MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie"

Transcription

1 VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol ssocé oco de S ds les ombres réels ( R ) es ue vrble léore ; ( o ) es u ombre réel Eemle : lceme d ue èce de moe os = ombre de os «P I L E» =,,, F : Fce P : Ple S FFF FFP FPF PFF FPP PFP PPF PPP R Les robblés sur S se rsore sur R Foco de réro ue v,, ue vleur (réelle) rse r Évéeme : { } F ( ) = P ( ) : oco de réro roréés F ( ) - F () F () F () o décrosse dscrèe 4 F () coue à droe VARIABLE ALÉATOIRE DISCRÈTE es ue v,, dscrèe s elle red u ombre ou de vleurs dsces géérleme des eers,,,, 4, Eemles (comges) ombre de déus de surce ; ombre de versos d'u dess de déo ed ue ée; ombre de èces o coormes ds u lo de ; ombre de èces e ee dev ue mche; ombre de coes mbguës, Foco de msse () = P ( = ) () Foco de réro F ( u ) = () coue Dsrbuos mores Bomle - Posso - Hyergéomérque 4

2 VARIABLE ALÉATOIRE DISCRÈTE Bomle le ombre de succès ds ue sue de esss de Beroull vec ue robblé commue de succès de θ l vrble ssocée u -ème succès Eemle : = θ =, Br/Colum Plo (chs v*c) 8 msse,,,, déedes = es ue vrble bomle ~ b (, θ ) () = [! /! ( - )! ] θ ( θ ) 4 réro F ( ) = [! / k! ( - k )! ] θ k ( θ ) k k = 8 4 F E éude déllée - chre des los dscrèes bom moyee - vrce - écr ye Moyee : E [ ] = µ = ( ) remer mome r ror à l orge cere de msse Eemle : ~ b om (, θ ) E [ ] = θ e géérl / = θ =, E [ ] = Vrce : Vr [ ] = σ = ( - µ ) ( ) = ( ) - µ Eemle : ~ b om (, θ ) σ = θ ( - θ ) e géérl = θ =, Vr [ ] = σ =, Écr ye : ET [ ] = σ = Vr [ ] Eemle : ~ b om ( =, θ =, ) ET [ ] = σ =, 7 Esérce mhémque v,, dscrèe () s oco de msse ssocée h oco de R ds R h : R R E [ h() ] = h() () : esérce mhémque de h Cs rculers E [ h( ) ] h( ) = moyee µ h ( ) = ème mome r ror è l orge h ( ) = ( - µ ) vrce h ( ) = k k - ème mome r ror à l orge h ( ) = ( µ) k k ème mome r ror à l moyee µ 8

3 Esérce mhémque Eemle : soumsso our l rélso d'u rvl d géere v «ombre de jours requs our le rvl», Vous esmez vos «robblés» = ro e = φ () < 4 ol () /8 4/8 /8 /8 déed du ombre de jours rs our rélser le rvl 4 = φ () K$ K$,7K$ -,K$ Pro e moye =? E( ) = K$ */8 + K$ * 4/8 +,7K$ * /8 + (-,K$) * /8 =,7K$ Eemle : - vous cheez des blles du seccle des «RS» à 4,$ ds l'esor de les revedre 7,$ le sor du seccle, - esmo de l demde blles ombre blles robblé (), 4,4,8, 7, 8,8,,8 Combe de blles S cheer our mmser les eres? -Vous erdez 4$/blle s vous sockez ro de blles: S -Vous $/blle (ro) s vous e sockez s ssez de blles: S+ Foco de ere L (, s): ere moyee E(L) L(, s) = 4 (s - ) s s sock ecess L(, s) = (7-4) ( s) s s+ sock mqu E[ L(, s)] = s 4( s ) ( ) + = = s+ Quelle vleur de S mmse E(L)? ( s) ( ) Eemle : sue S 4(s )() ( s)() E [ L(,s) ], 4, 4, 4,8 4,8,,,, 8,8 4,8 4, 7,8, 4, mmum 8 4,,, 77,, 77, 4,4, 4,4 ouvelle dsrbuo de robblé rob,,,,,,8,4, VARIABLE ALÉATOIRE CONTINUE ( v,,c ) L'esce de l v,, es u ervlle sur les ombres réels s oco de réro F ( ) es dérvble L dérvée de F ( ) oée Eemles (mesures) es l desé de - emérure réelle d'u recu ; - logueur erudée v ere de corôle ; - volume réel du réservor - ems requs our lser ue coceo ; - eso d'u hub, soluo omle deve S = 4

4 VARIABLE ALÉATOIRE CONTINUE ( v,,c ) P lm ( = ) = = [ F ( + ) F ( ) ] d ( ) = F ( ) ( ) = d P ( b ) = ( ) d F ( ) d ( ) d = R E ( ) = ( ) d = µ VAR [ ] = ( µ ) ( ) d + b + = ( ) d µ Eemle : lo uorme (équrobblé) ( ) = s ou b b = k s b k =? k = / ( b ), E ( ) = ( + b ) /, Vr ( ) = ( b ) / F ( ) = s = ( ) / ( b ) s b = s b b Alco gééreurs de ombres (seudo) léores de l lo uorme méhode lére cogruee : I + = ( I + b ) mod m =,,, À chosr :, b, m, I ( semece ) ; u = I /m emloyé our l SIMULATION : Ssc oco Rd 4 Foco d ue vrble léore v,, sur S e d esce mge R ( réels ) = φ ( ) ue rsormo ( oco ) es ue v,, l esce mge es R ; E évéeme ds R Alors P ( E ) = P ( { ds R : φ ( ) ds E } ) Eemle: dmère d u l - dsrbuo uorme ervlle (, à, ) ( ) =,, = ureme = re de l seco = π ( / ) =, π vre ds l ervlle (, π,, π ) Quelle es l robblé que vre ere, π e,4 π? réose : P (, π,4 π ) = P (,,77 ) = (,8) =,8 Foco d ue vrble léore dscrèe R = φ () R j ( y ) = P ( = y ) = P ( ) j j Ω k j k

5 Eemle : r de Beroull sur lo eoeelle ( ) = λ e λ = < Eemle : r de Beroull sur lo eoeelle (sue) robblés de E Vr, [ ] = λ e d = e + [ ] = λ λ e d λ = / λ e d = λ Le ems jusqu'à l déllce (e, ube à ryos chodques) durée ve su ue lo eoeelle, λ u de déllce / λ / λ ( ) = λ e d = e = e () = = = λ e d e e / λ / λ 7 Posos : vrble Beroull dée r le que ecède ou o s durée moyee / λ = s / λ = s > / λ 7 8 Foco coue d ue V,A, coue Foco coue d ue V,A, coue (sue) vc desé φ oco coue = φ () es ue vc Desé =? Pour l rouver l desé l u : Ober F (y) = P( y ) r l'évéeme de R équvle à ( y) ds R y Dérver F (y) r ror à y our ober l oco de desé y Trouver l'esce mge de cee vc THÉORÈME S es ue vc de desé elle que > our < < b e y = φ ( ) es ue oco coue srceme moooe, lors l vc = φ ( ) ossède ue desé vec = φ - (y ) d dy ( y) = ( ) ermé e erme de y Eemle: dmère d u l - dsrbuo uorme ervlle, à, ( ) =,, = ureme,, = re de l seco = π ( / ) =, π vre ds l ervlle, π =,784 qud =, à, π =,88 qud =, rsormo verse ( y ) = ( ) =, /, π d / dy = / ( y,, π ) = ( /, π ) y -, =, y -, d dy y (y ) = (, y -, ) =, y -, 7,8 7,8,784,88

6 Combso lére de vrbles léores déedes,,, coses,,, vrbles léores dscrèes ou coues déedes eemle Combso lére de vrbles léores déedes modèle j : j vrbles déedes PROBABILITÉES CONJOINTES P ( = ; = y ) vr bles robblés cojoes (,y) 4 W = combso lére Théorème E ( ) = µ moyee de Vr( ) = σ vrce de (=, = 4) = (=) * (=4) =,*, rob,,,,,,,,,7,,4,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,, lors E Vr = = µ σ =, 4,,7,,,4,,,,,,,4,,,,,,,,4,,,,,,,,,,,, Moyee e vrce de W = 4 +?,,, Combso lére de vrbles léores déedes CALCUL DES MOENNES Eemle sue vleurs de W = Eemle sue b= y= =4 4,8, =,,7,7,7,,7,7,8,,,,7 4,4, E()= 8, j,,,,,,4,8, 7 4,,,,8 4,,47,8, ,,8,7,8,,78,, 4 4,,,7,,,4,,8,,4,,,4,4,4, E() =, E(W) = 4, Clcul vec l ormule : E(W) = 4*E() + *E() = 4*8, + *, = 4, j = (4 + y j )* (, y j ) Clcul drec : E(W) = j 4

7 Eemle sue CALCUL DES VARIANCES =4 4 V() = b= 78,8,,88,,7,,,,,4,7,,,74,4,4,8,8,878,,4,44,,47,8 Combso lére de vrbles léores déedes Alco more : rocessus échlloge léore d ue oulo Déo d u échllo léore: vrbles (),,,, déedes (b) oues les vrbles o l même dsrbuo que,7,,777,7,,8,88, b j 4,,8 4,,,8,7 4,4 7,,,,,877,,74 8,4,,84,,84,,8,,4,848 V() =,48 V(W) = 78,8 Clcul vec l ormule : Vr(W) = 4 *, + *,48 b j = [w j E( W ) ] (, y j ) Clcul drec : Vr(W) = b j L vrble léore moyee, oée, es ue combso lére des Proréés de = E [ ] = E [ ] = E [ ] = µ Vr[ ] = = = / Vr[ ] σ Vr[ ] = =

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

Variable aléatoire discrète

Variable aléatoire discrète Variable aléatoire discrète Élie Arama cbea 12 mai 2019 1 Loi de probabilité 2 Espérance, variance et écart-type 1 Loi de probabilité Définitions On appelle variable aléatoire, toute fonction X qui à chaque

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

MTH2302 Probabilités et méthodes statistiques

MTH2302 Probabilités et méthodes statistiques VARIABLES ALÉATOIRES à 1 dimension définition fonction de répartition variable aléatoire discrète variable aléatoire continue moyenne - variance - écart type espérance mathématique TRANSFORMATION VARIABLE

Plus en détail

Chapitre 2 : Variables aléatoires

Chapitre 2 : Variables aléatoires Chapitre 2 : Variables aléatoires définition fonction de répartition variable aléatoire discrète variable aléatoire continue moyenne - variance - écart type espérance mathématique 1-22 TRANSFORMATION Y

Plus en détail

2. Variables aléatoires unidimensionnelles

2. Variables aléatoires unidimensionnelles 2. Variables aléatoires unidimensionnelles MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal A2016 (v1) MTH2302D: variables aléatoires 1/20 Plan 1. Définitions 2. Variables aléatoires discrètes (masse)

Plus en détail

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur GOURIO-EWELL Perre-Gllme KOHN Céle CONROLE OPIMAL Alco à l'éqo de l cler Préseo d roblème 4 Méode de l'é djo 6 Mse e lce de l'lorme 7 Méode de corôle oml vec le ems 8 Méode de l'é djo 8 Mse e lce de l'lorme

Plus en détail

CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent.

CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent. 1 5 & & Pano R VLN/ R UR L ÉN/ L MR cht beschwnt # 6 Potpurre 2 erf vo erf vo Vo erf & vo Vo t`ar rê G 8 G 9 # er 4 er rr: Johannes We Ht 10 B s ars s ars 1 5 6 8 9 10 11 & & Un Un 12 1 Voy ae G 14 en

Plus en détail

Approche Hamiltonienne à Ports pour la Modélisation, la Réduction et la Commande des équations de Saint-Venant

Approche Hamiltonienne à Ports pour la Modélisation, la Réduction et la Commande des équations de Saint-Venant Aroch mlo à Por or l oélo l éco l omm éo S-V Préé r : Bo mro Ecrm : Ero r èvr ro rvl EDP- D AS 5 vrr 9 Sommr - Formlo mlo à Por éo S V - éco géomér 3- Proréé crl ré-or moèl ré 4- omm r rcoo r molg érg

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

I. Formes n-linéaires alternées

I. Formes n-linéaires alternées Soi u cors de crcérisique différee de Ch 4 : Déermis I. Formes -liéires lerées Soi * E... E e F+ esces vecoriels f : E F es licio liéire si elle es liéire r ror à chcue de ses vribles E F càd :,, ( es

Plus en détail

Prépa CPGE 2 Le 20/12/2018. Concours blanc 1

Prépa CPGE 2 Le 20/12/2018. Concours blanc 1 Prép CPGE Le //8 Cocours blc Durée : 4 heures Ps de docume, ps de clculrce Eercce : O d qu ue mrce A crrée d ordre es ue mrce lpoee s l ese u eer urel o ul el que : A e A où représee l mrce crrée o ulle

Plus en détail

Réponse temporelle : solution de l'équation d'état

Réponse temporelle : solution de l'équation d'état uoqu V uoqu Cours 9 Répos porll : soluo d l'équo d'é SI Cou! Répos porll à prr d l oco d rsr! Clcul d l répos porll à prr du odèl d'é " Résoluo d l'équo d'é # Cs sclr # Cs rcl # Ms évdc d l rc d rso "

Plus en détail

Chapitre 2 LES EMPRUNTS INDIVIS

Chapitre 2 LES EMPRUNTS INDIVIS Chptre LES EMPRUNTS INDIVIS.1 Actulsto de flux Actvté.1.1 : O dspose de chffres cocert l évoluto du chffre d ffres de l socété FLORIS depus 1985. E 1985, le Chffre d ffres étt de 1 Mllo de Frcs, e 1990

Plus en détail

g f dt. Montrer que les fonctions f et g sont nulles sur [0, 1].

g f dt. Montrer que les fonctions f et g sont nulles sur [0, 1]. Eercces du chapre ) So ue applcao moooe de [a, b] das Morer que es égrable ) Soe e g deu ocos égrables sur [, ] elles que :,, g g Morer que les ocos e g so ulles sur [, ] ) alculer cos lm! arcs, lm ; d

Plus en détail

Dénombrement et Combinatoire

Dénombrement et Combinatoire La combinatoire étudie comment compter des objets. La combinatoire étudie comment compter des objets. Elle fournit des méthodes de dénombrement utiles en proba. La combinatoire étudie comment compter des

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

DIE FILES DÜRFEN NUR FÜR DEN EIGENEN GEBRAUCH BENUTZT WERDEN. DAS COPYRIGHT LIEGT BEIM JEWEILIGEN AUTOR.

DIE FILES DÜRFEN NUR FÜR DEN EIGENEN GEBRAUCH BENUTZT WERDEN. DAS COPYRIGHT LIEGT BEIM JEWEILIGEN AUTOR. Weitere Files findest du auf www.semestra.ch/files DIE FILES DÜRFEN NUR FÜR DEN EIGENEN GEBRAUCH BENUTZT WERDEN. DAS COPYRIGHT LIEGT BEIM JEWEILIGEN AUTOR. 1 Introduction à la théorie des probabilités

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Séries de Fourier. , la régularisée de f est l application ~ f définie par : a admette un prolongement de classe

Séries de Fourier. , la régularisée de f est l application ~ f définie par : a admette un prolongement de classe PSI Lyé Rbls Sérs d Fourr Sérs d Fourr I Déos rélmrs Noos Ds hr, o osdèr ds oos -érodqus d R ds U ll oo s ou r morux sur R s sulm s ll s ou r morux sur [, ], s-à-dr s l xs u subdvso,, d [, ] ll qu l dm

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Cours (Terminale S) Limite d une fonction

Cours (Terminale S) Limite d une fonction Cours (Termile S) Limite d ue octio Limite d ue octio e + ou Foctio déiie u voisige de + (resp ) Soit ue octio d esemble de déiitio D O dir que «l octio est déiie u voisige de + (resp )» s il eiste u réel

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Pour plus de cours, exercices..., ou si vous avez des lacunes. n'hésitez pas à visiter

Pour plus de cours, exercices..., ou si vous avez des lacunes. n'hésitez pas à visiter CHAPITRE ES FONCTIONS D UNE SEUE VARIABE eerle So I ue pre o vde de R Ue pplco de I ds R es ue correspodce ere les élémes de I e ceu de R elle que ou éléme de I dme ue e ue seule me ds R Déos Ue oco réelle

Plus en détail

Probabilité d un événement. Combinaisons d événements. Probabilité conditionnelle

Probabilité d un événement. Combinaisons d événements. Probabilité conditionnelle Probabilités classiques Mathématiques discrètes Théorie des probabilités Cours 31, MATH/COSC 1056F Julien Dompierre Département de mathématiques et d informatique Université Laurentienne 7 novembre 00,

Plus en détail

Cours Terminale S 2012

Cours Terminale S 2012 Page d accueil Terminale S Cours Calculatrices ROC ROC Probabilités Probabilités : Cours Terminale S Probabilité d un événement Sommaire 1 Notion d événement 2 3 4 5 11 Définition 12 Vocabulaire Probabilité

Plus en détail

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries Résul d ppreissge géérl Module 4 ( cours) L ALGÈBRE uies e séries Exploier les relios mhémiques pour lyser des siuios diverses, fire des prédicios e predre des décisios éclirées.. modéliser des siuios

Plus en détail

4. Puissances et racines

4. Puissances et racines PUISSANCES ET RACINES 4. Puissces et rcies 4.. Puissces à exposts etiers Défiitio L puissce ième d'u ombre réel est u produit de fcteurs tous égux à : =, =, etc. O dit que est l bse de l puissce et l'expost.

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

LOCAL JEUNES BIDART PROGRAMME DES VACANCES D ETE 2015 11/13 ANS MERCREDI 08/07 MERCREDI 15/07 JEUDI 16/07 VENDREDI 17/07 SAMEDI 18/07

LOCAL JEUNES BIDART PROGRAMME DES VACANCES D ETE 2015 11/13 ANS MERCREDI 08/07 MERCREDI 15/07 JEUDI 16/07 VENDREDI 17/07 SAMEDI 18/07 LOCL JEUES BR PROGRE ES VCCES EE 2015 11/13 S om : LU 06/07 R 07/07 ERCRE 08/07 JEU 09/07 VERE 10/07 WL GOLF PRCOURS SRBCES OURO UL CVES JEUX SPORFS JEUX E COOPERO JEUX E SREGE PREP SEJOUR UK HEGOLE 10H

Plus en détail

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i) Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare

Plus en détail

Intérêts simples. Calcul de l intérêt

Intérêts simples. Calcul de l intérêt FORMULES DE M ATHEM ATIQUES FINANIERES Iérês sles lcul de l érê So I l érê ; le cl rêé lcé ; le ux d érê ; l durée e ées ; l durée e os ; j l durée e jrs 00 00 2 00 j 360 lcul de l vleur cquse So I l érê

Plus en détail

1 Probabilités-Rappel

1 Probabilités-Rappel Chapitre Probabilités sur un ensemble fini-variable aléatoire 1 Probabilités-Rappel On lance un dé non truqué à six faces numérotées de 1 à 6 et on note le nombre figurant sur la face supérieure du dé.

Plus en détail

PREMIERE PARTIE CALCUL FINANCIER

PREMIERE PARTIE CALCUL FINANCIER PREMIERE PRTIE LUL FINNIER Lo EH lcl fce e cel hpe : lgèbe fcèe HPITRE LGEBRE FINNIERE oe 0. Rppel. Iéê ple e éê copoé. Tx d éê eel e é 3. e d é coe 4. e d é ble 5. Opéo de pê Lo EH lcl fce e cel hpe :

Plus en détail

Variable aléatoire Définir une variable aléatoire sur Ω, c est associer à chaque éventualité de Ω un unique nombre réel.

Variable aléatoire Définir une variable aléatoire sur Ω, c est associer à chaque éventualité de Ω un unique nombre réel. Cours VARIABLES ALEATOIRES DISCRETES Le hasard, c est «l volotare smulat le volotare» - Tarde I - DEFINITIONS Sot Ω u uvers. Varable aléatore Défr ue varable aléatore sur Ω, c est assocer à chaque évetualté

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Méthodes d'étude de la nature d'une intégrale généralisée et exercices

Méthodes d'étude de la nature d'une intégrale généralisée et exercices A 9- Méhodes d'éude de l ure d'ue iégrle géérlisée e eercices Pour déermier l ure d'ue iégrle géérlisée f()d, il fu d'bord déermier les ois "à roblème", c'es à dire les ois où f 'es s déie e les éveuelles

Plus en détail

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704)

Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Aide pour le devoir maison n 1 de Terminale STG GSI (704) Mahémaiques Nombre d'exercices : 4 exercices Noe : L'exercice 4 es une pure copie d'un exercice d'un devoir surveillé de l'an dernier. Cela ne

Plus en détail

L1 Statistiques - cours 1 : définitions H. Perrot

L1 Statistiques - cours 1 : définitions H. Perrot L Sasues - cours : déos H. erro. Déos : - oulao - échallo - ué sasue - caracère : uala ou uaa - varable sasue : dscrèe ou coue - sére sasue. Séres sasues d'u caracère uaa dscre : - sére sasue - eec oal

Plus en détail

Probabilités. 1. Loi de probabilité sur un ensemble fini p2 2. Probabilité d un événement p6. Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés

Probabilités. 1. Loi de probabilité sur un ensemble fini p2 2. Probabilité d un événement p6. Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés . Loi de probabilité sur un ensemble fini p2 2. Probabilité d un événement p Copyright meilleurenmaths.com. Tous droits réservés . Loi de probabilités sur un ensemble fini.. Jeu de pile ou face On lance

Plus en détail

PROBLÈME 2 - PSI - CCP

PROBLÈME 2 - PSI - CCP Corrgé du DM 8 PROBLÈME - PSI - CCP 08 Q3 O [,] ( Ω s f ou déobrbl Ds l prr cs, d u spérc qu s l so f Ds l scod cs, o pu écrr { x } xp( = x ( Ω =, N [,] d u spérc s s sul s l sér xp( = x covrg bsolu Or,

Plus en détail

Distribution α-stable...2

Distribution α-stable...2 Dsrbuo -sb h://fordo.fr.fr/ os rchrchs rsos SOMMAIRE Dsrbuo -sb... DEFIITIO... OTATIO... LES ARIATIOS DE TYPE... 4 FORME GEERALE POUR L EALUATIO DE LA DISTRIBUTIO S... 4 FORME GEERALE POUR L EALUATIO DE

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

E désigne un K-espace vecoriel K=R ou C. Une forme bilinéaire sur E est symétrique si et seulement si ( x,

E désigne un K-espace vecoriel K=R ou C. Une forme bilinéaire sur E est symétrique si et seulement si ( x, I) Srucure préhlberee réelle : ) ormes bléares : a) déo : ESPACES PREHILBERTIENS REELS E désge u K-espace vecorel KR ou C Ue orme bléare sur E es ue applcao ϕ : E E léare par rappor à chacue des places.

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

ESPACES PREHILBERTIENS ET EUCLIDIENS. Ex1 : En utilisant astucieusement l inégalité de Cauchy-Schwarz, démontrer que :

ESPACES PREHILBERTIENS ET EUCLIDIENS. Ex1 : En utilisant astucieusement l inégalité de Cauchy-Schwarz, démontrer que : ESPACES PREHILBERTIENS ET EUCLIDIENS Produis sclires ds R : Le rodui sclire usuel ds R es défii r : ( u,v ) R, si u = ( x,x,,x ) e v = ( y,y,,y ), uv = x y + x y + + x y = x y L orme euclidiee ssociée

Plus en détail

II- Estimation et prévision par intervalle

II- Estimation et prévision par intervalle Uversé rs -hé re UR 0 Lcece de ceces Ecqes TATITIQUE crs de Me RADEL II- Es e révs r ervlle Déf r re fxé ere 0 e à e réls (x... x de l'échll ssce ervlle I(x... x de elle fç qe r e vler θ d rère l rlé qe

Plus en détail

Math B. Page 1

Math B. Page 1 2. a) Représente ces ensembles dans un diagramme de Venn : l ensemble universel U = {nombres naturels positifs de 1 à 40 inclusivement} H = {multiples de 8}= {8, 16, 24, 32, 40} Q = {multiples de 4} =

Plus en détail

Les exercices de cette rubrique sont corrigés dans le manuel, p

Les exercices de cette rubrique sont corrigés dans le manuel, p 7. bilités Objectifs et pré-requis On introduit dans ce chapitre la notion de variable aléatoire qui permet de modéliser des situations et de justifier certaines expériences effectuées en classe de seconde.

Plus en détail

Intégration. Calcul d intégrales. Calcul de primitives. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

Intégration. Calcul d intégrales. Calcul de primitives. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [hp://mp.cpgedupuydelome.r] édié le juille 4 Eocés Iégrio Clcul d iégrles Clcul de primiives Eercice [ 96 ] [correcio] Déermier les primiives suives : e b l c l Eercice [ 79 ] [correcio] Déermier les primiives

Plus en détail

Mathématiques pour la finance

Mathématiques pour la finance Objectif du cours: Maîtriser les outils mathématiques nécessaires à la compréhension des modèles de mathématiques financières en temps discret Savoir actualiser et valoriser une obligation ; mesurer le

Plus en détail

Modélisation stochastique, Processus stochastiques

Modélisation stochastique, Processus stochastiques Modélisation stochastique, 6 octobre 2009 1 / 54 Modélisation stochastique, 1 2 3 2 / 54 Modélisation stochastique, Rappel : Variables aléatoires Exemple : Pièce de monnaie soit jetée trois fois. X(ω)

Plus en détail

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent

huguesleclair@yahoo.ca - copyright SACEM Allant q = 63 SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Bar. Que tout le long mes pas me por - tent Poè Navajo SOPRANO ALTO TENOR BARYTON BASSE Alnt q = 6 à mémoire de JeanPaul Rioelle s as or s as or tout le long s as or Hugues Lecir 4 s as or t(ent)à cha re tour des sai sons Pour Pour re re 7 vien

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Chap. 9 : Probabilités, conditionnement et indépendance Mathématiques T S

Chap. 9 : Probabilités, conditionnement et indépendance Mathématiques T S I Le poit sur les probabilités ) Modélisatio d ue expériece aléatoire a. Loi de probabilité Défiitio : Soit E = {x, x 2,, x r } u esemble fii dot tous les élémets sot les issues d ue expériece aléatoire.

Plus en détail

Séance 2 Autocorrélation des erreurs et hétéroscédasticité et Test de normalité

Séance 2 Autocorrélation des erreurs et hétéroscédasticité et Test de normalité Séace Auocorrélao des erreurs e hééroscédascé e Tes de ormalé Coeu : Défo e causes Déeco de l auocorrélao Tess usuels d auocorrélao: Tes des rus, Durb e Waso, Breusch-Godfrey, Bo-Perce, Ljug-Bo Hééroscédascé

Plus en détail

BURE ARX : RIJR SAINT-ROl s, On reçoit les Aboonerrmnts et les Aft:oonees

BURE ARX : RIJR SAINT-ROl s, On reçoit les Aboonerrmnts et les Aft:oonees ER 2 URE RX : RR RO OEE O ç : OUE : U ; 2 ; 2 U 2 R ; V x O R V : O» R O 5 x ` x : x k 5 25 52 x V 2 :HO%RHE OE 5 x O OU 25 V H! V O H x " 5 x ; x R! ç R VU! â 2 E wk 8 V 2 ; 2 : 2 5 5! 5U è U x ÉÊHE É

Plus en détail

CONCOURS Centrale-Supélec 2003 Filière PSI MATHEMATIQUES I. Partie I - Polynômes de Hilbert

CONCOURS Centrale-Supélec 2003 Filière PSI MATHEMATIQUES I. Partie I - Polynômes de Hilbert ONOURS l-sélc 3 Flè SI ATHEATIQUES I I - olyôms d Hlb I.A. o o { } T T T T T T s mc d R d m géél m s > s.a. s mc gl sé do l dém v. Ell s doc vsbl. O ss mq q l'lco U : s domohsm d [] l q U o T T o U Id

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

EVENEMENT ET PROBABILITE ELEMENTAIRES

EVENEMENT ET PROBABILITE ELEMENTAIRES EVENEMENT ET PROILITE ELEMENTIRES La théorie des probabilités est une branche des mathématiques qui permet de modéliser les phénomènes où le hasard intervient. On sélectionne un échantillon de la population

Plus en détail

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe.

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. Phonologie - Lecture Fiche 1 1. Écris la son (l) 2. Relie à la bonne lo lé la le lu li Phonologie - Lecture Fiche 2 1. Entoure la bonne son (l) 2. Écris la syllabe à la bonne place. lo la le li le lu la

Plus en détail

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. ²lo. ²lé. ²la. ²le. ²lu.

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. ²lo. ²lé. ²la. ²le. ²lu. Phonologie - Lecture Fiche 1 1. Écris la son (l) 2. Relie à la bonne ²lo ²lé ²la ²le ²lu ²li Phonologie - Lecture Fiche 2 1. Entoure la bonne son (l) 2. Écris la syllabe à la bonne place. ²lo ²la ²le ²li

Plus en détail

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE P PR RÉ ÉS SE EN NT TA AT TIIO N T TE ER RM MIIN NO OLLO OG GIIE E LLA AT TO OU RÉ CH HE ELLLLE E D DIIM ME EN NS SIIO NS SD SP PR RIIN NC CIIP PA AU UX X C CO OM MP PO OS SA AN NT TS S (Utilisation limitée

Plus en détail

Probabilités. I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 Définitions... 2 I.2 Propriétés... 2

Probabilités. I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 Définitions... 2 I.2 Propriétés... 2 Probabilités Table des matières I Petits rappels sur le vocabulaire des ensembles 2 I.1 s................................................... 2 I.2 Propriétés...................................................

Plus en détail

NOTION DE PROBABILITÉ Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

NOTION DE PROBABILITÉ Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako I Itroductio : NOTION DE PROBABILITÉ Site MathsTIE de Adama Traoré Lycée Techique Bamako ) Exemple : O lace fois e l air u dé o pipé (ormal), x et y fot u pari Si 66 apparaît alors x gage 600Frs Si ou

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. ****

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. **** SESSION 3 PSIM7 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES Durée : heures Les calcularices so auorisées **** NB Le cadida aachera la lus grade imorace à la claré, à la récisio e à la cocisio de la

Plus en détail

Ver sai l l es l e ch âteau d u R oi sol ei l. Modifiez le style des sous-titres du masque

Ver sai l l es l e ch âteau d u R oi sol ei l. Modifiez le style des sous-titres du masque Ver sai l l es l e ch âteau d u R oi sol ei l Modifiez le style des sous-titres du masque Louis XIV craint les révoltes. Il se fait donc construire à partir de 1661 un palais hors de Paris, à Versailles.

Plus en détail

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!)

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!) Mouvemen uniforme (gleichmäβige Bewegung) 1 Définiion Lorsqu un mobile se déplce vec une viesse consne v, on di que son mouvemen es uniforme. Exemple: ) Cyclise rouln vec une viesse consne de 5 km/h. b)

Plus en détail

Il neige. & b4. w w w w > œ œ j w w w > > U > & b 4 U. w w w w w œ j œ œ œ œ œ œ œ. œ J. Paroles et musique de Corbec

Il neige. & b4. w w w w > œ œ j w w w > > U > & b 4 U. w w w w w œ j œ œ œ œ œ œ œ. œ J. Paroles et musique de Corbec Il neige Paroles et musique de Corec Il neige. Aujourd'hui, c'est dimanche, j'ai elleté devant ma orte, jeté le vieux ain de la lanche, les rouillons et les feuilles mortes. Sur mon ureau iant émergent

Plus en détail

Tut Rentrée. Evènements et probabilités élémentaires

Tut Rentrée. Evènements et probabilités élémentaires Tut Rentrée Evènements et probabilités élémentaires La théorie des probabilités est une branche des mathématiques qui permet de modéliser les phénomènes où le hasard intervient. On sélectionne un échantillon

Plus en détail

La langue de chez nous

La langue de chez nous Yves Duteil oprao lto 'est u - e la - gue eor ass. 'est u - e la - gue 5 elle a - ve desmots su - peresqui por-te so his - toire à tra-vers ses a - ets Où l'o set la mu - sique et le par-fum des elle a

Plus en détail

Le problème de la télécommande

Le problème de la télécommande Le problème de la télécommande Durée : 6h Connaissances et capacités exigibles : Connaissances Notion de probabilité Capacités - Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilité. - Calculer

Plus en détail

Introduction aux probabilités

Introduction aux probabilités 22 août 2013 Concepts de base Introduction Définitions Expérience aléatoire : Expérience dont le résultat n est pas connu à l avance. Définitions Expérience aléatoire : Expérience dont le résultat n est

Plus en détail

Probabilités élémentaires

Probabilités élémentaires 1. Exemple... p2 4. Lois de probabilité... p7 2. Vocabulaire... p4 5. Variables aléatoires... p8 3. Espaces probabilisés fiis... p4 Copyright meilleuremaths.com. Tous droits réservés 1. Exemple Probabilités

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges

Plus en détail

Ch.10 : Probabilités

Ch.10 : Probabilités e S - programme 0 mathématiques ch.0 cahier élève Page sur 4 Ch.0 : Probabilités Exercice n A page 30 : Probabilités Vrai ou faux? On place dans un sac six jetons de même forme et de même taille : trois

Plus en détail

Gaëlle Ruysschaert, Mise à jour le 28/02/17.

Gaëlle Ruysschaert, Mise à jour le 28/02/17. Gëll Ruyssch, Ms à ju l 28/02/17. Plfc lé, cls hééès, écss à l O 2 N Objcfs : E cbl qu GP lf s lés c ffés fcus ; Pév cs ccs lé lés à u éfu lfc. P : Puqu lf? Qu lf? Rôls u GP s l lfc? Méhs lfc N Déc à l

Plus en détail

I. Espace vectoriel Mn, p ( )

I. Espace vectoriel Mn, p ( ) Mhémque cou Ch : Mce So u co (commuf),, * I. ce vecoel M, () emble de mce à lge e coloe : M ( ) {( ) },,,, M A, ( ), ( ) l ème M ème, ( ), M ( ) l ( ) C coloe de A L lge de A ( ) e mu d'ue ucue de ev :

Plus en détail

Synthèse 3 : Les matrices

Synthèse 3 : Les matrices Syhèse 3 : Les mrices Sdrie CHRLES : schrles@biomserv.uiv-lyo1.fr 1 Défiiios...2 2 Opérios sur les mrices...3 2.1 ddiio de deux mrices...3 2.2 Muliplicio d ue mrice pr u sclire...3 2.3 Muliplicio de mrices...4

Plus en détail

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002 CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE EXERCICE. Notos X la variable aléatoire décrivat l'idetificatio des pièces défectueuses. Le ombre de valeurs possibles de X correspod au ombre de cofiguratios possibles

Plus en détail

[ VO ] en vert et la demi-droite [ LE ) en bleu. Exercice p 151, n 1 :

[ VO ] en vert et la demi-droite [ LE ) en bleu. Exercice p 151, n 1 : Exercice p 151, n 1 : 1) Placer trois points I, J et K non alignés, puis : a) tracer la droite passant par les points I et K ; b) tracer le segment d extrémités J et I ; c) tracer la demi-droite d origine

Plus en détail

1. Loi d'une variable aléatoire réelle discrète

1. Loi d'une variable aléatoire réelle discrète Chapitre 7 : Variables aléatoires discrètes. Loi d'une variable aléatoire réelle discrète. Définition et loi Définitions : Soit (, T, P) un espace probabilisé. Soit X une application de dans IR. Pour tout

Plus en détail

Mairie d'ozoir-la-ferrière - Direction des Services Extérieurs - service Activités Périscolaires

Mairie d'ozoir-la-ferrière - Direction des Services Extérieurs - service Activités Périscolaires e 'OzolFee Deco e Sevce Exéeu evce cvé Pécole PROGRE PREVISIONNEL DES CTIVITES Vcce 'uoe 2017 ccuel e lo FRNCOISE DOLTO Goue e OURSONS e LUTINS (ee e oyee eco) Deceu e l'ccuel e lo CHSSEIGNE Yck eu jo

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Exercices sur la convexité

Exercices sur la convexité églté de Pocelet Eercces sur l coveté Sot ue octo dée covee sur u tervlle = [ ; b] ( < b) à vleurs ds, de clsse C Démotrer que l o : b b b Étuder l coveté de l octo : l e E dédure que pour tout -uplet,,,

Plus en détail

Produit scalaire. Exercices

Produit scalaire. Exercices Produ scalare Exercces 8-9 Nveau Exercces gééraux sur le rodu scalare So E u esace vecorel mu d u rodu scalare réel a Morer que oue famlle orhoormale es lbre b Es-ce ecore le cas our ue famlle orhogoale?

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

1 Notion d expérience aléatoire Définition 1.1 Expérience aléatoire Exemple 1.1 Remarqe. Définition 1.2 Événement Remarqe.

1 Notion d expérience aléatoire Définition 1.1 Expérience aléatoire Exemple 1.1 Remarqe. Définition 1.2 Événement Remarqe. Ω = {, 2, 3, 4, 5, 6} A A A B A B A B A B A B A B Ω A B A B A {A, A} Ω {{ω}, ω Ω} A B A B A B A B C {A, B, C} A B A B A B A B 52 52 5 52 5 = 2652 (7, V ) (V, 7 ) (7, V ) (V, 7 ) ( 52 2 ) = 326 2 0 0 0

Plus en détail

PROGRAMME PREVISIONNEL DES ACTIVITES Mercredis novembre Accueil de loisirs Plume-Vert Groupe des OURSONS (petites sections)

PROGRAMME PREVISIONNEL DES ACTIVITES Mercredis novembre Accueil de loisirs Plume-Vert Groupe des OURSONS (petites sections) e 'OzolFee Deco e Sevce Exéeu evce cvé Pécole PROGRE PREVISIONNEL DES CTIVITES ece ovebe 2018 ccuel e lo PlueVe Goue e OURSONS (ee eco) Deceu e l'ccuel e lo Vlée Behele eu jo u eceu Céle eu gle e e e ece

Plus en détail

Feuille 7 intégration 1

Feuille 7 intégration 1 UPMC M Suies, iégrles, lgére liéire 5-6 Feuille 7 iégrio Il y plusieurs ypes d exeries : les exeries dis «de luls» mrqués pr u (C) que vous devez pouvoir rier e uoomie e ss erreur : des quesios de e ype

Plus en détail

Dossier de sponsoring saison culturelle 2015 2016

Dossier de sponsoring saison culturelle 2015 2016 Dor oorg o culurll 2015 2016 Aoco culurll L Lèr.. Crol Fvr, R L Sog 31, 1625 Sâl www.llr.ch L oco culurll L Lèr u oco rqu bu écoomqu, qu our objcf l évlom cvé culurll l orgo ccl rclm l ll olyvl Sâl. L

Plus en détail

CHAPITRE 6 SYSTÈMES DU SECOND ORDRE

CHAPITRE 6 SYSTÈMES DU SECOND ORDRE CHAPITRE 6 SYSTÈMES DU SECOND ORDRE. Équaio différeielle Focio de rasfer. O aelle sysème du secod ordre, u sysème régi ar ue équaio différeielle du ye : d y. dy. +. + y K. x ω d ω d. 4 avec: < ω ω ce qui

Plus en détail