MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie"

Transcription

1 VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol ssocé oco de S ds les ombres réels ( R ) es ue vrble léore ; ( o ) es u ombre réel Eemle : lceme d ue èce de moe os = ombre de os «P I L E» =,,, F : Fce P : Ple S FFF FFP FPF PFF FPP PFP PPF PPP R Les robblés sur S se rsore sur R Foco de réro ue v,, ue vleur (réelle) rse r Évéeme : { } F ( ) = P ( ) : oco de réro roréés F ( ) - F () F () F () o décrosse dscrèe 4 F () coue à droe VARIABLE ALÉATOIRE DISCRÈTE es ue v,, dscrèe s elle red u ombre ou de vleurs dsces géérleme des eers,,,, 4, Eemles (comges) ombre de déus de surce ; ombre de versos d'u dess de déo ed ue ée; ombre de èces o coormes ds u lo de ; ombre de èces e ee dev ue mche; ombre de coes mbguës, Foco de msse () = P ( = ) () Foco de réro F ( u ) = () coue Dsrbuos mores Bomle - Posso - Hyergéomérque 4

2 VARIABLE ALÉATOIRE DISCRÈTE Bomle le ombre de succès ds ue sue de esss de Beroull vec ue robblé commue de succès de θ l vrble ssocée u -ème succès Eemle : = θ =, Br/Colum Plo (chs v*c) 8 msse,,,, déedes = es ue vrble bomle ~ b (, θ ) () = [! /! ( - )! ] θ ( θ ) 4 réro F ( ) = [! / k! ( - k )! ] θ k ( θ ) k k = 8 4 F E éude déllée - chre des los dscrèes bom moyee - vrce - écr ye Moyee : E [ ] = µ = ( ) remer mome r ror à l orge cere de msse Eemle : ~ b om (, θ ) E [ ] = θ e géérl / = θ =, E [ ] = Vrce : Vr [ ] = σ = ( - µ ) ( ) = ( ) - µ Eemle : ~ b om (, θ ) σ = θ ( - θ ) e géérl = θ =, Vr [ ] = σ =, Écr ye : ET [ ] = σ = Vr [ ] Eemle : ~ b om ( =, θ =, ) ET [ ] = σ =, 7 Esérce mhémque v,, dscrèe () s oco de msse ssocée h oco de R ds R h : R R E [ h() ] = h() () : esérce mhémque de h Cs rculers E [ h( ) ] h( ) = moyee µ h ( ) = ème mome r ror è l orge h ( ) = ( - µ ) vrce h ( ) = k k - ème mome r ror à l orge h ( ) = ( µ) k k ème mome r ror à l moyee µ 8

3 Esérce mhémque Eemle : soumsso our l rélso d'u rvl d géere v «ombre de jours requs our le rvl», Vous esmez vos «robblés» = ro e = φ () < 4 ol () /8 4/8 /8 /8 déed du ombre de jours rs our rélser le rvl 4 = φ () K$ K$,7K$ -,K$ Pro e moye =? E( ) = K$ */8 + K$ * 4/8 +,7K$ * /8 + (-,K$) * /8 =,7K$ Eemle : - vous cheez des blles du seccle des «RS» à 4,$ ds l'esor de les revedre 7,$ le sor du seccle, - esmo de l demde blles ombre blles robblé (), 4,4,8, 7, 8,8,,8 Combe de blles S cheer our mmser les eres? -Vous erdez 4$/blle s vous sockez ro de blles: S -Vous $/blle (ro) s vous e sockez s ssez de blles: S+ Foco de ere L (, s): ere moyee E(L) L(, s) = 4 (s - ) s s sock ecess L(, s) = (7-4) ( s) s s+ sock mqu E[ L(, s)] = s 4( s ) ( ) + = = s+ Quelle vleur de S mmse E(L)? ( s) ( ) Eemle : sue S 4(s )() ( s)() E [ L(,s) ], 4, 4, 4,8 4,8,,,, 8,8 4,8 4, 7,8, 4, mmum 8 4,,, 77,, 77, 4,4, 4,4 ouvelle dsrbuo de robblé rob,,,,,,8,4, VARIABLE ALÉATOIRE CONTINUE ( v,,c ) L'esce de l v,, es u ervlle sur les ombres réels s oco de réro F ( ) es dérvble L dérvée de F ( ) oée Eemles (mesures) es l desé de - emérure réelle d'u recu ; - logueur erudée v ere de corôle ; - volume réel du réservor - ems requs our lser ue coceo ; - eso d'u hub, soluo omle deve S = 4

4 VARIABLE ALÉATOIRE CONTINUE ( v,,c ) P lm ( = ) = = [ F ( + ) F ( ) ] d ( ) = F ( ) ( ) = d P ( b ) = ( ) d F ( ) d ( ) d = R E ( ) = ( ) d = µ VAR [ ] = ( µ ) ( ) d + b + = ( ) d µ Eemle : lo uorme (équrobblé) ( ) = s ou b b = k s b k =? k = / ( b ), E ( ) = ( + b ) /, Vr ( ) = ( b ) / F ( ) = s = ( ) / ( b ) s b = s b b Alco gééreurs de ombres (seudo) léores de l lo uorme méhode lére cogruee : I + = ( I + b ) mod m =,,, À chosr :, b, m, I ( semece ) ; u = I /m emloyé our l SIMULATION : Ssc oco Rd 4 Foco d ue vrble léore v,, sur S e d esce mge R ( réels ) = φ ( ) ue rsormo ( oco ) es ue v,, l esce mge es R ; E évéeme ds R Alors P ( E ) = P ( { ds R : φ ( ) ds E } ) Eemle: dmère d u l - dsrbuo uorme ervlle (, à, ) ( ) =,, = ureme = re de l seco = π ( / ) =, π vre ds l ervlle (, π,, π ) Quelle es l robblé que vre ere, π e,4 π? réose : P (, π,4 π ) = P (,,77 ) = (,8) =,8 Foco d ue vrble léore dscrèe R = φ () R j ( y ) = P ( = y ) = P ( ) j j Ω k j k

5 Eemle : r de Beroull sur lo eoeelle ( ) = λ e λ = < Eemle : r de Beroull sur lo eoeelle (sue) robblés de E Vr, [ ] = λ e d = e + [ ] = λ λ e d λ = / λ e d = λ Le ems jusqu'à l déllce (e, ube à ryos chodques) durée ve su ue lo eoeelle, λ u de déllce / λ / λ ( ) = λ e d = e = e () = = = λ e d e e / λ / λ 7 Posos : vrble Beroull dée r le que ecède ou o s durée moyee / λ = s / λ = s > / λ 7 8 Foco coue d ue V,A, coue Foco coue d ue V,A, coue (sue) vc desé φ oco coue = φ () es ue vc Desé =? Pour l rouver l desé l u : Ober F (y) = P( y ) r l'évéeme de R équvle à ( y) ds R y Dérver F (y) r ror à y our ober l oco de desé y Trouver l'esce mge de cee vc THÉORÈME S es ue vc de desé elle que > our < < b e y = φ ( ) es ue oco coue srceme moooe, lors l vc = φ ( ) ossède ue desé vec = φ - (y ) d dy ( y) = ( ) ermé e erme de y Eemle: dmère d u l - dsrbuo uorme ervlle, à, ( ) =,, = ureme,, = re de l seco = π ( / ) =, π vre ds l ervlle, π =,784 qud =, à, π =,88 qud =, rsormo verse ( y ) = ( ) =, /, π d / dy = / ( y,, π ) = ( /, π ) y -, =, y -, d dy y (y ) = (, y -, ) =, y -, 7,8 7,8,784,88

6 Combso lére de vrbles léores déedes,,, coses,,, vrbles léores dscrèes ou coues déedes eemle Combso lére de vrbles léores déedes modèle j : j vrbles déedes PROBABILITÉES CONJOINTES P ( = ; = y ) vr bles robblés cojoes (,y) 4 W = combso lére Théorème E ( ) = µ moyee de Vr( ) = σ vrce de (=, = 4) = (=) * (=4) =,*, rob,,,,,,,,,7,,4,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, lors E Vr = = µ σ =, 4,,7,,,4,,,,,,,4,,,,,,,,4,,,,,,,,,,,, Moyee e vrce de W = 4 +?,,, Combso lére de vrbles léores déedes CALCUL DES MOENNES Eemle sue vleurs de W = Eemle sue b= y= =4 4,8, =,,7,7,7,,7,7,8,,,,7 4,4, E()= 8, j,,,,,,4,8, 7 4,,,,8 4,,47,8, ,,8,7,8,,78,, 4 4,,,7,,,4,,8,,4,,,4,4,4, E() =, E(W) = 4, Clcul vec l ormule : E(W) = 4*E() + *E() = 4*8, + *, = 4, j = (4 + y j )* (, y j ) Clcul drec : E(W) = j 4

7 Eemle sue CALCUL DES VARIANCES =4 4 V() = b= 78,8,,88,,7,,,,,4,7,,,74,4,4,8,8,878,,4,44,,47,8 Combso lére de vrbles léores déedes Alco more : rocessus échlloge léore d ue oulo Déo d u échllo léore: vrbles (),,,, déedes (b) oues les vrbles o l même dsrbuo que,7,,777,7,,8,88, b j 4,,8 4,,,8,7 4,4 7,,,,,877,,74 8,4,,84,,84,,8,,4,848 V() =,48 V(W) = 78,8 Clcul vec l ormule : Vr(W) = 4 *, + *,48 b j = [w j E( W ) ] (, y j ) Clcul drec : Vr(W) = b j L vrble léore moyee, oée, es ue combso lére des Proréés de = E [ ] = E [ ] = E [ ] = µ Vr[ ] = = = / Vr[ ] σ Vr[ ] = =

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur GOURIO-EWELL Perre-Gllme KOHN Céle CONROLE OPIMAL Alco à l'éqo de l cler Préseo d roblème 4 Méode de l'é djo 6 Mse e lce de l'lorme 7 Méode de corôle oml vec le ems 8 Méode de l'é djo 8 Mse e lce de l'lorme

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

2. Variables aléatoires unidimensionnelles

2. Variables aléatoires unidimensionnelles 2. Variables aléatoires unidimensionnelles MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal A2016 (v1) MTH2302D: variables aléatoires 1/20 Plan 1. Définitions 2. Variables aléatoires discrètes (masse)

Plus en détail

Réponse temporelle : solution de l'équation d'état

Réponse temporelle : solution de l'équation d'état uoqu V uoqu Cours 9 Répos porll : soluo d l'équo d'é SI Cou! Répos porll à prr d l oco d rsr! Clcul d l répos porll à prr du odèl d'é " Résoluo d l'équo d'é # Cs sclr # Cs rcl # Ms évdc d l rc d rso "

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Chapitre 2 LES EMPRUNTS INDIVIS

Chapitre 2 LES EMPRUNTS INDIVIS Chptre LES EMPRUNTS INDIVIS.1 Actulsto de flux Actvté.1.1 : O dspose de chffres cocert l évoluto du chffre d ffres de l socété FLORIS depus 1985. E 1985, le Chffre d ffres étt de 1 Mllo de Frcs, e 1990

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Intérêts simples. Calcul de l intérêt

Intérêts simples. Calcul de l intérêt FORMULES DE M ATHEM ATIQUES FINANIERES Iérês sles lcul de l érê So I l érê ; le cl rêé lcé ; le ux d érê ; l durée e ées ; l durée e os ; j l durée e jrs 00 00 2 00 j 360 lcul de l vleur cquse So I l érê

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries Résul d ppreissge géérl Module 4 ( cours) L ALGÈBRE uies e séries Exploier les relios mhémiques pour lyser des siuios diverses, fire des prédicios e predre des décisios éclirées.. modéliser des siuios

Plus en détail

Intégration. Calcul d intégrales. Calcul de primitives. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

Intégration. Calcul d intégrales. Calcul de primitives. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [hp://mp.cpgedupuydelome.r] édié le juille 4 Eocés Iégrio Clcul d iégrles Clcul de primiives Eercice [ 96 ] [correcio] Déermier les primiives suives : e b l c l Eercice [ 79 ] [correcio] Déermier les primiives

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Méthodes d'étude de la nature d'une intégrale généralisée et exercices

Méthodes d'étude de la nature d'une intégrale généralisée et exercices A 9- Méhodes d'éude de l ure d'ue iégrle géérlisée e eercices Pour déermier l ure d'ue iégrle géérlisée f()d, il fu d'bord déermier les ois "à roblème", c'es à dire les ois où f 'es s déie e les éveuelles

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i) Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Probabilité d un événement. Combinaisons d événements. Probabilité conditionnelle

Probabilité d un événement. Combinaisons d événements. Probabilité conditionnelle Probabilités classiques Mathématiques discrètes Théorie des probabilités Cours 31, MATH/COSC 1056F Julien Dompierre Département de mathématiques et d informatique Université Laurentienne 7 novembre 00,

Plus en détail

Cours (Terminale S) Limite d une fonction

Cours (Terminale S) Limite d une fonction Cours (Termile S) Limite d ue octio Limite d ue octio e + ou Foctio déiie u voisige de + (resp ) Soit ue octio d esemble de déiitio D O dir que «l octio est déiie u voisige de + (resp )» s il eiste u réel

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

II- Estimation et prévision par intervalle

II- Estimation et prévision par intervalle Uversé rs -hé re UR 0 Lcece de ceces Ecqes TATITIQUE crs de Me RADEL II- Es e révs r ervlle Déf r re fxé ere 0 e à e réls (x... x de l'échll ssce ervlle I(x... x de elle fç qe r e vler θ d rère l rlé qe

Plus en détail

4. Puissances et racines

4. Puissances et racines PUISSANCES ET RACINES 4. Puissces et rcies 4.. Puissces à exposts etiers Défiitio L puissce ième d'u ombre réel est u produit de fcteurs tous égux à : =, =, etc. O dit que est l bse de l puissce et l'expost.

Plus en détail

1 Probabilités-Rappel

1 Probabilités-Rappel Chapitre Probabilités sur un ensemble fini-variable aléatoire 1 Probabilités-Rappel On lance un dé non truqué à six faces numérotées de 1 à 6 et on note le nombre figurant sur la face supérieure du dé.

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

EVENEMENT ET PROBABILITE ELEMENTAIRES

EVENEMENT ET PROBABILITE ELEMENTAIRES EVENEMENT ET PROILITE ELEMENTIRES La théorie des probabilités est une branche des mathématiques qui permet de modéliser les phénomènes où le hasard intervient. On sélectionne un échantillon de la population

Plus en détail

Ver sai l l es l e ch âteau d u R oi sol ei l. Modifiez le style des sous-titres du masque

Ver sai l l es l e ch âteau d u R oi sol ei l. Modifiez le style des sous-titres du masque Ver sai l l es l e ch âteau d u R oi sol ei l Modifiez le style des sous-titres du masque Louis XIV craint les révoltes. Il se fait donc construire à partir de 1661 un palais hors de Paris, à Versailles.

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

LOCAL JEUNES BIDART PROGRAMME DES VACANCES D ETE 2015 11/13 ANS MERCREDI 08/07 MERCREDI 15/07 JEUDI 16/07 VENDREDI 17/07 SAMEDI 18/07

LOCAL JEUNES BIDART PROGRAMME DES VACANCES D ETE 2015 11/13 ANS MERCREDI 08/07 MERCREDI 15/07 JEUDI 16/07 VENDREDI 17/07 SAMEDI 18/07 LOCL JEUES BR PROGRE ES VCCES EE 2015 11/13 S om : LU 06/07 R 07/07 ERCRE 08/07 JEU 09/07 VERE 10/07 WL GOLF PRCOURS SRBCES OURO UL CVES JEUX SPORFS JEUX E COOPERO JEUX E SREGE PREP SEJOUR UK HEGOLE 10H

Plus en détail

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel.

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel. Produ scalare Chap : cours comple Produ scalare réel Défo : produ scalare sur u -espace vecorel, espace préhlbere réel Théorème : eemples classques Théorème : égalé de Cauchy-Schwarz Défo : forme bléare

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Mathématiques pour la finance

Mathématiques pour la finance Objectif du cours: Maîtriser les outils mathématiques nécessaires à la compréhension des modèles de mathématiques financières en temps discret Savoir actualiser et valoriser une obligation ; mesurer le

Plus en détail

Dossier de sponsoring saison culturelle 2015 2016

Dossier de sponsoring saison culturelle 2015 2016 Dor oorg o culurll 2015 2016 Aoco culurll L Lèr.. Crol Fvr, R L Sog 31, 1625 Sâl www.llr.ch L oco culurll L Lèr u oco rqu bu écoomqu, qu our objcf l évlom cvé culurll l orgo ccl rclm l ll olyvl Sâl. L

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Synthèse 3 : Les matrices

Synthèse 3 : Les matrices Syhèse 3 : Les mrices Sdrie CHRLES : schrles@biomserv.uiv-lyo1.fr 1 Défiiios...2 2 Opérios sur les mrices...3 2.1 ddiio de deux mrices...3 2.2 Muliplicio d ue mrice pr u sclire...3 2.3 Muliplicio de mrices...4

Plus en détail

LDB.P. 12-44370 VARADES ) ) Π) ) ) ) ( )) ) ) ) ) ) ) ) b ) ) ) ) ) ( ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) )) ) ) )) ) ) ) ) ) ) ) ) )(! ) 2 ) ) ) ) ) ) ) )

LDB.P. 12-44370 VARADES ) ) Œ ) ) ) ) ( )) ) ) ) ) ) ) ) b ) ) ) ) ) ( ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) ) )) ) ) )) ) ) ) ) ) ) ) ) )(! ) 2 ) ) ) ) ) ) ) ) q = 88 hœur & c Lave-ous Seigeur toutes os fautes 6 Préparatio péitetielle Œ Texte : Beoît SHWIN Musique : Michel WAKENHEIM A... 6 c 1. La - ve - ous Sei-geur 3. Mo-tre - ous Sei-geur ta tou - tes os mi

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

Ch.10 : Probabilités

Ch.10 : Probabilités e S - programme 0 mathématiques ch.0 cahier élève Page sur 4 Ch.0 : Probabilités Exercice n A page 30 : Probabilités Vrai ou faux? On place dans un sac six jetons de même forme et de même taille : trois

Plus en détail

Modélisation stochastique, Processus stochastiques

Modélisation stochastique, Processus stochastiques Modélisation stochastique, 6 octobre 2009 1 / 54 Modélisation stochastique, 1 2 3 2 / 54 Modélisation stochastique, Rappel : Variables aléatoires Exemple : Pièce de monnaie soit jetée trois fois. X(ω)

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Les exercices corrigés ci-dessous ont été donnés en colle de Maths ECE première année, durant l année au Lycée Ozenne à Toulouse

Les exercices corrigés ci-dessous ont été donnés en colle de Maths ECE première année, durant l année au Lycée Ozenne à Toulouse s rs orrgés -dssous o éé doés oll d Mhs C rmèr é, dur l é - u é Oz à Toulous Thèms Réurr.. Nomrs réls, équos équos ogqu smls.. omms rodus omms douls... olôms. Ios suros os. ud d oos dérvés vros... Déomrms

Plus en détail

Augmentation de capital - Comptabilisation

Augmentation de capital - Comptabilisation Ctluppi & Hug AG Softwre d Augmettio de cpitl - Comptbilistio Descriptio Ue ugmettio de cpitl est ue ugmettio du cpitl ctio d'ue société oyme pr émissio de ouvelles ctios. Il existe différetes formes d'ugmettio

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges

Plus en détail

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!)

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!) Mouvemen uniforme (gleichmäβige Bewegung) 1 Définiion Lorsqu un mobile se déplce vec une viesse consne v, on di que son mouvemen es uniforme. Exemple: ) Cyclise rouln vec une viesse consne de 5 km/h. b)

Plus en détail

Aide à l exécution: Pêche à la ligne

Aide à l exécution: Pêche à la ligne Dpm 'vom, s spos, 'g commuco DETEC Oc 'vom OFEV Dpm u DFI Oc scu m s s vs OSAV D p m u D F I O c s c u m A à xcuo: Pêch à g Ipo s sposos gs vs à oussm à ms à mo s possos p à ms à u s possos cpus Dcmb 2014

Plus en détail

Exercices de calcul des probabilités

Exercices de calcul des probabilités Exercices de calcul des probabilités EX1. On lance trois fois de suite une pièce de monnaie et on note les résultats «pile ou face». Quelle est la probabilité d obtenir : a) exactement deux fois «face»?

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

Yves JANNOT Laboratoire d Energétique et de Mécanique Théorique et Appliquée (LEMTA)

Yves JANNOT Laboratoire d Energétique et de Mécanique Théorique et Appliquée (LEMTA) Yves JANNO Lbortore d Eergétque et de Mécque héorque et Alquée (LEMA) Octobre MEROLOGIE HERMIQUE SOMMAIRE NOMENCLAURE... 5 LES DIFFERENS RANSFERS A RAVERS UNE PAROI... 6. DIFFUSION DE LA CHALEUR... 6.

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

IUT 1 DE GRENOBLE Département mesures physiques

IUT 1 DE GRENOBLE Département mesures physiques IUT DE GRENOBLE Dépreme mesures physques Cours de Mhémques Premer semesre Je-Mre De Coo Chpre : Rppels de rgoomére Cercle rgoomérque : Il s g du cercle de ryo, ceré sur l orge O. M y P A Q O O dé l mesure

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Polycopie en Mathématique

Polycopie en Mathématique République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique UNIVERSITÉ MOHAMED KHIDER, BISKRA FACULTÉ des SCIENCES EXACTES et des SCIENCES de la

Plus en détail

Probabilités. I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 Définitions... 2 I.2 Propriétés... 2

Probabilités. I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 Définitions... 2 I.2 Propriétés... 2 Probabilités Table des matières I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 s................................................... 2 I.2 Propriétés...................................................

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

Cahier d écriture 1 Ecriture

Cahier d écriture 1 Ecriture Cahier d écriture 1 Ecriture Période 1 Graphèmes odèles à écrire, exercices et dictées S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 Position et position main/stylo : Cahier d écriture Dumont, page 5 repérage tenue de ligne$ :

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Exercices sur les matrices

Exercices sur les matrices O se plce ds Exercces sur les mrces ( é u eer urel supéreur ou égl à ) So A l mrce défe pr e T l mrce de m défe pr s e so ) Démorer que A T T ) Démorer que T es versble e clculer so verse ) E dédure que

Plus en détail

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES Il est très courat

Plus en détail

Calcul différentiel. Chap. 14 : cours complet. fonction de classe C 2 de p dans

Calcul différentiel. Chap. 14 : cours complet. fonction de classe C 2 de p dans Clcul dérnl C 4 : cours coml oncons d clss C d dns Téorèm dénon : dérvés rlls d un oncon d dns n un on Dénon : oncon d clss C sur un ouvr d Téorèm : snc uncé d un dévlomn lmé n un on our un oncon d clss

Plus en détail

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE Cle Môes VCNC D PRINTMP PROGRMMTION CULTURLL «JUN PUBLIC» e 0 à 16 s D 11 vl 11 2015 16 VNMNT JUN PUBLIC / FMILL RCHOLOGI JUX MULTIMDI MUIQU VIIT XPOITION CONT CINM DN RCHOLOGI MNIFTTION PRIOD DCRIPTIF

Plus en détail

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE TRAITEENT des IAGES et VISION pr ACHINE ASTER PRO INFO / Jen-rc Vézen Jen-rc.Vezen@lms.fr Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Avnt trtement

Plus en détail

Simulation d un réseau simple avec le programme d affectation de transport en commun du LVMT

Simulation d un réseau simple avec le programme d affectation de transport en commun du LVMT Smulto d u réseu smple vec le progrmme d ectto de trsport e commu du LVMT Itroducto Le progrmme de smulto d ectto du trc sur u réseu de trsport e commu du LVMT sert à tester et vlder les modèles d ecttos

Plus en détail

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704)

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Mahémaiques Nombre d'exercices : 4 exercices Noe : L'exercice 4 es une pure copie d'un exercice d'un devoir surveillé de l'an dernier. Cela ne

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

CORRIGÉ PARTIE I I. FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

CORRIGÉ PARTIE I I. FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Corrgé CORRIGÉ PARTIE I I FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE IA IA IA Los de Sell-Desares Los de la réfleo ère lo : le rayo de e le rayo réfléh so oeus das le pla d dee ème lo : le rayo réfléh es symérque

Plus en détail

L'impact de la prise en compte des sauts boursiers dans les problématiques d'assurance

L'impact de la prise en compte des sauts boursiers dans les problématiques d'assurance 'mpc de l pre e compe de borer d le problémqe d'rce Frédérc PCHET Perre-E. THEROD α ISF Uveré yo β Joël Wer & océ γ RESUME objecf de ce rvl e de propoer modèle qe opéroel égr de por cf rqé, e géérl le

Plus en détail

La campagne rizicole d hivernage 2009-2010: La mise en place des cultures est terminée

La campagne rizicole d hivernage 2009-2010: La mise en place des cultures est terminée 1 Bull d fomos 26 - - -u 01 u 30 pmb cmpg zcol d hvg 2009-2010: ms plc ds culus s mé É G É G É BK s chqus ssocés :l Fluv, l du z pou l fqu (), l GB, l d -ous l oopéo d F céé vc l vso d'ss pdffcoy www.gs2.ffppdffcoy.hm

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa Q U CM é o é o é é M MSI è é CSI SI CS Coo é L o o éo M o-l o éo Cooo : IoLo Mq é : No o Mq o : No o www.-o.o HCHEE LIVRE 4 q G 7595 C 5 ISN : 978---84-7 o o o oo o éé o o. L Co oéé o L. 4 L. 5 q «o

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Un corps à ta louange

Un corps à ta louange Un corps à ta louange alla Cotry q = 100 ois bé ni, no tre Pè re, par tous tes en fants, ois bé m7 exte : Raphaëlle Mellot Musique : ébastien Parent rrangement VM : Grégory Notebaert ois bé ni, no tre

Plus en détail

III ESPERANCE MATHEMATIQUE

III ESPERANCE MATHEMATIQUE /9 ésumé de ours e alul des probabltés (JJ bellager III ESPEAE MATHEMATIQUE I.Défto et alul de l espérae mathématque d ue VA La défto la plus géérale de l espérae d u VA : (do à valeurs postves ou ulles

Plus en détail

MAT7381 Exercices Chapitre 2 - Loi normale

MAT7381 Exercices Chapitre 2 - Loi normale MAT78 Eercces Chptre - Lo ormle Rppelos l coveto doptée ds ce cours : e ou e désge u vecteur de ; J ou J désge ue mtrce de Géérlemet C ou C désge l mtrce I-J/ Sot ~ (0 ; I ) O st que ( - ) et ( + ) sot

Plus en détail

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi Mahéaques Mahs e vacaces Fraços Delaplace, Perre Grard Professeurs de ahéaques e classes préparaores écooques e coercales (ECS), lcée Nore-Dae du Gradchap (Versalles). Coe chaque aée ous pesos au éudas

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

THÈSE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ PARIS XII VAL DE MARNE PRÉSENTÉE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 03 JUILLET 2006 PAR : Diane BOROJÉNI

THÈSE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ PARIS XII VAL DE MARNE PRÉSENTÉE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 03 JUILLET 2006 PAR : Diane BOROJÉNI THÈSE DE DOTOAT DE L UVESTÉ AS X VAL DE MAE ÉSETÉE ET SOUTEUE UBLQUEMET LE JULLET A : De BOOJÉ OU L OBTETO DU GADE DE DOTEU E SEES SÉALTÉ: MATHÉMATQUE ET OBOTQUE MODÉLSATO ÉMATQUE ET DYAMQUE DES SYSTÈMES

Plus en détail

Chapitre 7- Analyse des systèmes asservis linéaires et continus

Chapitre 7- Analyse des systèmes asservis linéaires et continus Chire 7 Alyse des sysèes sservis liéires e coius Chire 7- Alyse des sysèes sservis liéires e coius Plusieurs roriéés rerqules eree de crcériser les erforces d u sysèe sservi liéire e coiu L roriéé l lus

Plus en détail

PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II

PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II TABLE DES MATIERES CHAPITRE I - COMBINATOIRE ELEMENTAIRE I.1. Rappel des notations de la théorie des ensemble I.1.a. Ensembles et sous-ensembles I.1.b. Diagrammes (dits

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

Traitement du Signal 2007 / 2008 TRAITEMENT DU SIGNAL

Traitement du Signal 2007 / 2008 TRAITEMENT DU SIGNAL Tree du Sgl 7 / 8 TAITEET DU SIGA EISTI Gu Alouz Tree du Sgl. Prébule TAITEET DU SIGA Oéros - Algorhes Pl du cours. Sgu déerses. Sgu léores. Ssèes sochsques SIGAU DETEIISTES Covoluo - eose Iulsoelle. Foco

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

APPLICATIONS DU CALCUL INTEGRAL

APPLICATIONS DU CALCUL INTEGRAL APPLICATINS DU CALCUL INTEGRAL Exemple d troducto. Clculer l re de l surfce comprse etre l prole d équto y = x et l xe (J) Premère démrche : peut écrre : f yf(x) x J y x y x ou y g(x) x I L re A recherchée

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

Chapitre 11 Espérance et variance d une variable aléatoire continue

Chapitre 11 Espérance et variance d une variable aléatoire continue Chapitre Espérance et variance d une variable aléatoire continue Espérance d une variable continue Rappel : Dans le cas d une variable discrète, l espérance est définie par n E(X ) = X (ω i )P(ω i ) i=

Plus en détail

Remarque : Dans la suite, on ne traitera que des expériences dont les univers sont finis.

Remarque : Dans la suite, on ne traitera que des expériences dont les univers sont finis. Chapitre 5 Probabilités 5.1 Rappels 5.1.1 Vocabulaire Expérience aléatoire Définition 5.1 Une expérience dont on connaît les issues (les résultats) est appelée expérience aléatoire si on ne peut pas prévoir

Plus en détail

9 0 6 Variables aléatoires discrètes

9 0 6 Variables aléatoires discrètes BCPST2 9 5 0 6 Variables aléatoires discrètes Exercice 1: Loi de Poisso 1 ) Soit X ue variable aléatoire discrète. O ote XΩ) = {x ; N}. O pose, pour tout de N : p = PX = x ) et s = p k. O découpe l'itervalle

Plus en détail

ETUDE THEORIQUE ET EXPERIMENTALE D UN CAPTEUR SOLAIRE A CHANGEMENT DE PHASE

ETUDE THEORIQUE ET EXPERIMENTALE D UN CAPTEUR SOLAIRE A CHANGEMENT DE PHASE ://www.udjds.org Jourl ds Ss EUDE HEORIQUE E EXPERIMENAE D UN CAPEUR SOAIRE A CHANGEMEN DE PHASE Absr: Abbr HIAM, Doroé AZIINON, V SAMBOU, Mr FAYE, Mmdou ADJ boror d Ergéqu Alqué, Eol Suérur Polyqu, BP

Plus en détail