LE GOÛT DE L AUDACE ÉDITO DOSSIER ENTRETIEN COACHING "J AI TOUJOURS EU ENVIE D ALLER PLUS LOIN, DE ME DIFFÉRENCIER " #98

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE GOÛT DE L AUDACE ÉDITO DOSSIER ENTRETIEN COACHING "J AI TOUJOURS EU ENVIE D ALLER PLUS LOIN, DE ME DIFFÉRENCIER " #98"

Transcription

1 #98 Hiver 2014 "J AI TOUJOURS EU ENVIE D ALLER PLUS LOIN, DE ME DIFFÉRENCIER " Philippe Baranes Créateur de bars gastronomiques ÉDITO Le management au féminin p. 02 ENTRETIEN Remettre l entreprise au cœur de la cité p DOSSIER Pilotez sereinement votre trésorerie p COACHING Handicap : réussir sa politique d insertion p LE GOÛT DE L AUDACE Rencontre avec Philippe Baranes, créateur de concepts gastronomiques uniques en France Pages 08-09

2 ÉDITO " F E M M E O U H O M M E, O N N E N A Î T P A S M A N A G E R, O N L E D E V I E N T. " «MALGRÉ DES PRÉJUGÉS NOMBREUX ET TENACES, LA PARITÉ SEMBLE EN BONNE VOIE DANS L ENTREPRISE. ET DEMAIN, LA VALORISATION DE LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL GOMMERA ENCORE UN PEU PLUS LES DIFFÉRENCES.» Les femmes seraient plus empathiques, créatives et polyvalentes, mais manqueraient d autorité et de disponibilité. Ou elles seraient au contraire trop dures, trop autoritaires. De «vrais hommes»! Quelle que soit la personnalité d une femme manager, elle devra se frotter à ces stéréotypes bien ancrés. Pourtant, au quotidien, les différences dans le style s estompent. Un bon manager ne se définit jamais par son sexe mais toujours par ses compétences. Femme ou homme, on ne naît pas manager, on le devient, en sachant s adapter au contexte. En France, 30 % des managers sont des femmes. Des grands groupes comme BPCE visent les 40 % à l horizon La contribution de la parité à la productivité et à la rentabilité des entreprises n est plus à démontrer. Demeure cependant une répartition presque familiale des tâches : les femmes managers se retrouvent à l étage des RH, du marketing et de la communication ; les hommes investissent les directions, d abord commerciales, puis générales. Malgré les avancées, le monde du travail se décline toujours au masculin. Les femmes cadres évoluent dans un monde pensé par les hommes et pour les hommes. Les mentalités, les préjugés font de la résistance. Si les mesures pour la parité facilitent l accession des femmes aux postes à responsabilité, les réseaux informels s avèrent toujours aussi efficaces pour atteindre les cimes du pouvoir. Or ces réseaux, encore masculins, se réunissent le soir, à une heure où les mères de famille privilégient l équilibre entre leurs vies On est loin d un monde où des hommes en grand nombre demanderaient un congé parental. Et demain? Le changement viendra peut-être des jeunes cadres, sensibles à l équilibre entre vie de famille et vie professionnelle, hommes et femmes confondus. Cet équilibre, source de performances sociales, permettrait aux femmes de ne pas attendre que les enfants soient grands pour accéder aux postes à responsabilité. Autrement dit, la parité se joue gagnant-gagnant. Martine Lota, DIRECTRICE DES RELATIONS HUMAINES ET SOCIALES, BANQUE POPULAIRE DES ALPES COCKPIT - BPCE ; 50, avenue Pierre Mendès-France Paris. Publication trimestrielle de la Banque Populaire. Tirage : exemplaires. Destinataires : chefs d entreprise, dirigeants, administrateurs. Directeur de la publication : François Pérol, président du directoire de BPCE. Directeur de la rédaction : Michel Roux. Rédaction en chef : F. Oniga, O. Robert, M. Vergnes. Comité de rédaction : C. Abaléa, J. Bonnet, T. Bouvard, D. Coulon, M. Delattre, J.-P. Dubar, B. Gantzer, E. Totaud, J.-P. Varvenne, M. Vépierre. Réalisation : Publicis Consultants France département édition. Crédits photos : Thomas Laisné (couv, p. 8, 9, 11), Clément Perrotte (p. 3, 14), Colin Anderson/Blend Images/Corbis (p. 5), droits réservés (p. 2, 6, 7), Mark Gmehling/Pell Mell (p. 12), Adolfo Fiori/JEF Productions (p. 14), Y. Zeda (p. 15). Impression et routage : Les Éditions de l Épargne. Le papier sélectionné pour cette publication est composé de fibres recyclées et de fibres vierges certifiées FSC TM Sources Mixtes. Membre de l UJJEF. N ISSN :

3 Innovation : la France en tête du classement européen Quels sont les pays les plus innovants au monde? Le résultat de l étude annuelle de Thomson Reuters, qui fonde sa méthodologie sur une analyse complexe des dépôts de brevets, place pour la première fois le Japon en tête, avec 39 entreprises Nombre d entreprises innovantes Le recul de la rentabilité pèse sur l investissement des PME Déjà pénalisée par la baisse des exportations suite à la crise financière de 2008 et par le net repli de l activité en France en 2009, la rentabilité des PME a fortement reculé en Les bilans collectés par la Banque de France sur les sept premiers mois de l année montrent que la hausse des charges de personnel et des impôts et taxes liés à la production pèse sur les marges. Cette faiblesse de la rentabilité pénalise à son tour les investissements des PME : le taux d investissement atteint son plus bas niveau de la décennie passée avec 15 % de la valeur ajoutée qui sont réinvestis. Dans ce contexte incertain, la majorité des dirigeants privilégient le renforcement de leurs capitaux propres plutôt que la recherche de compétitivité. Source : Banque de France REPÈRES fortement innovantes, devant les USA, champions incontestés jusqu en La France garde sa 1 re place en Europe avec sept organisations : Alcatel-Lucent, Arkema, CEA, le CNRS, IFP Énergies Nouvelles, Safran et Saint-Gobain. Son atout : des investissements massifs et répétés en R&D. Elle forme cependant de moins en moins de chercheurs, ce qui semble ralentir le retour sur investissement. Source : étude Thomson Reuters - Top 100 Global Innovators list, 2014 Passer au numérique pour apprivoiser la croissance et la compétitivité D ici 2020, la France pourrait accroître la part du numérique dans son PIB de 100 Md par an! Les technologies émergentes comme le cloud computing, l impression 3D, l Internet des objets et le Big Data devraient, selon le cabinet McKinsey, impacter de manière spectaculaire la création de valeur. Les consommateurs français, connectés à Internet à 80 %, multi-équipés, adoptent déjà les nouveaux usages sans ciller. Reste à convaincre les entreprises, plus lentes à réussir leur transformation numérique : difficultés organisationnelles, déficit de talents numériques, marges financières plus serrées que dans d autres pays. L étude estime pourtant à 40 % l augmentation brute potentielle du résultat opérationnel pour une entreprise qui réussit sa mutation numérique. Source : McKinsey France, «Accélérer la mutation numérique des entreprises : un gisement de croissance et de compétitivité pour la France», septembre 2014 Enrichissez votre lecture avec l application BanquePop+x Estimation de la part du numérique dans le PIB de la France SOMMAIRE D O S S I E R Pilotez sereinement votre trésorerie à E N T R E P R E N E U R S Dessance bouscule les codes e t E N T R E T I E N Richard Thiriet : Remettre l entreprise au cœur de la cité e t C O A C H I N G Réussir sa politique d insertion des personnes handicapées e t V O T R E A R G E N T Le bilan patrimonial du dirigeant Z A P I N C French Tech : les premiers écosystèmes sont labellisés Téléchargez l application BanquePop+x sur l Apple Store ou Google Play Flashez la page ou l article signalés par le picto Accédez à plus de contenus : vidéos, interviews, dossiers... Retrouvez la Banque Populaire sur banquepopulaire.fr et sur les réseaux sociaux L échec, c est de ne pas prendre de risques. Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook Philippe Baranes Créateur de Dessance 03

4 DOSSIER PILOTEZ SEREINEMENT VOTRE TRÉSORERIE QU ELLE SOIT OU NON À BUT LUCRATIF, UNE ENTREPRISE OU PERSONNE MORALE DOIT AVOIR LES RESSOURCES NÉCESSAIRES POUR FAIRE FACE À SES DÉPENSES COURANTES. ELLE A ÉGALEMENT LE DEVOIR DE RENTABILISER SES RENTRÉES D ARGENT DANS UNE LOGIQUE DE SAINE GESTION FINANCIÈRE. «Nos clients sont des particuliers, des artisans, des commerçants, des TPE et des PME», explique Emmanuel Durand, directeur général de Radiance Groupe Humanis Grand Est, basée à Lyon. Née en 1989 de l alliance de plusieurs mutuelles régionales, la mutuelle santé Radiance Groupe Humanis s est hissée au troisième rang national des groupements mutualistes français. En régions Bourgogne et Rhône-Alpes, elle s appuie sur un réseau de 26 agences avec 215 collaborateurs répartis sur une dizaine de départements, qui réalisent au total 79 millions d euros hors taxes de chiffre d affaires annuel. «Nous sommes issus du rapprochement de diverses entités qui toutes avaient des relations avec les Banques Populaires. Nous avons choisi l établissement avec lequel nous avions le plus gros volume d activités la Banque Populaire des Alpes 04

5 DOSSIER LA GESTION DE TRÉSORERIE : FACTEUR CLÉ DE LA SANTÉ DE L ENTREPRISE Bien gérer sa trésorerie, c est faire en sorte de maintenir le solde du compte au plus près de zéro. Sans insuffisance ni excès de financement. Dans un cas, l entreprise, faute de liquidités disponibles, aura du mal à couvrir ses dépenses immédiates ; dans l autre, elle immobilise de l argent sans raison et sans le faire fructifier. Mieux vaut donc placer les excédents de trésorerie à la condition expresse de pouvoir en disposer facilement pour faire face à des besoins à court terme. Tout l art consiste à arbitrer entre rendement et liquidité du placement. pour en faire notre banque principale, notamment pour la gestion de notre trésorerie.» Et pour une mutuelle santé comme Radiance Groupe Humanis Grand Est, qui assure près de personnes et compte plus d un millier d entreprises adhérentes, la gestion de trésorerie, c est l alpha et l oméga. «Nous encaissons chaque année environ 88 millions d euros de cotisations TTC, confie Emmanuel Durand, et nous reversons 65 millions d euros de prestations par virements. Toutes les opérations sont centralisées sur notre site de Chambéry où se trouve notre direction administrative et financière. Chaque jour, le solde de notre trésorerie avoisine plusieurs centaines de milliers d euros.» Simplicité et performance Pour gérer ce solde, Radiance Groupe Humanis Grand Est a besoin de solutions simples, automatisées et performantes. «Ce client bénéficie du panel complet de ce que nous pouvons proposer aujourd hui en matière de gestion de trésorerie», se félicite Frédéric Batal, directeur de l agence Entreprise de la Banque Populaire des Alpes à Chambéry. Premier étage de la fusée sur le court terme, un mandat de gestion : «Chaque jour, nous comptabilisons le solde positif sur ses comptes et nous le rémunérons chaque trimestre en calculant les intérêts en fonction des dates de valeur.» Cette optimisation du solde du pied de compte est entièrement automatisée. «Au-delà, les excédents de trésorerie sont placés à moyen terme sur un livret institutionnel, indique Frédéric Batal, ou sur un compte à terme à préavis de 32 jours avec une rentabilité supérieure et une progressivité des intérêts tous les six mois.» 05

6 DOSSIER OLIVIER LEGENDRE Directeur général d OETH Autre solution, les bons à moyen terme négociables (BMTN) et certificats de dépôts négociables (CDN). «Ce sont des titres de créances négociables émis par la banque d un montant unitaire supérieur à euros, qui offrent une grande souplesse dans la durée du placement, de dix jours à plusieurs années, avec un capital garanti à l échéance», précise le directeur d agence. Au final, c est au client d arbitrer entre toutes ces solutions de placement en fonction de ses besoins et de ses objectifs de rémunération. «Notre activité est très encadrée par l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), rappelle Emmanuel Durand, c est pourquoi nous devons diversifier nos placements. La Banque Populaire nous propose des solutions d investissement conformes à notre profil de risque. Placer nos soldes de trésorerie sur un livret ou un compte à terme nous permet par exemple d attendre des conditions favorables pour investir sur le marché obligataire, notre principale cible d investissement moyen/long terme. Aussi, nous devons pouvoir compter sur des interlocuteurs réactifs et accessibles et sur des outils simples et utilisables en ligne.» Une disponibilité permanente L association OETH (Obligation d emploi des travailleurs handicapés), cliente de la Banque Populaire Rives de Paris, a des besoins proches de ceux de Radiance. Émanation d un accord de branche professionnelle du secteur sanitaire, social et médicosocial, elle collecte les contributions financières pour l emploi de travailleurs handicapés 1 des établissements à but non lucratif (Croix-Rouge française, établissements hospitaliers et d aide à la personne ), puis redistribue ces fonds en finançant les programmes d actions de ces mêmes établissements pour l insertion et le maintien dans l emploi des salariés handicapés (recrutement, équipement des locaux, aménagement des postes de travail, reconversion professionnelle, etc.). «Nous avons adhérents et collectons chaque année en moyenne 8 millions d euros de contributions financières : 15 % financent nos frais de fonctionnement, le reste est redistribué, détaille Olivier Legendre, directeur général d OETH (19 salariés). Environ 85 % de la collecte sont réalisés en février, le reste en mars. Parallèlement, nous recevons toute l année quelque demandes d actions à financer. Nous devons donc avoir une disponibilité de trésorerie permanente afin d assurer le financement de nos activités sur neuf mois maximum, sans recette externe. Et comme nous gérons des fonds publics, nous avons une obligation de placement sans risque.» Concrètement, OETH place ses excédents de trésorerie sur deux livrets, l un institutionnel et l autre sociétaire (mieux rémunéré mais plafonné à 2,5 millions d euros), et sur des comptes à terme avec préavis et taux d intérêt progressif. Un placement sans risque en capital pendant toute la durée du contrat (jusqu à dix ans) avec des montants compris entre euros et 5 millions d euros. «Sur nos livrets, nous réalisons nous-mêmes les opérations grâce à l outil internet de la banque, se réjouit Olivier Legendre. Les gains réalisés avec ces produits financiers sont entièrement réinvestis dans notre activité. En général, ils permettent de couvrir nos frais de fonctionnement et c est autant d argent en plus pour nos adhérents.» Un accord gagnant-gagnant Le Château de la Messardière à Saint-Tropez a su quant à lui innover en matière de gestion de trésorerie avec l aide de la Banque Populaire Côte d Azur. Cet hôtel 5 étoiles, qui fait partie des 16 palaces français, emploie 200 salariés et réalise ses 15 millions d euros de chiffre d affaires GILLES GIBIER Le Château de la Messardière L entreprise doit rentabiliser ses rentrées d argent, avec une double exigence : l absence de risque et la certitude de pouvoir disposer de son épargne à tout moment. 06

7 DOSSIER annuel entre avril et novembre, avec 117 chambres et suites facturées en moyenne euros la nuit. «Nous devons faire face à la très grande saisonnalité de notre activité, explique son propriétaire Gilles Gibier, puisque nous engrangeons 80 % de notre résultat sur deux mois d été. À l automne, notre trésorerie est au plus haut mais l hiver, nous courons le risque de passer en négatif alors même que nous devons financer de très gros investissements et que la TVA sur travaux doit être décaissée sans pouvoir être récupérée immédiatement.» Le Château de la Messardière effectue tous les ans, hors saison, au moins un million d euros de travaux pour entretenir son patrimoine. «Chaque année, nous rénovons une dizaine de chambres du sol au plafond», évalue Gilles Gibier. En hiver, pour compenser la non-rémunération de sa trésorerie alors que cette dernière est positive en saison, la société se voit ouvrir par la Banque Populaire Côte d Azur une ligne de trésorerie équivalente à la moyenne du solde non rémunéré de la période précédente. «La banque, qui doit veiller à ses ratios emplois-ressources, peut ainsi rester dans la limite des critères imposés, et l entreprise de son côté intègre des disponibilités nécessaires en période creuse pour financer sans stress ses travaux d entretien et la TVA qu elle ne peut récupérer avant sa nouvelle saison. C est un accord gagnant-gagnant, réservé aux grandes entreprises capables de générer suffisamment de liquidités», conclut Gilles Gibier. 1. Les entreprises de 20 salariés et plus qui ne respectent pas l obligation d emploi de 6 % de travailleurs handicapés sont soumises à une contribution financière «Placer nos soldes de trésorerie sur un livret ou un compte à terme nous permet d attendre des conditions favorables pour investir sur le marché obligataire.» EMMANUEL DURAND Directeur général de Radiance Groupe Humanis Grand Est L E C O A C H I N G CONCILIER PRUDENCE ET RENTABILITÉ 1 - Rationaliser sa trésorerie L entreprise doit conserver les fonds nécessaires au respect de ses engagements financiers à court ou moyen terme avec une marge de sécurité de trois mois. Mais pas plus. Un solde de trésorerie trop important reflète un déficit de gestion et peut se traduire par un manque à gagner conséquent. 2 - Anticiper ses flux financiers Il est important de prévoir ses recettes et de calculer ses besoins en fonds de roulement ainsi que ses investissements éventuels à court et moyen terme. Notamment en période de forte croissance pour savoir in fine de quel excédent de trésorerie l entreprise dispose. 3 - Identifier les solutions de placement Différentes solutions de placement des excédents existent en fonction de la rémunération attendue et de la disponibilité des fonds confiés. Une stratégie maîtrisée qui anticipe les besoins de trésorerie de l entreprise permet de construire une relation équilibrée avec son banquier. GÉRER EFFICACEMENT SA TRÉSORERIE LE POINT DE VUE DE JEAN-CHRISTOPHE BASSO, DIRECTEUR DU DÉPARTEMENT INGÉNIERIE DES FLUX, BANQUE POPULAIRE DES ALPES Par manque de temps ou de ressources, les PME négligent parfois l optimisation de la gestion de leur trésorerie et peuvent passer d une situation d excédent non optimisé à une utilisation de crédit court terme. Ce déséquilibre pèse sur la rentabilité de l entreprise. Une gestion performante des liquidités passe d abord par une optimisation efficace des flux pour rentabiliser au mieux les décaissements et les encaissements, grâce notamment à l élaboration d un plan de trésorerie. Ensuite, l entreprise doit s intéresser au placement de ses excédents en arbitrant au cas par cas et en fonction de la structure de sa trésorerie en termes de disponibilité : une partie des fonds reste en compte à vue, une autre peut être placée à trois ou six mois, une troisième à plus long terme, de douze à soixante mois. Il existe par ailleurs des possibilités multiples d optimisation de la trésorerie à travers la centralisation ou cash pooling 1. L objectif est de centraliser automatiquement sur une entité l ensemble des comptes bancaires de l entreprise ou du groupe sans avoir besoin d ordonner des mouvements de fonds. Loin d être réservée aux grands groupes, cette méthode de gestion est parfaitement adaptée aux ETI et aux PME, même de taille modeste. En regroupant ses excédents de trésorerie et ses besoins de financements, l entreprise ou le groupe bénéficie d une vision globale de sa trésorerie et optimise ainsi sa gestion. 1. Centralisation automatique de trésorerie. Flashez cette page avec l application BanquePop+x 07

8 ENTREPRENEURS DESSANCE BOUSCULE LES CODES DESSANCE, DERNIÈRE CRÉATION EN DATE DE PHILIPPE BARANES ET PREMIER RESTAURANT DE CUISINE DU SUCRÉ DE FRANCE. UN PROJET À L IMAGE DE SON CRÉATEUR : AUDACIEUX ET INNOVANT. Rencontre avec Philippe Baranes, fondateur et propriétaire Le lieu séduit, le concept étonne. Dessance, le premier restaurant de cuisine du sucré français, surprend d emblée par son décor. Installé dans un hôtel particulier du Marais à Paris, l établissement, ouvert début 2014, joue sur sa hauteur sous plafond et l alliance du métal et du bois. Intimiste et élégant, il vient d ailleurs d obtenir le prix Paris Shop & Design de la chambre de commerce et d industrie de Paris. À la carte, uniquement des compositions sucrées élaborées à partir de produits de saison, sur une variation de tonalités, de textures et de saveurs surprenantes et savamment dosées. À l origine de ce projet, Philippe Baranes, un aventurier du goût, autodidacte venu à la gastronomie par passion mais tombé dans la restauration par le hasard d une rencontre. «Dessance bouscule les habitudes gustatives et la vision habituelle du sucré, estime-t-il. Mon histoire prouve aussi qu il n est pas indispensable d être issu d une lignée de restaurateurs pour réussir dans la restauration.» Créations en série Entrepreneur innovant et inspiré, Philippe Baranes n en est pas en effet à son coup d essai réussi sur ce marché ultra-concurrentiel. Au milieu des années 1990, à sa sortie de l université et après des expériences dans la publicité, il s associe avec la propriétaire du futur Café de Mars, l un des premiers restaurants parisiens de fusion food, un concept aujourd hui très prisé des jeunes cadres. Il a tout juste 24 ans. Faute de moyens financiers pour investir, il choisit de ne pas se payer pendant sept mois et de laisser le restaurant «dans son jus». En un an, les deux associés 08

9 ENTREPRENEURS passent pourtant de 2 à 150 couverts chaque soir, pour 42 places assises. «J ai beaucoup appris de cette première expérience dans la restauration : le fonctionnement d une cuisine, coacher des chefs pour apporter une touche créative dans les assiettes, et surtout, faire plaisir aux clients. Pour compléter mon approche, je travaillais en parallèle comme commis dans d autres restaurants», explique Philippe Baranes. Le virus du «serial entrepreneur» l a saisi. Depuis, chaque nouveau projet en appelle un autre. Parmi eux, la création du premier restaurant éphémère de Paris dans un ancien hôtel particulier abandonné ou celle de La Ferme, premier établissement de restauration rapide qualitative de produits à majorité bio. De la gastronomie au fast-fooding, Philippe Baranes touche à tout. Son secret? Savoir créer les tendances et saisir «l air du temps», tout en respectant son triptyque gagnant : qualité, goût et bien-être du client. «J ai toujours eu envie d aller plus loin, de me différencier de tous ceux qui copient ce qui marche, reprend-il. À chaque nouveau projet, j imagine quelque chose qui n existe pas. Tout repose sur la création, l invention. J ai ainsi laissé mûrir Dessance pendant six ans avant de lancer le concept. À chaque nouvelle idée, mon entourage me dit toujours : "Ce n est pas possible." Mais finalement, les projets aboutissent avec succès. On ne peut pas aller au bout d une idée innovante si on écoute tout le monde.» L ingrédient du succès Mais Philippe Baranes a un autre secret : il sait bien s entourer et communiquer ses convictions, son énergie débordante et son envie d avancer. Côté carte, chez Dessance, il travaille avec Christophe Boucher, ex-chef pâtissier du Grand Véfour et de «Ne pas rester sur ses acquis mais savoir se remettre en question.» Ledoyen, avec qui il crée notamment les assiettes salées. Côté financier, c est la Banque Populaire Rives de Paris qui lui a fait confiance la première. «Dès le départ, la banque s est montrée très réceptive à mon idée, explique-t-il. Elle connaît bien les petites entreprises : au quotidien, j ai l impression d être écouté et entendu.» Près d un an après son ouverture, le concept de Dessance fait son chemin. «Comme au théâtre, il faut être patient et laisser le bouche-à-oreille fonctionner. Et surtout, dès que la réussite s annonce, ne pas rester sur ses acquis ni se reposer sur ses lauriers, mais savoir se remettre en question, innover et se fixer de nouveaux challenges.» Comme son aïeul Modigliani, Philippe Baranes aime marquer son temps. L E C O A C H I N G TROIS ÉTAPES POUR PORTER UN CONCEPT NOVATEUR 1 - Marquer sa différence Pour innover, il faut faire un pas de côté : sortir du cadre pour créer une rupture, être à l écoute de son écosystème et des éléments de veille qui dévoilent les besoins profonds de l époque. 2 - Accélérer et s adapter en permanence Tester rapidement l innovation auprès des clients potentiels. Le time to market s est aujourd hui considérablement réduit ; il faut accélérer le contact avec les prospects et apprendre de ses initiatives (test and learn). La majorité des concepts innovants gagnants ont su s adapter rapidement aux premiers retours critiques. 3 - Jouer collectif Attention à ne pas confondre créativité et innovation. La créativité, c est la capacité de l entrepreneur à imaginer un nouveau concept ; l innovation, c est la mise en œuvre collective de cette invention pour surprendre ses cibles, les convaincre et les conquérir. Il faut certes protéger l idée, mais aussi la tester en intégrant des compétences complémentaires. L AVENTURE EN 3 DATES De 1995 à 2000 Lancement successif du Café Celio (élu meilleur food-in-shop de France), du Paris Les Flots (premier restaurant éphémère à Paris) et de La Ferme (premier prêt-à-manger à majorité biologique). De 2011 à 2014 Création du Braisenville, premier restaurant gastrono-mique de dégustation libre. Ouverture de Dessance, prix Paris Shop & Design, sélectionné dans les meilleurs concepts français. Retrouvez la vidéo sur entreprises.banquepopulaire.fr et sur les réseaux sociaux Flashez cette page avec l application BanquePop+x 09

10 ENTRETIEN «Le combat pour l emploi se gagnera dans les territoires en remettant l entreprise au cœur de la cité» LE CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS D ENTREPRISE (CJD) SE DONNE DEUX ANS POUR PROMOUVOIR DE NOUVEAUX MODÈLES ÉCONOMIQUES EN FAVEUR DE LA CRÉATION D EMPLOIS. Entretien avec Richard Thiriet, président du groupe CNI et président du CJD Vous êtes le nouveau président national du CJD, le Centre des jeunes dirigeants d entreprise. À quoi sert cette organisation? Nous sommes un mouvement patronal apolitique né en 1938, qui rassemble aujourd hui plus de chefs d entreprise et cadres dirigeants de moins de 45 ans engagés pour mettre en œuvre un libéralisme responsable. Nous devons à la fois réfléchir à l avenir de notre société et nous positionner sur l actualité qui impacte les entreprises en ayant un rôle d influence pour apporter des idées novatrices et faire bouger les lignes. Notre ambition : rendre l entreprise à la fois plus compétitive, plus performante et plus humaine. Nous défendons des valeurs, pas des intérêts catégoriels. Le CJD est également un lieu où les jeunes dirigeants peuvent venir rompre leur isolement pour progresser dans leur métier par la formation, l échange et l expérimentation. Vous avez été élu par vos pairs en décembre 2013 et votre mandat a pris effet en juillet dernier pour deux ans. Quelles sont vos priorités? Mon mandat est placé sous le signe d une formule : «Créateurs d oxygène». Oxygène, parce que de nombreuses entreprises sont aujourd hui asphyxiées financièrement, victimes de l instabilité fiscale et de la complexification croissante du Code du travail. Nous allons donc formuler des propositions pour leur permettre de respirer et de se développer. Oxygène également, parce que l organisation de nos entreprises étouffe l innovation, la créativité, le bien-être des collaborateurs et, en bout de course, la performance. Nous vivons au sein de structures régies par les principes anciens de hiérarchie, de centralisme, de contrôle quand il faut au contraire privilégier l autonomie des collaborateurs et l agilité dans la conduite des projets. Le CJD œuvre depuis longtemps dans ce sens par un travail de sensibilisation et d expérimentation. Il s agit désormais d oser diriger nos entreprises autrement, conformément au titre du manifeste que nous avons publié l été dernier. Oxygène enfin, car nous nous essoufflons dans un monde où tout va de plus en plus vite et où les technologies nous permettent de rester connectés en permanence. Mais c est souvent au prix d un dangereux empiétement sur la vie personnelle. Il s agit donc de trouver la juste mesure pour garder la maîtrise de nos vies, la juste connexion. Vous dites également vouloir «conjurer la fatalité du chômage»? Je veux que nos adhérents deviennent des «créateurs d oxygène» pour développer une économie au service de l Homme. Il s agit de prendre du recul pour savoir quel profil d entreprise nous voulons pour L ESSENTIEL Pour son mandat à la présidence du Centre des jeunes dirigeants (CJD), Richard Thiriet a choisi pour slogan fédérateur «Créateurs d oxygène» afin d inciter les adhérents du mouvement à dynamiser la création d emplois dans les territoires, notamment en échangeant leurs bonnes pratiques. Un appel d air qui passe également par la mise en place d une nouvelle façon de manager les entreprises, dans la continuité du manifeste publié en juin dernier par le CJD : Osons diriger nos entreprises autrement. Avec toujours pour ambition de «mettre l économie au service de l Homme» CHEFS D ENTREPRISE SONT MEMBRES DU CJD 10

11 ENTRETIEN demain. Leur réussite ne doit pas oblitérer notre priorité, le combat pour l emploi. Ce combat se gagnera dans les territoires en remettant l entreprise au cœur de la cité. C est là ma conviction. Pour cela, nous devons actionner plusieurs leviers : repenser la gouvernance de nos entreprises ; encourager leur fonctionnement en réseau car l heure est aux alliances et à la coopération pour conquérir de nouveaux marchés ; accélérer la simplification réglementaire pour fluidifier le marché du travail ; enfin, prendre la mesure de la révolution numérique. La révolution numérique peut-elle réellement être source de création d emplois? Depuis 20 ans, les technologies de l information et de la communication bouleversent notre économie et ce n est qu un début. C est cette révolution qui générera les emplois de demain. Les connaissances et les compétences, les produits et les services doivent évoluer pour permettre aux entreprises d être les acteurs et non les spectateurs de ce monde en devenir. Le digital introduit une économie de l immatériel où l achat d un service prend le pas sur la propriété d un bien : par exemple, conduire une voiture adaptée à un besoin momentané plutôt qu acheter un véhicule. Pour répondre à ces nouvelles habitudes de consommation, nos entreprises doivent cibler aujourd hui les compétences dont elles auront besoin demain. BIO EXPRESS Richard Thiriet, 43 ans, est né dans une famille d industriels à Guérande (44). Diplômé de l École supérieure des travaux publics et d HEC, il a commencé sa carrière au sein du groupe Bouygues où il a travaillé pendant sept ans. En 2003, il reprend les rênes de l entreprise familiale CNI à Montoir-de- Bretagne (44), spécialisée dans les constructions métalliques sur mesure pour les chantiers navals et l industrie aéronautique. Il crée ensuite deux filiales : TMI en 2010 (tôlerie acier inox) et Metalmade en 2012 (BTP, architecture urbaine) en association avec le groupe Lang (BTP) de Saint-Nazaire. Parallèlement, Richard Thiriet s est investi dans le Centre des jeunes dirigeants d entreprise (CJD), tout d abord à Saint-Nazaire en 2003 dans une section qui venait d être créée. Il en devient président en 2005, avant de rejoindre le CJD régional Pays de la Loire comme membre du bureau en 2010 puis président régional en En décembre 2013, il a été élu président national ( ) du CJD. 11

12 COACHING POUR UNE POLITIQUE D INSERTION RÉUSSIE TOUTES LES ENTREPRISES DE PLUS DE 20 SALARIÉS DOIVENT REMPLIR UNE OBLIGATION D EMPLOI DE 6 % DE PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. MAIS QUEL QUE SOIT LEUR NOMBRE, ACCUEILLIR DES COLLABORATEURS HANDICAPÉS REPRÉSENTE UN ENJEU IMPORTANT POUR L ENTREPRISE. COMMENT S Y PRENDRE? 1 Adoptez une démarche «ouverte» Par le passé, les entreprises ont souvent été incitées à recenser les emplois qu elles pourraient confier à des personnes handicapées. Pourtant, tous les handicaps ne sont pas lourds et ne nécessitent pas des postes réservés. Seules 2 % des personnes handicapées sont, par exemple, en fauteuil roulant. Certaines maladies, comme le diabète, peuvent être reconnues comme handicap. La meilleure démarche consiste non pas à mener une politique handicap parallèle aux autres politiques RH, mais à l inclure à toutes ses composantes et à toutes les étapes, pour ne se priver d aucun talent. 2 Entourez-vous pour recruter Pour l entreprise, accueillir des personnes en situation de handicap est source d enrichissement : en introduisant de la diversité dans ses équipes, elle progresse en termes de management et de fonctionnement, elle sensibilise ses collaborateurs à l écoute de l autre. Reste que le sourcing est parfois compliqué. Certains cabinets ou agences sont spécialisés dans le recrutement de personnes en situation de handicap. Tous les types de contrats sont envisageables : CDI, CDD, mais aussi intérim ou alternance. Favoriser l insertion des travailleurs handicapés peut aussi passer par des moyens indirects, comme développer ses achats auprès des entreprises du secteur adapté. 3 Soignez l insertion et le bien-être Une large majorité des personnes handicapées le deviennent au cours de leur vie professionnelle. Qu il s agisse d un nouvel arrivant ou d un collaborateur en poste, il est parfois nécessaire d aménager son poste, ses conditions de travail ou ses horaires. Pour trouver les solutions les plus adaptées, un travail entre hiérarchie, responsable RH, médecin du travail, assistantes sociales et ergonomes est indispensable. L appui des MDPH 1, qui regroupent tous les services d aide aux personnes en situation de handicap, peut être précieux, et l Agefiph 2 peut octroyer des aides financières. Il est aussi nécessaire d informer et de sensibiliser l équipe : bien intégré et accompagné, un collaborateur handicapé est d autant plus impliqué. 1. Maisons départementales des personnes handicapées. 2. Association de gestion du fonds pour l insertion professionnelle des personnes handicapées. 12

13 COACHING QUESTIONS D ENTREPRENEURS CHAQUE TRIMESTRE, RETROUVEZ LES RÉPONSES DE NOS EXPERTS SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES AU QUOTIDIEN DE VOTRE ENTREPRISE. Dans quelle mesure les décisions de la BCE facilitent-elles le retour à la croissance? La Banque centrale européenne (BCE) a pris deux initiatives. D abord, elle a baissé ses taux directeurs. Ces derniers influençant directement les taux de crédit et de rémunération de l épargne proposés par les banques, la décision de la BCE devrait stimuler l investissement et la consommation en facilitant le recours à l emprunt des entreprises et des ménages. Cette mesure vise aussi à inciter les épargnants à orienter leurs placements vers des supports «utiles» à l économie, en préférant par exemple les Sicav aux livrets. Ensuite, la BCE a mis à disposition des banques de nouvelles liquidités, pour soutenir leur capacité à distribuer des prêts malgré le renforcement des obligations prudentielles issues des accords de Bâle III. En faisant baisser le taux de change de l euro, cette initiative a aussi un effet favorable sur la compétitivité à l export des entreprises de la zone euro. Quels risques prend mon entreprise à importer? Dans un contexte de marges réduites, de concurrence renforcée et d importantes fluctuations des cours, le risque de change reste un danger majeur pour les entreprises importatrices. Le mieux est d opter, dès la commande, pour une solution qui garantit le cours de conversion : achat à terme ou options de change. Au-delà, les entreprises sont exposées à un risque grandissant de fraude : escrocs, faux documents... Moins vous connaissez votre fournisseur, plus vous avez intérêt à sécuriser vos échanges par des moyens de paiement adaptés. Si vous êtes en position de force commerciale, privilégiez le crédit documentaire qui, grâce aux signatures des banques, garantira que la marchandise vous sera bien livrée. Enfin, soyez vigilant sur le risque géopolitique, actuellement exacerbé. PATRICK TOSELLO Responsable du service Développement international - Banque Populaire Côte d Azur Pour quelles raisons mettre en place un dispositif d épargne salariale? Chacun d entre nous connaîtra une forte baisse de ses revenus à la retraite. Il est donc important de préparer ce moment dès maintenant. Deux dispositifs permettent aux entreprises d aider leurs salariés à se constituer une épargne : le PEE, pour des fonds disponibles à cinq ans, et le Perco, pour bénéficier d un complément de revenus non imposé à la retraite. Véritables outils de fidélisation l entreprise pouvant abonder les sommes épargnées par le salarié 1, ces dispositifs sont particulièrement attractifs dans un contexte de pression fiscale accrue : la partie financée par l entreprise est exonérée de charges patronales et déductible du bénéfice imposable, et celle financée par le salarié est exonérée de charges sociales et d impôt sur le revenu 2. Autre atout : ils sont accessibles dès le premier salarié et le dirigeant peut en bénéficier quel que soit son statut 3. LAURENT PERMASSE Directeur commercial - Natixis Interépargne PASCAL PAIN Responsable Offres crédits et ressources entreprises et institutionnels BPCE Banque Populaire SOLUTIONS 1. Dans la limite de 300 % des versements du salarié et de 8 % du plafond annuel de la Sécurité sociale pour le PEE, de 16 % pour le Perco. 2. Hors CSG-CRDS. 3. Dans les entreprises de 1 à 250 salariés. Principe : un titre restaurant dématérialisé, qui fonctionne comme une carte de paiement rechargée chaque mois par l entreprise. Apetiz vient d obtenir le Prix du meilleur programme prépayé universel ou bancaire BtoB, décerné par le Club Prépayé. Atouts : Apetiz présente pour l employeur les mêmes avantages fiscaux et sociaux qu un titre papier. Solution plus écologique et plus économique, Apetiz fait gagner du temps en simplifiant la gestion des titres papier et réduit coûts logistiques et risques de vol. L entreprise n a plus de frais de stockage, d expédition et de distribution manuelle. Pratique et sécurisée par un code confidentiel, la carte est simple d utilisation : le salarié peut régler le montant exact de son repas auprès de commerçants affiliés, les retrouver facilement grâce à un système de géolocalisation, commander en ligne en payant sur Internet et bénéficier d offres promotionnelles. Fonctionnement à distance : approvisionnement et rechargement, suivi des commandes de cartes, ajout de nouveaux bénéficiaires pour l entreprise, tout se passe sur un site internet dédié et sécurisé. Le salarié dispose quant à lui d un espace personnel où il peut consulter le solde et les mouvements de son compte. Pour en savoir plus : TITRE RESTAURANT : APETIZ, LA SOLUTION DÉMATÉRIALISÉE Flashez cette page avec l application BanquePop+x 13

14 VOTRE ARGENT L ÉTUDE PATRIMONIALE, UN OUTIL AU SERVICE DU DIRIGEANT L ÉTUDE PATRIMONIALE DES DIRIGEANTS D ENTREPRISE EST UNE ÉTAPE INDISPENSABLE POUR METTRE EN PLACE UNE STRATÉGIE D OPTIMISATION GLOBALE DES PATRIMOINES PROFESSIONNEL ET PRIVÉ. Le patrimoine de l entrepreneur est essentiellement professionnel : le dirigeant alimente son patrimoine privé par les flux qu il tire du développement de son entreprise. Les orientations données à la politique entrepreneuriale impactent donc clairement le développement du patrimoine privé. Quelles solutions mettre en place au sein de l entreprise pour améliorer conjointement la situation professionnelle et personnelle du dirigeant? Comment optimiser les flux entre ces deux composantes? Tel est l objet de l étude patrimoniale proposée aux dirigeants. Une démarche structurée Réalisée par un conseiller en gestion privée, l étude débute par un entretien personnalisé avec le chef d entreprise. Son objectif : comprendre l environnement social, juridique, familial et patrimonial du dirigeant, et analyser ses besoins. Tous les critères essentiels sont pris en compte : les aspects juridiques de la situation familiale, le régime matrimonial, la décomposition du patrimoine et les flux financiers venant l alimenter, le niveau de pression fiscale L analyse réalisée est évidemment prospective. Elle s attache aussi à estimer le niveau, actuel et souhaité, de la couverture du dirigeant en termes de prévoyance, de préparation de la retraite, et des différentes options possibles au niveau successoral. À l issue de cet examen détaillé, le conseiller, en concertation avec le dirigeant, est alors en mesure de lui proposer une véritable «feuille de route» pour l optimisation de son patrimoine. Des experts en ingénierie patrimoniale Les différentes solutions proposées peuvent alors être mises en œuvre avec d autant plus d efficacité qu elles s inscrivent dans une démarche globale et cohérente. Des conseillers bancaires spécialisés sont à la disposition des dirigeants pour les assister dans cette phase opérationnelle. Qu il s agisse d optimiser leur rémunération, de mettre en place des outils de prévoyance pour pérenniser l entreprise ou protéger les proches, de bâtir un schéma d optimisation d acquisition et de détention de l immobilier d exploitation, enfin de préparer la transmission du patrimoine professionnel, ces conseillers disposent des savoir-faire et des outils pour mener à bien leur mission. À vous, dirigeants, de les mettre à profit Synthèses #110 Banque Populaire Gestion Privée Retrouvez l actualité patrimoniale sur Bâtir une stratégie patrimoniale adaptée et adaptable dans le temps et selon les circonstances. 14

15 VOILE #BRAVO LOÏCK! Le 10 novembre dernier, Loïck Peyron a remporté la 10 e édition de la Route du Rhum, l une des rares courses qui ne figuraient pas encore à son palmarès. Mieux encore, il a battu sur son Maxi Trimaran Solo Banque Populaire VII le record de l épreuve : une traversée en 7 jours, 15 heures, 8 minutes et 32 secondes. ZAP INC ÉVÉNEMENT ADDITIONNER LES FORCES POUR MULTIPLIER LES CHANCES Le «+x», emblème historique, réaffirme aujourd hui l engagement de la Banque Populaire auprès des entrepreneurs dans l accomplissement de leurs projets : «additionner les forces» du réseau Banque Populaire en alliant les compétences les plus adaptées à la réussite de vos projets et «multiplier les chances» de développer votre entreprise en vous mettant en relation avec la bonne expertise, au bon moment. TWEET & BLOG L actualité des médias sociaux MIEUX CONNAÎTRE SES CLIENTS Le 29 octobre, IBM a annoncé la signature d un partenariat avec Twitter permettant d utiliser les données contenues dans les tweets publiés dans le monde entier pour aider à la prise de décision en entreprise. Twitter compte collaborer avec IBM pour développer des solutions destinées aux secteurs de la banque, de la grande consommation, de la distribution et du tourisme. Source : (octobre 2014) - LA PROCHAINE VAGUE À PRENDRE INNOVATION Pour en savoir + : FRENCH TECH : LES PREMIERS ÉCOSYSTÈMES SONT LABELLISÉS Lille, Lyon, Grenoble, Aix-Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes sont les neuf premières villes labellisées «métropole French Tech» par la secrétaire d État chargée du Numérique, sur quinze candidatures déposées. Étape majeure du projet French Tech, cette labellisation vise à faire de la France un vaste accélérateur de start-up, lui permettant de devenir un acteur de premier plan dans le domaine high-tech. Pour les villes lauréates, ce label, reconnaissance officielle du dynamisme de leur écosystème numérique local, ouvre de nouvelles perspectives : économiques, pour attirer investisseurs et talents, mais aussi en termes de promotion et de visibilité à l international. Pour leurs start-up, c est le gage d un accès facilité au financement et à la commande publique et privée. Attribué pour un an, le label sera reconduit pour trois années supplémentaires à l issue d un nouvel audit en D autres métropoles pourraient être labellisées à l avenir. Source : «Les 9 premières métropoles French Tech», Selon le Financial Times daté du 16 novembre, Facebook veut concurrencer LinkedIn en lançant une version professionnelle de son réseau social. «Nous allons continuer à nous préparer au futur en investissant agressivement, en connectant tout le monde, en comprenant le monde et en construisant la prochaine génération de plateforme informatique», a déclaré Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. Source : (novembre 2014) - «#POSETOIPHILAE» Rosetta, la mission de l Agence spatiale européenne (ESA), a fait rêver la galaxie sociale. Elle emportait avec elle vers la comète, entre autres, fans Facebook, followers Twitter et même un compte SoundCloud avec plus de 5 millions de lectures. Le hashtag #PoseToiPhilae a enthousiasmé les entrepreneurs. Vu sur : secteur d excellence, le #spatial français accélère le développement de l #industrie nationale Source : #PoseToiPhilae (novembre 2014) Pour en savoir +, retrouvez la Banque Populaire sur banquepopulaire.fr et sur les réseaux sociaux 15

16 CROIRE EN UN PROJET, C EST D ABORD CROIRE EN CEUX QUI LE PORTENT Bravo à Loïck Peyron et à tout le Team Banque Populaire pour cette victoire lors de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe. BPCE Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de Siège social : 50, avenue Pierre-Mendès-France Paris Cedex 13 RCS Paris n BPCE, intermédiaire en assurance inscrit à l ORIAS sous le n Réf. : 11/2014 Crédit photo : Yvan Zedda / BPCE

EN CLAIR. Le guide de ceux qui entreprennent autrement PLACEMENTS. n 02. bien. comment

EN CLAIR. Le guide de ceux qui entreprennent autrement PLACEMENTS. n 02. bien. comment EN CLAIR Le guide de ceux qui entreprennent autrement n 02 PLACEMENTS comment bien 2 en clair Placements : clés pour choisir Livrets d épargne, comptes à terme, titres de créance négociables, OPCVM Il

Plus en détail

Groupama Banque : qui, que, quoi?

Groupama Banque : qui, que, quoi? Groupama Banque : qui, que, quoi? - Une seule banque au service de tous les clients du Groupe - Un nouveau modèle bancaire, conçu dès sa création comme multicanal - L une des seules banques en France à

Plus en détail

Lettre Entreprise Info. N 14 / Février 2014. Lettre Entreprise Info

Lettre Entreprise Info. N 14 / Février 2014. Lettre Entreprise Info N 14 / Février 2014 Lettre Entreprise Info N 14 / Février 2014 Sommaire Social AGIRC-ARCCO : la clé de répartition des hausses de cotisations 2014-2015 est fixée : L objectif de la loi du 20 janvier 2014

Plus en détail

Le contrat d épargne retraite supplémentaire

Le contrat d épargne retraite supplémentaire ENTREPRISES ÉPARGNE DANS L ENTREPRISE PALISSANDRE ENTREPRISES Le contrat d épargne retraite supplémentaire DOCUMENT EMPLOYEUR SOMMAIRE Valoriser l image sociale de votre entreprise 2 Les avantages de Palissandre

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie 10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012 Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie La ré-industrialisation de la France passe par le développement

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Chorum Mutex Passeport 83. Contrat multisupport

Chorum Mutex Passeport 83. Contrat multisupport Chorum Epargne Contrat multisupport Fidéliser et motiver vos salariés avec un outil efficace grâce à une solution d épargne! Un contrat collectif d'épargne retraite à mettre en place pour toutes les entreprises

Plus en détail

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets mon épargne Multiprojets 2 LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets Certains projets vous tiennent à cœur : > préparer dès aujourd hui votre retraite,

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

RETRAITE 83 MULTISUPPORTS

RETRAITE 83 MULTISUPPORTS RETRAITE 83 MULTISUPPORTS NOUVELLE GÉNÉRATION PARLONS D AVANTAGES RETRAITE RETRAITE 83 MULTISUPPORTS 1 Retraite 83 Multisupports Nouvelle Génération Retraite 83 Multisupports Nouvelle Génération : une

Plus en détail

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO RETRAITE Prévoyance santé épargne Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO Prendre toute la dimension de votre entreprise Parce que le bien-être de votre entreprise

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE Cette étude fait le point sur l incidence que les évolutions récentes de taux d intérêt, dont elle rappelle l ampleur, ont pu avoir ou auront sur la

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière Vos projets au cœur de votre Gestion Financière un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier vos projets quatre

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Compte rendu Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures Compte rendu n 21 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 Audition, ouverte

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS CET épargne salariale TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS Sommaire Compte épargne temps 3 Historique 4 Mise en place 6 Alimentation 8 Utilisation 10 Optimiser le CET 14 COMPTE ÉPAR- GNE TEMPS Le Compte

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Table ronde «Prévoyance»

Table ronde «Prévoyance» Table ronde «Prévoyance» La couverture santé minimale obligatoire pour tous, c est demain : quel impact pour mon entreprise? Laurent BUCHHOLTZER Responsable animation commerciale, région sud-est, Harmonie

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Objectifs 3 Un large choix de supports 4 Les plus grands gestionnaires français et internationaux

Plus en détail

l émergence d une nouvelle offre pour les actifs et les collectivités locales

l émergence d une nouvelle offre pour les actifs et les collectivités locales l émergence d une nouvelle offre pour les actifs et les collectivités locales Logement intermédiaire : Une réponse pérenne aux besoins des actifs et des collectivités locales En métropole, les grands

Plus en détail

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises.

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises. entreprises Epargne Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise L offre globale Groupama Assurances et Services pour le développement des entreprises. epargne Comment maintenir le niveau des retraites?

Plus en détail

La loi de modernisation de l économie

La loi de modernisation de l économie 1/5 Cette loi est une nouvelle étape de l action réformatrice conduite par le gouvernement depuis le printemps 2007. Une action engagée par la loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES le Financement des entreprises, un soutien indispensable à l économie parlons de la banque... LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES UN SOUTIEN INDISPENSABLE À L ÉCONOMIE Mars 2014 Retrouvez les chiffres actualisés

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

POUR TOUS VOS PROJETS PROFESSIONNELS ET PERSONNELS VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT

POUR TOUS VOS PROJETS PROFESSIONNELS ET PERSONNELS VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT POUR TOUS VOS PROJETS PROFESSIONNELS ET PERSONNELS VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT LES PRINCIPAUX INDICATEURS (données consolidées au 31/12/2014) (1) 318,2 M PRODUIT NET BANCAIRE 129,9 M RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

04/02/2015. Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements?

04/02/2015. Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements? 04/02/2015 Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements? 1 Intervenants: Gilles Fontanet- Caisse d Epargne Rhône-Alpes Naïma Riberolles- Pôle Aménagement

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GESTION DE FORTUNE. Développer harmonieusement votre patrimoine

GESTION PRIVÉE GESTION DE FORTUNE. Développer harmonieusement votre patrimoine GESTION PRIVÉE GESTION DE FORTUNE Développer harmonieusement votre patrimoine 1 Un partenaire proche, fiable, solide Développer son patrimoine nécessite une relation de proximité. Avec plus d un million

Plus en détail

Le financement pour être bien accompagné

Le financement pour être bien accompagné Le financement pour être bien accompagné Banque de référence pour la création-reprise d entreprise, la Banque Populaire vous apporte les éléments de réponse essentiels aux questions que vous vous posez

Plus en détail

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine 1. Vos intervenants 2. Comment évaluer la valeur de mon entreprise? 3. Actualité fiscale 4. 5 points clés pour organiser son patrimoine 5. De l utilité

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT. Pour tous vos projets personnels et professionnels

VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT. Pour tous vos projets personnels et professionnels VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT Pour tous vos projets personnels et professionnels 2 LA BANQUE PALATINE LES PRINCIPAUX INDICATEURS (données consolidées au 31/12/2013) (1) 307,7 M PRODUIT NET BANCAIRE 124,4

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Parce que vous préférez consacrer toute

Plus en détail

Himalia Capitalisation

Himalia Capitalisation Generali Patrimoine Himalia Capitalisation Orchestrez votre vie avec assurance Complémentaire à un contrat d assurance vie, le contrat de capitalisation s adresse notamment aux investisseurs soucieux d

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires

Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement des réseaux bancaires Mars 2012 banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Trois métiers cœurs natixis

Plus en détail

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE

Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie GESTION DE LA PAIE Gestion de la Paie SOMMAIRE Quelles sont les différentes modes de traitement des salaires? p.4 Pourquoi faire appel à un gestionnaire de paie? p.6 A quoi sert un gestionnaire

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Si, si vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Epargne Retraite Solutions PME-PMI Aujourd hui avec votre Interlocuteur AXA, construisez votre retraite! Pourquoi

Plus en détail

Spécialiste des ressources humaines opérationnel

Spécialiste des ressources humaines opérationnel Spécialiste des ressources humaines opérationnel Coparlead est un cabinet spécialisé dans le management opérationnel en RH à disposition des entreprises pour imaginer, mettre en œuvre et agir, au quotidien

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Contact Presse : Eric Thiercelin 01 53 70 88 30 ethiercelin@fieec.fr. Actualité fiscale et financement des PME

Contact Presse : Eric Thiercelin 01 53 70 88 30 ethiercelin@fieec.fr. Actualité fiscale et financement des PME Contact Presse : Eric Thiercelin 01 53 70 88 30 ethiercelin@fieec.fr Actualité fiscale et financement des PME Sommaire Le CICE et son financement Préfinancement du Crédit d Impôt Recherche et la question

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

A l heure du redressement productif, ne pas tarir le financement de l économie numérique

A l heure du redressement productif, ne pas tarir le financement de l économie numérique Le capital investissement, principal soutien de l économie numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet Octobre 2012 Avant propos A l heure du redressement

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION

BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION BNP Paribas accompagne vos projets innovants PÔLE INNOVATION L innovation est une des composantes majeures de la performance. Elle nécessite de recourir à des investisseurs, de solliciter des financements,

Plus en détail

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise

LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE. Actualités. Nos fonds CIES plébiscités. www.regardbtp.com : tous en ligne! L épargne salariale ne connaît pas la crise LA LETTRE ÉPARGNE SALARIALE JANVIER 2015 www.regardbtp.com RBTP 0001 - V4-01/2015 - Document non contractuel. ÉDITO PARTICULIERS Découvrez dans cette lettre annuelle, les nouveautés de l épargne salariale

Plus en détail

B*capital. Accompagner chacun de vos investissements. Partager notre passion

B*capital. Accompagner chacun de vos investissements. Partager notre passion B*capital Accompagner chacun de vos investissements Partager notre passion 02 Édito 03 Investir en Bourse bien accompagné Vous prenez chaque jour des décisions importantes pour votre argent et recherchez

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne?

Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne? Banque Comment bénéficier sereinement d une gestion active de mon épargne? Gestion Sous Mandat en OPCVM L expertise d AXA en gestion d actifs Une gestion clé en main Une information régulière et détaillée

Plus en détail

Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification

Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification Intitulé Master Droit, Economie, Gestion Mention «Management des Ressources Humaines» finalité recherche et

Plus en détail

HSBC Private Bank en France. Ingénierie Patrimoniale

HSBC Private Bank en France. Ingénierie Patrimoniale HSBC Private Bank en France Ingénierie Patrimoniale Nos connections sont les vôtres partout dans le monde. Pour HSBC Private Bank, la dimension de votre vie fait de vous un client à part. Nous recherchons

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE

PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE RETRAITE OFFRE CRÉATEURS TRAVAIL TEMPORAIRE Regarder vers l avenir, c est essentiel VOUS REGARDEZ VERS L AVENIR Vous venez de créer votre entreprise de Travail Temporaire et nous

Plus en détail

EXPERTS, NOTRE AMBITION : RÉVÉLER L'EXPERTISE DE NOS CANDIDATS POUR QU'ILS DEVIENNENT VOS POTENTIELS DE DEMAIN

EXPERTS, NOTRE AMBITION : RÉVÉLER L'EXPERTISE DE NOS CANDIDATS POUR QU'ILS DEVIENNENT VOS POTENTIELS DE DEMAIN EXPERTS, NOTRE AMBITION : RÉVÉLER L'EXPERTISE DE NOS CANDIDATS POUR QU'ILS DEVIENNENT VOS POTENTIELS DE DEMAIN Experts, recrutement et intérim de cadres et techniciens L'IMPLANTATION D'EXPERTS QUAND PROXIMITÉ

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Natixis Interépargne 2007 - Photo : Angelini Design. Epargne Salariale du commerce de l Horlogerie-Bijouterie

Natixis Interépargne 2007 - Photo : Angelini Design. Epargne Salariale du commerce de l Horlogerie-Bijouterie Natixis Interépargne 2007 - Photo : Angelini Design Epargne Salariale du commerce de l Horlogerie-Bijouterie Un contexte en pleine actualité Comment payer moins d impôts? Comment payer moins de charges

Plus en détail

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE Édition : décembre 13 MÉMO Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur 1. Optimiser l utilisation des livrets défiscalisés 2. Épargner sans plafond 3. Placer une somme importante sur quelques mois

Plus en détail

Professionnels, Pointues les solutions pour les professions de santé

Professionnels, Pointues les solutions pour les professions de santé Un téléconseiller en ligne au : 6 jours sur 7, du lundi au vendredi de 8 h à 19 h et le samedi jusqu à 17 h Vos Solutions sur mesure INTERNET www.cmne.fr un maximum de services en un clic! Guichet automatique

Plus en détail

une banque qui n a pas d actionnaire, ça change l épargne.

une banque qui n a pas d actionnaire, ça change l épargne. une banque qui n a pas d actionnaire, ça change l épargne. rendez-vous épargne clarté guide clarté épargne AVEC VOTRE CONSEILLER, ENVISAGEZ L ÉPARGNE DIFFÉREMMENT. Comme toutes les banques, le Crédit Mutuel

Plus en détail

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

Pacte de croissance N-VA RESUME

Pacte de croissance N-VA RESUME N-VA Pacte de croissance N-VA Service d études N-VA Le 12 juin 2012 RESUME A travers ce pacte de croissance, la N-VA souhaite émettre des propositions destinées à résoudre de manière énergique les problèmes

Plus en détail

JEUNES. Les bons plans. pour réaliser les rêves de vos enfants. > Comptes et services > Épargne > Financements > Assurances et Prévoyance

JEUNES. Les bons plans. pour réaliser les rêves de vos enfants. > Comptes et services > Épargne > Financements > Assurances et Prévoyance JEUNES Les bons plans pour réaliser les rêves de vos enfants > Comptes et services > Épargne > Financements > Assurances et Prévoyance LA BANQUE DES PREMIÈRES FOIS À chaque nouveau pas dans la vie, les

Plus en détail

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence

Société Générale avec un Conseiller SG/BFM dans chaque agence B a n q u e F r a n ç a i s e M u t u a l i s t e profil d une banque différente une banque unique par son origine mutualiste Créée par des mutuelles de la Fonction publique, la Banque Française Mutualiste

Plus en détail

Co C mmen e t n re c re rute t r e, r m otive v r e e r t e f i f dél é ise s r e vos forces de vente?

Co C mmen e t n re c re rute t r e, r m otive v r e e r t e f i f dél é ise s r e vos forces de vente? Comment recruter, motiver et fidéliser Comment recruter, motiver et fidéliser vos forces de vente? Philippe CAQUET Diplômé d études supérieures en Ressources Humaines, Ancien Directeur des Ressources Humaines,

Plus en détail

www.april-patrimoine.fr Votre conseiller :

www.april-patrimoine.fr Votre conseiller : Votre conseiller : Société Générale - SA au capital de 582 831 013,75 EUR - 552 120 222 RCS Paris - Siège Social : 29, Bd Haussmann 75009 Paris Société Générale Asset Management «SGAM» - SA au capital

Plus en détail

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine?

Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? Épargne Comment réduire mes impôts tout en diversifiant mon patrimoine? AXA Entrepreneurs & Croissance 2013 Fonds Commun de Placement dans l Innovation Durée de blocage : 6 ans minimum pouvant aller jusqu

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LE COMPTE À REBOURS EST LANCÉ Employeurs, salariés et assureurs sont tous concernés par la généralisation de la complémentaire santé à partir du 1 er janvier. Il reste peu de temps

Plus en détail

Parlons Indosuez Private Banking

Parlons Indosuez Private Banking Parlons Indosuez Private Banking Dans un monde où l instantanéité de l information entrave parfois l observation et la réflexion, nous vous proposons un instant privilégié au cœur de notre univers de Banquier

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE Ligne Beta Ligne Alpha CONTRAT D ASSURANCE VIE LOI ASSURANCE MADELIN VIE Version Arborescence Retraite Essentielle Madelin 1 unité 20 X X Notice Logotype La retraite est un sujet d actualité pour bon nombre

Plus en détail

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur www.club-coiffure-domicile.fr Réalisation : Optima & Co Illustrations : Emmanuel Simmonet Visuels : Fotolia Edito Vincent

Plus en détail

SigEx_ Ventures. RÉDUCTION ISF 2012 Un placement patrimonial, performant et sécurisé Brochure et Dossier de Souscription

SigEx_ Ventures. RÉDUCTION ISF 2012 Un placement patrimonial, performant et sécurisé Brochure et Dossier de Souscription RÉDUCTION ISF 2012 Un placement patrimonial, performant et sécurisé Brochure et Dossier de Souscription SigEx_ SigEx Euro Fund, SAS - RCS Paris B 451 591 093 10 place Vendôme - 75001 Paris ISF DIRECT2012

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

PROFESSIONNELS, FAITES LES BONS CALCULS POUR OPTIMISER VOTRE RETRAITE

PROFESSIONNELS, FAITES LES BONS CALCULS POUR OPTIMISER VOTRE RETRAITE LE GUIDE CONSEIL POUR PRÉPARER VOTRE RETRAITE PROFESSIONNELS, FAITES LES BONS CALCULS POUR OPTIMISER VOTRE RETRAITE Document à caractère publicitaire AVEZ-VOUS PENSÉ À PRÉPARER VOTRE RETRAITE? Vous êtes

Plus en détail

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE S E R F I P at rimoine POUR UN PLACEMENT IMMOBILIER PLUS SIMPLE ET PLUS SÛR La Société Civile de Placements Immobilier Dans la perspective de votre future retraite,

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action!

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action! PEA Performance 2 Faites passer votre épargne à l action! Avec le PEA PERFORMANCE 2, Le Plan d Épargne en Actions (PEA) est un placement plébiscité par les épargnants, plus de 7 millions de Français en

Plus en détail

Sage 30 pour les petites entreprises

Sage 30 pour les petites entreprises Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage 30 pour les petites entreprises Abordez votre gestion en toute

Plus en détail