Empreinte environnementale des moyens de paiement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Empreinte environnementale des moyens de paiement"

Transcription

1 Empreinte environnementale des moyens de paiement Un acte de paiement se chiffre en grammes éq. CO 2 Conférence de presse Fédération Bancaire Française 28 juin 2011

2 Ordre du jour 1. La méthodologie utilisée 2. Les résultats par moyen de paiement 3. La synthèse des résultats et les leviers d action 4. Les points-clés à retenir Page 1

3 1 Méthodologie utilisée Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

4 1 Méthodologie d évaluation des impacts environnementaux Présentation de la méthode Notre approche est basée sur la méthode ACV (Analyse de Cycle de Vie) Une méthode de quantification des impacts potentiels sur l environnement causés par un produit ou un service tout au long de son cycle de vie. Une méthode multi-étapes et multicritères. Evaluation des impacts environnementaux réalisée avec la méthode ReCiPe 2008 : méthode standardisée la plus récente et la plus reconnue à ce jour. Page 3

5 1 Méthodologie d évaluation des impacts environnementaux Indicateurs d impacts environnementaux sélectionnés 7 indicateurs d impacts ont été retenus parmi les 18 proposés par la méthode d évaluation ReCiPe Correspondant aux catégories d impacts les plus fréquemment évaluées dans les évaluations d impacts environnementaux Reflétant des enjeux-clés associés aux systèmes étudiés 1. Potentiel de réchauffement climatique (kg eq. CO2) 2. Potentiel d'oxydation photochimique (kg COVNM) 3. Potentiel d'acidification terrestre (kg SO2) 4. Epuisement potentiel des métaux (kg eq. Fe) 5. Epuisement potentiel des ressources fossiles (kg eq. pétrole) 6. Epuisement potentiel des ressources en eau (m3) 7. Potentiel d'eutrophisation en eau douce (kg eq. P) Page 4

6 Résultats par moyen de paiement Chèque Paiement de proximité Carte Paiement de proximité Carte Paiement en vente à distance Espèces Paiement de proximité hors retrait DAB Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

7 Répartition des impacts par étape du cycle de vie Paiement de proximité par chèque Vision synthétique Résultats Chèque Répartition des impacts par étapes du cycle de vie Vision synthétique UF : "Effectuer un paiement de proximité par chèque" 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 110% Potentiel de réchauffement climatique Potentiel d'oxydation photochimique Potentiel d'acidification terrestre Epuisement potentiel des métaux Epuisement potentiel des ressources fossiles Epuisement potentiel des ressources en eau Potentiel d'eutrophisation en eau douce Production matériaux Impression Mise à disposition et remise Scan Data Centers Transport vers stockage Broyage Fin de vie matériaux Page 6

8 Ordres de grandeur pour les émissions de GES Paiement de proximité par chèque Un chèque c est environ 15 g éq. CO 2 Par comparaison, Une tablette de chocolat correspond à 250g éq. CO 2 Un Tee-shirt correspond à 4kg éq. CO 2 sur son cycle de vie 54 chèques émis par an et par habitant en France en 2008 soit : 2,9 km en voiture citadine en ville 3,3 milliards de chèques ont été émis en France en 2009, soit : Les émissions de français pendant 1 an aller-retour Paris New York en Avion 460 fois la distance Terre-Lune en voiture citadine en ville Page 7

9 Leviers d actions pour réduire l impact environnemental Paiement de proximité par chèque Etape principale Production des matériaux Action permettant une diminution de l impact environnemental Comportement client à favoriser Eco-concevoir le chéquier Déposer davantage de chèques par bordereau Impression Réduire le taux de perte lors de la fabrication Mise à disposition et remise des chèques Dématérialiser le traitement des chèques dès l agence Favoriser des moyens de paiement alternatifs au chèque papier Scan Améliorer l efficacité énergétique des équipements Réduire la taille des fichiers sans baisser la qualité Datacenter Veiller à rationaliser le stockage Fin de vie Envisager le recyclage des chèques après traitement Mutualiser ses trajets et ses envois courriers pour plusieurs opérations Déposer ses chèques dans l agence la plus proche Page 8

10 Résultats par moyen de paiement Chèque Paiement de proximité Carte Paiement de proximité Carte Paiement en vente à distance Espèces Paiement de proximité hors retrait DAB Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

11 Répartition des impacts par étape du cycle de vie Paiement de proximité par carte Vision synthétique Résultats Carte Paiement de proximité Répartition par étapes du cycle de vie Vision synthétique UF : "Effectuer un paiement de proximité par carte" 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 110% Potentiel de réchauffement climatique Potentiel d'oxydation photochimique Potentiel d'acidification terrestre Epuisement potentiel des métaux Epuisement potentiel des ressources fossiles Epuisement potentiel des ressources en eau Potentiel d'eutrophisation en eau douce Fabrication de la carte Personnalisation de la carte Mise à disposition Fabrication des tickets Terminal de paiement électronique Data Centers Fin de vie matériaux Page 10

12 Ordres de grandeur pour les émissions de GES Paiement de proximité par carte Un paiement de proximité par carte c est environ 3 g éq. CO 2 1 an de paiement de proximité par carte (sur la base de 113 paiements par an), c est : 1,2 km en voiture citadine en ville 6,12 milliards de paiement de proximité effectués en France en 2009, soit : Les émissions de Français pendant 1 an aller-retour Paris New York en avion 165 fois la distance Terre-Lune en voiture citadine en ville Page 11

13 Leviers d actions pour réduire l impact environnemental Paiement de proximité par carte Etape principale Fabrication de la carte Mise à disposition de la carte Fabrication des tickets Terminal de paiement électronique Action permettant une diminution de l impact environnemental Augmenter la durée de vie de la carte Réduire la matérialisation du support carte (ex : sans contact mobile, etc.) Favoriser la politique de la carte unique et universelle Encourager les commerçants à accepter les paiements par carte pour de petits montants Dématérialiser le ticket commerçant et son stockage Donner au commerçant et au client le choix d imprimer ou non le ticket Eco-concevoir les tickets Eco-concevoir les terminaux (réduire la consommation en veille et en mode actif et la nature et la quantité des matériaux utilisés) Comportement client à favoriser Augmenter le nombre de paiements d une carte sur sa durée de vie Mutualiser ses trajets pour plusieurs opérations (planifier un rdv avec le conseiller par exemple) Ne pas prendre de ticket lorsque cette possibilité est offerte Page 12

14 Résultats par moyen de paiement Chèque Paiement de proximité Carte Paiement de proximité Carte Paiement en vente à distance Espèces Paiement de proximité hors retrait DAB Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

15 Répartition des impacts par étape du cycle de vie Paiement vente à distance (VAD) par carte Vision synthétique Résultats Carte Paiement VAD Répartition par étapes du cycle de vie Vision synthétique UF : "Effectuer un paiement par carte en vente à distance (e commerce)" 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 110% Potentiel de réchauffement climatique Potentiel d'oxydation photochimique Potentiel d'acidification terrestre Epuisement potentiel des métaux Epuisement potentiel des ressources fossiles Epuisement potentiel des ressources en eau Potentiel d'eutrophisation en eau douce Fabrication de la carte Personnalisation de la carte Mise à disposition Vente à Distance Data Centers Fin de vie matériaux Page 14

16 Ordres de grandeur pour les émissions de GES Vente à distance (VAD) par carte Un paiement par carte en VAD c est environ 4 g éq. CO 2 1 an de paiement par carte en VAD (sur la base de 5 paiements VAD par an), c est : 75 m en voiture citadine en ville 250 millions de paiement VAD effectués en France en 2009, c est : Les émissions de 125 Français pendant 1 an 410 aller-retour Paris New York en avion 9,4 fois la distance Terre-Lune en voiture citadine en ville Page 15

17 Leviers d actions pour réduire l impact environnemental Paiement vente à distance (VAD) par carte Etape principale Vente à distance Action permettant une diminution de l impact environnemental Maintenir une interface simple pour faciliter et réduire le temps de transaction Comportement client à favoriser Ne pas imprimer les confirmations de transaction (les stocker électroniquement) Avoir une utilisation économe en énergie de son ordinateur personnel Eteindre le pc ou activer le mode veille à l issue de l achat, etc. Page 16

18 Résultats par moyen de paiement Chèque Paiement de proximité Carte Paiement de proximité Carte Paiement en vente à distance Espèces Paiement de proximité hors retrait DAB Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

19 Répartition des impacts par étape du cycle de vie Paiement en espèces Vision synthétique Résultats Espèces Paiement de proximité sans retrait au DAB Répartition par étapes du cycle de vie Vision synthétique UF : "Effectuer un paiement de proximité par carte" 10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% 110% Potentiel de réchauffement climatique Potentiel d'oxydation photochimique Potentiel d'acidification terrestre Epuisement potentiel des métaux Epuisement potentiel des ressources fossiles Epuisement potentiel des ressources en eau Potentiel d'eutrophisation en eau douce Fabrication des pièces Fabrication des billets Conditionnement pièces et billets Livraison des espèces Ramassage des espèces Tri et valorisation des espèces Fin de vie matériaux Page 18

20 Ordres de grandeur pour les émissions de GES Paiement en espèces Le paiement en espèces considéré dans le scénario de référence représente environ 22 g éq. CO 2 Forte dépendance des résultats au «mix» pièces et billets Leviers d actions pour réduire l impact environnemental Paiement en espèces Etape principale Action permettant une diminution de l impact environnemental Comportement client à favoriser Fabrication des pièces et des billets Livraisons et ramassage des espèces Augmenter la durée de vie des billets Développer le recyclage externe (remise en circulation des espèces sans passer par la Banque de France) Eco-concevoir les camions de transport de fonds Autre Dématérialiser le porte-monnaie Faire l appoint dans les machines et distributeurs Eviter de garder des stocks de pièces rouges et jaunes chez soi Favoriser la carte comme paiement alternatif Page 19

21 3 Synthèse des résultats et leviers d action Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

22 3 Synthèse des résultats Analyse comparative «relative» Comparaison des impacts environnementaux des moyens de paiement Impacts 'Chèque' ramenés à 100 UF = Effectuer un paiement Potentiel de réchauffement climatique Potentiel d'oxydation photochimique Potentiel d'acidification terrestre Epuisement potentiel des métaux Epuisement potentiel des ressources fossiles Epuisement potentiel des ressources en eau Potentiel d'eutrophisation en eau douce 7 Chèque Carte bancaire Carte bancaire VAD Espèces Page 21

23 4 Conclusions Page Propriété d Ernst & Young Confidentiel et ce dans le respect des principes énoncés dans les «Réserves/Disclaimers». Cette présentation, à votre seul usage interne, est indissociable des éléments de contexte qui ont permis de l établir et des commentaires oraux qui l accompagnent.

24 4 Les points-clés à retenir (1/2) La première étude basée sur l approche ACV comparée des moyens de paiement Des profils d impact caractéristiques et différents suivant les moyens de paiement Chèque : impacts papier et déplacements (mise à disposition et remise) Carte proximité : impacts répartis entre puce, mise à disposition, ticket, TPE Cartes VAD : impact concentré sur l usage PC et la connexion internet Espèces : impacts livraison, ramassage, fabrication pièces Quelques paramètres très sensibles dépendant des pratiques (nombre de transactions, modalités de mise à disposition, transport, ) Moindre impact du paiement par carte vs autres moyens, sauf en VAD pour 2 indicateurs (épuisement métaux et eutrophisation) Paiement espèce le plus lourd en impacts, tirés par les pièces. Forte sensibilité aux hypothèses nombre de transactions et montants transportés Page 23

25 4 Les points-clés à retenir (2/2) Des moyens d agir pour les banques : durée de vie des supports, conception des TPE, des tickets et des chéquiers, dématérialisation des supports de paiement et de traçabilité, etc. Une action à conduire avec les industriels et les prestataires : TPE, DAB, transporteurs, opérateurs télécom, fournisseurs de papier... Des comportements client à adapter pour réduire l impact unitaire du paiement: mutualiser ses déplacements et ses opérations en agence, imprimer le strict nécessaire, faire l appoint dans les machines et distributeurs, etc. Page 24

26 Vos Contacts Eric Mugnier Olivier Jan

ADEME Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique

ADEME Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique de la communication par voie électronique Volet Clé USB : Synthèse Contact Bio Intelligence Service S.A.S. Yannick Le Guern/Laura Farrant + 33 (0)1 53 90 11 80 yannick.leguern@biois.com laura.farrant@biois.com

Plus en détail

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE?

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? F R A N Ç O I S E B E R T H O U D G D S E C O I N F O / C N R S w w w. e c o i n f o. c n r s. f r F r a n c o i s e. B e r t h o u d @ g

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich)

Applications Multiples. > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Applications Multiples > Pavilion Germany EXPO Shanghai 2010 Shanghai, China Architect: Schmidhuber + Kaindl (Munich) Activité B to B Nos fournisseurs Client final «C» Nos clients «B» 2 Recycler Recycler

Plus en détail

Étiquetage environnemental Secteur textile

Étiquetage environnemental Secteur textile Étiquetage Secteur textile Sandrine Pesnel Equipe de recherche GEMTEX (ENSAIT) du projet ACVTEX 28/04/2010 1 Le projet ACVTex Le projet : Partenaires : Débuté en 2008 projet de 4 ans Programme transfrontalier

Plus en détail

ADEME. Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique. Présentation des résultats

ADEME. Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique. Présentation des résultats Direction Communication, Formation, Développement Analyse comparée des impacts environnementaux de la communication par voie électronique Présentation des résultats Juillet 2011 Contact BIO Intelligence

Plus en détail

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02

JECO. journée des éco-entreprises. L éco-conception expliquée. Présentation de l événement ATELIER AT02 JECO ATELIER AT02 L éco-conception expliquée journée des éco-entreprises Présentation de l événement PRESENTATION Définition et principes de l écoconception (Stéphanie CAPDEVILLE - EcoConcevoir) Définition

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS

Plus en détail

LES CARTES BANCAIRES CB

LES CARTES BANCAIRES CB 2003 LES CARTES BANCAIRES CB EN CHIFFRES FEVRIER 2004 P3 INTRODUCTION LES CARTES BANCAIRES CB EN 2003 P5 LES PAIEMENTS ET RETRAITS P6 PAR CARTE BANCAIRE CB EN 2003 LES PAIEMENTS PAR CARTES BANCAIRES CB

Plus en détail

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives

Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives 1 Journées d études et de formation des techniques et de l ingénierie hospitalière Stratégie environnementale du traitement d air vis-à-vis des évolutions réglementaires et normatives Fabrice ROZMIAREK

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

LES CARTES BANCAIRES CB

LES CARTES BANCAIRES CB 25 LES CARTES BANCAIRES CB EN CHIFFRES MARS 26 www.cartes-bancaires.com INTRODUCTION ET CHIFFRES CLES CB 3 ACTIVITÉ DES CARTES CB DEPUIS 22 4 EVOLUTION DU NOMBRE DE CARTES BANCAIRES CB 5 EVOLUTION DES

Plus en détail

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015 LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS 2 juin 2015 Les paiements en France 18 milliards d opérations de paiement traitées en 2013 Montant global des paiements en France

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule Ecointesys - Life Cycle Systems sàrl Parc Scientifique de l'epfl C.P. 538, CH-1001 Lausanne Yves.loerincik@ecointesys.ch www.ecointesys.ch Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont :

Deux unités fonctionnelles ont été retenues dans ce document en fonction du type de produit étudié. Ces unités fonctionnelles sont : Contexte et objectifs Le Syndicat National de l Extrusion Plastique (SNEP) rassemble plus d une trentaine d entreprises adhérentes, spécialisées dans la transformation de profilés par l extrusion et dans

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011

Bilan des émissions de gaz à effet de serre 2010-2011 Bilan des émissions de gaz à effet de serre 21-211 Méthode Bilan Carbone - Rapport final - février 212 II. DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE Page 6 Sommaire I. CONTEXTE III. ANNÉE DE REPORTING ET ANNÉE

Plus en détail

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte?

Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? GÉNÉRALITÉS Quels sont les acteurs d un système de paiement par carte? NOTA : le système ci-dessus est un système dit à «quatre coins», c est-à-dire, qu il s agit d un système où l émetteur et l acquéreur

Plus en détail

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie

1STIDD Impacts des matériaux et sources d énergie. Étude de cas : la voiture électrique. Impacts des matériaux et sources d énergie Page 1/6 Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Durée : 3 heures Impacts des matériaux et sources d énergie Objectif : Quantifier les impacts sur l environnement pour le choix

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande?

L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? L émergence d une culture en maîtrise de l énergie au Québec : un équilibre offre demande? Présenté par Éric Le Couédic, ing., M.Sc.A. Directeur Démarches d accompagnement en efficacité énergétique Congrès

Plus en détail

La Performance Environnementale des Bâtiments

La Performance Environnementale des Bâtiments Rencontre nationale Pratiques Territoriales de l Évaluation de la Performance Environnementale des Bâtiments La Performance Environnementale des Bâtiments Hadjira Schmitt-Foudhil Chef de projet performance

Plus en détail

Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits?

Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits? Compensation carbone produits bois : Comment estimer l impact sur le changement climatique des produits? Claire Cornillier, claire.cornillier@fcba.fr Estelle Vial, estelle.vial@fcba.fr Conférence-Débat

Plus en détail

Bien utiliser votre carte

Bien utiliser votre carte LES MINI-GUIDES BANCAIRES Repère n 16 Bien utiliser votre carte Ce mini-guide a été conçu par le Centre d Information Bancaire 18 rue La Fayette 75440 Paris CEDEX 9 cles@fbf.fr FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-323-4. Sommaire. Introduction 1 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL MEUBLES EN BOIS BP X30-33-4 Sommaire Introduction 1 Contexte 1 Principes de l affichage environnemental Objectif du guide de lecture Présentation du produit concerné par

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Éco-conception et urbanisme 7 avril 2015

Éco-conception et urbanisme 7 avril 2015 Chaire génie civil écoconstruction 1 Saint-Nazaire Éco-conception et urbanisme 7 avril 2015 Bâtiment écologique? OU 3 Multi-étapes (cycle de vie) Multi-impacts sur l environnement 4 Changement climatique

Plus en détail

G.E.D. Gestion Électronique des Documents

G.E.D. Gestion Électronique des Documents G.E.D Gestion Électronique des Documents L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités Que ce soit par la communication, par les échanges

Plus en détail

L ÉCO- PRÊT À TAUX ZÉRO OU ÉCO-PTZ

L ÉCO- PRÊT À TAUX ZÉRO OU ÉCO-PTZ OCTOBRE 2015 lesclesdelabanque.com L ÉCO- PRÊT À TAUX ZÉRO OU ÉCO-PTZ N 1 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE Introduction 3 En quoi consiste l éco-ptz? 4 CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Qui peut

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de

Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe. Vers une organisation globale durable de Ecole Doctorale Sciences Economiques et de Gestion Laboratoire d Economie des Transports / Ademe Vers une organisation globale durable de l approvisionnement des ménages Réalisé par: AYADI Abdessalem Journée

Plus en détail

GUIDE DES ECO-GESTES BNP PARIBAS ENERGIE PAPIER DECHETS

GUIDE DES ECO-GESTES BNP PARIBAS ENERGIE PAPIER DECHETS BNP PARIBAS GUIDE DES ECO-GESTES Triez avec soin dans la bonne poubelle Ne surchauffez ni ne surclimatisez votre bureau Zippez les pièces jointes avant envoi par email Prenez l escalier pour 1 étage en

Plus en détail

JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES

JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES Joseph Abdo CIMBETON Joseph ABDO Page 2 Le contexte général Prise de conscience pour l environnement 1987: Rapport BRUNTLAND 1992: Sommet de la terre à Rio 1998: Protocole de Kyoto.. Enjeux environnementaux

Plus en détail

RESTAURATION. ED2009 est un Système Professionnel Tactile pour les Terminaux Points de Vente de la Toute Dernière Génération.

RESTAURATION. ED2009 est un Système Professionnel Tactile pour les Terminaux Points de Vente de la Toute Dernière Génération. ED2009 RESTAURATION Terminal Point de Vente Professionnel ED2009 est un Système Professionnel Tactile pour les Terminaux Points de Vente de la Toute Dernière Génération. ED2009 : Ses principales applications

Plus en détail

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE

STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE STI2D ANALYSE COMPARATIVE DE CYLE DE VIE TERRAIN EN GAZON NATUREL OU SYNTHETIQUE Caractéristiques des terrains étudiés Complétez le schéma ci- dessus et le tableau ci- dessous Unité fonctionnelle A partir

Plus en détail

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013

STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 STEM PROPRETE BILAN CARBONE 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS...2 a) PRESENTATION DE L ENTREPRISE...2 b) OBJECTIFS DE CE RAPPORT :...2 c) PERIMETRE DE L ETUDE :...2 2. RESULTAT ET PRECONISATIONS

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Année 2010

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Année 2010 APTBEF EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Année 2010 Emission Nombre de GAB/DAB Nombre de Commerçants Affiliés Nombre de TPEs installés Au 31 Décembre 2010 2 382 315 1 660 14 632 11 968 Au 30 Novembre

Plus en détail

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée

Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Page 1 Eco-conception Comment avoir une approche d écoconception pragmatique et à forte valeur ajoutée Mécatronique & Industrie économe (6 juin 2012) Outils d éco-conception Page 2 Sommaire - Contexte

Plus en détail

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010

EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010 APTBEF EVOLUTION DES INDICATEURS DE LA MONETIQUE Octobre 2010 Emission Nombre de GAB/DAB Nombre de Commerçants Affiliés Nombre de TPEs installés Au 31 Octobre 2010 2 346 165 1 608 14 424 11 843 Au 30 Septembre

Plus en détail

VICTOR RUFFY - Evaluation SméO ATL 7.0 Résultats Etude

VICTOR RUFFY - Evaluation SméO ATL 7.0 Résultats Etude Energie grise du bâtiment Confort thermique estival / hivernal Parties privatives VICTOR RUFFY - Evaluation SméO ATL 7.0 Résultats Etude Retour Etude Interface Mapping Economie du sol 83% Assurer une occupation

Plus en détail

B4-TRANSPORTS DE MARCHANDISES

B4-TRANSPORTS DE MARCHANDISES B4-TRANSPORTS DE MARCHANDISES LE TRANSPORT DES MARCHANDISES PEUT REPRÉSENTER UN POIDS IMPORTANT DANS LE BILAN ÉCOLOGIQUE GLOBAL D UN PRODUIT OU D UNE PRESTATION, SELON LA DISTANCE PARCOURUE ET LE MODE

Plus en détail

Evaluer les impacts environnementaux de cet équipement sur l ensemble de son cycle de vie et identifier ses aspects environnementaux significatifs

Evaluer les impacts environnementaux de cet équipement sur l ensemble de son cycle de vie et identifier ses aspects environnementaux significatifs Analyse du Cycle de Vie d un téléphone portable Synthèse Etude pour : CODDE Pôle de compétence en Environnement des Industries Electriques et Electroniques 170 rue de Chatagnon ZI Centr Alp - 38430 Moirans

Plus en détail

Augmenter votre Chiffre d Affaires.

Augmenter votre Chiffre d Affaires. Augmenter votre Chiffre d Affaires. Notre histoire 1993 : création de CEV en Normandie : Programme de fidélité sur carte à puce pour les commerçants de proximité 2005 : CEV crée Alios, pour répondre aux

Plus en détail

OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00

OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00 ACTIVITE: ASSURER LES TRAVAUX COMPTABLES COURANTS Module 1 : Maîtriser les techniques de base de la comptabilité Séquence 2: Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes : Annexes

Projet de Fin d Etudes : Annexes Projet de Fin d Etudes : Annexes Création d un outil informatique d Analyse du Cycle de Vie des matériaux dans le Auteur : Manuel VACCARA, 5ème année Génie Civil, INSA Strasbourg Tuteur entreprise : Samuel

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

LES MODES DE REGLEMENTS DECAISSEMENT

LES MODES DE REGLEMENTS DECAISSEMENT LES MODES DE REGLEMENTS DECAISSEMENT 1- Les décaissements : Les virements Créez une facture d achat avec une échéance et un mode de règlement de type «Virement». Allez dans «Achats Décaissements Echéances

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance. Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka

Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance. Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka Qualité Environnementale des Bâtiments En route vers des indicateurs de performance Caroline Lestournelle Christèle Wojewodka Sommaire En route vers des indicateurs de performance Analyse de cycle (ACV)

Plus en détail

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage.

L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Sage 100 Gestion de production i7 Nouvelle charte graphique L aspect de votre logiciel a été modifié et reprend désormais la nouvelle charte graphique Sage. Intuisage L IntuiSage est une interface d accueil

Plus en détail

Développement de l outil

Développement de l outil Développement de l outil d empreinte carbone de DALKIA 19/10/2010 ) Marie Laure GUILBERT M2 Gestion de l Environnement Sommaire 1. Présentation de la mission 1.1 Contexte 1.2 Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

Sensibiliser les ménages aux impacts de leurs choix résidentiels

Sensibiliser les ménages aux impacts de leurs choix résidentiels Sensibiliser les ménages aux impacts de leurs choix résidentiels Séminaire Déplacements Urbanisme Environnement CERTU 7/11/2013 Sarah MARQUET - ADEME Sommaire Les impacts des choix résidentiels Les outils

Plus en détail

Carte Activity FAQ (Foire aux Questions)

Carte Activity FAQ (Foire aux Questions) Carte Activity FAQ (Foire aux Questions) FONCTIONNEMENT DE LA CARTE ACTIVITY... 2 1. Qu est ce que la Carte Activity?...2 2. Comment vais-je recevoir ma Carte Activity?...2 3. Comment utiliser ma carte

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste

Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Introduction o Le e-commerce présente un avantage environnemental par rapport au commerce traditionnel La différence principale entre les

Plus en détail

HÔTEL / RESTAURATION

HÔTEL / RESTAURATION Janvier 2006 HÔTEL / RESTAURATION Terminal Point de Vente Professionnel ED2006 est un Système Professionnel Tactile pour les Terminaux Points de Vente de la Toute Dernière Génération. ED2006 : Ses principales

Plus en détail

La carte bancaire : un véritable instrument européen

La carte bancaire : un véritable instrument européen La carte bancaire : un véritable instrument européen A. Les caractéristiques de la carte bancaire La carte bancaire est l instrument de paiement le plus utilisé en France et en Europe. En 2007, les paiements

Plus en détail

La Poste Tunisienne et les TIC

La Poste Tunisienne et les TIC www.poste.tn La Poste Tunisienne et les TIC Au cœur de la Société de l Information Présenté par : Mourad BEJI Centre de la Monétique La Poste Tunisienne La Poste Tunisienne Avril 2005 27/04/2005 I. Présentation

Plus en détail

Nouvelle génération de distributeurs d argent (ATM)

Nouvelle génération de distributeurs d argent (ATM) Nouvelle génération de distributeurs d argent (ATM) Cahier de charges 11 février 2010 1 Préface Ce document est un cahier de charge pour la réalisation d un logiciel de contrôle pour un distributeur de

Plus en détail

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI.

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI. ECO-PROFIL http://fr.leonardo-energy.org/ Chauffage gaz contre chauffage électrique selon différents types de production électrique Septembre 2007 Par Sergio Ferreira 1 Email : saf@eurocopper.org Cet éco-profil

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

CARBONE ARBONE THALYS - NOTE DE SYNTHESE -

CARBONE ARBONE THALYS - NOTE DE SYNTHESE - ACTUALISATION DU BILAN CARBONE ARBONE THALYS 2011 - NOTE DE SYNTHESE - Thalys actualisé le Bilan Carbone de son activité 2011. Ce travail vient renforcer les résultats obtenus lors de la première mesure

Plus en détail

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments

Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Eco-conception et Évaluation des performances environnementales des bâtiments Contexte, Généralités et Outil d ACV bâtiment ELODIE Galdric SIBIUDE Ingénieur d Etude et de Recherche Direction Energie Environnement

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés de voirie

Prise en compte du développement durable dans les marchés de voirie Prise en compte du développement durable dans les marchés de voirie L éco-comparateur SEVE : Outil de qualification de l apport durable des solutions techniques Julien.buisson@usirf.com erick.constensou@cg31.fr

Plus en détail

COMPTE NICKEL 8 MOIS APRÈS LE LANCEMENT CNLE 16 OCTOBRE 2014

COMPTE NICKEL 8 MOIS APRÈS LE LANCEMENT CNLE 16 OCTOBRE 2014 COMPTE NICKEL 8 MOIS APRÈS LE LANCEMENT CNLE 16 OCTOBRE 2014 COMPTE NICKEL 8 mois après le lancement Distribution 1.000 buralistes déjà agréés par l ACPR 470 installés 1.500 dossiers en cours d instruction

Plus en détail

Capteur solaire thermique

Capteur solaire thermique contact@pep-ecopassport.org Profil Environnemental Produit Collectif Capteur solaire thermique N enregistrement : Règles de rédaction : «PCR-ed3-FR-2015 04 02» complété par le «PSR-0004-ed2-FR-2014 04

Plus en détail

Matinales Smart Home IGNES

Matinales Smart Home IGNES Matinales Smart Home IGNES Didier Geig Directeur Commercial division Power & Distribution France Jeudi 27 septembre 2012 Un monde qui change 2 L entrée dans la nouvelle ère de l énergie est une réalité

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

Rapport d e valuation semestriel 2015

Rapport d e valuation semestriel 2015 Rapport d e valuation semestriel 1 1. Calcul des émissions de CO2 du premier semestre Pour le calcul des émissions de CO2 de AEG Belgium, les facteurs de conversion comme communiqués sur le site web www.co2emissiefactoren.nl

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés

La pensée cycle de vie au cœur des démarches d'éco-conception des procédés La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés LABORATOIRE DE GÉNIE CHIMIQUE Procédés et développement durable A. Léonard a.leonard@ulg.ac.be 1 Éco-conception conception?

Plus en détail

Note méthodologique. Module «SFR Business Conferencing»

Note méthodologique. Module «SFR Business Conferencing» La réduction de vos émissions de CO2 réduit aussi vos dépenses. Faites le calcul. Note méthodologique Module «SFR Business Conferencing» cobysfr est un outil de simulation qui permet d évaluer les gains

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie d emballages en plastique de différentes origines

Analyse du Cycle de Vie d emballages en plastique de différentes origines Analyse du Cycle de Vie d emballages en plastique de différentes origines 26 Octobre Colloque Eco-Emballages Contacts Eric Labouze : eric.labouze@biois.com Yannick Le Guern : yannick.leguern@biois.com

Plus en détail

2 STATISTIQUES DE FRAUDE POUR 2010

2 STATISTIQUES DE FRAUDE POUR 2010 2 STATISTIQUES DE FRAUDE POUR 2010 Depuis 2003, l Observatoire établit des statistiques de fraude sur les cartes de paiement de type «interbancaire» et de type «privatif», sur la base de données recueillies

Plus en détail

Le document au cœur du Green IT

Le document au cœur du Green IT Le document au cœur du Green IT Loïc Le Cam Directeur Général Xerox Global Services France Page 1 Groupe Xerox Chiffres clés (2007) Xerox Innovation Group Xerox Office Group Xerox Production Systems Xerox

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

L éco-responsabilité appliquée à l informatique

L éco-responsabilité appliquée à l informatique L éco-responsabilité appliquée à l informatique //////////////////////////////////////////////////////// IMPACTS SUR L ENVIRONNEMENT DU MATERIEL ////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Evaluation environnementale

Evaluation environnementale Evaluation environnementale Cycle «Les ateliers de l écoconception» Session 2/3 Programme de la session Dossier participant 1 Introduction Principes clefs de l éco-conception Mise en pratique Comment évaluer

Plus en détail

ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX

ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX RENCONTRES AUTOUR D UN CAHIER DES CHARGES ECOLOGIQUE Les consommables d impression ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX Cartouches d encre et toner Terminologie & cartouches OEM Compatibles Revalorisées

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

TD N 1 : Digramme cas d utilisation. Diagramme de séquences

TD N 1 : Digramme cas d utilisation. Diagramme de séquences TD N 1 : Digramme cas d utilisation & Diagramme de séquences Exercice n 1 : Déterminer les cas d'utilisation d'un distributeur de billets. On considère les scénarios où un client désire retirer de l'argent

Plus en détail

Le tableau ci-dessous donne, pour 4 scénarii décrits plus bas, la valeur des impacts environnementaux principaux. Changement climatique

Le tableau ci-dessous donne, pour 4 scénarii décrits plus bas, la valeur des impacts environnementaux principaux. Changement climatique Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Outil CL2 CHIFFRES-CLES SUR LES COUCHES JETABLES ET LAVABLES Ces chiffres proviennent de la bibliographie ou sont issus du suivi d'actions menées

Plus en détail

la solution innovante pour la gestion et la performance commerciale

la solution innovante pour la gestion et la performance commerciale la solution innovante pour la gestion et la performance commerciale Fastmag est une entreprise française spécialisée dans l édition de logiciels de gestion en temps réel des points de vente, le e-commerce

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur?

Quelle est la Mobilité du Futur? Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan, Atelier France pour le projet européen REPUTE 6/11/2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour

Plus en détail

leasecom, Qui sommes-nous?

leasecom, Qui sommes-nous? leasecom, Qui sommes-nous? Notre objectif : développer et apporter à nos clients des solutions de location financière évolutive et de location longue durée adaptées à leurs besoins. 1 leasecom Filiale

Plus en détail

Bourse aux stages. «Une journée dédiée au recrutement de vos futurs stagiaires» Formations de l École Supérieure du Bois

Bourse aux stages. «Une journée dédiée au recrutement de vos futurs stagiaires» Formations de l École Supérieure du Bois Bourse aux stages Formations de l École Supérieure du Bois Jeudi 6 novembre 2014, 13h30 à 18h «Une journée dédiée au recrutement de vos futurs stagiaires» Une journée pour rencontrer vos futurs stagiaires

Plus en détail

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie GIMI Green-IT PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie Entrez dans une démarche de gestion des coûts et de maîtrise de l environnement

Plus en détail

Fiche salarié Coordonnées de l intervenant Intervenants internes et externes avec classification par type

Fiche salarié Coordonnées de l intervenant Intervenants internes et externes avec classification par type commerce Création par saisie ou import de fichiers Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Gestion des catégories Fiche client Multi-adresses de livraison Contacts illimités Coordonnées

Plus en détail

Porte Monnaie Electronique privatif par carte a puce

Porte Monnaie Electronique privatif par carte a puce MONEY CARD Porte Monnaie Electronique privatif par carte a puce Fidéliser ses clients Face à la diversité de l'offre et à la multiplication des formes de distribution, fidéliser est devenu le maître mot

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

Logiciel EIME V5 : Définitions

Logiciel EIME V5 : Définitions Logiciel EIME V5 : Définitions Analyse du Cycle de Vie (ACV) Compilation et évaluation des intrants, des extrants et des impacts environnementaux potentiels d un système de produits au cours de son cycle

Plus en détail

Etude Transport-Industrie-Retail

Etude Transport-Industrie-Retail Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Riyad New York Etude Transport-Industrie-Retail

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail