Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot"

Transcription

1 Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

2 Introduction Ce poster illustre les principales étiologies des douleurs pelviennes aigües chez la femme Vous allez pouvoir tester vos connaissances à l aide de cas cliniques A vous de jouer!...

3 Cas n 1 Patiente de 35 ans Douleurs brutales en fosse iliaque droite G1P1 J14 de son cycle Echographie pelvienne demandée BHCG en attente

4

5 Quel est votre diagnostic? a. Endométriome b. Kyste lutéal hémorragique c. Kyste borderline d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

6 Quel est votre diagnostic? a. Endométriome b. Kyste lutéal hémorragique c. Kyste borderline d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

7 Diagnostic Kyste lutéal hémorragique Signes échographiques en mode B Taille : entre 2 et 7 cm Aspect en «nid d abeille» ou «filet de pêche» Kyste avec caillot interne = Dépôts de fibrine Mobilité des dépôts de fibrine

8 Diagnostic Kyste lutéal hémorragique Signes échographiques en mode Doppler Paroi hypervasculaire Absence de signal Doppler en intra-kystique = dépôts de fibrine

9 Diagnostic Kyste lutéal hémorragique Diagnostics différentiels Endométriome Caillots intra-kystiques Contenu finement échogéne homogène Multiplicité Bilatéralité Paroi avasculaire/ peu vascularisée

10 Diagnostic Kyste lutéal hémorragique Diagnostics différentiels Tumeur ovarienne organique Cloisons vascularisées Végétations Portion solide

11 Diagnostic Kyste lutéal hémorragique Diagnostics différentiels Abcès tubo-ovarien Contours flous Infiltration de la graisse adjacente Paroi épaisse Caractère tubulé Bilatéralité

12 Cas N 2 Patiente de 35 ans, G4P2 Douleurs aigües pelviennes droites Pertes vaginales BHCG négative

13

14 Quel est votre diagnostic? a. Kyste ovarien b. Hydrosalpinx c. Salpingite d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

15 Quel est votre diagnostic? a. Kyste ovarien b. Hydrosalpinx c. Salpingite d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

16 Diagnostic Salpingite Signes échographiques clefs Origine TROMPE SALPINGITE Indépendante de l ovaire * * Image tubulée Paroi épaissie hypervascularisée

17 Diagnostic Salpingite Diagnostics différentiels HYDROSALPINX HEMATOSALPINX PYOSALPINX Contenu liquidien pur Paroi fine avec aspect en «roue dentée» Contenu Finement échogène Pas de flux central

18 Cas N 3 Patiente de 30 ans G0P0 J26 de son cycle Douleurs aigües en fosse iliaque droite Echographie demandée en urgence BHCG en attente

19

20 Quel est votre diagnostic? a. GEU b. Torsion d annexe c. Myome en nécrobiose d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

21 Quel est votre diagnostic? a. GEU b. Torsion d annexe c. Myome en nécrobiose d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

22 Diagnostic Localisation tubaire Ampoule +++ Grossesse extra-utérine classique Signes échographiques clefs : Signes Directs Sac gestationnel en dehors de la cavité utérine «Boule» de trophoblaste Hématosalpinx

23 Diagnostic Localisation tubaire Ampoule +++ Grossesse extra-utérine classique Signes échographiques clefs : Signes Indirects Cavité utérine VIDE Sac visible 1500< BHCG<2000 UI Signes endométriaux Pseudo sac = lame d hydrométrie Corps Jaune 85% : même côté 15% : controlatéral à la GEU!!! Association GIU-GEU : rare!! Sauf contexte de FIV : 1/100!! Endométre épaisseur variable

24 Diagnostic Grossesse extra-utérine de siège inhabituelle < 5% GEU interstitielle : Développée dans le trajet intra-myométrial de la trompe Si rupture = hémorragie +++ Echographie : Sac ovulaire excentré, entouré de myomètre! (cf image) Couronne de myomètre Sac gestationnel Cavité utérine

25 Diagnostic Grossesse extra-utérine de siège inhabituelle < 5% GEU cervicale : rare! Sac ovulaire en position cervicale Echographie : Sac ovulaire au sein du col Cas particulier : GEU isthmique (cicatrice de césarienne) Sac Col Utérus

26 Diagnostic Grossesse extra-utérine de siège inhabituelle < 5% GEU ovarienne : rare! Sac ovulaire intra-ovarien Echographie : Corps jaune Sac

27 Cas N 4 Patiente de 16 ans, G0P0, vierge Douleurs pelviennes aigües, latéralisées à droite, intenses Nausées et vomissements Apyréxie

28

29 Quel est votre diagnostic? a. Syndrome des OPK b. Torsion d annexe c. Tumeur ovarienne organique d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

30 Quel est votre diagnostic? a. Syndrome des OPK b. Torsion d annexe c. Tumeur ovarienne organique d. Je sais pas : une IRM pelvienne est nécessaire

31 Diagnostic Torsion d annexe Signes échographiques clefs : Signes Ovariens Œdème ovarien Aspect de «gros ovaire multifolliculaire» Tumeur pré-existante : Risque de torsion : Kyste dermoïde, fibrome ovarien Ovaire Droit = œdème ovarien Ovaire Gauche = Taille normale Kyste dermoïde

32 Diagnostic Torsion d annexe Signes échographiques clefs : Signes tubaires Trompe épaissie «œdème» Pédicule vasculaire tordu Tours de spire

33 Cas N 5 Patiente de 45 ans, G0P0 Douleurs pelviennes aigües T = 38 C CRP normale

34

35

36 Quel est votre diagnostic? a. Torsion de myome sous séreux pédiculé b. Torsion d annexe c. Tumeur ovarienne organique d. Salpingite

37 Quel est votre diagnostic? a. Torsion de myome sous séreux pédiculé b. Torsion d annexe c. Tumeur ovarienne organique d. Salpingite

38 Diagnostic Torsion de myome sous séreux pédiculé Signes échographiques clefs : Masse extra-ovarienne Myome sous séreux pédiculé Ovaires normaux Origine Utérine Raccordement vasculaire Pédicule vasculaire

39 Diagnostic Torsion de myome sous séreux pédiculé Signes échographiques clefs : Signes de torsion du myome sous séreux pédiculé Signal hémorragique Absence de rehaussement après injection de gado T1 T1 T1 gado

40 Cas N 6 Patiente de 30 ans, G2P1 (FCS) Douleurs pelviennes aigües T = 38 C BHCG négative, CRP élevée

41

42

43 Quel est votre diagnostic? a. Carcinome ovarien b. Torsion d annexe c. Abcès tubo-ovarien d. Myome en nécrobiose

44 Quel est votre diagnostic? a. Carcinome ovarien b. Torsion d annexe c. Abcès tubo-ovarien d. Myome en nécrobiose

45 Diagnostic Abcès tubo-ovarien Signes échographiques clefs Masse hétérogène Trompe + ovaire indisctincts Contours flous 2aire à l infiltration de la graisse adjacente Aspect «sale» de la graisse Bilatéralité Caractère tubulé

46 Cas N 7 Patiente en post-partum immédiat (césarienne) Douleurs en fosse lombaire droite Syndrome inflammatoire biologique ECBU en attente Echographie pelvienne et rénale normale

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57

58

59

60

61 Quel est votre diagnostic? a. Colique néphrétique b. Thrombose veine ovarienne c. Appendicite d. Pyélonéphrite

62 Quel est votre diagnostic? a. Colique néphrétique b. Thrombose veine ovarienne c. Appendicite d. Pyélonéphrite

63 Diagnostic Thrombose de la V. ovarienne Veine ovarienne Signes TDM clefs Voies veineuses de dérivation Non opacifiée Elargie Rehaussement pariétal

64 Cas N 8 Patiente de 35 ans Douleurs pelviennes aigües et fébricule Bilan biologique normal et BHCG négative Echographie pelvienne : utérus polymyomateux

65

66 Quel est votre diagnostic? a. Myome œdémateux b. Myome en nécrobiose c. Léiomyosarcome utérin d. Adénomyome

67 Quel est votre diagnostic? a. Myome œdémateux b. Myome en nécrobiose c. Léiomyosarcome utérin d. Adénomyome

68 Diagnostic Myome en nécrobiose Signes IRM clefs Pas de signes spécifiques en échographie Myome utérin Image intra-myométriale bien limitée Nécrobiose Hypersignal T1 en couronne Absence de rehaussement

69 Conclusion Voici les principales étiologies de douleurs pelviennes aigües d origine gynécologiques GEU, torsion, infection, origine fonctionnelle Ne jamais oublier les autres étiologies : Digestives : appendicite, diverticulite, iléite, appendagite Urologiques : colique néphrétique, pyélonéphrite

70 Iléite Appendicite Colique néphrétique Appendagite Diverticulite

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Initiation à l échographie pelvienne Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Rappels anatomiques L excavation pelvienne est à l état normal située en dessous d un plan passant par le promontoire

Plus en détail

Myome ou Polype fibreux?

Myome ou Polype fibreux? Myome ou Polype fibreux? " Technique associée" Doppler! Myome intra-mural : couronne vasculaire Myome intra-cavitaire (type 0) : cartographie vasculaire Polype ou myome sous-muqueux : pédicule vasculaire

Plus en détail

Echographie et infertilité. G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France

Echographie et infertilité. G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France Echographie et infertilité G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France Modalités et aspects techniques Sonde endovaginale à haute fréquence (7-10 MHz) nécessité d une sonde abdominale (3.5-6

Plus en détail

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Douleurs pelviennes Séminaire ECAU 2016 Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Objectifs et plan Dans le contexte, sérier ce qui doit aller au bloc opératoire, en consultation gynéco

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE IMAGERIE GYNECOLOGIQUE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) Corinne Balleyguier, Marc Bazot, Isabelle Thomassin-Naggara Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie

Plus en détail

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est du à la fréquence de la pathologie annexielle, c est

Plus en détail

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME Fibrome utérin Épidémio Fréquent Rarement unique Asymptomatique (50%) Types Interstitiel Sous-muqueux Intra-cavitaire Sous-séreux => PAS de ménorragie Circonstances de

Plus en détail

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN Dr Roussel Dr Moreau CONTEXTE CLINIQUE Aigu douloureux +/- fébrile Peu symptomatique : douleurs mal systématisées Découverte fortuite ECHOGRAPHIE PELVIENNE

Plus en détail

Imagerie et grossesse Critères ECN

Imagerie et grossesse Critères ECN Imagerie et grossesse Critères ECN Maladie chromosomique : déterminer un groupe à risque au T1 par la mesure de la clarté nucale Anomalie de croissance : datation, biométrie, Doppler et RCIU Algies pelviennes

Plus en détail

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques

Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques Dr Benjamin JULLIAC Urgences gynéco - obstétriques Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement

Plus en détail

IRM des lésions kystiques du pelvis féminin. LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija

IRM des lésions kystiques du pelvis féminin. LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija IRM des lésions kystiques du pelvis féminin LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija Définitions Kyste: Collection liquidienne avec une paroi A l IRM, ce sont des lésions en hypersignal T2 En fonction de

Plus en détail

Indication et stratégie diagnostique des examens d imagerie en

Indication et stratégie diagnostique des examens d imagerie en Indication et stratégie diagnostique des examens d imagerie en Gynécologie 1 Professeur Alain LE BLANCHE Université de Versailles Saint-Quentin Paris Ile-de-France Ouest Simone Veil Centre hospitalier

Plus en détail

US et endométriose Stratégie diagnostique

US et endométriose Stratégie diagnostique US et endométriose Stratégie diagnostique CAFCIM Mai 2009 B.Maugey Laulom MC Labrousse Imagerie de la femme CHU Pellegrin Service Pr Chateil US pour qui? population cible? SF douleurs pelviennes et/ou

Plus en détail

Pathologie ovarienne et annexielle. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand

Pathologie ovarienne et annexielle. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand Pathologie ovarienne et annexielle Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Lésions bénignes ovariennes plus fréquentes ++++ (75%) Cancer

Plus en détail

Base de l échographie pelvienne

Base de l échographie pelvienne Base de l échographie pelvienne Dr Gwénaëlle Boivin- Le Pottier Centre de lutte contre le cancer de Rennes/ CHU hôpital sud de Rennes RENNES BZH Généralités Échographie par voie sus-pubienne (Reins+++)

Plus en détail

Imagerie de l ovaire normal

Imagerie de l ovaire normal Imagerie de l ovaire normal Quelles modalités Dr Céline ROZEL Dr Lisa MAZZOLINI L ovaire normal Organe pair Situation intrapéritonéale Dans la fossette ovarienne: En avant des Vx iliaques internes et de

Plus en détail

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre :

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Grossesses arrêtées Grossesses menacées Grossesses extra-utérines DIU d échographie Marina Merveille Pathologie 1 er trimestre de la Généralités grossesse

Plus en détail

Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur

Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur FLORES A, PROST S, LENOIR M, CHRU Besançon Société de Médecine de Franche-Comté Enfant de 5 ans adressé par son médecin traitant pour douleurs

Plus en détail

INTERET ECHOGRAPHIE 3D EN GYNECOLOGIE. AHFMC: «Qoui de Neuf Gyneco» Le 01/ DR TRIMECH ADNENE

INTERET ECHOGRAPHIE 3D EN GYNECOLOGIE. AHFMC: «Qoui de Neuf Gyneco» Le 01/ DR TRIMECH ADNENE INTERET ECHOGRAPHIE 3D EN GYNECOLOGIE AHFMC: «Qoui de Neuf Gyneco» Le 01/1202016 DR TRIMECH ADNENE Pourquoi 3D L'échographie 3D est complémentaire mode 2D rapide et performant, Examen classique ou hystérosonographique

Plus en détail

Apport de l IRM dans la maladie inflammatoire du pelvis

Apport de l IRM dans la maladie inflammatoire du pelvis Apport de l IRM dans la maladie inflammatoire du pelvis E. Cervantes, M. Chassang, G. Baudin, F. Germain, P. Chevallier Service d Imagerie Médicale, Hôpital Archet 2 CHU Nice - France Maladie inflammatoire

Plus en détail

DOULEURS SCROTALES AIGUËS

DOULEURS SCROTALES AIGUËS DOULEURS SCROTALES AIGUËS causes fréquentes de consultation en urgence origines les plus fréquentes (en dehors du traumatisme) : Épididymite aiguë (EA) Torsion testiculaire aiguë (TTA) examen clinique

Plus en détail

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles Déterminer la nature des lésions => Prise en charge optimale

Plus en détail

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME «DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME Pr M. BIBI Introduction : Les syndromes douloureux pelviens constituent un motif de consultation fréquent aux services d urgence. Leur prise en charge

Plus en détail

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s accompagnant de nausées. Elle a des cycles menstruels réguliers de

Plus en détail

DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée

DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME (plan) Introduction Les voies de la douleur dans le pelvis et le périnée Douleurs pelviennes Aiguës DOULEURS PELVIENNES AIGUES ET CHRONIQUES DE LA FEMME

Plus en détail

"Suivi en IRM des embolisations de fibromes utérins" F Soares, M Brisa, LS Fournier, M Sapoval, F Larousserie, O Clément, G Frija

Suivi en IRM des embolisations de fibromes utérins F Soares, M Brisa, LS Fournier, M Sapoval, F Larousserie, O Clément, G Frija "Suivi en IRM des embolisations de fibromes utérins" F Soares, M Brisa, LS Fournier, M Sapoval, F Larousserie, O Clément, G Frija INTRODUCTION Étude retrospective de 30 patientes suivies pour embolisation

Plus en détail

Grossesses de localisation inhabituelle

Grossesses de localisation inhabituelle & SÉCURITÉ DU PATIENT POINTS CLÉS SOLUTIONS Grossesses de localisation inhabituelle «Conduite à tenir devant la visualisation ou la non visualisation d un sac ovulaire avec embryon ou vésicule vitelline»

Plus en détail

DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire. La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler. U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay

DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire. La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler. U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay PLAN u 1 - Equipement et Désinfection u 2 - Repérage de l ovaire,

Plus en détail

A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE

A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE INTRODUCTION : Devant une masse pelvienne, il faut tenter de préciser : La localisation

Plus en détail

Échographie & Ménométrorragies de cause non cervicale ou vaginale (grossesse exclue)

Échographie & Ménométrorragies de cause non cervicale ou vaginale (grossesse exclue) Échographie & Ménométrorragies de cause non cervicale ou vaginale (grossesse exclue) J. Créquat Centre Péreire Paris 23 mai 2014 Échographie : techniques associées Échographie 3D :! Réalise une vue coronale

Plus en détail

Document d information. La cœlioscopie

Document d information. La cœlioscopie Document d information La cœlioscopie 2 La cœlioscopie La cœlioscopie L anatomie féminine................................. p 4 La cœlioscopie en gynécologie............. p 5 La cœlioscopie et l endométriose.......

Plus en détail

SARCOMES UTERINS. Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014

SARCOMES UTERINS. Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014 SARCOMES UTERINS Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014 QCM A. Il existe des signes sensibles de sarcomes en échographie. B. Il existe

Plus en détail

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie Prise en charge des urgences abdominales en imagerie N. Siauve, C. Lefort, L. Fournier, A. Hernigou, C. Grataloup, CA. Cuénod, O. Clément, G. Frija. Service de Radiologie PR G.Frija, HEGP, Paris Principes

Plus en détail

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques 1 Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques Dr. JOURNET Dorothée (Lyon) L embolisation utérine a été utilisée pour la première fois, à

Plus en détail

Kystes de l ovaire lors de la grossesse

Kystes de l ovaire lors de la grossesse Kystes de l ovaire lors de la grossesse Journées internationales d échographie gynécologue et obstétricale LUGANO 2017 Dr C Bisch Faut-il regarder les ovaires lors de la grossesse? Une ligne succincte

Plus en détail

L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat

L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat Endométriose - Implantation du tissu de l endomètre ( glandes et stroma)

Plus en détail

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse Vassilis Tsatsaris Maternité Port-Royal Hôpital Cochin Paris Descartes Premup CAS CLINIQUE Vous

Plus en détail

Myomes Adénomyose Malformations utérines

Myomes Adénomyose Malformations utérines PATHOLOGIE DU MYOMETRE DIU d échographie gynécologique et obstétricale Janvier 2011 Myomes Adénomyose Malformations utérines MYOMES Myomes Tumeur bénigne du myomètre la plus fréquente chez la femme en

Plus en détail

Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire

Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire Professeur Henri Jean Philippe CHRU de Nantes 1. LES FIBROMES : La pathologie utérine fibroléiomyomateuse est fréquente puisque 25 % des femmes

Plus en détail

FMC HGE PARIS AVRIL 2005 PADALBIES C BASTID

FMC HGE PARIS AVRIL 2005 PADALBIES C BASTID Echographie haute résolution du tube digestif PA DALBIES C BASTID APPENDICE PEUT ETRE CONSIDERE COMME PATHOLOGIQUE LORSQUE Son diamètre est = 4mm Sa paroi est = a 2 mm en compression Son diamètre en compression

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE M.A BAYOL DIU TUSAR 29/01/2013 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE = bassinet ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe axiale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet Imagerie Centrale M.A BAYOL DIU TUSAR 29/01/2013 Toulouse - Purpan COUPES ECHOGRAPHIQUES ECHOGRAPHIE RENALE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet M.A BAYOL DIU TUSAR 26/01/2015 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES ECHOGRAPHIE

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet Imagerie Centrale Z.CAMBON DIU TUSAR 25/01/2016 Toulouse - Purpan COUPES ECHOGRAPHIQUES ANATOMIE Coupe longitudinale ECHOGRAPHIE RENALE COUPES ECHOGRAPHIQUES

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE Z.CAMBON DIU TUSAR 25/01/2016 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE = bassinet ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe axiale

Plus en détail

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder

Démarche diagnostique en IRM devant une lésion. composante kystique de l adulte. MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder Démarche diagnostique en IRM devant une lésion parenchymateuse cérébrale à composante kystique de l adulte E Meary, C Mellerio,O Naggara, M Petkova, MP Gobin-Meteil, S Rodrigo, C Oppenheim, JF Meder INTRODUCTION

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L ENDOMETRE

PATHOLOGIE DE L ENDOMETRE PATHOLOGIE DE L ENDOMETRE M-C L Hortolary-Labrousse DIU d échographie gynécologique et obstétricale de l inter-région Sud-Ouest 2011-2012 Pathologie de l endomètre Pathologie fonctionnelle Pathologie organique

Plus en détail

Apport de l IRM de diffusion en pathologie gynécologique

Apport de l IRM de diffusion en pathologie gynécologique Apport de l IRM de diffusion en pathologie gynécologique A.COUPTEAU, E.RAIMOND, C.LAFONT, O.GRAESSLIN, C.MARCUS, C.HOEFFEL CHU Reims INTRODUCTION Les dernières avancées techniques ont permis une large

Plus en détail

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : L examen clinique gynécologique L imagerie pelvienne Les marqueurs tumoraux L endoscopie

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations)

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/3 : Quant

Plus en détail

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE :

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ASPECTS EN IMAGERIE A Hassanin Negila; J-P Palot; V Ladam-Marcus; F Bonnet; B Menanteau; C Marcus Reims - France CHU REIMS OBJECTIFS Décrire les aspects observés en

Plus en détail

LES TUMEURS OVARIENNES

LES TUMEURS OVARIENNES LES TUMEURS OVARIENNES COURS PRESENTE PAR DR A.ABES MAITRE-ASSISTANTE EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE EHS SMK I. INTRODUCTION-GENERALITES : Les tumeurs ovariennes regroupent l ensemble des tumeurs qui se développent

Plus en détail

URGENCES ABDOMINALES ET GROSSESSE. Capucine Coulon Maternité Jeanne de Flandre CHRU de Lille

URGENCES ABDOMINALES ET GROSSESSE. Capucine Coulon Maternité Jeanne de Flandre CHRU de Lille URGENCES ABDOMINALES ET GROSSESSE Capucine Coulon Maternité Jeanne de Flandre CHRU de Lille Généralités Intervention pendant la grossesse: 0.5% Particularités anatomiques Modifications physiologiques (gêne

Plus en détail

ADENOMYOSE. Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014

ADENOMYOSE. Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014 ADENOMYOSE Dr Cécile SALUT Imagerie médicale, Hôpital Saint André, service du Pr Trillaud CNGOF FIBROME 20 juin 2014 Pré TEST A. L IRM est l examen diagnostique de première intention de l adénomyose. B.

Plus en détail

Cancers ovariens épithéliaux

Cancers ovariens épithéliaux Cancers ovariens épithéliaux F CHAMMING S, A. BELLUCCI, M-A LE-FRERE-BELDA, L FOURNIER Hôpital Européen Georges Pompidou SFR ile de France 10 septembre 2016 Introduction: les tumeurs épithéliales Tumeurs

Plus en détail

Urgences abdominales non traumatiques & radiologie

Urgences abdominales non traumatiques & radiologie Urgences abdominales non traumatiques & radiologie Situations cliniques Choc hypovolémique Douleur épigastrique aiguë Pancréatite Perforation Ischémie Occlusion Douleurs localisées: Hypocondres Fosses

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE A. Aschero, G. Gorincour, B. Bourlière-Najean, P. Devred, P. Petit Hôpital Timone-Enfants, Marseille Les objectifs Place des différents examens

Plus en détail

Laureline.SIMON (IHN)

Laureline.SIMON (IHN) Femme 49 ans, non ménopausée, douleurs abdominales aiguës en fosse iliaque droite, discret syndrome inflammatoire biologique : suspicion d appendicite aiguë. Quels sont les principaux items sémiologiques

Plus en détail

Jean-Baptiste Meyer IHN

Jean-Baptiste Meyer IHN Patiente de 45 ans, en surpoids.découverte fortuite d une masse pelvienne sur un scanner réalisé pour bilan d adénomégalies jugulo-carotidiennes bilatérales Quels sont les éléments sémiologiques significatifs

Plus en détail

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014

Myomes et périménopause. Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Myomes et périménopause Claudine Mathieu Université de Bordeaux CHU-Centre Aliénor d Aquitaine FMC Bordeaux juin 2014 Définition de la périménopause À partir de 47 ans + année qui suit l arrêt des règles

Plus en détail

IMAGERIE PRE-OPERATOIRE DES KYSTES ANNEXIELS

IMAGERIE PRE-OPERATOIRE DES KYSTES ANNEXIELS IMAGERIE PRE-OPERATOIRE DES KYSTES ANNEXIELS Nathalie MAZET CMC Beau Soleil, Montpellier D.U. Européen d endoscopie opératoire en gynécologie Clermont-Ferrand, le 18 décembre 2013 ECHOGRAPHIE PELVIENNE

Plus en détail

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations)

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS

Plus en détail

Doppler utérin en gynécologie. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand

Doppler utérin en gynécologie. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand Doppler utérin en gynécologie Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand INTRODUCTION Modalités multiples Prise en charge de l infertilité Contributives dans les pathologies

Plus en détail

SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE

SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE de l appareil urinaire et génital masculin Nicolas Grenier Anatomie radiologique des reins et des voies excrétrices supérieures Abdomen sans préparation (ASP) Projection des reins

Plus en détail

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc L hémangiome ou hémangioendothéliome est la tumeur vasculaire bénigne néonatale la plus

Plus en détail

A.Bleuzen PH Groupement d Imagerie Médicale Tours 21/06/2012

A.Bleuzen PH Groupement d Imagerie Médicale Tours 21/06/2012 A.Bleuzen PH Groupement d Imagerie Médicale Tours 21/06/2012 Introduction : ECHOGRAPHIE = examen de première intention dans la grande majorité des pathologies pelviennes utérines et/ou annexielles : «PIVOT»

Plus en détail

Echographie du tube digestif et péritoine

Echographie du tube digestif et péritoine Echographie du tube digestif et péritoine Pr Céline Savoye-Collet Avril 2014 Module Echographie d Acquisition DIU Echographie et Techniques Ultrasonores OBJECTIFS DU COURS rappel anatomique protocole d'acquisition

Plus en détail

Caractérisation des kystes de l ovaire: Autres moyens de diagnostic : IRM, Scanner. LS Fournier, M Brisa, F Chamming s CNGOF 28 juin 2013

Caractérisation des kystes de l ovaire: Autres moyens de diagnostic : IRM, Scanner. LS Fournier, M Brisa, F Chamming s CNGOF 28 juin 2013 Caractérisation des kystes de l ovaire: Autres moyens de diagnostic : IRM, Scanner LS Fournier, M Brisa, F Chamming s CNGOF 28 juin 2013 Imagerie des cancers de l ovaire Echographie IRM TDM Diagnostic

Plus en détail

ADENOMYOSE ET ENDOMETRIOSE. Dr FELLAH Latifa CLINIQUES UNIVERSITAIRES ST-LUC (UCL)

ADENOMYOSE ET ENDOMETRIOSE. Dr FELLAH Latifa CLINIQUES UNIVERSITAIRES ST-LUC (UCL) ADENOMYOSE ET ENDOMETRIOSE Dr FELLAH Latifa CLINIQUES UNIVERSITAIRES ST-LUC (UCL) DEFINITION Tissu endométrial ectopique (muqueuse et stroma) en dehors de la cavité utérine Mêmes variations cycliques que

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 GENERALITES HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 PRISE EN CHARGE DE LA GEU Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 Épidémiologie: incidence Augmentation X 4 entre 70 et 90 2 GEU pour 100 naissances Actuellement évolution

Plus en détail

4. Diverticulose colique et ses complications

4. Diverticulose colique et ses complications 4. Diverticulose colique et ses complications HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de diverticules.

Plus en détail

Echographie gynécologique

Echographie gynécologique DIU de techniques de monitorage et d ultrasonographie en médecine pré-hospitalière et salle d accueil des urgences vitales Session janvier 2016 Echographie gynécologique Objectifs Comprendre la problématique

Plus en détail

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC

Quels sont les principaux items significatifs à retenir sur l'irm du pelvis. Sybille Duroch IHN Xavier Orry ACC Patiente de 54 ans Tumeur ovarienne droite de découverte récente Hospitalisation en USIC pour thrombus intra-cardiaque découvert fortuitement à l ETT préchimiothérapie. Quels sont les principaux items

Plus en détail

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Méthodes d imagerie US, CT, MR Agents de contraste Iode : UIV, CT Toujours faire la balance entre le risque et le bénéfice

Plus en détail

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX. P. Revel Pôle Urgence Adult

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX. P. Revel Pôle Urgence Adult SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX P. Revel Pôle Urgence Adult 1 EPIDÉMIOLOGIE 10 % des consultations aux urgences 30 % d hospitalisation 50 % sorties sans étiologie précise 2 CAVITÉ PÉRITONÉALE 3 ESPACE

Plus en détail

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX P. Revel Pôle Urgence Adult 1 EPIDÉMIOLOGIE 10 % des consultations aux urgences 30 % d hospitalisation 50 % sorties sans étiologie précise 2 1 CAVITÉ PÉRITONÉALE 3 ESPACE

Plus en détail

DOULEUR DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE MALADIE DE CROHN

DOULEUR DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE MALADIE DE CROHN DOULEUR DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE MALADIE DE CROHN MALADIE DE CROHN Technique d imageried Imagerie conventionnelle Échographie Imagerie en coupes (TDM, IRM) Les rôles de l imagerie Diagnostic Évaluation

Plus en détail

Diagnostic échographique d une masse cervicale

Diagnostic échographique d une masse cervicale Diagnostic échographique d une masse cervicale Sylvain Poirée, Hervé Monpeyssen, Jean Tramalloni Service de Radiologie Adultes. Hôpital Necker. Paris Imagerie médicale Paris 13 Buts de l échographie Localisation

Plus en détail

Orientation. Urgences abdominales - III. Exploration. Pancréatite aiguë. PA / scanner

Orientation. Urgences abdominales - III. Exploration. Pancréatite aiguë. PA / scanner Orientation Urgences abdominales - III Yves Gandon Urgence = douleurs quasiconstantes Localisation oriente +++ Associées à Occlusion (sur bride post-chir, hernie ) Fièvre (appendicite, cholécystite, sigmoïdite

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

Patiente de 30 ans, découverte d'une masse kystique de l'hypochondrre gauche, lors du bilan de douleurs abdominales épigastriques. Marine Bravetti IHN

Patiente de 30 ans, découverte d'une masse kystique de l'hypochondrre gauche, lors du bilan de douleurs abdominales épigastriques. Marine Bravetti IHN Marine Bravetti IHN Patiente de 30 ans, découverte d'une masse kystique de l'hypochondrre gauche, lors du bilan de douleurs abdominales épigastriques IRM T2 SSFSE T2 Fat Sat les images en pondération T2

Plus en détail

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Echographie Examen de 1 ère intention Bénin Malin Complexe Echographie Lésions

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Novembre n 12 CORRECTION

DOSSIER DU MOIS. Novembre n 12 CORRECTION DOSSIER DU MOIS Novembre n 12 CORRECTION ANNEE 2012/2013 CORRECTION DU DOSSIER DU MOIS DE NOVEMB 2012 Mme T. âgée de 40 ans vous est adressée par son médecin traitant pour des métrorragies capricieuses

Plus en détail

ATELIERS PRATIQUES D IRM EN PATHOLOGIE PELVIENNE. Questionnaire sur les pratiques professionnelles Pré-test

ATELIERS PRATIQUES D IRM EN PATHOLOGIE PELVIENNE. Questionnaire sur les pratiques professionnelles Pré-test IMIM ATELIERS PRATIQUES D IRM EN PATHOLOGIE PELVIENNE Questionnaire sur les pratiques professionnelles Pré-test (*) Ce questionnaire sera rempli par le participant AVANT la formation présentielle et sera

Plus en détail

Maïeutique Anatomie L ovaire et les trompes utérines. Anatomie. Cours 3 L ovaire et les trompes utérines Pr Parlier-Cuau

Maïeutique Anatomie L ovaire et les trompes utérines. Anatomie. Cours 3 L ovaire et les trompes utérines Pr Parlier-Cuau Anatomie Cours 3 L ovaire et les trompes utérines Pr Parlier-Cuau Schéma 1 : Les annexes..page 2 Schéma 2 : L ovaire, aspect général et structures internes...page Schéma 3 : La trompe utérine...page 7

Plus en détail

Faq 1 - Quelles sont les circonstances dans lesquelles le diagnostic de fibrome est évoqué?

Faq 1 - Quelles sont les circonstances dans lesquelles le diagnostic de fibrome est évoqué? Fibrome Objectifs : Devant une tuméfaction pelvienne chez une femme, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents. Argumenter l'attitude thérapeutique.

Plus en détail

Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant

Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant N.ALLALI, R.DAFIRI Service de Radio-pédiatrie Hôpital d Enfant-Maternité, CHU-Rabat INTRODUCTION L hypertension artérielle

Plus en détail

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque METRORRAGIES DU 1 TRIMESTRE/ FAUSSE COUCHE SPONTANEE/ GROSSESSE EXTRA- UTERINE DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque Hémorragie d origine gravidique Association retard

Plus en détail

Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015

Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015 Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015 plan ANATOMIE DE L ABDOMEN INTRODUCTION ANALYSE SEMIOLOGIQUE : - INTERROGATOIRE - EXAMEN CLINIQUE - EXAMENS PARA CLINIQUES LES

Plus en détail