LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES"

Transcription

1 LA GESTION PREVISIONNELLE DES CHARGES SOCIALES OBLIGATOIRES Le jeudi 20 mars 2014 de 18h à 20h, au 10 Allée des Bois de Florence à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2014

2 ALLOCATIONS ASSURANCE ASSURANCE VIEILLESSE FAMILIALES MALADIE - MATERNITE INVALIDITE-DECES Organisme Organisme Organisme Organisme Organisme Organisme Collecteur Prestataire Collecteur Prestataire Collecteur Prestataire Notaires CRN CRN Officiers Ministériels CAVOM CAVOM Médecins (secteur II sur option) CARMF CARMF Pharmaciens CAVP CAVP Vétérinaires URSSAF CAF ORGANISME ORGANISME CARPV CARPV Agents d'assurances CONVENTIONNE CONVENTIONNE CAVAMAC CAVAMAC Experts Comptables (R.S.I) (R.S.I) CAVEC CAVEC Géomètres CIPAV CIPAV Artistes, Professeurs CIPAV CIPAV Architectes, Ingénieurs CIPAV CIPAV Médecins (secteur I ou II sur option) CARMF CARMF Chirurgiens-Dentistes URSSAF CAF URSSAF CPAM CARCD CARCD Sages-Femmes CARCD CARCD Auxiliaires Médicaux CARPIMKO CARPIMKO Avocats URSSAF CAF ORGANISME ORGANISME CNBF CNBF Agents Commerciaux CONVENT. (R.S.I) CONVENT. (R.S.I) Exploitants Auto-écoles R.S.I CAF R.S.I R.S.I R.S.I R.S.I Cartomanciennes,...

3 L ASSIETTE SOCIALE DES COTISATIONS Assiette sociale différente de l assiette fiscale La CSG CRDS déductible et non déductible Les cotisations facultatives Les revenus de remplacement La particularité des professions médicales conventionnées

4 LE PRINCIPE DE LA LOI MADELIN (LES COTISATIONS FACULTATIVES) Les différentes garanties INCAPACITE TEMPORAIRE ET RENTE INVALIDITE PERMANENTE (versée au Chef d Entreprise) CAPITAL VERSE EN CAS DE DECES (attribué au bénéficiaire désigné) RENTE VIAGERE EN CAS DE DECES (attribuée au bénéficiaire désigné) Primes versées déductibles fiscalement? RENTE TEMPORAIRE EDUCATION EN CAS DE DECES (attribuée aux enfants jusqu à un certain âge) COMPLEMENTAIRE SANTE (pour le Chef d Entreprise seul ou pour la famille) Prestations perçues en cas de sinistre imposables? RETRAITE PAR CAPITALISATION «LOI MADELIN» (pour le Chef d Entreprise)

5 N A

6

7 N B

8

9

10

11

12 MEDECINS AUXILIAIRES MEDICAUX

13 CHIRURGIENS-DENTISTES

14 ASSURANCE MALADIE

15 ASSURANCE MALADIE PROFESSION LIBERALE TAUX DE COTISATION COTISATION REGIME MALADIE OBLIGATOIRE: 6,50 % Assiette de cotisation égale à : L assiette sociale globale Taux de cotisation de 6,50 % Pas de cotisation maximale : Assiette sociale prise en compte dans sa totalité Cotisation minimale 2014: x 6,50 % = 976 (Basée sur une assiette égale à 40% du plafond de la Sécurité Sociale) A partir de 2013, pour les assurés ayant un revenu inférieur à ce seuil de 40 % du plafond de la Sécurité Sociale, cette cotisation minimum sera réduite sous forme d une exonération linéaire et dégressive. La cotisation minimale pour un assuré ayant revenu nul devrait être de 650 /an. La cotisation est réglée MENSUELLEMENT ou par TRIMESTRE sur demande.

16 ASSURANCE MALADIE ARTISAN - COMMERCANT TAUX DE COTISATION COTISATION REGIME MALADIE OBLIGATOIRE: 0,70 % et 6,50 % Assiette de cotisation égale à : La part de l assiette sociale limitée à cinq plafonds de la Sécurité Sociale ( pour 2014) Taux de cotisation de 0,70 % L assiette sociale globale Taux de cotisation de 6,50 % Pas de cotisation maximale : Assiette sociale prise en compte dans sa totalité Cotisation minimale : x 7,20 % = (Basée sur une assiette égale à 40% du plafond de la sécurité Sociale) A partir de 2013, pour les assurés ayant un revenu inférieur à ce seuil de 40 % du plafond de la Sécurité Sociale, cette cotisation minimum sera réduite sous forme d une exonération linéaire et dégressive. La cotisation minimale pour un assuré ayant revenu nul devrait être de 650 /an. La cotisation est réglée MENSUELLEMENT ou par TRIMESTRE sur demande.

17 ASSURANCE MALADIE REGLE DE COTISATION COTISATION 2014 Cotisation provisionnelle (Règlement le 5 ou le 20 de chaque mois) Assiette sociale taux de cotisation / 10 mois = Cotisation 2012 x Provisionnelle de janvier à octobre Régularisation de l année 2013 (Règlement le 5 ou 20 Novembre / Décembre 2014) Ajustement définitif de la cotisation 2013 sur les deux derniers mois de 2014 : (+) ou (-) Assiette sociale 2013 x taux de cotisation (-) cotisation provis. = 2013 Solde Cotisation Définitive 2013 Montant total de la cotisation annuelle

18 ASSURANCE MALADIE DES PRATICIENS ET AUXILIAIRES MEDICAUX CONVENTIONNES MODIFICATION AU 1 ER JANVIER 2014 Pas de cotisation maximale : Assiette sociale pris en compte dans sa totalité Pas de cotisation minimale : Si Assiette sociale = 0 ---> Cotisation = 0 Ajustement : La cotisation versée en 2014 est provisionnelle. Elle sera régularisée sur la base de l assiette réelle des revenus conventionnés nets de dépassement en Année 2015.

19 ASSURANCE MALADIE DES PRATICIENS ET AUXILIAIRES MEDICAUX CONVENTIONNES TAUX DE COTISATION MEDECINS NON SPECIALISTES SECTEUR I - CHIRURGIENS-DENTISTES - SAGES-FEMMES - AUXILIAIRES MEDICAUX (TOUS SONT CONVENTIONNES) 0,11 % La CONTRIBUTION SOCIALE DE SOLIDARITE de 10 % est inclue dans le taux de cotisation ci-dessus. Les caisses d'assurance maladie prennent en charge directement le versement d'une cotisation de 9,70 % de l'assiette. MEDECINS SPECIALISTES SECTEUR I (CONVENTIONNES) 0,11 % La CONTRIBUTION SOCIALE DE SOLIDARITE de 10 % est inclue dans le taux de cotisation ci-dessus. Les caisses d'assurance maladie prennent en charge directement le versement d'une cotisation de 9,70 % de l'assiette. MEDECINS SECTEUR II SUR OPTION : (CONVENTIONNES) 9,81 % La CONTRIBUTION SOCIALE DE SOLIDARITE de 10 % est inclue dans le taux de cotisation ci-dessus.

20 ALLOCATIONS FAMILIALES ET CSG - CRDS

21 U.R.S.S.A.F - C.S.G - C.R.D.S TAUX DE COTISATION COTISATION ALLOCATIONS FAMILIALES : 5,25 % Assiette de cotisation égale : L assiette sociale globale Taux de cotisation de 5,25 % Cotisation maximale et minimale : - Pas de cotisation maximale car l assiette sociale globale est prise en compte, - Pas de cotisation minimale car le travailleur non salarié peut être exonéré si son assiette sociale est inférieur à une limite égale à la base annuelle de calcul des allocations familiales (soit en 2014). COTISATION C.S.G : 7,50 % Assiette de cotisation = Assiette sociale globale + Charges sociales Non salariées COTISATION C.R.D.S : 0,50 % Assiette de cotisation = Assiette sociale globale + Charges sociales Non salariées

22 U.R.S.S.A.F - C.S.G - C.R.D.S MEDECINS CONVENTIONNES SECTEUR I TAUX DE COTISATION COTISATION ALLOCATIONS FAMILIALES : MEDECINS GENERALISTES CONVENTIONNES COTISATION ALLOCATIONS FAMILIALES : MEDECINS SPECIALISTES CONVENTIONNES 0,25 % et 2,35 % 0,25 % et 2,35 % Assiette de cotisation égale : à la part de l Assiette sociale inférieure au plafond de la Sécurité Sociale ( pour 2014) à la part de l Assiette sociale supérieure au plafond de la Sécurité Sociale ( pour 2014) Taux de cotisation de 0,25 % Taux de cotisation de 2,35 % Cotisation maximale et minimale : - Pas de cotisation maximale car l assiette sociale globale est prise en compte, - Pas de cotisation minimale car le travailleur non salarié peut être exonéré si son assiette sociale est inférieur à une limite égale à la base annuelle de calcul des allocations familiales (soit en 2014). COTISATION C.S.G : 7,50 % Assiette de cotisation = Assiette sociale globale + Charges sociales Non salariées COTISATION C.R.D.S : 0,50 % Assiette de cotisation = Assiette sociale globale + Charges sociales Non salariées

23 U.R.S.S.A.F - C.S.G - C.R.D.S REGLE DE COTISATION COTISATION 2014 Cotisation provisionnelle (Règlement le 5 ou le 20 de chaque mois) Assiette sociale taux de cotisation / 10 mois = Cotisation 2012 x Provisionnelle de janvier à octobre Régularisation de l année 2013 (Règlement le 5 ou 20 Novembre / Décembre 2014) Ajustement définitif de la cotisation 2013 sur les deux derniers mois de 2014 : (+) ou (-) Assiette sociale 2013 x taux de cotisation (-) cotisation provis. = 2013 Solde Cotisation Définitive 2013 Montant total de la cotisation annuelle

24 ASSURANCE VIEILLESSE «PROFESSION LIBERALE»

25 ASSURANCE VIEILLESSE LIBERALE DE BASE TAUX DE COTISATION COTISATION REGIME VIEILLESSE OBLIGATOIRE: 10,10 % et 1,87 % Assiette de cotisation limitée à : la part de l Assiette sociale limitée à 85 % du plafond de la Sécurité Sociale ( pour 2014) Taux de cotisation de 1,87 % la part de l Assiette sociale allant de 85 % à cinq plafonds de la Sécurité Sociale (de à en 2014) Taux de cotisation de 10,10 % Cotisation maximale 2014 : x 10,10 % x 1,87 % = Cotisation minimale : x 10,10 % = 199 La Cotisation provisionnelle est calculée sur l Assiette sociale de l année N-2, soit par exemple l Assiette sociale de l année 2012 pour le calcul de la provision de l année La Cotisation provisionnelle est définitivement ajustée deux ans plus tard.

26 Exemple de Cotisation dans le Régime de Base Libéral Assiette de cotisation (= Revenu N 2) Première tranche x 10,10 % = Deuxième tranche 0 TOTAL Assiette de cotisation (= Revenu N 2) Première tranche x 10,10 % = Deuxième tranche ( ) = x 1,87 % = 525 TOTAL 3 749

27 ASSURANCE VIEILLESSE LIBERALE COMPLEMENTAIRE SECTION PROFESSIONNELLE Régimes Complément. Obligatoires Vieillesse Cotisation Facultative de Conjoint Régime Invalidité Décès Régime des Avantages Sociaux Vieillesse (conventionnés seulement) NOTAIRES Oui OFFICIERS MINISTERIELS Oui Oui Oui - MEDECINS Oui - Oui Oui CHIRURGIENS-DENTISTES Oui - Oui Oui PHARMACIENS Oui - Oui - SAGES-FEMMES Oui - Oui Oui AUXILIAIRES MEDICAUX Oui - Oui Oui VETERINAIRES Oui Oui Oui - AGENTS D'ASSURANCES Oui - Oui - EXPERTS-COMPTABLES Oui Oui Oui - GEOMETRES Oui Oui Oui - ARTISTES, PROFESSEURS Oui Oui Oui - ARCHITECTES, CONSEILS Oui Oui Oui -

28 ASSURANCE VIEILLESSE «COMMERCANT»

29 ASSURANCE VIEILLESSE COMMERCANTE TAUX DE COTISATION COTISATION REGIME VIEILLESSE DE BASE : 17,15 % et 0,20 % Assiette de cotisation égale à : La part de l assiette sociale limitée au plafond de la Sécurité Sociale ( pour 2014) L assiette sociale globale Taux de cotisation de 17,15 % Taux de cotisation de 0,20 % Pas de cotisation maximale : Assiette sociale prise en compte dans sa totalité Cotisation provisionnelle minimale : x 17,15 % = 338 (basée sur une assiette permettant la validation de un trimestre au titre de la retraite) Assiette : 200 heures de SMIC (valeur au 1er Janvier 2014) La Cotisation provisionnelle, calculée sur l Assiette sociale de l année N-2, soit par exemple l Assiette sociale de l année 2012 pour le calcul de la provision de l année La Cotisation provisionnelle est définitivement ajustée l année suivante.

30 ASSURANCE VIEILLESSE COMMERCANTE TAUX DE COTISATION COTISATION REGIME OBLIGATOIRE : 7 % et 8 % Assiette de cotisation égale à : La part de l assiette sociale limitée à un seuil de en 2014 La part de l assiette sociale allant du seuil à quatre plafonds de la Sécurité Sociale (de à pour 2014) Taux de cotisation de 7 % Taux de cotisation de 8 % Cotisation maximale : x 7 % x 8 % = Cotisation minimale : x 7 % = 138 La Cotisation provisionnelle est définitivement ajustée l année suivante.

31 ASSURANCE VIEILLESSE COMMERCANTE TAUX DE COTISATION COTISATION REGIME INVALIDITE - DECES : 1,10 % Assiette de cotisation limitée au plafond de la Sécurité Sociale ( pour l année 2014) Cotisation maximale : x 1,10 % = 413 Cotisation minimale : x 1,10 % = 83 (basée sur une assiette égale à 20 % du plafond Sécurité Sociale) Cotisation définitive - Pas d ajustement.

32 ASSURANCE VIEILLESSE COMMERCANTE REGLE DE COTISATION COTISATION 2014 Cotisation provisionnelle (Règlement le 5 ou le 20 de chaque mois) Assiette sociale 2012 x Taux retraite base (17,15 %) + Taux retraite comp. (7 % et 8 %) + Taux rég. inv-décès (1,10 %) / 10 mois = de janvier à octobre 2014 Cotisation Provisionnelle 2014 Régularisation de l année 2013 (Règlement le 5 ou 20 Novembre / Décembre 2014) Assiette sociale 2013 x Taux retraite base (-) cotisation provis. = 2013 Taux Retraite compl (-) cotisation provis Solde Cotisation Définitive 2013

33 DEBUT D ACTIVITE

34 Début d activité REGLE GENERALE S applique à toutes les cotisations : Maladie Allocations familiales Csg - Crds Vieillesse ORGANIC - AVA Vieillesse base Libérale 1/ Assiette de cotisation forfaitaire - En 1 ère année : 19 % du Plafond de la Sécurité Sociale : soit en En 2ème année : 27 % du Plafond de la Sécurité Sociale : soit en / Règlement des cotisations Droit à un délai minimum de 90 jours entre le début d activité et le premier versement des cotisations.

35 Début d activité ASSURANCE MALADIE Cotisation de 6,50 % ou 7,20 % appelée sur une assiette forfaitaire égale : - En 1 ère année Valeur 2014 : x 6,50 % = 464 (Profession Libérale) x 6,50 % x 0,70 % = 569 (Artisan Commerçant) Ces montants sont calculés au prorata du nombre de jours d exercice réel dans la première année. - En 2 ème année Valeur 2014 : x 6,50 % = 659 (Profession Libérale) x 6,50 % x 0,70 % = 764 (Artisan Commerçant) L ajustement définitif de ces deux premières années est réalisé dans les conditions normales après connaissance de l Assiette sociale réelle de la première année et la deuxième année d activité. Il ne peut être qu à la hausse car la cotisation minimum «Assurance Maladie» est supérieure à l assiette de début d activité.

36 Début d activité URSSAF C.S.G C.R.D.S Cotisation de 5,25 % appelée sur une assiette forfaitaire égale : - En 1 ère année Valeur 2014 : x 5,25 % = 375 Cette cotisation forfaitaire s applique à titre provisionnel jusqu au 31 Décembre de l année civile du début d activité. La même assiette s applique à la CSG et à la CRDS. Valeur 2014 : x 8,00 % = En 2 ème année Valeur 2014 : x 5,25 % = 532 La même assiette s applique à la CSG et à la CRDS. Valeur 2014 : x 8,00 % = 811 L ajustement définitif de ces deux premières années est réalisé dans les conditions normales après connaissance de l Assiette sociale réelle de la première année et la deuxième année d activité.

37 Début d activité ASSURANCE VIEILLESSE LIBERALE Cotisation de 10,10 % appelée sur une assiette forfaitaire égale : - En 1 ère année Valeur 2014 : x 10,10 % = 721 Ce montant est proratisé au titre du régime d affiliation de la première année. - En 2 ème année Valeur 2014 : x 10,10 % = AJUSTEMENT ULTERIEUR : La cotisation de première année est ajustée en année N + 1 sur la base de l Assiette sociale réelle. La cotisation de la deuxième année est ajustée en année N + 2 sur la base de l Assiette sociale réelle. L ajustement est effectué sur la base de l Assiette sociale réelle dans les limites «minimum» de 5,25 % du plafond de la Sécurité Sociale et «maximum» de cinq plafonds de la Sécurité Sociale.

38 Début d activité ASSURANCE VIEILLESSE DE BASE ARTISANALE ET COMMERÇANTE Cotisation de 17,15 % appelée sur une assiette forfaitaire égale : - En 1 ère année Valeur 2014 : x 17,15 % = Ce montant est proratisé au titre du régime d affiliation de la première année. - En 2 ème année Valeur 2014 : x 17,15 % = AJUSTEMENT ULTERIEUR : La cotisation de première année est ajustée en année N + 1 sur la base de l Assiette sociale réelle. La cotisation de la deuxième année est ajustée en année N + 2 sur la base de l Assiette sociale réelle. L ajustement est effectué sur la base de l Assiette sociale réelle dans les limites «minimum» de 5,25 % du plafond de la Sécurité Sociale et «maximum» du plafond de la Sécurité Sociale.

39 Début d activité ASSURANCE VIEILLESSE COMPLEMENTAIRE RSI ET INVALIDITE-DECES RSI Cotisation appelée sur une assiette forfaitaire égale : - Pour la Complémentaire retraite : 7 % - Pour l Invalidité décès : Artisans = 1,60 % Commerçants = 1,10 % - En 1 ère année Valeur 2014 : x 7% = 499 Valeur 2014 : x 1,60 % ou 1,10 % ² - En 2 ème année Valeur 2014 : x 7 % = 710 Valeur 2014 : x 1,60 % ou 1,10 % L ajustement définitif de la cotisation de retraite complémentaire de ces deux premières années est réalisé dans les conditions normales après connaissance e l Assiette sociale réelle de la première année et la deuxième année d activité.

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) pour 2015 : 38.040 / Taux

Plus en détail

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012.

Les assurés reçoivent un échéancier de leurs cotisations et contributions sociales personnelles obligatoires à payer en 2012. Informations aux experts-comptables Envoi de l échéancier de cotisations Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent en décembre 2011 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

Chef d Entreprise: êtes vous bien protégé?

Chef d Entreprise: êtes vous bien protégé? Chef d Entreprise: êtes vous bien protégé? 1 SOFRACO Plus de 160 Courtiers Indépendants Des courtiers qui engagent leur responsabilité Déontologie : Démarche de l Audit de Protection Sociale Etude Comparative

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

Les notes d'information juridiques

Les notes d'information juridiques Les notes d'information juridiques JANVIER 2009 TABLEAU DES COTISATIONS SOCIALES 2009 DES TRAVAILLEURS NON-SALARIES EN FRANCE (A jour au 01.01.2009) REGIME TAUX BASE DE CALCUL C.S.G 7,50 % Sur le bénéfice

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

Version 8.2 Juin 2013

Version 8.2 Juin 2013 Version 8.2 Juin 2013 Principales évolutions 1 Évolutions fonctionnelles... 2 1.1 Ouverture edixit Vérification paramètres Prisme... 2 1.2 Patrimoine retraite... 2 1.2.1 Sans profession Retraite complétée...

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2013 Les cotisants, artisans, commerçants, reçoivent à partir du 17 décembre 2012 l échéancier de paiement de leurs cotisations et contributions

Plus en détail

SOMMAIRE. INTRODUCTION p 5

SOMMAIRE. INTRODUCTION p 5 NOUVELLE EDITION SOMMAIRE INTRODUCTION p 5 CHAPITRE I : ALLOCATIONS FAMILIALES, CSG, CRDS p 8 1.1 - Généralités p 8 1.1.1. période de référence 1.1.2 taux des cotisations 1.1.3. échéances trimestrielles

Plus en détail

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Envoi du nouvel échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Dans le cadre d un nouveau calendrier mis en place en 2015, les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent un nouvel

Plus en détail

L ASSURANCE VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES

L ASSURANCE VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES CNAVPL L ASSURANCE VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES Un modèle solidaire, adapté aux spécificités des professions libérales Des retraites par et pour les professionnels libéraux Forts de leurs aspirations

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant 1 Harmonie Mutuelle, 1 ère mutuelle santé de France. 520 000 personnes protégées au titre du 4.5 millions de personnes protégées en complémentaire santé

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - La notion de travailleur non salarié (TNS)... 19. Introduction... 15

Sommaire. 1 re partie - La notion de travailleur non salarié (TNS)... 19. Introduction... 15 Sommaire Introduction... 15 1 re partie - La notion de travailleur non salarié (TNS)... 19 Chapitre 1 : Qu est-ce qu un travailleur non salarié?... 21 Les différentes catégories de travailleurs indépendants...

Plus en détail

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012

CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 CHARGES DES TRAVAILLEURS NON SALARIES POUR 2012 Seuls les nouveaux plafonds de Sécurité Sociale sont connus à ce jour. REMARQUES : LES COTISATIONS DES TRAVAILLEURS NON SALARIES MODALITES DE CALCUL Certaines

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

S O M M A I R E I MAJ.1.04 A ASSURANCE VIEILLESSE - RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE B ARRCO - RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DES SALARIÉS

S O M M A I R E I MAJ.1.04 A ASSURANCE VIEILLESSE - RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE B ARRCO - RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DES SALARIÉS I MAJ.1.04 S O M M A I R E A ASSURANCE VIEILLESSE - RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE B ARRCO - RÉGIMES COMPLÉMENTAIRES DES SALARIÉS C AGIRC - RÉGIME DES CADRES ET ASSIMILÉS D ACCORDS ET RÈGLES COMMUNES

Plus en détail

N 2013 / 017 5/07/2013

N 2013 / 017 5/07/2013 N 2013 / 017 5/07/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Contact : Département de la Réglementation du Recouvrement Draj.reglementationrecouvrement@rsi.fr A : Mmes et

Plus en détail

Le cumul. «Emploi / Retraite»

Le cumul. «Emploi / Retraite» Le cumul «Emploi / Retraite» Le jeudi 17 octobre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2013 Les différents

Plus en détail

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS Les questions ont été nombreuses! Ci-dessous le résumé des éléments les plus importants.

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable

Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable Circulaire N 2007/032 01/03/2007 Origine : Destinataire : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du réseau (DIRRCA) : Pôle Réglementation et Recouvrement Amiable Mmes,

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2016

NOTE D INFORMATION. Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2016 NOTE D INFORMATION Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent dès la réalisation de la déclaration sociale des indépendants

Plus en détail

1. L'AFFILIATION 2. LES COTISATIONS. Le commerçant. 1. L'affiliation 2. Les cotisations 3. Les droits durant la vie 4. Les droits en cas de décès

1. L'AFFILIATION 2. LES COTISATIONS. Le commerçant. 1. L'affiliation 2. Les cotisations 3. Les droits durant la vie 4. Les droits en cas de décès Page 1 sur 7 Fiches pratiques > fiches métier > les ressortissants du RSI Le commerçant 1. L'affiliation 2. Les cotisations 3. Les droits durant la vie 4. Les droits en cas de décès 1. L'AFFILIATION Les

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint. Edition 2007 Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2007 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : LE CHOIX D UN STATUT EST DÉSORMAIS OBLIGATOIRE.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 6 : Nouveautés Sociales

FICHE TECHNIQUE N 6 : Nouveautés Sociales LE MONITEUR DE SKI : début d activité et mesures sociales Actualisation au 1 er octobre 2014 L exercice d une profession indépendante est réglementé par la législation. Ce document vise à récapituler les

Plus en détail

L assurance vieillesse des professions libérales. Caisse nationale d assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL)

L assurance vieillesse des professions libérales. Caisse nationale d assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 avril 2009 à 9 h 30 «Les régimes de retraite des indépendants : les problématiques spécifiques» Document N 11 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

La retraite à 67 ans...? La CARMF vue de la CARMF

La retraite à 67 ans...? La CARMF vue de la CARMF La retraite à 67 ans...? La CARMF vue de la CARMF Docteur Jean-Luc FRIGUET Vice-président de la CARMF Association de FMC du pays de Dinan 11 Les élus de la CARMF (au 4/08/) Collèges Délégués Administrateurs

Plus en détail

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations Clients professionnels et petites entreprises Mémento 2015 ARTISANS Travailleurs non salariés Cotisation IJSS 6,50 % 0,70 % Invalidité Décès 1,30 % Sur l intégralité du revenu professionnel imposable Dans

Plus en détail

LA CARPIMKO: la réalité Patrick Béguin: administrateur de la CARPIMKO

LA CARPIMKO: la réalité Patrick Béguin: administrateur de la CARPIMKO LA CARPIMKO: la réalité Patrick Béguin: administrateur de la CARPIMKO Source des graphiques: Rapport 2011 de la Mme le Directeur de la CARPIMKO La CARPIMKO est le régime obligatoire de TOUS les auxiliaires

Plus en détail

La protection sociale des professions indépendantes

La protection sociale des professions indépendantes La protection sociale des professions indépendantes Artisan Commerçant Industriel Janvier 2009 1 SOMMAIRE 1. L organisation des Régimes 2. Les cotisations 3. Les cas particuliers 4. Les formalités 5. Les

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

PRESENTATION DES RÉGIMES

PRESENTATION DES RÉGIMES PRESENTATION DES RÉGIMES 1 PRESENTATION DES REGIMES LES RÉGIMES DE RETRAITE EN FRANCE ORGANISATION DE LA RETRAITE EN FRANCE LE RÉGIME GÉNÉRAL DES SALARIES (Article L. 200-2 du Code de la Sécurité sociale)

Plus en détail

Auto-entrepreneur. Pensez à votre protection sociale. (présenté par Alain Rousselet RSI Centre)

Auto-entrepreneur. Pensez à votre protection sociale. (présenté par Alain Rousselet RSI Centre) Auto-entrepreneur Pensez à votre protection sociale (présenté par Alain Rousselet RSI Centre) 1 1. La protection sociale en France 2. Le Régime Social des Indépendants (RSI) 3. L Auto-Entrepreneur 2 La

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes. Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes Mémento des chirurgiens-dentistes Cotisations 2014 Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 dispenses et Réductions de cotisations [non rachetables] p. 11 Dispenses [rachetables] p. 12 Exonérations

Plus en détail

N 2010 / 034 14/10/2010. Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite

N 2010 / 034 14/10/2010. Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite N 2010 / 034 14/10/2010 Origine : DIRRCA Pôle Réglementation Retraite Contact : Laurent Périé laurent.perie@le-rsi.fr A : Mesdames et Messieurs les Directeurs des caisses RSI Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Protection sociale créateur : comment ça marche?

Protection sociale créateur : comment ça marche? Protection sociale créateur : comment ça marche? votre projet d entreprise : Choix du Statut du projet à la création : les formalités votre protection sociale - artisans commerçants - professions libérales

Plus en détail

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE

RETRAITE. Microentrepreneur PRÉVOYANCE RETRAITE Microentrepreneur PRÉVOYANCE 2 micro-entrepreneur vous avez choisi d adhérer au régime du micro-entrepreneur, institué par la Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 et entré

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants, industriels Le statut de votre conjoint Édition janvier 2012 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul des cotisations

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

En application de l article L. 114-12 du CSS, le secret professionnel ne peut être opposé à ces caisses.

En application de l article L. 114-12 du CSS, le secret professionnel ne peut être opposé à ces caisses. ANNEXE LISTE DES DIFFÉRENTES CAISSES FRANÇAISES (régimes obligatoires, complémentaires supplémentaires) Liste donnée à titre indicatif Avertissement préalable En application de l article L. 114-12 du CSS,

Plus en détail

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse

A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ASSURANCE VIEILLESSE RÉGIME GÉNERAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE (CNAV) Organisation de la branche vieillesse A10 A10 FINANCEMENT DE L ASSURANCE

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant

La Protection Sociale du Travailleur Indépendant La Protection Sociale du Travailleur Indépendant Artisan Commerçant Industriel 2015 Support distribué à titre d information uniquement. Les données sont établies selon la réglementation applicable le jour

Plus en détail

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ

JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ JE CHOISIS LE RÉGIME SOCIAL ADAPTÉ 39 art om - Fotolia.com Étape 7 > J opte pour le régime social des salariés > J opte pour le régime social de travailleur indépendant > Mon droit aux allocations chômage

Plus en détail

ATOLL PRÉVOYANCE. Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle

ATOLL PRÉVOYANCE. Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle ATOLL PRÉVOYANCE PROFESSIONS LIBÉRALES Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle Les prestations versées par les différents régimes

Plus en détail

La protection sociale du travailleur non salarié

La protection sociale du travailleur non salarié La protection sociale du travailleur non salarié MAJ janvier 2014 Le régime social des travailleurs indépendants Le RSI Le régime social des indépendants Vous êtes en : EI (Entreprise Individuelle), EURL

Plus en détail

La CAVEC Réflexion au sommet

La CAVEC Réflexion au sommet Janvier 2014 : Courchevel La CAVEC Réflexion au sommet 1 Réunion du 17 février 2011 Cumul emploi-retraite au régime complémentaire La réforme de 2014 48 L article 2 Réunion du 17 février 2011 Cumul emploi-retraite

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 PARIS, le 19/08/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 OBJET : Mise en oeuvre de la convention nationale des médecins généralistes et spécialistes

Plus en détail

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire

L auto entrepreneur. Sous-titre. Séance d information aux professions libérales. Au sommaire L auto entrepreneur Sous-titre Séance d information aux professions libérales Mise à jour JUILLET 2015 Au sommaire La Sécurité sociale Le dispositif AE Ses conditions Ses avantages L adhésion Les cotisations

Plus en détail

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint

Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Artisans, commerçants Le statut de votre conjoint Edition 2010 Votre conjoint participe régulièrement à votre activité artisanale, industrielle ou commerciale : le coix d un statut est obligatoire. 2 A

Plus en détail

Institut de la Protection Sociale

Institut de la Protection Sociale IPS 2012 Proposition 6 Institut de la Protection Sociale Proposition Auteur : BC Création : 31/12/2009 Modif. : 22/11/2012 Responsable rédaction Bruno CHRETIEN Contributeur Sophie GREA Sujet traité Refondre

Plus en détail

N 2013 / 020 5/12/2013

N 2013 / 020 5/12/2013 N 2013 / 020 5/12/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Direction du Recouvrement et de la MOA A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Contact

Plus en détail

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche?

Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Dispositif auto-entrepreneur : comment ça marche? Salon Micro entreprise Octobre 2015 Le régime auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration

Plus en détail

Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle

Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle ATOLL PRÉVOYANCE Professions libérales particuliers PROFESSIONNELS PROFESSIONNELS entreprises entreprises ATOLL E PRÉVOYANC 2 Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de

Plus en détail

Manuel de l utilisateur Solution Travailleurs Non Salariés

Manuel de l utilisateur Solution Travailleurs Non Salariés 1. LES DOSSIERS... 2 1.1. GESTION DES DOSSIERS... 2 1.1.1. Création de dossier... 2 1.1.2. Ouverture d un dossier existant... 3 1.1.3. Modifier un dossier... 3 1.1.4. Supprimer un dossier... 3 1.1.5. Calcul

Plus en détail

Le montant des indemnités journalières est équivalent à 50% de votre revenu annuel moyen des 3 dernières années civiles.

Le montant des indemnités journalières est équivalent à 50% de votre revenu annuel moyen des 3 dernières années civiles. [LES ARTISANS] RSI Tous les artisans doivent se faire inscrire au répertoire des métiers, s affilier à divers organismes sociaux et avoir suivi un stage d initiation à la gestion ou stage de préparation

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 1 Les missions du RSI et le partage des compétences RSI Gère le dossier du cotisant sous tous ses aspects administratifs (affiliations, radiations)

Plus en détail

ANNEXE - INT - Liste des régimes de retraites reconnus à des fins fiscales (échange de lettres du 20 décembre 2000 entre la France et l'italie)

ANNEXE - INT - Liste des régimes de retraites reconnus à des fins fiscales (échange de lettres du 20 décembre 2000 entre la France et l'italie) Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ANNX-000341-20130909 DGFIP autres annexes ANNEXE - INT - Liste des régimes

Plus en détail

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général)

Vous êtes retraité au titre d une activité salariée ou assimilée salariée (régime général) Vous êtes à la retraite et vous souhaitez créer une entreprise, les conséquences sur le versement de votre pension et sur votre protection sociale Si vous créez une entreprise, vous serez affilié et cotiserez

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

Professions indépendantes

Professions indépendantes Professions indépendantes 6 e ÉDITION mars 2007 Vous envisagez d exercer une activité médicale ou paramédicale à titre libéral en optant pour un régime conventionné auprès de votre CPAM (Caisse primaire

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS COTISATIONS ORDINALES POUR 2011 Barème des cotisations en euros Les assurances responsabilités civiles professionnelles et prévoyance sont forfaitaires selon l ancienneté

Plus en détail

Manuel de l utilisateur Solution Travailleurs Non Salariés

Manuel de l utilisateur Solution Travailleurs Non Salariés 1. LES DOSSIERS... 2 1.1. GESTION DES DOSSIERS... 2 1.1.1. Création de dossier... 2 1.1.2. Ouverture d un dossier existant... 2 1.1.3. Modifier un dossier... 3 1.1.4. Supprimer un dossier... 3 1.1.5. Calcul

Plus en détail

Dossier : - La loi Madelin

Dossier : - La loi Madelin Dossier : - La loi Madelin Ceci est un document à caractère publicitaire. Les informations sont fournies à titre indicatif en fonction de la réglementation en vigueur au moment de sa rédaction. Avant toute

Plus en détail

Actif. Actif. Actif. Protégez-vous en toutes circonstances Santé. Retraite GAMME. Prévoyance Prévoyance Madelin

Actif. Actif. Actif. Protégez-vous en toutes circonstances Santé. Retraite GAMME. Prévoyance Prévoyance Madelin GAMME PRÉVOYANCE Document à caractère publicitaire Prévoyance Prévoyance Madelin Retraite Protégez-vous en toutes circonstances Santé ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Prévoyance Prévoyance Madelin

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants

Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants Campagne 2014 de régularisation des cotisations et contributions personnelles des travailleurs indépendants A partir de la deuxième semaine d octobre, les assurés du RSI reçoivent leur notification de

Plus en détail

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES

LES AIDES AUX PERSONNES AGÉES GUIDE Liens sur les sites officiels : www.service-public.fr et www.social-sante.gouv.fr Sur la Page d accueil du site clic sur particuliers Ou accès direct sur le lien de page correspondante 1 Page mise

Plus en détail

Tout sur les cotisations sociales

Tout sur les cotisations sociales Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 5 et 6 octobre 2006 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Tout sur les cotisations sociales Animé par : Bruno MALLEJAC, RSI Bretagne Marie Thérèse

Plus en détail

L Optimisation Retraite

L Optimisation Retraite L Optimisation Retraite «Stratégie et Réforme» Pascal SOULAINE APS tel : 03 26 82 84 84 mail : aps-consultants@wanadoo.fr 1 L APPROCHE GLOBALE Le Bilan et l Analyse de l Existant Les Objectifs et Les Expériences

Plus en détail

Flash infos sociales Mars 2015

Flash infos sociales Mars 2015 Flash infos sociales Mars 2015 cumul emploi-retraite L e cumul emploi-retraite permet, aux personnes déjà à la retraite, d augmenter leurs revenus en reprenant une activité professionnelle. Le cumul intégral

Plus en détail

La prévoyance Paramédical libéral

La prévoyance Paramédical libéral La prévoyance Paramédical libéral Votre Régime Obligatoire CARMF, CARCDSF, CARPIMKO Un professionnel de santé (Médical ou paramédical) inscrit au Conseil de l Ordre, installé ou remplaçant, exerçant à

Plus en détail

ATOLL PRÉVOYANCE. Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle

ATOLL PRÉVOYANCE. Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle ATOLL PRÉVOYANCE PROFESSIONS PARAMÉDICALES Choisir ATOLL PRÉVOYANCE : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle Les prestations versées par votre régime obligatoire

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes Mémento des chirurgiens-dentistes Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 Dispenses et réductions de cotisations [non rachetables] p. 10 Dispenses [rachetables] p. 11 Exonération de cotisations

Plus en détail

Non Salariés POINTS FORTS DU PRODUIT. Offre packagée : Toute la protection sociale du TNS sur un même bulletin. Les + Santé.

Non Salariés POINTS FORTS DU PRODUIT. Offre packagée : Toute la protection sociale du TNS sur un même bulletin. Les + Santé. CIBLE : - Gérants Majoritaires de Sociétés Civiles ou Commerciales (Statut commerçant ou artisan) - Gérants Majoritaires de Sociétés Civiles ou Commerciales (Autres statuts) - Affiliés CIPAV, CAVEC, CNBF,

Plus en détail

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010

Artisans, commerçants et professions libérales. L auto-entrepreneur. Édition 2010 Artisans, commerçants et professions libérales Édition 2010 2 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce statut permet à toute personne de créer, avec des formalités de déclaration simplifiée, une entreprise

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010

L auto-entrepreneur. Artisans, commerçants et professions libérales. Édition 2010 Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU

LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU LE CHOIX DU STATUT SOCIAL DU DIRIGEANT Emmanuelle DUPEUX LOTTERI Consultant Droit social Infodoc experts Sommaire Les différents statuts Statut du dirigeant et droit du travail Statut du dirigeant et protection

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant Nouveautés 2015 = Février 2015 On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Les formalités Un interlocuteur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1531 du 17 décembre 2014 relatif au taux des cotisations d allocations familiales et d assurance

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements

Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements Décembre 2014 Retraite des libéraux : 2015 l année de tous les changements En cette fin d année 2014, le dossier des retraites demeure plus que jamais sur le devant de la scène, en particulier pour les

Plus en détail

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour Mise en place de solutions individuelles et collectivespour un TNS dans une TPE/PME Le paysage des solutions de retraite Produits individuels PERP Sortie en capital MADELIN Sortie en rente PEE PERCO Produits

Plus en détail

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Artisans, commerçants, agriculteurs, à Saint-Pierre et Miquelon Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Édition 2015 VOTRE RÉGIME VIEILLESSE COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE Depuis le 1 er juillet

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle

Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches, de soi et de son activité professionnelle ATOLL PRÉVOYANCE Professions médicales particuliers PROFESSIONNELS PROFESSIONNELS entreprises entreprises ATOLL ANCE Y O V É PR 2 Choisir Atoll Prévoyance : un acte responsable vis-à-vis de ses proches,

Plus en détail

Les premiers mois d'activité

Les premiers mois d'activité Les premiers mois d'activité Créateur travailleur indépendant Pour le régime des non salariés les organismes chargés de recouvrer les cotisations dépendent directement du type d activité que vous exercez.

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

N 2015 / 006 03/03/2015

N 2015 / 006 03/03/2015 N 2015 / 006 03/03/2015 Origine : Direction du Recouvrement Contact : Sous-Direction du Recouvrement Réseau Pôle juridique et réglementaire Annexes : 1- Tableau de concordance textes / articles du CSS

Plus en détail

Les points clés du régime de l'auto-entrepreneur = micro-entrepreneur. Animé par : Catherine BERTHY, CCI RENNES Gwen HOUEDRY, AEIB

Les points clés du régime de l'auto-entrepreneur = micro-entrepreneur. Animé par : Catherine BERTHY, CCI RENNES Gwen HOUEDRY, AEIB Les points clés du régime de l'auto-entrepreneur = micro-entrepreneur Animé par : Catherine BERTHY, CCI RENNES Gwen HOUEDRY, AEIB Le régime en quelques chiffres Auto entrepreneur : C est quoi? Pour qui?

Plus en détail

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Ma retraite Mode d emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite 1 1/ MA RETRAITE SELON MON STATUT page 8 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2/ MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page

Plus en détail

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS

LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Dossier Exploitant LES EXONÉRATIONS DE COTISATIONS Fiche n 4 Les cotisations des non salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles

Plus en détail