de suite ou de réadaptation et les activités de psychiatrie exercées par les établissements mentionnés aux d et e de l'article L du code de la sécurité sociale et pris pour l'application de l'article L du même code. 2 Arrêté du 29 juin 2006 relatif au recueil et au traitement des données d'activité médicale des établissements de santé publics ou privés ayant une activité en psychiatrie et à la transmission d'informations issues de ce traitement dans les conditions définies aux articles L et L du code de la santé publique

Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux

Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux Méthodologie de classification des zones de mise en œuvre des mesures destinées à favoriser une meilleure répartition des orthophonistes libéraux Notice explicative La notice ci-après détermine la méthodologie

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE

RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 ASSOCIATION DE GESTION DU FINANCEMENT DE LA FORMATION DES CHEFS D ENTREPRISE RAPPORT D ACTIVITÉ 2009 à 2011 Les chiffres clés Nombre d'actions de formation financées 43 624 54 963 62 657 Progression par rapport à l'année 2009 26,0% 43,6% Nombre de stagiaires financés 37 805 43

Plus en détail

Enquête CET. Présentation

Enquête CET. Présentation Enquête CET Présentation Les décrets n 2008-454 et 2008-455 du 14 mai 2008 ont prévu la possibilité d'indemniser les jours épargnés au 31 décembre 2007 sur un CET. Le décre n 2008-456 du 14 mai 2008 a

Plus en détail

Les structures de soins palliatifs

Les structures de soins palliatifs 1 Les structures de soins palliatifs Bilan au 31 décembre 24 Résultats de l enquête auprès des ARH Ministère de la santé et des solidarités Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins

Plus en détail

STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN PSYCHIATRIE

STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN PSYCHIATRIE STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN PSYCHIATRIE é MARS 29 I/ PSYCHIATRIE EN FRANCE A/ A/ SOURCE DREES - EFFECTIF TOTAL DES PSYCHIATRES EN FRANCE - STRUCTURE PAR AGE - SECTEUR D ACTIVITE B/ SOURCE

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui?

Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Bref ducéreq n 347 juin 2016 Le supplément numérique Mobilités interrégionales de jeunes diplômés du supérieur : qui forme pour qui? Données complémentaires Mélanie Vignale > Données complémentaires anciennes

Plus en détail

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions

Enquête BMO - Pôle emploi 2014 Secteur : Hébergement et restauration / Par Régions TOUS METIERS CONFONDUS HEBERGEMENT - RESTAURATION Nombre de projets : 225 934 Part de projets difficiles : 37.9 % Part de saisonniers : 61.6 % Alsace 3837 40.4 % 41.1 % Aquitaine 16463 38.5 % 64.2 % Auvergne

Plus en détail

Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives

Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives Les Assises de la cancérologie publique 29 & 30 mars 2012 Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives Graziella POURCEL Chef de projets «Coordination

Plus en détail

EDITO... 3 INTRODUCTION... 5

EDITO... 3 INTRODUCTION... 5 TABLE DES MATIERES EDITO... 3 INTRODUCTION... 5 I. Méthodologie... 13 I.1. Périmètre de l Observatoire... 13 I.2. Démarche de recensement... 14 I.3. La Base de données... 14 I.4. Règles retenues pour estimer

Plus en détail

Dans cette enquête complémentaire : intégration d un volet spécifique au développement durable

Dans cette enquête complémentaire : intégration d un volet spécifique au développement durable Le contexte Dans la cadre de la refonte BMO 2010, une enquête complémentaire a été mise en place pour préciser certaines questions de BMO «exhaustif» (difficultés de recrutement, prospective ) Dans cette

Plus en détail

Equipes mobiles de soins palliatifs

Equipes mobiles de soins palliatifs Observatoire National de la Fin de Vie 16 mai 2013 FHP-MCO / UNHPC Equipes mobiles de soins palliatifs Premiers résultats de l enquête nationale 2012 Méthodologie - Enquête du 25 juillet au 15 novembre

Plus en détail

en euros par habitant en 2003 Recettes dont : fiscales Régions totales directes indirectes

en euros par habitant en 2003 Recettes dont : fiscales Régions totales directes indirectes 1 - Recettes fiscales directes et indirectes (hors compensations de l'état) niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions propres directes (produit 3 taxes) indirectes

Plus en détail

Conseil en Évolution Professionnelle Offre de service Unifaf

Conseil en Évolution Professionnelle Offre de service Unifaf Conseil en Évolution Professionnelle Offre de service Unifaf Le Conseil en Evolution professionnelle L accompagnement au cœur du CEP Après une étape de prise d information, chaque actif qui s engage dans

Plus en détail

Statistiques sur la Pharmacie en France. Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG

Statistiques sur la Pharmacie en France. Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG Statistiques sur la en France Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG EFFECTIFS DES PHARMACIENS AU er JANVIER 9 MAI 9 PLAN de la PRESENTATION I/ PHARMACIE EN FRANCE A/ A/ SOURCE DREES - EFFECTIF

Plus en détail

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales

en euros par habitant Recettes fiscales directes : article 77 Recettes fiscales indirectes : article 75 Recettes dont : fiscales 1 - Recettes fiscales directes et indirectes, compensations de l'état comprises: niveau et évolution en millions d'euros Recettes fiscales dont : dont : Régions totales directes indirectes millions 2001/2000

Plus en détail

CFE Indicateurs d activités 2015

CFE Indicateurs d activités 2015 CFE Indicateurs d activités 2015 Les CCI ont réalisé 917.004 formalités et démarches dans des conditions de qualité de service et de respect des délais avec 82% de dossiers traités dans les délais. Elles

Plus en détail

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France

1.4. L'activité et l'emploi. La santé observée dans les régions de France L'activité et l'emploi 1.4 Le contexte En 1993, la France compte 25 millions de personnes exerçant une activité professionnelle ou à la recherche d un emploi. Depuis 1975, leur nombre a augmenté de près

Plus en détail

Coordination NationaleInfirmière

Coordination NationaleInfirmière Coordination NationaleInfirmière Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction des affaires financières Bureau du financement de l'hospitalisation publique et des activités

Plus en détail

Module d orientation des Personnes Agées

Module d orientation des Personnes Agées Module d orientation des Personnes Agées Février 2015 Le contexte général La couverture fonctionnelle du module d orientation des personnes âgées Zoom sur le module d orientation des personnes âgées Le

Plus en détail

TERRITOIRES DE SANTE ET CONFERENCES DE TERRITOIRES

TERRITOIRES DE SANTE ET CONFERENCES DE TERRITOIRES TERRITOIRES DE SANTE ET CONFERENCES DE TERRITOIRES Régions Avis des C.R.S.A. Arrêtés définissant les Alsace Résumé de la réunion plénière de Arrêté du 07.10.10 Dossiers : la C.R.S.A. du 14.09.10 De nouveaux

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCE

ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCE Anesthésiologie siologie - ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCE D Mars 2009 I/ ANESTHESIE REANIMATION A/ A/ SOURCE

Plus en détail

Séance plénière du COE. Evolution du marché du travail sur la période récente

Séance plénière du COE. Evolution du marché du travail sur la période récente Direction Statistiques, Enquêtes et Prévisions Bernard ERNST Séance plénière du COE 18 février 2010 Evolution du marché du travail sur la période récente Document pouvant être diffusé 120 100 80 60 40

Plus en détail

Accord du 11 Avril 2014 relatif au Comité Central d Entreprise de Pôle emploi

Accord du 11 Avril 2014 relatif au Comité Central d Entreprise de Pôle emploi Accord du 11 Avril 2014 relatif au Comité Central d Entreprise de Pôle emploi Par le présent accord, les parties conviennent des modalités de renouvellement du comité central d entreprise de Pole Emploi.

Plus en détail

Recours aux soins médicaux : d importantes différences selon les régions

Recours aux soins médicaux : d importantes différences selon les régions Point d information 22 octobre 2009 Recours aux soins médicaux : d importantes différences selon les régions De nombreuses études de l Assurance Maladie ont montré la variabilité des comportements et des

Plus en détail

Anesthésiologie - Réanimation et Médecine d urgence

Anesthésiologie - Réanimation et Médecine d urgence Mme Marie Claude Chatenay-Rivauday- Marel Séverine Buisine Odile Romain ETAT DES LIEUX ET EVOLUTION STATISTIQUE DES EFFECTIFS DES MEDECINS EN ANESTHESIOLOGIE - REANIMATION ET EN MEDECINE D URGENCED SEPTEMBRE

Plus en détail

du 06/07/2010 au CHSCT 14 juin 2012 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALE

du 06/07/2010 au CHSCT 14 juin 2012 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALE BILAN DES CLACT du 06/07/2010 au 05/07/2011 CHSCT 14 juin 2012 MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALE Rappel du contexte Instruction DGOS/RH3 2010 248 du 6 juillet 2010 relative à la mise en œuvre des CLACT au

Plus en détail

ETAT DES ENGAGEMENTS 2015

ETAT DES ENGAGEMENTS 2015 ETAT DES ENGAGEMENTS 2015 «Fonds mutualisés dédiés au plan de formation des entreprises de moins de 10 salariés (TPE 2015)» OPCA Salariés FPSPP Service Projets SY «Fonds mutualisés dédiés au plan de formation

Plus en détail

État des prescriptions des contrats aidés en Martinique et suivi de l aide «Embauche PME» au 11 avril 2016

État des prescriptions des contrats aidés en Martinique et suivi de l aide «Embauche PME» au 11 avril 2016 État des prescriptions des contrats aidés en Martinique et suivi de l aide «Embauche PME» au 11 avril 2016 Définitions Contrat prescrit : Le contrat est prescrit par le service public de l emploi (PE,

Plus en détail

Répertoire ( / /72)

Répertoire ( / /72) Commerce et Artisanat ; Direction du commerce intérieur ; Sousdirection de l'équipement commercial ; Bureau circuits de distribution, études, plan (1975-1976) - Bureau circuits de distribution (1977-1983)

Plus en détail

France WOIMANT. Neurologue Hôpital Lariboisière Paris

France WOIMANT. Neurologue Hôpital Lariboisière Paris France WOIMANT Neurologue Hôpital Lariboisière Paris 1 Etats des lieux prise en charge des AVC 2 UNITÉS NEURO VASCULAIRES (UNV) MÉTA-ANALYSE COCHRANE - OCTOBRE 2007 31 essais et 6936 patients 26 essais

Plus en détail

Chirurgiens Dentistes et Autres Professions Dentaires

Chirurgiens Dentistes et Autres Professions Dentaires Chirurgiens Dentistes et Autres Professions Dentaires Chirurgiens-Dentistes et autres spécialités s. Ces professions sont également disponibles dans les D.O.M. - T.O.M. Source, Mise à jour Une équipe de

Plus en détail

ELEMENTS STATISTIQUES SUR LES RADIOLOGUES HOSPITALIERS STATUTAIRES (1) - SITUATION AU 1er JANVIER

ELEMENTS STATISTIQUES SUR LES RADIOLOGUES HOSPITALIERS STATUTAIRES (1) - SITUATION AU 1er JANVIER ELEMENTS STATISTIQUES SUR LES RADIOLOGUES HOSPITALIERS STATUTAIRES (1) - SITUATION AU 1er JANVIER 2010 - (1) Radiologues hospitaliers statutaires = radiologues hospitaliers temps plein et temps partiel

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau

Plus en détail

Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région

Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région Observatoire de la FPT Mai 2015 Caractéristiques et spécificités des personnels territoriaux au 31/12/2012 par type d employeurs et par région Au 31 décembre 2012, 1 842 300 agents travaillent au sein

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 2 ème TRIMESTRE 2014

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 2 ème TRIMESTRE 2014 Janvier 2015 - N 15.003 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 2 ème TRIMESTRE 2014 Au cours du deuxième trimestre 2014, 903 200 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un

Plus en détail

Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous

Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous Bienvenue! Association Tourisme & Handicaps Label national Tourisme & Handicap Projet Label Destination pour Tous ADAPTER L OFFRE TOURISTIQUE AUX HANDICAPS Objectif de l étude Fournir aux acteurs touristiques

Plus en détail

Emploi et marché du travail en région Corse. Données à fin décembre 2013

Emploi et marché du travail en région Corse. Données à fin décembre 2013 Emploi et marché du travail en région Données à fin décembre Emploi Emploi salarié du secteur marchand (hors agriculture et particuliers employeurs) par secteur d activité au 3 ème trim. - données CVS

Plus en détail

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011

Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 271 Décembre 2011 Le parc locatif des bailleurs sociaux au 1 er janvier 2011 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2011 le

Plus en détail

«Diagnostic des ARS relatif à l accès aux soins urgents en moins de 30 minutes»

«Diagnostic des ARS relatif à l accès aux soins urgents en moins de 30 minutes» «Diagnostic des ARS relatif à l accès aux soins urgents en moins de 30 minutes» Présentation au CNUH du 16 octobre 2012 Direction générale de l offre de soins 1 Rappel de la démarche de travail Objectif

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU QUATRIEME TRIMESTRE (avril 2015) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage

Plus en détail

Pharmacies et Pharmaciens d Officines

Pharmacies et Pharmaciens d Officines s et s d Officines Ces professions sont également disponibles dans les D.O.M. - T.O.M. Source, Mise à jour Une équipe de plus de 60 personnes exclusivement dédiée aux mises à jour en temps réel de nos

Plus en détail

BAFA et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS

BAFA et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS I L évolution du nombre de nouveaux candidats inscrits et de diplômés entre 2003 et 2007 : : Si le nombre de nouveaux a fortement augmenté entre 2004 et 2005 (+ 14 %), cette

Plus en détail

Fonction publique territoriale Perspectives démographiques

Fonction publique territoriale Perspectives démographiques TITULAIRES ET STAGIAIRES C N F P T > RÉSULTATS RÉG ONAU RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS RÉGIONAUX RÉSULTATS

Plus en détail

Bilan de la Prime de Fonction 2012 des directeurs d hôpital

Bilan de la Prime de Fonction 2012 des directeurs d hôpital Bilan de la Prime de Fonction onctions et de Résultats 212 des directeurs d hôpital 1 Retour des évaluations 212 non exhaustif Sur les 2 685 évaluations attendues, 2 365 retours sont enregistrés, soit

Plus en détail

Professions Paramédicales

Professions Paramédicales Professions Paramédicales s, Pédicures-Podologues, Orthophonistes, Orthoptistes, Kinésithérapeutes, Sages-femmes, Diététiciens, Puéricultrices, Psychologues et Opticiens. Source, Mise à jour Une équipe

Plus en détail

Le parc locatif social au 1 er janvier 2009

Le parc locatif social au 1 er janvier 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 111 Mars 2010 Le parc locatif social au 1 er janvier 2009 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au 1 er janvier 2009, il y avait 4 450 000

Plus en détail

Constats de l observatoire national de la démographie des professions de santé

Constats de l observatoire national de la démographie des professions de santé États généraux de l organisation de la santé Paris - 8 Février 2008 Constats de l observatoire national de la démographie des professions de santé 1 Les médecins n'ont jamais été aussi nombreux qu'aujourd'hui

Plus en détail

Présentation ViaTrajectoire médico-social

Présentation ViaTrajectoire médico-social Présentation ViaTrajectoire médico-social 1 ViaTrajectoire ViaTrajectoire est un service public gratuit et sécurisé, unique pour toute la France Déclaré à la CNIL Hébergé sur la plateforme des données

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL O R G A N I S M E T E C H N I Q U E C E N T R A L U T A C / O T C ~ A u t o d r o m e d e L I N A S - M O N T L H E R Y ~ B P 2 0 2 1 2 ~ 9 1 3 1 1 M O N T L H É R Y C E D E X CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE

Plus en détail

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 4 e partie LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 59 4 - La fréquentation des hébergements Définition Ce chapitre rassemble les données quantitatives sur la fréquentation des hôtels de tourisme (de chaînes

Plus en détail

Etude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines)

Etude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines) Etude sur les taux de césarienne à terme (> 37 semaines) ORGANISATION Document destiné à contribuer aux échanges & MISSIONS avec les professionnels de santé dans le cadre du programme d analyse et d amélioration

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction Générale de l Offre de Soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau de la synthèse organisationnelle

Plus en détail

Haut conseil de la santé publique Séminaire sur les systèmes d information pour la santé publique, la surveillance et la recherche 12 février 2013

Haut conseil de la santé publique Séminaire sur les systèmes d information pour la santé publique, la surveillance et la recherche 12 février 2013 Haut conseil de la santé publique Séminaire sur les systèmes d information pour la santé publique, la surveillance et la recherche 12 février 2013 Apports du PMSI SSR chaîné au PMSI MCO : enseignement

Plus en détail

Activité des établissements

Activité des établissements Activité des établissements Les établissements bretons de santé soumis à la T2A urgie latoire Bilan PMSI !" "# " "!!"#"#"#$""""%"&"'!##$ "() *+ #"" &" & % " " # &,*- " **+.-/+# &#0 &! 0,+*-" -/+ " " 1"

Plus en détail

L Urssaf, observatoire économique reconnu. Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014

L Urssaf, observatoire économique reconnu. Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014 Le bilan annuel de l emploi salarié du secteur privé en 2014 1 L observatoire économique Grâce aux données issues des cotisants et de leur situation de paiement, le réseau des Urssaf produit et publie

Plus en détail

REPRESENTATIVITE ELECTION TPE Résultats et appréciation

REPRESENTATIVITE ELECTION TPE Résultats et appréciation REPRESENTATIVITE ELECTION TPE 2012 Résultats et appréciation 8 janvier 2013 Taux de participation 2 Détail du taux de participation national Résultats France entière Total Collège Cadres Collège Non Cadres

Plus en détail

Annexe 5 Comparaison par la DREES entre les projections d effectifs de 2008 et les données observées

Annexe 5 Comparaison par la DREES entre les projections d effectifs de 2008 et les données observées Annexe 5 Comparaison par la DREES entre les projections d effectifs de 2008 et les données observées En 2008, la Drees a réalisé un exercice de projection des effectifs de médecins sur la période - 2030,

Plus en détail

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013

SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE 2013 SITUATION CONJONCTURELLE DU MARCHE DU TRAVAIL DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES (ZUS) AU PREMIER TRIMESTRE (juillet ) Ce tableau de bord trimestriel présente des données sur : - le taux de chômage au sens

Plus en détail

ANNEXE III MODELE DE FORMULAIRE DE CANDIDATURE ET ANNEXES

ANNEXE III MODELE DE FORMULAIRE DE CANDIDATURE ET ANNEXES ANNEXE III MODELE DE FORMULAIRE DE CANDIDATURE ET ANNEXES Mesure de l'audience des organisations syndicales auprès des salariés des entreprises de moins de onze salariés Annexe 1 de la déclaration de candidature

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

La fréquentation des hébergements

La fréquentation des hébergements La fréquentation des hébergements 4 La fréquentation des hébergements Définition Ce chapitre rassemble les données quantitatives sur la fréquentation des hôtels de tourisme (de chaînes et indépendants)

Plus en détail

LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE

LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE Service d'information et de Communication de la P OLICE NATIONALE Janvier - 2012 LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE Le concept

Plus en détail

RÉ AFFILIATIONS SAISON 2017/2018

RÉ AFFILIATIONS SAISON 2017/2018 RÉ AFFILIATIONS SAISON 2017/2018 La réforme territoriale et la fusion des Ligues, entraîne une restructuration informatique et une nouvelle numérotation qui entrera en vigueur le 1 er juillet 2017 avec

Plus en détail

Les NEET : qui sont-ils?

Les NEET : qui sont-ils? Les NEET : qui sont-ils? En France en 2013, près de 1,6 million de jeunes entre 15 et 29 ans sont des NEET. Cette fiche présente les caractéristiques (situation familiale, origine sociale, etc.) de ces

Plus en détail

LE BURN-OUT ET LES DIRIGEANTS PANEL JOURNAL DES ENTREPRISES

LE BURN-OUT ET LES DIRIGEANTS PANEL JOURNAL DES ENTREPRISES LE BURN-OUT ET LES DIRIGEANTS PANEL JOURNAL DES ENTREPRISES Répondants 742 répondants entre le 6 janvier 2015 et le 20 janvier 2015. Sur ces 742 répondants, 697 sont dirigeants ou cadres-dirigeants. Sur

Plus en détail

Pharmacies et Pharmaciens d Officines

Pharmacies et Pharmaciens d Officines s et s d Officines Ces professions sont également disponibles dans les D.O.M. - T.O.M. Source, Mise à jour Une équipe de plus de 60 personnes exclusivement dédiée aux mises à jour en temps réel de nos

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes DIRECTION GENERALE DE L OFFRE DE SOINS Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau de la synthèse organisationnelle

Plus en détail

Contexte sociodémographique

Contexte sociodémographique Contexte sociodémographique Fiche 1 la population et son évolution InDICATEuRs > Taux de variation de la population entre 2005 et 2030 upopulation en 2009 (en milliers). upart de la population régionale

Plus en détail

Les voyages des Français en Normandie

Les voyages des Français en Normandie Les voyages des Français en 2012 Les résultats de l enquête Suivi de la Demande Touristique, pour la 1 SOMMAIRE L essentiel p.3 L analyse détaillée p.4 La, 8 è destination régionale sur le marché domestique

Plus en détail

Jeunesse et sports ; Direction de la jeunesse ; Services rattachés au Directeur ; Bureau affaires communes ( )

Jeunesse et sports ; Direction de la jeunesse ; Services rattachés au Directeur ; Bureau affaires communes ( ) Jeunesse et sports ; Direction de la jeunesse ; Services rattachés au Directeur ; Bureau affaires communes (1980-1990) Répertoire (19920654/1-19920654/43) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine :

L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : L hôtellerie de tourisme en France métropolitaine : l offre en 2004 Marie-Anne LE GARREC Direction du Tourisme Bureau des études, des statistiques et des comptes économiques Sommaire Introduction 3 L offre

Plus en détail

3.4. L offre de soins pour la mère et l'enfant. La santé observée dans les régions de France

3.4. L offre de soins pour la mère et l'enfant. La santé observée dans les régions de France L offre de soins pour la mère et l'enfant 3.4 Le contexte La prise en charge de la santé de la mère et de l enfant s inscrit dans une démarche, constamment renouvelée, de recherche de la sécurité au moment

Plus en détail

Remboursement d'une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les exploitants de transport public en commun de voyageurs

Remboursement d'une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les exploitants de transport public en commun de voyageurs Bulletin officiel des douanes Remboursement d une fraction de la TIPP sur le gazole utilisé par les véhicules routiers de 7, 5 tonnes et plus, destinés au transport de marchandises. Remboursement d'une

Plus en détail

LE DPC DES PROFESSIONNELS PARAMÉDICAUX

LE DPC DES PROFESSIONNELS PARAMÉDICAUX TOUT SAVOIR SUR LE DPC DES PROFESSIONNELS PARAMÉDICAUX ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE DPC DES PROFESSIONNELS PARAMÉDICAUX DPC = FORMATION + APP Depuis le

Plus en détail

L outil autodiagnostic économique et financier des SIAE Bilan

L outil autodiagnostic économique et financier des SIAE Bilan L outil autodiagnostic économique et financier des SIAE Bilan 2009-2010 Chiffres clés 2009-10 Phase 1 : accompagnement réseau IAE 338 structures ont bénéficié d un accompagnement en phase 1 depuis le lancement

Plus en détail

La nouvelle politique européenne de cohésion :

La nouvelle politique européenne de cohésion : _ La nouvelle politique européenne de cohésion : 2007-2013 Plusieurs décisions relatives à la mise en place en France de la nouvelle politique de cohésion européenne économique et sociale 2007-2013 ont

Plus en détail

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 18 Avril 2017 RESULTATS 2016

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 18 Avril 2017 RESULTATS 2016 ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT Commission de l intéressement 18 Avril 2017 RESULTATS 2016 Version 1 1 I LA MASSE GLOBALE D INTERESSEMENT 2016 : 2,5 % DE LA MASSE SALARIALE HORS CHARGES

Plus en détail

Indicateurs régionaux de dépistage et de prévalence des hépatites B et C

Indicateurs régionaux de dépistage et de prévalence des hépatites B et C Maladies infectieuses Maladies chroniques et traumatismes Indicateurs régionaux de dépistage et de prévalence des hépatites B et C France 2010-2012 Mai 2014 Unité VIH/sida IST Hépatites B et C Département

Plus en détail

Eléments statistiques : Santé des jeunes / santé sexuelle

Eléments statistiques : Santé des jeunes / santé sexuelle Eléments statistiques : Santé des jeunes / santé sexuelle 29 Juin 2017 Sandrine Bachelet La natalité Nombre de naissances domiciliées 2015 Taux brut de natalité ( ) 2015 Age moyen de la mère à la naissance

Plus en détail

Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en Novembre 2015

Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en Novembre 2015 Tableau de bord des emplois dans les entreprises du médicament en 2014 Novembre 2015 Le tableau de bord de la situation de l emploi en 2014 Les caractéristiques des salariés du secteur Ensemble des salariés

Plus en détail

LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE

LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE P OLICE NATIONALE Janvier - 2012 LE DISPOSITIF DU PATROUILLEUR POUR LA POLICE NATIONALE Le concept des patrouilleurs vise à augmenter la visibilité

Plus en détail

Bilan de repositionnement des opérations de droit d option CCE. Données au 30/09/2011

Bilan de repositionnement des opérations de droit d option CCE. Données au 30/09/2011 Bilan de repositionnement des opérations de droit d option CCE Données au 30/09/2011 Indicateurs de la MOA SIRH POLE EMPLOI COMPTE 25 534 AGENTS DE DROIT PUBLIC: données issues d OASIS àdécembre 2009 hors

Plus en détail

Formulaire à fournir en deux exemplaires

Formulaire à fournir en deux exemplaires N 10329*02 Formulaire à fournir en deux exemplaires EXPLOITANTS DE TRANSPORT PUBLIC ROUTIER EN COMMUN DE VOYAGEURS DETAXATION PARTIELLE DU GAZOLE : Demande de au titre de l'article 265 octies du code des

Plus en détail

Le Service Civique. à Pôle emploi. Information CCE du 14 avril 2015

Le Service Civique. à Pôle emploi. Information CCE du 14 avril 2015 Service Civique Le Service Civique à Pôle emploi Information CCE du 14 avril 2015 1 SOMMAIRE 1 ère partie Présentation du Service Civique 2 ème partie Le Service Civique à Pôle emploi 2 Présentation du

Plus en détail

Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée

Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée Le cumul de l allocation d Aide au retour à l emploi (ARE) avec les rémunérations issues d une activité professionnelle non salariée Note descriptive 13 janvier 216 Cette note décrit le profil et l indemnisation

Plus en détail

Territoires de soins, territoires et soins : qualité rime-t-elle toujours avec proximité? PR. JEAN-MARC MACÉ, CNAM

Territoires de soins, territoires et soins : qualité rime-t-elle toujours avec proximité? PR. JEAN-MARC MACÉ, CNAM Territoires de soins, territoires et soins : qualité rime-t-elle toujours avec proximité? PR. JEAN-MARC MACÉ, CNAM «Territoire de Savoir» et Territoire de «Pouvoir» dans le domaine sanitaire et médico

Plus en détail

Activité régionale de prélèvement et de greffe de cornée en 2015

Activité régionale de prélèvement et de greffe de cornée en 2015 Activité régionale de prélèvement et de greffe de cornée en 2015 METHODOLOGIQUE Origine des données Les données sur l activité de prélèvement de cornée proviennent des services de régulation et d appui

Plus en détail

COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE

COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE N 116 - SOCIAL n 43 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 28 octobre 2008 ISSN 1769-4000 COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE L essentiel Suite à la création d une délégation nationale à la

Plus en détail

Objet : Classement des départements et des ligues par taux de pénétration Saison

Objet : Classement des départements et des ligues par taux de pénétration Saison NOTE Objet : Classement des départements et des ligues par taux de pénétration Saison 2015-2016 Secteur Licences, 19 janvier 2017 Liste de diffusion : Conseil d Administration, ligues, comités, siège,

Plus en détail

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 12 Mai 2015 RESULTATS 2014

ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT. Commission de l intéressement 12 Mai 2015 RESULTATS 2014 ACCORD D INTERESSEMENT DANS LA BRANCHE RECOUVREMENT Commission de l intéressement 12 Mai 2015 RESULTATS 2014 Version 2 1 I LA MASSE GLOBALE D INTERESSEMENT 2014 : 2,5 % DE LA MASSE SALARIALE HORS CHARGES

Plus en détail

Les Français et l ouverture des magasins le dimanche Vague 2 Résultats détaillés Le 23 septembre 2008

Les Français et l ouverture des magasins le dimanche Vague 2 Résultats détaillés Le 23 septembre 2008 1 pour Les Français et s magasins le Vague 2 Résultats détaillés Le 23 septembre 2008 1 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l étude... 3 L adhésion à s... 4 L adhésion à un assouplissement

Plus en détail

Les services de police municipale. Etat des lieux au 01/01/2002

Les services de police municipale. Etat des lieux au 01/01/2002 Les services de police municipale Etat des lieux au 01/01/2002 Le dispositif d enquête a été élaboré par le pôle de compétence «Police municipale» et notamment par Claude André, son responsable, avec l

Plus en détail

Impact économique de l informatique, Empreinte de Microsoft, impact économique du piratage

Impact économique de l informatique, Empreinte de Microsoft, impact économique du piratage Impact économique de l informatique, Empreinte de Microsoft, impact économique du piratage www.idc.com Une étude IDC réalisée pour le compte de Microsoft Copyright 2008 IDC. Reproduction is forbidden unless

Plus en détail

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France La population 1.2 Le contexte Avec 57,8 millions d'habitants en 1994, la France se place au 3e rang des pays de l Union européenne pour sa population, derrière l'allemagne (81,3 millions) et le Royaume-Uni

Plus en détail

Observatoire. de la TV numérique

Observatoire. de la TV numérique Observatoire de l équipement des foyers pour la réception de la TV numérique 2 nd semestre 2010-6 e vague d étude Réalisé par Sommaire Faits marquants Modes de réception TV au niveau national Analyse sociodémographique

Plus en détail

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DES CLUBS DN3 2013

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DES CLUBS DN3 2013 RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DES CLUBS DN3 2013 21/02/2013 SOMMAIRE ARTICLE 1. PREAMBULE... 3 ARTICLE 2. DECOUPAGE DES INTERREGIONS... 3 ARTICLE 3. LISTE EPREUVES RETENUES... 3 ARTICLE 4. PARTICIPATION...

Plus en détail

Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008

Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008 Répartition des entreprises par code NAF et par région d'implantation de l'entreprise, année 2008 vivant Audio Hors Alsace Intermittents 244 50 15 309 11 4 19 1 2 21 10 4 - - - 72 381 62 443 10 4 119 Permanents

Plus en détail

Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Ministère des Affaires sociales et de la Santé Ministère des Affaires sociales et de la Santé Direction générale de la santé Bureau des Systèmes d Information et de l Informatique de Proximité Personne chargée du dossier : Isabelle CARTON tél : 01

Plus en détail

Agefiph. Appel à projet expérimentations 2013

Agefiph. Appel à projet expérimentations 2013 Agefiph Appel à projet expérimentations 2013 Introduction... page 2 Objectif visé... page 2 Porteurs de projet... page 3 Instruction et suivi des projets... page 3 Conditions d éligibilité... page 3 Critères

Plus en détail