Etude Indicateurs de développement durable et zones d'activités

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude Indicateurs de développement durable et zones d'activités"

Transcription

1 Etu Indicateurs développement durable et s d'activités Folco LAVERDIERE 2001

2 1. Gestion durable s s d activités : déclinaison du Développement Durable à l échelle d un espace économique Dans le cadre du projet "Gestion et management s Espaces d'activités la Loire" est engagée une réflexion qui se veut opérationnelle sur la notion développement durable appliquée au périmètre d'une d'activités. La question posée est d'intifier quel mo gestion est adapté à une d'activités en fonction ses spécificités pour qu'elle conserve durablement une qualité satisfaisante et qu'elle valorise son territoire. C'est parce que chaque type nécessite un mo gestion qui luis soi propre que l'étu expérimentale s'est attachée à différentes s la Loire aux problématiques et enjeux différents. Le niveau étudié le plus fin mise en œuvre du développement durable est la commune avec les Agendas 21 locaux, document orientant la politique la ville pour le 21ème siècle. Des indicateurs développement durable permettant suivre la mise en place cette politique ont déjà été proposés mais aucun outil suivi d'activités quant à son approche développement durable n'a été étudié. C'est à ce titre que le projet s sites pilotes développement durable s'est attaché à réfléchir à s indicateurs suivi parallèlement à la réflexion sur les mos gestion pertinents d'espaces d'activités. Le territoire d'une d'activités nous semble très propice à une réflexion sur l'opérationnalisation du principe développement durable. En effet, ce type périmètre présente s enjeux triples sur le plan économique, social et environnemental. L'objectif d'accueillir s s et conserver en bonne santé économique celles présentes sur son territoire est un premier enjeu économique d'une d'activités. La capacité gérer d une part la population environnante (riverains et moins riverains) susceptible d'avoir une forte influence dès qu'elle s'organise, respecter l environnement d autre part puisqu'une d'activités peut présenter s risques environnementaux sont d'autres enjeux portés aux collectivités gestionnaires. Cette présence d'acteurs politiques, économiques et sociaux aux pouvoirs non négligeables et dont la prise en compte est indispensable nécessite un mo gestion spécifique, une gouvernance précise basée sur la concertation et le partenariat entre ces interlocuteurs. Ainsi avons-nous tenté décliner le principe du développement durable à l'échelle d'une d'activités à savoir d'intifier les préoccupations cette même vis-à-vis s acteurs sociaux et économiques. Le schéma ci-ssous représente les trois sphères du développement durable avec leurs déclinaisons proposées pour une d'activités.

3 ECONOMIE Positionnement économique la, qualité l offre économique Contribution à l économie locale (emploi, tissu économique local) contribution à l image du territoire Gestion s s, capacité rétention du tissu économique (services aux s, suivi) SOCIAL Influence la sur les composantes humaines du territoire (impacts sur riverains, emploi local, investissement et participation locale) Influence la sur ses propres composantes humaines les salariés (services collectifs aux s, travail s salariés, sécurité, transports) GOUVERNANCE (Acteurs, Dispositifs et outils) ENVIRONNEMENT Usage et gestion l espace et s ressources (foncier, eau, énergie) Impacts la sur son territoire (pollution l eau et du sol, gestion s déchets, nuisances olfactives, nuisances sonores) Capacité la à proposer s réponses collectives en matière d environnement aux s (gestion collective, réglementation )

4 2. L'outil Indicateur Développement Durable 2.1 Objectifs et stinataires l'outil Les indicateurs développement durable ont une double ambition : ils doivent permettre comparer différentes s du département quant à leur approche du développement durable, constituant un cadre référence commun à tous les sites. ils doivent constituer un outil fonctionnel suivi s s d activités et lisibilité s progrès réalisés en fonction s objectifs que se sont fixés les collectivités gestionnaires. Ils doivent permettre enfin visualiser s pistes travail, définir s axes progrès et s objectifs. Les utilisateurs potentiels s indicateurs sont, en accord avec les objectifs fixés les suivants: le Conseil Général ou le Comité d Expansion Economique la Loire, pour un suivi au niveau départemental s espaces économiques. En complément dans l observatoire s s d activités, les indicateurs développement durable peuvent constituer un outil communication pour s s exogènes et pour s collectivités intéressées par ce type démarche. les collectivités locales qui souhaitent comparer leurs s d activités afin repérer les écarts et favoriser un développement économique homogène leurs s les gestionnaires s qui pourraient suivre leurs s d activités et prendre s décisions visant à assurer un développement économique continu celles-ci. Ils peuvent aussi au moyen ces indicateurs mieux communiquer avec leur environnement direct dont la population afin conserver un climat consensuel.

5 2.2 Recueil l information et organisation s acteurs L élaboration s indicateurs s est basée sur l adéquation entre la théorie du développement durable et l information disponible sur le terrain. Pour un outil fonctionnel et réellement utilisable par ses stinataires potentiels, les données nécessaires au renseignement s indicateurs doivent être accessibles à moindre coût et dans un temps acceptable (pour avoir s objectifs réactualisation ambitieux). Afin gérer durablement ces indicateurs et leur réactualisation et répondre aux objectifs fixés aux différents niveaux territoriaux, nous proposons une organisation s acteurs autour ces indicateurs puis la gestion opérationnelle la jusqu aux organismes départementaux. Circulation s données Retour d expérience vis-à-vis s autres s Conseil Général Collectivités locales Suivi stratégique au niveau départemental Suivi la stratégie DD s différentes s ou = Agrégation s données à l échelle la Gestionnaire Gestion s indicateurs et s données Collecte s données au niveau la parcelle treprises Zone d activités E1 E2 E3 Zone d activités Les informations, notamment les données individuelles issues l enquête «s» dans le cadre du projet sont collectées par le gestionnaire. Cette recherche peut se faire manière informelle ou formelle (convention, charte..) en partenariat avec les s la. Ces données sont agrégées à l échelle la par le gestionnaire puis transmises aux collectivités et au Conseil Général avec une exploitation différente à chaque niveau.

6 2.3 Rappels méthodologie L'élaboration s indicateurs s'est déroulée en plusieurs étapes puis le début du travail (octobre 1999) : - bilan bibliographique s travaux réalisés en matière d'indicateurs développement durable : nombreuses étus à s échelles territoriales globales, aucun travail spécifique réalisé à l'échelle d'une d'activités - définition du concept à l'échelle d'une d'activités - construction d'une grille thématiques et critères qui se veut la plus exhaustive possible - proposition d'indicateurs permettant d'évaluer ces critères par rapport à s objectifs développement durable - agrégation s indicateurs pour réduire leur nombre et obtenir une batterie fonctionnelle d'indicateurs. Cette grille d indicateurs finalisée fin 2000 se trouve en annexe 1. A la suite l'élaboration cette grille et vant l' impossibilité d'obtenir les informations nécessaires pour renseigner les indicateurs développement durable, une autre approche a été abordée. Cette approche part s informations disponibles auprès s acteurs concernés - pour certaines obtenues grâce à une enquête s - pour évaluer une par rapport aux thématiques théoriques du développement durable. L'approche adoptée auparavant se nourrissait la théorie pour être confrontée par la suite à l'information accessible. - nouvelle grille d'indicateurs (25 indicateurs) avec pour chacun l'échelle d'évaluation, le sens l'échelle pour un développement durable, l'information brute nécessaire et le lieu l'information ou son support. L'approche information disponible -> théorie est une approche pragmatique mais pouvant aboutir à s indicateurs peu pertinents car biaisant la caractérisation développement durable d'une. Cette pertinence sera à tester par la suite. 2.4 Indicateurs Développement Durable proposés Deux types d'indicateurs sont proposés dans cette note : - s indicateurs typologie : ces indicateurs ont pour but mesurer la complexité la gouvernance sur une d activités (complexité du jeu d acteurs) pour en ressortir une typologie. Ces indicateurs ne portent pas à priori jugement valeur sur la gouvernance en place quant à son approche du Développement Durable. - s indicateurs Développement Durable proprement dit, qui à la différence s indicateurs typologie donnent une indication sur le niveau prise en compte du Développement Durable dans la gestion la (ils sont à minimiser ou maximiser pour aboutir à un développement durable)

7 Indicateurs typologie Critère 1 Critère Indicateur d état échelle mesure données lieu 1.1 l information Acteurs Enjeu Classe l'enjeu 1: communal, 2: Type ( Schéma publics et politique politique la intercommunal, 3: d intérêt international, Département institutionnels d'activités départemental, 4: national, régional, al d accueil régional, 5: national départemental) économique et international Type gestionnaire pour les s locales (intérêt communal ou intercommunal) Gestion Classe du nombre 1 : 1 acteur, 2 : 2 nombre d'acteurs publics d'acteurs publics acteurs, 3 : 3 acteurs, ou parapublics ou parapublics 4 : + 3 acteurs gestionnaires (maître gestionnaires d'ouvrage, communes la concernées, concessionnaire ) Acteurs Entrepri Classe du nombre 1: 0-10, 2: 10-20, 3: nombre d's CCI, économiques ses d's 20-50, 4: , 5: + présentes sur la gestionnaire présentes sur la 100) Acteurs sociaux Salariés Classe du nombre salariés la Riverain s Associat ions Classe du nombre d'acteurs sociaux intervenant sur la classe du gré d'organisation s acteurs sociaux ou du nombre d'associations population et pression (environnement, social ) 0: 0 à 100, 1: , 2: , 3: , 4: salariés 1: rurale éloignée toute habitation, 2: rurale proche d'habitations, 3: péri-urbaine, 4: urbaine Classes non complètement définies nombre salariés la localisation la par rapport à s riverains CCI, enquête s nombre d'associations préfecture, population, riverains, annuaire s protection la associations nature

8 dicateurs Développement Durable Indicateur non calculable sans enquête Indicateur non calculé dans le cadre l étu Domaine Critère 1 Critère 1.1 Environnement Gestion Territoire s ressources Eau Critère Usage économiq ue du sol Usage social du sol Réduction consomm ation la ressource eau Maîtrise la consomm ation en eau Energie Réduction consomm ation électrique Indicateur d état % du territoire utilisé (exploité et non pollué par s s + parcelles non commercialisé es utilisées pour un autre usage provisoire) / territoire la nbre d'emplois / superficie occupée par s s % s salariés dont l' a mis en place une stratégie réduction consommation parmi les gros consommateur s (+50 m3 / jour) Eau prélevée au milieu naturel par les plus gros consommateur s par an / nombre d's la % s salariés dont l' a mis en place une stratégie réduction consommation parmi les gros consommateur s échelle mesure 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % 1: 0-10, 2: 10-20, 3: 20-30, 4:+ 30 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % 0: m3, 1: m3, 3: m3, 4: m3 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % sens données l'échelle maximiser superficie utilisée par les s, superficie s parcelles vacantes entretenues, superficie totale maximiser nombre salariés, superficie utilisée par les s maximiser s ayant mis en place s actions réduction consommat ion, effectif s s minimiser prélèvemen t AEP s gros consommat eurs, nombre d' s maximiser s ayant mis en place s actions réduction consommat ion, effectif s s lieu l'information visite terrain + SIG +base données Zones d'activités CEEL enquête s +base données CEEL, données CCI enquête s, données CCI Agence l'eau (consommatio n en eau), CCI, gestionnaire (nbre d's) enquête s, données CCI

9 Impacts la sur l'environn ement Eau Ours Bruit Maîtrise la pollution l'eau Maîtrise s nuisances olfactives Maîtrise s nuisances sonores Charge pollution s effluents s s les plus polluantes (MES, MO, MI, N, P) ( Eq hab) / nombre d's la Nombre d's générant s nuisances olfactives / nbre total d's Nombre d's générant s nuisances sonores / nbre total d's Pas classes définies complètemen t 4: 0, 3: 0-25%, 2: 25-50%, 1: 50-75%, 0: % 4: 0, 3: 0-25%, 2: 25-50%, 1: 50-75%, 0: % minimiser charges pollution MES, MO, MI, N, P, nombre d' s la minimiser nombre d' s générant s nuisances, nombre d' s minimiser nombre d' s générant s nuisances, nombre d' s Agence l'eau (charges pollution), CCI, gestionnaire (nbre d'entrerprises) enquête, CCI, gestionnaire enquête, CCI, gestionnaire Domaine Critère 1 Critère Critère Etat échelle sens données lieu mesure l'échelle l'information Environnement Impacts Déchets Eliminatio % déchets 0: 0, 1: 0- maximiser nombre enquête la n s triés (par type 25%, 2: 25- déchets sur l'environn ement déchets déchets) 50%, 3: 50-75%, 4: % triés, nombre déchets générés par les s (chaque déchet compte Gestion collective s déchets % déchets gérés collectivement 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % pour une unité) maximiser nombre déchets gérés collectivem ent, nombre déchets générés par les s enquête s, CCI

10 Economie Développ ement économiq ue la Emploi Dynamiq ue économi que la Prospec tion - Promoti on Emploi durable Dynamiqu e Promotion et prospectio n Emploi durable Social Services Services Services proposé collectifs s aux entrepris es Domaine Critère 1 Critère 1.1 Participati on aux services Critère Emplois crées sur entre t0 et t1 - Emplois supprimés sur entre t0 et t1 / emploi total à t0 (choix 5 ans) Formalisation l accueil économique et s relations département - collectivités locales investisseurs Nbre d'emplois locaux à durée indéterminée crées sur / nbre d'emplois la Classe nombre services collectifs proposés 0 : pas support promotion, 1 : support promotion sans interlocuteur, 2 : avec interlocuteur unique, 3 :schéma d accueil et charte, 4 : schéma d accueil et labellisation maximiser nombre CCI, base salariés données arrivés lié à CEEL, l'arrivée gestionnaire d'une, nombre salariés partis liés au départ ou au dépôt bilan d'une maximiser Présence d une charte d accueil, schéma départemen tal, labellisation sur nombre d s concernées du par les services collectifs (services environnement aux, services sociaux, services restauration, service postal) / nombre total d s 0: 0 services, 1: 1 service, 2: 2 services, 3: 3 services, 4: plus 4 services 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % Etat échelle mesure maximiser nombre d'emplois à durée déterminée sur la, nombre total salariés maximiser nombre services collectifs sens l'échelle Conseil Général, Agence Développemen t, Comité d Expansion enquête gestionnaire, club d's, enquête "s" s gestionnaire concernées, club par ces d's, services, enquête effectif "s ces s données lieu l'information

11 Social Gouvernance Sécurité Impact social Formalisa tion s relations entre acteurs Sécurité routière Sécurité industrie lle Politique d'inserti on Acteurs publics et institutio nnels Acteurs économi ques Sécurité routière Sécurité industriell e Politique d insertion Formalisa tion relations gestionnai res Formalisa tion relations acteurs économiq ues Nbre salariés dont l' a signalé un pb sécurité routière interne à la / Nbre total salariés Moyenne la formalisation la politique 4: 0, 3: 0-25%, 2: 25-50%, 1: 50-75%, 0: % 0: aucun contact avec les pompiers, 1: travaux sécurité industrielle pour ponctuels les avec les s à pompiers, 2: risque plan d'intervention formalisé, 3: POI, 4: PPI pour chaque à risque Nbre d'emplois d'insertion ou sociaux crées sur % relations formelles ou contractualisée s entre acteurs (nombre concessions, délégations ) % relations formelles ou contractualisée s entre acteurs économiques (nombre d's adhérantes à un club d's, association syndicale ) 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % 0: 0, 1: 0-25%, 2: 25-50%, 3: 50-75%, 4: % minimiser s ayant signalé un problème sécurité routière, effectif ces s maximiser nombre d' s ayant un contact régulier ou formalisé avec les pompiers, s SEVESO et soumises à autorisation enquête enquête, pompiers, préfecture (ICPE) maximiser relations gestionnaire entre les acteurs gestion la maximiser nombre d' s liées par contrat ou convention ou adhérent à une structure commune

12 Outils la gouverna nce Outils la gouverna nce nbre structures mises en place entre les différents acteurs (comité pilotage ), nbre d'outils concertation mis en place et qualification s acteurs concernés (EP Economiques et Politiques, ES: Economiques et Sociaux, SP: Sociaux et Politiques, EPS) nombre d'outils maximiser nombre d'outils mis en place, types d'acteurs mis en relation par ces outils Remarques : - nombreux indicateurs ne sont pas actuellement calculables sans l enquête «s», quelques indicateurs n ont pu être renseignés dans le cadre l étu - certaines classes n ont pu être définies car les trois sites ne permettent pas trouver s classes discriminantes

13 omité d Expansion la Loire - APDD 2.5 Exploitation et mo représentation s indicateurs Nous proposons ux représentations possibles s indicateurs développement durable : - une représentation en «rosace» dans laquelle chaque direction mesure la qualité la par rapport à un thème précis. Cette représentation permet dégager un profil et comparer façon globale les s. Une approche intégrée Développement Durable est caractérisée par un profil circulaire. - une représentation en «points» permettant comparer plus aisément s s sur un thème précis. Pour représenter ces indicateurs, il est nécessaire d établir s classes (0 à 4) dont les seuils et limites ont été fixés préalablement. Ces limites ne sont pas définitives car l étu trois s l opération «sites pilotes» ne permet pas savoir si les classes sont bien discriminantes (la classe doit permettre différencier les s). Une telle représentation permet visualiser relativement aisément les atouts et les points faibles s s d activités en matière développement durable. Elle permet aussi mettre en évince certaines pistes travail. L objectif s indicateurs n étant pas d affecter une note globale à une ni donner la direction en terme d approche globale prise par un gestionnaire (environnement économie social), l idée l agrégation s différents indicateurs par une analyse multicritère s indicateurs a été abandonnée au profit d une représentation simplifiée. Cette représentation nous semble plus pédagogique car elle évite une agrégation trop forte s indicateurs et ainsi une certaine illisibilité s résultats. L analyse multicritère offre pourtant la possibilité pondérer un thème au choix l utilisateur en fonction sa perception du développement durable et s thèmes prioritaires. Elle pourra être utilisée selon les besoins s collectivités en pouvant notamment se référer aux travaux M. Brodhag et M. Davoine l ENS-MSE sur le développement durable et l analyse multicritère. 3. Analyse pour trois sites la Loire Les trois sites pour lesquels l information a été disponible sont : - la ZI Nord- ZI Sud sur la commune d Andrézieux-Bouthéon (Plaine du Forez) - la ZAC l Orme les Sources sur les communes d Andrézieux-Bouthéon et Veauche (Plaine du Forez) - la ZA du Planil à Pélussin (dans le Parc Naturel Régional du Pilat) Pour la typologie, ux autres sites ont été étudiés : - la ZAC Beaucueil sur la commune Riorges (Grand Roanne) - les Parcs la Demi Lieue et la Villette (Grand Roanne) Remarque : Les graphiques profils et courbes ne sont pas complets puisque certains indicateurs n ont pu être renseignés. Cependant les informations manquantes sont accessibles auprès s interlocuteurs mentionnés.

14 omité d Expansion la Loire - APDD 3.1 Typologie s s Indicateur Etat ZI Nord ZI Sud Enjeu politique Gestion Entreprises Salariés Riverains Association s Classe l'enjeu politique la d'activités Nombre d'acteurs publics ou parapublics gestionnaires la Classe du nombre d's présentes sur la Classe du nombre salariés la Classe du nombre d'acteurs sociaux intervenant sur la classe du gré d'organisation s acteurs sociaux ou du nombre d'associations population et pression (environnement, social ) 3 départemental 2 Commune Andrézieux- Bouthéon, SEDL 4 58 s urbaine ZAC Orme les Sources 3 départemental 4 SIPAB, Veauche, Andrézieux, SEDL 1 9 s rurale proche d habitations Pélussin 1 communal 1 Commune Pélussin 1 7 s rurale proche d habitations Roanne Beaucueil 1 communal 2 CCI, Riorges 3 59 s périurbaine Roanne Demi Lieue la Villette 2 intercom munal 2 CCI et Grand Roanne 1 3 entrepris es périurbai ne Voir annexe 2 pour les profils

15 omité d Expansion la Loire - APDD 3.2 Indicateurs Développement Durable Etat Etat Valeur ZI Nord -ZI Sud données 2000 Usage économique l'espace Usage social l espace Réduction consommation la ressource eau Maîtrise la consommation en eau Réduction consommation électrique Maîtrise la pollution l'eau Maîtrise s nuisances olfactives Maîtrise s nuisances sonores Elimination s déchets Gestion collective s déchets Dynamique Promotion et prospection % du territoire utilisé (exploité et non pollué par s s + parcelles non commercialisées utilisées pour un autre usage provisoire) / territoire la nbre d'emplois / superficie occupée par s s % s salariés dont l' a mis en place une stratégie réduction consommmation parmi les gros consommateurs Eau prélevée au milieu naturel par les plus gros consommateurs par an / nombre d's la % s salariés dont l' a mis en place une stratégie réduction consommmation parmi les gros consommateurs Charge pollution s effluents s s les plus polluantes (MES, MO, MI, N, P) / nombre d's la Nombre d's générant s nuisances olfactives / nbre total d's Nombre d's générant s nuisances sonores / nbre total d's Valeur ZAC Orme les Sources données 2000 Valeur Pélussin données % 100% 50% 29 salariés / ha 17 salariés / 31 salariés / ha ha 31% 77% 57% 9000 m3 / an / données m3 / an / données % 51% 0% 14 kg / jour / données kg / jour / données % 11% 13% 0% 0% 0% % déchets triés (par type déchets) 67% 80% 70% % déchets gérés collectivement 11% 3% 0% Emplois crées sur entre t0 et t1 - Emplois supprimés sur entre t0 et t1 / emploi total à t0 (choix 5 ans) Formalisation l'accueil économique départemental et s relations département-collectivités localesinvestisseurs - 6 % +120 % non labellisée, charte Comité d'expansion et collectivités locales pour l'accueil s s exogènes labellisée, charte Comité d'expansion et collectivités locales pour l'accueil s s non labellisée, charte Comité d'expansion et collectivités locales pour l'accueil s s

16 omité d Expansion la Loire - APDD exogènes exogènes Emploi durable Services collectifs Participation aux services Sécurité routière Sécurité industrielle Nbre d'emplois locaux à durée indéterminée crées sur / nbre d'emplois sur la informations à ajouter dans le questionnaire "s" informations à ajouter dans le questionnair e "s " informations à ajouter dans le questionnair e "s " nombre services collectifs proposés 2 services 1 service 1 service nombre salariés concernés par les services collectifs (services environnementaux, services sociaux, services restauration, service postal) / nombre total salariés Nbre salariés dont l' a signalé un pb sécurité routière interne à la / Nbre total salariés Moyenne la formalisation la politique sécurité industrielle pour les s à risque Politique Nbre d'emplois d'insertion ou sociaux crées sur d insertion Formalisation % relations formelles ou contractualisées relations entre acteurs (nombre concessions, gestionnaires délégations ) Formalisation % relations formelles ou contractualisées relations acteurs entre acteurs économiques (nombre économiques d's adhérentes à un club d's, association syndicale ) Formalisation relations acteurs sociaux Outils la gouvernance % relations formelles ou contractualisées entre acteurs (% riverains adhérant à une association) nbre structures mises en place entre les différents acteurs (comité pilotage ), nbre d'outils concertation mis en place et qualification s acteurs concernés (EP Economiques et Politiques, ES: Economiques et Sociaux, SP: Sociaux et Politiques, EPS) 14% 13% 39% 50% 64% 17% informations à ajouter dans le questionnaire "s" informations informations à ajouter à ajouter dans le dans le questionnaire questionnaire "s" "s" 100% 100% 1 acteur 20% 77% 0% 0% 0% 0 1 EP données

17 omité d Expansion la Loire - APDD Dynamique - ECO GOUV - Outils la gouvernance 4 Promotion et prospection - ECO GOUV - Formalisation économique GOUV - Formalisation gestion SOC - Sécurité routière SOC - Participation aux services Usage économique du sol - ENV Réduction consommation en eau - ENV Maîtrise la consommation en eau - ENV Maîtrise la pollution l'eau - ENV SOC - Services collectifs Réduction consommation électrique - ENV ENV - Usage social du sol Maîtrise s nuisances olfactives - ENV ENV - Gestion collective s déchets Maîtrise s nuisances sonores - ENV ENV - Elimination s déchets ZI Nord - ZI Sud ZAC Orme les Sources Pélussin Profil Développement Durable

18 4,5 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 0 ZI Nord - ZI Sud ZAC Orme les Sources Pélussin Points Développement Durable

19 4. Conclusion Même si ce travail reste partiel et man à être complété, l analyse s profils s trois sites pilotes permet déjà visualiser quelques points faibles communs : - s services collectifs peu privilégiés - peu d outils concertation entre les acteurs du territoire mis en place La prise en compte l environnement est globalement satisfaisante pour les sites et nombreuses démarches réduction consommation sont menées par les s. La recherche sur les indicateurs développement durable a révélé un problème d information disponible auprès s s et s organismes publics et parapublics. Ce problème s ajoute aux difficultés rencontrées pour décliner le principe développement durable à l échelle d une d activités. De nombreux indicateurs ont pu être calculés grâce aux enquêtes «s» sans lesquelles l information n aurait pu être trouvée. En effet, nombreuses informations existent et sont collectées régulièrement mais celles-ci sont dispersées auprès s interlocuteurs privés, publics et parapublics, soumis pour certaines données à la confintialité professionnelle la part leurs clients ou donneurs d ordre. Une transparence plus forte s acteurs et une simplification du mo collecte s informations semblent être une condition sine qua non à l usage à long terme s indicateurs développement durable. La mise en réseau et le partage s données étant plus en plus rigueur au sein s organismes l Etat, il sera plus aisé gérer ce type d outils suivi s d activités. Désormais, il nous semble important d engager une concertation sur ces indicateurs servant base à un dialogue et un débat entre les s, les collectivités locales et le département, utilisateurs potentiels s indicateurs. Ceux-ci doivent absolument s approprier l outil pour assurer sa pérennité et définir les responsabilités chacun dans sa gestion.

20 Domaine Critère 1 Critère Critère Environnement Gestion s ressourc es Territoire Eau Usage l'espace et du sol Extensio n la Valorisat ion du territoire Consom mation la ressourc e eau Etat ( 33 indicateurs ) % du territoire utilisé (exploité et non pollué par s s + parcelles non commercialisées entretenues) / territoire la Gain en superficie / emploi crée sur cette superficie Budget investi par m2 la et par an dans l'entretien la (espaces verts, voiries, aires, bâtiments) rq: renvoie aussi à l'âge s bâtiments Eau prélevée au milieu naturel ( eau consommée réelle = eau consommée - eau non polluée restituée au milieu ) / CA Type d'indicateur Niveau Entreprise (E) Zone (Z) Données base nécessaires quantitatif Z superficie la superficie polluée superficie friches superficie parcelles non commercialisé es non entretenues quantitatif Z superficie d'extension emploi crée quantitatif Z, E budget dédié à l'aménagemen t et l'entretien la superficie la quantitatif E consommation d'eau la rejet d'eau traitée (STEP, Traitement interne) CA Lieu l'info terrain + cartograp hie digitalisée ou SEDL cartograp hie ou SEDL ou CCI collectivité s locales, ou CISE et Lyonnaise CISE et Energie Consom mation la ressourc e énergie Energie non renouvelable (KWh) réellement utilisée ( énergie consommée - énergie restituée, récupérée) / CA quantitatif E consommation électricité, gaz, fioul quantité d'énergie récupérée et transférée hors CA ou EDF/GDF Energies renouvel ables rapport énergie renouvelable / énergie totale consommée quantitatif E consommation électricité, gaz, fioul consommation énergie renouvelable

21 Air et ours Impacts la sur l'environ nement Bruit Nbre d's ne traitant pas leurs rejets atmosphériques ou créant s nuisances olfactives / Nbre d's ayant s rejets gazeux Ecart à la réglementation en db à la limite ( ou nombre plaintes par an et par ) quantitatif E liste s ayant s rejets atmosphérique s liste s ne traitant pas leurs rejets liste s dégageant s ours quantitatif Z niveau bruit moyen en proximité bureau d'étu Déchets Eliminati on s déchets quantité déchets dont la filière d'élimination respecte la réglementation / quantité déchets produits quantitatif E quantité déchets produits filière d'élimination s déchets, enquête CCI Managem ent l'environ nement Gestion collectiv e s déchets Intégration l'environnement % déchets gérés collectivement Nbre d's mettant en œuvre une politique environnement ( étus à caractère réglementaire, audits, ACV et Ecolabels,diagn ostic environnement, certification ISO14001 ou Ecoaudit) pondéré par le gré d'intégration ( coef 0 à 1) / nbre total d's quantitatif E quantité déchets gérés collectivement quantité déchets produits quantitatif E s ayant mené une démarche environnement ale CCI,

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI 222 Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Chapitre A. Représentation de l'utilisation de l'information

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale

Mérylle AUBRUN. ISO 26000 Responsabilité Sociétale Mérylle AUBRUN ISO 26000 Responsabilité Sociétale Le concept de RSO RSO RSE = Responsabilité Sociétale des Entreprises Préservation de l environnement Agenda 21 Progrès = le Développement social Durable

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

L'AUDIT DES SYSTEMES D'INFORMATION

L'AUDIT DES SYSTEMES D'INFORMATION L'AUDIT DES SYSTEMES D'INFORMATION ESCI - Bourg en Bresse (2005 2006) Audit s Système d'information - P2 1 lan d'ensemble Audit s Systèmes d'information GENERALITES SUR L'AUDIT AUDIT FONCTIONNEL OU D'APPLICATION

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc LICENCE PROFESSIONNELLE DES METIERS TECHNIQUES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc Projet partenarial Naissance du projet régional Dans

Plus en détail

Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé. Jeudi 4 juin 2009 BLOIS

Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé. Jeudi 4 juin 2009 BLOIS Présentation du réseau documentaire régional en éducation pour la santé Jeudi 4 juin 2009 BLOIS Programme de la journée 10h30 10h50 11h30 12h00 12h30 Etat des lieux 2008 des centres de ressources en éducation

Plus en détail

Etape 4 : AMELIORATION - Réajustement à la situation de l'entreprise de l'information communiquée

Etape 4 : AMELIORATION - Réajustement à la situation de l'entreprise de l'information communiquée Partie V. Guide méthodologique IPAPE Etape 4 : AMELIORATION - Réajustement à la situation de l'entreprise de l'information communiquée Afin d'appliquer le concept d'amélioration continue, les partenaires

Plus en détail

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail.

Un GSI plénier est prévu en juin 2001 au cours duquel devra être présenté un document élaboré à partir des travaux du groupe de travail. Contrats éducatifs locaux missions et la formation des coordonnateurs de cel Réflexions du groupe de travail relevant du groupe de suivi interministériel des cel 1. Informations L'outil informatique de

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Appel d'offres. Programme d'actions collectives de formation pour les centres de relation client TPE & PME situés en Ile de France - 2011.

Appel d'offres. Programme d'actions collectives de formation pour les centres de relation client TPE & PME situés en Ile de France - 2011. Appel d'offres Programme d'actions collectives de formation pour les centres de relation client TPE & PME situés en Ile de France - 2011 Contact: Sophie Hingant - Responsable Projets - tel : 01 40 08 16

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Thèmes de Formation 2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Tél. / Fax direct J.P. André. 02.51.83.19.50 Portable 06.98.15.98.22 E MAIL : futuris@wanadoo.fr Sarl au capital de 15 245 euros

Plus en détail

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Rapport Septembre 2007 Sommaire Chapitre 1 : Présentation de l outil «Base de donnée» du Pays Marennes Oléron.. p.5 1. Définition et principe...

Plus en détail

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir

Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le plan départemental de prévention des déchets d Eure et Loir Le contexte Le nouveau PEDMA, approuvé en avril 2011, définit plusieurs priorités aux horizons 2015 et 2020, dont la réduction de la production

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Raccordement des eaux usées non domestiques à un réseau public d assainissement - Application sur le BAB

Raccordement des eaux usées non domestiques à un réseau public d assainissement - Application sur le BAB Raccordement des eaux usées non domestiques à un réseau public d assainissement - Application sur Sandrine TURBEZ Chef de projet - Agence BAB Adour Nive Lyonnaise des Eaux France Plan de l intervention

Plus en détail

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif

La contribution est articulée autour de propositions et principes ayant pour objectif La qualité des Parcs d activités ème du 21 siècle Contribution du Conseil de développement de Lille métropole Contribution adoptée en séance plénière le 14 décembre 2011 1 Lille Métropole élabore une Charte

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage Plate-forme d'échanges Date : 2011-06-10 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org Affichage environnemental des produits grande consommation Numéro du document:

Plus en détail

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

FINANCES VOS CONTACTS : Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr FINANCES VOS CONTACTS : Nadège WADOUX Conseillère Formation Domaines Affaires juridiques, Finances et Europe nadege.wadoux@cnfpt.fr Sylviane BOUGEROLLE Assistante de formation sylviane.bougerolle@cnfpt.fr

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 BOITE A OUTILS POUR L'ELABORATION DE L'AGENDA 21 RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 Etapes Recommandations du Comité 21 Outils et accompagnement

Plus en détail

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise

Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise Plateforme Mobilité Emploi Insertion De l agglomération lyonnaise 1 APPEL A PROJET POUR LA MISE A DISPOSITION DE VEHICULES 2014 CONTEXTE ET ENJEUX L importance des questions liées à l absence de mobilité

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

teddif L élaboration d un diagnostic de développement durable Cahier n 8 CYCLE DE FORMATION-ACTION SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2011

teddif L élaboration d un diagnostic de développement durable Cahier n 8 CYCLE DE FORMATION-ACTION SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2011 teddif Les cahiers du développement durable CYCLE DE FORMATION-ACTION SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2011 Cahier n 8 L élaboration d un diagnostic de développement durable Septembre 2011 teddif préambule

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

EPF Languedoc Roussillon Communautés de Communes Clermontais et de la Vallée de l Hérault Mandataire : Diagnostics Fonciers lot 4 Co-traitants : Lancement et échanges Comité de pilotage 3 Décembre 2013

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI

Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI Aux origines de l analyse : un double constat La prise en compte du risque d inondation dans l aménagement

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

Télétravail, de quoi parle-t-on?

Télétravail, de quoi parle-t-on? Télétravail, de quoi parle-t-on? 1 Base présentation : Caisse des Dépôts, menée par les cabinets PMP et TACTIS au 1er semestre 2011. Cadre programme des Investissements d Avenir / Fonds National pour la

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1

LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 LA (LES) LOGISTIQUE (S) Qu'est-ce que c'est? Que peuvent faire les pouvoirs publics? Michel VIARDOT WP 24 CEE/ONU 17-18 mars 2008 1 Quatre volets - Description et périmètre de la logistique - La logistique

Plus en détail

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques

Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Du BTS Transport au BTS Transport et Prestations Logistiques Bien plus qu'un simple changement d'appellation, le nouveau BTS Transport et Prestations Logistiques, qui entre en vigueur à partir de septembre

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

votre Gagner préférence

votre Gagner préférence votre Gagner préférence Lors de la dernière écoute clients «Gagner votre préférence 2008», les personnes interviewées ont exprimé la nécessité primordiale d une prise en compte des critères HSE (Hygiène,

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif

GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL. Ouvrage collectif GUIDE JURIDIQUE RISQUE INDUSTRIEL Ouvrage collectif TABLE DES MATIERES Liste des abréviations 7 Introduction 9 Première partie : la prévention du risque identifié I. La délimitation du risque 17 A. L'encadrement

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DEVELOPPEMENT DURABLE URBAIN TOME 1 - LE QUESTIONNAIRE

DIAGNOSTIC DEVELOPPEMENT DURABLE URBAIN TOME 1 - LE QUESTIONNAIRE A g e n c e R é g i o n a l e P o u r l E n v i r o n n e m e n t M i d i P y r é n é e s DIAGNOSTIC DEVELOPPEMENT DURABLE URBAIN TOME 1 - LE QUESTIONNAIRE Studio «Les Garçons» Méthode réalisée pour le

Plus en détail

Système d'information agile pour les collectivités Collectif

Système d'information agile pour les collectivités Collectif Système d'information agile pour les collectivités Collectif Vision Les collectivités évoluent dans un monde en mouvement : regroupements, changements de compétences, de périmètres, réforme territoriale,

Plus en détail

Développement Durable ISO 26000 Evaluez votre Responsabilité Sociétale. Mesurer aujourd hui pour préparer demain

Développement Durable ISO 26000 Evaluez votre Responsabilité Sociétale. Mesurer aujourd hui pour préparer demain Développement Durable ISO 26000 Evaluez votre Responsabilité Sociétale Mesurer aujourd hui pour préparer demain AFAQ 26000, 1000 points pour de nouvelles responsabilités 5 axes Vos pratiques managériales

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État,

Département du Val-de-Marne. Charte départementale de partenariat sécurité routière. entre l État, Département du Val-de-Marne Charte départementale de partenariat sécurité routière entre l État, la Caisse Régionale d Assurance Maladie d Ile-de-France (CRAMIF) et la profession du transport routier de

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

La loi NRE. Article 116

La loi NRE. Article 116 La loi NRE La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020

APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE. Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 APPEL A PROJETS FEDER QUARTIER DEMONSTRATEUR BAS CARBONE Programme Opérationnel FEDER 2014 2020 Axe 3 «conduire la transition énergétique en Région Nord Pas de Calais» Investissement Prioritaire 4e «en

Plus en détail

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes Yves Pothier DREAL Rhône-Alpes 21/11/2014 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale de l'environnement,

Plus en détail

Centre commercial, Centre-ville Même combat? Assises de Centre-Ville en Mouvement Reims 12 juin 2013

Centre commercial, Centre-ville Même combat? Assises de Centre-Ville en Mouvement Reims 12 juin 2013 Centre commercial, Centre-ville Même combat? Assises de Centre-Ville en Mouvement Reims 12 juin 2013 Un combat avec quelles armes? Faire et tenir ses promesses Stratégie urbaine Stratégie de fonctionnement

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION. Usagers des sites hôtel d'ortaffa, Espace 24 et Bardou Job

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION. Usagers des sites hôtel d'ortaffa, Espace 24 et Bardou Job RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION Usagers des sites hôtel d'ortaffa, Espace 24 et Bardou Job Avril 2014 1/18 SOMMAIRE INTRODUCTION Contexte Méthodologie de l'enquête RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

Plus en détail

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès

CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE. France Congrès CHARTE QUALITE & DEVELOPPEMENT DURABLE France Congrès La Charte s adresse à tous les sites d accueil de manifestations des Villes membres de France Congrès désirant intégrer la qualité et le développement

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015-2016

APPEL A PROJETS 2015-2016 APPEL A PROJETS 2015-2016 Organisme Intermédiaire des PLIE Sud-Aquitains Programme opérationnel national Fonds Social Européen pour l inclusion et l emploi Axe 3 / Objectif thématique 9 / Objectif spécifique

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Schéma directeur de l'accessibilité des services de transports de la C.A Béziers Méditerranée

Schéma directeur de l'accessibilité des services de transports de la C.A Béziers Méditerranée Schéma directeur de l'accessibilité des services de transports de la C.A Béziers Méditerranée Journées territoriales de l'accessibilité Lundi 28 juin 2010 Petit historique... Création de la Commission

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 15 e École d été en évaluation environnementale Évaluation de la durabilité du développement urbain et industriel : outils d analyse de l empreinte écologique et des impacts sociaux et sanitaires Douala,Hôtel

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ATELIER ISO 26000 13/10/2011. Pascal THOMAS Délégué Régional AFNOR Evaluateur RSO. Pascal THOMAS Délégué Régional Est

ATELIER ISO 26000 13/10/2011. Pascal THOMAS Délégué Régional AFNOR Evaluateur RSO. Pascal THOMAS Délégué Régional Est ATELIER ISO 26000 Pascal THOMAS Délégué Régional AFNOR Evaluateur RSO Pascal THOMAS Délégué Régional Est Responsable d audit ICA QSE IATF Diversité Energie Consultant en éco-conception et développement

Plus en détail

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie

Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Le 10 ème programme (2013-2018) de l Agence de l eau Seine-Normandie Les aides aux activités économiques Franck LEROY Responsable du Service Investissements Collectivités et Industrie Direction Seine Aval

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Charte de qualité de L ENVIRONNEMENT. Aéroport Toulouse-Blagnac

Charte de qualité de L ENVIRONNEMENT. Aéroport Toulouse-Blagnac Charte de qualité de L ENVIRONNEMENT Aéroport Toulouse-Blagnac SOMMAIRE Les groupes de travail constitués pour élaborer et rédiger la charte de l aéroport Toulouse-Blagnac ont identifié 5 axes majeurs

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Utilisation des fichiers fonciers à la DDT68 dans le cadre des Observatoires du territoire

Utilisation des fichiers fonciers à la DDT68 dans le cadre des Observatoires du territoire Utilisation des fichiers fonciers à la DDT68 dans le cadre des Observatoires du territoire Marie-Laure BERNARD DDT 68 Valérie LAUNAY DDT 68 Séminaire 25 mars 2014 Du 7 au 9 mai 2008 www.haut-rhin.equipement.gouv.fr

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

BIPESS 2.0 format pdf - 2014

BIPESS 2.0 format pdf - 2014 1. Fiche d identité du référent BIPESS et du groupe évaluateur Le statut du référent BIPESS (1 personne) de votre structure : Veuillez choisir toutes les réponses qui conviennent : Salarié Dirigeant Administrateur

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail