DECRET N DU portant Code de déontologie des agents diplomatiques et des fonctionnaires consulaires.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DECRET N DU portant Code de déontologie des agents diplomatiques et des fonctionnaires consulaires."

Transcription

1 REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL - PATRIE DECRET N DU portant Code de déontologie des agents diplomatiques et des fonctionnaires consulaires. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, VU la Constitution ; VU la Convention de Vienne du 18 avril 1961 relative aux relations Diplomatiques ; VU la Convention de Vienne du 24 avril 1963 relative aux relations Consulaires ; VU le décret n 75/773 du 18 décembre 1994 portant Statuts Particuliers des Personnels relevant de l autorité du Ministère des Relations Extérieures ; VU le décret n 2009/222 du 30 juin 2009 portant nomination d un Premier Ministre ; VU le décret n / du portant Code d éthique de l Administration Publique Camerounaise, DECRETE TITRE I DIPOSITIONS GENERALES Article 1 er.- Le présent décret porte code de déontologie des Agents Diplomatiques et des Fonctionnaires Consulaires ci-après désignés «Diplomates». Article 2.- Au sens du présent code, les définitions suivantes sont admises : - Chef de Mission : S entend du Chef de la mission et des membres du personnel de la mission (revoir) ; 1

2 - Membre du Personnel Diplomatique : S entend des membres du personnel de la mission qui ont la qualité de diplomates ; - Agents Diplomatiques : Personnel chargé de représenter son pays auprès d une Nation étrangère dans les relations internationales. - Chef de Poste Consulaire : Agent officiel d un Etat chargé de protéger à l étranger la personne et les intérêts de celui-ci ; S entend de toute personne, y compris le Chef de poste consulaire, chargée en cette qualité des fonctions consulaires ; - Fonctionnaire Consulaire ; S entend de toute personne, y compris le Chef de poste consulaire, chargée en cette qualité de l exercice des fonctions consulaires. Article 3.- Le présent code fixe les règles de déontologie applicables aux agents diplomatiques et fonctionnaires consulaires. Article 4.- Ce code s inspire des valeurs fondamentales auxquelles est fortement attaché le service public Camerounais, à savoir : l égalité, l équité, la responsabilité, l intérêt général, la probité, la loyauté et l humanité. TITRE II DES DISPOSITIONS DEONTOLOGIQUES CHAPITRE I DES OBLIGATIONS PROFESSIONNELLES. Article 5.- Le Diplomate est tenu de se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique sauf dans le cas où l ordre est manifestement illégal et de nature à compromettre l intérêt général. Article 6.- Le Diplomate subordonné exécute loyalement les ordres de son supérieur hiérarchique et est responsable de leur exécution. Article 7.- Le Diplomate qui exerce un pouvoir hiérarchique est tenu de prendre les décisions et de les faire appliquer en donnant des instructions claires et précises, en vue de leur bonne exécution. 2

3 Article 8.- Le comportement du Diplomate doit en tout lieu et en tout temps refléter l intérêt de l Etat qu il représente. Article 8.- Le Diplomate doit être loyal envers les Institutions et les autorités Républicaines. Article 9.- Le Diplomate doit faire preuve d intégrité dans l exercice de ses fonctions. A cet effet, il est tenu de s abstenir de tout acte à caractère frauduleux susceptible de nuire à son service. Article 20.- Le Diplomate doit servir également les usagers, sans considération de leur appartenance politique, religieuse, ethnique, syndicale, raciale, culturelle, du genre. Article 10.- Le Diplomate est tenu de veiller à la continuité du service public. CHAPITRE II DES CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION Article 11.- Le Diplomate doit, en tout temps, éviter de s immiscer dans les affaires internes de l Etat d accueil. Article 12.- Le Diplomate a l obligation de protéger dans l Etat d accueil les intérêts de l Etat accréditant et de ses ressortissants. Article 13.- Le Diplomate a le devoir de favoriser les relations commerciales, économiques, culturelles et scientifiques entre l Etat d envoi et l Etat de résidence. Article 14.- Le Diplomate a l obligation de faire à son Gouvernement des analyses objectives, mais dans le seul but de l éclairer sur la situation internationale telle qu elle se présente. Article 16.- Le Diplomate peut faire valoir des raisons de convenances personnelles pour décliner une offre d affectation à un poste à l étranger sans préjudice du déroulement normal de sa carrière. Article 17.- Le Diplomate, lorsqu il émet un avis différent de celui de son supérieur hiérarchique, doit le faire sans verser dans l insubordination, la discourtoisie et l irrévérence. 3

4 CHAPITRE III DES AUTRES OBLIGATIONS SECTION I DU RESPECT DE LA HIERARCHIE Article 19.- (1) Le Diplomate a un devoir d obéissance hiérarchique. Il est tenu de rendre compte sans délai au supérieur de l exécution des instructions reçues et de toutes les actions qu il mène dans l exercice de ses fonctions. (2) Les instructions du supérieur hiérarchique doivent suivre la voie hiérarchique. Il en est de même du compte rendu et des requêtes du collaborateur. SECTION II DU LOYALISME Article 23.- Le Diplomate a l obligation de défendre dans l exercice de ses fonctions, le point de vue de son Gouvernement. Article 24.- Il est interdit au Diplomate toute collision avec une puissance étrangère mettant en péril les intérêts de son pays. Article 25.- Le Diplomate ne doit prétendre à d autres rémunérations que celles qui lui sont versées par son Gouvernement. SECTION III DE LA DISCRETION PROFESSIONNELLE Article 26.- (1) Le Diplomate est lié par l obligation de discrétion professionnelle pour tout ce qui concerne les faits et les informations, dont il a connaissance dans l exercice ou à l occasion de l exercice de ses fonctions. (2) Le Diplomate ne doit ni détourner, ni communiquer à des tiers en violation des règlements, les informations et documents de service. 4

5 SECTION IV DE L OBLIGATION DE RESERVE Article 27.- Le Diplomate doit avoir du tact et de la mesure dans son comportement général aussi bien à l intérieur de son administration que dans sa vie privée. Article 28.- (1) Le Diplomate a le devoir de faire preuve de modération sur toutes les questions officielles de politique extérieure concernant le Cameroun ou les autres Etats de la Communauté Internationale. (2) Il doit éviter de porter des jugements de valeur sur la place publique sur des vues des Gouvernements Etrangers. Article 29.- Le Diplomate doit éviter toute activité incompatible avec son statut. SECTION V DE LA NEUTRALITE Article 30.- Le Diplomate doit se considérer à tout moment comme étant au service de la nation toute entière, du gouvernement et de son pays et non à celui d un parti politique, d un groupe religieux ou ethnique. Article 31.- (1) Le Diplomate doit observer une parfaite neutralité vis-àvis des forces politiques et religieuses du pays d accréditation. (2) Il observe la même neutralité vis-à-vis des usagers de la mission diplomatique. SECTION VI DE L OBLIGATION DE RESIDENCE Article 32.- Le Diplomate a l obligation de résider dans la juridiction de son Ambassade lorsqu il est en poste. Article 33.- Le Diplomate doit solliciter une autorisation de sa hiérarchie avant de se rendre hors de la juridiction de l Ambassade où il est affecté. TITRE III DISPOSITIONS DIVERSES ET FINALES 5

6 Article 28.- (1) Les règles déontologiques contenues dans le présent Code doivent être scrupuleusement respectées par le Diplomate sans préjudice des autres règles déontologiques contenues dans les lois et règlements notamment le Code d Ethique, Code Pénal et le Statut Général de la Fonction Publique de l Etat. (2) Tout manquement aux dispositions du présent Code expose le contrevenant aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur. Article 29.- Toute dénonciation d une mauvaise conduite ou d un manquement à la loi, aux règlements ou aux dispositions du présent décret visant un Diplomate doit être transmise au Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative ou éventuellement à son ordre, le cas échéant. Article 30.- En cas de difficulté d interprétation d une disposition du présent code, le Diplomate doit agir selon les règles et les principes de Droit commun. Article 31.- Le présent code de déontologie fait partie intégrante du Code d Ethique. Article 32.- Un texte particulier porte création de la Commission Nationale d Ethique et de Déontologie dans l Administration Publique camerounaise. Article 33.- Les sanctions applicables en cas de violation des règles sus énumérées sont celles régis par le Statut Général de la Fonction Publique de l Etat et le Code Pénal Camerounais. Article 34.- Quand le Diplomate exerce les activités dévolues à un autre corps de fonctionnaires, il est astreint au respect des obligations découlant aussi bien du Code de déontologie de son corps que de celui du corps auquel il exerce. Article 36.- Le présent décret sera enregistré selon la procédure d urgence puis inséré au Journal Officiel en français et en anglais./- Article 36.- Le Diplomate qui dans l exercice de ses fonctions, fait preuve de bonne volonté et d engagement personnel en usant de ses moyens personnels à des fins de service et qui subit à cette occasion un dommage matériel doit bénéficier d un juste et équitable dédommagement. 6

7 Yaoundé, le LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PAUL BIYA 7

REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX- TRAVAIL PATRIE

REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX- TRAVAIL PATRIE REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX- TRAVAIL PATRIE ---------------- ----------- DECRET N /PM/ DU portant Code de déontologie des techniciens des Secteurs de l urbanisme du cadastre, des transports, du Génie civil

Plus en détail

DECRET N /PM DU portant Code de déontologie dans les secteurs de l Elevage, des Pêches et des Industries Animales.

DECRET N /PM DU portant Code de déontologie dans les secteurs de l Elevage, des Pêches et des Industries Animales. REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE -------------- --------------- DECRET N /PM DU portant Code de déontologie dans les secteurs de l Elevage, des Pêches et des Industries Animales. LE PREMIER MINISTRE,

Plus en détail

DECRET N /PM/ DU portant code de déontologie des agents exerçant dans les secteurs de l enseignement et de la recherche.

DECRET N /PM/ DU portant code de déontologie des agents exerçant dans les secteurs de l enseignement et de la recherche. REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL - PATRIE ------------- ------------ DECRET N /PM/ DU portant code de déontologie des agents exerçant dans les secteurs de l enseignement et de la recherche. LE PREMIER

Plus en détail

Éthique et déontologie du fonctionnaire exerçant dans l École de la République. D après Jean-Pierre Véran, IA-IPR EVS Intervenant ESEN

Éthique et déontologie du fonctionnaire exerçant dans l École de la République. D après Jean-Pierre Véran, IA-IPR EVS Intervenant ESEN Éthique et déontologie du fonctionnaire exerçant dans l École de la République D après Jean-Pierre Véran, IA-IPR EVS Intervenant ESEN Sommaire Éthique institutionnelle et déontologie du fonctionnaire servant

Plus en détail

DECRET N 92/054 DU 27 MARS 1992 Portant statut spécial du corps des fonctionnaires de l Administration Pénitentiaire.

DECRET N 92/054 DU 27 MARS 1992 Portant statut spécial du corps des fonctionnaires de l Administration Pénitentiaire. DECRET N 92/054 DU 27 MARS 1992 Portant statut spécial du corps des fonctionnaires de l Administration Pénitentiaire. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, VU la Constitution ; VU le décret n 88/772 du 16 Mai

Plus en détail

DECRET N /PRES/PM/MEF/DEF/MATD/SECU/MT PORTANT REGLEMENTATION DE L UTILISATION DES VEHICULES DE L ETAT ET DE SES DEMEMBREMENTS

DECRET N /PRES/PM/MEF/DEF/MATD/SECU/MT PORTANT REGLEMENTATION DE L UTILISATION DES VEHICULES DE L ETAT ET DE SES DEMEMBREMENTS DECRET N 2009-753/PRES/PM/MEF/DEF/MATD/SECU/MT PORTANT REGLEMENTATION DE L UTILISATION DES VEHICULES DE L ETAT ET DE SES DEMEMBREMENTS Le Président du Faso, Président du conseil des ministres, Vu! la constitution

Plus en détail

ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EUROCONTROL. - Mesures de la Commission permanente - MESURE N 120

ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EUROCONTROL. - Mesures de la Commission permanente - MESURE N 120 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EUROCONTROL - Mesures de la Commission permanente - MESURE N 120 portant approbation d un échange de notes avec le Royaume des Pays-Bas

Plus en détail

DROITS ET OBLIGATIONS DE L AGENT DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

DROITS ET OBLIGATIONS DE L AGENT DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE DROITS ET OBLIGATIONS DE L AGENT DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE MF VIGREUX CHU-HOPITAUX de ROUEN CHU_Hôpitaux de Rouen - page 1 DROITS ET OBLIGATIONS DE L AGENT DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

Plus en détail

DECRET N 94/199 DU 07 OCTOBRE 1994 PORTANT STATUT GENERAL DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L ETAT MODIFIE ET COMPLETE PAR LE DECRET N 2000/287 DU 12 OCTOBRE

DECRET N 94/199 DU 07 OCTOBRE 1994 PORTANT STATUT GENERAL DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L ETAT MODIFIE ET COMPLETE PAR LE DECRET N 2000/287 DU 12 OCTOBRE DECRET N 94/199 DU 07 OCTOBRE 1994 PORTANT STATUT GENERAL DE LA FONCTION PUBLIQUE DE L ETAT MODIFIE ET COMPLETE PAR LE DECRET N 2000/287 DU 12 OCTOBRE 2000 Chapitre I : Du régime disciplinaire des fonctionnaires

Plus en détail

VALEURS ET ETHIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE HAITIENNE

VALEURS ET ETHIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE HAITIENNE VALEURS ET ETHIQUE DANS LA FONCTION PUBLIQUE HAITIENNE Professeur Enex JEAN-CHARLES Hôtel Montana, 23 juin 2015 CDM_12052901_11212 INTRODUCTION L Etat démocratique mis en place par les constituants de

Plus en détail

Loi Régissant les Relations entre l Administration et les Usagers des Services Publics au Mali

Loi Régissant les Relations entre l Administration et les Usagers des Services Publics au Mali Centre Africain de Formation et de Recherche Administrative pour le Développement Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales SEMINAIRE SUR LES ACTIVITES DE FORMATION EN ETHIQUEPROFESSIONNELLE

Plus en détail

Décision du 30 mars 2009 portant adoption de la charte de déontologie de l Autorité de la concurrence

Décision du 30 mars 2009 portant adoption de la charte de déontologie de l Autorité de la concurrence RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision du 30 mars 2009 portant adoption de la charte de déontologie de l Autorité de la concurrence L Autorité de la concurrence (formation plénière), Vu le livre IV du code de commerce,

Plus en détail

Charte de déontologie de l Autorité de la concurrence 1 (version consolidée au 15 mars 2012)

Charte de déontologie de l Autorité de la concurrence 1 (version consolidée au 15 mars 2012) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Charte de déontologie de l Autorité de la concurrence 1 (version consolidée au 15 mars 2012) NB : le présent document consolide les actes suivants : décision du 30 mars 2009 portant

Plus en détail

JORF n 0116 du 19 mai Texte n 40

JORF n 0116 du 19 mai Texte n 40 Le 26 mai 2011 JORF n 0116 du 19 mai 2011 Texte n 40 DECRET Décret n 2011-541 du 17 mai 2011 modifiant certaines dispositions relatives au recrutement et aux positions des fonctionnaires territoriaux NOR:

Plus en détail

LOI N 2006/012 DU 29 DECEMBRE 2006 PORTANT REGIME GENERAL DES CONTRATS DE PARTENARIAT

LOI N 2006/012 DU 29 DECEMBRE 2006 PORTANT REGIME GENERAL DES CONTRATS DE PARTENARIAT REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX -TRAVAIL - PATRIE LOI N 2006/012 DU 29 DECEMBRE 2006 PORTANT REGIME GENERAL DES CONTRATS DE PARTENARIAT L Assemblée Nationale a délibéré et adopté, Le Président de la République

Plus en détail

1 di 6 31/08/10 16:26

1 di 6 31/08/10 16:26 LE MEDIATEUR LA MEDIATION L'INSTITUTION ACTUALITE LA LOI FONDAMENTALE INSTITUANT LE MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE Loi N 200-513 du 1er Août 2000 portant constitution de la 2eme République de la Côte d'ivoire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR CODE DE DÉONTOLOGIE DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA GENDARMERIE NATIONALE

MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR CODE DE DÉONTOLOGIE DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA GENDARMERIE NATIONALE MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR CODE DE DÉONTOLOGIE DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA GENDARMERIE NATIONALE Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Code de déontologie de la

Plus en détail

L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS

L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS L ASSOCIATION INTERNATIONALE DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS NORMES DE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE ET DÉCLARATION DES DROITS ET DES DEVOIRS ESSENTIELS DES PROCUREURS ET POURSUIVANTS, ADOPTÉES PAR L ASSOCIATION

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LAC-BEAUPORT Ce document est une codification administrative et n a aucune valeur officielle À jour au 19 septembre 2016 RÈGLEMENT NUMÉRO 613 RÈGLEMENT SUR LE CODE D

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DE LA COMMISSION DES ÉTUDES DE L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE 1 TITRE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DE LA COMMISSION DES ÉTUDES DE L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE 1 TITRE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DE LA COMMISSION DES ÉTUDES DE L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE Adoption 1998-10-22 CA-207-1702 Modifications 2008-09-17 EX-301-749

Plus en détail

8 mars 2016 Mise à jour le 3 août Agents contractuels THEME DISCIPLINE

8 mars 2016 Mise à jour le 3 août Agents contractuels THEME DISCIPLINE Agents contractuels 8 mars 2016 Mise à jour le 3 août 2016 THEME 09 09 - DISCIPLINE 09-1 DISCIPLINE Thème 09 Références : Décret n 88-145 du 15 février 1988 pris pour l application de l article 136 de

Plus en détail

CAHIER DE CHARGES DES CENTRES DE GESTION AGREES

CAHIER DE CHARGES DES CENTRES DE GESTION AGREES RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail - Patrie ---------- MINISTÈRE DES FINANCES ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work - Fatherland ---------- MINISTRY OF FINANCE ---------- CAHIER DE CHARGES DES

Plus en détail

LE CONTROLE BUDGETAIRE

LE CONTROLE BUDGETAIRE LE CONTROLE BUDGETAIRE Le contrôle budgétaire peut être perçu sous quatre angles différents. Il est, en effet possible de l étudier suivant une double approche complémentariste : Contrôle préventif et

Plus en détail

NOTE DÊ PRESENTATION

NOTE DÊ PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Projet de Coordination des Réformes budgétaires et financières (PCRBF) N MEF/PCRBF ARRETE PRIS EN APPLICATION

Plus en détail

PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D URGENCE. relatif à la gendarmerie nationale.

PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D URGENCE. relatif à la gendarmerie nationale. PROJET DE LOI adopté le 17 décembre 2008 N 34 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D URGENCE relatif à la gendarmerie nationale. Le Sénat a adopté, en

Plus en détail

Direction de l administration pénitentiaire CODE DE DÉONTOLOGIE DU SERVICE PUBLIC PÉNITENTIAIRE

Direction de l administration pénitentiaire CODE DE DÉONTOLOGIE DU SERVICE PUBLIC PÉNITENTIAIRE Direction de l administration pénitentiaire CODE DE DÉONTOLOGIE DU SERVICE PUBLIC PÉNITENTIAIRE Décret n 2010-1711 du 30 décembre 2010 LOI n 2009-1436 du 24 novembre 2009 pénitentiaire NOR : JUSX0814219L

Plus en détail

Projet de loi n o 62. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice

Projet de loi n o 62. Présentation. Présenté par Madame Stéphanie Vallée Ministre de la Justice PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 62 Loi favorisant le respect de la neutralité religieuse de l État et visant notamment à encadrer les demandes d accommodements religieux

Plus en détail

Les droits et obligations des fonctionnaires

Les droits et obligations des fonctionnaires Les droits et obligations des fonctionnaires Transcription audio du clip d animation numérique Audio 01 Les droits et obligations des fonctionnaires Audio 02 Les droits fondamentaux des fonctionnaires

Plus en détail

Table des matières. Préface 5 Abréviations 7 Introduction 11

Table des matières. Préface 5 Abréviations 7 Introduction 11 Préface 5 Abréviations 7 Introduction 11 Titre I er. La profession d avocat 13 Chapitre 1 er. L organisation de la profession d avocat 13 Section 1. Le cadre législatif et réglementaire 13 1 er. La loi

Plus en détail

JORF n 0105 du 4 mai Texte n 65

JORF n 0105 du 4 mai Texte n 65 Le 18 mai 2012 JORF n 0105 du 4 mai 2012 Texte n 65 DECRET Décret n 2012-631 du 3 mai 2012 relatif aux conditions d éligibilité des candidats aux recrutements réservés pour l accès aux corps de fonctionnaires

Plus en détail

La Direction des Achats invite ses agents à développer et entretenir des relations avec les fournisseurs

La Direction des Achats invite ses agents à développer et entretenir des relations avec les fournisseurs La Direction des Achats invite ses agents à développer et entretenir des relations avec les fournisseurs pour améliorer la qualité et la performance achat des marchés passés par la Collectivité. En effet,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures de simplification applicables aux marchés

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ACCES A L INFORMATION D INTERET PUBLIC

LOI RELATIVE A L ACCES A L INFORMATION D INTERET PUBLIC LOI RELATIVE A L ACCES A L INFORMATION D INTERET PUBLIC CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Section I : Définitions Article 1 : Au sens de la présente loi, on entend par : - document définitif : tout document

Plus en détail

Les agents non titulaires de droit public

Les agents non titulaires de droit public Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Messagerie : documentation@cdg49.fr Les agents non titulaires de droit public CREE LE : FEVRIER

Plus en détail

DE LA REPUBLIQUE

DE LA REPUBLIQUE 1 MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES REPUBLIQUE TOGOLAISE RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS Travail - Liberté - Patrie DE LA REPUBLIQUE ----------- ------------- DECRET N /PR fixant les attributions du ministre

Plus en détail

MINISTERE DE L INTERIEUR

MINISTERE DE L INTERIEUR MINISTERE DE L INTERIEUR OFFICE FRANCAIS DE PROTECTION DES REFUGIES ET APATRIDES Service des ressources humaines 201 rue Carnot 94136 - FONTENAY-SOUS-BOIS CEDEX Tél.: 01.58.68.13.44/18.65 http://www.ofpra.gouv.fr

Plus en détail

LOI n portant statut de l opposition

LOI n portant statut de l opposition REPUBLIQUE DU BENIN ------------ PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------ LOI n 2001-36 portant statut de l opposition L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 23 novembre 2001, puis

Plus en détail

LA NOTATION SERVICE «GESTION DES CARRIERES»

LA NOTATION SERVICE «GESTION DES CARRIERES» REFERENCES JURIDIQUES Loi 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, article 76 Décret 86-473 du 14 mars 1986 relatif aux conditions générales

Plus en détail

Recrutement d un contractuel de droit public

Recrutement d un contractuel de droit public Le recrutement des contractuels Recrutement d un contractuel de droit public Référence Internet 2119.512 Saisissez la Référence Internet 2119.512 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE SUR L ACCRÉDITATION D UN CHEF DE MISSION DIPLOMATIQUE EN BELGIQUE

NOTE CIRCULAIRE SUR L ACCRÉDITATION D UN CHEF DE MISSION DIPLOMATIQUE EN BELGIQUE NOTE CIRCULAIRE SUR L ACCRÉDITATION D UN CHEF DE MISSION DIPLOMATIQUE EN BELGIQUE (15 avril 2011) Le Service public fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement présente

Plus en détail

N 816 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 816 ASSEMBLÉE NATIONALE N 816 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 14 mars 2013. PROJET DE LOI CONSTITUTIONNELLE relatif à la responsabilité

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, VU la Constitution ;

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, VU la Constitution ; DECRET Nº 2013-689/PRES du 24 juin 2013 promulguant la loi n 017-2013/AN du 16 mai 2013 portant attributions, organisation et fonctionnement du Médiateur du Faso. JO N 45 DU 07 NOVEMBRE 2013 LE PRESIDENT

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES,

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, BURKINA FASO Unité- Progrès Justice DECRET N 2005-466/ PRES Promulguant la loi N 028 2005/AN du 14 juin 2005 portant création, composition et fonctionnement du Conseil supérieur de la communication. LE

Plus en détail

Le droit applicable à la communication des documents

Le droit applicable à la communication des documents Le droit applicable à la communication des documents Par Adama Diallo Archiviste Direction Nationale des Archives du Mali Introduction En cette ère de mondialisation et de globalisation, la diffusion de

Plus en détail

Ordonnance n du portant diverses modifications du livre V du code de l énergie NOR:

Ordonnance n du portant diverses modifications du livre V du code de l énergie NOR: RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Ordonnance n du portant diverses modifications du livre V du code de l énergie NOR: Publics concernés : [texte] Objet

Plus en détail

LOI N 96/117 DU 5 AOUT 1996 RELATIVE A LA NORMALISATION

LOI N 96/117 DU 5 AOUT 1996 RELATIVE A LA NORMALISATION REPUBLIQUE DU CAMEROUN ------------------- PAIX TRAVAIL PATRIE ------------------- LOI N 96/117 DU 5 AOUT 1996 RELATIVE A LA NORMALISATION L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté, le Président de la

Plus en détail

LES SPÉCIFICITÉS DU STATUT SOCIAL DES POLICIERS. Laurence MARKEY et Laura BERTRAND Avocates au Barreau de Nivelles Janssens & Associés

LES SPÉCIFICITÉS DU STATUT SOCIAL DES POLICIERS. Laurence MARKEY et Laura BERTRAND Avocates au Barreau de Nivelles Janssens & Associés LES SPÉCIFICITÉS DU STATUT SOCIAL DES POLICIERS Laurence MARKEY et Laura BERTRAND Avocates au Barreau de Nivelles Janssens & Associés SOCIAL DES POLICIERS I. Introduction PLAN II. Les droits et obligations

Plus en détail

Loi sur les privilèges et immunités diplomatiques et consulaires

Loi sur les privilèges et immunités diplomatiques et consulaires PREMIÈRE SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi 98 Loi sur les privilèges et immunités diplomatiques et consulaires Présentation Présenté par M. Bernard Landry Ministre des Affaires internationales,

Plus en détail

JORF n 0146 du 26 juin Texte n 22

JORF n 0146 du 26 juin Texte n 22 JORF n 0146 du 26 juin 2014 Texte n 22 DECRET Décret n 2014-674 du 24 juin 2014 modifiant les dispositions du code de la santé publique relatives aux fonctions hospitalières des étudiants en médecine,

Plus en détail

Décret n du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des infirmiers territoriaux

Décret n du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des infirmiers territoriaux Mis en ligne le 10.01.2013 Décret n 92-861 du 28 août 1992 portant statut particulier du cadre d emplois des infirmiers territoriaux Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l intérieur et de

Plus en détail

Droit syndical et droit de grève

Droit syndical et droit de grève Droit syndical et droit de grève Ces droits, inscrits dans le préambule de la Constitution de 1946 confirmé par celui de la Constitution de 1958 concernent naturellement aussi les agents publics et sont

Plus en détail

LE PRESIDENT DU CONSEIL SUPREME POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE, CHEF DE L ETAT,

LE PRESIDENT DU CONSEIL SUPREME POUR LA RESTAURATION DE LA DEMOCRATIE, CHEF DE L ETAT, REPUBLIQUE DU NIGER ORDONNANCE N 2010-85 ------------------------ Fraternité-Travail-Progrès du 16 décembre 2010 portant Statut de l'opposition LE PRESIDENT DU CONSEIL SUPREME POUR LA RESTAURATION DE LA

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES MEMBRES DES COMITÉS ÉTABLIS PAR LE CONSEIL

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES MEMBRES DES COMITÉS ÉTABLIS PAR LE CONSEIL Date d entrée en vigueur : 30 janvier 2013 Remplace/amende : Code du 4 février 2010 Origine : Conseil d administration Numéro de référence : BD-10 Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture.

Plus en détail

Chapitre 1er. Définition du droit disciplinaire Concept 1

Chapitre 1er. Définition du droit disciplinaire Concept 1 TABLE DES MATIÈRES Voorwoord Partie I Discipline Chapitre 1er. Définition du droit disciplinaire 1 1. Concept 1 2. Droit disciplinaire et droit pénal 2 2.1. Distinction entre droit pénal et droit disciplinaire

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des administrateurs de l École Montessori de l Outaouais

Code d éthique et de déontologie des administrateurs de l École Montessori de l Outaouais 1 Code d éthique et de déontologie des administrateurs de Préambule Attendu que les membres du Conseil d administration de l École Montessori de l Outaouais souhaitent se doter de règles de conduite pour

Plus en détail

Loi n du 2 Juin 1998, relative aux Ventes. Avec Facilités De Paiement. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Loi n du 2 Juin 1998, relative aux Ventes. Avec Facilités De Paiement. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Au nom du peuple, Loi n 98-39 du 2 Juin 1998, relative aux Ventes La chambre des députés ayant adopté, Avec Facilités De Paiement Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Dispositions

Plus en détail

Loi fédérale sur l égalité entre femmes et hommes

Loi fédérale sur l égalité entre femmes et hommes Loi fédérale sur l égalité entre femmes et hommes (Loi sur l égalité, LEg) 151.1 du 24 mars 1995 (Etat le 22 février 2005) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 4, al. 2, 34 ter,

Plus en détail

INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE. 31/07/2012 Constantin MUDEKEREZA NTAKO Inspecteur Général de Police Nationale Congolaise

INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE. 31/07/2012 Constantin MUDEKEREZA NTAKO Inspecteur Général de Police Nationale Congolaise INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE Constantin MUDEKEREZA NTAKO Inspecteur Général de Police Nationale PLAN DE L INTERVENTION 1. PRESENTATION DE L INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET DE DEONTOLOGIE DE L AGENT PUBLIC

CODE DE CONDUITE ET DE DEONTOLOGIE DE L AGENT PUBLIC MINISTERE DE L INDUSTRIE AGENCE DE PROMOTION DE L INDUSTRIE ET DE L INNOVATION CODE DE CONDUITE ET DE DEONTOLOGIE DE L AGENT PUBLIC Décret n 2014-4030 du 3 octobre 2014, portant approbation du code de

Plus en détail

POLITIQUE DU CONSEIL SUR LES ACTIVITÉS INTERNATIONALES DE LA MAGISTRATURE

POLITIQUE DU CONSEIL SUR LES ACTIVITÉS INTERNATIONALES DE LA MAGISTRATURE POLITIQUE DU CONSEIL SUR LES ACTIVITÉS INTERNATIONALES DE LA MAGISTRATURE Énoncé : 1 La participation d un juge à des activités judiciaires internationales n est pas incompatible avec son obligation de

Plus en détail

INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE. 31/07/2012 Constantin MUDEKEREZA NTAKO Inspecteur Général de Police Nationale Congolaise

INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE. 31/07/2012 Constantin MUDEKEREZA NTAKO Inspecteur Général de Police Nationale Congolaise INSPECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE CONGOLAISE 31/07/2012 Constantin MUDEKEREZA NTAKO Inspecteur Général de Police Nationale Congolaise PLAN DE L INTERVENTION 1. PRESENTATION DE L INSPECTION GENERALE

Plus en détail

Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale

Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Code de déontologie de la police nationale et de la gendarmerie nationale Article l er - Cadre général de l'action de la police nationale et de la gendarmerie nationale Placées sous l autorité du ministre

Plus en détail

LOI N /AN PORTANT INSTITUTION D UN CORPS DE VOLONTAIRES NATIONAUX AU BURKINA FASO

LOI N /AN PORTANT INSTITUTION D UN CORPS DE VOLONTAIRES NATIONAUX AU BURKINA FASO BURKINA FASO IVE REPUBLIQUE ----------- ------------- Unité - Progrès - Justice Quatrième Législature ------------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 031-2007/AN PORTANT INSTITUTION D UN CORPS DE VOLONTAIRES NATIONAUX

Plus en détail

B1-3 document de travail V6 ARRETE

B1-3 document de travail V6 ARRETE ARRETE Arrêté du..relatif aux conditions générales de l appréciation de la valeur professionnelle des personnels enseignants, d orientation et d éducation relevant du ministère chargé de l éducation nationale

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Mission et compétences

REGLEMENT INTERIEUR. Mission et compétences République du Sénégal ------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- CELLULE NATIONALE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES REGLEMENT INTERIEUR Chapitre I Mission et compétences

Plus en détail

IGPN ÉTUDES Septembre 2012

IGPN ÉTUDES Septembre 2012 IGPN ÉTUDES Septembre 2012 Mise à jour le : 23/11/12 Précisions de Silviane Le Menn : En ROUGE et en GRAS, les articles concernés par les MANQUEMENTS au CODE de DEONTOLOGIE dont j ai été VICTIME de la

Plus en détail

L ESSENTIEL DU DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE

L ESSENTIEL DU DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE PRÉSENTATION Le droit de la fonction publique, issu du Statut général de 1983-1984, modifié à plus de 200 reprises depuis, a pour objet l étude du droit commun aux trois fonctions publiques (État, collectivités

Plus en détail

MECANISME DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION INTERAMERICAINE CONTRE LA CORRUPTION

MECANISME DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION INTERAMERICAINE CONTRE LA CORRUPTION MECANISME DE SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION INTERAMERICAINE CONTRE LA CORRUPTION 10 avril 2014 «Une Administration Publique en service et au service de la Population» Panel 9 : Conflit d intérêts

Plus en détail

POLITIQUE n o 5 CONCERNANT LE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

POLITIQUE n o 5 CONCERNANT LE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION POLITIQUE n o 5 DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente politique a été adoptée initialement le 7 avril 1998 par la résolution 262-10 POLITIQUE n o 5 T A B L E DES MATIÈRES POLITIQUE no 5 ARTICLE

Plus en détail

Proposition n 1 : retenir une définition opérationnelle des conflits d intérêts

Proposition n 1 : retenir une définition opérationnelle des conflits d intérêts RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS DU RAPPORT «POUR UNE NOUVELLE DEONTOLOGIE DE LA VIE PUBLIQUE» I. PRINCIPES ET VALEURS Proposition n 1 : retenir une définition opérationnelle des conflits d intérêts «Un

Plus en détail

UNIVERSITE QUISQUEYA (UNIQ) CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DES ETUDIANTS

UNIVERSITE QUISQUEYA (UNIQ) CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DES ETUDIANTS UNIVERSITE QUISQUEYA (UNIQ) CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DES ETUDIANTS A. DROITS DES ETUDIANTS Considerant que les étudiants représentent l objet même du processus enseignementapprentissage et des collaborateurs

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009.

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009. REPUBLIQUE DU BENIN ASSEMBLEE NATIONALE Loi N 2009-22 DU 11 AOUT 2009 Instituant le Médiateur de la République. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009. Suite à la décision

Plus en détail

DECRET N 2013/0402/PM DU 27 février 2013 PRECISANT LES MODALITES DE GESTION DES RESSOURCES DE NOMMAGE ET D'ADRESSAGE.-

DECRET N 2013/0402/PM DU 27 février 2013 PRECISANT LES MODALITES DE GESTION DES RESSOURCES DE NOMMAGE ET D'ADRESSAGE.- REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE -------------- ------------- DECRET N 2013/0402/PM DU 27 février 2013 PRECISANT LES MODALITES DE GESTION DES RESSOURCES DE NOMMAGE ET D'ADRESSAGE.- la Constitution

Plus en détail

Réforme des dispositions applicables aux agents non-titulaires de la fonction publique territoriale

Réforme des dispositions applicables aux agents non-titulaires de la fonction publique territoriale Saint Martin d Hères le 21 janvier 2008 Note d information n 08-04 Nos réf. : GdC/SA/SD Réforme des dispositions applicables aux agents non-titulaires de la fonction publique territoriale Texte de référence

Plus en détail

Décret n _ du 21 aout 2006 fixant les attributions du Ministre de la Justice et l organisation de l administration centrale de son Département

Décret n _ du 21 aout 2006 fixant les attributions du Ministre de la Justice et l organisation de l administration centrale de son Département REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE Décret n _091-2006 du 21 aout 2006 fixant les attributions du Ministre de la Justice et l organisation de l administration

Plus en détail

Spécialité administration générale SESSION 2011

Spécialité administration générale SESSION 2011 3 ème CONCOURS DE RÉDACTEUR TERRITORIAL Spécialité administration générale SESSION 2011 RÉPONSES À TROIS À CINQ QUESTIONS portant sur le DROIT PUBLIC en relation avec les missions des collectivités territoriales

Plus en détail

Décret n du 29 septembre 2005 relatif à l organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie C.

Décret n du 29 septembre 2005 relatif à l organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie C. Le 2 mars 2016 Décret n 2005-1228 du 29 septembre 2005 relatif à l organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie C. NOR: FPPA0500091D Version consolidée au 2 mars 2016 Le Premier ministre,

Plus en détail

CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L OBSERVATOIRE NATIONAL SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail - Patrie --------------------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DE LA PROTECTION DE LA NATURE --------------------------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work -

Plus en détail

Loi visant la prestation continue de services médicaux d urgence

Loi visant la prestation continue de services médicaux d urgence DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 114 (2002, chapitre 39) Loi visant la prestation continue de services médicaux d urgence Présenté le 25 juillet 2002 Principe adopté le 25

Plus en détail

Décret n du 20 mai 2011 portant statut particulier du cadre d emplois des animateurs territoriaux

Décret n du 20 mai 2011 portant statut particulier du cadre d emplois des animateurs territoriaux Mis en ligne le 04.04.2012 Décret n 2011-558 du 20 mai 2011 portant statut particulier du cadre d emplois des animateurs territoriaux Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l intérieur, de

Plus en détail

Du 11 février PJ : Circulaire FP N 2179 du 28 janvier 2009 Décret n du 18 avril 2008

Du 11 février PJ : Circulaire FP N 2179 du 28 janvier 2009 Décret n du 18 avril 2008 la R 5 Du 11 février 2009 Posiitiion d actiiviité dans les admiiniistratiions de l État La DGAFP vient de diffuser une circulaire n 2179 du 28 janvier 2009 qui précise les conditions d exercices des fonctions,

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal fixant les conditions et modalités de la mise en œuvre de l assistance juridique du fonctionnaire de l Etat

Projet de règlement grand-ducal fixant les conditions et modalités de la mise en œuvre de l assistance juridique du fonctionnaire de l Etat Projet de règlement grand-ducal fixant les conditions et modalités de la mise en œuvre de l assistance juridique du fonctionnaire de l Etat Texte du projet de règlement grand-ducal Nous Henri, Grand-Duc

Plus en détail

Loi fédérale sur l égalité entre femmes et hommes

Loi fédérale sur l égalité entre femmes et hommes Loi fédérale sur l égalité entre femmes et hommes (Loi sur l égalité, LEg) 151.1 du 24 mars 1995 (Etat le 1 er janvier 2011) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 4, al. 2, 34 ter,

Plus en détail

CADRE DÉONTOLOGIQUE. À moins que le contexte ne leur attribue un sens différent, les mots et les expressions qui suivent sont définis comme suit.

CADRE DÉONTOLOGIQUE. À moins que le contexte ne leur attribue un sens différent, les mots et les expressions qui suivent sont définis comme suit. CADRE DÉONTOLOGIQUE 1. La définition des termes À moins que le contexte ne leur attribue un sens différent, les mots et les expressions qui suivent sont définis comme suit. 1.1 Administrateur Personne

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DES BÉNÉVOLES

CODE D ÉTHIQUE DES BÉNÉVOLES CODE D ÉTHIQUE DES BÉNÉVOLES RÉVISÉ EN JANVIER 2011 1 AVANT-PROPOS Ce code d éthique reprend certaines dispositions extraites du code civil du Québec et de la Charte des droits et libertés de la personne.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Décret n o 2014-1052 du 15 septembre 2014 portant publication de l accord sous forme d

Plus en détail

Charte de déontologie

Charte de déontologie Charte de déontologie Mai 2016 ansm.sante.fr Éditorial La charte de déontologie exprime les valeurs collectives et socialement partagées que sont l indépendance, l intégrité et la transparence, dans le

Plus en détail

Loi d amnistie et sanctions disciplinaires ou professionnelles

Loi d amnistie et sanctions disciplinaires ou professionnelles Loi d amnistie et sanctions disciplinaires ou professionnelles Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 05/09/2002 Fiches pratiques AP-HP 03. Personnel C. Carrière - Discipline - Loi d'amnistie La loi n 2002-1062

Plus en détail

DECRET N /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS

DECRET N /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DECRET N 2001- /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (Burkina Faso) LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES

Plus en détail

Monsieur le préfet de la région Ile-de-France, DEP 04/704 PSI

Monsieur le préfet de la région Ile-de-France, DEP 04/704 PSI DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Le ministre délégué à l intérieur, Porte-parole du Gouvernement Bureau des statuts et

Plus en détail

Code de conduite des membres du conseil d administration

Code de conduite des membres du conseil d administration Code de conduite des membres du conseil d administration Version adoptée par le conseil d administration lors de sa séance du 24 avril 2014 Contexte 1. Le Gîte Ami est un organisme communautaire constitué

Plus en détail

Public concerné : organismes d accueil de stagiaires, établissements d enseignement, stagiaires.

Public concerné : organismes d accueil de stagiaires, établissements d enseignement, stagiaires. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Décret n relatif à l encadrement du recours aux stagiaires par les organismes d accueil NOR

Plus en détail

CHAPITRE I : DISPOSITIONS COMMUNES. Article 1 er

CHAPITRE I : DISPOSITIONS COMMUNES. Article 1 er Décret n XXX du XXX relatif à la mise en œuvre du compte personnel d activité et de formation dans la fonction publique et à la formation professionnelle tout au long de la vie CHAPITRE I : DISPOSITIONS

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE. Cabinet Youssef ABOUDA

CHARTE D ÉTHIQUE. Cabinet Youssef ABOUDA CHARTE D ÉTHIQUE Cabinet Youssef ABOUDA Janvier 2011 EDITORIAL Cabinet Youssef ABOUDA est un acteur majeur dans son métier de consulting et l audit dans tous les secteurs financiers, industriel et de service.

Plus en détail

L ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL

L ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL PRIMATURE REPUBLIQUE DU MALI ----------------- Un Peuple-Un But-Une Foi COMMISSARIAT AU DEVELOPPEMENT ----------------- INSTITUTIONNEL ----------------- L ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL INTRODUCTION

Plus en détail

Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique

Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique Questions-réponses sur la création des collectivités territoriales de Guyane et de Martinique Emmanuel JOS, professeur émérite de droit public. Question : Le Président de la République peut-il saisir le

Plus en détail

Le cumul d activités des agents publics. Loi du 13/07/1983 Loi du 20/04/2016 Décret du 02/05/2007

Le cumul d activités des agents publics. Loi du 13/07/1983 Loi du 20/04/2016 Décret du 02/05/2007 Le cumul d activités des agents publics Loi 83-634 du 13/07/1983 Loi 2016-483 du 20/04/2016 Décret 2007-658 du 02/05/2007 Principe : interdiction du cumul d activités Les fonctionnaires et agents contractuels

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2014-922 du 18 août 2014 modifiant le décret n o 92-851 du 28 août 1992 portant statut

Plus en détail

3) Non-discrimination du citoyen dans la conduite administrative

3) Non-discrimination du citoyen dans la conduite administrative 3) Non-discrimination du citoyen dans la conduite administrative a. Règlement (CE) n 810/2009 du Parlement européen et du Conseil du 13 juillet 2009 établissant un code communautaire des visas (code des

Plus en détail