SOMMAIRE. INTRODUCTION p 5

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. INTRODUCTION p 5"

Transcription

1 NOUVELLE EDITION

2 SOMMAIRE INTRODUCTION p 5 CHAPITRE I : ALLOCATIONS FAMILIALES, CSG, CRDS p Généralités p période de référence taux des cotisations échéances trimestrielles option pour le prélèvement mensuel délai d option date des prélèvements régularisations paiement trimestriel paiement mensuel Forfaits de début d activité p début d activité en cotisations forfaitaires correspondantes décalage de paiement de la première cotisation de début d activité : règle des 90 jours paiement trimestriel paiement mensuel Cotisations exigibles à partir de la troisième p 11 année civile d exercice professionnel Révision d assiette : modulation des cotisations p 11 provisionnelles Cessation d activité p cotisations provisionnelles régularisations situation débitrice situation créditrice Faibles revenus : dispense p Cas particulier des médecins conventionnés secteur 1 p Assiette de participation de l assurance maladie Taux de prise en charge Exemple Réforme des modalités de régularisation p 15 à compter du 1er janvier

3 FICHE MEMO N 1 : ALLOCATIONS FAMILIALES, CSG, CRDS 2007 p 16 CHAPITRE II : ASSURANCE MALADIE p Généralités p Période de référence Taux des cotisations, plafonds Échéances semestrielles Option pour le prélèvement mensuel Délai d option Dates des prélèvements Régularisations Paiement semestriel Paiement mensuel Forfaits de début d activité p Début d activité en Cotisations forfaitaires correspondantes Décalage de paiement de la première cotisation de l année de début d activité : règle des 90 jours Cotisations exigibles à partir de la troisième année p 19 civile d activité Régime de droit commun Cotisation minimale Principe Calcul Régularisation Modulation Cessation d activité p Cas particulier des praticiens et auxiliaires médicaux p Assiette de la participation de l assurance maladie Début d activité en Troisième année d activité en Déclaration des revenus Calcul de l assiette prise en charge Taux de prise en charge Exemple Échéances Cas particulier des professionnels cotisant au RSI p 24 FICHE MEMO N 2 : ASSURANCE MALADIE 2007 p 25 FICHE MEMO N 3 : PROFESSIONNELS ASSUJETTIS AU RSI p 26 Assurance maladie régime de base

4 FICHE MEMO N 4 : PROFESSIONNELS DE SANTE p 27 Allocations familiales, CSG, CRDS, assurance maladie CHAPITRE III : AUTRES SOMMES COLLECTEES PAR L URSSAF p Formation professionnelle (CFP) p Nature Taux et assiette La contribution à l union des médecins p Nature Taux et assiette CHAPITRE IV : ASSURANCE VIEILLESSE, INVALIDITE DECES p Régime de base de l assurance vieillesse p Période de référence Assiette et taux Droit commun Professionnels relevant du RSI Cotisation minimale Échéances Forfaits de début d activité Bases forfaitaires Cotisations correspondantes Versement Cessation d activité Réduction, exonération Rachat facultatif de trimestres Conditions à remplir Périodes rachetables Portée du rachat Montant du rachat Modalités de paiement Régime des avocats Cotisations forfaitaires selon l ancienneté professionnelle Cotisations proportionnelles de base Régimes complémentaires obligatoires p Sections professionnelles rattachées à la CNAVPL Cotisations Cas particulier des avocats : CNBF Professionnels cotisant au R.S.I Début d activité en Régime de croisière 3

5 Régimes d invalidité décès obligatoires p Sections de la CNAVPL Régime des avocats Professionnels cotisant au RSI Réforme des modalités de régularisation à compter p 39 du 1er janvier 2008 FICHE MEMO N 5 ASSURANCE VIEILLESSE DE BASE 2007 p 40 CHAPITRE V : EXEMPLES CHIFFRES DE SYNTHESE p Début d activité en 2007 p Données Détail du calcul des régularisations effectuées en Allocations familiales, CSG, CRDS Assurance maladie Assurance vieillesse de base Planning des versements Calcul des cotisations en cours d activité : 2007 p URSSAF Assurance maladie Assurance vieillesse Calcul des cotisations 2007 : médecin conventionné p Données URSSAF Assurance maladie Assurance vieillesse CHAPITRE VI : CONJOINT COLLABORATEUR p Généralités p Définition Régime social Affiliation obligatoire Allocations familiales, CSG, CRDS, assurance maladie p Assurance vieillesse régime de base : p 49 choix de l assiette de Calcul La moitié de la limite supérieure de la première tranche Plafonnée du revenu professionnel % ou 50% du revenu professionnel sans déduction de cette part (sans partage) Option 25% Option 50% 4

6 % ou 50% du revenu professionnel avec déduction de cette part (avec partage) Option 25% Option 50% Début d activité et cotisation minimale Début d activité Cotisation minimale Régimes complémentaires vieillesse p Régime des avocats p Régime des professionnels cotisant au RSI p Cotisations sans partage du revenu Forfait Sur une partie du revenu sans partage Cotisations avec partage du revenu ANNEXE 1 : FACILITES DE PAIEMENT p 54 ANNEXE 2 : ETALEMENT DES COTISATIONS p 55 5

7 INTRODUCTION 1 - Les cotisations sociales obligatoires des professionnels libéraux sont : - soit forfaitaires : obligation générale ou option du cotisant. - soit proportionnelles à un «revenu professionnel» déclaré par le cotisant et donc susceptible de contrôle par les différents organismes auquel on applique un ou plusieurs taux. - soit un mélange des deux. 2 - Pour les deux premières années d activité la base du «revenu professionnel» est réglementairement forfaitaire et provisoire, en raison du manque d antériorité de la connaissance du revenu réel d activité. Ainsi en 2007 la base forfaitaire est : en cas de début d activité en Dans cette hypothèse la base forfaitaire de deuxième année d activité, c'est-à-dire 2008, est si 2007 est la deuxième année civile d activité. Dans cette hypothèse la base forfaitaire qui a correspondu à la première année civile d activité, c est-à-dire 2006, est Le principe général des cotisations proportionnelles est le suivant : - calcul en année N d une cotisation assise soit sur les revenus réels de N-2 soit, le cas échéant, sur une base forfaitaire établie par rapport à l «ancienneté professionnelle». - régularisation en N+1 lorsque le revenu réel est connu : les provisions versées sont déduites du montant obtenu. Ce principe comporte quelques exceptions ponctuelles. En cas d insuffisance ou d absence de revenu, selon les cotisations, il y a soit exonération, soit perception d une cotisation minimale Le «revenu professionnel» commun à la plupart des cotisations de base et certaines cotisations complémentaires se détermine ainsi : - REVENU PRIS EN COMPTE POUR LE CALCUL DE L IMPOT SUR LE REVENU (ligne CP ou CR de l annexe 2035 A) - Majoré : Des cotisations sociales personnelles facultatives (ligne BU de l annexe 2035 A). 6

8 Des exonérations ou abattements sur le bénéfice pour entreprise nouvelle (art. 44 sexies du CGI) qui s implante dans certaines zones ; jeune entreprise innovante (art. 44 sexies O.A. du CGI) ; zone franche urbaine (art. 44 octies A du CGI), plus values à court terme suite à un départ à la retraite (art. 151 septies A du CGI). Ces montants figurent aux lignes AW/CU/CS/AX de l annexe 2035 B). Des revenus professionnels de remplacement Concernant la CSG et la CRDS, collectées par l URSSAF, il faut ajouter à cette base le montant des cotisations sociales obligatoires (ligne BT de l annexe 2035 A) Si vous relevez du régime déclaratif spécial BNC (recettes inférieures à euros HT), vos charges sociales sont plafonnées (bouclier social Décret du 15 Mai 2007). Pour plus de détails voir l Installation du Professionnel Libéral page Plan de la brochure : - Chapitre 1 : Allocations familiales, CSG, CRDS - Chapitre 2 : Assurance maladie - Chapitre 3 : Autres sommes prélevées par l URSSAF - Chapitre 4 : Assurance vieillesse, invalidité décès - Chapitre 5 : Exemples chiffrés de synthèse - Chapitre 6 : Conjoint collaborateur 7

9 CHAPITRE I : ALLOCATIONS FAMILIALES, CSG, CRDS 1.1. Généralités période de référence Les cotisations sont calculées chaque année à titre provisionnel sur le revenu professionnel net de l'avant-dernière année (N-2). L'année suivante lorsque le revenu professionnel net est définitivement connu, les cotisations font l'objet d'une régularisation Taux des cotisations - allocations familiales : 5,4% déductibles - CSG + RDS : 8% dont 5,1% déductibles Échéances trimestrielles 15 mai N (1er trimestre) 15 août N (2ème trimestre) 15 novembre N (3ème trimestre) 15 février N + 1 (4ème trimestre) Option pour le prélèvement mensuel Les cotisations provisionnelles sont payées en 10 versements mensuels d égal montant de janvier à octobre de chaque année Délai d option En début d activité l option doit être exercée dans les 30 jours suivant la date de début d activité pour s appliquer dès l année de début d activité. En cours d activité, l option doit être prise avant le 1er novembre pour prendre effet le 1er janvier de l année suivante. Dans tous les cas, pour être recevable, l option doit être accompagnée d une autorisation de prélèvement bancaire Date des prélèvements Le cotisant a le choix de la date d exigibilité de ses prélèvements mensuels, soit le 5 de chaque mois, soit le 20 de chaque mois. A défaut d option les cotisations sont prélevées le 5 de chaque mois. 8

10 Régularisations Tous les cotisants, quelque soit le rythme de paiement choisi reçoivent un appel de régularisation 15 jours avant l échéance de novembre. NDLR : Sont également concernées par ces règles les cotisations suivantes : - assurance maladie - indemnités journalières - assurance vieillesse de base Paiement trimestriel En cas de débit, le complément (insuffisance des cotisations provisionnelles réglées l année précédente), est dû en même temps que la 4ème fraction de cotisation provisionnelle soit le 15 novembre. En cas de crédit, le solde est remboursé au plus tard le 30 novembre de l année concernée Paiement mensuel En cas de débit, le complément est versé en deux fractions égales appelées en novembre et décembre. Toutefois, si le montant de la régularisation est inférieur au montant de la cotisation provisionnelle ou au seuil de mise en recouvrement (35 EUROS en 2007) la régularisation est appelée et payée en un seul paiement au mois de novembre Forfaits de début d'activité Début d activité en première année d activité : EUROS - deuxième année d activité : EUROS (2008 à base égale) Cotisations forfaitaires correspondantes REGIME 1 ERE ANNEE 2 EME ANNEE ALLOCATIONS FAMILIALES CSG ET RDS Dont CSG déductible TRIMESTRE

11 1.2.3 décalage de paiement de la première cotisation de l année de début d activité : règle des 90 jours. Aucune cotisation n est prélevée avant le quatrième mois d'activité paiement trimestriel Les cotisations sont appelées : - En autant de versements égaux qu il y a d échéances trimestrielles restant à intervenir jusqu au 31 décembre de l année de début d activité. - Ou, le cas échéant, réparties sur les échéances trimestrielles de la 2ème année civile d activité paiement mensuel Les cotisations sont appelées : - en autant de mensualités qu il y a de mois civils entre la date de l affiliation et le 31 décembre de l année en cours, - ou, le cas échéant, réparties sur les échéances provisionnelles de la 2ème année civile d activité. Exemple 1 : Début d activité le 5 février. Report de paiement de 90 jours. Prélèvements du 5 juin au 5 décembre des cotisations dues pour la période du 5 février au 31 décembre de l année. Exemple 2 : Début d activité le 10 octobre. Report de paiement de 90 jours. Prélèvements de la période du 10 octobre au 31 décembre de l année N répartis sur les 9 échéances provisionnelles de l année N + 1 à compter du 5 février. NDLR : A compter du 1er janvier 2008 cette règle est applicable à toutes les cotisations de sécurité sociale, à savoir : - les cotisations d assurance maladie - les indemnités journalières - les cotisations d assurance vieillesse de base - les cotisations d assurance vieillesse complémentaire obligatoire - les cotisations d assurance invalidité décès 10

12 1.3. Cotisations exigibles à partir de la troisième année civile d'exercice professionnel N.B. on définira cette année par la lettre «N» La cotisation provisionnelle est calculée à partir du revenu professionnel de l année N 2, ou une des bases forfaitaires. Dans un deuxième temps une régularisation de la cotisation provisionnelle est réalisée en N + 1 lorsque le revenu professionnel de N est connu. Les modalités sont celles décrites au Exemple : Début d activité le 1/1/2007 Revenu 2007 : dont de cotisations obligatoires Provisionnelle Définitive 2007 Régularisation 2007 (calculée en 2008) (versée en 2008) Allocations familiales CSG CRDS Total Révision d assiette : modulation des cotisations provisionnelles. Le cotisant peut, sous sa responsabilité, demander une révision de l assiette de calcul de ses cotisations et contributions, à la hausse ou à la baisse, sans avoir à fournir de pièces justificatives. Cela revient à proposer à l URSSAF un revenu N qui se substituera au revenu N-2 normalement pris en compte pour les cotisations des 1er et 2ème trimestres. La demande doit être faite avant l échéance de cotisations du premier trimestre: fin avril, voire début mai pour la cotisation au 15 mai. Il convient d être vigilant, notamment en cas de modulation à la baisse : tout écart de plus de 30% entre les revenus estimés et les revenus définitifs entraînera une majoration de 10% sur l insuffisance de versement! Il est utile de rappeler qu il s agit d une option facultative et non d une obligation. 11

13 1.5. Cessation d activité NDLR : Sont également concernées par ces règles les cotisations suivantes : - assurance maladie - indemnités journalières - assurance vieillesse de base Cotisations provisionnelles Elles cessent d être dues à compter de la date à laquelle le professionnel cesse son activité. Si l intéressé a versé l intégralité du montant dû au titre du trimestre ou du mois au cours duquel la cessation est intervenue, le montant du trop perçu est pris en compte pour le calcul de la régularisation des cotisations et le solde du compte cotisant Régularisations Les cotisations de l année précédant la cessation d activité N -1 et de l année de cessation d activité N font l objet d une régularisation. Le cotisant dispose d un délai de 90 jours à compter de la date de cessation d activité pour déclarer ses revenus des années N 1 et N. Pour le calcul de la régularisation de l année de cessation d activité comme pour le début d activité la cotisation du trimestre en cours lors de la cessation d'activité est due Situation débitrice L organisme adresse un avis d appel de cotisations au cotisant qui dispose d un délai de 30 jours à compter de l envoi de l avis pour régler ses cotisations Situation créditrice L organisme dispose d un délai de 45 jours suivant la date de réception de la déclaration des revenus pour rembourser l assuré. 12

14 1.6. Faibles revenus : dispense Lorsque le revenu professionnel de 2005 est inférieur à 4 414, le cotisant est dispensé de verser une cotisation provisionnelle en Il n y a pas de cotisation à payer en 2008 (pour 2007) si le revenu 2007 est inférieur à Cas particulier des médecins conventionnés secteur 1 La convention nationale des médecins libéraux applicable depuis le 12 février 2005 a modifié l assiette et le taux de prise en charge par la CPAM des cotisations sociales des médecins du secteur Assiette de participation de l assurance maladie NDLR : Cette règle concerne aussi les cotisations d assurance maladie. Pour les médecins qui débutent leur activité, le montant de la prise en charge des CPAM est calculé sur une base forfaitaire identique à celle servant au calcul des cotisations dues en début d activité indiquées au Le médecin doit transmettre à l URSSAF les informations suivantes sur sa déclaration annuelle de revenus ayant cette apparence : Bénéfices Déficits A Montant des revenus de l activité conventionnée (y compris les revenus de remplacement et les déductions fiscales) ndlr : indiqués aux C et D ci-après B Montant des autres revenus professionnels non salariés C Montant des déductions fiscales ********* (loi Madelin, ZFU, etc.) ********* D Montant des revenus de remplacement ********* (maternité, IJ Madelin, etc.) ********* E Montant des cotisations sociales obligatoires ********* ********* Recettes F Montant total des honoraires tirés de l activité conventionnée ********* ********* G Dont montant des dépassements d honoraires ********* ********* Le calcul de l assiette prise en charge est le suivant : (revenu de l activité conventionnée) x (total des honoraires total des dépassements d honoraires) / montant total des honoraires = assiette de prise en charge. 13

15 Attention : en cas de non fourniture des éléments permettant le calcul de la prise en charge, les cotisations sont appelées à taux plein! Taux de prise en charge Concerne les généralistes ET les spécialistes Sur la partie du revenu annuel inférieur ou égal au plafond de la sécurité sociale ( EUROS pour 2007), l assurance maladie prend en charge 5% ; il reste à la charge du professionnel 0,40%. Sur la partie du revenu excédant le plafond annuel de la sécurité sociale, l assurance maladie prend en charge 2,90% : il reste à la charge du professionnel 2,50%. Il n y a pas de prise en charge de l assurance maladie pour la CSG et la CRDS. ALLOCATIONS CSG FAMILIALES + CRDS Assiette prise en charge inférieure ou égale au Plafond annuel de la sécurité sociale (PSS) 0,40% 8% Assiette prise en charge supérieure au PSS 2,50% 8% Assiette non prise en charge 5,40% 8% Exemple 1 - Données Médecin spécialiste secteur 1 année 2007 BNC : Dont Loi Madelin déduite : Dont Cotisations obligatoires déduites : Honoraires conventionnels: Dont dépassements : Honoraires hors convention : Plafond sécurité sociale : Déclaration des revenus professionnels A Revenus de l activité conventionnée : B Autres revenus professionnels non salariés : C Déductions fiscales : E Cotisations sociales obligatoires : F Total honoraires conventionnés : G Dont dépassements d honoraires :

16 3 Assiette prise en charge par la CPAM X ( ) / = (98%) 4- Assiette non prise en charge par la CPAM = Cotisations 2007 Allocations familiales x 0.40% ( ) x 2.50% X 5.40% 223 CSG, CRDS Réforme des modalités de régularisation à compter du 1er janvier 2008 Les cotisations dues au titre du 4ème trimestre 2007 (normalement payées le 15/02/2008) et les cotisations de régularisation 2006 sont étalées sur les échéances provisionnelles de l année En cas de cessation d activité en 2008 ces nouvelles règles sont applicables sauf à ce que l assuré demande, pour les années antérieures à 2008, l application des dispositions telles qu elles existaient dans leur rédaction antérieure : dans ce cas, l assuré n aura pas à payer de cotisations de régularisation sur 2006! Voir synthèse en ANNEXE 2 15

17 FICHE MEMO N 1 COTISATIONS D ALLOCATIONS FAMILIALES 2007 C.S.G. C.R.D.S BASE TAUX DATES ECHEANCES OBSERVATIONS REVENU PROFESSIONNEL NET (ligne CP ou CR annexe 2035 A) AVANT : Déduction cotisations facultatives (ligne BU annexe 2035 A) Déduction des exonérations ou abattements sur le bénéfice pour entreprise nouvelle (art. 44 sexies) qui s implante dans certaines zones, jeune entreprise innovante (art. 44 sexies-op A), zone franche urbaine (art. 44 octies et octies A), plusvalues à court terme suite à un départ à la retraite (art. 151 septies A). Ces montants figurent aux lignes AW/CU/CS/AX de l annexe 2035 B. POUR LA CSG CRDS : ajouter les cotisations sociales obligatoires (lignes BT annexe 2035 A) SUR LA TOTALITE DU REVENU Alloc. Fam. 5,4 % C.S.G. 7,5 % 5,1 % Déductibles 2,4 % Non déductibles C.R.D.S. 0,5 % Non déductibles 1 Trim : 15/05/07 2 Trim : 15/08/07 3 Trim : 15/11/07 4 Trim : 15/02/08 OPTION POSSI- BLE pour le prélèvement MEN- SUEL sur les 10 premiers mois de l année civile. EXONERATIONS 1 - Revenu professionnel net inférieur à 4414 euros (2007) 2 - Chômeurs créateurs d entreprise : 4 trimestres (ou 12 si ACRE prolongée). Pas d exonération sur la CSG/CRDS 3 - Professionnel âgé de plus de 65 ans ayant élevé 4 enfants jusqu à l âge de 14 ans pendant au moins 9 ans. Limite abaissée à 60 ans pour les femmes ne vivant pas maritalement. EN 2007 : Provision 2007 calculée sur le revenu 2005 ou forfait début d activité, répartie sur les 4 trimestres : + Régularisation des cotisations 2006 répartie sur le 3ème et le 4ème trimestre Option pour la mensualisation : Régularisation sur novembre et décembre ou remboursement 4 - SALARIES CREATEURS (sous certaines conditions et hors CSG/CRDS) DEBUT D ACTIVITE : BASES FORFAITAIRES : 1ERE ANNEE EN 2007 : 6662 EUROS 2EME ANNEE EN 2008 : 9932 EUROS PROVISIONS ANNEE COMPLETE : Cotisations provisionnelles 1ERE ANNEE EN 2007 : 380 EUROS 2EME ANNEE EN 2008 : 536 EUROS Prorata trimestriel civil en cas de début d activité en cours d année Rappel : : : 351 EUROS 2007 : 527 EUROS 16

18 2.1. Généralités CHAPITRE II : ASSURANCE MALADIE Période de référence Même principe que pour les Allocations familiales, la CSG et la CRDS. Voir paragraphe Taux des cotisations, plafonds - jusqu au Plafond de la Sécurité Sociale (PSS): 0,60% déductibles - dans la limite de 5 fois le plafond. : 5,90% déductibles Limites 2007 : - 0,60% : ,90% : Dans les DOM les revenus inférieurs au plafond de la sécurité sociale subissent un abattement de 50%. Sur la partie du revenu cotisée à 5,9% il faut donc déduire, en 2007, la somme de (32184 / 2) Échéances semestrielles 1er avril N : 181 / 365èmes de la cotisation 1er octobre N : cotisation annuelle moins appel du 01/ Option pour le prélèvement mensuel Les cotisations provisionnelles sont payées en 10 versements mensuels d égal montant de janvier à octobre de chaque année Délai d option En début d activité l option doit être exercée dans les 30 jours suivant la date de début d activité pour s appliquer dès l année de début d activité. En cours d activité, l option doit être prise avant le 1er novembre pour prendre effet le 1er janvier de l année suivante. En pratique il est possible d opter à tout moment! Dans tous les cas, pour être recevable, l option doit être accompagnée d une autorisation de prélèvement bancaire Date des prélèvements Le cotisant a le choix de la date d exigibilité de ses prélèvements mensuels, soit le 5 de chaque mois, soit le 20 de chaque mois. A défaut d option les cotisations sont prélevées le 5 de chaque mois. 17

19 Régularisations Tous les cotisants, quel que soit le rythme de paiement choisi reçoivent un appel de régularisation 15 jours avant l échéance de novembre. NDLR : Sont également concernées par ces règles les cotisations suivantes : - Allocations familiales - CSG CRDS - assurance vieillesse de base Paiement semestriel Remarque : l organisme propose toujours le paiement semestriel en deux fois, c est-à-dire par trimestre, modalité qui ne modifie pas les règles de régularisation. En cas de débit, le complément (insuffisance des cotisations provisionnelles réglées l année précédente), est dû en même temps que la 2ème fraction de cotisation provisionnelle soit le 1er octobre. En cas de crédit, le solde est remboursé au plus tard le 30 novembre de l année concernée Paiement mensuel En cas de débit, le complément est versé en deux fractions égales appelées en novembre et décembre. Toutefois, si le montant de la régularisation est inférieur au montant de la cotisation provisionnelle, la régularisation est appelée et payée en un seul paiement au mois de novembre Forfaits de début d'activité Début d activité en première année d activité : EUROS - deuxième année d activité : EUROS (2008) Cotisations forfaitaires correspondantes REGIME 1 ERE ANNEE 2 EME ANNEE DANS LA LIMITE DU P.S.S. 0,60% DANS LA LIMITE DE 5 P.S.S. 5,90% TOTAL

20 Décalage de paiement de la première cotisation de l année de début d activité : règle des 90 jours. Mêmes règles que pour la cotisation d allocations familiales. Voir chapitre I paragraphe Cotisations exigibles à partir de la troisième année civile d'exercice professionnel N.B. on définira cette année par la lettre «N» Régime de droit commun La cotisation provisionnelle est calculée à partir du revenu professionnel de l année N - 2 Dans un deuxième temps une régularisation de la cotisation provisionnelle est réalisée en N + 1 lorsque le revenu professionnel de N est connu. Les modalités sont celles décrites au paragraphe Exemple : Début d activité le 1/1/ plafond sécurité sociale : Revenu 2007 : dont de cotisations obligatoires Provisionnelle Définitive 2007 Régularisation 2007 (calculée en 2008) (versée en 2008) Tranche 1 0,60% Tranche 2 5,90% Total Cotisation minimale Principe Une cotisation minimale forfaitaire est due si le droit aux prestations est ouvert au titre de l assurance maladie : - par les personnes qui commencent une activité non salariée et qui ne bénéficient pas des dispositions des créateurs d entreprise - si les revenus de l année précédente sont déficitaires - si les revenus de l année précédente sont inférieurs à un plancher inférieur à 40 % du plafond annuel de la Sécurité sociale : en

21 Cette cotisation n est pas due : - par les assurés bénéficiaires du RMI - aux personnes ayant plusieurs activités avec le droit aux prestations maladie ouvert dans un autre régime de sécurité sociale - aux retraités exerçant une activité indépendante - aux créateurs d entreprise Pour ces personnes la cotisation sera calculée sur les revenus réels de l année de référence Calcul - 1er avril 2007 : x 40% X 6,50% X 181/365 = 415-1er octobre 2007 : x 40% x 6,50% = 422 Dans les DOM (année entière) : /2 x 40% X 6,5% = Régularisation Si le revenu de l année de référence est supérieur à 40% du plafond de la sécurité sociale il est procédé à une régularisation selon les modalités indiquées au paragraphe Modulation Comme pour les Allocations Familiales les cotisations provisionnelles peuvent être, sur demande, calculées sur la base d un revenu 2007 estimé. Une majoration de 10% en cas d insuffisance supérieure au tiers du revenu estimé est applicable. Voir paragraphe Cessation d activité NDLR : Sont également concernées par ces règles les cotisations suivantes : - Allocations familiales - CSG CRDS - assurance vieillesse de base Même principe que pour les Allocations familiales, la CSG et la CRDS. Voir paragraphe

22 2.5 Cas particulier des praticiens et auxiliaires médicaux du secteur 1 Remarque : les médecins ne relevant pas du secteur 1 peuvent, pour leur protection sociale, demander à relever d organismes agréés pour les professions libérales Assiette de la participation de l assurance maladie Principe : revenu tiré de l activité conventionnée sans dépassements d honoraires Début d activité en 2007 MEDECIN AUXILIAIRE MEDICAL DENTISTE SAGE FEMME 1ère année d activité en 2007 Moitié du plafond Tiers du plafond Annuel de la annuel Sécurité sociale ème année d activité en 2007 Deux tiers du Moitié du plafond Plafond annuel annuel Cotisations correspondantes Médecin sect. 1 Médecin sect. 2 Auxiliaires Chir. dentiste médicaux 1ère année ème année Troisième année d activité en Médecins, chirurgiens dentistes : revenu réel déclaré pour la 1ère année d activité complété pour chaque mois entier d inactivité par un plafond mensuel correspondant à l année de l appel : 2682 en Auxiliaires médicaux : revenu réel déclaré pour la 1ère année d activité complèté pour chaque mois d inactivité par 2/3 du plafond mensuel correspondant à l année de l appel : 1788 en

23 Déclarations de revenus Le médecin doit transmettre à l URSSAF les informations suivantes sur sa déclaration annuelle de revenus ayant cette apparence : Bénéfices Déficits A Montant des revenus de l activité conventionnée (y compris les revenus de remplacement et les déductions fiscales) ndlr : indiqués aux C et D ci-après B Montant des autres revenus professionnels non salariés C Montant des déductions fiscales (loi Madelin, ZFU, etc.) ********* ********* D Montant des revenus de remplacement ********* (maternité, IJ Madelin, etc.) E Montant des cotisations sociales obligatoires ********* ********* ********* Recettes F Montant total des honoraires tirés de l activité conventionnée ********* ********* G Dont montant des dépassements d honoraires ********* ********* Calcul de l assiette prise en charge. (revenu de l activité conventionnée) x (total des honoraires total des dépassements d honoraires) / montant total des honoraires = assiette de prise en charge. Attention : en cas de non fourniture des éléments permettant le calcul de la prise en charge, les cotisations sont appelées à taux plein! Taux de prise en charge Concerne les généralistes et les spécialistes. Le taux applicable à détermination de la cotisation d assurance maladie est de 9,81% : - cotisation prise en charge : 9,70% - cotisation de base : 0,10% - cotisation de solidarité (10%) 0,01% 22

24 ASSURE CPAM Assiette prise en charge 0,00% 9,70% Cotisation de base et cotisation de solidarité sur assiette prise en charge 0,11% 0,00% Assiette non prise en charge, dépassements 9,81% 0,00% Exemple 1 - Données Médecin spécialiste secteur 1 année 2007 BNC : Loi Madelin : Cotisations obligatoires : Honoraires conventionnels : Dont dépassements : Honoraires hors convention : Plafond sécurité sociale : Déclaration des revenus professionnels A Revenus de l activité conventionnée B Autres revenus professionnels non salariés C Déductions fiscales E Cotisations sociales obligatoires F Total honoraires conventionnés G Dont dépassements d honoraires Assiette prise en charge par l assurance maladie X ( ) / = (98%) 4- Assiette non prise en charge = Cotisations 2007 Assiette prise en charge 114 Assiette non prise en charge 404 (9,81% d assurance maladie) Échéances La cotisation peut être annuelle ou trimestrielle. Elle est réduite au prorata du temps d activité pour le premier trimestre d affiliation et payable d avance. 23

25 Lorsqu elle est trimestrielle, elle est fractionnée : - 1er trimestre (du 01/05 au 31/07) : 31 mai - 2ème trimestre (du 01/08 au 31/10) : 31 août - 3ème trimestre (du 01/11 au 31/01) : 30 novembre - 4ème trimestre (du 01/02 au 30/04) : 28 février 2.6 Cas particulier des professionnels cotisant au Régime Social des Indépendants (R.S.I.) Il peut s agir, par exemple : - des agents commerciaux assimilés du point de vue social à des commerçants - des restaurateurs d oeuvre d art et des autos écoles assimilés du point de vue social à des artisans Ces professionnels cotisent au nouveau Régime Social des Indépendants (RSI). Les tranches et les taux sont identiques à ceux exposés au paragraphe Une cotisation supplémentaire de 0,7% assise sur le revenu professionnel dans la limite de 5 plafonds de la sécurité sociale est appelée. Cotisation maximum :

26 FICHE MEMO N 2 ASSURANCE MALADIE 2007 BASE TAUX DATES ECHEANCES OBSERVATIONS REVENU PROFESSIONNEL NET Semestrielles EXONERATIONS Revenu pris en compte pour le calcul de l impôt sur le revenu. Majoré des allègements fiscaux éventuels (voir fiche résumé n 1). Majoré des cotisations sociales facultatives. Ce revenu est plafonné : TRANCHE 1 : plafond de la sécurité sociale 2007 : TRANCHE 2 : dans la limite de 5 plafonds de la sécurité sociale 2007 : ,60 % 5,90 % 181/365èmes au 01/04 Solde dû pour l année moins l appel du 01/04 OPTIONS POSSIBLES Paiement trimestriel Prélèvement bancaire mensuel 1 - CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISE : 12 mois 2 - CREATEURS OU REPRENEURS D ENTREPRISE AYANT CONSERVE UNE ACTIVITE SALARIEE : 12 mois sous réserve de justifier d une activité salariée ou équivalente de 910 heures dans les 12 mois précédant le début d activité et 455 heures dans les 12 mois suivants. EN 2007 : Provision 2007 calculée sur le revenu 2005, ou forfait de début d activité, répartie sur les 2 échéances plus régularisation 2006 avec l appel du 1er octobre. NB : MODULATION POSSIBLE : le cotisant indique le revenu 2007 sous sa responsabilité. OPTION MENSUALISATION : Régularisation sur novembre et décembre ou remboursement COTISATION MINIMALE Assiette : 40 % du PSS : Taux : 6,5 % 2007 : 837 DEBUT D ACTIVITE : BASES FORFAITAIRES : 1ERE ANNEE EN 2007 : 6662 EUROS 2EME ANNEE EN 2008 : 9932 EUROS PROVISIONS ANNEE COMPLETE : Cotisations provisionnelles : 1ERE ANNEE EN 2007 : 431 EUROS 2EME ANNEE EN 2008 : 646 EUROS Report et étalement de première année possible une seule fois Pour mémoire 2006 : : PRORATA TRIMESTRIEL CIVIL en cas de début d activité en cours d année Pour mémoire 2006 : :

27 FICHE MEMO N 3 PROFESSIONNELS ASSUJETTIS AU R.S.I. Assurance maladie régime de base 2007 ASSIETTE TAUX ECHEANCES OBSERVATIONS REVENU PROFESSIONNEL NET Semestrielles EXONERATIONS Revenu pris en compte pour le calcul de l impôt sur le revenu. Majoré des allègements fiscaux éventuels (voir fiche résumé n 1). Majoré des cotisations sociales facultatives. Ce revenu est plafonné : TRANCHE 1 : plafond de la sécurité sociale 2007 : TRANCHE 2 : dans la limite de 5 plafonds de la sécurité sociale 2007 : ,60 % 5,90 % + 0,70 % 181/365èmes au 01/04 Solde dû pour l année moins l appel du 01/04 OPTIONS POSSIBLES pour le prélèvement MENSUEL 1 - Créateurs repreneurs d entreprise : jusqu à 24 mois. 2 - Zones franches urbaines dans la limite de en 2007 ; totale sur 5 ans puis dégressive. Concerne les INDEMNITES JOURNALIERES Maxi 2007 : EN 2007 : Provision 2007 calculée sur le revenu 2005, ou forfait de début d activité, répartie sur les 2 échéances plus régularisation 2006 avec l appel du 1er octobre. OPTION MENSUALISATION : Régularisation sur novembre et décembre ou remboursement COTISATION MINIMALE Assiette 2007 : 40 % du PSS : Taux : 6,5 % 2007 : 837 DEBUT D ACTIVITE : BASES FORFAITAIRES : 1ERE ANNEE EN 2007 : EUROS 2EME ANNEE EN 2008 : EUROS Report et étalement de première année possible une seule fois 2006 : : PROVISIONS ANNEE COMPLETE : Cotisations provisionnelles 1ERE ANNEE EN 2007 : 431 EUROS 2EME ANNEE EN 2008 : 646 EUROS Hors Indemnités journalières PRORATA TRIMESTRIEL CIVIL en cas de début d activité en cours d année 2006 : :

28 FICHE MEMO N 4 PROFESSIONNELS DE SANTE ALLOCATIONS FAMILIALES, CSG, CRDS, ASSURANCE MALADIE Principe : l assiette servant à calculer la base de prise en charge d une partie des cotisations est le revenu conventionné net de dépassements. L assiette non prise en charge comprend, notamment, les dépassements d honoraires, les honoraires hors conventions, les gains divers etc. ALLOCATIONS CSG CRDS ASSURANCE FAMILIALES MALADIE ASSIETTE FORFAITAIRE Médecins : PREMIERE ANNEE D ACTIVITE EN 2007 Auxiliaires médicaux : (prorata année incomplète) ASSIETTE FORFAITAIRE Médecins : DEUXIEME ANNEE D ACTIVITE EN 2007 Auxiliaires médicaux : ASSIETTE TROISIEME Médecins : complété ANNEE : OUI OUI de REVENU REEL DE pour chaque mois PREMIERE ANNEE entier d inactivité Auxiliaires médicaux : complété de pour chaque mois entier d inactivité ASSIETTE MINIMALE NC NC SEUIL EXONERATION NC TAUX ASSIETTE PRISE EN CHARGE INFERIEURE 0,40 % 8,00 % 0,11 % OU EGALE au Plafond de la Sécurité Sociale (PSS) TAUX ASSIETTE PRISE EN CHARGE 2,50 % 8,00 % 0,11 % SUPERIEURE AU PSS TAUX ASSIETTE 5,40 % 8,00 % 9,81 % NON PRISE EN CHARGE 27

29 CHAPITRE III : AUTRES SOMMES COLLECTEES PAR L URSSAF 3.1. Formation professionnelle (C.F.P.) Nature Il s agit d une contribution de nature fiscale destinée au financement de la formation professionnelle. L URSSAF délivre ensuite une attestation permettant de faire valoir les droits du cotisant. Elle est versée en une seule fois au plus tard pour le 15 février. Même seuil de dispense (4 414 ) que pour la cotisation d allocations familiales Taux et assiette La contribution à la formation professionnelle correspond à 0,15% du plafond de la sécurité sociale soit un montant de 47 pour La Contribution à l Union des Médecins (C.U.M.) Nature La contribution aux Unions Régionales de Médecins est due par tous les médecins en activité au 1er janvier de l année considérée à l exception : - des médecins remplaçants - des médecins non conventionnés (ou secteur 3) Elle est versée en une seule fois, au plus tard pour le 15 mai. Même seuil de dispense (4 414 ) que pour la cotisation d allocations familiales Taux et assiette Le taux, à titre provisionnel, est égal à 0,50% du revenu N-2 dans la limite du plafond de la sécurité sociale avec régularisation ultérieure. En début d activité, la cotisation est appelée sur les assiettes forfaitaires suivantes : si 2007 est la première année d activité si 2007 est la deuxième année d activité Cotisation maximale pour 2007 : x 0,50 % =

30 CHAPITRE IV : ASSURANCE VIEILLESSE, INVALIDITE DECES 4.1. Régime de base de l allocation vieillesse Période de référence Les cotisations sont calculées chaque année à titre provisionnel sur le revenu professionnel net de l'avant-dernière année (N-2). La régularisation des cotisations d assurance vieillesse de base intervient deux ans après l activité considérée Assiette et taux Droit commun La cotisation est entièrement proportionnelle aux revenus non salariés avec deux tranches plafonnées. Tranche 1 : revenus professionnels dans la limite de 0,85 fois le plafond de la sécurité sociale (PSS) soit en 2007 Tranche 2 : revenus professionnels compris entre 0,85 et 5 fois la valeur du plafond de la sécurité sociale soit entre et en 2007 TRANCHE 1 : 0,85 PSS TRANCHE 2 : 5 PSS Limites 2007 De 0 à (*) De à TAUX de cotisation 8,6 % 1,6 % Cotisation maximale (*) Sous réserve des règles concernant la cotisation minimale Si la période d affiliation est inférieure à une année, les plafonds mentionnés ci-dessus sont réduits au prorata du nombre de trimestres d affiliation Professionnels relevant du R.S.I. Agents commerciaux, restaurateurs d œuvres d art, etc. Cotisation : 16,65% dans la limite du plafond de la sécurité sociale soit en 2007 pour une cotisation maximale de Cotisation minimale La cotisation annuelle ne peut être inférieure à une cotisation calculée sur une assiette égale à 200 fois la valeur du SMIC horaire en vigueur au 1er janvier de l année en cours. 29

31 - ASSIETTE 2007 : 8,27 x 200 = COTISATION 2007 : x 8,6% (T1) = Échéances Les cotisations sont payables annuellement et d avance. Chaque section professionnelle fixe ses échéances (cotisation provisionnelle et régularisation) et ses modalités de paiement. La plupart d entre elles proposent l option du prélèvement mensuel avec régularisation, en fin d année. Les modalités sont semblables à celles exposées pour les cotisations d allocations familiales Forfaits de début d'activité Ce régime ne s applique pas dans l hypothèse d une réaffiliation intervenant dans un délai de moins de deux ans depuis la précédente cessation d activité! Bases forfaitaires première année d activité : EUROS - deuxième année d activité : EUROS (2008) Cotisations forfaitaires correspondantes REGIME 1 ERE ANNEE 2 EME ANNEE OBS. TRANCHE TRANCHE 2 NC NC Versement Les cotisations sont dues à compter du 1er jour du trimestre civil qui suit la date d affiliation. Toutefois, la «règle des 90 jours» s applique. Voir le paragraphe Sur demande, aucune cotisation n est appelée pendant les 12 premiers mois d exercice libéral. Les cotisations provisionnelles ayant fait l objet du report ne sont pas recouvrables à l issue de la période de 12 mois, seules les cotisations définitives le sont. La durée du report est donc égale, au maximum, à 24 mois. Voir annexe. 30

32 Sur demande, il est également possible de bénéficier d un étalement des cotisations sur 5 ans. Voir annexe Cessation d activité Les cotisations sont dues jusqu au dernier jour du trimestre civil de la radiation. Les modalités décrites au paragraphe 1.5. sont applicables Réduction, exonération Il n y a pas de réduction pour insuffisance de revenus ni de seuil d affiliation. En cas d incapacité d exercice soit pour une durée continue supérieure à 6 mois, soit pour une durée totale de 6 mois au cours de la même année civile l assuré peut être exonéré de cotisations. Cette période d incapacité donne lieu à attribution de points gratuits. Sont exonérés de la totalité de la cotisation du régime de base pendant les 24 premiers mois d installation les professionnels qui débutent une activité dans les DOM Rachat facultatif de trimestres Conditions à remplir Avoir moins de 65 ans à la date de la demande et ne pas avoir liquidé sa retraite dans le régime de base des professions libérales Périodes rachetables Afin d obtenir le nombre de trimestres pour bénéficier de sa retraite à taux plein, il est possible de racheter dans des conditions identiques au régime général et dans la limite de 12 trimestres : - les périodes d études ayant donné lieu à la délivrance d un diplôme ; n ayant pas donné lieu à affiliation à un régime d assurance vieillesse ; si le régime des professions libérales est le premier cotisé - les années civiles ayant donné lieu à affiliation au régime des professions libérales au cours duquel l assuré a obtenu moins de 4 trimestres - la dispense de début de carrière ; les réductions accordées pour insuffisance de revenus 31

33 Portée du rachat - soit des trimestres d assurance seuls (pour diminuer le coefficient de minoration dont peut être affectée la pension du régime de base ou atteindre le taux plein). Les trimestres rachetés sont pris en compte par le régime général au titre de la durée d assurance, tous régimes de base confondus. - soit des trimestres d assurance et des points. L option choisie est irrévocable Montant du rachat Le rachat se fait sur la base d un barème publié périodiquement par arrêté et qui tient compte de l âge de l assuré à la date du rachat et son revenu annuel moyen sur les 3 dernières années (la demande doit donc être accompagnée des avis d imposition des 3 dernières années précédant la demande). Le calcul du rachat est égal au produit du nombre de trimestres rachetés par la valeur du trimestre. Les rachats sont déductibles sans limitation. Exemple (extrait du barème 2007) : assuré âgé de 52 ans en 2007 : - rachat au titre du taux seul : entre et par trimestre - rachat au titre du taux et des points : entre et par trimestre Modalités de paiement - 1 trimestre racheté : paiement unique - 2 à 8 trimestres : échelonnement possible sur 1 ou 3 ans - 9 à 12 trimestres : échelonnement possible sur 1, 3 ou 5 ans Régime des avocats (voir " Cotisation forfaitaire selon l ancienneté professionnelle - 1ère année 252-2ème année 504-3ème année 792-4ème et 5ème année au-delà avocats de plus de 65 ans au 01/01/

34 Cotisation proportionnelle de base >>> 2% du revenu professionnel 2005 plafonné à Noter que ce revenu inclut les dividendes reçus en cas d exercice en société Avocat inscrit en 2006 : forfait 321 Avocat inscrit en 2007 : forfait Régimes complémentaires obligatoires Sections professionnelles rattachées à la caisse nationale assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL " CRN 43 Avenue Hoche Notaires PARIS CAVOM 21 Rue de Berri Avoués près les cours d Appel PARIS CEDEX 08 Huissiers de justice Commissaires priseurs Administrateurs judiciaires Mandataires judiciaires au redressement et à la Liquidation des entreprises Greffiers des Tribunaux de Commerce Arbitres près les tribunaux de Commerce CARMF 46 Rue St Ferdinand Docteurs en médecine PARIS CEDEX CARCD 50 Avenue Hoche Chirurgiens dentistes PARIS CEDEX CAVP 45 Rue Caumartin Pharmaciens PARIS CEDEX 09 Directeurs de Laboratoires D Analyses Médicales non médecins 33

35 CARSAF 2 Avenue Hoche Sages-femmes PARIS CARPIMKO 6 Place Charles De Gaulle Infirmiers ST-QUENTIN-EN-YVELINES Masseurs-kinésithérapeutes CEDEX Pédicures Podologues Orthophonistes Orthoptistes CARPV 64 Avenue Poincaré Docteurs Vétérinaires PARIS CAVAMAC 104 Rue Jouffroy d Abbans Agents Généraux d Assurance : PARIS CEDEX 17 exerçant à titre libéral exerçant au sein d une société de capitaux en qualité d associé gérant d une SARL, d associé commandité gérant de société en commandite par actions de PDG ou DG de SA Mandataires non salariés de l assurance ne relevant ni du régime général ni de l Organic CAVEC 21 Rue de Berri Experts Comptables inscrits à PARIS CEDEX 08 l une des sections de l Ordre Commissaires aux comptes exerçant à titre indépendant CIPAV 21 Rue de Berri Toutes les professions relevant PARIS CEDEX 08 De la CNAVPL non listées ci-dessus y compris les professions qui relevaient jusqu au 31/12/03 de la CREA 34

36 cotisations 2007 Section Cotisations 2007 obs. CRN Section B obligatoire : 7 classes de cotisations de 807,20 à ,20 Section C par répartition : 4,50% de la moyenne des produits de base réalisés au cours des 3 années précédant l année antérieure à celle du recouvrement, limitée à trois fois la moyenne générale des produits des Etudes de France. CAVOM CARMF Cotisations par tranches de revenu (base 2005) : 6 classes (dont une spéciale) de cotisations de 372 à Le médecin âgé de moins de 40 ans qui débute son activité est exempté au titre des deux premières années (sans attribution de points). Cotisation de 9% sur les revenus 2005 plafonnés à Régime ASV : - secteur 1 : secteur 2 : CARCD Cotisation forfaitaire : Cotisation proportionnelle : 9,80% des revenus 2005 compris entre et Régime ASV : CAVP Classe 1 obligatoire : Complémentaire par capitalisation : 6 classes, de à Régime ASV : 115,20 CARPIMKO Cotisation forfaitaire : 912 Cotisation proportionnelle : 3% des revenus 2005 compris entre et Régime ASV : 77 CARPV Cotisations par tranches de revenus. Section B obligatoire : - jusqu à : 5 tranches de 705,88 à 4 235,28 - jusqu à : 5 647,04 - jusqu à : 6 058,80 - plus de : 8 470,56 CAVAMAC Revenu plancher pris en compte : Cotisation de 9% (cotisation statutaire de 6,30% appelée à 142,90%) entre et (12 planchers) sur les revenus

37 CAVEC CIPAV CARSAF 8 classes de cotisations entre 1638 (plancher classe 3) et en fonction des revenus Les deux premières années sont cotisées en classe 3. 6 classes de cotisations entre 864 (plancher classe 1) et 8640 en fonction des revenus Réduction possible si revenus 2006 inférieurs à Exempté la 4ère année d exercice Pas de régime complémentaire Régime ASV : 229 Remarque : le régime ASV est obligatoire pour tous les professionnels de santé conventionnés Cas particulier des avocats : CNBF Cotisation 2007 assise sur le revenu professionnel 2006 : - 3% jusqu à (TRANCHE 1) - 6% de à (TRANCHE 2) Cotisations au régime supplémentaire optionnel : l assiette est la tranche 2 (de à ) avec 3 taux : - C1 : 2,60% soit une cotisation maximale de C2 : 6,40% soit une cotisation maximale de C3 : 9,20% soit une cotisation maximale de Professionnels cotisant au R.S.I Début d activité en 2007 Les assiettes forfaitaires diffèrent selon que le régime social de rattachement est celui des commerçants ou des artisans : COMMERCANTS ARTISANS 1ERE ANNEE : EME ANNEE : Remarque : les cotisations correspondantes ne font pas l objet de régularisations! 36

LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES

LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES Le jeudi 20 mars 2014 de 18h à 20h, au 10 Allée des Bois de Florence à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2014

Plus en détail

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012.

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012. Informations aux experts-comptables Envoi de l échéancier de cotisations Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent en décembre 2011 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Les notes d'information juridiques

Les notes d'information juridiques Les notes d'information juridiques JANVIER 2009 TABLEAU DES COTISATIONS SOCIALES 2009 DES TRAVAILLEURS NON-SALARIES EN FRANCE (A jour au 01.01.2009) REGIME TAUX BASE DE CALCUL C.S.G 7,50 % Sur le bénéfice

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 Seuls les nouveaux plafonds de Sécurité Sociale sont connus à ce jour. REMARQUES : LES COTISATIONS DES TRAVAILLEURS NON SALARIES MODALITES DE CALCUL Certaines

Plus en détail

Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable

Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable Circulaire N 2007/032 01/03/2007 Origine : Destinataire : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable Mmes,

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) pour 2015 : 38.040 / Taux

Plus en détail

Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants

Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants A partir de la deuxième semaine d octobre, les assurés du RSI reçoivent leur notification de

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2016

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2016 NOTE D INFORMATION Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent dès la réalisation de la déclaration sociale des indépendants

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent à partir du 17 décembre 2012 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Dans le cadre d un nouveau calendrier mis en place en 2015, les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent un nouvel

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS Les questions ont été nombreuses! Ci-dessous le résumé des éléments les plus importants.

Plus en détail

N 2009 / 038 2/09/2009

N 2009 / 038 2/09/2009 N 2009 / 038 2/09/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau Direction du Recouvrement Contact : N. SELLIER Nicole.sellier@le-rsi.fr E. RODRIGUEZ elise.rodriguez@le-rsi.fr

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR 2010 Vous avez choisi d adhérer au régime de l auto-entrepreneur, institué par la Loi de Modernisation

Plus en détail

[ Profession libérale ] Les cotisations en début d activité À JOUR AU

[ Profession libérale ] Les cotisations en début d activité À JOUR AU [ Profession libérale ] Les cotisations en début d activité À JOUR AU 1 er juillet 2009 V ous vous installez «à votre compte». Vous exercez une activité non salariée. Des formalités simplifiées Pour créer

Plus en détail

Chef d Entreprise: êtes vous bien protégé?

Chef d Entreprise: êtes vous bien protégé? Chef d Entreprise: êtes vous bien protégé? 1 SOFRACO Plus de 160 Courtiers Indépendants Des courtiers qui engagent leur responsabilité Déontologie : Démarche de l Audit de Protection Sociale Etude Comparative

Plus en détail

N 2015 / 006 03/03/2015

N 2015 / 006 03/03/2015 N 2015 / 006 03/03/2015 Origine : Direction du Recouvrement Contact : Sous-Direction du Recouvrement Réseau Pôle juridique et réglementaire Annexes : 1- Tableau de concordance textes / articles du CSS

Plus en détail

N 2013 / 017 5/07/2013

N 2013 / 017 5/07/2013 N 2013 / 017 5/07/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Réglementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr A : Mmes et

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

Campagne 2012 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants

Campagne 2012 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants Campagne 2012 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants A partir du 9 octobre, les assurés du RSI reçoivent leur notification de régularisation des cotisations

Plus en détail

La retraite à 67 ans...? La CARMF vue de la CARMF

La retraite à 67 ans...? La CARMF vue de la CARMF La retraite à 67 ans...? La CARMF vue de la CARMF Docteur Jean-Luc FRIGUET Vice-président de la CARMF Association de FMC du pays de Dinan 11 Les élus de la CARMF (au 4/08/) Collèges Délégués Administrateurs

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Mémento des chirurgiens-dentistes Cotisations 2014 Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 dispenses et Réductions de cotisations [non rachetables] p. 11 Dispenses [rachetables] p. 12 Exonérations

Plus en détail

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire L auto entrepreneur Sous-titre Séance d information aux professions libérales Mise à jour JUILLET 2015 Au sommaire La Sécurité sociale Le dispositif AE Ses conditions Ses avantages L adhésion Les cotisations

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Dossier Exploitant LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Fiche n 4 Les cotisations des non salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles

Plus en détail

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle.

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. Exclusif de tout lien de subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle. COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION Exclusif de tout lien de subordination. Lien de subordination uniquement pour

Plus en détail

Dossier : - La loi Madelin

Dossier : - La loi Madelin Dossier : - La loi Madelin Ceci est un document à caractère publicitaire. Les informations sont fournies à titre indicatif en fonction de la réglementation en vigueur au moment de sa rédaction. Avant toute

Plus en détail

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant

Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Les indemnités journalières du chef d entreprise et du conjoint collaborateur artisan ou commerçant Édition 2015 2 LES INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Sommaire Quelles sont les conditions de versement? 4 Quelle

Plus en détail

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. E x c l u s i f d e t o u t l i e n d e subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle.

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. E x c l u s i f d e t o u t l i e n d e subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle. COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION 1 CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION E x c l u s i f d e t o u t l i e n d e subordination. Lien de subordination

Plus en détail

Les premiers mois d'activité

Les premiers mois d'activité Les premiers mois d'activité Créateur travailleur indépendant Pour le régime des non salariés les organismes chargés de recouvrer les cotisations dépendent directement du type d activité que vous exercez.

Plus en détail

Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013

Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013 Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013 L auto-entrepreneur- Généralités 2 PAGES Généralités 3 Seuils du statut 5 Régime social Taux de cotisation 8 Validation des trimestres de retraite 9 Taux

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA

GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA GUIDE PRATIQUE DU VDI MANDATAIRE ELORA Vos premiers pas. PREAMBULE Le Vendeur à Domicile Indépendant est chargé de la commercialisation des produits de la société ELORA directement auprès du consommateur,

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Institut de la Protection Sociale

Institut de la Protection Sociale IPS 2012 Proposition 6 Institut de la Protection Sociale Proposition Auteur : BC Création : 31/12/2009 Modif. : 22/11/2012 Responsable rédaction Bruno CHRETIEN Contributeur Sophie GREA Sujet traité Refondre

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS MATERNELS Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL 33 %* sont exploitées en nom propre (entreprise individuelle ou personnelle) Structures juridiques

Plus en détail

CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL

CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL CHOIX DU STATUT FISCAL ET SOCIAL DU DIRIGEANT 5 février 2014 1 Les structures potentielles L entreprise individuelle Deux statuts particuliers peuvent être adoptés La société L auto-entrepreneur L entreprise

Plus en détail

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE RETRAITE Microentrepreneur PRÉVOYANCE 2 micro-entrepreneur vous avez choisi d adhérer au régime du micro-entrepreneur, institué par la Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 et entré

Plus en détail

Le cumul. «Emploi / Retraite»

Le cumul. «Emploi / Retraite» Le cumul «Emploi / Retraite» Le jeudi 17 octobre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2013 Les différents

Plus en détail

Expatriation : régime social et cotisations

Expatriation : régime social et cotisations Pégase 3 Expatriation : régime social et cotisations Dernière révision le 16/02/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Assurance volontaire...4 Maladie Maternité Invalidité...4 Accident

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes Mémento des chirurgiens-dentistes Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 Dispenses et réductions de cotisations [non rachetables] p. 10 Dispenses [rachetables] p. 11 Exonération de cotisations

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 1 Les missions du RSI et le partage des compétences RSI Gère le dossier du cotisant sous tous ses aspects administratifs (affiliations, radiations)

Plus en détail

1. NON SALARIE AGRICOLE EXERÇANT PLUSIEURS ACTIVITES DE NATURE AGRICOLE

1. NON SALARIE AGRICOLE EXERÇANT PLUSIEURS ACTIVITES DE NATURE AGRICOLE Les chefs d exploitation ou d entreprise agricole peuvent exercer plusieurs activités simultanément, sous forme d entreprise individuelle ou sous forme sociétaire. Ces activités peuvent être : 1- de nature

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous II - Préparer votre retraite En introduction : La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous pouvez faire le point sur les droits obtenus dans les différents régimes

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier La retraite en Suisse : le 2 ème pilier Conférence du Vendredi 27 mars 2015 présentée par le Service Juridique du GTE Suzanne Ruiz-Berthet LA PLACE DU 2EME PILIER DANS LE SYSTÈME DE RETRAITE SUISSE 1 er

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2010 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : le coix d un statut est obligatoire. 2 A

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES CAISSE D ASSURANCE VIEILLESSE DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 Afin

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur

Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur 13/11/14 1 Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur Michel LAISNEY Christophe LEFEVRE Joël Le GOFF 13/11/14 2 Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012 1/ La contribution patronale de la garantie frais de santé est imposable sur le revenu à effet rétroactif au 1 er Janvier 2013 dès le 1 er, plus : - 0.5% de la prévoyance patronale de l ETAM ; - 0.12%

Plus en détail

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement Dernière révision le 18/01/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Prime exceptionnelle sur l intéressement 2004...3 Deux

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

Le conjoint collaborateur, un statut protecteur

Le conjoint collaborateur, un statut protecteur Le conjoint collaborateur, un statut protecteur Quel statut pour le conjoint du chef d entreprise? qui peut choisir le statut de conjoint collaborateur? Quels sont les avantages? Quel statut pour le conjoint

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Version 8.2 Juin 2013

Version 8.2 Juin 2013 Version 8.2 Juin 2013 Principales évolutions 1 Évolutions fonctionnelles... 2 1.1 Ouverture edixit Vérification paramètres Prisme... 2 1.2 Patrimoine retraite... 2 1.2.1 Sans profession Retraite complétée...

Plus en détail

CONJOINT (e) D ARTISAN(e) CHOISIR SON STATUT. La loi du 02 août 2005 et son Décret d application du 1 er août 2006

CONJOINT (e) D ARTISAN(e) CHOISIR SON STATUT. La loi du 02 août 2005 et son Décret d application du 1 er août 2006 CONJOINT (e) D ARTISAN(e) CHOISIR SON STATUT La loi du 02 août 2005 et son Décret d application du 1 er août 2006 Option obligatoire* pour l un des 3 statuts (*sauf si le conjoint est déjà salarié au minimum

Plus en détail

Le statut du conjoint dans l entreprise

Le statut du conjoint dans l entreprise 12 Les fiches pratiques de législation Le statut du conjoint dans l entreprise Pour plus d informations 02 32 100 500 Chambre de Commerce et d Industrie de Rouen Quai de la Bourse BP 641 76007 ROUEN Cedex

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007 Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2007 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : LE CHOIX D UN STATUT EST DÉSORMAIS OBLIGATOIRE.

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - La notion de travailleur non salarié (TNS)... 19. Introduction... 15

Sommaire. 1 re partie - La notion de travailleur non salarié (TNS)... 19. Introduction... 15 Sommaire Introduction... 15 1 re partie - La notion de travailleur non salarié (TNS)... 19 Chapitre 1 : Qu est-ce qu un travailleur non salarié?... 21 Les différentes catégories de travailleurs indépendants...

Plus en détail

LES ALLOCATIONS DU FONDS DE PROFESSIONNALISATION ET DE SOLIDARITE

LES ALLOCATIONS DU FONDS DE PROFESSIONNALISATION ET DE SOLIDARITE En savoir plus LES ALLOCATIONS DU FONDS DE PROFESSIONNALISATION ET DE SOLIDARITE www.pole-emploi-spectacle.fr De : Direction Générale Adjointe - Clients Services Partenariat Demandeurs d emploi / Actifs

Plus en détail

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010 Artisans, commerçants et professions libérales Édition 2010 2 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de créer, avec des formalités de déclaration simplifiée, une entreprise

Plus en détail

Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations

Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations Salariés AOÛT 2015 Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations B Retraite progressive B Surcote B Cumul emploi-retraite Poursuite d activité Trois mesures pour jouer les prolongations

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Le statut de l auto-entrepreneur

Le statut de l auto-entrepreneur Artisans, commerçants et professions libérales Le statut de l auto-entrepreneur Édition 2009 2 Le statut de l auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de

Plus en détail

Version 9.2 Juin 2014

Version 9.2 Juin 2014 Version 9.2 Juin 2014 Principales évolutions 1 Evolutions des navigateurs Sauvegarde des dossiers... 2 2 Fiscalité... 3 2.1 Placement / ISF investissement en cours d année actuelle... 3 2.2 Comment gérer

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

Le dispositif de financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs exerçant à titre individuel

Le dispositif de financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs exerçant à titre individuel Le dispositif de financement des mandataires s à la protection des majeurs exerçant à titre individuel I- Les principes du financement des mandataires s exerçant à titre individuel Les principes du financement

Plus en détail

Le conjoint collaborateur en auto entreprise

Le conjoint collaborateur en auto entreprise Le conjoint collaborateur en auto entreprise Dans la gestion de son entreprise un auto entrepreneur peut avoir besoin d'une aide pour se développer. Celle-ci peut être occasionnelle, ponctuelle ou de longue

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS FAMILIAUX Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 1508 du 18 février 2015 C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 Références Loi n 20141554 relative au financement de la sécurité sociale pour

Plus en détail

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi

Plus en détail

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires 2008 Xavier Remongin/Min.agri.fr Soutien à l emploi et au pouvoir d achat Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires Depuis le 1er octobre 2007, les employeurs agricoles qui ont

Plus en détail

Flash infos sociales Mars 2015

Flash infos sociales Mars 2015 Flash infos sociales Mars 2015 cumul emploi-retraite L e cumul emploi-retraite permet, aux personnes déjà à la retraite, d augmenter leurs revenus en reprenant une activité professionnelle. Le cumul intégral

Plus en détail

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE]

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] [REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] CREPA Institution de Prévoyance régie par les dispositions du Titre III du Livre IX du Code de la sécurité sociale N Siret : 784 411 175 00028 80 rue

Plus en détail

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Artisans, commerçants, agriculteurs, à Saint-Pierre et Miquelon Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Édition 2015 VOTRE RÉGIME VIEILLESSE COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE Depuis le 1 er juillet

Plus en détail