Les régimes du neutre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les régimes du neutre"

Transcription

1 Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement, le neutre est le point commun de trois enroulements montés en étoile (voir figure 1.1). Lorsque le conducteur de neutre est présent, on dit que le neutre est distribué. Ph 3 point neutre Figure 1.1. Point neutre d'un système triphasé en étoile Le neutre peut être accesible ou non, distribué ou non. En France, la distribution du neutre en Haute Tension est exceptionnelle, on ne la rencontre qu'en éclairage public, avec les tensions 5,5 kv et 3,2 kv ; par contre, elle est très fréquente aux USA. En basse tension, la distribution du neutre est utilisée dans tous les pays.

2 28 Protection des réseaux électriques Dans une installation Haute ou Basse Tension, le neutre peut ou non être relié à la terre. On parle alors de régime du neutre. La connexion du neutre à la terre peut être réalisée directement, ou par l'intermédiaire d'une résistance ou d'une reactance. Dans le premier cas, on dit que le neutre est mis directement à la terre et dans le second cas, que le neutre est mis à la terre par une impédance. Lorsqu'il n'existe aucune liaison intentionnelle entre le point neutre et la terre, on dit que le neutre est isolé. Dans un réseau, le régime du neutre joue un rôle très important. Lors d'un défaut d'isolement, ou de la mise accidentelle d'une phase à la terre, les valeurs prises par les courants de défaut, les tensions de contact et les surtensions sont étroitement liées au mode de raccordement du neutre à la terre. Un neutre mis directement à la terre limite fortement les surtensions ; par contre, il engendre des courants de défaut très importants. Au contraire, un neutre isolé limite les courants de défaut à des valeurs très faibles, mais favorise l'apparition de surtensions élevées. La continuité de service en présence d'un défaut à la terre est également liée au régime du neutre. Un neutre isolé permet la continuité de service lors d'un défaut à la terre, sous réserve de respecter le décret sur la protection des travailleurs. Un neutre mis directement à la terre ou par une faible impédance impose au contraire un déclenchement dès l'apparition du premier défaut à la terre. L'importance des dommages que subissent certains équipements, tels que les moteurs et les alternateurs présentant un défaut d'isolement interne, dépend également du régime du neutre. Dans un réseau à neutre mis directement à la terre, une machine affectée d'un défaut d'isolement est fortement endommagée en raison de la valeur élevée du courant de défaut. Dans un réseau à neutre isolé ou fortement impédant, les dommages sont au contraire réduits, mais il faut que les équipements aient un niveau d'isolement compatible avec le niveau des surtensions pouvant se développer dans ce type de réseau. Le régime du neutre a également une influence importante sur le niveau des perturbations électromagnétiques engendrées lors d'un défaut. Les schémas favorisant des courants de défaut élevés et leur circulation dans les structures

3 Les régimes du neutre 29 métalliques des bâtiments sont très perturbateurs ; au contraire, les schémas qui réduisent ces courants et qui garantissent une bonne équipotentialité des masses le sont peu. Le choix du régime du neutre, tant en Basse Tension qu'en Haute Tension, dépend à la fois de la nature de l'installation et de celle du réseau. Il est également influencé par la nature des récepteurs, la recherche de la continuité de service et la limitation du niveau de perturbation subi par les équipements sensibles Les schémas de liaison à la terre en basse tension En France, les schémas de liaison à la terre basse tension sont régis par la norme NF C et des décrets ministériels. Dans la norme, le terme schéma de liaison à la terre est utilisé plutôt que le terme régime de neutre. Mais ce dernier est encore beaucoup utilisé par les gens de métier. Il existe trois schémas de liaison à la terre, ils sont définis par deux lettres. La première lettre définit la situation du point neutre par rapport à la terre : - T le point neutre est relié directement à la terre, - I le point neutre est isolé de la terre ou relié à la terre par une impédance élevée. La deuxième lettre définit la situation des masses de l'installation électrique par rapport à la terre : - T les masses sont reliées directement à la terre, - N les masses sont reliées directement au conducteur de neutre Définition du schéma IT Le schéma IT appelé communément neutre isolé est illustré par la figure 1.2. Le neutre est isolé ou relié à la terre par une impédance élevée (première lettre I). Une impédance de Q est fréquemment employée. Les masses des récepteurs sont interconnectées soit totalement, soit par groupes. Chaque groupe interconnecté est relié à une prise de terre (deuxième lettre T). Il est possible qu'une ou plusieurs masses soient reliées séparément à la terre. Dans la mesure du possible, il est recommandé d'interconnecter toutes les masses d'une même installation et de les relier à la même prise de terre. U est toutefois admis que des masses très éloignées les unes des autres, ou situées dans des

4 30 Protection des réseaux électriques bâtiments différents, ne le soient pas. Dans ce cas, chaque groupe de masses reliées à la même prise de terre, et chaque masse reliée individuellement à la terre doivent être protégés par un dispositif différentiel à courant résiduel. Les prises de terre des masses et du neutre peuvent être ou non interconnectées ou confondues. Il n'est pas avantageux de distribuer le neutre car cela entraîne une diminution des longueurs maximales des canalisations (voir ). L'installation d'un limiteur de surtension entre le point neutre du transformateur HTA/BT et la terre est obligatoire. Si le neutre n'est pas accessible, le limiteur de surtension est installé entre une phase et la terre. Il protège le réseau basse tension contre les élévations de tension résultant d'un défaut à la terre dans le poste de transformation ou d'un amorçage entre les enroulements haute tension et basse tension du transformateur. 1 récepteur récepteui Z P s : impédance de mise à la terre du neutre : limiteur de surtension Figure 1.2. Schéma IT Définition du schéma TT Le point neutre est relié directement à la terre (première lettre T). Les masses des récepteurs sont interconnectées soit toutes ensembles, soit par groupes, soit individuellement et sont reliées à la terre (deuxième lettre T). La protection est assurée au moyen de dispositifs différentiels résiduels. Toutes les masses protégées par le même dispositif de protection doivent être reliées à la même prise de terre.

5 Les régimes du neutre 31 La prise de terre du neutre et celle des masses peuvent ou non être interconnectées ou confondues. Le neutre peut être distribué ou non. PH 3 PH2 PH 1 N PE récepteur récepteur Figure 1.3. Schéma TT Définition du schéma TN Le point neutre est relié directement à la terre (première lettre T). Les masses des récepteurs sont reliées au conducteur de neutre (deuxième lettre N). On distingue deux schémas possibles suivant que le conducteur de neutre (N) et le conducteur de protection (PE) sont confondus ou non. Lorsque les conducteurs de neutre et de protection sont confondus en un seul conducteur appelé PEN, le schéma est identifié par une troisième lettre C et est appelé TNC (voir figure 1.4). Il est recommandé de relier régulièrement le conducteur de protection à la terre afin d'éviter les montées de potentiel des masses en cas de défaut. Ce schéma est interdit pour les sections inférieures à 10 mm 2 cuivre et 16 mm 2 aluminium, ainsi qu'en aval d'un schéma TNS (voir NF C , 546-2). Il est également interdit pour les canalisations mobiles (voir NF C , ). Lorsque les conducteurs de neutre et de protection sont séparés, le schéma est identifié par une troisième lettre S et est appelé TNS (voir figure 1.5). Il est recommandé de relier régulièrement le conducteur de protection à la terre afin d'éviter les montées de potentiel des masses en cas de défaut. Ce schéma est interdit en amont d'un schéma TNC.

6 32 Protection des réseaux électriques Les deux schémas TNC et TNS peuvent être utilisés dans une même installation, on parle alors de schéma TN-C-S. Mais le schéma TNC (4 fils) ne doit jamais être en aval du schéma TNS (5 fils). récepteur récepteur Figure 1.4. Schéma TNC t I, I récepteur A L> " récepteur Figure 1.5. Schéma TNS Comparaison des schémas de liaison à la terre Les trois schémas de liaison à la terre diffèrent dans leur technique d'exploitation et de protection des personnes, ils comportent chacun des avantages et des inconvénients que nous allons comparer Caractéristiques du schéma IT Technique d'exploitation : - surveillance permanente de l'isolement, - signalisation du premier défaut d'isolement, - recherche et élimination obligatoires du défaut, - coupure si il existe deux défauts d'isolement simultanés (double défaut).

7 Les régimes du neutre 33 Technique de protection des personnes : - interconnexion et mise à la terre des masses, - surveillance du premier défaut par un contrôleur permanent d'isolement (voir ), - coupure au deuxième défaut par les protections contre les surintensités (disjoncteurs ou fusibles). Avantages : - solution assurant la meilleure continuité de service en exploitation, - lors d'un défaut d'isolement, l'intensité de court-circuit est très faible. Inconvénients : - il nécessite un personnel d'entretien pour la surveillance en exploitation ; - il nécessite un bon niveau d'isolement du réseau. Cela implique la fragmentation du réseau si celui-ci est très étendu, et l'alimentation des récepteurs à courant de fuite important par des transformateurs de séparation ; - la vérification des déclenchements pour les doubles défauts doit être effectuée si possible à l'étude du projet de réseau, par des calculs, et obligatoirement à la mise en service par des mesures. Cette vérification doit être effectuée après toute intervention sur le réseau (modification, extension ) ; - il nécessite l'installation de limiteurs de surtension ; - il nécessite de réaliser une équipotentialité de toutes les masses de l'installation ; sinon il faut installer un dispositif différentiel résiduel sur chaque groupe de masse interconnecté ; - il faut éviter de distribuer le conducteur de neutre ; dans le schéma IT, il est en effet recommandé de ne pas distribuer le conducteur de neutre pour les raisons suivantes : - si le conducteur de neutre est distribué, lorsqu'il est affecté par un défaut à la masse, les avantages du régime IT sont supprimés car un défaut d'isolement sur une phase provoque un double défaut et donc une coupure, - si le neutre est distribué, il est obligatoire de le protéger contre les surcharges et les courts-circuits, - les longueurs maximales des circuits sont plus faibles lorsque le neutre est distribué (voir ) ; - la localisation des défauts est difficile sur les réseaux étendus ; - lors d'un défaut à la terre, la tension des deux phases saines par rapport à la terre prend la valeur de la tension composée (voir 2.8.6). Les matériels doivent donc être choisis en conséquence.

8 34 Protection des réseaux électriques Caractéristiques du schéma TT Technique d'exploitation : - coupure au premier défaut d'isolement. Technique de protection des personnes : -mise à la terre des masses, associée à l'emploi obligatoire de dispositifs différentiels résiduels (au moins un, en tête de l'installation) ; - toutes les masses protégées par un même dispositif différentiel résiduel doivent être reliées à la même prise de terre ; - les masses simultanément accessibles doivent être reliées à la même prise de terre. Avantages : - le plus simple à étudier, mettre en œuvre, contrôler et exploiter ; - il ne nécessite pas un personnel d'entretien en permanence pour la surveillance en exploitation (seul un contrôle périodique des dispositifs différentiels résiduels peut être nécessaire) ; - la présence de dispositifs différentiels résiduels permet en plus la prévention des risques d'incendie lorsque leur sensibilité est inférieure ou égale à 500 ma (voir NFC ); - la localisation des défauts est facile ; - lors d'un défaut d'isolement, l'intensité de court-circuit est faible. Inconvénients : - coupure au premier défaut d'isolement ; - il faut installer un dispositif différentiel résiduel sur chaque départ pour obtenir une sélectivité totale ; - les récepteurs ou parties d'installation qui créent en fonctionnement normal, des courants de fuite importants, doivent faire l'objet de mesures spéciales pour éviter des déclenchements intempestifs des dispositifs différentiels résiduels. Il faut dans ce cas alimenter les récepteurs par des transformateurs de séparation ou utiliser des dispositifs différentiels résiduels à seuil élevé, compatible avec la résistance de la prise de terre des masses Caractéristiques des schémas TNC et TNS Technique d'exploitation : - coupure au premier défaut d'isolement.

9 Les régimes du neutre 35 Technique de protection des personnes : - interconnexion et mise à la terre des masses et du neutre imperatives ; -coupure au premier défaut par les protections contre les surintensités (disjoncteur ou fusible). Avantages : - le schéma TNC permet de faire une économie à l'installation (suppression d'un pôle d'appareillage et d'un conducteur) ; - la protection contre les contacts indirects est assurée par les dispositifs de protection contre les surintensités. Inconvénients : - coupure au premier défaut d'isolement ; - le schéma TNC implique l'utilisation de canalisations fixes et rigides ( de la norme NF C ) - il nécessite de relier régulièrement le conducteur de protection à la terre dans toute l'installation, de façon à le maintenir au potentiel de la terre ; - la vérification des déclenchements sur le premier défaut d'isolement doit être effectuée si possible lors de l'étude par le calcul, et obligatoirement, lors de la mise en service, par des mesures ; cette vérification doit être effectuée après toute intervention sur le réseau (modification, extension) ; - le conducteur de protection doit être dans les mêmes canalisations que les conducteurs actifs des circuits correspondants ; - il nécessite souvent de réaliser des liaisons équipotentielles supplémentaires ; - pour le schéma TNC, les harmoniques 3 et multiples de 3 circulent dans le conducteur de protection ; -il présente un risque d'incendie plus élevé. Le schéma TNC est d'ailleurs interdit dans les locaux à risque d'incendie ; -lors d'un défaut d'isolement, l'intensité de court-circuit est élevée et peut provoquer des dommages aux matériels ou des perturbations électro-magnétiques Particularités d'installation en régime de neutre isolé basse tension Le régime de neutre isolé basse tension impose la surveillance permanente de l'isolement, la recherche du premier défaut d'isolement et la présence d'un limiteur de surtension. Nous allons voir comment réaliser ces fonctions.

10 36 Protection des réseaux électriques Installation d'un contrôleur permanent d'isolement (voir figure 1.6) Dans un réseau à neutre isolé, il faut un dispositif qui contrôle en permanence le niveau d'isolement de façon à ne pas laisser perdurer le défaut. Ceci pour éviter une détérioration du matériel en défaut et éviter un déclenchement dans l'éventualité d'un deuxième défaut d'isolement. Le premier défaut doit être recherché et éliminé par le personnel d'exploitation. Le contrôleur permanent d'isolement réalise la fonction de contrôle de l'isolement. Il applique une tension continue entre le neutre et la terre, ou entre une phase et la terre si le neutre n'est pas accessible. Cette tension crée dans les résistances d'isolement, un courant de fuite indépendant des capacités des câbles (en courant continu, les condensateurs ont une impédance infinie). En cas de défaut d'isolement, un courant continu traverse le contrôleur qui provoque une alarme Installation d'un limiteur de surtension (voir figure 1.6) Sa fonction est d'écouler à la terre les surtensions dangereuses susceptibles d'apparaître comme un défaut à la terre dans le poste de transformation ou un amorçage entre enroulements HT et BT d'un transformateur. Il est installé entre le neutre et la terre du transformateur ou entre une phase et la terre si le neutre n'est pas accessible. Ph i Ph 2 Ph 3 limiteur de surtension. CONTRÔLEUR PERMANENT D'ISOLEMENT Figure 1.6. Installation d'un contrôleur permanent d'isolement et d'un limiteur de surtension en régime IT Recherche des défauts à la terre par un générateur basse fréquence Cet appareil permet (voir figure 1.7). la localisation sous tension des défauts à la terre Un générateur (1) basse fréquence (entre 2 et 10 Hz) injecte un courant entre le neutre et la terre, ou entre une phase et la terre si le neutre n'est pas accessible. Lors d'un défaut d'isolement sur un départ, un courant de fuite basse fréquence s'écoule vers la terre.

Cahier technique n 129

Cahier technique n 129 Collection Technique... Cahier technique n 129 Protection des personnes et alimentations statiques Cas des alimentations statiques sans interruption -ASIet des systèmes de transferts statiques de sources

Plus en détail

de Liaison à la Terre

de Liaison à la Terre Les Schémas de Liaison à la Terre p.2 Régimes de neutre et SLT. p.3 Défauts d isolement et risque. p.4 Protection des personnes et des biens, continuité de service. Schémas de Liaison à la Terre. p.8 Perturbations

Plus en détail

TRABTECH Power & Signal Quality

TRABTECH Power & Signal Quality Guide d installation TRABTECH Power & Signal Quality Choix et mise en œuvre Parafoudres Basse Tension Nouvelle Gamme 2015 Certifiée conforme EN61643-11 1 Sommaire Parafoudres Type 1, Type 2 et Type 3 Généralité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution

GUIDE PRATIQUE. Installations photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution UTE C 15-712-1 Juillet 2010 UNION TECHNIQUE DE L'ELECTRICITE INSTALLATIONS ELECTRIQUES A BASSE TENSION GUIDE PRATIQUE Installations photovoltaïques raccordées au réseau public de distribution Photovoltaic

Plus en détail

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE]

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] 2010 Tenantslife Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] http://www.universimmo.com/accueil/unidossier_copropriete_et_travaux_installation_electriqu e.asp L article qui va vous

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE

PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE Page 1 PRÉVENTION DU RISQUE ÉLECTRIQUE I/ LES DANGERS DU COURANT ÉLECTRIQUE Bien que le courant électrique soit présent dans notre société depuis la fin du XIX siècle, il provoque chaque année encore de

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes.

UMG 20CM. UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM. Analyse d harmoniques RCM. Gestion d alarmes. RCM Analyse d harmoniques Gestion d alarmes 02 Logiciel d analyse GridVis 20 entrées courant UMG 20CM Appareil de surveillance des circuits de distribution avec 20 entrées et RCM Interface / Communikation

Plus en détail

Cahier technique n 114

Cahier technique n 114 Collection Technique... Cahier technique n 114 Les dispositifs différentiels résiduels en BT R. Calvas Les Cahiers Techniques constituent une collection d une centaine de titres édités à l intention des

Plus en détail

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE

ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE 250 834 RCS Limoges31/12/2013XFR 0050627LI et XFR0048625FI09A BATIMENT C 1 AVENUE NEIL ARMSTRONG 33700 MERIGNAC Tel : Fax : A ETAT DE L'INSTALLATION INTERIEURE D'ELECTRICITE Articles L 134-7 et R 134-10

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ White Paper 10 2010 SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ MATTEO GRANZIERO, Responsabile comunicazione tecnica, SOCOMEC UPS Avant l

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE En application de l arrêté du 4 avril 2011 et de la norme XP C16-600 Réf dossier n 100512.4204 A Désignation du ou des immeubles bâti(s) LOCALISATION DU

Plus en détail

Electricité et mise à la terre

Electricité et mise à la terre Electricité et mise à la terre... 2 Le bruit électrique... 2 Les décharges électrostatiques... 2 La mise à la terre du matériel informatique... 3 Le problème des terres multiples... 4 Les perturbations

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

Conditions Particulières

Conditions Particulières Le 18 février 2015 Modèle de Convention d exploitation pour un Site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA ou HTB Conditions Particulières Résumé La Convention de Conduite et d Exploitation

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 02249-AGRASC-10-13 AFNOR XP C 16-600

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530

HABILITATION ELECTRIQUE. Norme UTE C 18-510 et C 18-530 HABILITATION ELECTRIQUE Norme UTE C 18-510 et C 18-530 REGLEMENTATION En application au décret N 88-1056 du 14 Novembre 1988 concernant la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent

Plus en détail

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE

ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE SARL CLAUDE MOREAU 401 rue de Bordeaux 16000 ANGOULEME Tél. : 05 45 94 10 94 - Fax : 05 45 94 66 57 http://www.claude-moreau-diagnostic.com ETAT DE L INSTALLATION INTERIEURE D ELECTRICITE Date de la mission

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION EASY 12

MANUEL D UTILISATION EASY 12 MANUEL D UTILISATION EASY 12 NUMERIQUE RVE TECHNOLOGIE Siège social : Rue Gutenberg. Z.I. Les Carreaux. B.P. 19. 77440 Lizy-sur-Ourcq. France Tel : +33 (0)1 60 61 53 00, Fax : +33 (0)1 60 01 19 10, E-mail

Plus en détail

Interrupteurs Différentiels 2P jusqu à 40 A

Interrupteurs Différentiels 2P jusqu à 40 A 87045 LIMOGES Cedex Téléphone 05 55 0 87 87 Télécopie 05 55 0 88 88 Interrupteurs Différentiels DX³-ID 411 10,, 11 11,, 13, 14, 1, 17, 23, 31 411 32 32,, 34 34,, 35 35,, 37 37,, 38 38,, 44 SOMMAIRE PAGES

Plus en détail

SINAMICS G130 / G150. Filtre d'harmoniques réseau. Instructions de service 05/2010 SINAMICS

SINAMICS G130 / G150. Filtre d'harmoniques réseau. Instructions de service 05/2010 SINAMICS SINAMICS G130 / G150 Instructions de service 05/2010 SINAMICS s Consignes de sécurité 1 Généralités 2 SINAMICS SINAMICS G130 / G150 Instructions de service Installation mécanique 3 Installation électrique

Plus en détail

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION

CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION CONSTITUTION DU TABLEAU DE REPARTITION La liaison entre le coffret d extérieur (en limite de propriété, accessible depuis le domaine public) et le panneau de contrôle situé dans la gaine technique de logement

Plus en détail

Centrale de surveillance ALS 04

Centrale de surveillance ALS 04 Centrale de surveillance ALS 04 Notice d'installation et d'utilisation Version 1.0 - B 6 rue Alory 35740 Pacé France Tel : +33 (0) 2 99 60 16 55 Fax : +33 (0) 2 99 60 22 29 www.sodalec.fr - 1 - Notice

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION DU TABLEAU D ALARMES TECHNIQUES SAT

NOTICE D'UTILISATION DU TABLEAU D ALARMES TECHNIQUES SAT NOTICE D'UTILISATION DU TABLEAU D ALARMES TECHNIQUES SAT pages 1 introduction 1 encombrement fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 descriptif des 6 touches et des voyants 5 fonctionnement 7 contrôle,

Plus en détail

VERROUILLAGES HT B. Objectifs

VERROUILLAGES HT B. Objectifs VERROUILLGES Les systèmes d'interverrouillage de sécurité mettent en oeuvre plusieurs serrures afin d'obliger toute personne qui intervient sur une installation électrique dangereuse à respecter scrupuleusement

Plus en détail

Sécurité électrique et réglementation

Sécurité électrique et réglementation Diapo 1 Sécurité électrique et réglementation Frédéric ELIE, septembre 2004 Les dangers de l électricité et la sécurité électrique requise lors des interventions sur des installations électriques sont

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel

Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Object 2 Object 1 Contrôle d'une habitation particulière par le consuel Le consuel est un organisme qui a pour mission de vérifier que votre installation électrique est conforme à la norme en vigueur (nfc

Plus en détail

Chapitre R Recommandations pour l amélioration de la CEM

Chapitre R Recommandations pour l amélioration de la CEM Chapitre R Recommandations pour l amélioration 1 2 3 4 5 Sommaire La distribution BT R2 1.1 Terminologie et définitions R2 1.2 La protection des personnes et la CEM R2 1.3 Les schémas de liaisons à la

Plus en détail

Cahier technique n 173

Cahier technique n 173 Collection Technique... Cahier technique n 173 Les schémas des liaisons à la terre dans le monde et évolutions B. Lacroix R. Calvas Les Cahiers Techniques constituent une collection d une centaine de titres

Plus en détail

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases

7200S FRA. Contacteur Statique. Manuel Utilisateur. Contrôle 2 phases 7200S Contacteur Statique FRA Contrôle 2 phases Manuel Utilisateur Chapitre 2 2. INSTALLATI Sommaire Page 2.1. Sécurité lors de l installation...............................2-2 2.2. Montage.................................................2-3

Plus en détail

Guide d application technique Correction du Facteur de Puissance. Solution en Compensation Facteur de puissance

Guide d application technique Correction du Facteur de Puissance. Solution en Compensation Facteur de puissance Guide d application technique Correction du Facteur de Puissance Solution en Compensation Facteur de puissance Solutions complètes dans la régulation de la Qualité de l onde Note : 4.1.2 Banques

Plus en détail

Kits de solutions conformes aux normes pour station de recharge

Kits de solutions conformes aux normes pour station de recharge Kits de solutions conformes aux normes pour station de recharge s, interrupteurs, appareils de mesure et de surveillance Les garages et les parkings doivent être dotés de stations de recharge (EVSE) pour

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité TEST HABILITATION Quizz 1 Textes et Normes Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité La norme NFC 15-100 Les prescriptions UTE C18 510 Le règlement interne de l'entreprise

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

Fiche 1 (Observation): Définitions

Fiche 1 (Observation): Définitions Fiche 1 (Observation): Définitions 1. Introduction Pour définir et expliquer de manière simple les notions d'électricité, une analogie est faite cidessous avec l écoulement de l'eau dans une conduite.

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

Guide de la mesure de terre

Guide de la mesure de terre Contrôleurs de terre et/ou de résistivité 2013 - Ed. 4 Guide de la mesure de terre www.chauvin-arnoux.fr La mesure de terre Dans toute installation domestique et industrielle, le raccordement d une prise

Plus en détail

Neu. Technique d installation / de surveillance. VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type B IP 5883

Neu. Technique d installation / de surveillance. VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type B IP 5883 Technique d installation / de surveillance VARIMETER RCM Contrôleur différentiel type IP 5883 0249636 X1 A1 X1 i2 11 Alarm 12 Neu IP 5583 N 5018/035 N 5018/030 escription du produit Le contrôleur différentiel

Plus en détail

". TY convertisseur statique, et des condensateurs de filtrage.

. TY convertisseur statique, et des condensateurs de filtrage. curopaiscnes raiemamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 267 129 A1 (g) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (21) Numéro de dépôt: 87420286.4 @ Date de dépôt: 23.10.87 Int.

Plus en détail

Guide de l'installation électrique

Guide de l'installation électrique Collection technique Guide de l'installation électrique 2010 Normes internationales CEI et nationales françaises NF Intégrant : > l efficacité énergétique de la distribution électrique > les installations

Plus en détail

PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE

PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE Formation à la prévention des risques électriques PARTIE D LISTE DES TESTS À CARACTÈRE THÉORIQUE Partie D : Liste des tests à caractère théorique édition : 30/06/00 TEST DE CONNAISSANCES POUR HABILITATION

Plus en détail

Infrastructures de recharge pour véhicules électriques

Infrastructures de recharge pour véhicules électriques Infrastructures de recharge pour véhicules électriques (irve) recueil pratique éditorial Ce recueil a été rédigé par les professionnels de la filière électrique, pour aider les installateurs à proposer

Plus en détail

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur

en toute sécurité Votre habitation La sécurité repose sur ma solution TRANQUILLITÉ LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Votre habitation en toute sécurité Pour vivre en toute sérénité et vous protéger contre tous risques électriques, votre installation doit respecter quelques

Plus en détail

Solutions didactiques. Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT

Solutions didactiques. Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT Solutions didactiques Laboratoire de conception et d exploitation des réseaux électriques MT/BT Présentation Objectifs Le développement grandissant des réseaux de distribution électrique nécessite la formation

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories.

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories. 2 Les postes HTA/BT Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension 20 kv (HTA). L étendue de leur site fait qu elles sont généralement

Plus en détail

Dangers liés à l électricité

Dangers liés à l électricité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Version 2009 Dangers liés à l électricité Vers 2009 0 Introduction Personnes habilitées à effectuer des travaux d installations

Plus en détail

Habilitation Electrique BR

Habilitation Electrique BR Habilitation Electrique BR Nom et prénom : Les dangers de l électricité 1 - Y-a-t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension? 3 - En alternatif, le

Plus en détail

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C Driver de moteurs pas-à-pas DM432C 1. Introduction Le DM432C de Leadshine est un driver digital de moteurs pas-à-pas basé sur un circuit DSP. Il fait partie de la dernière génération de contrôleurs de

Plus en détail

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi

L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 08 Hager Tehalit Systèmes SAS 132, Boulevard d Europe BP 78 F-67212 Obernai Cedex www.hager.fr L installation électrique dans l habitat : mode d emploi 29 22 56 59 80 76 02 60 50 14 27 95 51 61 78 77 91

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens

L'intégration et le montage d'appareillages électriques doivent être réservés à des électriciens Automate d'éclairage de cage d'escaliers rail DIN N de commande : 0821 00 Module à impulsion N de commande : 0336 00 Manuel d utilisation 1 Consignes de sécurité L'intégration et le montage d'appareillages

Plus en détail

Cahier technique n 187

Cahier technique n 187 Collection Technique... Cahier technique n 187 Coexistence courants forts - courants faibles R. Calvas J. Delaballe Les Cahiers Techniques constituent une collection d une centaine de titres édités à l

Plus en détail

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie Solutions pour la mesure de courant et d énergie Mesure et analyse de signal Solutions WAGO pour la surveillance et l économie d énergie Boucles de mesure Rogowski, série 855 pour la mesure non intrusive

Plus en détail

Spécifications techniques relatives à la protection des personnes et des biens dans les installations photovoltaïques raccordées au réseau

Spécifications techniques relatives à la protection des personnes et des biens dans les installations photovoltaïques raccordées au réseau Spécifications techniques relatives à la protection des personnes et des biens dans les installations photovoltaïques raccordées au réseau Guide pratique à l usage des bureaux d études et installateurs

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash

Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Tableau d Alarme Incendie Type 3 type marche/arrêt avec ou sans flash Références commerciales: TA31300 / TA31301 TA31300 (sans flash) TA31301 (avec flash) Table des matières Présentation... 2 Caractéristiques

Plus en détail

Cahier technique. Appareillage bâtiment

Cahier technique. Appareillage bâtiment Cahier technique Appareillage bâtiment La norme NF C15-100 page 2 Le branchement individuel (suivant principe NF C14-100) Le branchement collectif page 6 page 5 Les dommages dûs à la foudre page 7 Normes

Plus en détail

Pinces multimètres Fluke Une solution pour chaque besoin

Pinces multimètres Fluke Une solution pour chaque besoin Pinces multimètres Fluke Une solution pour chaque besoin 381 355 773 d'autres solutions à l'intérieur Tableau pour le choix d'une pince multimètre Métier Applications Pince conseillée Technicien process/

Plus en détail

Guide de la compensation d énergie réactive et du filtrage des harmoniques

Guide de la compensation d énergie réactive et du filtrage des harmoniques Guides experts basse tension N 6 Guide de la compensation d énergie réactive et du filtrage des harmoniques 051797 M M M M M M M M M M M M Sommaire 1. Généralités sur la compensation d énergie réactive...3

Plus en détail

Systèmes d entraînement \ Systèmes d automatisation \ Intégration de systèmes \ Services. Manuel. MOVITRAC LTP B Sécurité fonctionnelle

Systèmes d entraînement \ Systèmes d automatisation \ Intégration de systèmes \ Services. Manuel. MOVITRAC LTP B Sécurité fonctionnelle Systèmes d entraînement \ Systèmes d automatisation \ Intégration de systèmes \ Services Manuel MOVITRAC LTP B Sécurité fonctionnelle Version 10/2013 20225768 / FR SEW-EURODRIVE Driving the world Sommaire

Plus en détail

VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012

VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 VEHICULES ELECTRIQUES La réglementation applicable aux IRVE (Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques) CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 IRVE Définition 2 CONSUEL - CAPEB 30 octobre 2012 Le

Plus en détail

Schéma d une installation solaire photovoltaïque (en France) : en effet, en France, le particulier doit revendre à EDF l électricité produite par son

Schéma d une installation solaire photovoltaïque (en France) : en effet, en France, le particulier doit revendre à EDF l électricité produite par son Schéma d une installation solaire photovoltaïque (en France) : en effet, en France, le particulier doit revendre à EDF l électricité produite par son installation solaire. Comment sont constitués les circuits

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA MAIRIE D AIZIER. REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine

THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA MAIRIE D AIZIER. REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine THEME 4 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA MAIRIE D AIZIER REALISATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES «HABITAT / TERTIAIRE» Lycée Risle- Seine Seconde BEP Métiers de Thème N 4 l Electrotechnique. Prénom :. Gr

Plus en détail

CIRCULAIRE DGT 2012/ 12 du 09 octobre 2012 relative à la prévention des risques électriques. Date d application : immédiate

CIRCULAIRE DGT 2012/ 12 du 09 octobre 2012 relative à la prévention des risques électriques. Date d application : immédiate Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Le ministre du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social à Direction générale

Plus en détail

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P

Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statiques SOLITRON MIDI, Commutation analogique, Multi Fonctions RJ1P Relais statique CA Multi fonctions - 5 sélections de modes de fonctionnement: angle de phase, trains d ondes distribuées et

Plus en détail

GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES RACCORDES AU RESEAU SPECIFICATIONS TECHNIQUES RELATIVES A LA PROTECTION DES PERSONNES ET DES BIENS

GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES RACCORDES AU RESEAU SPECIFICATIONS TECHNIQUES RELATIVES A LA PROTECTION DES PERSONNES ET DES BIENS GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES RACCORDES AU RESEAU SPECIFICATIONS TECHNIQUES RELATIVES A LA PROTECTION DES PERSONNES ET DES BIENS Guide pratique à l usage des bureaux d étude et installateurs Version 01/06/06

Plus en détail

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE

NPIH800 GENERATION & RESEAUX. PROTECTION de COURANT TERRE GENERATION & RESEAUX PROTECTION de COURANT TERRE NPIH800 assure la protection à maximum de courant terre des réseaux électriques de moyenne et haute tension. Ce relais multifonction surveille les défauts

Plus en détail

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF Direction technique Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF Identification : ERDF-PRO-RAC_03E Version : V.3 Nombre de pages : 65 Version

Plus en détail

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE

AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE AMELIORATION DE LA FIABILITE D UN MOTEUR GRÂCE AU TEST STATIQUE ET DYNAMIQUE Le test statique est un moyen très connu pour évaluer les moteurs électriques. Cependant, si un moteur ne peut pas être arreté,

Plus en détail

D001(F)-D. Moteur de ventilateur électrique Série HE (CSA,CE,GB) Instructions d'utilisation et Avertissements

D001(F)-D. Moteur de ventilateur électrique Série HE (CSA,CE,GB) Instructions d'utilisation et Avertissements D001(F)-D Moteur de ventilateur électrique Série HE (CSA,CE,GB) Instructions d'utilisation et Avertissements Nous vous remercions d'avoir acheté ce produit Showa Denki. Ces Instructions d'utilisation et

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES

SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES (S.E.N.) REF : TASI111 Taxonomie TP Alarme Intrusion type3 HARMONIA 2661 1 je sais de quoi je parle X 2 je sais en parler 3 je sais faire 4

Plus en détail

Urbanisation en datacenter (deuxième partie) Arnaud de Bermingham abermingham@corp.free.fr

Urbanisation en datacenter (deuxième partie) Arnaud de Bermingham abermingham@corp.free.fr Urbanisation en datacenter (deuxième partie) Arnaud de Bermingham abermingham@corp.free.fr Questions - prises de tête!! Prise Courant admissible Commentaires Courant : 16 A max Courant permanent : 8 à

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Notice de montage et d utilisation

Notice de montage et d utilisation BECK-O-TRONIC 4 Version : Centronic fr Notice de montage et d utilisation Commande de porte Informations importantes pour: l'installateur / l'électricien / l'utilisateur À transmettre à la personne concernée!

Plus en détail

Raccordement des installations photovoltaïques au réseau public de distribution électrique à basse tension

Raccordement des installations photovoltaïques au réseau public de distribution électrique à basse tension Etudes Scientifiques Prénormatives Sur Le Raccordement Au Réseau Electrique D Installations Techniques Photovoltaïques Raccordement des installations photovoltaïques au réseau public de Cadre réglementaire,

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Marque de commande Caractéristiques Possibilité de positionner la tête du détecteur par rotations successives 40 mm, non noyable Fixation rapide Propre à l'emploi jusqu'à SIL 2 selon IEC 61508 Accessoires

Plus en détail

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010

Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR. LI214x 704776/00 10/2010 Notice d'utilisation Capteur de niveau TOR LI214x FR 704776/00 10/2010 Contenu 1 Remarque préliminaire 3 1.1 Symboles utilisés 3 2 Consignes de sécurité 3 3 Fonctionnement et caractéristiques 4 3.1 Application

Plus en détail

HABITAT EXISTANT. Guide. de mise en sécurité de l installation électrique. sous le patronage du ministère de l Urbanisme et du Logement

HABITAT EXISTANT. Guide. de mise en sécurité de l installation électrique. sous le patronage du ministère de l Urbanisme et du Logement HABITAT EXISTANT Guide de mise en sécurité de l installation électrique sous le patronage du ministère de l Urbanisme et du Logement 1 INTRODUCTION Dans le cadre d opérations de modernisation de bâtiments

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

MESURES D'ÉNERGIE ÉLECTRICITÉ

MESURES D'ÉNERGIE ÉLECTRICITÉ P R O J E CENTRALISATION et EXPLOITATION des MESURES D'ÉNERGIE ÉLECTRICITÉ GAZ EAU T MISES EN JEU DANS LE LYCEE JEAN PROUVE Description du projet Mesure des énergies et fluide Les contraintes des milieux

Plus en détail

Sécurité électrique - Habilitation

Sécurité électrique - Habilitation Sécurité électrique - Habilitation Le courant électrique est dangereux à partir de 10 ma. Ceci vient du fait que la fréquence utilisée (50Hz) provoque des excitations musculaires violentes pouvant entraîner

Plus en détail

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée

Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510. Entrée Questionnaire pour définir le niveau d habilitation dont vous avez besoin selon la nouvelle norme NF C 18-510 Entrée Vous effectuez des tâches d ordre non électrique (ex : Peinture, menuiserie, maçonnerie,

Plus en détail

Solutions de compensation d énergie réactive et filtrage d harmoniques

Solutions de compensation d énergie réactive et filtrage d harmoniques Moyenne Tension Catalogue 2013 Solutions de compensation d énergie réactive et filtrage d harmoniques Gestion de l'énergie Comment améliorer réseau électrique et efficacité énergétique? La qualité de l

Plus en détail

REGLEMENTATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DOMESTIQUES

REGLEMENTATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DOMESTIQUES REGLEMENTATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES DOMESTIQUES Télécharger gratuitement via notre site Internet DOC_TE302- Ed.04F_20080901 Page 1 sur 26 Confiez le contrôle de votre installation électrique à

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

efelec NOTES D'INFORMATIONS TECHNIQUES LES TESTS DIELECTRIQUES LES ESSAIS DE RIGIDITE ET D'ISOLEMENT

efelec NOTES D'INFORMATIONS TECHNIQUES LES TESTS DIELECTRIQUES LES ESSAIS DE RIGIDITE ET D'ISOLEMENT NOTES D'INFORMATIONS TECHNIQUES LES ESSAIS DE RIGIDITE ET D'ISOLEMENT efelec Parc d'activités du Mandinet - 19, rue des Campanules 77185 -LOGNES - MARNE LA VALLEE Téléphone : 16 (1) 60.17.54.62 Télécopie

Plus en détail