L hygiène des véhicules sanitaires des sapeurs pompiers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hygiène des véhicules sanitaires des sapeurs pompiers"

Transcription

1 L hygiène des véhicules sanitaires des sapeurs pompiers

2 SOMMAIRE La désinfection simplifiée La désinfection courante La désinfection approfondie L hygiène des mains L antisepsie des mains Le matériel / Les produits chimiques Les consommables Nettoyage du petit matériel d intervention Bonnes pratiques de nettoyage Rappels de sécurité

3 LA DESINFECTION SIMPLIFIEE ENTRE DEUX INTERVENTIONS APRÈS CHAQUE TRANSPORT AVANT DE REPARTIR DE L'HÔPITAL 5 minutes Matériel Gestion du matériel souillé Aseptiser les mains avec ALCOGEL (voir protocole page 11) Mettre des gants à usage unique non stériles Évacuer le linge sale Mettre dans un haricot le petit matériel souillé et le traiter selon le protocole au retour à la caserne Contrôler qu'il ne reste pas d'instruments ou d'objets coupants Jeter le matériel à usage unique et tout objet en contact avec la victime ou avec un liquide biologique dans le sac jaune Jeter les gants à usage unique dans le sac jaune Nettoyage et désinfection de la cellule sanitaire Remettre des gants à usage unique non stériles Avec la lingette imprégnée, essuyer tout ce qui était en contact avec la victime ainsi que le matériel Essuyer avec une lingette imprégnée Toutes les surfaces ayant été en contact avec le patient (brancard, matelas coquille) Les plans de travail Les appareils électriques Les poignées de portes Jeter les lingettes dans le sac jaune

4 Remise en état Nouveaux draps Reconditionner le matériel Hygiène des mains En fin d opération, aseptiser les mains avec ALCOGEL (voir protocole page 11)

5 LA DESINFECTION COURANTE ENTRE DEUX INTERVENTIONS DES LE RETOUR A LA CASERNE APRES LA DESINFECTION SIMPLIFIEE 15 minutes Matériel Préparation Mettre des gants à usage unique non stériles Préparer la solution de détergent désinfectant ECODIOL à 0,5 % Nettoyage et désinfection de la cellule sanitaire 1 doses pour 4 litres Seau jaune Tremper une lavette à usage unique CHUX dans la solution ECODIOL Frotter avec la lavette à usage unique CHUX Le brancard, le matelas coquille Les plans de travail Les poignées de portes Les appareils électriques Toutes les surfaces ayant été en contact avec le patient Jeter la lavette dans le sac jaune puis reprendre une lavette à usage unique propre DU HAUT VERS LE BAS DU MOINS SALE VERS LE PLUS SALE DU FOND VERS L EXTERIEUR Une lavette à usage unique CHUX ne se trempe et ne s utilise qu une seule fois

6 Nettoyage et désinfection de la cabine de conduite Tremper la lavette à usage unique CHUX dans la solution ECODIOL Frotter avec la lavette à usage unique CHUX DU HAUT VERS LE BAS Le volant, le frein à main Le levier de vitesse Les poignées de maintien Le micro de la radio Jeter la lavette dans le sac jaune Nettoyage et désinfection des sols Procéder au balayage humide pour évacuer les souillures importantes Préparer la solution de détergent désinfectant ECODIOL à 0,5 % Tremper le bandeau à usage unique et le faire égoutter Utiliser la technique du balayage en S à l aide du support MPS Jeter le bandeau dans le sac jaune Rincer le seau et le balai Un bandeau à usage unique ne se trempe et ne s utilise qu une seule fois DU FOND DU VEHICULE VERS L EXTERIEUR Hygiène des mains Lavage des mains (voir protocole page 10) Aseptie des mains (voir protocole page 11)

7 LA DESINFECTION APPROFONDIE UNE FOIS PAR SEMAINE 1 H 30 Matériel Préparation du véhicule Sortir le matériel mobile : brancard, matelas coquille, aspirateur de mucosité, bâti porte O2, caisse médicale, pompes à dépression, couvertures Vider les étagères et les tiroirs Procéder à un lavage humide à l eau claire Préparation des mains Aseptiser les mains avec ALCOGEL (voir protocole page 11) Mettre des gants à usage unique non stériles Nettoyage et désinfection de la cellule sanitaire Préparer la solution de détergent désinfectant ECODIOL à 0,5 % Tremper une lavette à usage unique dans la solution ECODIOL Frotter avec la lavette à usage unique CHUX Le brancard, le matelas coquille Le plan de travail, les appareils électriques Les tiroirs, l intérieur des meubles Les poignées, Toutes les surfaces verticales et horizontales Tous les appareils et kits d intervention Jeter la lavette dans le sac jaune puis reprendre une lavette à usage unique propre Une lavette à usage unique CHUX ne se trempe et ne s utilise qu une seule fois Petit matériel Appliquer le protocole page 14 DU HAUT VERS LE BAS DU MOINS SALE VERS LE PLUS SALE DU FOND VERS L EXTERIEUR 1 doses pour 4 litres Seau jaune

8 Nettoyage et désinfection de la cabine de conduite DU HAUT VERS LE BAS Tremper la lavette à usage unique dans la solution ECODIOL Frotter avec la lavette à usage unique imprégnée Le volant, le frein à main, les boutons Le levier de vitesse, les tiroirs, les sièges Les poignées de maintien et de portes Le micro de la radio, les interrupteurs Jeter la lavette dans le sac jaune 1 doses pour 4 litres Seau jaune Nettoyage et désinfection des sols Préparer la solution de détergent désinfectant ECODIOL à 0,5 % Tremper le bandeau à usage unique et le faire égoutter Utiliser la technique du balayage en S à l aide du support MPS Jeter le bandeau dans le sac jaune Rincer le seau et le balai Nettoyer et désinfecter le chariot Un bandeau à usage unique ne se trempe et ne s utilise qu une seule fois Remplir et signer la feuille de suivi Hygiène des mains Lavage des mains (voir protocole page 10) Antiseptie des mains (voir protocole page 11)

9 L HYGIENE DES MAINS

10 L ANTISEPSIE DES MAINS

11 LE MATERIEL Chariot de désinfection Il doit être entretenu régulièrement et ne jamais pénétrer dans un véhicule LES PRODUITS CHIMIQUES Détergent désinfectant ECODIOL Nettoyant désinfectant du petit matériel d intervention PERIDIOL E Lingettes désinfectantes

12 LES CONSOMMABLES Sac plastique jaune Support MPS Gants non stériles à usage unique Bandeau à usage unique Lavettes à usage unique

13 NETTOYAGE DU PETIT MATERIEL D INTERVENTION APRES CHAQUE INTERVENTION QUAND LE PETIT MATERIEL A ETE UTILISE 30 minutes Matériel Préparation Se laver les mains (voir protocole page 10) puis mettre des gants àusage unique non stériles, les lunettes de protection Mettre un sachet de nettoyant désinfectant PERIDIOL E pour 5 litres d'eau (dilution à 1 %) Dans le seau rouge. Nettoyage et désinfection Laisser tremper le matériel 15 minutes Brossage doux dans le bain de nettoyant désinfectant PERIDIOL E Rinçage Se laver les mains (voir protocole page 10) puis mettre des gants àusage unique non stériles Rincer le matériel à l'eau courante de manière abondante CONTRÔLER L'EAU DU ROBINET UNE FOIS PAR MOIS CHANGER LA SOLUTION APRES CHAQUE UTILISATION LES BACS ET LES BROSSES DOIVENT ETRE NETTOYES ET DESINFECTES APRES CHAQUE USAGE Séchage Sécher le matériel avec un essuyage propre CHANGER D ESSUYAGE APRES CHAQUE USAGE Évacuation du matériel Jeter les gants dans le sac jaune

14 BONNES PRATIQUES DE NETTOYAGE Du moins sale vers le plus sale Du fond du véhicule vers l extérieur Respecter les dilutions à l eau froide Faire couler l eau froide quelques instants avant de préparer la dilution Balayage et époussetage à sec formellement interdits Ne jamais déposer de sac sur le plan de travail (secouriste, médical...) Ne jamais déposer de couverture sur le plan de travail Ne pas pénétrer inutilement dans une cellule sanitaire qui vient d'être décontaminée. Eviter d utiliser le matériel de l hôpital Reconditionner le véhicule de secours après vérification minutieuse du matériel Nettoyer et désinfecter le matériel d hygiène Portez des gants Ne mélangez pas les produits RAPPELS DE SECURITE Respectez les consignes de stockage Mettez hors tension les appareils électriques

Un point sur le détartrant

Un point sur le détartrant Un point sur le détartrant Pourquoi détartrer? Propreté visuelle Eviter la prolifération dupseudomonasaeruginosa Où et quand détartrer? WC : 1x par semaine.déterminer un jour dans le service Robinetteries

Plus en détail

Lavage manuel des sols

Lavage manuel des sols Toute opération de lavage sera précédée d un balayage humide Action chimique et mécanique permettant d éliminer les salissures adhérentes sur les sols plastiques ou carrelés et sur tout sol supportant

Plus en détail

SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP 1B :

SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP 1B : SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP 1B : L HYGIENE ET LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG ET AUX LIQUIDES BIOLOGIQUES EN INTERVENTION AUTEUR : Dr K. ANCELIN S.A.P. 1

Plus en détail

Désinfection d un chariot de soins

Désinfection d un chariot de soins Désinfection d un chariot de soins UE 4.1 S.1 SOINS DE CONFORT ET DE BIEN ETRE IFSI DE ST DENIS PROMOTION 2011-2014 1 1 Généralités PLAN Définition Les différents types de chariots Le chariot le plus simple

Plus en détail

HYGIENE DES V.S.A.B.

HYGIENE DES V.S.A.B. SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DES BOUCHES-DU-RHÔNES SAP : HYGIENE DES V.S.A.B. DOSSIER PEDAGOGIQUE AUTEUR : Dr K. ANCELIN S.A..P. Hygiène des V.S.A.B. - 1/10 HYGIENE DES VSAB 1. LES GRANDS

Plus en détail

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE POS/DUS/SANTE/S005 du 05H119 Page 1/ 7 Date de mise en application : 01/05/09 PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE NETTOYAGE ET DESINFECTION D UN VEHICULE DE PREMIERS (VPSP) ANNULE ET REMPLACE Cette POS annule

Plus en détail

Traitement manuel d un endoscope souple

Traitement manuel d un endoscope souple Traitement manuel d un endoscope souple Fiche technique Indication Remarque Retraitement des endoscopes souples après utilisation avec une phase de désinfection correspondant à une désinfection de haut

Plus en détail

PROCEDURE D ENTRETIEN DE LA SONDE ECHOGRAPHIQUE

PROCEDURE D ENTRETIEN DE LA SONDE ECHOGRAPHIQUE 1/7 OBJET Décontamination, détergence et désinfection de la sonde échographique DOMAINE D APPLICATION Services de radiologie et de réanimation dans le cadre des patients non à risque et des actes non à

Plus en détail

LE BIONETTOYAGE DES LOCAUX

LE BIONETTOYAGE DES LOCAUX LE BIONETTOYAGE DES LOCAUX Pourquoi nettoyer? Limiter la multiplication des germes sur les surfaces et dans l air Assurer un cadre agréable et sécurisant aux personnes hébergées et au personnel de l établissement

Plus en détail

BIO NETTOYAGE LORS D UN ISOLEMENT SEPTIQUE OU PROTECTEUR

BIO NETTOYAGE LORS D UN ISOLEMENT SEPTIQUE OU PROTECTEUR Page : 1 de 6 MISE A JOUR N version : 1 OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS RELECTURE ET MISE A JOUR LE 6 AOUT 2012 OBJET Décrire la technique de réalisation du bio nettoyage appliquée dans

Plus en détail

Ecole IBODE Perfectionnement AS au bloc opératoire. Bio nettoyage au bloc opératoire 2009

Ecole IBODE Perfectionnement AS au bloc opératoire. Bio nettoyage au bloc opératoire 2009 Ecole IBODE Perfectionnement AS au bloc opératoire Bio nettoyage au bloc opératoire 2009 Bio nettoyage des locaux Objectifs Maintenir l environnement propre Obtenir une propreté microbiologique en réduisant

Plus en détail

Traitement manuel d un endoscope souple

Traitement manuel d un endoscope souple Traitement manuel d un endoscope souple Indication Remarque Retraitement des endoscopes souples après utilisation avec une phase de désinfection correspondant à une désinfection de haut niveau Les recommandations

Plus en détail

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire:

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire: Sommaire: Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS IFAS 2017. Module 6 CIDC Cadre formateur 1.Législation 2.Étude de cas Circuit du linge propre et 3.Le linge propre a. Stockage b. Du bon usage

Plus en détail

Lavage du sol. La presse est placée sur le seau rouge : Il s agit de l eau de rinçage et permet d évacuer les salissures.

Lavage du sol. La presse est placée sur le seau rouge : Il s agit de l eau de rinçage et permet d évacuer les salissures. Lavage du sol Cette procédure permet de garantir un nettoyage efficace. Elle se base sur un nettoyage avec un chariot double seau. La presse est placée sur le seau rouge : Il s agit de l eau de rinçage

Plus en détail

Enquête relative aux pratiques d hygiène appliquées aux sondes d échographie endovaginale Grille d observation

Enquête relative aux pratiques d hygiène appliquées aux sondes d échographie endovaginale Grille d observation 1 Enquête relative aux pratiques d hygiène appliquées aux sondes d échographie endovaginale Grille d observation Si possible, observation d un acte du début à la fin. Profession du praticien observé :

Plus en détail

Les différents types de matériels d essuyage et de lavage Techniques d entretien des surfaces et des sols

Les différents types de matériels d essuyage et de lavage Techniques d entretien des surfaces et des sols Les différents types de matériels d essuyage et de lavage Techniques d entretien des surfaces et des sols Christine Lebaron IDE Hygiéniste, CHU de Rouen Véronique Bellet - IDE Hygiéniste, CHU de Rouen/

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX. Formation élèves aides soignantes Melle Van de casteele IDE Hygièniste

ENTRETIEN DES LOCAUX. Formation élèves aides soignantes Melle Van de casteele IDE Hygièniste ENTRETIEN DES LOCAUX Formation élèves aides soignantes Melle Van de casteele IDE Hygièniste L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale d un établissement de soins. Par la réduction

Plus en détail

HYGIENE LORS DES AUTOPSIES EN CHAMBRE MORTUAIRE. Date de validation : 30/11/2006 Visa Dr G. MALER :

HYGIENE LORS DES AUTOPSIES EN CHAMBRE MORTUAIRE. Date de validation : 30/11/2006 Visa Dr G. MALER : Page 1/6 I. OBJECTIFS Décrire les recommandations à appliquer lors des autopsies afin de réduire les risques de transmission d agents transmissibles conventionnels et non conventionnels dans la chambre

Plus en détail

LE DECAPAGE DES SOLS THERMOPLASTIQUES

LE DECAPAGE DES SOLS THERMOPLASTIQUES Page : 1 de 5 MISE A JOUR N version : 1 OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Relecture et mise à jour le 3 août 2012 OBJET Décrire la technique permettant de restituer un support à l état «brut»

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ZONE DE DECONDITIONNEMENT

ZONE DE DECONDITIONNEMENT ZONE DE DECONDITIONNEMENT PLAN HYGIENE Fiche de poste DECONDITIONNEMENT 1. Porter sa tenue professionnelle : pantalon et veste blancs, coiffe. 2. Mettre un tablier en plastique jetable. 3. Se laver les

Plus en détail

4 PROTOCOLES DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION A APPLIQUER 1 - PROCEDURE APPROFONDIE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES VEHICULES

4 PROTOCOLES DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION A APPLIQUER 1 - PROCEDURE APPROFONDIE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES VEHICULES PROTOCOLE DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION DES TRANSPORTS SANITAIRES ET DE LEURS MATERIELS Selon les protocoles du CLIN, du SMUR 54 et du Groupe Synapse (69) Pour assurer une efficacité optimale du nettoyage

Plus en détail

HYGIENE ET ENVIRONNEMENT DU PATIENT. FORMATION ELEVES AIDES SOIGNANTES Melle Van de casteele IDE hygièniste

HYGIENE ET ENVIRONNEMENT DU PATIENT. FORMATION ELEVES AIDES SOIGNANTES Melle Van de casteele IDE hygièniste HYGIENE ET ENVIRONNEMENT DU PATIENT FORMATION ELEVES AIDES SOIGNANTES Melle Van de casteele IDE hygièniste L 'hygiène peut être définie comme un ensemble de méthodes visant à assurer le bien-être physique

Plus en détail

SSSM FORMATION D EQUIPIER. Module SAP HYGIENE ET ASEPSIE. Service départemental d incendie et de secours du Puy-de-Dôme

SSSM FORMATION D EQUIPIER. Module SAP HYGIENE ET ASEPSIE. Service départemental d incendie et de secours du Puy-de-Dôme FORMATION D EQUIPIER Module SAP HYGIENE ET ASEPSIE Service départemental d incendie et de secours du Puy-de-Dôme TRANSMISSION DES MALADIES INFECTIEUSES L INFECTION Résulte de la pénétration puis du développement

Plus en détail

Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène

Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène Corinne Tamames Cadre de santé expert en hygiène Quel matériel utiliser? Si possible préférer l usage unique: Signalé par le symbole: Ne pas réutiliser Ne pas faire de procédure d entretien Matériel réutilisable:

Plus en détail

AMBULANCES MADER 10 RUE DE WALDKIRCH Z.I NORD PARADIES SELESTAT. SELESTAT: TEL:

AMBULANCES MADER 10 RUE DE WALDKIRCH Z.I NORD PARADIES SELESTAT.  SELESTAT: TEL: AMBULANCES MADER 10 RUE DE WALDKIRCH Z.I NORD PARADIES 67600 SELESTAT www.ambulances-mader.com SELESTAT: TEL:03.88.58.46.20 KERTZFELD: TEL:03.88.74.08.88 BARR TEL:03.88.08.81.33 ERSTEIN: TEL:03.88.98.01.15

Plus en détail

Objectifs HYGIÈNE SECOURISME - AMBULANCE 28/10/2012. Prévenir la transmission de maladies infectieuses(vih, Hépatite B, C, Tuberculose,..

Objectifs HYGIÈNE SECOURISME - AMBULANCE 28/10/2012. Prévenir la transmission de maladies infectieuses(vih, Hépatite B, C, Tuberculose,.. 1 HYGIÈNE SECOURISME - AMBULANCE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Prévenir la transmission de maladies infectieuses(vih, Hépatite B, C, Tuberculose,..) Travailler en toute sécurité

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX BIONETTOYAGE IFSI 1ÉRE ANNÉE

ENTRETIEN DES LOCAUX BIONETTOYAGE IFSI 1ÉRE ANNÉE ENTRETIEN DES LOCAUX BIONETTOYAGE IFSI 1ÉRE ANNÉE 1 SOMMAIRE 1-INTRODUCTION 2-LES DIFFERENTES ETAPES DE L ENTRETIEN DES LOCAUX: DETERGENCE OU NETTOYAGE DESINFECTION 3-LE BIONETTOYAGE :DEFINITION INDICATION

Plus en détail

Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD)

Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD) Infections associées aux soins IRA-GEA MESURES DE PREVENTION GESTION DES EPISODES EPIDEMIQUES en collectivité de personnes fragiles (EHPAD) Anne BETTINGER, CSH, ARLIN Alsace, Strasbourg Dr Olivier MEUNIER,

Plus en détail

FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE

FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE 1 Objet Décrire les bonnes pratiques sur l utilisation de la tenue

Plus en détail

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE CYSTOSCOPE 02/2014 1/7

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE CYSTOSCOPE 02/2014 1/7 MODE OPÉRATOIRE MO ENDO 003 v5 ENTRETENIR LE CYSTOSCOPE 02/2014 1/7 MODIFICATION APPORTÉE mise à disposition du produit inactivant «prion OBJET Entretien et désinfection de haut niveau des cystoscopes

Plus en détail

Hygiène hospitalière Précautions standards en unité de soins. KOUAKOU K. Bertin IPCI/DVE/HYGIENE&BIOSECURITE

Hygiène hospitalière Précautions standards en unité de soins. KOUAKOU K. Bertin IPCI/DVE/HYGIENE&BIOSECURITE Hygiène hospitalière Précautions standards en unité de soins KOUAKOU K. Bertin IPCI/DVE/HYGIENE&BIOSECURITE bertinkouakou@yahoo.fr 1 Plan Introduction Prévention technique Hygiène des mains Tenue standard

Plus en détail

Le retraitement des Endoscopes. Pour que la lumière soit faite

Le retraitement des Endoscopes. Pour que la lumière soit faite Le retraitement des Endoscopes Pour que la lumière soit faite Eliane CHASSOT Adjointe du chef de service Stérilisation Centrale Isabel DAVID ICUS du centre d Endoscopie 2 ENDOSCOPE? ENDO = dedans SCOPE

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

(Partie I ): Entretien des locaux et des équipements

(Partie I ): Entretien des locaux et des équipements Partie I : ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT DE LA PERSONNE (Partie I ): Entretien des locaux et des équipements Objectifs à s approprier Mobilisation des connaissances Etre capable de : Définir propre, hygiène,

Plus en détail

Unité d Hygiène et d Épidémiologie 2014

Unité d Hygiène et d Épidémiologie 2014 Unité d Hygiène et d Épidémiologie 2014 La réglementation quelques incontournables Code du Travail - Article L 231-2 du titre 3 Hygiène, sécurité et conditions de travail Paragraphe 2 : «Les établissements

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UN PATIENT PORTEUR DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE Catherine DENEUVE IDE hygiéniste Fécamp Martine THIERRY IDE hygiéniste Le Havre

PRISE EN CHARGE D UN PATIENT PORTEUR DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE Catherine DENEUVE IDE hygiéniste Fécamp Martine THIERRY IDE hygiéniste Le Havre Journée Hygiène et Qualité des Soins 1 er octobre 2013 PRISE EN CHARGE D UN PATIENT PORTEUR DE CLOSTRIDIUM DIFFICILE Catherine DENEUVE IDE hygiéniste Fécamp Martine THIERRY IDE hygiéniste Le Havre Respecter

Plus en détail

CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL

CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL MERCREDI 14 JANVIER 2015 EPREUVE : Résolution d un cas pratique DUREE 2 HEURES COEFFICIENT 3 Consignes à lire avant le commencement

Plus en détail

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et stérilisation des clés SATELEC

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et stérilisation des clés SATELEC Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et stérilisation des clés SATELEC Avertissements Ne pas utiliser de laine d acier ou des produits de nettoyage abrasifs. Eviter les solutions contenant de

Plus en détail

1. HYGIENE ET PROTECTION DU PERSONNEL SOIGNANT EN CONTACT RAPPROCHE AVEC UN PATIENT SUSPECT OU CONTAMINE PAR LA GRIPPE AVIAIRE

1. HYGIENE ET PROTECTION DU PERSONNEL SOIGNANT EN CONTACT RAPPROCHE AVEC UN PATIENT SUSPECT OU CONTAMINE PAR LA GRIPPE AVIAIRE 1 / 5 1. HYGIENE ET PROTECTION DU PERSONNEL SOIGNANT EN CONTACT RAPPROCHE AVEC UN PATIENT SUSPECT OU CONTAMINE PAR LA 1.1 La tenue de protection : elle est revêtue sur un pyjama en tissu. Les chaussures

Plus en détail

MODE OPERATOIRE ENTRETIEN DU NASOFIBROSCOPE

MODE OPERATOIRE ENTRETIEN DU NASOFIBROSCOPE MODE OPERATOIRE ENTRETIEN DU NASOFIBROSCOPE MO SPI PRE 028 v5 04/2012 1/5 MODIFICATIONS APPORTEES - Prise en charge du matériel pour les patients suspects ou atteints de MCJ - Durée de l'étape «désinfection»

Plus en détail

Prof. Oumar KANE CHNU Fann Dakar Sénégal. 1er Séminaire Mamadou GUEYE

Prof. Oumar KANE CHNU Fann Dakar Sénégal. 1er Séminaire Mamadou GUEYE Asepsie et Stérilisation Prof. Oumar KANE CHNU Fann Dakar Sénégal Introduction La sécurité des patients et du personnel vis à vis du risque infectieux est une exigence essentielle pour toute structure

Plus en détail

Commit 2 Clean TM/MC. Programme de sensibilisation aux agents pathogènes du sang

Commit 2 Clean TM/MC. Programme de sensibilisation aux agents pathogènes du sang Commit 2 Clean TM/MC Programme de sensibilisation aux agents pathogènes du sang Commit 2 Clean TM/MC Programme de sensibilisation aux agents pathogènes du sang Table des matières Nettoyage de déversements

Plus en détail

FOURNITURES PRODUITS D'HYGIENE ET D'ENTRETIEN MARCHE PUBLIC ANNEE 2015

FOURNITURES PRODUITS D'HYGIENE ET D'ENTRETIEN MARCHE PUBLIC ANNEE 2015 ECOLE PROFESSIONNELLE DES METIERS FOURNITURES PRODUITS D'HYGIENE ET D'ENTRETIEN MARCHE PUBLIC ANNEE 2015 Document non exhaustif qui pourra le cas échéant faire l'objet de bordereaux de prix unitaires supplémentaires

Plus en détail

En rythme pour la traçabilité de la stérilisation Françoise Lamaison

En rythme pour la traçabilité de la stérilisation Françoise Lamaison En rythme pour la traçabilité de la stérilisation Françoise Lamaison Introduction Dans notre exercice la traçabilité s exerce à plusieurs niveaux : La stérilisation des DM, Les matériaux, les prothèses,

Plus en détail

V A L I D A T I O N : M o d u l e 6. Mercredi 1 er octobre Consignes d examen

V A L I D A T I O N : M o d u l e 6. Mercredi 1 er octobre Consignes d examen Institut de Formation d Aides-Soignants (IFAS) Centre hospitalier Louis Giorgi Avenue de Lavoisier B.P. 184 84106 ORANGE Cedex Tél : 04.90.11.21.64 Fax : 04.90.11.21.65 E.mail : eas@ch-orange.fr V A L

Plus en détail

Rappel des fondamentaux

Rappel des fondamentaux Rappel des fondamentaux 08/09/09 Mme Tur Hygiène I. Introduction II. Réponses aux questions d hygiène I. Introduction Chaque année 10 000 personnes meurent des suites d une infection nosocomiale contractée

Plus en détail

HYGIENE DES SOLS, DES SURFACES ET DES MAINS TRI DES DECHETS ET STERILISATION

HYGIENE DES SOLS, DES SURFACES ET DES MAINS TRI DES DECHETS ET STERILISATION UC 3 HYGIENE MODULE 3.2. ET 3.3. HYGIENE DES SOLS, DES SURFACES ET DES MAINS TRI DES DECHETS ET STERILISATION EVALUATION FORMATIVE A Nom Prénom : PROMOTION : 1. Cochez dans la liste ci-dessous les 2 pièces

Plus en détail

LES PICTOGRAMMES D ENTRETIEN DU LINGE

LES PICTOGRAMMES D ENTRETIEN DU LINGE LES PICTOGRAMMES D ENTRETIEN DU LINGE Le Lavage Lavage en machine autorisé. Le chiffre dans le bac indique la température maximale de lavage. Un trait sous le bac indique qu'un traitement ménageant s'impose

Plus en détail

Entretien des doudous et des jouets

Entretien des doudous et des jouets 1 ère Journée Régionale Nord Pas de Calais - Picardie Prévention des IAS en Pédiatrie et Néonatologie 1 er Mars 2016 Entretien des doudous et des jouets Annie BRENET CDS hygiéniste ARLIN Picardie CCLIN

Plus en détail

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE BRONCHOSCOPE 02/2014 1/7

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE BRONCHOSCOPE 02/2014 1/7 MODE OPÉRATOIRE MO ENDO 001 v6 ENTRETENIR LE BRONCHOSCOPE 02/2014 1/7 MODIFICATION APPORTÉE mise à disposition du produit inactivant «prion» OBJET Décontamination, détergence et désinfection du matériel

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. LOT n 1 : Produits d'entretien en restauration. Conditionnement PRIX HT L - KG. Présentation L - KG. Poche 1,5L.

BORDEREAU DES PRIX. LOT n 1 : Produits d'entretien en restauration. Conditionnement PRIX HT L - KG. Présentation L - KG. Poche 1,5L. Dureté de l'eau : eau douce LOT n 1 : Produits d'entretien en restauration Solution chlorée pour légumerie (bains/semaine : 00 litres sur semaines) Décapant four et grill Dégraissant désinfectant matériels

Plus en détail

Protocole d utilisation : rotasept

Protocole d utilisation : rotasept Protocole d utilisation : rotasept Verser la solution pure dans le bac pour fraises Solution prête à l emploi pour le nettoyage et désinfection des instruments rotatifs Agents anticorrosion Sans rinçage

Plus en détail

BMR, BHRe. Mesures d hygiène et de protection renforcées. Les recommandations Lundi 11 février 2016

BMR, BHRe. Mesures d hygiène et de protection renforcées. Les recommandations Lundi 11 février 2016 BMR, BHRe Mesures d hygiène et de protection renforcées Les recommandations Lundi 11 février 2016 Béatrice HEDOUX QUEAU Cadre Hygiéniste, UHLIN Louis Mourier BMR / BHRe Des mesures adaptées - Densité de

Plus en détail

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE

PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VEINEUSE PRÉPARATION PARATION DU MATÉRIEL ET POSE D UNE D VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUERIQUE Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Préparation du matériel Pose d une d voie veineuse périphp riphériquerique Retrait

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA CLARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Clario.doc/27/10/2011 1/8 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

Nettoyage désinfection

Nettoyage désinfection FICHES PRÉVENTION GRANDE DISTRIBUTION MISE À JOUR FÉVRIER 2015 fiche A Nettoyage désinfection SERVICES À LA CLIENTÈLE LIGNES DE CAISSES VENTE AU DÉTAIL PRODUITS ALIMENTAIRES PRODUITS NON ALIMENTAIRES RÉSERVES

Plus en détail

La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Septembre 2016 DES pharmacie hospitalière Pré-désinfection

La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Septembre 2016 DES pharmacie hospitalière Pré-désinfection La pré-désinfection des Dispositifs Médicaux [DM] Références [1] réglementations/ recommandations Code de la santé publique Article L5126-5 La PUI est chargée notamment : d assurer, dans le respect des

Plus en détail

"La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal" Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec D.Landriu

La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec D.Landriu "La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal" Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec 2013- D.Landriu Définition Concerne les matières éliminées par l organisme les selles : réservoir

Plus en détail

Réfection du lit et changement des draps. Dr. Kaouthar Beltaief Service des urgences Monastir

Réfection du lit et changement des draps. Dr. Kaouthar Beltaief Service des urgences Monastir Réfection du lit et changement des draps Dr. Kaouthar Beltaief Service des urgences Monastir 26.10.14 Introduction La sécurité sanitaire, la qualité des soins et la lutte contre les infections associées

Plus en détail

Entretien des locaux en Etablissements médico-sociaux

Entretien des locaux en Etablissements médico-sociaux Entretien des locaux en Etablissements médico-sociaux «Réunion Réseau EHPAD FAM-MAS» 28 avril 2015 Introduction L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale de l établissement de soins

Plus en détail

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine

Les précautions standard. Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Les précautions standard Formation Prévention des infections associées aux soins Dr POIRIER Émilie ARLIN Lorraine Cadre réglementaire r et Recommandations Décret 4 mai 1994 (protection des travailleurs)

Plus en détail

Tests de sélection pour le recrutement des agents des lycées

Tests de sélection pour le recrutement des agents des lycées Note :.. 40 Tests de sélection pour le recrutement des agents des lycées Session du 8 Février 2012 Epreuve d agent d entretien et de restauration (une seule bonne réponse par question) Durée 1h30 Numéro

Plus en détail

Epidémie de gastroentérite GEA 24 décembre 2015 au 03 janvier A MARTIN ide hygiéniste ARLIN BOURGOGNE SEPTEMBRE 2016

Epidémie de gastroentérite GEA 24 décembre 2015 au 03 janvier A MARTIN ide hygiéniste ARLIN BOURGOGNE SEPTEMBRE 2016 Epidémie de gastroentérite GEA 24 décembre 2015 au 03 janvier 2016 A MARTIN ide hygiéniste ARLIN BOURGOGNE SEPTEMBRE 2016 LE 24/12/2015 L équipe met en place les précautions complémentaires selon le protocole????

Plus en détail

Retraitement des dispositifs médicaux m endoscopie ambulatoire

Retraitement des dispositifs médicaux m endoscopie ambulatoire Retraitement des dispositifs médicaux m en endoscopie ambulatoire Journée de formation SIPI 11 mars 2008 Yverdon-les-Bains 1 Laurence Cuanillon Gavillet Pourquoi un GT Demande croissante de la pratique

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD. Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1

LES PRECAUTIONS STANDARD. Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1 LES PRECAUTIONS STANDARD Formation IFSI Unité d enseignement 2.10.S1 1 UN PEU D HISTOIRE.. En 1985, découverte VIH = virus responsable du SIDA Protection des patients et du personnel Précautions Universelles

Plus en détail

NETTOYAGE ET DESINFECTION EN ABATTOIR ET DANS LES DEPOTS, DES CAISSES, CONTAINERS ET CAMIONS DE TRANSPORT

NETTOYAGE ET DESINFECTION EN ABATTOIR ET DANS LES DEPOTS, DES CAISSES, CONTAINERS ET CAMIONS DE TRANSPORT NETTOYAGE ET DESINFECTION EN ABATTOIR ET DANS LES DEPOTS, DES CAISSES, CONTAINERS ET CAMIONS DE TRANSPORT Objectif Décontaminer les caisses, containers et camions ayant transporté des oiseaux vivants vers

Plus en détail

IFAS EN HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT ET DES LOCAUX

IFAS EN HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT ET DES LOCAUX IFAS EN HYGIENE DE L ENVIRONNEMENT ET DES LOCAUX E. WARIN, CESF CHUN, EOHH - 2017 LE SOIN MENAGE L hygiène des locaux est un soin. Il va dans le sens de la prévention SOIN PREVENTION PATIENTS PERSONNEL

Plus en détail

Stations de nettoyage pour Didymo

Stations de nettoyage pour Didymo Stations de nettoyage pour Didymo DOCUMENT DE TRAVAIL Chris Dore, Trout Safaris Avril 2007 Stations de nettoyage Recommandations et exemples fournis par Biosecurity New Zealand 1. Méthode de nettoyage

Plus en détail

Les protocoles (Réaliser par les Formateurs Techniques de l INHNI Ouest) Les protocoles

Les protocoles (Réaliser par les Formateurs Techniques de l INHNI Ouest) Les protocoles Les protocoles V7 1 Table des matières I. ENTRETIEN COURANT... 3 A. Entretien des sanitaires... 4 B. Lavage mécanisé à l autolaveuse... 5 C. Lavage manuel... 6 D. Entretien d un sol dur... 7 E. Entretien

Plus en détail

Recommandations d hygiène au cabinet de kinésithérapie. Réunion du 18/10/2012 odile milan

Recommandations d hygiène au cabinet de kinésithérapie. Réunion du 18/10/2012 odile milan Recommandations d hygiène au cabinet de kinésithérapie Réunion du odile milan Les points abordés Objectif de ces recommandations Réservoirs et facteurs de risques Tenue Hygiène des mains Précautions «standard»

Plus en détail

Cette procédure décrit les modalités d utilisation et d entretien de l appareil à vapeur sans aspiration.

Cette procédure décrit les modalités d utilisation et d entretien de l appareil à vapeur sans aspiration. FFi icchhee Prraat tiqquuee Nettoyage vapeur sans aspiration Objet et champ d application Cette procédure décrit les modalités d utilisation et d entretien de l appareil à vapeur sans aspiration. La technique

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Spécialité : «Environnement, hygiène»

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE Spécialité : «Environnement, hygiène» Centres de Gestion de la Mercredi 13 janvier 2010 Fonction Publique Territoriale de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 56 EXAMEN PROFESSIONNEL D'ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE 2010 Spécialité

Plus en détail

L ENTRETIEN DES LOCAUX DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE. Cours DU hygiène 2012

L ENTRETIEN DES LOCAUX DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE. Cours DU hygiène 2012 L ENTRETIEN DES LOCAUX DANS LES ETABLISSEMENTS DE SANTE Cours DU hygiène 2012 1 L ENTRETIEN DES LOCAUX L entretien des locaux a pour objectif: d assurer la maintenance des installations de participer à

Plus en détail

LAVE-BASSINS Comment le choisir et l optimiser?

LAVE-BASSINS Comment le choisir et l optimiser? LAVE-BASSINS Comment le choisir et l optimiser? I : Utilitédu lave-bassins Le lave-bassins est un dispositif médical conçu pour les fonctions vidage, nettoyage et désinfection des différents ustensiles

Plus en détail

RIPHH «Prévention du risque infectieux en EHPAD»

RIPHH «Prévention du risque infectieux en EHPAD» RIPHH «Prévention du risque infectieux en EHPAD» Travail de groupes Nîmes le 30 mars 2012 1 1ère situation Vous êtes IDE/AS, vous allez faire une toilette à un résident et refaire son lit. Vous réalisez

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE

PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE PROTOCOLE DE SOINS I. SOINS ET CHANGEMENT DE CANULE CHEZ UN PATIENT PORTEUR DE TRACHEOTOMIE 1. Objet Soins, surveillance et technique de changement de canule chez un patient porteur d une trachéotomie.

Plus en détail

L automate qui respecte la chaîne de stérilisation de votre instrumentation dynamique. Nous inventons, vous réussissez!

L automate qui respecte la chaîne de stérilisation de votre instrumentation dynamique. Nous inventons, vous réussissez! L automate qui respecte la chaîne de stérilisation de votre instrumentation dynamique Nous inventons, vous réussissez! Êtes-vous sûr d être conforme à la réglementation? LE RISQUE INFECTIEUX EN CABINET

Plus en détail

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT

PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT PRECAUTIONS COMPLEMENTAIRES CONTACT Ne s appliquent pas aux BMR responsables de traitements antibiotiques difficiles (ERG, C.Difficile, Staph aureus GISA/VISA ) pour lesquelles des recommandations spécifiques

Plus en détail

L'HYGIENE ENVIRONNEMENTALE : LE LINGE HOSPITALIER

L'HYGIENE ENVIRONNEMENTALE : LE LINGE HOSPITALIER 09.01.09 Mme Dicchi Hygiène L'HYGIENE ENVIRONNEMENTALE : LE LINGE HOSPITALIER INTRODUCTION A)Objectifs B)Les différentes catégories de linge 1)Le linge propre 2)Le linge sale CONCLUSION INTRODUCTION L'hygiène

Plus en détail

Qu est-ce qu une BMR?

Qu est-ce qu une BMR? QUE FAIRE LORS D UNE DÉCOUVERTE D UN RÉSIDENT BMR? Yann Ollivier IDE hygiéniste ARLIN Nord Pas de Calais Qu est-ce qu une BMR? Une bactérie est multirésistante lorsqu elle n est plus sensible qu à un petit

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES LOT N 1 - FOURNITURE DE PRODUITS D'ENTRETIEN JETABLES QUANTITE ESTIMEE ANNUELLE * PRIX UNITAIRE HT PRIX TOTAL HT RABAIS % Sacs 130L vert (x 100 ) 45 Sacs poubelle de 110L (x

Plus en détail

PROTOCOLE GESTION ET TRAITEMENT DU LINGE SALE. Emetteur Référents Validateur Approbateur E. LAVOCAT Directeur 1 - OBJET 2 DOMAINE D APPLICATION

PROTOCOLE GESTION ET TRAITEMENT DU LINGE SALE. Emetteur Référents Validateur Approbateur E. LAVOCAT Directeur 1 - OBJET 2 DOMAINE D APPLICATION Page 1 sur 5 Emetteur Référents Validateur Approbateur E. LAVOCAT Nadine EVEN Coordinatrice hôtelière Mireille KERHOUANT Agent social Françoise BARJONET Cadre de Santé E. LAVOCAT 1 - OBJET Les précautions

Plus en détail

GESTION DES RESPIRATEURS. - Maud Saillant IDE Technique HEH I5 brûlés Hospices civils de Lyon Groupement Hospitalier Est

GESTION DES RESPIRATEURS. - Maud Saillant IDE Technique HEH I5 brûlés Hospices civils de Lyon Groupement Hospitalier Est GESTION DES RESPIRATEURS - Maud Saillant IDE Technique HEH I5 brûlés Hospices civils de Lyon Groupement Hospitalier Est Le parc de respirateur d un service de réanimation doit permettre une ventilation

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire

Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Précautions Standard - hygiène des mains - tenue vestimentaire Eliane de LAPPARENT IDE Hygiéniste Service d Epidémiologie et d Hygiène Hospitalières - CHU DIJON Septembre 2015 Les précautions standard

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE KIT ENTRETIEN ET HYGIENE COMPLET Réf. 7501

FICHE TECHNIQUE KIT ENTRETIEN ET HYGIENE COMPLET Réf. 7501 FICHE TECHNIQUE KIT ENTRETIEN ET HYGIENE COMPLET Réf. 7501 Ce kit se compose de 4 produits et/ou accessoires : - 6 doses Lave Vaisselle 3 en 1-1 nettoyant détartrant sanitaires en flacon de 125 ml - 1

Plus en détail

RÉFECTION D UN PANSEMENT SUR PLAIE ASEPTIQUE

RÉFECTION D UN PANSEMENT SUR PLAIE ASEPTIQUE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE RÉFECTION D UN PANSEMENT SUR PLAIE ASEPTIQUE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Le pansement a pour objectif de maintenir un milieu

Plus en détail

COMMUNE DE JACOU ACHAT DE PRODUITS, FOURNITURES ET MATERIEL D'ENTRETIEN - MARCHE 2011 BORDEREAU DE PRIX UNITAIRES - DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF

COMMUNE DE JACOU ACHAT DE PRODUITS, FOURNITURES ET MATERIEL D'ENTRETIEN - MARCHE 2011 BORDEREAU DE PRIX UNITAIRES - DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF dilution (à ) PRODUITS lavage du linge (gamme professionnelle) lessive norme NF1276 lessive liquide tous textiles lessive textiles délicats (5 à 10 ml par kg de linge) 7 500 kgs de linge lavé 490 lavages

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

Cette procédure décrit les modalités d utilisation et d entretien de l appareil à vapeur sans aspiration.

Cette procédure décrit les modalités d utilisation et d entretien de l appareil à vapeur sans aspiration. FFi icchhee Prraat tiqquuee Nettoyage vapeur Objet et champ d'application Cette procédure décrit les modalités d utilisation et d entretien de l appareil à vapeur sans aspiration. La technique nettoyage

Plus en détail

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène 1- OBJET : Décrire l ensemble des recommandations et pratiques d hygiène à respecter pour : - assurer la qualité des soins dispensés - améliorer la sécurité des patients et des soignants - diminuer le

Plus en détail

LA BUANDERIE Décembre 2015

LA BUANDERIE Décembre 2015 LA BUANDERIE Décembre 2015 Tambour Hydrogliss Tambour Hydrogliss breveté sur tous les lave-linge 2 Tambour Aérogliss Tambour Aérogliss breveté sur tous les sèche-linge Tambour inox alvéolé Le linge glisse

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX

ENTRETIEN DES LOCAUX Définition du bio nettoyage Procédé destiné à réduire la contamination biologique des surfaces 3 actions: Nettoyage Rinçage pour évacuer les salissures et les produits de nettoyage utilisés Application

Plus en détail

Hygiène des locaux hospitaliers

Hygiène des locaux hospitaliers TRAVAIL COLLABORATIF GROUPE 7 CONSIGNES : Vous allez réaliser un travail collaboratif sur des situations cliniques. C est un travail de groupe que vous allez réaliser par l intermédiaire du chat "discussion

Plus en détail

Plan. La flore cutanée La transmission manuportée Les conditions préalables à l hygiène des mains Les techniques d hygiène des mains

Plan. La flore cutanée La transmission manuportée Les conditions préalables à l hygiène des mains Les techniques d hygiène des mains Hygiène des mains 2 Plan La flore cutanée La transmission manuportée Les conditions préalables à l hygiène des mains Les techniques d hygiène des mains Le lavage simple Le lavage hygiénique ou antiseptique

Plus en détail

PROCEDURE BIONETTOYAGE DES NOYAUX CENTRAUX DE CHATILIEZ

PROCEDURE BIONETTOYAGE DES NOYAUX CENTRAUX DE CHATILIEZ PROCEDURE BIONETTOYAGE DES NOYAUX CENTRAUX DE CHATILIEZ PS ENS - ENT 008 v1 2012 1/6 OBJET Maintenir une bonne qualité de l'environnement. En cohérence avec le manuel de certification V2010, les activités

Plus en détail