Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation"

Transcription

1 316

2 Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation Le domaine fonctionnel Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation regroupe les emplois qui concourent à la protection des populations par des actions relatives à la qualité et à la santé des végétaux, à la protection et à la santé des animaux ainsi qu à l hygiène et à la sécurité des produits alimentaires. 317

3 INSPECTEUR EN SANTÉ DES VÉGÉTAUX DOMAINE FONCTIONNEL Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation DÉFINITION SYNTHÉTIQUE Assurer la réalisation des protocoles de suivi et de contrôle dans le cadre de la politique de qualité et de santé des végétaux, notamment dans l objectif de la protection du consommateur. ACTIVITÉS PRINCIPALES Réalisation de diagnostics des pathologies des végétaux Animation des réseaux locaux et communication sur le terrain Réalisation des contrôles (usage des produits phytosanitaires, quarantaine, importation ) en fonction des orientations de l État Rédaction des comptes rendus d inspections et de visites sur le terrain, des procès-verbaux et enregistrements statistiques pour le suivi Veille cognitive sur son domaine (biovigilance) Suivi des délégations de service à des opérateurs SAVOIR-FAIRE Appliquer la méthodologie des contrôles Comprendre, analyser et mettre en œuvre les réglementations et les procédures Travailler en réseaux Coordonner des partenaires variés en interne comme en externe CONNAISSANCES Scientifiques (biologie, santé des végétaux, épidémiologie, diagnose des espèces végétales) Réglementation dans le domaine concerné Procédures judiciaires propres aux situations de contrôle Environnement professionnel Certification, qualité, audit 318

4 FPESQA01 INSPECTEUR EN SANTÉ DES VÉGÉTAUX CONDITIONS PARTICULIÈRES D EXERCICE Horaires en lien avec ceux des établissements contrôlés (nuits et jours fériés) TENDANCES D ÉVOLUTION FACTEURS CLÉS À MOYEN TERME IMPACT SUR L EMPLOI-RÉFÉRENCE Sensibilité croissante de la société à la protection de l environnement Craintes face aux nouveaux risques biologiques ou chimiques (pesticides, OGM ) Délégation de certaines missions à des organismes ou des professionnels agréés (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles ) Accroissement de la capacité à analyser et à gérer les phénomènes nouveaux Augmentation du besoin de rendre compte des actions à la société Renforcement de la prise en compte de l approche intégrée de la chaîne alimentaire Augmentation du travail administratif, en liaison avec l assurance qualité et la certification, les enregistrements et la statistique 319

5 INSPECTEUR EN SANTé ET PROTECTION ANIMALES DOMAINE FONCTIONNEL Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation DÉFINITION SYNTHÉTIQUE Garantir le traitement des animaux en vue d assurer un état sanitaire propice au développement économique et à une relation à l homme sécurisée sur le plan alimentaire et sanitaire. ACTIVITÉS PRINCIPALES Veille réglementaire et technique, mise à jour de la documentation Préparation des contrôles, planification, organisation, préparation des dossiers Réalisation des contrôles, visites, analyse de documents en fonction des orientations de l État Rédaction des rapports d inspection et procès-verbaux Instruction et mise à jour des dossiers administratifs (certificats d exportation ) Expertise et gestion des plaintes des particuliers Participation à la gestion des crises en sécurité sanitaire des aliments SAVOIR-FAIRE Appliquer la méthodologie des contrôles Manipuler, pratiquer des interventions sur les animaux Comprendre, analyser et mettre en œuvre les réglementations et les procédures Écouter, communiquer, faire preuve de pédagogie, notamment en situation de contrôle Faire preuve d adaptabilité, de disponibilité, de polyvalence, de capacité à travailler en réseau CONNAISSANCES Scientifiques (biologie, pathologie animales, prophylaxie, santé publique vétérinaire, éthologie, zootechnie, modes de production) Réglementation dans le domaine concerné Procédures judiciaires propres aux situations de contrôle Environnement professionnel Certification, qualité, audit Être réactif en période de crise et savoir la gérer 320

6 FPESQA02 INSPECTEUR EN SANTé ET PROTECTION ANIMALES CONDITIONS PARTICULIÈRES D EXERCICE Horaires en lien avec ceux des établissements contrôlés (nuits et jours fériés) Disponibilité en cas de crise Diplôme de docteur vétérinaire exigé pour certaines missions (pharmacie vétérinaire, expérimentation animale ) TENDANCES D ÉVOLUTION FACTEURS CLÉS À MOYEN TERME IMPACT SUR L EMPLOI-RÉFÉRENCE Sensibilité croissante de la société aux questions de la santé et du bien-être animal Craintes face aux nouveaux risques biologiques ou chimiques (grippe aviaire, dioxine ) Délégation de certaines missions à des organismes ou des professionnels agréés (groupements de défense sanitaire, vétérinaires sanitaires ) Accroissement de la capacité à analyser et à gérer les phénomènes nouveaux Augmentation du besoin de rendre compte des actions à la société Renforcement de la prise en compte de l approche intégrée de la chaîne alimentaire Développement d une activité de contrôle de deuxième niveau Interactions avec les services de sécurité sanitaire des aliments par une prise en compte de l ensemble de la filière Augmentation du travail administratif, en liaison avec l assurance qualité et la certification, les enregistrements et la statistique 321

7 INSPECTEUR EN SéCURITé DES ALIMENTS DOMAINE FONCTIONNEL Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation DÉFINITION SYNTHÉTIQUE Veiller au respect de la réglementation et à l application par les professionnels (industries agro-alimentaires, restauration collective ) des mesures préventives et/ou correctives dans l objectif de la protection de la santé publique. ACTIVITÉS PRINCIPALES Veille réglementaire et technique, mise à jour de la documentation Préparation des contrôles, planification, organisation, préparation des dossiers en s appuyant sur une analyse des risques Réalisation des contrôles, visites, analyse de documents en fonction des orientations de l État Rédaction des rapports d inspection et des procès-verbaux Suivi des conclusions de l inspection (retrait d aliments de la consommation, suspension et retrait d agrément, proposition de fermeture d un établissement, transmission au Procureur de la République des dossiers d infraction ) Instruction et mise à jour des dossiers administratifs (certificats d exportation ) Gestion des plaintes des particuliers Communication auprès des professionnels pour expliciter les réglementations et les décisions prises SAVOIR-FAIRE Appliquer la méthodologie des contrôles Comprendre, analyser et mettre en œuvre les réglementations et les procédures Faire preuve d adaptabilité, de disponibilité, de réactivité en période de crise, de polyvalence, de capacité à travailler en réseau Communiquer, faire preuve de pédagogie, notamment en situation de contrôle CONNAISSANCES Scientifiques (biologie, microbiologie, santé publique vétérinaire) Réglementation dans le domaine concerné Principe de l analyse des risques Procédures judiciaires propres aux situations de contrôle Environnement professionnel Certification, qualité, audit 322

8 FPESQA03 INSPECTEUR EN SéCURITé DES ALIMENTS CONDITIONS PARTICULIÈRES D EXERCICE Horaires en lien avec ceux des établissements contrôlés (nuits et jours fériés) Disponibilité en cas de crise Diplôme de docteur vétérinaire exigé pour certaines missions (saisie, inspection en abattoir ) TENDANCES D ÉVOLUTION FACTEURS CLÉS À MOYEN TERME IMPACT SUR L EMPLOI-RÉFÉRENCE Sensibilité croissante de la société aux questions de qualité et de sécurité de l alimentation Développement d une activité de contrôle de deuxième niveau Augmentation du travail administratif, en liaison avec l assurance qualité et la certification, les enregistrements et la statistique Accroissement de la capacité à analyser et à gérer les phénomènes nouveaux Augmentation du besoin de rendre compte des actions à la société Renforcement de la prise en compte de l approche intégrée de la chaîne alimentaire 323

9 RESPONSABLE D UN PROJET DE SéCURITé ET QUALITé SANITAIRES DE L ALIMENTATION DOMAINE FONCTIONNEL Sécurité et qualité sanitaires de l alimentation DÉFINITION SYNTHÉTIQUE Garantir au niveau territorial où il se trouve le fonctionnement de la structure chargée d un projet de sécurité et de la qualité sanitaires des aliments en vue d atteindre les objectifs qui lui sont assignés. ACTIVITÉS PRINCIPALES Mise en œuvre des orientations de l État, en intégrant la dimension territoriale du risque sanitaire et en effectuant une analyse des risques pour une planification des contrôles Management de l équipe : animation, organisation du travail, suivi des contrôles, adaptation permanente des compétences des agents chargés des inspections, évaluation du travail des agents Veille réglementaire, en particulier communautaire, et veille technique Communication et information en interne comme en externe auprès des professionnels pour expliciter les réglementations et les décisions prises Supervision ponctuelle de certains contrôles, visites, analyse des documents Vérification de la pertinence et de la mise en œuvre des suites des inspections Gestion des crises sanitaires Délivrance des autorisations, agréments et certificats SAVOIR-FAIRE Manager une équipe, gérer des ressources humaines Pratiquer la gestion de projet et l animation de réseaux Gérer des crises Posséder la méthodologie des contrôles Communiquer, faire preuve de pédagogie, notamment en situation d animation et d interface, d écoute, de diplomatie, de négociation CONNAISSANCES Scientifiques (biologie, microbiologie, santé publique vétérinaire) Principe de l analyse des risques Environnement professionnel Procédures judiciaires propres aux situations de contrôle Certification, qualité, audit 324

10 FPESQA04 RESPONSABLE D UN PROJET DE SéCURITé ET QUALITé SANITAIRES DE L ALIMENTATION Possibilités d astreintes Disponibilité en cas de crise CONDITIONS PARTICULIÈRES D EXERCICE TENDANCES D ÉVOLUTION FACTEURS CLÉS À MOYEN TERME Sensibilité croissante de la société aux questions relevant de l alimentation, de la protection animale et de l environnement Développement d une activité de contrôle de deuxième niveau et intégration de l analyse des risques Interactions avec différents services participant à une politique globale Augmentation du travail administratif, en liaison avec l assurance qualité et la certification, les enregistrements et la statistique IMPACT SUR L EMPLOI-RÉFÉRENCE Accroissement de la capacité à analyser et à gérer les phénomènes nouveaux Augmentation du besoin de rendre compte des actions à la société Renforcement de la prise en compte de l approche intégrée de la chaîne alimentaire 325

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires

L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires L Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires Un dispositif institutionnel pour un contrôle intégré et moderne des produits alimentaires 2015 Qui sommes nous? L Office National de

Plus en détail

H - DOMAINES SPECIFIQUES

H - DOMAINES SPECIFIQUES Sécurité sanitaire des aliments Contexte réglementaire des aliments santé 126 353 4 janvier-12 ENITA BORDEAUX Données actuelles en nutrition humaine 126 354 3 janvier-12 ENITA BORDEAUX Comportement alimentaire

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION

ANNEXE. à la DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 27.5.2015 C(2015) 3467 final ANNEX 1 ANNEXE à la DÉCISION D DE LA COMMISSION sur le financement du programme de travail pour 2015 concernant des applications informatiques

Plus en détail

2013-2014 AVIPOLE FORMATION. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées

2013-2014 AVIPOLE FORMATION. Votre partenaire formation. Des formations spécialisées AVIPOLE FORMATION 2013-2014 Votre partenaire formation Des formations spécialisées Formations aux métiers de l aviculture Formations Intra et inter entreprises Formations de perfectionnement Page 2 NOTRE

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Hygiène, sécurité, qualité

Hygiène, sécurité, qualité Hygiène, sécurité, qualité 119 ELABORER UN DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS *Identifier les principes d évaluation des risques professionnels et en décrire le contexte réglementaire

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9.

CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9. CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9. Dénomination du Module HIGIENE, TECHNOLOGIE ET SECURITE ALIMENTAIRE Unité temporelle SEMESTRE 9 Cr. ECTS 22 Caractère OBLIGATOIRE Matières M1 TECHNOLOGIE, HYGIENE ET CONTRÔLE

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc

Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc Le dispositif de la sécurité sanitaire des produits alimentaires au Maroc 2 ème Conférence Nationale sur la Santé Marrakech, 02 juillet 2013 Ahmed Bentouhami Cadre légal, missions et attributions LOI

Plus en détail

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE Service Conseil et Formation RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES INOVALYS PARTENAIRE DU FAFIH VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE SOMMAIRE CALENDRIER 3 FORMATION

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective Catalogue de formations 2012 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or 1 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE DDPP85 La Roche sur Yon 1 La DDPP de la Vendée Direction Départementale de la Protection des Populations Regroupe les anciens services vétérinaires

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

FICHE DE POSTE TECHNICIEN DE LABORATOIRE LABORATOIRE DE GARDE PLURIDISCIPLINAIRE

FICHE DE POSTE TECHNICIEN DE LABORATOIRE LABORATOIRE DE GARDE PLURIDISCIPLINAIRE FICHE DE POSTE TECHNICIEN DE LABORATOIRE LABORATOIRE DE GARDE PLURIDISCIPLINAIRE ETABLISSEMENT : ROBERT DEBRE Adresse : 48 boulevard Sérurier 75019 PARIS Accès par : Métro : Stations Porte des Lilas (ligne

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs)

Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) 105 Annexe 3 Normes internationales pour les mesures phytosanitaires (NIMPs) On trouvera ci-après une description succincte des NIMP adoptées. Le texte intégral des NIMP peut être consulté sur le Site

Plus en détail

METHODES ET PROCEDURES D INSPECTION MISES EN PLACE DANS LES SERVICES VETERINAIRES

METHODES ET PROCEDURES D INSPECTION MISES EN PLACE DANS LES SERVICES VETERINAIRES METHODES ET PROCEDURES D INSPECTION MISES EN PLACE DANS LES SERVICES VETERINAIRES 31/03/05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA 1 Le contexte: La généralisation

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGA/GESPER/N2003-1364 Date : 25 NOVEMBRE 2003

NOTE DE SERVICE DGA/GESPER/N2003-1364 Date : 25 NOVEMBRE 2003 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction : DGA Sous-direction : GESPER Bureau des mobilités et statuts d'emplois Adresse : 78, rue de Varenne 75349 PARIS

Plus en détail

Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes

Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes Répercussions et implications du Paquet Hygiène Européen pour les autorités compétentes Dr. Rabah BELLAHSENE - ISPV, DGAL (Direction Générale de l ALimentation, Ministère de l Agriculture et de la Pêche)

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

2016 formation. qualifiante

2016 formation. qualifiante 2016 formation qualifiante Surveillant(e)s de nuit qualifié(e)s Maître(sse)s de maison CREAI ChAmpAgnE-ARdEnnE : Cité Administrative Tirlet - Bât. 3-51036 ChAlons en ChAmpAgne Cedex tél. : 03 26 68 35

Plus en détail

Laboratoire départemental d analyses

Laboratoire départemental d analyses Catalogue des formations Microbiologie alimentaire santé animale AUDIT, conseil et formation en sécurité alimentaire Laboratoire 216 rue Louis Mallet 18020 Bourges Cedex Tél. 02 48 21 15 31 fax 02 48 50

Plus en détail

Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention DU MEDECIN DE PREVENTION

Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention DU MEDECIN DE PREVENTION Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU MEDECIN DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006) NB : Ne pas oublier la médecine statutaire dans la

Plus en détail

Laboratoire départemental d analyses

Laboratoire départemental d analyses Catalogue des formations 2015 MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE SANTÉ ANIMALE AUDIT, CONSEIL ET FORMATION EN SÉCURITÉ ALIMENTAIRE LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D ANALYSES DU CHER 216 RUE LOUIS MALLET 18020 BOURGES

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Contrôles sanitaires. DGAL - Direction générale de l alimentation

Contrôles sanitaires. DGAL - Direction générale de l alimentation Contrôles sanitaires de l'alimentation DGAL - Direction générale de l alimentation la sécurité sanitaireaire des aliments Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt source : Direction

Plus en détail

AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT DES MEMBRES DU COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE BENINOISE DE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (ABSSA)

AVIS D APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT DES MEMBRES DU COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE BENINOISE DE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (ABSSA) REPUBLIQUE DU BENIN FRATERNITE JUSTICE TRAVAIL MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE SECRETARIAT GENERAL DU MINISTERE AGENCE BENINOISE DE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS (ABSSA) 01 BP

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011)

FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011) FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011) Interlocuteur Eurofins Biosciences : Lionel GROSJEAN Eurofins Biosciences Responsable Formation Conseil RHD

Plus en détail

HYGIENE ET QUALITE. Décret n 93-844 du 16 novembre 1993 relatif à l hygiène et à la qualité des aliments et produits d origine animale

HYGIENE ET QUALITE. Décret n 93-844 du 16 novembre 1993 relatif à l hygiène et à la qualité des aliments et produits d origine animale HYGIENE ET QUALITE Décret n 93-844 du 16 novembre 1993 relatif à l hygiène et à la qualité des aliments et produits d origine animale REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE

Plus en détail

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014 Master 1 semestre 1 1 2 3 4 5 6 Intitulé précis de l Communication, bases de données et projet professionnel personnel Domaine Sciences, Techniques et Santé 1 Session 1 / Contrôle continu Note plancher

Plus en détail

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective.

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective. PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Professionnels de l agroalimentaire et des services de restauration, Qu impliquent pour vous ces règlements? En préambule, rappelons

Plus en détail

La gestion des urgences

La gestion des urgences La gestion des urgences Portefeuille de la santé Présenté par Lise Gauthier Coordonnatrice régionale - Gestion des d urgences Portefeuille de la santé / Région du Québec Présentation dans le cadre du «Colloque

Plus en détail

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Pour quel métier vous êtes fait? Des doutes sur ta formation actuelle : faut-il poursuivre? Vous avez une idée de métier mais est-ce

Plus en détail

FICHE METIER DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE. Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs

FICHE METIER DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE. Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs FICHE METIER DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs Famille : Management, gestion et aide à la décision Sous-famille : Droit / juridique Code métier : 45O20

Plus en détail

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux OUTILS DE LA GRH 1/ La présente annexe propose une

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE REFERENTIEL DE CAPACITE DE L OPERATEUR EN RESTAURATION COMMERCIALE (annexe II de l arrêté du 5 octobre 2011) Conseils d utilisation: Vous pouvez suivre la

Plus en détail

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE

RECUEIL DES REFERENCES DES TEXTES REGLEMENTAIRES LIES A L ACTIVITE DU CONTROLE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DU COMMERCE DIRECTION GENERALE DU CONTROLE ECONOMIQUE ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES DIRECTION DU CONTROLE DE LA QUALITE ET DE LA REPRESSION

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements Qui sommes-nous? Le laboratoire départemental d analyses de l Eure est un service du Conseil général totalement dédié à la recherche de pathogènes, de résidus chimiques et de polluants présents dans les

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux

Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Objectifs stratégiques et opérationnels 2009-2011: état des lieux Comité de consultation du 30/11/2011 Objectifs stratégiques 2 16% 9% 29% 46%

Plus en détail

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE LA REGLEMENTATION EUROPEENNE 1 Un nouveau contexte européen Réglementation Protection et information consommateur Loyauté des transactions Protection de l environnement Applications Analyse de risques

Plus en détail

RÔLE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS

RÔLE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS RÔLE DES SERVICES VÉTÉRINAIRES DANS LA SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS L'objet de ce texte est de fournir des orientations aux Membres de l'oie sur le rôle et les responsabilités des Services vétérinaires

Plus en détail

FORMATION DES VETERINAIRES OFFICIELS : Expérience marocaine

FORMATION DES VETERINAIRES OFFICIELS : Expérience marocaine FORMATION DES VETERINAIRES OFFICIELS : Expérience marocaine 10 ème réunion du CPC du REMESA Hétraklion (Grèce), 16-17 mars 2015 Dr Abderrahman EL ABRAK, Directeur des Services Vétérinaires ONSSA- Maroc

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

PUBLIC : CHEFS D ENTREPRISE, GÉRANTS, SALARIES DELEGATAIRES DE POUVOIRS

PUBLIC : CHEFS D ENTREPRISE, GÉRANTS, SALARIES DELEGATAIRES DE POUVOIRS CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE PACK OUVERTURE PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES & HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COMMERCIALE ---------- * ---------- Arrêté

Plus en détail

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2

dossier de presse La surveillance de la santé des animaux sauvages : 2 Le dispositif de lutte contre la grippe aviaire : 2 L u n d i 6 m a r s 2 0 0 6 dossier de presse par Jean-Baptiste GIRAUD, vice-président du conseil général chargé de l agriculture et du développement agricole La surveillance de la santé des animaux sauvages

Plus en détail

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe

Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Réseau de lutte contre les Infections Nosocomiales de la Sarthe Formation - Surveillance - Evaluation Centre Hospitalier du Mans Réseau LUTIN 72 LUTte contre les Infections Nosocomiales en Sarthe La FORMATION

Plus en détail

Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification

Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification Répertoire National des Certifications Professionnelles Résumé descriptif de la certification L INTITULE : Diplôme d Ingénieur-e du Centre international d études supérieures en sciences agronomiques de

Plus en détail

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS Réglementation Présentation du «paquet» hygiène -Food law -852/2004 -Agrément -21 décembre 2009 PMS Le paquet hygiène Les textes réglementaires De HACCP au PMS, ce qui a changé Le PMS Avant le paquet hygiène

Plus en détail

qualtech groupe L union au service de la performance du secteur agroalimentaire

qualtech groupe L union au service de la performance du secteur agroalimentaire qualtech groupe AGROBIO A. BIO. C L union au service de la performance du secteur agroalimentaire Des laboratoires aux compétences complémentaires pour une expertise toujours plus qualitative Regroupant

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Le Vétérinaire dans la Chaîne Alimentaire : un Rôle Indispensable? Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Nicolas Holleville vétérinaire officiel Les Services Vétérinaires

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration

Hygiène alimentaire en restauration 2 0 1 5 Catalogue de formations Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO) Sommaire 1A 1B 23 4 5 6 7A 7B 8 Sensibilisation à l hygiène

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens

Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Réforme de l inspection des viandes et risques zoonotiques bactériens Liège WAVFH 21 novembre 2012 Dr Pascale GILLI-DUNOYER DGAL Bureau des laboratoires et de la coordination des contrôles officiels MAAF-FRANCE

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

La qualité totale CONTENU DU MODULE

La qualité totale CONTENU DU MODULE La qualité totale CONTENU DU MODULE 1. Introduction 2. Les différentes notions et composantes de la qualité 2.1. La qualité peut avoir plusieurs sens 2.2. Les constituants de la qualité totale 3. Les intérêts

Plus en détail

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie Programme financé par l Union européenne Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie Les appuis du Programme DIVECO visant à diversifier l économie algérienne

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Appui export. Conseil Spécialisé Filières Laitières 10/12/2013. FranceAgriMer Etablissement national des produits de l agriculture et de la mer

Appui export. Conseil Spécialisé Filières Laitières 10/12/2013. FranceAgriMer Etablissement national des produits de l agriculture et de la mer FranceAgriMer Etablissement national des produits de l agriculture et de la mer MINISTERE DE L ALIMENTATION DE L'AGRICULTURE ET DE LA PECHE Appui export Conseil Spécialisé Filières Laitières 10/12/2013

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

dgal - direction générale de l alimentation

dgal - direction générale de l alimentation dgal - direction générale de l alimentation bilan d activité 2000 Préambule 3 Le rôle des pouvoirs publics vis à vis de l alimentation en France consiste pour l essentiel à définir des règles visant à

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE)

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) 1. NOTE DE PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1.1. Organisation générale 1.1.1. Lettre de demande d agrément

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT DE QUALITE ET DE CONTROLE Evaluation quinquennale

RAPPORT D AUDIT DE QUALITE ET DE CONTROLE Evaluation quinquennale RAPPORT D AUDIT DE QUALITE ET DE CONTROLE Evaluation quinquennale RELATIF AUX SERVICES BENEFICIANT D UNE AUTORISATION DE PRISE EN CHARGE DE PERSONNES HANDICAPEES (APC) RAPPORT REMIS LE : PAR : CONCERNE

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

Conférence régionale FAO/OMS sur la sécurité sanitaire des aliments pour l Afrique Harare, Zimbabwe, 3-6 octobre 2005

Conférence régionale FAO/OMS sur la sécurité sanitaire des aliments pour l Afrique Harare, Zimbabwe, 3-6 octobre 2005 F Point 5 de l ordre du jour Document de séance 13 Français seulement Conférence régionale FAO/OMS sur la sécurité sanitaire des aliments pour l Afrique Harare, Zimbabwe, 3-6 octobre 2005 Introduction

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène alimentaire Bonnes pratiques d hygiène alimentaire En restauration collective Ce stage répond à l obligation de formation en matière d hygiène alimentaire (règlement CE 852/2004) En restauration commerciale Ce stage

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Imprimé sur du papier recyclé - Novembre 2012 Le Certificat de Qualification Professionnelle - CQP Employé-e technique de restauration Agihr

Plus en détail

DEES COMMUNICATION DEESCOM

DEES COMMUNICATION DEESCOM Fonction DEES COMMUNICATION DEESCOM Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3 Le DEESCOM prépare les étudiants aux fonctions de chef de produit junior,

Plus en détail

H A C C P. Hazard Analysis, Critical Control Point. Analyse des dangers, maîtrise des points critiques. Programme de formations.

H A C C P. Hazard Analysis, Critical Control Point. Analyse des dangers, maîtrise des points critiques. Programme de formations. H A C C P Hazard Analysis, Critical Control Point Analyse des dangers, maîtrise des points critiques Objectifs : L'HACCP est une norme de mise en œuvre destinée à évaluer les dangers, et, mettre en place

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé?

TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? TABLEAU COMPARATIF PROGRAMMES VSP / PSE CAP Légende : Couleur bleue : contenus similaires Couleur rouge: Nouveautés Couleur verte : supprimé? PROGRAMME VSP Programme 2002 S organise en 5 modules de formation

Plus en détail

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française,

Modifiée par : La commission permanente de l assemblée territoriale de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 77-116 du 14 octobre 1977 portant réglementation de l inspection des denrées alimentaires d origine animale (rendue exécutoire par arrêté n 5533 AA du 21 novembre 1977) (JOPF du 15 décembre

Plus en détail

NOR/INT/E/03/00102/C Objet: Circulaire relative au référentiel des services de santé et de secours médical des services d incendie et de secours.

NOR/INT/E/03/00102/C Objet: Circulaire relative au référentiel des services de santé et de secours médical des services d incendie et de secours. DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES Paris, le 23 octobre 2003 SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS LE CONSEILLER SANTE Réf. DDSC 10/HJ/N 2003-294 H. JULIEN 01.56.04.74.12 e-mail : henri.julien@interieur.gouv.fr

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

1 er MASTER CONCEPT «UN MONDE UNE SANTE»

1 er MASTER CONCEPT «UN MONDE UNE SANTE» 1 er MASTER CONCEPT «UN MONDE UNE SANTE» In Partnership with Le Master 2 MAN-IMAL c est : Formation innovante et interdisciplinaire (Médecins, Véto, Ingénieurs agro/iaa, Biologistes ) Double compétence

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

Hygiène alimentaire :

Hygiène alimentaire : Service juridique, des affaires réglementaires et européennes 03/07/2015 Hygiène alimentaire : - Bilan des contrôles officiels pour l année 2014 - Opération alimentation vacances 2015 La Direction Générale

Plus en détail

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com Expo 60+ 09/10/2009 Smiley AFSCA en restauration collective - De la législation à la mise en application sodexo.com Sommaire 1. Définition & législation 2. Mise en application page 2 Développement d un

Plus en détail

Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire

Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire Session 1: du 31 mai au 10 juin 2015 1 Informations principales Les objectifs principaux du programme de formation Matra Sud (MSTP) sur la sûreté

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

La visite d élevage canine

La visite d élevage canine La visite d élevage canine Xavier LEVY, DMV, ECAR Diplomate Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest () Groupe d Etude en Reproduction Elevage et Sélection (GERES) Qui sont les éleveurs et leurs

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION HSSE Hygiène et sécurité www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION RMD Consultants Immeuble Lyon Ouest 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel: +33 (0)482 531 703 Prévention

Plus en détail