Effet de la chirurgie de la cataracte sur la PIO en cas de GCAO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Effet de la chirurgie de la cataracte sur la PIO en cas de GCAO"

Transcription

1 duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e Dr Olivier Laplace Effet de la chirurgie de la cataracte sur la PIO en cas de GCAO CHNO Centre Ophtalmologique Etoile Paris

2 Plusieurs situations cliniques : HTO Isolée Facteurs de risques spécifiques : PEC GCAO sous traitement médical GCAO déjà opéré de chirurgie filtrante En supposant qu il y ait un effet duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e Quand apparait-il? A la hausse ou à la baisse? Est-il durable? Conséquences sur la maladie?

3 Le premier mois Post- immédiat (< 1 mois) Coban et al. : 812 yeux PKE, PIO >22 mmhg GCAO est le seul paramètre corrélé à l augmentation de la PIO à un mois (DNID, PEC : ns) A J1, 50 % des 60 patients avec GCAO, 12% à J7 10 % des patients reste > 20 mmhg à J30 (rôle des stéroïdes) duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e 20-54% des patients HTO et GCAO soumis à l instillation de prednisolone ont leur PIO augmenté de 5-7mmHg (Barlett) Tong et al., Yasutani et al. 10% des patients avec un GCAO augmente leur PIO à J1 et/ou J7

4 Pression intraoculaire en post-opératoire précoce des phakoémulsifications : comparaison entre patients glaucomateux et patients non glaucomateux Intérêt du J0 duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e LEGRAND M*, BLUMEN OHANA E, LAPLACE O, NORDMANN JP (Paris) 120 ème Congrès de la SFO

5 Glaucome (n=19) Absence de glaucome (n=18) Age (ans) 74,9 72,8 P=0,488 Nombre de collyres 1,47 0 P<0,05 PIO JO (mmhg) 18,42 12,94 P=0,056 PIO J1 21,16 13,78 P=0,005 duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e PIO J7 14,29 13,31 P=0,442 PIO M1 13,67 14,29 P=0,664 La PIO était significativement plus élevée chez les patients glaucomateux à JO et à J1. A J0 : 37% des patients GCAO avaient une PIO > 22mmHg, A J1 : 57% p

6 Existe-il des facteurs de risques d HTO post-opératoire? PEC : SANS HYPERTONIE Coban : PEC ont la même évolution qu un sujet sain à J30 Cimetta : Plus importante dans le groupe PEC (mais des patients inclus avaient PIO= 24 mmhg)» PEC : M6-M12 : -3.7 et -3.4 mmhg» Contrôle : et mmhg duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e PEC- GPEC vs témoin-gaco. Damji et al. -2 à -4 mmhg à 2 ans dans les 2 groupes PEC Quantité d infusion peropératoire GCAO baisse de -1.5 mmhg Pic à J1 plus important?

7 Evolution de la PIO après cataracte chez les HTO Patients HTO non traités 63 HTO vs 743 témoin Moyenne des PIO à au moins 3 visites post-opératoires ( mois) Baisse de 4 mmhg (16,5%), de 23,9 à 19,8 mmhg duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e PIO de 20% dans 40 % des cas Stable sur 1 an avant remontée lente Mansberger SL et al., Ocular Hypertension Treatment Study Group. Ophthalmology. 2012

8 Evolution de la PIO après cataracte chez les HTO Poley et al La baisse est proportionnelle à la PIO préopératoire Groupe [23-31] baisse dans 91% des cas Groupe PIO [9-17] reste stable en post-op ou augmenté (1 cas sur 2) Passage HTO Normotone : 70% à 1et 4 ans duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e OHTS Group Conversion Rate (%) Postop Time (Y) Study Untreated OHTS Glaucoma drops OHTS Phaco/IOL Current La phaco comme traitement préventif du GCAO!

9 Evolution de la PIO après cataracte chez les GCAO Evolution de la PIO à 1, 3 et 5 ans post-pke Type GCAO G SUSPECT TEMOIN Nbre mmhg 3 ans (p=0,001) duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e PIO A 1 AN GCAO GS témoin Shingleton BJ,

10 Evolution de la PIO après cataracte chez les GCAO opérés de filtrante duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e Peponis et al. 2012

11 Mécanismes impliqués dans la baisse de la PIO chez les GCAO Kim M, Korean J Ophthalmol duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e

12 Mécanismes impliqués dans la baisse de la PIO chez les GCAO Hayashi et al GFA, 74 GCAO et 73 témoin Augmentation de la PCA et diminution de la PIO à un an Pas d étude de corrélation PIO et OCT duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e

13 Mécanismes impliqués dans la baisse de la PIO chez les GCAO Poley et al. Traction de l éperon sclérale relâche le canal de Schlemm et participe à la baisse de la PIO duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e

14 En bref Se méfier des pics de PIO précoces Contrôler la PIO à un mois après l arrêt des traitements Tendance à la baisse de la PIO duction e Journée dogie Intéractive, Tous duction même partielle e HTO GCAO non opéré PEC avec et sans GCAO associé

Anatomie et Physiologie du contrôle de la PIO

Anatomie et Physiologie du contrôle de la PIO Rôle de la PIO? Anatomie et Physiologie du contrôle de la PIO Dr Cédric Lamirel Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Hôpital Bichat Forme ronde de l œil er dioptre de l œil = forme de la cornée

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES : EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS GLAUCOMATEUX

RAPPORT D EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES : EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS GLAUCOMATEUX Lt Centre Hospitalier de Coulommiers RAPPORT D EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES : EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS GLAUCOMATEUX DR DUBIEZ DR BENSMAIL DR DESJARS DR BOUJONNIER DR CONVERS

Plus en détail

LE GLAUCOME: TECHNIQUES CHIRURGICALES ET DISPOSITIFS MEDICAUX

LE GLAUCOME: TECHNIQUES CHIRURGICALES ET DISPOSITIFS MEDICAUX LE GLAUCOME: TECHNIQUES CHIRURGICALES ET DISPOSITIFS MEDICAUX Dr CEDRIC SCHWEITZER CHU BORDEAUX Congrès Euro-Pharmat 2016, Bordeaux cedric.schweitzer@chu-bordeaux.fr CONFLITS D INTERETS Consultant Alcon,

Plus en détail

Validation d un appareil échographique pour le suivi post-chirurgical du glaucome

Validation d un appareil échographique pour le suivi post-chirurgical du glaucome Validation d un appareil échographique pour le suivi post-chirurgical du glaucome D. BELLICAUD, A. DENOYER, J.M. GREGOIRE, P.J. PISELLA, F. TRANQUART TOURS - France étude n ayant aucun intérêt financier

Plus en détail

Neuropathie optique d évolution progressive Excavation papillaire Altération du champ visuel FDR: hypertonie oculaire>21mmhg Glaucome primitif à

Neuropathie optique d évolution progressive Excavation papillaire Altération du champ visuel FDR: hypertonie oculaire>21mmhg Glaucome primitif à GLAUCOME CHRONIQUE Définition Neuropathie optique d évolution progressive Excavation papillaire Altération du champ visuel FDR: hypertonie oculaire>21mmhg Glaucome primitif à angle ouvert (le + fréquent)

Plus en détail

Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie

Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie Le Glaucome Chronique à Angle Ouvert : définition et pathogénie Dr Cédric Lamirel Fondation Ophtalmologique Adolphe de Rothschild Hôpital Bichat Les Glaucomes 6²7 millions!!! Cécité légale irréversible

Plus en détail

Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens

Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens Gouttes et surface font-elles bon ménage? S. Molva; A. Benhamana, N. Taright Pr S. Milazzo Clinique Saint Victor - CHU Amiens Cas clinique Mme L., 48 ans ATCD: Eczéma GCAO diagnostiqué il y a 4 ans Vient

Plus en détail

Suivi du glaucome : OCT ou champ visuel?

Suivi du glaucome : OCT ou champ visuel? Suivi du glaucome : OCT ou champ visuel? Pr Florent APTEL Clinique Ophtalmologique Universitaire de Grenoble et Université Joseph Fourier 2015 Cas n 1: Homme, 42 ans, caucasien, Hypertonie oculaire OD

Plus en détail

Surface oculaire et Glaucome JF ROULAND LILLE

Surface oculaire et Glaucome JF ROULAND LILLE Surface oculaire et Glaucome JF ROULAND LILLE Quelques chiffres En France: 650 000 patients = 2 % des > 40 ans sont traités pour un glaucome. [ Rapport du Groupe technique national de définition des objectifs

Plus en détail

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger

Le glaucome du myope. O. Ouhadj. C.H.U. Béni-Messous Alger Le glaucome du myope O. Ouhadj C.H.U. Béni-Messous Alger Introduction Rapports complexes entre myopie et glaucome Myopie faible et moyenne : pas de pb Myopie forte : 6 8 dioptries LA 26 mm Myopie forte

Plus en détail

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau

Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Ianis Marcireau Opthalmology/ IOVS Juin 2014 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Objectif : Evaluer l efficacité de l implant intra vitréen de fluocinolone

Plus en détail

Les chirurgies. ophtalmiques. Chirurgies de la cornée

Les chirurgies. ophtalmiques. Chirurgies de la cornée Les chirurgies ophtalmiques Cette fiche présente quelques types de chirurgies réalisées au Centre vétérinaire par le service d ophtalmologie ainsi que le matériel utilisé au cours de ces chirurgies. Ce

Plus en détail

Glaucome : ce que je dois savoir

Glaucome : ce que je dois savoir Glaucome : ce que je dois savoir Le site du Docteur J. DA SILVA TAVARES Adresse du site : www.docvadis.fr/docteur.da.silva.tavares Validé par le Comité Scientifique Ophtalmologie Le glaucome est une maladie

Plus en détail

ITEM 82 GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT

ITEM 82 GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT ITEM 82 GLAUCOME CHRONIQUE A ANGLE OUVERT Objectifs iecn : Connaître la définition, la physiopathologie, l épidémiologie, les principales étiologies de glaucome Connaître les éléments de surveillance et

Plus en détail

LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT

LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT LASER SLT LORS DES ECHECS SCLERECTOMIE PROFONDE R.GAROUT - F.KARAOUAT HCA Alger service ophtalmologie HCA Alger INTRODUCTION SPNP ou trabéculectomie ab-externo = chirurgie filtrante non perforante décrite

Plus en détail

GELTIM 0,1%, gel ophtalmique en récipient unidose TIMOFLUID 0,1%, gel ophtalmique en récipient unidose. Rapport public d évaluation

GELTIM 0,1%, gel ophtalmique en récipient unidose TIMOFLUID 0,1%, gel ophtalmique en récipient unidose. Rapport public d évaluation GELTIM 0,1%, gel ophtalmique en récipient unidose TIMOFLUID 0,1%, gel ophtalmique en récipient unidose Rapport public d évaluation INTRODUCTION Le 3 janvier 2006 une Autorisation de Mise sur le Marché

Plus en détail

QUELLE ANESTHÉSIE PROPOSER POUR LA CHIRURGIE DU GLAUCOME

QUELLE ANESTHÉSIE PROPOSER POUR LA CHIRURGIE DU GLAUCOME QUELLE ANESTHÉSIE PROPOSER POUR LA CHIRURGIE DU GLAUCOME T.Boughenou, A. Fassouli, F. Zine, Z. Merad, M. Tiar, A. Benmati Service ophtalmologie, département d anesthésie, CHU BEO ALGER. 4 ème congres national

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 LUMIGAN 0,1 mg/ml, collyre en solution : Boite de 1 flacon de 3 ml (CIP : 359 852-9) Boite de 3 flacons de 3 ml (CIP : 576 871-1) ALLERGAN FRANCE SAS Bimatoprost

Plus en détail

J ai un glaucome, qu est-ce que c est?

J ai un glaucome, qu est-ce que c est? Glaucome : ce que je dois savoir Le glaucome est une maladie courante dont la fréquence augmente avec l âge : 10 % des personnes de plus de 70 ans en sont atteintes. Il progresse pendant des années, sans

Plus en détail

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO

APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO 1 ère journée de la Société Algérienne du Glaucome Hôtel Sheraton - Club des pins - Alger Jeudi 1 er octobre 2009 APPORT DE L HRT DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GPAO J.Aberkane, F.Kada, R.Halkoum, H.Lehtihet,

Plus en détail

SYNDROME PEX ET GLAUCOME PLACE DU LASER SLT

SYNDROME PEX ET GLAUCOME PLACE DU LASER SLT SYNDROME PEX ET GLAUCOME PLACE DU LASER SLT F. Karaouat- R. Garout SERVICE D OPHTALMOLOGIE / HCA INTRODUCTION Sd PEX ou PEC :1917 / LINDBERG Etiopathogenie exacte inconnue Sd PEX: affection de la matrice

Plus en détail

ETUDE DE COMPARAISON DE DEUX TONOMETRES : LE TONOMETRE A AIR OU SANS CONTACT ET LE TONOMETRE PROVIEW

ETUDE DE COMPARAISON DE DEUX TONOMETRES : LE TONOMETRE A AIR OU SANS CONTACT ET LE TONOMETRE PROVIEW ETUDE DE COMPARAISON DE DEUX TONOMETRES : LE TONOMETRE A AIR OU SANS CONTACT ET LE TONOMETRE PROVIEW Emmanuel Coite, Bernard Barthélémy Résumé - La pression intra-oculaire (PIO) est un des facteurs de

Plus en détail

CHIRURGIE COMBINÉE CATARACTE ET GLAUCOME: PHACO-ÉMULSIFICATION ET CHIRURGIE NON PÉNÉTRANTE

CHIRURGIE COMBINÉE CATARACTE ET GLAUCOME: PHACO-ÉMULSIFICATION ET CHIRURGIE NON PÉNÉTRANTE CHIRURGIE COMBINÉE CATARACTE ET GLAUCOME: PHACO-ÉMULSIFICATION ET CHIRURGIE NON PÉNÉTRANTE A. MERMOUD* RÉSUMÉ La chirurgie non pénétrante du glaucome, permet d obtenir une plus grande sécurité au cours

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL

RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL REPUBLIQUE DU NIGER REGION DE ZINDER DISTRICT SANITAIRE DE TANOUT CABINET D OPHTALMOLOGIE RAPPORT D ACTIVITE TRIMESTRIEL Période : Juin Août 2014 ETABLI PAR Mr ISSOUFOU AGIA ALI Tanout, le 2 Septembre

Plus en détail

L ANESTHÉSIE POUR LA CHIRURGIE OPHTALMOLOGIQUE

L ANESTHÉSIE POUR LA CHIRURGIE OPHTALMOLOGIQUE L ANESTHÉSIE POUR LA CHIRURGIE OPHTALMOLOGIQUE Service d Anesthésiologie CUB Erasme ULB Bruxelles PARTICULARITÉS DE L ANESTHÉSIE EN OPHTALMOLOGIE Le terrain patients aux âges extrêmes de la vie (enfants,

Plus en détail

SIMBRINZA MC Glaucome à angle-ouvert ou hypertension oculaire

SIMBRINZA MC Glaucome à angle-ouvert ou hypertension oculaire SIMBRINZA MC Glaucome à angle-ouvert ou hypertension oculaire OCTOBRE 2015 Marque de commerce : Simbrinza Dénomination commune : Brinzolamide/Brimonidine (tartrate de) Fabricant : Alcon Forme : Suspension

Plus en détail

Philippe GERMAIN Centre ophtalmologique Kléber Lyon

Philippe GERMAIN Centre ophtalmologique Kléber Lyon Philippe GERMAIN duction in Centre ophtalmologique Kléber Lyon Les baisses pressionnelles sont importantes Pic (%) diurne duction in Creux (%) diurne Analogues PG 31-33 28-29 ß-bloquants 27 26 2- agonistes

Plus en détail

Ludovic N KOSI Interne des hôpitaux de Paris

Ludovic N KOSI Interne des hôpitaux de Paris Ludovic N KOSI Interne des hôpitaux de Paris Mercredi 13 novembre 2013 OBJ ET : étude pilote testant l efficacité de l eplenerone (un antagoniste du récepteur aux minéralocorticoïdes) dans le traitement

Plus en détail

INTÉRÊT DE LA TOMOGRAPHIE EN COHÉRENCE OPTIQUE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT

INTÉRÊT DE LA TOMOGRAPHIE EN COHÉRENCE OPTIQUE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT Revue SOAO N 01-2015, pp. 32-38 EDUCI 2015 Revue SOAO - N 01-2015, pp. 32-38 INTÉRÊT DE LA TOMOGRAPHIE EN COHÉRENCE OPTIQUE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT INTEREST OF OPTICAL

Plus en détail

J'ai un glaucome : quelles conséquences sur ma vue?

J'ai un glaucome : quelles conséquences sur ma vue? J'ai un glaucome : quelles conséquences sur ma vue? Vous êtes atteint d un glaucome. C est une maladie de l œil qui est due à une élévation de la pression intraoculaire et à une atteinte du nerf optique

Plus en détail

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR Le SAOS et Anesthésie Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR EPIDEMIOLOGIE Après 50 ans, 4% hommes et 2% femmes diagnostiqués 60-90% patients obèses atteints d un SAOS Constante

Plus en détail

Ce processus de vieillissement débute dès la naissance mais son effet apparaît classiquement à la quarantaine.!

Ce processus de vieillissement débute dès la naissance mais son effet apparaît classiquement à la quarantaine.! PRESBYTIE Définition Gêne en vision de près provoquée par la diminution naturelle avec l âge de la capacité d accommodation du cristallin Ad de la mise au point en vision de près. Ce n est pas une maladie

Plus en détail

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous Le GPAO est une maladie cécitante classée en 2ème position par l OMS, après la DMLA dans les pays développés, après la cataracte dans les pays moins développés, cela

Plus en détail

LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE

LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE LES CHUTES DE LA PERSONNE AGEE LE POINT DE VUE DE L OPHTALMOLOGISTE INTRODUCTION Différentes causes sont possibles: Erreur Réfractive DMLA étendue Glaucomes Cataracte Décollement de Rétine Occlusions Veineuses

Plus en détail

Face au glaucome, deuxième cause de cécité dans le monde, il existe différents traitements choisis en fonction de votre situation médicale propre.

Face au glaucome, deuxième cause de cécité dans le monde, il existe différents traitements choisis en fonction de votre situation médicale propre. Je connais les traitements du glaucome Face au glaucome, deuxième cause de cécité dans le monde, il existe différents traitements choisis en fonction de votre situation médicale propre. Quels types de

Plus en détail

Opération de la cataracte : Questions fréquentes

Opération de la cataracte : Questions fréquentes Opération de la cataracte : Questions fréquentes Docteur Jean-Philippe THERON Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-philippe-theron Qu'est-ce qu'une cataracte? Quand doit-on suspecter une cataracte? Quand

Plus en détail

cours d enseignement chirurgical sur simulateur ateliers interactifs

cours d enseignement chirurgical sur simulateur ateliers interactifs cours d enseignement chirurgical samedi 6 Niveau 2» Côté Paris Les ateliers chirurgicaux permettent l apprentissage de la phacoémulsification et de la vitrectomie Au-delà, chaque atelier supplémentaire

Plus en détail

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris

OCT Spectral Domain et Glaucome. Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris OCT Spectral Domain et Glaucome Pr. Jean-Philippe Nordmann Hôpital des Quinze-Vingts, Paris Principes de l OCT Utilise une lumière laser (840nm) Projetée sur l œil Analyse de la réflexion de cette lumière

Plus en détail

RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE. Que faire pour éviter les complications? Dr Isabelle Aknin Golfe Juan, Cannes

RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE. Que faire pour éviter les complications? Dr Isabelle Aknin Golfe Juan, Cannes RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Que faire pour éviter les complications? Dr Isabelle Aknin Golfe Juan, Cannes RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE: Que faire pour éviter les complications? Le traitement de la rétinopathie

Plus en détail

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L ET DU MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU Introduction Réalisation d une tâche motrice impliquant les membres inférieurs : - Système

Plus en détail

KERATOCÔNES (KC) : EVOLUTION DE LA PACHYMETRIE APRES MISE EN PLACE D ANNEAUX INTRA-CORNEENS (ICR s)

KERATOCÔNES (KC) : EVOLUTION DE LA PACHYMETRIE APRES MISE EN PLACE D ANNEAUX INTRA-CORNEENS (ICR s) KERATOCÔNES (KC) : EVOLUTION DE LA PACHYMETRIE APRES MISE EN PLACE D ANNEAUX INTRA-CORNEENS (ICR s) Dr. Solange Leroux Les Jardins 1, 2 Dr. Guillaume Leroux Les Jardins 3 1 : Cabinet privé, Paris, France

Plus en détail

Cours IFSI Pathologies dégénératives oculaires

Cours IFSI Pathologies dégénératives oculaires Cours IFSI Pathologies dégénératives oculaires F Combillet CCA Ophtalmologie CHU Bordeaux Sommaire I- Rappels anatomiques II- Les troubles réfractifs III- Les principales pathologies dégénératives 2) Glaucome

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 octobre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 octobre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 octobre 2006 DICLOCED 0,1 %, collyre en solution flacon de 10 ml avec stilligoutte (CIP 366 822-4) Laboratoires THEA diclofénac sodique Liste II Date de l'amm : 14/03/2005

Plus en détail

Expérience du service d ophtalmologie d Oran

Expérience du service d ophtalmologie d Oran Expérience du service d ophtalmologie d Oran Le glaucome affecte plus de 50 millions de personne dans le monde et ce chiffre ne cesse d augmenter. Pour faire face à cette affection on dispose de plusieurs

Plus en détail

Je vais avoir un implant

Je vais avoir un implant Je vais avoir un implant oculaire pour traiter ma cataracte Au cours de la cataracte, le cristallin devient opaque, entraînant une baisse de la vue. L évolution de la cataracte est très variable d une

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE

HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE HYPERTENSION ARTERIELLE ET MENOPAUSE DIU HTA SEMINAIRE TOULOUSE 24 et 25 mai 2013 Bernard CHAMONTIN Service de Médecine Interne et Hypertension Artérielle Pole Cardiovasculaire et Metabolique CHU Rangueil

Plus en détail

COuRS d enseignement ChiRuRgiCal sur simulateur

COuRS d enseignement ChiRuRgiCal sur simulateur samedi 9 COuRS d enseignement ChiRuRgiCal sur simulateur Les ateliers chirurgicaux sur œil de porc sont supprimés et remplacés par des ateliers chirurgicaux sur simulateur. On pourra y pratiquer la phacoémulsification

Plus en détail

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 «Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 Flenley 1985 Association d une BPCO et d un syndrome d apnées obstructives du sommeil Plan BPCO définition Hypoxémie nocturne et BPCO Overlap syndrome: population

Plus en détail

La dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA)

La dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) Fiche information La dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) La dégénérescence maculaire liée à l âge, ou DMLA, touche une partie de la rétine nommée «macula», qui est responsable de la vision centrale

Plus en détail

LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF. A propos d un étude rétrospective sur 25 observations.

LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF. A propos d un étude rétrospective sur 25 observations. LE PARCOURS RAPIDE EN CHIRURGIE RECONSTRUCTRICE ORL-CMF A propos d un étude rétrospective sur 25 observations. L anesthésie de longue durée. - Pas définition consensuelle. - Définition proposée par Stoppa

Plus en détail

GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT CHEZ LE DIABETIQUE NOIR AFRICAIN.

GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT CHEZ LE DIABETIQUE NOIR AFRICAIN. Revue SOAO n 01-2009, pp. 37-41 EdUCI 2009 GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT CHEZ LE DIABETIQUE NOIR AFRICAIN. étude portant sur 207 patients à Abidjan. Primary open angle glaucoma in the diabetic Black

Plus en détail

Carnet de suivi du traitement de votre glaucome

Carnet de suivi du traitement de votre glaucome Carnet de suivi du traitement de votre glaucome Identité du titulaire Nom et prénom Date de naissance Adresse Téléphone privé Téléphone portable Téléphone professionnel Personnes à prévenir en cas de problème

Plus en détail

Résultats De La Trabéculectomie Dans Le Glaucome Infantile Au Chu Campus De Lomé (Togo)

Résultats De La Trabéculectomie Dans Le Glaucome Infantile Au Chu Campus De Lomé (Togo) Résultats De La Trabéculectomie Dans Le Glaucome Infantile Au Chu Campus De Lomé (Togo) Nidain Maneh Kokou Vonor Bénédicte Marèbe Diatewa Université de Lomé, Faculté des Sciences de la Santé, Service d

Plus en détail

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM)

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) Iris plateau Apport de l UBM L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) INTRODUCTION (1) L iris plateau a été Chandler décrit il ya 5O ans par C est une anomalie

Plus en détail

Treatment of Monge s. disease: new developments

Treatment of Monge s. disease: new developments Treatment of Monge s disease: new developments Jean-Paul Richalet, Maria Rivera, Maxime Maignan, Catherine Privat, Isabelle Pham, Jose-Luis Macarlupu, Olivier Petitjean, Fabiola León-Velarde Université

Plus en détail

Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon

Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon Pour mémoire, la chirurgie ambulatoire concerne : la Chirurgie Ambulatoire actes chirurgicaux programmés réalisés dans le cadre sécurisé d un

Plus en détail

IVT de CORTICOIDES et GLAUCOME UN COUPLE SOUS HAUTE PRESSION. Pr GAROUT Pr KARAOUAT

IVT de CORTICOIDES et GLAUCOME UN COUPLE SOUS HAUTE PRESSION. Pr GAROUT Pr KARAOUAT IVT de CORTICOIDES et GLAUCOME UN COUPLE SOUS HAUTE PRESSION Pr GAROUT Pr KARAOUAT Voie d administration des corticoïdes Collyres Injection s/conjonctivale Injection peribulbaire IVT Voie systémique LE

Plus en détail

Recommandations SFG- SFO * * *

Recommandations SFG- SFO * * * Conduite à tenir face au risque d hypertonie oculaire après une injection intra- vitréenne Recommandations SFG- SFO * * * Groupe de Travail SFG : Muriel POLI (Lyon), Philippe DENIS (Lyon), Corinne DOT

Plus en détail

Hyperpression intra abdominale et syndrome compartimental abdominal. Alexandre FAURE Hôpital Edouard Herriot Lyon

Hyperpression intra abdominale et syndrome compartimental abdominal. Alexandre FAURE Hôpital Edouard Herriot Lyon Hyperpression intra abdominale et syndrome compartimental abdominal Alexandre FAURE Hôpital Edouard Herriot Lyon Epidémiologie => La détection précoce et la prise en charge thérapeutique adaptée de l hyperpression

Plus en détail

Le glaucome maculaire

Le glaucome maculaire La 5 eme journée de la Société Algérienne du Glaucome Hôtel ELDJAZAIR Alger le 9 nov 2013 Le glaucome maculaire KADA. F, ABDERRAHMANI. S, CHEMAMI. M, TERAHI.M, MERAD. Z, TIAR.M Introduction(1) - Les atteintes

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO

SEMINAIRES IRIS. Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année Docteur Pierre YOUATOU TOWO Mémoire de fin de formation Titre Professionnel Particulier en Soins d Urgence Année 2009-2010 Docteur Pierre YOUATOU TOWO Promoteur: Professeur Pierre MOLS Université Libre de Bruxelles Faculté de Médecine

Plus en détail

L OPÉRATION DE LA CATARACTE EN CAS DE GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT

L OPÉRATION DE LA CATARACTE EN CAS DE GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT L OPÉRATION DE LA CATARACTE EN CAS DE GLAUCOME PRIMITIF À ANGLE OUVERT A. GALAND RÉSUMÉ L extraction du cristallin a un effet hypotenseur modéré. Si le glaucome est non évolutif, sous médication, on peut

Plus en détail

Volume. conservateur. 25 ANS de Collyre. Professeur Christophe Baudouin

Volume. conservateur. 25 ANS de Collyre. Professeur Christophe Baudouin 0% conservateur 4 Volume 25 ANS de Collyre Sans CONSERVATEUR Professeur Christophe Baudouin Chef de service au Centre Hospitalier National d Ophtalmologie des XV-XX, Paris, France Traitement préservant

Plus en détail

Détection et prise en charge du risque de glaucome par fermeture de l angle

Détection et prise en charge du risque de glaucome par fermeture de l angle Détection et prise en charge du risque de glaucome par fermeture de l angle Rédigé avec l aide de Esther Blumen, Emmanuelle Brasnu, Yves Lachkar, Xavier Zanlonghi Le glaucome est une neuropathie optique

Plus en détail

D. Thouvenin, L. Lequeux. Toulouse - France. D Thouvenin - L Lequeux- Glaucome et cataracte congenitaleafsop

D. Thouvenin, L. Lequeux. Toulouse - France. D Thouvenin - L Lequeux- Glaucome et cataracte congenitaleafsop D. Thouvenin, L. Lequeux Toulouse - France D Thouvenin - L Lequeux- Glaucome et cataracte congenitaleafsop 28-4-12 1 Buts Evaluation de l incidence des glaucomes après chirurgie de cataracte chez l enfant

Plus en détail

La surface oculaire constitue une

La surface oculaire constitue une Le glaucome et la surface oculaire, un mariage difficile Résumé : Les traitements du glaucome et de l hypertonie oculaire (HTO) sont associés à de nombreuses modifications de la surface Réciproquement,

Plus en détail

Le laser SLT dans le traitement du glaucome chronique à angle ouvert. Bitout. L,Hartani.D Service d ophtalmologie CHU Mustapha, Alger

Le laser SLT dans le traitement du glaucome chronique à angle ouvert. Bitout. L,Hartani.D Service d ophtalmologie CHU Mustapha, Alger Le laser SLT dans le traitement du glaucome chronique à angle ouvert Bitout. L,Hartani.D Service d ophtalmologie CHU Mustapha, Alger INTRODUCTION La SLT fait actuellement partie intégrante de l arsenal

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU TROU MACULAIRE SANS POSITIONNEMENT

LA CHIRURGIE DU TROU MACULAIRE SANS POSITIONNEMENT LA CHIRURGIE DU TROU MACULAIRE SANS POSITIONNEMENT DEMOLS P., RASQUIN F. ET SCHROOYEN M. RESUME Bien que la chirurgie du trou maculaire montre de bons résultats avec tamponnement au gaz, le positionnement

Plus en détail

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER 5éme congres Societe Algerienne du Glaucome Alger Hotel El Djazair 9 Novembre 2013 INTRODUCTION La chirurgie réfractive attire de plus en

Plus en détail

HADDAD E., DJIAN P. SFA 2010 AIX-EN-PROVENCE

HADDAD E., DJIAN P. SFA 2010 AIX-EN-PROVENCE HADDAD E., DJIAN P. SFA 2010 AIX-EN-PROVENCE *Pathologie rare, peu étudiée, littérature pauvre *Controverses concernant la prise en charge *Association lésionnelle souvent méconnue en aigu *Conséquences

Plus en détail

La neuropathie optique glaucomateuse peut aboutir à la cécité en l absence de traitement.

La neuropathie optique glaucomateuse peut aboutir à la cécité en l absence de traitement. M.T. NOURI INTRODUCTION La neuropathie optique glaucomateuse peut aboutir à la cécité en l absence de traitement. La thérapeutique repose actuellement sur l abaissement de la pression intraoculaire quelque

Plus en détail

Revue de pertinence des prescriptions «EPO /CGR» en chirurgie orthopédique

Revue de pertinence des prescriptions «EPO /CGR» en chirurgie orthopédique Revue de pertinence des prescriptions «EPO /CGR» en chirurgie orthopédique S HEDOUX (1), L AUGEY (2), A ROUMAGNAC (3), PY PETIT (3), C STAMM (1), V PIRIOU (2) Hospices Civils de Lyon (1) COMEDIMS HCL,

Plus en détail

Congrès de la European Glaucoma Society COPENHAGUE juin 2012

Congrès de la European Glaucoma Society COPENHAGUE juin 2012 Congrès de la European Glaucoma Society COPENHAGUE 17-22 juin 2012 Le 10ème congrès de l EGS a comporté de nombreuses communications sur des questions émergentes, telles que les fluctuations de la PIO,

Plus en détail

CABINET MEDICAL OPHTALMOLOGIE Dr Ibrahima G. TRAORE Hippodrome, Rue Nelson MANDELA Porte Tél : /

CABINET MEDICAL OPHTALMOLOGIE Dr Ibrahima G. TRAORE Hippodrome, Rue Nelson MANDELA Porte Tél : / www.ccong.es CABINET MEDICAL OPHTALMOLOGIE Dr Ibrahima G. TRAORE Hippodrome, Rue Nelson MANDELA Porte 1367- Tél : 648 38 64 / 673 20 68 PROJET DE CHIRUGIE DE LA CATARACTE PAR DEPISTAGE ACTIF DANS LA COMMUNE

Plus en détail

LA TRABECULECTOMIE: À-TELLE ENCORE UNE PLACE DANS LA CHIRURGIE DU GLAUCOME

LA TRABECULECTOMIE: À-TELLE ENCORE UNE PLACE DANS LA CHIRURGIE DU GLAUCOME LA TRABECULECTOMIE: À-TELLE ENCORE UNE PLACE DANS LA CHIRURGIE DU GLAUCOME L.CHACHOUA INTRODUCTION: La chirurgie filtrante : - abaisser la PIO ( PIO cible) - maintenir le plus longtemps possible - faciliter

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

Campagne Nationale d Information et de Dépistage du Glaucome

Campagne Nationale d Information et de Dépistage du Glaucome 2007 DOSSIER DE PRESSE C a m p a g n e Campagne Nationale d Information et de Dépistage du Glaucome du 3 avril au 5 mai 2007 Service de presse : Presse & Papiers 42, bis rue de Silly 92100 Boulogne-Billancourt

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSIO DE LA TRASPARECE Avis 15 avril 2015 DUALKOPT 20 mg/ml + 5 mg/ml, collyre en solution Flacon de 10 ml 1 (CIP : 34009 550 035 3 3) Laboratoire THEA DCI Code ATC (2015) Motif de l examen Listes

Plus en détail

Pour ne pas perdre la vue

Pour ne pas perdre la vue Pour ne pas perdre la vue En route vers l enseignement thérapeutique En route vers l enseignement thérapeutique du patient atteint de glaucome Congrès SIDIIEF Montréal 31 mai 5 juin 2015 P. Borrero, C.

Plus en détail

Introduction Les guides des bonnes pratiques médicales fournissent pas des directives pour la prise en charge d un patient particulier.

Introduction Les guides des bonnes pratiques médicales fournissent pas des directives pour la prise en charge d un patient particulier. Introduction Ceux-ci sont les résumés des références des guides des bonnes pratiques médicales (BPM) de l Académie. Ces séries des guides des bonnes pratiques médicales ont été déterminées sur la base

Plus en détail

IRM chez le myope. Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes

IRM chez le myope. Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes IRM chez le myope Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes MOR. M. née le 27/06/1954 MOR. M. née le 27/06/1954 ATCD phako ODG il y a 15 ans Diplopie le soir à la fatigue depuis des mois Esotropie brutale majeure

Plus en détail

Apport contributif du Water-Drinking Test (WDT) dans le suivi du GPAO. Dr HAMZA; Dr LAZREG; Pr NEHILI EHS Ophtalmologie d ORAN Service B

Apport contributif du Water-Drinking Test (WDT) dans le suivi du GPAO. Dr HAMZA; Dr LAZREG; Pr NEHILI EHS Ophtalmologie d ORAN Service B Apport contributif du Water-Drinking Test (WDT) dans le suivi du GPAO Dr HAMZA; Dr LAZREG; Pr NEHILI EHS Ophtalmologie d ORAN Service B Introduction Après plus d un quart de siècle d oubli, certaines études

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 6 novembre 2014 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables

Plus en détail

Complications du glaucome : souvent évitables

Complications du glaucome : souvent évitables Complications du glaucome : souvent évitables Les plus de 50 ans De quoi s agit-il? Le glaucome traduit une souffrance du nerf optique. Cela se produit lorsque le globe oculaire, qui est une coque inextensible

Plus en détail

La chirurgie classique du glaucome

La chirurgie classique du glaucome s réfractaires : conduite à tenir Résumé : L obstruction du site de filtration par une fibrose sous-conjonctivale excessive est la principale cause d échec des chirurgies filtrantes, perforantes ou non

Plus en détail

17/11/2012. Trois interrogations. BO : maîtrise de la contamination aéroportée et traitement de l air

17/11/2012. Trois interrogations. BO : maîtrise de la contamination aéroportée et traitement de l air BO : maîtrise de la contamination aéroportée et traitement de l air Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Trois interrogations Relation entre l air et la survenue d une infection du site

Plus en détail

LE GLAUCOME REVUE DES DISPOSITIFS MÉDICAUX

LE GLAUCOME REVUE DES DISPOSITIFS MÉDICAUX LE GLAUCOME REVUE DES DISPOSITIFS MÉDICAUX LE DINH Marie-Emma Pharmacien assistant CHU de Bordeaux JOURNÉES NATIONALES EURO-PHARMAT BORDEAUX 2016 1 DÉCLARATION DE LIENS D INTÉRÊT Aucun lien d intérêt à

Plus en détail

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS?

APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? APPENDICITES AIGUËS EN AMBULATOIRE. EST-CE POSSIBLE? COMMENT SÉLECTIONNER LES PATIENTS? T. HOR, E. TIRET, M. BEAUSSIER, J. LEFEVRE Service de Chirurgie Générale et Digestive Hôpital Saint-Antoine Université

Plus en détail

F. Molinié, A. Vanier, P. Grosclaude et le réseau Francim*

F. Molinié, A. Vanier, P. Grosclaude et le réseau Francim* Les données des registres : évolution des types et des stades des cancers du sein Focus 50-74 ans Registries data: evolution of types and stages of breast cancer 50-74 years old F. Molinié, A. Vanier,

Plus en détail

Diabète et corticothérapie

Diabète et corticothérapie Diabète et corticothérapie Les effets des corticoïdes sur le métabolisme des hydrates de carbone sont bien connus Appellation de ces stéroïdes : les glucocorticoïdes Les mécanismes impliqués sont mal compris

Plus en détail

Dr Chantal NOVEL. Rapport de Mission Ophtalmologique 25 Mai - 5 Juin 2016

Dr Chantal NOVEL. Rapport de Mission Ophtalmologique 25 Mai - 5 Juin 2016 Dr Chantal NOVEL Rapport de Mission Ophtalmologique 25 Mai - 5 Juin 2016 Cette année ma mission a été courte mais intense : Mission de suivi à Baruun Urt, mission exploratoire à Darkhan, et à la maternité

Plus en détail