Accidents vasculaires cérébraux : A propos d une série de 23 patients.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accidents vasculaires cérébraux : A propos d une série de 23 patients."

Transcription

1 21ème Congrès national de la société Algérienne de la Médecine Interne Tlemcen Du 15/05/2015 au 17/05/2015 Accidents vasculaires cérébraux : A propos d une série de 23 patients. D E.Ouail, N Haddadi, L Benzaid, S Kheyar, H Debbache, M. Tebbani, G Kacher, F. Bouali. Service de Médecine interne, CHU Bejaia

2 Introduction L accident vasculaire cérébral, qu il soit ischémique ou hémorragique, est la résultante d une oblitération et d une fragilisation des vaisseaux à destination cérébrale. Il est à l origine d une morbi-mortalité élevée. Notre objectif est d étudier le profil clinique des AVC.

3 Matériels et méthodes Notre étude est rétrospective. Elle concerne les patients présentant un AVC et hospitalisés dans notre service du 1èr janvier 2014 au 31 décembre Nous préciserons le type ischémique ou hémorragique, la topographie de la lésion et les facteurs de risque.

4 Résultats Vingt trois patients sont inclus dans notre série L âge moyen est de 65ans.

5 13 Répartition selon le sexe 12 femmes hommes

6 Type d'avc ischémique hémorragique

7 Répartition selon les tranches d âge

8 Facteurs de risque HTA DIABETE DYSLIPIDEMIE TABAC Cardiopathie emboligène

9 Topographie [PLAGECELL] [NOM DE CATÉGORIE] [PLAGECELL] [NOM DE CATÉGORIE] [PLAGECELL] [NOM DE CATÉGORIE] [PLAGECELL] [NOM DE CATÉGORIE]

10 AVC du sujet de moins de 55 ans: Sept cas Les différents âges: 33 ans, 39 ans, 42 ans pour les hommes 42 ans chez deux patientes, 46 ans et 53 ans. AVC ischémique chez tous les patients.

11 AVC de sujet jeune (2) 4,5 Sexe 4 3,5 3 2,5 2 4 femme homme 1, ,5 0

12 AVC de sujet jeune : Étiologies Un cas de cardiopathie emboligène: La patiente B.F âgée de 42 ans, ATCDs de maladie coeliaque, hyperthyroidie compliquée d ACFA et HTA. AVC ischémique pariétale gauche. Évolution favorable.

13 AVC de sujet jeune : Étiologies Deux cas de dyslipidémie: Le patient S.F 42 ans, AVC ischémique pariétal droit. le bilan: hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie. Évolution sans séquelle. Le patient T.F 39 ans, tabagique sevré depuis peu, obésité et Hypercholéstérolémie. Évolution: séquelle neurologique.

14 AVC de sujet jeune : Étiologies Un patient tabagiques: B.L 33 ans tabagique 10 PA sans aucun autre facteur de risque.

15 AVC hémorragiques: Quatre cas rapportés: Quatre hommes. Le patient T.Z 83 ans. HTA non équilibrée.

16 AVC hémorragiques: Le patient I.M 83 ans HTA sous monothérapie. Tabagique. ATCD d AVC hémorragique en 2011 Séquelles neurologiques.

17 AVC hémorragiques: Le patient B.A 74 ans, AVC hémorragique rolandique gauche Tabagique 40PA ATCD d AIT

18 AVC hémorragiques: Le patient B.M 59 ans hémorragie pariétale gauche. HTA compliquée d HVG. hypercholestérolémie

19 3,5 3 FACTEUR DE RISQUE de l AVC hémorragique 3 2, , ,5 0 HTA TABAC DYSLIPIDEMIE

20 Cardiopathie emboligènes Profil clinique Différentes cardiopathies emboligène Hommes: 1. M.H 73 ans (RM) 2. K.M 61 ans (ACFA) Femmes: T.Z 73 ans, M.Z 68 ans, B.F 42 ans (ACFA) B.F 71 ans ( valve mécanique) A.D 72 ans et F.H 83 ans ( CMD) 1 4 RM ACFA valve mécanique 1 2 cardiopathie iscémique

21 Discussion Dans notre série, les ischémies cérébrales sont beaucoup plus fréquentes que les accidents hémorragiques. Les accidents hémorragiques touchent particulièrement les sujets âgés. La relation accident ischémique transitoire et infarctus cérébral est très étroite. Les étiologies des accidents vasculaires cérébraux sont très variées. L hypertension artérielle en est le plus important facteur de risque. Avant 45 ans, beaucoup d infarctus cérébraux restent d étiologie indéterminée. La liste des cardiopathies emboligènes est longue (distinguer celles à risque élevé de celles à risque modéré ou mal déterminé).

22 Conclusion L AVC est une complication neurovasculaire majeure. Il est très grave de part ses conséquences vitales et fonctionnelles. Une meilleure connaissance des étiologies doit aboutir à une prévention de ces AVC par une prise en charge précoce des facteurs de risque. Les cardiopathies emboligènes méritent une attention particulière.

23 Références: 1. Makhlouf S, Messelmani M, Bedoui I, Derbali H, Mansour M, Zaouali J, et al. Les accidents vasculaires cérébraux ischémiques chez la femme jeune. Revue Neurologique //;171, Supplement 1(0):A Woimant F, Léger J-M. Une filière de soins animée et coordonnée pour les patients victimes d accidents vasculaires cérébraux. La Presse Médicale //;41(5): Bilan étiologique des infarctus cérébraux du sujet jeune, Propositions du groupe de travail de la Société Française Neuro-VasculaireDécembre 2008

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN

Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN Epidémiologie des Accidents Vasculaires Cérébraux CHU TLEMCEN 2011-2012 Dr S. BENBEKHTI Epidémiologiste Service de Prévention Générale Direction de Santé et Population Wilaya de TLEMCEN E-mail: samira_med2010@hotmail.fr

Plus en détail

La Thrombose Veineuse en médecine interne: A propos d une série de 80 cas

La Thrombose Veineuse en médecine interne: A propos d une série de 80 cas 21ème Congrès national de la société Algérienne de la Médecine Interne Tlemcen Du 15/05/2015 au 17/05/2015 La Thrombose Veineuse en médecine interne: A propos d une série de 80 cas D.E OUAIL, L. Benzaid,

Plus en détail

Les AVCs en médecine interne: Etiologies et facteurs de risque chez les patients victimes d un accident vasculaire cérébral

Les AVCs en médecine interne: Etiologies et facteurs de risque chez les patients victimes d un accident vasculaire cérébral Les AVCs en médecine interne: Etiologies et facteurs de risque chez les patients victimes d un accident vasculaire cérébral BEDJAOUI C, Ibrir M, Boudjelida H,Hakem D, Berrah A Service de Médecine Interne

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A.

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Boudiba; Service de Diabétologie, CHU Mustapha - Alger Centre. Introduction:

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

AVC Une maladie hétérogène

AVC Une maladie hétérogène AVC Une maladie hétérogène Pr. Jean-Louis MAS Journée Recherche et Santé AVC: de la clinique à la physiopathologie Paris, 24 novembre 2015 AVC: une maladie hétérogène Hémorragie méningée 5% 80% Infarctus

Plus en détail

Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires. Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville

Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires. Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville Pas de conflit d interêt SOUS LE HAUT PATR du Ministre de la Santé et de la Population

Plus en détail

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement UNITE NEURO-VASCULAIRE Bilan de 18 mois de fonctionnement Dans les années 80, des essais cliniques randomisés se sont attachés à démontrer le bénéfice d une prise en charge des AVC dans des unités specifiques

Plus en détail

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 COMMUNIQUÉ au nom de la Commission IV (Maladies cardio-vasculaires) Réadaptation après l

Plus en détail

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque de

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) L accident vasculaire cérébral, dit aussi «attaque cérébrale», est dû à une interruption brutale de l irrigation sanguine d une zone du cerveau. L interruption

Plus en détail

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E.

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. Talbi ( HCA ) Introduction (1) Tous les ans, ~ 15 M de personnes dans le monde subissent

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge hospitalière initiale

Plus en détail

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 M.Sakouhi (1), L.Bendaoud (2), A.Nadji (3), F.Z.Bengoreine (3). B.Boumesjed (4) (1) Service endocrinologie-diabétologie,

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Marie Girot Urgences Neurologiques Pôle de l urgence CHRU LILLE marie.girot@chru-lille.fr Jeudi 5 Novembre 2015, SFT LES AVC Chaque année

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC 1 SOMMAIRE Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Qu est-ce que l on entend par AVC? 4 Que se passe-t-il quand on fait un AVC?

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

Infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral chez les femmes

Infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral chez les femmes 10 mars 2016 Infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral chez les femmes Où en est-on? Valérie Olié Département des maladies chroniques et traumatismes Aucun conflit d intérêt Les maladies cardiovasculaires

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

Prise en charge de l AVC du sujet âgé

Prise en charge de l AVC du sujet âgé Prise en charge de l AVC du sujet âgé Docteur Laurent Derex Unité Neurovasculaire Hôpital Neurologique Hospices Civils de Lyon Réseau RESUVal Les AVC du sujet âgé Les enjeux Taux d incidence des AVC multiplié

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral

Accident Vasculaire Cérébral Accident Vasculaire Cérébral GIT 2011 Dr F. DOLVECK SAMU 92 1 Accidents vasculaires cérébraux AVC Définitions Physiologie Épidémiologie Objectif de prise en charge Identification de l AVC Organisation

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

) ))!! o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o Referral and patient transfer Emergency

Plus en détail

Épidémiologie cardiovasculaire

Épidémiologie cardiovasculaire Épidémiologie cardiovasculaire Epidémiologie Variation géographique: Taux de mortalité par accidents coronariens: Grande disparité Gradient nord sud: En Europe Dans le pays Prédominance dans les pays industrialisés

Plus en détail

VOLUMETRIE DE L ISCHEMIE CEREBRALE EN IRM DE DIFFUSION ET DEFICIT FONCTIONNEL SECONDAIRE APRES THROMBOLYSE INTRAVEINEUSE

VOLUMETRIE DE L ISCHEMIE CEREBRALE EN IRM DE DIFFUSION ET DEFICIT FONCTIONNEL SECONDAIRE APRES THROMBOLYSE INTRAVEINEUSE A Attyé, MP Boncoeur-Martel, F Macian-Montoro, P Couratier, C Mounayer, A Maubon Service d Imagerie médicale. CHU Limoges VOLUMETRIE DE L ISCHEMIE CEREBRALE EN IRM DE DIFFUSION ET DEFICIT FONCTIONNEL SECONDAIRE

Plus en détail

PROBLÈMES POSÉS PAR LE POST AVC EN MÉDECINE PHYSIQUE ET DE RÉADAPTATION:

PROBLÈMES POSÉS PAR LE POST AVC EN MÉDECINE PHYSIQUE ET DE RÉADAPTATION: PROBLÈMES POSÉS PAR LE POST AVC EN MÉDECINE PHYSIQUE ET DE RÉADAPTATION: À PROPOS DE 75 CAS R.HEBHOUB* K.TALAIGHIL** B.BAGHOUS** R.BELGHOUL* M.MEDAOUAR** M.RACHEDI** * Service de MPR-HMRU Constantine **

Plus en détail

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS?

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? S. DEGHIMA, S. AOUICHE, K. MEZEGHRANI, H. DJORANE, H. F. GHERMOUL, N. ZENATI, N. ALOUI, R. HANNACHI, A.BOUDIBA.

Plus en détail

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire

11 mars Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire 11 mars 2010 Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques et réduire la mortalité cardiovasculaire Pourquoi une Journée du Rein? Les maladies rénales touchent 500 millions

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC

LA PRISE EN CHARGE DES AVC LA PRISE EN CHARGE DES AVC PAR ALEXIA, SUREKA, ELIMANE ET MARUSCHKA POURQUOI S INTÉRESSER AUX AVC? - Pathologie négligée de la prévention primaire. - Problème important dans la société et d importance

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Actualités sur la prise en charge de l AVC chez l adulte (phase aiguë) Dr M Girot Pôle de l Urgence JLAR-XIIIème Journées 1 Avril 2011

Actualités sur la prise en charge de l AVC chez l adulte (phase aiguë) Dr M Girot Pôle de l Urgence JLAR-XIIIème Journées 1 Avril 2011 Actualités sur la prise en charge de l AVC chez l adulte (phase aiguë) Dr M Girot Pôle de l Urgence JLAR-XIIIème Journées 1 Avril 2011 Etat des lieux de la prise en charge des AVC en France Problème de

Plus en détail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail SYNDROME CORONARIEN AIGU Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail 400 morts / jour = 147 000 morts / an 1 ère cause de mortalité chez les femmes et les + de 65 ans 2 millions de français

Plus en détail

AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010

AOMI. AOMI: définition. Artériopathie oblitérante des 09/11/2010 Artériopathie oblitérante des membres inférieurs () Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications

Plus en détail

LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION

LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION LES ACCIDENTS CARDIOVASCULAIRES A LA REUNION Christine CATTEAU, DRASS, Juin 2003 La population de la Réunion est jeune (37% de moins de 20 ans contre 25% en métropole), féconde, et en forte expansion (augmentation

Plus en détail

Table des matières. 1. Le segment du travail..2. A. Critères de séléction dans le lot B. Critères d exclusion du lot

Table des matières. 1. Le segment du travail..2. A. Critères de séléction dans le lot B. Critères d exclusion du lot Table des matières 1. Le segment du travail..2 A. Critères de séléction dans le lot B. Critères d exclusion du lot 2. Les résultats de la recherche... 4 A. Le lot d étude B. Le groupe de contrôle 3. L

Plus en détail

LES HTA SEVERES ET MALIGNES A LA CLINIQUE CARDIOLOGIQUE DU CHU CAMPUS DE LOME

LES HTA SEVERES ET MALIGNES A LA CLINIQUE CARDIOLOGIQUE DU CHU CAMPUS DE LOME LES HTA SEVERES ET MALIGNES A LA CLINIQUE CARDIOLOGIQUE DU CHU CAMPUS DE LOME BARAGOU R., DAMOROU F., AFANGNON K., GOEH-AKUE E., SOUSSOU B. RESUME L h y p e rtension artérielle (HTA) sévère et maligne

Plus en détail

LES DEMENCES NEURO-VASCULAIRES

LES DEMENCES NEURO-VASCULAIRES LES DEMENCES NEURO-VASCULAIRES La démence vasculaire (DV) est la seconde cause de démence après la maladie d Alzheimer (MA) Les AVC ne sont pas des causes de démences aussi importantes que la MA mais ils

Plus en détail

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES ATELIER ANTICOAGULANTS: Comment maîtriser les risques? Batistina CRUCHAUDET (Lyon) LES

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce (ACC4 AVCttt) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce (ACC4 AVCttt) Préambule Audit de pratiques : Traitements de la phase aiguë et rééducation précoce Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge

Plus en détail

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global ANAES Septembre 2004 Prédire le Risque Cardio-Vasculiare global pour les sujets qui n ont aucune pathologie cardiovasculaire cliniquement exprimée

Plus en détail

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand Dossier de presse Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand par M. François Dumuis, Directeur général de l Agence régionale de santé (ARS), En présence de Mme le Dr Élisabeth

Plus en détail

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA.

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. A. Molua Aundu, JM Kabeya, J.Mukaya, P. Katchunga, A. Mbongo Tanzia. Service de Radiologie des

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2005 NIMOTOP 30 mg, comprimé pelliculé B/90 Laboratoires BAYER PHARMA nimodipine Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière

Plus en détail

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir?

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? «Time is muscle» but «Time is brain» too. 3èmes Journées Nationales du GACI jeudi 28 & vendredi 29 mars 2013 - Paris Homme, 54 ans, sans antécédent, tabagisme

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC ACC : délais de prise en charge pluriprofessionnelle de l AVC (ACC2 AVCdélais pec) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC ACC : délais de prise en charge pluriprofessionnelle de l AVC (ACC2 AVCdélais pec) Préambule PRISE EN CHARGE DES AVC ACC : délais de prise en charge pluriprofessionnelle de l AVC Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise

Plus en détail

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer : Il faut l'affirmer : C.A.T. devant un AVC C'est facile pour la clinique, avec 85 % de sensibilité. Il faut affirmer son mécanisme dont dépend le traitement : Hémorragie/ischémie : seule l'imagerie le permet

Plus en détail

Carine Boulon, Joël Constans. Hôpital St André,

Carine Boulon, Joël Constans. Hôpital St André, Artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire, Hôpital St André, CHU Bordeaux AOMI Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution,

Plus en détail

AVC. Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès

AVC. Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès AVC Cause No 1 d invalidité (>60 ans) Cause No 2 de démence Cause No 3 de décès AVC Infarctus Cérébral: 80% des cas Hémorragie cérébrale : 20% Age et fréquence des accidents vasculaires cérébraux pour

Plus en détail

Quelles sont les maladies apparentées à la maladie d Alzheimer et comment les reconnaitre? MOOC Alzheimer FUN Session 1 Support.

Quelles sont les maladies apparentées à la maladie d Alzheimer et comment les reconnaitre? MOOC Alzheimer FUN Session 1 Support. ALZHEIMER : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Joël Belmin UPMC Programme TIL Joël Belmin Les maladies apparentées «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l Alzheimer sans avoir pu le

Plus en détail

Santé vasculaire et troubles cognitifs

Santé vasculaire et troubles cognitifs Santé vasculaire et troubles cognitifs Christian Bocti, MD, FRCP(C) Clinique de Mémoire et Centre de recherche sur le vieillissement, CSSS-IUGS Service de Neurologie, CHUS Professeur adjoint, Université

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

ROLE de L ASPIRINE dans la PREVENTION PRIMAIRE et SECONDAIRE de l ATHEROCLEROSE

ROLE de L ASPIRINE dans la PREVENTION PRIMAIRE et SECONDAIRE de l ATHEROCLEROSE ROLE de L ASPIRINE dans la PREVENTION PRIMAIRE et SECONDAIRE de l ATHEROCLEROSE MEDICAMENTS ANTIPLAQUETTAIRES points d'impact 3 Liaison IIbIIIa- fibrinogène 1 Reconnaissance du signal Ca ++ 2 Transmission

Plus en détail

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 Des chiffres qui parlent Le tabac : première cause de mortalité évitable 510 000 décès / an en France 60 000 liés au tabac

Plus en détail

Christine de Peretti*, Albertine Aouba**, Francis Chin*, Eric Jougla**, Grégoire Rey**

Christine de Peretti*, Albertine Aouba**, Francis Chin*, Eric Jougla**, Grégoire Rey** Taux de survenue, de létalité et de mortalité des accidents vasculaires cérébraux : Apports et limites des bases médico-administratives 16 novembre 2009 Christine de Peretti*, Albertine Aouba**, Francis

Plus en détail

Restitution du défi AUTON

Restitution du défi AUTON Restitution du défi AUTON Projet AMISIA (Approche Multidisciplinaire Innovante du Suivi des stratégies d Incitations pour le maintien de l Autonomie) M. Bouet (LIMOS, Clermont-Ferrand) & S. Buffat (COGNAC-G,

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

Unité de Soins Intensifs N (USIN) Neuro - Réa - Radio. Unité Neurologie Neuro cardio - Rééducation

Unité de Soins Intensifs N (USIN) Neuro - Réa - Radio. Unité Neurologie Neuro cardio - Rééducation Alerte neurovasculaire Centre 15 Phase hospitalière initiale Neuro - Urgence - Radio Unité de Soins Intensifs N (USIN) Neuro - Réa - Radio «door to imaging» < 25 Reperméabilisation de l'artère cérébrale

Plus en détail

Les AVC. Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak

Les AVC. Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak Les AVC Actualités thérapeutiques et Réseaux de prise en charge en région Centre Val de Loire. Dr C Ozsancak AVC: la nouvelle chaine de survie Régulation et transport SAU Imagerie Thrombo lyse Thrombec

Plus en détail

Clinique de prévention des maladies cérébrovasculaires

Clinique de prévention des maladies cérébrovasculaires Un rendez-vous pour le partage des savoirs Clinique de prévention des maladies cérébrovasculaires Doris Boivin, infirmière clinicienne 1 mai 2013 Plan AVC 101 Fonctionnement de la clinique Importance du

Plus en détail

UNITE DE SOINS INTENSIFS DE NEUROLOGIE VASCULAIRE DE METZ

UNITE DE SOINS INTENSIFS DE NEUROLOGIE VASCULAIRE DE METZ UNITE DE SOINS INTENSIFS DE NEUROLOGIE VASCULAIRE DE METZ Drs PA. BAILLOT et C. GUARAGNA AVC: Epidémiologie Entre 120 et 150 000 cas par an en France L AVC ischémique Pour 1 million d habitants, chaque

Plus en détail

DVa et postavc. Introduction Est-ce fréquent? Quand y penser? Comment faire le diagnostic? Comment prendre en charge?

DVa et postavc. Introduction Est-ce fréquent? Quand y penser? Comment faire le diagnostic? Comment prendre en charge? DVa et postavc Introduction Est-ce fréquent? Quand y penser? Comment faire le diagnostic? Comment prendre en charge? DVa et postavc Introduction: FdR Va: Age, HTA, Diabète, AP (AF) AVC, HeCholestérol,

Plus en détail

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse Généralités Régulation Prise en charge aux urgences Thrombolyse intra veineuse 125 000 nouveaux cas par an en France 75 % patients AVC > 65 ans 13,5 à 17,9/1000 H si > 75 ans 20 % mortalité au 1er mois

Plus en détail

THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC. Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016

THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC. Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016 THROMBOPROPHYLAXIE EN MILIEU CHIRURGICAL EXPÉRIENCE DE L HÔPITAL DE SETTAT / MAROC Belaid ELFAKIRI SEANCE JEUNES MEDECINS VASCULAIRES JIFA 2016 MALADIE THROMBO EMBOLIQUE VEINEUSE : CONSTAT DE SANTÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Pages précédentes ANNEXEIX :

Pages précédentes ANNEXEIX : Rour sommaire Pages précéntes ANNEXEIX : Tableau récapitulatif s dispositifs prévtion s maladies cardio-vasculaires mis place par les Hôpitaux Publics la région Picardie Procédure d'quête déclarative mise

Plus en détail

Général. Identification. Observatoire Aquitain des accidents vasculaires. Nom détaillé. cérébraux. Sigle ou acronyme

Général. Identification. Observatoire Aquitain des accidents vasculaires. Nom détaillé. cérébraux. Sigle ou acronyme ObA2 - Observatoire Aquitain des accidents vasculaires cérébraux Responsable(s) : Rouanet François Lesaine Emilie Saillour-Glenisson Florence Date de modification : 01/04/2015 Version : 1 ID : 38905 Général

Plus en détail

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 2009 BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 1 Programme éducatif canadien sur l hypertension Recommandations 2008 2 Qu est-ce que la pression artérielle? La pression artérielle est la force exercée

Plus en détail

PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL

PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL PREVENTION, PRISE EN CHARGE INITIALE ET SUIVI A UN AN D UN ACCIDENT VASCULAIRE CEREBRAL EPIDEMIOLOGIE DES ACCIDENTS VASCULAIRES CÉRÉBRAUX (AVC) Troisième de cause de mortalité après les cardiopathies et

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 1 DEFINITION Perturbation Soudaine de l irrigation du cerveau 2 Pour vivre: le cerveau a besoin d énergie et d oxygène

Plus en détail

SOS Attaque cérébrale

SOS Attaque cérébrale Présentation de l association Un contexte L attaque cérébrale, ou accident vasculaire cérébral (AVC), constitue un problème croissant de santé publique en France. En effet, la fréquence de cette maladie

Plus en détail

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations 2007 2008 de l HAS Dr JF ALBUCHER Service de Neurologie Vasculaire (Pr F Chollet) CHU TOULOUSE

Plus en détail

Haut conseil de la santé publique Séminaire sur les systèmes d information pour la santé publique, la surveillance et la recherche 12 février 2013

Haut conseil de la santé publique Séminaire sur les systèmes d information pour la santé publique, la surveillance et la recherche 12 février 2013 Haut conseil de la santé publique Séminaire sur les systèmes d information pour la santé publique, la surveillance et la recherche 12 février 2013 Apports du PMSI SSR chaîné au PMSI MCO : enseignement

Plus en détail

Maladie Thrombo-Embolique Veineuse et risque cardiovasculaire : analyse d une cohorte rétrospective à 1 an et à 5 ans, intérêts pour la pratique

Maladie Thrombo-Embolique Veineuse et risque cardiovasculaire : analyse d une cohorte rétrospective à 1 an et à 5 ans, intérêts pour la pratique Maladie Thrombo-Embolique Veineuse et risque cardiovasculaire : analyse d une cohorte rétrospective à 1 an et à 5 ans, intérêts pour la pratique HAMPTON Jennifer, DESC 2 MV, Université Aix Marseille Dr

Plus en détail

Votre association. Informer Soutenir Aider. Bayeux -16 novembre Journée d information Etre acteur après un AVC

Votre association. Informer Soutenir Aider. Bayeux -16 novembre Journée d information Etre acteur après un AVC Votre association Informer Soutenir Aider Conseiller Réunir Bayeux -16 novembre 2016 - Journée d information Etre acteur après un AVC AVC ou «attaque cérébrale» Brutalement Une région du cerveau ne fonctionne

Plus en détail

Place du don d organes chez les patients en coma grave à la suite d un accident vasculaire cérébral.

Place du don d organes chez les patients en coma grave à la suite d un accident vasculaire cérébral. Place du don d organes chez les patients en coma grave à la suite d un accident vasculaire cérébral. Bollaert P-E, Vinatier I, Orlikowski D, Meyer P, Groupe d Experts. Prise en charge de l accident vasculaire

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE ET ACTIVITÉ NEUROVASCULAIRE

ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE ET ACTIVITÉ NEUROVASCULAIRE ÉPIDÉMIOLOGIE HOSPITALIÈRE ET ACTIVITÉ NEUROVASCULAIRE RÉGION CENTRE PMSI 26- S.Baron, L.Godillon, AI. Lecuyer, C.Gaborit, E.Rusch (UREH) Rapport UREH www.sante-centre.fr/ureh-centre Laboratoire de Santé

Plus en détail

John, 63 ans: -FA -Hypercholesterolémie -Tabagisme actif à 50PA -HTA -OH chronique

John, 63 ans: -FA -Hypercholesterolémie -Tabagisme actif à 50PA -HTA -OH chronique Maria Ahmad John, 63 ans: -FA -Hypercholesterolémie -Tabagisme actif à 50PA -HTA -OH chronique A. Faible? B. Modéré? C. Elevé? A. Faible? B. Modéré? C. Elevé? John, 63 ans: -FA -Hypercholesterolémie -Tabagisme

Plus en détail

Journée mondiale de l AVC octobre

Journée mondiale de l AVC octobre DOSSIER DE PRESSE Journée mondiale de l AVC 2013-29 octobre 2013 - www.hpsj.fr Contacts Presse : Agence The Desk Marine Dufour - 01 40 54 19 67 - m.dufour@thedesk.fr GHPSJ - Direction du développement

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1 Cette recommandation, diffusée par l'afssaps en mars 2005, est une actualisation des recommandations Prise en charge des dyslipidémies (Afssaps, septembre 2000) et Modalités de dépistage et de diagnostic

Plus en détail

Athérome et athérosclérose. Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge.

Athérome et athérosclérose. Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge. Athérome et athérosclérose Définitions, lésions, physiopathologie, épidémiologie, facteurs de risque, prise en charge. Définitions La paroi artérielle normale est constituée de 3 couches séparées par la

Plus en détail

THS et risques. cardio-vasculaires. et hormonaux

THS et risques. cardio-vasculaires. et hormonaux THS et risques cardio-vasculaires et hormonaux THS et risques cardio-vasculaires et hormonaux THS et risques non cardio-vasculaires - risque mammaire: 4 - risque non mammaire et non vasculaire: 5 THS et

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE A.V.C. Agir vite c est important 29 octobre Journée mondiale AVC

DOSSIER DE PRESSE A.V.C. Agir vite c est important 29 octobre Journée mondiale AVC DOSSIER DE PRESSE A.V.C. Agir vite c est important 29 octobre Journée mondiale AVC Contacts Presse : ARS : Corinne ORSONI 04 95 51 99 32 06 75 40 54 07 ars-corse-communication@ars.sante.fr www.ars.corse.sante.fr

Plus en détail

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences Article publié dans le journal American Journal of Emergency Medecine en Mai 2012 Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un

Plus en détail

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA Introduction: Les accidents ischémiques cérébraux constituent une urgence diagnostique et thérapeutique. Le principal facteur

Plus en détail

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires Tableau de bord Tableau de bord Les maladies cardiovasculaires à La Réunion Réalisé en collaboration avec l Agence de Santé Océan Indien, Santé publique France, Septembre 2017 Tableau de bord sur les maladies

Plus en détail

Complications neurologiques symptomatiques de l'endocardite infectieuse : contributions de l'irm cérébrale

Complications neurologiques symptomatiques de l'endocardite infectieuse : contributions de l'irm cérébrale Complications neurologiques symptomatiques de l'endocardite infectieuse : contributions de l'irm cérébrale T. Goulenok, P. Longuet, J.J. Laurichesse, I. Klein, C. Leport, B. Iung, X. Duval. 1 à propos

Plus en détail

Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST

Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST CAS CLINIQUE Mr D, 49 ans, admis pour prise en charge d un anévrisme de la communicante antérieure, non rompu, asymptomatique, de découverte

Plus en détail

Modèle prédictif d Evolution des Accidents Vasculaires Cérébraux

Modèle prédictif d Evolution des Accidents Vasculaires Cérébraux Modèle prédictif d Evolution des Accidents Vasculaires Cérébraux en IRM PHILIPS F. Schneider, S. Burnol, P. Garnier, P. Mismetti, D. Chéchin, FG. Barral CONTEXTE L Accident Vasculaire Cérébral Déficit

Plus en détail

(registre qualifié )

(registre qualifié ) - Registre Dijonnais des Accidents Vasculaires Cérébraux (registre qualifié 2011-2014) Head : Béjot Yannick, Registre Dijonnais des AVC, Centre d'epidémiologie et de Santé Publique de Bourgogne, EA4184,

Plus en détail

QUELLE FILIERE POUR LES AIT?

QUELLE FILIERE POUR LES AIT? L AVC en Basse-Normandie - 1 ère journée régionale médicale Atelier 2 QUELLE FILIERE POUR LES AIT? Animateurs Julien Arzur, Juliette Houhayer, Grégory Szwarc, Toni Chauvin 19 juin 2014 AIT? «Episode bref

Plus en détail

Une priorité en matière de Santé : les Accidents Vasculaires Cérébraux IDPS

Une priorité en matière de Santé : les Accidents Vasculaires Cérébraux IDPS Une priorité en matière de Santé : les Accidents Vasculaires Cérébraux les Accidents Vasculaires Cérébraux incidence Epidémiologie 1998 2003 2008 /an (%) US 631 700 689 500 755 900 1.8 Europe 633 200 687

Plus en détail