La dyspraxie visuo-spatiale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La dyspraxie visuo-spatiale"

Transcription

1 1 La dyspraxie visuo-spatiale

2 2 Définition

3 Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie se révélant lors des premières exigences scolaires 3

4 Dyspraxie visuo-spatiale Définition Dyspraxie constructive Troubles du regard Fixation Poursuite Exploration 4 Déficits de structuration de l espace Difficultés topologiques Perturbation de l espace feuille Perception des obliques perturbée

5 Les partenaires extérieurs Psychomotricité: coordinations motrices, organisation gestuelle et spatiale, posture, schéma corporel, latéralité Ergothérapie: Activités de la Vie Quotidienne et habiletés manuelles, répercussions fonctionnelles, environnement Orthoptie: motricité conjuguée, antécédent de strabisme, coordination vision-posture et vision-mouvement Orthophonie: dépistage, bilan et rééducation des troubles de la voix, de la sphère bucco-faciale, de la déglutition, de l'articulation, de la parole, du langage et de la communication orale et écrite, ainsi que des mathématiques. 5

6 en maternelle Difficultés avec toutes les activités servant au repérage du développement normal de l enfant Signes d appel en maternelle 6

7 Repères du développement «normal» de l enfant (1) Cubes: ~ 1 an: empiler deux cubes sur démonstration ~ 18 mois: tour de 3 cubes ~ 2 ans: tour de 4/6 cubes Graphisme: ~ 2 ans: tracer des traits circulaires ~ 3 ans: tracer des croix sur modèle ~ 4 ans: tracer des carrés ~ 5 ans: triangle; écrire son prénom (GS) 7

8 Repères du développement normal de l enfant (2) Dessin: 3 ans ½ - 4 ans: bonhomme têtard 4 ans 4ans ½: bonhomme en 5 parties distinctes 6 ans: apparition du profil 8 Vie quotidienne: 18 mois: mange seul sa purée Vers 3 ans: se déshabille seul 2-3 ans: mettre ses chaussettes 4 ans ½ - 5 ans: s habille seul y compris les boutons 6-8 ans: faire un noeud de lacet

9 Signes d appel en maternelle (1) Jeu libre de l enfant: Désintérêt voire rejet des jeux de construction et des puzzles Sentiments puis formules d échec et d impuissance Recherche des jeux symboliques non praxiques de son âge Imaginaire riche, pertinent et adapté Sociable, avenant, bons contacts avec les pairs Difficultés dans toutes les activités manuelles: Découpage, collage, pliage, gommettes 9

10 Signes d appel en maternelle (2) Jeux structuraux avec modèle Grande difficulté à assembler les pièces, selon le schéma général, pour respecter la forme d ensemble Tripote le matériel, tourne les pièces, hésite, déplace, enlève, détruit ce qui est juste etc.. Absence d amélioration d un essai à l autre Erreurs identiques ou différentes à chaque nouvel essai Aggravation de la situation face aux obliques Aggravation de la situation face à un modèle, une tâche de copie 10 Amélioration de la tâche si l on fait appel aux représentations mentales de l enfant (consignes sur ordre oral), puis si on lui fourni des aides descriptives verbales.

11 Signes d appel en maternelle (3) Labyrinthes et éléments à relier Comptines Séquentialité des gestes La psychomotricité Consignes spatiales Anticipation d un parcours Motricité générale Jeux de manipulation (ballon) 11 Pré mathématiques Difficultés de dénombrement

12 Signes d appel en maternelle (4) Dessin et prégraphisme Difficultés graphiques vite repérées Retard graphique constant Dessin pauvre, mal structuré, non figuratif, appositions d éléments vagues, traits mal raccordés, reliés, orientés Pendant la production, projet et représentations mentales adéquats Bonnes représentations corporelles par voies non graphiques (orales) Prise de conscience progressive par l enfant, menant à un constat d échec et d impuissance. 12 Risque de mauvaise interprétation du trouble

13 Conséquences et risques Risques si tous ces signes ne sont pas articulés: «il parle beaucoup mais ne fait pas grandchose» «Son langage oral fait illusion, c est un vernis» «il ne fait pas le bonhomme-têtard, il est immature» «etc.» 13 Proposition d un maintien en maternelle qui pourtant est inapproprié

14 14 Repérage au cycle 2 et 3

15 Écriture Manifestations des difficultés Repérage 15

16 Écriture Manifestations possibles des difficultés Calligraphie: tenue du scripteur, automatisation du geste lente à acquérir, inversions, difficultés pour certains tracés (diagonales), extrême fatigabilité. Organisation dans l espace: repérage dans la feuille, le cahier, lors de la copie; difficulté d alternance du regard du tableau à la feuille; difficulté à respecter les interlignes 16 Écriture comme outil pour les autres matières, la production d écrits, la prise de note: persistance d une écriture lente et coûteuse, hésitante, non automatisée. Difficultés à organiser les idées, fautes d orthographe et d accord possibles.

17 Ecriture: repérage Coordination bimanuelle, visuo-motrice, découpage Écriture, dictée, copie, répétition, écriture spontanée, écriture des chiffres Relations spatiales, perception directionnelle, praxies visuo-constructives, exploration visuelle, suivi oculaire 17

18 Coordination bimanuelle 18

19 Découpage 19

20 Coordination visuo-motrice 20

21 Coordination visuo-motrice 21

22 Coordination visuo-motrice 22

23 Coordination visuo-motrice 23

24 Écriture 24 Un des cahiers de classe d Antoine, au CP: même son prénom est difficilement lisible.

25 Écriture 25 Copie d une petite phrase en cursive; Fille, troisième trimestre CP

26 Écriture et dessin Alexandre; 7 ans 26

27 Écriture et dessin Samuel 12 ans 27

28 Écriture 28 Enfant de 10 ans ; 6 ème avec un an d avance; Dysgraphie dyspraxique

29 29 Christine, 13 ans.

30 Écriture, copie Copie pénalisée par les troubles du regard 8 ans 30

31 Écriture Dysgraphie + Trouble d organisation spatiale dans la page 11 ans 31

32 Répétition 8 ans CE1 32

33 Écriture des chiffres Trouble de la réalisation graphique: De nature praxique (difficulté à former les chiffres) Spatiale (chiffres effectués en miroir) 33

34 34 Repérage Interprétation des progrès de l enfant en graphisme

35 Positions dans l espace 35

36 Troubles spatiaux Erreur 36 Miroir

37 Relations spatiales Repérage topologique: Relier des points d après modèle 37

38 Relations spatiales Difficulté de traitement de l information visuelle et spatiale La copie n aide pas l enfant 38

39 Perception directionnelle 39

40 Perception directionnelle Mirroir 40 Erreur

41 Perception directionnelle 41

42 Praxies visuo-constructives 42

43 Praxies visuo-constructives Christine 13 ans 43

44 Praxies visuo-constructives 44

45 Praxies visuo-constructives 45

46 Praxies visio-constructives 46

47 Praxies visio-constructives 47

48 Kévin 9 ans et demi 48

49 Praxies visuo-constructives 49

50 Praxies visuo-constructives Kévin, 13 ans 50

51 Praxies visuo-constructives 51

52 Praxies visuo-constructives 52

53 Praxies visuo-constructives 53

54 Exploration visuelle 54

55 Exploration visuelle 55

56 Exploration visuelle 56

57 Exploration visuelle 57

58 Exploration visuelle Diego 10 ans 58

59 Suivi oculaire 59

60 Lecture Manifestation des difficultés 60

61 Lecture Manifestations possibles des difficultés Lecture plus lente à acquérir mais devenant progressivement fonctionnelle Difficultés de perception visuelle nuisant à l analyse de la position des lettres et des mots sur la feuille Décodage: confusions des lettres ou des syllabes, découpage des mots en syllabes très lent, erreurs de conversion phonies/graphies, parfois difficultés de compréhension Fluidité: lecture lente et coûteuse en attention; fatigante; saut de mots ou de lignes entraînant une lecture saccadée, une perte du sens de la phrase 61 Repérage et organisation dans l espace: ne sait pas ou commencer, ne suit pas la séquence de gauche à droite et haut/bas, se perd dans le texte, ne sait pas où ni comment y chercher ou y retrouver de l information

62 Orthographe Manifestation des difficultés 62

63 Orthographe Manifestations des difficultés Grande difficulté à mémoriser l orthographe lexicale (orthographe d usage) Troubles du regard: Production d écrits très dysorthographique même pour des mots fréquents Respect de la phonologie Segmentation satisfaisante de la chaîne parlée Respect relatif de l orthographe grammaticale 63 Surcharge cognitive liée à la dysgraphie: Les mauvais calligraphieurs sont les plus mauvais orthographieurs

64 Mathématiques Manifestation des difficultés 64

65 Mathématiques Manifestations possibles des difficultés Difficultés de dénombrement: oublie certains éléments, recompte plusieurs fois les mêmes, manque de synchronisation entre le chiffre nommé et l objet touché Écriture des chiffres et des symboles: inversions, reproduction incorrecte particulièrement pour les signes comprenant des diagonales ( x, <, > ) Opérations arithmétiques et décomposition des nombres: ne peut aligner correctement les chiffres en lignes, en colonnes, ne sait pas dans quel sens lire les opérations Résolution de problèmes écrits: à la lecture des problèmes écrits, il identifie difficilement les éléments signifiants, a des difficultés à faire des déductions, des inférences ou à suivre un séquence logique 65 Géométrie, plans et graphiques: difficultés majeures à se repérer dans l espace, à reproduire les figures, à utiliser correctement les outils comme la règle ou le compas, à différencier les figures en 3D

DYSPRAXIES. Définition, scolarisation

DYSPRAXIES. Définition, scolarisation DYSPRAXIES Définition, scolarisation 1 Sources Livres: Michel Mazeau «Déficits visuo-spatiaux et dyspraxies de l enfant, du trouble à la rééducation. Neuropsychologie et troubles des apprentissages, du

Plus en détail

Les praxies. Une fois acquise, une praxie ne s oublie pas.

Les praxies. Une fois acquise, une praxie ne s oublie pas. Les praxies Ce sont les fonctions de gestion et de pré-programmation des gestes intentionnels. Elles se situent à un niveau supérieur. Elles sont différentes de la commande motrice. Une praxie, c est le

Plus en détail

DYSPRAXIE. ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage

DYSPRAXIE. ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage DYSPRAXIE DIFFICULTES POSSIBLES ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage Difficulté pour utiliser les instruments de géométrie

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques.

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. En noir : des pistes. En bleu : des composantes pour ces pistes. En vert : des exemples. En général : Créer un climat de

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

DYSPRAXIE ET TROULES VISUO-SPATIAUX

DYSPRAXIE ET TROULES VISUO-SPATIAUX DYSPRAXIE ET TROULES VISUO-SPATIAUX À l école c est dysfficile Journée des pédiatres de maternité 4 juin 2009 P DWORZAK (Centre Hospitalier de Courbevoie Neuilly-sur-Seine) DYSPRAXIE Trouble de la programmation,

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail

Définition de la dyspraxie

Définition de la dyspraxie E.BINTZ Définition de la dyspraxie Dys : manque en grec Praxie : action, mouvement, adaptation du mouvement au but recherché C est un trouble de la planification et de la coordination des mouvements qui

Plus en détail

LA DYSPRAXIE. Un enfant dyspraxique Il s agit d un enfant d intelligence normale qui présente des difficultés de l organisation gestuelle et spatiale.

LA DYSPRAXIE. Un enfant dyspraxique Il s agit d un enfant d intelligence normale qui présente des difficultés de l organisation gestuelle et spatiale. LA DYSPRAXIE Qu est-ce qu une praxie? C est un geste intentionnel qui suppose au préalable l élaboration d un programme moteur avec un but à atteindre. Cela demande une coordination volontaire et résulte

Plus en détail

D S Y P S R P A R XI X E

D S Y P S R P A R XI X E ZOOM sur la DYSPRAXIE 1 Les praxies : «Une bibliothèque de gestes tout prêts» L automatisation des praxies représente une économie d énergie, ce qui permet de faire une autre tâche en même temps. L élève

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

LA DYSPRAXIE, trouble du geste. Caroline FOURNIER, ergothérapeute Laetitia VINCENT, ergothérapeute

LA DYSPRAXIE, trouble du geste. Caroline FOURNIER, ergothérapeute Laetitia VINCENT, ergothérapeute LA DYSPRAXIE, trouble du geste Caroline FOURNIER, ergothérapeute Laetitia VINCENT, ergothérapeute PLAN Ergothérapie : quelques rappels Les praxies La dyspraxie L évaluation Le diagnostic de dyspraxie développementale

Plus en détail

DYSPRAXIES. Pratiques pédagogiques

DYSPRAXIES. Pratiques pédagogiques DYSPRAXIES Pratiques pédagogiques 1 Adaptations pédagogiques Dysgraphie dyspraxie 2 Dysgraphie dyspraxique Aménagements pédagogiques Améliorer la posture et la tenue des outils Ecriture: adaptations principales

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

SIGNES D APPEL LES DIFFICULTES DE L ÉLÈVE DYSLEXIQUE DIFFICULTES EN LECTURE DIFFICULTES EN ECRITURE

SIGNES D APPEL LES DIFFICULTES DE L ÉLÈVE DYSLEXIQUE DIFFICULTES EN LECTURE DIFFICULTES EN ECRITURE LES DIFFICULTES DE L ÉLÈVE DYSLEXIQUE DIFFICULTES EN LECTURE Il ne parvient pas à lire comme les élèves de son âge Il est très lent Il se fatigue très vite SIGNES D APPEL 1 Il est en difficulté lorsque

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Troubles Acquisition de la coordination et Dyspraxie de Développement C.Fossoud Centre référent des troubles d Apprentissage

Troubles Acquisition de la coordination et Dyspraxie de Développement C.Fossoud Centre référent des troubles d Apprentissage Troubles Acquisition de la coordination et Dyspraxie de Développement C.Fossoud Centre référent des troubles d Apprentissage T.A.C. et Dyspraxie de Développement Définitions PRAXIES : coordination motrice

Plus en détail

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance :

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance : Ecole Maternelle Livret d évaluation Nom :. Prénom :.. Date de naissance : Toute Petite section Petite section Moyenne section Grande section Année :. /. Année :. /. Année :. /. Année :. /. Barème retenu

Plus en détail

Difficultés en graphisme et en écriture. Sandrine POINSOT Graphothérapeute et ergothérapeute 28 allée de rosny 93320 Les Pavillons Sous Bois

Difficultés en graphisme et en écriture. Sandrine POINSOT Graphothérapeute et ergothérapeute 28 allée de rosny 93320 Les Pavillons Sous Bois Difficultés en graphisme et en écriture Sandrine POINSOT Graphothérapeute et ergothérapeute 28 allée de rosny 93320 Les Pavillons Sous Bois Différence entre graphisme et écriture Le graphisme concerne

Plus en détail

Fiche de préparation

Fiche de préparation Discipline : N /.Séance : Etre capable de trouver un verbe dans une phrase Niveau : Objectifs Prérequis Durée : Retrouver le verbe conjugué dans la phrase quel que soit le temps (temps simples / temps

Plus en détail

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm La dyspraxie Théorie et aménagements Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014 CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm Qu est-ce qu une praxie? Une praxie est un programme

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves «Le conseil des maîtres propose l'organisation générale

Plus en détail

Adaptations Collège. Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE

Adaptations Collège. Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE Adaptations Collège Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

Les troubles des apprentissages

Les troubles des apprentissages Les troubles des apprentissages (dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie) Avril 2009 ASH 04 1 Les différents troubles dys Dys.. lexie Trouble du langage écrit Dys. phasie

Plus en détail

TROUBLES DES APPRENTISSAGES

TROUBLES DES APPRENTISSAGES TROUBLES DES APPRENTISSAGES Quels indices prendre en compte pour un repérage étayé? Observer les jeunes enfants dans leur comportement, dans leurs apprentissages, à l aide de critères précis et pertinents

Plus en détail

Compensation informatique et troubles des apprentissages

Compensation informatique et troubles des apprentissages Compensation informatique et troubles des apprentissages Pourquoi? Libérer les ressources de l enfant afin de le rendre disponible pour acquérir de nouvelles connaissances, les restituer, raisonner, argumenter

Plus en détail

Animation TICE et Cycle 1 Ressources Maternelle

Animation TICE et Cycle 1 Ressources Maternelle Animation TICE et Cycle 1 Ressources Maternelle Nom du logiciel ou site web Brève description Compétences travaillées Quelle utilisation en classe? Déplacement sur un plan Se déplacer avec des flèches

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Livret scolaire. Cours préparatoire

Livret scolaire. Cours préparatoire Inspection de l Éducation nationale 21 ème circonscription 24 avenue Jeanne d'arc 92160 Antony Livret scolaire Cours préparatoire Prénom : Nom : Date de naissance : Année scolaire Classe Ce livret scolaire

Plus en détail

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Brigitte BRUNEL, professeur de SVT, collège Delalande (Athis Mons, 91) Bénédicte PONCHON, ergothérapeute, cabinet CABEX Essonne (Brétigny,

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

«YOUPLA GO! 9 TRAITS POUR TOUT ECRIRE» UNE METHODE D APPRENTISSAGE DE LA CONSTRUCTION GRAPHIQUE EN

«YOUPLA GO! 9 TRAITS POUR TOUT ECRIRE» UNE METHODE D APPRENTISSAGE DE LA CONSTRUCTION GRAPHIQUE EN «YOUPLA GO! 9 TRAITS POUR TOUT ECRIRE» UNE METHODE D APPRENTISSAGE DE LA CONSTRUCTION GRAPHIQUE EN ERGOTHERAPIE Anne-Laure GUILLERMIN Ergothérapeute D.E. Sophie LEVEQUE-DUPIN Ergothérapeute D.E. Avril

Plus en détail

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant :

Cycle des apprentissages fondamentaux. Année scolaire 20 /20. Livret Scolaire. Nom de l enseignant : Cycle des apprentissages fondamentaux Année scolaire 20 /20 Livret Scolaire CP Nom : Prénom : Né le : Nom de l enseignant : Ce livret, complété à partir d évaluations faites régulièrement, permet à l enfant

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

Pistes pédagogiques pour aider un enfant dyslexique

Pistes pédagogiques pour aider un enfant dyslexique Pistes pédagogiques pour aider un enfant dyslexique Le dyslexique est un élève qui va devoir, sans arrêt, compenser, parfois à son insu, parfois en recherchant activement des moyens, afin d avoir le même

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

Prévenir et rééduquer la dysgraphie

Prévenir et rééduquer la dysgraphie Prévenir et rééduquer la dysgraphie. Prévenir... Tenue du crayon Outils scripteurs Position du bras Posture, mobilier lignages Rééduquer... Comprendre le geste graphique la prise en charge au cabinet...

Plus en détail

Signes de la DYSLEXIE de SURFACE & aménagements

Signes de la DYSLEXIE de SURFACE & aménagements Signes de la DYSLEXIE de SURFACE & aménagements 1 Troubles Signes Aménagements pédagogiques Aider l élève à se créer des images Mémoire logographique (calepin visuo-spatial) D i f fi c u l t é d e reconnaissance

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé. Grande Section : 1 ère cycle 2. Année Scolaire 2006-2007

Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé. Grande Section : 1 ère cycle 2. Année Scolaire 2006-2007 ELEVE : Classe PS-MS-GS-CP Mme B. OSTROWIECKI Basque : Mme M. Ticoipé Grande Section : 1 ère cycle 2 ère année du Année Scolaire 2006-2007 ère période 1 ère COMPÉTENCES ET CONNAISSANCES 1 2 3 OBSERVATIONS

Plus en détail

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES DEMARCHES DE REPERAGE ET AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES AU COLLEGE

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES DEMARCHES DE REPERAGE ET AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES AU COLLEGE TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES DEMARCHES DE REPERAGE ET AMENAGEMENTS PEDAGOGIQUES AU COLLEGE GROUPE DEPARTEMENTAL «TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES» 2008-2009 2 SOMMAIRE Introduction de

Plus en détail

Coordination dynamique

Coordination dynamique LA DYSPRAXIE (Centre référent de Tarbes : Marie-Neige Dubarry (psychomotricienne) et Claudine Gay (enseignante spécialisée) Remarques: -Il serait peut- être intéressant de distinguer au niveau des adaptations

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

Le portrait fonctionnel

Le portrait fonctionnel ANNEXE Le portrait fonctionnel Comment dresser le portrait fonctionnel de l enfant? D abord, il importe de lire les séries d énoncés qui suivent et de trouver ceux qui correspondent à votre enfant. Plus

Plus en détail

Programmation en cinq périodes pour la classe de Petite Section

Programmation en cinq périodes pour la classe de Petite Section Programmation en cinq périodes pour la classe de Petite Section 1ère période septembre / octobre LANGAGE - Prendre la parole en petit groupe - Parle à ses camarades et à l'adulte - Dire de mémoire un texte

Plus en détail

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation Dysphasies : Aspects rééducatifs des Dysphasies Florence George : Orthophoniste CERTA CHU Timone - Marseille Précoce préserver l appétence à la communication Intensive : au moins 3 fois par semaine Accompagnement

Plus en détail

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS

Comportement de l enfant. Observation jeux libres OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS LE BILAN PSYCHOLOGIQUE DANS LE CADRE DES EVALUATIONS OBJECTIFS DES JOURNEES D EVALUATION Deux séances d une heure chacune sont aménagées pour le bilan psychologique Linda Harré Psychologue CIERA Bilan

Plus en détail

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes

La vision. Rôle de première ligne. Approche multidisciplinaire. Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes La vision Geneviève Provost Francine Gaulin optométristes Rôle de première ligne Premier examen visuel entre 6 mois et 1 an Deuxième examen visuel à partir de 3 ans. Troisième examen visuel avant l entrée

Plus en détail

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Lycée français de Bilbao Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Le dispositif mis en place Le bilan Dispositif 9h30 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi GP CE1 - Lecture GP PS - Vocabulaire GP MS - Vocabulaire

Plus en détail

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage Apprentissage en graphisme Introduction Recherche Activités motrices

Plus en détail

Accompagner un. difficultés praxiques

Accompagner un. difficultés praxiques Accompagner un enfant présentant des difficultés praxiques FONTAINE AL, TISSERANT M - Mars 2011 Page 1 Présentation des intervenants Anne-Laure FONTAINE, ergothérapeute Michèle TISSERANT, orthophoniste

Plus en détail

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant?

Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Quel rôle pour le pédiatre face aux troubles des apprentissages de l enfant? Journée de formation PLURADYS 26 novembre 2010 Dr Jean-Louis GUIMAS Pédiatre Dijon Le pédiatre, médecin de l enfance Dès la

Plus en détail

Suivi de l aide personnalisée C I R C O N S C R I P T I O N A J A C C I O I I -

Suivi de l aide personnalisée C I R C O N S C R I P T I O N A J A C C I O I I - Suivi de l aide personnalisée C I R C O N S C R I P T I O N A J A C C I O I I - A S H Les modalités de repérage Ajaccio II - ASH Trois grands types de repérage pour mettre en œuvre l aide personnalisée

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant

Niveau : CP. Durée de la séance : - maîtriser la langue orale - Découverte du texte - Vérification de la compréhension Rôle de l enseignant Niveau : CP Lecture Séquence : Les lundis de Zoé phonème [l] graphème l, L, l Séance 1 Compétences - Notions de majuscule/minuscule - Notions de mot, de ligne, de phrase, de syllabe - Les écritures script

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit

L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit L ergothérapie Les troubles de l écriture chez l enfant maladroit Nathalie BEAUREZ, ergothérapeute Réseau DYS 42 Mardi 24 mars 2015 L enfant maladroit et l ergothérapie Premier contact Un enfant présentant

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE

DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE DIFFERENTES FORMES DE DYSLEXIE ET SIGNES D ALERTE - TABLEAU RECAPITULATIF, p. 2 à 5 «Les différentes formes de dyslexie» - LES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ECRIT, p. 6 à 7 «Les signes d alerte» 1 TABLEAU

Plus en détail

intervention à l I.U.F.M. de Guyane 2008/2009

intervention à l I.U.F.M. de Guyane 2008/2009 intervention à l I.U.F.M. de Guyane 2008/2009 Suédile Stève PS, MS : Pour s acheminer vers le geste de l écriture : le contrôle des gestes PS- Imiter des gestes amples dans différentes directions MS les

Plus en détail

Des ateliers pour apprendre en maternelle Circonscription de VERSAILLES Année scolaire 2011-2012- 1

Des ateliers pour apprendre en maternelle Circonscription de VERSAILLES Année scolaire 2011-2012- 1 ATELIERS AUTONOMES POUR APPRENDRE EN GS Des ateliers pour apprendre en maternelle Circonscription de VERSAILLES Année scolaire 0-0- N Domaines: Percevoir/Sentir Découvrir le monde/ Découvrir les objets

Plus en détail

EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral

EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral EVALO 2-6 Evaluation du développement du langage oral Coquet Françoise, Ferrand Pierre et Roustit Jacques Batterie pour l évaluation du développement du langage oral chez l enfant de 2 ans 3 mois à 6 ans

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

4/ MEMORISATION. - Difficultés de mémorisation - Leçons, poésie, tables de multiplication - Calcul mental - Mémoire des consignes

4/ MEMORISATION. - Difficultés de mémorisation - Leçons, poésie, tables de multiplication - Calcul mental - Mémoire des consignes Adaptations Lycée Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustif) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu -

Plus en détail

Delphine DECHAMBRE, Cabinet La Main Tendue, http:/delphinedechambre.fr. Grille d aide à l évaluation Grille indicative Elaborée par Delphine DECHAMBRE

Delphine DECHAMBRE, Cabinet La Main Tendue, http:/delphinedechambre.fr. Grille d aide à l évaluation Grille indicative Elaborée par Delphine DECHAMBRE Grille d aide à l évaluation Grille indicative Elaborée par Delphine DECHAMBRE COMPORTEMENT Moteur : Visuel : Verbal : Emotionnel : Relationnel : ATTENTION Visuelle Auditive Conjointe SENSORIEL Proprioception

Plus en détail

Programme personnalisé d aide et de progrès de l élève

Programme personnalisé d aide et de progrès de l élève NOM : XXXXXXXX Date de naissance : xx/xx/xxxx Adresse (parents ou responsable) : Prénom : xxxxxxxxxxx Parcours scolaire de l élève : Année scolaire Classe Enseignant 1999-2000 GS Mme xxxxx 2000-2001 CP

Plus en détail

L évolution du langage chez les jeunes enfants

L évolution du langage chez les jeunes enfants L évolution du langage chez les jeunes enfants De la difficulté au trouble Animation pédagogique-brigitte Lavallée 1 Avant-propos La maîtrise du langage, élément fondamental de la réussite scolaire de

Plus en détail

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage

Le langage à l école maternelle Scéren. Les difficultés d apprentissage du langage Le langage à l école maternelle Scéren Les difficultés d apprentissage du langage Le rôle premier de l enseignant est de suivre les progrès de ses élèves et de créer les conditions pour les susciter. Ce

Plus en détail

Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le

Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom :... Prénom : Date de naissance : Livret délivré le par le Directeur d école ou le Chef d établissement par le médecin scolaire Objectifs Ce livret est délivré

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie GENERALITES : Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie Nous parlerons des enfants diagnostiqués dysphasiques ou présentant des troubles du langage. Il en est de même pour les enfants dyslexiques.on parle

Plus en détail

Les mathématiques en maternelle. Circonscription de St Julien - Christophe Licitri CPAIEN Martine Montellier PEMF

Les mathématiques en maternelle. Circonscription de St Julien - Christophe Licitri CPAIEN Martine Montellier PEMF Les mathématiques en maternelle Circonscription de St Julien - Christophe Licitri CPAIEN Martine Montellier PEMF Questionnement Quels sont les champs d'application des mathématiques en maternelle? Quels

Plus en détail

Ateliers de vie pratique : découverte des objets - habiletés gestuelles

Ateliers de vie pratique : découverte des objets - habiletés gestuelles QUELQUES EXEMPLES D'ATELIERS Document réalisé par Cécile Baudoncourt, directrice école maternelle Haute Futaie (Maurepas) et par Magali Haquin, directrice école maternelle Jean de la Fontaine (Elancourt)

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE L ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT

LIVRET DE SUIVI DE L ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT LIVRET DE SUIVI DE L ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE DU LANGAGE ECRIT Ce livret appartient à l élève : Nom : Prénom : Date de naissance : Représentants légaux : SOMMAIRE Objectifs et utilisation

Plus en détail

Document à l attention de l enseignant Grande section

Document à l attention de l enseignant Grande section ÉCOLE : CLASSE : Numéro confidentiel de saisie : Document à l attention de l enseignant Grande section Passation 1 Évaluations «prévention de l illettrisme» - 31-2010-2011 Présentation générale Dans le

Plus en détail

Vers 2 ans et 6 moins

Vers 2 ans et 6 moins Le développement de l enfant Quelques repères De la naissance à 18 mois : - réagit aux bruits à la naissance - comprend des petites phrases vers 8 mois - - gazouille vers 3 mois - rit aux éclats vers 4

Plus en détail

J e commencerai par vous donner une définition de

J e commencerai par vous donner une définition de Les troubles du graphisme Les troubles du graphisme et de l écriture chez l enfant dyspraxique CLAIRE LE LOSTEC* Claire Le Lostec travaille comme ergothérapeute dans un service de soins à domicile de L

Plus en détail

L APPORT DE L INFORMATIQUE DANS LE PARCOURS DE RÉÉDUCATION ET DE COMPENSATION DES TROUBLES SPÉCIFIQUES DES APPRENTISSAGES

L APPORT DE L INFORMATIQUE DANS LE PARCOURS DE RÉÉDUCATION ET DE COMPENSATION DES TROUBLES SPÉCIFIQUES DES APPRENTISSAGES L APPORT DE L INFORMATIQUE DANS LE PARCOURS DE RÉÉDUCATION ET DE COMPENSATION DES TROUBLES SPÉCIFIQUES DES APPRENTISSAGES Le 10 décembre 2010 Organisateur: EPI PROVENCE Sébastien Verjux Ergothérapeute

Plus en détail

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Principes généraux La rééducation s adapte au patient (ses motivations, sa personnalité, ses difficultés spécifiques) sur la

Plus en détail

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73. Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.65 QUESTIONNAIRE DE DEVELOPPEMENT Merci de bien vouloir remplir ce questionnaire

Plus en détail

Les premières notions mathématiques

Les premières notions mathématiques Les premières notions mathématiques Extrait des programmes : «L école maternelle constitue une période décisive dans l acquisition de la suite des nombres (chaîne numérique) et de son utilisation dans

Plus en détail

Service de la jeunesse. Centres d orthophonie du canton de Neuchâtel

Service de la jeunesse. Centres d orthophonie du canton de Neuchâtel Service de la jeunesse Centres d orthophonie du canton de Neuchâtel INTRODUCTION La dyslexie-dysorthographie (D-D) est un trouble caractérisé par une difficulté durable d apprentissage de la lecture et

Plus en détail

MS 1/9. Bilan périodique T1 T2 T3. S approprier le langage. Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente.

MS 1/9. Bilan périodique T1 T2 T3. S approprier le langage. Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente. MS 1/9 Bilan périodique S approprier le langage Comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente. Savoir participer à une conversation. Savoir répondre à des questions. Utiliser des mots courants.

Plus en détail

ADAPTATIONS SPECIFIQUES

ADAPTATIONS SPECIFIQUES ADAPTATIONS SPECIFIQUES Béatrice Domoison CP ASH 2 conférence Aubagne Dyslexie : rappel! La dyslexie-dysorthographie # perturbe l apprentissage des mécanismes de l écrit # atteinte spécifique en reconnaissance

Plus en détail

TABLEAU A DOUBLE ENTREE

TABLEAU A DOUBLE ENTREE TABLEAU A DOUBLE ENTREE Grande Section Instructions officielles Ecole maternelle (découvrir le monde) : «À l école maternelle, l enfant découvre le monde proche ; il apprend à prendre et à utiliser des

Plus en détail

Petit manuel de survie du dyspraxique en milieu scolaire à l'usage des enseignants...

Petit manuel de survie du dyspraxique en milieu scolaire à l'usage des enseignants... Petit manuel de survie du dyspraxique en milieu scolaire à l'usage des enseignants... Savez-vous ce qu'est la dyspraxie? Beaucoup d'enfants doués en sont atteints. BB, qui a un enfant très dyspraxique

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE

PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE PLACE DE LA MATERNELLE DANS L APPRENTISSAGE DU CODE LA DECOUVERTE DU PRINCIPE ALPHABETIQUE - Quelle est la place de la maternelle dans l apprentissage du code? Autrement dit : - En fonction de leur âge,

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail