INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C"

Transcription

1 La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas des techniques de PCR classiques. Elle présente l avantage de quantifier l acide nucléique viral initial sur un intervalle plus étendu de valeurs que les techniques classiques, et ce,avec la même efficacité mais plus de sensibilité. 1) Utilisation de la PCR en temps réel au cours des hépatites virales B Diagnostic et pronostic La détection de l ADN du HBV n a d intérêt que chez le porteur chronique de l antigène HBs, le diagnostic d hépatite B aiguë étant exclusivement fondé sur les tests sérologiques. La détection de l ADN du HBV et sa quantification ont une valeur pronostique et sont donc d autant plus importantes que seuls les porteurs chroniques du HBV «réplicants» c est-à-dire ayant une réplication virale cliniquement significative, sont éligibles pour un traitement antiviral. ØCas du suivi des malades non traités Le traitement antiviral n est pas recommandé habituellement lorsque l ADN du HBV est indétectable ou inférieur à UI/ml. Seule une surveillance régulière comprenant outre les aminotransférases, TP, alpha-foetoprotéine, échographie hépatique, la quantification de la charge virale tous les 4 à 6 mois à l aide d une méthode ayant un seuil de détection le plus bas possible permet de détecter précocement une 1 / 5

2 éventuelle ascension révélant une aggravation de la maladie hépatique. Du fait de leur sensibilité accrue, les méthodes de PCR en temps réel sont les techniques de choix pour le suivi des hépatites virales chroniques B non traitées. ØCas du suivi des malades traités Le traitement de l hépatite chronique B repose sur l utilisation de l interféron alpha pégylé ou d analogues nucléos(t)idiques. qui inhibent la polymérase virale.. Le choix thérapeutique est orienté par la mesure de la charge virale : une charge faible orienter a plutôt vers un traitement court par l interféron alpha pégylé alors qu une charge élevée orientera plutôt vers un traitement prolongé par les analogues nucléos(t)idiques. Les méthodes de PCR en temps réel présentent un avantage certain par rapport aux techniques classiques : en raison de leur intervalle de quantification linéaire étendu : elles permettent ainsi une quantification exacte des fortes charges virales souvent observées avant le traitement. La mesure de la charge virale est un paramètre essentiel d évaluation de l efficacité du traitement antiviral car il arrive qu une bonne réponse initiale au traitement (réduction de la charge virale d au moins 1 LogUI/mL) soit suivie,après quelques semaines d une rechute (réascension de la charge virale d au moins 1 LogUI/mL) révélatrice d une possible résistance du HBV au traitement, due à la sélection de virus mutants résistants. Là encore, la grande sensibilité des techniques de PCR en temps réel permet un diagnostic beaucoup plus précoce de la rechute qu avec les techniques classiques. 2 / 5

3 2) Utilisation de la PCR en temps réel au cours des hépatites virales C Diagnostic Quelques rappels : La détection de l ARN du HCV à l aide d une technique sensible (seuil inférieur à 50 UI/mL) en l absence d anticorps anti- HCV signe avec certitude une hépatite C aïgue ou récente. La présence simultanée d ARN du HCV et d anticorps anti- HCV permet d affirmer l infection virale mais ne permet pas de distinguer l infection aiguë de l infection chronique. L hépatite chronique C est caractérisée par la présence simultanée d anticorps anti- HCV et d ARN du HCV chez des patients présentant des signes cliniques et/ou biologiques d hépatopathie chronique. Dans ce cas, la meilleure sensibilité analytique des techniques de PCR en temps réel n apporte pas de bénéfice considérable au diagnostic car les niveaux de charge virale sont généralement élevés, voisins de 5x10 4 ou 5x10 5. ØSuivi des hépatites chroniques C non traitées Chez les patients pour lesquels le traitement antiviral n est pas indiqué, la quantification de l ARN viral n a aucune valeur pronostique, car la charge virale n est pas corrélée à la sévérité de l atteinte hépatique, ni à sa progression. Cette progression doit être évaluée régulièrement par biopsie hépatique ou par l utilisation de marqueurs non invasifs, tels que les marqueurs sérologiques (fibrotest) ou l élastométrie, qui permettent un suivi plus rapproché. 3 / 5

4 ØSuivi du traitement des hépatites chroniques C Le traitement de l hépatite chronique C repose sur l utilisation combinée d interféron alpha pégylé et de ribavirine. La décision de traiter ou non, repose sur la prise en compte de divers paramètres tels que la sévérité de l atteinte hépatique, le génotype viral, et les éventuelles contre-indications; l objectif de ce traitement étant la réponse virologique prolongée, définie par l absence d ARN du HCV détectable dans le sérum 24 semaines après l arrêt du traitement, à l aide d une technique sensible ayant un seuil de détection inférieur ou égal à 50 UI/ml, ce qui traduit le plus souvent une guérison définitive de cette infection. La détermination du génotype viral doit être réalisée car elle conditionne les modalités du traitement. En effet, les malades infectés par le génotype 1 (le plus résistant au traitement) doivent avoir une détermination et un suivi de la charge virale particuliers au cours du traitement :,une décroissance de la charge virale d au moins 2 Log 10 UI/ml ou une charge inférieure à 50UI/ml, 12 semaines après le début du traitement, montrent qu il doit être poursuivi. Par contre si cette décroissance a été inférieure à 2 Log 10 UI/ml, il doit être arrêté car il n y a aucune chance de guérison. Si le traitement est poursuivi, une nouvelle mesure de l ARN viral doit être effectuée à la semaine 24. Si elle est inférieure à 50 UI/ml, c est-à-dire indétectable avec la technique PCR classique, le traitement peut être poursuivi jusqu à la semaine 48, si ce n est pas le cas il doit être arrêté. Des études récentes suggèrent qu une négativation de l ARN HCV à la 4 semaine ou même à la 2 semaine de traitement,serait prédictive d une bonne réponse virologique, applicable à tous les génotypes HCV. Ainsi un malade infecté par un virus HCV de génotype 1 avec une charge virale inférieure à UI/ml au début de son traitement (par interféron pégylé alpha-2b et ribavirine ), pourrait, s il a négativé sa PCR à la 4 semaine, arrêter son traitement à la 24 semaine, sans pour autant compromettre ses chances de guérison définitive. L apport des techniques de PCR en temps réel dans le suivi de l efficacité du traitement des hépatites chroniques C est majeur du fait de leur rapidité d exécution, de leur grande sensibilité, de leur spécificité et de leur capacité à quantifier de façon équivalente l ensemble des 4 / 5

5 génotypes du virus HCV. Il faudra cependant, avec ces nouvelles techniques de PCR en temps réel, définir un nouveau seuil de «l indétectabilité» de l ARN, qui était jusqu à présent de 50 UI/ml avec les techniques classiques. Il se peut même que ce nouveau seuil ait des valeurs pronostiques différentes aux différents temps du traitement, valeurs qui devront être déterminées. D après : Réseaux hépatites 2006 ; 40 : Dr. Stéphane Chevaliez Pr. Jean-Michel Pawlotsky. 5 / 5

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Stéphane Chevaliez Centre National de Référence Des Hépatites B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

ATELIER DE VIROLOGIE AFRAMED 2017

ATELIER DE VIROLOGIE AFRAMED 2017 ATELIER DE VIROLOGIE AFRAMED 2017 CHARGES VIRALES HIV/HBV/HCV (Tunisie) Pr Imène FODHA Laboratoire de Microbiologie Pr HU en Microbiologie / PhD CHU Sahloul, Sousse (Tunisie) Introduction : la biologie

Plus en détail

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non?

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dr Marie-Luce Delforge Laboratoire de séro-virologie Hôpital Erasme ULB Bruxelles CORATA 26 septembre 2013 1 Virus de l hépatite B 2 Cycle réplicatif

Plus en détail

La quantification de l antigène HBs. Michelle Martinot-Peignoux

La quantification de l antigène HBs. Michelle Martinot-Peignoux La quantification de l antigène HBs Nouvel outil pour le suivi du traitement Intérêt chez les porteurs inactifs in Michelle Martinot-Peignoux INSERM, U-77, Centre de Recherche Biomédicale Bichat-Beaujon

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

2

2 1 2 Au total, 3 types de test moléculaires sont disponibles en virologie médicale. Ces tests incluent les tests de détection et de quantification de l ARN du VHC à l aide de méthode en temps réel (PCR

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA)

Les hépatites virales. Hépatite A 05/10/2016 GENERALITES. Caractères généraux des hépatites virales aiguës. Virus de l hépatite A (VHA) GENERALITES Les hépatites virales Dr LAMBERT Virus des hépatites A, B, C, D, E Impossibilité ou grande difficulté d isolement en culture, intérêt de la biologie moléculaire dans leur étude Virus A et E

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

Construire un parcours de soins

Construire un parcours de soins Rapport Hépatites 2014 Construire un parcours de soins Georges-Philippe Pageaux CHU Saint Eloi, Montpellier M. Bonjour, M. Bourlière, N. Boyer, S. Chevaliez, D. Larrey, V. de Lédinghen, P. Marcellin, D.

Plus en détail

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016 POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB Alger 15 Décembre 2016 Epidémiologie une prévalence mondiale élevée 10 cause de décès dans le monde Lavanchy D. J Hepatitis 2004 Epidémiologie de

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Paris, le 23 Mars 2014 CONFLITS D INTÉRÊT Orateur ou consultant : Abbvie BMS Gllead Janssen MSD Roche Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 163 (ex item 83) Hépatites virales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie du foie... 3 2. Généralités... 3 2.1. Ponction biopsie (PBH) et hépatites

Plus en détail

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives VHD satellite du VHB AgHBc p24 p27 AgHBs ARN Delta ADN VHB Virus de

Plus en détail

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Évolution des receveurs HCV+ en greffe d organes Utilisation de donneurs anti-hcv

Plus en détail

Actualités virologiques des tests de dépistage

Actualités virologiques des tests de dépistage Actualités virologiques des tests de dépistage Tests classiques et TROD en 2013 Perspectives Dr J. Cottalorda - Dufayard La «Cascade» de la prise en charge en France (2010) 100% 90% 80% 100% 149900 20%

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS Lu pour vous Reading for your PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS C. MARRAKCHI, M. BEN JEMAA.

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ Dépistage du VIH chez la femme enceinte Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

Cohorte multicentrique de malades infectés par le Virus de l Hépatite Delta en France. Dr Emmanuel Gordien Dr Ségolène Brichler Pr Dominique Roulot

Cohorte multicentrique de malades infectés par le Virus de l Hépatite Delta en France. Dr Emmanuel Gordien Dr Ségolène Brichler Pr Dominique Roulot Cohorte multicentrique de malades infectés par le Virus de l Hépatite Delta en France Dr Emmanuel Gordien Dr Ségolène Brichler Pr Dominique Roulot Laboratoire de virologie associé au CNR des Hépatites

Plus en détail

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul.

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul. Cas clinique A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul Mr C, 22 ans Asthénie ATDS : frère porteur inactif du VHB Poids =70 kg, taille = 1,76 m, examen

Plus en détail

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Suivi virologique des hépatites chroniques B à la lumière des recommandations européennes EASL 2009 Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Introduction Epidémiologie Le virus Le diagnostic Les traitements

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Hépatites B et C et transplantation rénale

Hépatites B et C et transplantation rénale Hépatites B et C et transplantation rénale Dr Gilles Blancho Service de Néphrologie CHU Nantes La problématique des infections VHB et VHC en transplantation rénale Prévalence supérieure dans les populations

Plus en détail

Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte

Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte Le virus de l'hépatite Delta: Mise au point 40 ans après sa découverte Richard Njouom, PhD/HDR Directeur de Recherche Chef du Service de Virologie Centre Pasteur du Cameroun Sommaire 1. Le Virus de l hépatite

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites Hélène BARRAUD, CHU NANCY Le problème Hépatite aigue Hépatite chronique Cirrhose Evènements Cancer HCV - Population générale : Prévalence des Ac anti-vhc

Plus en détail

VHB: Structure du virus

VHB: Structure du virus Hépatite B VHB: Structure du virus Hepadnaviridae Virus enveloppé, capside icosaédrique, ADN partiellement double brin Particule de Danes (42nm) Particules infectieuses cohabitant avec autres structures

Plus en détail

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Décrets des 21 décembre 2005 et 11 mars 2006 Protocoles dérogatoires : Dérogations permettant le recours à des donneurs présentant un risque

Plus en détail

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité

Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité Concentration plasmatique résiduelle efficace en ribavirine chez le patient co-infecté VIH/VHC prétraité D. Breilh* 1, S. Djabarouti 1, P. Trimoulet 3, C. Duprat 2, J.M. Ragnaud 2, M. Dupon 2, M.C. Saux

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

Primo-infection par le VIH

Primo-infection par le VIH Primo-infection par le VIH Recommandations du groupe d experts Rapport 2010 sous la direction du Pr. Patrick Yeni Cécile GOUJARD, CHU Bicêtre Épidémiologie des infections récentes en France Estimation

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

4. Recommandations de la HAS

4. Recommandations de la HAS 4. Recommandations de la HAS 4.1 Dépistage de l hépatite C La HAS, en accord avec l avis du groupe de travail HAS, valide l algorithme biologique de dépistage de l hépatite C proposé par le groupe de travail

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs

Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde. Prévalence de la séropositivité VHC en France. Analyse multivariée e = facteurs significatifs Épidémiologie de l infection l par le VHC dans le monde 150 millions de sujets porteurs chroniques Prévalence entre 0,1 et 5 % selon les pays 5 millions en Europe de l Ouestl En Europe, le VHC est responsable

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Virus à hépatites et hépatocarcinome

Virus à hépatites et hépatocarcinome Cancers et agents infectieux en Asie du Sud-Est Virus à hépatites et hépatocarcinome Jean Edouard GAIRIN, Pharma-Dev UMR152 IRD UPS, Toulouse Vientiane, Laos : 30 juin 1 er juillet 2011 Hépatocarcinome

Plus en détail

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE Région : Département :..District :.. Prénom(s) :...Nom : Site :...Numéro d identification du patient : Date de l examen initial : / / 1 Caractéristiques sociodémographiques

Plus en détail

Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38)

Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38) Pratiques de soins de l'hépatite virale C et addictions Olivier LEJEUNE, Médecin addictologue - Hépatologue à l hôpital de Vienne (38) Il existe une hépatite chronique C active avec PCR positive chez près

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Roche

Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Roche Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Des technologies puissantes largement validées Innovatrices et sûres Technologie d électrochimiluminesce nce (ECL) performante Conception unique d antigènes

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

Hépatites Autoimmunes (HAI)

Hépatites Autoimmunes (HAI) Hépatites Autoimmunes (HAI) Groupe (sans doute hétérogène) de maladies de cause(s) inconnue(s), caractérisées par des lésions hépatocytaires nécrotico-inflammatoires, la présence d'autoanticorps particuliers

Plus en détail

Tests virologiques dans les hépatites B et C

Tests virologiques dans les hépatites B et C Tests virologiques dans les hépatites B et C Virological tests in hepatitis B and C doi: 10.1684/hpg.2008.0244 Stéphane Chevaliez Centre national de référence des hépatites B, C et delta, laboratoire de

Plus en détail

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010 Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs Recommandations 2010 Co-infection VHC : Rappels Séroprévalence VHC chez ¼ des sujets VIH+ 90% chez UDI < 10% chez HSH Infection VIH virémie VHC d un

Plus en détail

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 Ce tableau est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du professionnel de la santé. Les informations

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite C

Infections par le virus de l'hépatite C Infections par le virus de l'hépatite C 5A Internat Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 2-3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

Hépatite C. Virus. Épidémiologie, transmission

Hépatite C. Virus. Épidémiologie, transmission Hépatite C Le virus de l hépatite C(VHC) aété décrit en 1989 comme principal agent responsable des hépatites non-a non-b, après identification par des techniques de biologie moléculaire. Il n a toujours

Plus en détail

HEPATITE C Diagnostic et suivi virologique des patients

HEPATITE C Diagnostic et suivi virologique des patients XIIème Journée Annuelle d'échanges du réseau DIALIN HEPATITE C Diagnostic et suivi virologique des patients Caroline BRUNEL SCHOLTES, MCU PH Laboratoire de Virologie, Institut des Agents Infectieux Hôpital

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR

OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR LEVIH (ET DES VIRUS DES HÉPATITES B ET C) Dr E.K. ALIDJINOU Médecin biologiste Laboratoire de Virologie, CBP, CHRU de Lille Tourcoing, le 11 mai 2017 1 PLAN Les outils

Plus en détail

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 DES 13 Fev 2009 1 Plan Démarche diagnostique Hépatite A Hépatite E

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite B

Prise en charge de l hépatite B Plan Prise en charge de l hépatite B Maud Berney Lamielle Colloque du 23.02.2011 Présentation d un cas Epidémiologie/transmission Comment interpréter les résultats de labo? Evolution/complications Quel

Plus en détail

Interactions virales dans le cadre de la

Interactions virales dans le cadre de la XX e Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 01/10/2013 Interactions virales dans le cadre de la co-infection VHB Laurence Bocket Laboratoire de Virologie CHRU de Lille 16 pts VHC/VHB/VHD vs 16 pts

Plus en détail

1 - Malades naïfs de traitement 1.1 Qui traiter? 1.2 Certains malades naïfs peuvent-ils être traités par bithérapie Peg-IFN +ribavirine?

1 - Malades naïfs de traitement 1.1 Qui traiter? 1.2 Certains malades naïfs peuvent-ils être traités par bithérapie Peg-IFN +ribavirine? - 1 - Prise de position de l'association Française pour l'etude du Foie (AFEF) sur les trithérapies (Peg-IFN + ribavirine + inhibiteur de protéase) dans la prise en charge des malades atteints d'hépatite

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Les virus des hépatites virales

Les virus des hépatites virales Les virus des hépatites virales Pr.Khelifa - Hépatites primitives : Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite G (HGV) - Atteintes hépatiques

Plus en détail

Stratégie diagnostique et thérapeutique de l hépatite chronique virale C

Stratégie diagnostique et thérapeutique de l hépatite chronique virale C Stratégie diagnostique et thérapeutique de l hépatite chronique virale C Isabelle Fouchard Hubert ; réseau Hépatites 49, CHU Angers Depuis 1989 (1), date de la découverte du virus de l hépatite C (VHC),

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 83 page 1 Copyright CMIT ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE

Module 7 - Edition Item 83 page 1 Copyright CMIT ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE Module 7 - Edition 2008 - Item 83 page 1 ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une hépatite virale II. Argumenter

Plus en détail

Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement

Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Jérôme GOURNAY Hépato-Gastro-Entérologie, Oncologie Digestive et Assistance Nutritionnelle Institut des Maladies de l Appareil Digestif

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite C

Infections par le virus de l'hépatite C CBP Infections par le virus de l'hépatite C 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

JORF n 0187 du 13 août Texte n 5

JORF n 0187 du 13 août Texte n 5 JORF n 0187 du 13 août 2013 Texte n 5 ARRETE Arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d immunisation des personnes mentionnées à l article L. 3111-4 du code de la santé publique NOR: AFSP1320695A La

Plus en détail

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Les nouveaux traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Perpignan, le 27 Juin 2014 Qui traiter? Pourquoi traiter? La valeur du Fibroscan prédit la survie chez les malades

Plus en détail

Paramètres virologiques et primo-infection

Paramètres virologiques et primo-infection Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 66 - juin/juillet 98 HISTOIRE NATURELLE Paramètres virologiques et primo-infection Christine Jacomet service

Plus en détail

Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C

Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C 1. Quels médicaments utilisés pour traiter l hépatite C sont financés? Le 28 février

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse

Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse 16ème Journée annuelle du GEMHEP Paris, INTS 29 Novembre 2011 Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse Test de diagnostic rapide versus test combiné antigène-anticorps

Plus en détail

Traitement de l'hépatite chronique C par l'association interféron-ribavirine

Traitement de l'hépatite chronique C par l'association interféron-ribavirine Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 72 - mars 1999 VHC - IFN+RIBAVIRINE Traitement de l'hépatite chronique C par l'association interféron-ribavirine

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

AC 11 Groupe VHB 14/05/2008. Fabien Zoulim, Vincent Thibault

AC 11 Groupe VHB 14/05/2008. Fabien Zoulim, Vincent Thibault AC 11 Groupe VHB 14/05/2008 Fabien Zoulim, Vincent Thibault AC11 VHB 14/05/2008 1. Le point sur l'étude Multivir VHB. 2. Organisation du contrôle de qualité 2008. 3. Proposition d'étude 2008. MULTIVIR-VHB

Plus en détail

Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse

Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse 69èmes Journées scientifiques de l AFEF Paris la Villette 30 Septembre 2011 Evaluation de 2 stratégies de dépistage de l hépatite C sans ponction veineuse Test de diagnostic rapide versus test combiné

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA.

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA. Dr Soufiene CHOUAIB Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA hépatite aiguë plus ou moins sévère, voire fulminante hépatite chronique +/- active risque évolutif vers une cirrhose et CHC. Histoire

Plus en détail

Item n 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique

Item n 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Item n 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une hépatite virale II. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE CAS CLINIQUE Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE Observation Madame N.. 26 ans, G2P1A0, adressée pour Ag HBs+ Pas d antécédents notables Enceinte à 24 SA Découverte fortuite

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang - EMS SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang - EMS SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

Cours de collège: présentation de cas clinique

Cours de collège: présentation de cas clinique Cours de collège: présentation de cas clinique Dr KAABIA N Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Mars 2009 CAS CLINIQUE M me F, 24 ans, G1P1A0, adressée pour Ag Hbs+ Pas d ATCDS notables

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES Enquête Coquelicot 2011 INVS/ANRS/INSERM : Estimation de la séro-prévalence

Plus en détail

Diagnostic Biologique des Infections Virales. A. Allardet-Servent A. Dubois

Diagnostic Biologique des Infections Virales. A. Allardet-Servent A. Dubois Diagnostic Biologique des Infections Virales A. Allardet-Servent A. Dubois Constitution d un virus 2 ou 3 éléments 1) génome = ARN ou ADN 2) capside Virus nus 3) + ou - enveloppe Virus enveloppés 2 Diagnostic

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA PRÉVENTION, LES SOINS ET LE TRAITEMENT EN FAVEUR DES PERSONNES ATTEINTES D UNE INFECTION À HÉPATITE B CHRONIQUE AVRIL 2016

LIGNES DIRECTRICES POUR LA PRÉVENTION, LES SOINS ET LE TRAITEMENT EN FAVEUR DES PERSONNES ATTEINTES D UNE INFECTION À HÉPATITE B CHRONIQUE AVRIL 2016 AVRIL 2016 LIGNES DIRECTRICES POUR LA PRÉVENTION, LES SOINS ET LE TRAITEMENT EN FAVEUR DES PERSONNES ATTEINTES D UNE INFECTION À HÉPATITE B CHRONIQUE NOTE D ORIENTATION AVRIL 2016 LIGNES DIRECTRICES POUR

Plus en détail

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité.

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité. Depuis la découverte du virus du VHC en 1989, les progrès médicaux dans le traitement de l hépatite C ont connu différentes étapes. L année 2013 signe l ère d une révolution thérapeutique avec l arrivée

Plus en détail