Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour"

Transcription

1 A U S E R V I C E D E S C A N A D I E N S Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour

2

3 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Kwing Hung, Ph. D. Conseiller en statistique et méthodologie RR06-2f Division de la recherche et de la statistique Ministère de la Justice Canada Janvier 2006 Les opinions émises dans cette étude n engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles du ministère de la Justice Canada.

4

5 PARTIE I DONNÉES NATIONALES TABLE DES MATIÈRES Tableau 1. Enregistrements d armes à feu, Tableau 2. Total cumulatif d armes à feu, Tableau 3. Armes à autorisation restreinte et prohibées, Tableau 4. Permis d armes à feu, Tableau 4A. Autorisations d acquisition d armes à feu (AAAF), [série terminée] Tableau 5. Permis pour les entreprises, Tableau 6. Autorisations de transport et autorisations de port, Tableau 6A. Permis pour les armes à feu et permis pour mineurs, [série terminée] Tableau 7. Armes à feu rapportées égarées, volées et retrouvées, Tableau 8. Personnes visées par une interdiction de possession d armes à feu, Tableau 9. Importation et exportation d armes à feu non militaires, Tableau 10. Homicides commis avec arme à feu, Tableau 11. Types d armes à feu utilisées dans les homicides, Tableau 12. Sexe des victimes d homicide commis avec arme à feu, Tableau 13. Âge des victimes d homicide commis avec arme à feu, Tableau 14. Vols qualifiés commis avec arme à feu, Tableau 15. Infractions comportant l utilisation d une arme offensive, Tableau 16. Crimes de violence impliquant une arme à feu, Tableau 17. Crimes de violence impliquant une arme de poing, Tableau 18. Décès causés par une arme à feu, Tableau 19. Homicides et suicides commis avec arme à feu, Tableau 20. Âge des victimes de suicide commis avec arme à feu, PARTIE II DONNÉES PAR ADMINISTRATION ET PAR RÉGION URBAINE Tableau 21. Homicides commis avec arme à feu et total par administration, Tableau 22. Homicides commis avec arme à feu et total par grande RMR, Tableau 23. Vols qualifiés commis avec arme à feu et total par administration, Tableau 24. Vols qualifiés commis avec arme à feu et total par grande RMR, Tableau 25. Tous les décès causés par une arme à feu par administration, Tableau 26. Suicides commis avec arme à feu et total par administration, PARTIE III DONNÉES AMÉRICAINES Tableau 27. Homicides commis avec arme à feu aux États-Unis, Tableau 28. Vols qualifiés commis avec arme à feu aux États-Unis, Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada i

6

7 PARTIE I DONNÉES NATIONALES Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 1

8

9 Tableau 1. Enregistrements d armes à feu, ANNÉE Nombre de certificats d enregistrement Enregistrements Enregistrements refusés Enregistrements révoqués Tableau 2. Total cumulatif d armes à feu, Total cumulatif du nombre d armes à feu uniques enregistrées1 ANNÉE Nombre d armes à feu SOURCE : Centre des armes à feu, Rapport, Commissaire aux armes à feu [Auparavant : GRC, Rapport annuel sur les armes à feu présenté au Solliciteur général du Canada] REMARQUE : (1) Le «total cumulatif» désigne le grand total des certificats d enregistrement ou des armes à feu enregistrées au Système canadien d enregistrement des armes à feu (SCEAF) à la fin de chaque année. Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 3

10 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 3. Armes à autorisation restreinte et prohibées, Nombre de certificats d enregistrement et taux (par habitants) ANNÉE Total cumulatif 1 Taux SOURCE : Centre des armes à feu, Rapport, Commissaire aux armes à feu REMARQUES : (1) Le «total cumulatif» représente le grand total des armes à autorisation restreinte enregistrées au Système d enregistrement des armes à autorisation restreinte (SEAAR) à la fin de chaque année. L importante augmentation dans le total cumulatif entre 1992 et 1993 a été causée par : (a) la conversion d un système de comptage manuel à un système informatisé et (b) l inclusion de toutes les armes à feu à autorisation restreinte enregistrées aux agences fédérales, provinciales et municipales. La diminution du «total cumulatif» pour 1996 et 1997 découle du grand nombre d exportations, de neutralisations et de révocations de l enregistrement de certificats d armes historiques. (2) La Loi sur les armes à feu de 1995 prévoit que toutes les armes à feu soient enregistrées avant le 1er janvier 2003 (y compris l enregistrement de nouveau des armes à autorisation restreinte et prohibées, détenues le 1er décembre 1998 et déjà enregistrées). Le SEAAR existera jusqu à ce que soit complétée la mise en œuvre de la Loi sur les armes à feu. (3) Les diminutions en 2002 et 2003 découlent du transfert au nouveau Système canadien d enregistrement des armes à feu (voir le tableau 2). (4) Types : (36 %) armes prohibées; (64 %) armes à autorisation restreinte. 4 Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

11 Tableau 4. Permis d armes à feu, Nombre délivré ANNÉE Permis de possession Permis de possession et d acquisition Permis pour mineurs TOTAL Permis refusés 1 Permis révoqués SOURCE : Centre des armes à feu, Rapport, Commissaire aux armes à feu REMARQUES : (1) Une demande de permis peut être refusée si le demandeur ne remplit pas les conditions énoncées dans la Loi sur les armes à feu. Le nombre de permis refusés inclut les permis pour les entreprises ou les musées (voir le tableau 5). (2) Un permis est révoqué si le détenteur contrevient à toute condition qui s y rattache ou s il n est plus admissible à un permis. Le nombre de permis révoqués inclut les permis pour les entreprises ou les musées. (3) Les totaux n incluent pas 336 AAAF refusés et 728 AAAF révoqués en 1999 (délivrés dans le cadre du système précédent). Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 5

12 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 4A. Autorisations d acquisition d armes à feu (AAAF), [série terminée] ANNÉE Nombre et taux (par habitants) Nouvelles AAAF 1 Taux AAAF refusées SOURCE : GRC, Rapport annuel sur les armes à feu présenté au Solliciteur général du Canada REMARQUES : (1) La Loi sur les armes à feu de 1995 remplace les AAAF par des permis de possession et d acquisition. En date du 31 décembre 2000, il existait toujours 243,299 AAAF. À cause du nouveau Système canadien d enregistrement des armes à feu (SCEAF), aucune AAAF n a été délivrée depuis 2000; ce tableau ne sera donc plus mis à jour. (2) Les «AAAF refusées» représentent les demandes qui aboutissent à un refus sans être renvoyées à un juge. (3) L augmentation importante du nombre de nouvelles AAAF en 1996 découle principalement d un programme spécial lancé par le gouvernement provincial de l Ontario qui dispensait les requérants d avoir à suivre le cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu avant d obtenir une AAAF. Le nombre plus bas enregistré en 1997 signale simplement un retour aux niveaux antérieurs. 6 Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

13 Tableau 5. Permis pour les entreprises, ANNÉE Nombre délivré TOTAL SOURCE : Centre des armes à feu, Rapport, Commissaire aux armes à feu REMARQUE : (1) Depuis 1999, les «permis d exploitation d entreprise» sont dorénavant désignés «permis pour les entreprises ou les musées». Les totaux pour les années précédentes incluent déjà les musées. Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 7

14 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 6. Autorisations de transport et autorisations de port, Nombre délivré ANNÉE Autorisations de transport 1 Autorisations de port 2 Permis pour les transporteurs REMARQUES : (1) Les autorisations de transport permettent le transport d arme à feu à autorisation restreinte et d armes à feu prohibées entre deux endroits précis ou plus. (2) Les autorisations de port permettent aux particuliers de porter des armes à feu à autorisation restreinte à des fins de protection de la vie et à des fins d exercice de fonction ou de profession liées à la loi. (3) Les permis pour les transporteurs permettent à une entreprise de transport de transporter des armes à feu. Tableau 6A. Permis pour les armes à feu et permis pour mineurs, [série terminée] ANNÉE Permis de transport Nombre délivré Permis de port Permis pour mineurs SOURCE : GRC, Rapport annuel sur les armes à feu présenté au Solliciteur général du Canada REMARQUE :(1) Les permis pour mineurs visent la possession d armes sans restrictions par des personnes de moins de 18 ans. Une conséquence de la Loi sur les armes à feu de 1995 est que ceux-ci sont dorénavant inclus sous les permis de personne mineure (voir le tableau 4). Ce tableau ne sera donc plus mis à jour. 8 Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

15 Tableau 7. Armes à feu rapportées égarées, volées et retrouvées, Nombre 1 ANNÉE Égarées Volées TOTAL Retrouvées SOURCE : Centre des armes à feu, Rapport, Commissaire aux armes à feu REMARQUE : (1) Depuis le 1 er décembre 1998, l omission de signaler la perte ou le vol de toute arme à feu constitue une infraction pénale sous l article 105(a) du Code criminel. (Avant cette date, seule l omission de signaler la perte ou le vol d une arme à autorisation restreinte constituait une infraction pénale.) Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 9

16 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 8. Personnes visées par une interdiction de possession d armes à feu, Total cumulatif du nombre de personnes visées par une interdiction et taux (par habitants) ANNÉE Nombre de personnes visées par une interdiction Taux SOURCE : Centre des armes à feu, Rapport, Commissaire aux armes à feu 10 Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

17 Tableau 9. Importation et exportation d armes à feu non militaires, Nombre 1 IMPORTATION EXPOR-TATION ANNÉE Fusils de chasse Carabines Armes de poing 2 TOTAL TOTAL SOURCES 3 : Statistique Canada, Importations par marchandise (Catalogue ) Statistique Canada, Importations Commerce de marchandises (Catalogue ) Statistique Canada, Exportations par marchandise (Catalogue ) REMARQUES : (1) Les fusils à poudre noire et les armes combinées carabine/fusil de chasse ne sont pas inclus dans ce tableau. Les importations totales de ce type d armes à feu s élèvent à moins de armes par année. (2) Les pistolets à air sont inclus dans les «armes de poing». Moins de armes de ce type sont importées au total chaque année. (3) Codes des données : , , Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 11

18 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 10. Homicides commis avec arme à feu, Nombre, taux (par habitants) et pourcentage de tous les homicides 1 ANNÉE Tous types d homicide Taux Homicides avec arme à feu Taux % de tous les homicides , ,24 47, , ,26 41, , ,10 38, , ,10 36, , ,04 37, , ,86 32, , ,80 32, , ,80 30, , ,99 37, , ,88 32, , ,89 34, , ,86 31, , ,67 30, , ,76 31, , ,63 29, , ,80 33, , ,71 29, , ,97 35, , ,87 33, , ,68 31, , ,68 32, , ,60 29, , ,71 33, , ,64 32, , ,50 27, , ,54 30, , ,60 33, , ,55 30, , ,49 26, , ,51 29, , ,54 27,7 SOURCE : Statistique Canada, Enquête sur les homicides (tableaux non publiés) REMARQUE : (1) Les données dans ce tableau sont basées sur des rapports de police. Les décès enregistrés dans les provinces, selon les rapports des coroners et des médecins, constituent une autre source de données concernant les homicides. Comme les coroners et les médecins hésitent normalement plus que la police à considérer un décès comme un homicide, le nombre d homicides qui figure dans le présent tableau est, de façon générale, plus élevé que celui qui figure dans les tableaux 18 et Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

19 Tableau 11. Types d armes à feu utilisées dans les homicides, Nombre et pourcentage de tous les homicides commis avec arme à feu ANNÉE Armes de poing % Carabines et fusils de chasse % Autre1 % Tous les homicides commis avec arme à feu SOURCE : Statistique Canada, Enquête sur les homicides (tableaux non publiés) REMARQUE : (1) La rubrique «autre» inclut les armes à feu entièrement automatiques, les carabines et les fusils de chasse à canon scié, et les armes à feu de type inconnu. Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 13

20 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 12. Sexe des victimes d homicide commis avec arme à feu, Nombre 1 et pourcentage de tous les homicides selon le sexe Tous les homicides Homicides commis avec arme à feu % des homicides commis avec arme à feu par rapport à tous les homicides ANNÉE Homme Femme Homme Femme Homme Femme ,1 38, ,7 35, ,5 33, ,8 32, ,7 29, ,6 26, ,8 27, ,1 23, ,6 36, ,1 26, ,5 28, ,4 26, ,5 31, ,1 30, ,9 22, ,1 30, ,5 19, ,4 31, ,6 28, ,8 21, ,6 19, ,8 22, ,6 30, ,2 24, ,4 18, ,2 25, ,6 20, ,4 19, ,4 14, ,0 17, ,0 16,2 SOURCE : Statistique Canada, Enquête sur les homicides (tableaux non publiés) REMARQUES : (1) Le nombre total des victimes de sexe masculin et de sexe féminin peut ne pas être égal au nombre total des victimes d homicide qui paraît au tableau 10 parce qu en certains cas, le sexe des victimes demeure inconnu. (2) Par exemple : en 2004, il y a eu 424 hommes victimes d homicide; 140 d entre eux ont été victimes d homicide commis avec arme à feu, ce qui représente 33,0 % de tous les hommes victimes d homicide. 14 Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

21 Tableau 13. Âge des victimes d homicide commis avec arme à feu, Nombre 1 et pourcentage de tous les homicides, selon le groupe d âge Homicides commis avec arme à feu % des homicides commis avec arme à feu par rapport à tous les homicides ANNÉE < < ,3 41,4 57,4 49,1 28, ,8 32,6 53,5 41,5 20, ,1 30,6 51,5 38,4 26, ,3 52,9 47,4 34,9 19, ,9 33,3 45,6 39,4 24, ,5 27,5 39,9 37,0 23, ,5 25,0 38,8 34,9 22, ,1 34,8 35,4 34,4 17, ,0 48,6 43,2 36,2 29, ,3 21,4 37,9 36,9 26, ,4 18,2 37,1 41,1 29, ,3 33,3 36,8 30,3 28, ,1 34,6 31,9 36,8 17, ,4 30,8 33,7 41,3 15, ,2 25,0 35,5 28,5 21, ,0 41,7 40,6 31,7 23, ,4 32,4 34,9 28,5 25, ,9 27,8 41,8 37,2 24, ,2 28,6 41,2 34,5 27, ,5 31,8 33,3 37,8 21, ,1 18,9 39,6 36,4 31, ,2 33,3 34,6 33,3 20, ,4 50,0 37,3 36,3 22, ,2 34,4 42,5 35,1 22, ,8 18,5 32,8 33,2 12, ,3 27,3 36,8 33,5 20, ,3 32,0 43,5 33,2 21, ,1 23,3 46,6 24,3 20, ,9 8,3 34,0 25,7 14, ,0 26,9 40,3 26,3 12, ,7 16,7 42,0 22,3 13,5 SOURCE : Statistique Canada, Enquête sur les homicides (tableaux non publiés) REMARQUES : (1) Le nombre total des victimes, tous groupes d âge confondus, peut ne pas être égal au nombre total des victimes d homicide qui paraît au tableau 10 parce qu en certains cas, l âge des victimes demeure inconnu. (2) Par exemple : en 2004, il y a eu 14 victimes d homicide dans le groupe d âge de 55 ans et plus, ce qui représente 13,5 % de toutes les victimes d homicide de 55 ans et plus. Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 15

22 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour ANNÉE Tableau 14. Vols qualifiés commis avec arme à feu, Nombre, taux (par habitants) et pourcentage de tous les vols qualifiés 1 Tous types de vols qualifiés Taux Vols qualifiés commis avec arme à feu Taux % Autres armes 2 Taux % , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,2 SOURCE : Statistique Canada, Statistiques de la criminalité du Canada (Catalogue ) REMARQUES : (1) Ces données sont basées sur les données abrégées du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (DUC1), un sondage qui fait état de tous les actes criminels connus de la police qui ont été signalés par tous les organismes de police du Canada. Puisque seulement les données sommaires sont rapportées, les détails concernant les incidents individuels (comme les caractéristiques des victimes) ne sont pas connus. (2) La rubrique «autres armes» inclut toutes les armes autres que les armes à feu, par exemple, les couteaux. 16 Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

23 Tableau 15. Infractions comportant l utilisation d une arme offensive, Nombre et taux (par habitants) ANNÉE Infractions armes offensives 1 Taux Décharge d une arme à feu avec intention SOURCE : Statistique Canada, Statistiques de la criminalité du Canada (Catalogue ) REMARQUES : (1) Ces infractions comprennent le port d armes, pointer une arme et la possession d une arme prohibée ou d une arme à autorisation restreinte sans permis. Les totaux incluent des infractions comportant des explosifs; celles-ci constituent moins de 5 % du total. (2) Les données pour «décharge d une arme à feu avec intention» n étaient pas recueillies avant Les taux pour cette infraction ne sont pas présentés dans ce tableau parce qu ils sont trop bas (moins de 1 par habitants). Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 17

24 Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Tableau 16. Crimes de violence impliquant une arme à feu, Incidents impliquant une arme à feu comme pourcentage de tous les incidents par type de crime ANNÉE Homicide Tentative de meurtre Agression sexuelle Voie de fait non sexuelle Autres infractions d ordre sexuel Enlèvement ou prise d otages ,9 38,6 0,6 1,4 0,0 19, ,4 29,7 0,7 1,2 0,0 19, ,9 29,5 0,4 1,0 0,0 20, ,7 28,6 0,6 1,0 0,0 14, ,2 30,5 0,5 1,0 0,0 13, ,3 31,1 0,5 1,0 0,0 16, ,6 35,1 0,5 0,9 0,0 10, ,1 29,3 0,3 0,8 0,0 11, ,3 27,7 0,3 0,8 0,0 10, ,1 24,9 0,3 0,9 0,0 9, ,4 25,5 0,4 0,9 0,0 8,9 ANNÉE Enlèvement d enfants Vol qualifié Extorsion Harcèlement criminel Autres crimes de violence Tous les crimes de violence ,7 28,3 4,5 0,1 1,9 6, ,8 24,0 4,3 0,2 2,2 5, ,0 22,7 4,4 0,3 1,1 5, ,7 20,3 4,1 0,1 2,4 4, ,9 20,5 5,2 0,3 1,1 4, ,4 20,1 3,9 0,2 1,0 3, ,8 16,8 2,7 0,1 1,0 2, ,2 14,6 3,2 0,2 0,9 2, ,0 13,4 2,6 0,2 0,8 2, ,4 13,6 3,3 0,3 0,9 2, ,0 14,7 2,6 0,2 1,1 2,5 SOURCE : Statistique Canada, Statistique de la criminalité du Canada (Catalogue ) [Tableau 3.3] REMARQUE: (1) Les données dans ce tableau sont basées sur les données du Programme de déclaration uniforme de la criminalité fondé sur l affaire (DUC2), un sondage qui renferme des renseignements détaillés sur chaque affaire (voir note sur le DUC1 au tableau 14). Cependant, ce ne sont pas tous les organismes de police qui répondent à cette enquête. En 1994, l enquête ne comptait que 33 % du total des affaires criminelles au Canada. Depuis, d autres organismes de police se sont joint au programme, et le pourcentage des affaires signalées dans le cadre de cette enquête a augmenté : il était 43 % en 1995, 47 % en 1996, 48 % en 1997, 46 % en 1998, 46 % en 1999, 53 % en 2000, 59 % en 2001, 59 % en 2002 et 61 % en Étant donné que la couverture de cette enquête n est pas la même que celle du DUC1, les pourcentages dans ce tableau peuvent être différents de ceux dans les tableaux 10 et Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada

25 Tableau 17. Crimes de violence impliquant une arme de poing, Incidents impliquant une arme de poing comme pourcentage de tous les incidents impliquant une arme à feu par type de crime ANNÉE Homicide Tentative de meurtre Agression sexuelle Voie de fait non sexuelle Autres infractions d ordre sexuel Enlèvement ou prise d otages ,4 65,5 78,0 47, , ,7 69,9 73,2 45, , ,8 68,5 78,4 47, , ,4 73,4 83,7 43, , ,5 69,4 70,0 48, , ,7 73,4 61,4 46, , ,3 68,0 68,1 48, , ,7 78,3 65,0 46, , ,2 65,4 68,9 43, , ,5 72,1 58,1 42, , ,0 71,9 66,7 46, ,1 ANNÉE Enlèvement d enfants Vol qualifié Extorsion Harcèlement criminel Autres crimes de violence Tous les crimes de violence ,1 73, , ,2 66, , ,1 81, , ,9 87, , ,5 85,7 20,0 42,1 75, ,4 83,3 50,0 44,1 75, ,2 88,9 40,0 49,2 73, ,9 72,7 11,1 43,9 70, ,8 66,7 30,0 45,3 69, ,3 60,7 37,0 45,5 69, ,1 82,6 26,1 49,5 72,5 SOURCE : Statistique Canada, Statistiques de la criminalité du Canada (Catalogue ) [Tableau 3.4] REMARQUES : (1) Les données dans ce tableau sont basées sur les données du Programme de déclaration uniforme de la criminalité fondé sur l affaire (DUC2) (pour plus de détails, voir le tableau 16). Étant donné que la couverture de cette enquête n est pas la même que celle du DUC1, les pourcentages dans ce tableau peuvent être différents de ceux dans les tableaux 10 et 14. (2) Certaines données ont été omises (--) parce que le nombre total des incidents impliquant une arme à feu est trop bas (moins de 10). Division de la recherche et de la statistique, Ministère de la Justice Canada 19

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

Les femmes autochtones disparues et assassinées : Un aperçu opérationnel national. Aperçu opérationnel national de la GRC

Les femmes autochtones disparues et assassinées : Un aperçu opérationnel national. Aperçu opérationnel national de la GRC Les femmes autochtones disparues et assassinées : Un aperçu opérationnel national Aperçu opérationnel national de la GRC (4) SA MAJESTÉ DU CHEF DU CANADA représentée par la Gendarmerie royale du Canada

Plus en détail

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3 Alberta Afin de bénéficier de la couverture en matière de soins de santé de l Alberta, le résident doit demeurer physiquement en Alberta pendant au moins 183 jours au cours d une période de douze mois

Plus en détail

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek

En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Octobre 2014 En bonne compagnie : conserver les revenus de placement dans votre société par Jamie Golombek Les revenus de placement gagnés au sein de votre société sont imposés en fonction du type de revenu

Plus en détail

LA CONDUITE AVEC FACULTÉS AFFAIBLIES AU CANADA, 1996

LA CONDUITE AVEC FACULTÉS AFFAIBLIES AU CANADA, 1996 Statistique Canada N o 85-002-XPF Vol. 7 n o 2 au cat. LA CONDUITE AVEC FACULTÉS AFFAIBLIES AU CANADA, 996 par Sylvain Tremblay FAITS SAILLANTS n n n n n n n Après avoir atteint un sommet en 98, le nombre

Plus en détail

ANNEXE 1 RÉFÉRENCE À LA POLITIQUE DRHSC-2013-082 AVIS

ANNEXE 1 RÉFÉRENCE À LA POLITIQUE DRHSC-2013-082 AVIS ANNEXE 1 Programme Déficience physique RÉFÉRENCE À LA POLITIQUE DRHSC-2013-082 À l embauche, le candidat (désigné ci-après «le déclarant») doit déclarer s il a des antécédents judiciaires au Canada ou

Plus en détail

Évaluation Diplôme reconnu

Évaluation Diplôme reconnu Évaluation Diplôme reconnu 1 - Renseignements du postulant Appel : q M. q M me q Dr Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Nom d organisation : Adresse municipale : Ville : Province : Code postal

Plus en détail

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003 Transferts fédéraux et santé Finances Canada Janvier 2003 1 1 Justification traditionnelle pour les transferts aux provinces A B Pour corriger les déséquilibres horizontaux (p. ex., à ramener la capacité

Plus en détail

OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE TABLE DES MATIÈRES

OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE TABLE DES MATIÈRES MÉMORANDUM D8-9-3 Ottawa, le 10 mai 2001 OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE Ce mémorandum décrit les conditions

Plus en détail

N o 85-224-X au catalogue. La violence familiale au Canada : un profil statistique

N o 85-224-X au catalogue. La violence familiale au Canada : un profil statistique N o 85-224-X au catalogue La violence familiale au Canada : un profil statistique Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des

Plus en détail

Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à :

Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à : Demande de transfert Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à : Le demandeur a-t-il une dette envers son AGA/AGD actuel? Dans l'affirmative, veuillez

Plus en détail

Cybercriminalité : enjeux, sources de données et faisabilité de recueillir des données auprès de la police

Cybercriminalité : enjeux, sources de données et faisabilité de recueillir des données auprès de la police N o 85-558-XIF au catalogue Cybercriminalité : enjeux, sources de données et faisabilité de recueillir des données auprès de la police Centre canadien de la statistique juridique Comment obtenir d autres

Plus en détail

Demande d obtention de permis d exercice ou de certificat de spécialiste

Demande d obtention de permis d exercice ou de certificat de spécialiste Demande pour une inscription en (mois/année) : NATURE DU PERMIS OU DU CERTIFICAT DEMANDÉ Note : une demande séparée est nécessaire pour chaque type de permis, certificat ou inscription. GÉNÉRAL SPÉCIALITÉ

Plus en détail

CARTES PRÉPAYÉES AU CANADA : IDENTIFICATION DES ENJEUX JURIDIQUES ET GESTION DU RISQUE. Institut Canadien 28 novembre 2012 Nicolas Faucher

CARTES PRÉPAYÉES AU CANADA : IDENTIFICATION DES ENJEUX JURIDIQUES ET GESTION DU RISQUE. Institut Canadien 28 novembre 2012 Nicolas Faucher CARTES PRÉPAYÉES AU CANADA : IDENTIFICATION DES ENJEUX JURIDIQUES ET GESTION DU RISQUE Institut Canadien 28 novembre 2012 Nicolas Faucher LA RÉGLEMENTATION APPLICABLE AUX CARTES PRÉPAYÉES 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Perspectives économiques et financières 2014

Perspectives économiques et financières 2014 Banque Nationale au 1155 Metcalfe, Montréal Perspectives économiques et financières 2014 Cercle finance du Québec Le 16 janvier 2014 Stéfane Marion Économiste et stratège en chef 1 Perspective sur la croissance

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

www.icis.ca Carte santé en main, direction une autre province ou un autre territoire! Introduction Mars 2010 Rendement du système de santé

www.icis.ca Carte santé en main, direction une autre province ou un autre territoire! Introduction Mars 2010 Rendement du système de santé Mars 2010 Rendement du système de santé Carte santé en main, direction une autre province ou un autre territoire! Introduction Selon les critères de transférabilité et d accessibilité de la Loi canadienne

Plus en détail

Certificat d assurance Aperçu

Certificat d assurance Aperçu Certificat d assurance Aperçu Détails du certificat Police d assurance collective Version du certificat Terminologie Voici les détails du présent certificat d assurance. Élément Assuré Date de naissance

Plus en détail

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2011

COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES. Tarifs en vigueur le 1 er avril 2011 COMPARAISON DES PRIX DE L ÉLECTRICITÉ DANS LES GRANDES VILLES NORD-AMÉRICAINES Tarifs en vigueur le 1 er avril 2011 Version corrigée Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 MÉTHODE 7 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTEURS ET DIRECTRICES D'ÉTABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT RETRAITÉS. Assurance vie Catégories 100, 110, 200

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTEURS ET DIRECTRICES D'ÉTABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT RETRAITÉS. Assurance vie Catégories 100, 110, 200 ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTEURS ET DIRECTRICES D'ÉTABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT RETRAITÉS Assurance vie Catégories 100, 110, 200 Dernière modification prenant effet le : 1 er janvier 2015 RÉGIME D'ASSURANCE

Plus en détail

Ouvrir un compte personnel

Ouvrir un compte personnel www.iiroc.ca 1 877 442-4322 Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières Ouvrir un compte personnel Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi Investment

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL Renseignements et documents exigés Novembre 2008 Ouvrir un compte personnel TABLE DES MATIÈRES I. À PROPOS DE L OCRCVM 1 II. OUVERTURE D UN COMPTE 1 III. DEMANDE D OUVERTURE

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Feuillet récapitulatif Gestion des causes de niveau intermédiaire : droit criminal

Feuillet récapitulatif Gestion des causes de niveau intermédiaire : droit criminal Feuillet récapitulatif Gestion des causes de niveau intermédiaire : droit criminal Gestion des causes de niveau intermédiaire : Critères d'admissibilité Les affaires en droit criminel peuvent être dirigées

Plus en détail

Caractéristiques des quartiers et répartition de la criminalité sur l île de Montréal

Caractéristiques des quartiers et répartition de la criminalité sur l île de Montréal N o 85-561-MIF au catalogue N o 007 ISSN : 1707-5211 ISBN : 0-662-71889-5 Document de recherche Série de documents de recherche sur la criminalité et la justice Caractéristiques des quartiers et répartition

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Une ère nouvelle pour les fondations privées bonification des encouragements fiscaux pour les dons de bienfaisance nouveau régime de participation

Une ère nouvelle pour les fondations privées bonification des encouragements fiscaux pour les dons de bienfaisance nouveau régime de participation Une ère nouvelle pour les fondations privées bonification des encouragements fiscaux pour les dons de bienfaisance nouveau régime de participation L Avis de motion de voies et moyens (AMVM) déposé à la

Plus en détail

Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse. La perspective canadienne novembre 2007. Non Classifié

Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse. La perspective canadienne novembre 2007. Non Classifié Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse La perspective canadienne novembre 2007 Renseignements criminels Le présent document appartient à la GRC. Il est prêté à votre service à titre confidentiel

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT : Le présent certificat d assurance est

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE. Herstappe 2000-2014. Police Fédérale - DGR/DRI

STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE. Herstappe 2000-2014. Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE 2-24 Police Fédérale - DGR/DRI STATISTIQUES POLICIERES DE CRIMINALITE LIEU DE PERPETRATION: COMMUNE PARTIE I : INFRACTIONS JUDICIAIRES

Plus en détail

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993

COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS. 17 juin 1993 COGECO CÂBLE INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS 17 juin 1993 Modifié le 20 octobre 2000, le 19 octobre 2001, le 18 octobre 2002, le 17 octobre 2003, le 13 octobre 2006, le 26 octobre 2007, le 29 octobre

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Dossier de demande de certificat d aptitude à l enseignement spécialisé

Dossier de demande de certificat d aptitude à l enseignement spécialisé 2021, rue Brunswick 4 e étage C.P. 578 Halifax (Nouvelle-Écosse) B3J 2S9 902 424-6620 (tél.) 902 424-3814 (téléc.) site Web : certification.ednet.ns.ca courriel : certification@gov.ns.ca Dossier de demande

Plus en détail

CADRES JURIDIQUES D INTERVENTION

CADRES JURIDIQUES D INTERVENTION Etre capable d apprécier le cadre juridique d intervention et mettre en œuvre la procédure judiciaire. Connaître et articuler les cadres juridiques des interventions. Etre capable de situer son action

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

Accord de libre circulation au Québec

Accord de libre circulation au Québec Accord de libre circulation au Québec Le 15 octobre 2009 Winnipeg (Manitoba) Introduction FÉDÉRATION DES ORDRES PROFESSIONNELS DE JURISTES DU CANADA Le présent accord a pour objectif d étendre la portée

Plus en détail

La criminalité enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles en 2012

La criminalité enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles en 2012 1 La criminalité enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles en 2012 Les statistiques mesurant la criminalité ne sont pas homogènes dans l ensemble du Royaume-Uni. Ceci tient aux différents systèmes

Plus en détail

La responsabilité pénale dans l entreprise

La responsabilité pénale dans l entreprise La responsabilité pénale dans l entreprise PLATO Le Lieu : CCI Granville. 1 Plan de l intervention Déterminer les zones de risques pénales dans l entreprise. Qui peut voir sa responsabilité pénale engagée?

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION DATÉ DU 7 NOVEMBRE 2011 PROGRAMME DE LIVRAISON PHYSIQUE DE LA BANQUE DE MONTRÉAL DESCRIPTION DU PROGRAMME DE LIVRAISON PHYSIQUE

DOCUMENT D INFORMATION DATÉ DU 7 NOVEMBRE 2011 PROGRAMME DE LIVRAISON PHYSIQUE DE LA BANQUE DE MONTRÉAL DESCRIPTION DU PROGRAMME DE LIVRAISON PHYSIQUE DOCUMENT D INFORMATION DATÉ DU 7 NOVEMBRE 2011 PROGRAMME DE LIVRAISON PHYSIQUE DE LA BANQUE DE MONTRÉAL DESCRIPTION DU PROGRAMME DE LIVRAISON PHYSIQUE Généralités Le programme de livraison physique de

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DU CANADA. Régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions. Notice d'offre

BANQUE NATIONALE DU CANADA. Régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions. Notice d'offre BANQUE NATIONALE DU CANADA Régime de réinvestissement de dividendes et d'achat d'actions Notice d'offre approuvée en septembre 1992, et modifiée en septembre 1995, en mai 1997, en décembre 2006 et en mai

Plus en détail

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel

Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Programme canadien pour l épargne-études Rapport statistique annuel Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES MESSAGE AUX INTERVENANTS... 3 PROGRAMME CANADIEN POUR L ÉPARGNE-ÉTUDES (PCEE)... 4 MÉTHODOLOGIE DU RAPPORT...

Plus en détail

La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose?

La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose? La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose? Quel droit les employeurs, les organisations bénévoles, les autorités de réglementation et les établissements d enseignement (les «organismes»)

Plus en détail

Police d assurance vie Acceptation garantie CIBC

Police d assurance vie Acceptation garantie CIBC Police d assurance vie Acceptation garantie CIBC PÉRIODE D EXAMEN DE 30 JOURS En tant que Titulaire, vous pouvez annuler la présente Police en tout temps en nous appelant au numéro indiqué ci-dessous ou

Plus en détail

Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI. Août 2015

Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI. Août 2015 Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI Août 2015 géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Formulaire de vérification

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

Couverture applicable à votre prêt hypothécaire

Couverture applicable à votre prêt hypothécaire Couverture applicable à votre prêt hypothécaire Protéger ce qui est important Guide sur le produit et certificat d assurance 592259(0715) Couverture applicable à votre prêt hypothécaire Protéger ce qui

Plus en détail

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité Page 1 de 5 Le présent certificat d assurance (le «certificat») renferme des détails importants sur votre couverture d assurance ; veuillez le garder en lieu sûr. La correspondance ultérieure pourrait

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

Guide d instructions

Guide d instructions Guide d instructions Objet : Date : Demande d agrément d un régime de retraite à cotisations déterminées (CD) VERSION PROVISOIRE Introduction Les régimes de retraite qui accordent des prestations à des

Plus en détail

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 17 janvier 2014 LE QUÉBEC ADOPTE LA LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE La Loi sur les régimes volontaires d'épargne-retraite (la «Loi») a été adoptée par l'assemblée nationale du Québec

Plus en détail

Avis légal aux titulaires de police de Canada-Vie

Avis légal aux titulaires de police de Canada-Vie C A N A DA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL No. : 500-06-000051-975 (Recours collectif) C O U R S U P É R I E U R E MATTHEW COPE Requérant c. LA COMPAGNIE D ASSURANCE DU CANADA SUR LA VIE Intimée

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

Lescrimesdéclarésparla police dans l Inuit Nunangat

Lescrimesdéclarésparla police dans l Inuit Nunangat N o 85-561-M au catalogue, n o 20 ISSN 1707-5211 ISBN 978-1-100-94471-5..Document de recherche... Série de documents de recherche sur la criminalité et la justice Lescrimesdéclarésparla police dans l Inuit

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale (Le contenu de cette présentation n engage pas le Ministère public) 1 Objectifs et plan I. Tour d horizon des différentes

Plus en détail

Commission des libérations conditionnelles du Canada Guide de demande de suspension du casier

Commission des libérations conditionnelles du Canada Guide de demande de suspension du casier Commission des libérations conditionnelles du Canada Parole Board of Canada Commission des libérations conditionnelles du Canada Guide de demande de suspension du casier Instructions étape par étape et

Plus en détail

LA VIOLENCE CONJUGALE APRÈS LA SÉPARATION

LA VIOLENCE CONJUGALE APRÈS LA SÉPARATION Statistique Canada N o 85-002-XIF Vol. 21 n o 7 au cat. LA VIOLENCE CONJUGALE APRÈS LA SÉPARATION par Tina Hotton* Faits Saillants Selon l Enquête sociale générale de 1999, 28 % de femmes et 22 % d hommes

Plus en détail

VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ

VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ VOS PRÉOCCUPATIONS? VOTRE ÉDUCATION LES NÔTRES? VOTRE SANTÉ ET VOTRE SÉCURITÉ RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DU REMDUS CONTRAT NUMÉRO Q707 En vigueur depuis le 1 er septembre 2007 Document mis à jour le

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Les homicides avaient été les plus fréquents dans les régions de l'ontario et des Prairies, qui

Les homicides avaient été les plus fréquents dans les régions de l'ontario et des Prairies, qui Les femmes qui ont commis un homicide Au Canada, l'homicide peut appartenir à l'une des catégories suivantes : meurtre au premier degré, meurtre au deuxième degré, homicide involontaire ou infanticide.

Plus en détail

CERTIFICATS DE SÉCURITÉ Qu est-ce qu un certificat de sécurité?

CERTIFICATS DE SÉCURITÉ Qu est-ce qu un certificat de sécurité? CERTIFICATS DE SÉCURITÉ Qu est-ce qu un certificat de sécurité? Automne 2011 QU EST-CE QU UN CERTIFICAT DE SÉCURITÉ? Créée en 1978, la procédure actuelle trouve son fondement dans la loi sur l immigration

Plus en détail

La dette. du gouvernement du Québec

La dette. du gouvernement du Québec La dette du gouvernement du Québec La dette du gouvernement du Québec Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec Décembre 2007 ISBN 978-2-550-51547-0 (Imprimé) ISBN 978-2-550-51548-7 (PDF)

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage Contenu Introduction Répondants au sondage Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs Pour chacun des quadrants Pour les dimensions des quadrants Retrait de certains indicateurs Indicateurs

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien Les assurances multirisques au Canada Aperçu Information Le secteur des services financiers canadien L industrie canadienne des assurances multirisques couvre les risques de toutes les branches d assurance,

Plus en détail

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information Bienvenue La Fondation de bienfaisance Placements Mackenzie (la Fondation) est un organisme sans but lucratif dirigé par les employés. Nous avons pour mission d investir dans des organismes et programmes

Plus en détail

La Banque nationale de données génétiques du Canada

La Banque nationale de données génétiques du Canada RAPPORT ANNUEL 2001-2002 La Banque nationale de données génétiques du Canada Un service national de police Toute autre information ou demande de copies additionelles au sujet du contenu de ce rapport doit

Plus en détail

Base de données sur les inf rmières et inf rmiers évaluation des incidences sur la vie privée

Base de données sur les inf rmières et inf rmiers évaluation des incidences sur la vie privée pic pic Base de données sur les inf rmières et inf rmiers évaluation des incidences sur la vie privée Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé

Plus en détail

Assurance vie permanente. Avantage simplifié Pour les personnes de 40 à 80 ans, sans examen médical

Assurance vie permanente. Avantage simplifié Pour les personnes de 40 à 80 ans, sans examen médical Assurance vie permanente Avantage simplifié Pour les personnes de 40 à 80 ans, sans examen médical Avantage simplifié Jusqu à 100 000 $ 1 d assurance vie par assuré, sans examen médical Avantage simplifié

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR DES FICHIERS DE DONNÉES JURIDIQUES SÉLECTIONNÉES. Juin 1997. Centre canadien de la statistique juridique. Statistique Canada

GUIDE DE L UTILISATEUR DES FICHIERS DE DONNÉES JURIDIQUES SÉLECTIONNÉES. Juin 1997. Centre canadien de la statistique juridique. Statistique Canada GUIDE DE L UTILISATEUR DES FICHIERS DE DONNÉES JURIDIQUES SÉLECTIONNÉES Juin 1997 Centre canadien de la statistique juridique Statistique Canada Révisé par : Sylvie Alary Cliquer sur le titre pour accéder

Plus en détail

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle)

Solutions de protection. Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat. (valeur résiduelle) Solutions de protection Guide du conseiller Marge de crédit sur la valeur de rachat (valeur résiduelle) Table des matières Description du produit 4 Renseignements généraux 6 Identification et renseignements

Plus en détail

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE

Les infractions au. Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Les infractions au Code criminel PERMIS DE CONDUIRE Le Code criminel et la conduite d un véhicule routier Certains comportements ou certaines actions

Plus en détail

Série des rapports du CCATM sur la sécurité routière LE PROBLÈME DES ACCIDENTS LIÉS À L ALCOOL AU CANADA : 2010

Série des rapports du CCATM sur la sécurité routière LE PROBLÈME DES ACCIDENTS LIÉS À L ALCOOL AU CANADA : 2010 Série des rapports du CCATM sur la sécurité routière LE PROBLÈME DES ACCIDENTS LIÉS À L ALCOOL AU CANADA : 2010 Préparé pour Conseil Canadien des administrateurs en transport motorisé Comité permanent

Plus en détail

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE

QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Le 22 juillet 2013 QUÉBEC PUBLIE UN NOUVEAU PROJET DE RÈGLEMENT SUR DES MESURES D ALLÉGEMENT DE LA CAPITALISATION DES RÉGIMES DE RETRAITE Québec a publié un projet de règlement prévoyant des mesures d

Plus en détail

Certificat d'assurance Assurance crédit pour les marges de crédit personnelles de la Banque CIBC

Certificat d'assurance Assurance crédit pour les marges de crédit personnelles de la Banque CIBC Certificat d'assurance Assurance crédit pour les marges de crédit personnelles de la Banque CIBC Page 1 de 11 Table des matières Note : Ce document est important. Veuillez le conserver dans un endroit

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX

PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 16 décembre 2013 PROJET DE LOI 27 DU NOUVEAU BRUNSWICK LOI SUR L ASSURANCE MÉDICAMENTS SUR ORDONNANCE ET MÉDICAMENTS ONÉREUX Le 10 décembre 2013, le projet de loi 27, la Loi sur l assurance médicaments

Plus en détail

Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé

Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Bases de données clinico-administratives évaluation des incidences sur la vie privée, novembre 2012 Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE BUDGET FÉDÉRAL 2015 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour 2015 Le gouvernement conservateur

Plus en détail

DESJARDINS SOCIÉTÉ FINANCIÈRE INC.

DESJARDINS SOCIÉTÉ FINANCIÈRE INC. Le présent document est important et exige votre attention immédiate. Si vous avez quelque doute quant à la manière d y donner suite, vous devriez consulter votre conseiller en placements, conseiller en

Plus en détail

Canada. Capitalisation des logiciels dans la comptabilité nationale. Document de recherche. Comptes des revenus et dépenses série technique

Canada. Capitalisation des logiciels dans la comptabilité nationale. Document de recherche. Comptes des revenus et dépenses série technique N o 13-604-MIF au catalogue N o 037 ISSN: 1707-1844 ISBN: 0-662-89164-3 Document de recherche Comptes des revenus et dépenses série technique Capitalisation des logiciels dans la comptabilité nationale

Plus en détail

Projet de modernisation de la législation sur les sociétés à responsabilité limitée

Projet de modernisation de la législation sur les sociétés à responsabilité limitée Projet de modernisation de la législation sur les sociétés à responsabilité limitée Table des matières Contexte 1 Modifications proposées à l assurance responsabilité exigée des SRL 1 Modifications complémentaires

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS SUR L IMPÔT ET LES GAINS EN CAPITAL

RENSEIGNEMENTS SUR L IMPÔT ET LES GAINS EN CAPITAL FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AGF ET ACUITY 2014 RENSEIGNEMENTS SUR L IMPÔT ET LES GAINS EN CAPITAL La présente brochure renferme des renseignements fi scaux afférents à vos investissements et gains en capital

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Assurance-vie essentielle pour enfants Premiers Pas Dans la présente police, «nous» et «nos» renvoient à Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie. Nous nous engageons

Plus en détail

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible Mémoire présenté au Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible par la Société des enseignantes et des enseignants retraités francophones

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail