Comment les consommateurs lisent-ils l étiquetage nutritionnel des produits agro-alimentaires?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment les consommateurs lisent-ils l étiquetage nutritionnel des produits agro-alimentaires?"

Transcription

1 Comment les consommateurs lisent-ils l étiquetage nutritionnel des produits agro-alimentaires? Proposition d une typologie les pratiques de lecture de l étiquetage nutritionnel Lydiane Nabec (RITM Université Paris-Sud) Isabelle Chalamon (INSEEC Lyon)

2 Obésité : un enjeu de santé publique ü 500 millions de personnes obèses dans le monde, ü 35,7% de la population américaine, ü pour un coût médical estimé à 147 milliards de $ / an en 2008 aux US (Finkelstein et al., 2009) des maladies associées (diabètes, cholestérol, cancers, etc.)

3 Des formats innovants d étiquetage, sur l arrière et l avant des packagings } } Un effort d éducation de la part des pouvoirs publics et des industriels : émergence de nouveaux formats comme les feux préconisés par le PNNS (FOP Newman et al., 2014) Une caution nutritionnelle, un outil de différenciation pour les MDD face aux marques nationales

4 Comment les consommateurs utilisent-ils l étiquetage nutritionnel? Le bilan Seulement 16,8 % des européens déclarent lire l étiquetage nutritionnel sur les produits agro-alimentaires! Et 8 % des décisions d achat sont motivées par la valeur nutritionnelle du produit (Grunert et al. 2010)

5 Problématique et méthodologie de la recherche Comment les consommateurs utilisent-ils (ou non) l information nutritionnelle? Enjeux : } Analyser les représentations de l information nutritionnelle, } Dégager des profil-type de lecteurs. Méthodologie : } 30 entretiens semi-directifs individuels, sur des consommateurs aux profils socio-démo variés, } Des tests projectifs : réactions face à des étiquettes nutritionnelles sur 2 catégories de produits (chocolat et plats cuisinés), } Analyse sémiotique + analyse de contenu thématique.

6 La représentation des règles nutritionnelles : une opposition et des contradictions Respect des règles L alimentation est source de bénéfices L obligatoire Le permis L interdit Le facultatif L alimentation est source de dangers Contournement, évitement des règles

7 La représentation des règles nutritionnelles «Je mange des fruits et des légumes tous les jours» Respect des règles «J essaie de ne pas manger trop gras et trop sucré» L alimentation est source de bénéfices L obligatoire Le permis L interdit Le facultatif L alimentation est source de dangers «Je ne suis pas très disciplinée, je me fie surtout Contournement, évitement des règles au goût» «Les vitamines, le sodium, tout ça, je ne regarde jamais»

8 Les profils «types» de lecture : L information nutritionnelle permet d optimiser l alimentation pour atteindre un objectif santé ou corporel. permet de réguler l alimentation pour éviter un risque santé ou corporel. Obligatoire Interdit Permis n est pas une priorité. L alimentation suit un objectif «plaisir». Facultatif n est pas consultée. L alimentation suit un objectif «pratique».

9 : objectif «santé» ou «apparence» Les adeptes du naturel La liste des ingrédients : ordre, présence d ingrédients jugés naturels Les labels : production, composition, bio, label rouge Logique qualitative Objectif «Santé» Les sportifs Lecture des nutriments, notamment des protéines et glucides (en gr.) Les labels «énergétiques» : concentration protéique maximale, % protéines Logique quantitative Objectif «physique»

10 : objectif «santé» ou «apparence» Les adeptes du naturel La liste des ingrédients : ordre, présence d ingrédients jugés naturels Et les labels : production, composition, bio, label rouge Logique qualitative Objectif «Santé» Les sportifs «Je suis convaincu que Lecture l alimentation des nutriments, est le premier notamment des des médicaments protéines et» glucides (en gr.) Et des labels «énergétiques» : concentration «Dans protéique les étiquettes, je maximale, % recherche protéines ce qui se rapproche le plus de la Logique recette quantitative brute (dans la liste Objectif «physique» des ingrédients)» «J essaie d aller toujours vers le plus naturel, le plus sain»

11 : objectif «santé» ou «apparence» Les adeptes du naturel La liste des ingrédients : ordre, présence d ingrédients jugés naturels Les labels : production, composition, bio, label rouge Logique qualitative Objectif «Santé» Les sportifs Lecture des nutriments, notamment des quantités de protéines et glucides Les labels «énergétiques» : concentration protéique maximale, % protéines Logique quantitative Objectif «physique» «Pour moi, l alimentaiton, c est du carburant» «Je regarde la quantité de protéines» «Je regarde les calories, chaque kilo en plus, c est des minutes en moins pour la course»

12 : objectif «santé» ou «apparence» Les préventifs du risque de santé La liste des ingrédients : recherche d ingrédients allergènes ou dangereux pour la santé Les soucieux de leur ligne Les calories Les quantités de glucides et de lipides Les labels «minceur» : 0% de sucre, 0% de matières grasses Logique qualitative` Objectif «Santé» Logique quantitative` Objectif «Physique»

13 : objectif «santé» ou «apparence» «Le sel, ça bouche les artères, donc j y fais attention» «Je m assure qu il n y ait pas de trace d arachide dans ce que j achète, c est vital pour Martin (fils)» «Si je vois E406, je repose direct, je suis allergique» Les préventifs du risque de santé La liste des ingrédients : recherche d ingrédients allergènes ou dangereux pour la santé Logique qualitative` Objectif «Santé» Les soucieux de leur ligne Les calories Les glucides et lipides (en gr.) Les labels «minceur» : 0% de sucre, 0% de matières grasses Logique quantitative` Objectif «Physique»

14 : objectif «santé» ou «apparence» «Mon idéal, c est 0% de graisses, 0% de sucres» Les préventifs du «Les personnes risque qui mangent de santé trop de féculents ont des problèmes de poids» La liste des ingrédients : recherche d ingrédients allergènes ou dangereux pour la santé «Je choisis toujours des produits faibles en glucides et en lipides» Logique qualitative` Objectif «Santé» Les soucieux de leur ligne Les calories Les glucides et lipides (en gr.) Les labels «minceur» : 0% de sucre, 0% de matières grasses Logique quantitative` Objectif «Physique»

15 : objectif «plaisir» Les gourmets La liste des ingrédients Les labels de qualité : AOC, label rouge Les «condensés» d informations nutritionnelles : % AJR Logique qualitative Objectif : «Plaisir» Les gourmands La liste des ingrédients et le poids net. La marque Le visuel du produit Logique quantitative Objectif : «Plaisir»

16 : objectif «plaisir» Les gourmets La liste des ingrédients Les labels de qualité : AOC, label rouge Les «condensés» d informations nutritionnelles : % AJR Logique qualitative Objectif : «Plaisir» Les gourmands «Je m autorise quelques petits plaisirs sans trop culpabiliser» La liste des ingrédients et le poids net. Regarde la marque et le visuel du produit. «Si je mange du chocolat, autant qu il soit bon, donc avec du vrai sucre et pas Logique quantitative autre chose» Objectif : «Plaisir»

17 : objectif «plaisir» Les gourmets La liste des ingrédients Les labels de qualité : AOC, label rouge Les «condensés» d informations nutritionnelles : % AJR Logique qualitative Objectif : «Plaisir» Les gourmands La liste des ingrédients et le poids net. La marque Le visuel du produit Logique quantitative Objectif : «Plaisir» «J aime bien manger des trucs bons mais en quantités» «Je regarde le poids de la portion. Si c est marqué pour 1 à 2 personnes, ça veut dire que je vais bien manger!»»

18 : objectifs «pratique» et «économie» Les mangeurs discount Pratiquement aucun élément lu Recherche avant tout le prix attractif, le bon rapport quantité/prix. Logique quantitative Objectif : «Economique» Les mangeurs «pratiques» Pratiquement aucun. Regarde avant tout la praticité, la marque ou encore le visuel produit. Logique qualitative Objectif : «Pratique»

19 : objectifs «pratique» et «économie» «Mon premier critère, c est le prix» Les mangeurs discount Les mangeurs pratiques «Je ne regarde pas parce glucide-protide-lipide, je ne sais pas ce que ça fait sur le corps» Pratiquement aucun élément lu Recherche avant tout le prix attractif, le bon rapport quantité/prix. Logique quantitative Objectif : «Pratique» Pratiquement aucun. Regarde avant tout la praticité, la marque ou encore le visuel produit. Logique qualitative Objectif : «Pratique»

20 : objectifs «pratique» et «économie» «Mais en fait, les calories, ça ne veut rien dire» «Je vais manger ce que je trouve dans le frigo» Les mangeurs discount Pratiquement aucun. Recherche avant tout le «Je ne fais pas prix gaffe attractif, aux le bon aliments que rapport je consomme quantité/prix.» Logique quantitative Objectif : «Pratique» Les mangeurs pratiques Pratiquement aucun. Regarde avant tout la praticité, la marque ou encore le visuel produit. Logique qualitative Objectif : «Pratique»

21 Les profils «types» de lecture, les biais et les risques associés Sur-optimisation : anxiété, vulnérabilité aux allégations Les Adeptes du Naturel Les Sportifs Obligatoire Sur-régulation : anorexie, carences nutritives Les Préventifs santé Interdit Les Soucieux de la ligne Permis Facultatif Les Gourmets Les Gourmands Les Mangeurs Pratiques Les Mangeurs Discount Sous-estimation : surpoids, obésité

22 Quelles stratégies d étiquetages pour les marques? L étiquetage «caution» L étiquetage «sans» L étiquetage «saveur» L étiquetage «Didactique» ou «pratique»

23 Information émise, information reçue? } Les alertes Une lecture facilitée pour les «régulateurs» Mais un discours anxiogène qui peut soulever des résistances...

24 Le PNNS : des obligations et des interdits Mais où est le «permis»?`

25 Synthèse des apports de la recherche } Il n existe pas UN seul profil de lecture de l information nutritionnelle, mais DES lecteurs, avec des pratiques nutritionnelles différentes et des modes de lectures spécifiques, } Si l obésité est un risque majeur en termes de santé publique, les régimes alimentaires carencés doivent aussi être évités ainsi que les risques psychologiques liés à la nutrition (anorexie, boulimie, etc.), } D où les limites d un étiquetage nutritionnel standardisé et la nécessaire déclinaison en fonction de la cible de lecteurs, voire la personnalisation via l information mobile

26 Merci de votre attention!

Comment améliorer son Bien être et Contrôler son Poids?

Comment améliorer son Bien être et Contrôler son Poids? Comment améliorer son Bien être et Contrôler son Poids? 1 Comment choisit on ce que l on mange? Que regardez vous avant d acheter un produit alimentaire? 2 Est ce que vous regardez ce qui est vraiment

Plus en détail

Etude sur le lien entre qualité nutritionnelle, prix et étiquetage des produits

Etude sur le lien entre qualité nutritionnelle, prix et étiquetage des produits Etude sur le lien entre qualité nutritionnelle, prix et étiquetage des produits Elodie Lebrun-Doaré / Oqali-INRA 2 e colloque Oqali «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire et reformulation des produits

Plus en détail

LE ENSEIGNES DE LA DISTRIBUTION & LA NUTRITION

LE ENSEIGNES DE LA DISTRIBUTION & LA NUTRITION 2013 LE ENSEIGNES DE LA DISTRIBUTION & LA NUTRITION 1 Depuis plus d une décennie, les enseignes de la distribution s engagent en faveur de la nutrition. Pour recenser l ensemble de ces initiatives, le

Plus en détail

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Document élaboré par La Cuisine Éducative Mapleton 2011 CONSEILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES MENTORS COMMUNAUTAIRES EN ALIMENTATION COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE

Plus en détail

Nouvelle information nutritionnelle sur les étiquettes

Nouvelle information nutritionnelle sur les étiquettes Nouvelle information nutritionnelle sur les étiquettes En étant actif et en mangeant des aliments sains, on peut réduire le risque de problèmes de santé comme le diabète et les maladies du coeur. #2 Les

Plus en détail

Alimentation et santé

Alimentation et santé Promusport Nos missions : Stages créatifs et sportifs pour les enfants. Reprise d une activité physique (JCPMF, randonnées, clubs sportifs, Promu s days, ) Soutien et mise en place de projets de promotion

Plus en détail

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles. Session 7

Savoir lire les étiquettes nutritionnelles. Session 7 Savoir lire les étiquettes nutritionnelles Session 7 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Quel est l intérêt des mentions repères présentes sur les étiquettes de produits alimentaires?

Plus en détail

Doc 1 : Des exemples de diversité alimentaire dans le monde

Doc 1 : Des exemples de diversité alimentaire dans le monde Alimentation et santé Le nombre de personnes en surpoids et en obésité a augmenté depuis ces dernières années. Ce phénomène s accompagne également d une augmentation des maladies nutritionnelles (ex :

Plus en détail

Gastronome Distribution RCS Nantes. la NUTRITION & SES ENJEUX

Gastronome Distribution RCS Nantes. la NUTRITION & SES ENJEUX Gastronome Distribution - 309 707 214 RCS Nantes 1 la NUTRITION & SES ENJEUX Pourquoi s intéresser à la nutrition? L alimentation joue un rôle prépondérant dans la santé afin d éviter l apparition de pathologies

Plus en détail

«Bien manger» Qu est-ce qu un repas équilibré et quels sont les risques associés au fait de trop manger?

«Bien manger» Qu est-ce qu un repas équilibré et quels sont les risques associés au fait de trop manger? «Bien manger» Qu est-ce qu un repas équilibré et quels sont les risques associés au fait de trop manger? Les objectifs : - A la fin de la séance, les élèves savent que des informations nutritionnelles

Plus en détail

La stabilisation. Session 11

La stabilisation. Session 11 La stabilisation Session 11 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S11-Stabilisation-Dec2012 2 Un poids stable, c est un équilibre entre : Apports Alimentaires Dépenses

Plus en détail

Diabète? Mieux comprendre pour mieux se traiter. Programme des cours et séances d information à la Maison du Diabète 1/2017

Diabète? Mieux comprendre pour mieux se traiter. Programme des cours et séances d information à la Maison du Diabète 1/2017 Programme des cours et séances d information à la Maison du Diabète 1/2017 Diabète? Mieux comprendre pour mieux se traiter Inscriptions / renseignements au : Tél. 48 53 61 www.ald.lu diabete@pt.lu Calendrier

Plus en détail

Education nutritionnelle et prévention du surpoids et de l obésité

Education nutritionnelle et prévention du surpoids et de l obésité Education nutritionnelle et prévention du surpoids et de l obésité Diaporama d information à l adresse des parents d élèves en écoles maternelles et des partenaires Quelques données: L'Alsace est la 2ème

Plus en détail

Conservation des aliments, santé et appétence alimentaire

Conservation des aliments, santé et appétence alimentaire Conservation des aliments, santé et appétence alimentaire Conseils de conservation Date limite de consommation (DLC) : "À consommer jusqu'au..." Pour les aliments réfrigérés. Date limite impérative jusqu'à

Plus en détail

BULLETIN NUTRITIONNEL

BULLETIN NUTRITIONNEL ETE 2017 BULLETIN NUTRITIONNEL UNE ALIMENTATION SAINE PENDANT L ETE GRACE AU REGIME MEDITERRANEEN La saison estivale est une excellente occasion pour les diététiciens et les nutritionnistes de recommander

Plus en détail

J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires

J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires CENTRE POLYVALENT DE SANTE UNIVERSITAIRE Adresse du site : www.docvadis.fr/cpsu Validé par le Comité Scientifique Endocrinologie

Plus en détail

J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires

J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires J'apprends à lire les étiquettes pour mieux choisir mes produits alimentaires Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Adresse du site : www.docvadis.fr/malinf.sat.paris Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

Équilibre alimentaire et. Dr jm Lagarde octobre santé

Équilibre alimentaire et. Dr jm Lagarde octobre santé 2015 Équilibre alimentaire et Dr jm Lagarde octobre 2015 santé POURQUOI CET EXPOSE CHANGEMENT ALIMENTATION DIMINUTION DES DEPENSES CALORIQUES MODIFICATION DES ALIMENTS INTOLERANCE LAIT GLUTEN PERTE DES

Plus en détail

Poids de forme et «affûtage» du marathonien. Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015

Poids de forme et «affûtage» du marathonien. Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015 Poids de forme et «affûtage» du marathonien Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015 Introduction Le Poids Optimal ou Idéal fait référence à un objectif de santé (formules) Masse maigre

Plus en détail

GEM RCN. Groupement d Etudes des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition

GEM RCN. Groupement d Etudes des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition GEM RCN Groupement d Etudes des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition Marie-Aimée KUCHLY et Virginie GOMEZ Diététiciennes Nutritionnistes Sommaire Historique Naissance GEMRCN Objectifs généraux

Plus en détail

L'équilibre alimentaire

L'équilibre alimentaire L'équilibre alimentaire entrées sorties POIDS Equilibre alimentaire équilibre alimentaire = couverture des besoins pas de carence pas d'excès équilibre sur la semaine Besoins nutritionnels Sujet sain varie

Plus en détail

Prise en charge diététique de l obésité. Taminiau Titiana Michel Sandrine CHR Haute Senne

Prise en charge diététique de l obésité. Taminiau Titiana Michel Sandrine CHR Haute Senne Prise en charge diététique de l obésité Taminiau Titiana Michel Sandrine CHR Haute Senne Plan Introduction Définition Objectifs de prise en charge Enquête diététique Objectifs de perte de poids Conseils

Plus en détail

«La Suggestion Equilibre du jour»

«La Suggestion Equilibre du jour» «La Suggestion Equilibre du jour» L équilibre alimentaire Les principes de base Ce document est conforme au Mise à jour Février 2008 www.sodexho.com www.sodexo.com SOMMAIRE 1 La composition des aliments

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 PLAN LES NUTRIMENTS MACRONUTRIMENTS MICRONUTRIMENTS HYDRATATION LA JOURNEE ALIMENTAIRE DU JEUNE SPORTIF DEPISTAGE DES TCA

Plus en détail

Avis plat lyophilisé : Summit to eat Ragoût de Boeuf et Pommes de terre

Avis plat lyophilisé : Summit to eat Ragoût de Boeuf et Pommes de terre Summit to eat est une marque récente dans le milieu de la bouffe outdoor / plat lyophilisé. Par contre ce n est pas si nouveau que ça car c est ni plus ni moins la relève de la célèbre marque Mountain

Plus en détail

2 nde CGEA LEGTA La Vinadie - Figeac. De la fourche à la fourchette - Céline RAVELLO Legta La Vinadie

2 nde CGEA LEGTA La Vinadie - Figeac. De la fourche à la fourchette - Céline RAVELLO Legta La Vinadie 2 nde CGEA LEGTA La Vinadie - Figeac De la fourche à la fourchette - Céline RAVELLO - 2017-03-07 - Legta La Vinadie 1 Sommaire Pourquoi je mange? Qu est-ce que je mange? Qu est-ce que l équilibre alimentaire?

Plus en détail

Décryptons les étiquettes!

Décryptons les étiquettes! Décryptons les étiquettes! Nous sommes de plus en plus nombreux à devoir utiliser des produits du commerce. Ceci afin de nous faire gagner du temps côté cuisine. Une fois de plus, la diététique est là

Plus en détail

Diabète? Mieux comprendre pour mieux se traiter. Programme des cours et séances d information à la Maison du Diabète 2/2016

Diabète? Mieux comprendre pour mieux se traiter. Programme des cours et séances d information à la Maison du Diabète 2/2016 Programme des cours et séances d information à la Maison du Diabète 2/2016 Diabète? Mieux comprendre pour mieux se traiter Pourquoi les personnes diabétiques doivent-elles surveiller leurs pieds? Les produits

Plus en détail

Sommaire Introduction

Sommaire Introduction 2 2 Sommaire Introduction... 5 Le régime du Dr Atkins (ou régime sans glucides)... 7 Régime diététique... 9 Régime dissocié... 11 Régime Dukan... 15 Régime fibres... 19 Régime Fricker (méthode TGV)...

Plus en détail

Conseil Général des Hauts de Seine. L obésité chez l adolescent

Conseil Général des Hauts de Seine. L obésité chez l adolescent Conseil Général des Hauts de Seine L obésité chez l adolescent Document confidentiel destiné au Conseil Général des Hauts de Seine octobre 2012 1 L obésité et les adolescents Qu est-ce que l obésité? L

Plus en détail

Votre Nutri Profil: 1 Nutri Nostalgique

Votre Nutri Profil: 1 Nutri Nostalgique Madame, Pour faire suite à notre entretien de coaching, je vous fais parvenir les éléments évoqués et notamment, VOTRE PROFIL PARTICULIER ET LES PROBLÉMATIQUES ASSOCIÉES À VOTRE PRISE DE POIDS VOTRE PARCOURS

Plus en détail

LES CLÉS DE L ALIMENTATION

LES CLÉS DE L ALIMENTATION LES CLÉS DE L ALIMENTATION 1 111 QU EST-CE QUE LE RÉGIME ALIMENTAIRE? Le régime alimentaire définit la manière dont l homme se nourrit, c est-à-dire, comment il choisit et consomme les aliments. L homme

Plus en détail

Copyright 2016 Anaelle DUCHENE All rights reserved. ISBN

Copyright 2016 Anaelle DUCHENE All rights reserved. ISBN 1 Copyright 2016 Anaelle DUCHENE All rights reserved. ISBN979-10-227-3939-9 2 50 Recettes saines Avec données nutritionnelles Plat complet, gratin, biscuit, gâteau Anaelle Duchene 3 Sommaire Ma démarche

Plus en détail

Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans

Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans Bien vieillir Le corps se transforme De quoi s'agit-il? Au fil des ans, la composition corporelle change ; la masse musculaire se réduit au profit

Plus en détail

FACILE, SAIN ET SAVOUREUX AU QUOTIDIEN! DOSSIER DE PRESSE. C est facile de bien manger!

FACILE, SAIN ET SAVOUREUX AU QUOTIDIEN! DOSSIER DE PRESSE. C est facile de bien manger! FACILE, SAIN ET SAVOUREUX AU QUOTIDIEN! Brevets Fa brication DOSSIER DE PRESSE C est facile de bien manger! L Omnicuiseur Vitalité Facile, sain et savoureux au quotidien Pour tous ceux qui rêvent d une

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 50 SOMMAIRE Les produits sucrés Quelques chiffres La famille des produits sucrés Focus sur les glucides Les recommandations La place des produits sucrés dans

Plus en détail

Les profils nutritionnels des aliments :

Les profils nutritionnels des aliments : Les profils nutritionnels des aliments : Définition, développement, validation et perspectives d application nicole.darmon@univmed.fr U476 Inserm/ 1260 Inra, Faculté de Médecine de la Timone 1. Profils

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 L alimentation, la meilleure alliée pour notre santé Notre alimentation joue un rôle essentiel pour construire notre santé. En revanche, une «alimentation

Plus en détail

UNE ALIMENTATION SAINE. Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine

UNE ALIMENTATION SAINE. Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine UNE ALIMENTATION SAINE Mireille Moreau DtP, MSc Nutrition Humaine RECOMMANDATIONS ALIMENTAIRES Manger 3 repas/jour à des heures régulières Mangez lentement et choisissez des aliments nutritifs! Ne pas

Plus en détail

Utilisez l étiquetage nutritionnel pour faire des choix alimentaires éclairés

Utilisez l étiquetage nutritionnel pour faire des choix alimentaires éclairés Utilisez l étiquetage nutritionnel pour faire des choix alimentaires éclairés L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments La valeur nutritive La liste des ingrédients Ingrédients: Blé

Plus en détail

COMPTE RENDU INTERVENTION NUTRITION Boulouris 2013

COMPTE RENDU INTERVENTION NUTRITION Boulouris 2013 COMPTE RENDU INTERVENTION NUTRITION Boulouris 2013 Liste des ingrédients La liste des ingrédients est une information obligatoire pour la grande majorité des produits alimentaires. Il existe quelques exceptions,

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Un apport suffisant en nutriments Les aliments apportent à l organisme diverses substances dénommées nutriments (glucides,

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

Les 3 axes du challenge de contrôle de poids. Session 12

Les 3 axes du challenge de contrôle de poids. Session 12 Les 3 axes du challenge de contrôle de poids Session 12 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S12-les3axes-Dec2012 2 Comment contrôler son poids? 3 axes Place de l alimentation

Plus en détail

Réglementation de l étiquetage nutritionnel et des allergènes. 4 décembre 2015

Réglementation de l étiquetage nutritionnel et des allergènes. 4 décembre 2015 Réglementation de l étiquetage nutritionnel et des allergènes 4 décembre 2015 Textes applicables règlement INCO Comment lire un étiquetage de produits préemballés Application en EHPAD de la réglementation

Plus en détail

100% 0,33 CL. De l eau de source finement pétillante et des fruits N A T U R E L. Servir frais 6% 31% 0% 0% 0% 6%* dont saturés 0 g.

100% 0,33 CL. De l eau de source finement pétillante et des fruits N A T U R E L. Servir frais 6% 31% 0% 0% 0% 6%* dont saturés 0 g. 114 Kcal 6%* INFORMATION NUTRITIONNELLE: Valeur énergétique pour 100 ml : 45.6 kcal Proteines glycides 11,4 g, acides gras, sucres 11,4 g, fibres alimentaires, lipides, sodium 114 Kcal 28g 6% 31% 0% 0%

Plus en détail

L alimentation en Île-de-France Enjeux nutrition-santé et accessibilité sociale

L alimentation en Île-de-France Enjeux nutrition-santé et accessibilité sociale L alimentation en Île-de-France Enjeux nutrition-santé et accessibilité sociale Rencontre nationale «Relier politique agricole et politique alimentaire dans les agglomérations et métropoles françaises»

Plus en détail

GEMRCN, Quelles évolutions? Quels impacts?

GEMRCN, Quelles évolutions? Quels impacts? REUNION AFDN 16 Septembre 2014 Loi de Modernisation de l Agriculture et de la Pêche intégrant le GEMRCN Votée en juillet 2010 Décret + arrêté octobre 2011 GEMRCN, Quelles évolutions? Quels impacts? Présenté

Plus en détail

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet

REPÈRES MÉDICAUX. Annexe n 1 Le mot de la Diet REPÈRES MÉDICAUX Activités Physiques et Sportives et Alimentation Annexe n 1 Le mot de la Diet 1. Et si on goûtait! Après un séjour dans le liquide amniotique, l allaitement constitue pour le bébé une

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DE LA CANTINE SCOLAIRE DES CYCLES D'ORIENTATION SIERROIS

FONCTIONNEMENT DE LA CANTINE SCOLAIRE DES CYCLES D'ORIENTATION SIERROIS FONCTIONNEMENT DE LA CANTINE SCOLAIRE DES CYCLES D'ORIENTATION SIERROIS Chers Parents, Chers Elèves, La Ville de Sierre en collaboration avec la Direction des Ecoles a mis en place depuis quelques années

Plus en détail

L étiquette alimentaire. Plan A Étiquetage des denrées alimentaires B Allégations nutritionnelles et de santé C Signes de qualité

L étiquette alimentaire. Plan A Étiquetage des denrées alimentaires B Allégations nutritionnelles et de santé C Signes de qualité L étiquette alimentaire Plan A Étiquetage des denrées alimentaires B Allégations nutritionnelles et de santé C Signes de qualité A Etiquetage alimentaire Introduction Réglementation européenne! 2 textes

Plus en détail

pour votre santé Étape 1 Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Est-ce que notre santé dépend aussi de ce que l on mange?

pour votre santé Étape 1 Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Est-ce que notre santé dépend aussi de ce que l on mange? Mangez et bougez Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Étape 1 pour votre santé aussi de ce que l on mange? Est-ce que notre santé dépend L alimentation agit-elle sur les performances

Plus en détail

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier AM@llier - Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier U ne alimentation variée et équilibrée, associée à une activité physique régulière, aide à rester

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE EQUILIBRE ALIMENTAIRE & ACTIVITÉ PHYSIQUE 2 3 4 L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE 5 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT EN FRANCE 6 LE RYTHME ALIMENTAIRE JOURNALIER D UN ADOLESCENT

Plus en détail

Fiche technique. Cuisine

Fiche technique. Cuisine Fiche technique Cuisine Fiche technique Cuisine Tranches d'âges concernées : 8-10 et 11-13 ans Objectif général : Initier un public à la cuisine Objectifs opérationnels : Pédagogiques : - Développer les

Plus en détail

La densité nutritive Le point de vue du consommateur

La densité nutritive Le point de vue du consommateur La densité nutritive Le point de vue du consommateur Mars 2011 Andy MacDonald L importance de la nutrition ne change pas L importance du goût augmente Pourquoi l importance de la nutrition devrait changer

Plus en détail

La chirurgie bariatrique : modalités de préparation. 3 ème journée de pathologie digestive Jeudi 17 avril 2017 Docteur Agnès Sallé Endocrinologue

La chirurgie bariatrique : modalités de préparation. 3 ème journée de pathologie digestive Jeudi 17 avril 2017 Docteur Agnès Sallé Endocrinologue La chirurgie bariatrique : modalités de préparation 3 ème journée de pathologie digestive Jeudi 17 avril 2017 Docteur Agnès Sallé Endocrinologue Eléments de réflexion - Modalités de constitution de l obésité

Plus en détail

PARTIE 1 L ALIMENTATION AU QUOTIDIEN POUR LES PERSONNES ACTIVES

PARTIE 1 L ALIMENTATION AU QUOTIDIEN POUR LES PERSONNES ACTIVES Présentation Remerciements XIII XV PARTIE 1 L ALIMENTATION AU QUOTIDIEN POUR LES PERSONNES ACTIVES 1 Élaborer un régime alimentaire riche en énergie 3 Définir un plan d attaque 4 Ne vous contentez pas

Plus en détail

LINUT 2009 CSAN du CRRF André Lalande, NOTH.

LINUT 2009 CSAN du CRRF André Lalande, NOTH. EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT A LA NUTRITION ET A L ACTIVITE PHYSIQUE AU CRRF ANDRE LALANDE HISTORIQUE Constat d un besoin réel pour les patients du CRRF + Recommandations nationales = Idée de créer

Plus en détail

Les aliments ultra-transformés nous rendent malades

Les aliments ultra-transformés nous rendent malades Dossier de presse SOUS EMBARGO - Parution le 15 juin 2017 Halte aux aliments ultra-transformés! Mangeons vrai Dr Anthony Fardet Une fois ce sont les graisses qu il faut éviter. Une autre fois le sucre.

Plus en détail

Cette édition Santé de notre catalogue inclut plusieurs nouveautés!

Cette édition Santé de notre catalogue inclut plusieurs nouveautés! Conférences Santé Cette édition Santé de notre catalogue inclut plusieurs nouveautés! Veuillez noter que la liste des activités présentées à la table des matières n est pas exhaustive, une liste de thématiques

Plus en détail

limoges.fr. Prise en charge médicale de l obésité

limoges.fr. Prise en charge médicale de l obésité CSO@chu limoges.fr Prise en charge médicale de l obésité Une prise en charge globale 1 Conseils diététiques Prise en charge de l'obésité 3 Prise en charge psychologique 2 Conseils d'activité physique 2

Plus en détail

Nutrition : L équilibre alimentaire

Nutrition : L équilibre alimentaire Nutrition : L équilibre alimentaire Module 1 Sources : dossier «Cap sciences 2004» http : //www.nutrition-sante.com http : //www.inpes.santé.fr http : //www.mangerbouger.fr/pnns 1 Nutrition et équilibre

Plus en détail

Un système de «profilage nutritionnel» pour orienter favorablement les choix des consommateurs?

Un système de «profilage nutritionnel» pour orienter favorablement les choix des consommateurs? Le SAIN et le LIM Un système de «profilage nutritionnel» pour orienter favorablement les choix des consommateurs? Nicole Darmon 1, Matthieu Maillot, Michel Darmon, Ambroise Martin 1 Unité Mixte de Recherches

Plus en détail

Droit alimentaire 2017

Droit alimentaire 2017 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Denrées alimentaires et nutrition Droit alimentaire 2017 26 avril 2017 Structure du nouveau

Plus en détail

introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9

introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9 Table des matières introduction 7 L OSTÉOPOROSE 9 Petit cours de biologie 10. Les causes et les facteurs de risque 11 Les complications liées à l ostéoporose 12 Le dépistage, la prévention et le traitement

Plus en détail

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits L intervention nutritionnelle et ses bienfaits Sonia Fortin, Dt. P. Nutritionniste et coordonnatrice de recherche Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Diabète Maladie

Plus en détail

Les fonctions de nutrition

Les fonctions de nutrition Les fonctions de nutrition Auteur : Yves Kuster Formateur SVT ESPE de Bretagne Objectifs Ce cours en ligne vous apportera une information de base, richement illustrée, concernant les fonctions de nutrition.

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Lifestyle Balanced Solutions Un programme proposé par Amway Connaissances générales et informations détaillées Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT DÉBUTANT MUSCLE SEC

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT DÉBUTANT MUSCLE SEC PRENDRE DU MUSCLE SEC, QU EST-CE QUE C EST? C est prendre un peu de volume et de densité sans prendre de gras, c est donc très différent de la prise de masse, surtout au niveau alimentaire. Côté entraînement,

Plus en détail

TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ

TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ TOUTE LA VÉRITÉ SUR CE QUE VOUS MANGEZ Cora Loomis, diététiste-nutritionniste 13 mars, 2012 Mars, le mois de la nutrition www.nutrition2012.ca AU MENU... 1. Le mythemania 2. Utiliser l étiquetage nutritionnel

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Programme Amway Lifestyle Balanced Solutions Informations de fond Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition et Science de l Alimentation. Nutritionniste

Plus en détail

Typologie des comportements alimentaires

Typologie des comportements alimentaires Typologie des comportements alimentaires Typologie des comportements alimentaires CRIOC, février 2006 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Typologie : principes et objectif Principes La

Plus en détail

La première barre aux fruits secs & à la farine d insectes

La première barre aux fruits secs & à la farine d insectes Proteines Fer Fibres La première barre aux fruits secs & à la farine d insectes Nos barres Nous avons mis au point trois recettes simples fabriquées avec des ingrédients issus de l Agriculture Biologique

Plus en détail

Un outil essentiel d analyse

Un outil essentiel d analyse L étude nationale nutrition santé, ENNS 2006-2007 Un outil essentiel d analyse Katia Castetbon, Usen Colloque «De l assiette au champ : le retour de la qualité», 22 octobre 2009, Montpellier Contexte Programme

Plus en détail

Partie 2 - Alimentation et environnement.

Partie 2 - Alimentation et environnement. Partie 2 - Alimentation et environnement. Chapitre 1 Comportement alimentaire et satisfaction des besoins. 1. Les aliments. Comme tous les animaux, l Homme se nourrit de matière issue d autres êtres vivants,

Plus en détail

SCIENCES. L équilibre alimentaire I) QUE MANGEONS-NOUS?

SCIENCES. L équilibre alimentaire I) QUE MANGEONS-NOUS? I) QUE MANGEONS-NOUS? 1. Citez des exemples d aliments que vous avez l habitude de manger. 2. Peut-on trouver des points communs entre ces aliments? Peut-on regrouper ces aliments par famille? Pyramide

Plus en détail

Mieux Vivre, le nouveau site Internet dédié à la bonne alimentation!

Mieux Vivre, le nouveau site Internet dédié à la bonne alimentation! Dossier de presse 2013 «Mieux Vivre, le nouveau site Internet dédié à la bonne alimentation! «www.mieux-vivre.com «Mieux Vivre» en quelques clics Les Français ont la volonté de consommer mieux et plus

Plus en détail

Introduction à la Microbiologie Alimentaire

Introduction à la Microbiologie Alimentaire Introduction à la Microbiologie Alimentaire La qualité est définie comme l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire des besoins

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments. Module principal

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments. Module principal L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Module principal L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Qu est-ce qu il y a de nouveau? Qu est-ce que cela signifie au

Plus en détail

A3 Tu prends soin de ton corps

A3 Tu prends soin de ton corps A3 Tu prends soin de ton corps Tu trouves dans cette partie des informations sur l alimentation et sur les étirements. A3.1 L équilibre nutritionnel On parle de ce que l on mange de deux manières différentes

Plus en détail

Convention Alimentation Equilibrée

Convention Alimentation Equilibrée Convention Alimentation Equilibrée Les autorités et le secteur alimentaire main dans la main pour 5% de calories en moins et une meilleure alimentation Conférence de presse 13 juin 2016 La Convention en

Plus en détail

N 3 : Pensez à votre santé les bénéfices d une bonne hygiène de vie Le surpoids : cause ou conséquence?

N 3 : Pensez à votre santé les bénéfices d une bonne hygiène de vie Le surpoids : cause ou conséquence? table des matières Introduction...12 Première partie : les 52 règles d or Deux poids, deux mesures N 1 : Dites STOP! partir du bon pied...17 Le poids des années...18 N 2 : Libérez-vous À quelle fréquence

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

Activité physique. un INVESTISSEMENT

Activité physique. un INVESTISSEMENT Activité physique un INVESTISSEMENT pour la SANTÉ Gérer les équilibres Forme, bien-être, vitalité, maîtrise du poids... Si l'activité physique nous aide à préserver notre capital santé c'est avant tout

Plus en détail

Guide nutrition pour concilier plaisir & équilibre

Guide nutrition pour concilier plaisir & équilibre Guide nutrition pour concilier plaisir & équilibre Votre alimentation, c est votre santé! L évolution des comportements alimentaires en France fait de la nutrition un enjeu national et une priorité de

Plus en détail

Alimentation du jeune enfant

Alimentation du jeune enfant Alimentation du jeune enfant I. Alimentation des nourrissons 1. Les besoins alimentaires Besoins nutritionnels moyens : Nouveau-né : 80 cal / Kg 1 er : 120 cal / Kg 3 ème mois : 120 cal / Kg 6 ième : 100

Plus en détail

lyondellbasell.com Manger ceci Pas cela Pour une Meilleure Santé

lyondellbasell.com Manger ceci Pas cela Pour une Meilleure Santé Manger ceci Pas cela Pour une Meilleure Santé Changer Ses Choix; Changer Sa Vie Cette présentation est destinée à aider à prendre de meilleures décisions en matière de nutrition afin d'améliorer sa santé.

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Etudes des fruits transformés Colloque «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire» Paris, 4 mai 2010 MINISTERE DE L ÉCONOMIE DE L INDUSTRIE ET DE

Plus en détail

La seule huile adaptée à la grossesse et l allaitement. Rapport

La seule huile adaptée à la grossesse et l allaitement. Rapport La seule huile adaptée à la grossesse et l allaitement Ce qui importe est le bon déroulement de cet instant de vie à deux, où les besoins quantitatifs et l exigence qualitative sont augmentés. Les enjeux

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif L'alimentation apporte les matériaux nécessaires à la construction et à la réparation des structures de l'organisme, et assure la restauration des réserves énergétiques. La pratique

Plus en détail

ASPECTS NUTRITIONNELS

ASPECTS NUTRITIONNELS ASPECTS NUTRITIONNELS L équilibre énergétique Substrats + O 2 = énergie + Eau + C0 2 Substrats: glucides, lipides, protides Énergie: métabolisme basal, APS, thermorégulation De cet équilibre dépend le

Plus en détail

Des logos «santé» qui sèment la confusion : une réglementation s impose

Des logos «santé» qui sèment la confusion : une réglementation s impose Des logos «santé» qui sèment la confusion : une réglementation s impose Conférence de presse 30 septembre 2009 10 h Une problématique à soulever! Pourquoi s intéresser aux logos «privés»? Multiplication

Plus en détail

Information, santé, environnement : Quels effets sur les préférences et les dispositions à payer des consommateurs pour les produits alimentaires?

Information, santé, environnement : Quels effets sur les préférences et les dispositions à payer des consommateurs pour les produits alimentaires? Information, santé, environnement : Quels effets sur les préférences et les dispositions à payer des consommateurs pour les produits alimentaires? L.G. SOLER et P. COMBRIS INRA UR 1303 ALISS A G R I C

Plus en détail

Réseau nutrition santé Restitution diagnostic nutrition précarité. Lundi 23 mai 2011

Réseau nutrition santé Restitution diagnostic nutrition précarité. Lundi 23 mai 2011 Réseau nutrition santé Restitution diagnostic nutrition précarité Lundi 23 mai 2011 Contexte Les inégalités sociales de santé en France qui se creusent: en augmentation pour certains cancers, pour les

Plus en détail

Quelles réponses face à des besoins spécifiques : enfant, sénior, population obèses

Quelles réponses face à des besoins spécifiques : enfant, sénior, population obèses Quelles réponses face à des besoins spécifiques : enfant, sénior, population obèses Colloque PONAN du 15-11-2012 Mr HAZART Etienne pour Groupe Lactalis (Responsable R et D Produits Nutritionnels) Sommaire

Plus en détail

Les produits Impérial : une approche innovante du concept du non sucré

Les produits Impérial : une approche innovante du concept du non sucré Les produits Impérial : une approche innovante du concept du non sucré IMPERIAL : Historique Une marque centenaire : La marque Impérial a été créée en 1903, elle a longtemps été connue et appréciée dans

Plus en détail

35 légumes minceur et santé. IG bas & faibles en calories.

35 légumes minceur et santé. IG bas & faibles en calories. Auteur: Yohan Payet 35 légumes minceur et santé. IG bas & faibles en calories. Carnet minceur et santé. Table des matières Introduction La liste des légumes à privilégier. Tableaux des calories (Kcal)

Plus en détail

Le consommateur : moteur et frein à l innovation?

Le consommateur : moteur et frein à l innovation? Le consommateur : moteur et frein à l innovation? Véronique Provencher Dt.P. Ph.D. Professeure adjointe École d été FAST 2013: «Aliments fonctionnels et produits de santé naturels: Au-delà de la recherche»

Plus en détail

Le projet européen OPTIFEL

Le projet européen OPTIFEL Le projet européen OPTIFEL Catherine Renard Mercredi 27 novembre 2013 Une conviction forte Parmi les nombreuses voies pour améliorer l alimentation des seniors, l aspect «offre alimentaire» est encore

Plus en détail