SPIRO. L application mobile d aide à la spirométrie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPIRO. L application mobile d aide à la spirométrie"

Transcription

1 SPIRO L application mobile d aide à la spirométrie Audrey Desjardins et Catherine Sweeney, étudiantes au MD-MSc, Université Laval Dr. Mathieu Simon MD, FRCP(C), FCCM Symposium Cœur-Poumons 2015

2 2

3 Le fardeau humain et sociétaire de la MPOC Monde MPOC modérée à sévère 210 millions 64 millions Canada 2.6 millions Problématique La MPOC serait la 4 ième cause de mortalité dans le monde d ici World Health Organization; Mathers CD et Loncar D., Evans,J., et al., 2014.

4 Le fardeau humain et sociétaire de la MPOC Au Canada, la MPOC est la première cause d hospitalisation. 18 % des patients atteints de MPOC ont été réadmis une fois dans l'année et 14 % deux fois dans l'année. Le fardeau économique dû aux exacerbations au Canada a été estimé à millions de dollars annuellement. CTS, Mittmann, N., et al.,

5 Test de spirométrie Examen nécessaire pour objectiver le syndrome obstructif définissant la MPOC. Les outils disponibles pour son interprétation sont peu utilisés et l existence de plusieurs algorithmes décisionnels peut créer de la confusion lors du diagnostic He, X.O., et al.,

6 Spirométrie et MPOC au Canada 33.3% des patients diagnostiqués avec une MPOC n ont jamais eu une spirométrie 66.6% des personnes jugées «à risque» de MPOC n ont jamais subit un test de spirométrie. Canadian Lung Association,

7 Mais pourquoi le test de spirométrie est-il sous-utilisé? 7

8 your LOGO 8

9 81% des médecins en soins de première ligne ont évoqué de l inconfort face à l'interprétation de la spirométrie. Canadian Lung Association,

10 Perception Interprétation des tests de fonction pulmonaire 10

11 Mission et vision Notre Mission Faciliter l interprétation de la spirométrie. Notre Vision Développer un outil à but NON lucratif convivial, accessible et simple d utilisation. 11

12 Étapes du projet Développement d une interface facile d utilisation Développement d un algorithme simple Développement de matériel pédagogique 12

13 Collaborateurs

14 Collaborateurs Dr.Louis-Philippe Boulet, pneumologue, IUCPQ et Titulaire de la Chaire Mme Alexandra Lauzier, Coordonnatrice de la Chaire Mme Emmanuelle Huot, pharmacienne à l IUCPQ et autres collaborateurs. your LOGO 14

15 Application mobile

16 Interface 1 2 Iphone Ipad 16

17 Interface Site web - 17

18 Algorithme

19 Algorithme dépistage MPOC 19

20 Algorithme rapide (entrée simple de données) Algorithme guidé 20

21 Algorithme dépistage MPOC 21

22 Tableaux en construction Algorithme Suivi de MPOC stable Algorithme prise en charge d EAMPOC 22

23 Baladodiffusion «Podcast»

24 Baladodiffusions / Podcasts 24

25 Baladodiffusions / Podcasts Mission des Capsules Santé - Alexandra Lauzier et Dr.Mathieu Simon L importance de la spirométrie en soins de premie re ligne - Dr.Mathieu Simon MPOC et Exacerbations - Dr.Mathieu Simon Corticothérapie et MPOC - Dr.Mathieu Simon et Emmanuelle Huot Pharmacothérapie respiratoire - Emmanuelle Huot Patient Expert - Dr.Louis-Philippe Boulet À venir Cigarette électronique Réseau Québecois pour l Asthme et la MPOC Chevauchement Asthme et MPOC Et plusieurs autres 25

26 Autres options

27 Autres options Géolocalisation Questionnaires Vidéos explicatives et recommandations (critères de validité de la courbe ) 27

28 Questions Quand l application sera-t-elle disponible? L application est-elle prête à aider pour un diagnostic d asthme? Comment avoir accès aux podcasts? Pourquoi pas les appareils androïdes? 28

29 Merci!

30 Références Canadian Lung Association. Chronic Obstructive Pulmonary Disease (COPD) : A National Report Card. Ottawa : Canadian Lung Association, Evans,J., et al., Estimating the prevalence of COPD in Canada: Reported diagnosis versus measured airflow obstruction. Health Canada, He, X.O., et al., Differences in spirometry interpretation algorithms: influence on decision making among primary-care physicians. NPJ Prim Care Respir Med, : p Mathers CD, Loncar D. Projections of global mortality and burden of disease from 2002 to PLoS Med. 2006;3(11):e4423 Mittmann, N., et al., The cost of moderate and severe COPD exacerbations to the Canadian healthcare system. Respir Med, (3): p Spirometry testing, Canada, public survey, Canadian Lung Association, 2007 The Human and Economic Burden of COPD: A Leading Cause of Hospital Admission in Canada FEBRUARY 2010, CTS World Health organization, 2014

Nouveautés dans Asthme & MPOC

Nouveautés dans Asthme & MPOC Nouveautés dans Asthme & MPOC Dr Gilles Côté Pneumologue CSSSGatineau Pavillon de Hull 31 Janvier 2014 Conflit d intérêt Aucun 2 1 Objectifs A la fin de cette capsule, le participant pourra identifier

Plus en détail

Le continuum de soins en activité physique et en réadaptation respiratoire

Le continuum de soins en activité physique et en réadaptation respiratoire Le continuum de soins en activité physique et en réadaptation respiratoire Chantal Girard Physiothérapeute IUCPQ Conflits d intérêt Aucun conflits d intérêt en lien avec la présentation. Objectifs Rappeler

Plus en détail

Programme de formation de base en MPOC

Programme de formation de base en MPOC Programme de formation de base en MPOC et spécifiques Développé en 2009 Valérie Chabot, inhalothérapeute, conseillère aux programmes, RQAM Patricia Côté, inf., M. A., directrice générale adjointe, RQAM

Plus en détail

F É V R I E R 2 0 1 0

F É V R I E R 2 0 1 0 Le fardeau humain et financier de la MPOC : Une des principales causes dʼhospitalisation au Canada F É V R I E R 2 0 1 0 Le fardeau humain et financier de la MPOC : Une des principales causes dʼhospitalisation

Plus en détail

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr Session Diagnostic organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.cardiosleep.fr UN CONSTAT 1 patient sur 3 est atteint de Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) en cardiologie. Les

Plus en détail

Trajectoire de la clientèle MPOC Trois-Rivières métro. Dr François Corbeil Pneumologue CSSSTR-CHAUR-CHR

Trajectoire de la clientèle MPOC Trois-Rivières métro. Dr François Corbeil Pneumologue CSSSTR-CHAUR-CHR Trajectoire de la clientèle MPOC Trois-Rivières métro Dr François Corbeil Pneumologue CSSSTR-CHAUR-CHR Trajectoire de la clientèle MPOC Trois-Rivières métro Dr François Corbeil Pneumologue CSSSTR-CHAUR-CHR

Plus en détail

Enfants hospitalisés sujets à de nombreuses procédures douloureuses (Stevens et al., 2011)

Enfants hospitalisés sujets à de nombreuses procédures douloureuses (Stevens et al., 2011) Faculté des sciences infirmières Interventions infirmières pour la gestion de la douleur procédurale en milieu pédiatrique Paule Jubinville, inf. M.Sc. Sylvie Le May, inf. PhD Sylvie Charette, inf. M.Sc.

Plus en détail

ADVAIR MC ET SYMBICORT MC Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

ADVAIR MC ET SYMBICORT MC Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ADVAIR MC ET SYMBICORT MC Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) FÉVRIER 2015 Marque de commerce : Advair 125 et Advair 250 Dénomination commune : Salmétérol (xinafoate de)/fluticasone (propionate

Plus en détail

La conduite automobile et le vieillissement

La conduite automobile et le vieillissement La conduite automobile et le vieillissement Présenté par Martin Lavallière, M.Sc. Étudiant au doctorat, Faculté de Médecine Document préparé par Martin Lavallière, Marie Eve Roussel et Philippe Voyer Bonjour,

Plus en détail

Moyenne d efficacité du travail de l équipe de dispensateurs de SSP (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Cote moyenne

Moyenne d efficacité du travail de l équipe de dispensateurs de SSP (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Cote moyenne (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Cote moyenne de l efficacité du travail de l équipe fondée sur les facteurs suivants : vision; participation ouverte; orientation

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

Indications pour le dépistage du cancer du poumon

Indications pour le dépistage du cancer du poumon Indications pour le dépistage du cancer du poumon Le cancer du poumon Un bon candidat au dépistage? Prévalence élevée Mortalité élevée Population à risque définie Majorité de forme non resecable au stade

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement.

PLAN D ACTION POUR. Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. PLAN D ACTION POUR copie : patient (nom du patient) JE ME SENS BIEN Je me sens essoufflé(e) : J ai des sécrétions à tous les jours. Non Oui, couleur : Je tousse régulièrement. Non Oui JE ME SENS MOINS

Plus en détail

Le coût social du jeu excessif

Le coût social du jeu excessif Le coût social du jeu excessif Jeu et précarité Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu Claude Jeanrenaud Dimitri Kohler Institut de recherches économiques Université de Neuchâtel

Plus en détail

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC)

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) Anique Ducharme MD, MSc, Directrice de la Clinique d Insuffisance Cardiaque Institute de Cardiologie

Plus en détail

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010

L évaluation de la capacité de conduire à la 17/09/2010 L évaluation de la capacité de conduire à la SAAQ 17/09/2010 Société de l'assurance automobile du Québec, 2009 C est quoi la SAAQ? La Société de l assurance automobile du Québec est un organisme de: gestion

Plus en détail

recommandations pour les médecins de famille

recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille BPCO: recommandations pour les médecins de famille Dr. med. Werner Karrer, Prof. Dr. med. Jörg D. Leuppi Les médecins de famille jouent un rôle central

Plus en détail

La démarche qualité. La spirométrie dans le diagnostic de la BPCO en médecine générale : où en sommes-nous?

La démarche qualité. La spirométrie dans le diagnostic de la BPCO en médecine générale : où en sommes-nous? La spirométrie dans le diagnostic de la BPCO en médecine générale : où en sommes-nous? La démarche qualité Dr Christophe Pinet Polyclinique les Fleurs Ollioules Le constat La BPCO est une maladie grave,

Plus en détail

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc.

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc. L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître Jean Mireault, M.D., M.Sc. Objectifs de la présentation Démontrer l importance de l utilisation des données dans l engagement médical Présenter

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description

Spirométrie. De quoi s agit-il? Aspects pratiques. Description Spirométrie De quoi s agitil? La spirométrie est un examen indolore, très reproductible et fort simple qui reste le principal test de fonction respiratoire. C est un outil essentiel du suivi de la mucoviscidose

Plus en détail

PROSPECTUS. Approche «INSPIRED» de la MPOC : Améliorer les soins et créer de la valeur

PROSPECTUS. Approche «INSPIRED» de la MPOC : Améliorer les soins et créer de la valeur PROSPECTUS Approche «INSPIRED» de la MPOC : Améliorer les soins et créer de la valeur Un projet collaboratif d amélioration de la qualité d une durée de 12 mois La Fondation canadienne pour l amélioration

Plus en détail

4045, boul. Côte-Vertu Saint-Laurent (Québec) H4R 2W7 Téléphone : (514) 832-5000 Télécopieur : (514) 904-8557 CIRCULAIRE

4045, boul. Côte-Vertu Saint-Laurent (Québec) H4R 2W7 Téléphone : (514) 832-5000 Télécopieur : (514) 904-8557 CIRCULAIRE 4045, boul. Côte-Vertu Saint-Laurent (Québec) H4R 2W7 Téléphone : (514) 832-5000 Télécopieur : (514) 904-8557 1070, avenue des Sciences-de-la-Vie Québec (Québec) G1V 5C3 Téléphone : (418) 780-4362 Télécopieur

Plus en détail

Les technologies au secours de la prévention du suicide

Les technologies au secours de la prévention du suicide Les technologies au secours de la prévention du suicide Webinaire sur la prévention du suicide : 11 février 2014 13 h à 13 h 40 (ET) Présenté par : La Commission de la santé mentale du Canada et Simon

Plus en détail

Programme national d assistance ventilatoire à domicile PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM)

Programme national d assistance ventilatoire à domicile PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM) Dans le but d accélérer le traitement d une demande de consultation PNAVD, plusieurs informations doivent nous être acheminées. Pour connaître

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Utilisation d outils d soutenir le repérage, rage, la détection et le diagnostic

Utilisation d outils d soutenir le repérage, rage, la détection et le diagnostic Utilisation d outils d pour soutenir le repérage, rage, la détection et le diagnostic Martine Habra, PhD Agente de planification, programmation et recherche Institut universitaire en santé mentale Douglas

Plus en détail

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions 4 th European Conference on Health Economics Université Paris V. 7-10 July 2002 A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public

Plus en détail

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive 5éme Journées Aurassiennes de Pneumo-phtisiologie Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009 Définition de la BPCO Maladie respiratoire chronique définie par une obstruction permanente

Plus en détail

Consultations précoces en soins palliatifs

Consultations précoces en soins palliatifs Consultations précoces en soins palliatifs 10 avril 2014 Dr Catherine LACROIX USP /EMSP Précoce tardif Soins de support Soins palliatifs SOINS DE SUPPORT «Ensemble des soins et soutiens nécessaires aux

Plus en détail

Adapter votre pratique pour des soins à domicile adaptés aux ainés atteints de démence

Adapter votre pratique pour des soins à domicile adaptés aux ainés atteints de démence Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Adapter votre pratique pour des soins à domicile adaptés aux ainés atteints de démence Philippe Voyer Professeur titulaire, Responsable de la formation

Plus en détail

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en santé Québec 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 Pourquoi les dépenses

Plus en détail

Voici le Navigateur Santé MD

Voici le Navigateur Santé MD Voici le Navigateur Santé MD ASSURANCE MALADIES GRAVES Parce que votre rétablissement sera votre priorité. Votre assurance maladies graves de Manuvie vise à vous procurer une stabilité financière si vous

Plus en détail

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf.,

Plus en détail

Mieux dans ses bronches, mieux dans sa tête. mieux dans sa vie!

Mieux dans ses bronches, mieux dans sa tête. mieux dans sa vie! Mieux dans ses bronches, mieux dans sa tête mieux dans sa vie! Pathophysiologie BPCO: Le cercle vicieux du déconditionnement VEMS Déconditionnement Dyspnée Immobilité Dépression Isolement social impairment

Plus en détail

Répondre à ses questions cliniques et se tenir à jour en ligne: utilité des moteurs de recherche en accès libre sur le WEB.

Répondre à ses questions cliniques et se tenir à jour en ligne: utilité des moteurs de recherche en accès libre sur le WEB. Répondre à ses questions cliniques et se tenir à jour en ligne: utilité des moteurs de recherche en accès libre sur le WEB. Pierre Frémont MD, PhD Département de réadaptation Faculté de Médecine, Université

Plus en détail

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille De pistage et suivi des nodules pulmonaires Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille Inte re t du de pistage Cancer du poumon = 1e re cause de mortalite par

Plus en détail

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant!

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! 2 e Swiss Congress for Health Professions Winterthur 1 juin 2012 La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation

Plus en détail

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin PSYCHIATRE CLINIQUE ANOUSTE (Bordeaux) Thérapeute Comportemental et Cognitif Enseignant à l IRCCADE La dépression Un des principaux problèmes

Plus en détail

dmt Étude DÉPISTRA : DÉPIStage La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) par des médecins du TRAvail de Rhône-Alpes

dmt Étude DÉPISTRA : DÉPIStage La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) par des médecins du TRAvail de Rhône-Alpes dmt TF études et enquêtes 193 Étude DÉPISTRA : DÉPIStage de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) par des médecins du TRAvail de Rhône-Alpes La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Plus en détail

Expérimentation de la détection de la BPCO en officine

Expérimentation de la détection de la BPCO en officine Expérimentation de la détection de la BPCO en officine 28 novembre 2014, Journées Pharmaceutiques Internationales de Paris Dorothée Camus Direction Santé, FNMF 00/00/20-- Expérimentation de la détection

Plus en détail

DEPISTAGE DE LA BPCO QUEL INTERET? DE LA MALADIE AU DEPISTAGE 06/05/2011 DÉFINITION AFFECTION GRAVE

DEPISTAGE DE LA BPCO QUEL INTERET? DE LA MALADIE AU DEPISTAGE 06/05/2011 DÉFINITION AFFECTION GRAVE DEPISTAGE DE LA BPCO QUEL INTERET? DR KHERBI DÉFINITION Maladie : - qui peut être prévenue et traitée, - caractérisée par : une obstruction chronique des voies aériennes non complètement réversible habituellement

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

La dyspnée : On soupçonne de l asthme lorsqu un patient se. est-ce de l asthme? Comment poser le diagnostic et procéder à l évaluation?

La dyspnée : On soupçonne de l asthme lorsqu un patient se. est-ce de l asthme? Comment poser le diagnostic et procéder à l évaluation? : est-ce de l asthme? Par Paolo Renzi, MD, FRCPC Présenté par l Université de Montréal dans le cadre des 12 e Journées annuelles du Département de médecine, le 14 novembre 2003 Le cas de Madeleine Madeleine,

Plus en détail

Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs

Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs Numéro d identification du cabinet : Numéro d identification du dispensateur : Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs Qui devrait répondre à ce sondage? Chacun

Plus en détail

Kyomed/ Déc. 2015 SMART-MINING DANS LA SANTÉ: POUR QUELLES APPLICATIONS ET POUR QUELS USAGES? UN EXEMPLE DANS LA RHINITE ALLERGIQUE SYLVIE ARNAVIELHE

Kyomed/ Déc. 2015 SMART-MINING DANS LA SANTÉ: POUR QUELLES APPLICATIONS ET POUR QUELS USAGES? UN EXEMPLE DANS LA RHINITE ALLERGIQUE SYLVIE ARNAVIELHE Kyomed/ Déc. 2015 SMART-MINING DANS LA SANTÉ: POUR QUELLES APPLICATIONS ET POUR QUELS USAGES? UN EXEMPLE DANS LA RHINITE ALLERGIQUE SYLVIE ARNAVIELHE KYOMED- 10 DÉCEMBRE 2015 2 BIG DATA Description en

Plus en détail

Divulgation de conflits d intérêts potentiels

Divulgation de conflits d intérêts potentiels Fanny Arbour, Pharmacienne 9 iem Symposium en thérapie respiratoire 15 Novembre 2014 Divulgation de conflits d intérêts potentiels AstraZeneca O Conférencière GlaxoSmithKline O Consultante et conférencière

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles

Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Le Suivi Clinique Intelligent à Domicile au CSSS Jardins-Roussillon: des résultats tangibles Sylvie Girard Adjointe à la direction des soins infirmiers et de la qualité Martin Langlois Conseiller en soins

Plus en détail

Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail

Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail Susan Stock (INSPQ, U de M) Alain Marchand (U de M), Alain Delisle (IRSST), Jean Arteau (ÉTS), Marie- France Coutu

Plus en détail

L obésité et la maladie pulmonaire obstructive : y a-t-il un lien?

L obésité et la maladie pulmonaire obstructive : y a-t-il un lien? L obésité et la maladie pulmonaire obstructive : y a-t-il un lien? Francesco Sava MD, Sarah Bernard MSc et François Maltais, MD, FRCPC Présenté dans le cadre du 5 e symposium international de Québec sur

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Prévalence et évolution des jeux de hasard et d argent en ligne : données du québec

Prévalence et évolution des jeux de hasard et d argent en ligne : données du québec Prévalence et évolution des jeux de hasard et d argent en ligne : données du québec Sylvia Kairouz, Ph.D. chaire de recherche sur l étude du jeu Département de sociologie et d anthropologie Université

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient

11/29/2011. Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient. Le centre de soins du patient Conférence Accelerating Primary Care Un Medical Home (centre de soins) au Canada? Réponse La médecine familiale : le centre de soins du patient Calvin Gutkin M.D., CCMF, FCMF Directeur général et chef

Plus en détail

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE

LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE LA LUTTE ANTITUBERCULEUSE INFORMATION aux PARTENAIRES SOCIAUX et MEDICO SOCIAUX CPMI PASS Miséricorde CAEN 12 Octobre 2011 ARS BN Dr Salaün Marie-Anne, médecin coordinateur Fanny Appia,interne en médecine

Plus en détail

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents

Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Comment les pratiques en milieu scolaire agissent-elles au regard des inégalités sociales de santé? Regard sur trois continents Rencontre francophone internationale sur les inégalités sociales de santé

Plus en détail

Vyntus SPIRO. Piloté par SentrySuite

Vyntus SPIRO. Piloté par SentrySuite Vyntus SPIRO Piloté par SentrySuite Avec l introduction de Vyntus SPIRO, Jaeger permet une amélioration du dépistage de la fonction respiratoire. Le logiciel SentrySuite a été conçu pour faciliter la tâche,

Plus en détail

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03

A Randomized Trial of Hyperglycemic. Lalande Marion, Biblio du 3/03 A Randomized Trial of Hyperglycemic Control in Pediatric Intensive Care Lalande Marion, Biblio du 3/03 Justification de l étude Etat actuel des connaissances sur le contrôle glycémique chez l adulte :

Plus en détail

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques,

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques, KCE: c est quoi? Un organisme fédéral d'intérêt public autonome («semi» gouvernemental ) Sous la tutelle du Ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Créé en 2002 et actif depuis mi 2003 Une

Plus en détail

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Alain Marchand Pierre Durand École de relations industrielles

Plus en détail

LA RÉADAPTATION PULMONAIRE, PIÈCE MAÎTRESSE DE LA GESTION INTÉGRÉE DE LA MALADIE PULMONAIRE OBSTRUCTIVE CHRONIQUE (MPOC) UNE ÉVIDENCE!

LA RÉADAPTATION PULMONAIRE, PIÈCE MAÎTRESSE DE LA GESTION INTÉGRÉE DE LA MALADIE PULMONAIRE OBSTRUCTIVE CHRONIQUE (MPOC) UNE ÉVIDENCE! LA RÉADAPTATION PULMONAIRE, PIÈCE MAÎTRESSE DE LA GESTION INTÉGRÉE DE LA MALADIE PULMONAIRE OBSTRUCTIVE CHRONIQUE (MPOC) UNE ÉVIDENCE! RÉSEAU QUÉBÉCOIS DE L ASTHME ET DE LA MPOC (RQAM) Novembre 2008 Sommaire

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA BPCO: MISE A JOUR Un article de synthèse paru dans les Folia de septembre 2000 sur le traitement médicamenteux de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) attirait

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Résultats du programme MPOC

Résultats du programme MPOC Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale de la coordination réseau et ministérielle Résultats du programme MPOC Équipe de soutien à la transformation Montréal et Montérégie D r

Plus en détail

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats?

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions

Plus en détail

Les Comités de Thérapie du Cancer

Les Comités de Thérapie du Cancer Les Comités de Thérapie du Cancer L expérience des sarcomes au CUSM Robert E. Turcotte MD FRCSC Chaire Maurice E. & Marthe Muller Université McGill Professeur titulaire et Directeur, Division de chirurgie

Plus en détail

GSF-6008-J: La finance corporative (Mercredi 12:30-15:20 ; Local 1307-PAP) Hiver 2012

GSF-6008-J: La finance corporative (Mercredi 12:30-15:20 ; Local 1307-PAP) Hiver 2012 Département de Finance et Assurance Faculté des Sciences de l Administration Université Laval GSF-6008-J: La finance corporative (Mercredi 12:30-15:20 ; Local 1307-PAP) Hiver 2012 [Note importante: il

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

Vers une vie plus saine

Vers une vie plus saine 1 La Capital District Health Authority (CDHA), Halifax (NS) La Fondation des maladies du coeur (NB et NL) L Association pulmonaire (NB et NL) Élaboration, soutien et promotion Téléassistance pour fumeurs

Plus en détail

Comment améliorer la prise en charge des sujets asthmatiques? Mise sur pied d un programme d enseignement thérapeutique en réseau.

Comment améliorer la prise en charge des sujets asthmatiques? Mise sur pied d un programme d enseignement thérapeutique en réseau. Comment améliorer la prise en charge des sujets asthmatiques? Mise sur pied d un programme d enseignement thérapeutique en réseau. Dr Geneviève Nicolet-Chatelain*, Maya Ryser**, Dr François Heinzer***

Plus en détail

Surveillance des maladies chroniques au Québec par le jumelage des fichiers administratifs.

Surveillance des maladies chroniques au Québec par le jumelage des fichiers administratifs. Recueil du Symposium 2014 de Statistique Canada Au-delà des méthodes traditionnelles d'enquêtes : l'adaptation à un monde en évolution Surveillance des maladies chroniques au Québec par le jumelage des

Plus en détail

L ABCD DE LA BPCO. Dr. Dan Adler Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Genève

L ABCD DE LA BPCO. Dr. Dan Adler Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Genève L ABCD DE LA BPCO Dr. Dan Adler Service de Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Genève Dan.adler@hcuge.ch BIBLIOGRAPHIE http://www.goldcopd.org PLAN Définitions: Gold 2001 Gold 2011 Epidémiologie: Suisse

Plus en détail

Rapid response team (Equipe mobile d urgence)

Rapid response team (Equipe mobile d urgence) Rapid response team (Equipe mobile d urgence) D. Benoit, MD, PhD Department of Intensive Care Medicine Ghent University Hospital Chaine de survie intra hospitalière Intervention précoce avant l admission

Plus en détail

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l espace francophone 3 juin 2015 Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Anne-Marie Leclerc, inf.

Plus en détail

ECONOMIE DE LA SANTE. Critères de jugement et indicateurs. L Evaluation des Technologies Médicales: LES CRITERES DE JUGEMENT LES CRITERES DE JUGEMENT

ECONOMIE DE LA SANTE. Critères de jugement et indicateurs. L Evaluation des Technologies Médicales: LES CRITERES DE JUGEMENT LES CRITERES DE JUGEMENT UNIVERSITE RENE DESCARTES Faculté de Pharmacie MASTERE 2007-2008 ECONOMIE DE LA SANTE L Evaluation des Technologies Médicales: LES CRITERES DE JUGEMENT Professeur Robert LAUNOIS REES Réseau d Evaluation

Plus en détail

Soins de plaies modernes

Soins de plaies modernes Alliance Mondiale pour les Soins de Plaies et du Lymphoedème Dr Hubert Vuagnat Groupe plaies et cicatrisation HUG, Trésorier WAWLC www.wawlc.org Soins de plaies modernes Depuis 30 ans, les pays industrialisés

Plus en détail

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) Rapport d évaluation national

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) Rapport d évaluation national Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) Rapport d évaluation national 1 Remerciements Le document Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) : Rapport d évaluation national a été chapeauté

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

CURRICULUM VITAE SOPHIE LAPLANTE M.D. FRCPC

CURRICULUM VITAE SOPHIE LAPLANTE M.D. FRCPC CURRICULUM VITAE Nom: SOPHIE LAPLANTE M.D. FRCPC Langues: Anglais, écrit et parlé Français, écrit et parlé Espagnol, limité ÉDUCATION Pré-Universitaires 1982 DEC en Sciences de la Santé Collège Marguerite

Plus en détail

INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT

INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT INDICATIONS DE L ADENOÏDECTOMIE CHEZ L ENFANT I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. SOURCE Recommandations de pratique clinique de 1997 sur les «Indications de l adénoïdectomie

Plus en détail

AMÉLIORER L ACCÈS AUX SOINS PRIMAIRES POUR LES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES DE SCARBOROUGH

AMÉLIORER L ACCÈS AUX SOINS PRIMAIRES POUR LES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES DE SCARBOROUGH AMÉLIORER L ACCÈS AUX SOINS PRIMAIRES POUR LES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES DE SCARBOROUGH RECOMMANDATION PRÉSENTÉE AU RLISS DU CENTRE-EST JUILLET 2015 1 LES BESOINS EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ DE LA POPULATION

Plus en détail

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé

Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Continuité des soins aux traumatisés majeurs dans un système intégré et régionalisé Octobre 2002 André Lavoie, Ph.D. Natalie LeSage, M.D., M.Sc. John S. Sampalis, Ph.D. Partenaire décideur : Dr. Pierre

Plus en détail

Par Valérie Richard, inf., M.Sc.

Par Valérie Richard, inf., M.Sc. Par Valérie Richard, inf., M.Sc. Mise en contexte Les soins de santé étant de plus en plus complexes, la collaboration interprofessionnelle demeure primordiale, entre autre, pour favoriser le continuum

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Quelles sont les répercussions de l asthme sévère dans la vie quotidienne? Les patients ont la parole

DOSSIER DE PRESSE. Quelles sont les répercussions de l asthme sévère dans la vie quotidienne? Les patients ont la parole DOSSIER DE PRESSE Quelles sont les répercussions de l asthme sévère dans la vie quotidienne? Les patients ont la parole Présentation des résultats d une quête européenne récemment publiée dans la Revue

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13 Table des matières Remerciements... 11 Introduction... 13 Chapitre 1. L émergence de l information médicale face aux enjeux de l éthique personnelle et sociétale... 35 1.1. Une société consumériste d informations...

Plus en détail

Comment améliorer la prise en charge du pa4ent BPCO? Arnaud Cavaillès PH service de Pneumologie Ins4tut du Thorax CHU Nantes

Comment améliorer la prise en charge du pa4ent BPCO? Arnaud Cavaillès PH service de Pneumologie Ins4tut du Thorax CHU Nantes Comment améliorer la prise en charge du pa4ent BPCO? Arnaud Cavaillès PH service de Pneumologie Ins4tut du Thorax CHU Nantes Déclara4on Conflits d'intérêts Le Dr Arnaud CAVAILLES a par4cipé à des réunions

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA

LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA LES PETITS-DÉJEUNERS PRESSE DE L ORS PACA Maladies respiratoires chroniques en milieu de travail : quels enjeux, quelles actions? Le vendredi 22 avril 2011 à 9h30 à l Observatoire régional de la santé

Plus en détail

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Par Chantal Sylvain, erg., Ph.D. Journée de la Chaire de recherche en réadaptation 12 novembre 2015

Plus en détail

Accompagnement des malades asthmatiques

Accompagnement des malades asthmatiques Accompagnement des malades asthmatiques Comité de suivi asthme du 27 juin 2013 Page n 1 Ordre du jour 1. La segmentation 2. Les supports de recrutement et d accompagnement 3. Le rôle des PS et l articulation

Plus en détail

Avez-vous bien dormi cette nuit?

Avez-vous bien dormi cette nuit? Avez-vous bien dormi cette nuit? 40 % de la population adulte présente un problème de sommeil, souvent non diagnostiqué. 1 BIEN DORMIR, LE RÊVE DE TOUS Une mauvaise qualité de sommeil chronique augmente

Plus en détail

À venir en septembre 2015

À venir en septembre 2015 Nouveau module sur la gestion du diabète À venir en septembre 2015 Croix Bleue Medavie Gestion des maladies chroniques Au début de 2015, Croix Bleue Medavie a annoncé sa nouvelle approche de gestion des

Plus en détail

De l identification du médecin traitant à l inscription générale des patients

De l identification du médecin traitant à l inscription générale des patients De l identification du médecin traitant à l inscription générale des patients Colloque Presser le pas de la FCRSS Novembre 2010, Montréal François Dubé Ministère de la Santé et des Services sociaux Facteurs

Plus en détail

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance Titre Initier l administration de salbumatol (Ventolin MC) par aérosolthérapie O.C.M-5 Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 24 août 2007 Date de révision : 2 mai 2013 Secteurs

Plus en détail

Marie Christine CHOQUART

Marie Christine CHOQUART Marie Christine CHOQUART La Maison du Souffle = association loi 1901 Le Conseil d Administration Président Docteur -Pierre ELETUFE (M généraliste) Vice - Présidente Mme Sylvie GRIFFOIN (attachée de direction

Plus en détail

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir

La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Société Française de Médecine du travail La BPCO en milieu professionnel Quelques clés pour agir Ce qu est la BPCO Une maladie chronique inflammatoire des bronches due au tabac mais aussi à certaines expositions

Plus en détail

L étude CLINIQUE DU MOIS L étude TORCH (TOwards a Revolution in COPD Health) : vers une révolution de la santé des patients souffrant de BPCO

L étude CLINIQUE DU MOIS L étude TORCH (TOwards a Revolution in COPD Health) : vers une révolution de la santé des patients souffrant de BPCO L étude CLINIQUE DU MOIS L étude TORCH (TOwards a Revolution in COPD Health) : vers une révolution de la santé des patients souffrant de BPCO J.L. Corhay (1), R. Louis (2) RÉSUMÉ : L étude TORCH (TOwards

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Oncogériatrie

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Oncogériatrie Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Oncogériatrie Faut-il évaluer toutes les personnes âgées atteintes de cancer? Docteur Jean Goyard, UPCOG, Clermont-Ferrand

Plus en détail