140. Modélisation des données Historisation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "140. Modélisation des données Historisation"

Transcription

1 Modélisation de logiciels de gestion 140. Modélisation des données Historisation 1 Préambule Dans les chapitres précédents, nous avons appris à concevoir des modèles de données relativement élaborés en visant l objectif premier qui est de garantir que toute donnée utile soit présente et sans redondance. Dans ce chapitre, nous prendrons en compte une contrainte supplémentaire qui est l historisation des données. L historisation des données est indispensable pour assurer que nos modèles ne soient pas figés dans le temps, à l image d une photo, mais soient susceptibles de prendre en compte les changements temporels, à l image d un film. Par exemple, pour une gestion scolaire, nous pouvons associer un élève à une classe de manière figée Figure 1 ou en prenant en compte ses dates d arrivée et de départ de la classe Figure 2. Figure 1 - Modèle figé Figure 2 - Modèle avec historisation Par principe, nous nous devons de prendre en compte l historisation des données lorsque le besoin de dérouler le temps est exprimé explicitement ou implicitement. Toutefois, de plus en plus souvent, l historisation des données est aussi indispensable pour satisfaire aux exigences des processus de certification des systèmes de qualité des entreprises; par exemple, pour la certification de la famille ISO 9000, il s agit de garantir la traçabilité des processus, documents, enregistrements de données 1/8

2 2 Stratégie de traçabilité A notre connaissance 2 stratégies de traçabilité dans l optique des systèmes qualité sont possibles : Enregistrer dans des journaux de tables tout changement survenant dans les enregistrements de données ; pour reprendre notre métaphore, cela consisterait à faire une photo lors de chaque changement et le journal serait notre album de photos. Par contre, la structure de données issue de notre modèle, ne permet de stocker que la dernière photo. Figure 3 - Exemple de structure de journaux Doter le modèle de données d éléments structurels permettant d enregistrer toutes les données susceptibles d impacter la perception temporelle (date de début et date de fin dans notre exemple de Figure 2); toujours avec notre métaphore, ce serait de disposer d un film, nous permettant de remonter le temps et revenir aisément en arrière. Ce besoin de revenir en arrière, pourrait être, pour notre exemple de gestion scolaire, de sortir une liste de classe valable au 1 er jour du mois passé et contrairement au film, nous avons aussi la possibilité de projeter et de sortir une liste de classe valable au dernier jour du mois suivant. La première stratégie a l avantage d être très facile à mettre en œuvre, s agissant de créer et d alimenter le journal; toutefois, comme pour trouver une photo dans un album, il peut être excessivement fastidieux de retrouver un enregistrement particulier. Elle aussi l avantage de pouvoir être mis en place lorsque la structure de données est déjà existante et sans éléments d historisation. La deuxième stratégie a l inconvénient d être fastidieuse à mettre en œuvre ; essentiellement, s agissant de déterminer les éléments d historisation nécessaires. Toutefois, lorsque les éléments d historisation sont en place, il est très aisé de se déplacer dans le temps comme pour un film que l on avance ou recule. 2/8

3 Très souvent en entreprise, nous mettons en œuvre les deux stratégies! La deuxième pour offrir des mécanismes de gestion temporelle des éléments les plus usuels, sensibles et impactant les processus métier de l entreprise. La première pour satisfaire aux besoins de traçabilité de l ensemble des données de l entreprise. Nous réalisons un journal pour chaque entité du modèle de données ; dans ce journal, toutes les écritures sont enregistrées. [Voir notre article : Une assurance pour se prémunir du risque d erreurs des développeurs et utilisateurs /publications/isnet/isnet45.pdf ] Naturellement, pour notre cours, nous n allons nous intéresser qu à la deuxième stratégie qui a une forte incidence sur la démarche de modélisation. 3 Datation Très couramment, en informatique de gestion, l historisation est relative à la prise en compte des éléments temporels de validité d une information. Les éléments temporels peuvent être des attributs de date ou des association avec des entités qui représentent des éléments temporels comme des dates, semaines, mois, années ou encore d autres découpages utiles et nécessaires à satisfaire les besoins du SII à concevoir. La littérature étant relativement pauvre en formalisation des éléments temporels, nous renonçons à poser des règles qui pourraient s avérer erronées; en lieu et place, nous vous proposons quelques recettes à partir d exemples issus de notre pratique professionnelle. Mais, auparavant, nous commenterons le concept de date. 3/8

4 3.1 Concept de date Dans la littérature francophone, nous trouvons des modèles où les attributs dates sont remplacés par des associations sur une entité Date comme illustré en Figure 4. Figure 4 Entité Date de l approche francophone Nous proscrivons cette manière de faire car si une entité Date n a comme seul attribut la valeur de la date, elle n a pas de raison d être puisqu elle représente une simple valeur comme le nom de l élève ou le code de la classe. Par contre, si nous voulons enregistrer l information consistant à savoir si une date correspond à un jour férié, nous créons une entité Jour qui a comme «UID» la date du jour et comme attribut Ferié qui vaudrait Oui ou Non. Figure 5 Entité Jour préconisée Si nous préconisons une entité Jour, nous déconseillons malgré tout de l associer systématiquement comme ci-dessus pour référencer des dates ; en effet, le nombre 4/8

5 d associations qui en découlerait dans un projet réel d entreprise deviendrait une source de difficulté alors qu un simple attribut date permet de référencer sans aucune ambigüité l enregistrement correspondant dans l entité Jour pour savoir par exemple, si à une date donnée correspond un jour férié er exemple Figure 6 Historisation d informations scolaire L entité Jour nous permet de déterminé si une date correspond à un jour ferié. Nous n établissons pas d association entre l entité Jour et les autres entités pour référencer les dates ; d une part pour éviter de surcharger le modèle, d autre part, car le jour n a pas forcément de signification comme par exemple pour la date de naissance d une personne. L entité AnneeScolaire est un élément temporel formé d un intervalle de temps balisé par les attributs Date_Debut et Date_Fin. 5/8

6 L entité ProgFormation est un élément temporel formé d un intervalle de temps balisé par les 2 associations Debut et Fin avec l entité AnneeScolaire. Par cet exemple, nous confirmons qu un élément temporel n est pas forcément une date mais peut être une association avec une entité dotée d une caractéristique temporelle. L entité Absence est dotée de 2 couples de dates, le premier (Date_Debut_Planif et Date_Fin_Planif) réfère a une absence annoncée à l avance, le deuxième (Date_Debut_Effectif et Date_Fin_Effectif) réfère aux dates effectives de l absence s il devait y avoir un écart. Sans ces 2 couples, il ne serait pas possible de faire des comparaisons entre ce qui a été planifié et ce qui a été réalisé ; il est évident, qu il appartient aux «utilisateurs» ou au donneur d ordre de se prononcer sur l utilité de devoir ou pouvoir faire une telle comparaison. En mettant en place 2 attributs temporels qui doivent être fusionnés en une seule valeur à un moment donné, il y a lieu d utiliser ou de développer des mécanismes de fusion ; par exemple au niveau du langage PL/SQL de la base de données Oracle, il est possible d utiliser la fonction NVL(Date_Debut_Effectif, Date_Debut_Planif) qui rendra Date_Debut_Effectif si sa valeur n est pas nulle et Date_Debut_Planif si elle devait être nulle 1. L attribut Date_Annulation de l entité Absence correspond à une suppression logique. Nous interdisons de supprimer une absence qui est peut-être référencée dans un récapitulatif ou autre. Lors de la lecture des absences, nous nous restreindrons, pour un usage normal, à celles qui ne sont pas supprimées logiquement, c est-à-dire, celles qui n ont pas de valeur dans l attribut Date_Annulation. De prime abord, cela nous choque, mais la mort est un événement naturel que nous devons prendre en compte ; l attribut Date_Deces de l entité Personne va nous permettre d utiliser cet élément comme critère dans les éventuelles requêtes d envoi de courrier ou autre et ainsi éviter des impairs vis-à-vis de la famille et des proches tout en conservant toutes les informations relatives à cette personne pour des besoins de statistiques, de facturation ou autres ème exemple Figure 7 Historisation de prix de produit individuel Le prix de vente d un produit est un bel exemple d information historique; nous intéresse-t-on au prix actuel, au prix du 15 juin de l an passé ou au prix que nous pratiquerons dès le 1 er du mois prochain? 1 Pour l enregistrement d une absence, une des 2 dates doit être renseignée. 6/8

7 Il est évident, qu avec un attribut Prix au niveau de l entité Produit, nous ne pourrions répondre à ce genre de question, tout comme, il ne serait pas possible de saisir un nouveau prix en prévision d un changement à venir! S agissant du dernier point, c est ce genre d erreur qui fait que «le système informatique 2» oblige les utilisateurs à faire un certain nombre de saisie sous stress à un moment précis ; par exemple, à la fermeture du magasin, avant la prochaine réouverture pour appliquer les nouveaux prix. Naturellement, la structure d historisation des prix de vente d un produit de la Figure 7 est tout à fait arbitraire. Cette solution est intéressante pour pouvoir adapter en tout temps les prix de produits individuellement. Les entreprises peuvent avoir des besoins tout autres et engendrer autant de modèles qu il y a de stratégies commerciales. La Figure 8 vous montre une solution d historisation de prix en passant par l intermédiaire d un catalogue. Figure 8 Catalogue temporel de prix d un produit L entité Catalogue définit un intervalle temporel de validité des prix des produits regroupés dans un catalogue. Naturellement, un même produit peut apparaître dans différents catalogues et ainsi permettre un historique de ses prix de vente au sein de l entité associative PrixVenteProduit. 4 Problème de gestion des données historisées La prise en compte de l historique des données d une entreprise rend difficile le travail de conception car, d une part les critères pour déterminer les éléments à historiser sont difficiles à mettre en évidence et, d autre part les modèles permettant l historisation deviennent très vite relativement complexe de part la multitude de critères temporels. Si le travail de conception est difficile, le travail de développement lui peut être qualifié d excessivement difficile ; le volume de travail devient vite très important et les difficultés techniques conséquentes dès lors que l on multiplie les données historisées. 2 Vous avez parfaitement compris que la technologie du système informatique ne saurait être en cause, seule une conception défaillante est en cause. 7/8

8 Du fait de ces difficultés, le recours à des journaux partiellement ou complètement, voire le recours à la mise en place d entrepôts de données est courant. 8/8

Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie

Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie Fiche de projet N 3 Chaîne de supermarchés BILLA en Slovaquie Conception de projet et montage des installations électriques de luminaire et en courant fort, exploitation technique et maintenance ultérieure

Plus en détail

Projet MUTUALISE SageX 24082

Projet MUTUALISE SageX 24082 Projet MUTUALISE SageX 24082 1a. Identification & autorisation Documentation Créé par P.-A. Sunier, le 30 mars 2010 Modifié par P.-A. Sunier, le 21 octobre 2010 Table des matières 1 Préambule... 3 2 Modèle

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

Système Expert pour Smartphones

Système Expert pour Smartphones INSA Rennes Département INFORMATIQUE Système Expert pour Smartphones Rapport de bilan de Planification Olivier Corridor;Romain Boillon;Quentin Decré;Vincent Le Biannic;Germain Lemasson;Nicolas Renaud;Fanny

Plus en détail

Aux Fleurs de Montchoisi Conditions générales de Vente. Article 1 Applications des conditions.

Aux Fleurs de Montchoisi Conditions générales de Vente. Article 1 Applications des conditions. Aux Fleurs de Montchoisi Conditions générales de Vente Article 1 Applications des conditions. Les présentes conditions de ventes sont conclues entre le magasin de fleurs Aux Fleurs de Montchoisi dont le

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Inventaire classique

Inventaire classique Fiche Inventaire classique Préambule L inventaire consiste à saisir l ensemble des produits composant notre stock. La difficulté est de bien maîtriser ce qui nous appartient et ne nous appartient pas.

Plus en détail

COURS N 2 LES PRINCIPALES FONCTIONS DE SPSS

COURS N 2 LES PRINCIPALES FONCTIONS DE SPSS COURS N 2 LES PRINCIPALES FONCTIONS DE SPSS 1 Les fonctions de base 2 Les fonctions de tri 3 Les fonctions de transformations de variables 4 Les fonctions de calcul 5 Les fonctions de construction de fichier

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

Découvrez Wansys le bureau mobile LES MODULES WANSYS. Documentation détaillée des modules existants Wansys MAJ 24/04/2014 Reproduction interdite

Découvrez Wansys le bureau mobile LES MODULES WANSYS. Documentation détaillée des modules existants Wansys MAJ 24/04/2014 Reproduction interdite LES MODULES WANSYS Sommaire 1. / DEFINITION... 3 2. / TOUT CE QUI EST COMMUN... 4 3. / INFORMATIONS DIVERSES... 4 4. / CE QU IL FAUT SAVOIR... 5 4.1. / Les groupes utilisateurs... 5 4.2. / Les utilisateurs...

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Rapport de Mini-Projet c++ Gestion de Réservation Hôtelière

Rapport de Mini-Projet c++ Gestion de Réservation Hôtelière Rapport de Mini-Projet c++ Gestion de Réservation Hôtelière Année universitaire : 2007/2008 1 Table des matières Tables des matières...1 Introduction 2 Chapitre 1: Etude des besoins...3 Introduction...3

Plus en détail

Ma conciliation bancaire ne balance pas

Ma conciliation bancaire ne balance pas Ma conciliation bancaire ne balance pas À vérifier au préalable Avant même de débuter votre conciliation bancaire, vous devriez toujours vérifier si le mois précédent, lui, balance toujours. Si vous vous

Plus en détail

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur

Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur Logiciel SuiviProspect Version Utilisateur 1 Le logiciel SuiviProspect permet le suivi des prospects, mais aussi des clients et fournisseurs; il s agit des contacts. Le logiciel permet l envoi de courrier,

Plus en détail

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO

Fonctionnalités d un logiciel de GMAO I.1. Introduction : Le caractère stratégique de la panne, préoccupe de plus en plus les responsables de la production ayant à faire face aux équipements complexes qui ne cessent de prendre de l ampleur

Plus en détail

PRIMAVERA CONTRACTOR FONCTIONNALITÉS DE GESTION DE PROJET SIMPLES ET ABORDABLES.

PRIMAVERA CONTRACTOR FONCTIONNALITÉS DE GESTION DE PROJET SIMPLES ET ABORDABLES. PRIMAVERA CONTRACTOR FONCTIONNALITÉS DE GESTION DE PROJET SIMPLES ET ABORDABLES. Affichage en surbrillance des tâches et des ressources à venir Gestion des références du projet pour gérer les modifications

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI

Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI Document de travail issu de la commission CTI-SMF-SMAI 1) Place des mathématiques actuellement dans le document de référence de la CTI Le document CTI - Références et Orientations n évoque pas explicitement

Plus en détail

L enseignement de l algorithmique au Lycée

L enseignement de l algorithmique au Lycée L enseignement de l algorithmique au Lycée Sisteron 12 novembre 2009 Fernand Didier didier@irem.univ-mrs.fr Approche naïve C est une méthode, une façon systématique de procéder, pour faire quelque chose

Plus en détail

LA GESTION DE L ATELIER

LA GESTION DE L ATELIER LA GESTION DE L ATELIER Sommaire Sommaire... 2 1 Recherche du client et du véhicule/matériel... 3 1.1 Par le menu CLIENT... 3 1.2 Par le menu FICHE DE TRAVAIL... 3 1.2.1 Recherche du client par son véhicule...

Plus en détail

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques.

Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows. 1 Respecter les dernières évolutions légales et techniques. Principales nouveautés de la gamme 7.50 Windows Sage 100 Génération i7 version 7.50 a pour ambition d offrir aux applications des fonctions différenciantes, tout en aidant les entreprises à améliorer leur

Plus en détail

ACTUALITÉS LANDPARK. Nouvelle version. Landpark Helpdesk. Landpark Helpdesk. Les avantages de la nouvelle version 3.9.2.

ACTUALITÉS LANDPARK. Nouvelle version. Landpark Helpdesk. Landpark Helpdesk. Les avantages de la nouvelle version 3.9.2. ACTUALITÉS LANDPARK Solutions complètes d'inventaire, de gestion de parc et de helpdesk ITIL Avril 2015 Nouvelle version Landpark Helpdesk Landpark vous associe aux meilleurs logiciels de Gestion de Parc

Plus en détail

Contenu de la version 10.90 (Janvier 2015)

Contenu de la version 10.90 (Janvier 2015) Dealer Business Contenu de la version 10.90 (Janvier 2015) En cas de difficultés, ou si vous avez des questions, contactez : Le service clients Everlog Tél : 05 56 16 10 46 Fax : 05 56 16 10 45 email :

Plus en détail

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer Nous allons vous présenter une méthode générale pour les épreuves avec dossier. Cette méthode concerne les 5 épreuves suivantes : L épreuve de synthèse de textes de l EDHEC (Concours Admission sur Titre

Plus en détail

LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS

LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS LES CONTRATS DE DEPOTS ET RACHATS Ce logiciel gère aussi bien les produits Neufs, une petite Location de courte durée, les Objets Déposés et les objets d occasion RACHATS (Troc). Les Objets Neufs sont

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Résultats du sondage effectué en automne 2013

Résultats du sondage effectué en automne 2013 Résultats du sondage effectué en automne 2013 Légende : Items ayant obtenus le plus haut pointage Items ayant obtenus le plus bas pointage Rôle de la bibliothèque - Rendre la culture accessible à tous

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de demande supplémentaire d habilitation. Version 2. Page 1 sur 32

AIDE-MEMOIRE. Forprev. Processus de demande supplémentaire d habilitation. Version 2. Page 1 sur 32 2014 AIDE-MEMOIRE Forprev Processus de demande supplémentaire d habilitation Version 2 Page 1 sur 32 Sommaire SOMMAIRE... 2 ETAPES DE REALISATION D UNE DEMANDE SUPPLEMENTAIRE... 3 1. DESIGNER UN FORMATEUR

Plus en détail

LA GESTION DU MAGASIN

LA GESTION DU MAGASIN LA GESTION DU MAGASIN Sommaire Sommaire... 2 1 Choix du client a facturer... 4 1.1 Client déjà enregistré dans la base... 4 1.2 Nouveau client... 4 1.3 Client de passage... 5 2 Création d un devis, bon

Plus en détail

Les guides permettent d offrir une saisie rapide sur les opérations comptables les plus courantes.

Les guides permettent d offrir une saisie rapide sur les opérations comptables les plus courantes. La saisie comptable Une bonne gestion d entreprise commence par une bonne saisie des écritures comptables. C est pourquoi, le logiciel EBP Compta PRO Open Line TM propose différents types de saisie adaptés

Plus en détail

Leçon N 15 Création d un album photo 2 ème partie

Leçon N 15 Création d un album photo 2 ème partie Leçon N 15 Création d un album photo 2 ème partie Vous allez créer avec cette leçon un album de photo avec le logiciel «Albelli livre photo». 2 La préparation Le travail le plus important pour créer un

Plus en détail

180. Normalisation et formes normales. Table des matières

180. Normalisation et formes normales. Table des matières Modélisation de logiciels de gestion 180. Normalisation et formes normales Table des matières 1 Préambule... 2 2 Introduction... 3 3 Dépendance fonctionnelle... 4 3.1 Dépendance fonctionnelle élémentaire

Plus en détail

50. Les tables de décision. Table des matières

50. Les tables de décision. Table des matières Modélisation de logiciels de gestion Modélisation des données, modélisation des traitements et d autres thèmes sont accessibles depuis l index du cours de modélisation de logiciels de gestion: Table des

Plus en détail

Module 14 : Fonctions de date et d heure

Module 14 : Fonctions de date et d heure Module 14 : Fonctions de date et d heure 14.0 Introduction Parmi les champs les plus importants dans les bases de données, les registres de ventes, les fichiers de gestion de projets, etc. figurent les

Plus en détail

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM)

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) bmi-fact+ Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) Module commun aux applications bmi-fact, bmi-compta, POWERGES et Gest-Office. Qu est-ce qu un CRM (Customer Relationship

Plus en détail

Didacticiel. Les statistiques dans Winbike.Plus 1 - LES PARAMETRES RELATIFS AUX STATISTIQUES... 2 2 - LES STATISTIQUES DU MAGASIN...

Didacticiel. Les statistiques dans Winbike.Plus 1 - LES PARAMETRES RELATIFS AUX STATISTIQUES... 2 2 - LES STATISTIQUES DU MAGASIN... Didacticiel Les statistiques dans Winbike.Plus Sommaire 1 - LES PARAMETRES RELATIFS AUX STATISTIQUES... 2 2 - LES STATISTIQUES DU MAGASIN... 5 3 - LES STATISTIQUES DE L ATELIER... 8 4 - LES STATISTIQUES

Plus en détail

Huit bonnes pratiques pour une meilleure communication dans l assurance IARD

Huit bonnes pratiques pour une meilleure communication dans l assurance IARD Huit bonnes pratiques pour une meilleure communication dans l assurance IARD En matière de communication clients, avez-vous l impression d être prisonnier de votre environnement de travail? Pour vous aider

Plus en détail

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com Mode d emploi site marchand RG Online www.groupe-rg-online.com Le site RG online vous permet de passer vos commandes directement en ligne, à travers un site Internet. Le site présente un catalogue d articles,

Plus en détail

MEMENTO Journal de pêche électronique (JPE)

MEMENTO Journal de pêche électronique (JPE) MEMENTO Journal de pêche électronique (JPE) Les étapes de l utilisation du logiciel Les étapes sont : paramétrage (à faire une fois, ou lorsque des modifications de paramètres sont nécessaires), saisie

Plus en détail

Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Arpaweb 2015

Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Arpaweb 2015 Complaints Manager 4/06/2015 Page 1 Table des matières 1. Description du logiciel... 3 Le chapitre Dossier... 3 Le chapitre Plaignant... 5 Le chapitre Action... 6 Le chapitre Document... 7 La page d accueil...

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

Contrôle des comptabilités informatisées

Contrôle des comptabilités informatisées ARC GESTION 8 rue Octave Longuet 91170 Viry-Châtillon 01.84.184.284 Contrôle des comptabilités informatisées Contrôle des comptabilités informatisées Instruction 13L-1-06 n 12 du 24 janvier 2006 publiée

Plus en détail

Mode d emploi du site Showbook

Mode d emploi du site Showbook Mode d emploi du site Showbook Showbook.fr Version 0.4.7 Bêta 1 Table des matières Présentation... 4 Inscription sur Showbook... 4 Première utilisation... 5 Statuts des membres... 5 Le menu principal...

Plus en détail

guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod

guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod guide de création pour ebooks et projets de livres avec mybod Bienvenue sur mybod! En vous enregistrant, vous venez d ouvrir toutes les portes de l auto-édition moderne pour vos ebooks et livres imprimés.

Plus en détail

Gestion des e-mails par ELO

Gestion des e-mails par ELO >> La gestion du cycle de vie du courrier électronique comme La bonne décision pour aujourd hui et pour demain Les solutions de gestion du contenu d entreprise (Enterprise Content Management/ECM) de ELO

Plus en détail

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES

INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES INTRODUCTION AUX METHODES D INGENIERIE DES DONNEES DIRIGEE PAR LES MODELES Les contenus de ce document sont la propriété exclusive de la société REVER. Ils ne sont transmis qu à titre d information et

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité

Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Document d orientation sur les allégations issues d essais de non-infériorité Février 2013 1 Liste de contrôle des essais de non-infériorité N o Liste de contrôle (les clients peuvent se servir de cette

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

V 4.0.0 (20/11/2009)

V 4.0.0 (20/11/2009) V 4.0.0 (20/11/2009) Builds 444 GESTION COMMERCIALE : Améliorations et corrections 1. ARTICLES : Ajout dans le menu contextuel de la fiche, de l accès à l historique article (8923) (4949) Onglet Clients

Plus en détail

Une nouvelle approche des relations comptabilité et fiscalité PLAN

Une nouvelle approche des relations comptabilité et fiscalité PLAN Une nouvelle approche des relations comptabilité et fiscalité PLAN Le contexte Les difficultés d évolution du PCG liées à la connexion comptabilité/fiscalité Les solutions envisageables Présentation d

Plus en détail

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale

Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Chapitre E : Allégations environnementales dans la communication commerciale Le présent chapitre doit être lu en conjonction avec les Dispositions générales sur les pratiques de publicité et de communication

Plus en détail

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS

MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS Distribution MAXIMISER LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS DANS LES MAGASINS METTRE LES RUPTURES SOUS CONTRÔLE Introduction Tout distributeur veut que tous les produits soient bien présents dans ses rayons.

Plus en détail

Compta & Gestion Commerciale Ligne OpenLine

Compta & Gestion Commerciale Ligne OpenLine 1 Compta & Gestion Commerciale Ligne OpenLine Guided initiation PREMIERE PARTIE Démarche 2 Création de la société Paramétrage de base PGI Les stocks Le processus vente Le processus achat La création de

Plus en détail

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch)

Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois (www.sitg.ch) REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'intérieur et de la mobilité Service de la mensuration officielle 02.2012 Intégrer et gérer la temporalité dans le système d'information du territoire genevois

Plus en détail

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES 1 Base de données COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Objectifs du cours 2 Introduction aux bases de données relationnelles (BDR). Trois volets seront couverts : la modélisation; le langage d exploitation;

Plus en détail

Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 11 Faire un Album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Vous allez créer avec cette leçon un album de photo avec le logiciel «Albelli livre photo». 2 La préparation Le travail le plus important pour

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Gérer le risque opérationnel ORM - Operational Risk Management Juin 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise GM Gouvernance PR Projets IS Systèmes d Information SO Service Management 1 Le risque

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour saisie inventaires 1/ But :... 2 2/ Différents types d inventaires :... 2 3/ Comment y aller?...

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour saisie inventaires 1/ But :... 2 2/ Différents types d inventaires :... 2 3/ Comment y aller?... 1/ But :... 2 2/ Différents types d inventaires :... 2 3/ Comment y aller?... 2 4/ Saisie d un inventaire complet :... 2 4.1/ Différentes méthodes de saisie :... 2 4.1.1/ Via PCs portables WIFI et lecteurs

Plus en détail

Rapport d activités. Efrei

Rapport d activités. Efrei Rapport d activités Efrei Rue (bureau) Code postal (bureau) Ville (bureau) Pays (bureau) T Tél. (pro.) F Tél.-fax (pro.) Adresse électr. (pro.) URL (professionnelle) La solution actuelle Présentation de

Plus en détail

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre?

Les pourcentages. A) Tout d abord, quelques notions de base à maîtriser. 1- Comment calculer le pourcentage d un nombre? Les pourcentages Cette séance est dédiée à l étude des pourcentages. Bien comprendre cette séance s avère être un passage obligé si vous souhaitez aborder de manière sereine les séances concernant les

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

Guide de Commandes en ligne

Guide de Commandes en ligne Guide de Commandes en ligne 31 Bd Bourdon 75004 PARIS Tel : 01.44.78.88.00 Fax : 01.42.71.20.17 www.adexgroup.fr www.adexgroup-calipage.fr Sommaire PREAMBULE Votre guide utilisateur I - Trouver vos produits

Plus en détail

WEMAG 99, 3122 031 960 36 36 FAX:

WEMAG 99, 3122 031 960 36 36 FAX: GISA GESTION STOCK Gestion de stock Gestion de stock 2 Tableaux 1 Gestion de stock 4 1.1 Exigences 5 1.1.1 Dans le tableau de maison 5 1.1.2 Dans le tableau d usine 5 1.1.3 Dans le fichier d article général

Plus en détail

Déclassement d'actifs et stock brut de capital

Déclassement d'actifs et stock brut de capital Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Déclassement d'actifs et stock brut de capital Merci

Plus en détail

Présentation de la Gestion des Exigences (REQM) SopraGroup / Direction de la Transformation et de la Performance : Qualité, Méthode & Outils

Présentation de la Gestion des Exigences (REQM) SopraGroup / Direction de la Transformation et de la Performance : Qualité, Méthode & Outils emedia Présentation de la Gestion des Exigences (REQM) SopraGroup / Direction de la Transformation et de la Performance : Qualité, Méthode & Outils Unissons nos Talents T A L E N T E D T O G E T H E R

Plus en détail

Manuel d utilisation www.torraspapelmalmenayde.fr

Manuel d utilisation www.torraspapelmalmenayde.fr www.torraspapelmalmenayde.fr Manuel d utilisation www.torraspapelmalmenayde.fr 1. S identifier et demander un accès au site : client, utilisateur express P. 2 2. Rechercher & commander un produit P. 7

Plus en détail

Entrez votre courriel pour administrer votre domaine. Entrer. Figure 1 : Écran de connexion. Ajouter un alias pour votre domaine.

Entrez votre courriel pour administrer votre domaine. Entrer. Figure 1 : Écran de connexion. Ajouter un alias pour votre domaine. PROMAIL Cette interface Web permet à l administrateur de gérer l ensemble des paramètres du ou des domaines dont il a la charge ainsi que les comptes associés. Il suppose donc une connaissance basique

Plus en détail

CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES

CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 1 CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES Cécile AYERBE Michel BERNASCONI L a création d entreprises innovantes a fait l objet d attention de la part des chercheurs du fait de la complexité

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Designer et l ingénierie du logiciel Les données calculées par les applications Web PL/SQL

Designer et l ingénierie du logiciel Les données calculées par les applications Web PL/SQL Designer et l ingénierie du logiciel Les données calculées par les applications Web PL/SQL P.-A. Sunier, ISNet Neuchâtel avec le concours de C. Kohler et P. Ferrara 1 Introduction... 1 2 Besoin de données

Plus en détail

PRESENTATION de la COMPTABILITE ANALYTIQUE

PRESENTATION de la COMPTABILITE ANALYTIQUE PRESENTATION de la COMPTABILITE ANALYTIQUE ou COMPTABILITE de GESTION Objectif(s) : o Découverte de la Comptabilité de gestion, o Présentation d'une terminologie. Pré requis : o Les charges de la comptabilité

Plus en détail

Mode d emploi Boutique en ligne janvier 2013

Mode d emploi Boutique en ligne janvier 2013 Mode d emploi Boutique en ligne janvier 2013 Table des matières Introduction 3 1. Se connecter à westdecor.be 4 2. Personnaliser votre boutique en ligne 6 2.1 Configurer votre mot de passe 6 2.2 Ajouter

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

professionnel et convivial

professionnel et convivial professionnel et convivial ARCO ADRESSES ARCO Adresses est une gestion de contacts performante particulièrement adaptée à des activités de marketing. Il est facile de reprendre automatiquement des adresses

Plus en détail

Notice d utilisation

Notice d utilisation Notice d utilisation Gestion des Dossiers et des Bases de Données Sommaire Préambule 1. Accès à la gestion des Dossiers et des Bases de Données 1.1 Accès «Ecole» 1.2 Accès «Entreprise» 1.3 Modification

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. un FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

BCV CRECHES LOGICIEL DE GESTION DE CRECHES, MICRO-CRECHES,

BCV CRECHES LOGICIEL DE GESTION DE CRECHES, MICRO-CRECHES, BCV CRECHES LOGICIEL DE GESTION DE CRECHES, MICRO-CRECHES, ET AUTRES STRUCTURES PETITE ENFANCE - Accès par un simple navigateur Internet à partir de n importe quel ordinateur - Pas d installation lourde

Plus en détail

Gestion prospection Suivi commercial

Gestion prospection Suivi commercial 4. GESTION PROSPECTION SUIVI COMMERCIAL q PRINCIPE Le but des différentes fonctions qui suivent est de suivre efficacement vos prospects et clients. 4.1 Les évènements 4.2 Les clés de classement 4.3 Les

Plus en détail

CRÉATION DE SITE INTERNET RECUEIL D INFORMATIONS

CRÉATION DE SITE INTERNET RECUEIL D INFORMATIONS CRÉATION DE SITE INTERNET RECUEIL D INFORMATIONS Émincez des idées, ajoutez un zeste de design, saupoudrez de créativité et portons ensembles vos projets à ébullition! A propos De vous 01 Entreprise Raison

Plus en détail

La Grotte de Comblain S amuser ensemble en découvrant la Nature

La Grotte de Comblain S amuser ensemble en découvrant la Nature La Grotte de Comblain S amuser ensemble en découvrant la Nature La Grotte de Comblain va se pourvoir d un site internet propre. Pour son habillage graphique, des visuels de qualité proposant une vision

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre ordinateur. Une fois l installation

Plus en détail

AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION»

AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION» AGRÉGATION «ÉCONOMIE ET GESTION» CONCOURS INTERNE SESSION 2002 ÉPREUVE SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PÉDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion informatique Durée de préparation

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE Déclaration annuelle des salariés

NOTICE EXPLICATIVE Déclaration annuelle des salariés NOTICE EXPLICATIVE Déclaration annuelle des salariés 1. PRÉSENTATION... 2 2. CONNEXION... 3 3. DIFFÉRENTES SAISIES... 8 3.1. MODIFICATION DE FICHE... 10 3.2. CRÉATION DE FICHE... 17 3.3. SUPPRESSION DE

Plus en détail

L entretien de réprimande Définition, But et objectif

L entretien de réprimande Définition, But et objectif L entretien de réprimande ème année SIGF 4 Réalisé par : HASSOU Salma LACHGAR Amina Année universitaire : 2012/2013 INTRODUCTION Vous est-il déjà arrivé de faire prendre conscience à l un de vos proches

Plus en détail

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience

LIVRE BLANC. Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or. Pertilience LIVRE BLANC Les négociations périodiques achats, Vous êtes assis sur une mine d or Pertilience Loic Biarez 4 septembre 2014 Sommaire Négocier régulièrement : un enjeu stratégique... 3 Vue d'ensemble...

Plus en détail

FICHIERS ET DOSSIERS

FICHIERS ET DOSSIERS La différence entre fichier et dossier FICHIERS ET DOSSIERS La première notion à acquérir est la différence entre un dossier et un fichier Un dossier est une sorte de classeur dans lequel on range divers

Plus en détail

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement :

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement : 1 Documents présents dans le dossier de missionnement : Fiche d organisation de l évaluation sur site - SH FORM 35. Récapitulatif de la mission avec mise en évidence de certains points qui requièrent une

Plus en détail

Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications

Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications P.-A. Sunier, HEG-Arc Neuchâtel avec le concours de J. Greub pierre-andre.sunier@he-arc.ch http://lgl.isnetne.ch/

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande INTRODUCTION I - FONCTIONNALITES II LES TABLES III LE FICHIER DES ENGINS 1 Création-Modification d un engin 2 Suppression d un engin IV LES ORDRES DE TRAVAIL (OT) 1 Création-Modification du bon de commande

Plus en détail