Service de pédiatrie A

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service de pédiatrie A"

Transcription

1 Service de pédiatrie A

2 identité Mohammed Age: 11ans scolarisé ATCD: traumatisme crânien à l age de 8 ans Absence d ATCD familiaux de pathologies cardiaques, de diabète ou d HTA

3 Histoire de la maladie Installation brutale de perte de connaissance totale avec chute de sa hauteur Précédée par des prodromes: palpitations, point de coté à gauche, céphalée et froideur des extrémités Perte de connaissance durant une heure selon les parents Répétition de la même symptomatologie la même journée trois fois avec des durées plus brèves( quelques minutes) Pas de notion de convulsions

4 Examen clinique Enfant conscient FR= 32c/min FC= 72bpm TA= 11/6(position debout, assise et couchée) Auscultation cardiaque: pas de souffles, pas de bruits surajoutés, pas de troubles de rythme Examen neurologique: marche difficile(vertiges) pas de déficit moteur ni sensitif ROT présents et symétriques Examen cutanéo muqueux, ORL, ostéo-artuculaire et urogénital sans particularités

5 Il s agit au total d une syncope d origine non connue chez un enfant agé de 11 ans sans ATCD pathologiques particuliers

6 Bilan paraclinique Ionogramme sanguin: normal Glycémie: 0,76 NFS: HB=11,8 GB=8100/mm Plq= Rx de thorax: normale ECG: rythme sinusal irrégulier d origine respiratoire banale, pas de troubles de repolarisation EEG: tracé normal

7 Prise en charge Repos au lit Surveillance L enfant n a pas présenté de syncope au cours de son hospitalisation Revoir l enfant à l hopital du jour avec discussion de la mise sous valproate de sodium si récidive

8 Syncope de l enfant la syncope est une perte de connaissance brutale et temporaire associée à une perte du tonus postural et dont la récupération est spontanée Sa survenue chez un enfant ou un adolescent est un événement fréquent qui est souvent la source d une grande anxiété pour le patient ou son entourage En fonction de leur mécanisme physiopathologique, les syncopes peuvent être classées en trois catégories : dysrégulation du système autonomes, cardiaques et non cardiaques

9 Syncopes liées à un dysfonctionnement du système nerveux autonome I. Syncope vasovagale c est la cause la plus fréquente des syncopes de l enfant mais doit constituer un diagnostic d élimination Interruption brutale du tonus vasomoteur ayant pour résultante une hypotension artérielle ou une bradycardie(stockage du sang MI,<retour veineux, activation du systéme orthosympathique) Période pré syncopale: sensations vertigineuses, nausées, vision floue, sueurs, pâleur

10 Souvent lors d une position debout prolongée mais aussi lors du passage de la position assise ou couchée à la position debout Circonstances favorisantes: fatigue, émotion, vue de sang, jeune La perte de connaissance est brutale et de courte durée Diagnostic différentiel de convulsions si association avec révulsion oculaire, mouvements cloniques ou relâchement des sphincters

11 Dans la forme typique ou l examen clinique est normal ainsi que les données de l ECG, aucun examen complémentaire n est indiqué

12 II Hypertonie vagale: fréquente chez le sportif Se manifeste au repos par une bradycardie sinusale ou jonctionnelle Une stimulation vagale supplémentaire comme celle causée par la manœuvre da Valsalva peut favoriser une syncope par le biais de majoration de la bradycardie

13 III forme pale du spasme de sanglot: Forme cyanogène: accès de pleurs et apnée prolongée avant la perte de connaissance Dans les formes pales, la perte de connaissance survient brutalement après un ou deux cris suivis par une intense pâleur sans apnée Survenue svt après un traumatisme mineur par une chute avec hypotonie Reproduits par une compression oculaire Résolution complète avant l age de 5 ans

14 Syncopes d origine cardiaque I causes mécaniques: Un obstacle à l éjection ventriculaire peut se compliquer de syncopes voire d une mort subite Rétrécissement aortique, cardiomyopathies obstructives, hypertension artérielle pulmonaire Anomalie du trajet de la coronaire gauche du sinus de Valsalva droit ou compression de la C gauche lors d un effort physique violent Mécanisme: hypo perfusion cérébrale ou ischémie myocardique génératrice d arythmies ventriculaires

15 II causes rythmiques Tachycardies extrêmes supra ventriculaires ou ventriculaires ou bradycardies majeures par BAV On distingue habituellement les troubles de rythme en fonction de leur association ou non à des anomalies anatomiques Syndrome de QT long congénital++

16 III crise de cyanose des cardiopathies congénitales: Classiques dans la tétralogie de Fallot Déséquilibre entre les résistances vasculaires systémiques et pulmonaires isolées ou associées à un spasme de l infundibulum pulmonaire La syncope est consécutive à une hypoxémie cérébrale sévère

17 Syncopes d origine extracardiaques I causes neurologiques Devant toute syncope de l enfant, il faut évoquer l épilépsie si: épisode précédé par un aura survenue chez un patient allongé durant plus de 5 minutes suivie par une période de confusion ou de déficit neurologique

18 Une migraine peut parfois se compliquer d une syncope Précédée par de violentes céphalée et de troubles visuels Peut s associer à un déficit neurologique transitoire

19 II causes psychiatriques jeune fille++ Souvent récidivantes et accompagnées d autres signes Les pathologies pouvant être évoquées: hystérie, attaques de panique et syndromes dépressifs III causes métaboliques Hypoglycémie

20 Indications d examens complémentaires Syncopes d effort Syncopes associées à des précordialgies ou des palpitations Anomalies de l examen clinique cardiovasculaire ou de l ECG ATCD familiaux de mort subite ou de comitialité Anomalies de l examen neurologique Syncopes atypiques Syncopes récidivantes ou chez un sujet à risque

21 conclusion La prise en charge d un enfant victime de syncope commence par une bonne connaissance des différentes étiologies possibles l interrogatoire doit préciser les antécédents et les circonstances déclenchantes, ainsi qu une description précise de l épisode

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance

Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance Conduite à tenir devant un malaise, une syncope, une perte de connaissance 2 chiffres 10 % des admissions en médecine d urgence L interrogatoire, l examen clinique, des examens paracliniques simples donnent

Plus en détail

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH

Syncopes (malaises). Recommandations HAS Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH Syncopes (malaises). Recommandations HAS 2008 Docteur D. HONNART, SRAU, CHU de DIJON DH 2011-10 Définition Abandonner le terme peu spécifique de malaise (motif de recours) Pas de différence de gravité

Plus en détail

Syncopes et Malaises. Dol de Bretagne 30/09/09

Syncopes et Malaises. Dol de Bretagne 30/09/09 Syncopes et Malaises Dol de Bretagne 30/09/09 www.has-sante.fr Syncopes Syncope Perte de connaissance à début brutal, de durée généralement brève, spontanément résolutive, s accompagnant d une perte du

Plus en détail

SYNCOPE. Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle

SYNCOPE. Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle SYNCOPE Anoxie cérébrale généralisée transitoire - Arrêt circulatoire - Chute brutale de la PA - Hypoxémie artérielle Privation et/ou suspension des fonctions de la vie de relation Durée brève (quelques

Plus en détail

SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC

SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC SYNCOPE OU SYNCOPE VASO-VAGALE? QUELLE STRATEGIE DIAGNOSTIQUE? Maxime de Guillebon Service de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale PESSAC SYNCOPE: DEFINITION Perte de connaissance soudaine et transitoire

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Rédacteurs Dr PIETA Sylvain(Pôle urgences Chalon sur Saône) Date Avril 2015 Validation Dr SAGNOL Pascal(Cardiologie Chalon sur Saône) Approbation Bibliographie

Plus en détail

SYNCOPES ET RISQUES DE MORT SUBITE CARDIAQUE

SYNCOPES ET RISQUES DE MORT SUBITE CARDIAQUE SYNCOPES ET RISQUES DE MORT SUBITE CARDIAQUE Dr Fernand Hessel Président de la Fondation Lucien Dreyfus Dr Patrick Arnold Dr Philippe Lang Mulhouse le 14 Novembre 2015 Une syncope est une perte de connaissance

Plus en détail

5 ème Journée Régionale du club Mont-Blanc Cœur et Sport

5 ème Journée Régionale du club Mont-Blanc Cœur et Sport 5 ème Journée Régionale du club Mont-Blanc Cœur et Sport BILAN D UN MALAISE CHEZ L ENFANT ANNECY 5 NOVEMBRE 2011 Gérard BLAYSAT - Grenoble BILAN D UN MALAISE CHEZ L ENFANT MALAISE CAUSE FREQUENTE DE CONSULTATION

Plus en détail

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan?

Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Syncope: Qui hospitaliser? Quel bilan? Jérémie BARRAUD Unité Rythmologie et Stimulation Cardiaque Service de Cardiologie, CHU NORD Aix-Marseille Université Définition - Epidémiologie Syncope = Perte de

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. Savoir reconnaître une syncope d origine vaso-vagale.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. Savoir reconnaître une syncope d origine vaso-vagale. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT OBJECTIFS : Savoir reconnaître une syncope d origine vaso-vagale. Savoir relier les symptômes à une hypotension orthostatique. Savoir quel bilan réaliser

Plus en détail

Origine des malaises et pertes de connaissance. Dr Guillaume AUCHERES Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 SMUR Orléans CHR Orléans

Origine des malaises et pertes de connaissance. Dr Guillaume AUCHERES Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 SMUR Orléans CHR Orléans Origine des malaises et pertes de connaissance Dr Guillaume AUCHERES Pôle des Métiers de l Urgence SAMU 45 SMUR Orléans CHR Orléans Plan 1. Définitions 2. Causes des malaises 3. Que faire devant un malaise?

Plus en détail

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Cas Clinique 1 Mme C, 78 ans, consulte aux urgences pour tableau de malaises récidivants,à l emporte pièce, sans prodromes, survenant en position assise

Plus en détail

SYNCOPES VASO VAGALES

SYNCOPES VASO VAGALES SYNCOPES VASO VAGALES Les SVV font partie des syncopes dites reflexes (classification des étiologies des syncopes) Celles-ci représentent environ 50% des syncopes De bon pronostic, la mortalité des patients

Plus en détail

Démarche diagnostique devant une syncope. Dr Bouaguel

Démarche diagnostique devant une syncope. Dr Bouaguel Démarche diagnostique devant une syncope Dr Bouaguel Introduction PLAN Identification de la syncope Étiologies des syncopes Prise en charge initiale enquête étiologique auprès du patient et des témoins

Plus en détail

LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST)

LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST) LE TEST D INCLINAISOND (OU TILT-TEST) TEST) Salhia KRADAOUI Christelle LAGUILLIER Marie Paule DESENCLOS CH ARRAS 19 Novembre 2005 INTRODUCTION les syncopes neuro-cardiogéniques : motif fréquent d admission

Plus en détail

SYNCOPES & LIPOTHYMIES

SYNCOPES & LIPOTHYMIES SYNCOPES & LIPOTHYMIES Dr Thanh CAO - HUU = 2 Manifestations Neurologiques dues à une Diminution ou Arrêt transitoires du Débit Sanguin Cérébral avec Anoxie Cérébrale (très brève) et sans séquelles L importance

Plus en détail

Syncopes et lipothymies

Syncopes et lipothymies Syncopes et lipothymies Définition Syncope : perte de connaissance brève (quelques secondes à moins de 3 minutes en principe), complète (avec secondairement amnésie lacunaire de l'épisode) qui s'accompagne,

Plus en détail

SYNCOPE DU SUJET AGE

SYNCOPE DU SUJET AGE SYNCOPE DU SUJET AGE = perte de conscience soudaine accompagnée d un perte du tonus postural, avec récupération spontanée sans manœuvre de ressuscitation - particulièrement fréquente chez le sujet âgé

Plus en détail

Syncopes et lipothymies

Syncopes et lipothymies Syncopes et lipothymies Définition Syncope : perte de connaissance brève (quelques secondes à moins de 3 minutes en principe), complète (avec secondairement amnésie lacunaire de l'épisode) qui s'accompagne,

Plus en détail

LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE

LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE LE RÔLE EDUCATIF/PREVENTIF/C URATIF DE L INFIRMIER(E) DANS LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EPILEPTIQUE PLAN 1-DEFINITIONS 1.1 La crise tonico-clonique (grand mal) 1.2 Etat d absence 1.3 Etat de mal partiel

Plus en détail

Le gériatre face aux malaises et syncopes

Le gériatre face aux malaises et syncopes Le gériatre face aux malaises et syncopes Joël Belmin Hôpital Charles Foix & Université Paris 6 Ivry-sur-Seine Définitions Syncope : perte de connaissance brève (< 1 mn ou qq mn) et spontanément résolutive

Plus en détail

Une épilepsie à couper le souffle. GUEZ Charlène Service de Pédiatrie générale du Pr LABRUNE - Hôpital Antoine Béclère

Une épilepsie à couper le souffle. GUEZ Charlène Service de Pédiatrie générale du Pr LABRUNE - Hôpital Antoine Béclère Une épilepsie à couper le souffle GUEZ Charlène Service de Pédiatrie générale du Pr LABRUNE - Hôpital Antoine Béclère Le 17/05/2016, aux urgences pédiatriques: Clémence, 14 ans pour une crise convulsive

Plus en détail

Sujet âgé. Chutes. Malaises. Syncopes

Sujet âgé. Chutes. Malaises. Syncopes Sujet âgé Malaises Chutes Syncopes Évreux mai 2013 chutes Chutes malaises et pertes de connaissance du sujet âgé Chutes malaises et pertes de connaissance du sujet âgé Définition de la chute Selon le groupe

Plus en détail

MALAISES : CONDUITE À TENIR

MALAISES : CONDUITE À TENIR Docteur Erik BOQUET Page 1 sur 8 MALAISES : CONDUITE À TENIR L identification des principales parties du corps humain permet de décrire correctement avec un langage commun le lieu d une lésion, d une douleur

Plus en détail

Ce que nous faisons devant un malaise. F Héran JL Sarrazin

Ce que nous faisons devant un malaise. F Héran JL Sarrazin Ce que nous faisons devant un malaise F Héran JL Sarrazin De quoi parlons nous? Terme vague, très employé par les patients Parler avec le patient PERTE DE CONNAISSANCE 1 Post-traumatique immédiate : rechercher

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

QUESTIONS. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/01/09 LIPCOM-RM)

QUESTIONS. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 14/01/09 LIPCOM-RM) Une curieuse perte de connaissance CAS CLINIQUE n 1 Monsieur F 65 ans est hospitalisé pour perte de connaissance. Aucun ATCD particulier, il ne prend aucun médicament. Le soir même alors qu il regardait

Plus en détail

Hypotension orthostatique. Hypotension orthostatique. Deux situations. Situation symptomatique. Situation symptomatique. Définition.

Hypotension orthostatique. Hypotension orthostatique. Deux situations. Situation symptomatique. Situation symptomatique. Définition. Deux situations Symptomatique Asymptomatique J.O. Fortrat : Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d Angers Comment Comment la mettre la prendre en évidence? en charge? Situation symptomatique Situation

Plus en détail

Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques (Evaluations)

Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques (Evaluations) Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Mme Y., âgée de 80 ans, est adressée au service d accueil des urgences

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées Contexte Pertes de connaissance inexpliquées es Perte de connaissance : Un grand problème diagnostique Grande fréquence (1/3) Diversité des situations Capacité d Angiologie J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles

Plus en détail

1. DOCUMENT A CONSERVER PAR LE MEDECIN EXAMINATEUR. Avez-vous déjà un dossier médical dans une autre structure, si oui laquelle :...

1. DOCUMENT A CONSERVER PAR LE MEDECIN EXAMINATEUR. Avez-vous déjà un dossier médical dans une autre structure, si oui laquelle :... Fiche d examen clinique pour la délivrance du Certificat d Absence de Contre-Indication CACI à la pratique du Sport LOISIR et en COMPETITION (tenir compte des contre-indications et recommandations de nos

Plus en détail

du CLUB MONT-BLANC CŒUR et SPORT

du CLUB MONT-BLANC CŒUR et SPORT 1 ère Journée Régionale du CLUB MONT-BLANC CŒUR et SPORT Mise à jour 28-05-09 Gérard BLAYSAT Unité de Cardiologie Pédiatrique - Grenoble Les malformations cardiaques sont fréquentes (9/1000) Gravité très

Plus en détail

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins 1 sur 6 Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins Formes particulières : Syndrome d Andersen (forme particulière de syndrome du QT long congénital avec des tachycardies ventriculaires

Plus en détail

ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES. Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon

ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES. Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon ÉTOURDISSEMENTS SYNCOPES Jacques Bédard MD, CSPQ, FRCP (C) Médecine Interne Mise à jour: Dre Isabelle Gagnon Question Décrivez moi vos symptômes sans utiliser le mot «étourdissements» Ne pas céder à la

Plus en détail

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10

Quels troubles du rythme. en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Quels troubles du rythme en réanimation? Marion Delanoë DESC de réanimation médicale Bordeaux 25/03/10 Introduction Incidence annuelle de 12 à 30% Réanimation polyvalente : 12% - 8% TDR supra-ventriculaires

Plus en détail

Noyade. Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44

Noyade. Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44 Noyade Dr François JAVAUDIN Urgences SAMU 44 Définition OMS Insuffisance respiratoire résultant de la submersion (totalité du corps dans l eau) ou de l immersion (face de la victime) en milieu liquide

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

Insuffisance cardiaque du nourrisson : particularités étiologiques et physiopathologiques

Insuffisance cardiaque du nourrisson : particularités étiologiques et physiopathologiques Insuffisance cardiaque du nourrisson : particularités étiologiques et physiopathologiques Mouna KONTA DESC réanimation médicale Toulouse 10-11 juin 2009 Trajet de la majeure partie du sang -Veine ombilicale

Plus en détail

Encéphalopathie ischémique. Dodley Severe Juin 2007

Encéphalopathie ischémique. Dodley Severe Juin 2007 Encéphalopathie ischémique anoxique Dodley Severe Juin 2007 Etiologie Quelque soit son étiologie, toute SFA résulte d une anoxie Celle-ci a plusieurs conséquences 1- fonctionnelles: vasoconstriction fœtale

Plus en détail

Item 209 : Malaises, perte de connaissance, crise comitiale chez l"adulte (Evaluations)

Item 209 : Malaises, perte de connaissance, crise comitiale chez ladulte (Evaluations) Item 209 : Malaises, perte de connaissance, crise comitiale chez l"adulte (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur B., âgé de 79 ans, est admis pour un malaise

Plus en détail

LA NEVROSE D ANGOISSE

LA NEVROSE D ANGOISSE 19.01.09 Dr Lagier Psychiatrie LA NEVROSE D ANGOISSE I)L anxiété et l angoisse : définition II)Les différentes formes d anxiété (= angoisse) A)Crise d angoisse aiguë 1)Les manifestations de la crise d

Plus en détail

SYNCOPE CHEZ L ATHLETE Mise à jour juin 2013

SYNCOPE CHEZ L ATHLETE Mise à jour juin 2013 SYNCOPE CHEZ L ATHLETE Mise à jour juin 2013 Pr Ag. BEN HALIMA A. Service de Cardiologie, Hôpital Abderrahmen Mami, Ariana INTRODUCTION Syncope est un symptôme commun chez l athlète. Le plus souvent bénigne

Plus en détail

Cas clinique (suite)

Cas clinique (suite) Cas clinique Un homme de 78 ans est hospitalisé aux urgences de Bichat au décours d une perte de connaissance survenue alors qu il attendait le bus debout au bord du trottoir. Ses antécédents comportent

Plus en détail

frmnatation@gmail.com Note Fédération : Club : Licence : Photo Nom :... Prénom :... Renseignements personnels Nom et prénom : Date et lieu de naissance :.. Adresse :...... Club ou structure:... Tél :.

Plus en détail

Épilepsie. Crise simple État de mal épilep/que

Épilepsie. Crise simple État de mal épilep/que Épilepsie Crise simple État de mal épilep/que Épidémiologie Prévalence : 8,2/1000 Incidence : 50 à 60/100000 0.7 à 3.4 % des admissions sont dues à une crise d épilepsie 2/3 à épilep/que connu 1/3 à Première

Plus en détail

Item 325 : Palpitations

Item 325 : Palpitations Item 325 : Palpitations Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition et diagnostic...

Plus en détail

Objectifs. de connaissance brève. Malaise : définition. Malaise : définition. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

Objectifs. de connaissance brève. Malaise : définition. Malaise : définition. Pr Blain & Dr Ferreira. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Objectifs Lipothymie, syncope et perte de connaissance brève H Blain, E Ferreira-Da Mota 1. Citez les définitions de : syncope, PDC brève et lypothymie 2. Connaitre la démarche diagnostic (reco HAS) 3.

Plus en détail

ECG et VNCI au sport. Dr Sylvain GRALL CHU d Angers, Service de cardiologie Centre de réadaptation spécialisée des Capucins

ECG et VNCI au sport. Dr Sylvain GRALL CHU d Angers, Service de cardiologie Centre de réadaptation spécialisée des Capucins ECG et VNCI au sport Dr Sylvain GRALL CHU d Angers, Service de cardiologie Centre de réadaptation spécialisée des Capucins Liens d intérêts Communications: Boehringer-Ingelheim, Novartis, Bayer, BMS, Pfizer

Plus en détail

LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES

LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES BAV I-DEFINITION GENERALITES Perturbation intermittente ou permanente dans la transmission de l influx des oreillettes vers les ventricules. Siège: Diagnostic: ECG - signes

Plus en détail

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes. AMMPPU Sarreguemines 7 janvier 2010

Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes. AMMPPU Sarreguemines 7 janvier 2010 Pertes de connaissance brèves de l adulte : prise en charge diagnostique et thérapeutique des syncopes AMMPPU Sarreguemines 7 janvier 2010 Syncopes. Dr J.Birgé AMMPPU Sarreguemines 7 janv. 2010 1 Mes liens

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Cas cliniques syncopes

Cas cliniques syncopes Cas cliniques syncopes Cas clinique 1 01/08/2007 Mr D 70 ans Syncopes depuis 7 mois (Déc 2006): En position allongée, PC de 20 secs, Retour rapide à état de conscience, Relâchement musculaire début malaise,

Plus en détail

Les délégations trouveront ci-joint le document D043528/02 - Annexe.

Les délégations trouveront ci-joint le document D043528/02 - Annexe. Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 8 mars 2016 (OR. en) 6937/16 ADD 1 TRANS 72 NOTE DE TRANSMISSION Origine: Commission européenne Date de réception: 7 mars 2016 Destinataire: Secrétariat général

Plus en détail

Item attaque de panique

Item attaque de panique Item attaque de panique Dossier urgences Mme H, âgée de 30 ans, vient consulter sur insistance de son époux, inquiète devant la répétition de crises dont la survenue est brutale et imprévisible et dont

Plus en détail

Cœur et conditions extrêmes

Cœur et conditions extrêmes Cœur et conditions extrêmes R. Brion Lyon Groupe Exercice Réadaptation et Sport Société Française de Cardiologie Conditions physiques extrêmes Hypobare Conditions psychologiques extrêmes 1) Température

Plus en détail

Cardiopathies et Grossesse

Cardiopathies et Grossesse Cardiopathies et Grossesse Physiologie (I) Modifications Cardiovasculaires lors de la Grossesse volume sanguin 50% débit cardiaque 30-50% Maximum entre 5è et 8è mois Variable selon la position TA systolique

Plus en détail

Malaises du nourrisson

Malaises du nourrisson Malaises du nourrisson Journées des urgences pédiatriques du Sud Ouest 26 et 27 novembre 2010 Delphine Lamireau Réanimation pédiatrique Bordeaux Motif fréquent - de sortie pédiatrique SMUR - de consultation

Plus en détail

4 mécanismes possibles devant des convulsions dans le cadre d un SHU typique de l enfant

4 mécanismes possibles devant des convulsions dans le cadre d un SHU typique de l enfant 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 4 mécanismes possibles devant des convulsions dans le cadre d un SHU typique de l enfant 4 causes médicales de détresse respiratoire du nouveau-né 1 diagnostic différentiel de la névrite

Plus en détail

CAS CLINIQUE

CAS CLINIQUE CAS CLINIQUE Un chauffard âgé de 21ans victime d un AVP a consulte aux urgences. L examen :victime en bon état de conscience. Pas d ATCD pathologique notable. Pas de prise médicamenteuse. Tension artérielle

Plus en détail

Malaises graves de l enfant

Malaises graves de l enfant Malaises graves de l enfant Damien Bonnet French reference center for Complex Congenital Cardiac Diseases Inherited Cardiac Diseases - Pediatric Pulmonary hypertension M3C- Necker Enfants Malades, Université

Plus en détail

Nationaux Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses

Nationaux Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses Chapitre 17 Item 235 UE 8 Palpitations I. Définition et diagnostic II. Diagnostic de gravité III. Diagnostic étiologique IV. Étiologies les plus fréquentes Objectifs pédagogiques Nationaux Chez un sujet

Plus en détail

Epilepsies. Cas particulier chez le sujet âgé

Epilepsies. Cas particulier chez le sujet âgé Epilepsies Cas particulier chez le sujet âgé Epilepsies : Généralités Epilepsie Gériatrie Epilepsies : Définitions Crise d épilepsie : manifestations cliniques dues à décharge anormale hypersynchrone de

Plus en détail

Arythmies sévères d origine neuro-vasculaire

Arythmies sévères d origine neuro-vasculaire Arythmies sévères d origine neuro-vasculaire Pr. Benoît Vivien SAMU de Paris, Hôpital Necker Université Paris Descartes - Paris V Arythmies sévères d origine neuro-vasculaire? MERCI PATRICK! Arythmies

Plus en détail

La syncope aux urgences

La syncope aux urgences La syncope aux urgences Dr PapaïoannouG /Dr M Lainé PH service de Cardiologie Hôpital Saint-André CHU de Bordeaux Formation DESCMU 06/01/2016 Plan Général EPIDEMIOLOGIE DEFINITIONS METHODE D ANALYSE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive

Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive Electrocardiogramme et l épreuve d effort dans la visite de non contre-indication à la pratique sportive F Schnell Médecine du Sport CHU Pontchaillou Rennes Certificat de non contre indication à la pratique

Plus en détail

Découverte d un souffle : faut-il s affoler?

Découverte d un souffle : faut-il s affoler? Découverte d un souffle : faut-il s affoler? Dr Jean-Baptiste MOUTON Département des Pathologies Cardiaques Congénitales Hôpital Cardiologique du Haut Lévêque, CHU de Bordeaux Souffle cardiaque - généralité

Plus en détail

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

Souffrance fœtale aigue. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 Souffrance fœtale aigue Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 DEFINITION La souffrance fœtale aigue est un état pathologique consécutif à une hypoxie, elle survient brutalement au cours

Plus en détail

VALVULOPATHIE GENERALITES (1)

VALVULOPATHIE GENERALITES (1) VALVULOPATHIE GENERALITES (1) Fonction d une valve : antireflux 4 valves : cœur gauche : valves mitrale et aortique cœur droit : valves tricuspide et pulmonaire Dysfonctions possibles : rétrécissement

Plus en détail

Centre hospitalier de CORBIE

Centre hospitalier de CORBIE 26 èmes Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie Le rôle du masseur kinésithérapeute en réadaptation cardiovasculaire par Régis BARBET, kinésithérapeute au CH de Corbie Centre hospitalier

Plus en détail

18/02/10 EPILEPSIE PLAN. 1 Rappel anatomique. 2 Différents types de crises d épilepsies. 3 Causes et évolution. 4 Etat de mal épileptique

18/02/10 EPILEPSIE PLAN. 1 Rappel anatomique. 2 Différents types de crises d épilepsies. 3 Causes et évolution. 4 Etat de mal épileptique PLAN EPILEPSIE Dr P. KERSCHEN Service de Neurologie - Hôpital Henri Mondor 1 Rappel anatomique 2 Différents types de crises d épilepsies 3 Causes et évolution 4 Etat de mal épileptique 1 Rappel anatomique

Plus en détail

Les malaises à domicile

Les malaises à domicile 30 septembre 2011 Expert: Dr Gauthier PRUVOT Les malaises à domicile Formateur: Dr avier LEFEBVRE - EPU Amiens Sud : Association de formation médicale - Loi du 1er juillet 1901 Cas clinique n 1 : Alors

Plus en détail

6. Urgences potentielles

6. Urgences potentielles 6. Urgences potentielles Prise en charge des urgences potentielles Maladie Malaise Plaies Brûlures thermiques Traumatismes Femme enceinte Arrosage si nécessaire Maintien de tête si nécessaire et maintient

Plus en détail

Rétrécissement valvulaire pulmonaire

Rétrécissement valvulaire pulmonaire Rétrécissement valvulaire pulmonaire Définition Causes Manifestations Diagnostic Évolution - Risques Traitements Définition La valve pulmonaire est située à la sortie du ventricule droit. Elle s ouvre

Plus en détail

Annexe2. CERTIFICAT MÉDICAL DE NON CONTRE INDICATION APPARENTE à la PRATIQUE DU CYCLISME. Société Française de Médecine du Sport

Annexe2. CERTIFICAT MÉDICAL DE NON CONTRE INDICATION APPARENTE à la PRATIQUE DU CYCLISME. Société Française de Médecine du Sport Annexe2 CERTIFICAT MÉDICAL DE NON CONTRE INDICATION APPARENTE à la PRATIQUE DU CYCLISME Société Française de Médecine du Sport 1 - FICHE D EXAMEN MÉDICAL DE NON CONTRE INDICATION APPARENTE à la PRATIQUE

Plus en détail

L ECG DU SPORTIF Extrait de l ECG du plongeur. F Carré

L ECG DU SPORTIF Extrait de l ECG du plongeur. F Carré L ECG DU SPORTIF Extrait de l ECG du plongeur F Carré Bilan de non contre-indication à la compétition sportive Compétiteurs entre 12 et 35 ans Bilan médical Antécédents familiaux et personnels Signes fonctionnels

Plus en détail

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse...

Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 N 149. Endocardite infectieuse... Sommaire N 218. Athérome : épidémiologie et physiopathologie. Le malade poly-athéromateux... 9 Définition...10 Épidémiologie...10 Physiopathologie...10 Complication de la plaque...12 Le malade poly-athéromateux...12

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Malaises et mort subite du nourrisson. S.Hassid CHU Nord

Malaises et mort subite du nourrisson. S.Hassid CHU Nord Malaises et mort subite du nourrisson S.Hassid CHU Nord Mort subite inexpliquée du nourrisson Définitions Mort subite inexpliquée du nourrisson (MSIN) : Mort d un NRS de moins de 1 an, qui reste inexpliquée

Plus en détail

Que sont les malaises de l'enfant? Comment se présentent les malaises habituellement? Les malaises vagaux sont de loin les plus fréquents

Que sont les malaises de l'enfant? Comment se présentent les malaises habituellement? Les malaises vagaux sont de loin les plus fréquents Corps du texte 1.Que sont les malaises de l'enfant? 2.Comment se présentent les malaises habituellement? 3.Les malaises vagaux sont de loin les plus fréquents 4.Comment s'expliquent les malaises vagaux?

Plus en détail

Quels Examens Complémentaires chez le vertigineux âgé?

Quels Examens Complémentaires chez le vertigineux âgé? Quels Examens Complémentaires chez le vertigineux âgé? Dr Rachid MAHMOUDI Pr François BLANCHARD Service de Médecine interne et Gérontologie CHU Reims SGE Reims, 22 Mars 2007 Quels Examens Complémentaires

Plus en détail

Système cardiovasculaire: le coeur

Système cardiovasculaire: le coeur UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Système cardiovasculaire: le coeur Marianne Zeller 1 Système cardiovasculaire Artères, circulation, réseau, voies, transport notre système de vaisseaux sanguins

Plus en détail

ETATS DE CHOC. Pression artérielle = DC/VSC/RVP. DC = pré-charge/post charge/ves/fc PPC = PAM-PIC

ETATS DE CHOC. Pression artérielle = DC/VSC/RVP. DC = pré-charge/post charge/ves/fc PPC = PAM-PIC ETATS DE CHOC Insuffisance aiguë de la perfusion cellulaire entraînant une ischémie et une hypoxie cellulaire. La cellule entre alors dans un métabolisme anaérobie avec production d acide lactique entraînant

Plus en détail

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

Rétrécissement mitral...15

Rétrécissement mitral...15 Préface Pr Jean ACAR...11 Recommandations...13 La pathologie valvulaire Rétrécissement mitral...15 Insuffisance mitrale Anatomie mitrale et analyse segmentaire des IM...23 Dégénérescence myxoïde ou dégénérescence

Plus en détail

Syncopes chez l enfant et l adolescent

Syncopes chez l enfant et l adolescent 4-070-A-30 Syncopes chez l enfant et l adolescent G. Vaksmann La syncope est définie comme une perte de connaissance brutale et temporaire, associée à une perte du tonus postural, dont la récupération

Plus en détail

Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro

Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro Unité d épilepsie et ICM Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France Contexte Patient admis dans un département

Plus en détail

les Accidents Vasculaires Cérébraux Ca clinique

les Accidents Vasculaires Cérébraux Ca clinique Ca clinique Un homme de 72 ans, droitier, ancien employé de banque, hypertendu traité par Loxen* depuis 10 ans, fumant vingt cigarettes par jour depuis environ 50 ans, et dyslipidémique traité par Lipanthyl*,

Plus en détail

CONFERENCE MEDAN. 1.a Antécédents médicaux: 1.b Antécédents Chirurgicaux:

CONFERENCE MEDAN. 1.a Antécédents médicaux: 1.b Antécédents Chirurgicaux: CONFERENCE MEDAN La consultation d'anesthésie préopératoire obligatoire légalement au moins 48h et au plus 30 jours avant une intervention chirurgicale à pour but de déterminer les risques anesthésiques

Plus en détail

François Carré. Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099

François Carré. Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099 ECG chez athléte, quoi de neuf? François Carré Université Rennes 1- Hôpital Pontchaillou -Inserm UMR 1099 Déclaration d intérêt Collaborations avec les sociétés: Astra Zeneca Bayer Boehringer Bouchara

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

Conduite à tenir devant une syncope

Conduite à tenir devant une syncope 25/04/2016 (16-17h) Martin Pierre D1 (CR:Saidi Sonia) Système Cardiovasculaire Pr. Paganelli 8 pages Système Cardiovasculaire - Conduite à tenir devant une syncope Conduite à tenir devant une syncope Plan

Plus en détail

Insuffisance Cardiaque du Nourrisson Particularités étiologiques et physiopathologiques

Insuffisance Cardiaque du Nourrisson Particularités étiologiques et physiopathologiques Insuffisance Cardiaque du Nourrisson Particularités étiologiques et physiopathologiques DESC de Réanimation Médicale Bordeaux 21-22 juin 2007 C. Thuile CHU Toulouse Premiers jours de la vie = période critique

Plus en détail

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse

L Hypotension Intracrânienne Spontanée. Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse L Hypotension Intracrânienne Spontanée Alain Viguier, service de Neurologie Vasculaire, Toulouse Clinique «typique» Céphalée caractéristique : Critères IHS: «céphalées diffuses ou sourdes s aggravant

Plus en détail

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL

APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL 1 ère Journée Inter-régionale de cardiologie pédiatrique Cardiologie fœtale APPORT DU DIAGNOSTIC ANTENATAL Gérard BLAYSAT - GRENOBLE Cardiologie fœtale - Expertise des cardiopathies congénitales dépistées,

Plus en détail

Particularités ECG du sportif. je peux signer. Dr S. Doutreleau CHU Strasbourg clubcardiosport.com

Particularités ECG du sportif. je peux signer. Dr S. Doutreleau CHU Strasbourg clubcardiosport.com Particularités ECG du sportif je peux signer Dr S. Doutreleau CHU Strasbourg clubcardiosport.com Introduction La pratique régulière d une activité physique peut s accompagner de modifications morphologiques

Plus en détail

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD CHU de Dijon 2012 Le traumatisme crânien léger (TCL) Définitions multiples

Plus en détail