MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie"

Transcription

1 VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol ssocé oco de S ds les ombres réels ( R ) es ue vrble léore ; ( o ) es u ombre réel Eemle : lceme d ue èce de moe os = ombre de os «P I L E» =,,, F : Fce P : Ple S FFF FFP FPF PFF FPP PFP PPF PPP R Les robblés sur S se rsore sur R Foco de réro ue v,, ue vleur (réelle) rse r Évéeme : { } F ( ) = P ( ) : oco de réro roréés F ( ) - F () F () F () o décrosse dscrèe 4 F () coue à droe VARIABLE ALÉATOIRE DISCRÈTE es ue v,, dscrèe s elle red u ombre ou de vleurs dsces géérleme des eers,,,, 4, Eemles (comges) ombre de déus de surce ; ombre de versos d'u dess de déo ed ue ée; ombre de èces o coormes ds u lo de ; ombre de èces e ee dev ue mche; ombre de coes mbguës, Foco de msse () = P ( = ) () Foco de réro F ( u ) = () coue Dsrbuos mores Bomle - Posso - Hyergéomérque 4

2 VARIABLE ALÉATOIRE DISCRÈTE Bomle le ombre de succès ds ue sue de esss de Beroull vec ue robblé commue de succès de θ l vrble ssocée u -ème succès Eemle : = θ =, Br/Colum Plo (chs v*c) 8 msse,,,, déedes = es ue vrble bomle ~ b (, θ ) () = [! /! ( - )! ] θ ( θ ) 4 réro F ( ) = [! / k! ( - k )! ] θ k ( θ ) k k = 8 4 F E éude déllée - chre des los dscrèes bom moyee - vrce - écr ye Moyee : E [ ] = µ = ( ) remer mome r ror à l orge cere de msse Eemle : ~ b om (, θ ) E [ ] = θ e géérl / = θ =, E [ ] = Vrce : Vr [ ] = σ = ( - µ ) ( ) = ( ) - µ Eemle : ~ b om (, θ ) σ = θ ( - θ ) e géérl = θ =, Vr [ ] = σ =, Écr ye : ET [ ] = σ = Vr [ ] Eemle : ~ b om ( =, θ =, ) ET [ ] = σ =, 7 Esérce mhémque v,, dscrèe () s oco de msse ssocée h oco de R ds R h : R R E [ h() ] = h() () : esérce mhémque de h Cs rculers E [ h( ) ] h( ) = moyee µ h ( ) = ème mome r ror è l orge h ( ) = ( - µ ) vrce h ( ) = k k - ème mome r ror à l orge h ( ) = ( µ) k k ème mome r ror à l moyee µ 8

3 Esérce mhémque Eemle : soumsso our l rélso d'u rvl d géere v «ombre de jours requs our le rvl», Vous esmez vos «robblés» = ro e = φ () < 4 ol () /8 4/8 /8 /8 déed du ombre de jours rs our rélser le rvl 4 = φ () K$ K$,7K$ -,K$ Pro e moye =? E( ) = K$ */8 + K$ * 4/8 +,7K$ * /8 + (-,K$) * /8 =,7K$ Eemle : - vous cheez des blles du seccle des «RS» à 4,$ ds l'esor de les revedre 7,$ le sor du seccle, - esmo de l demde blles ombre blles robblé (), 4,4,8, 7, 8,8,,8 Combe de blles S cheer our mmser les eres? -Vous erdez 4$/blle s vous sockez ro de blles: S -Vous $/blle (ro) s vous e sockez s ssez de blles: S+ Foco de ere L (, s): ere moyee E(L) L(, s) = 4 (s - ) s s sock ecess L(, s) = (7-4) ( s) s s+ sock mqu E[ L(, s)] = s 4( s ) ( ) + = = s+ Quelle vleur de S mmse E(L)? ( s) ( ) Eemle : sue S 4(s )() ( s)() E [ L(,s) ], 4, 4, 4,8 4,8,,,, 8,8 4,8 4, 7,8, 4, mmum 8 4,,, 77,, 77, 4,4, 4,4 ouvelle dsrbuo de robblé rob,,,,,,8,4, VARIABLE ALÉATOIRE CONTINUE ( v,,c ) L'esce de l v,, es u ervlle sur les ombres réels s oco de réro F ( ) es dérvble L dérvée de F ( ) oée Eemles (mesures) es l desé de - emérure réelle d'u recu ; - logueur erudée v ere de corôle ; - volume réel du réservor - ems requs our lser ue coceo ; - eso d'u hub, soluo omle deve S = 4

4 VARIABLE ALÉATOIRE CONTINUE ( v,,c ) P lm ( = ) = = [ F ( + ) F ( ) ] d ( ) = F ( ) ( ) = d P ( b ) = ( ) d F ( ) d ( ) d = R E ( ) = ( ) d = µ VAR [ ] = ( µ ) ( ) d + b + = ( ) d µ Eemle : lo uorme (équrobblé) ( ) = s ou b b = k s b k =? k = / ( b ), E ( ) = ( + b ) /, Vr ( ) = ( b ) / F ( ) = s = ( ) / ( b ) s b = s b b Alco gééreurs de ombres (seudo) léores de l lo uorme méhode lére cogruee : I + = ( I + b ) mod m =,,, À chosr :, b, m, I ( semece ) ; u = I /m emloyé our l SIMULATION : Ssc oco Rd 4 Foco d ue vrble léore v,, sur S e d esce mge R ( réels ) = φ ( ) ue rsormo ( oco ) es ue v,, l esce mge es R ; E évéeme ds R Alors P ( E ) = P ( { ds R : φ ( ) ds E } ) Eemle: dmère d u l - dsrbuo uorme ervlle (, à, ) ( ) =,, = ureme = re de l seco = π ( / ) =, π vre ds l ervlle (, π,, π ) Quelle es l robblé que vre ere, π e,4 π? réose : P (, π,4 π ) = P (,,77 ) = (,8) =,8 Foco d ue vrble léore dscrèe R = φ () R j ( y ) = P ( = y ) = P ( ) j j Ω k j k

5 Eemle : r de Beroull sur lo eoeelle ( ) = λ e λ = < Eemle : r de Beroull sur lo eoeelle (sue) robblés de E Vr, [ ] = λ e d = e + [ ] = λ λ e d λ = / λ e d = λ Le ems jusqu'à l déllce (e, ube à ryos chodques) durée ve su ue lo eoeelle, λ u de déllce / λ / λ ( ) = λ e d = e = e () = = = λ e d e e / λ / λ 7 Posos : vrble Beroull dée r le que ecède ou o s durée moyee / λ = s / λ = s > / λ 7 8 Foco coue d ue V,A, coue Foco coue d ue V,A, coue (sue) vc desé φ oco coue = φ () es ue vc Desé =? Pour l rouver l desé l u : Ober F (y) = P( y ) r l'évéeme de R équvle à ( y) ds R y Dérver F (y) r ror à y our ober l oco de desé y Trouver l'esce mge de cee vc THÉORÈME S es ue vc de desé elle que > our < < b e y = φ ( ) es ue oco coue srceme moooe, lors l vc = φ ( ) ossède ue desé vec = φ - (y ) d dy ( y) = ( ) ermé e erme de y Eemle: dmère d u l - dsrbuo uorme ervlle, à, ( ) =,, = ureme,, = re de l seco = π ( / ) =, π vre ds l ervlle, π =,784 qud =, à, π =,88 qud =, rsormo verse ( y ) = ( ) =, /, π d / dy = / ( y,, π ) = ( /, π ) y -, =, y -, d dy y (y ) = (, y -, ) =, y -, 7,8 7,8,784,88

6 Combso lére de vrbles léores déedes,,, coses,,, vrbles léores dscrèes ou coues déedes eemle Combso lére de vrbles léores déedes modèle j : j vrbles déedes PROBABILITÉES CONJOINTES P ( = ; = y ) vr bles robblés cojoes (,y) 4 W = combso lére Théorème E ( ) = µ moyee de Vr( ) = σ vrce de (=, = 4) = (=) * (=4) =,*, rob,,,,,,,,,7,,4,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, lors E Vr = = µ σ =, 4,,7,,,4,,,,,,,4,,,,,,,,4,,,,,,,,,,,, Moyee e vrce de W = 4 +?,,, Combso lére de vrbles léores déedes CALCUL DES MOENNES Eemle sue vleurs de W = Eemle sue b= y= =4 4,8, =,,7,7,7,,7,7,8,,,,7 4,4, E()= 8, j,,,,,,4,8, 7 4,,,,8 4,,47,8, ,,8,7,8,,78,, 4 4,,,7,,,4,,8,,4,,,4,4,4, E() =, E(W) = 4, Clcul vec l ormule : E(W) = 4*E() + *E() = 4*8, + *, = 4, j = (4 + y j )* (, y j ) Clcul drec : E(W) = j 4

7 Eemle sue CALCUL DES VARIANCES =4 4 V() = b= 78,8,,88,,7,,,,,4,7,,,74,4,4,8,8,878,,4,44,,47,8 Combso lére de vrbles léores déedes Alco more : rocessus échlloge léore d ue oulo Déo d u échllo léore: vrbles (),,,, déedes (b) oues les vrbles o l même dsrbuo que,7,,777,7,,8,88, b j 4,,8 4,,,8,7 4,4 7,,,,,877,,74 8,4,,84,,84,,8,,4,848 V() =,48 V(W) = 78,8 Clcul vec l ormule : Vr(W) = 4 *, + *,48 b j = [w j E( W ) ] (, y j ) Clcul drec : Vr(W) = b j L vrble léore moyee, oée, es ue combso lére des Proréés de = E [ ] = E [ ] = E [ ] = µ Vr[ ] = = = / Vr[ ] σ Vr[ ] = =

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i) Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Cours (Terminale S) Limite d une fonction

Cours (Terminale S) Limite d une fonction Cours (Termile S) Limite d ue octio Limite d ue octio e + ou Foctio déiie u voisige de + (resp ) Soit ue octio d esemble de déiitio D O dir que «l octio est déiie u voisige de + (resp )» s il eiste u réel

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

Modélisation stochastique, Processus stochastiques

Modélisation stochastique, Processus stochastiques Modélisation stochastique, 6 octobre 2009 1 / 54 Modélisation stochastique, 1 2 3 2 / 54 Modélisation stochastique, Rappel : Variables aléatoires Exemple : Pièce de monnaie soit jetée trois fois. X(ω)

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Probabilités. I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 Définitions... 2 I.2 Propriétés... 2

Probabilités. I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 Définitions... 2 I.2 Propriétés... 2 Probabilités Table des matières I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 s................................................... 2 I.2 Propriétés...................................................

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Augmentation de capital - Comptabilisation

Augmentation de capital - Comptabilisation Ctluppi & Hug AG Softwre d Augmettio de cpitl - Comptbilistio Descriptio Ue ugmettio de cpitl est ue ugmettio du cpitl ctio d'ue société oyme pr émissio de ouvelles ctios. Il existe différetes formes d'ugmettio

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

THÈSE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ PARIS XII VAL DE MARNE PRÉSENTÉE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 03 JUILLET 2006 PAR : Diane BOROJÉNI

THÈSE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ PARIS XII VAL DE MARNE PRÉSENTÉE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT LE 03 JUILLET 2006 PAR : Diane BOROJÉNI THÈSE DE DOTOAT DE L UVESTÉ AS X VAL DE MAE ÉSETÉE ET SOUTEUE UBLQUEMET LE JULLET A : De BOOJÉ OU L OBTETO DU GADE DE DOTEU E SEES SÉALTÉ: MATHÉMATQUE ET OBOTQUE MODÉLSATO ÉMATQUE ET DYAMQUE DES SYSTÈMES

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES Il est très courat

Plus en détail

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704)

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Mahémaiques Nombre d'exercices : 4 exercices Noe : L'exercice 4 es une pure copie d'un exercice d'un devoir surveillé de l'an dernier. Cela ne

Plus en détail

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa Q U CM é o é o é é M MSI è é CSI SI CS Coo é L o o éo M o-l o éo Cooo : IoLo Mq é : No o Mq o : No o www.-o.o HCHEE LIVRE 4 q G 7595 C 5 ISN : 978---84-7 o o o oo o éé o o. L Co oéé o L. 4 L. 5 q «o

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

8 Probabilités. Les notions étudiées dans ce chapitre CHAPITRE. 1. Expérience aléatoire 2. Loi de probabilité 3. Probabilité d'un événement

8 Probabilités. Les notions étudiées dans ce chapitre CHAPITRE. 1. Expérience aléatoire 2. Loi de probabilité 3. Probabilité d'un événement CHAPITRE Probabilités Les notions étudiées dans ce chapitre Le mot hasard vient de l'arabe al zhar qui désigne un dé à jouer. Les jeux de hasard sont connus depuis la plus haute Antiquité. Déjà les romains

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 0. Introduction au cours de finance

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 0. Introduction au cours de finance Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 0 Introduction au cours de finance Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de Franche-Comté)

Plus en détail

PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II

PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II PROBABILITES ET STATISTIQUE I&II TABLE DES MATIERES CHAPITRE I - COMBINATOIRE ELEMENTAIRE I.1. Rappel des notations de la théorie des ensemble I.1.a. Ensembles et sous-ensembles I.1.b. Diagrammes (dits

Plus en détail

ETUDE THEORIQUE ET EXPERIMENTALE D UN CAPTEUR SOLAIRE A CHANGEMENT DE PHASE

ETUDE THEORIQUE ET EXPERIMENTALE D UN CAPTEUR SOLAIRE A CHANGEMENT DE PHASE ://www.udjds.org Jourl ds Ss EUDE HEORIQUE E EXPERIMENAE D UN CAPEUR SOAIRE A CHANGEMEN DE PHASE Absr: Abbr HIAM, Doroé AZIINON, V SAMBOU, Mr FAYE, Mmdou ADJ boror d Ergéqu Alqué, Eol Suérur Polyqu, BP

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi Mahéaques Mahs e vacaces Fraços Delaplace, Perre Grard Professeurs de ahéaques e classes préparaores écooques e coercales (ECS), lcée Nore-Dae du Gradchap (Versalles). Coe chaque aée ous pesos au éudas

Plus en détail

La filière d assainissement plantée de roseaux : PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE

La filière d assainissement plantée de roseaux : PERFORMANCE ET BIEN-ÊTRE v à é L r A Er, l écr é d ré rfl D r lfé www.r-v.c E r l flèr AEr, v f l chx d cfr N d gré vr à ré cé d r déd dhèr à l chr d lé AEr : Pr l d fr r l Ré Iv : D r fré à l flèr d l cr d fr d Ré Iv r lé d ll

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Chapitre IV : Couples de variables aléatoires discrètes

Chapitre IV : Couples de variables aléatoires discrètes UNIVERSITÉ DE CERG Année 0-03 UFR Économie & Gestion Licence d Économie et Gestion MATH0 : Probabilités Chapitre IV : Couples de variables aléatoires discrètes Généralités Définition Soit (Ω, P(Ω), P)

Plus en détail

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Statistique. Variables aléatoires

Evaluation des méthodes d analyse appliquées aux sciences de la vie et de la santé. Statistique. Variables aléatoires UE 4 Evaluato des méthodes d aalyse applquées au sceces de la ve et de la saté Statstque Varables aléatores Frédérc Mauy - 27 septembre et 3 octobre 2013 1 Pla du cours 1. Varable aléatore 1. Défto 2.

Plus en détail

Enseignement des statistiques et des probabilités en LP dan le cadre du nouveau programme Bac pro 3 ans

Enseignement des statistiques et des probabilités en LP dan le cadre du nouveau programme Bac pro 3 ans Enseignement des statistiques et des probabilités en LP dan le cadre du nouveau programme Bac pro 3 ans 30.0% 25.0% 20.0% 15.0% 10.0% 5.0% 0.0% 1 3 5 7 9 11 13 15 17 19 21 23 25 Objectif : Rappel des objectifs

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR)

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR) EVICE de NEW Cé 2000 : ébse Vuhe (CC) Pése gééle Qu es ce que les News (UENET)? us de dscuss bd des sujes ès pécs (ces eséux pc, ) déés u. Echge dl de l f à ves le pcle NNTP Bsée su l pcédue ev/écep de

Plus en détail

CORRIGÉ PARTIE I I. FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

CORRIGÉ PARTIE I I. FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Corrgé CORRIGÉ PARTIE I I FIBRES OPTIQUES ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE IA IA IA Los de Sell-Desares Los de la réfleo ère lo : le rayo de e le rayo réfléh so oeus das le pla d dee ème lo : le rayo réfléh es symérque

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE Cle Môes VCNC D PRINTMP PROGRMMTION CULTURLL «JUN PUBLIC» e 0 à 16 s D 11 vl 11 2015 16 VNMNT JUN PUBLIC / FMILL RCHOLOGI JUX MULTIMDI MUIQU VIIT XPOITION CONT CINM DN RCHOLOGI MNIFTTION PRIOD DCRIPTIF

Plus en détail

Chapitre 1 Calculs algébriques dans... 3. Chapitre 2 Logique... 27. Chapitre 3 Fonctions numériques... 41. Chapitre 4 Calcul intégral...

Chapitre 1 Calculs algébriques dans... 3. Chapitre 2 Logique... 27. Chapitre 3 Fonctions numériques... 41. Chapitre 4 Calcul intégral... Avt-propos Cet ouvrge est coçu pour permettre u étudits des clsses préprtoires ECE d order leur première ée ds les meilleures coditios e fcilitt l trsitio vec l eseigemet secodire Aisi, l ojectif est i

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

L'impact de la prise en compte des sauts boursiers dans les problématiques d'assurance

L'impact de la prise en compte des sauts boursiers dans les problématiques d'assurance 'mpc de l pre e compe de borer d le problémqe d'rce Frédérc PCHET Perre-E. THEROD α ISF Uveré yo β Joël Wer & océ γ RESUME objecf de ce rvl e de propoer modèle qe opéroel égr de por cf rqé, e géérl le

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à :

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à : Ry Aïh PARIS U éé I L Ry Aïh Gz éé f yé g é (éé,,, I). C é x R-C, TF1, E, TV5, 2M M, E gz, L x, J Mé, Ché FM... é x f f. Aé Pè 1 j é. U b Ry y éé : éh,, g é, f, b g (é h). NADOR L g f é, g é h, w b, I

Plus en détail

LES PRODUITS DERIVES SUR DEVISES ET TAUX

LES PRODUITS DERIVES SUR DEVISES ET TAUX E U EVE U EVE E UX enato et livier BE MCHE CE E EEE. 22.11.2005 MME : U U EVE EVE U UX CEU E E E EC E U CM/EME ME C CE E (V) BEU CM EXQUE C GE E EE C GE E EEE QUE UE U E EVE UME EVE E C age 2 MCHE CE E

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Gestion de projet - calcul probabiliste

Gestion de projet - calcul probabiliste Gestion de projet - calcul probabiliste GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ Table des

Plus en détail

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n. 6 8 4 On considère l mrice A = 0 7 3. 7 0, 8 ) Donner le form de A ) Donner l vleur de chcun des élémens 4, 3, 33 3 3) Ecrire l mrice rnsposée A de A donner son

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

e x dx = e x dx + e x dx + e x dx.

e x dx = e x dx + e x dx + e x dx. Chtr Foctos Gmm t foctos d Bssl Chtr Focto Gmm t foctos d Bssl Détrmto d l focto Gmm L focto Gmm st très sml à dédur à rtr d l tégrl d'eulr: Ctt tégrl st u focto d rmètr ; ll st rrésté r l symbol () t

Plus en détail

DETECTION DE CONVERGENCE EN VUE DE L OPTIMISATION D UN SYSTEME DE

DETECTION DE CONVERGENCE EN VUE DE L OPTIMISATION D UN SYSTEME DE DETECTION DE CONVERGENCE EN VUE DE L OPTIMISATION D UN SYSTEME DE FILTRAGE ADAPTATIF TMAR Mohame mar@r.r TEBRI Ham ebr@r.r BOUGHANEM Moha boughae@r.r Aresse roessoelle IRIT-SIG - Uversé Paul Sabaer e Toulouse

Plus en détail

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) 25-30 Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé

Plus en détail

COMPARAISON DE PROPORTIONS. Éric Taillard, Ph. Wälti, J. Zuber EIVD. Haute École spécialisée de Suisse occidentale, Yverdon-les-Bains, Suisse

COMPARAISON DE PROPORTIONS. Éric Taillard, Ph. Wälti, J. Zuber EIVD. Haute École spécialisée de Suisse occidentale, Yverdon-les-Bains, Suisse UN NOUVEAU TEST STATISTIQUE POUR LA COMPARAISON DE PROPORTIONS Éric Tillrd, Ph. Wälti, J. Zuber EIVD Hute École spécilisée de Suisse occidetle, Yverdo-les-Bis, Suisse FRANCORO04, Fribourg, Suisse, 8.2004

Plus en détail

Séance de travaux pratiques de physique n 1

Séance de travaux pratiques de physique n 1 Séance de travaux ratiques de hysique n 1 Étude d oscillateurs forcés Résumé A. Oscillations d un ressort vertical. On mesurera la ériode de l oscillateur libre our un amortissement visqueux (eau). On

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

Analyse de la mortalité infantile

Analyse de la mortalité infantile Cours «Anlyse e modèles démogrphiues» pr A.Avdeev 6/2/22 Universié Pris Pnhéon Sorbonne, Insiu de démogrphie I U P Cours d nlyse démogrphiuepr Alexndre Avdeev, niveu : Mser de démogrphie Chpire 3 Anlyse

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE ECOE SUPEIEUE e PASTUGIE TP CEM CEM : ETUDE DES DIFFEENTS MODES DE COUPAGE I ) Introuction DES PETUBATIONS EECTOMAGNETIQUES e but e ce TP consiste à mettre en évience les ifférents moes e couplge es perturbtions

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Vallejo Olivier. Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg

Vallejo Olivier. Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg Ce l e s t i a Vallejo Olivier Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg T u t o ri el A q u o i s e r t Ce l e s t i a? Celestia est un logiciel libre de droit qui permet de simuler le système solaire

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

- Rappels sur la résolution d une équation de la forme. " oeuil "

- Rappels sur la résolution d une équation de la forme.  oeuil - EE Thème N 6 : TRIGONOETRIE Equation () e que je dois savoir à la fin du thème : - Rappels sur la résolution d une équation de la forme a ou b b a - onnaître et utiliser dans le triangle rectangle des

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Université René Descartes Faculté de Pharmacie - Master Professionnel Dimension Économique des Produits de Santé 14 décembre 2005

Université René Descartes Faculté de Pharmacie - Master Professionnel Dimension Économique des Produits de Santé 14 décembre 2005 Université René Descartes Faculté de Pharmacie - Master Professionnel Dimension Économique des Produits de Santé 14 décembre 2005 Prise en Compte de l Incertitude dans l Évaluation des Technologies de

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

THESE DE DOCTORAT. Une approche neuronale du contrôle robotique utilisant la vision binoculaire par reconstruction tridimensionnelle

THESE DE DOCTORAT. Une approche neuronale du contrôle robotique utilisant la vision binoculaire par reconstruction tridimensionnelle Aée 999 N d ordre : 99 MULH 53 UNIVESIE DE HAUE-ALSACE U.F.. DES SCIENCES E ECHNIQUES HESE DE DOCOA Préseée pour ober le grade de DOCEU DE L UNIVESIE DE HAUE-ALSACE Arrêé Msérel du 3 Mars 99 Spécalé Elecroque

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

CAPES SÉRIE DOCUMENTS DE TRAVAIL DT CAPES N 2005 26

CAPES SÉRIE DOCUMENTS DE TRAVAIL DT CAPES N 2005 26 CAPES SÉRIE DOCUMENTS DE TRAVAIL DT CAPES N 5 6 STATISTIQUE. (Deuxème are.) Les dsrbuos à deux caracères. Quelques alcaos à l'écoome burabè. Novembre 5 Seglaro Abel SOME seglaro.some@uv ouaga.bf / seglaro@ecourrer.com

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Licence 3ème année (L3 S6) année 2008-2009 UFR Sciences Université Picardie Jules Verne, Amiens. Probabilités. Barbara SCHAPIRA

Licence 3ème année (L3 S6) année 2008-2009 UFR Sciences Université Picardie Jules Verne, Amiens. Probabilités. Barbara SCHAPIRA Licence 3ème année (L3 S6) année 2008-2009 UF Sciences Université Picardie Jules Verne, Amiens Probabilités Barbara SCHAPIA 4 juin 2009 Table des matières 1 Probabilités et variables aléatoires 4 1.1 Espaces

Plus en détail

Projet Prévisionnel de Formation

Projet Prévisionnel de Formation Projet Prévisionnel de Formation Bac Professionnel Gestion-Administration Guide d accompagnement pédagogique Programme National de Pilotage Lyon 10 & 11 mai 2012 Un cadre de formation complexe Multiplication

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

Le navire tout électrique

Le navire tout électrique Le vire ou élecrique Vous lle éudier ds ce suje le sysème de producio d'éergie d'u vire ou élecrique qui es coçu pour rviller e eux profodes (300m) fi de réliser des forges jusqu'à 6500m. ser imuhig hruser

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

Chapitre VI. Méthodes d identification

Chapitre VI. Méthodes d identification hpre VI éhdes d def Vers /..00 I.D. Ld, mmde des ssèmes, hpre 6 hpre 6. éhdes d'def 6. éhdes d'def sées sr le lhsseme de l'errer de préd pe I 6.. dres rrés rérsfs..r. 6.. dres rrés éeds..e. 6..3 xmm de

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail