Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu."

Transcription

1 Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR - Lycée Lavoisier Mulhouse. Résumé : Ce T.P. met en évidence la relation linéaire entre le volume d'un gaz à pression constante, et sa température. En extrapolant cette évolution linéaire vers un volume nul, on peut déterminer la valeur du zéro absolu de l' échelle des températures en degré Celsius. Ce T.P. a été testé en 1ère STL option Chimie, mais peut être utilisé dès la seconde générale (3ème trimestre, loi des gaz parfaits) I Objectif : 1- Mesurer V = f(t) à pression constante avec un matériel de laboratoire standard 2- Mise en évidence de la validité de la loi des gaz parfaits. 3- Après régression linéaire, déterminer expérimentalement la valeur du zéro absolu pour la température. 4- Utilisation d'un tableur pour modéliser une droite. II Organisation de la séance de TP : Pour 16 élèves, 4 postes de travail et autant de postes informatiques avec une imprimante Répartition du travail entre les élèves : E1 : note les résultats. E2 : mesure le volume. E3 : agite l'eau, ajoute la glace. E4 : contrôle la stabilité de la température. Temps de réalisation et exploitation : 2 heures. 1/8

2 III Schéma de l'expérience : Matériel : un bac à eau (utilisé normalement pour le principe fondamental de l'hydrostatique) pipette graduée de 2 ml éprouvette de 250 ml tuyau de 70 cm de long seringue de 100 ml (matériel de physique, T.P. De seconde P.V = constante ) deux noix de chimie (lest à accrocher à chaque extrémité de la seringue, permet aussi de fixer le thermomètre contre la seringue) thermomètre numérique au dixième. Baguette de verre eau du robinet glace. Schéma : Régler la hauteur de la pipette graduée : Niveaux identiques = pressions identiques pipette graduée de 2 ml Eau à 22 C environ + glace ajoutée progressivement + agitation V θ Glace + agitateur V o = 100 ml Protocole : remplir le bac avec de l'eau pour recouvrir la seringue ( 1 cm d'eau au dessus de la seringue) 2/8

3 remplir l'éprouvette régler le niveau d'eau dans la pipette de telle façon à être vers 1,8 ml au départ (on aspire ou repousse l'air dans la pipette grâce à la seringue) ensuite, ajouter progressivement la glace, en laissant le bain s'équilibrer en température, en agitant l'eau. Pour lire la valeur du nouveau volume de gaz, il faut déplacer la pipette vers le haut ou le bas de façon à ce que les niveau d'eau dans la pipette et à l'extérieur de la pipette aient la même altitude (voir schéma ci dessus) On s'arrête quand la pipette est presque pleine (le gaz s'étant contracté à cause de la baisse de température, l'eau est aspirée dans la pipette) On mesure ensuite le volume d'air dans la seringue ( Vo ) en lisant la contenance sur le corps de la seringue. On trace ensuite le volume total ( V =V o V ) en fonction de la température On réalise une régression linéaire à l'aide d'un tableur (EXCEL dans mon cas) Grâce à la modélisation, on recherche la température permettant d'annuler le volume. C'est le zéro absolu. Interprétation : loi des gaz parfaits : échelle de température : P.V =n.r.t T =273,13 Donc, comme nous travaillons à pression constante : à identifier à : V = n.r n.r. P P.273,13 V =a. b Donc si V =0 ml alors o = b a = 273,13 C Précautions : Dire aux élèves de bien ranger leur cours sous peine de le voir se transformer en aquarelle bleue non figurative suite à la chute de l'éprouvette remplie d'eau (vérifié expérimentalement, c'est très joli). Ne plus toucher à la seringue pendant la manipulation (on la chaufferait avec les mains). Le brassage de l'eau doit être régulier et non violent pour ne pas perturber la seringue et la sonde de température. Aider les élèves pour le traçage des courbes (la partie régression linéaire notamment) 3/8

4 pour une séance de TP en seconde générale, prévoir de réaliser l'exploitation en classe entière après le T.P. (1h20 serait insuffisant je pense) IV Améliorations possibles Une des sources d'erreurs est l'imprécision de la valeur du volume V o de l'air compris dans la seringue et dans le morceau de tube plongés dans l'eau. On pourrait donc utiliser de vieux tubes à gaz très épais, en les bouchant définitivement avec un couvercle muni d'une prise d'air, et dont on aura mesuré le volume (en les remplissant d'eau et en les pesant par exemple) On utilisera également des pipette graduées de contenance plus élevée, mais la variation de température devra être plus conséquente (ici, une variation de 3 C était suffisante, on utilise l'eau du robinet qui est refroidie avec de la glace ensuite) V Exemples de résultats Séance du 9 novembre 2006, 1ère STL option Chimie, Lycée Lavoisier, 30 élèves, 8 groupes de 3 à 4 élèves (séance de deux heures, par demi classe) Mesure du zéro absolu : Valeur Moyenne sur 8 mesures : 0 = 260 C écart de 5% voir le détail des 8 mesures des élèves ci dessous (j'ai retracé les graphes à partir de leurs données pour standardiser la présentation. Les températures sur les graphes sont en C) VI Conclusion : Ce montage est simple à mettre en oeuvre, le matériel étant standard. Il permet de faire travailler les élèves en équipes de 4, et chaque membre de l'équipe a un rôle à tenir sous peine de faire rater l'expérience. On utilise l'ordinateur pour son vrai usage : le calcul («computer»), et on sépare mieux ainsi l'aspect sciences physique et technologie informatique dans l'expérience, comme dans les vrais laboratoires scientifiques. Il faut veiller cependant à faire le geste technique de la mesure à réaliser devant les élèves Avoir quatre postes de travail permet de bien suivre les mesures chez les élèves. Augmenter le nombre de postes est peu-t-être risqué pour le matériel et rend la séance plus difficile à gérer. 4/8

5 Résultats du groupe 1 : 77,8 77,7 77,6 77,5 77,4 77,3 77,2 77,1 77,0 76,9 76,8 76,7 18, , , , ,5 V =0,285 71,385 ; 0 = 251 C Résultats du groupe 2 : 84,7 84,6 84,5 84,4 84,3 84,2 84,1 84,0 83,9 83,8 83,7 83,6 83,5 83,4 83,3 83, V =0, ,451 ; 0 = 270 C 5/8

6 Résultats du groupe 3 : 83,9 83,8 83,7 83,6 83,5 83,4 83,3 83,2 83,1 83,0 82,9 82,8 82,7 82,6 82,5 82,4 82,3 82, V =0, ,5 ; 0 = 215 C Résultats du groupe 4 : 89,7 89,6 89,5 89,4 89,3 89,2 89,1 89,0 88,9 88,8 88,7 88,6 88, , , ,5 19 V =0, ,63 ; 0 = 224 C 6/8

7 Résultats du groupe 5 : 100,0 99,9 99,8 99,7 99,6 99,5 99,4 99,3 99,2 99,1 99,0 98,9 98,8 98, , , ,5 23 V =0, ,26 ; 0 = 236 C Résultats du groupe 6 : 97, ,95 96,9 96,85 96,8 96,75 96,7 96,65 96,6 96,55 96,5 96,45 96,4 96,35 96,3 96,25 96,2 96,15 96,1 18, , ,5 21 V =0,42 88,29 ; 0 = 210 C 7/8

8 Résultats du groupe 7 : 79,8 79,7 79,6 79,5 79,4 79,3 79,2 79,1 79,0 78,9 78,8 78,7 78,6 78,5 78, V =0, ,491 ; 0 = 379 C Résultats du groupe 8 : 93,9 93,8 93,7 93,6 93,5 93,4 93,3 93,2 93,1 93,0 92,9 92,8 92,7 92,6 92,5 92, V =0, ,742 ; 0 = 293 C 8/8

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 CI.17 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES EXTRAIT DU BO: La Terre est une planète du système solaire L'énergie solaire reçue par les planètes varie

Plus en détail

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES Exercices / Evaluation Connaître les différents modes de transferts Evaluer

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Chapitre A4 Changement d état de l eau.

Chapitre A4 Changement d état de l eau. Chapitre A4 Changement d état de l eau. A4-1 Mesure de température. Utilisation d un thermomètre 10 min On mesure la température avec un thermomètre. L unité de la température est le degrés Celsius C Il

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau Objectifs : - Mesurer la résistance thermique de certains matériaux. - Comparer ces matériaux pour l appliquer à l isolation des bâtiments. Compétences

Plus en détail

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR

TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR TP N 26 : ETUDE DU CHANGEMENT D ETAT D UN CORPS PUR 1 I. Objectif. On se propose d étudier la vaporisation de l eau, considérée comme un corps pur. A l aide de deux capteurs de température et de pression,

Plus en détail

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange Chapitre 4 : Séparer les constituants d un mélange 1. Que faut-il pour récupérer un gaz? 2. A quoi sert l eau de chaux? 3. Comment utilise-t-on l eau de chaux? 4. Qu'utilise-t-on pour tester la présence

Plus en détail

Étude d un thermocouple

Étude d un thermocouple TP N 8 Étude d un thermocouple - page 35 - - T.P. N 8 - On mesurera la f.e.m. du thermocouple à différentes températures connues. Ici encore, les mesures n'ont de sens que si ces températures sont constantes

Plus en détail

Les lois simples des gaz :

Les lois simples des gaz : SECTION 2.4.3 Notes pédagogiques 2.4.3 1/4 Les lois simples des gaz : Manuel, p. 85 à 87 Apprentissage notionnel visé La loi de Gay-Lussac. Rappel La pression (manuel, p. 33). Fiche DÉMO 8 2.4.3, p. 59

Plus en détail

Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte

Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte ENONCE : Pressiomètre Seringue à piston vissant On utilise un échantillon d air emprisonné dans une seringue graduée en cm 3, le volume maximal étant 60

Plus en détail

Hygrométrie. Frédéric Élie, septembre 2000, août 2008

Hygrométrie. Frédéric Élie, septembre 2000, août 2008 ACCUEIL Hygrométrie Frédéric Élie, septembre 2000, août 2008 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CI.11

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CI.11 TP CI.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CI.11 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l'examinateur : Page 2/5

Plus en détail

Daniel Bernoulli 1700 1782

Daniel Bernoulli 1700 1782 Capacités C1 mesurer la pression à l aide d un manomètre ; C2 calculer une pression et la convertir en bar ou en pascal ; C3 vérifier expérimentalement la loi de Boyle-Mariotte (pv = n RT ); C4 calculer

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

Démarche scientifique à partir d une situation problème. Les eaux gazéifiées

Démarche scientifique à partir d une situation problème. Les eaux gazéifiées Démarche scientifique à partir d une situation problème Les eaux gazéifiées Cinquième Situation problème A l insu des élèves, deux bouteilles d eau gazéifiée identiques, fermées, ont été placées sous le

Plus en détail

RÔLE DE STOCKAGE DU FOIE

RÔLE DE STOCKAGE DU FOIE THÈME : Du génotype au phénotype Niveau : 1 re S RÔLE DE STOCKAGE DU FOIE EXTRAIT DU BO: o "Le glucose est stocké sous forme de glycogène dans le foie.." o "Ainsi que sous forme de triglycérides.." CADRE

Plus en détail

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION

FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Diffusion de NO 2 : FICHE EXPERIMENTALE : LA PRESSION Quatre ballon de petite taille reliés à deux supports (noix + pinces) dont deux munis de bouchons ; tournure de cuivre ; acide nitrique concentré ;

Plus en détail

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel

Fiche sur la technique du montage à reflux. Introduction. Présentation du matériel Fiche sur la technique du montage à reflux Manuscrit d'une séquence expérimentale sur une technique, méthode ou savoir faire expérimental :l e montage à reflux, accessible en film sur ce site, rédigé par

Plus en détail

Valise environnement UW600 avec ph mètre

Valise environnement UW600 avec ph mètre Valise environnement UW600 avec ph mètre Ce kit peu coûteux de mesure de l environnement facilite l analyse rapide de l eau sur place. L ensemble des tests que contient cette valise sont caractérisés par

Plus en détail

Loi de Boyle et Mariotte

Loi de Boyle et Mariotte Loi de Boyle et Mariotte Deux plongeurs ont réalisé une expérience: ils ont utilisé une seringue fermée à une extrémité (le bout a été fondu). Dans la seringue il y a, sous pression atmosphérique (environ

Plus en détail

PRÉSENTATION ÉTUDE QUANTITATIVE D'UN TRANSFERT THERMIQUE. Cette activité illustre le thème de L'HABITAT

PRÉSENTATION ÉTUDE QUANTITATIVE D'UN TRANSFERT THERMIQUE. Cette activité illustre le thème de L'HABITAT FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION ÉTUDE QUANTITATIVE D'UN TRANSFERT THERMIQUE Proposition d expérimentation Mesure de température /

Plus en détail

Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Marche à suivre :

Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique. Contexte : Problème : Variables : Matériel : Marche à suivre : Physique 30 Labo L intensité du champ magnétique Contexte : La plupart des gens qui ont déjà joué avec un aimant permanent savent que plus on s en approche, plus la force magnétique est grande. Il est

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit :

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit : Mesure de température Définitions : L élévation de la température dans une matière est l agitation des électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL... SOMMMAIRE PAGE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...5 LE PH ET LE POUVOIR TAMPON DU SOL...6 LE CALCAIRE TOTAL

Plus en détail

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 Compétence : Apprendre et comparer les unités usuelles de longueur

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE?

TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? Fiche professeur TEMP 1 : AI-JE LA FIEVRE? TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : température, unité, conversion, Celsius, Fahrenheit, représentation, régression, modèle. 1. Objectifs a. Aspects

Plus en détail

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau Chapitre Chimie 5.2 : L eau 1. Quels sont les états physiques de la matière? 2. Sous quel état est l eau des nuages? 3. A quoi ressemble la vapeur d eau? 4. Avec quoi mesure-t-on la température? 5. Quelle

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA

Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Prévoir les bonnes journées : Les prévisions d'émagramme NOAA Pour commencer Ce que je veux savoir pour aller voler Emagramme : définition, altitude, température, trucs et vocabulaire, humidité, rapport

Plus en détail

DOSAGE DE L ACIDE CITRIQUE D UNE LIMONADE

DOSAGE DE L ACIDE CITRIQUE D UNE LIMONADE TP CI.12 Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CI.12 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/6

Plus en détail

T.P. Colonne de refroidissement

T.P. Colonne de refroidissement T.P. Colonne de refroidissement INTRODUCTION L'objectif de ce TP est d étudier les caractéristiques de fonctionnement d'un système de refroidissement par évaporation. L'influence des débits d'eau et d'air

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

V - Comment faites-vous? Pour chaque situation, rédigez une explication sur votre façon de procéder.

V - Comment faites-vous? Pour chaque situation, rédigez une explication sur votre façon de procéder. TP ph 4 Univers Sécurité au laboratoire! Attention! Un produit chimique ne doit pas être senti, goûté, touché! Objectifs du T.P. : Appliquer les indispensables règles de sécurité de la personne. Découvrir

Plus en détail

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ Aujourd hui, c est décidé : tu deviens apprenti météorologue grâce à Meteoz! Il fait beau : c est l occasion idéale pour construire ta propre station météo et faire

Plus en détail

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette

Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #1 Nettoyage et étalonnage d'une burette et d'une pipette par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

Thème incertitude de mesure

Thème incertitude de mesure Thème incertitude de mesure Etude d'une démarche de métrologie en BTSA première année Production Aquacole (Dany Vert, LEGTA D'AHUN) Objectifs du référentiel et prérequis : Objectifs Objectif 4.2 : Réaliser

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations Applications de cours Thermodynamique Application 1 : échelles de température Le physicien allemand D.G. Fahrenheit établit en 1724 son échelle de

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé.

Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé. Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé. Installation d origine: Classique, circuit primaire, capteurs-réserve-serpentin-circulateurcapteurs-etc Modèle Yves Guern, avec réserve

Plus en détail

DE L AMÉTHYSTE UN PEU TRISTE

DE L AMÉTHYSTE UN PEU TRISTE DE L AMÉTHYSTE UN PEU TRISTE Présenté à M. Marc Voyer Par NOM NOM Groupe X École Saint-Pierre et des Sentiers DATE DE REMISE Introduction De l améthyste, une variété de quartz violet, a été trouvée par

Plus en détail

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES?

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES? Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Démarche Dans ce sujet, on demande à l élève d étudier la réaction entre l'acide chlorhydrique et le fer. Scénario N 7 Compétences évaluées Préparation

Plus en détail

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué CONSIGNES DE SÉCURITÉ 1) LIRE ATTENTIVEMENT LA NOTICE AVANT D'INSTALLER L'APPAREIL. 2) TOUJOURS REMPLIR LE PASTEURISATEUR D'EAU

Plus en détail

En fin d épreuve, vous êtes priés de ranger le matériel et de laisser la paillasse bien organisée.

En fin d épreuve, vous êtes priés de ranger le matériel et de laisser la paillasse bien organisée. Fiche sujet élève On recherche deux conditions nécessaires à la photo-autotrophie du carbone pour les cellules chlorophylliennes. Matériel - une chaîne de mesure ExAO avec sonde à O 2, un capteur luxmètre

Plus en détail

MUR CAPTEUR À ACCUMULATION D'ÉNERGIE

MUR CAPTEUR À ACCUMULATION D'ÉNERGIE MUR CAPTEUR À ACCUMULATION D'ÉNERGIE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mesurer des températures. Définir la capacité thermique massique. Associer l'échauffement d'un système

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux

Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

LES CRISTAUX CAHIER DE L ÉLÈVE

LES CRISTAUX CAHIER DE L ÉLÈVE LES CRISTAUX CAHIER DE L ÉLÈVE Décembre 2007 cristaux_eleve_st.doc 1 Révision linguistique : mai 2008 NOTE : Cette SAE a été élaborée dans le cadre de sessions de formation. Des adaptations seront nécessaires

Plus en détail

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h

S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h S.L - THEME Utilisation des ressources naturelles : séquence de 5 séances de 3 h Domaine exploré : l eau Problématique générale : Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore, chaque

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Observation : Quelle est la température moyenne au sol sur la terre? Comparer avec les données des documents suivants

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun.

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun. Électrophorèse en gel Instructions Toutes les étapes suivantes peuvent être réalisées par les élèves. Partie I - Construction de la cuve fil en acier inoxydable coupe-fils récipient en plastique carré

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 TP n 3 - Session 2000 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N 3 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur :

Plus en détail

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure Chapitre C 02. L'air qui nous entoure I. L'air est-il un corps pur? Un corps est dit ''corps pur'' s'il est constitué d'un seul type de molécules. S'il y a plusieurs types de molécules, il s'agît d'un

Plus en détail

m3 dm3 cm3 mm3 L dl cl ml D. Savoir mesurer correctement un volume

m3 dm3 cm3 mm3 L dl cl ml D. Savoir mesurer correctement un volume Chapitre C03. Mesurer les volumes et les masses I. Comment mesurer le volume d'un liquide? A. Qu'est-ce qu'un volume? Le volume d'un objet correspond à la place prise par cet objet, qu il soit liquide,

Plus en détail

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004

Les verres. Introduction: TP: Musiverre: Page 1. Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Vincent et Jonas Le 19 novembre 2004 Les verres Introduction: TP: Nous avons choisi de faire un tp sur les notes que peuvent produire différents verres avec des quantités différentes d eau. Car nous voulions

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

Distributeurs de circuits de chauffage. Distributeurs de circuits de chauffage par le sol

Distributeurs de circuits de chauffage. Distributeurs de circuits de chauffage par le sol I.6.2 par le sol Tous les composants des distributeurs de circuits de chauffage par le sol SCHÜTZ sont parfaitement harmonisés, s'inscrivent dans la logique système en liaison avec les armoires de distribution

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Premier principe : bilans d énergie

Premier principe : bilans d énergie MPSI - Thermodynamique - Premier principe : bilans d énergie page 1/5 Premier principe : bilans d énergie Table des matières 1 De la mécanique à la thermodynamique : formes d énergie et échanges d énergie

Plus en détail

Section 2.2 Le comportement des gaz

Section 2.2 Le comportement des gaz 6. Dans un gaz, les particules sont très espacées et se déplacent librement dans toutes les directions, ce qui fait que le désordre dans cette phase est extrêmement élevé. ar contre dans un liquide ou

Plus en détail

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29

Semi-conducteurs. 1 Montage expérimental. Expérience n 29 Expérience n 29 Semi-conducteurs Description Le but de cette expérience est la mesure de l énergie d activation intrinsèque de différents échantillons semiconducteurs. 1 Montage expérimental Liste du matériel

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES OBJECTIFS CELERITE DES ONDES SONORES Mesurer la célérité des ondes sonores dans l'air, à température ambiante. Utilisation d un oscilloscope en mode numérique Exploitation de l acquisition par régressif.

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

Dans la suite du document, ce symbole signifie que vous devez appeler le professeur.

Dans la suite du document, ce symbole signifie que vous devez appeler le professeur. NOM et Prénom :. Poste n : 1 CAP ECMS Chimie T.P. n 1 LES ATOMES CLASSIFICATION PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS Les différents aspects du cuivre Objectifs expérimentaux : - lire les étiquettes et prendre les dispositions

Plus en détail

Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT

Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT Chimie - 6 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT I) Modèle du gaz parfait : 1) L'état gazeux : Dans l'état gazeux, les atomes sont généralement associés en molécules déformables, très

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

LA RESPIRATION DES MITOCHONDRIES ISOLEES

LA RESPIRATION DES MITOCHONDRIES ISOLEES LA RESPIRATION DES MITOCHONDRIES ISOLEES Fiche sujet - élève On cherche à déterminer quel(s) substrat(s) est (ou sont) utilisé(s) par la respiration mitochondriale. Matériel : 00g de carottes ou navets

Plus en détail

DETERMINATION DE LA MASSE MOLAIRE D'UNE VAPEUR. pv = nrt (1) n = m (M) (M) = mr T pv

DETERMINATION DE LA MASSE MOLAIRE D'UNE VAPEUR. pv = nrt (1) n = m (M) (M) = mr T pv TPm 1 DETERMINATION DE LA MASSE MOLAIRE D'UNE VAPEUR 1 THEORIE 1.1 Le gaz parfait et sa masse molaire. On constate expérimentalement que tous les gaz, quelle que soit leur composition chimique, se comportent

Plus en détail

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Partie : Incertitudes. TP1 : asse volumique du Coca-Cola et du Coca Cola light Précision des instruments de mesure Dans l ensemble de ce TP on considérera que le meilleur estimateur de l incertitude

Plus en détail

COMME T CRÉER OU FABRIQUER VOTRE PROPRE PHOTO-DÉCOUPE

COMME T CRÉER OU FABRIQUER VOTRE PROPRE PHOTO-DÉCOUPE 1 sur 15 30/06/2010 08:36 COMME T CRÉER OU FABRIQUER VOTRE PROPRE PHOTO-DÉCOUPE Le matériel nécessaire pour la réalisation de photodécoupe: -Un transparent pour rétroprojection pour laser ou jet d'encre,

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

Expérience 1 : Compression d une canette

Expérience 1 : Compression d une canette Expériences visant à montrer les effets de la pression : Expérience 1 : Compression d une canette Objectifs de l expérience: - Présenter le phénomène des pressions. - Ses implications. Matériel Requis

Plus en détail

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Les cycles de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES Correction : Exercice 2 p 43 1 L = 100 cl 33 cl = 0,33 dm 3 1,31 dm

Plus en détail