Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest"

Transcription

1 Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Profil Développement durable Etat: août

2 Le fonds a été contrôlé par le Comité pour un développement durable et satisfait les critères d attribution du label «Développement durable contrôlé». Le fonds répond à la totalité des critères d exclusion du Comité pour un développement durable. Il a également signé les directives en matière de transparence de l Eurosif et les normes de qualité ARISTA 3.0. Au niveau des branches controversées, le fonds exclut un investissement dans l extraction des énergies fossiles, l exploitation minière et l industrie automobile, qui constituent d autres critères négatifs. Le fonds veille par ailleurs à ne pas investir dans les entreprises contribuant au recul de la biodiversité. Cela implique également de ne pas soutenir l activité d entreprises qui opèrent dans des zones protégées. Ce dernier point est particulièrement important lorsqu il s agit d investissements dans l agriculture, la sylviculture et les biocarburants. Enfin, l utilisation et la production de certains pesticides («dirty dozen») constituent un critère d exclusion du fonds. Biens de consommation de base (secteur alimentaire) et matériaux de base (industrie minière et matières premières) La pêche et la sylviculture non durables constituent également des critères d exclusion pour Swisscanto. Par conséquent, dans ces domaines, les investissements portent uniquement sur des entreprises certifiées (MSC ou FOS et FSC). Toutefois, une certification partielle de la production est suffisante, quel que soit le volume de la part concernée. Il suffit que l entreprise cherche à obtenir une certification à long terme pour l ensemble de sa production. Dans le domaine de l agriculture, les critères de Best Practice sont respectés. En matière de consommation d eau, de respect des standards de protection des animaux et de violation des droits des populations indigènes dans le domaine de l agriculture, il n existe aucun document pertinent. Toutefois, Swisscanto prend en compte ces aspects dans son analyse de développement durable. Energie (pétrole, gaz, énergies renouvelables) En ce qui concerne les investissements dans les biocarburants, l utilisation de technologies de 2 e génération (p. ex. déchets, déchets de bois) et l absence de défrichement de terres cultivables sont des critères de Best Practice. Ces éléments sont contrôlés dans le cadre de l analyse des points de controverse. Concernant la construction de pipelines, des investissements sont effectués uniquement dans des entreprises actives dans le domaine de la distribution du gaz naturel. Le respect de précautions de sécurité adaptées fait l objet d un contrôle continu, tout comme les potentielles infractions, par exemple le non-respect des zones protégées, des exigences liées au respect de l environnement ou des droits de l homme. Utilities (infrastructure) Dans la mesure où le financement ou la construction de barrages peut engendrer d importants effets secondaires sociaux et écologiques, les entreprises impliquées dans de grands projets de ce type ne sont pas incluses dans ce fonds. Il n est possible d investir que dans des projets hydrauliques de petite taille, en tenant compte des directives de la Commission mondiale des barrages (CMB). Le thème controversé de l approvisionnement en eau est un exemple des difficultés à prendre en compte des critères de Best Practice spécifiques en l absence de normes reconnues. La question de l approvisionnement de base de la population en eau potable est analysée grâce à un contrôle continu actif des points de controverse par Inrate et Swisscanto. En cas d infraction grave, il est procédé à un désinvestissement. Le fonds veille à un comportement socialement responsable de la part des entreprises. L efficacité et le développement de l infrastructure sont également des critères de Best Practice. Pharmacie et médecine/santé En matière d investissement dans l industrie pharmaceutique, l accès aux traitements médicaux est un aspect important, que le fonds a retenu comme critère de Best Practice. Les aspects problématiques n ayant pas encore été complètement clarifiés sont le dépôt de brevet sur des ressources génétiques et l utilisation de ces ressources contre le versement d une indemnité. 2 Banque Coop Fonds de placement axés sur un développement durable Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Etat: août 2012

3 Critères d exclusion Exclu Non explicitement exclu Remarques Secteurs: Armement Nucléaire Génie génétique appliqué à l agriculture Tabac Alcool/drogues Jeux de hasard Pornographie Ces thèmes ne sont pas exclus explicitement, mais ils sont pris en compte dans l analyse ESG d Inrate (directives). Par ailleurs, un contrôle permanent actif des points de controverse est effectué par Inrate et Swisscanto. En cas d infraction grave, il est procédé à un désinvestissement. Pratiques: Corruption Blanchiment d argent Violation des embargos décidés par l ONU Violation des conventions de l ONU sur les droits de l homme Violation des droits fondamentaux des travailleurs (OIT) Ces thèmes sont pris en compte dans l analyse ESG d Inrate (directives). Par ailleurs, un contrôle permanent actif des points de controverse est effectué par Inrate et Swisscanto. En cas d infraction grave, il est procédé à un désinvestissement. Pays (pour les obligations d Etat): Embargo décidé par l ONU Conventions de l ONU sur les droits de l homme Le fonds n investit pas dans des obligations d Etat. Critères d exclusion supplémentaires du fonds: Constructeur aéronautique ou compagnie aérienne Entreprises produisant des substances nuisant à la couche d ozone Entreprises produisant des substances polluantes organiques de grande longévité Entreprises fabriquant des organismes génétiquement modifiés Entreprises utilisant le clonage thérapeutique dans la recherche sur les cellules souches humaines Entreprises fabricant du PVC et du chlorure de vinyle Directives de transparence de l Eurosif Normes de qualité ARISTA 3.0 Signataire Non signataire Remarques Oui Non Remarques Approche d engagement Exercice des droits de vote Par le fonds lui-même. Cet aspect n est pas délégué, mais il existe un contrat avec Risk- Metrics Group en matière de conseil sur la gouvernance d entreprise et l exercice des droits de vote. Il se fonde sur deux directives en matière de vote. 3 Banque Coop Fonds de placement axés sur un développement durable Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Etat: août 2012

4 Investissement Aucun investissement Remarques sur les critères contraignants Biens de consommation de base (secteur alimentaire) Pêche/chasse Agriculture Pêche durable uniquement (certifiée MSC ou FOS). Aucune entreprise contribuant au recul de la biodiversité: par conséquent, les activités dans les zones protégées, l utilisation de pesticides (critère d exclusion, voir ci-dessus) et les défrichements ne sont pas tolérés. Les points critiques que sont les standards de protection des animaux et les droits des populations indigènes sont intégrés dans l analyse ESG. Par ailleurs, un contrôle permanent actif des points de controverse est effectué par Inrate et Swisscanto. En cas d infraction grave, il est procédé à un désinvestissement. Le critère de la consommation d eau et l existence de responsabilités en matière de droits de l homme sont pris en compte et vérifiés dans le cadre de l analyse ESG. Utilities (infrastructure) Approvisionnement en eau Financement ou construction de barrages Matériaux de base (industrie minière et matières premières) Extraction minière Sylviculture La question de l approvisionnement de base de la population en eau potable est analysée grâce à un contrôle continu actif des points de controverse par Inrate et Swisscanto. En cas d infraction grave, il est procédé à un désinvestissement. Le fonds veille à un comportement socialement responsable de la part des entreprises. Pas de projets de grande ampleur, uniquement de petits projets hydrauliques veillant au respect des critères de développement durable. Les entreprises font l objet d un contrôle continu en matière de manquement aux droits de l homme. Sylviculture durable certifiée FSC uniquement. Les défrichements ne sont pas tolérés. 4 Banque Coop Fonds de placement axés sur un développement durable Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Etat: août 2012

5 Investissement Aucun investissement Remarques sur les critères contraignants Energie (pétrole, gaz, énergies renouvelables) Biocarburants Extraction de combustibles fossiles et construction de pipelines Biens de consommation cycliques Industrie automobile Pharmacie et médecine/santé Industrie pharmaceutique ( ) Seules les technologies de 2 e génération (p. ex. déchets, déchets de bois) sont tolérées. Aucun défrichement ne doit avoir lieu. Le génie génétique vert est en principe exclu. Concernant la construction de pipelines, des investissements sont effectués uniquement dans des entreprises actives dans le domaine de la distribution du gaz naturel. Le respect de précautions de sécurité adaptées fait l objet d un contrôle continu, tout comme les potentielles infractions, par exemple le non-respect des zones protégées, des exigences liées au respect de l environnement ou des droits de l homme. La signature et la mise en œuvre de l EITI (Extractives Industries Transparency Initiative) font également l objet d un contrôle. L accès aux soins est un aspect important dans le choix des investissements dans l industrie pharmaceutique. La publication de toutes les études cliniques est contrôlée dans le cadre de l analyse ESG. La biopiraterie (et les infractions au protocole de Nagoya) est également prise en compte dans le cadre de l analyse des points de controverse. 5 Banque Coop Fonds de placement axés sur un développement durable Swisscanto (CH) Equity Fund Green Invest Etat: août 2012

Pictet-Ethos (CH) Swiss Sustainable Equities

Pictet-Ethos (CH) Swiss Sustainable Equities Pictet-Ethos (CH) Swiss Sustainable Equities Profil Développement durable Etat: août 2012 1 Le fonds a été contrôlé par le Comité pour un développement durable et satisfait les critères d attribution du

Plus en détail

Développement durable contrôlé fonds de placement

Développement durable contrôlé fonds de placement Développement durable contrôlé fonds de placement Notre contrôle minutieux vous garantit une parfaite transparence dans la sélection des fonds de placement. Notre processus de contrôle nous permet d assumer

Plus en détail

Du standard au sur-mesure

Du standard au sur-mesure Du standard au sur-mesure L expertise ISR de la banque cantonale de Zürich Eve Morelli, 4 juin 2015 1 L ISR sur-mesure : Quesaquo? «Mon tailleur est le seul homme à faire preuve d intelligence. Il reprend

Plus en détail

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE PRÉAMBULE Engagés depuis 2002 dans une première réflexion sur le Capital Investissement Socialement Responsable (C-ISR), nous sommes convaincus de la nécessité

Plus en détail

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable Participez au quiz ISR vous apprenez vous êtes socialement responsable 01. L ISR, 3 lettres Mais Pourquoi ce quiz? «Lancée en 2010 à l initiative du Forum pour l Investissement Responsable (FIR), la Semaine

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs

L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs L organisation d un projet de construction et les acteurs Dans un projet de bâtiment ou de travaux publics, la construction est le fait

Plus en détail

Règlement sur les placements

Règlement sur les placements RÈGLEMENT Règlement sur les placements Le WWF investit ses recettes aussi directement que possible dans des projets environnementaux. Notre but n est pas de réunir des fonds afin de générer des bénéfices

Plus en détail

Laboratoires Expanscience. Julie de la Porte des Vaux Direction Communication, Mécénat et RSE Pacte Mondial 150128 Confidentiel niveau 1

Laboratoires Expanscience. Julie de la Porte des Vaux Direction Communication, Mécénat et RSE Pacte Mondial 150128 Confidentiel niveau 1 Laboratoires Expanscience Les Laboratoires Expanscience Pharmacie, Dermo-Cosmétique 1950 création d Expanscience 271,8M de chiffre d affaires (estimé) en 2014 Un double leadership Produits de soins pour

Plus en détail

PROMOUVOIR UNE FINANCE DE LONG TERME ET RESPONSABLE

PROMOUVOIR UNE FINANCE DE LONG TERME ET RESPONSABLE PROMOUVOIR UNE FINANCE DE LONG TERME ET RESPONSABLE La Caisse des Dépôts, investisseur de long terme au service de l intérêt général et du développement économique du pays, considère que la prise en compte

Plus en détail

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages Convention sur la diversité biologique : ABS Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages RESSOURCES GÉNÉTIQUES CONNAISSANCES TRADITIONNELLES FOURNISSEURS UTILISATIONS CONSENTEMENT PRÉALABLE

Plus en détail

les EMBAllAGEs «VErTs»

les EMBAllAGEs «VErTs» Europe & International UnE histoire VrAIE sur les EMBAllAGEs «VErTs» DES SOLUTIONS. AU SERVICE DE VOTRE RÉUSSITE. /gogreen regarder la vidéo Une histoire vraie Allégations environnementales Faits environnementaux

Plus en détail

F S C. Son statut. Créé en. Contrôlé par. Appréciation. Ce qu il certifie ou apporte en plus. Quelles familles de produits ou produit cible?

F S C. Son statut. Créé en. Contrôlé par. Appréciation. Ce qu il certifie ou apporte en plus. Quelles familles de produits ou produit cible? F S C Créé en Mettre en place une gestion durable, responsable et sociale des forêts à l aide de 10 critères prédéfinis (respect des lois, impact environnemental, droit des peuples autochtones,...). La

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

Banque Triodos. Voici nos critères en matière de crédit.

Banque Triodos. Voici nos critères en matière de crédit. Banque Triodos. Voici nos critères en matière de crédit. Des questions? Si vous des questions au sujet de ces critères, veuillez prendre contact avec la Banque Triodos par téléphone au 02 548 28 52 ou

Plus en détail

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr)

Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique. Service nucléaire. (clement.hill@cea.fr) Représentation Permanente de la France / Agence Internationale de l Energie Atomique Service nucléaire (clement.hill@cea.fr) 1 Le rôle du Service nucléaire de la Représentation Permanente française Promouvoir

Plus en détail

Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF)

Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF) Portfolio Screening Analyse du portefeuille - version publique Caisse de prévoyance du personnel de l Etat de Fribourg (CPPEF) 1. Préambule 2 2. Méthodologie d évaluation extra-financière utilisée 3 2.1

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Tableau GRI Rapport sur la durabilité 2005 2007

Tableau GRI Rapport sur la durabilité 2005 2007 Holcim (Suisse) SA Hagenholzstrasse 83 Case postale 8050 Zurich Téléphone +41 58 850 68 68 Téléfax +41 58 850 68 69 Tableau GRI Rapport sur la durabilité 2005 2007 Sommaire Ce document est partie intégrante

Plus en détail

Mais que signifient donc tous ces labels...?

Mais que signifient donc tous ces labels...? Mais que signifient donc tous ces labels...? En voici une brève description. Une partie de Année après année, nous essayons de faire davantage pour la génération de demain. Migros propose d ores et déjà

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Industrie & Services. Soutien aux Projets Multi-Pays. Juin 2015 PUBLIC

Industrie & Services. Soutien aux Projets Multi-Pays. Juin 2015 PUBLIC Industrie & Services Soutien aux Projets Multi-Pays Juin 2015 PUBLIC Industrie & Services représente environ 11% des engagements de la BERD Répartition de notre portefeuille par secteur fin 2014 Transport

Plus en détail

Le développement durable en action

Le développement durable en action Le développement durable en action Medline s engage! Notre mission est de fournir des produits et des services de qualité aux professionnels de santé ainsi qu aux utilisateurs finaux, optimiser la prise

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible?

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible? Oui/ 2015 Global Compact Communication On Progress - Advanced (2014 data) Questions d'auto-évaluation 1. Votre COP contient-elle, si pertinent, une description de politiques et de pratiques liées aux opérations

Plus en détail

Développement durable Certifications Environnementales

Développement durable Certifications Environnementales Certifications Environnementales Introduction La société devient de plus en plus exigeante envers les entreprises pour qu elles jouent un rôle actif et responsable dans la préservation de l environnement.

Plus en détail

Eau, environnement, aménagement

Eau, environnement, aménagement Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources et de gérer les problèmes environnementaux

Plus en détail

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Les investissements éligibles au co-financement de la Banque: Doivent avoir lieu sur le territoire de la région Centre Peuvent avoir la forme de tout

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE SOMMAIRE Préambule..3 Principes fondamentaux de notre politique de Capital Investissement Responsable 4 Le parti pris de notre approche de Capital Investissement

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur 1 Le Fonds JEREMIE PACA : l histoire La Région PACA s est dotée d outils majeurs de soutien aux entreprises, mais sa gamme ne permettait pas de faire face aux

Plus en détail

LE RAFP. Un investisseur de long terme,

LE RAFP. Un investisseur de long terme, LE RAFP Un investisseur de long terme, SOMMAIRE 04_ L investissement socialement responsable 06_ Une politique ISR au cœur du développement du Régime 08_ Une politique d investissement de long terme 09_

Plus en détail

Enveloppe. Période de mise à disposition

Enveloppe. Période de mise à disposition JEREMIE (JOINT EUROPEAN RESOURCES FOR MICRO TO MEDIUM ENTERPRISES) A pour but de favoriser l attribution de prêts à des PME éligibles en fournissant une protection de risque Cette protection vise à réduire

Plus en détail

Informations générales 1er trimestre 2014. Inform Placements durables : un objectif, deux approches

Informations générales 1er trimestre 2014. Inform Placements durables : un objectif, deux approches Informations générales 1er trimestre 2014 Inform Placements durables : un objectif, deux approches Swisscanto un leader dans l Asset Management Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds

Plus en détail

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012

Processus ISR. Allianz Euro Credit SRI. Obligataire ISR 2012 Processus ISR Allianz Euro Credit SRI Obligataire ISR 2012 Sommaire -Moyens et ressources ISR -Processus d investissement -Glossaire 2 Moyens et ressources ISR Taux Recherche interne : 10 gérants et analystes

Plus en détail

FORFAIT ANNUEL EN JOURS

FORFAIT ANNUEL EN JOURS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N 52 DU 17 SEPTEMBRE 2015 FORFAIT ANNUEL EN JOURS Préambule Le présent accord a pour objet la fixation

Plus en détail

Investir de manière responsable. Le placement durable crée de la valeur

Investir de manière responsable. Le placement durable crée de la valeur Investir de manière responsable Le placement durable crée de la valeur Swisscanto leader de la gestion d actifs Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement, gérants de fortune

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CHARTE ÉTHIQUE GROUPE L électricité n est pas un bien comme un autre : c est pourquoi la produire, la transporter, la distribuer et la commercialiser concourent à une mission d intérêt général. Cette mission

Plus en détail

Une banque responsable

Une banque responsable La banque de l UE Banque de l Union européenne, la BEI place la responsabilité d entreprise au cœur de son activité. En plus de 50 ans d existence, elle a financé des milliers d investissements en Europe

Plus en détail

Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre

Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre Évaluation citoyenne des banques - ATTAC et Les Amis de la Terre Spéculation et prises de risques 1. Votre groupe bancaire a-t-il des filiales, ou participations dans des filiales, domiciliées dans les

Plus en détail

Exploitation du gaz naturel au Québec

Exploitation du gaz naturel au Québec Exploitation du gaz naturel au Québec Présentation au Bureau d audiences publiques sur l environnement Le 12 octobre 2010 L:\SPBE\Commun\Presentations_PowerPoint\2009 1 Exploitation du gaz naturel au Québec

Plus en détail

Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise

Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise Perry Fleury, responsable RH et DD Forum durable Suisse romande 2

Plus en détail

RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT

RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT RAPPORT 2014 UNITED NATIONS GLOBAL COMPACT Paris, le 22 juillet 2015 PRESENTATION DU GROUPE GESTI PRO Raison Sociale : GESTIPRO SA Statut : SAS au capital de 500 000,00 Activité : Mise en Propreté de tous

Plus en détail

Introduction. Présentation par: Stéphane Héroux, ing.jr. But de la présentation: 1) Position de Bois BSL

Introduction. Présentation par: Stéphane Héroux, ing.jr. But de la présentation: 1) Position de Bois BSL Introduction Présentation par: Stéphane Héroux, ing.jr But de la présentation: 1) Position de Bois BSL 2) Arguments et présentation d extraits d études 3) Recommandations Le règlement envisagé par Montréal

Plus en détail

DevelopmentCheck Questionnaire: FRENCH

DevelopmentCheck Questionnaire: FRENCH Les détails du Les détails Nom du Code de référence du (Si le a un code de référence unique attribué par le donateur s'il vous plaît ce utiliser. Sinon, un numéro de référence unique sera généré automatiquement.)

Plus en détail

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ

GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ GONDWANA: LA SEULE SOCIÉTÉ CONSEIL SPÉCIALISTE DE LA BIODIVERSITÉ 1 GONDWANA PRINCIPAUX : LE OBJlElCTIFS PARTENAIRE BIODIVERSITÉ DES ENTREPRISES Société indépendante créée en 2005 ; Gondwana est une société

Plus en détail

Eco-Habitat Le «green marketing» à la BCVs 07.10.2009

Eco-Habitat Le «green marketing» à la BCVs 07.10.2009 Eco-Habitat Le «green marketing» à la BCVs 07.10.2009 Jean-Yves Pannatier Responsable Département Retail & Marketing BCVs Mission économique Partage les préoccupations du Valais, de son économie et de

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Document EUREPGAP Contrat de sous-licence & de certification (V2.3) Page 1 sur 7 CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant que participant de marché intéressé dans le cadre

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

MANDARINE GESTION Code de Transparence ISR FCP «Mandarine Engagements»

MANDARINE GESTION Code de Transparence ISR FCP «Mandarine Engagements» MANDARINE GESTION Code de Transparence ISR FCP «Mandarine Engagements» Version Juillet 2015 1 «Le présent Code de Transparence est la version française, agréée par l AFG (Association Française de la Gestion

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail

Critères d'exclusion pour l'investissement socialement responsable : nécessaires mais pas suffisants

Critères d'exclusion pour l'investissement socialement responsable : nécessaires mais pas suffisants Critères d'exclusion pour l'investissement socialement responsable : nécessaires mais pas suffisants 2012 Introduction Investissement socialement responsable Une approche d investissement socialement responsable

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Le label d engagement Développement Durable

Le label d engagement Développement Durable En partenariat avec Le label d engagement Développement Durable en partenariat avec et PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation

Plus en détail

Enquête AFA / Octobre 2011 - La gestion responsable d actifs des sociétés d assurances Résultats sur l année 2010

Enquête AFA / Octobre 2011 - La gestion responsable d actifs des sociétés d assurances Résultats sur l année 2010 Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA 1 P réambule 1. La démarche des sociétés d assurances 2. Les enseignements de l enquête 3. Focus sur les actifs immobiliers 2 P Sauf précision contraire,

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec

ISO26000. La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale. -Juin 2012 - En partenariat avec ISO26000 En partenariat avec La nouvelle norme internationale de Responsabilité Sociétale -Juin 2012 - ISO 26000 : le fruit d un long travail international d application concrète des principes du Développement

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d engagement 2014

Compte rendu de la campagne d engagement 2014 Compte rendu de la campagne d engagement 2014 Compte rendu de la campagne d engagement 2014 Federal Finance Gestion est un acteur engagé de l Investissement Socialement Responsable. Depuis la création

Plus en détail

OSONS! NOUS SOMMES PRETS.

OSONS! NOUS SOMMES PRETS. OSONS! NOUS SOMMES PRETS. Nouveau Monde, le rassemblement citoyen, écologiste et solidaire en Languedoc- Roussillon Midi-Pyrénées répond à Nicolas Hulot. La COP21, organisée par l ONU, doit déboucher sur

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit pp Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de

Plus en détail

La mise en œuvre du Protocol du Nagoya. Suhel al-janabi co-directeur Initiative

La mise en œuvre du Protocol du Nagoya. Suhel al-janabi co-directeur Initiative La mise en œuvre du Protocol du Nagoya Suhel al-janabi co-directeur Initiative Pourquoi un protocole sur l accès et le partage des avantages? Certitude juridique grâce à un cadre de juridique transparent

Plus en détail

L ACV de la fenêtre en bois

L ACV de la fenêtre en bois L ACV de la fenêtre en bois FCBA a réalisé une étude sur l analyse du cycle de vie (ACV) de la fenêtre bois fabriquée par les entreprises adhérentes à la FFB (Fédération française du bâtiment, charpente-menuiserie-parquets)

Plus en détail

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection PROCEDURE NEGOCIEE AVEC PUBLICITE PREALABLE POUR UNE MISSION DE CONSEIL ET D APPUI EN MATIÈRE DE L'ÉLABORATION D'UN CADRE GÉNÉRAL CONCERNANT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 15 septembre 2015. Novethic Une boussole pour vous guider avant, pendant et après la COP 21

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 15 septembre 2015. Novethic Une boussole pour vous guider avant, pendant et après la COP 21 DOSSIER DE PRESSE Mardi 15 septembre 2015 Novethic Une boussole pour vous guider avant, pendant et après la COP 21 Novethic, une boussole pour vous guider avant, pendant et après la COP 21 Depuis sa création

Plus en détail

Emplois verts Perspectives pour le développement durable. Moustapha Kamal Gueye gueye@ilo.org

Emplois verts Perspectives pour le développement durable. Moustapha Kamal Gueye gueye@ilo.org Emplois verts Perspectives pour le développement durable Moustapha Kamal Gueye gueye@ilo.org Vue d ensemble 1. Les risques des modèles de développement actuels pour le développement durable 2. Economie

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

DiaLoGUer avec LeS GraNDeS BaNQUeS

DiaLoGUer avec LeS GraNDeS BaNQUeS Sommaire PLUS DE 50 000 MEMBRES DE DESJARDINS OPTENT POUR L ISR... p. 1 DIALOGUER AVEC LES GRANDES BANQUES... p. 2 LE GROUPE CONSULTATIF DU FONDS DESJARDINS ENVIRONNEMENT... p. 2 AJOUTS A LA LISTE FOCUS

Plus en détail

Les placements durables garantissent notre qualité de vie. Investir de manière responsable Edition Suisse

Les placements durables garantissent notre qualité de vie. Investir de manière responsable Edition Suisse Les placements durables garantissent notre qualité de vie Investir de manière responsable Edition Suisse Cette publication est destinée à la distribution en Suisse et ne s adresse pas aux investisseurs

Plus en détail

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES

ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES ASSOCIATION MEDICALE MONDIALE, INC. PRISE DE POSITION DE L AMM SUR LA DEGRADATION DE L ENVIRONNEMENT ET SUR UNE BONNE GESTION DES PRODUITS CHIMIQUES Adoptée par l'assemblée générale de l'amm, Vancouver,

Plus en détail

Veille réglementaire en environnement santé, sécurité au travail sécurité alimentaire

Veille réglementaire en environnement santé, sécurité au travail sécurité alimentaire Veille réglementaire en environnement santé, sécurité au travail sécurité alimentaire 1 - PERIMETRE DE VEILLE La prestation porte sur un périmètre défini contractuellement (Voir annexe 2). Ce périmètre

Plus en détail

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995

2. MÉTHODOLOGIE. Schéma 2.1: Schéma de compte de patrimoine dans le SEC 1995 Version intégrale 2. MÉTHODOLOGIE Le stock de capital (SDC) fait partie intégrante du Système européen des comptes nationaux et régionaux 1995 (SEC 1995). En premier lieu, le SDC est un des éléments des

Plus en détail

La responsabilité des Etats pour les dommages consécutifs aux changements climatiques. Yann Kerbrat, Professeur à l Université Aix-Marseille

La responsabilité des Etats pour les dommages consécutifs aux changements climatiques. Yann Kerbrat, Professeur à l Université Aix-Marseille La responsabilité des Etats pour les dommages consécutifs aux changements climatiques Yann Kerbrat, Professeur à l Université Aix-Marseille o Dans un contexte où les troubles et dommages consécutifs aux

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006 DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE 20 janvier 2006 Approuvé par le Conseil de l Université de Montréal le 30 janvier 2006 Table des matières

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Charte ISR. Principes retenus par l Ircantec

Charte ISR. Principes retenus par l Ircantec Charte ISR Principes retenus par l Ircantec Septembre 2013 1 Sommaire Présentation de l Ircantec p. 1 Démarche d investisseur socialement responsable : principes généraux p. 2 Actions et obligations d

Plus en détail

ASPECTS DU DROIT DE LA SANTÉ JOURNEES SUISSES

ASPECTS DU DROIT DE LA SANTÉ JOURNEES SUISSES ASSOCIATION HENRI CAPITANT DES AMIS DE LA CULTURE JURIDIQUE FRANCAISE ASPECTS DU DROIT DE LA SANTÉ JOURNEES SUISSES 8 12 JUIN 2009 Questionnaire relatif au thème n 3 Droit à la santé et droit de propriété

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011 Les écolabels produits Chantal Trichard 4 octobre 2011 Rappel de définition Qu est-ce qu un achat éco-responsable? Achat de biens ou services qui prennent en compte la protection de l environnement ou

Plus en détail

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Prise de position de l Öbu, 23.12.14 9 mai, Forum ö

Plus en détail

Nom de votre événement : Lieu / Pays : Nombre d éditions de votre événement : Date de votre demande d obtention de l éco-label recycling de l UCI :

Nom de votre événement : Lieu / Pays : Nombre d éditions de votre événement : Date de votre demande d obtention de l éco-label recycling de l UCI : FORMULAIRE D EVALUATION ATTRIBUTION éco-label recycling Nom de votre événement : Lieu / Pays : Nombre d éditions de votre événement : Date de votre demande d obtention de l éco-label recycling de l UCI

Plus en détail

Animé par M. ALIKKANE Mohamed Directeur Général de TUV Certification Maroc

Animé par M. ALIKKANE Mohamed Directeur Général de TUV Certification Maroc Animé par M. ALIKKANE Mohamed Directeur Général de TUV Certification Maroc Sommaire Qui sommes nous? Définitions Les Eco-labels mondiaux Les Avantages 1. Qui sommes nous? Prestataire international de services,

Plus en détail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail

Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Evaluation des entreprises en matière de prévention du stress au travail Questionnaire du site mieuxvivreautravail.anact.fr Rapport d étude Résultats intermédiaires 2010 Contexte Campagne Européenne sur

Plus en détail

Les attentes en matière d'environnement à la veille de la conférence environnementale

Les attentes en matière d'environnement à la veille de la conférence environnementale 11.09.2012 Référence Contact Jérôme Fourquet Directeur Département Opinion jerome.fourquet@ifop.com Les attentes en matière d'environnement à la veille de la conférence environnementale La méthodologie

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

SDESR, Aquapro Journée technique du 20 janvier 2010

SDESR, Aquapro Journée technique du 20 janvier 2010 SDESR, Aquapro Journée technique du 20 janvier 2010 1 DIRECTIVES SSIGE W3 ÉTABLISSEMENT D INSTALLATIONS D EAU DE BOISSON Jean-Jacques Hasler, Responsable du Contrôle des installations intérieures Eau et

Plus en détail

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse

Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires. Synthèse Consultation du HLPE sur l instabilité des prix alimentaires A propos de ce document Ce document résume les résultats d une discussion en ligne organisé sur le Forum Global sur la Sécurité alimentaire

Plus en détail

Code à l intention des partenaires commerciaux

Code à l intention des partenaires commerciaux Code à l intention des partenaires commerciaux Groupe Axpo Code à l intention des partenaires commerciaux 02 03 Table des matières Introduction... 05 I. Éthique commerciale et intégrité... 07 II. Respect

Plus en détail

Présentation. Ses créateurs disposent d une expérience plurielle de haut niveau forgée au cours de longues carrières.

Présentation. Ses créateurs disposent d une expérience plurielle de haut niveau forgée au cours de longues carrières. Présentation Fabex Energy Sarl, ce veut être le creuset et l expression de compétences avérées au service du marché Algérien, en vue de lui offrir des solutions innovantes en matière de produits et services

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Préambule Les différentes CDEC (Corporations de développement économique communautaire) ont pour mission le développement

Plus en détail

un investissement dans les compétences de votre personnel

un investissement dans les compétences de votre personnel EMPLOI-QUÉBEC La qualification obligatoire un investissement dans les compétences de votre personnel LA QUALIFICATION OBLIGATOIRE avant-propos La compétence de la main-d œuvre constitue un des facteurs

Plus en détail