TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE. Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua"

Transcription

1 TRAITEMENT DIETETIQUE DU DIABETE SUCRE Prof. Ag. THOT O Amani Sroboua

2 I. INTRODUCTION (1) L OMS définit le diabète sucré comme étant un état d hyperglycémie chronique en rapport avec des facteurs, les uns génétiques, les autres d environnement, agissant le plus souvent ensemble. Si les facteurs génétiques relèvent du traitement médicamenteux, les facteurs environnementaux, dominés par l alimentation, relèvent du traitement diététique.

3 I. INTRODUCTION (2) Ces deux facteurs déterminent les deux grands types de diabète sucré: - le type 1 résulte d une insulinopénie totale et donc nécessite une insulinothérapie à vie. Le régime alimentaire s adapte donc à l insulinothérapie. - le type 2 résulte d une insulinopénie partielle, mais surtout de l environnement donc de l alimentation. Le régime est indiqué en premier lieu.

4 I. INTRODUCTION (3) Le type 2 se présente sous deux aspects pondéraux: - Poids normal : régime normocalorique - Surpoids ou obésité: régime hypocalorique

5 I(4). COMMENT LE DIABETE SUCRE SE DEVELOPPE-T-IL? PANCREAS TYPE 1 Sucre SÉCRÉTION D INSULINE (Avant 40 ans) TYPE 2 (Après 40 ans) FOIE MUSCLE CELLULES GRAISSEUSES

6 I (5). COMMENT LE SUCRE EST UTILISE PAR L ORGANISME? ALIMENTS Sucre (glucose) CERVEAU Glucose ESTOMAC STOCKAGE Foie Muscle Adipocytes INTESTIN SANG AUTRES Energie Glucose CELLULES

7 II. LES OBJECTIFS 1. Normaliser la glycémie dans le but d éviter l hyper ou l hypoglycémie. 2. Lutter contre l excès de poids dont la normalisation permet le plus souvent d équilibrer la glycémie. 3. Prévenir les complications vasculaires en lutant contre les hyperlipidémies.

8 III. CARACTERISTIQUES DU REGIME Régime personnalisé: pas de régime standard Régime adapté aux habitudes alimentaires: maigrir en mangeant ivoirien (Enquête alimentaire préalable) à l état de santé du sujet ( Bilan clinique et biologique préalable)

9 IV. LE BILAN PREALABLE

10 IV. 1. INDICE DE MASSE CORPORELLE IMC Etat nutritionnel <10,0 Dénutrition grade V 10,0 à 12,9 Dénutrition grade IV 13,0 à 15,9 Dénutrition grade III 16,0 à 16,9 Dénutrition grade II 17,0 à 18, 4 Dénutrition grade I 18,5 à 24, 9 Normal 25,0 à 29, 9 Surpoids 30,0 à 34,9 Obésité grade I 35,0 à 39,9 Obésité grade II > 40,0 Obésité grade III

11 IV. 2. FACTEURS ANTHROPOMETRIQUES Le poids corporel mesuré par une balance La taille: mesurée à l aide d une toise murale Le poids idéal: formule de Lorentz: L indice de masse corporelle:

12 V. LES BESOINS (1) V. 1. Besoins énergétiques - Identiques à ceux du sujet normal. - dépendent du poids, de la taille de la et de l activité physique du malade. - Répartition par rapport aux nutriments: Glucides: 50-55% de l AEQ. Lipides: 30-35% de l AEQ. Protides: 15-20% de l AEQ.

13 V. LES BESOINS (2) V. 1. Besoins énergétiques - Répartition dans la journée: 3 repas +/- 3collations Petit déjeuner 20% Déjeuner 30% Diner 30% Collations: 20%

14 V. LES BESOINS (3) V. 2. Besoins en glucides Apport: 50-55% (60%) AEQ de 2000kcal 250 à 270g Eviter les sucres d absorption rapide à jeun. Tenir parfois compte de l index glycémique. Index glycémique: niveau de stimulation de la sécrétion d insuline après l élévation glycémique, en prenant comme référence le glucose.

15 V. 3. Besoins en protéines V. LES BESOINS (4) Apport : 15-20% de l AEQ 1g/kg/j IV. 4. Besoins en lipides Apport: 30-35% de l AEQ 80 à 120g/J

16 IV. LES BESOINS (5) IV.4. Besoins en lipides Privilégier les graisses polyinsaturées afin de prévenir les risques d hyperlipidémies: - 1/4 d acides gras saturés - 1/2 d acides gras monoinsaturés - 1/4 d acides gras polyinsaturés dont l acide linoléique et alpha linolénique ou oméga 3.

17 VI. LES ALIMENTS

18 VI. 1. COMPOSITION DES ALIMENTS NUTRIMENTS GLUCIDES FONCTIONS Energie (Réserves) LIPIDES PROTEINES Nerfs, méninges Réserve Structure cellulaire Vitamines Métabolisme Oligo-éléments Métabolisme

19 VI. 2. VALEUR ENERGETIQUE DES NUTRIMENTS 1 g de glucide 4 KCAL 1g de lipide 9 KCAL 1g de protide 4 KCAL 1g d alcool 7,5 KCAL

20 VI. 3. APPORT ENERGETIQUE QUOTIDIEN AEQ= 30 à 40 Kcal/kg/j, Fonction de l activité physique Glucides. 50 à 55% Lipides..30 à 35% Protéines 15 à 20%

21

22 III. LES MICRONUTRIMENTS III. 1. LES MINERAUX

23

24 VII. LES ALIMENTS DANGEREUX (1) Le sucre en morceaux ou en poudre, blanc ou roux, sauf en cas d hypoglycémie Les produits sucrés Bonbons Chocolat Confiture Miel Caramel Nougat

25 VII. ALIMENTS DANGEREUX (2) Les produits sucrés Fruits confits Fruits au sirop Pain d épice Gâteaux secs Pâtisserie Biscuits

26 VII. ALIMENTS DANGEREUX (3) Les produits sucrés Fruits secs ( figues, dattes, raisins secs) Yaourts aux fruits Glaces, entremets Sorbets Lait concentrés sucré

27 VII. ALIMENTS DANGEREUX (4) Les boissons alcoolisées - Bière, - Cidre, - Vins cuits, - Vins doux, - Apéritifs - Digestifs, - Liqueurs.

28 VII. ALIMENTS DANGEREUX (5) Certaines boissons sucrées - Jus de fruits - Sirop - Sodas - Coca cola - Gnamankoudji - Bissap

29 VII. ALIMENTS DANGEREUX (6) Certains aliments très gras et très caloriques - Charcuteries, - Sauces, - fritures, - conserves à l huile, - avocat, - plats cuisinés du commerce, - fruits oléagineux (noix, noisettes, cacahuètes, amandes).

30 VII. ALIMENTS DANGEREUX (7) Certains aliments très gras et très caloriques Sauces graines Sauces arachides Sauces pistaches Riz gras Tchep djen

31 CONCLUSION Régime personnalisé basé sur les aliments habituellement consommés par le malade. Nécessité d une enquête alimentaire approfondie Nécessité d une compliance du malade pour un meilleur suivi

32 REMERCIEMENTS

Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs :

Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs : Le diabétique aura une ration alimentaire qui va dépendre de plusieurs facteurs : De son poids : en cas de surpoids il aura une alimentation hypocalorique S il n a pas de surpoids l alimentation sera normocalorique

Plus en détail

ASPECTS NUTRITIONNELS

ASPECTS NUTRITIONNELS ASPECTS NUTRITIONNELS L équilibre énergétique Substrats + O 2 = énergie + Eau + C0 2 Substrats: glucides, lipides, protides Énergie: métabolisme basal, APS, thermorégulation De cet équilibre dépend le

Plus en détail

L'équilibre alimentaire

L'équilibre alimentaire L'équilibre alimentaire entrées sorties POIDS Equilibre alimentaire équilibre alimentaire = couverture des besoins pas de carence pas d'excès équilibre sur la semaine Besoins nutritionnels Sujet sain varie

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9. Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9. Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15 001-320-BienManger-DER 23/10/07 13:42 Page 311 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS 9 Chapitre 1 LIPIDES Les graisses dans notre alimentation 15 INTRODUCTION 17 COMPRENDRE LE CONCEPT DE LIPIDE (GRAISSE/ACIDE

Plus en détail

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline

Alimentation 2 4 Ans. Dr Decline Alimentation 2 4 Ans Dr Decline 14/12/2016 Répartition des repas chez l'enfant de 1 à 3 ans Répartition de la Valeur Energétique 30% 15% 408 Kcal 204 Kcal 340 Kcal 408 Kcal 25% 30% Petit Déjeuner Déjeuner

Plus en détail

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents APPROCHE DIETETIQUE L équilibre alimentaire au quotidien fait partie des règles de base de la pratique d un sport. Il est important d avoir une alimentation naturelle, équilibrée, et variée. Le poids doit

Plus en détail

Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise

Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise nutrijeu Centre Inter Services de Santé au Travail GIE regroupant les 5 services de Santé au Travail de la Métropole Lilloise Selon le temps dont vous disposez et des consignes qui vous seront proposées,

Plus en détail

LES GROUPES ALIMENTAIRES

LES GROUPES ALIMENTAIRES LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 16 HERBANEWS SOMMAIRE LES GROUPES ALIMENTAIRES chiffres clefs Présentation de chaque groupe conseils dans le cadre d'un contrôle de poids Contexte A retenir

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 48 SOMMAIRE Les hommes actifs Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des hommes Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments Herbalife

Plus en détail

«La Suggestion Equilibre du jour»

«La Suggestion Equilibre du jour» «La Suggestion Equilibre du jour» L équilibre alimentaire Les principes de base Ce document est conforme au Mise à jour Février 2008 www.sodexho.com www.sodexo.com SOMMAIRE 1 La composition des aliments

Plus en détail

DIABETE ET ALIMENTATION. Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline

DIABETE ET ALIMENTATION. Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline DIABETE ET ALIMENTATION Amiel Christine Antoni Hadrien Asri Latifa Aygret Caroline 1 PLAN I.INTRODUCTION II.DIABETE ET ALIMENTATION 1.Généralités sur l alimentation 2.Définition du diabète 3.Les régimes

Plus en détail

Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé. A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte

Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé. A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte Principes du régime hypocalorique chez le sujet âgé A. Baptiste et L. Gindre-Poulvelarie* *réseau LINUT Réunion LINUT du 15 mai 2008 Bonnac la Côte A qui s adresse t-il? ➄ Aux sujets âgés souffrant d obésité,

Plus en détail

A. LES GLUCIDES... 2 B. LES PROTIDES... 3 C. LES LIPIDES... 3 D. LES VITAMINES... 4 E. LES ELEMENTS MINERAUX... 4 F. L EAU ET LES FIBRES...

A. LES GLUCIDES... 2 B. LES PROTIDES... 3 C. LES LIPIDES... 3 D. LES VITAMINES... 4 E. LES ELEMENTS MINERAUX... 4 F. L EAU ET LES FIBRES... A. LES GLUCIDES... 2 B. LES PROTIDES... 3 C. LES LIPIDES... 3 D. LES VITAMINES... 4 E. LES ELEMENTS MINERAUX... 4 F. L EAU ET LES FIBRES... 5 1. L EAU... 5 2. LES FIBRES... 5 G. LES GROUPES ALIMENTAIRES...

Plus en détail

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline

Notions De Base En Nutrition. Dr Decline Notions De Base En Nutrition Dr Decline 14/12/2016 Composition Du Repas Répartitions Lipides : 25 à 30 % Glucides : 50 à 55 % Protides : 25 a 30 % Répartition des principaux Nutriments Lipides Glucides

Plus en détail

diabétique et comment m en

diabétique et comment m en Ai-je un risque de devenir diabétique et comment m en protéger? Méconnu et silencieux, le diabète de type 2 est une maladie chronique, souvent découverte tardivement. Cependant, il est possible dans de

Plus en détail

Alimentation, le petit déjeuner

Alimentation, le petit déjeuner Alimentation, le petit déjeuner Action d éducation et de prévention Séance avec les Secondes SEN Groupe EIE et ASI Généralités sur l alimentation I-LES NUTRIMENTS Les Protéines ==> Nutriments qui composent

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 50 SOMMAIRE Les produits sucrés Quelques chiffres La famille des produits sucrés Focus sur les glucides Les recommandations La place des produits sucrés dans

Plus en détail

LE CONSEIL NUTRITIONNEL

LE CONSEIL NUTRITIONNEL LE CONSEIL NUTRITIONNEL LES GRANDS PRINCIPES DE L EDUCATION NUTRITIONNELLE Savoir équilibrer son alimentation Modifier son comportement alimentaire Restructurer ses croyances et ses représentations EQUILIBRER

Plus en détail

Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre. Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo

Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre. Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo PROGRAMME 1. On peut devenir diabétique à force de consommer trop de sucre 2. On doit arrêter de manger

Plus en détail

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour

Au moins 5 par jour. A chaque repas selon l appétit. 3 par jour. 1 à 2 fois par jour UNE ALIMENTATION EQUILIBREE ET DIVERSIFIEE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Une alimentation équilibrée consiste à privilégier les aliments permettant de couvrir les besoins nutritionnels

Plus en détail

DIÉTÉTIQUE ET GROSSESSE - EN CAS DE DIABÈTE GESTATIONNEL - CHEZ UNE FEMME DIABÉTIQUE. Rose GOCEL Diététicienne

DIÉTÉTIQUE ET GROSSESSE - EN CAS DE DIABÈTE GESTATIONNEL - CHEZ UNE FEMME DIABÉTIQUE. Rose GOCEL Diététicienne DIÉTÉTIQUE ET GROSSESSE - EN CAS DE DIABÈTE GESTATIONNEL - CHEZ UNE FEMME DIABÉTIQUE Rose GOCEL Diététicienne 1 È PARTIE : DIÉTÉTIQUE ET DIABÈTE GESTATIONNEL - Adaptation de l apport calorique global prescrit

Plus en détail

CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES.

CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES. Mangez de «Bon Cœur» ADOPTER UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE ET SAINE POUR PROTÉGER VOTRE CŒUR ET VOS ARTÈRES NÉCESSITE DU BON SENS ET LA CONNAISSANCE DE QUELQUES RÈGLES DIÉTÉTIQUES. Variez les aliments On

Plus en détail

Équilibre alimentaire et. Dr jm Lagarde octobre santé

Équilibre alimentaire et. Dr jm Lagarde octobre santé 2015 Équilibre alimentaire et Dr jm Lagarde octobre 2015 santé POURQUOI CET EXPOSE CHANGEMENT ALIMENTATION DIMINUTION DES DEPENSES CALORIQUES MODIFICATION DES ALIMENTS INTOLERANCE LAIT GLUTEN PERTE DES

Plus en détail

L ALIMENTATION ET LE SPORT

L ALIMENTATION ET LE SPORT L ALIMENTATION ET LE SPORT POURQUOI JE MANGE? Pour vivre Pour grandir Pour nos organes vitaux Pour être en forme Pour travailler, pour bouger Pour le plaisir BIEN MANGER : POUR BIEN BOUGER EQUILIBREE ET

Plus en détail

Coup d œil sur l alimentation de la personne atteinte de diabète

Coup d œil sur l alimentation de la personne atteinte de diabète Coup d œil sur l alimentation de la personne atteinte de diabète ᐊᐅᒃᑯᑦ ᐱᑕᑦᓴᖃᓗᐊᕐᑌᓕᒪᓂᕐᒧᑦ ᐱᓇᓱᐊᕋᑦᓴᖅ Diabetes Program/Programme diabète En présence du diabète, votre corps utilise mal l énergie qui circule

Plus en détail

L ALIMENTATION 1) DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS

L ALIMENTATION 1) DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS http://www.bouillon-daventures.com L ALIMENTATION 1) DANS LA VIE DE TOUS LES JOURS L objet de cette rubrique est de vous donner des informations concrètes, simples, justes. Il y a beaucoup d incertitudes,

Plus en détail

Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013

Maladies cardiovasculaires. mercredi 17 avril 2013 Maladies cardiovasculaires? Maladies cardiovasculaires et équilibre alimentaire Plan : Facteurs de risque Objectifs nutritionnels du PNNS en lien avec les MCV Contenu de la prévention nutritionnelle Hypertension

Plus en détail

Conseil Général des Hauts de Seine. L obésité chez l adolescent

Conseil Général des Hauts de Seine. L obésité chez l adolescent Conseil Général des Hauts de Seine L obésité chez l adolescent Document confidentiel destiné au Conseil Général des Hauts de Seine octobre 2012 1 L obésité et les adolescents Qu est-ce que l obésité? L

Plus en détail

Les Glucides. Session 4

Les Glucides. Session 4 Les Glucides Session 4 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter la proportion

Plus en détail

Enquête INCA Graphiques et tableaux

Enquête INCA Graphiques et tableaux Enquête INCA Graphiques et tableaux Avec qui se prend le repas? Le lieu des repas des adultes (hors non réponses) Les déjeuners pris hors domicile pour les adultes (base : 89 repas) Les dîners pris hors

Plus en détail

L alimentation à l attention des parents

L alimentation à l attention des parents L alimentation à l attention des parents Le cyclisme est surtout un sport «d endurance», c est à dire qu il est représenté par une activité musculaire d intensité peu élevée mais prolongée, pouvant durer

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire Les apports nutritionnels conseillés (ANC) Exemples d équivalences alimentaires La Pyramide alimentaire et les différents groupes d aliments Les recommandations

Plus en détail

Les éviter? Oui, mais pourquoi? Où se trouvent-ils? Comment puis-je m en passer?

Les éviter? Oui, mais pourquoi? Où se trouvent-ils? Comment puis-je m en passer? Fiche Pratique - Les Produits Sucrés Les Produits Sucrés Les éviter? Oui, mais pourquoi? Où se trouvent-ils? Comment puis-je m en passer? Le premier des objectifs de la prise en charge de votre diabète

Plus en détail

Qu est-ce que l équilibre alimentaire?

Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Je m'informe sur l'équilibre alimentaire Notre bonne santé est en grande partie liée à notre alimentation. Il est donc essentiel d avoir une alimentation équilibrée, même lorsqu on ne souffre d aucune

Plus en détail

ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers

ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers ANIMER UN ATELIER DE PREVENTION Alimentation et cancers Objectifs pour les personnes en situation de handicap Apporter des informations adaptées sur la prévention des cancers par l alimentation. Susciter

Plus en détail

Fin de vie et alimentation. Diététique

Fin de vie et alimentation. Diététique Fin de vie et alimentation Diététique Ne plus parler de régimes : Pour les personnes en fin de vie, il n y a aucune raison de prendre en compte les régimes hypolipémiants, hyposodés, hypocaloriques, Pour

Plus en détail

Alimentation recommandée pour les maladies. métaboliques courantes

Alimentation recommandée pour les maladies. métaboliques courantes Alimentation recommandée pour les maladies métaboliques courantes Introduction Les maladies métaboliques proviennent souvent de notre alimentation. Des études épidémiologiques ont démontré que ces maladies

Plus en détail

NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER

NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER LE 30 JUIN 2017, CORALIE MAHE-REMEUR DIÉTÉTICIENNE- HÔPITAL SUD RENNES NUTRITION DE L ENFANT ET CANCER Les besoins nutritionnels des enfants de 0 à 18 ans Les besoins spécifiques

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 47 SOMMAIRE Les femmes actives Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des femmes Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments Herbalife

Plus en détail

Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais. du dimanche 25 septembre Fiche conseils n 4 juin 2016

Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais. du dimanche 25 septembre Fiche conseils n 4 juin 2016 Les conseils de René SCHAUBER pour la course en relais du dimanche 25 septembre 2016 Fiche conseils n 4 juin 2016 Pour le mois de mai je vous avais proposé l objectif suivant : «prendre conscience des

Plus en détail

Régimes dans Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l intestin (MICI)

Régimes dans Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l intestin (MICI) Régimes dans Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l intestin (MICI) Sandrine CATTO Diététicienne Hôpital Robert Debré Paris LE REGIME PAUVRE EN FIBRES C est à vous d adapter la régime de votre enfant

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Lifestyle Balanced Solutions Un programme proposé par Amway Connaissances générales et informations détaillées Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition

Plus en détail

Lifestyle Balanced Solutions

Lifestyle Balanced Solutions Programme Amway Lifestyle Balanced Solutions Informations de fond Dr. Claudia Osterkamp Parcours professionnel : Diplômée de l Université de Munich en Nutrition et Science de l Alimentation. Nutritionniste

Plus en détail

Vincent MORVAN, BEES 2 Roller skating Louis MORVAN, Ostéopathe D.O.

Vincent MORVAN, BEES 2 Roller skating Louis MORVAN, Ostéopathe D.O. Vincent MORVAN, BEES 2 Roller skating Louis MORVAN, Ostéopathe D.O. L ALIMENTATION DU SPORTIF Les groupes alimentaires La digestion Planification des repas L ALIMENTATION DU SPORTIF Les groupes alimentaires

Plus en détail

Les grandes règles de l alimentation chez le sportif

Les grandes règles de l alimentation chez le sportif Les grandes règles de l alimentation chez le sportif Pourquoi un équilibre alimentaire? Pour apporter tous les nutriments, les vitamines et les minéraux à l organisme Pour être en bonne santé Pour une

Plus en détail

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien

LA DENSITE CALORIQUE. Damien GALTIER, diététicien LA DENSITE CALORIQUE LA DENSITE CALORIQUE 1. Diététique et équilibre alimentaire 2. Balance calorique et régulation pondérale 3. Manger plus pour contrôler son poids 4. La régulation de la prise alimentaire

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda

VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda VIN Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda THE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda JUS D ORANGE Boissons vin - thé jus d orange - café - eau - soda CAFE Boissons vin - thé

Plus en détail

L alimentation, l alliée du jeune rugbyman

L alimentation, l alliée du jeune rugbyman L alimentation, l alliée du jeune rugbyman Sommaire Quelques conseils pour bien t alimenter avant et pendant la compétition La semaine qui précède la compétition Le repas de la veille de la compétition

Plus en détail

Indications de correction exercices du chapitre 2

Indications de correction exercices du chapitre 2 Nos choix alimentaires et leurs conséquences RÉINVESTIR Indications de correction exercices du chapitre ➊ La ou les bonnes propositions sont cochées ci-dessous. a) La part de lipides dans l alimentation

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 L alimentation, la meilleure alliée pour notre santé Notre alimentation joue un rôle essentiel pour construire notre santé. En revanche, une «alimentation

Plus en détail

Après l épreuve sportive. Si l épreuve se déroule l après midi. Bonne compétition!

Après l épreuve sportive. Si l épreuve se déroule l après midi. Bonne compétition! Si l épreuve se déroule l après midi Le repas doit être terminé 3 heures avant l épreuve - crudités ou cuidités + huile de colza et olive - 150 à 200g de viande ou poisson grillé ou papillote - 150 à 200g

Plus en détail

Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels

Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels Traité(e) par corticoïdes, je suis quelques conseils nutritionnels Le site du Docteur Bertrand COURTIAL Adresse du site : www.docvadis.fr/bertrand-courtial Validé par le Comité Scientifique Rhumatologie

Plus en détail

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits L intervention nutritionnelle et ses bienfaits Sonia Fortin, Dt. P. Nutritionniste et coordonnatrice de recherche Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Diabète Maladie

Plus en détail

Alimentation et diabète

Alimentation et diabète Alimentation et diabète Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques FICHE 2.1 SOIGNANTS Principes de base à promouvoir Une alimentation équilibrée apportant des glucides en quantité suffisante

Plus en détail

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier

- Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier AM@llier - Votre lettre d information n 24 - Juillet 2014 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier U ne alimentation variée et équilibrée, associée à une activité physique régulière, aide à rester

Plus en détail

Chapitre 4 La fonction de nutrition

Chapitre 4 La fonction de nutrition Chapitre 4 La fonction de nutrition DÉFINITIONS: Un aliment est : Une substance (liquide ou solide) ingérée par un individu. Il contribue : à sa croissance À son fonctionnement À la réparation des tissus

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants

PETITE ENFANCE. Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice. Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants PETITE ENFANCE Une alimentation équilibrée dans les crèches de Nice Pour de bonnes habitudes alimentaires favorables à la santé des enfants Une politique nutritionnelle volontariste pour la santé de vos

Plus en détail

Prévenir... par une alimentation équilibrée

Prévenir... par une alimentation équilibrée Prévenir... par une alimentation équilibrée 12 Qu est-ce que l équilibre alimentaire? Un apport suffisant en nutriments Les aliments apportent à l organisme diverses substances dénommées nutriments (glucides,

Plus en détail

LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP

LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP LE SEL : IL EN FAUT UN PEU MAIS PAS TROP CE QUE LE SEL NOUS APPORTE. Le sodium qu il contient (la formule chimique du sel de cuisine est NaCl = Chlorure de sodium) joue un rôle important pour notre organisme

Plus en détail

Equilibre alimentaire. Equilibre alimentaire. Equilibre alimentaire. Définition. Equilibre alimentaire(définition) Equilibre alimentaire.

Equilibre alimentaire. Equilibre alimentaire. Equilibre alimentaire. Définition. Equilibre alimentaire(définition) Equilibre alimentaire. Diététique : science qui étudie l hygiène et la thérapeutique alimentaire; C est l ensemble des méthodes et de principe de réalisation des régimes alimentaires conçus pour les malades. C est l ensemble

Plus en détail

Nutrition : L équilibre alimentaire

Nutrition : L équilibre alimentaire Nutrition : L équilibre alimentaire Module 1 Sources : dossier «Cap sciences 2004» http : //www.nutrition-sante.com http : //www.inpes.santé.fr http : //www.mangerbouger.fr/pnns 1 Nutrition et équilibre

Plus en détail

Traitement diététique chez le diabétique. Nancy Champalbert Diététicienne

Traitement diététique chez le diabétique. Nancy Champalbert Diététicienne Traitement diététique chez le diabétique Nancy Champalbert Diététicienne PRINCIPES de l alimentation NORMALE en GLUCIDES, orientée en glucides complexes Rassasiement Eviter les variations de glycémies

Plus en détail

Le marché santé. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de l équilibre alimentaire pour les plus jeunes. Niveau Cycle 2.

Le marché santé. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de l équilibre alimentaire pour les plus jeunes. Niveau Cycle 2. CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Résumé Une animation autour de l équilibre alimentaire pour les plus jeunes. Objectifs Différencier les lieux d achat et

Plus en détail

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être

Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Les besoins essentiels pour notre corps et notre bien être Herman Julie Diététicienne VIVALIA - Clinique St Joseph Arlon Le 18 Mars 2014 1 Besoins nutritionnels Le besoin énergétique d'un individu correspond

Plus en détail

Les réponses à vos questions. Quelle place dans l alimentation?

Les réponses à vos questions. Quelle place dans l alimentation? Les réponses à vos questions. é ucre Quelle place dans l alimentation? Quoi? Le sucre ou les sucres? Le sucre (sans s) désigne exclusivement le saccharose, extrait de la canne ou de la betterave à sucre.

Plus en détail

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation LES 7 GROUPES ALIMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation Les groupes d'aliments Aucun aliment n est complet aucun des aliments que nous mangeons ne nous apporte

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1

L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF. le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 L ALIMENTATION DE L ENFANT ET ADOLESCENT SPORTIF le 29/03/08 WIECZOREK Valérie 1 PLAN LES NUTRIMENTS MACRONUTRIMENTS MICRONUTRIMENTS HYDRATATION LA JOURNEE ALIMENTAIRE DU JEUNE SPORTIF DEPISTAGE DES TCA

Plus en détail

L EQUILIBRE ALIMENTAIRE. Jessica KRENTZ Diététicienne Nutritionniste Cabinets en Libéral sur Lingolsheim&Wasselonne

L EQUILIBRE ALIMENTAIRE. Jessica KRENTZ Diététicienne Nutritionniste Cabinets en Libéral sur Lingolsheim&Wasselonne L EQUILIBRE ALIMENTAIRE Jessica KRENTZ Diététicienne Nutritionniste Cabinets en Libéral sur Lingolsheim&Wasselonne DÉFINITION DE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Une règle de base de toute alimentation saine. Une

Plus en détail

QAF de Janine Martin - 28/03/2017

QAF de Janine Martin - 28/03/2017 QAF de Janine Martin - 28/03/2017 Protection Cellulaire 9.5 / 12 Communication Cellulaire 8.5 / 12 Interface Digestive 9 / 12 Fonction Cerveau 7.5 / 12 Cardio-Métabolique 9 / 12 Score total : 43.5 / 60

Plus en détail

Sucre(s) et glycémie, petits éléments de diététique sportive

Sucre(s) et glycémie, petits éléments de diététique sportive Sucre(s) et glycémie, petits éléments de diététique sportive Une observation lors de la sortie trail blanc dans le Vercors m a interpelée : 2 étudiants (pour ne pas les nommer) prenaient régulièrement

Plus en détail

Diététique du diabète

Diététique du diabète Diététique du diabète Actualités F. ZITO Cadre de Santé Unité diététique Pôle Prestataire CHR Metz-Thionville Date «La diététique c est quand on ne mange pas à sa faim des trucs que de toute façon on n

Plus en détail

Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets?

Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets? APPROCHE GLOBALE Problématique : Comment gérer ses achats alimentaires pour conserver une alimentation équilibrée et réduire sa production de déchets? APPROCHE GLOBALE L alimentation Emballages Déchets

Plus en détail

Les lipides dans l alimentation. Session 5

Les lipides dans l alimentation. Session 5 Les lipides dans l alimentation Session 5 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter

Plus en détail

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION La compétition pour un sportif est l aboutissement de nombreux efforts. C est pourquoi il est important d avoir une alimentation appropriée afin de mette toutes

Plus en détail

Alimentation du sportif

Alimentation du sportif Alimentation du sportif Séverine Chédel, diététicienne diplômée HES, Neuchâtel www.espace-nutrition.ch Fédération suisse de ski nautique et wakeboard Macolin, 5 avril 2014 Ma formation et mes expériences

Plus en détail

Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans

Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans Alimentation : des besoins qui évoluent au fil des ans Bien vieillir Le corps se transforme De quoi s'agit-il? Au fil des ans, la composition corporelle change ; la masse musculaire se réduit au profit

Plus en détail

Besoins nutritionnels et énergétiques

Besoins nutritionnels et énergétiques et énergétiques 1 Les besoins nutritionnels d'un individu correspondent à la quantité moyenne de nutriments nécessaire quotidiennement pour assurer: - le développement de l'organisme - le renouvellement

Plus en détail

Le régime hypoénergétique

Le régime hypoénergétique Le régime hypoénergétique 1. Indications Ce régime est recommandé à tous les patients qui doivent perdre du poids : - Personnes en surpoids (Indice de Masse Corporel supérieur à 24 pour les femmes et 25

Plus en détail

Décryptons les étiquettes!

Décryptons les étiquettes! Décryptons les étiquettes! Nous sommes de plus en plus nombreux à devoir utiliser des produits du commerce. Ceci afin de nous faire gagner du temps côté cuisine. Une fois de plus, la diététique est là

Plus en détail

Bioénergétique II. Rations alimentaires. Introduction. Lebilan énergétique. Perte de poids

Bioénergétique II. Rations alimentaires. Introduction. Lebilan énergétique. Perte de poids Bioénergétique II Rations alimentaires Introduction Lebilan énergétique protides Prise de poids Perte de poids ADS 10% Lipides Glucides Activité physique Métabolisme de base 15-20% 70-75% Apports Dépenses

Plus en détail

La composition du pique-nique

La composition du pique-nique Les repas La composition du pique-nique Salle avec tableau extérieur Objectifs de l atelier : Déterminer l origine et classer les aliments. Connaître les aliments préconisés pour un pique-nique. Équilibrer

Plus en détail

Newsletter rentrée 2016

Newsletter rentrée 2016 Newsletter rentrée 2016 1) Introduction C est la rentrée! Les vacances sont terminées pour beaucoup et on a généralement profité de la période estivale pour préparer un objectif en trail ou une classique

Plus en détail

ALIMENTATION EQUILIBRÉE. - IFSI Étudiants 1ère année

ALIMENTATION EQUILIBRÉE. - IFSI Étudiants 1ère année ALIMENTATION EQUILIBRÉE - IFSI Étudiants 1ère année 1 Rôle de l IDE Extrait du référentiel d activités: Observation et recueil de données cliniques Mesure des paramètres corporels Recueil de données portant

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER»

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE OU LE «SAVOIR MANGER» évolution de notre mode de vie est à l origine de quelques erreurs alimentaires qui Lpeuvent s ajouter à de mauvaises habitudes. S il est évident que manger

Plus en détail

coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR

coeur Quiz aux vrai pourquoi? comment? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR ? TOUT SAVOIR POUR PRENDRE SOIN DE SON COEUR coeur Quiz aux vrai? pourquoi? comment? Avec 180 000 décès par an, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité en France. Les différentes

Plus en détail

LA RATION ALIMENTAIRE

LA RATION ALIMENTAIRE FACULTE DE MEDECINE D ORAN PREMIERE ANNEE MEDECINE-PHYSIOLOGIE SERVICE DE NEUROPHYSIOLOGIE ET D EXPLORATION FONCTIONNELLE DU SYSTEME NERVEUX Dr F. SENOUCI LA RATION ALIMENTAIRE I/ INTRODUCTION/DEFINITION

Plus en détail

Méthodologie. Apports Nutritionnels conseillés : de la population française. Comment détermine-t-on le besoin énergétique moyen?

Méthodologie. Apports Nutritionnels conseillés : de la population française. Comment détermine-t-on le besoin énergétique moyen? L Alimentation : Un soin à part entière Besoins Nutritionnels Versus Apports nutritionnels conseillés L alimentation est nécessaire à la vie mais entre jeûne et suralimentation où se situe l alimentation

Plus en détail

Accueil L étude REDUCS Qui sommes-nous? Information aux volontaires Contact

Accueil L étude REDUCS Qui sommes-nous? Information aux volontaires Contact Au cours des dernières années, la prévalence des maladies métaboliques (l obésité, le diabète et les dyslipidémies) a augmenté dans notre société. Des facteurs environnementaux, en particulier nutritionnels,

Plus en détail

Traitement des obésites en pratique

Traitement des obésites en pratique Traitement des obésites en pratique Dr A.H. Brahimi Médecin acupuncteur nutritionniste @: brahimihamid@yahoo.fr ASA TCM-Kongress. Solothurn 1-3 Dec 2016 Acupuncture Protocole de points standard: VE 20

Plus en détail

NUTRITION. Comme tu l a compris pour vivre et êtres en bonne santé il te faut au minimum Kcal par jour

NUTRITION. Comme tu l a compris pour vivre et êtres en bonne santé il te faut au minimum Kcal par jour NUTRITION On va commencer par la base, le TMB ( taux métabolique de base ) C est ta consommation de Kcal au repos sur 24h pour être en bonne santé ET C EST LE MINIMUM VITAL!!!! Interdiction de consommé

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif L'alimentation apporte les matériaux nécessaires à la construction et à la réparation des structures de l'organisme, et assure la restauration des réserves énergétiques. La pratique

Plus en détail

Service de Diabétologie C.H.R.U. Besançon

Service de Diabétologie C.H.R.U. Besançon LE DIABETE GESTATIONNEL Service de Diabétologie C.H.R.U. Besançon Qu est ce que c est? Diabète = trop de sucre dans le sang Gestationnel = découvert au cours de la grossesse Dans la plupart des cas, il

Plus en détail

BIEN MANGER POUR MIEUX PERFORMER Natation Gatineau 18 mars 2017 Jacynthe Lafrenière Dt.P M.Sc

BIEN MANGER POUR MIEUX PERFORMER Natation Gatineau 18 mars 2017 Jacynthe Lafrenière Dt.P M.Sc BIEN MANGER POUR MIEUX PERFORMER Natation Gatineau 18 mars 2017 Jacynthe Lafrenière Dt.P M.Sc Ma petite introduction Nutritionniste Maitrise en science de l activité physique Doctorat en nutrition Consultations

Plus en détail

Deux éléments essentiels à la vie des cellules de notre corps L oxygène Les nutriments

Deux éléments essentiels à la vie des cellules de notre corps L oxygène Les nutriments Condensé de la présentation Gestion de l alimentation chez les personnes souffrant de maladies respiratoires Johanne Roy Inhalothérapeute 24 février 2016 Hôpital Sacré- Cœur Deux éléments essentiels à

Plus en détail

La stabilisation. Session 11

La stabilisation. Session 11 La stabilisation Session 11 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S11-Stabilisation-Dec2012 2 Un poids stable, c est un équilibre entre : Apports Alimentaires Dépenses

Plus en détail

Education nutritionnelle et prévention du surpoids et de l obésité

Education nutritionnelle et prévention du surpoids et de l obésité Education nutritionnelle et prévention du surpoids et de l obésité Diaporama d information à l adresse des parents d élèves en écoles maternelles et des partenaires Quelques données: L'Alsace est la 2ème

Plus en détail

Vie de la structure - Alimentation et conseils diététiques

Vie de la structure - Alimentation et conseils diététiques Vie de la structure - Alimentation et conseils diététiques Les nutriments sont les constituants essentiels des aliments. Seuls ces nutriments, issus de la digestion, sont utilisables par l'organisme pour

Plus en détail