EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/22

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/22"

Transcription

1 Sceces.ch EXERCICES DE TOPOLOGIE Serveur d'exercces /22

2 Sceces.ch EXERCICE.. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés :Théorème de Bare et cardal de Éocé : Doer ue preuve topologque du fat que 'est pas déombrable e utlsat le théorème de Bare rappelé c-dessous. Théorème (Bare): S X est u espace métrque complet ou localemet compact, alors pour toute sute de fermés F d'téreurs vde ( F = ) ous avos : F =. Soluto : est complet (de fat l est auss localemet compact) ous pouvos doc utlser le théorème de Bare. Supposos déombrable, = { x0, x,...}. Nous avos = { x } et les sgletos sot fermés et d'téreur vde doc par Bare = ce qu est absurde. Serveur d'exercces 2/22

3 Sceces.ch EXERCICE 2. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : de Zarsk sur Éocé : Das, ous cosdèros la famlle { A A }. Démotrer que T est ue topologe (de Zarsk). T = \ est f { }. 2. Démotrer que tout ouvert de (, T ) est u ouvert de mu de la topologe usuelle. 3. Démotrer que (, T ) 'est pas métrsable (l 'exste pas de dstace sur qu dut la topologe T ). Solutos :., T. S UV, { A \ Aest f} alors \( U V) = \ U \ V est f doc U V T. S ( U ) est ue famlle d'élémets de { A \ A est f} alors I \ U = \ U est f, doc U T. Cec prouve que T est ue topologe sur. I I 2. S U { A \ A est f} I alors \ U est f doc fermé das mu de la topologe usuelle. 3. Par sute U est ouvert. (, T ) 'est pas métrsable car deux ouverts o-vdes s'tersectet toujours. Serveur d'exercces 3/22

4 Sceces.ch EXERCICE 3. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : compacte-ouverte Éocé : Sot X, Y deux espaces topologques. Nous défssos CO( X, Y ) comme état l'esemble des applcatos cotues de X Y. S K est u compact de X et O u ouvert de Y o ote [ K, O ] l'esemble des applcatos cotues f : X Y telles que f( K) O. Nous mussos CO( X, Y ) de la topologe egedrée par les [ K, O ] appelée "compacte-ouverte".. Vérfer que s g: Y Z est ue applcato cotue alors CO( X, g): CO( X, Y ) CO( X, Z) défe par ϕ g ϕ est cotue. 2. Démotrer que s X est compact et Y u espace métrque alors la topologe de CO( X, Y ) est la topologe de la covergece uforme. Soluto :. Pour motrer que CO( X, g ) est cotue, l sufft de prouver que l'mage récproque d'u ouvert du type [ K, O ] de CO( X, Z ) est u ouvert de CO( X, Y ). Or ( O ) = { ϕ ϕ O } = { ϕ ϕ O } CO( X, g) [ K, ] CO( X, Y ) g [ K, ] CO( X, Y ) g [ ( K), ] = [ Kg, ( O )]. 2. Nous rappelos que la topologe de la covergece uforme est dute par la dstace δ défe par f, g CO( X, Y), δ ( f, g) = sup { d( f( x), g( x)) x X} où d est la dstace sur Y. Le fat que X sot compact ous assure que sup { d( f( x), g( x)) x X} <+. Pour répodre à la questo, l sufft de motrer que pour tout compact K de X et pour tout ouvert O de Y, [ K, O ] est u ouvert de ( CO( X, Y ), δ ) et que récproquemet toute boule B ouverte de ( CO( X, Y ), ) δ est ouverte pour la topologe compacte-ouverte. Sot f [ K, O ]. f ( K ) est compact et coteu das O. Notos f ( K ) r l'esemble des pots y de Y tels que f { d( y, y ) y f( K) } r. Il exste ε > 0 tel que f( K) ε O. E effet, O état ouvert, pour tout y f( K) l exste r y > 0 tel que Byr (, y) O (où B( yr, y) est la boule ouverte de rayo r y cetrée e y). f ( K ) état compact, l exste u ombre f y,..., y de pots de f ( K ) tels que { r } l exste { } f( K) B( y, r /2). Posos =.. ε = m y / 2 =.., s y f( K) ε alors l exste y f( K) tel que d( y, y ) ε et j.. tel que y B( y, r / 2). Doc j y j d( y, y ) d( y, y ) + d( y, y ) < ε + r /2 r et par sute y O car By (, r ) O. j j y y j j y j y j Serveur d'exercces 4/22

5 Sceces.ch As f( K) ε O. Pour fr, B( f, ε ) [ K, O ] car g Bf (, ε ) δ( f, g) < ε x Xd, ( f( x), gx ( )) < ε x Kgx, ( ) f( K) ε O g [ K, O ]. Doc [ K, O ] est u ouvert de ( CO( X, Y ), δ ). Motros à préset que toute boule B ouverte de ( CO( X, Y ), δ ) est ouverte pour la topologe compacteouverte. Sot f B, alors l exste u r > 0 tel que B( f, r] B où B( f, r ] est la boule fermée de rayo r cetrée e f. Pour tout x X, otos B = B ( f( x), r/3) Y et Kx = f ( Bx) ( K x est compact). Pour tout x X, x f ( B x ) et doc X = f ( B ). Les f ( B x ) état ouverts, par compacté de X o e dédut, x X = x X = f ( B ). Posos U = [ Kx, Ox ] où O x = B( f( x), r/ 2). U est u ouvert de x = la topologe compacte-ouverte et f U car f( K ) B O. De plus s h U et x x x x X, l exste u j tel que x f ( B x ) et par sute hx O ( ) j x doc j dhx ( ( ), f( x)) dhx ( ( ), f( x)) + d( f( x), f( x)) r/2 + r/3< r. Cec etraîe que j j δ ( h, f) r c'est-à-dre f U B( f, r] B. Par coséquet, B est u ouvert de la topologe compacte-ouverte. x d Serveur d'exercces 5/22

6 Sceces.ch EXERCICE 4. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Sutes et applcatos cotues Éocé : Sot ( X, d),( Y, δ ) deux espaces métrques et f : X Y ue applcato.. Démotrer que f est cotue sur X ss pour tout pot x X et toute sute ( x ) covergeat vers x o a lm f ( x ) = f( x). 2. O se propose de démotrer que la proprété ) 'est plus vérfée das des espaces topologques quelcoques. Das o cosdère la famlle suvate T = { U \ U est f ou déombrable} { }. Motrer que T est ue topologe. Sot d : (, T ) (, topologe usuelle). Motrer que s x x das (, T ) alors d( x) d( x) das (, topologe usuelle) mas que d 'est pas cotue. Solutos :. S f est cotue pour ε > 0 l exste η > 0 tel que d( x, x) η δ( f( x ), f( x)) ε par sute l exste N > 0 tel que N δ ( f( x ), f( x)) ε ce qu veut dre que f ( x ) coverge vers f ( x ). Récproquemet sot x X et supposos que pour toute sute ( x ) covergeat vers x o at lm f ( x ) = f( x). S f 'est pas cotue e x, l exste u ε > 0 tel que pour tout η > 0 l exste u pot x X vérfat d( x, x) η et δ( f( x ), f( x)) > ε. As o peut costrure ue sute ( x) tedat vers x pour laquelle, δ ( f( x ), f( x)) > ε (fare tedre η vers 0) ce qu est ue cotradcto. 2. O cosdère la famlle = { U \ U est f ou déombrable} { } T. O vérfe mmédatemet que T est ue topologe. Sot x et ( x ) ue sute covergeat vers x das (, T ) E: = x, \{ x}. E est f ou vde car so. Sot { } \ E est u ouvert de (, T ) coteat x et par sute, à partr d'u certa o aurat x \ E ce qu est absurde. As ( x ) est ue sute statoare et doc coverge vers x das (, topologe usuelle). Nous veos de motrer que d( x) d( x) das (, topologe usuelle). Il est facle de vor que d 'est pas cotue. E effet ]0, + [ est u ouvert das (, topologe usuelle) mas pas das (, T ). Serveur d'exercces 6/22

7 Sceces.ch EXERCICE 5. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Dstaces Éocé :. Sot f : + + ue focto satsfasat: x, y +, f( x) = 0 x= 0, x y f( x) f( y) et f( x+ y) f( x) + f( y). Motrer que s d est ue dstace sur u esemble X alors f d est auss ue dstace sur X. Vérfer de plus que ces dstaces sot équvaletes s f est cotue e 0, c'est-à-dre qu'elles duset la même topologe. x y 2. Motrer que x y et + x y dstace usuelle. défsset des dstaces sur équvaletes à la Soluto :. Prouvos que f d est ue dstace: f ( d( x, y)) = 0 d( x, y) = 0 x = y. La symétre est évdete. Prouvos l'égalté tragulare. f ( d( x, z)) f( d( x, y) + d( y, z)) f( d( x, y)) + f( d( y, z)). f d est doc ue dstace sur X. Supposos f cotue e 0. Sot O u ouvert de ( X, d ) et sot x O. Il exste par hypothèse ue boule ouverte de rayo r Bd ( xr, ) telle que Bd ( x, r) O. O a Bf d( x, f( r)) Bd( x, r) O. Ce qu prouve que O est ouvert das ( X, f d). Récproquemet s O est u ouvert de ( X, f d) alors l exste ue boule ouverte Bf d( x, r) O pour x O. f cotue e 0 etraîe: δ > 0 tel que d( x, y) < δ f( d( x, y)) < r. Doc Bd( x, δ ) Bf d( x, r) O et O est u ouvert de ( X, d ). x 2. Il sufft de predre f ( x) = x, f( x) = et de vérfer les codtos de. Les + x deux premères sot évdetes, vérfos la derère. 2 x + y x+ y+ 2 x y = ( x + y) x+ y x + y. x+ y x y +... xy ( x+ y) 2xy et cette derère égalté est + x+ y + x + y évdete car xy, 0. Serveur d'exercces 7/22

8 Sceces.ch EXERCICE 6. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Complétude et varace topologque Éocé : Cet exercce se propose de motrer que la oto d'espace métrque complet 'est pas topologque. Plus précsémet, deux espaces métrques homéomorphes e sot pas toujours smultaémet complets ou o complets. O cosdère l'espace X = ]0, + [. O mut X des dstaces d( x, y) = x y et δ ( x, y) = l( x) l( y). Démotrer que ( X, d ) et ( X, δ ) sot homéomorphes, que ( X, δ ) est complet et que ( X, d ) e l'est pas. Soluto : l : X est ue sométre surjectve (d'verse exp : X ) etre ( X, δ ) et (, d). E effet d(l x,l y) = l x l y = δ ( x, y). Les espaces ( X, δ ) et (, d) sot doc homéomorphes. De plus, état doé que (, d) est homéomorphe à ( X, d ) (predre exp : (, d) ( X, d) ), ( X, δ ) est homéomorphe à ( X, d ). ( X, d ) 'est pas complet car la sute (/ ) \{0} ted vers 0 das (, d) et par coséquet est de Cauchy das (, d), ce qu etraîe qu'elle est auss de Cauchy das l'espace dut ( X, d ), mas e coverge pas das cet espace. Motros que ( X, δ ) est complet. Sot ( x ) ue sute de Cauchy das ( X, δ ). O a ε > 0, N, tel que, m N δ( x, xm) ε c'est-à-dre l x l xm ε. As l x est ue sute de Cauchy das (, d) et par sute elle coverge vers y, lm l x = y. ( x) coverge vers y e das (, ) X δ e effet δ ( x, e ) = lx y 0. y Serveur d'exercces 8/22

9 Sceces.ch EXERCICE 7. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Sous-groupes addtfs de Éocé :. Motrer que s G est u sous-groupe addtf de alors ou be G est dese ou G = ξ = ξ. be l exste ξ tel que { } 2. Dédure de. que s G { m, m } est dese ss α β /. = α + β = α + β avec α β 0 alors G 3. Sous quelle codto portat sur θ et π le groupe multplcatf G = exp( θ ) est dese das S? { } 4. Dédure de 3. que { s( ) } est dese das [,]. 5. Sot f : Soluto : X cotue (où X est u espace topologque). Motrer que { } G: = T x, f( x+ T) = f( x) est u sous-groupe de (, + ). Que peut-o dre de f lorsque X est séparé et G est dese? ξ = >. Nous avos deux possbltés, ou be ξ = 0 ou be ξ > 0. Das le premer cas G est dese das, e effet sot y et ε > 0. Il exste x G, x> 0 tel que x ε et doc y x < ε pour u certa. Comme x G. Sot f { x G x 0} o a y G (où G est l'adhérece de G). S ξ > 0 alors ξ G autremet l exste ue sute strctemet décrossate ( x ) d'élémets de G qu ted vers ξ et la dfférece x x+ G\{0} ted vers zéro, doc ξ = f { x G x > 0} = 0 ce qu est ue cotradcto. Sot à préset y G, l exste u eter et u ombre réel r [0, ξ[ tel que y = ξ + r. Mas r = y ξ G doc par mmalté de ξ o a r = 0 et y ξ G = ξ. =. As { } 2. S G 'est pas dese alors l exste ξ \{0} tel que G = ξ. Par sute, l exste α deux eters o uls m, tels que α = ξ et β = m ξ. Doc β = m. α p Récproquemet s = avec pq, deux eters premers etre eux alors, β q Serveur d'exercces 9/22

10 Sceces.ch α p β α + m β = β + m β m ( p qm) β = + = +. Etat doé que q q β p + qm, m =, o a G = et G 'est pas dese. q { } 3. Cosdéros le morphsme de groupes topologques ϕ : S, t exp( t). G est dese das S ss ϕ ( G) est dese das (découle du fat que ϕ est surjectve et ouverte). Or ϕ ( G) = θ + 2π doc par le pot 2. G est dese das S ss θ /2π /. 4. Cosdéros la projecto sur l'axe des ordoées { exp( ) } { } G = est dese das pg ( ) = s( ) est dese das [,]. p: S [,]. Par 3. S (car π est rratoel) doc 5. Il est évdet que G = { T x, f( x+ T) = f( x) } est u sous-groupe addtf de. f est costate sur G e effet, pour tout T, T2 G, f ( T+ T2) = f( T) = f( T2). S G est dese das alors f ( G ) est dese das f ( ), mas état doé que f ( G ) est u sgleto et que X est séparé o e dédut que f ( ) = f( G) et doc que f est costate. Serveur d'exercces 0/22

11 Sceces.ch EXERCICE 8. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Applcatos cotues Éocé : Soet X, Y,... Y des espaces topologques et f : X Y... Y ue applcato. Notos p : Y... Y Y, la -ème projecto. Motrer que f est cotue ss p f est cotue pour tout. Soluto : Les p sot des applcatos cotues. Par sute s f est cotue p f l'est auss. Récproquemet, s les p f sot cotues alors pour O... O ouvert de Y... Y, ( ) = ( ) ( ) f O... O p f ( O )... p f ( O ) est u ouvert. Par sute, pour tout ouvert O de Y... Y, f ( O ) est u ouvert de X. Serveur d'exercces /22

12 Sceces.ch EXERCICE 9. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Sutes, systèmes fodametaux de vosages Éocé :. Motrer que s ( a ). Sot X u espace topologque et A X est ue sute d'élémets de A qu ted vers x lorsque + alors x A où A est l'adhérece de A. 2. Motrer qu'e gééral la récproque de. est fausse. [Idcato : cosdérer l'espace (,T ) où les ouverts de T sot et les sous-esembles de dot le complémetare est f ou déombrable.] 3. Avec les mêmes otatos que. o suppose que x X possède u système fodametal déombrable de vosages. Motrer que das ce cas o à l'équvalece : l exste ue sute d'élémets de A qu ted vers x x A. [O rappelle qu'u système fodametal de vosages de x est ue famlle ( U ) I de vosages de x telle que pour tout V vosage de x l exste I avec U V.] T F sot deux topologes sur X vérfat, pour toute sute ( x ) tout pot x, ( x ) x pour T ss ( x ) x 4. O suppose que, et pour F. O suppose de plus que pour tout x X l exste u système fodametal déombrable de vosages pour T et u système fodametal déombrable de vosages pour F. Motrer que T = F. Soluto :. Sot O u ouvert coteat x. Etat doé que ( a ) tel que N a O. Par sute O A. Doc x A. ted vers x, l exste u eter N 2. Cosdéros l'espace topologque (,T ) où les ouverts de T sot et les sousesembles de dot le complémetare est f ou déombrable. Das cet espace les sutes covergetes sot les sutes statoares. S A = [0,] et x = 2, l 'exste aucue sute de A qu coverge vers x. Néamos, x A. E effet s O est u vosage ouvert de x, \ O est f ou déombrable et doc A \ O c'est-à-dre A O. De fat, A =. 3. Il sufft de motrer l'mplcato. Sot ( U ) u système fodametal de vosages de x. O cosdère les vosages V pour tout eter, a V A. La sute ( ) = U. V A car x A. Sot j= 0 j a obteue coverge vers x. E effet s O Serveur d'exercces 2/22

13 Sceces.ch est u vosage ouvert de x alors l exste N tel que N, a O. U N O. Par sute, pour tout 4. Sot A X u fermé de T. S x A F, ( o ote A F l'adhérece de A pour F ) l exste ue sute ( a ) de A qu ted vers x pour F doc auss pour T doc T F x A = A et A = A. C'est-à-dre A est fermé pour F. Le même rasoemet motre que les fermés de F sot des fermés de T. As T = F. Serveur d'exercces 3/22

14 Sceces.ch EXERCICE 0. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Applcatos cotues et adhérece Éocé : Sot X,Y deux espaces topologque, A X et f : X Y ue applcato cotue.. Motrer que f ( A) f( A) mas qu'e gééral f ( A) f( A) 2. O suppose que Y est séparé et que A B X avec B compact. Motrer que das ce cas f ( A) = f( A). Soluto :. Sot y f( A) et O u vosage ouvert de y. Il faut motrer que O f( A). Il exste x A tel que y f( x) x f f O A. Sot ( ) =. ( O ), doc ( ) x f O A alors f ( x ) O f( A) et par sute y f( A). E gééral, l'cluso f ( A) f( A) est strcte, e effet s X = ]0, + [, Y = et f ( x) = / x alors f([, + [) = f([, + [) = ]0,] est coteu mas pas égal à f ([, + [) = [0,]. 2. A B etraîe A compact (car fermé das u compact). Par sute, f ( A ) est compact (car mage d'u compact par ue applcato cotue das u séparé). Doc f ( A ) est fermé (car compact das u séparé). Or par. o sat que f ( A) f( A) et f ( A ) est le plus pett fermé coteat f ( A ) doc f ( A) = f( A). Serveur d'exercces 4/22

15 Sceces.ch EXERCICE. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Sous-espaces ouverts, fermés et coexe par arcs de M(, ) Éocé :. Motrer que GL(, ) est u ouvert de M(, ) (où M(, ) est l'espace des matrces carrées à coeffcets das et GL(, ) le sous-espace des matrces versbles). 2. Motrer que U (, ) et SU (, ) sot fermés das M(, ) (o rappelle que U (, ) est le sous-espace des matrces utares c'est-à-dre telles que A A = I et SU (, ) le sous-espace des matrces utares qu e plus vérfet det( A ) = ). 3. Motrer que U (, ) et SU (, ) sot compacts. [Idcato : l'applcato A Tr( A A ) est ue orme sur M(, ) et U (, ) est boré]. 4. Motrer que U (, ) et SU (, ) sot coexes par arcs. [Idcato: par le théorème spectral o sat que toute matrce utare est dagoalsable, de plus toutes les valeurs propres sot de module ]. Soluto :. L'applcato det : M(, ) est cotue et GL(, ) est ouvert car GL(, ) = det ( ) et est ouvert. 2. Cosdéros les applcatos suvates : ϕ : M (, ) M(, ) M(, ),( A, B) A B, ψ : M (, ) M(, ), A A et d ψ : M(, ) M(, ) M(, ), A ( A, A ). O vérfe faclemet que ces α = ϕ d ψ est cotue et applcatos sot cotues. As l'applcato ( ) U (, ) = α ( I) est fermé car { I } est fermé das M(, ). De plus, SU (, ) = det U (, ). Doc SU (, ) est lu auss fermé. () 3. L'applcato β : M (, ) M(, ),( A, B) Tr( A B ) est u produt scalare 2 sur M(, ). E effet, β ( AA, ) = TrAA ( ) = a 0 où a est le -ème vecteur lge de A et β ( AA, ) = 0 A= 0. Le reste est facle à vérfer. Il s'esut que A Tr( A A ) est ue orme sur M(, ). Or pour tout A U(, ), A = Tr( A A ) = doc U (, ) est boré et fermé (par 2.), par sute l est compact. SU (, ) U (, ) SU (, ) est compact auss. = Serveur d'exercces 5/22

16 Sceces.ch 4. Les valeurs propres de A U(, ) sot de module u car Ax = λx λ x = Ax = Ax Ax = x A Ax = x x = x. Par le théorème spectral l exste ue matrce S U(, ) telle que γ :[0,] M(, ) l'applcato cotue défe par α e 0 SAS =. Sot α 0 e tα e 0 γ () t =. Alors tα 0 e S γ S est u arc relat I et A. As tout élémet de U (, ) est relé par u arc à I. Doc U (, ) est coexe par arcs. Pour SU (, ) l'argumet est le même à cec près : pour que l'arc reste das SU (, ) l faut chosr les α de telle sorte que = α = 0. Cec est toujours possble vu que α est déf à 2π près. Serveur d'exercces 6/22

17 Sceces.ch EXERCICE 2. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Compactfé d'alexadroff Éocé : Nous rappelos que le compactfé d'alexadroff d'u espace topologque localemet compact X est l'espace X = X { } mu de la topologe défe par, U ouvert de X ss U ouvert de X s / U. X mu de cette topologe, est compact. X \ U compact de X s U. Motrer que s X est compact alors X \{ x} X. 2. Motrer que S où S est la sphère uté de [Idcato : utlser la projecto stéréographque pour motrer que S \ { x} ]. Soluto :. Commeços par remarquer que X \ { x } est localemet compact. E effet s y X \{ x}, l exste u vosage ouvert V de y das X e coteat pas x (X est séparé). Par sute, l exste u vosage compact de y coteu das V (X est compact doc localemet compact). Cosdéros à préset l'applcato f : X \{ x} X où f est l'detté sur X \ { x } et f ( ) = x. f est cotue car sot U u ouvert de X, s x / U, alors U est u ouvert de X \ { x } et par coséquet f ( U) = U est u ouvert de X \{ x }. S x U, f ( U ) et X \{ x}\ f ( U) = X \ U est compact (car fermé das u compact). Doc f ( U ) est ouvert das X \{ x } et f est cotue. f est ue applcato ouverte, e effet s O est u ouvert de X \{ x } alors ou be / O et das ce cas f ( ) = O O est u ouvert de X \ { x } et doc de X, ou be O et X \{ x}\ O = X \ f( O ) est compact et doc f ( O ) est ouvert das X. f état bjectve, ce que ous veos de motrer, etraîe doc que f est u homéomorphsme Sot S la sphère uté das. O cosdère la projecto stéréographque ϕ : S \{ e + } (avec e les vecteurs de la base caoque) défe par x x ϕ( x) =,...,. Géométrquemet, ϕ ( x) représete l'tersecto de la x+ x+ drote passat par e + et x avec le pla d'équato x + = 0 qu'o detfe à. Il est évdet que ϕ est ue applcato cotue et e fat que c'est u homéomorphsme car o vérfe faclemet que Serveur d'exercces 7/ y 2y y ψ : S \ { e+ }, y,...,, y + y y +

18 Sceces.ch est l'applcato récproque de ϕ. As S \{ e + } et doc par. ous avos, S \{ e+ } S et par sute S. S \{ e + }. Or Serveur d'exercces 8/22

19 Sceces.ch EXERCICE 3. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Coexté de SO(, ) et O (, ) Éocé :. Motrer que SO(, ) est coexe par arcs [Idcato : utlser le fat que pour toute matrce A SO(, ), l exste ue matrce S O(, ) telle que m 0 cosα sα SAS = où m = ou m = ]. sα cosα 0 m 2. Dédure de. que O (, ) a deux composates coexes. Rappel : O (, ) est l'esemble des matrces à coeffcets réels vérfat MM SO(, ) est le sous-esemble de O (, ) formé des matrces de détermat. Soluto : t = I et. S A SO(, ) alors par l'dcato, l exste ue matrce S O(, ) telle que m 0 cosα sα SAS = où m = ou m =. O cosdère sα cosα 0 m m () t 0 γ :[0,] SO(, ) défe par t [0,], γ ( t) = avec m ( t ) = s 0 m () t cos( αt) s( αt) cosα sα m = et m () t = s m =. O remarque que s( αt) cos( αt) sα cosα γ (0) = I et γ () = SAS par sute, S γ S est u arc relat I et A das SO(, ). As tout élémet de SO(, ) est relé par u arc à I. Doc SO(, ) est coexe par arcs. 2. Cosdéros l'applcato cotue det : O (, ). Etat doé que pour toute matrce A O(, ), det( A ) = ±, l'applcato det pred ses valeurs das l'espace dscret {,}. Etat doé que toute applcato cotue das u espace dscret est costate sur les composates coexes et que SO(, ) est coexe par, det () = SO(, ) est ue composate coexe. De plus, l'esemble des matrces apparteat à O (, ) de détermat - est coexe par arcs comme SO(, ) (e effet l'applcato qu cosste à permuter les deux premères coloes d'ue matrce Serveur d'exercces 9/22

20 Sceces.ch de SO(, ) est u homéomorphsme de SO(, ) das det ( ) ) doc det ( ) est auss ue composate coexe. Pour fr, ous avos l'uo dsjote O (, ) = det () det ( ) ce qu motre que O (, ) a deux composates coexes. Serveur d'exercces 20/22

21 Sceces.ch EXERCICE 4. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Fermés, compacts de Éocé : Pour, AB o ote A B { a b ( a, b) A B} + = +.. Motrer que A et B fermés 'mplque pas A + B fermé. 2. Motrer que s A est fermé et B compact alors A + B est fermé. Soluto : 2, s A {( x,/ x) x }. Das = et B = {0} alors A et B sot fermés mas A+ B = ]0,] e l'est pas. 2. Sot y A B +. Alors, l exste deux sutes ( a ),( b ) avec, a A b B telles que lm a + b = y. Qutte à cosdérer ue sous-sute, o peut supposer que la sute ( b ) coverge (B est compact). As, la sute ( a ) car A est fermé. S o ote prouve que A+ B est fermé. coverge auss et lm a A a = lm a et b= lm b alors y = a+ b A+ B. Ce qu Serveur d'exercces 2/22

22 Sceces.ch EXERCICE 5. Auteur : Rube Rcchuto ( , Mots Clés : Séparablté Éocé : Sot X u espace topologque.. Motrer que s X est à base déombrable alors X est séparable. 2. Motrer que la récproque est fausse. [Idcato : cosdérer l'espace topologque (, T ) T = O \ O est f,.] où { } { } 3. Motrer que s X est u espace métrque alors ous avos: X est à base déombrable X est séparable. Soluto :. Sot ( ) { a } que U ue base de X. Pour chaque ous chosssos a U. L'esemble as obteu est dese. E effet s O est u ouvert de X, l exste j tel U j O et par sute, a j O. 2. L'espace (, T ) de l'dcato est séparable, e effet tout sous-esemble déombrable de est dese (par exemple est dese). Par cotre, l e possède pas de base déombrable, car s ( U ) est ue telle base l'esemble U est o vde et o peut doc chosr u x U. L'esemble \ { x} e peut pas s'exprmer comme uo d'esembles est par coséquet ouvert mas 3. Il e reste qu'à motrer la parte de l'équvalece. Sot doc { x } ue parte dese U. de X. L'esemble de boules B( x,/ ) avec (, ) est déombrable et costtue ue base. E effet, s O est u ouvert de X alors pour tout x O l exste tel que Bx (,/ ) O. { x } état dase, l exste tel que x Bx (,/2 ) par sute, x B( x,/ 2 ) O. Ce qu motre que O est réuo de boules du type B( x,/ ). Serveur d'exercces 22/22

EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/25

EXERCICES DE. Serveur d'exercices 1/25 Sceces.ch lgèbre Léare EXERCICES DE LGÈBRE LINÉIRE Serveur d'exercces /5 Sceces.ch lgèbre Léare EXERCICE. Nveau : Deuxème Cycle uteur : Rube Rcchuto (3..4) Mots Clés : Matrces à coeffcets das u aeau Éocé

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * * SESSION 003 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MAHEMAIQUES 1 Durée : 4 heures Les calculatrces sot terdtes * * * NB : Le caddat attachera la plus grade mportace à la clarté, à la précso et à la cocso de la

Plus en détail

CHAPITRE VI. THÉORÈME DU CHANGEMENT DE VARIABLE. pour tout borélien B U. En particulier, on a λ (A) = µ ( φ 1 (A)) pour tout borélien A V, soit V U

CHAPITRE VI. THÉORÈME DU CHANGEMENT DE VARIABLE. pour tout borélien B U. En particulier, on a λ (A) = µ ( φ 1 (A)) pour tout borélien A V, soit V U CHAPITE I. THÉOÈME D CHANGEMENT DE AIABLE.. Itégrato par chagemet de varable... Itroducto. Soet, deux ouverts de et φ : u homéomorphsme de sur. Notos x (resp. y ) la varable de (resp. de ) et λ = dy la

Plus en détail

Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6

Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6 Termales S Exercces sur les ombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 5 6 7 ) E dédure, et ) Détermer les eters pour lesquels est a) u réel, b) est u magare pur, c) égal à Exercce : Ecrre sous

Plus en détail

Série d'exercices *** 4 ème Maths Lycée Secondaire Ali Zouaoui LES N. COMPLEXES " Hajeb Laayoun "

Série d'exercices *** 4 ème Maths Lycée Secondaire Ali Zouaoui LES N. COMPLEXES  Hajeb Laayoun Sére d'exercces *** 4 ème Maths Lycée Secodare Al ouaou LES N COMPLEXES " Hajeb Laayou " I / L esemble des ombres complexes : Défto : O appelle esemble des ombres complexes, et o ote C, l esemble des ombres

Plus en détail

(respectivement M n,1 ( )) l espace vectoriel réel

(respectivement M n,1 ( )) l espace vectoriel réel Les calculatrces sot autorsées **** NB : Le caddat attachera la lus grade mortace à la clarté, à la récso et à la cocso de la rédacto S u caddat est ameé à reérer ce qu eut lu sembler être ue erreur d'éocé,

Plus en détail

arlesrcomplexesraurbacr2014r==corriges=z

arlesrcomplexesraurbacr2014r==corriges=z arlesrcomplexesraurbacr0r==corriges= Nouvelle-Calédoe ovembre 0 5 pots Proposto : Pour tout eter aturel : ( + ) = () VRAI! ( ) doc d où ( ) ( ) ( ) ( ) Sot (E) l équato ( )( + 8) = 0 où désge u ombre complexe

Plus en détail

Pondichéry Avril 2014 Série S Exercice.

Pondichéry Avril 2014 Série S Exercice. Podchéry Avrl 04 Sére S Exercce Le pla complexe est mu d u repère orthoormé ( O; uv, ) Pour tout eter aturel, o ote A le pot d affxe z déf par : O déft la sute ( ) z z 0 = et + = + z 4 4 r par r = z pour

Plus en détail

Polynésie Juin 2010 Série S Exercice. Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct ( O; uv, )

Polynésie Juin 2010 Série S Exercice. Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct ( O; uv, ) Polyése Ju 00 Sére S xercce Le pla complexe est rapporté à u repère orthoormal drect ( O; uv, ) Prérequs Parte A Resttuto orgasée de coassaces Sot u ombre complexe tel que = a+ b où a et b sot deux ombres

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES SOMMAIRE. Normes sur u espace vectorel E 2.. Défto d'ue orme. Cter l'égalté tragulare reversée. 2.2. Normes usuelles

Plus en détail

LEÇON N 6 : Loi de Poisson, loi normale.

LEÇON N 6 : Loi de Poisson, loi normale. LEÇON N 6 :. Pré-requs : Probabltés : défto, calculs et probabltés codtoelles ; Lo bomale cf. leço o 5) ; Noto de varables aléatores dscrètes et cotues cf. leços o 4 et 7), et proprétés assocées : espérace,

Plus en détail

Ift Chapitre 7. Introduction. aux valeurs propres et aux vecteurs propres

Ift Chapitre 7. Introduction. aux valeurs propres et aux vecteurs propres Ift 4 Chaptre 7 Itroducto au valeurs propres et au vecteurs propres Ift4 Chaptre 7 Défto : S A est ue matrce de, alors u vecteur o ul est dt vecteur propre de A s A est appelé valeur propre de A, et vecteur

Plus en détail

IR homogène de degré α ( α IR ). (0.5 pt.)

IR homogène de degré α ( α IR ). (0.5 pt.) Javer 05 ( heures et 0 mutes) a) Sot IN 0 \ {} Défr : sous-esemble boré de IR sous-esemble covee de IR b) Soet les sous-esembles suvats de IR : A [-4,0] [0,] B {(,y) IR : + y 9} Représeter graphquemet,

Plus en détail

[ ] IV.- Espérance mathématique de l estimateur  : Nous avons ( ) ε. alors l espérance mathématique sera : soit

[ ] IV.- Espérance mathématique de l estimateur  : Nous avons ( ) ε. alors l espérance mathématique sera : soit Itroducto à l écoométre S6-EF sc. éco. & gesto Prof. Mohamed El Meroua IV.- Espérace mathématque de l estmateur  : A ˆ A + X X X Nous avos ( ε alors l espérace mathématque sera : E ( E( A + E[ ( X X X

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * * SESSION 005 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calculatrces sot terdtes * * * NB : Le caddat attachera la lus grade mortace à la clarté, à la récso et à la cocso de la rédacto

Plus en détail

Statistiques II Sc. Éco. & Gestion (S3) Pr. M. El Merouani 3-Notation ensembliste des événements :

Statistiques II Sc. Éco. & Gestion (S3) Pr. M. El Merouani 3-Notation ensembliste des événements : wwwelmerouajmdocom Statstques II Sc Éco & Gesto S r M El Meroua Chaptre : roaltés I Itroducto : -Epreuve ou expérece : O appelle épreuve ou expérece ue certae acto que l o peut répéter pluseurs fos ar

Plus en détail

CORRIGÉ ESSEC 2008 Scientifique

CORRIGÉ ESSEC 2008 Scientifique CORRIGÉ ESSEC 28 Scetfque Premère parte 1. a) O vérfe asémet que est be ue applcato de das (pour tout polyôme P, (P) est be u polyôme) et qu elle est léare ( (P,Q) 2, λ, (λp+q)=λ (P)+ (Q)). Doc : est u

Plus en détail

MATERIEL UTILISE : CALCULATRICE AUTORISEE OUI NON

MATERIEL UTILISE : CALCULATRICE AUTORISEE OUI NON BAC BLANC MATIERE : MATHEMATIQUES OBLIGATOIRE CLASSE de : Termale S SALLE : Grade Permaece PROFESSEUR : Mle GUIHENEUF ATE : Vedred javer 6 HEURE ébut : 8 h HEURE f : h MATERIEL UTILISE : CALCULATRICE AUTORISEE

Plus en détail

M : Zribi. 4 ème Maths Chapitre 1. 1) Ensemble des nombres complexes : Activité 1:

M : Zribi. 4 ème Maths Chapitre 1. 1) Ensemble des nombres complexes : Activité 1: LSMarsa Elradh 1) Esemble des ombres complexes : Actvté 1: Résoudre das IN pus das Z l équato 5+x=1 ; résoudre das Z pus das Q l équato 3x=2 ; résoudre das Q pus das IR l équato : x²=2 Résoudre das IR

Plus en détail

. L'ensemble des diviseurs communs à a 1. est fini et admet donc un plus grand élément.

. L'ensemble des diviseurs communs à a 1. est fini et admet donc un plus grand élément. PGCD, PPCM ds Z Théorème de Bézout - Applctos PGCD, PPCM DANS Z THEOREME DE BEZOUT APPLICATIONS PGCD Proposto Soet,,, L'esemble des dvseurs commus à,, est f et dmet doc u plus grd élémet Démostrto Soet,,,

Plus en détail

Divisibilité et congruences. Corrigés d exercices

Divisibilité et congruences. Corrigés d exercices Dvsblté et cogrueces Corrgés d exercces Les exercces du lvre corrgés das ce docuet sot les suvats : Page 445 : N 1, 5 Page 459 : N 45 Page 449 : N 10 Page 460 : N 51, 5, 55, 57 Page 451 : N 16 Page 461

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes haptre 6 termale S Les ombres complexes 1 hstorque et créato : N Z ID Q R es esembles ot été costruts au fl de l hstore grâce à u même problème : certaes équatos ot des solutos das u esemble doé mas d

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES

NOMBRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES Cours et exercces de mathématques NOMRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES Exercce. O doe = + et = + Ecrre sous forme algébrque les complexes suvats : = ; Exercce. Calculer, et = ; = ; = ; 5 006 009 E dédure

Plus en détail

Séries de Fourier 12-1

Séries de Fourier 12-1 Séres de Fourer 1-1 Sommare 1. Applcato de classe C 1 par morceaux 1 1.1. Applcato de classe C 1 par morceaux 1 1.. Applcato -pérodque C 1 par mcx. 1 1.3. pérato sur les applcatos C 1 par mcx 1. Sére de

Plus en détail

x k, 2 : x k 1 n x x 1

x k, 2 : x k 1 n x x 1 SMIA/S3 ANALYSE 3 AALAMI IDRISSI et EZEROUALI Chapitre 5 FONCTIONS DE IR DANS IR p I) NOTIONS DE TOPOLOGIE SUR IR 1) Normes sur IR : a) Défiitio: O appelle orme sur toute applicatio x x de das telle que

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1. 4 ème Maths 1 Radès. Répondre par Vrai au Faux aux questions propositions suivantes. Aucune justification n est demandée.

Devoir de contrôle n 1. 4 ème Maths 1 Radès. Répondre par Vrai au Faux aux questions propositions suivantes. Aucune justification n est demandée. Lycée Ib Khaldou Devor de cotrôle ème Maths Radès ( heure) Mr ABIDI Fard Mathématques Mercred 9 Novembre 0 Exercce : ( pots) Répodre par Vra au Faux aux questos propostos suvates Aucue justfcato est demadée

Plus en détail

Une urne contient 5 boules rouges, 5 boules blanches et 6 boules bleues.

Une urne contient 5 boules rouges, 5 boules blanches et 6 boules bleues. Lycée Paul Gaugu CPGE-EC Aée 04/05 Exercces «basques» Fche N : Exercces sur les varables aléatores réelles dscrètes Exercce. : O cosdère deux dés dscerables be équlbrés. O ote X la varable aléatore égale

Plus en détail

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64

Sylvain ETIENNE 2003/2004 PLC1, groupe 1 Exposé 64 Sylvai ETIENNE 3/4 IMAGE D UN INTERVALLE PAR UNE FONCTION CONTINUE, IMAGE D UN SEGMENT. CONTINUITE DE LA FONCTION RECIPROQUE D UNE FONCTION CONTINUE STRICTEMENT MONOTONE SUR UN INTERVALLE. Niveau : Complémetaire.

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES - EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

NOMBRES COMPLEXES - EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. NOMBRES COMPLEXES - EXERCICES CORRIGES Exercce. O doe = + et = + Ecrre sous forme algébrque les complexes suvats : = ; = ; = ; = ; 5 = Exercce. Calculer, et E dédure la valeur de 006 et de 009, pus les

Plus en détail

CALCUL BARYCENTRIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

CALCUL BARYCENTRIQUE Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako CLCUL RYCENTRIQUE Ste athstice de dama Traoré Lycée Techque amao I Focto vectorelle de Lebz: Das ce chaptre désgos par ue drote, u pla, ou u espace, et l esemble des vecteurs ppelos pot podéré le couple

Plus en détail

Exercice n 1 1) Par associativité de l intersection des événements, et à l aide de la formule des probabilités conditionnelles,

Exercice n 1 1) Par associativité de l intersection des événements, et à l aide de la formule des probabilités conditionnelles, CONCOURS EMIA Sceces CONCOURS 0 EPREUVE DE MATHEMATIQUES Corrgé o offcel rédgé par Jea-Gullaume CUAZ, esegat au Lycée Mltare de Sat-Cyr, jgcuaz@hotmalcom Eercce ) Par assocatvté de l tersecto des évéemets,

Plus en détail

Nombres complexes Sessions antérieures

Nombres complexes Sessions antérieures ème aée Maths Nombres complexes Sessos atéreures Aée scolare 9 - A LAATAOUI Exercce N (SP) Das le pla complexe P rapporté à u repère orthoormé ( Ouv ; ; ) o cosdère les pots A et B d affxes respectves

Plus en détail

Cours (Terminale) Probabilités (révisions 1 ère )

Cours (Terminale) Probabilités (révisions 1 ère ) Cours (Termale) Probabltés (révsos ère ) Quelques rappels et complémets sur les esembles Uo de deux esembles O appelle «uo de deux esembles E et F» l esemble oté E F dot les élémets sot costtués des élémets

Plus en détail

M ( ) n,p. Chapitre 15 Matrices et systèmes linéaires. I Généralités. Dans tout le chapitre K désigne le corps R ou C.

M ( ) n,p. Chapitre 15 Matrices et systèmes linéaires. I Généralités. Dans tout le chapitre K désigne le corps R ou C. PSI 1 hatre 15 Matrces et systèmes léares Das tout le chatre K désge le cors R ou I Gééraltés 1 Défto Défto : Ue matrce est u tableau d élémets de K coteat lges et coloes Notatos : U matrce A est otée

Plus en détail

Préparation à l'agrégation Interne, année ( )

Préparation à l'agrégation Interne, année ( ) Préarato à l'agrégato Itere, aée 6-7 fdure-m@waadoofr (4 75 6 87 9) Ce roblème exlore le thème arch-classue des olyômes de Tchebychev La arte I établt leur exstece et doe leurs toutes remères rorétés La

Plus en détail

Convergence en loi. Théorème de la limite centrale.

Convergence en loi. Théorème de la limite centrale. Uiversité Pierre et Marie Curie 2013-2014 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 10 (semaie du 2 au 6 décembre 2013 Covergece e loi. Théorème de la limite cetrale. Covergece e loi 1. Soiet (X N ue

Plus en détail

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013 Master Métiers de l Eseigemet, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 202/203 ANALYSE 2 Fiche de Mathématiques 4 - Séries umériques Soit E u espace vectoriel sur le corps K = R ou C Pour toute famille fiie

Plus en détail

Programmation linéaire en nombres entiers

Programmation linéaire en nombres entiers Programmato léare e ombres eters Itroducto Problème de programmato léare e ombres eters (P) M Suet à = = c a = b =,, m 0, eter =,, Eemple M z = Suet à, + 0 5 0 0, eter F(P) = domae réalsable de P Itroducto

Plus en détail

Gilles Leborgne 31 mai Rappel de dérivation 1. i=1 x i e i et y = n

Gilles Leborgne 31 mai Rappel de dérivation 1. i=1 x i e i et y = n 1 Notes de cours de l'isima, premère aée http://wwwsmafr/ leborge Méthode des modres carrés : melleure approxmato léare Glles Leborge 31 ma 2005 Table des matères 1 Rappel de dérvato 1 2 Cas 1-D 2 21 Les

Plus en détail

N O M B R E S C O M P L E X E S.

N O M B R E S C O M P L E X E S. T le S 00/005 Ch9 Nombres complexes J TAUZIEDE N O M B R E S C O M P L E X E S I- L ENSEMBLE C DES NOMBRES COMPLEXES Ecrture algébrque des ombres complexes Comme o a motré l suffsace de l esemble Q par

Plus en détail

Partie 1. Corrigé de CCIP 2000 par Pierre Veuillez

Partie 1. Corrigé de CCIP 2000 par Pierre Veuillez Corrgé de CCIP 2000 par Perre Veullez Das tout le problème, désge u eter aturel o ul. O cosdère ue ure U coteat boules umérotées de à. O tre ue boule au hasard das U. O ote k le uméro de cette boule. S

Plus en détail

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 3 : Variables aléatoires réelles

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 3 : Variables aléatoires réelles L Meto Iformatque UE Probabltés Chaptre 3 : Varables aléatores réelles Notes de cours rédgées par Rége Adré-Obrecht, Jule Pquer, Serge Solovev Sot (, A, P) Ω et X : Ω R ue varable aléatore. I. Varable

Plus en détail

SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE 1

SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE 1 SOLUTIONS AUX EXERCICES DE LA FEUILLE. Exercice. Ue suite de réels positifs qui coverge vers 0 est décroissate à partir d u certai rag. C est faux. Pour costruire u cotre-exemple, o pourrait cosidérer

Plus en détail

Suites de réels. Contents. 1 Retenez au moins ça 3

Suites de réels. Contents. 1 Retenez au moins ça 3 Suites de réels Cotets 1 Reteez au mois ça 3 Bore supérieure 3.1 Déitios.......................................... 3.1.1 Relatio d'ordre sur u esemble E....................... 3.1. Ordre total.....................................

Plus en détail

EPREUVE DE MATHEMATIQUES

EPREUVE DE MATHEMATIQUES Sesso févrer 009 BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS» EPREUVE DE MATHEMATIQUES Durée : heures Coeffcet : Matérel et documets autorsés : L usage des strumets de calcul

Plus en détail

Variables j.. p. Xij

Variables j.. p. Xij L alyse e Composates Prcpales (CP) O possède u tableau rectaulare de mesure dot les coloes sot des varables quattatves (mesuratos, taux, statos clmatques) et dot les les représetet des dvdus statstques

Plus en détail

Inversion de Möbius et principe d inclusion-exclusion

Inversion de Möbius et principe d inclusion-exclusion Iverso de Möbus et prcpe d cluso-ecluso Bruo Wckler Prérequs : coeffcet bomal ; ombres premers ; dcatrce d Euler (dspesable) ; algèbre léare et/ou matrcelle (dspesable) ; séres covergetes (dspesable).

Plus en détail

Filière Sciences de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Analyse (S4) Cours d Analyse

Filière Sciences de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Analyse (S4) Cours d Analyse UNIVERSITÉ MOHAMMED V - AGDAL Faculté des Scieces Départemet de Mathématiques Filière Scieces de Matières Physiques (SMP4) Module Mathématiques : Aalyse (S4) Cours d Aalyse Séries umériques Suites et Série

Plus en détail

I. Moyenne, variance et écart-type d une série statistique

I. Moyenne, variance et écart-type d une série statistique I Moyee, varace et écart-type d ue sére statstque Sére statstque dscrète : Eemple d ue sére statstque dscrète : Preos le cas d ue classe de élèves qu réalset u devor oté sur 5 La sére statstque dscrète

Plus en détail

Espaces vectoriels (et affines).

Espaces vectoriels (et affines). Esaces vectorels (et affes) Cha 04 : cours comlet Esaces vectorels réels ou comlexes (Su) Défto : K-esace vectorel Défto 2 : K-algèbre Théorème : exemles Défto 3 : combaso léare de vecteurs Défto 4 : sous-esace

Plus en détail

Examen du 12 juin durée : 3h

Examen du 12 juin durée : 3h Master de Mathématiques Aalyse Foctioelle Exame du 1 jui 13 1 - durée : 3h Le seul documet autorisé est u résumé mauscrit du cours de trois pages maximum. Les téléphoes portables et les calculatrices e

Plus en détail

Exercices sur les suites de fonctions

Exercices sur les suites de fonctions ercices sur les suites de foctios océs ercice Étudier la covergece simple et uiforme des suites de foctios de R das R suivates : f ) = ), g ) = si, ϕ ) = e si, ψ ) = e cos. ercice 2 Étudier la covergece

Plus en détail

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an

BTS BLANC Mai ; on pose A. en fonction de an. puis écrire an BTS BLANC Ma 0 Epreuve : Mathématques Géérales et Applquées Flère : DA / ARLE Durée: heures NB : Chaque parte dot être tratée sur des copes dfféretes I- MATHEMATIQUES GENERALES Exercce a b Sot le Sot la

Plus en détail

2. On présente ensuite une proposition : l'équiprobabilité à chaque étape entraîne l'équiprobabilité sur l'ensemble des résultats.

2. On présente ensuite une proposition : l'équiprobabilité à chaque étape entraîne l'équiprobabilité sur l'ensemble des résultats. rbre de déombremet et arbre de probablté Pla du documet. O présete tout d'abord la règle du produt pour les arbres de déombremet avec, e cas partculer, le cardal d'u produt cartése d'esembles fs.. O présete

Plus en détail

Chapitre II : Notion de mesure : Définition : 3 Remarques : 3 Définition : 3 Définition : 3 Définition : 3 Exemple : 4 Définition : 4 2.

Chapitre II : Notion de mesure : Définition : 3 Remarques : 3 Définition : 3 Définition : 3 Définition : 3 Exemple : 4 Définition : 4 2. Chaptre II : Noto de mesure 3 2. : Défto : 3 Remarques : 3 Défto : 3 Défto : 3 Défto : 3 Exemple : 4 Défto : 4 2.2 : Proprétés : 4 Proprété : 4 Proprété 2 : 4 Proprété 3 : 4 Proprété 4 : 4 Proprété 5 :

Plus en détail

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE (ENSI) FILIERE MP MATHEMATIQUES 1

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE (ENSI) FILIERE MP MATHEMATIQUES 1 SESSION 22 CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE ENSI FILIERE MP MATHEMATIQUES EXERCICE : ormes équivaletes. Soit f E. f est de classe C sur [,]. Doc la foctio f est cotiue sur le segmet [,] et par suite la foctio

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS FAMILLES DE VECTEURS

ESPACES VECTORIELS FAMILLES DE VECTEURS ESPACES VECTORIELS FAMILLES DE VECTEURS A. ESPACES VECTORIELS 1) Défto O aelle esace vectorel sr o esace vectorel o esace vectorel réel tot esemble E m : 1) D e lo de comosto tere, aelée addto et otée

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable. k n) X k (1 X) n k.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable. k n) X k (1 X) n k. Exo7 Suites et séries de foctios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable

Plus en détail

EVALUATION D ACTIFS. Rappels d analyse. I. Fonctions convexes et concaves ( ) ( ) ( ) ( ) () () ()

EVALUATION D ACTIFS. Rappels d analyse. I. Fonctions convexes et concaves ( ) ( ) ( ) ( ) () () () EVAUATIN D ACTIFS Esegat : Carole Gresse, Proesseur Tpe de cours : Esegemet théorque (30h) Rappels d aalse Ces rappels sot, pour la plupart, etrats de RGER Patrck, 99, es outls de la modélsato acère, PUF,

Plus en détail

Suites de variables aléatoires.

Suites de variables aléatoires. Uiversité Pierre et Marie Curie 200-20 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 8 Suites de variables aléatoires.. Soit Ω, F, P u espace de probabilités. Détermier pour chacue des covergeces suivates

Plus en détail

Arithmétique. Divisibilité. PGCD et PPCM. Division euclidienne. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 2016 Enoncés 1

Arithmétique. Divisibilité. PGCD et PPCM. Division euclidienne. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 24 septembre 2016 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édté le 24 septembre 206 Eocés Arthmétque Exercce 7 [ 025 ] [Correcto] O cosdère la sute (ϕ ) N défe par Dvsblté Exercce [ 087 ] [Correcto] Résoudre das Z les équatos suvates

Plus en détail

EXERCICES RÉDIGÉS SUR LES NOMBRES COMPLEXES. et z 2 = e. Z i ( Z = 0 ou arg(z) = π 2 [π] ) Z imaginaire pur Z + Z = 0

EXERCICES RÉDIGÉS SUR LES NOMBRES COMPLEXES. et z 2 = e. Z i ( Z = 0 ou arg(z) = π 2 [π] ) Z imaginaire pur Z + Z = 0 EXERCICES RÉDIGÉS SUR LES NOMRES COMPLEXES Exercce 1 Valeur exacte du us et du sus de /1 O dère les deux ombres complexes suvats : 1. Écrre z 1 et z sous forme algébrque. z 1 = e 3 et z = e. Détermer les

Plus en détail

Lois de probabilités liées aux tirages de boules dans une urne Approche sondage : échantillonnage et estimation dans une population finie

Lois de probabilités liées aux tirages de boules dans une urne Approche sondage : échantillonnage et estimation dans une population finie Los de probabltés lées aux trages de boules das ue ure Approche sodage : échatlloage et estmato das ue populato fe Das le ouveau programme de secode, retrée 2009, sot scrtes les otos d'tervalle de fluctuato

Plus en détail

Familles sommables. Marc SAGE. 18 novembre Familles positives Dé nitions... 6

Familles sommables. Marc SAGE. 18 novembre Familles positives Dé nitions... 6 Famlles sommables Marc AGE 8 ovembre 24 Table des matères Famlles postves 2. Dé tos................................................. 2.2 utes exhaustves............................................ 2.3

Plus en détail

CHAPITRE 2. Les carrés dans (Z/nZ) 2.1 Carrés et non carrés dans le corps Z/pZ

CHAPITRE 2. Les carrés dans (Z/nZ) 2.1 Carrés et non carrés dans le corps Z/pZ CHAPITRE Les carrés das (Z/Z Das ce chatre o s téresse à l esemble des carrés das le cors Z/Z, mas auss das certas aeaux Z/Z avec o remer O todut le symbole de Legedre qu caractérse les carrés O trodut

Plus en détail

1 Équations diérentielles linéaires du premier ordre

1 Équations diérentielles linéaires du premier ordre TD : EQUA DIFF Le 8 mai 00 Uiversité Paris - MASS -L Équatios diéretielles liéaires du premier ordre Résumé C'est ue équatio de la forme E : y + axy bx L'équatio homogèe associée est E : y + axy 0 O a

Plus en détail

Exercice 6 [ ] [Correction] Soit (u n ) n N une suite de réels strictement positifs. On suppose

Exercice 6 [ ] [Correction] Soit (u n ) n N une suite de réels strictement positifs. On suppose [http://mpcpgedupuydelomefr] édité le 3 ovembre 07 Eocés Calcul de limites Exercice [ 054 ] [Correctio] Détermier la limite, si celle-ci existe, des suites u suivates : a u = 3 3 + b u = + + + c u = +

Plus en détail

Partie I : Résultats généraux sur les matrices stochastiques - Illustrations

Partie I : Résultats généraux sur les matrices stochastiques - Illustrations 8-8- JFC p EM LYON S JF COSSUTTA Lycée Marceli BERTHELOT SAINT-MAUR jea-fracoiscossutta@waadoofr PROBLÈME Partie I : Résultats gééraux sur les matrices stochastiques - Illustratios Remarque Das la suite

Plus en détail

TD1 - Suites numériques

TD1 - Suites numériques IUFM du Limousi 2008-09 PLC1 Mathématiques S. Viatier Exercices TD1 - Suites umériques Exercice 1 Soit α > 0, étudier la covergece des suites déies par u = ( ) 1 + si α, v = 3 + cos α ( ) 1 + α. 3 + Idicatio

Plus en détail

Méthode du simplexe: préliminaires. 2. Programmation linéaire. Solution de base. Méthode du simplexe: préliminaires. b. Méthode du simplexe

Méthode du simplexe: préliminaires. 2. Programmation linéaire. Solution de base. Méthode du simplexe: préliminaires. b. Méthode du simplexe Méthode du smplee: prélmares Modèles de recherche opératoelle (RO). Programmato léare b. Méthode du smplee Das le cas où l y a ue fté de solutos, la méthode d élmato de Gauss-Jorda permet d detfer tros

Plus en détail

Niveau 7C 05 février Solution. L x y z ( utilisation du théorème de. (x y z) x y z 2xy 2xz 2yz

Niveau 7C 05 février Solution. L x y z ( utilisation du théorème de. (x y z) x y z 2xy 2xz 2yz Olympades Natoales de Mathématques 07 Sélectos régoales er tour Nveau 7C 05 févrer 07 Durée 3 h Exercce (4 pots) ) Vérfer que, pour tous réels x, y, z o a : (x y z) x y z xy xz yz. Soluto ) La somme des

Plus en détail

Groupes monogènes, groupes cycliques. Exemples

Groupes monogènes, groupes cycliques. Exemples 2 Groupes moogèes, groupes cycliques. Exemples Les otios de base sur les groupes sot supposées coues. E particulier, les esembles et groupes quotiets sot supposés cous. Pour des rappels, o pourra cosulter

Plus en détail

( (p, q) IN 2 ) A p A q = A p+q ( (p, q) IN 2 ) (A p ) q = A pq ( k IN) (A ) k = (A k ) ( k IN) Dét (A k ) = (Dét A) k

( (p, q) IN 2 ) A p A q = A p+q ( (p, q) IN 2 ) (A p ) q = A pq ( k IN) (A ) k = (A k ) ( k IN) Dét (A k ) = (Dét A) k Algèbre Chaptre 6 Les matrces carrées Hypothèses : est u eter strctemet postf I est la -matrce uté I La trace d ue matrce carrée La trace d ue -matrce est la somme de ses termes dagoaux O ote la trace

Plus en détail

I- SUITES RÉCURRENTES LINÉAIRES D'ORDRE 2 II- RÉVISIONS DE PCSI-MPSI

I- SUITES RÉCURRENTES LINÉAIRES D'ORDRE 2 II- RÉVISIONS DE PCSI-MPSI CH MATRICES Lycée Sat-Lous-PSI1 I- SUITES RÉCURRENTES LINÉAIRES D'ORDRE Sot (a, b) IK IK*, s la sute (u ) vérfe IN, u + = a u +1 + b u, commet obtet-o la valeur de u? O forme l'éuato caractérstue P(x)

Plus en détail

Exercice 1 : Analogie entre équilibres acido-basiques et équilibres de complexation (Application du Principe de Le Châtelier).

Exercice 1 : Analogie entre équilibres acido-basiques et équilibres de complexation (Application du Principe de Le Châtelier). Bla UE 1C G. EXERCICES BILAN Exercce 1 : Aaloge etre équlbres acdo-basques et équlbres de complexato (Applcato du Prcpe de Le Châteler). Objectfs de l'exercce - Coassaces/Compéteces testées das cet exercce

Plus en détail

TD n o 1 : suites numériques

TD n o 1 : suites numériques MAT232 : séries et itégrales gééralisées Uiversité Joseph Fourier 23-24 Greoble TD o : suites umériques Rappel importat : il existe u cours de L e lige, ititulé M@ths e Lge, à l adresse : http://ljk.imag.fr/membres/berard.ycart/mel/

Plus en détail

MPSI du lycée Rabelais semaine du 11 septembre 2015 CALCULS ALGÉBRIQUES. Montrez que u k = u m +u n

MPSI du lycée Rabelais  semaine du 11 septembre 2015 CALCULS ALGÉBRIQUES. Montrez que u k = u m +u n MPSI du lycée Rabelas http://mps.satbreuc.free.fr semae du septembre 5 CALCULS ALGÉBRIQUES Sommes et produts fs Exercce : Parm les formules suvates, lesquelles sot vraes?.. 3. α+a α+ a +b αa α a + a a

Plus en détail

COUPLE DE VARIABLES ALEATOIRES. On considère deux variables aléatoires X et Y. On aimerait connaitre s il y a influence entre ces deux variables.

COUPLE DE VARIABLES ALEATOIRES. On considère deux variables aléatoires X et Y. On aimerait connaitre s il y a influence entre ces deux variables. COUPLE DE VARIABLES ALEATOIRES O cosdère deux varables aléatores et. O amerat coatre s l y a fluece etre ces deux varables. I Coule de varables dscrètes : 1) Lo ote : Soet et deux varables dscrètes, à

Plus en détail

Correction des exercices du TD2

Correction des exercices du TD2 orrecto des exercces du TD Rael : des ades vous sot foures sur le ste «www.utc.fr /~mt/» à la f des fchers acrés aux chatre de cours. N héste as à les ulter our refare les exercces avat de regarder la

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

Espaces probabilisés.

Espaces probabilisés. Espaces probablsés Chaptre 6 : cours complet Itroducto Défto : Défto 2 : Défto 3 : uvers évèemet aléatore évèemets mpossbles, certas, compatbles 2 Espaces probablsés fs Défto 2 : Défto 22 : Théorème 2

Plus en détail

I. Qu est-ce qu une variable aléatoire?

I. Qu est-ce qu une variable aléatoire? I. Qu est-ce qu ue varable aléatore?. Défto : Sot ue expérece aléatore dot l esemble des résultats possbles (l uvers est oté Ω. Ue varable aléatore est ue focto X allat de Ω sur R, c est-à-dre que c est

Plus en détail

Exo7. Théorème de Carathéodory, calcul d aire et de volume. 1 Théorème de Carathéodory. Exercices : Barbara Tumpach Relecture : François Lescure

Exo7. Théorème de Carathéodory, calcul d aire et de volume. 1 Théorème de Carathéodory. Exercices : Barbara Tumpach Relecture : François Lescure Exercices : Barbara Tumpach Relecture : Fraçois Lescure Exo7 Théorème de Carathéodory, calcul d aire et de volume 1 Théorème de Carathéodory Exercice 1 Le but de cet exercice est de prouver le Théorème

Plus en détail

Exercices corrigés sur les séries de fonctions

Exercices corrigés sur les séries de fonctions Eercices corrigés sur les séries de foctios Eocés Eercice Motrer que la série ( ) est uiformémet covergete mais o ormalemet covergete sur [, ] Eercice 2 Étudier la covergece sur R + de la série de foctios

Plus en détail

EXERCICES D' (version 2.0 Révision 2 du )

EXERCICES D' (version 2.0 Révision 2 du ) EXERCICES D' ALEBRE (versio.0 Révisio du 30.09.0) Scieces.ch EXERCICE. Auteur : Rube Ricchiuto (30..04) Mots Clés : Caractères, produit de covolutio, trasformée de Fourier Éocé : Soit u groupe abélie fii.

Plus en détail

Exo7. Les rationnels, les réels. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur

Exo7. Les rationnels, les réels. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur Exo7 Les ratioels, les réels Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable

Plus en détail

TD 2 : Suites numériques réelles

TD 2 : Suites numériques réelles Uiversité Paris-Est Mare-la-Vallée Licece L Maths/Ifo d semestre 0/0 Aalyse TD : Suites umériques réelles Exercice Cours) Motrer que si ue suite réelle u ) N coverge, alors toute sous-suite de u ) coverge

Plus en détail

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM

L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. UHA MULHOUSE L2PC et Cycles. Mathématiques: SERIES et INTEGRALES Cours Elisabeth REMM Chapitre 2 Séries etières Cotets. Gééralités sur les séries etières 2.. Défiitio

Plus en détail

Corrigé feuille d exercices 4

Corrigé feuille d exercices 4 UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE Aée 008/009 MIME LM5-Suites et Itégrales Groupes Corrigé feuille d exercices Suites Covergece de suites Exercice Ue suite u N est pas croissate, si o N, u + u est vérifiée

Plus en détail

Annexe 2 Note méthodologique sur le calcul des évolutions de bases, taux et produits de la fiscalité directe locale

Annexe 2 Note méthodologique sur le calcul des évolutions de bases, taux et produits de la fiscalité directe locale Mstère de l téreur, de l outre-mer ublcato : «le gude statstque de et des collectvtés terrtorales la fscalté drecte locale 2007» Aexe 2 Note méthodologque sur le calcul des évolutos de bases, taux et produts

Plus en détail

Exercice 6 [ ] [Correction] Soit (u n ) n N une suite de réels strictement positifs. On suppose

Exercice 6 [ ] [Correction] Soit (u n ) n N une suite de réels strictement positifs. On suppose [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 9 mai 07 Eocés Calcul de ites Exercice [ 054 ] [Correctio] Détermier la ite, si celle-ci existe, des suites u suivates : a u = 3 3 + b u = + + + c u = + + d u =

Plus en détail

Développement en série de Fourier

Développement en série de Fourier [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le septembre 6 Eocés Développemet e série de Fourier Exercice [ 95 ] [Correctio] Soit f ue foctio cotiue périodique. O suppose que la série de Fourier de f coverge

Plus en détail

Concours commun Mines-Ponts 2000 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques

Concours commun Mines-Ponts 2000 Corrigé de la seconde épreuve de mathématiques Cocours commu Mies-Pots Corrigé de la secode épreuve de mathématiques a Nous pouvos appliquer le critère de d Alembert : doc le rayo R est égal à /4 C+ + + + C = + 4, + b O sait que h est de classe C avec

Plus en détail

Calcul de rayon de convergence concret

Calcul de rayon de convergence concret [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 207 Eocés Calcul de rayo de covergece cocret Exercice [ 0097 ] [Correctio] Détermier le rayo de covergece des séries etières : (a 0 2 + 3 z (b 0 e 2 z Exercice

Plus en détail

Module et argument. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

Module et argument. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 014 Eocés 1 Module et argumet Exercice 1 [ 0030 ] [correctio] Détermier module et argumet de z = + + i Exercice 8 [ 0646 ] [correctio] Si x, y, z) R 3

Plus en détail

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 4 : Simulation - Régression

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 4 : Simulation - Régression L Meto Iformatque UE Probabltés Chaptre 4 : Smulato - Régresso Notes de cours rédgées par Rége Adré-Obrecht, Jule Pquer I- Smulato de varables aléatores. Itroducto Das certaes expéreces «réelles», où le

Plus en détail

XVII. Les nombres complexes.

XVII. Les nombres complexes. XVII. Les ombres complexes.. Itroducto Progressvemet, ous avos agrad les esembles de ombres e passat de N à Z pus à Q et ef à R. Ces agradssemets ot doé la possblté de résoudre de plus e plus d'équatos.

Plus en détail

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne.

1 Séries numériques. 1.1 Généralités. Dans toute cette section, si cela n est pas précisé, E désignera l espace R m, m 1, et la norme euclidienne. 1 Séries umériques Das toute cette sectio, si cela est pas précisé, E désigera l espace R m, m 1, et la orme euclidiee. 1.1 Gééralités Défiitio 1.1. Soit (x ) N ue suite de E et pour chaque N, o défiit

Plus en détail

CORRIGÉ : MATH 2 ; MP ; Mines-ponts_2015

CORRIGÉ : MATH 2 ; MP ; Mines-ponts_2015 CORRIGÉ : MATH ; MP ; Mies-pots_05 A Norme d opérateur d ue matrice ) est u espace vectoriel ormé de dimesio fiie et S est u fermé boré de, c est doc u compact de L applicatio x Mx est u edomorphisme de

Plus en détail

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 3 Gestion de Portefeuille Moyenne-Variance

Partie I : Gestion de portefeuilles actions Chapitre 3 Gestion de Portefeuille Moyenne-Variance Parte I : Gesto de portefeulles actos Chaptre 3 Gesto de Portefeulle Moyee-arace Gesto de Portefeulle D. Msae edemet d ue acto Cette parte est cosacrée à u apport mportat de la théore facère modere qu

Plus en détail