Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-TPS-FPC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-TPS-FPC"

Transcription

1 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TPS-FPC DGFIP TPS - FPC - Participation des employeurs au financement de la formation professionnelle continue - Obligations déclaratives Versement au Trésor Recouvrement, contrôle et contentieux Positionnement du document dans le plan : TPS - Taxes et participations sur les salaires Participation des employeurs au développement de la formation professionnelle continue Titre 4 : Recouvrement, contrôle et contentieux Sommaire : I. Obligations déclaratives A. Souscription d'une déclaration annuelle 1. Employeurs soumis à l'obligation de souscrire la déclaration annuelle 2. Délai de déclaration 3. Lieu de dépôt de la déclaration 4. Contenu de la déclaration B. Renseignements ou documents à produire sur demande de l'administration II. Versement au Trésor public A. Versement par les employeurs 1. Éléments constitutifs du versement au Trésor a. Insuffisance du montant des dépenses consenties en faveur de la formation professionnelle b. Possibilité de report des excédents de dépenses sur les trois années suivantes c. Versement spécial à la charge des employeurs de plus de 50 salariés n'ayant pas consulté le comité d'entreprise d. Régularisation en cas de reversement par un organisme formateur 2. Modalités de paiement B. Versement par les organismes dispensateurs de formation 1. Versement des fonds non employés par les centres de formation conventionnés 2. Reversement des fonds non utilisés par un organisme agréé au titre du plan de formation 3. Reversement des emplois de fonds non conformes III. Recouvrement, contrôle et contentieux A. Recouvrement Page 1/10 Exporté le : 05/02/2017

2 B. Contrôle C. Contentieux I. Obligations déclaratives Les employeurs soumis à la participation à la formation professionnelle continue doivent souscrire une déclaration chaque année. Ils doivent en outre fournir certains renseignements ou documents sur demande des services du ministère chargé de la formation professionnelle. 10 A. Souscription d'une déclaration annuelle 1. Employeurs soumis à l'obligation de souscrire la déclaration annuelle Seuls les employeurs soumis à la participation à la formation professionnelle continue occupant au moins dix salariés sont tenus de remettre, chaque année, aux services des impôts la déclaration spécifique à la participation professionnelle continue n 2483, indiquant notamment le montant de la participation à laquelle ils étaient tenus à raison des rémunérations versées durant l'année précédente et les dépenses effectivement consenties en vertu des articles L et L à L du code du travail ainsi que le montant de la participation due en application de l'article L du code du travail (articles L du code du travail). Cette déclaration est disponible sur rubrique recherche de formulaires. 20 Les employeurs occupant moins de dix salariés sont dispensés de souscrire la déclaration spéciale n Les indications nécessaires à l'assiette de la participation sont mentionnées dans la déclaration annuelle des salaires (DADS) ou dans la déclaration des salaires 2460 (pour les employeurs ne relevant pas du régime général de la sécurité sociale). 30 Les employeurs franchissant pour la première fois le seuil de 10 salariés demeurent dispensés de souscrire la déclaration spéciale au titre de l'année du franchissement du seuil et les deux années suivantes(article L du code du travail). Les employeurs sont toutefois tenus de déposer la déclaration 2483 en cas de franchissement du seuil de 10 salariés dès la première année d'activité ou lorsque l'accroissement de l'effectif résulte de la reprise ou de l'absorption d'une entreprise ayant employé 10 salariés ou plus au cours de l'une des trois années précédentes (article L du code du travail). 40 Tous les employeurs employant au moins 10 salariés, assujettis à la participation, sont tenus de souscrire la déclaration spéciale (n 2483) retraçant leur action en matière de formation professionnelle, qu'ils aient ou non à acquitter un versement au Trésor public. 50 En principe, une déclaration unique doit être faite pour l'ensemble des établissements exploités par l'entreprise. Lorsqu'il s'agit d'un exploitant individuel qui exerce à la fois une activité industrielle ou commerciale et une autre activité (non commerciale ou agricole) il y a lieu à souscription d'une seule déclaration pour l'ensemble de ces activités si l'activité non commerciale ou agricole peut être considérée comme une extension de l'activité industrielle ou commerciale. En revanche, si l'activité agricole ou non Page 2/10 Exporté le : 05/02/2017

3 commerciale constitue une activité séparée, I'employeur doit souscrire une déclaration distincte pour chaque branche d'activité Délai de déclaration En vertu de l'article R du code du travail, la déclaration doit être produite au plus tard le 2ème jour ouvré suivant le 1er mai de l'année suivant celle au cours de laquelle les dépenses au titre de la contribution prévue à l'article L du code du travail ont été réalisées. En cas de cession ou de cessation d'entreprise, la déclaration relative à l'année en cours et, le cas échéant, celle relative à l'année précédente, sont déposées dans les soixante jours de la cession ou de la cessation. En cas de décès de l'employeur, ces déclarations sont déposées dans les six mois qui suivent la date du décès. En cas de procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, elles sont produites dans les soixante jours de la date du jugement (code du travail, art. R ) Lieu de dépôt de la déclaration Aux termes de l'article R du code du travail, la déclaration doit être souscrite auprès du service des impôts du lieu : 1 de souscription de la déclaration des résultats pour les sociétés, les entreprises industrielles, commerciales ou artisanales ainsi que pour les employeurs exerçant une activité non commerciale ; 2 de l'exploitation ou du siège de la direction, en cas de pluralité d'exploitations, pour les exploitants agricoles ; 3 du domicile ou du siège social pour les autres employeurs Contenu de la déclaration En application de l'article R du code du travail, la déclaration doit être établie sur un imprimé fourni par l'administration (n 2483) et indiquer, outre la désignation et l'adresse du déclarant, les éléments suivants : 1 le nombre mensuel moyen de salariés au cours de l'année ou de la période de référence, calculé selon les modalités prévues à l'article R du code du travail ; 2 Le montant des rémunérations versées aux salariés pendant l'année en cours, telles qu'elles sont définies à l'article L ; 3 Le taux et le montant de l'obligation incombant à l'employeur ; 4 Le montant des dépenses exposées en application des articles L à L et L à L ; 5 La répartition de ces dépenses selon les catégories suivantes : a) Le montant total des dépenses de fonctionnement des actions de formation mises en œuvre par l'entreprise. Ce montant inclut les frais de personnel enseignant, les frais de personnel non enseignant et les autres frais de fonctionnement ; b) Le montant total des dépenses de prestations réalisées au bénéfice des salariés de l'entreprise en application de conventions, ventilé en : total des achats d'actions de formation au sens des dispositions de l'article D6321-1, total des dépenses de bilans de compétences réalisées en application des dispositions de l'article R , total des dépenses de validation des acquis de l'expérience réalisées en application des articles R et R ; Page 3/10 Exporté le : 05/02/2017

4 c) Le montant total des rémunérations versées par l'entreprise aux salariés pendant leur présence ou leur participation effective aux actions de formation mentionnées à l'article L ; d) Le montant total des allocations de formation définies à l'article L et versées par l'employeur au cours de l'année ; e) Le montant total des versements réalisés à des organismes collecteurs paritaires agréés par l'etat, au titre des contrats et périodes de professionnalisation, du droit individuel à la formation, du congé individuel de formation ; f) Les versements réalisés à des organismes collecteurs paritaires agréés par l'etat au titre de la formation des travailleurs privés d'emploi, en application du 2 de l'article L ; g) Le montant total des autres dépenses autorisées par les textes ; h) Le montant total des concours publics perçus au titre de la formation professionnelle ; 6 Selon le cas, l'insuffisance de contribution au titre de la période considérée ou l'excédent reportable au titre des trois années suivantes, ou l'insuffisance des contributions dues aux organismes paritaires agréés par l'etat ; 7 Eventuellement, le montant restant à reporter au titre des dépenses réalisées au cours des trois années précédentes ; 8 Le taux et le montant de la contribution due au titre de la professionnalisation ainsi que du droit individuel à la formation, d'une part, et au titre du congé individuel de formation, d'autre part, ainsi que le montant de l'utilisation de chacune de ces contributions ; 9 Les données relatives à l'assiette des rémunérations payées aux salariés titulaires d'un contrat de travail à durée déterminée, le montant de l'obligation de financement de leur formation prévue à l'article L et le montant des sommes utilisées à ce titre ; 10 Le cas échéant, la majoration prévue à l'article L ; 11 Le montant total du versement à opérer au Trésor public ; 12 Le nombre de salariés de l'entreprise répartis par catégorie d'emploi et par sexe au 31 décembre de l'année considérée ; 13 Par sexe et par catégorie d'emploi, le nombre de salariés ayant bénéficié d'une formation, le nombre d'heures de formation suivies, le nombre de salariés ayant bénéficié d'une formation au titre du droit individuel à la formation, le nombre d'heures de formation consommées à ce titre au cours de l'année ou de la période de référence et le nombre d'heures ouvertes au titre de ce même droit au 31 décembre ; 14 Au cours de l'année ou de la période de référence, le nombre de bilans de compétences ou d'actions de validation des acquis de l'expérience pris en charge en totalité par l'employeur, le nombre de salariés ayant bénéficié d'une période de professionnalisation, le nombre de salariés ayant bénéficié d'une allocation de formation, le nombre d'heures correspondant aux actions financées dans le cadre des périodes de professionnalisation et le nombre d'heures rémunérées au titre d'une allocation de formation. 90 B. Renseignements ou documents à produire sur demande de l'administration Aux termes de l'article R du code du travail, sont fournis sur demande des services du ministre chargé de la formation professionnelle, les renseignements et documents suivants : 1 La liste des actions de formation réalisées par des organismes de formation pour le compte de l'employeur ainsi que les effectifs concernés et le montant des dépenses réalisées en application de conventions ou, en l'absence de conventions, de bons de commande ou de factures, et retenues au titre de la participation ; Page 4/10 Exporté le : 05/02/2017

5 2 La liste des conventions mentionnées aux articles R et R du code du travail conclues par l'employeur et les organismes réalisant des bilans de compétences au bénéfice des salariés de l'entreprise ainsi que les effectifs concernés et le montant des dépenses imputées sur l'obligation de participer ; 3 La liste des conventions mentionnées à l'article R du même code conclues par l'employeur et les organismes intervenant à la validation des acquis de l'expérience au bénéfice des salariés de l'entreprise ainsi que les effectifs concernés et le montant des dépenses imputées sur l'obligation de participer ; 4 La liste et le montant des concours publics perçus par l'employeur au titre de la formation professionnelle ; 5 L'indication des organismes collecteurs paritaires agréés ayant reçu des versements de l'employeur en application de l'article R et du 4 de l'article L du code du travail. II. Versement au Trésor public 100 A. Versement par les employeurs Les employeurs tenus de participer au financement de la formation professionnelle continue qui n'ont pas respecté leurs obligations dans les délais requis doivent procéder à un versement auprès du Trésor public Éléments constitutifs du versement au Trésor Plusieurs éléments peuvent intervenir dans la détermination du montant du versement à effectuer au Trésor : - I'insuffisance du montant des dépenses consenties en faveur de la formation professionnelle ; - la possibilité de report des excédents de dépenses sur les trois années suivantes ; - I'absence de consultation par l'employeur d'au moins 50 salariés du comité d'entreprise sur les problèmes propres à l'entreprise relatifs à la formation professionnelle continue ; - la régularisation en cas de reversement par un organisme formateur. 120 a. Insuffisance du montant des dépenses consenties en faveur de la formation professionnelle Lorsque l'employeur n'a pas opéré les versements obligatoires à un organisme collecteur ou procédé aux dépenses libératoires à hauteur de la participation lui incombant (y compris celui au bénéfice du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels), il doit verser la différence au Trésor public (code du travail, articles L6331-6, L et L ). Il doit en outre verser au Trésor une somme égale à cette différence (code du travail, articles L6331-6, et L ). Ainsi, en pratique, la somme à verser au Trésor public est égale au double de la différence entre la somme que l'employeur aurait dû consacrer à la formation professionnelle (y compris celui au bénéfice du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels) et celle qu'il a effectivement consacrée. Page 5/10 Exporté le : 05/02/2017

6 130 b. Possibilité de report des excédents de dépenses sur les trois années suivantes L'employeur occupant au moins dix salariés peut avoir effectué au cours d'une année des dépenses de formation pour un montant supérieur à celui auquel il était légalement tenu. Dans cette situation, I'excédent de dépenses peut être reporté sur les trois années suivantes (article L du code du travail). Cet excédent ne peut s'imputer que sur la participation proprement dite et non sur la majoration due en application de l'article L du code du travail à raison d'une insuffisance de versements. 140 c. Versement spécial à la charge des employeurs de plus de 50 salariés n'ayant pas consulté le comité d'entreprise Aux termes de l'article L du code du travail, les employeurs de cinquante salariés et plus ne peuvent être regardés comme s'étant conformés aux obligations qui leur incombent au titre de la participation à la formation professionnelle continue que si, ayant satisfait à l'obligation de participation financière, ils justifient que le comité d'entreprise a délibéré sur les problèmes propres à l'entreprise, relatifs à la formation professionnelle continue dans les conditions prévues aux articles L à L du code du travail ou produisent le procès-verbal de carence prévu à l'article L du code du travail. 150 À cet effet, les employeurs doivent, dans la déclaration n 2483, attester sur l'honneur avoir satisfait à l'obligation de consultation du comité d'entreprise. Sur demande de l'administration, l'employeur doit produire les procès-verbaux justifiant de cette obligation ou, lorsque le comité d'entreprise n'a pas été régulièrement constitué ou renouvelé, le procès-verbal constatant cette carence, tel qu'il est prévu aux articles L à L et L du code du travail. 160 A défaut de pouvoir justifier la consultation du comité d'entreprise ou la carence, l'employeur doit effectuer au Trésor public un versement d'un montant égal à 50 % de la participation due en application de l'article L du code du travail par l'entreprise pour l'année considérée (article L du code du travail). 170 d. Régularisation en cas de reversement par un organisme formateur Parmi les différentes dépenses libératoires, l'employeur peut notamment imputer sur la participation les sommes qu'il a versées à un organisme de formation avec lequel il a conclu une convention. Toutefois, aux termes de l'article L du code du travail, les sommes ainsi engagées ne sont libératoires que dans la mesure où cet organisme effectue les dépenses correspondantes avant la date de la régularisation de la convention. En effet, l'employeur et l'organisme formateur doivent régulariser périodiquement leur situation et ajuster les versements en fonction du nombre de stagiaires formés ou en formation. La régularisation doit intervenir à l'expiration de la période de validité de la convention et au plus tard à la fin de chaque période triennale en cas de convention pluriannuelle (article R du code du travail). Lorsque lors de la régularisation le montant des dépenses de formation libératoires dues en vertu de la convention s'avère inférieur aux versements effectués et imputés sur sa participation par l'employeur, l'organisme formateur doit reverser la différence à l'employeur. Ce dernier est alors considéré comme n'ayant pas satisfait à ses obligations en matière de participation et doit donc à son tour effectuer un versement du même montant au Trésor public. Page 6/10 Exporté le : 05/02/2017

7 Modalités de paiement Le versement à effectuer au Trésor doit être déterminé par l'employeur et versé spontanément. Les employeurs occupant au moins 10 salariés doivent opérer le versement en même temps que la déclaration n 2483 et dans le même délai. Les employeurs de moins de 10 salariés doivent adresser leur paiement au service des impôts accompagné d'un bordereau de versement n 2485, avant le 30 avril. 190 B. Versement par les organismes dispensateurs de formation 1. Versement des fonds non employés par les centres de formation conventionnés Les centres de formation conventionnés, dans lesquels sont organisées des actions de formation prévues par l'article L du code du travail au bénéfice de travailleurs privés d'emploi, sont tenus de verser au Trésor public les fonds non employés à l'issue des actions de formation (CGI, art. 235 ter HA). Les versements doivent être effectués dans le mois qui suit la date d'échéance de la convention (CGI, ann. III, art. 381 U). lls doivent être accompagnés d'un bordereau de versement établi en double exemplaire qui doit indiquer, outre la désignation et l'adresse du déclarant : 1 La nature juridique et le montant des versements reçus des employeurs ; 2 Le montant des dépenses de formation exposées en contrepartie des fonds ainsi reçus ; 3 Le montant du versement à effectuer (CGI, ann. III, art. 381 V). Le bordereau de versement doit être remis au service des impôts compétent. Ce service est celui du lieu : - de souscription de la déclaration des résultats pour les organismes de formation à but lucratif, ainsi que pour les dispensateurs de formation dont l'activité revêt un caractère non commercial ; - du domicile ou du siège social pour les organismes de formation à but non lucratif et les fonds d'assurance-formation (CGI, ann. III, art. 381 W) Reversement des fonds non utilisés par un organisme agréé au titre du plan de formation L'article R du code du travail prévoit que les disponibilités dont un organisme collecteur paritaire agréé au titre du plan de formation peut disposer au 31 décembre d'un exercice déterminé ne peuvent excéder le montant des charges comptabilisées au cours du même exercice. Lorsqu'existe un excédent, celui-ci est affecté, avant le 30 juin de l'année suivante, au financement d'actions de formation au bénéfice de demandeurs d'emploi sans contrat de travail. Ces actions sont organisées dans des centres de formation conventionnés dans les conditions prévues par le 3 de l'article L L'article R du code du travail précise que les excédents non utilisés dans les conditions prévues à l'article R sont reversés au Trésor public avant la date prévue à ce même article. Lors du reversement, les excédents sont accompagnés d'un bordereau indiquant, outre la désignation et l'adresse du déclarant, le montant de l'excédent à reverser. Page 7/10 Exporté le : 05/02/2017

8 Ce bordereau est remis au service des impôts du siège de l'organisme collecteur paritaire agréé au titre du plan de formation. Les articles R et R ne s'appliquent qu'à partir de la troisième année suivant celle au cours de laquelle l'organisme collecteur paritaire agréé au titre du plan de formation a, selon le cas, été créé ou a reçu l'agrément mentionné à l'article L du code du travail (article R du code du travail) Reversement des emplois de fonds non conformes Aux termes de l'article R du code du travail, donnent lieu à un reversement de même montant par l'organisme collecteur paritaire agréé au titre du plan de formation au Trésor public les emplois de fonds qui ne sont pas conformes aux articles suivants : 1 R , relatif à la liste des priorités, des critères et des conditions de prise en charge des demandes présentées par les employeurs ; 2 R , relatif aux modalités de conservation et de dépôt des ressources des organismes collecteurs paritaires agréés ; 3 R , R et R , relatifs aux dépenses de ces organismes. III. Recouvrement, contrôle et contentieux 220 A. Recouvrement La contribution due au titre de la participation à la formation professionnelle qui doit être versée au Trésor public est établie et recouvrée selon les modalités ainsi que sous les suretés, garanties et sanctions applicables en matière de taxe sur le chiffre d'affaires (articles L et L du code du travail). 230 B. Contrôle Le contrôle du respect par les employeurs de leurs obligations en matière de formation professionnelle est assuré par les services de la direction générale des finances publiques et par les services chargés de la formation professionnelle. 240 Relèvent exclusivement du service des impôts : - la détermination de la base de la participation ; - la surveillance du dépôt dans les délais impartis des déclarations qui doivent être souscrites par les employeurs ; - la perception du versement éventuellement dû au Trésor ; - l'instruction du contentieux correspondant à ces diverses opérations (en ce qui concerne le contentieux de l'assiette, le service des impôts n'a plus à connaître que des seules réclamations relatives à la base sur laquelle est liquidé le montant de la participation) ; - l'exécution au plan comptable des décisions de dégrèvement, quelle que soit l'autorité dont elles émanent. 250 Page 8/10 Exporté le : 05/02/2017

9 Relèvent exclusivement de la compétence des services chargés de la formation professionnelle : - le contrôle des dépenses consenties en faveur de la formation professionnelle par l'employeur et dont celui-ci demande l'imputation sur le montant de la participation qui lui incombe ; - l'instruction du contentieux relatif à la réalité ou à la validité des dépenses de formation. Quant à l'appréciation de l'obligation de participer aux dépenses de formation, elle incombe concurremment aux services des impôts et à l'autorité administrative chargée de la formation professionnelle. 260 Conform aux dispositions de l'article L du code du travail, le contrôle de la participation des employeurs est réalisé selon les règles applicables en matière de taxe sur le chiffre d'affaires. Il s'ensuit que les contrôles réalisés par les services fiscaux sont effectuées selon les règles de procédures définies par le livre des procédures fiscales (cf série contrôle fiscal). Le contrôle de la réalité et de la validité des dépenses effectuées par les employeurs en faveur de la formation professionnelle continue, effectué par les agents des services compétents en matière de formation professionnelle est effectué selon les règles définies par le code du travail (articles L à L6361-6, L à L , L et L et R et suivant)s. Ainsi, Ies articles R et R du code du travail prévoient une procédure spéciale de redressement en matière de dépenses. En effet, dans le cas où il est envisagé par les services spécialisés de rejeter tout ou partie des dépenses invoquées par un employeur, ce dernier doit recevoir notification des conclusions du contrôle effectué et être avisé en même temps qu'il dispose d'un délai de trente jours, à compter de cette notification, pour présenter les observations écrites et demander, le cas échéant, à être entendu. La décision du ministre chargé de la formation professionnelle ou du préfet de la région ne peut être prise qu'au vu de ces observations et après audition, le cas échéant, de l'employeur à moins qu'aucune demande écrite ou demande d'audition n'ait été présentée avant l'expiration du délai ci-dessus prévu. Cette décision, qui doit être motivée, est notifiée à l'intéressé selon le cas par le ministre chargé de la formation professionnelle ou par le préfet de région. La notification interrompt la prescription courant à l'encontre de l'administration fiscale au regard des versements éventuellement dus et des pénalités correspondantes. Les résultats du contrôle sont transmis à l'administration fiscale qui assure le recouvrement des versements exigibles et des pénalités correspondantes. 270 La même procédure est applicable aux dispensateurs de formation. 280 C. Contentieux Selon leur objet, les contentieux relatifs à la participation à la formation professionnelle relèvent de la compétence soit des services chargés de la formation professionnelle soit des services fiscaux. 290 Les contentieux consécutifs aux contrôles de la réalité et de la validité des dépenses de formation relèvent de la compétence de l'autorité administrative chargée de la formation professionnelle. L'intéressé qui entend contester la décision administrative qui lui a été notifiée en application de l'article R6362-4, saisit d'une réclamation, préalablement à tout recours pour excès de pouvoir, l'autorité qui a pris la décision. Le rejet total ou partiel de la réclamation fait l'objet d'une décision motivée notifiée à l'intéressé (article R du code du travail). Page 9/10 Exporté le : 05/02/2017

10 Le ministre chargé de la formation professionnelle et le préfet de région peuvent déférer ou défendre devant le juge administratif tout contentieux consécutif aux contrôles mentionnés aux articles L à L6361-3, à l'exception du contentieux relatif à l'établissement et au recouvrement des versements mentionnés aux articles L et L à L (article R du code du travail). 300 Les réclamations relatives au champ d'application et à la base de la participation sont de la compétence des agents de la direction générale des finances publiques. Les réclamations sont présentées, instruites et jugées dans les mêmes conditions que celles concernant les taxes sur le chiffre d'affaires (code du travail, articles L et L ) (cf. série procédures contentieuses). Quelle que soit l'autorité dont elles émanent, les décisions de dégrèvement sont exécutées, au plan comptable, par le service des impôts. Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts Directeur de publication : Bruno Bézard, directeur général des finances publiques N ISSN : Page 10/10 Exporté le : 05/02/2017

TPS - FPC - Participation des employeurs à la formation professionnelle continue - Taux de la participation et dépenses libératoires

TPS - FPC - Participation des employeurs à la formation professionnelle continue - Taux de la participation et dépenses libératoires Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TPS-FPC-30-20120912 DGFIP TPS - FPC - Participation des employeurs à la

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-RICI-10-150-40-20160406 DGFIP BIC - Réductions et crédits d'impôt -

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ETSD 1509627D Intitulé du texte : décret portant suppression des dispositions réglementaires relatives à la déclaration fiscale des employeurs en matière

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-RICI-10-150-40-20131126 DGFIP BIC Réductions et crédits d'impôt Crédits

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPÔTS 4 L-1-08 N 5 du 10 JANVIER 2008 TAXE D APPRENTISSAGE ET CONTRIBUTION AU DEVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE PARTICIPATION A LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 au développement de la formation professionnelle continue des entreprises de 10 salariés et plus Pour les entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 RÉCÉPISSÉ DE CONSIGNATION SANS DÉPÔT DE GARANTIE [DB 4G2252]

SOUS-SECTION 2 RÉCÉPISSÉ DE CONSIGNATION SANS DÉPÔT DE GARANTIE [DB 4G2252] SOUS-SECTION 2 RÉCÉPISSÉ DE CONSIGNATION SANS DÉPÔT DE Références du document 4G2252 Date du document 25/06/98 SOUS-SECTION 2 Récépissé de consignation sans dépôt de garantie 1Dans le cadre de mesures

Plus en détail

Contrôle de la formation professionnelle

Contrôle de la formation professionnelle Contrôle de la formation professionnelle Au nom de l État, les agents de contrôle, au sein du Service régional de contrôle, sont habilités à vérifier que les obligations des organismes de formation professionnelle

Plus en détail

TPS - Taxe sur les salaires Paiement - Obligations déclaratives, pénalités et contentieux

TPS - Taxe sur les salaires Paiement - Obligations déclaratives, pénalités et contentieux Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TPS-TS-40-20120912 DGFIP TPS - Taxe sur les salaires Paiement - Obligations

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TVA-DECLA-20-20-20-10-20150603 DGFIP TVA - Régimes d'imposition et obligations

Plus en détail

TPS - Taxe d'apprentissage - Contributions additionnelles à la taxe d'apprentissage

TPS - Taxe d'apprentissage - Contributions additionnelles à la taxe d'apprentissage Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TPS-TA-50-20120912 DGFIP TPS - Taxe d'apprentissage - Contributions additionnelles

Plus en détail

RSA - Actionnariat salarié - Options de souscription ou d'achat d'actions - Régime fiscal au regard des bénéficiaires - Obligations déclaratives

RSA - Actionnariat salarié - Options de souscription ou d'achat d'actions - Régime fiscal au regard des bénéficiaires - Obligations déclaratives Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-RSA-ES-20-10-20-40-20140812 DGFIP RSA - Actionnariat salarié - Options de

Plus en détail

IR - Réduction d'impôt en faveur de certains adhérents de centres de gestion agréés, d'associations agréées ou d'organismes mixtes de gestion agréés

IR - Réduction d'impôt en faveur de certains adhérents de centres de gestion agréés, d'associations agréées ou d'organismes mixtes de gestion agréés Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-10-20170705 DGFIP IR - Réduction d'impôt en faveur de certains adhérents

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 JUIN E-6-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 JUIN E-6-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 14 JUIN 2011 6 E-6-11 CONTRIBUTION ECONOMIQUE TERRITORIALE. PLAFONNEMENT EN FONCTION DE LA VALEUR AJOUTEE. (C.G.I., art. 1647 B sexies ) NOR : ECE

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 au développement de la formation professionnelle continue des entreprises de 10 salariés et plus Pour les entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics

Plus en détail

Les modalités de prise en compte des salariés pour déterminer l effectif de l entreprise sont définies comme suit :

Les modalités de prise en compte des salariés pour déterminer l effectif de l entreprise sont définies comme suit : cerfa N 50528 # 17 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES N 2483-NOT-SD NOTICE D AIDE À LA RÉDACTION DE LA DÉCLARATION N 2483 OU N 2483-K RELATIVE À LA PARTICIPATION DES EMPLOYEURS AU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 P-2-04 N 69 du 19 AVRIL 2004 TAXE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES METIERS DE LA REPARATION DE L AUTOMOBILE, DU

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 P-3-04 N 69 du 19 AVRIL 2004 TAXE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LES METIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

IR Crédits d'impôt en faveur des bailleurs qui souscrivent des assurances contre les impayés de loyers

IR Crédits d'impôt en faveur des bailleurs qui souscrivent des assurances contre les impayés de loyers Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-320-20120912 DGFIP IR Crédits d'impôt en faveur des bailleurs qui

Plus en détail

I. Produits concernés définis par l'article 39 terdecies du code général des impôts (CGI)

I. Produits concernés définis par l'article 39 terdecies du code général des impôts (CGI) Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BNC-SECT-30-10-10-20120912 DGFIP BNC - Régimes sectoriels - Produits de

Plus en détail

Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017

Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017 Participation des employeurs à l effort de construction Mars 2017 Participation des employeurs à l effort de construction Sommaire 2 SOMMAIRE : Présentation 3 Modalités de l investissement 4-5 Comptabilisation

Plus en détail

BOI-CF-INF , 6 mai 2014

BOI-CF-INF , 6 mai 2014 Infractions et pénalités particulières aux impôts directs et taxes assimilées - Sanctions relatives aux infractions constitutives de manquements graves L'Administration commente les nouvelles sanctions

Plus en détail

CHAPITRE 3 PÉNALITÉS APPLICABLES EN MATIÈRE D'IMPÔT SUR LE REVENU [DB 5B83]

CHAPITRE 3 PÉNALITÉS APPLICABLES EN MATIÈRE D'IMPÔT SUR LE REVENU [DB 5B83] CHAPITRE 3 PÉNALITÉS APPLICABLES EN MATIÈRE D'IMPÔT SUR LE Références du document 5B83 Date du document 01/08/01 CHAPITRE 3 PÉNALITÉS APPLICABLES EN MATIÈRE D'IMPÔT SUR LE REVENU TEXTES CODE GÉNÉRAL DES

Plus en détail

Taxe sur les salaires

Taxe sur les salaires Taxe sur les salaires Publié le 22 janvier 2013 - Dernière mise à jour le 27 février 2017 Redevables FICHE PRATIQUE Son redevables de la taxe sur les salaires, les employeurs établis en France, non soumis

Plus en détail

BNC - Régime de la déclaration contrôlée - Obligations déclaratives

BNC - Régime de la déclaration contrôlée - Obligations déclaratives Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BNC-DECLA-10-30-20170217 DGFIP BNC - Régime de la déclaration contrôlée

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 MODALITÉS DE CALCUL ET D'IMPOSITION À LA TAXE SUR LES SALAIRES

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 MODALITÉS DE CALCUL ET D'IMPOSITION À LA TAXE SUR LES SALAIRES MODALITÉS DE CALCUL ET D'IMPOSITION À LA TAXE SUR LES SALAIRES La taxe sur les salaires Introduction La taxe sur les salaires est due par les employeurs qui ne sont pas soumis à la TVA sur la totalité

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE. Section II intitulée

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE. Section II intitulée CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE Les articles relatifs à la garantie de l AGS figurent à la Section II intitulée Privilèges

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-INT-DG-20-20-60-20120912 DGFIP INT Dispositions communes - Droit conventionnel

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-INT-DG-20-20-60-20120912 DGFIP INT Dispositions communes - Droit conventionnel

Plus en détail

Entreprises assujetties à la taxe d'apprentissage : (arts ter A CGI)

Entreprises assujetties à la taxe d'apprentissage : (arts ter A CGI) Entreprises assujetties à la taxe d'apprentissage : (arts. 1599 ter A CGI) Les personnes physiques et les sociétés de personnes qui exercent, au plan fiscal, une activité commerciale, industrielle ou artisanale,

Plus en détail

IS - Régimes sectoriels - Entreprises d'assurances de dommages, taxes sur les excédents de provisions

IS - Régimes sectoriels - Entreprises d'assurances de dommages, taxes sur les excédents de provisions Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IS-GEO-20-20-20150401 DGFIP IS - Régimes sectoriels - Entreprises d'assurances

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 27/12/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-172 OBJET : Contrat de professionnalisation TEXTE A ANNOTER : Lettre circulaire n 2004-109

Plus en détail

Lesalariéadroitàuncongédedeuxjoursetdemiouvrablesparmoisdetravaileffectifchezle même employeur.

Lesalariéadroitàuncongédedeuxjoursetdemiouvrablesparmoisdetravaileffectifchezle même employeur. Le juge judiciaire peut notamment ordonner la fermeture le dimanche du ou des établissements concernés. Il peut assortir sa décision d'une astreinte liquidée au profit du Trésor. Chapitre V: Dispositions

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TVA-DECLA-20-30-10-20-20150506 DGFIP TVA - Régimes d'imposition et obligations

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-RSA-GEO-40-10-20-20170621 DGFIP RSA - Exonération et régimes territoriaux

Plus en détail

1- Qu'est-ce que la patente et pourquoi est-elle obligatoire pour ceux qui exercent une activité lucrative?

1- Qu'est-ce que la patente et pourquoi est-elle obligatoire pour ceux qui exercent une activité lucrative? FISCALITE LOCALE La Fiscalité Locale recouvre l'ensemble des droits et taxes dont le produit est affecté aux collectivités territoriales décentralisées, en l'occurrence les communes urbaines, rurales,

Plus en détail

NOTE. Impact du nouveau CITS (crédit d impôt de taxe sur les salaires) pour le secteur des Ogec

NOTE. Impact du nouveau CITS (crédit d impôt de taxe sur les salaires) pour le secteur des Ogec NOTE Impact du nouveau CITS (crédit d impôt de taxe sur les salaires) pour le secteur des Ogec Sommaire : I. Fonctionnement de la taxe sur les salaires p. 2 II. Abattement de taxe sur les salaires p. 2

Plus en détail

SOUS-SECTION 1 CONDITIONS DANS LESQUELLES A LIEU LA MOTIVATION [DB 13L1611]

SOUS-SECTION 1 CONDITIONS DANS LESQUELLES A LIEU LA MOTIVATION [DB 13L1611] SOUS-SECTION 1 CONDITIONS DANS LESQUELLES A LIEU LA Références du document 13L1611 Date du document 01/07/02 b. L'article L 48 du LPF n'est pas applicable. 21L'article L. 48 du LPF n'est pas applicable

Plus en détail

0BJET : Commentaire des dispositions de l'article 4 de la loi n du 17 Août 1999 portant dispositions relatives à la relance du marché financier.

0BJET : Commentaire des dispositions de l'article 4 de la loi n du 17 Août 1999 portant dispositions relatives à la relance du marché financier. NOTE COMMUNE N : 18 / 2000 0BJET : Commentaire des dispositions de l'article 4 de la loi n 99-92 du 17 Août 1999 portant dispositions relatives à la relance du marché financier. RESUME COMPTES EPARGNE

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE A DIX SALARIES OU PLUS

VOTRE ENTREPRISE A DIX SALARIES OU PLUS VOTRE ENTREPRISE A DIX SALARIES OU PLUS Depuis l ordonnance du 2 août 2005 la participation dans les entreprises de plus de 10 salariés se subdivise en deux catégories : - les entreprises de 10 à 19 salariés

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TVA-DECLA-20-20-30-10-20150512 DGFIP TVA - Régimes d'imposition et obligations

Plus en détail

Les heures supplémentaires et les heures choisies définition et contreparties

Les heures supplémentaires et les heures choisies définition et contreparties Les heures supplémentaires et les heures choisies définition et contreparties dernière mise à jour le 3 octobre 2007 http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques/fiches-pratiques/duree-dutravail/les-heures-supplementaires-les-heures-choisies-definition-contreparties-1014.html

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE. Section II intitulée

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE. Section II intitulée CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE Les articles relatifs à la garantie de l AGS figurent à la Section II intitulée Privilèges

Plus en détail

La Direction de la Sécurité Sociale et l Acoss précisent les spécificités de ce contrat ainsi que le dispositif d exonération qui lui est attaché.

La Direction de la Sécurité Sociale et l Acoss précisent les spécificités de ce contrat ainsi que le dispositif d exonération qui lui est attaché. Contrat de professionnalisation Charges sociales Issue de la loi du 4 mai 2004 et en application depuis le 1 er octobre 2004, le contrat de professionnalisation prévoit une exonération des cotisations

Plus en détail

SECTION V- DÉCLARATION ANNUELLE DU REVENU GLOBAL

SECTION V- DÉCLARATION ANNUELLE DU REVENU GLOBAL SECTION V- DÉCLARATION ANNUELLE DU REVENU GLOBAL I- FORME, DELAI ET DESTINATION A- FORME DE DÉCLARATION La déclaration prévue par les dispositions de l article 82 du C.G.I doit être rédigée sur ou d après

Plus en détail

Ensemble des articles du code du travail sur les temps partiels

Ensemble des articles du code du travail sur les temps partiels - Code du travail : les temps partiels Définition. Article L3123-1 Ensemble des articles du code du travail sur les temps partiels Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du

Plus en détail

RECOUVREMENT DE L IMPOT SUR LES SOCIETES

RECOUVREMENT DE L IMPOT SUR LES SOCIETES RECOUVREMENT DE L IMPOT SUR LES SOCIETES SECTION I.- RECOUVREMENT DE L IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS PAR L ADMINISTRATION FISCALE Le recouvrement de l impôt sur les sociétés s effectue à partir de 2005 auprès

Plus en détail

Le décret modifie le décret du 28 mars 2013 relatif aux finalités de la DSN et aux données qu elle inclut.

Le décret modifie le décret du 28 mars 2013 relatif aux finalités de la DSN et aux données qu elle inclut. Déclaration et paiement des cotisations sociales : mise en œuvre de la généralisation de la DSN Le décret n 2016-1567 du 21 novembre 2016 relatif à la généralisation de la DSN est publié au Journal officiel

Plus en détail

Le droit de rétractation

Le droit de rétractation Le droit de rétractation Art. VI.55. [ 1 1er. En temps utile, avant que le consommateur ne soit lié par un contrat ou par une offre, il doit être informé sans équivoque, de manière claire et compréhensible,

Plus en détail

La pratique du droit individuel à la formation

La pratique du droit individuel à la formation La pratique du droit individuel à la formation Article juridique publié le 19/03/2011, vu 2318 fois, Auteur : Xavier Berjot OCEAN Avocats 1. Les bénéficiaires du DIF Le bénéfice du DIF est ouvert à tout

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122]

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122] CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES Références du document 5F1122 Date du document 10/02/99 Article 10 1. - La présente convention, conolue pour la période du 1er janvier 1997 au

Plus en détail

RFPI - Contribution annuelle sur les revenus locatifs (CRL) - Base, taux, modalités d'imposition, de déclaration et de paiement

RFPI - Contribution annuelle sur les revenus locatifs (CRL) - Base, taux, modalités d'imposition, de déclaration et de paiement Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-RFPI-CTRL-20-30-20140808 DGFIP RFPI - Contribution annuelle sur les revenus

Plus en détail

BIC - Plus-values et moins-values - Régime applicable aux opérations de crédit-bail - Règles applicables en cours de contrat

BIC - Plus-values et moins-values - Régime applicable aux opérations de crédit-bail - Règles applicables en cours de contrat Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PVMV-40-50-10-20131216 DGFIP BIC - Plus-values et moins-values - Régime

Plus en détail

B.O.I. N 115 du 17 OCTOBRE 2007 [BOI 4F-3-07 ]

B.O.I. N 115 du 17 OCTOBRE 2007 [BOI 4F-3-07 ] B.O.I. N 115 du 17 OCTOBRE 2007 [BOI 4F-3-07 ] Références du document 4F-3-07 Date du document 17/10/07 Annexe 1 : article 1 er de la loi n 2005-841 du 27 juillet 2005 relative au développement des services

Plus en détail

4 % pour les rémunérations versées au titre de 2013 (1 ère année d application) 6 % pour les rémunérations versées les années suivantes.

4 % pour les rémunérations versées au titre de 2013 (1 ère année d application) 6 % pour les rémunérations versées les années suivantes. FISCALITE F é v r i e r 2 0 1 3 LE CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVTE ET L EMPLOI (CICE) Depuis le 1 er janvier 2013, les entreprises qui emploient des salariés et sont imposées à l'impôt sur les sociétés

Plus en détail

JORF n 0282 du 5 décembre 2013 page texte n 5

JORF n 0282 du 5 décembre 2013 page texte n 5 1 sur 5 24.12.2013 10:51 En savoir plus sur ce texte... JORF n 0282 du 5 décembre 2013 page 19728 texte n 5 DECRET Décret n 2013-1107 du 3 décembre 2013 relatif aux redressements des cotisations et contributions

Plus en détail

QUESTIONS RÉPONSES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE DE LA RÉFORME DE LA TAXE D APPRENTISSAGE (COLLECTE TA 2016)

QUESTIONS RÉPONSES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE DE LA RÉFORME DE LA TAXE D APPRENTISSAGE (COLLECTE TA 2016) QUESTIONS RÉPONSES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE DE LA RÉFORME DE LA TAXE D APPRENTISSAGE (COLLECTE TA 2016) QUESTIONS-RÉPONSES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE DE LA RÉFORME DE LA TAXE D APPRENTISSAGE 2 SOMMAIRE

Plus en détail

INFORMATIONS ET LEGISLATION SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE ET LA C.D.A.

INFORMATIONS ET LEGISLATION SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE ET LA C.D.A. INFORMATIONS ET LEGISLATION SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE ET LA C.D.A. Définition de la taxe d apprentissage? C est un impôt versé par les entreprises qui permet de financer, dans le cadre de la formation

Plus en détail

I. Règles générales des cessions de titres du portefeuille

I. Règles générales des cessions de titres du portefeuille Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PVMV-30-30-10-20130311 DGFIP BIC - Plus-values et moins-values - Principes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 L-2-01 N 117 du 29 JUIN 2001 4 F.E. / 16 INSTRUCTION DU 20 JUIN 2001 TAXES DIVERSES DUES PAR LES ENTREPRISES. PRELEVEMENT EXCEPTIONNEL SUR LA

Plus en détail

Connaissez-vous le régime de la contribution à la formation professionnelle continue en 2017?

Connaissez-vous le régime de la contribution à la formation professionnelle continue en 2017? Connaissez-vous le régime de la contribution à la formation professionnelle continue en 2017? Publié le 05 mai 2017 - Dernière mise à jour le 29 septembre 2017 FICHE PRATIQUE Instauration du régime de

Plus en détail

I. Calcul des pénalités en matière d impôt sur le revenu

I. Calcul des pénalités en matière d impôt sur le revenu Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ANNX-280-20120912 DGFIP autres annexes Modalités de calcul des pénalités

Plus en détail

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU SYNTHÈSE D EXPERTS du 6 janvier 2017 LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE DE L'IMPÔT SUR LE REVENU 1 Revenus concernés et forme du prélèvement À la source... 2 1.1 Une retenue à la source effectuée par le débiteur

Plus en détail

BNC - Base d'imposition - Dépenses - Frais généraux - Charges sociales personnelles - Modalités de déduction

BNC - Base d'imposition - Dépenses - Frais généraux - Charges sociales personnelles - Modalités de déduction Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BNC-BASE-40-60-50-20-20120912 DGFIP BNC - Base d'imposition - Dépenses -

Plus en détail

pratiques Plan de formation professionnelle : l employeur doit consulter les élus avant le 1 er octobre Objet de la consultation

pratiques Plan de formation professionnelle : l employeur doit consulter les élus avant le 1 er octobre Objet de la consultation pratiques [comité d entreprise/formation professionnelle] Plan de formation professionnelle : l employeur doit consulter les élus avant le 1 er octobre Tous les ans, le comité d entreprise donne son avis

Plus en détail

RESUME REGIME FORFAITAIRE NOUVELLE PROCEDURE DE RETRAIT

RESUME REGIME FORFAITAIRE NOUVELLE PROCEDURE DE RETRAIT Note commune n : 16/2000 OBJET : Commentaire des dispositions de l'article 54 de la loi n 0 99-101 31 décembre 1999 portant loi de finances pour l'année 2000. ANNEXE : - Modèle de la décision de retrait

Plus en détail

relatif au financement de la formation professionnelle. Entre : les Organisations d'employeurs :

relatif au financement de la formation professionnelle. Entre : les Organisations d'employeurs : Avenant N 52 À la Convention Collective Nationale des Espaces de Loisirs, d Attractions et Culturels du 5 janvier 1994 et à l Annexe Spectacle du 10 mai 1996 23 novembre 2015 relatif au financement de

Plus en détail

Bilan de compétence : définition et bénéficiaires

Bilan de compétence : définition et bénéficiaires Bilan de compétence : définition et bénéficiaires Mis à jour le 28.10.2009 par Direction de l'information légale et administrative Définition Le bilan de compétences a pour objectif de permettre à des

Plus en détail

CONTRATS DE DROIT PRIVÉ

CONTRATS DE DROIT PRIVÉ CONTRATS DE DROIT PRIVÉ NOTE D'INFORMATION DU 26.01.2010 N 2010-04 SERVICE DOCUMENTATION - CONSEIL LE CONTRAT UNIQUE D'INSERTION E F F E T AU 1 E R J A N V I E R 2010 Références : Loi n 2005-32 du 18 janvier

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 L-1-04 N 22 du 4 FEVRIER 2004 TAXE SUR LES SALAIRES. TRANSFERT DU RECOUVREMENT DE LA TAXE SUR LES SALAIRES A COMPTER DES SALAIRES VERSES EN

Plus en détail

Régime fiscal d'un marché de fourniture, d'installation et de mise en service d'équipements d'éclairage scénique au profit d'un organisme public

Régime fiscal d'un marché de fourniture, d'installation et de mise en service d'équipements d'éclairage scénique au profit d'un organisme public DGELF (238) du 9 février 2005 Régime fiscal d'un marché de fourniture, d'installation et de mise en service d'équipements d'éclairage scénique au profit d'un organisme public Dans une prise de position

Plus en détail

(B.O. n 3213 du 29 mai 1974)

(B.O. n 3213 du 29 mai 1974) Décret n 2-73-633 du 29 rabii II 1394 (22 mai 1974) portant création de la taxe de formation professionnelle, fixant le taux et les conditions de recouvrement de ladite taxe et déterminant les conditions

Plus en détail

SECTION 3 DÉTERMINATION DU CENTRE DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES OU DU SERVICE DES IMPÔTS COMPÉTENT [DB 3E113]

SECTION 3 DÉTERMINATION DU CENTRE DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES OU DU SERVICE DES IMPÔTS COMPÉTENT [DB 3E113] SECTION 3 DÉTERMINATION DU CENTRE DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES OU DU SERVICE DES IMPÔTS COMPÉTENT [DB 3E113] Références du document 3E113 3E1131 Date du document 02/11/96 SECTION 3 Détermination du centre

Plus en détail

TCA - Taxe due sur la première vente de dispositifs médicaux et de diagnostic in vitro

TCA - Taxe due sur la première vente de dispositifs médicaux et de diagnostic in vitro Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TCA-MEDIC-20-20150401 DGFIP TCA - Taxe due sur la première vente de dispositifs

Plus en détail

URSSAF : Droits et garanties du cotisant

URSSAF : Droits et garanties du cotisant Réf. > C16-77 Saint-Denis, le 16 août 2016 De > Destinataires > Rappel > Catégorie > Pôle Juridique et Social Adhérents La présente circulaire et ses annexes sont à consulter sur http://974.capeb.fr COTISATIONS

Plus en détail

Consultation du CE. Sont récapitulées dans le tableau suivant les principales attributions consultatives conférées par la loi au CE.

Consultation du CE. Sont récapitulées dans le tableau suivant les principales attributions consultatives conférées par la loi au CE. Consultation du CE Sont récapitulées dans le tableau suivant les principales attributions consultatives conférées par la loi au CE. Aide, complément d'information 1. L'employeur doit, par ailleurs, consulter

Plus en détail

ORGANISMES DE FORMATION EXTRAITS DU CODE DU TRAVAIL. Livre V : LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Titre IV : LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

ORGANISMES DE FORMATION EXTRAITS DU CODE DU TRAVAIL. Livre V : LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Titre IV : LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE ORGANISMES DE FORMATION EXTRAITS DU CODE DU TRAVAIL Livre V : LA FORMATION PROFESSIONNELLE Titre IV : LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Chapitre V : ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE

Plus en détail

B.O.I. N 35 DU 22 MARS 2012 [BOI 7G-3-12]

B.O.I. N 35 DU 22 MARS 2012 [BOI 7G-3-12] B.O.I. N 35 DU 22 MARS 2012 [BOI 7G-3-12] Références du document 7G-3-12 Date du document 22/03/12 Section 5 : Obligations déclaratives (articles 294 bis, 294 ter et 294 quater de l'annexe II au code général

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-INT-CVB-LUX-30-20160728 DGFIP INT - Convention fiscale bilatérale entre

Plus en détail

Retraite : ce qui est prévu pour la pénibilité. Création d'un compte personnel de prévention de la pénibilité

Retraite : ce qui est prévu pour la pénibilité. Création d'un compte personnel de prévention de la pénibilité SYNDICAT NATIONAL SOLIDAIRES ASSURANCES ASSISTANCE : Des Salariés des Compagnies d Assurances, Mutuelles d Assurances, Cabinets de Courtage de l Assurance, Agents Généraux de l Assurance Sociétés d Assistance,

Plus en détail

relatif aux coopératives d'activité et d'emploi et aux entrepreneurs salariés

relatif aux coopératives d'activité et d'emploi et aux entrepreneurs salariés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Décret n relatif aux coopératives d'activité et d'emploi et aux entrepreneurs salariés NOR

Plus en détail

Le congé d accompagnement d une personne en fin de vie

Le congé d accompagnement d une personne en fin de vie MINISTERE DE LA JUSTICE Le congé d accompagnement d une personne en fin de vie Guide du congé d accompagnement d une personne en fin de vie des fonctionnaires et des agents non titulaires de la protection

Plus en détail

B.O.I. N 2 DU 5 JANVIER 2010 [BOI 5F-15-09]

B.O.I. N 2 DU 5 JANVIER 2010 [BOI 5F-15-09] B.O.I. N 2 DU 5 JANVIER 2010 [BOI 5F-15-09] Références du document 5F-15-09 Date du document 05/01/10 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 5 F-15-09 N 2 DU 5 JANVIER 2010 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT

Plus en détail

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel N 128 SOCIAL n 49 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 04 décembre 2008 ISSN 1769-4000 REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT 2008 L essentiel Suite à la parution

Plus en détail

COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTEE DES ENTREPRISES

COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTEE DES ENTREPRISES Déclaration N 1330-CVAE Lorsque les entreprises réalisent un chiffre d'affaires HT supérieur à 152 500 elles sont assujetties à la CVAE et soumises à l obligation de dépôt de la déclaration n 1330-CVAE.

Plus en détail

Actualité juridique Mars 2011

Actualité juridique Mars 2011 Actualité juridique Mars 2011 INFORMATION RELATIVE A L AVANTAGE FISCAL SAP ET A L ATTESTATION FISCALE Tous les organismes agréés doivent communiquer avant le 31 mars 2011 à chacun de leurs clients une

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 6 E-1-01 N 26 du 6 FEVRIER 2001 6 I.D.L. / 3-6 E 43 INSTRUCTION DU 31 JANVIER 2001 TAXE PROFESSIONNELLE. CALCUL DES COTISATIONS. DEGREVEMENT.

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES Mairie de Boisseron 56 avenue Frédéric MISTRAL 34 160 BOISSERON Tél: 04 67 86 62 08 FOURNITURE DE REPAS EN LIAISON FROIDE MICRO CRECHE Date et heure limites de réception

Plus en détail

relatif au financement de la formation professionnelle. S.N.E.L.A.C. représenté par S.N.D.L.L. représenté par

relatif au financement de la formation professionnelle. S.N.E.L.A.C. représenté par S.N.D.L.L. représenté par Avenant N 52 À la Convention Collective Nationale des Espaces de Loisirs, d Attractions et Culturels du 5 janvier 1994 et à l Annexe Spectacle du 10 mai 1996 relatif au financement de la formation professionnelle.

Plus en détail

Organismes sans but lucratif. Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires

Organismes sans but lucratif. Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires Organismes sans but lucratif Le crédit d'impôt de taxe sur les salaires Janvier 2017 Introdution 03 01 Quels sont les organismes concernés par le CITS? 04 02 Calcul du crédit d'impôt de taxe sur les salaires

Plus en détail

La taxe d'apprentissage

La taxe d'apprentissage La taxe d'apprentissage Publié le 31 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 09 février 2017 Bénéficiaires FICHE PRATIQUE La taxe d apprentissage (TA) et la CSA ont pour objectif de financer les premières

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE Décret n o 2011-936 du 1 er août 2011 relatif à la rémunération des mandataires judiciaires et à diverses

Plus en détail

PROJET DE LOI. relatif à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie TITRE 1 ER DISPOSITIONS GENERALES

PROJET DE LOI. relatif à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie TITRE 1 ER DISPOSITIONS GENERALES PROJET DE LOI relatif à l orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie ------------ TITRE 1 ER DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er L article L.6111-1 du code du travail est ainsi

Plus en détail

Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours)

Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours) Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les distributions officielles... 4 Le régime juridique et comptable

Plus en détail

LES NOUVELLES RÈGLES D INFORMATION- CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE (CE) À COMPTER DU 1 er JANVIER 2016

LES NOUVELLES RÈGLES D INFORMATION- CONSULTATION DU COMITÉ D ENTREPRISE (CE) À COMPTER DU 1 er JANVIER 2016 Groupement des Métiers de l Imprimerie ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ DÉCEMBRE 2015 NOTE

Plus en détail

A- MONTANT ET LIMITES DES RÉDUCTIONS POUR CHARGES DE FAMILLE

A- MONTANT ET LIMITES DES RÉDUCTIONS POUR CHARGES DE FAMILLE RÉDUCTIONS D IMPÔT I REDUCTIONS POUR CHARGE DE FAMILLE A- MONTANT ET LIMITES DES RÉDUCTIONS POUR CHARGES DE FAMILLE Les dispositions de l article 74 du C.G.I prévoient des réductions pour charges de famille

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 55, 119, 122, (18 et 29), et 126;

Vu la Constitution, notamment ses articles 55, 119, 122, (18 et 29), et 126; Loi n 04-19 du 13 Dhou El Kaada 1425 correspondant au 25 décembre 2004 relative au placement des travailleurs et au contrôle de l'emploi, p.7. Le Président de la République, Vu la Constitution, notamment

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDÉTERMINÉE A TEMPS PLEIN DE MONSIEUR «POSEUR»

CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDÉTERMINÉE A TEMPS PLEIN DE MONSIEUR «POSEUR» CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDÉTERMINÉE A TEMPS PLEIN DE MONSIEUR «POSEUR» Entre l'employeur, La Société.., Dont le siège social est situé au Dont le numéro SIRET est le Dont le numéro d immatriculation

Plus en détail

Objet : Règlement de référence des institutions de retraite complémentaire (Institutions Agirc et Institutions Arrco)

Objet : Règlement de référence des institutions de retraite complémentaire (Institutions Agirc et Institutions Arrco) CIRCULAIRE 2007-15 -DRI Paris, le 18/07/2007 Objet : Règlement de référence des institutions de retraite complémentaire (Institutions Agirc et Institutions Arrco) Madame, Monsieur le Directeur, En application

Plus en détail

Panorama de. jurisprudence de la cour de cassation. Contrôle URSSAF

Panorama de. jurisprudence de la cour de cassation. Contrôle URSSAF Panorama de jurisprudence de la cour de cassation Contrôle URSSAF 2016 François TAQUET Professeur de Droit social Avocat spécialiste en Droit du travail et Droit de la sécurité sociale Directeur scientifique

Plus en détail