Télétravail, de quoi parle-t-on?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Télétravail, de quoi parle-t-on?"

Transcription

1 Télétravail, de quoi parle-t-on? 1 Base présentation : Caisse des Dépôts, menée par les cabinets PMP et TACTIS au 1er semestre Cadre programme des Investissements d Avenir / Fonds National pour la Sté Numérique Cette étude a le mérite de faire, à la fois, un état des lieux de l existant et de projeter l évolution du télétravail à l horizon Elle conforte les travaux de B N en les précisant notamment sur les perspectives de télétravail (avec l Insee). Elle constate aussi l appétence des collectivités pour une participation à cette nouvelle piste tout en soulignant les interrogations liées à leur participation et à la modélisation économique. Enfin, la viabilité d un modèle en milieu urbain, dans la 3 e zone identifiée sur la région Ile de France (qui comprend l essentiel de la Seine et Marne), ne vaut que par la mise en réseau. De quoi parle-t-on? Une définition du télétravail qui n est pas l exclusif de l usage d un télécentre : Définition du Télétravail (Rapport du Centre d Analyse Stratégique novembre 2009) «Le télétravail peut être défini comme le travail qui s effectue, dans le cadre d un contrat de travail, au domicile ou à distance de l environnement hiérarchique et de l équipe du travailleur, à l aide des technologies de l information et de la communication» Il peut être réalisé à domicile ou bien dans un espace dédié (tiers lieu) permettant accès et environnement satisfaisant. On ne parle pas encore de télécentre, pour cause, la visibilité de ce type d établissement restant confuse de part, notamment, l absence d équipement.

2 Focus réglementaire : Le télétravail est une démarche encadrée (ANI = Accord National Interprofessionnel) : - Le télétravail doit revêtir un caractère volontaire et des clauses de réversibilité/d insertion doivent être prévues - Les télétravailleurs bénéficient des mêmes conditions d emploi, droit à la formation et droits collectifs que les salariés travaillant dans les locaux de l entreprise - L employeur est tenu de respecter la vie privée du télétravailleur - L employeur fournit, installe et entretient les équipements nécessaires au télétravail - Le télétravailleur gère l organisation de son temps de travail et l employeur s assure que des mesures sont prises pour prévenir l isolement du télétravailleur (il n existe que deux accords de branche signés pour commerce et télécom). Un développement du télétravail hors cadre (dit gris). 2 Un cadre de plus en plus précis, un accord devant passer par le dialogue social au sein de l entreprise. Quelques données sur le télétravail et sa perception : 72% des salariés s estiment intéressés par le télétravail Les femmes avec enfant sont plus volontaires (plutôt pour un travail à domicile d ailleurs) Le trajet quotidien est un élément déterminant Mais seulement 26% des salariés intéressés souhaitent le faire plus de 2 jours par semaine (à contrario, c est plus fort en TPE où on est prêt à télétravailler plus souvent). Principaux points forts : - Gain de temps - Moindre fatigue - Réaliser des économies Les points noirs : - La nature du travail - Son environnement (organisation managériale, travail en équipe ) - Crainte d être isolé (et de ne plus faire partie du collectif entreprise) - Dans une moindre mesure, le logement n est pas toujours adapté.

3 Le point de vue des différentes parties prenantes : 3 (tien tien, la collectivité est associée à la réflexion) Pourquoi le télétravail dans un espace dédié (de type télécentre?) Avantages Pour l employeur : un espace élargit à tout type de salarié / un cadre professionnel / des coûts d usage clairs Pour le salarié : pas isolé, séparation vie professionnelle / vie personnelle, d autres services (notamment orientés personne, type conciergerie) Pour la collectivité : développer l éco locale / les externalités positives / un projet porteur / valorisation des centres villes? / une nouvelle organisation territoriale

4 Plusieurs types de lieux analysés aujourd hui : centres d affaire, espace de co-working (Cantine), télécentres ruraux, lieux publics (espace d usage ponctuel Hot spot). 30 télécentres ruraux recensés en. France. 4 Un financement principalement public porté par collectivité / institutionnel et inscrit dans un espace multiservices. Focus cartographie Seine et Marnaise Centres d affaire : 80 en Ile de France (4 sur S et M) Espace de coworking : aucun en S et M (B N peut correspondre à cette définition avec des lieux appropriés) Typologie et modèle de télécentre urbain Une approche télécentre urbain pour des problématiques de décongestion des transports, une offre adaptée aux grands employeurs (grands comptes publics et privés) et d aménagement du territoire

5 Une démarche qui marche aux Pays Bas, les Smart Work Centers (SWC). C est un label qui revêt des cas différents entre entreprises rentables et celles qui le sont moins. L exemplarité est intéressante à observer en Corée du Sud où le gouvernement et les collectivités locales vont financer 500 télécentres pour lutter contre la pollution, la congestion des transports 5 Un degré de maturité variable selon les parties prenantes : - Employeurs (niveau faible) : sensibilisés mais pas encore impliqués (ne voient surtout pas à quoi peut ressembler un télécentre notamment la poule ou l œuf?). Problématiques de la culture managériale à la française (loin des yeux ), un parc immobilier important, la question des coûts d abonnement - Travailleurs (niveau moyen) : une envie associée à l amélioration de la qualité de vie mais peur de perdre ses repères dans l entreprise (frein à la carrière?). Plus dans une logique de travail à domicile (mais peut être par défaut?) - Collectivités (niveau fort) : un sujet porteur avec des externalités fortes / en cohérence avec d autres projets d aménagement (réhabilitation, écoquartier, espace multiservices, transport ) mais comment participer et assumer partie de la prise de risque? Peut être une autre partie prenante à considérer : l usager au centre large Focus divers : Un variable dans l exploitation d un télécentre : le poste immobilier Un variable fort dans l appétence et l encouragement au télétravail (notamment du point de vue de l employeur), une offre en réseau

6 Perspectives et évolutions : 6 La partie la plus intéressante de l analyse, la prospective. Une demande potentielle de télétravailleurs à l horizon 2020 Un accès par «transport doux» couvrant un rayon de 5 km autour du télécentre une donnée à affiner.

7 La demande potentielle 7 Les besoins évalués La Seine et Marne, intégrée dans sa globalité dans la zone 3, représente 50% de la région, 1.3M / 5 M d actifs. Un taux d emploi par actif très faible justifiant les migrations quotidiennes. Les résidents de Seine-et-Marne parcourent de très longues distances (source Insee)

8 8 Source : Insee, recensement de la population 2006 La différenciation «Est-Ouest» de la petite couronne se prolonge en grande couronne et au-delà. Les trajets des habitants des Yvelines, de l Eure et de l Eure-et-Loir sont plus courts que ceux des habitants de la couronne qui s étend à l Est, de l Oise à l Essonne. Mais surtout les résidents de Seineet-Marne parcourent des distances beaucoup plus élevées que tous les autres. Ces très longs trajets sont dus au faible nombre d emplois offerts au regard du nombre d actifs résidents. La Seine-et- Marne est le département du Bassin parisien où le rapport entre le nombre d emplois offerts et le nombre d actifs résidents est le plus faible (0,69). Source IAU Données complémentaires : actifs - Tx d emploi pour un actif 0.74, le plus faible d Ile de France - Tx d emploi pour 1 cadre résident Tx d emploi pour profession intermédiaire 0.68

9 Les zones favorables pour une implantation 9 Cette cartographie, hormis dans sa partie sud est, correspond relativement bien à la cartographie des projets recensés en Seine et Marne.

10 Les zones d emprise des télécentres et localisation de la demande 10

11 La couverture potentielle de la demande demandeurs à l horizon 2020, un besoin qui pourrait être couvert à 76% avec 57 télécentres en Seine et Marne. Soit en moyenne 224 télétravailleurs potentiels par télécentre. En guise de conclusion! Un sujet complexe/ un modèle économique qui n est pas encore stable / la question du rôle des acteurs publics est posée alors que les intuitions sont de plus en plus partagées. L enquête se concentre sur le télétravailleur même si la notion d indépendant a été évoquée. Par ailleurs, la place de la collectivité n est pas affinée. Elle peut : - Porter - Collaborer (notamment en étant associée) - Etre utilisatrice - Etre prescriptrice

12 12

travailler autrement dans les territoires enjeux et perspectives des activités mobiles, distantes et collaboratives dans la ville

travailler autrement dans les territoires enjeux et perspectives des activités mobiles, distantes et collaboratives dans la ville travailler autrement dans les territoires enjeux et perspectives des activités mobiles, distantes et collaboratives dans la ville vailler autrement : enjeu clé pour l aménagement du territoire 2 un monde

Plus en détail

Enquête sur le télétravail en Aquitaine - 2011

Enquête sur le télétravail en Aquitaine - 2011 Enquête sur le télétravail en Aquitaine - 2011 Caractéristiques du télétravail: Un outil, 3 pratiques: A domicile ou dans un tiers lieu En tout lieu connecté à l internet. (hôtel, gare, etc., avec une

Plus en détail

Télétravail en milieu rurbain et rural, mythe ou réalité?

Télétravail en milieu rurbain et rural, mythe ou réalité? Télétravail en milieu rurbain et rural, mythe ou réalité? 1 Cette réunion prenait plusieurs paris. D une part, elle était réalisée dans un collège, grâce au proviseur de Donnemarie Dontilly qui nous ouvrait

Plus en détail

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015 Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève CCIG, le 2 mai 205 Le contexte général dans lequel s inscrit le projet Le contexte général La révolution numérique Le contexte général

Plus en détail

Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France. décembre 2011

Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France. décembre 2011 Les enjeux territoriaux du déploiement des télécentres en France décembre 2011 Rappel du contexte Etude pilotée et financée par la Caisse des Dépôts, menée par les cabinets PMP et TACTIS au 1 er semestre

Plus en détail

Guide du télétravail au Conseil régional : Proposition

Guide du télétravail au Conseil régional : Proposition Guide du télétravail au Conseil régional : Proposition La Région Centre est engagée dans une démarche agenda 21 qui compte parmi ses grands objectifs stratégiques la mise en œuvre de politiques régionales

Plus en détail

Les nouvelles organisations du travail

Les nouvelles organisations du travail Les nouvelles organisations du travail Flexineo Travail 2.0, e-travail et solutions d éco-mobilité : Flexineo aide les entreprises et les collectivités à optimiser l organisation du travail et les déplacements,

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 19 octobre 2012 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 19 octobre 2012 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services Direction de l'economie et de l'emploi DEE-Mission Numérique 2012-CP-4337 Affaire suivie par : M. Truchy Poste: RAPPORT A LA

Plus en détail

Questionnaire Télétravail Télécentre à destination de la population :

Questionnaire Télétravail Télécentre à destination de la population : Questionnaire Télétravail Télécentre à destination de la population : La communauté de communes du grand Autunois-Morvan souhaite identifier les télétravailleurs et les personnes intéressées par le télétravail

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012

Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance. Club RH 2 février 2012 Le Télétravail : gérer et manager le travail à distance Club RH 2 février 2012 Cadre juridique du télétravail Carine NIORT, Avocat associé, Département Droit Social Cabinet FIDAL PLAN Introduction I La

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

AU BUREAU COMME CHEZ SOI : QUE CHANGE LE TÉLÉTRAVAIL?

AU BUREAU COMME CHEZ SOI : QUE CHANGE LE TÉLÉTRAVAIL? AU BUREAU COMME CHEZ SOI : QUE CHANGE LE TÉLÉTRAVAIL? Organisateur SYNDICAT NATIONAL DES DIRECTEURS GÉNÉRAUX DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES (SNDGCT) Animateur Françoise CLECH DEL TEDESCO, Directeur administratif

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

LES TENDANCES DU MANAGEMENT

LES TENDANCES DU MANAGEMENT Université d été Vendredi 30 mai 2008 Au château de la Pigossière LES TENDANCES DU MANAGEMENT Sur la période 2005/2010 Le management à distance Sommaire I- Le management à distance: pourquoi? Les raisons

Plus en détail

Où en est-on? Positionnement des acteurs Actus : CGET... Laurent COUSSEDIERE

Où en est-on? Positionnement des acteurs Actus : CGET... Laurent COUSSEDIERE Où en est-on? Positionnement des acteurs Actus : CGET... Laurent COUSSEDIERE Benchmark français 124 accords sur le télétravail analysés 74 accords signés dans des groupes privés français 47 accords signés

Plus en détail

PROGRAMME DE L ATELIER

PROGRAMME DE L ATELIER PROGRAMME DE L ATELIER 1 Présenter le groupe attractivité, territoires ruraux, outil numérique - Pourquoi ce groupe? Qui sont les organisateurs? - Quels sont les objectifs que le groupe souhaite se fixer

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

1- Définition du télétravail :

1- Définition du télétravail : Introduction L essor des nouvelles technologies de l information et de la communication, l accès à internet à haut débit, la pression de l emploi et de la compétitivité dans les entreprises ont fait émerger

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

INITIATIVES TELECENTRES 77. Développer un réseau de télécentres et coworking en Seine-et-Marne et en Ile-de-France

INITIATIVES TELECENTRES 77. Développer un réseau de télécentres et coworking en Seine-et-Marne et en Ile-de-France INITIATIVES TELECENTRES 77 Développer un réseau de télécentres et coworking en Seine-et-Marne et en Ile-de-France par Gérard EUDE, Vice-Président du Conseil général 77 et Président d Initiatives Télécentres

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ;

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ; Contribution de la Caisse des Dépôts à la consultation publique de l ARCEP sur le modèle générique de tarification de l accès aux réseaux en fibre optique jusqu à l abonné en dehors des zones très denses

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit 1 20 juillet 2015 TITRE DE LA PRÉSENTATION POWERPOINT Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit Commission du Débat public Réseau Express Grand Lille PRÉSENTATION DE L ARACT NORD PAS

Plus en détail

TIERS-LIEUX, COWORKING, ÉCOCENTRES : TRAVAILLEZ DIFFÉREMMENT

TIERS-LIEUX, COWORKING, ÉCOCENTRES : TRAVAILLEZ DIFFÉREMMENT TIERS-LIEUX, COWORKING, ÉCOCENTRES : TRAVAILLEZ DIFFÉREMMENT Organisateur CLUSTER GREEN & CONNECTED CITIES 1 Animateur Jean POULY, Administrateur du Cluster Green & Connected Cities, Grenoble Ecole de

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

Formation, qualification et emploi

Formation, qualification et emploi E 1 DEVELOPPEMENT RESPONSABLE Formation, qualification et emploi L accès à la formation des Véliziens est facilité par la proximité des grands pôles universitaires franciliens. La Ville dispose en outre

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères

Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères Octobre 2015 Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères Ce guide est cofinancé par l Union européenne Union européenne I Aujourd hui en France 2 le télétravail Définition du télétravail 3

Plus en détail

La fibre optique VALENCIENNES MÉTROPOLE TERRITOIRE NUMÉRIQUE

La fibre optique VALENCIENNES MÉTROPOLE TERRITOIRE NUMÉRIQUE La fibre optique arrive dans votre ville! VALENCIENNES MÉTROPOLE TERRITOIRE NUMÉRIQUE Valenciennes Métropole Un territoire numérique Valenciennes Métropole a fait le choix ambitieux de développer un pôle

Plus en détail

Le travail à distance et le coworking: de nouvelles formes de collaboration en entreprise

Le travail à distance et le coworking: de nouvelles formes de collaboration en entreprise Le travail à distance et le coworking: de nouvelles formes de collaboration en entreprise Franck Burdeyron Journée du GERRA / 9 décembre 2013 www.onduleo.fr Onduléo: un groupement d experts spécialisés

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

Séminaire de l observation

Séminaire de l observation Séminaire de l observation - Utilisation des informations issues du tableau de bord social Pour la mise en œuvre du Plan de lutte contre la pauvreté et pour l inclusion sociale dans le Cantal. Pour le

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme Projet d espace de coworking À Combronde / Puy-de-Dôme CONTACT Si vous souhaitez nous rejoindre dans ce projet, nous sommes à votre disposition pour en discuter et vous apporter tout complément d information.

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Mise en œuvre du programme national très haut débit et de la stratégie régionale pour sa généralisation Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Rencontre des acteurs

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Note de synthèse Enquête régionale Nord- Pas de Calais sur le télétravail

Note de synthèse Enquête régionale Nord- Pas de Calais sur le télétravail Note de synthèse Enquête régionale Nord- Pas de Calais sur le télétravail RAPPEL DU CONTEXTE De plus en plus d entreprises en France se lancent dans le télétravail. Plus de 7 salariés sur 10 déclarent

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? Objectifs. La GPEC en quelques dates clés

LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? Objectifs. La GPEC en quelques dates clés LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? ATELIERS REGIONAUX DE L ORIENTATION Atelier 6 : Diagnostic et GPEC sur l espace territorial 23 NOVEMBRE 2010 Objectifs Remettre en perspective le cheminement

Plus en détail

rapport Mars 2014 numérique & territoires externalités des télécentres www.groupecaissedesdepots.fr

rapport Mars 2014 numérique & territoires externalités des télécentres www.groupecaissedesdepots.fr numérique & territoires rapport Mars 2014 externalités des télécentres www.groupecaissedesdepots.fr rapport d étude sur les externalités des télécentres o 3 EDITO L émergence de nouvelles formes d organisation

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E6 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E6 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES SUJET SESSION 2015 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E6 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Aucun Le sujet

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

L A T E L E P H O N I E M O B I L E

L A T E L E P H O N I E M O B I L E L E S R E S E A U X D I N F O R M A T I O N L A T E L E P H O N I E M O B I L E L E H A U T D E B I T I N T E R N E T C O N C L U S I O N : U N E Q U I P E M E N T P E U D I F F E R E N C I A N T I N D

Plus en détail

Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly

Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly Construisons ensemble une innovation territoriale à Charly 20 mars 2012 10h-13h Avec le soutien de Déroulement de la réunion 10h-10h15 : Tour de table et Introduction 10h15-10h35 : La genèse du projet

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Plus d une centaine de personnes ont pris part à la soirée Demain Montréal de l arrondissement

Plus en détail

Le très haut débit sur le territoire du Parc des Monts d'ardèche

Le très haut débit sur le territoire du Parc des Monts d'ardèche Le très haut débit sur le territoire du Parc des Monts d'ardèche Un choix déterminant d aménagement et de développement du territoire MONTS D ARDÈCHE Pour quels usages? Un développement des usages dans

Plus en détail

Appel à projets Télécentres et téléactivités

Appel à projets Télécentres et téléactivités Appel à projets Télécentres et téléactivités Ouvert en continu sur la période 2005-2007 1 janvier 2006 En croissance régulière, le télétravail concerne déjà 7% des salariés en France, contre 25 % dans

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

DE L AUEG PUBLICATIONS. Télécentres, écocentres, tiers-lieux LES. Nouvelles générations de lieux d activités

DE L AUEG PUBLICATIONS. Télécentres, écocentres, tiers-lieux LES. Nouvelles générations de lieux d activités A L L I A N C E U N I V E R S I T É E N T R E P R I S E D E G R E N O B L E LES PUBLICATIONS DE L AUEG Télécentres, écocentres, tiers-lieux Nouvelles générations de lieux d activités L'AUEG a proposé depuis

Plus en détail

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ)

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) Consultation du milieu des arts interdisciplinaires sur les besoins en création, diffusion, résidences, documentation et formation ainsi que sur la vision d un lieu identitaire destiné aux pratiques interdisciplinaires

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE L ESSONNE. Ayez le réflexe CCI!

CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE L ESSONNE. Ayez le réflexe CCI! CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE L ESSONNE Ayez le réflexe CCI! Atelier forum développement durable Tiers lieux, télé-centres, espaces de co-working, living lab : comment répondre aux enjeux des nouvelles

Plus en détail

p. 6 L Equipe / L Organisation

p. 6 L Equipe / L Organisation Sommaire p. 2 L'Entreprise p. 3 Un Concept innovant en zone rurale p. 4 Les Services p. 5 Le Lieu p. 6 L Equipe / L Organisation P. 7 Revue de Presse p. 9 Contacts L'Entreprise Le Comptoir : le 1 er lieu

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi?

Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi? Quelle accessibilité des ZAE pour les travailleurs et les demandeurs d emploi? Perspectives Asbl - Liège 6 juin 2012 CSEF Animateur de territoire Concertation avec acteurs de terrain (enseignement, professionnels

Plus en détail

TELE TRAVAIL. . L employeur propose aux organisations syndicales les dispositions suivantes : -Le champ d application

TELE TRAVAIL. . L employeur propose aux organisations syndicales les dispositions suivantes : -Le champ d application COMMISSIONS PARITAIRES DES 14 et 28 janvier 2014 TELE TRAVAIL Constatant un développement anarchique de l application du télé travail dans le réseau Sécurité Sociale, la CFTC a été à l initiative de la

Plus en détail

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France?

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? B E R N A R D R O T H É P R É S I

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant n 6 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Février 2013 christian.ollivry@actipole21.fr

Février 2013 christian.ollivry@actipole21.fr réseau Février 2013 christian.ollivry@actipole21.fr Performance, innovation, travail d équipe, Ça c est mon truc! réseau Dans une entreprise, les résultats passent par le bien être du salariécitoyen. 2

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Le label EcoQuartier S engager vers la qualité

Le label EcoQuartier S engager vers la qualité a/lta Architectes Le Clos Joli Château-du-Loir (72) a/lta Architectes Sarthe Habitat Guide-conseil I Urbanisme Le label EcoQuartier S engager vers la qualité Initiée par le Ministère de l Ecologie, du

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Le contrat de génération

Le contrat de génération Séminaire Italia Lavoro 30 mai 2013 Le contrat de génération Bruno Coquet Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social Conseiller auprès de la Déléguée Générale

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

Le risque routier professionnel et la mobilité durable

Le risque routier professionnel et la mobilité durable pour Le risque routier professionnel et la mobilité durable N 19832 Vos contacts Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge / Danielle Feldstein flore-aline.colmet-daage@ifop.com Décembre 2011 1 La méthodologie 2

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES Modération : AGNES HUBERT, Commission européenne (BEPA) TABLE RONDE 1 : COMMENT LES REGIONS ET L UE SOUTIENNENT-ELLES

Plus en détail

COMMOCLES. 10 décembre 2014

COMMOCLES. 10 décembre 2014 COMMOCLES 10 décembre 2014 1 Présentation du contexte de la recherche Présentation de la méthodologie Les issus de l enquête par questionnaire Les conclusions 2 Cadre de la recherche Contexte : Recherche

Plus en détail